AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 She's Lost Inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: She's Lost Inside.    Lun 13 Déc 2010 - 21:11

She's Lost Inside.
-




On peut mettre des années à accorder sa confiance à quelqu’un pourtant il ne suffit que d’une seule seconde pour la perdre… Un geste, une attitude et puis plus rien… Tout s’envole en un regard… Le plus souvent déçu, parfois furieux. Cette confiance, la jeune femme ne l’accordait qu’à peu de personne lorsqu’on y regardait de plus près. Oui elle parlait à beaucoup de monde, du moins elle n’était pas asociale, mais les véritables amis se comptent sur les doigts d’une seule main en général. La jeune serdaigle n’échappait pas à la règle et depuis ce jour où cette brute épaisse l’avait brisée dans tous les sens du terme la demoiselle avait pu constater que beaucoup de gens vous évite lorsque votre vie bascule. Remarque elle n’avait pas dû être des plus agréables à vivre dans les jours qui avaient suivi son agression mais il fallait se doutait qu’elle changerait après ça. Elle n’était pas dépressive au contraire, juste angoissée par l’idée qu’il puisse lui faire du mal à nouveau ou qu’il la retrouve et réussisse à aller jusqu’au bout sans que personne n’intervienne cette fois-ci. Après tout, dans son malheur elle se savait chanceuse, ça aurait pu être pire, mais ça ne suffisait pas pour la rassurer et faire en sorte qu’elle aille mieux dans l’immédiat, car ce qu’elle ressentait en elle, seule une personne l’ayant vécu pouvait le comprendre. Cette sensation de dégoût dans le miroir lorsque vous vous regardez ! Cette impression de sentir ces mains courir sur votre corps sans que vous ne puissiez réagir. Totalement impuissante quoique vous fassiez pendant que le regard de votre agresseur vous brise de son sourire envieux et pervers. Non, elle ne souhaitait cela à personne car c’est un mal qui vous ronge, même une fois que les traces physiques ont disparu. Et c’était bien là tout le problème.

C’était la confiance en soi qui lui faisait cruellement défaut ces derniers temps. Car si elle avait pu se montrer sûre d’elle pendant une bonne période de sa vie, c’était très loin d’être le cas à présent. Incertaine dans ses choix les plus basiques, angoissée par le simple fait de devoir dormir de peur de le voir arriver pendant son sommeil et qu’elle ne puisse réagir à temps, traumatisée par un simple contact si on l’approchait un peu trop brutalement. Ça n’était pas dans sa nature profonde d’avoir peur sans cesse et la jeune femme détestait cet état de dépendance envers les autres. Incapable de rester seule trop longtemps, elle ressentait sans cesse ce besoin d’être entourée juste pour ne pas être vulnérable s’il venait à réapparaître soudainement au détour d’un couloir. Il y avait eu Marek, mais il ne pouvait rester avec elle 24/24h pour son plus grand malheur, alors dans ce genre de moment on va voir celui qui se rapproche le plus de votre famille, et le seul en qui elle avait un minimum confiance ici, c’était Takuma. Elle avait cru le perdre ce même-jour, faut croire que ça renforce certains liens ce genre de chose, mais elle ne pouvait le coller en non-stop et c’était bien dommage. Au moins, elle avait réussi à dormir quelques heures d’affilées c’était déjà pas si mal quand on savait les nuits qu’elle passait d’ordinaire.

Cette nuit-là n’avait pas fait exception, courte et loin d’être reposante. Il avait une fois de plus hanté ses rêves les plus simples. Perturbée la jeune métamorphomage n’était pas descendue en même temps que les autres, un semblant d’idée prenant place dans son esprit même si ça lui paraissait complètement stupide. Pour avancer, il lui fallait reprendre confiance en elle, et pour reprendre confiance en elle, il lui fallait affronter sa peur et ses angoisses. Si jusqu’alors sa plus grande peur était la souffrance à l’état pure, il en était une autre qui avait pris le dessus ! Celle qui faisait qu’on puisse la toucher. Hors elle ne pouvait décemment pas se présenter au premier venu en lui disant : « Hey, faut que j’passe outre mes angoisses ça te dit de coucher avec moi ?! » soyons réaliste c’était très loin de lui ressembler ! Et puis de toute façon, elle avait besoin de plus que ça. Ce dont elle avait besoin c’était de savoir qu’elle pouvait reprendre le contrôle à tout moment ce qu’elle ne pourrait décemment pas faire avec le premier inconnu qui passe si gentleman soit-il. Non il lui fallait une personne en qui elle avait pleinement confiance et qui ne la laisserait pas aller jusqu’au bout. Quelqu’un qui ne chercherait pas à profiter de l’occasion et qui saurait se contrôler avant que ça n’aille trop loin. Non ça n’était pas à Marek qu’elle faisait illusion n’en déplaise à certain. La seule personne qu’elle voyait pour ce rôle, c’était Takuma…

Une idée qui germe et se propage, doucement et puis de plus en plus vite. La demoiselle s’était levée, avait remis des vêtements qu’elle s’interdisait de porter de peur d’attirer un peu trop les regards et d’être jugée comme étant celle qui avait bien cherché ce qui lui était arrivé ! Car les mauvaises langues vont bon train dans ce genre de moment, et il y aura toujours quelqu’un pour vous rabaisser alors que vous êtes déjà à terre, les yeux embués de larmes ! Un regard dans le miroir pour s’observer dans cet accoutrement qu’elle avait autrefois assumé, chose qui était loin d’être le cas à présent, pourtant sa tenue n’avait rien de vulgaire, un tantinet provocante peut-être vous diront certains. Ou tout simplement féminine à souhait pour la première fois depuis son agression. Prenant son courage à deux mains - croyez-moi il vous en faut pour sortir de votre petit nid douillé lorsque votre féminité a été bafouée dans les règles de l’art par un pervers brutal et sans scrupules - la jeune Serdaigle avait emprunté l’escalier qui menait à la salle commune priant pour que celle-ci ne soit pas bondée. Une chance pour elle, il n’y avait pas grand monde et mieux encore le nippon se trouvait comme à son habitude sur le canapé qui lui servait de lit depuis un bon moment maintenant. Hésitante, la jeune femme s’était finalement lancée, espérant qu’il ne la prenne pas pour l’une de ces folles et qu’il ne la juge pas sur ce qu’elle allait faire. Une grande inspiration avant de passer la porte. Ne voyant pas comment amener ce sujet par une conversation convenable, la jeune femme avait opté pour une prise de risque directe. Sans trop réfléchir elle était venu prendre possession des lèvres de l’Asiatique sans qu’il ne s’y attende vraiment - du moins elle l’espérait - un simple baiser alors qu’elle avait entrepris de laisser courir l’une de ses mains le long de sa cuisse. Loin d’être sûre d’elle dans ses gestes, la jeune femme tentait de se montrer la plus naturelle possible, alors qu’elle se battait contre son esprit qui lui refusait toujours ce genre de contact avec le sexe opposé. Et puis, ça n’était pas un contact qu’elle recherchait auprès de lui, alors fallait avouer qu’elle n’était pas des plus à l’aise dans sa façon de faire. Takuma, un bon ami en qui on pouvait avoir confiance mais elle n’avait jamais envisagé de le voir de cette façon, elle se doutait que c’était la même chose pour lui, pour ça qu’elle l’avait choisi lui et pas un autre. Lui ne chercherait pas à profiter de la situation… Du moins c’était comme ça qu’elle avait envisagé la chose lorsque son baiser s’était montré un peu plus entreprenant au même titre que sa main qui gagnait clairement du terrain au niveau d’une zone disons des plus sensible chez la gente masculine.

Combattre le mal par le mal pour avancer, c’était peut-être ça la solution… Si tant est qu’on puisse garder le contrôle. Mais bon c’était Takuma, il ne pouvait pas lui faire de mal, n‘est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Lun 13 Déc 2010 - 22:46

-
She's Lost Inside




Attaquons le bouquin suivant. Et un de ranger ! Il n’y avait plus grand monde dans la salle commune et personne ne faisait attention à lui, alors le jeune nippon avait fini par sortir un des quelques bouquins qu’il étudiait depuis quelques temps. De quoi rattraper un peu son niveau. Parce que si pour l’année d’avant, il avait eu ses examens, et donc, avait eu l’année, il avait aussi eu de la chance, car il y avait pas mal de choses qu’il ne maitrisait pas vraiment, et, surtout, étudier comme ça brutalement un bon nombre de matières et d’années en un temps retriant avait eu le don de réveiller ce petit curieux de tout qu’il avait toujours eu. Alors, puisque tout le monde se foutait bien de ce qu’il pouvait faire, il s’était mis à potasser un peu tout ça, absorbé dans sa lecture. Il fallait l’avouer, ce monde regorgeait d’un bon nombre de secrets qu’il se passionnait à découvrir. Même s’il n’y avait pas grand monde à capter qu’il était sérieux quand il avait ce genre de livre entre les mains et qu’il retenait tout ce qu’il y voyait. En fait, si on y réfléchissait, il n’y en avait eu qu’une qui l’avait vu faire de la magie. Et surtout, sans louper ses sorts et une magie qui soit au moins un peu supérieure à celle d’un élève de première année. après tout, il était passé en dixième année alors qu’on le destinait à repasser au premier niveau, c’était bien qu’il devait y avoir une raison. Mais ça n’avait fait qu’apporter sur lui un peu de cette rage que déclenche l’injustice. Il y avait quelque chose de pas normal, ça, ils l’avaient bien comprit. Mais quoi ? La triche. Et bien, il ne dirait pas le contraire.

En revanche, ce qui n’était pas normal également et qu’il n’avait pas, mais alors pas vu, c’était Aileen qui descendait les escalier. Mais il ne lâcha pas du regard les lignes de son livre. C’était vrai, il ne la lâchait pas ces temps ci, tant qu’il le pouvait. Même s’il n’était pas forcément d’une très grande utilité, ça s’était vu, mais au moins ça lui faisait quelqu’un de confiance à côté. Et devinez quoi ? Le bouquin en question, il traitait des sorts de défense. Il pourrait toujours faire des tests sur qui passerait non loin d’elle. Oui, il n’allait pas tarder à virer très protecteur, et c’était totalement normal. Il l’aimait beaucoup et c’était réciproque, alors s’il pouvait ne pas la lâcher et lui permettre d’oublier un peu ce qui s’était passé, il ferait tout ce qu’il pourrait. Oh un truc pour enfermer l’agresseur dans une bulle d’eau froide. Ça ne serait pas si mal ça tient. Au passage, ça lui faisait penser à Dakota et… oh Aileen.

… Aileen ? OO

« Euh.. »

Très important à dire : la seule parole qu’il avait réussi à prononcer le temps de voir la manière dont elle était habillée et ce avant qu’elle ne l’embrasse. Oui, Aileen, la fille à qui il piquait des trucs pour la faire courir un peu, celle qu’il faisait sursauter en non stop et qu’il prenait dans ses bras pour la consoler, celle qu’il n’avait jamais, mais alors là jamais vu ainsi venait de l’embrasser. Et pas qu’un peu. Les yeux écarquillés de surprise, il n’avait pas eu la présence d’esprit de réagir tout de suite, la laissant faire plutôt à cause d’un bug cerveau qui essayait de comprendre cette situation incongrue (joli mot pour l‘heure je trouve :ga: ), qu’autre chose. Oui, elle pouvait avoir confiance en lui, elle aurait pu aussi penser qu’en temps que géni (elle le sait pas, oui, certes !) il aurait pu réagir vite, mais un bon QI ne veut pas dire qu’on est pas con hein !

Cerveau qui s’était réveillé lorsqu’un frisson un peu trop caractéristique s’était répandu le long de la cuisse puis du dos du jeune homme, finissant un peu plus bas. Je vous laisse deviner où. Oui, là, il avait réagit. Parce qu’il ne voulait vraiment pas ressentir quelque chose du genre qui soit déclenché par la jeune femme. Sa main (qui ne tenait plus son livre depuis un petit moment, il avait dû tomber lorsqu’elle l’avait embrasser dit donc.. !) était venu bloquer la progression de la jeune femme pendant que l’autre l’avait repoussée doucement.


« Ok.. Euh.. Je sais que tu vas pas bien… Mais c’est vraiment une raison logique pour faire ça ? »

Mine de rien, la main, il la serrait quand même bien, histoire qu’elle ne se prenne pas d’un nouveau délire, parce qu’elle était déjà assez bien placée comme ça.


« Nan parce que là… j’ai chaud… et j’ai aucune envie d’avoir chaud comme ça avec toi devant moi… Et d‘ailleurs, encore moins à cause de toi… Sans vouloir te vexer =D»

Petit sourire mine de rien, parce que sa tronche le faisait marrer et parce qu’il fallait qu’il pense à tout et n’importe quoi d’autre que cette main juste là Rolling Eyes n’iiiimporte quoi, cherchons… Dakota ! Oulah ! Mauvaise, TRES mauvaise idée !


« Cela dit, désolé d’te foutre un râteau, j’sais qu’j’suis irrésistible, m’enfin quand même.. »

Allé, regarde moi normalement et souris ma belle.

(Remarquons tout de même qu’il fait moins gosse quand il a chaud :ga: +out+)

… pas de réactions ? Une mèche s’était glissé entre eux deux. Il lui avait soufflé dessus, autant pour la faire réagir que pour virer cette truc qui le troublait. Quoi, que, non, en fait, ça n’était pas la mèche qui le troublait mais euh… si, pensons à la mèche … la mèèèèèèèèèèèèèèche O.O

Salamèche, ouais, tout à fait, pokémon, game boy tout ça..

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mer 15 Déc 2010 - 18:31

She's Lost Inside.
-


Il n’avait peut-être pas l’âme d’un preux chevalier, et il n’avait peut-être pas pu empêcher ce qui s’était passé avec le « frère » du nippon, mais en même temps qu’est-ce qu’il aurait pu y faire ? Cette brute épaisse l’avait balancé à travers une fenêtre du deuxième étage et vu l’état dans lequel elle était lorsque Marek l’avait retrouvée, il pouvait s’estimer heureux d’être encore en vie. D’ailleurs si Marek était intervenu, c’était un peu grâce à lui, s’il n’avait pas eu l’intelligence de le lui dire, qui sait dans quel état désastreux elle serait encore aujourd’hui. Quand on voit les dégâts que cette agression avait eu sur elle, la jeune Métamorphomage n’osait même pas songer à ce qu’elle ressentirait s’il avait pu aller jusqu’au bout.

Un frisson le long de sa colonne à cette simple évocation et puis la jeune femme s’était métamorphosée. Bien décidée à exorciser ce mal qui la rongeait depuis trop longtemps. Après tout, elle ne pouvait pas rester comme ça indéfiniment, ça n’était pas elle et la demoiselle haïssait se sentir si vulnérable. Bien sûr, ça ne règlerait sûrement pas tous ses problèmes, mais si ça pouvait l’aider, ça ne pouvait que lui faire du bien. Quelques marches, une profonde inspiration et le plus dur avait été fait. Un simple baiser à celui qu’elle considérait comme son meilleur ami ici. Ça pouvait paraître étrange, mais c’était la meilleure solution que son esprit avait trouvé . La seule chose qu’elle espérait à présent, c’est que le petit nippon auquel elle faisait particulièrement confiance ne se prenne pas au jeu. Car de jeu, il n’y en avait aucun pour la demoiselle, plus une thérapie qu’autre chose, elle n’attendait qu’une chose : que le nippon la stoppe rapidement. Première étape : comme elle s’en était doutée, le jeune homme avait été surpris par son attitude déplacée et plus qu’inhabituelle, - parce que oui, c’est très rare qu’elle se lève comme ça et qu’elle se montre aussi entreprenante avec la gente masculine ! - il n’avait en aucun cas participé, l’avait juste laissée faire, le temps de comprendre ce qui était en train de se passer.

Aller, pitié dit-moi que j’me suis pas trompée…

Oui elle avait confiance en lui, mais il y avait toujours cette crainte au fond d’elle qui la faisait trembler à l’idée qu’il puisse lui rendre la pareille. Imaginez la surprise et la déception qu’elle pourrait ressentir s’il venait à lui rendre ce simple baiser ?! Seconde étape en voyant qu’il ne la repoussait toujours pas, la main baladeuse. La réaction ne s’était pas faite attendre et la main de l’asiatique était venue bloquer la sienne avec la ferme intention de l’empêcher d’aller plus loin, chose qui fallait l’avouer l’avait plus que rassurée. Doucement repoussée, la jeune femme avait mis fin à son baiser non sans un certain sourire aux lèvres. La mission était accomplie et fallait bien avouer que ça avait été un franc succès. Du moins dans son esprit ça l’était !

- J’me vexe pas. Au contraire.

Se redressant un minimum, la jeune femme l’avait regardé, non sans un petit sourire amusé en voyant sa réaction bien loin de l’attitude enfantine qui le marquait si bien d’ordinaire, ça en plus de la petite remarque sur le fait qu’il était tout simplement irrésistible, comment voulez-vous qu’elle résiste face à ça, franchement ? Ce nippon était tout bonnement un cas à part. Attachant dans tout ce qu’il faisait. C’était quelqu’un de bien, il n’y avait aucun doute là-dessus ! Une mèche s’interposant il avait pris soin de lui souffler au visage pour la faire disparaître, chose qui n’avait pas été des plus concluantes c’est vrai, mais fallait admettre une chose, ça avait eu le don de la faire bouger.

- Tu peux me rendre ma main ?! Promis je te saute plus dessus.

Un sourire et puis une fois qu’elle fut libre, elle se laissa tomber sur le canapé juste à côté de lui, la cherchant comment expliquer son attitude si soudaine et inexpliquée !

- J’suis sûre que tu te demandes pourquoi j’ai fait ça, hein ?

Bien sûr qu’il se posait la question, tu débarques habillée femme fatale et tu lui sautes dessus… Avouons qu’y a de quoi se poser des questions ! Loin d’être encore des plus à l’aise dans ce genre de tenue, la demoiselle s’était rapprochée du nippon, un moyen comme un autre de se sentir un peu protégée.

- J’voulais voir si j’étais capable de le faire… Sans craindre les retombées. Alors j’me suis dit que si je débarquais comme ça… Et que l’homme en question me repoussait c’était que… Ce qui m’est arrivé était peut-être pas totalement de ma faute…

Un regard au nippon, et puis la jeune femme avait souri en repensant à son attitude. Y a pas, par moment elle était vraiment dérangée. Sa tête déposée contre son épaule, la demoiselle n’attendait rien de particulier de sa part. Juste qu’il ne lui tienne pas rigueur de cette attitude.

- Et si tu te demandes pourquoi toi, ben c’est que t’es le seul en qui j’ai assez confiance pour ça.

Ça y est ? Tu m’prends pour une barge maintenant, n’est-ce pas ?!


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Sam 18 Déc 2010 - 19:27

-
She's Lost Inside




Après tout, tout le monde ne pouvait pas être toujours prêts à donner sa vie pour n’importe qui autour de lui. D’ailleurs, peu étaient à ce point généreux. Mais ça n’était pas pour ça qu’il ne se serait pas interposer s’il n’avait pas eu la présence d’esprit de le faire, ou simplement le temps pour comprendre ce qu’il se passait. En effet, en quelques minutes, il s’était trouvé le bras enserré par un homme à la poigne non négligeable, et balancer par la fenêtre. Et ça, vraiment, il ne l’avait pas vu venir. Sinon, le jeune homme aurait sûrement cherché avec plus de déterminations sa baguette pour faire quelque chose. Et encore, ça, c’est-ce qu’on se dit après coup. Puisque tout le monde se l’ai déjà fait, cette réflexion. « j’aurais dû faire ça ça et ça ! Mais pourquoi je l’ais pas fait hein ? Oh et puis dire ça ! ». Tout simplement parce qu’on ne réagit que rarement au tact au tac lorsque l’on est pris au dépourvu, ce qui avait été le cas ce jour là. Alors, oui, il avait des regrets, mais il n’était pas le héro d’un film ou d’un livre. Quand quelque chose de grave se passait, il n’avait pas forcément les bons réflexes, et ne réagissait pas forcément au bon moment, avec intelligence, ou juste réflexion. Parce qu’il était comme n’importe qui, malgré son aisance, à ce moment, il était resté tout bonnement paralysé, sans trop savoir quoi faire.

Un peu comme là quoi !

Oui, parce que le jeune homme était comme qui dirait à nouveau bugué sur ce qui était en train de se passer. Il fallait le dire, ça n’était pas quelque chose qui arrivait tous les jours, loin de là. Alors, jamais ça ne lui serait venu à l’idée de quelque chose du genre se passe. Alors, les yeux écarquillés de surprise, le jeune homme n’avait pas régit, il était juste resté là, à essayer de trouver un truc logique à faire et à chercher à comprendre ce qui s’était passé exactement dans le crane de la jeune femme pour qu’elle en arrive à là. Nan, parce qu’elle ne le voyait pas comme ça… n’est-ce pas ? Nan, il n’était pas fou, donc, non, ça, c’était sûr. Elle en revanche, il y avait de quoi se demander, surtout qu’apparemment, elle venait de trouver un très bon moyen pour le faire réagir. La main qui remonte le long de sa cuisse. Un frisson était remonté assez loin pour le réveiller brutalement, et que, comme ayant subit un électrochoc, il attrape la main de la jeune femme, l’empêchant d’aller plus haut. Quoi qu’elle était déjà très bien placée dans le genre. Mais après tout, elle pouvait faire pire. Alors autant ne pas la laisser faire. On ne sait jamais avec les personnes troublées et traumatisées hein !

« Ah ben ça tombe bien.. Donc si jte balance dans le lac là tout de suite pour te rafraichir les idées, tu le prendras bien aussi ? »

Et il y ferait un petit tour aussi, pour baisser sa température corporelle qui était en pic assez violent à l’instant. Mais le fait de l’avoir éloigné l’avait faut sourire. Ok, il avait eu la bonne réaction, c’était une bonne nouvelle déjà. C’était surtout que la situation ne devait pas être totalement se qu’elle semblait être.

« Sûre ? »

Si elle ne lui sautait pas dessus et surtout qu’elle l’éloignait d’où elle était, ouais, il était plus que d’accord pour lui rendre sa main. Pas qu’elle n’avait rien à foutre à cet endroit précis, mais, si, et si elle pouvait s’en enfuir très rapidement, ça lui allait parfaitement. Ce qu’elle fit dès qu’il la lâcha d’ailleurs. À ce moment, la jeune femme s’assis à ses côtés, comme soulagée, ce qui le fit se détendre un tant soit peu. Oui, d’un coup il faisait moins gamin. C’était qu’il n’y avait pas qu’une facette à sa personnalité. Un peu foufou, mais il pouvait aussi être séduisant et irrésistible, la preuve :ga: … Oui, je sors, oui.

« Nan, là je pense à un pain d’épice Rolling Eyes Oui, et pas qu’un peu =O … surtout que j’ai jamais aimé ça. »



« Le pain d’épice, pas les jolies filles qui me sautent dessus. Dans la mesure qu’elles sont pas des amies que j’compte pas envisager comme ça Rolling Eyes »

Style il y en a pas eu une. Oh chut hein ! C’était juste… une crise de folie passagère ayant durant j’sais pu combien de mois. C’est rien. BREF on se détend !

Le danger était loin, place à l’explication, et maintenant qu’il n’avait plus de jeune femme canon en train de lui sauter dessus, il pouvait beaucoup plus se concentrer sur ce qu’elle avait à dire. Et il fallait bien dire que l’explication cassait un peu l’ambiance. Mais il pouvait comprendre. Enfin, en tout cas, ça semblait logique. De là à dire qu’elle avait eu raison de faire ça, il n’en savait rien, c’était à elle de voir comment elle ressentait les choses. En tout cas, il avait eu raison de ne pas buguer plus longtemps apparemment. Et de ne pas faire le con. Nan, parce que ça, sans être pervers ou quoi que ce soit d’autre, il aurait pu le faire sans problèmes. Mais ça n’était pas le moment. Il jouerait à la buguer plus qu’elle ne l’étonnait elle-même plus tard. Quoi que quelqu’un l’avait déjà fait ça. Mais avec lui, ça avait l’effet prévus à la base, il en était sûr. Rien qu’à voir le regard qu’elle avait quand elle parlait de son prof de toute manière, il savait qu’il n’y avait aucune chance qu’elle le prenne au sérieux. Ou plutôt qu’elle se prenne au sérieux.

« TAYOO ! J’ai remporté le prix du mec en lequel t’as le plus confiance ! »

Et quel prix ! Franchement, le garçon trouvait ça étonnant que ça soit vers lui qu’elle se soit tournée. Mais quelque part c’était compréhensible, après tout, s’ils se retrouvaient les deux autres, c’étaient pour finir au lit, alors il la voyait mal le voir comme quelqu’un qui n’irait pas coucher avec elle puisqu’ils le faisaient depuis quelques semaines. Ok, quasiment un an, oui. Chose qui ne risquait pas d’arriver avec lui. Donc, en fait, c’était logique mais…

« T’as raison, t’es complètement givrée.. »

Ou l’inverse. Beau jeu de mot Takuma Rolling Eyes enfin bref, il lui avait laissé un baiser sur la joue avant de se lever, histoire de ne pas rester le cul moulé dans le canapé. Et parce que… ben il avait envie, rolalala, pas besoin de se justifier pour tout ce qu’il faisait, surtout pas si c’est pour se détacher un peu de ce qui venait de se passer.

« Bon, et ya une suite dans ton plan génial ? »

Petit regard espiègle. Oui, il avait une idée derrière le crane.

« Nan parce que si tu veux vraiment combattre le mal par le mal, c’est pas à moi qu’il faut s’adresser... »




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Dim 19 Déc 2010 - 22:02

She's Lost Inside.
-


Ça n’est pas elle qui irait dire le contraire. Pas qu’elle était trouillarde ou quoi que ce soit, mais quand votre plus grande crainte et de souffrir comme pas deux… On évite de s’interposer entre la victime et son bourreau, question de logique. Alors, croyez-moi, la belle ne lui en tiendrait pas rigueur ! Il n’avait pas l’âme d’un héros et c’était parfait comme ça. Imaginez cinq secondes qu’il se soit interposé et qu’il y soit passé ?! Non ce n’était pas un héros, et la jeune Serdaigle s’en faisait une joie. C’est vrai, une personne qui vous sauve la vie dans votre entourage, et cela à plusieurs reprises ça suffit, en avoir plusieurs ça fait trop après soyons réaliste. Et puis fallait bien qu’il garde sa carte super héros pour une autre, si elle les piquait toutes, c’était pas amusant.

En revanche ce qui l’aurait été c’était de voir la tête qu’il avait dû faire lorsque ses lèvres avaient touché les siennes, ben oui faut dire qu’une Aileen en mode femme fatale qui vous tombe dessus c’est pas tous les jours que ça arrive et c’est tant mieux, vous imaginez sinon l’angoisse pour ce pauvre Takuma ?! Ne pas savoir à quel moment de la journée elle allait débarquer pour lui tomber dessus dans un grand sourire. Non sérieusement, elle avait des idées loufoques mais il ne fallait pas lui en tenir rigueur, en réalité elle était adorable et ça n’était pas lui qui dirait le contraire, n’est-ce pas ?! Une chance pour elle, il avait réagi avant qu’elle ne daigne lui arracher sa chemise s’était déjà pas si mal, même si pour avoir la réaction tant attendue, elle avait dû insister de ses petites mimines baladeuses et faut dire que pour lui comme pour elle, cette situation était des plus cocasses et des plus inhabituelles. Parce que non, elle ne le voyait aucunement de cette façon, c’était tout le contraire d’ailleurs, mais c’était sûrement pour cette raison que son choix s’était porté sur lui. Alors une fois repoussée, la jeune Métamorphomage n’avait pu que sourire de cette réaction, étant donné que c’était celle qu’elle avait attendue depuis le début.

- Par le temps qu’il fait ?! J’suis pas certaine de mériter une douche aussi froide, si ?

Quoi mon crime est si grave, c’était si horrible que ça pour que tu veuilles me mettre à l’eau O.O ?! Un nouveau sourire en voyant son hésitation quant à son éventuelle libération.

- Certaine.

Et puis il l’avait lâchée, elle était retombée à ses côtés, se demandant comment il allait prendre la chose. Mais bon il ne l’avait pas giflée, ne lui avait pas sauté dessus en retour, ni regardé d’un air envieux, il ne l’avait pas non plus foudroyée sur place, n’avait pas claqué la porte en disant qu’il n’y avait plus d’amitié entre eux, oui oui bon nombre de ces remarques peuvent paraître extrémistes, mais bon vaut mieux s’attendre à tout quand on élabore des plans à la va-vite comme elle venait de le faire. Une petite moquerie pour détendre l’atmosphère, décidément il ne changerait jamais et ça n’était pas pour lui déplaire. Alors la jeune femme lui avait donné un léger coup de coude, pas de quoi le blesser ou autre bien sûr juste pour le pousser comme font les amis lorsqu’ils se charrient.

- En même temps le pain d’épice, c’est pas…

Pas le temps de finir que la demoiselle s’était surprise à rire à sa remarque. Il n’y avait que lui pour changer de sujet comme ça alors que la personne en face a une attitude des plus étranges.

- Bien sûr, essaie d’te rattraper, j’te rappelle que tu m’as jetée !

Un petit sourire moqueur, mais ça n’était en rien un reproche et il le savait. Après tout, il la charriait fallait bien qu’elle en fasse de même de temps à autre sinon ça ne lui ressemblerait pas. Une explication des plus claires de la part de la jeune femme et puis une autre remarque pour lui faire comprendre qu’elle avait plus que confiance en lui. Il devait le savoir, mais ça devait pas lui faire de mal de le savoir. La preuve, il s’était fait une joie d’exprimer son bien être face à la nouvelle avant de lui faire un bisou sur la joue et de se lever.

- Une suite ?! Euh ben en fait, j’y ai pas trop réfléchi !

C’est vrai ça, elle n’avait pas cru bon d’élaborer un autre plan, faut dire que ce truc avait été décidé à la dernière minute et réellement sur un coup de tête alors de là à dire qu’elle avait songé à la moindre facette de son plan magique, non elle en était même très loin. Elle s’était dit qu’elle verrait en temps voulu et qu’elle remonterait se cacher aussitôt dans la salle commune avant que tout le monde ne puisse la voir habillée comme ça !

- Et pourquoi ce regard ? Y a personne en qui j’ai assez confiance pour ça et tu le sais…

Non personne, et elle avait peur de savoir de qui il parlait bien sûr, mais dans cette tenue, elle n’était pas certaine de sa réaction. Et puis qui pouvait dire comment il allait prendre la chose. Après tout, elle ne devait pas compter pour lui, pas dans ce sens en tout cas ! Oui ces derniers jours, il s’était peut-être montré plus attentif et puis il l’avait aidée, mais ça devait être parce qu’il se sentait coupable du fait que ça soit son demi-frère qui lui ait fait ça, c’est tout.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Dim 23 Jan 2011 - 20:53

-
She's Lost Inside



Non, Aileen n’était pas trouillarde, mais personne n’aime souffrir, et chez elle c’était une crainte bien plus importante que chez la plupart des gens. Pourtant, quand elle décidait de ne pas l’écouter, cette angoisse elle… faisait des trucs totalement débiles, oui, ok, on pouvait le voir comme ça. Mais ça prouvait qu’elle savait aussi faire avec. Et une nouvelle fois, elle n’avait pas voulu se laisser aller dans la crainte. Sauf qu’affronter celle-ci sur lui… elle aurait pu trouver mieux. Même s’il pouvait comprendre son choix. C’était clair qu’il ne lui ferait jamais de mal, de quelque manière que ce soit. Ou alors réellement inconsciemment et il espérait que ça n’arriverait jamais. Il aimait énormément la jeune femme, alors le faire du mal… enfin bref.

« Oh que si, tu t’échauffes ma belle, tu t’échauffes… »

Ben oui, c’est vrai, un passage dans le lac, ça aurait calmé ses ardeurs. Même si celles-ci n’en étaient pas vraiment. En tout cas, lui, il y aurait fait un tour sans hésiter… ou juste un peu. C’est vrai que la saison était froide et que le lac ne devait pas être très très agréable. Et puis… un poulpe gelé, ça doit pas être très fréquentable ça non plus. Une jolie jeune femme enfermée dans la plus haute pièce de la plus haute tour (*dehors*), c’est bien mieux non ? Ok, il y pensait, et pas qu’un peu. Cela dit, le jeune Serdaigle ne devait pas être dans le meilleurs état pour voir une femme qui le faisait totalement craquer, fantasmer… il y aurait un bon nombre de verbes à associer à la belle. Et sûrement autant d’adjectifs pour la décrire comme il la voyait à savoir : pas du tout comme Aileen. Pas sûre qu’il l’aurait repoussée, elle.

Ouais, le pain d’épice, c’est pas top. Observons ce magnifique changement de sujet brutal, destiné à essayer de le calmer. Tout à fait, pensons à un pain d’épice, oui oui… et pourquoi un pain d’épice au juste ? Qu’est-ce qui avait fait dans sa vie pour qu’à un moment pareil, il se soit mis à penser à ce truc qu’il haïssait assez violement ? Apparemment, il n’était pas le seul d’ailleurs. Grande révélation n’est-ce pas ?! Ça lui servirait pendant toute sa vie de savoir qu’Aileen n’appréciait pas ça non plus…

« Hm.. »

Acquiescement de la tête. Quoi d’autre à dire ? Mis à part qu’une petite idée malicieuse germait dans sa tête. Et rien à voir avec le pain d’épice celle là. Loin de là même. Elle était plus en rapport avec le fait que la jeune femme cherchait à affronter sa peur, et si elle avait fait un pas en avant avec lui, ça ne risquait pas d’être en, sa compagnie qu’elle affronterait le gros du problème. Et il ne pensait pas que Logan … Ou Marek pour les intimes, ou plus exactement une intime ; soit une personne profondément garce. Bien au contraire. Et s’il y en avait un qui pouvait la débloquer, ça serait lui. En revanche, il n’avait pas intérêt à déconner, le mister. Mais vu ses réactions lorsqu’il l’avait récupérer, le jeune nippon ne doutait pas trop de lui… même s’il l’avait lâché dans le vide, droit vers un destin funeste. Chose qui lui restait tout de même en travers de la gorge. Car, oui, il doutait sérieusement que son prof ai pensé au fait qu’Ismaelle était là et qu’elle le rattraperait à tous les coups.

Enfin bon, sa vie était moins importante que celle d’Aileen aux yeux de l’homme, ça, il s’en doutait déjà avant. Après tout, d’après ce qu’il avait pu comprendre, le professeur de défense contre les forces du mal n’était jamais venu en aide à qui que se soit : c’était sa gueule et rien d’autre. Du moins, ça, c’était la version officielle. Connaissant l’officieuse, il se jugeait en mesure de dire qu’Aileen ne devrait pas être en danger auprès de lui, surtout qu’avec lui, il avait été la seule personne à pouvoir l’approcher. Et surtout, la seule dont elle ait eu besoin sur le coup à côté d’elle. Et il ne s’était pas barré, contrairement à ce qu’il avait pensé. DONC…

« Debout ! »

Elle n’y avait pas trop réfléchis, et lui, il faisait les choses sur des coups de tête.. un peu comme ce qu’elle venait de faire, d’ailleurs. Et, non, il n’y avait pas qu’en lui qu’elle avait confiance.

« Je sais surtout que tu mens par omission là. J’suis pas le seul en qui t’ais confiance. »

Lui tendant la main pour qu’elle se lève, il lui avait offert un petit sourire d’encouragement.

« Tu vas droit faire une petite retenue chez mister j’te sauve la mise en oubliant ton pote ! »

Grand smil’ =D.

« Des objections ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Sam 12 Fév 2011 - 21:05

She's Lost Inside.
-


Oui elle avait tendance à faire des choses plus que stupides ces derniers temps, mais bon on ne pouvait pas tant lui en tenir rigueur que ça. C’était dans ses gènes c’était certain sinon quoi d’autre. Elle ne faisait pas exprès de s’attirer les pires galères, et remarquons que ce genre d’évènement à commencé à se produire dès lors qu’elle s’est mise à fréquenter un certain asiatique dont on taira le nom. On ne dira pas que c’est de sa faute, mais bon avouons qu’il y a certainement un lien, une telle coïncidence, ça ne peut en être autrement. Alors pour continuer dans cet élan de bêtise, c’était Takuma qu’elle avait cru bon d’embrasser, il n’y avait pas besoin de se soucier des conséquences avec lui et au pire elle ruinerait cette amitié (ce qui soit dit en passant l’aurait un tantinet déstabilisée faut bien l’avouer). Une chance ça n’avait pas été le cas, et il avait même trouvé le moyen de sortir des conneries dont il avait secret pour dédramatiser les choses. Y a pas, elle avait une chance incroyable de l’avoir auprès d’elle.

Une chance qu’apparemment elle partageait sans savoir, c’est mal de cacher ce genre de pensée à sa meilleure amie, vraiment. Loin de se douter de ce qui occupait ses pensées, la jeune Métamorphomage avait écouté le nippon partir dans son délire de pain d’épice sans se poser la question du comment du pourquoi ce sujet était arrivé sur le tapis. C’était Takuma, bien souvent fallait pas chercher à comprendre de suite logique dans chacun de ses gestes, ça la jeune Serdaigle l’avait pour ainsi dire plus que compris au fil des conversation qu’elle avait pu avoir avec lui. Mais bon, c’est distrayant et un peu de hors sujet ne pouvait pas lui faire de mal, d’ailleurs il aurait dû rester sur ce sujet plutôt que de se mettre en tête une idée qui l’angoissait. Aller voir Marek, il était barge, non elle n’était décemment pas prête pour aller le voir surtout habillée comme tel. Ok elle avait sûrement plus confiance en lui qu’elle ne le laissait sous entendre mais était-ce une raison suffisante pour aller le voir là tout de suite ?! Certainement pas !

- En fait j’en vois plus d’une mais ça serait beaucoup trop long à toutes te les citer !

Oh oui, même une bonne dizaine si elle cherchait bien. Le regardant d’un air incertain, elle se doutait bien qu’il était sérieux et que quoiqu’elle dise il ferait tout pour l’y emmener. Il avait sûrement raison dans le fond, si elle voulait se débloquer complètement il y avait de forte chance que la solution soit son professeur, sauf qu’elle n’était pas certaine qu’il voit les choses en tant que tel. Marek était comme ça, quoiqu’il en dise, quoiqu’il fasse. Il n’était certes pas un salaud comme il le laissait sous-entendre au premier venu, mais il restait néanmoins Marek.

- Ok c’est vrai, j’ai peut-être un peu menti mais j’suis vraiment mais alors vraiment pas prête.

Regardant la main du nippon, la jeune femme avait bien compris que si elle venait à la saisir, il ne la laisserait plus repartir et comme elle n’avait aucunement l’intention d’aller voir Marek et encore moins dans cette tenue fallait qu’il se le mette dans le crane… Sauf que c’était Takuma, et elle aurait sûrement beau sortir deux cents arguments en béton, elle doutait que ça serve à quelque chose.

- M’en veut pas, j’vais me changer.

La jeune serdaigle s’était levée avant de se diriger vers son dortoir, au moins là-bas elle ne risquait plus rien. Un pas plus que rapide, c’était peine perdu, jamais il ne la laisserait s’en aller comme ça sans rien faire à moins qu’elle ne tape un sprint et qu’elle réussisse à passer la porte infranchissable pour le sexe opposé, d’ailleurs faudrait remercier la personne qui a eu cette idée parce que c’est quand même super pratique. La main sur la poignée, pas assez rapide visiblement puisqu’elle avait pu sentir le jeune asiatique juste à ses côtés. Elle pourrait pas rentrer hein ? Dommage, elle aurait adoré se planquer sous son énorme couette en priant pour qu’il oublie à tout jamais ce passage mais de toute évidence, elle pouvait toujours rêver.

- Takuma je sais que tu crois que c’est une bonne idée mais… Enfin j’peux pas y aller comme ça. Entre nous c’est juste physique, si je débarque... Non j’veux vraiment pas y aller.

Pitié me force pas à y aller. C’est ce qu’elle aurait voulu lui hurler et qu’elle n’avait osé dire pourtant son regard le faisait très bien pour elle. Une légère angoisse s’emparant d’elle, la jeune Métamorphomage s’était mise à fixer son ami dans l’espoir qu’il la laisse s’enfuir une bonne fois pour toute.

- J’embrasse si mal que ça pour que tu veuilles te venger à ce point ?!

Non vraiment, il pouvait décemment pas la forcer à aller voir le nippon. Il était son ami, les amis ça fait pas ce genre de choses, ça s’rait vraiment pas correct. Rolling Eyes



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4438
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Dim 20 Fév 2011 - 16:15

-
She's Lost Inside


Bof.. et alors ? Tout le monde a bien le droit de se mettre à faire des choses étranges une fois de temps en temps, et il n’était pas le dernier dans ce cas là. Lui qui agissait souvent sans réfléchir (un comble pour un géni) ne pouvait pas lui en vouloir d’agir ainsi ces temps ci. Bon, ok, il aurait préféré que ça ne se fasse pas sur lui, mais il pouvait comprendre la logique qui n’était pas bête. Un peu désespérée, mais pas idiote. Ok, c’était passé, maintenant, on arrête d’y penser, fini, end of story. Nan c’est vrai quoi, c’est un truc à ne plus voir pareil une amie. Sauf qu’il n’avait aucune envie de la voir différemment, et surtout que ce soit l’inverse en fait. Nan parce que… … …. Si elle est chez Marek… et bah il peut aller voir Dakota sans se faire griller =D Ouais, aucun rapport, mais c’est pas grave. Il s’avère que les pensées les unes accolées aux autres, ça n’a pas toujours de grands rapports. Quoi ? Ça ne vous est jamais arrivé de partir d’une grande réflexion sur la solution d’un exercice sur les pikiponk et d’en arriver finalement, 30 minutes plus tard aux noms que portent les tortus ninjas ? Le tout sans avoir résolu l’exercice, bien entendu, sinon ça ne serait pas drôle ! Et généralement dans ces cas là d’ailleurs, on s’aperçoit qu’il est tard et que l’on n’a plus le temps de ne rien faire. Sûre qu’il n’est pas le seul, ne mentez pas =O.

« C’est très bien, ne cite pas et vient ! »

Ouais, elle avait raison, citer toutes les raisons qu’elle avait de ne pas aller chez son professeur adoré devaient être nombreuses et il n’avait aucune envie de se battre pendant des heures. Et, ok, il n’était pas totalement sûr de lui, mais à la manière dont leur enseignant s’était comporté avec elle en la ramenant après … l’événement, il savait qu’il ne devait pas y avoir grand-chose à craindre de lui, à part quelques vannes en pagailles. Et elle avait besoin de se détendre, réellement ! D’ailleurs, si elle voulait réellement vaincre le mal par le mal, ça n’était pas en se prouvant qu’elle pouvait avoir le contrôle et qu’elle n’avait pas à voir en chacun un danger, mais surtout de se rappeler que ça n’était pas une agression. Et pour ça, c’était avec quelqu’un de confiance qu’il fallait qu’elle soit. Précision que cette personne ne confiance n’était PAS lui. Ouais, parce que là, il aurait fallu qu’il soit bien shooté pour ça. Et puis, d’ailleurs, ça aurait été contre productif, vu les raisons pour lesquelles elle était venue le voir, lui. Bref, Mister Rivers… nan, Marek. Oui, parce que là, le nom Rivers était à proscrire de son vocabulaire. Et quelque chose lui disait qu’associer les deux personnages n’était pas une bonne idée, rien que pour le moral de la jeune femme.

« A d’autres ! Et pis dans ce cas là, tu lui en fous une, il comprendra tout de suite. »

Grand sourire. Peut être qu’elle n’était pas prête, ok, c’était vrai mais…

« Tu sais ce qu’on dit quand on tombe de cheval ? Ouais et bah c’est pareil. Donc, nan, tu vas pas aaaaaaaaaaaah mais attend ! »

Oh l’autre qui le fuit en courant je rêve O.O Elle avait cherché à le distancer, m ais à ce petit jeu, la pile vivante était très douée, alors, lorsqu’elle avait posé la main sur la poignée, la sienne s’y était également posée. Elle avait moins de forces que lui =D pas d’ouverture de porte aujourd’hui. Et puis, surtout, même si elle se changeait, il savait qu’elle ne ressortirait pas tant qu’elle était sûre qu’il ne serait plus là. Et surtout, qu’il n’aurait plus ça en tête. Dommage pour elle, il était du genre entêté lorsqu’il s’y mettait. D’un regard à moitié suppliant, elle avait de nouveau cherché à lui faire changer d’avis.

« Si, tu peux. Et si c’était purement physique, il ne serait pas resté avec toi après coup. Il serait parti tout de suite ou t’aurais déposé à l’infirmerie. Donc tu vas y aller, et j’te laisse pas le choix. »

En mode ami chieur et collant. Oui. Et pour fignoler le tout, il avait sorti sa baguette.

« Ouaip, ça doit être ça. Et t’as pas fini d’en entendre parler ! »

Ça n’était pas vrai, ça, c’était surtout pour la charrier. Mais d’ici une semaine, quand tout serait réglé, du moins, normalement, ils ne l’aborderaient plus.

La seconde d’après, elle se prenait un sort. Ok, de la part du type qui ne lançait jamais un bon sort, ça pouvait faire peur. Pourtant, malgré ce qu’il montrait, il savait ce qu’il faisait, même en magie. D’ailleurs, ça, c’était un truc qu’il faudrait bien qu’il lui dise un jour. Mouais… ben plus tard. Embrassant la base de sa baguette comme si ça avait été un pinceau, il l’éloigna de la porte.

« Bellissima ! »

… Ok, ça n’était pas l’adjectif le mieux trouvé mais bon. Il faudrait qu’elle fasse avec. Avec le fait de sortir comme ça, aussi. Car, l’instant d’après, il lui avait balancé une longue veste sur les épaules et l’avait entraînée dehors, dans un passage secret pour l’embarquer jusqu’au bureau de Marek.

« Nan, mais t’en fais pas, j’ai pas fait grand-chose juste… bah comme ça, tu peux être sûre que s’il te saute dessus, ça sera pas la faute à la tenue sexy ! »

Quelques minutes plus tard, ils faisaient irruption dans le bureau. Personne, à part Marek qui ne semblait pas les avoir vus rentré, en équilibre sur sa chaise, les pieds sur le bureau où étaient entassées deux piles de copies auxquelles il ne semblait pas porter la moindre attention. La tasse qu’il tenait distraitement, elle, ne fumait plus depuis un bon moment.

Dans un petit sourire, il lui avait fait un petit signe de la main avant de disparaitre derrière la porte qu’il claqua au passage, faisant réagir le jeune homme assis qui posa les yeux sur Aileen, d’un air surpris.

« Hm ? Oh… tu… oO … euh… … ça va ? »

Que dire ? J’vous le demande !

- - The End - -
- - Pour Takuma Uniquement - -




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mer 23 Fév 2011 - 19:32

She's Lost Inside.
-


La bonne excuse, en fait c’est uniquement pour ça qu’il voulait se débarrasser d’elle, hein ?! Pour aller retrouver sa petite demoiselle en détresse dont elle ignorait jusqu’ici l’existence ? C’est mal Takuma, on ne cache pas une chose aussi importante à sa seule et unique amie ! Ça se fait pas et en plus c’est déloyal, elle, elle lui racontait absolument tout c’était bien connu. La preuve, c’était quand même lui qu’elle avait embrassé, pas un inconnu, pas un type qu’elle connaissait depuis sa première année, non juste lui qui avait su se faire une place dans son petit cercle. Alors il pouvait bien lui racontait qu’il avait le béguin pour une petite Moldue enfermée dans l’une des tours de ce grand château attendant sagement que son prince vienne l’en délivrer pour l’emmener sur son fidèle destrier… Ah nan pardon ça c’est dans les contes pour enfants. Ouais ben on s’en fou, la jeune femme n’aurait définitivement pas été contre l’idée de discuter de cette fameuse inconnue plutôt que de devoir mettre les pieds dans le bureau de Marek.

Mais bon, on n’a pas toujours tout ce qu’on veut dans la vie c’est bien connu la preuve, le nippon était revenu à la charge, insistant sur le fait qu’elle pourrait toujours lui en mettre une, bien sûr ! Genre elle allait réussir à le frapper s’il venait à aller trop loin alors qu’elle avait été incapable de réagir lorsque ce salaud l’avait forcée… Bien sûr, elle ne voulait aucunement les comparer, et dans le fond elle restait persuadée qu’il ne lui ferait aucun mal mais il y avait toujours cette crainte qui trônait dans son esprit telle une menace qui ne voulait plus la lâcher. C’est sûrement pour ça qu’elle avait essayé de fuir sans franc succès faut l’admettre, à croire qu’il devait la connaître assez pour savoir que si elle venait à disparaître, elle ne réapparaîtrait pas de si tôt.

- Il serait resté avec une autre aussi.

Elle se voilait la face, au fond elle le savait très bien qu’il n’était pas du genre à avoir le cœur sur la main, et encore moins du genre à donner de son temps pour une personne dans le besoin. Et pourtant elle refusait de l’admettre, sûrement un bon moyen de se dire que si elle allait le voir, elle le regretterait sûrement et qu’elle devait trouver un autre moyen pour se débarrasser de ses craintes. D’ailleurs une de ces angoisses étaient peut-être qu’il vienne à se moquer d’elle. C’est vrai, vu son état d’esprit du moment, pas sûre qu’elle supporte les moqueries et les sarcasmes dont il avait le secret.

- Qu’est-ce que tu comptes faire avec ça ?!

Un air inquiet sur le visage lorsqu’il avait sorti sa baguette, la demoiselle n’avait eu le temps de rien faire que déjà un sortilège l’avait touchée. Elle avait du pâlir légèrement lorsqu’il l’avait touchée, faut dire qu’il était pas des plus réputés dans l’Art de la Magie, et elle ne l’avait pour ainsi dire jamais réellement vu en faire d’ailleurs alors le voir l’utiliser sur elle, fallait pas s’étonner qu’elle se fasse une petite frayeur ! La minute d’après, il l’avait entraînée en dehors de la salle commune s’engouffrant dans un des passages qu’elle ne connaissait que trop bien, inutile de vous dire où il allait, j’pense que vous le devinerez assez facilement. Une longue veste sur les épaules qui la cachait un minimum, elle ne pouvait pas l’en blâmer pour ça et pourtant elle l’aurait bien tué sur place pour lui faire subir ce qu’il était en train de lui faire !

Trop rapidement, c’était la porte de la salle de son professeur qui s’était présentée à eux ! Une angoisse palpable alors qu’il avait poussée la porte après une dernière tentative pour l’en empêcher sans succès on s’en doute et puis elle s’était retrouvée dans son bureau. Une chance, il était visiblement occupé à faire elle ne savait trop quoi, de toute façon vu l’intérêt qu’elle lui avait porté elle était même incapable de dire ce qu’il se trouvait à proximité. Takuma lui avait lâché un grand sourire en lui faisant un signe de la main et puis il était parti. D’un signe de tête elle avait fait non, voulant à tout prix qu’il reste ou au moins qu’il la laisse s’échapper de ce piège.

La porte avait claqué et dans ce bruit c’était son espoir de disparaître sans qu’il ne remarque sa venue qui disparaissait. Avec un peu de chance il l’avait pas entendue, pitié juste un peu de chance… Perdu, il venait de s’adresser à elle, preuve qu’il l’avait visiblement remarquée. Les yeux fermés, maudissant le nippon, la jeune femme avait attendu quelques secondes avant de se retourner pour le regarder. Inutile de vous dire que la veste, elle la tenait très, très serrée pour que rien ne dépasse. Elle était déjà super mal à l’aise alors si en plus elle se présentait à moitié à poil, c’était même pas la peine. Répond quelque chose…. VITE. Oui car aucun son n’était sorti encore, et elle n’avait toujours pas répondu à cette question stupide. Et puis quoi répondre, franchement. Non ça n’allait pas, c’était une évidence. C’était même loin d’être le cas et pourtant elle avait souri, d’un sourire mal à l’aise certes mais bon c’est toujours ça de pris.

- Euh… Oui.. Oui, ça va.

Mais non tu vois bien qu’ça va pas du tout !!! Pitié j’peux aller me cacher sous ta couette et ne plus jamais en sortir.

- Je… J’devrais pas être là. C'est Takuma qui...

Oui, et pourtant elle n’était pas partie en courant… Même si de toute évidence elle en mourrait d’envie. Une chose la retenait ici, consciente que c’était bel et bien avec lui que la situation se débloquerait mais toujours cette appréhension dans le fond, cette peur de se sentir blessée par la moindre petite chose.

Notons que… La miss avait complètement oublié le passage Takuma et sa baguette magique x) dommage pour elle XD.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Ven 11 Mar 2011 - 22:36

-
She's Lost Inside


Non, il n’avait pas voulu se débarrasser d’elle, on ne pouvait pas dire que le jeune homme était de ce genre là. Ça, c’était plutôt Marek. C’était plutôt dans le sens inverse que ça marchait en fait, là, pour le coup. Enfin, toujours était-il que, malgré toutes les lamentations de la jeune femme, malgré ses craintes et ses fuites, elle s’était retrouvée bien arrangée et balancée dans le bureau de Mister Rivers dont on taira le nom. Ah ! Zut, c’est déjà dit. Tout bas, ça va. Toujours était-il qu’il y avait un jeune nippon qui avait fuit à la vitesse de… la foudre ! Ouais, c’est pas mal ça comme comparaison. Et hop ! les escaliers étaient montés quatre à quatre.

De l’autre côté de la porte, c’était une autre histoire. Il y avait d’une part la fille morte de trouille qui ne savait pas trop ce qu’elle faisait là et qui aurait voulu partir à toutes jambes et de l’autre le type qui ne savait pas non plus ce qu’elle faisait là et qui aurait beaucoup donné pour qu’on lui explique tout ce qu’il était censé faire dans ces cas là. Jusque là, il s’était toujours complètement foutu de ce qui pouvait bien arriver à qui que ce soit. Il fallait qu’il arrive des saloperies à la seule pour qui il n’éprouvait pas cette indifférence quasi-totale. Et surtout, c’était venu de son frère. Alors il s’était attendu à ce qu’elle l’évite le plus possible, qu’elle ne veuille plus entendre parler de lui, et pourtant, elle se retrouvait dans cette pièce, face à lui. Et dans un tenu assez… particulier. Il fallait vraiment que quelqu’un lui explique les comportements humains, parce que, parfois, il se sentait quand même un peu démuni. Et puis, après tout, si elle comptait ne plus jamais le voir, il comprenait très bien pourquoi, et puis, la page serait tournée, c’était tout. Il aurait peut être été un peu amère, mais aussi soulagé. Alors bon.

Sauf que ça ne s’était pas passé du coup comme ça, alors il avait lâché son thé complètement glacé pour voir comment elle allait. Mal, oui, ça, il le savait. Crétin en matière de relations humaines, mais pas à ce point quand même.

« Menteuse.. »

Avec un petit sourire, il s’était tout de même approché, étonné qu’elle ne soit pas déjà en train de se taper le sprint de sa vie à travers le couloir, dehors. Et puis, il fallait bien qu’il s’approche, mine de rien, il voulait voir dans quel état elle était … nan parce que… sympa la robe :top : .. ahem. Nan pis la coiffure c’est… fouillis à souhait.

« Ah ! Bah ça ça explique tout ! »

Takuma. Il aurait sûrement dû s’en douter. Arrivé à sa hauteur, il l’avait fait relever la tête pour voir à quel point il l’avait arrangé. Et au vu de toutes les taches qu’elle pouvait avoir sur elle, il n’avait pu s’empêcher de sourire. Ok, ça ne lui ferait peut être pas plaisir, il n’en savait strictement rien d’ailleurs, mais ça ne changeait pas que c’était comique quand même.

« S’cuse mais… Il t’as pas arrangé quand même. »

Elle avait peut être peur d’être blessée par une simple moquerie de sa part, mais il ne risquait pas de changer de si tôt. Une bonne raison de ne pas avoir voulu venir le voir d’ailleurs. Il n’avait jamais prétendu être différent. Mauvaise réaction au mauvais moment. Peut être. Après tout, ça n’est qu’un sourire.

Du bout du pouce, il était venu voir si les taches persistaient à ce contact, mais à part s’étaler, ça n’avait pas eu un grand effet. Regardant son pouce, devenu violet pétant, d’un air sceptique.

« Mouais… Et qu’est-ce qu’il lui est passé par le crane au juste ? T’enlaidir pour que tu te sentes en sécurité ? »

L’air dubitatif, il avait, cette fois, passé un doigts sur le bout du nez de la jeune femme, souriant pour lui-même face à cette magnifique couleur rose pétant.

« Cela dit… il devait vraiment pas vouloir que j’te loupe… j’serais prêt à parier que tu brilles dans le noir. »

Souriant, il s’était pourtant retrouvé à bugué littéralement sur la jeune femme. Ou plus exactement sur sa tenue qu’il avait entraperçu malgré la veste de son ami. Un sourcil froncé, l’autre soulevé, il avait fini par lâcher ses jambes des yeux pour remonter un peu plus haut (avec un petit arrêt bug plus haut aussi).

« Euh… ôte moi d’un doute, ta tenue, c’est dû à Takuma aussi ? Nan parce que si c’est le cas, j’ai dû louper un épisode moi. »

Et puis un capital. Enfin, après tout, elle faisait ce qu’elle voulait avec un ami hein ! Un ami qui courrait après une autre (oui, parce que c’est bien évidemment les histoires d’amour de Takuma qui l’intéressent. Mais oui ! Oui oui oui !)

« Tu… t’es baladée dans le château… comme ça… commeuh…ça. »

Totalement normal ! Les relations humaines… ya peut être un bouquin là-dessus à la bibliothèque ! Qui sait…


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Ven 18 Mar 2011 - 12:53

She's Lost Inside
-


Le mensonge c’est mal, oui tout le monde le sait, et pourtant le mensonge est le propre de l’homme, ça n’était pas lui qui dirait le contraire !
Maintenant qu’elle se trouvait prise au piège dans la même pièce que son professeur, la jeune femme n’avait plus d’autre choix que d’affronter sa crainte. N’empêche, elle aurait bien deux ou trois mots à dire au nippon une fois qu’elle se serait sortie de cette galère, car pour le moment ce qui l’angoissait c’était la réaction qu’allait avoir son prof en la voyant débarquée comme ça. C’est vrai, Marek n’était pas réputé pour son tact et elle ne pensait pas qu’il ferait exception à la règle pour la mettre un peu plus à l’aise. Alors lorsqu’il lui avait demandé comment elle allait, oui elle avait tenté de dire que ça allait sans grande conviction dans la voix car non, elle était trop angoissée pour être parfaitement bien et ça il l’avait parfaitement compris.

Fixant le sol pour ne pas croiser son regard, elle aurait tout donné pour disparaitre. Tout donné pour ne pas avoir à affronter ça, fuir plutôt que d’affronter le regard de l’asiatique et ce que ça impliquait. Le prénom de Takuma était sorti comme pour expliquer sa présence ici, c’était vrai après tout c’était lui qui l’avait balancée ici, soit disant pour débloquer ce qui n’allait pas en elle… Sauf qu’en attendant, elle n’avait pas encore osé relever les yeux vers lui, désormais à sa hauteur, il s’était chargé de régler ce problème en lui relevant la tête. La première chose qu’elle avait pu remarquer c’était ce sourire lorsqu’il avait posé son regard sur elle. D’abord mal à l’aise, elle avait eu un peu de mal à comprendre le pourquoi de sa remarque.

- Qu’est-ce qu’il a fait au juste ?

Non ça n’était pas de l’inquiétude sur son visage, faux, totalement faux après tout, tout le monde savait que Takuma était un dieu en Magie n’est-il pas alors oui la demoiselle ne s’étant pas regardée dans un miroir depuis sa sortie de la salle commune commençait à s’inquiéter un minimum pour l’image qu’elle renvoyait et son attitude n’était pas pour la rassurer surtout lorsqu’elle avait constaté la couleur violette sur les doigts du nippon.

- Je vais le tuer…

Comme pour elle-même, la jeune femme avait prononcé ses mots, elle devait avoir l’air fine maintenant peinturlurée et bariolée de la sorte, devant Marek en prime, et on dit que le ridicule ne tue pas, n’est-ce pas ?! Par moment, on pouvait en douter. Pourtant sa gène n’avait fait que s’amplifier lorsqu’elle avait réalisé où été posés les yeux du nippon, c'est-à-dire sur ce qu’elle tentait tant bien que mal de dissimuler sous la veste de son ex-meilleur ami – elle dit ça sur le coup mais tout le monde sait qu’elle ne pourrait pas s’en passer de sa petite pile électrique –

- C’est une longue histoire, je peux emprunter ta salle de bain ?!

Dont il ne saurait rien car elle n’avait pas l’intention de lui en parler. Histoire trop compliquée et puis de toute façon il ne comprendrait pas. Une dernière remarque de son professeur et la jeune femme avait cru bon de s’éclipser hors de sa portée sans même attendre sa réponse. Tout pour ne plus être dans la même pièce que lui, la porte refermée rapidement, elle comptait bien rester des heures s’il le fallait, de toute façon il avait forcément des choses à faire, il finirait bien par quitter son bureau un jour ou l’autre et elle était tout à fait disposée à rester là des jours s’il le fallait. La première chose qu’elle avait faite, c’était regarder l’étendue des dégâts, de la couleur partout, les cheveux dans une pagaille monstre, y a pas si un type venait à lui sauter dessus dans cette tenue, elle commencerait par se poser un bon nombre de questions à commencer par l’état de sa santé mentale. Elle avait tenté d’effacer les traces du passages du nippon, y a pas tant de couleurs ça ne lui allait vraiment pas au teint, avec acharnement, elle avait réussi à en retirer une bonne partie mais quelques traces persistaient… Etrangement, elle restait persuadée que ça n’avait rien du hasard et sans baguette – Ben oui elle l’aurait planquée où sa baguette ?! Un peu de réalisme - elle ne risquait pas de pouvoir arranger les choses. Dernière tentative en utilisant son don de métamorphomage mais même là ça n’avait rien donné, frustrée devant cet échec la jeune femme avait regardé la porte à travers le miroir se doutant que Marek devait se trouver non loin d’elle et qu’il perdrait vite patience avant de la foutre dehors à coup de pied aux fesses tiens. Et puis peut-être que lui pourrait lui arranger la chose avec la magie, sinon elle irait voir le nouvel infirmier, ça devait pouvoir s’arranger. Si tant est que ça ne soit pas un dérapage involontaire du nippon, imaginez un peu si ça devait rester à vie, de quoi elle aurait l’air ! une main sur la poignée, elle s’était enfin décidée à sortir, une main empêchant la veste de trop s’ouvrir, elle avait posé son regard sur lui d’un air un peu dépité.

- Ce truc veut pas partir…

C’est ça vas-y marre-toi, de toute façon j’dois plus être à ça près maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Ven 18 Mar 2011 - 17:34

-
She's Lost Inside







Oui, c’est mal de mentir Aileen, réellement mal. C’est vrai, c’est la nature humaine qui veut ça. Mais étant donné qu’elle n’était pas très douée pour le mensonge, le jeune homme n’avait pu s’empêcher de le lui faire remarquer. Tout comme il s’était mis à sourire. Oui, il se moquait peut être un peu. Mais que voulez vous, il y a une raison au fait qu’il n’ai pas été très entouré durant toute sa vie. C’est qu’il n’était pas doué pour ça, voilà tout. Et elle le savait très bien. C’était d’ailleurs sûrement pour ça qu’elle n’avait aucune envie de venir le voir. Et peut être au vu du fait que, généralement… voir tout le temps avant qu’entre eux, ça prenne une voie un peu particulière, il agissait comme il lui plaisait sans chercher à voir si ça pouvait blesser ou importuner quelqu’un autour de lui.

Après tout, ça marchait aussi dans le sens inverse puisque, jusqu’ici, il n’y avait jamais eu personne à chercher à l’aider. Et puis, maintenant, c’était un peu foutu vu la manière avec laquelle il accueillait une personne un peu trop gentille à son égard.

« Eh bah il t’as… arrangé à sa façon. »



« J’trouve ça bien choisis comme termes pour dire qu’il a dû chercher à te défigurer. »

Ouais… c’était trop bien parti pour que ça dure. La gentillesse et l’affection, ça s’apprend, et ça ne vient pas du jour au lendemain, surtout avec une personne qui n’a aucune envie et ne voit aucun intérêt à apprendre. A part peut être bluffé. Cela dit, ça, il savait faire, et l’avait fait plusieurs fois. Il y en avait eu des cœurs brisés avec ce vilain défaut qui est de mentir. Quoi que, généralement, le mensonge ne s’était fait qu’après, puisqu’il avait dit clairement les choses au début. Que voulez vous, les gens sont stupides : ils ne voient ce qu’ils ont peur ou envie de voir. C’est une…leçon à retenir.

« Euh… mais vas-y jt’en pris fait comme chez toi ! ça me fait tellement plaisir si tu savais que t’emprunte ma salle de bain… tu comptes virer ça à la brosse à récurer ou.. mouais… ? »

Un petit air légèrement ironique. Presque pas tient ! Mais elle était partie tellement rapidement sans attendre sa réponse … En effet, avant même qu’il ne puisse finir sa tirade, la porte était claquée et fermée à clef depuis longtemps, chose qui lui arracha un long soupire alors qu’il se laissait tomber contre la porte close de SA salle de bain.

« Bon, tu veux pas arrêter ton petit délire cinq minutes là ? Aileen ? »

Mains dans les poches, le regard braqué vers le plafond, le jeune homme avait attendu quelques minutes, sentant sa patience s’épuiser très rapidement. Si elle comptait rester là jusqu’à ce qu’il s’en aille pour qu’elle puisse sortir pendant qu’il serait absent, elle rêvait. Et ce petit côté tendu et sur le qui vive l’énervait sérieusement de sa part. Oui, il savait qu’elle n’allait pas bien et que c’était ce malaise qui la faisait se comporter comme ça mais… voilà quoi.

« Allé merde t’es chiante là. Nan, épuisante, ouais, voilà, c’est le mot le plus adéquate. Sort de là, tu pourras pas m’éviter jusqu’à la fin de tes jours j’te signale. Si tu veux plus me voir, il suffit d’le dire, mais s’il te plais, arrête de faire ta pauvre petite victime mijaurée. Ça te vas vraiment pas.. »

Quelques coups impatients (irrités ?) avaient été frappés à la porte. C’était quoi qu’il avait dit l’autre ? Hypocrite. Oui, il maintenait, s’il y avait bien une chose qu’on ne pouvait pas lui reprocher, c’était de jouer un rôle et de prétendre être mieux qu’il ne l’était. Et, même si sa manière d’agir était celle d’un salaud, il préférait ça au fait de se comporter comme une crème avec la jeune femme, de lui faire miroiter il ne savait quoi pour qu’elle ne se rappelle que plus tard qui il était.

Enfin bref, la porte s’était enfin décidée à s’ouvrir, et la jeune femme avait fait son apparition, les pans de la chemise un peu plus serrés encore que la fois précédente.

« Ah ben quand même… »

Ça ne voulait pas partir. Quoi ? Tout ce cinéma pour ça ? Non, il le savait. Mais ça ne changeait pas que sa manière de se comporter avec tendance à … l’enquiquiner :=D: Elle qui était toujours tellement sûre d’elle, qui allait toujours de l’avant, là, elle fuyait, elle évitait les regards et s’enfermait pour n’avoir à rien affronter. Et ça montrait à quel point elle allait mal. Sauf que la seule manière qu’il avait trouvé de réagir, était celle qu’on lui avait inculqué. Les coups et la violence morale en moins quoi. Oui, il était quand même plus sympa que ce qu’il aurait pu, mais ça ne changeait pas qu’il voulait qu’elle se bouge et qu’elle reprenne les choses en main.

« Panique pas. »

Et puis son regard s’était radoucit et le jeune homme avait glissé sa main au niveau de sa nuque avant de l’embrasser dans le cou, au niveau de l’une de ces taches indélébiles. Lorsqu’il s’éloigna de sa peau, la marque violette n’était plus là, mais passa quelques fractions de secondes sur ses lèvres avant de disparaitre, comme avalée.

« J’crois que ton pote veut juste s’assurer que tu les gardes pas à vie ces taches… »

Un petit sourire sur le visage. Ce devait être à peu près à ce moment là qu’elle paniquait et lui foutait une tarte avant de partir en courant dehors… quoi que vu sa tenue, lui filer un T-shirt serait pas mal…





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mer 23 Mar 2011 - 14:35

She's Lost Inside
-


Certes, le mensonge n’était pas une de ses qualités premières, pourtant elle aurait pu devenir extrêmement douée pour ça mais non, trop honnête et trop droite durant son enfance pour ça certainement. Ça n’était pas faute d’essayer, mais il y avait toujours un mot, une attitude ou autre chose pour la trahir. Elle avait fini par se faire une raison. En revanche s’il y en avait un qui savait le faire mieux que quiconque ça devait être lui ! Ecoutant ses petites remarques tout à fait plaisante et pleines de sarcasme, la jeune femme avait cru bon pour elle de s’enfermer dans la salle de bain du nippon. D’abord pour constater l’étendue des dégâts engendrés par la petite pile électrique et puis surtout pour se donner un instant de répit loin du regard de Marek. Car si d’ordinaire, il ne l’importunait pas, ça n’était pas le cas présent ! Et le fait qu’il mette tant d’ironie dans ses propos l’irritait un peu.

Pourtant elle n’aurait pas dû s’en étonner, c’était Marek et elle ne s’attendait pas à grand-chose d’autre venant de lui. La compassion n’avait jamais été son fort, alors elle doutait qu’il puisse être capable de s’adoucir juste pour elle malgré ce qu’elle avait vécu. Après tout, elle ne voulait pas de sa pitié, n’en avait pas besoin pour avancer au contraire. Vous pensez sérieusement que c’est en la prenant dans ses bras et en l’écoutant pleurer qu’il allait l’aider à avancer ?! Un peu de sérieux, si elle devait se trouver une épaule ça ne serait pas la sienne, et puis de toute façon, elle n’était pas venue pour ça… D’ailleurs elle n’aurait même pas dû être là, à la base c’était Takuma qu’elle était venu voir, une autre idée à coucher dehors si vous voulez mon avis. Se regardant dans le miroir, elle maudissait le nippon de l’avoir arrangée de la sorte tout comme elle le maudissait de l’avoir amenée ici. Marek derrière la porte balançant ses remarques à la pelle comme à son habitude. Des remarques qu’elle se prenait en pleine figure et dont elle n’avait pour ainsi dire nullement besoin d’entendre. Elle savait que cette attitude ne lui ressemblait en rien, qu’elle n’était plus elle-même et qu’elle devait lui taper sur le système mais elle n’y pouvait pas grand-chose c’était plus fort qu’elle à cet instant. Une manière de se protéger plus ou moins efficace fallait bien l’admettre. La jeune métamorphomage ne lui avait pas répondue, blessée quelque part par cette attitude si désinvolte qui le caractérisait un peu trop par moment. Ce manque d’humanité, c’était limite cruel d’autant que c’était tout de même son « frangin » qui l’avait mise dans cet état et l’insulter de petite victime mijaurée était particulièrement salaud même venant de lui.

Affectée, la jeune femme s’était retenue de fondre en larmes, question de fierté mal placée. Elle s’était surtout pris assez de remarques de sa part pour aujourd’hui. Elle était finalement sortie, estimant avoir assez abusé de sa « patience » légendaire. Lui faisant face à présent, elle espérait quelque part qu’il lui trouve une solution miracle pour faire disparaitre les stigmates du passage Takuma, seulement la seule chose qu’il avait trouvé à lui dire était de ne pas paniquer, chose qui vous vous en doutez ne fut pas concluant malgré le regard de l’Asiatique et sa douceur. A peine avait-il posé sa main contre sa nuque qu’elle avait pu sentir un frisson d’angoisse la parcourir. Et puis ses lèvres contre sa peau avait fini par la troubler complètement, comme bien souvent, cette caresse agréable qui avait transformé ce frisson d’angoisse par un autre bien plus agréable.

Il s’était retiré, ce sourire toujours présent aux lèvres alors que dans l’esprit de la jeune métamorphomage deux petites voix se taper la discute pour savoir laquelle avait raison. L’une lui disant de fuir au plus vite, l’autre la poussant à agir comme elle l’aurait fait en tant normal et étrangement c’était cette dernière que la demoiselle avait envie de suivre. Après tout si elle avait été voir Takuma à la base c’était pour sortir de cette boucle dans laquelle elle s'était enfermée, alors autant ne pas faire marche arrière.

- C’est que… ça m’arrangerait de pas rester comme ça à vie !

S’empêchant de détourner le regard, la jeune femme l’avait fixé refoulant au fond d’elle son envie de se mettre à l’abri. Une phrase qui en disait long sur son état d’esprit, dans le fond elle désirait juste redevenir elle-même. Celle qui n’aurait jamais accepté ses remarques sans rien dire. Celle qui n’aurait pas hésité à l’embrasser alors que l’idée la taraudait. Celle qui ne se posait pas autant de question avant d'agir tout simplement. Si je te demandais de m'embrasser...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Jeu 24 Mar 2011 - 19:38

-
She's Lost Inside







Oui, il était un salaud qui ne la ménageait pas. Ce qu’il ne ferait jamais d’ailleurs. Il l’avait insultée, c’était vrai, et était très mal placé pour faire ce genre de chose. Oui, il manquait de tact et ce depuis toujours, et, sûrement également d’expérience humaine et pourtant, il savait très bien qu’en ce moment précis, elle avait plutôt besoin de compassion. Mais, que voulez vous, c’était une émotion qu’il ne savait pas ressentir, au contraire, sa manière d’agir l’irritait au plus haut point et il avait plus envie de lui foutre quelques coups dans le derrière que d’écouter ses plaintes. Bien sûr qu’il la blessait et, oui, elle lui en voudrait sûrement pendant un petit moment. A vrai dire, ça ne passerait peut être même pas. Mais il fallait qu’elle reprenne les rennes, et c’était la seule manière qu’il voyait de la pousser à le faire. Alors, un poil impatient face à la porte fermée, il avait sentis qu’il finirait par péter un boulon si elle ne se décidait pas à sortir. Nan mais c’était vrai, elle n’allait pas l’éviter pendant tout le reste de sa vie. Elle cherchait les emmerdes, ça arrivait aussi de les trouver et il ne pourrait pas toujours être derrière pour la sortir de la merde.

Et ne chiale pas !

Zen. A force de ne pas vouloir ressembler à son père voilà qu’il se mettait à agir avec la même impatience. Ne pas supporter la faiblesse, quelqu’en soit l’excuse. C’était comme ça qu’il avait été élevé, pas étonnant que ça ressorte assez régulièrement. Qui aime bien châtie bien non ? Et bien ça devait être la preuve qu’il l’appréciait, sinon ses paroles auraient sans doute été un peu plus crues encore et elle se serait retrouvée dehors en moins de deux. Sauf que ça n’était pas de cas, et plus les choses avançaient, plus c’était le fait d’être totalement inutile voir contre-productif qui l’exaspérait le plus. Et puis, la jeune femme avait fini par faire son apparition, et à son visage il savait qu’elle faisait tout pour ne pas craquer ce qui était sans doute une excellente raison pour se calmer dans ses propos. Et pourtant, il voulait qu’elle se bouge, qu’elle agisse, bref, qu’elle fasse quelque chose, contrairement à ce qu’elle faisait depuis que ça s’était passé. Et puis, sur le coup, il était bien resté avec elle pour la calmer. Il avait été sympa non ? Et bien, apparemment, c’était son maximum ça. Et plusieurs fois dans le mois, c’était beaucoup trop.

Grande inspiration. Allez, on se détend. Pas sûr que ce qui lui était venu à l’esprit ensuite aille bien avec ce dont elle avait besoin. Pas de panique, oui, voilà, toi aussi détends toi. Pas gagné. C’était bien ça, ils étaient tout les deux à cran, pour deux raisons différentes mais qui ramenaient à un seul et même événement. Et bien, ils iraient loin comme ça. Enfin, non, justement, c’était ça le problème, ça ne pouvait plus aller bien loin. Et il devait être à peu près autant angoissé… non, ok, à moitié aussi angoissé qu’elle ne l’était elle-même au fait qu’il la touche. Ah il l’avait sentie venir la tarte hein ! … Et bah elle était pas venue !

« Là… franchement… j’m’attendais à pleurer la perte de ma descendance par terre… »

La blague ! Lui ? Un gosse ? Ben il serait pas gâté le pauvre tient ! Ça devait être pour ça que la phrase était dite sur un ton comique. Non, sérieusement, il s’attendait vraiment à une réaction violente de la part de la jeune femme. Comme quoi, ça avait peut être servis de lui dire de ne pas paniquer ! Ou pas, oui. Un peu éloigné, il lui avait sourit, rassurant : un vrai travail sur lui-même ça tient.

« Le comportement, les taches ou les deux ? »

Quitte à changer, autant faire un prix de groupe. Et, non, lui n’avait pas vraiment pensé au fait que coucher avec lui puisse la débloquer. En fait, ça ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Pas avec cette optique là en tout cas.

« En tout cas, t’as plutôt intérêt, parce que t’auras beau me haïr autant que tu veux, j’te ferais chier jusqu’à ce que tu réagisses normalement. Ou jusqu’à ce que tu réagisses tout court en fait. »

Nan, parce qu’en temps normal, elle l’aurait envoyé sur les roses depuis longtemps, voir, ils se seraient un peu battu et auraient fini en… combat rapproché . Sauf que là ça ne risquait pas. Qu’est-ce que ça dit dans ces cas là une fille normale ? Ah oui ! Il faut qu’on parle. Ouais, voilà, l’étape à laquelle il se tape un fou rire et part sans une once de considération. Foutue considération de merde celle là. On ne s’improvise pas… considérant ! La preuve était qu’il avait fini par l’embrasser de nouveau, espérant qu’elle agirait plus, dans tous les sens du terme. Qu’elle le frappe, le repousse ou l’embrasse plus fort à son tour, mais qu’elle fasse quelque chose qu’il suppose valoir le coup d’être relevé. Mais ça n’avait pas été le cas, il avait peut être été un peu trop rapide pour que son esprit en pleine dualité n’ai le temps de choisir quoi faire. Mais c’était justement ce qui l’inquiétait. Une femme ne réagit souvent que très peu lors d’un viol, elle reste paralysée et n’arrive pas à réagir. Un doigt glissant le long de sa nuque, décollant avant d’en arriver à sa poitrine, le jeune enseignant avait fini par s’éloigner. Ce devait être la principale différence entre lui et son frère.

« Ecoute, j’me doute que j’dois être la dernière.. ou au moins avant dernière personne que t’as envie de voir. Donc vaut peut être mieux que tu partes. Ça doit bien s’enlever avec un sort ce truc.. J’te trouve ça et puis… voilà. »

Tu peux même pas savoir à quel point ça lui coute de dire ça … !







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Sam 26 Mar 2011 - 21:57

She's Lost Inside
-


Un besoin de compassion, d’un minimum d’humanité. Oui elle savait parfaitement que ce genre de chose ça n’était pas son genre. Que ses sentiments il avait tendance à les éviter au possible, elle n’avait jamais réellement compris le pourquoi du comment mais quand on voyait le reste de sa famille, nul besoin de chercher plus loin. S’il était devenu comme il était aujourd’hui c’est parce qu’on avait dû lui inculquer, après tout un enfant refait toujours le schéma familial même si ça lui coûte. Elle savait qu’il ne changerait pas pour elle, d’ailleurs elle ne lui avait jamais rien demandé, sauf peut-être après son agression et elle lui en était reconnaissante d’ailleurs, vraiment. Sauf que se comporter comme il venait de le faire l’avait pour le moins atteinte et ce malgré les « bonnes intentions » qu’il y avait derrière ! C’était peut-être vrai qu’elle cherchait les embrouilles ses derniers temps, mais jamais elle n’avait su ce jour-là qu’en lui balançant quelques paroles acerbes elle en arriverait là. Jamais un seul instant elle n’aurait pu croire que son « frère » puisse faire une chose pareille juste pour satisfaire sa soif de vengeance ou sa frustration. Après tout comment aurait-elle pu savoir qu’il n’était pas comme lui… Elle se savait responsable, inutile de remuer le couteau dans la plaie !

Ça devait être pour cette raison qu’elle était finalement sortie, en restant là plantée devant ce miroir, la jeune métamorphomage aurait sûrement fondu en larmes ce qui n’aurait fait qu’aggraver son cas auprès du nippon qui ne la supportait déjà que trop peu. Pourtant une fois devant lui, elle n’avait pas réellement su quoi faire de plus. Son esprit s’offrait un duel dans lequel le pour et le contre s’opposaient avec ardeur, l’un refusant de démordre face à l’autre et tout ça commençait à l’épuiser sérieusement. Que doit-on faire quand la peur vous tiraille de la sorte, que la simple présence d’une personne vous fasse angoisser comme personne alors qu’aucun danger n’est à venir ! Perdue dans cet état depuis son passage, elle avait du mal à voir comment faire autrement pour réagir lorsqu’on l’approchait comme il venait de le faire. Pour cette raison, la jeune femme n’avait pas réagi au baiser qu’il avait déposé au creux de son cou, du moins il y avait eu ce frisson mais elle se doutait que ça ne suffirait pas pour qu’elle se détende complètement.

- Tu m’as dit de pas paniquer. Ça m’arrive d’écouter parfois…

Et puis surtout, il y avait cette angoisse qu’il lui rende ce coup même si elle ne l’en croyait pas réellement capable, le doute persistait et ça suffisait amplement à la calmer. Quelques paroles visant à détendre l’atmosphère de la part du nippon, la jeune femme avait souri à celles-ci, il n’avait pas tord dans ses dires, elle aurait dû l’étriper pour ce qu’il avait osé lui dire et rien ne disait qu’elle ne se vengerait pas par la suite lorsqu’elle serait redevenue elle-même. Après tout c’est bien connu que les femmes gardent des vieilles histoires à ressortir une fois de temps à autre… Elle ne ferait certainement pas exception à la règle, n’en déplaise au principal intéressé.

Il l’avait embrassée une nouvelle fois, avec cette douceur qui le caractérisait si bien par rapport à son « frère » qui lui n’était que brutalité et perversion. Toujours perturbée la jeune femme n’avait pas su quoi faire une fois de plus… Et croyez-moi, elle pouvait sentir la frustration dans son être sans grande difficulté. Le nippon s’était éloigné une fois de plus après une dernière caresse.

- T’as peut-être raison…

Pas sur le fait que tu es la dernière personne que je souhaite voir, non mais sur le fait que je devrai partir et me cacher jusqu’à ce que ça se tasse un peu. N’attendant même pas qu’il lui trouve la solution à son problème la jeune femme avait passé la porte songeant au fait qu’elle se comportait comme une personne vraiment lâche. Appuyée contre la porte, elle se perdait en questions idiotes sans réellement comprendre. Ça avait été si simple avec Takuma, alors pourquoi avec lui tout se bloquait comme ça. Pourtant elle avait apprécié ce contact, elle aurait même pu dire qu’il lui avait manqué à la longue. Se prenant la tête comme pas deux, la jeune femme avait pris une grande inspiration avant de repasser la porte en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Sa place n’était pas cachée au fond de la salle commune, elle n’était peut être pas non plus ici, mais c’était là qu’elle avait décidé d’être là tout de suite. Bientôt à hauteur du nippon, la jeune métamorphomage hésitait encore sur ce qu’elle devait faire.

Un acte valant plus que tous les mots du monde parfois, la jeune Serdaigle avait cru bon de saisir ses lèvres entre les siennes, bien sûr ce baiser n’avait rien de ressemblant à ceux d’ordinaire, mais l’intention y était et le message bien présent même s’il restait incertain dans son esprit. Desserrant sa prise sur ce qui la cachait, la jeune femme baissait sa garde pour lui permettre d’avancer s’il le désirait tout en sachant qu’un geste un peu brusque la perdrait de nouveau dans ses angoisses. Mettant fin au baiser, elle avait posé son regard sur lui comme pour lui faire comprendre qu’à ce moment précis, il n’était définitivement pas la dernière personne qu’elle voulait voir près d’elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mer 6 Avr 2011 - 10:25

-
She's Lost Inside







De l’humanité, il en avait. C’était d’ailleurs, si contradictoire que ça puisse être, pour ça qu’il était ainsi. Pour ça qu’il avait toujours été ainsi. Non, il n’était pas un sociopathe incapable de quelconques sentiments, comme le remord ou la haine par exemple. Et en ce moment, il s’en apercevait tout particulièrement. L’amour peut se transformer très facilement. Parce que, oui, sa famille, il l’avait aimé il fut un temps. Parce que… et bien parce que c’était sa famille justement. Son frère, ses frères, ses parents. Pour toute rage qu’ils savaient lui déclencher, il y avait toujours un besoin en lui de les voir. Ça… c’était avant. (les lunettes, oui +out+). Avant qu’il ne débarque dans ce château. Cette foutue école qui lui avait pourtant permis de se détacher de cette famille qu’il ne pouvait plus supporter. S’en était trop pour ses petites épaules de l’époque, peut être, ou bien il s’était sentis un peu trop oppressé, ou juste pas à sa place. Chacun grandis à sa façon hein. Lui avait fait ça comme ça, après être entré un peu plus profondément dans le monde de la magie que sa famille aimait tant que ça. Lui, la haïssait à peu près autant que le monde moldus. En même temps, il s’était mis à haïr tout le monde. Alors, forcément, faire la différence entre les uns et les autres… d’un côté, il y avait ceux qu’on lui avait apprit à détester, et de l’autre, ceux qui s’étaient attirés cette rage d’eux même.

Et puis, quand on grandit, tout change.

Même pour lui, qui paraissait pourtant solide dans ses basquettes. Enfin, ça, c’était bon pour l’image. Pas qu’il ne l’était pas. Bien sûr, il en fallait beaucoup pour qu’il s’effondre. Il lui fallait juste le genre de choses auxquelles les autres personnes étaient plus habituées que lui : le contact trop rapprochés avec les gens. Et par contact trop rapproché, j’entends une réelle socialisation, et non le fait d’envoyer chier chaque personne à qui il s’adressait puisque, de toute manière, il n’en avait pas grand-chose à faire.

Première fois qu’il haïssait à ce point alors que la personne visée n’était pas lui. Oui, car il doutait sérieusement que son frère ai fait ça pour le punir, lui. Quoi que, parfois, il valait mieux ne pas supposer, puisqu’il se passait des choses assez particulières dans son crane à lui. Au moins, il avait récupéré ça de la famille. Un peu comme le fait de bousculer quelqu’un pour qu’il réagisse et qu’au final il aille mieux. Mais la culpabilité. Non, ça, il n’avait jamais ressentis. Peut être parce qu’il n’y avait que lui jusque là qui importait et que, par définition, puisqu’il assumait ses actes, il ne pouvait culpabiliser pour lui-même. Hors là, c’était bien différent, parce qu’il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il aurait dû arriver plus tôt, parce qu’il était en quelque sorte responsable de ses actes, oui, même s’il était son grand frère. Et puis, peut être que s’ils n’avaient pas toujours été aussi infectes l’un avec l’autre les choses auraient été différentes. De toute manière, il savait de quoi il était capable, même s’il était surpris tout de même, mais, quelque part, au fond, il savait très bien.

Pourtant c’était bien pour ce genre d’attitude qu’il avait que la jeune femme n’avait pas voulu venir et qu’il n’espérait que de la voir repartir. Non, ça n’était pas égoïste, ou plutôt, si, parce qu’il était mal à l’aise, et qu’il ne savait absolument pas comment réagir. Et qu’à choisir, oui, il aurait bien aimé fuir, parce que là, il ne savait strictement pas ce qu’il était sensé faire ni ce que quelqu’un ayant un peu plus d’expérience que lui en la matière pourrait faire. A la limite, il aurait pu ne pas accepter de faire ce qu’une telle personne aurait fait, chose qui lui aurait réellement bien correspondu. Mais ça n’était même pas le cas. Là, il ne savait pas quoi faire, alors il répétait ce qu’on aurait pu lui faire, en cas de désorientation. Ouais, pas mal comme terme pour désigner ça non ? En tout cas, gamin, il se serait sûrement pris une rouste avec quelques paroles bien senties, voir une punition et puis des moqueries pendant des mois, oui, ça y ressemblerait bien. Alors sa seule manière de réagir avait été celle là, parce que, oui, bien sûr, l’attitude de la jeune femme l’irritait au plus haut point : autant dire les choses. De toute manière, elle le savait, avec lui, elle ne se trouvait pas avec… Takuma. Il ne ferait jamais tout pour l’épargner.

Mais pas non plus tout pour l’enfoncer.

- Tu m’as dit de pas paniquer. Ça m’arrive d’écouter parfois…

« C’est vrai ça ? J’ai du mal à te croire. »

Ok, il la blessait, et c’était pour ça qu’il s’était finalement décidé à arrêter. Et vous ne pouvez imaginer le travail sur lui-même OO qu’il s’était résigné à faire. Se calmer. Pourtant, il ne risquait pas d’être violent envers elle. Oui, ça pouvait lui arriver de péter les plombs, il ne dirait pas le contraire, surtout après ce qu’il s’était passé avec son frère, mais… sa famille, c’était différent, il avait un certain nombre de comptes à leur rendre. Ils devaient bien se douter qu’un jour, ils s’en prendraient plein la tronche non ? Mais, elle, non, jamais, d’ailleurs ça n’était pas particulièrement elle, il était capable de voir la différence entre un coup né de la souffrance, une réelle attaque, et un coup juste… comme ça. Oui, parce que vu le nombre de tartes qu’il s’était pris par elle, franchement, il n’était plus à ça près. Et puis, surtout, là, si elle s’associait à son frère, ce qu’elle était forcée de faire, il pouvait comprendre qu’elle passe toute sa rage contre lui. Et, pourtant, ça n’était pas ce qu’elle avait fait. Au contraire, elle n’avait pas tant réagis que ça, lui disant que c’était parce qu’il lui avait dit de ne pas paniquer. En toute franchise, le jeune homme n’y croyait pas et avait donc préférer arrêter tout ça, lui proposant de s’en aller. Il finirait bien par trouver un truc pour enlever ces taches. Oui, parce qu’il fallait bien dire que le nettoyage magique, ça ne faisait pas vraiment partie des trucs qu’il avait tout particulièrement cherché à apprendre.

- T’as peut-être raison…

Avoir raison. Mais, voyons, il avait toujours raison, c’était bien connu, surtout sur la race humaine, il la connaissait tellement dans ses moindres détails… Oui. Bon.

Voyant la jeune femme passer la porte à vitesse grand V, il n’avait pu s’empêcher de soupirer. A la base, il lui avait proposé de rester là le temps qu’il trouve un truc pour qu’elle parte après, le visage… net. Mais bon, elle devait tellement n’attendre que de fuir qu’elle en avait dû oublier les marques sur sa figure. Avec un peu de chance pour elle, Takuma saurait enlever sa connerie. Et puis, au pire, elle irait voir Maxence, il devait commencer à avoir l’habitude des sorts ridicules qui laissent leurs traces sur les élèves maintenant.

Faisant demi-tour pour se pencher vers quelques fioles qui trainaient dans son placard, avec l’espoir que l’inspiration de la potion lui viendrait brutalement, il avait pourtant entendu quelques bruits de pas derrière lui. S’attendant à gueuler histoire qu’on le laisse un peu tranquille, il n’avait pas du tout pensé que ça pouvait être Aileen qui revenait.

« Bah.. »

Toutes les questions qu’il aurait pu posé en voyant la jeune femme n’avaient pas voulu sortir. Ce qu’elle faisait exactement, il n’en savait rien, en fait, le jeune Prof’ était juste complètement paumé sur ce qui pouvait bien passer dans son crane, et il pensait surtout qu’elle aurait fuit pour surtout ne plus jamais se retrouver seule dans une pièce avec lui. Qu’elle se remettrait à l’éviter en soit. Sauf qu’elle avait été loin de l’éviter puisqu’elle était tout de suite revenue vers lui et, qu’arrivée à sa hauteur, elle l’avait finalement embrassée.

Un guide sur le comportement féminin. Pourquoi c’est pas encore sorti en librairie ça ?

Surtout qu’en l’embrassant, elle avait finalement lâché un peu la veste de Takuma qu’elle serrait jusque là étroitement contre elle, laissant apparaitre un peu plus sa tenue… légère dirons-nous. Ok, on ne pouvait pas vraiment dire que ça ne lui plaisait pas, au contraire, mais d’ordinaire, il l’aurait déjà fait monter sur le bureau… hors là il se doutait que ça n’était sûrement pas une bonne idée. Alors, plutôt que d’agir un peu trop brusquement, il avait juste passer une main dans son dos, par-dessus la veste, bien qu’il n’aspirait qu’à la glisser en dessous, l’autre effleurant la nuque de la jeune femme. Calmer, rester.. calme. Et doux, surtout, car il ne pouvait s’empêcher de voir son frère avec elle, et puis avec cette jeune femme il y avait tant d’années de cela. Et rien que de se voir comme lui, lui foutrait la nausée, et ça, ça n’était que les conséquences sur lui, et pas sur la jeune femme.

Lorsque la jeune femme avait finalement brisé ce contact, il l’avait fixé, avec un petit regard ironique. Mais la moquerie le concernait lui.

« C’est là que j’suis sensé comprendre ce qui se passe dans ton crane sans que t’ais besoin de le dire… voir de le comprendre toi-même, c’est ça ? »

Génial ! T’es consciente de pas t’adresser à la bonne personne là hein ? Quitte à ne pas savoir quoi faire, le jeune homme avait au moins attrapé sa baguette pour fermer de l’intérieur et par magie la porte de la salle. Pas qu’il était hyper possessif mais quelque chose lui faisait dire que, de un, il le sentirait passer si on le trouvait avec elle comme ça et que, de deux, elle n’apprécierait pas non plus vu le travail qu’elle devait faire sur elle pour laisser sa tenue un peu plus en vue comme elle le faisait.

Et ça, Aileen, ça veut dire que tu comptes me revoir malgré les actes de mon frère ?

Oui, et bah c’est lent un mec quand ça le veut. Ou justement sans le vouloir, c’est ça le pire. Le regard rivé dans le sien, cherchant une fraction d’explication, il avait fini par l’embrasser à son tour, sans réellement y penser en fait. Juste… parce que c’était comme ça, voilà tout. Doucement, ses lèvres étaient venues capturer les siennes tendis que sa main, finalement, repassait sur l’avant de la jeune femme, effleurant sa peau pour glisser jusqu’à la peau tiède de ses hanches…

On se réveille.

« Ok : pause. »

C’est franchement ce que tu veux ? Ou là t’as juste oublié ta tenue et tu t’attends à ce qu’il … te parle ? Autant y aller franco.

« J’ai envie de toi là, donc si t’as envie de partir en courant et en hurlant, ça me semble un bon moment pour le faire. »

Pas que sinon tu te retrouveras bloquée contre le mur hein ! … ok, c’est pas l’envie qui manque. Pourtant, il avait comprit qu’il lui fallait une période d’adaptation, mais le jeune homme voulait surtout s’assurer qu’il ne faisait pas complètement fausse route, parce qu’il avait finalement renoncé à comprendre ce qu’elle voulait et se décidait à agir juste par… pulsions ? :=D: Tout en gardant sa raison allumée pas loin. Un peu trop allumée d’ailleurs. Marquons ce jour d’une pierre blanche : c’était la première fois à son souvenir qu’il n’agissait pas uniquement en fonction de ce que lui, désirait.







Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Dim 17 Avr 2011 - 20:17

-
She's Lost Inside




Un bouquin sur le comportement féminin, c’est vrai que la connaissant ça aurait pu effectivement lui être utile. Au moins il aurait peut-être pu comprendre ce qui se passait dans son crâne et avec de la chance il aurait même pu lui expliquer, non parce qu’autant être honnête, à cet instant précis elle n’avait pour ainsi dire aucune idée sur ce qu’elle devait faire ou non. Ne plus rester à ce point angoissée ça elle l’avait compris, retrouver cette attitude qui la caractérisait, ça c’était ok aussi mais c’était sur son comportement actuel qu’elle aurait voulu qu’on l’éclaire. Sa façon d’être avec lui, ses réactions pas toujours très claires. Peut-être lui aurait-il fallu un psychologue après son agression allez savoir. Peut-être qu’il aurait pu la guider sur le comportement et l’attitude à avoir pour retrouver confiance en soi, non parce qu’elle se doutait que se baladait comme ça ne devait pas être la solution adéquate mais que voulez-vous, lorsqu’on s’appelle Aileen Helen Rowe… Il y a de fortes probabilités pour que votre attitude ne soit pas normale par rapport au commun des mortels. Mais il fallait être réaliste, si elle avait besoin de parler de tout ça à quelqu’un ça n’était sûrement pas avec lui que ça pourrait se faire. Pour être honnête, la jeune femme n’était même pas certaine de vouloir en parler à quelqu’un, que lui aurait-elle dit de toute façon, qu’elle ne dormait plus la nuit de peur de le voir débarquer, qu’elle angoissait à la simple idée de se balader seule dans un coin un peu trop isolé ? Et montrer un peu plus sa faiblesse dans l’état actuel des choses ?! Non merci, par les temps qui courent mieux vaut ne pas étaler ses craintes aux yeux de tous et elle s’était déjà bien assez exposée.

Peut-être pour cette raison qu’elle était finalement sortie et qu’elle lui avait fait face malgré l’amertume qu’elle ressentait après ce qu’il lui avait dit, car blessée elle l’était, la jeune métamorphomage n’irait jamais clamer le contraire, pourtant elle l’avait écouté, avait tenté de ne pas paniquer malgré son approche, pour elle la séparation entre lui et la famille Rivers avait eu lieu au moment même où il était intervenu en sa faveur, ainsi malgré l’appréhension qui demeurait, elle n’avait pas vraiment eu de mal à le laisser s’approcher, son blocage était plus basé sur la réaction qu’il aurait si elle tentait de le repousser un peu trop violemment. Après tout, elle savait qu’il pouvait se montrer violent et quelque part elle n’avait pas envie d’en faire les frais. Pour cette raison, la jeune femme n’avait pas demandé son reste pour fuir, réfléchissant à la façon dont elle pourrait retirer ses maudites tâches !

Réflexion faite, elle aurait peut-être dû attendre que Marek lui trouve la solution comme il le lui avait dit. Il ne lui avait fallu qu’un court instant de réflexion avant de se décider à entrer et l’embrasser. Autant dire qu’à cet instant précis, il ne fallait vraiment pas se balader dans son crâne sous peine de s’y perdre complètement ! Parce que même elle, était incapable s’expliquer. Se dévoilant, elle avait tenté de faire abstraction de cette vulnérabilité soudaine repensant à la suggestion de Takuma : lui en foutre une et il comprendra… Oui tout à fait c’est ce qu’elle ferait. Encore faudrait-il qu’elle y arrive.

Sa main avait glissé sur sa nuque tandis que l’autre se baladait contre ses reins avec cette douceur qui faisait cruellement défaut à son « frère ».

- C’est à peu près ça oui…

Un léger sourire à sa remarque, c’est ça qu’il lui explique par la même occasion, on gagnerait des années de psychothérapie. Pourtant elle savait qu’il n’en ferait rien, elle ne lui en demandait pas tant d’ailleurs. La porte verrouillée, elle ne pouvait s’empêcher de penser à mal malgré les bonnes intentions certaines qu’il y avait derrière ce simple geste mais d’un autre côté, elle ne pouvait lui en être que reconnaissante parce qu’il avait raison sur tous les points, elle n’aurait certainement pas apprécié qu’on ruine ses efforts par une simple entrée remarquée. Son regard planté dans le sien, elle savait qu’il cherchait à la comprendre… Cherche pas c’est peine perdu tu devrais le savoir pourtant. Et puis ses lèvres avaient repris possession des siennes alors qu’il effleurait sa hanche. Elle s’était surprise à frissonner à son contact et pourtant il s’était rapidement arrêté en la fixant avant de lui dire clairement ses intentions. Au moins, elle ne pouvait pas lui reprocher d’être faux avec elle, il était on ne peut plus clair et si elle s’attendait à ce genre de chose, cette simple phrase l’avait un peu déstabilisée. S’empêchant de réfléchir trop longtemps de peur de fuir de nouveau, elle n’avait pas tardé avant de l’embrasser une nouvelle fois, bridant cette partie d’elle qui ne cherchait qu’à fuir depuis qu’elle était revenue !

- Je reste…

Au même titre qu’elle avait prononcé ses mots, la jeune femme s’était décidée à laisser tomber la veste que son ami lui avait prêtée. Inutile de vous dire qu’à ce moment précis elle se sentait plus vulnérable que jamais et qu’elle prendrait assez mal les commentaires désobligeants venant de lui.

Je ne sais pas si je suis prête… Mais j’en ai assez de fuir… Allez respire…

Un encouragement comme un autre parce qu’à dire vrai elle aurait réellement préféré être sous sa couette plutôt que de devoir affronter sa plus grande crainte du moment.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mer 27 Avr 2011 - 0:51

-
She's Lost Inside







Comprendre. Comprendre ses propres agissements et ceux des autres. C’est quelque chose qui n’est pas donné à tout le monde, et ça ne l’était pas, mais alors vraiment pas donné au jeune enseignant. S’il y avait bien une chose qu’il avait toujours cherché à éviter, c’était les relations humaines. Alors, là, et pour l’une des très rares fois de sa vie, il cherchait à ne pas faire de conneries et à réfléchir avant d’agir. Et, croyez moi, pour une personne comme lui, cela relevait du miracle. Il faisait tout pour ne pas faire de boulettes avec elle depuis son agression, de ça, au moins, elle pourrait se vanter. Même si l’effet n’avait pas toujours été celui escompté. Il c’était avéré que.. et bien Marek restait Marek même dans de telles circonstances. Conscient qu’il n’était pas très délicat, il avait fait quelques efforts mais force était de constater que les efforts, ça n’était pas vraiment son truc. Etre direct, ça, en revanche, il connaissait. S’il y avait bien une chose qu’on ne pouvait pas lui reprocher, c’était ça. Il était honnête. Ou du moins, à peu près. C’était vrai qu’il ne fallait pas s’attendre à des réponses franches pour tout ce qui concernait sa vie privé, ses sentiments ou son enfance. C’étaient… des sujets tabous. Tout le monde en a non ? Et, étonnamment, la famille Rivers n’était pas un sujet tabou que chez lui. Ils étaient soit ça, soient des personnes à admirer ou à rejeter. Généralement, lui, faisait partie de la seconde catégorie. Sauf pour celle qui le voyait autrement qu’à travers ses excès, sa mauvaise humeur et son asociabilité ; autrement qu’avec son nom de famille qu’elle fuyait pourtant à présent comme la peste.

Non, il ne comprenait pas, même si, une partie de la réponse, il la connaissait déjà. Elle était apparue comme ça, brutalement après l’agression. Mais il n’aurait pourtant pas été étonnant que la jeune femme cherche à l’éviter. Mais ça n’était pas le cas et ça le confortait dans son idée. C’était donc là qu’un type bien aurait dû lui dire de partir, qu’elle n’obtiendrait rien de lui, qu’elle se faisait des fausses illusions. Pourtant il était clair là-dessus. Et puis, elle le connaissait un peu tout de même.

Le problème était que ça n’était pas exactement ce qu’il avait fait. D’ailleurs, la franchise parfaite aurait été de se dévoiler. Mais ça, il ne savait pas faire, on ne le lui avait jamais appris. Alors il avait été direct, et, contrairement à ce qu’il pensait, elle n’avait pas fait demi tour, elle ne l’avait pas esquivé. Bien sûr, Aileen avait eu un petit moment de trouble, et puis elle l’avait embrassé avant de laisser tomber la veste de Takuma à terre. C’était quoi ça ? Un passe-droit ? Une autorisation ? Juste un message qu’il n’était pas sûr de comprendre à 100%. Cela dit, la partie qu’il était en mesure de comprendre sans traficoter l’esprit de la jeune femme, n’était pas bien compliquée, elle.

Alors ses mais avaient doucement effleuré les hanches de la belle tendis que leurs lèvres reprenaient cette petite danse si commune et pourtant différente à chaque fois. Ses doigts étaient bien vite monté se glisser dans ses cheveux tendis que le baiser, calme, doux, se prolongeait. Oui, ça ne lui ressemblait pas, mais, d’un autre côté, les réactions de la jeune femme non plus ne lui correspondaient pas. Et ce qu’il désirait le moins, c’était qu’elle ne panique ou qu’elle ai l’impression de revivre de près ou de loin ce que son frère lui avait fait.

Lentement soulevée du sol, la jeune femme s’était faite déposée contre la première surface à leurs portée, à savoir, le bureau, tendis que les mains de son enseignant pas franchement accro aux règlements glissaient lentement sur sa cuisse.

Pour le reste, vous vous doutez bien de ce qu’il s’est passé hein, z’êtes grands ! Dans tous les cas, quelques temps plus tard, les jeunes gens se trouvaient allongés dans le lit du Rivers au nom pourtant prohibé. A peu près redressé, il observait en silence le corps de la jeune femme dont il ne pouvant voir le visage, espérant de tout cœur qu’elle allait bien. Ok, il n’était pas expert en la question, mais elle était chamboulée et il le savait bien. Il suffisait pour ça de se rappeler son expression quand il l’avait ramené dans sa salle commune ce jour là. Là, elle était allongée en partie sur lui et le seul mouvement qu’il pouvait bien y avoir dans la pièce était le vas et vient des doigts de l’homme qui effleuraient sa hanche depuis un moment déjà, sans réelle utilité, il fallait bien l’avouer, d’ailleurs, il avait même oublié depuis un moment ce geste répétitif. Disons qu’il n’avait aucune envie de lancer la conversation mais qu’il doutait que l’un ou l’autre ne s’endorme vu l’heure qu’il était.

Donc il faudrait bien commencer quelque part. Après tout, à quoi bon flipper, il n’y avait pas eu de problèmes non ? Nan. Donc tout vas bien ! .. Haha, j’voudrais t’y voir toi avec tes tous va bien !!

« Aileen … ça va ? »

C’était qu’il ferait presque compréhensif tient ! Après le coup de la victime mijaurée, c’est bien, t’essais de gagner des points ?? C’est bon, tu l’as eu, t’as le droit d’arrêter ton petit jeu hein !

Oh la ferme !








Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7789
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mar 17 Mai 2011 - 19:41

She's Lost Inside.
-


Avoir peur d’un nom de famille… C’est con n’est-ce pas ?! Pourtant elle aurait tout fait pour ne plus jamais recroiser une personne portant ce maudit nom à l’avenir. Sauf qu’on ne fait jamais ce que l’on souhaite dans la vie faut le savoir, la preuve c’était dans les bras d’un Rivers qu’elle avait trouvé refuge après ça, et c’était dans ces mêmes bras qu’elle espérait retrouver un semblant de vie normale aujourd’hui. Pourquoi ? Uniquement parce qu’elle ne le considérait pas comme tel ! Allez savoir ce qu’il se passait dans sa tête au moment où le nippon l’avait embarquée ici, allez savoir pourquoi elle avait fait demi-tour lorsqu’il lui avait proposé de fuir, chose qu’elle avait longtemps espéré. Sauf que fuir elle n’en avait plus envie ! Au contraire, elle voulait redevenir la véritable Aileen, celle qui ne craignait pas de sortir seule après le couvre feu ou même avant !

Aussi, lorsqu’il lui avait avoué ses intentions de façon plus que directe, la jeune femme malgré ses envies de fuir était restée, persuadée que si Takuma l’avait forcée à venir ici c’était qu’il devait avoir raison. La veste de son ami sur le sol, elle s’était laissé embarquer par cette douce chaleur qui la gagnait. Malgré ses craintes et ses appréhensions, la jeune métamorphomage n’avait pas posé de résistance lorsqu’il l’avait soulevée et déposée sur le bureau, sa main se baladant sur sa peau à l’en faire frissonner. Aucun doute à avoir elle n’arriverait jamais à l’associer à son « frère », ils étaient tellement différent que s’en était troublant ! Ses lèvres incapables de quitter les siennes, la jeune Serdaigle sentait son bien-être revenir au fur et à mesure que les mains de son professeur s’aventuraient sur sa peau. Une douce brûlure qu’elle avait finie par laisser croitre au fur et à mesure qu’il s’avançait vers elle. Le reste ? à vous de le deviner.

Un doux sourire sur les lèvres, la jeune femme resta un bon moment allongée contre le nippon, frissonnant parfois sous la caresse des doigts du nippon qui effleuraient sa hanche depuis un petit moment à présent. Elle avait laissé ce silence s’installer, se demandant parfois comment le briser tout en sachant que Marek n’était pas du genre à vouloir avoir de grandes discussions sur le comment du pourquoi de ses agissements. Elle avait fini par se faire une raison et quelque part ça lui allait. L’esprit perdu dans ses pensées, la jeune métamorphomage ne faisait presque plus attention à la main du nippon qui courrait sur elle. Takuma était un génie – non, non elle n’est pas consciente de la révélation qu’elle vient d’avoir et elle est très loin de se douter à quel point elle dit vrai mais bon on s’en fiche c’est pas du tout le sujet ici – il avait réussi à la pousser à faire pile le contraire de ce qu’elle voulait et si elle avait été du genre réticente, elle était loin de le regretter maintenant que son angoisse semblait avoir disparu en grande partie. Aussi, lorsque le nippon l’avait sortie de ses rêveries en lui demandant si ça allait, la jeune femme n’avait pas tout de suite répondu en émettant qu’un simple « Hm ? » avant de se redresser en partie.

- J’sais pas trop…

Menteuse, le drap contre elle, la jeune femme avait saisi un oreiller tombé sur le sol lors de leurs ébats précédents avant de le lui balancer clairement ! Il avait atterri sur son torse, bien sûr elle n’avait pas fait ça dans le but de lui faire mal, juste sa façon de protester.

- Maintenant ça va mieux !

Un nouveau sourire aux lèvres, la jeune femme l’avait regardé, lui qui ne semblait pas réellement comprendre ce qui venait de se passer… Oui faut dire que se faire accueillir à coup d’oreiller alors qu’on vient de s’envoyer en l’air c’était peut-être pas la réaction attendue, mais il l’avait dit lui-même, elle ne réagissait plus de façon logique depuis son agression. Bien que !

- Et sache que la prochaine fois que tu me traites de « petite victime mijaurée »… Je t’envoie directement à l’infirmerie pour une semaine !

Mais non, elle n’était pas vexée, pas du tout. D’ailleurs les mèches électriques qui clairsemaient ses cheveux n’étaient pas là pour le prouver, bien sûr que non !

En parlant de couleurs dont elle avait le secret… Elles en étaient où les tâches indélébiles du nippon =D


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    Mar 31 Mai 2011 - 17:18

-
She's Lost Inside







Oui, c’est con d’avoir peu d’un nom de famille. Mais en même temps, il y a tellement de peur stupides qui s’exercent sur toute sortes de personnes pourtant bien raisonnées que celle-ci n’était pas plus étonnante que les autres. Après tout, il comprenait qu’elle ait peur de sa famille puisque s’il avait fuit à onze ans, ça n’était pas sans raisons. Et puis, le jeune homme préférait ça plutôt qu’elle les menace, qu’elle les provoque encore et encore, il y avait trop de risques à faire ça et il ne le savait que trop bien. Vraiment, si elle ne pouvait ne subir que ça, ça lui allait. Même si la jeune femme n’en avait sûrement pas conscience, avec les Rivers, elle pouvait toujours subir bien plus qu’une simple agression, au moins, comme ça, elle se méfierait beaucoup plus. Et ce, même si allait extrêmement mal au vu de ce qu’il s’était passé et que son frère l’avait… comment dirais-je ? Un peu ressentis. Enfin bon, il y avait la réflexion rationnelle et celle qui ne l’était pas. Sauf que, depuis un moment, le jeune homme n’était plus rationnel du tout, loin de là même, et c’était quelque chose qu’il haïssait.

Allongé au côté de la jeune femme, Marek, et non Logan (=D c’est dur tout ça ! ), avait fini par demander comment elle allait, non sans se faire une fois de plus la réflexion qu’il avait dû énormément changer en deux ans et quelques. Il y avait quelques temps, jamais ça ne lui serait venu à l’esprit.

- J’sais pas trop…

L’interrogeant du regard tendis qu’elle se redressait, il se surprit à espérait que ça n’était qu’une passade et qu’elle irait rapidement mieux, parce qu’il ne savait plus du tout quoi faire pour elle. Il fallait dire que ça n’était pas vraiment l’une de ses plus grandes spécialités. Faire attention aux autres était une chose qu’il n’avait jamais apprit à faire. Et, surtout, il n’avait jamais voulu changé ça : il fallait croire que tout change avec le temps.

Mais, rapidement, la jeune femme avait brisé le silence, lui balançant un oreiller sur le torse. Fronçant les sourcils, le « bâtard » s’était redressé sans comprendre. Il y avait vraiment des moments où il fallait lui expliquer, nan parce que là…

- Maintenant ça va mieux !

D’un signe de main haussées, il lui avait fait signe qu’il ne comprenait pas trop son délire de la matinée là.

« Tu… »

- Et sache que la prochaine fois que tu me traites de « petite victime mijaurée »… Je t’envoie directement à l’infirmerie pour une semaine !

« Aaaaaaaaaah »

Ça n’est que ça !

Ne pouvant s’empêcher de lui adresser un grand sourire, il l’avait embrassé avant de laisser son dos se déposer à nouveau contre le mur. Oui, il était soulagé, si ça n’était que là-dessus qu’elle lui en voulait, tout allait bien.

« Tu pourras toujours essayer. »

A présent c’était un petit rire rassuré qui avait ses lèvres, elle était redevenue elle-même, c’était manifeste, et, pour ça, ce jour lui paraitrait sûrement magnifique pendant un petit moment.

- Topic Fini -









Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: She's Lost Inside.    

Revenir en haut Aller en bas
 
She's Lost Inside.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour Ouest : Salle Commune des Serdaigles-
Sauter vers: