AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alec K. Rivers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:13


Alec Kaleb Rivers
©️ Crédit
─ Nationalité: Anglaise
─ Age: 20 ans
─ Maison ou Groupe: Serpentard
─ Année d'étude / Matière enseignée: 10ème année
─ Sang: Pur, le contraire serait étrange
─ Mon avis sur tout ce qui se passe: Euh, là, tout de suite, j'men fous un peu. J'me suis libéré, et j'peux enfin vivre un peu plus librement, et c'est tout ce qui compte. Pour le reste, j'ai des avantages, c'est certain, j'me fous complètement des autres, alors qu'ils se démerdent, j'abaisserais pas mon statut pour ça. Mais dans le fond, j'ai rien contre personne tant qu'on me gave pas. Et ce d'un côté comme de l'autre. Même si ça serait con de ma part de m'en prendre aux supers arrogants du château. Quoi ? Ah nan, j'ai rien contre ça, j'suis pareil.
─ J'avoue ce truc me fiche une peur bleue :: Moi, dans un futur proche ou non, ayant tout perdu sans espoir d'avenir. - changement - Sa sœur, étalée, trempée de sang, ou sous n'importe quelle forme, mais faible et à l'article de la mort. Il peut lutter contre les peurs qui le concernent, peut lutter contre les humains qui ont pu chercher à détruire le peu de bon qui subsistait autour de lui, peu fixer son père dans les yeux sans daigner en avoir la moindre crainte. Et sourire face à son oncle. Mais la perdre lui est impossible.
─ C'est lui qui me protège en cas de besoin :: C'est un Ocelot, une sorte de gros chat.... ou un petit léopard, au choix. Une espère en danger qui vie principalement la nuit pendant laquelle elle chasse. C'est un bon grimpeur qui aime bien jouer avec ses proies.




─ Suis-je exceptionnel(le) pour autant: Qu'est-ce qu'une exception vous répondrais-je ? Ouais, ça fait un peu philo de comptoir je sais. Nan, j'ai jamais développé grand chose. La legimencie est courante dans la famille, mais j'ai pas eu... le cadeau empoisonné de développer ça, et contrairement à mon cousin, mon père m'a évité ce genre de contact perso assez violent. J'aurais probablement pu être animagi si je m'étais bougé le cul, mais l'idée est venue trop tard. J'en ai pas vu l’intérêt quoi. J'le vois toujours pas. Et vu qu'aucun immortel ou truc poilu ne m'a attaqué récemment (et ça va continuer ! Quoi ? Nan nan, j'sais même pas pourquoi je dis ça en fait !), eh bah non ! J'me démarque grâce à d'autres points et ça suffit largement.

─ Que serai un véritable sorcier sans elle: Elle est assez courte et très maniable. En son cœur se trouve une plume d’Augurey et un poil de la crinière d’une chimère. Belle, sombre et sculptée, elle lui a toujours parfaitement convenue tendis que les autres faisaient des misères dans la boutique du vendeur... Sombres, brutaux et dont les aspects diffèrent souvent selon les auteurs, les créatures dont elle contient des extraits reflètent la tendance du jeune homme à être beaucoup à la fois. Sauvages, impulsifs, violents, ce sont des créatures qui sont mal connues car jamais attrapées ni apprivoisées pour permettre de quelconques études. Trop s'en approcher est dangereux, comme dirait l'autre.
─ Ça agace les autres, mais j'aime le faire* : Se mordiller les ongles sans pour autant les ronger. Passer une main sur sa nuque.
Ce qu'il faut absolument savoir sur moi !
(Environ 250 mots)
Because I bad, just bad. Go away.
Je dirais tout simplement que je ne suis pas quelqu’un de très appréciable. C’est vrai, il faut l’avouer, il y a plus sympa que moi. J’suis moqueur, nombriliste, et insupportable. Surtout, j’aime faire mal, c’est plus fort que moi, pas comme un tortionnaire sadique, non, mais on va dire qu’une personne que je n’apprécie pas le ressent parfaitement. Regardez ma famille : j’ai réussi à jeter la honte et quelques beaux scandales sur elle.

A ce propos, j’ai déjà tué sans qu’on ne puisse prouver que j’y étais pour quelque chose, il est possible que cela se reproduise. Certes, je peux être violent mais je sais également parfaitement bien me contrôler. Après tout, c’est la première chose que j’ai appris : manipuler les faux semblants. Ok, je suis fourbe et pas très fiable, c’est vrai, après tout, ça n’est pas pour rien que je suis ici hein. Enfin, nan, je suis ici parce que ma famille n’en pouvait plus de m’avoir’ dans les pattes. Il fallait que je cesse de faire des vagues, ce qui en dit long sur moi, du coup, voilà où j’ai atterrit. Plutôt étonnant pour quelqu’un qui a un niveau largement supérieur à celui de cette école. Enfin, ça, c’était ce qui était sensé arrivé, mais j’avoue qu’il y a un certain nombre de matières dont je me suis complètement désintéressé. Pour ce qui est de la pratique, j’assure, je reste, c’est moins le cas. Enfin, à part la médecine que je commence à connaitre les yeux fermés, mais ça, ce n’est qu’un reste de mes obligations familiales.

Ces obligations, elles m’ont amené à un trait de caractère évident chez moi : j’aime m’amuser, et faire ce qu’on me dit me fait royalement chier. Et j’suis pas quelqu’un qui se fera chier pour un autre. Après tout, j’ai déjà passé toute mon enfance à être un gentil garçon qui fait ce qu’on lui dit, c’est déjà beaucoup je trouve. A présent, je fais tout ce qu’ils haïssent, tout ce qui leur fait honte. J’dois être mal dans ma peau, ou un truc du genre. Enfin bref, il y aurait sûrement beaucoup de choses qu’un psy dirait sur moi. L’enfoiré dominateur fait toujours parlé de lui non ? Surtout quand il s’éclate. Je suis assez discret vis-à-vis de ma famille aussi, bien qu’elle soit très connue et que, donc, je ne peux échapper à certaines questions. J’ai souvent tendance à laisser ressortir ce petit côté gosse de bourges qui fait que quand je veux quelque chose, quoi que ce soit, je l’ai un jour ou l’autre. J’suis très patient dans mon genre, mais je n’oublis jamais rien. Ça inclus aussi que si je dois faire payer quelque chose à quelqu’un, ça sera fait. C’est un fait, je ne pardonne pas facilement.

Mais si, j’vous jure, je dois bien avoir quelques bons côtés hein ! l’intelligence, le physique :hin: … ok, je suis … euh, laissez moi chercher… fidèle ? Ouais, nan, mauvais exemple… Charismatique ? Un bon amant ? Ouais, ça va, j’me tais. Protecteur ! Ouais, ça, c’est pas mal. En clair, mieux vaut être de mon côté que de l’autre.

édit : Plus de deux ans plus tard, un texte du vrai Alec, tel qu'il ne le montre pas, en jetant un regard honnête sur lui même :


Je reviens sur mes pas. Sans arrêt. J’pensais que j’étais différent de tout ça, que j’avais appris de mes conneries. J’pensais pas… mais pourtant je ne fais que ça. Je recommence, encore et encore. Pourquoi j’suis là sérieusement ? À quoi ça rime tout ça ? Est-ce que je n’ai réellement jamais dépassé le stade du gamin qui en veut à ses parents, mais qui fait tout pour avoir la même condition tout en les blessant autant qu’il peut. Est-ce que j’serais un jour quelqu’un qui sait réellement ce qu’il veut ? J’fais le beau comme ça, mais dans le fond, j’tourne en rond, j’ai de l’ambition, mais j’sais pas quoi faire, je sais qui je suis, mais j’en cache la majorité à tout le monde, parce que mes blessures sont trop profondes pour que je les assume. J’fais semblant d’être guéris, semblant que je n’ai pas peur, que je sais où aller, mais dans le fond, j’fais que des conneries. J’croyais avoir grandis, mais c’est faux. J’suis toujours le type qui ne sait pas ce qu’il fout là, qui sait déconner, et entrer dans un groupe, mais qui, finalement, n’en fait jamais réellement partis. J’étais celui qui prenait dans les bras sans en penser mot pour finalement devenir celui qui envois chier au lieu de demander à l’aide. J’sais pas y faire, je suis incapable de me lâcher, d’avouer mes faiblesses, et encore une fois, dès que j’sens que je ne contrôle plus rien, j’me barre. Sauf qu’ici, j’ai pas vraiment le choix, alors j’hésite comme un abrutis, une fois j’suis capable de pardonner, l’autre non. Incapable de les laisser approcher, j’me fous ce qu’ils peuvent bien en penser. Logan a raison, j’suis toujours qu’un gosse qui crève de trouille de se retrouver seul, de n’avoir qu’à se tourner vers les coups et se taire. A partir de là, j’ai toujours cherché le regard des autres, en déconnant, en me montrant important de quelque manière que ce soit, pour ne pas disparaitre peut être, pour recevoir des hommages pour peine de n’en avoir jamais eu. J’ai cherché la compagnie des femmes pour me rassurer à cause d’un certains nombres d’évènements, et probablement pour ne pas me sentir seul, pour sentir qu’il y a du monde autour de moi, parce que ça n’a finalement pas tellement été le cas quand j’étais môme. Peut être aussi parce qu’à l’époque, je n’avais que ma sœur et Mack finalement, alors c’est probablement un moyen de retrouver ça. J’croyais n’avoir jamais cherché à être accepté, mais c’est une belle connerie, j’fais juste demi-tour dès que j’sais plus où je vais. Incapable de marcher les yeux fermés dès qu’il s’agit de quelque chose de grave, dès qu’il s’agit de blesser les autres sur le long terme alors que pourtant j’m’en fous pour le reste. C’est que ça n’est probablement pas que j’suis quelqu’un de fondamentalement mauvais dans le fond. C’est juste… j’en sais rien, des angoisses qui se soldent par de la violence, parce qu’au final, ça je connais, alors que tout ce qui est sentiments, ça m’est parfaitement inconnu. Je sais qui je suis, et je suis surtout conscient d’à quel point j’peux être quelqu’un de… négatif, disons. Et le pire dans tout ça, c’est que, même si au final, je voulais changer, j’le ferais même pas. Pas consciemment en tout cas. J’m’excuserais pas envers tous ceux que j’ai blessés, trahis, virés, dégagés et avec le sourire, et je ne chercherais pas les remords de ceux qui m’ont fait du mal en retour. Je ne suis pas quelqu’un qu’on a soutenu, mais qu’on a regardé s’écroulé, depuis toujours. Le fait est que je suis là, que j’fais des conneries, que je n’agis pas comme il le faudrait. Le fait est que je suis amer, irritable, lunatique. Le fait est que je vous haïs, tous, autant que j’en aime probablement certains sans réellement le savoir, pourtant, je donnerais tout pour trop peu. Ouais, j’ai pas réellement la notion de certaines choses, et vous n’avez pas idée des regrets que je peux balader, mais si j’étais différent, ça reviendrait à ouvrir grands les bras et à vous laisser tirer, tous. Parce que j’ai toujours eu peur de me laisser enchaîner, affaiblir, parce que j’ai toujours eu peur de vous croire, de vous aimer, de vous laisser me donner une existence, de vous offrir cette petite chose simple qu’est l’influence. Parce que je ne crois pas en l’être humain, de sa négation, je crois en être devenu le parfait archétype.




C'est là toute mon Histoire.
©️ Crédit
"I've lived, hated, fumed, managed things by my way. So here I am, 'want to take away all this things they said"
Salut, j’m’appelle Alec, et mon grand trip et problème dans la vie, c’est d’être taré anonyme. Enfin, pas si anonyme que ça en fait. Nan, c’est vrai, il faut pas être très sain d’esprit pour porter mon nom de famille. Enfin bon, ça, on ne le sait qu’en faisant partie de celle-ci. Là bas, il y a les coincés, les frustrés, les blasés, les enragés, les énervés, les rebelles, les surdoués, les sous-doués aussi, paix à leur âme. Et puis, il y a moi. J’ai l’air normal comme ça, en fait, j’crois surtout qu’il faudrait sûrement que je me fasse aider, mais, voyez vous, je dois avoir un peu trop d’amour propre pour ça. Ouais, c’est l’un des traits principaux de cette famille : être imbu de soi-même. En même temps, j’ai vingt ans, et je ne suis pas loin d’une licence de médecine et je maîtrise la magie mieux que la plupart des gens. Alors, j’ai de quoi apprécier un peu ce que je suis, sinon, à quoi bon ?

Et bah, vous savez quoi ? La pression, c’est très mauvais pour un gamin. Ouais, je sais, vous vous en doutez, mais pas aussi bien que, moi, je le sais. En fait, dans cette famille, c’est simple, il faut être le meilleur et, surtout, ne jamais sortir du chemin « Rivers », apparemment, c’est important pour eux ; donc, ça l’est pour nous : les gosses de chaque génération. Oui, parce qu’avant de devenir les adultes complètement névrosés qui nous servent de parents, il y a nous. Nous, nos écarts qui ne leur plaisent pas, et puis notre bonne conduite. Dieu qu’ils l’aiment celle là ! Moi, beaucoup moins. Ouais, ça, c’est parce qu’il fallait remonter le niveau de la famille, il y a eu un bâtard, la petite communauté réduite que nous formons n’a pas aimé. Alors, il faut rattraper le coup, étouffer l’affaire et faire comme si tout allait bien. Vous voyez Bree Vandecam, la mère façon poupée de cire dans Desperate Houswifes (oui, on a la télé, quand même !), et bah, elle, c’est ma mère. Enfin, pas loin quoi. Et, nan, nan nan, j’suis pas le fils comme dans la série…cela dit, ça lui aurait fait mal, et ça, ça m’aurais bien plu.

Ouille, dur ! Ça, vous l’avez deviné, c’est un autre de mes défauts : j’suis pas vraiment le type le plus sympa qu’il soit. Quelle horreur ; penser ça de sa mère ! Hey ! Vivez avec une semaine, on en reparlera après ok ? Oui, j’ai toujours pensé que les parents faisaient les enfants, dans tous les sens du terme, et, ça, ça les fait souffrir, parce qu’ils savent que c’est vrai. Mais, en même temps, ça ne compte pas, car seule l’apparence compte. Les beaux costars haute couture et l’apparente amabilité. Perfection. Vous ne pouvez savoir à quel point je haïs ce mot. Enfin bon, on a tous nos démons, si puérils qu’ils soient. Oui, j’ai souffert, et ça a fait de moi un connard prétentieux qui se fout comme de sa première chaussette de la souffrance des autres. Mieux, je crois que j’aime ça.

Pas celle de tout le monde, ok, voyons, je ne suis pas inhumain. Si ? Nan. Non, réellement pas. On a tous notre part d’ombre, certains la laisse s’exprimer plus que d’autres, c’est tout. C’était la conclusion d’un truc à la télé hier. Ça m’a fait tiquer. Mais, en fait, c’est vrai. J’aurais très bien pu relativiser et oublier la haine. Mais, ça, vous voyez, c’est trop jouissif. Se foutre en l’air, c’est l’éclate : et ça, c’est la raison pour laquelle je suis là. Les cours avec précepteurs and co, c’est bien pour fourrer dans le crane de votre gosse plus de choses que ce qu’il devrait comprendre, mais ça fait qu’il est toujours à la maison. Et un gamin comme moi, ça fini toujours par péter un plomb. Aller ! Allez pas me dire que c’était pas prévu, il y a eu d’autres cas dans la famille. Mais, je l’ai dit, on étouffe toujours.

En fait, j’crois surtout que c’est eux que j’vais étouffer. Ouais, j’suis malsain comme type, j’crois que j’ai trop pleuré étant môme, puis pas assez en grandissant, c’est très mauvais, ça pourris à l’intérieur. Ouais, j’suis cynique, ça aussi, il fallait s’en douter, j’suis pas le seul à être froid et à en vouloir à tout le monde. J’étais qu’un gosse normal petit pourtant, mais voilà, tout jeune fini par avoir besoin de se détacher de ses parents, de sa famille, et, chez moi, ça veut dire décevoir. Je sais, j’ferais jamais mieux que mon cousin qui porte dans ses gènes le déshonneur de la famille, mais, j’vous promets, je fais des efforts. Quitte à faire quelque chose, autant le faire à fond, c’est ce que j’ai toujours pensé. Alors mes efforts, ils sont passés au journal local. Le fils d’un grand nom de la politique arrêté pour détention et consommation de substances illicites, meurtre et abus sur mineur. Ouais, bon, la dernière partie est un peu exagérée, deux ans de moins que moi, et un vrai caractère de chiotte.

Bref, ils ont fini par me disculper, tout simplement, parce que bibi, il n’est pas complètement con et il n’avait pas envie de passer toute sa vie derrière une cellule minable. En attendant, la miss, elle a récupéré une belle pile de billets, et moi : ma liberté. Ils ont craqué.

C’est dingue ce besoin de faire souffrir en retour d’un amour médiatique non ? Désolé, chers parents, mais j’suis pas guéris. Et maintenant, en prime, il doit y avoir quelques trucs qui ont cogné sur mes cellules gliales. J’peux pas m’en passer, dommage, c’est un peu comme tout le reste. Enfin, quand je dis que je ne peux pas m’en passer, c’est surtout que je ne veux pas, car, jamais, vous ne me verrez en train de ramper pour avoir quoi que ce soit. Le revers de la gloire !

Ouais, à force, j’suis pas clair c’est ça ? Donc, voilà mon histoire, en plus explicite.





Et bien je suis né dans une famille de névrosés notoires coincés du cul et hyper stricts. Ah ouais, et, surtout, qui ne supportent pas l’échec. Ils ont fait de ce dernier point une obligeance quand on a le malheur de faire partie de cette lignée. Sauf que, voilà, toute famille présente des secrets, toute famille cache des choses aux autres, et, bien sûr, toute famille possède des points qui lui procurent une honte dans limite. Et bien, en grandissant, j’ai toujours pensé que celle-ci devait être la pire qui ait jamais existé.

Au fil des générations, il y avait eu des conflits, des jeunes « vierges » enceinte, des mariages arrangés, des incestes, des chantages, enfin bref, un monceau de conneries. Mais jamais n’avait rien filtré. En prenant de l’âge, un bon nombre de gamins c’étais mis à fouiller. Moi en premier. La curiosité est un vilain défaut. J’ai donc eu cette impression de grandir dans un magnifique mensonge doré interminable. Quand j’eu un truc comme six ans, un des jeunes de la famille déserta. Franchement, je l’enviais. Plus jamais on ne l’avait vu dans ces réunions de familles interminables où il fallait garder les habits propres et bien tirés, les coudes hors de la table et le dos droit. Pourtant, ça jasait dans son dos, quand il y avait trop de bruit pour entendre. Enfin, sauf pour nous, les gosses. Oui, parce que, selon les parents qu’en avait, on avait le droit à un certain volume sonore pendant les repas familiaux. Certains parlaient bas, d’autres ne parlaient pas du tout. Je faisais partie de la seconde catégorie. Oui, je faisais ce que l’on me disait, comme tout le monde. Je savais à quoi j’aurais droit sinon… comme tout le monde. Les valeurs traditionnelles ils disaient. Ô, vive la tradition !

Enfin bref, le gosse en question, vous l’avez compris, c’est votre bâtard de prof. Incroyable, celui qui a tellement été rabaissé chez moi va me faire cour ! Il parait même que je dois lui montrer l’exemple. En fait, c’est plutôt l’inverse qui s’est produit. Parce que, vivre en dehors de tout ce bordel, c’est une petite idée qui s’est mise à germer en moi à partir de ce moment là. Pas que je l’admirais en fait, parce que sa fuite a fait que l’attente à mon sujet a été plus importante encore. Enfin, ça et le fait que ma sœur se soit mise à tourner des films… pas franchement chastes, et que ma mère a accouché d’un simplet. Dommage !

« Il ne reste que toi, ne nous déçois pas. »

Sympa pour eux hein ? Ouais, bah, sympa pour moi j’ai envie de répondre. C’est donc à partir de cet âge là que ma vie est devenue un cauchemar, à croire que c’était possible. Parfait à tous les niveaux : bien élevé, beau, bien éduqué, fort en tout, mieux : surdoué en tout : je faisais leur fierté, et moi, je n’en pouvais plus. Un gosse, ça n’est pas con, il ne faudrait pas l’oublier. Alors, oui, j’ai noué cette rancœur malsaine qui se répand comme une trainée de poudre dans cette famille de pourris. Quoi ? La pression ça ne vous suffis pas à expliquer mes actes ? Ça c’est parce que j’ai oublié quelques menus détails. Ma sœur a fini par fuir, et moi, j’ai fini par comprendre. Un oncle pédophile, ça aussi, ça la fout mal dans une famille de hauts placés. Alors ma sœur a disparu. Et puis, moi, je me la suis fermé. J’ai subit, j’ai ragé, j’ai enduré ; les coups et autres.

Une belle famille de névrosés, je vous l’ai dit. Enfin bref, la vie suis son cours, quoi qu’il se passe, le monde ne s’arrête pas de tourner. Et moi, il y a un moment, où j’ai arrêté de me laisser trimbaler dans tous les sens. J’enchainais tout, j’excellais. Mais ça n’était jamais assez. Alors, j’ai arrêté, tout simplement. J’me suis assis dans un coin, et j’ai rendus copie blanche, jme suis brusqué, et j’ai affolé l’étalon, j’me suis exprimé pendant les repas, enfin, vous voyez le genre. Et l’âge aussi : quinze ans. C’est un peu tard pour se décider à se virer le balais coincé dans le cul, je vous l’accorde, mais mieux vaux tard que jamais. C’est là aussi que tout a explosé, et que je me suis pris à aimer ça : voir le visage dépité de mes parents, de ma mère. Voir leurs espoirs s’écroulés, le château de carte se briser. La réalité explosait. Une famille parfaite, ça n’existe pas.

Quoi ? J’allais disparaitre moi aussi ? J’ai dis que mon frère était passé dans un établissement spécialisé et que ma mère était de nouveau enceinte ? Non !? Et bah voilà.

On a tous grandis dans cette ambiance pesante. On s’est tous imprégnés des obsessions malsaines développés par d’autres gosses qui, par un miracle un peu trop commun ; étaient devenus nos parents. Et à côté, c’est la rage des autres gamins qui nous est monté à la tête. Tiraillés de chaque côtés, écartelés, certains ont péter un boulon, d’autres se sont forgés un masque, beau, immaculé. Moi, celui là, je l’ai balancé. J’étais le seul de la famille holalala !! … C’est de la réelle naïveté vous croyez ou de la connerie ? Les gens se voilent tellement les yeux que s’en est pathétique.

En tous cas, il ne m’en a pas fallu plus, j’ai tout enchainé, doucement au début, et puis, voyant à quel point cela pouvait les faire royalement chier, j’ai empiré les choses. Pire ça a été, plus ça me plaisait. Oui, je prenais mon pied à un point que vous ne pouvez pas imaginer.

Voilà. C’est tout. Héhé, c’est pas cool, hein, l’histoire qui s’arrête au plus intéressant n’est-ce pas ? En fait ce qu’il s’est passé n’était pas si grave que ça. Ça n’était rien d’autre qu’une fête, certes, pas franchement gentillette, mais bon. Je n’étais pas le pire, pas non plus celui en meilleur état, dirons nous. Et puis, il y a le con. Oui, parce qu’il y a toujours un con dans une histoire (même si, la mienne, je l’avoue, en regorge), alors il ne faut pas déroger aux règles, on me l’a tellement appris, il faut bien que je m’y cantonne une fois de temps en temps. Donc, ce type, en gros, c’était pas la personne avec laquelle je m’entendais le mieux, surtout qu’il y eu quelques légers… déboires vis-à-vis de ma sœur. Comme c’est bien dit, pour exprimer qu’elle était à l’hosto par sa faute et parce qu’il s’était foutu d’elle en profitant de ses faiblesses et de la pression familiale ; vous ne trouvez pas ?

Au moins, il n’y aurait aucuns scandales portant son nom, j’étais au centre de toutes les attentions !

C’était ce qui avait conduit à ce léger petit meurtre de rien du tout. Ouh que c’est mal ! Oui, j’m’en fous. J’en suis même fier, parce qu’en fait, j’attendais ça depuis longtemps. Leur sourire, calmement, à tous, à ceux qui voulaient m’enfoncer et à ceux qui auraient voulu que je fasse la carrière la plus épatante du siècle. Dommage. Je ne ferais rien pour eux et ; pour ce qui était de ceux qui voulaient me faire tomber, ils ne trouvèrent rien que de la drogue et de l’alcool dans mon sang. Après quelques mois, j’avais un casier judicaire et personne n’était venus me libérer de ma prison ; de métal celle là.

Et pour ce qui était de la fille ? Elle avait des soucis. … on y croit. Non, ça n’était pas vraiment ça qui m’intéressait sur le coup, les raisons de l’acte était plus physique, il ne faut pas avec eu mon cursus scolaire pour le comprendre. Enfin bon, voilà, à 17 ans, on est assez grande pour savoir ce qu’on veut, mais ça n’était pas leur avis, surtout vu tout ce qui pesait sur ma tête. En attendant, la famille avait fait taire les rumeurs, la fille et surtout, les médiats. C’est l’avantage d’avoir de l’argent. Je n’ais plus entendu parler de cette fille depuis, d’ailleurs, je m’en fous un peu.

A ma sortie, les choses étaient claires : j’avais dépassé les bornes et on ne voulait plus que je fasse de vagues. Alors, pour une raison qui ne m’a pas échappé pendant longtemps, on m’a envoyé reprendre mes études en école de magie. Je n’y avais jamais été, et ma première année (adaptée, mais pas assez à mon niveau), serait assez particulière. Enfin, en sachant ce qu’il se passait ici, je comprends pourquoi c’est ici que l’on m’envoie pour que l’on n’entende plus parler de moi le temps que les choses se tassent.

Voilà. Voilà pourquoi je suis ici et voilà ma vie. Pas pire qu’une autre, pas mieux.

Derrière l'écran

─ Prénom: Elise
─ Fille ou Garçon: Girl powa Rolling Eyes
─ Âge: 20
─ Ancienneté Rp: 5 ans
─ Comment avez-vous connu le forum: J'en ai créé le contexte
─ Votre présence sur le forum: All the time +out+
─ Poste Vacant: Oui [ _ ] // Non [ X ]
─ Double Compte: Oui [ X ] // Non [ _ ] accord du Pape
─ Avatar: Chace Crawford
─ Code règlement:







Dernière édition par Alec Kaleb Rivers le Dim 23 Déc 2012 - 21:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:17

    Imp = collection de beaux mâles *out*

    Rebienvenue Elise :calin:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:19

Mdr; bah ouais, sinon c'est pas drôle xD Quitte à donner une preuve de plus que les filles aiment les salauds, autant le faire bien :=D:

Merci ma belle :lol: (qui a abandonné msn =O) :ca:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:22

    Ouais, Jillou éloigne-toi s'il te plaît :gla: Voilà, cent mètres c'est bien.

    J'suis partie manger et par pur réflexe j'ai coupé msn :oops: Je reviens demain pour de nouvelles aventures :envolation: Tu pourras me raconter tes déboires avec la biomol :euuh:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:25

Oh nan, ça c'est pas bien, mauvaise fille, rapproche toi :=D:

Ahem...

xD Ouaip, ça marche xD je trouverais en toi une camarade de rageage contre la bio mol xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7853
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:37

*roucoule* =D

Moi j'aime les salauds ne l'oublie jamais :ga:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 21:53

Je risque pas de l'oublier :lol:

Bon, allé, mon envie viscérale qui m'a fait ne pas bosser la bio mol et me fera me lever plus tôt demain matin est un peu apaisée (je sais, j'aurais dû rp, ça aurait été plus sympa pour les gens qui jouent avec moi :gla: mais c'était... plus fort que moi :*.*: ) ; donc le reste viendras plus tard xD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 22:01

Bienvenue sale con Oops désolé xD

J'peux créer mon salaud moi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Jeu 12 Mai 2011 - 23:04

:ah!:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Ven 13 Mai 2011 - 14:12

Mdr, merci Lili, c'est bien résumé xD Et; tu as ma bénédiction xD !!

*file un bavoir à Ever* :=D:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Ven 13 Mai 2011 - 16:48

Bienvenue si je puis dire x)

<3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Ven 13 Mai 2011 - 18:04

j'y peux rien si tu es mignon^^ et je me pensais sous Abby, en plus! *zbaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaf* ou sous Enola
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 18:31

Merci quand même Mily' xD

Ah mais oui mais je t'en pris Ever... ou Abby ou Enola xD :lol:

... Bon ben j'ai envie de dire : j'me valide xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 18:42

tricheuse! Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 18:48

Et fière de l'être xD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 20:16

me suis jamais auto-validée! même quand j'étais admin!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2172
Date d'inscription : 13/05/2011
Crédits : Clochette, sign : wild Heart
Double Compte : Aileen - Dakota - Mack - Sloane - Esha



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1067-tgif-jayden-s-link
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:00

Oui mais bon, chez nous on fonctionne comme ça, surtout qu'on se fait confiance donc x)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:02

Oui je pense qu'au bout de ... Ben plus de deux ans maintenant qu'on se connait, on se fait assez confiance pour ça :calin:
Chacun connait le style de l'autre et tout ce qui va avec, la façon de penser tout ça donc bon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:27

Bah t'aurais dû xD Enfin après ça dépend bien sûr Rolling Eyes

Mieux qu'admin, je suis fonda et le contexte est de moi, j'suis donc la mieux placée pour savoir si un perso est bon à valider ou non Rolling Eyes Donc, je m'auto valide si je veux xD

Et en plus, la plupart du temps, quand on fait des persos, il y a au moins une personne à savoir comment la perso sera, s'il y a quelque chose qui ne va pas, elle le dit donc avant la création de l'histoire

Que deux ans ? Pas trois ? :euuh: Un truc du genre 5 pour Aileen et moi xD.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:30

Entre les deux je dirais. Je me suis inscrite sur Iso le 1er novembre 2009
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:34

je disais ça juste comme ça Wink c'était pas une critique, mes chéries! :lèche:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:35

En fait c'était 2008, j'me disais aussi y a un truc qui cloche xD

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   Sam 14 Mai 2011 - 21:38

:lol: Wouhou ! J'ai raison xD *sort*

xD cool ! Nan pis... :euuh: si on y réfléchis, quand on créé un forum, les fondas font bien les premiers persos du forum :euuh: Et il n'y a personne pour les "valider", du coup techniquement, on ne change en rien de cette situation là =)

:euuh: ... Ce fut ma grande réflexion du jour, j'vais dormir maintenant :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alec K. Rivers   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alec K. Rivers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» alec ▲ the show must go on.
» Un point sur les émotions [PV Alec Lockheart]
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Le pokédex d'Axel Rivers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: The Beginning Of The End :: Cérémonie de Répartition :: ► Choixpeau Magique :: ● Fiches validées-
Sauter vers: