AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1799
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Ven 13 Mai 2011 - 17:46

La salle commune. Sa deuxième maison. Julian y passait beaucoup de temps à discuter avec ses camarades de Serpentard, à travailler, à attendre tout simplement que le temps passe. Elle y avait comme ériger un petit lieu privilégié. Elle savait très bien ne pas être la seule dans ce cas, tout le monde au sein de la maison trouvait que cet endroit était le sien mais quelle importance. Julian s’y sentait bien en cet instant et elle n’avait guère envie de se demander si quelqu'un d’autre s’appropriait tout autant qu’elle ce lieu. Aujourd’hui elle était seule. A vrai dire, il commençait à se faire tard et la plupart des élèves avaient décidé d’aller sagement se coucher. Julian elle n’en avait pas la moindre envie. Depuis quelques jours déjà elle avait bien trop d’énergie pour se résoudre à aller dans son lit et dormir à une heure raisonnable. Son esprit était sans cesse bousculait d’envies, de diverses idées et elle avait tout simplement la sensation que dormi serait une grosse perte de temps. La jeune Serpentard restait donc les yeux bien ouverts, dans un fauteuil de la salle. Pas un bruit désormais. Seule elle ne prêtait pas attention au temps qui était en train de s’écouler. Le château n’était plus comme avant. Même si elle aimait Poudlard plus que tout, elle avait la désagréable sensation que tout était en train de se détruire petit à petit. Les Moldus. Ils ne cessaient de lui cacher la vie. Une lueur de haine passa dans le regard de la sorcière. Elle les détestait tant. Elle avait envie de les massacrer. Certes Julian n’avait jamais tué personne et n’était peut être pas encore prête à le faire. Mais les pulsions de haine qu’elle ressentait et cette volonté de se faire bien voir des supérieurs allaient sans doute la pousser à commettre l’irréparable. La demoiselle finit par se lever et faire les cent pas dans la pièce. Une pulsion lui disait de sortir, d’errer dans les couloirs pour traquer un malheureux qui aurait osé s’aventurer plus loin que permis. Elle savait pourtant très bien qu’elle pourrait se faire sanctionner pour ça mais après tout, pour l’instant, elle avait su se construire une réputation plutôt honorable. Que faire ? Attendre que tout ça se calme et aller se coucher ou partir à l’aventure comme elle avait tant envie de le faire ? Julian donna alors un léger coup de pied dans un fauteuil, agacé par tant de questions. Elle n’aimait pas devoir se prendre la tête ainsi. Apparemment le fauteuil avait fait plus de bruit que prévu car un garçon de sa maison, plus âgé qu’elle fit son apparition et la regarda étrangement.

« -Et Bien Ju’, qu’est ce que tu fais là à cette heure ? Une fille comme toi dehors, ça pourrais donner des envies tu sais.

-Calme toi Cole… Faut vraiment que tu te trouves une copine. Maintenant dépêche toi d’aller te recoucher petit, sinon tu risques d’être fatigué demain. »

Julian lui fit alors un sourire puis, passa tout près de lui elle se dirigea vers la sortie de la salle commune. L’index sur les lèvres elle lui fit signe de ne dire à personne qu’elle devait sortir et s’éclipsa silencieusement. L’interruption de Cole l’avait décidée. Elle l’aimait bien mais n’avait pas envie d’être en sa compagnie alors autant partir se balader. Sortant sa baguette, la jeune femme murmura un simple « Lumos » histoire d’y voir plus clair et commença à avancer dans les couloirs. Elle se dépêcha de monter les escaliers et décida de se rendre au premier étage, sans trop savoir pourquoi. Tout semblait bien calme. Étrangement, alors qu’elle avait fuit la présence de Cole quelques instants auparavant, elle était impatiente de croiser quelqu’un. Comme si la perspective de rester trop longtemps seule l’effrayait. Non, ce ne pouvait décemment pas être cela. Alors quoi ? Le besoin de torturer un moldu ? L’envie de se défouler ? Et si elle croisait une toute autre personne, que ferait-elle ? Comme à son habitude elle agirait sans nul doute avec nonchalance, mépris ou respect. Bref, elle aviserait sur le moment. En chemin, quelques tableaux se plaignaient de la lumière elle se contenta de les narguer. Toujours personne. Julian poussa un faible soupir et décida de s’arrêter pour s’adosser contre un mur. C’était tout simplement impossible que tout le monde dorme, que tout le monde respecte les règles. Elle avait bien du mal à y croire. Un peu déçue elle décida de s’amuser un peu. Murmurant quelques formuler, elle forma des volutes de fumées avec lesquelles elle traça des formes plus ou moins significatives. Un léger sourire aux lèvres elle faisait passer le temps à sa façon, tout en guettant la venue de quelqu’un. Elle restait malgré tout sur la défensive, pas insouciante non plus. Elle savait que si un Supérieur arrivait, malgré tout, elle devrait lui faire comprendre le but louable de sa petite escapade. Et si c’était quelqu’un d’autre, il aurait à faire à son sarcasme... Ou à sa baguette.

« Allez… Venez n’ayez pas peur que je m’amuse un peu… »


Dernière édition par Julian A. Neil le Sam 14 Mai 2011 - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1933
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Sam 14 Mai 2011 - 19:40



Premier jour, première visite, premier couvre feu. Tout le monde aux dortoirs. Nan mais ils se croient où eux ? Je suis arrivé ici à 18h, et après avoir à peine fait le tour de l’école après avoir repéré ma salle commune et, surtout, mon lit, j’ai dû y retourner. Enfin, ça, c’était ce que j’étais censé faire. Sauf que si j’ais croisé quelques personnes de ma maison en arrivant, je n’ai pas franchement envie de passer ma soirée à discuter. Nan, sérieusement, je ne suis jamais venu ici, je veux en savoir plus. Oui, la curiosité est un vilain défaut que j’affectionne énormément. Et là, je dois dire que j’ai bien envie de le laisser s’exprimer : je ne resterais pas enfermé en étant à peine arrivé ici. Oh que nan ! Ça ne risque pas d’arriver.

Le jeune homme était arrivé dans l’après midi, donc, en plein milieu de l’année et avait été convoqué instantanément par le directeur qui lui avait expliqué ce qu’il se passait et l’attitude qu’il entendait observer chez les élèves et les professeurs. Après un petit speach, il lui avait proposé de mettre le choixpeau pour voir dans quelle maison il irait, bien que celle-ci lui fût toute désignée. De plus, il s’était renseigné sur les précédentes études du jeune homme, tout en se doutait que celui-ci ne devait pas être né de la dernière pluie vu son nom de famille qu’évidement il connaissait. D’ailleurs, il était conscient d’un certain nombre de choses vis-à-vis du garçon, notamment du scandale qui avait fait que celui-ci atterrissait ici aujourd’hui. Enfin bref, il attendait pouvoir voir un allier en lui, ce à quoi le garçon avait haussé nonchalamment des épaules. Il verrait.

Un lit avait été installé pour lui parmi les autres du dortoir et sa valise avait été déposée à son pied sans qu’il ne sache qui s’était chargé de ce travail. Tout ça lui avait pris une grande partie de la journée et, déjà, il s’était retrouvé parmi les autres à prendre son diner dans la grande salle, à faire connaissance avec quelques personnes assises près de lui. C’était à ce moment qu’il avait appris qu’il devait rentrer dans la salle commune pour y passer la soirée. Sauf que ça n’était pas, mais alors, pas du tout son intension du moment. Alors, lorsque tout le monde s’était mis à rentrer, il avait disparu, passant de couloirs en couloir plus par hasard que par une réelle notion du plan de l’école. Oui, il en avait visité une bonne partie quelques heures plus tôt, mais vu l’étendu du château, il était loin d’avoir tout retenu. Enfin, tant qu’il arrivait à retrouver son lit, c’était déjà bien. Et puis, au pire, il improviserait, c’était ce qu’il savait le mieux faire. Et d’ailleurs, il avait toujours de la chance.

Voilà pourquoi, une ou deux heures plus tard, il ne savait trop, le jeune Serpentard se trouvait dans un couloir il ne savait trop où dans le château, une bouteille à la main et une cigarette un peu améliorée à la main. Un petit sourire aux lèvres, il n’avançait en avalant une gorgée. Non, il n’était ni défoncé ni ivre, mais ça risquait de ne pas tarder s’il rencontrait quelqu’un. En fait, c’était sa première gorgée depuis qu’il avait forcé la porte du bureau d’il ne savait qui. Sauf qu’à force, il commençait à déprimer du respect des règles dans cette école. Mais finalement, son sourire s’agrandit lorsqu’il entendit une voix s’élever dans les ombres.

« Allez… Venez n’ayez pas peur que je m’amuse un peu… »

Sans qu’elle ne le voie, il s’était approché d’elle, cherchant à la resituer. Oui, il avait déjà vu ce visage, elle devait faire partie des personnes qui étaient à sa table quelques heures plus tôt. Oui, ça devait être ça.

« S’amuser, ça c’est une idée qu’elle est bonne. »

Lui souriant tout en s’approchant, le jeune homme avait jeté un regard à travers la fenêtre pour observer le parc à la lumière de la lune. Le moins qu’on puisse dire, c’était qu’il était grand, et, ok, la vision était belle. Mais le Serpentard n’était pas non plus un esthète dans l’âme, il détourna donc rapidement le regard pour en revenir vers la jeune femme de la même maison que lui.

« ‘Parait qu’on n’a pas le droit d’être là en plus. »

Et encore moins avec de l’alcool et de la drogue… cela dit, c’était pas à un élève à la base, ça doit pas être si prohibé que ça :=D: !

Sourire aux lèvres, Alec était venu s’accoler au mur à côté de la jeune femme avant de lui proposer la bouteille. Ce qu’il manquait, c’était un peu de musique, c’est toujours mieux quand on s’apprête à boire et à faire des conneries en pleine nuit. Non, parce que là, il ne songeait pas vraiment à boire en discutant en fait…

« Quoi ? Tu te fais chier nan ? Enfin bon, t’es peut être une blanche colombe perdue en pleine nuit, mais dans ce cas là, je ne vois pas pourquoi il faudrait avoir peur. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1799
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Sam 14 Mai 2011 - 21:54

Julian commençait légèrement à désespérer. Apparemment les petits moldus avaient décidé de rester terrés dans un coin ce soir, ce qui n’était pas vraiment pour lui faire plaisir. Jamais là au bon moment ceux-là. La journée, elle était obligée de les croiser, ils pourrissaient ainsi l’environnement si doux de Poudlard. Et le soir, quand elle avait envie de s’amuser un peu, à l’abri des regards, voilà qu’ils préféraient disparaître. Désespérant, vraiment. Pourtant, elle se sentait bien d’humeur à traumatiser, torturer un peu peut être. Histoire de voir combien de temps ces petites pourritures pouvaient tenir. Bref, elle s’était établi un joli programme et tout semblait soudainement tomber à l’eau. La jeune femme s’apprêta donc à pousser un long soupir lorsqu’elle entendit une voix. Elle se retourna vivement, brandissant sa baguette mais l’abaissa rapidement en voyant à qui elle avait à faire. C’était le nouveau. Julian n’avait pas vraiment de mal à le replacer puisqu’au diner il était le seul nouvel arrivant de l’école. D’après ce qu’elle avait compris, il était plus âgé qu’elle. En tout cas, il semblait adoré s’éclater. Non pas seulement à cause de ses paroles mais surtout vu ce qu’il avait à la main. La Serpentard fini par sourire quand il déclara qu’ils n’avaient pas le droit d’être ici. Oui c’était vrai. Il avait raison sur ce point, s’amuser lorsque cela nous est interdit, c’est toujours plu excitant. C’était pour ça que l’adolescente était venue faire sa petite traque en pleine nuit. Mais tomber sur un de ses camarades de maison n’était peut être pas une mauvaise chose. Julian pourrait savoir tout de suite si ce type était du bon côté ou pas. Se plongeant dans ses souvenirs, la jeune femme tenta de se souvenir du nom de son vis-à-vis. Sur le coup, sa mémoire lui faisait défaut, en fait c’était plutôt qu’elle n’avait pas spécialement prêté attention à ce détail, s’était contenté de discutant avec ses amies, l’observant de temps à autre. Le nouveau lui tendit alors la bouteille d’alcool accompagnée de quelques paroles qui ne pouvaient que forcer la demoiselle à boire. Non elle n’était pas une blanche colombe et ne comptait pas passer pour telle. Julian attrapa donc la bouteille et en bu une belle gorgée. Elle regarda ensuite le jeune homme avec un sourire en coin, très légèrement moqueur.

« T’es bien un nouveau pour croire que je suis une blanche colombe. A vrai dire, je comptais m’amuser avec un moldu mais peut être que ta compagnie peut s’avérer plus distrayante. »

Julian bu une nouvelle gorgée avant de redonner la bouteille à son camarade. Elle n’était pas fan de l’alcool mais par moment, cela lui faisait un bien fou. A cet instant, elle sentait le liquide lui réchauffer la gorge et cela la mettait de bonne humeur. Quelque part, elle était amusée à l’idée que ce type était nouveau et que par conséquent, elle serait dans les premières à échanger avec lui. S’il était à la hauteur de ses attentes, elle pourrait aisément se flatter de l’avoir croisé cette nuit là. La demoiselle rangea alors soigneusement sa baguette, de manière à ce qu’elle soit toujours aisément accessible bien sûr. Mais elle préférait penser qu’elle n’en aurait pas besoin pour l’instant à moins d’être tombé sur un imbécile qui voudrait faire le malin. Bien sûr, elle n’avait aucune idée du niveau de sorcellerie de son vis-à-vis, au cas où celui-ci se révèle plus méchant que prévu, mais son orgueil naturel la poussait à croire que de toute façon, elle ne risquait rien. Le même sourire que précédemment aux lèvres, elle reprit la parole.


« Alors, t’as le blues ? Tu te noies dans l’alcool pour oublier ton arrivée ici ? »


A vrai dire Julian se posait pas mal de questions sur ce type. Elle se demandait comment à son âge il pouvait subitement débarquer à Poudlard et en plus, dans l’année correspondant à son âge. Cela signifiait qu’il avait les capacités suffisantes alors pourquoi venir en école ? Bizarre. En même temps, vu son attitude, il devait plutôt être du genre à avoir fait une connerie. Enfin, ce qui était presque sûr c’est qu’il n’allait sans doute pas lui raconter sagement sa vie. Julian n’était pas dupe et se doutait bien qu’il devait avoir d’autres idées que celle d’un gentil enfant de cœur. La jeune femme se décolla alors du mur pour se planter en face de lui et tendit la main, dans l’espoir d’avoir de nouveau droit à la bouteille. Il l’intriguait. Elle avait envie de se laisser tenter par l’alcool, de s’amuser un peu ce soir. Après tout, pour l’instant les Supérieurs n’avaient strictement rien à lui reprocher, elle pouvait se permettre un petit écart qu’elle se ferait pardonner plus tard.


« Tu verras, c’est pas si terrible cette école quand on connait les bonnes personnes…. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1933
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Sam 14 Mai 2011 - 22:34

Aller, zouh, le désespoir au placard !

C’était vrai quoi, pas besoin de désespérer, ils avaient tout deux fini par trouver quelqu’un avec qui passer la nuit. Désolée de la phrase à double sens ! Ils avaient tout deux trouvé que faire, à savoir : faire les cons. En tout cas, c’était bien ce que le jeune homme comptait faire. De toute évidence, il n’y avait pas de grand fiesta, alors à deux c’était bien aussi, surtout au vu du fait qu’il avait fallu à Alec un bon deux heures pour enfin rencontrer quelqu’un. Et il sentait que si la vie était aussi morne que ça ici, il allait la faire changer vite fait, parce qu’il ne serait jamais au lit à 22h tapantes à passer le temps avec un bouquin. Souriant en voyant la jeune femme prendre la bouteille et en prendre une gorgée, il s’adossa au mur à côté d’elle en se disant qu’il avait apparemment eu de la chance quand à la première et seule personne qu’il avait croisé jusque là après le couvre feu. Enfin, si on y réfléchissait, si elle était là c’était bien que, par définition, elle ne devait pas être une petite fille sage, d’où sa petite intervention.

« T’es bien un nouveau pour croire que je suis une blanche colombe. A vrai dire, je comptais m’amuser avec un moldu mais peut être que ta compagnie peut s’avérer plus distrayante. »

Laissant échapper un petit rire, il avait récupérer la bouteille avant d’en prendre une nouvelle gorgée. Des maisons pour les différents types d’élèves ; ça, c’était une très bonne idée. Et puis, après tout, si toutes les personnes de sa famille qui étaient venues ici étaient allez à Serpentard, il devait bien y avoir une raison. Et cette raison était que, de toute évidence, il s’y plairait sûrement bien plus que dans les autres.

« Héhé, c’est bien ce qu’il me semblait. (Petite mimique presque séductrice) J’vais essayer alors. »

Essayer d’être de bonne compagnie, et bien, il en avait de bonnes lui ce soir. Oui, mais il avait envie de s’amuser, pas de glandouiller seul dans un coin. Et puis, après tout, jusque là, il n’avait aucune raison de se montrer désagréable envers la jeune femme. Surtout au vu de la phrase qu’elle venait de prononcer. Il avait trouvé des nouveaux adeptes des principes de sa famille. Lui n’en avait pas grand-chose à faire, mais ne les voyait pas non plus comme leurs égaux. Loin de là en fait.
La jeune femme avait finalement rangé sa baguette, décidant apparemment qu’elle ne devait pas avoir trop à craindre de lui, contrairement à sa réaction lorsqu’il était arrivé. C’était vrai qu’il avait dû la surprendre mais, à son geste, il n’avait pas dégainé sa propre arme. Ah l’orgueil ! Ils devaient tout deux être pourvus du même. Car, oui, s’il avait jugé qu’elle pouvait ne pas être celle qu’il espérait, il pensait avoir encore largement le temps de sortir son arme et de se défendre. De remporter le duel aussi, oui, bien sûr. Il avait été mis dans cette année sans réelle analyse de ses capacités. Il avait eu l’éducation nécessaire, c’était tout. En réalité, vu l’acharnement avec lequel ses parents lui avaient enseigné la magie, noire ou non, le Serpentard pouvait sans soucis affirmer qu’il avait un niveau plus élevé que celui qui était exigé. Sauf en histoire de la magie… ou pour toutes les matières qui ne lui avaient pas été utiles. Les matières dans lesquelles il pouvait faire honte à sa famille, en soi.


« Alors, t’as le blues ? Tu te noies dans l’alcool pour oublier ton arrivée ici ? »

Une fois de plus, il sourit en buvant une nouvelle gorgée.

« Ça, ça risque pas. J’dirais plutôt que je fête ça. J’prend mes marques aussi, je visite quoi. Ça vient du bureau de je ne sais qui : pauvres petites choses qui trainaient seules au monde, j’pouvais pas les laisser seules. ‘Me suffisait plus que de trouver quelqu’un. »

Lui offrant un nouveau grand sourire amusé, il lui laissa la bouteille après en avoir sifflé une nouvelle gorgée.

« Et je t’ais trouvé toi. C’est pas si mal. »

Un petit côté moqueur qu’ils avaient en commun tient.


« Tu verras, c’est pas si terrible cette école quand on connait les bonnes personnes…. »


« Je m’y emploierais alors. »

Reprenant la bouteille sans lui demander son avis, il lui avait adressé un grand sourire en s’éloignant, tout en reprenant quelques gorgées.

« Alors, tu me fais visiter ? ‘Dois bien y avoir des trucs sympa à faire. »

Tendant la bouteille derrière lui en lui intimant de venir la chercher et ce, avec un petit regard à la « vient la chercher si tu la veux », il s’était retourné tout en balayant les quelques portes qui se trouvaient là. C’était vrai, il devait bien y avoir quelque chose à faire. Ou quelqu’un à assommer pour prendre possession de sa chambre et délirer toute la nuit.

« Au fait, moi c’est Alec, parce que j’vois pas comment t’aurais pu te souvenir de mon nom. Enfin, à moins d’avoir fait une fixette dès mon arrivée, ce qui aurait été… très glauque. Et réciproquement. »

Oui, parce qu’il ne savait pas non plus comment elle pouvait bien s’appeler. Certes, le jeune homme avait retenu quelques prénoms, surtout ceux des personnes qui lui avaient directement parlé à table le soir même, mais il ne s’était pas amusé à détailler chaque personne pour apprendre leur prénom. Surtout vu le nombre de personnes qu’il y avait dans la maison Serpentard.

« Ah ouais ! J’ai trouvé ça aussi : si ça te tente ... !? »

Sa seconde acquisition qui avait entre temps atterrit dans sa poche en était ressortis en petite proposition envers sa nouvelle connaissance. Quoi ? Elle était majeur peut être ? Bof, dans tous les cas, il doutait que l’alcool soit permit, surtout à cette heure là, donc une connerie de plus ou de moins… De toute manière, même s’il était dénoncé, il ne voyait pas bien ce que cela pouvait bien changer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1799
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Dim 15 Mai 2011 - 1:00

Elle avait tiré le gros lot. C’était précisément ce que pensait Julian en cet instant. Ce type semblait être la personne parfaite pour passer une bonne soirée, loin du stress quotidien dont chaque élève de l’école est désormais victime. En fait, ce qui lui paraissait étrange, c’était les ressemblances entre lui et elle. Après tout, cela ne faisait que quelques instants qu’elle se trouvait en sa compagnie et pourtant, elle ne pouvait s’empêcher de remarquer qu’entre eux, il y avait certaines similitudes. Premièrement, il semblait d’accord sur le principe des lignées. Mais plus marquant encore, cette façon qu’il avait eue de lui répondre à sa petite moquerie. Pas si mal. Elle allait lui montrer qu’elle était bien plus que ça. Prenant la bouteille qu’il lui tendait, elle commença à boire une longue gorgée, le regardant du coin de l’œil, l’air de dire « Ne me sous-estimes pas ». La jeune Serpentard allait lui faire comprendre qu’elle était la meilleure de cette maison. Celle que tout le monde voulait. Oui, elle ne voulait pas qu’il la traite comme une fille parmi tant d’autres. Elle voulait rester une fille remarquable, se détachant des autres. Ce n’était pas un nouveau venu qui allait la faire échouer. Il deviendrait accro, comme les autres. Il n’y avait dans l’esprit de la demoiselle aucune autre solution envisageable. Julian regardait alors son camarade se saisir de nouveau de la bouteille en souriant et s’avancer un peu. Elle resta en retrait pour le moment, n’étant pas du genre à faire le petit chien de service. Elle attendit donc qu’il se manifeste d’une quelconque façon que ce soit et elle n’eut pas vraiment à attendre.

« -Alors, tu me fais visiter ? ‘Dois bien y avoir des trucs sympa à faire.

-Si tu me choisis pour guide, tu ne trouveras QUE des trucs intéressants à faire…»

Pour prononcer ces quelques mots, Julian s’était rapproché de son camarade. A quelques centimètres de lui, dans son dos, elle avait parlé plus bas, un sourire aux lèvres et d’un ton franchement provocateur. Puis elle s’était emparée de la bouteille. Elle se mit à boire de nouveau, tournant sur elle-même simultanément. Plus les secondes passées et plus elle était de bonne humeur. Elle adorait ça, jouer. S’amuser, pouvoir faire jouer son répondant sans pour autant que l’autre soit trop faible et incapable de répondre à son tour. D’ailleurs le petit jeu tint une nouvelle fois toutes ses promesses. Quand Alec se prononça enfin de manière plus ou moins formelle, il lui lança de nouveau une occasion de lui faire comprendre qui elle était. Souriant d’avantage, reculant légèrement, la bouteille toujours à la même, elle finit par lui répondre sur un ton extrêmement moqueur.


« Je n’aurais pas trouvé ça glauque que tu fasses une fixette sur moi, t’aurais pas été le premier… Après l’inverse c’est sûr aurait été plus surprenant. Enfin, j’m’appelle Julian. »


Souriant de plus belle la jeune femme bu encore une gorgée. A ce rythme là, elle allait finir bourrée. C’était sans doute ce que cherchais Alec en lui filant la bouteille. Après tout, il semblait tout aussi fourbe qu’elle, cela ne l’étonnerait même pas. Et pourtant Julian s’en fichait. Si pour passer une soirée sympa elle devait entrer en partie dans son jeu, elle le ferait tant que sa fierté ne serait pas attente. Car malgré tout il y avait des limites à ne pas dépasser. En parlant de limites, Alec semblait ne pas connaître le sens de mot. Lorsqu’il lui montra sa seconde découverte, la jeune femme ne pu retenir un fou rire. Elle plaqua alors sa main libre sur sa bouche pour ne pas faire trop de bruit. Ce type était vraiment incroyable. A peine arrivé, il trouvait le moyen d’enfreindre toutes les règles… Bien que la Serpentard ait plutôt l’habitude d’être en accord avec le règlement, l’idée de tout changer pour une fois lui plaisait bien. Elle finit donc par contenir son rire et reprendre la parole. Sa voix exprimait toute l’adrénaline qui était lentement en train de monter en elle. Une adrénaline positive.


« Toi t’as décidé de commencer ton séjour ici en beauté…. J’vais nous trouver un endroit plus calme, suis moi… »


L’avantage d’être ancienne ici : Connaître le château comme sa poche. Julian avait toujours été fasciné par l’endroit, aussi elle s’était dans ses premières années amusée à trouver des lieux plus ou moins secrets. Là ils avaient besoin d’une salle dans laquelle personne ne rentrerait, donc une salle vide habituellement fermé à clé… La jeune femme se mit alors en marche, faisant un signe de tête à Alec pour lui dire de la suivre. Elle tenait volontairement la bouteille derrière elle, comme si cela pouvait faire office de carotte pour le jeune homme. Elle restait tout de même sur ses gardes, n’ayant nullement envie de se faire surprendre. Après quelques instants ils arrivèrent devant une porte fermée. Julian sortit sa baguette et la déverrouilla. La salle étant vide, la protection n’était pas très grande, elle fit donc entrer le jeune homme puis, ferma la porte derrière eux et s’adossa contre cette dernière, un pied au sol, l’autre à plat contre la porte. Souriant toujours elle lui tendit la bouteille. Ici, ils pourraient faire toutes les conneries du monde, du moment qu’ils ne faisaient ni trop de bruit, ni trop de lumière, ils ne risquaient presque rien. Alors, autant oublier toutes les précautions et ne penser qu’à s’amuser…

« Ça te va… ? »

La pièce bien sûr. Quoi d’autre ? De quoi Julian pourrait parler d’autre. Enfin voyons…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1933
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Lun 16 Mai 2011 - 19:41



Le gros lot, oui, exactement. Il aurait très bien pu tomber sur une personne bien plus jeune ou qui ne soit pas vraiment de la même trempe que lui, ce qui aurait posé de légers soucis. Enfin, du moins, pour s’amuser comme il voulait le faire, c’était clair qu’une gamine de Gryffondor, ça n’aurait pas pu le faire. Ou bien, si, pour l’enfermer dans un placard avant de repartir à la recherche de quelqu’un qui ferait l’affaire. Mais il n’avait pas eu tant besoin de chercher que ça. D’abord, il s’était mis à faire le tour du propriétaire, et vu l’étendu du château, en une soirée et une nuit, il n’aurait jamais le temps de tout découvrir. Alors, le mieux était de ne pas bâcler les choses et de faire durer le plaisir.

Dans tous les sens du terme bien entendu. Et quoi de mieux que le faire avec une jeune femme de Serpentard !? Le tour du propriétaire je parle, bien sûr, de quoi d’autre ?

-Si tu me choisis pour guide, tu ne trouveras QUE des trucs intéressants à faire…»

Déjà, elle lui avait pris le bien qu’il lui avait lui-même piqué quelques instants plus tôt, ce qui ne fit que faire sourire un peu plus son voleur. Oui, parce qu’une bouteille qui traine dans un bureau et qu’il avait gentiment pris (oui, bah, elle trainait ! Il faut toujours ranger les objets qui trainent ! Et puis, les bouteilles entamées, il faut toujours les finir, sinon ça fait des restes ! … Comment ça elle n’était pas entamée ? =D), ça ne pouvait pas réellement lui appartenir. Enfin ; c’était tout comme.

« Et ben c’est parfait ça. »

Un petit air presque provocateur dans le regard, il lui avait sourit, la regardant tourner sur elle-même avec la bouteille à la main. Non, il ne cherchait pas à la saouler, mais plutôt à les saouler tous les deux. C’est vrai ! qu’une personne qui boit, ça n’est pas drôle.


« Je n’aurais pas trouvé ça glauque que tu fasses une fixette sur moi, t’aurais pas été le premier… Après l’inverse c’est sûr aurait été plus surprenant. Enfin, j’m’appelle Julian. »


En entendant la réplique de Julian, puisque tel était son nom, le jeune homme éclata d’un rire joyeux quoi qu’un peu moqueur sur les bords tout de même.

« N’y compte pas trop ma toute belle. »

L’espoir fait vivre, mais tout de même. Pas qu’il ne puisse pas faire de fixette sur elle, mais surtout qu’il était bien trop fier pour faire une fixette sur qui que ce soit. C’était le moment qu’Alec avait trouvé adéquate pour montrer à sa nouvelle comparse son autre petite trouvaille parfaitement dans les règles. Ou pas. Certes. En fait, il s’employait déjà à faire l’inverse de ce qu’on lui demandait et ce, sans même réellement s’en apercevoir. Il profitait, voilà tout. C’était vrai : pourquoi se priver ? Et la jeune femme n’avait de toute évidence pas plus envie que lui de subir une quelconque privation. En effet, toujours souriant, de plus en plus égaillé par la situation comme sûrement par l’alcool, il suivit la jeune femme, acceptant de la suivre, tout en évitant pour autant d’voir l’air d’un âne suivant une carotte. Tant qu’à faire…

Quelques minutes plus tard, déjà, ils arrivèrent au niveau d’une porte que la jeune femme ouvrit rapidement avant d’y entrer en sa compagnie. La salle vide semblait un peu à l’écart, à moins de faire un vacarme pas possible, il n’y avait donc que peu de chances d’être surpris. Après avoir sondé rapidement l’intérieur de la pièce, le jeune homme déposa une nouvelle fois son regard vers la jeune femme qui l’observait l’air malicieux, adossée au mur, tout en lui tendant la bouteille.



« Toi t’as décidé de commencer ton séjour ici en beauté…. J’vais nous trouver un endroit plus calme, suis moi… »


Lui adressant un grand sourire, il fit mine de récupérer le culot de la bouteille, mais, finalement, claqua (pas au point de faire exploser la bouteille, je vous rassure) celle-ci au mur, entrainant le poignet de la jeune femme dans le mouvement. Il fit de même avec son autre main, tout en rapprochant son visage de celui de la belle Serpnetard en souriant, avant de capturer sa lèvre inférieur entre ses dents.

« … nan. »

Lui rendant ce petit regard plein de malice qu’elle lui adressait depuis un moment, il déverrouilla à son tour la porte avant de l’entrainer dehors une nouvelle fois, embarquant la bouteille du même coup. Un petit regard amusé s’était emparé de ses yeux sombres ; oui, il avait une petite idée en tête. Quelques minutes à peine plus tard, il forçait une porte un peu plus dure à ouvrir. Une fois le battant rabattu, une silhouette apparue dans les ombres de la pièce. L’homme qui s’y trouvait tomba d’un bloc : Alec s’était servi d’un sort informulé. Avec un petit sourire vers Julian, il entra.

« Quoi ? De un, c’est un con, je le connais, et de deux : il ne se souviendra de rien. »

Oui, il avait fait un certain nombre de choses dans sa vie qui lui avaient permis d’être plutôt doué pour ce genre de choses. Et puis, c’était aussi la base de son apprentissage quand il était chez lui. Et puis : là, c’était plus drôle, il y avait plus de risques, et une personne inconsciente au sol. La pièce était assez grande, ça n’était autre qu’un bureau communiquant avec une chambre. Le tout était réservé à un Supérieur qui se fondait la plupart du temps dans la masse. Enfin, sauf quand il était en privé avec certaines personnes. Non, Alec ne l’aimait pas, mais il n’avait rien non plus de personnel à lui reproché, mis à part d’être un ami de sa famille, bien évidemment.

S’asseyant d’un bond sur le bureau, le jeune homme y bu à nouveau quelques gorgées avant de tendre la trouvaille numéro deux à la jeune femme.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1799
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Mar 17 Mai 2011 - 15:16

La toute belle comptait bien montrer à son camarade à quel point tous les élèves de cette école n’étaient pas des trouillards coincés. Elle allait lui prouver à quel point la maison Serpentard pouvait être fière de compter dans ses rangs des élèves intelligents et à la fois capables de s’amuser. Alec était apparemment un bon représentant de cette tranche de la population. A chaque seconde de plus passée en sa compagnie, Julian réalisait qu’il serrait un camarade de jeu idéal pour cette année. Sauf si bien sûr il se révélait être plus désagréable qu’il ne laissait paraître, mais ça, elle aviserait par la suite. Elle attendait donc de voir son audace, elle attendait de voir tout ce qu’il pouvait bien avoir dans les tripes et dans la tête. Et elle ne fut pas déçue. Alors que la jeune femme était adossée contre la porte il s’approcha d’elle, faisant mine de se saisir de la bouteille pour finalement attraper ses poignets et la maintenir contre le mur. A cette vue, un sourire se dessina sur les lèvres de la demoiselle, un petit sourire en coin. Décidément, il lui plaisait de plus en plus. La jeune femme n’eut cependant pas le temps de faire la moindre réflexion. Alec saisit sa lèvre inférieure entre ses temps et manifesta son mécontentement par rapport à la pièce qu’elle avait choisie. Fin gourmet en plus. Il ne serait pas facile à contenter, mais quelque part, ça rajoutait du piment dans le tout et cela lui plaisait. La demoiselle se laissa donc entrainer quand il sortit de la salle, lui adressa tout de même au passage une petite raillerie, fallait bien le provoquer quand même…

« Ah ces gens qui doivent aller dans des lieux exotiques pour cacher leur manque de talent… »

Petit sourire. Ce n’était pas méchant, juste un petit pic. Elle se doutait bien que le jeune homme ne se formaliserait pas pour ça et surtout, qu’il serait capable de faire à son tour des remarques du genre alors autant ne pas se priver. Les deux Serpentards se remirent donc en route. Mais apparemment, bien qu’il soit nouveau, Alec savait très bien où il allait. Bientôt, ils arrivèrent face à une porte qui semblait plus sécurisée que la précédente. Et pour cause, à peine furent-ils entrés que Julian constata que quelqu’un se trouvait déjà dans les lieux. Enfin, pas pour longtemps. La personne tomba net. Aucun doute, Alec était décidément plein de surprises. Son petit commentaire fit beaucoup rire la jeune femme. Un con… Peut être, elle ne le connaissait pas vraiment. Enfin, elle était tombée sur un amoureux du risque apparemment. Ce dernier alla alors s’asseoir sur le bureau, la bouteille à la main et la petite clope magique dans l’autre. Appétissant tout ça.


« Rappelle moi de pas faire de ton un de mes ennemis.. »


Ironie bien sûr. Julian n’aurait jamais avoué à qui que ce soit avoir peur. Ce n’était clairement pas dans son tempérament. Et puis, avec quelqu’un comme le Serpentard, avouer une faiblesse serait sans doute la pire chose à faire. Ce serait se dévoiler, montrer à l’autre où attaquer. Jamais elle ne se résoudrait ça. Enfin, pour l’instant, il n’y avait aucun souci, au contraire, Alec ne cessait de lui apporter de nouvelles sources d’amusement. La demoiselle s’approcha donc lentement et se saisit du deuxième joujou de la soirée. Fascinant. A l’aide d’un sort rapidement formulé elle l’alluma. Plaisir. Cela ne lui arrivait pas souvent de céder à ce genre de tentations, surtout depuis que le règlement de l’école s’était durci mais pour le coup, elle avait envie de vivre cette soirée à fond. Chaque instant devait être pur plaisir. Tirant alors largement sur la cigarette magique, Julian s’approcha alors du visage de son camarade, l’embrassa tout en soufflant la fumée dans sa bouche. Elle se recula ensuite en lui tendant la seconde trouvaille, un sourire en coin. Puis, comme pour s’amuser d’avantage, elle se recula et commença à faire le tour de la pièce qu’ils venaient de réquisitionner. Vraiment sympa comme cadre. Enfin, elle n’aurait pas arrangé la décoration de cette façon mais pour un lieu qu’ils avaient investis de la sorte, c’était vraiment pas mal. Elle aurait pu faire sa chieuse et lui dire que cela ne lui convenait pas, comme il l’avait fait, mais après tout, ça n’aurait pas été très drôle. Continuant son tour du propriétaire, elle remarqua une porte. Elle regarda par l’entrebâillement et constata que derrière, c’était une chambre. Se tournant alors vers Alec, elle prit la parole, se retenant pour ne pas éclater de rire.

« Tiens, comme par hasard y’a une chambre ici. »

Julian soupçonnait clairement son camarade d’avoir changé d’endroit volontairement. Non pas seulement pour la prise de risque. Mais bon, autant attendre la suite des évènements avant de partir dans des élucubrations. Elle alla donc s’asseoir à son tour sur le bureau, à côté d’Alec, s’amusant à balancer ses jambes dans le vide. L’alcool et l’autre petit joujou commençaient lentement à monter à son cerveau. Rien de bien méchant pour l’instant, elle était encore tout à fait capable de se contrôler. Il en faudrait plus avec qu’elle ne soit totalement ailleurs. Et intérieurement, elle savait qu’elle en avait envie. Toujours se maîtriser, toujours faire attention, au bout d’un moment, ça devient clairement épuisant. Elle voulait se laisser porter un peu. Prendre des risques. Se laisser aller face à un inconnu… Elle prit donc de nouveau la bouteille, sans demander et bu une autre longue gorgée avant de la lui rendre.

« J’aime bien Poudlard de cette façon en fait. Même si aller comme ça dans un coin réservé à un Supérieur ça peut nous coûter cher.. »

Julian était tellement concentré sur l’amusement qu’elle n’avait jusque là pas pris ce détail en compte. Elle qui faisait tout pour se faire bien voir par eux, elle risquait de réduire tous ses efforts à néant. Quoi que pour l’instant, personne ne pouvait savoir qu’elle était venue ici… Et puis, maintenant c’était fait, elle verrait bien les conséquences dans les jours à venir. Profiter. Profiter. Rien que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1933
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Jeu 2 Juin 2011 - 18:46

S’éclater, sans que rien ne compte, sans que rien ne soit important, ce devait être l’une des choses qu’il savait le mieux faire ; avec le fait de nuire aux autres, sûrement. D’ailleurs, l’un incluait bien souvent le second. En fait, c’était même la base de ce qui l’avait fait devenir ainsi : la volonté de faire mal. Pas à ceux avec qui il s’éclatait, ceux là, il n’avait encore rien à leur reprocher. Enfin, mis à part ceux qui pensaient pouvoir se foutre de sa gueule ou de celle de sa sœur sans en subir les conséquences comme celui dont la mort avait fait scandale et l’avait amené ici. Le truc drôle, c’était que, justement, ici, personne n’était au courant de rien de tout ce qu’il pouvait se passer dans le monde extérieur. Cela incluait que la jeune femme avec qui il était en cet instant ne savait pas, ni quel était son nom de famille, ce qui l’aurait sans doute fait sourire gentiment, ni de ce pourquoi il avait atterrit ici. Sans connaitre toute l’histoire, il doutait qu’elle reste tout de même seule avec lui. Quoi que, avec les gens de forte personnalité et dont la fierté n’était jamais vacillante avaient parfois…. Des raisons que la raison ignore +out+. Ou plutôt, des raisons parfaitement logiques mais connues uniquement d’eux même.

Le jeune homme avait décidé de changer de pièce pour continuer leur petite escapade nocturne. Il fallait dire qu’il avait repéré quelques endroits lorsqu’on l’avait fait visiter. L’homme avait d’ailleurs bien précisé qu’ici « c’était sa chambre et il ne laissait personne y entrer ou y mettre le zouk, car il n’était pas comme les parents du jeune homme, lui ne tolèrerait jamais un mauvais comportement de quiconque dans l’enceinte de ses quartiers ». Il faut l’avouer, ça avait donné quelques idées au jeune homme à qui il valait mieux ne jamais dire ce genre de choses.

« Ah ces gens qui doivent aller dans des lieux exotiques pour cacher leur manque de talent… »

« C’est vrai qu’ils sont insupportables. »

Souriant à la jeune femme, il l’avait entraînée dans les dédales de cette école à laquelle il se ferait de toute évidence bien vite. Oui, il voyait pourquoi ses parents avaient voulu l’avoir toujours à l’œil et donc, pourquoi ils avaient tenu à ce qu’il soit scolarisé à l’aide d’un précepteur. Premièrement, il avait apprit beaucoup plus de choses beaucoup plus vite puisqu’on lui avait bourré le crane quand il était gamin, mais, surtout, à cette époque, il n’avait pu faire les choses à sa manière. Serait-il devenu ainsi plus vite ou serait-il resté un gentil petit garçon ? La première hypothèse lui semblait plus logique. Enfin, dans tous les cas, il pouvait enfin respirer à sa guise, et comptait bien profiter de cette liberté payée aux nombreuses larmes de rage et d’humiliation de ses parents.


« Rappelle moi de pas faire de ton un de mes ennemis.. »


Lui adressant un grand sourire, il avait enjambé le corps pour aller s’assoir sur le bureau de l’homme qu’il avait si facilement assommé.

« J’te le répèterais tous les matins si ça peut te faire plaisir. »

Oui, il déconnait, tout en sachant que c’était le cas de la jeune femme également. Enfin, de toute manière, il était rarement levé le matin…

Regardant la jeune femme faire le tour de la pièce, il en avait profité pour boire quelques nouvelles gorgées, tout en adressant un sourire à la belle Serpentard quand elle remarqua la chambre. Ce sourire fut rapidement accompagné d’un petit air angélique qui s’effaça rapidement (trop dur à tenir !).

« Tiens, comme par hasard y’a une chambre ici. »

« Dit donc, c’est fou nan ? »

Riant de bon cœur quand elle était venue à ses côté lui emprunter gorgées de bouffées tout en balançant ses jambes sous le bureau.

« J’aime bien Poudlard de cette façon en fait. Même si aller comme ça dans un coin réservé à un Supérieur ça peut nous coûter cher.. »

« Bworf, tu leur adresseras ton air le plus innocent en disant « c’est lui qui m’a forcée » ; ça marche à tous les coups ! »

Riant de nouveau avant de reprendre une bouffée de son nouveau joujou, le jeune homme se fit la réflexion que, de toute évidence, la combinaison des deux faisait son effet.

« Tu as ma permission pour me faire passer pour le salaud dépravé que je suis. »

Passant le joujou fumant à la jeune femme, il s’était éloigné pour user d’un sort pour mettre un peu de musique dans la pièce, tout en fermant la porte du pied en faisant au passage une révérence ironique à son cher ami le crétin qu’il avait déjà croisé dans l’une des grandes demeures des Rivers ; à savoir, chez lui.

« C’est vrai quoi, un peu d’ambiance, ça fait jamais de mal. »

Nouvelle gorgée avant de bouger au rythme de la musique (enfin pas trop quand même hein xD).

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1799
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Mar 7 Juin 2011 - 13:46

C’était définitif, Alec était un grand joueur. La façon qu’il avait de provoquer, de prendre cet air pseudo innocent, elle ne se laisserait pas avoir. Du moins, elle ferait croire qu’elle était sous son emprise sans jamais perdre pour autant le contrôle. Ce ne serait pas si simple bonhomme, Julian n’était pas une fille comme les autres et elle allait te le montrer. Quoi que pour le moment, la jeune femme n‘était pas tant que ça sur la défensive. Il la faisait rire et bien qu’il ne soit très certainement pas un enfant de cœur, pour le moment, elle se sentait bien avec lui. Libre, totalement libre. C’était d’ailleurs pour cela qu’elle se permettait de boire sans trop se poser de question, ne cherchant pas à se limiter. En temps normal, dans les soirées qu’elle avait eu l’occasion de faire avec les élèves de l’école, elle s’était toujours montrée éméchée mais loin d’être vraiment haut. Cette fois, ce serait peut être différent, elle allait laisser la nature décider. Et puis, elle n’était pas au bout de ses surprises. Alors que la jeune Serpentard exprimait son petit côté méfiant vis-à-vis des ennuis qu’ils pourraient avoir, la réponse d’Alec la fit éclater de rire. Faire un air innocent ? Prétendre qu’il était totalement coupable ? Le pire, c’était qu’elle en était clairement capable. La jeune femme n’aimait pas trahir mais dans ce cas, c’était sa réputation qui était en jeu et sa possibilité d’accéder au rang de Supérieur, elle ne pouvait pas commettre d’erreurs sur ce point. Elle espérait donc ne pas avoir à utiliser ce petit mensonge sinon, elle pourrait sans nul doute dire adieu à ce genre de moments marrants. En récupérant la cigarette magique, Julian tiqua su l’expression « salaud dépravé ». Soit, il s’amusait, soit il avait au fond un vrai problème avec lui-même. Mais à vrai dire, ce n’était pas réellement sa première préoccupation. Elle voulait s’amuser et non jouer au psychologue. La rousse se contenta donc de rire en voyant sa référence puis elle tira une longue bouffé sur la cigarette magique avant de se lever et de s’approcher du jeune homme.


« Voyons voir ce déhanché… »


Petit sourire en coin. Bah quoi ? Julian n’aimait pas se contenter de la marchandise de bas étage. Et bien que le jeune homme soit plutôt séduisant, il n’y avait rien à redire là-dessus, elle préférait s’assurer que tout était équivalent chez lui. Elle le regarda donc bouger légèrement suivant la musique qu’il avait enclenchée à l’aide d’un sort. Elle souriait toujours et décida de pimenter encore un peu le jeu. Tirant une bouffée sur l’amusement numéro deux, elle garda bien la fumée et s’approcha d’Alec. Sans trop lui laisser le choix, elle l’attira à elle, colla ses lèvres contre les siennes puis souffla doucement la fumée dans sa bouche. Elle lu rendit ensuite le joujou et recula de quelques pas, souriant encore d’avantage. Elle le sentait, tout était en train de monter. C’était parti. La Serpentard se sentait de mieux en mieux au fil des secondes, tout commençait à changer autour d’elle. Sentiment de plénitude et en même temps, de liberté totale. Comme si chacun de ses gestes n’avait plus réellement de sens et qu’elle pouvait donc faire ce que bon lui semblait.

« Le dépravé a intérêt à tenir tout ce qu’il promet avec sa gueule d’ange hein… »

Sur ces mots, Julian alla chercher la bouteille que son camarade avait à la main tout en commençant à danser elle aussi. Rien de brusque, tout dans la finesse mais bien sûr, de manière légèrement provocante. La jeune femme avait l’habitude de jouer de son corps pour attirer les gens et il faut dire, qu’avec le temps, elle avait trouvé la méthode parfaite. Pas trop excentrique pour ne pas non plus passer pour la pute de service mais un peu osée tout de même, sinon ce ne serait pas amusant du tout. Elle bu donc de nouveau tout en continuant de danser. Il ne persistait qu’une hésitation en elle. La Serpentard se demandait si elle devait le provoquer encore une fois ou le laisser venir à elle cette fois. Cruel dilemme. C’était plutôt distrayant de voir les mecs opérer et en même temps, n’étant pas du genre soumise à qui que ce soit, elle ne voulait pas non plus le laisser croire qu’elle pourrait être intimidée ou quoi que ce soit du genre. Et merde, trop de questions pour un moment comme celui-ci. Arrête de réfléchir Julian, et avance. Une autre gorgée, ça aide toujours. La jeune femme se dirigea donc vers le bureau et monta dessus avant de se remettre à danser avant de reprendre la parole. Toujours le même sourire aux lèvres, ce dernier ne semblant plus vouloir se détacher de son visage.


« Si tu veux la bouteille, il faudra que tu viennes la chercher… »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1933
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Sam 25 Juin 2011 - 1:12

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1799
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Mer 28 Sep 2011 - 21:00


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1933
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   Sam 1 Oct 2011 - 23:36

Je tombe, tu tombes, elle tombe, nous tombons, vous tombez, ils tombent avec une bouteille à la main pour se rétamer par terre SANS casser la bouteille et ainsi favoriser un rapprochement notoire du fait de la chute impromptue. Réellement impromptue ? Oui, il n’avait pas compris ce qu’il s’était passé exactement, mais bon, en même temps, avec ce qu’il avait dans les veines, ça n’était pas non plus très étonnant.

« T’es un champion… Mais en même temps ça veut dire que tu uses souvent de cette technique avec les filles. J’aurais espéré que tu uses un peu d’originalité voyons, je te rappelle que je ne suis n’importe qui ici… »

« C’est, vrai, j’avoue, c’était mauvais, non voulu mais réflexe quand même. T’auras cas me prouver que tu vaux mieux que ça, on verra pour le reste après. »

Qu’elle soit n’importe qui ici ou pas, il n’en avait pas la moindre idée, mais juste que là, elle pouvait être la reine de la kermesse qu’il n’en avait pas grand-chose à foutre. Elle lui plaisait bien, le statut par contre, il n’en avait cure. Ou plus exactement là maintenant tout de suite, il s’en foutait. Ça n’était pas toujours le cas, surtout que des relations, il était bien placé pour le savoir, ça a toujours une certaine utilité. Mais là, c’était un tout autre type de relation dont il avait envie.

« J’espère que t’es bien installé maintenant… »

« Très bien merci, miss pas n’importe qui est trop bonne. »

De s’inquiéter de son sort, roh lala, tout de suite les jeux de mots ! Bon, ok, celui-là, il était peut-être un peu voulu. Mais si peu ! Après tout, on aime bien les phrases ambigües dans le coin, alors autant continuer hein ! Et en parlant de continuer, autant le faire sur la bonne voie, chose que le jeune homme comptait bien faire puisqu’il en était arrivé à embrasser sa nouvelle amie. Chauffer, c’est bien, continuer, c’est mieux. Et pour le reste… bah pour le reste, il manquait quelque chose ! La fille : ok ; l’alcool : niquel…. Mais où est donc passé Charlie ? Oui, c’est le nouveau nom du joint ! Julian, elle, avait fini par le repérer et s’était étirée pour l’attraper dans une sublime contorsion de flemmarde qui ne veut pas se lever. Ça serait décollé les deux corps : très mauvaise idée ! La contorsion c’est bien aussi. Et puis, on dit toujours qu’il faut s’étirer avant de faire du sport =D. Une bouffée et… et le pauvre est à l’agonie.


« Tu vas bientôt pouvoir signifier son décès je crois, c’est fort dommage… »


« Ouais, paix à son âme. On le regrettera tous ! »

Tous et toutes mêmes. C’est l’instant parfait pour montrer que les anciennes mœurs du château disant que seuls les mecs sont en cause d’envies, de conneries et … de tout autre trucs pas biens pour l’époque, était complètement dépassée. Si elle n’avait pas eu envie d’être là, elle n’y serait sûrement pas. Et ce brave monsieur par terre … ne serait pas par terre ! Et eux non plus cela dit en passant. Surtout que le baiser suivant, c’était elle qui était venue le prendre, sa main courant sur le jeune homme. Ils s’étaient cherchés comme ça un bon moment encore, avant de… jouer sur le sol, le bureau, le lit puis re-le sol, le mur aussi, enfin bref, normal quoi ! Le matin arriva sans qu’ils n’aient ne serais-ce que penser à quitter la pièce, puisque l’un et l’autre avaient finis par s’endormir, pour ne dormir que quelques heures à peine et se retrouver réveillés par des coups à la porte et que le bonhomme par terre – oui j’ai oublié son nom et alors ? – ne se décide à bouger, délivré du sortilège. Réveillés, les deux jeunes gens s’étaient retrouvés à se rhabiller, pris d’un magnifique rire avant de passer par la fenêtre, de passer par le balcon, se suivre les bordures, de grimper sur une gargouille grimaçante pour finalement passer par une fenêtre ouverte par un sort lancé à la va-vite et se retrouver de nouveaux dans le château, hors de cause. Il faut vous dire que le Supérieur a eu des soucis parce que ses collègues ont retrouvé de l’alcool et de la drogue chez lui alors qu’il n’était absolument plus cohérent ? Non ? Tu m’étonnes !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Need action [Pv Alec Kaleb Rivers]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» Un RP où y'a de l'action! >
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action
» Preval en Action!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage.-
Sauter vers: