AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 4429
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-   Dim 19 Déc 2010 - 12:59

-
Kiss me, I'm crasy !






Une salle commune vide, c’est déprimant. Mais une salle commune pleine au moment des vacances de noël, c’était bien pire. Personne ne savait trop quoi faire. Quelques professeurs s’étaient décidés à maintenir leurs cours. Un peu moins que d’ordinaire, et à des heures plus sympa, mais comme ça, au moins, ils avaient quelque chose à faire. Rivers par exemple. Enfin, là quelque chose disait au jeune homme qu’il n’allait pas assister à celui qu’il était sensé donner pour l’après midi. À cause d’une certaine jeune femme qui retrouvait confiance en elle. Avec un petit sourire, le jeune homme s’était tout de même levé du canapé. Bugué depuis presque une heure sur le feu, il allait finir par prendre racine. La plupart étaient sortis dehors, il fallait dire qu’il s’était mis à bien neiger depuis quelques jours, ter en temps que premier jour des vacances, avec des Supérieurs dont le nombre avait faiblit depuis quelques jours, les élèves s’en donnaient à cœur joie. Lui, ça faisait un petit moment qu’il se demandait ce qu’ils préparaient s’ils n’étaient pas là. La cheminée était bloquée. Oui, car c’était ce qu’il avait voulu tenter, mais à part recevoir des moquerie par les quelques nouveaux arrivants, il ne s’était rien passé. Enfin bref il avait encore eu l’air d’un débile. Un débile avec des livres de l’année entassés derrière lui. Il le rattrapait le niveau, il ne fallait pas croire. Le problème avec lui et les études, surtout, c’était qu’il se dissipait très rapidement. Dans le sens qu’il partait pour faire des conneries très rapidement, mais aussi que dès qu’il voyait quelque chose l’intéressant, il pouvait très bien s’éloigner totalement du programme, trop obnubilé par autre chose. Un peu trop curieux de nature quoi.

Bon, allé, on se lève. Pile au moment où son chat décidait de venir s’allonger sur ses genoux tient. Il n’était pas sympa. Du coup, la mini boule de poil avait décidé de le suivre là où il comptait aller.

La petite boule de poil bondissante à côté de son maitre qui ne l’était pas moins avait dévaler les marches pendant que le jeune homme se servait de la rampe avec un magnifique :

« Kayaaaaaaaaaaaaaooooooooooooooooooooooooooooooooiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii »

Retentissant. Comme d’habitude, un certain nombre de personnes s’étaient retournées vers lui, certaines exaspérées, mais, de plus en plus, l’acceptant un peu. Ça n’était pas du tout le cas au début de l’année dernière, mais à force de devoir le supporter, il fallait croire que les gens se disaient que s’ils soupiraient à chaque fois qu’il passait et faisait une connerie, ils allaient finir asphyxiés.

Avec un grand sourire, il avait passé la grande porte du hall pour se retrouvé, comme les autres dehors, ses cheveux se couvrant vite de flocons de neige. Ses yeux d’ordinaire déjà péteillant s’étaient mis à rire de plus belle, comme n’importe quel gosse se trouvant dans la neige. Dommage, il n’y avait pas Aileen ou Jillian à qui balancer une boule de neige, sinon, il s’en serait donné à cœur joie. Et s’il la dérangeait justement Aileen ? Ça serait comique ça tient. Quoi qu’après il aurait un prof de plus sur le dos. Et puis, il ne pourrait pas voir la tronche qu’ils tireraient. Quoi que ça, c’est peut être mieux finalement. Mais pour mieux les faire chier, il pourrait piquer un hippogriffe !

Ben quoi ? Un vol sous la neige, ça doit être encore plus beau que lorsqu’il fait chaud. Tient, d’ailleurs, en parlant de chaud : pourquoi ô grand pourquoi il n’avait mit que cette veste sur son dos ? C’était parfaitement débile ça ! Bon, pas grave, s’il courrait dans tous les sens, il finirait bien par se réchauffer.

« Moi je dis qu’il est tout simplement asexué »

« Ouais, t’as pas tors, t’façon, il faut qu’il soit pas normal pour être comme ça sérieux ! Ou sinon il a un problème avec les gens en plus d’un syndrome de Peter Pan… »

« Ouais, c’est ça, les lèvres, ça lui fait peur »


Derrière le jeune homme, un petit groupe de crétins et crétines étaient partis sur un fou rire complet, les regards braqués sur lui, la voix assez forte pour qu’il l’entende, et trop pour que ça soit naturel. D’un regard blasé, un peu moqueur et nullement affecté, il s’était retourné pour les identifier. Ouais, et ben eux ils ne risquaient pas de le lâcher tient. Au début de l’année précédente, à peu près à cette époque, ils s’étaient d’ailleurs éclatés à le tabasser. Et dire qu’il ne faisait rien alors qu’il y avait quelques années, ils auraient finis en train de pleurer dans de la neige rouge de sang. Comme quoi, il avait sérieusement changé. Et c’était bien mieux ainsi.

Avec un petit sourire, le jeune atypique leur avait de nouveaux tourné le dos avant de faire quelques pas. À sa droite, un garçon était passé. Enzo. Non, il ne le connaissait pas, juste de vue, et alors ? L’attrapant par la main, il l’avait arrêté dans sa lancée, l’attrapant par la nuque, de l’autre main, le renverser pour l’embrasser. Et quand je dis embrasser, c’est pas le petit baiser vite fait. Sans pour autant avoir joué de trop de douceur ou de tendresse, ce qui aurait été plus que superflue vu la situation. Enfin, en en mettant assez pour ne pas lui tordre le cou tout de même Rolling Eyes

Adroit, le jeune homme avait permis à l’autre de se libérer en se redressant, lâchant finalement ses lèvres avec un grand sourire amusé. Surtout que, derrière, il y avait tout un groupe en train d’avaler des flocons de neige. Les neurones avaient bugés ! Trop d’info à la fois, on peut les comprendre, ils n’ont pas assez d’entrainement les pauvres. Son sourire s’était agrandis, au bord de devenir un fou rire, ce qu’il deviendrait sûrement une fois qu’il aurait vu la tronche du jeune homme qui était passé pile au moment où lui avait besoin de quelqu’un pour jouer de sa connerie naturelle.

Qui a dit qu'il était fou ? Un fou avec un grand sourire joyeux.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-   Lun 20 Déc 2010 - 16:43

Vous le croirez ou non, mais ce matin, je me suis réveillé le sourire aux lèvres. Fait incroyable, oui je sais. Un Enzo qui sourit c'est plutôt rare et pourtant c'est bien le cas. La raison ? Cette couche de neige qui recouvre le Parc depuis quelques jours. J'adore la neige. J'ai toujours aimé ça. Elle fait ressortir le paysage comme on a pas l'habitude de le voir. Je suis juste un peu perturbé parce que chez moi en Australie, la neige on ne l'avait pas du tout à cette époque. Non, nous on allait faire du ski et du snow en juillet, dans les montagnes du Victoria. C'était génial. Ça me manque ça aussi d'ailleurs. Les sensations de glisses, quelles qu'elles soient. Surf. Skate. Snow. J'me dit qu'il y a surement un moyen de remédier à ce manque grâce à la magie mais je n'ai pas pris le temps d'y penser avant. J'étais bien trop pris dans mes délires dramatiques. J'en ai marre de tout ça. J'ai envie de lâcher prise, d'essayer de retrouver ma vie d'avant, celui que j'étais avant. Le Enzo qui savait s'amuser même s'il souffrait. Je trouvais toujours un moyen pour me faire plaisir malgré les crasses de mon frère. Je ne vois pas pourquoi je n'essaierai pas d'en faire de même maintenant. Je me suis calmé. J'en ai assez de tourner en rond, à ruminer un passé que je n'arrive pas à oublier, que je ne veux pas oublier. Je dois l'accepter et vivre avec. Savoir faire le tri. Oui, bien sur que Kyle me manque toujours autant. Quand j'y pense ça me paraît tellement invraisemblable. On a passé plus de temps séparé qu'ensemble mais pourtant … C'est comme si on s'était toujours connu. Comme si ma vie avant lui, et sans lui, ça n'avait jamais existé. Pour moi, c'est comme s'il avait toujours été là. Et il est toujours là. Dans mon cœur, dans ma tête. Je n'ai pas envie de le laisser partir. Je le retiens prisonnier de mes souvenirs et ce statut quo me va comme ça. Pour le moment en tout cas.
C'est le deuxième Noël qu'on va passer sans nos parents Derek et moi. C'est pas vraiment une période que j'apprécie outre mesure. Pourtant avant l'accident j'adorais ça. On se retrouvais en famille et c'était une super fête. Maintenant ils ne sont plus là. Grand Père n'est plus là. Et je pense à grand mère. Je m'inquiète. Elle s'inquiète aussi. Encore une fois on a pas eu le droit de rentrer chez nous. Je sais qu'elle ne passera pas Noël toute seule mais … J'aimerai être avec elle. Et avec Derek. Oui j'aurais vraiment aimé qu'on passe ce Noël là ensemble, et tous les autres.
Faut que je me fasse une raison. De toute façon, je suis plutôt blasé en ce moment. La vie suit son cour, il ne s'y passe pas grand chose. J'ai arrêté de passer mes nerfs sur les autres. Je reste seul la plus part du temps. J'ai des crises par moment mais je m'isole et j'attends que ça passe. J'ai enterré mes états d'âme dans la mesure du possible.

Quand j'ai ouvert les yeux j'ai compris tout de suite que la neige était de retour. Le monde se drape dans le silence lorsqu'elle arrive. C'est une ambiance vraiment particulière. Lune, roulée en boule dans mon cou, n'était visiblement pas décidée à se lever. Je crois que comme beaucoup de chat mademoiselle n'aime pas la neige. C'est froid, humide, ça colle aux poils. Précieuse va ! Moi au contraire j'adore ça quand je suis Loup. Je m'amuse comme un petit fou. De dérapages incontrôlés en roulades sans fin, je m'éclate comme un gosse. En même temps c'est ce que je suis, un gosse. Un gosse qui va avoir 17 ans dans pas longtemps. Je m'en contre balance. En arrivant ici je ne pensais qu'à ça mais maintenant ça n'a plus aucune espèce d'importance.
Je me suis levé et je l'ai laissé là. Elle s'est caché sous les couvertures. J'ai souri, amusé. Une petite douche pour se réveiller et je me dirigeais vers l'extérieur après m'être habillé. Oui, je vais quand même pas sortir dehors à moitié à poil. J'ai beau avoir le sang chaud, je ne suis pas un exhibitionniste pour autant. Et puis, certes je suis moins sensible au froid que les autres mais j'en suis pas pour autant immunisé. L'écharpe des Gryff autour du cou, un gros sweat à capuche rembourré et me voilà paré pour l'aventure hivernale. J'ai attrapé un truc en vitesse au petit dej et je suis parti me balader dans le Parc. Tout seul, comme un grand. J'ai été dire bonjour aux créatures d'Ismaelle. A Mila, surtout. Ma petite Sombral adorée. J'ai du trainer une petite heure comme ça, à regarder le Lac qui était totalement recouvert de glace.
Tout le monde ou presque était dehors, et ça commençait à faire trop de monde pour moi alors j'ai décidé de rentrer. J'aurais peut être pas du …

J'étais sur le parvis devant la Grande Porte. Je marchais tranquillement, mes mains bien au chaud dans mes poches et ma capuche sur la tête comme à mon habitude. Je passais au milieu des gens sans les voir, sans les entendre, parti dans un monde bien à moi. J'étais dans mon petit trip de neutralité. Du coup, quand ce type m'a attrapé le bras, j'ai sursauté. Mon cœur s'est mis à partir dans une course folle. J'ai rien vu arriver. J'ai surtout rien compris de ce qui se passait. Il m'a attrapé la nuque comme un sauvage. J'ai même pas eu le temps de comprendre ce qui m'arrivait qu'il me roulait une énorme pelle comme ça devant tout le monde.
C'était comme si j'étais paralysé. Mon sang montait pas assez vite à mon cerveau si bien que tellement pris au dépourvu j'ai même pas cherché à me dégager de lui. J'étais juste là, les yeux grands ouvert, a fixer le vide alors que lui s'amusait bien à visiter mes amygdales visiblement.
Il a fini par me lâcher et instinctivement j'ai reculé en le regardant comme si je venais de voir un fantôme. Les doigts portés à mes lèvres, la bouche entrouverte, je le regardais lui et son immense sourire.

J'étais entrain de vivre un énorme moment de solitude et quand finalement j'ai retrouvé mes esprits, tout a foncé trop vite dans ma tête. J'ai vu les autres qui nous regardais. J'ai pensé à Derek, instinctivement, en me disant que s'il apprenait ça j'étais mort. Oui c'était pas de ma faute mais aux vues de mes antécédents avec la gente masculine, il n'allait pas me croire c'était évident. Je me suis senti super mal. Et de la surprise, je suis passé à l'angoisse. Bien sur j'ai pensé à Kyle mais je ne m'étendrais pas sur le sujet. C'était pas le bon moment. Nan, le visage qui me hantait était celui de mon frère.
J'ai ravalé ma salive difficilement. Mon bras est retombé le long de mon corps dans un claquement sec et j'ai rabaissé ma capuche en dévisageant ce type qui de son côté avait l'air de trouver ça drôle.

« Pourquoi t'as fait ça ? T'es malade ?! »

J'aurais du lui envoyer une droite en pleine tête dès l'instant où il avait posé ses mains sur moi mais j'avais pas eu le reflexe. Je me sentais super con, et lui ne se séparait pas de son sourire.

« C'est quoi, un pari, une connerie dans le genre ? T'es gentil mais la prochaine fois que tu me touches je t'explose. »

Et là je plaisante pas. J'en reviens toujours pas qu'il ai fait ça. Je savais déjà que ce gars là était cinglé parce que sa réputation n'est plus à faire au sein du château, mais j'aurais apprécié qu'il ne se serve pas de moi comme cobaye pour ses conneries.
Oh je sais ce qu'en penseront certains, que j'ai du apprécier ça parce que j'en suis pas à mon galop d'essais. Et bien désolé de vous décevoir mais non, ce n'est pas le cas. Te vexe pas, j'ai pas dit que t'embrassais mal. Juste que aussi invraisemblable que cela puisse paraître, va bien falloir vous foutre dans le crane un jour que les mecs c'est pas mon truc !

Y en a eu qu'un. Y en aura toujours qu'un seul.

J'sais pas si t'es au courant, mais si ces gugus là font tourner l'info dans l'école, je suis mort. Merci.

Oh oui je suis mort.
Derek va me tuer.
Aaaaaaaaaaaaaaah ! Pourquoi faut toujours qu'il y ai un con qui vienne me faire chier et me foutre de mauvaise humeur ?!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4429
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-   Mar 21 Déc 2010 - 18:23

-
Kiss me, I'm crasy !




Donc ya des jours où je me lâche !
Et j’envois tout foutre en l’air
Ouais je veux que l’on me lâche,
J’ai besoin de prendre l’air !






Oui, il était un phénomène qui commençait à avoir une réputation parfaitement faite. Pas forcément très bonne. Un énergumène complètement taré qui ne faisait que des conneries et qui ne devait pas avoir deux neurones en fonctionnement. Oui, il savait ce qu’on disait et s’en contre foutait. Mais bon, il y avait un moment où s’il pouvait les faire taire, jusque pendant quelques minutes, ça lui allait très bien. Nan parce que ça va cinq minutes les moqueries, mais bon, s’il pouvait passer juste une journée dehors sans s’en prendre sans arrêt plein dans la gueule, ça n’était pas si mal non plus. Mais, de toute évidence, ça n’était pas dans les prévisions du jour. Pas pour ça qu’il changerait son comportement tient. Ils n’avaient que ça à faire de s’assoir dans un coin pour dire des saloperies sur lui franchement ? Oo mais va redresser ta mèche toi plutôt ! … BREF.

Alors, il avait agit comme bien souvent, à savoir, de manière inattendue. Et là, question surprise, il avait fait fort vu la tronche qu’avait tiré le garçon qu’il venait d’attraper puis d’embrasser. Non, ça n’était pas particulièrement son délire, mais il aimait bien s’amuser, et la tronche qu’ils devaient tirer, derrière, devait être assez comique dans son genre. En faisant ça, il ne pensait absolument pas lui attirer des ennuis. C’était vrai, il avait pris le premier type qui passait, voilà tout, ça aurait été une fille, ça aurait été la même chose. Les seules personnes qui n’y seraient pas passées étaient les Supérieurs, un prof, ou un gosse. Ouais, parce qu’il n’avait rien d’un pédophile. Un gay, ouais, là, ça le faisait sans trop de problème. Pourtant, ça n’était pas le cas. L’autre non plus. Franchement, ça n’avait pas grande importance, c’était juste un délire passager et il était loin d’imaginer à quel point ça pouvait mettre Enzo dans la mouise jusqu’au cou.

Avec un petit sourire, il lui avait répondu en haussant des épaules. Ce qui lui était passé par la tête pour qu’il fasse ça ? Allez savoir ! Pourtant avec la bande d’abrutis bugués derrière, ça pouvait sembler assez facile à comprendre. Mais bon. Et hop, un de plus qui hésitait à lui en foutre une. Ce qui avait surtout eu pour effet de le faire rire un peu plus.

« Nan ; même pas. »

Ça pourrait. En tout cas, ça aurait pu être un paris s’il y avait eu Aileen ou Jillian en train de se marrer pas loin. Mais ça n’était pas le cas. Mais l’autre, en revanche, ne plaisantait pas, mais alors, pas du tout. En fait, il le fusillait tout bonnement du regard.

- Ouais, ben en fait, il est juste gay et trouve personne qui peut le piffrer. -

Et un soupire dépité entre les lèvres du jeune asiatique. Ouais, et ben c’était pas gagné hein. Non non, il n’était ni gay, ni totalement insupportable. La preuve, quelques personnes l’appréciaient. Pas beaucoup, certes, mais ça existait. Par contre, de là à dire qu’il avait trouvé quelqu’un qui l’accepte dans ce sens là… c’était pas gagné. D’ailleurs, en parlant du loup, la jeune femme à qui il pensait n’était pas bien loin. Dehors. Oui, dehors, mais pourquoi dehors ? OO flaquée de son père, forcément. Il devait l’emmener il ne savait trop où. Il avait bloqué. Tout simplement, alors que l’autre se demandait apparemment s’il allait réellement lui en foutre une. Le sourire du garçon s’était un peu effacé sans disparaitre tout à fait lorsqu’il la regardait au loin.

Bon, allé, on dé-bug histoire de replonger le regard dans celui d’Enzo. Le côté douceur qui émanait de Dakota, d’un coup en regardant de ce côté… c’était pu trop ça ! Du coup, le nippon avait regardé derrière. Là, c’était un rictus de débout et un regard plus noir encore qui l’avait accueillis.

« Quelle ambiance… »

C’est ça, la prochaine fois, explose moi.

Derrière, il en avait entendu se lever.

« Bof, t’en fais pas, je m’en remettrais. »

S’il refaisait ça hein. Bon, c’est quoi qui te dérange à ce point ? Le regard des autres ? Une autre histoire ? Le simple fait qu’il soit un mec ? Que ça soit lui ? Pas un autre ? Ou bien des retombées ? Derrière, la neige avait crissé, un coup avait volé vers sa figure. Coup que le garçon avait hésité avec une aisance troublante, ça, ça avait été à peut près juste avant de rouler une magnifique deuxième paloche à un mec. Waouh, il était en forme aujourd’hui dit donc. Tenant l’autre en déséquilibre, il l’empêchait de réagir, juste avant de le lâcher dans la neige, alors que les autres étaient à nouveau en bug. Wow, il avait un don pour déconnecter les cerveaux apparemment ! Petit regard à l’autre. Un clin d’œil souligné de son petit sourire amusé.

« Bisounours maaaaaaaaaaaaaaaaan :envolation: »

Oui, parce que la position super héro en vol, il l’avait fait aussi.

Ben, tu vois, pas besoin de t’affoler hein. Nan, parce qu’en embrassant l’autre homophobe, ben au oins, il clarifiait les choses, lui, il était taré, et Enzo, ben il s’était juste trouvé à côté à ce moment là.

Mine de rien, le gamin avait quand même accélérer la cadence pour s’éloigner vite fait de la scène. L’autre s’était relevé, et, avec ses potes débiles, ils avaient apparemment décidé de lui faire sa fête.

Que d’amour en ce monde !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 16958
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr ▬ Signature (c) Myuu.BANG!
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-   Mar 21 Déc 2010 - 20:39

C’est vrai que j’aurais pu être plus aimable. J’aurais pu me contenter de rire, voir même rentrer dans son jeu, histoire de faire chier les autres comme je l’ai déjà fait avec Sovahnn, mais je ne suis pas assez ouvert pour ça. J’ai aucune confiance en moi. Je sais que je devrais m’en foutre de ce que pensent les gens, et c’est le cas. J’étais persuadé d’être capable de m’afficher avec Kyle si on en avait eu l’occasion. Est-ce que tout ça doit remettre en cause ce que je croyais ? J’en sais trop rien. Tout ce que je sais, c’est que la question ne se pose pas et c’est comme ça. La vérité, c’est que je pensais être passé au dessus de ça, mais j’ai peur de mon frère. Et c’est dans des moments comme ça que je me rends compte à quelle point notre relation est fausse. Il sait parfaitement ce qu’il peut bien se passer dans ma tête, et j’arrive à cerner ce qu’il se passe dans la sienne mais on ne parle jamais des choses qui fâchent. Il ne m’acceptera jamais comme je le suis vraiment. Je ne parle pas des mecs là, parce que finalement ça n’a été qu’une infime partie de mon existence, mais bel et bien du véritable Enzo. Quelqu’un de gentil, de discret, qui n’aimait pas faire de mal aux autres. Le petit dernier de la famille, qui restait dans l’ombre de son grand frère malgré qu’il ai toujours pensé que je prenais toute la place. Lui me voit comme il aimerait que je sois, et je me suis calqué sur ce modèle que je n’aime pas vraiment parce que j’ai eu peur de le perdre. Je me raccroche à lui comme à une bouée de sauvetage alors qu’il est la personne qui m’a fait le plus de mal sur terre. Et il continue de m’en faire, probablement sans s’en rendre compte. Pourtant, malgré tout ça, je l’aime. Il est mon frère et rien n’effacera jamais ça.
Peut être que ça parait stupide comme réaction, mais je dois faire parti de ceux qui ne peuvent pas renier les liens du sang. On a vécu plein de choses ensemble. Des bonnes comme des mauvaises, surtout des mauvaises, mais la mort de nos parents nous a rapproché parce qu’on a bien compris qu’on avait besoin l’un de l’autre. Alors lui comme moi, on ferme les yeux, sur ce qui nous dérange chez l’autre. Je lui reproche son manque de tolérance à mon égard mais finalement je ne vaux pas mieux que lui parce que je ne l’accepte pas non plus tel qu’il est réellement. On est totalement différent lui et moi. On n’aspire pas du tout aux mêmes choses, à la même vie. On ne se comprend pas toujours mais on restera frère jusqu’à la mort et rien ni personne ne pourra se mettre entre nous deux. Même si un jour nos chemins se séparent, je sais que je serais toujours là pour lui s’il a besoin de moi, et malgré tout ce qu’il a pu me faire subir, je sais qu’il sera toujours là pour moi aussi. Je ne comprends pas toujours ses choix quant aux personnes dont il s’entoure. Il n’a pas compris les miens. Kyle en a fait les frais et pour ça, c’est à moi que j’en veux le plus. Parce que pour ça non plus je n’ai pas su le protéger. Derek est mon frère, j’aurais du être capable de le raisonner, de l’empêcher d’agir comme il l’a fait avec celui que j’aimais.

Y a des jours, j’aimerai vraiment avoir une vie normale. Une vie dans laquelle je n’ai pas sans arrêt à avoir peur des réactions des autres à mon égard. Je voudrais, très égoïstement, que mon frère change, alors que je ne suis pas capable de le faire pour lui. Ou plutôt si, je l’ai fait. Pour lui. Pour moi. Je me suis perdu en route et je le regrette maintenant.
Tout comme je regrette d’avoir menacé ce type qui cherche probablement juste à s’amuser. Oui je pense que c'est ça parce que ça m'étonnerait que tous les mecs de ce château se disent tiens et si on allait l'embrasser celui là. C'est juste le deuxième, je vais prendre ça pour une coïncidence. Je ne pense sincèrement pas qu'il va me faire une déclaration enflammée. Et si c'est pas le cas ben ... Joker.

Il ne savait pas à quoi il m’exposait en agissant comme il l’a fait. J’aimerai être comme lui, m’en foutre, de tout et de tout le monde, parce que si lui ne les entends pas, moi je les perçois ses voix qui parlent de lui et le dénigrent. Il est juste marginal, lui non plus n’a pas envie de rentrer dans le moule. Chacun sa façon de faire après tout. Alors je reste là, les bras le long du corps, un peu à l’ouest, perdu entre mes songes et ses mots. Il parle mais je n’écoute pas vraiment. Je vois ses lèvres qui bougent mais c’est comme si aucune parole intelligible ne parvenait jusqu’à mes oreilles. Je suis parti. Je suis trop loin.
Pourtant j’ai bien vu son visage changer d’expression. Machinalement, j’ai suivi son regard et c’est sur elle que mes yeux sont tombés. J’ai souri, intérieurement. Alors mon pote, elle te fait tourner la tête où je ne m’y connais pas. Mes yeux, eux, restaient sombres. J’étais encore coincé dans un trip égocentrique dans lequel je m’auto-flagelle en repensant à des trucs, en me posant trop de question. Qu’est ce que tu veux, je ne vais pas me refaire. Il a tourné la tête, et ce sont de nouveaux regards noirs qu’ils l’ont accueilli.

« Quelle ambiance… »

Tu trouves aussi ? Il ne manque plus que le DJ et la boule à facette et on est parti pour toute la nuit. Faut que j’aille chercher Sovahnn pour danser la Macarena tiens.
Moi ? Danser ? Il risquerait d’y avoir des morts alors, non, il ne vaut mieux pas tenter l’expérience.

« Bof, t’en fais pas, je m’en remettrais. »

Peut être. Enfin j’espère surtout que tu ne recommenceras pas pour être honnête. Parce que d’une j’ai pas envie de te frapper. Et de deux, d’habitude c’est moi qui saute sur les gens comme ça alors ne me pique pas mon rôle s’il te plaît. Non, plus sérieusement, il se passe trop de trucs dans ma tête suite à ce geste qui aurait du être anodin et j’ai pas vraiment envie de renouveler l’expérience, c’est tout. Mais ça tu ne peux pas le savoir.

Mon cerveau s’est déconnecté une nouvelle fois et lui, il en a profité pour s’activer alors que l’un des types qui nous lorgnait depuis le début s’était relevé et s’avançait vers nous. Enfin surtout vers lui d’après ce que j’ai pu en déduire. Tout s’est passé très vite. Il a évité un coup. J’ai reculé. Il a attrapé un autre mec et lui a fait le même coup qu’à moi sauf qu’il l’a carrément laissé tomber dans la neige avant de déguerpir en accélérant le pas alors que la meute d’abrutis, probablement des connaissances de Derek, se rapprochait dangereusement. Ils sont passés à côté de moi alors que je reprenais doucement contact avec la réalité. Et je ne sais pas bien ce qu’il m’a pris mais j’ai laissé trainer mon pied, juste assez loin pour que l’un d’entre eux trébuche dessus et s’écroule sur son comparse de devant, les entrainant ainsi tous les deux dans une chute spectaculaire mais surtout ridicule.

L’air de rien, j’ai remis ma capuche sur ma tête et mes mains dans mes poches, et je suis allé retrouver mon chat sur mon lit, en pensant que cette école était remplie de cinglés.
Je me suis endormi avec des images de paysages enneigés pleins la tête, sans savoir que la faim me réveillerait une heure plus tard alors que les odeurs de nourriture pour le repas de midi remplissait le château tout entier.

- Fin -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kiss me, I'm crasy ! - Zozonet-d'-amour xD-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)
» la faim plus fort que l'amour
» Barikad Crew-- Amour Infini-- Honneur à la femme haitienne
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» L'amour dans Bilbon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole.-
Sauter vers: