AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Drink & Kiss ▬ Riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 171
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : Moi



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Drink & Kiss ▬ Riley    Lun 7 Jan 2019 - 20:21

Drink and kiss
Riley & Ora

Mardi 17 Novembre

Tu parle d’une année de merde. Pourrie jusqu’à la moëlle. Et quand j’entends dire « vivement l’année prochaine que celle-ci se termine », ça me donne des envies d’envoyer chier. Parce qu’un changement d’année ne changera pas le cours d’une vie. J’préfère me dire qu’il faut aller de l’avant, repartir sur de bonne base, qu’elle que soit l’année où l’on se trouve.
Mais il faut admettre que celle-là, putain, elle est hard.
Entre l’accident de mon frère, la prise d’otage de Poudlard, Zach qui est coincé là-bas, Enzo que l’on a cru mort et maintenant … ça ? Merde quoi. C’est moche.
C’est pire que moche, c’est innommable. Ça vous fout une sacrée claque dans la gueule, remet les idées en place et vous rappelle que ça n’arrive pas qu’aux autres.

- J’vais voir ma mère mais j’pense pas rentrer tout de suite.

Je pose le torchon sur la tronche du tiroir après avoir essuyé la vaisselle.

- Tu vas où ?

- Boire un verre avec deux potes ! Ca fait une paie que je ne les ai pas vu.

Et c’est terrible de constater que la vie continue.
La mort est un évènement violent mais lorsqu’elle est donnée par un malade mental, je crois que c’est pire que tout. Je n’ose imaginer l’état du père de Charleen, de sa famille, de Riley. Kezabel m’en a peint un vague tableau mais j’ai pas osée insister, faisant simplement savoir que s’il y avait besoin de quoi que ce soit, je serais là. Naturellement. Mais je me doute que la personne dont Jenkins aura le plus besoin dans tout ça, c’est sa meilleure pote et ses proches.

J’dis pas que j’oublie ce qu’ils vivent là-bas mais la terre tourne encore, ça vous donne l’impression de vivre entre deux dimensions quelque part.

- Mais t’avais pas un rendez-vous pour un shooting ? Pour une nouvelle marque de fringues ?
- Non, c’est le 17 !
- Ora … on est le 17.

Moment de pause.

- Eh putaiiiiiiiiin ! merde merde ! Il est quelle heure ?
- 15h30
- ET REPUTAIIIIIN !
- T’as dis quoiiii ?

Le regard assassin de Jules lorsque Cosima débarque dans la cuisine suffit pour que je me taise et n’en dise pas plus.
Règle n°394 : Ne pas dire de gros mots devant la gamine.
Et j’crois qu’elle imagine pas à quel point c’est trop tard.
Bref, j’suis à la bourre. Et j’suis pas présentable.

- J’suis pas présentable.
- Sors ta gueule de tombeuse ça devrait suffire.
- C’est pas pour ma gueule qu’ils vont me prendre.
- Bah quand même, ça compte non ?

J’suis entrain de m’agiter dans la chambre, la petite assise sur le bord du lit à me regarder me débattre entre un pull assez atypique et une chemise blanche …

- Non, ça c’est pas zolie …
- Quoi, ça ?
- Oui.
- … La chemise alors ?

Elle tape dans ses mains. Adjugé vendu ça sera la chemise blanche entrouverte sur les tatouages – mais pas trop, j’compte pas montrer le peu de monde que j’ai au balcon -, rentrer dans un jean serré. Quelques bracelets pour agrémenter le tout, un collier, make up rapide et on opte pour des petites bottines noires et …

- Tadaaaaam !  

Jules me regarde de la tête aux pieds…

- N’en profites pas pour jouer les loveuses.

C’est sa manière à elle de me dire qu’elle me trouve sexy. Suffit de voir l’étincelle au fond de son regard pour le comprendre. Je lui souris, dépose un long baiser sur ses lèvres, lâchant quelques mots au creux de son oreille, quelques promesses d’une nuit qui sera possiblement courte… et m’échappe avant de subir son courroux.

±

- Quoi ? Comment ça tu viens pas ? Sérieux Jim’ !
- Je sais mais la p’tite est archi malade et ma meuf taff finalement ce soir. J’peux pas trouver de nounou à la dernière minute. Et puis honnêtement, ça va m’couter plus cher qu’un verre si j’fais ça.
- Ouais bon ok ça va
- Profites en avec Nathan
- Lui non plus viens pas. J’viens d’me faire planter comme une connasse par deux trous du cul, c’est bien la peine de me dire que je vous manque.

Il s’excuse, je ricane, il ricane à son tour et je raccroche.
Bon c’est que j’ai l’air conne moi d’un coup, toute seule assise à cette table vide, face à mon verre et moi-même. Inutile de rester ici et j’envisage de boire tranquillement mon verre pour repartir chez moi, retrouver Jules et passer la soirée à regarder un film.

Ou pas.
Parce que la petite tête qui vient d’entrer, je la connais et dire que je suis surprise de la voir ici, dans ce bar Londonien est un euphémisme. Je m’attends à voir Kezabel – mais pas Mateo, j’ai eu quelques news de cette dernière où… voilà – ou je ne sais qui derrière elle, pourquoi pas Will mais personne. Riley débarque ici, seule.
Deux doigts dans la bouche et je siffle pour prendre le dessus sur tout ce brouhaha.

- JENKINS !

Je suis déjà debout, bière à la main et la rejoint. Et un baiser sur la joue en guise de salut !

- Bah alors, t’as fait le mur alors que t’as école demain ?

Je la taquine, peut-être que j’devrais pas vu les circonstances mais dans ce cas-là, elle me renverras chier et moi je saurais que j’dois juste un peu plus fermer ma gueule.

- Serais-tu une âme envoyée par la sainte bière pour me tenir compagnie après que mes deux compagnons m’aient lâchement posé un lapin ?




code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9164
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Tearsflight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Drink & Kiss ▬ Riley    Dim 13 Jan 2019 - 17:38

Drink & Kiss
Ora & Riley


■ Mardi 17 Novembre 2015 ■

« Riley, s'il te plait, parle moi. »

Elle est là, face à moi, et je crois n'avoir jamais vu ma mère aussi désemparée. Parler. Pourquoi parler ? Pour dire quoi ? Que ça fait une semaine qu'on a enterré Charleen ? Deux qu'elle a disparu de nos vies ? Et qu'est ce que ça changera d'en parler ? Absolument rien. Je n'ai pas remis un pied chez elle et Peter depuis une semaine, ça n'est pas non plus dans mes projets pour l'instant.

« On s'inquiète ton père et moi. »

Je le sais. En atteste les nombreux messages sur mon téléphone que j'ai arrêté d'écouter et de lire pour finalement abandonner l'objet dans un coin de mon bureau ou dans le fond de mon sac. Des messages, des tonnes de messages, de personnes qui ne savent même pas quoi dire elles non plus. Alors … Arrêtez ? Laissez tomber. Je sais que vous êtes là pour moi, je sais que vous pensez à moi, que tout ça part d'un bon sentiment mais je veux juste qu'on me laisse tranquille.

« Et on n'est pas les seuls. »

Je suis son regard, le mien tombe directement sur le dos de Kezabel qui est occupée à je ne sais trop quoi dans notre cuisine.

« Faut que j'y aille, je vais être en retard. »

Sans attendre la moindre protestation de sa part je réajuste mon sac sur mon épaule, dépose un baiser sur sa joue et sors de l'appartement après avoir attrapé mes clés sur le meuble de l'entrée.

#

« Riley, est ce que tu peux attendre une petite seconde s'il te plait ? J'aimerais te parler. »

Et ça recommence. Même en cours. Élève disciplinée j'obtempère mais mon visage n'exprime sans doute pas l'enthousiasme. En réalité, il n'exprime plus grand chose depuis une semaine.

« Si tu as besoin de souffler, je peux m'arranger pour te transmettre les cours par voie dématérialisée quelques temps. »

Souffler ? Souffler de quoi ? De la mort de ma sœur ? Un vague sourire se voulant poli étire difficilement le coin de mes lèvres.

« C'est gentil mais ça ne sera pas nécessaire. »

S'il essaie de me retenir je n'entends pas, quittant la salle de classe de la même façon que j'ai quitté l'appartement ce matin. J'ai repris le cours de ma vie, je me lève chaque matin, me prépare, déjeune vaguement, mécaniquement, puis me rends en cours. Je rentre et je m'enferme dans ma chambre, travaille sur mes rendus, puis ressort quand la nuit tombe.

#

Soho. Encore. J'y passe toutes mes nuits et les cernes qui creusent mon visage n'étonnent plus personne. Je les camoufle avec un trait de maquillage, plus pour éviter les questions que dans un réel souci d’embellir mon allure. Un bar différent chaque soir, une boite, quelle importance. C'est toujours le même schéma : J'entre, prends un verre, puis danse pendant des heures. Jusqu'à la fermeture. Je fuis la nuit dirait certains et c'est sans doute la vérité mais emmitouflée dans mes vêtements je marche jusqu'au petit jour dans les rues de Londres, le long de la Tamise, puis rentre prendre une douche pour recommencer ma routine journalière.
J'ai coupé mes cheveux, les laisse détachés la plus part du temps et les retient avec un crayon lorsque je travaille. En soit, rien de très différent d'avant. Mon style n'a pas changé, d'apparence j'imagine que j'ai sans doute l'air de rester la même – la lumière en moins, pour ceux qui me connaissent. Quand je sors je n'essaie pas de me faire « belle », je ne le fais pas pour attirer les regards c'est même tout l'inverse à vrai dire. Ce soir j'ai opté pour une robe noire tout ce qu'il y a de plus classique, qui s'arrête entre mes genoux et le milieu de mes cuisses. Des bottes qui m'arrivent juste un peu plus haut que les chevilles. Cheveux lâches, quelques bracelets qui ne me quittent jamais, le collier que m'a offert mon père il y a des années et la sensation fantôme d'un anneau autour de l'annulaire droit. Tout ça caché par le gros manteau et l'écharpe qui me tiennent chaud quand je suis dehors.

Je ne fais même pas fait attention au nom de l'établissement dans lequel je viens d'entrer, pas le temps d'enlever mon écharpe qu'un sifflement attire mon attention et celle de tous ceux alentours à vrai dire. Je n'y apporte pas vraiment d'intérêt, décidée à reproduire à nouveau ma routine quotidienne murée dans un silence que je quitte très peu.

« JENKINS ! »

Quelle était la probabilité de croiser quelqu'un que je connais ? Je n'ai même pas envie de me casser la tête à analyser la situation, tout ce que je vois c'est que la personne en question s'avance déjà vers moi et que c'est trop tard pour esquiver. En soi, rien ne m'en empêche. Sans trop savoir pourquoi je ne le fais pas. Mes yeux se posent une seconde sur sa bière, je la laisse me faire la bise et lui adresse un léger sourire.

Ora. Qui a l'air d'être sortie tout droit d'un magasine tant son sex appeal frôle l’indécence – et qu'on ne se méprenne pas, c'est un compliment.

« Bah alors, t’as fait le mur alors que t’as école demain ? »

Dans son regard je ne vois aucune pitié, rien de différent de d'habitude, et je l'admets ça me procure une sensation agréable dans le ventre. Je ne réponds pas, mon visage un peu plus expressif que dernièrement le fait pour moi. Peut-être que les éternelles questions arriveront plus tard, sûrement même puisque j'imagine qu'elle est au courant, mais on verra bien.

« Serais-tu une âme envoyée par la sainte bière pour me tenir compagnie après que mes deux compagnons m’aient lâchement posé un lapin ? »
« Tu peux m'appeler Messie si tu veux. »

Je réponds du tac au tac, mon regard planté dans le sien de manière simple, toujours ce petit sourire sur les lèvres. Et après tout, pourquoi pas ?

« Si le destin en a décidé ainsi, je crois qu'on ne peut pas luter. »

J'ai longtemps été impressionnée par cette fille, presque perturbée parfois il faut bien le dire et elle s'est souvent plu à en abuser pour me mettre mal à l'aise. Ce soir c'est différent. Comme beaucoup d'autres choses depuis une date qui restera gravée dans le marbre comme dans les esprits. Je me défais de mon manteau, de mon écharpe, jette un regard circulaire sans réellement voir tous ceux autour de moi et retrouve son regard.

« Tu m'invites ? La suivante sera pour moi. »

Tant que tu ne me poses pas de question.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
Drink & Kiss ▬ Riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» Riley à l'ECW
» Riley Calleigh Meyers [ terminé ]
» présentation de kiss me
» kiss me a paragraph and i'll reply with a novel ❥ ft. zach

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres :: ─ Soho.-
Sauter vers: