AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre adultes responsables [Rain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 226
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Entre adultes responsables [Rain]   Lun 14 Jan 2019 - 17:16

~Jeudi 5 novembre – Début de soirée ~

Ne pas hurler. Bethany est épuisée et elle se concentre de toutes ses forces pour ne pas hurler. La nuit a été rude, elle l’a passée à faire l’autopsie d’une gamine. Charleen. Une gamine qu’elle avait croisé juste avant qu’elle ne disparaisse, une gamine qui avait été sauvagement assassiné par nul autre qu’un monstre. En rentrant au beau milieu de la nuit, la médecin n’aspirait qu’à une chose, se fondre dans son lit et dormir. Dormir profondément et oublier la surface de la terre pendant plusieurs heures. Sauf que malgré toute la fatigue accumulée, elle n’avait pas pu passer à côté du fait qu’Ava, sa fille, n’était pas dans son lit quand elle était rentrée. Que l’adolescente avait décidé de faire le mur et de sortir en pleine nuit un soir de semaine. Paniquée, Bethany avait bien sûr tenté d’appeler sa fille sans succès puis elle avait tiré Tom d’un profond sommeil. Ils avaient fini par s’engueuler, comme d’habitude. Parce que si Tom condamnait le comportement de sa fille, il ne voyait pas pourquoi Bethany en faisant une telle crise, il lui disait de lâcher du lest, que son comportement ne faisait qu’aggraver les choses. Mais elle voyait encore le corps sans vie de la gamine sur sa table d’autopsie et elle ne pouvait pas se calmer.

Une crise de larmes plus tard, Bethany avait fini par s’endormir sur son lit, comme une masse. Quand elle avait croisé sa fille qui avait daigné passer à la maison en fin de journée, Bethany avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour en pas hurler. Mais c’était au-dessus de ses forces, sa fille allait la rendre folle. Ce monde allait la rendre folle. Alors après une nouvelle engueulade, elle avait appelé Rain et lui avait proposé d’aller boire un verre le lendemain soir. Elle avait besoin de sortir, de s’aérer la tête et de parler avec quelqu’un qui saurait la comprendre.

~Vendredi 6 novembre – Début de soirée ~

Bethany est en avance. Elle n’avait pas le courage de repasser chez elle après le travail, elle avait donc décidé de venir directement dans le bar où elle avait rendez-vous avec Rain. Un bar à vin assez chic mais où on pouvait boire du bon vin sans devoir hurler par-dessus la musique et être importuné par des gamins adeptes du grand frisson. Bref, un endroit qui leur convenait parfaitement. La journée avait été longue. On avait demandé de nombreux rapports à Bethany sur le meurtre de Charleen, elle avait reçu les inspecteurs dans son bureau et ça avait été long, très long. Elle avait tenté d’appeler Ava pour calmer sa tension mais bien évidemment, les communications avec sa fille étaient toujours aussi tendues. Alors elle était déjà installée, buvant son premier verre de vin. Un blanc, assez sec. Les jambes croisées, elle portait sa tenue de travail, un pantalon de tailleur noir, assez stricte, des escarpins de la même couleur, un chemisier blanc. Autour du cou, un pendentif que Tom lui avait offert et dont elle ne parvenait toujours pas à se séparer. Elle avait l’habitude de jouer avec dans les situations stressantes, c’était sans doute pour cela qu’elle ne parvenait pas à l’enlever d’autour de son cou.

La silhouette de Rain apparut finalement dans le bar et Bethany lui adressa un signe de la main pour lui indiquer sa position. Politesse oblige, Bethany se leva pour saluer son amie et l’invita à s’asseoir en face d’elle. Elle supposait que son amie ne s’offusquerait pas qu’elle ait déjà commandé.

« J’étais en avance, je me suis permis de commander un verre en t’attendant. »

Bethany adressa alors un mince sourire à son amie. Elle était lasse et ça se voyait. De toute façon, Rain avait bien dû comprendre que la médecin n’était pas au sommet de sa forme. Elle n’était pas du genre à appeler à l’aide pour tout et n’importe quoi mais là, elle avait vraiment besoin de s’aérer l’esprit et de sortir de cette ambiance morose que formaient son appartement et son bureau. Pour autant le but de cette entrevue n’était pas non plus d’harceler Rain avec ses problèmes et de prendre toute la place dans l’échange. Elle voulait simplement passer un moment avec elle.

« Comment vas-tu ? Ta journée ? »

Ce qu’appréciait Bethany chez Rain et ce qui avait sans doute fait qu’elles s’entendent aussi bien rapidement était sans nul doute cet attrait commun qu’elles avaient pour leur travail et leur carrière. Rain était dans la diplomatie et ça avait très vite intrigué Bethany. Elle était une femme forte, de caractère, qui semblait n’avoir besoin de personne. Un trait commun aux deux femmes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 56
Date d'inscription : 06/12/2018
Crédits : Bazzart



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: Entre adultes responsables [Rain]   Ven 18 Jan 2019 - 3:11

    Jeudi 5 Novembre



    Après avoir achevé l’une des missions les plus agaçantes de l’année, que lui avait confiée la Garde de Myrddin, Rain avait finalement pu prendre un peu de temps de repos. Même la journée qui avait suivi au Ministère n’avait pas été si fatigante pour les nerfs, malgré la charge du travail de ce mois-ci pour les diplomates. Et la mission confiée à l’Ambassadrice l’avait empêchée de se rendre à son Coffee Shop favori le matin, où elle avait l’habitude d’aller prendre un café avant de commencer sa journée au Ministère. Non pas tous les jours, mais suffisamment souvent pour y croiser son amie moldue Bethany Gatling.
    Rain l’avait un matin repérée dans la file de service, et au bout de plusieurs matins, s’était mis en tête d’aller lui parler. Ce n’était pourtant pas son genre du tout. L’élégance et la finesse de la tenue que Bethany portait ce matin-là n’avait pas laissé la diplomate indifférente, sans doute ce qui l’avait poussée à faire le premier pas. Tout en simplicité, lorsqu’elle s’était mise dans la file, derrière la blonde, qui n’avait pas l’air de décider si elle allait prendre la même chose que d’habitude ou bien si elle allait changer, Rain lui glissa le plus naturellement du monde, appuyant de son accent américain : « Leur Matcha latte est délicieux...Si vous aimez le thé. » Et bien sûr, tous les anglais aiment le thé.
    La brunette ne pensait pas que de cette simple phrase, en résulterait le début d’une amitié. Cela faisait quelques temps maintenant, Bethany était sa seule amie moldue, mais qu’elle ait des pouvoirs magiques ou non, Rain s’en moquait. Ce n’était pas à ça qu’elle jugeait une personne. Ce qui lui avait surtout plu, c’est que Bethany était tout ce qu’elle admirait et aimait chez une femme : la féminité, la force de caractère, et l’ambition. Mais l’Ambassadrice ne voyait en elle qu’une amie, désormais. Une amie torturée par la perte de son fils et les incessantes prises de tête avec sa fille. Bien sûr, Rain n’avait jamais eu d’enfants, mais pouvait aisément comprendre et compatir à la situation de Bethany. C’est aussi pourquoi leur amitié était si importante à ses yeux.

    Ce soir-là, en rentrant du Ministère donc, tandis qu’elle s’apprêtait à prendre du repos tranquillement dans son canapé, à lire un livre et caresser son gros minet, la brunette reçût un appel de son amie moldue, qu’elle s’empressa de prendre. La blonde lui proposa de sortir demain soir, dans un bar à vin qu’elles connaissaient bien. La Scarsdale Tavern, près de Kensington, où vit Bethany. Rain ne sortait que rarement, mais appréciait grandement cet endroit. Il y régnait une ambiance agréable, mais surtout chic, majoritairement fréquenté par des moldus fortunés et des célébrités.
    Le ton de Bethany lui avait paru maussade au téléphone, mais l’Ambassadrice n’avait pas cherché à connaître le moindre détail pour le moment, et s’était contentée d’accepter l’invitation à sortir.


    Vendredi 6 Novembre


    Scarsdale Tavern


    Vendredi soir. Début du week-end, et Thanks God It’s Friday. Les rues de Knightsbridge s’animent et se remplissent au fur et à mesure, les jeunes gens de la jetset londonienne préparent leur soirée activemen. La pluie et le froid ambiant n’empêchent en rien les festivités, auxquels les habitants de la capitale anglaise sont habitués. En revanche, ce n’était pas le cas de Rain. Si ce n’était pas pour Bethany, elle ne serait probablement pas sortie ce soir.

    Elle quitta le Ministère à 8 p.m et transplana aussitôt non loin de sa résidence, pour rentrer chez elle ni vue ni connue des moldus. Il ne fallait pas qu’elle ne tarde. La fréquentation de la Scarsdale Tavern exigeait de porter une tenue élégante et digne d’une femme riche. Aucun problème pour l’Ambassadrice qui n’avait que ça dans sa garde robe. Rain enfila rapidement un chemisier blanc, veste tailleur noire et pantalon de soirée de la même couleur. Rien de plus que sa tenue de travail, en fin de compte. Elle coiffa quand même ses cheveux en les ondulant, et refît son maquillage.
    Ne souhaitant pas être en retard au rendez-vous, la brunette attrapa son sac à main Saint Laurent et fila. Au coin de la rue, la brunette appela un taxi pour arriver de façon « moldue » si jamais Bethany décidait de l’attendre devant le bar.
    Cette dernière lui signala d’ailleurs par un message instantané qu’elle l’attendait déjà dans la taverne. Rain passa la porte, s’imprégnant de l’ambiance jazzie chic qui y régnait. Après avoir salué le serveur, sachant reconnaître sa clientèle locale habituelle, elle aperçût son amie moldue et se hâta de la rejoindre. Les deux femmes se saluèrent par une étreinte chaleureuse et Rain s’installa en face d’elle. Bethany avait pris les devants en ayant déjà passé sa commande. La diplomate leva le bras et claqua des doigts pour attirer l’attention du serveur.

    « Un prosecco, s’il vous plaît. » Elles n’avaient plus qu’à attendre la venue de leurs boissons. Pour sa part, Rain ne buvait que du vin. Elle baissa ensuite les yeux vers la blonde et lui sourit. « Rien de plus que depuis la dernière fois. Ma semaine va être consacrée à la préparation du G20, avec le Premier Ministre. Donc, je vais profiter de cette soirée pour penser à autre chose. » La diplomate marqua une courte pause, avant d’achever sa phrase. « À toi, en l’occurrence. »

    Le serveur revint rapidement avec les deux verres de ces dames, dont le vin effervescent italien qu’avait commandé Rain.

    « Cheers ! À ta santé, mon amie ! » Elle leva son verre en souriant, toujours, mais se doutait bien que Bethany faisait semblant. Quelque chose là travaillait depuis hier soir, Rain le savait, elle l’avait ressenti rien qu’en l’ayant eue au téléphone, et voulait savoir. « Tu vas pouvoir me raconter ce qui te tracasse tant depuis hier soir. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 226
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: Entre adultes responsables [Rain]   Aujourd'hui à 11:26

Il ne fallut que peu de temps à Rain pour apparaître dans le champ de vision de Bethany et, comme toujours, elle était élégamment vêtue. Pas besoin d’en faire des tonnes, pas besoin de s’armer de mille atours, cette femme était classe au naturel et c’était sans doute ce qui avait aidé à leur premier contact. Quand la jeune femme lui avait glissé, dans la file du Coffee Shop une indication sur la boisson à prendre, la médecin avait d’abord été assez surprise. Elle n’était pas du genre à converser avec le premier inconnu venu mais en se tournant pour voir qui lui avait glissé ces quelques mots, elle avait tout de suite compris qu’il y avait des points communs entre elles. Une similitude qui ne tenait pas qu’à l’élégance. Bethany avait accepté de jouer le jeu cette fois-là, de prendre le risque de l’inconnu et de tisser une conversation et elle avait eu raison. Depuis, les deux femmes ne se contentaient pas seulement de se croiser le matin quand elles achetaient leur café. Elles pouvaient aussi aller boire un verre comme ce soir-là. Et si toutes les deux attachaient de l’importance à leur apparence, cela ne définissait en rien leur relation qui n’était nullement superficielle mais sincère. Rain et Bethany se comprenaient et c’était justement le confort de quelqu’un qui sait comment vous fonctionnez que la médecin était venue chercher ce soir-là.

Après les salutations habituelles, Rain prit donc place à la table et commanda un verre de vin pétillant italien. Elle expliqua ensuite rapidement à Bethany ce qui allait l’occuper ces prochains jours et un air amusé se glissa sur le visage de Bethany.

« Ton quotidien au travail me surprendra toujours. Enfin, je suis sûre qu’aucun chef d’Etat, aussi important soit-il ne te résistera. »

Bethany sourit doucement et leva ensuite son verre en direction de Rain pour trinquer et boire une nouvelle gorgée de ce blanc qui lui allait parfaitement pour le moment. Il l’aiderait sans doute également à parler puisque Rain n’allait pas s’encombrer de mille politesses et avait clairement l’intention de lui faire parler de ce qui l’avait poussée à l’appeler à et la solliciter ce soir-là. Elles auraient pu bien sûr se voir simplement pour boire un verre et discuter mais l’actualité n’était pas aussi légère que ça.

« Aller droit au but c’est une technique en diplomatie ? »

Ce n’était pas une critique, plus un jeu d’esprit et Rain devait sans doute vite le comprendre puisque le regard de Bethany s’était rapidement glissé vers son verre de vin. Signe qu’elle était en train de remettre de l’ordre dans ses idées et donc qu’elle s’apprêtait à parler. Elle n’avait pas fait venir Rain pour ensuite refuser de lui parler et faire semblant que tout allait bien. Elle avait besoin de discuter et se jugeait suffisamment mature pour accepter de le faire sans croire que feindre la discrétion était une bonne idée. Mais par où commencer exactement ? Bethany releva finalement le regard vers son amie après quelques secondes et une légère gorgée de vin.

« Je ne sais pas si tu as entendu parler du corps de l’adolescente qui a été retrouvé hier ? Une gamine qui avait disparu depuis Halloween. »

Au milieu des festivités organisées par la ville, alors que tout le monde semblait baigner dans une bonne humeur communicative une gamine avait été enlevée. Et assassinée. Bethany avait encore du mal à accepter qu’elle avait croisé la route de la jeune femme juste avant sa disparition et que, peut-être, un simple geste, un simple mot de sa part aurait pu la retenir et l’empêcher de croiser la route de ce malade mental… Se torturer ne menait à rien, elle le savait, elle le répétait souvent aux familles, on ne peut changer le cours des choses. Mais ça n’empêche que parfois, ça vous brûle la gorge et bien plus qu’un mauvais vin.

« Je suis en charge de ce dossier et je peux simplement te dire que ce n’est vraiment pas beau. Cette jeune femme a été assassinée d’une manière absolument atroce. Elle avait tout juste 17 ans, une jolie petite blonde. »

Bethany avait failli rajouter, comme Ava. Elle s’était retenue mais elle savait que Rain y pensait peut-être aussi. Il n’était pas compliqué de se dire que pour une mère ayant déjà perdu un enfant, la crainte de voir le second sur une table d’autopsie était toujours vivace malgré tous les efforts fournis pour continuer à vivre.

« Tu te souviens peut-être, ou pas d’ailleurs, qu’à Halloween j’avais rencard avec Charles que j’avais rencontré via internet ? Et qu’il n’est jamais venu ? Ce soir-là je me suis retrouvée en ville et j’ai croisé cette gamine. Charleen. Elle s’est faite enlever quelques heures après. »

Bethany poussa alors un soupir. Elle s’appliquait à ne pas parler trop fort pour ne pas que d’autres les écoutent bien qu’elle s’appliquait à ne rien révéler de top secret sur l’affaire. Tout ce qu’elle disait jusque-là pouvait être lu dans les journaux. Si elle avait totalement confiance en Rain, elle tenait également en estime son métier et le principe de secret professionnel.

« Et quand je suis rentrée dans la nuit hier après avoir travaillé sur ce dossier, j’ai découvert que ma chère fille Ava n’avait rien trouvé de mieux que de faire le mur et de passer la nuit on ne sait trop où. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Entre adultes responsables [Rain]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre adultes responsables [Rain]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» Relations entre Politique, CIA et le Sida
» Labadie: Contrat entre l'etat haitien et la Royal Carribean
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Ouest de Londres-
Sauter vers: