AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 longtime ago feat Enzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 143
Date d'inscription : 09/04/2018
Crédits : moi
Double Compte : Aiden et yassen



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: longtime ago feat Enzo    Lun 3 Déc 2018 - 22:47

28 octobre ( si ça te va pour la date Wink )


J'en ai assez de rester enfermé dans cette baraque, pas que je ne remercie pas Duncan pour tout ce qu'il fait pour moi, mais j'ai besoin d'air, j'ai besoin de voir du monde et de ne pas rester enfermé là en pleine cambrousse. Il n'y a rien à faire ici. C'est sur que niveau sécurité je ne peux pas être mieux, personne ne viendra me trouver ici, mais j'en ai un peu assez de jouer aux babysitter. Ils ne sont d'ailleurs plus des gosses. Ils n'ont pas besoin de moi, même si je m'entends bien avec Gale, mieux qu'avec Gwen d'ailleurs. Elle non plus ne semble pas ravie d'être coincé ici. Le déménagement ne lui a pas plus et on l'a entendu râler toute la journée, à les filles et encore elle a de la chance de pouvoir transplaner et de pouvoir aller à Londres facilement mais j'imagine que changer de maison ce n'est pas simple. Je suis le premier à être d'accord là dessus. J'ai changé tellement fois de maison ces derniers temps, d'ailleurs je n'ai pas de maison à moi, je suis un peu sans domicile fixe depuis que mon père est mort. Il est hors de question que je retourne chez ma mère et je me vois mal aller chez Rafael. Je n'ai même pas de nouvelles alors je préfère en rester là et essayer de trouver un plan B pour ne pas rester ici. Je n'ai pas envie d'être un fardeau. Duncan est parti travailler ce matin et Gwen et Gale n'ont pas cours aujourd'hui, mais j'ai envie de bouger et de m'échapper. Je n'ai pas grand chose à faire ici. Je suis reconnaissant à Duncan de m'avoir sorti de poudlard et de m'avoir aidé, mais je ne peux pas rester là. Je sais que la maison est protégé par des sorts ce qui fait qu'on ne peut pas transplaner à l'intérieur et je sais aussi qu'il a mis d'autre sort de protection et ça me rend dingue parce que je dois me sauver à l'ancienne. Je profite que ses enfants sont occupé et je passe par la fenêtre. Ils sont dans la salon qui donne juste sur la porte d'entrée alors je ne peux pas passer par là. J'espère qu'il ne me verront pas descendre de la fenêtre par la gouttière, ça leur donnerait de mauvaise idées. Je n'ai jamais été bon en escalade et forcément je glisse et me ramasse. Je tombe de la gouttière et j'atterris sur le sol. Ouch, j'ai la délicatesse d'un phacochère. J'espère que personne n'a vu ça, mais c'est peine perdu, j'entends des pas et je m'attends à ce que Gwen vienne se moquer de moi, mais ce n'est pas Gwen …

«Enzo ! »

Je n'en crois pas mes yeux, j'ai eu un sacré coup sur la tête, pincez moi je rêve. Enzo ici ? Mais qu'est-ce qu'il fait là ? J'hallucine, ce n'est pas possible, ça fait des mois que je n'ai eu aucune nouvelle d'Enzo, en fait il n'est pas revenu cette année et il a bien eu raison. Je me relève et me frotte le dos, cette chute à du me faire perdre quelques neurones, pourtant il est bien là devant moi et c'est finalement un large sourire qui s'affiche sur mon visage et je suis tellement content de voir un ami que je le serre dans mes bras. Je me suis peut-être cogné plus fort que je ne le pense, mais en tout cas je n'hallucine pas. Je fini par le lâcher et lui dit :

« Mince alors, si tu savais comme je suis content de te voir. Mais qu'est-ce que tu fiches ici ? Tu viens voir Duncan ? »

Sans doute que oui, dommage il n'est pas là. Il n'a le droit qu'à moi. C'est déjà pas trop mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18513
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Mer 12 Déc 2018 - 12:27

Long time ago
Doryan & Enzo


   
■ Mercredi 28 Octobre 2015 ■

   
Did you find it hard to breathe?
Did you cry so much that you could barely see?
You're in the darkness all alone
[…]
Did you break but never mend?
Did it hurt so much you thought it was the end?

The Script – Flares

Un battement de cœur rapide à gauche, un autre à droite, mes yeux rivés sur le plafond, une main dans chaque pelage. Wax a du mal à tenir en place et sa petite queue frappe d'impatience sur le matelas tandis qu’il gigote contre moi et lute probablement contre une irrépressible envie de venir me repeindre le visage. De l'autre côté, Lune gronde dès qu'il ose faire un mouvement, entre deux ronrons de satisfaction.

Et moi, je fais le tampon entre ces deux terreurs qui passent leur temps à se chamailler.

Il est 15h, je suis réveillé depuis environ une demi-heure mais ai décidé de ne pas bouger du lit tout de suite. Parce que j'y suis bien. Parce que j'y revis le fil de ma nuit, un peu de ma journée d'hier, et que je sens qu'un truc s'est débloqué en moi suite à la discussion que j'ai eu avec Takuma. La pleine lune s'est bien passée, non sans une part d'angoisse au départ évidemment mais la présence de Leiv qui a accepté de passer un peu de temps avec moi sous sa forme animale lui aussi m'a apporté une réelle aide. Pas de barreaux, pas de cage, j'ai changé dans un des box qui a été magiquement protégé pour l'occasion et une fois certain que tout allait bien, que j'avais le contrôle, j'ai eu accès à l'extérieur. Cette nuit, j'ai goûté à nouveau à la liberté et sans encore ressentir une réelle symbiose avec mon autre moi pour autant j’ai pu voir la différence déjà relativement notoire. Je ne m'emballe pas, je sais que le chemin est encore long, qu’il y aura des jours et des nuits sans probablement encore pendant un moment, mais ce « matin » il est évident que j'ai une compression en moins autour de la cage thoracique et un poids en moins sur les épaules. Dans le creux de mon cou un T-shirt que j'ai piqué à Liam que je respire sans même y faire attention. Un long et profond soupir d’aise et d’une certaine forme de soulagement m’échappe et s’évapore dans l’atmosphère calme et lumineuse de cette chambre que j’occupe depuis quelques semaines maintenant.

Pour la première fois depuis que j'ai retrouvé ma vie et ma liberté de mouvement j'ai l'impression d'avoir fait un réel pas en avant.
Et putain, ça fait du bien.

But did you see the flares in the sky?
Were you blinded by the light?
Did you feel the smoke in your eyes?
Did you? Did you?
Did you see the sparks filled with hope? You are not alone
Cause someone's out there, sending out flares

The Script – Flares

Un message à mon homme pour lui dire bonjour et l’assurer que tout va bien, une douche rapide, des fringues propres et chaudes sur le dos, je descends finalement – flanqué de mon gang de poilus, Fenrir qui ouvre la marche après être venu dire bonjour en ayant entendu l'agitation.

« Salut Champion, bien dormi ? »
« Oui, super. Merci. »

Comment ne pas sourire quand chaque journée commence de cette façon ? Par un bonjour, par un câlin … Depuis que je suis rentrée Isma et moi avons baissé les armes, admis une bonne fois pour toute que notre lien va au-delà de certaines choses. Avec eux, ici, j'ai trouvé quelque chose qui me manquait énormément depuis quelques années : L'impression d'être en famille.
Mais ma famille, c'est aussi mon frère. J'ai eu suffisamment peur de le perdre pour continuer à rester loin de lui comme je le fais en restant ici. J'alterne depuis qu'il est rentré, dans les choses qui semblent s'être débloquées chez moi en l'espace de quelques heures réside visiblement celle-ci également.

« Isma ? »

Dit-il en attrapant une orange dans la corbeille avant de la lancer en l'air distraitement, chien et chat aux pieds. Je rêve où vous faites une trêve ? Bref, c'est pas le sujet.

« Oui mon grand ? »
« Je crois que je vais bientôt rentrer. En Australie j'veux dire. »

Chez moi. Même si ... Je me sens chez moi ici aussi.

Elle interrompt ses gestes, je ne sais pas bien ce que je perçois dans son regard si ce n'est de la surprise. Mon but n'est pas de la blesser, loin de là, parce que je ne pourrais pas être mieux que je ne le suis ici, dans cette atmosphère de paix où on m'a accueilli à bras ouvert, où on a pris soin de moi et où on continue de le faire.

« Tu sais que tu peux rester ici autant de temps que tu le souhaites n'est-ce pas ? »
« Oui, oui je sais, et je ne vous en remercierais jamais assez d'ailleurs. C'est juste … J'me dis qu'il est peut-être temps que je retrouve mes repères là-bas, et surtout mon frère. Et Grand-Mère aussi. »

Son regard est insondable, les battements de mon cœur accélèrent et je me crispe. Jusqu'à ce qu'un sourire prenne naissance sur son visage.

« Tu parles, dis-le que le soleil Australien te fait de l'œil et que tu en as marre de l'eau glacée du Fjord. »
« Percé à jour. »

Et je me détends, timidement. Elle se rapproche, l'air plus sérieux, et pose sa paume contre ma joue dans un geste familier que j'apprécie à sa juste valeur. J'ai eu peur du contact pendant quelques temps, ce sont entre autres ces petits gestes pleins de tendresse et de patience qui ont contribué à lancer ma guérison et l’entretenir.

« Tu sais que tu seras toujours le bienvenu ici ? N'importe quand. La porte te reste grande ouverte. »

Pour simple réponse un hochement de tête, toujours aussi timide. Sans elle, sans eux … Cet endroit est l'un de mes refuges, je sais que je peux traverser la moitié de la planète pour me réfugier chez Will si j'en ressens le besoin … Bien sûr que j'appréhende un peu de rentrer à la maison et ce pour tout un tas de raisons mais en sachant que j'ai des back up comme ça, ça me conforte dans l'idée que je suis prêt. Et que j’en ai envie. Je ne compte pas en semaines, je laisse simplement faire le feeling. De toute façon ça n'est pas comme si je ne pouvais pas débarquer ici d'un claquement de doigts ou presque en cas de besoin. Ou d'envie là encore, tout simplement. D’autant que je compte bien continuer à donner un coup de main et passer un peu de temps avec Adrian.

« Promets-moi juste que tu ne te précipites pas. »
« Je te le promets. Et si tu veux je demanderais son avis à Angelika. A Leiv aussi. »

Pour ce qui est de ma santé, aussi bien physique que psychologique. Moi aussi j'ai besoin d'être rassuré là-dessus, de toute façon. L’idée se forge dans ma tête, j’attendrais d’avoir pu discuter avec eux et les choses se feront quand elles devront se faire.
Je m'installe finalement à table après avoir trainé dans la cuisine avec elle le temps de me faire un petit déjeuner – c'est qu'il a besoin d'énergie ce corps maintenant qu'il recommence à fonctionner a peu près correctement. Surtout un lendemain de pleine lune, soit dit en passant. Elle s'assoie face à moi et on discute un long moment. De tout, de rien, de la pleine lune, de mes projets, des siens, des animaux, etc … De la vie, en fait. Tout simplement.

« J'vais faire un saut chez les Murray, j'ai promis à Gale de lui prêter le bouquin que je viens de terminer. »
« Ok ça marche. Essaies de ne pas trop faire rougir Gwen, Don Juan. »
« AHAH. Très drôle. »

Je lui fais une grimace débordante de maturité, elle éclate de rire.

#

J’ai encore un peu la tête dans le gaz alors quand j'avance tranquillement vers la maison des Murray après avoir pris le Portoloin et que mes yeux tombent sur cette vision j’ai un petit doute quant à ce que je vois réellement. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’en débarquant ici je ne m’attendais pas vraiment à ce spectacle …

« Qu’est-ce qu’il fout … Merde ! »

Déjà d’une je suis étonné de le voir ici – puisqu’il ne m’a pas fallu bien longtemps pour reconnaitre Doryan – de deux vu la gamelle qu’il vient de se prendre j’ai légèrement peur pour son intégrité physique alors je me précipite dans sa direction, Wax près de moi puisque je l’emmène à peu près partout – Je fais visiblement partie de ces personnes qui n’envisagent pas les choses autrement.

«Enzo ! »
« Ça va mec ? »

Ouais, pour la surprise on verra plus tard parce que tomber sur le dos c’est quand même pas le truc le plus génial du monde. Je suis réellement concerné, mais il se relève sans trop de mal, visiblement indemne. Tant mieux.
Encore un truc auquel je ne m’attendais pas c’est ce large sourire, et plus encore, le fait qu’il me prenne dans ses bras de cette façon. T’es pourtant pas tombé sur la tête … Le moins que l’on puisse dire c’est que nos relations ont toujours été un peu compliquées mais pour autant, son accolade, je la lui rends. En réalité, je suis moi aussi content de le voir et un sourire ne tarde pas se pointer sur mon visage à son tour. D’autant plus quand je jette un œil à Wax qui regarde ce nouveau venu dans son monde avec ce qu’on pourrait identifier comme une pointe de curiosité dans l’attitude.

« Mince alors, si tu savais comme je suis content de te voir. Mais qu'est-ce que tu fiches ici ? Tu viens voir Duncan ? »

Allez savoir pourquoi, ça me touche qu’il dise être content de me voir. Et je me rends compte que ça fait une sacré paye qu’on ne s’est pas vu. Des mois … Depuis juin en fait je crois. A vrai dire en ayant quitté Poudlard je savais que je ne reverrais sans doute jamais certaines personnes et ça m’allait parce que c’est simplement la vie, que j’ai gardé contact avec tous mes amis proches, mais … Oui, clairement, ça me fait plaisir de croiser ce type qui m’a pourtant tellement souvent fait péter les plombs. Et réciproquement.

« Non, j’passais voir Gale pour lui filer un bouquin en fait. Mais toi, qu’est-ce que tu fous là ? »

Je ne savais pas qu’il connaissait les Murray. Là encore réciproquement j’imagine.

« Et surtout qu’est-ce que tu foutais accroché à cette gouttière au juste ? »

Je ris, mais je ne me moque pas. Admettez que la situation est amusante maintenant que je suis certain qu’il va bien.

« Tu nous fais un remake de Romeo et Juliet ? »

Et pourquoi pas ? Bon, les enfants de Duncan sont un peu jeunes ceci dit mais je trouve l’image assez marante.


   
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 143
Date d'inscription : 09/04/2018
Crédits : moi
Double Compte : Aiden et yassen



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Ven 21 Déc 2018 - 20:57

Je suis étonné de voir Enzo ici. Je ne savais pas ni où il était ni ce qu'il était devenu depuis qu'il a quitté poudlard et à vrai dire je n'ai pas vraiment cherché à savoir. J'avais d'autres chats à fouetter. Je suis pourtant heureux de le voir, ma fierté en prend un petit coup cela dit. Je suis tombé de la fenêtre et ça ne devait pas être grandiose à voir, mais au moins c'est Enzo, je sais qu'il n'est pas du genre à se moquer. Par contre je vais devoir lui expliquer ce que je fiche ici. Il est aussi surpris que moi. Il venait voir Gale. Je hausse un sourcil, je me demande comment ils les connaît. J'ai un petit sourire en coin quand il me demande si je faisais un remake de Roméo et Juliette.

« Ce n'est vraiment pas mon genre. Si je dois faire un remake ça serait plutôt celui de Titanic mais juste pour Jack évidement. »

Oui évidement pas pour Rose, je suis gay, je ne risque pas de tomber amoureux de Rose. Je plaisant et ça fait du bien. Il y avait longtemps que ça ne m'était pas arrivé, que je n'avais pas pris les choses aussi à la légère. J'aimerai que ça soit tout le temps comme ça, que ça revienne simple, parce qu'en ce moment tout est très compliqué. Ça me fait du bien de me sentir un peu plus léger.

« Plus sérieusement, c'est Duncan qui m'a … sauvé … »

Je ne vois pas comment je peux dire les choses autrement. Il m'a tiré d'affaire.

« Et j'essayais de sortir d'ici. »

Je fait une grimace. Je sais que ce n'est pas très cool vis à vis de mon sauveur de partir comme un voleur, mais je ne peux pas m'empêcher de vouloir mener ma propre vie. J'ai besoin d'air. Je ne peux pas rester ici sans rien faire. Je dois bouger alors je fini par expliquer à Enzo :

« Je sais que ça peut paraître ingrat, mais je ne suis pas chez moi. Je n'ai plus de chez moi d'ailleurs et je me vois ma retourné dans la maison de Rafael surtout qu'il n'est pas là et que je ne sais pas s'il est encore … »

Je ne sais pas s'il est en vie. Je l'espère fortement, je crois que je ne le supporterais pas si j'apprenais qu'il est mort. C'était l'homme de ma vie et j'ai tout gâché comme un con.

«Enfin bref. J'ai besoin d'air. Ils sont gentil mais Duncan est très … Enfin c'est Duncan. Il est un peu trop collant et trop … je ne suis pas son fils. Je n'ai pas besoin qu'il fasse tout ça pour moi. Je ne le mérite pas. Je lui suis reconnaissant de m'avoir sorti de là, mais ... »

Je ne peux pas rester, c'est aussi simple que ça. Je ne sais pas ce qu'il en dira, mais j'imagine qu'il ne sera pas ravi de voir que je fais encore des miennes. C'est bizarre de me confier à Enzo comme si on était encore au château, comme si rien n'avait changé, alors que tout à changé, même pour lui, peut-être même plus pour lui. Je me demande ce qu'il a fait tout ce temps.

«Et toi comment tu les connais ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18513
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Jeu 27 Déc 2018 - 13:35

« Ce n'est vraiment pas mon genre. Si je dois faire un remake ça serait plutôt celui de Titanic mais juste pour Jack évidement. »

Et pour une fois dans l’histoire du monde Non-Magique je sais de quoi il parle ! Miracle. J’ai un petit ami très investi dans mon rattrapage de culture cinématographique, idem pour sa frangine qui m’a forcé – j’exagère juste un peu – à regarder ce film il y a quelques temps. Toujours pas compris ce débat interminable par rapport à cette foutue planche, soit dit en passant, mais bref ! Je vois que mon camarade apprécie particulièrement la plastique du personnage principal et ça me fait rire – je vois qu’on s’est détendu sur le sujet. Coquin va. Quoi qu’il en soit ça me fait plaisir de le voir comme ça, détendu, léger, parce que de mémoire c’est pas arrivé très souvent ces dernières années. Pas en ma présence en tout cas.

« Plus sérieusement, c'est Duncan qui m'a … sauvé … »

Oh.

« Et j'essayais de sortir d'ici. »

Tentative d’évasion ? Visiblement. Il grimace, je reste tranquille. La curiosité un peu piquée au vif je l’admets mais absolument pas dans le jugement. Sauvé de quoi ? Bien sûr que je me pose la question.

« Je sais que ça peut paraître ingrat, mais je ne suis pas chez moi. Je n'ai plus de chez moi d'ailleurs et je me vois ma retourné dans la maison de Rafael surtout qu'il n'est pas là et que je ne sais pas s'il est encore … »

Vivant ? C’est le premier mot qui me vient à l’esprit et ce constat est assez triste je dois dire. C’est peut-être ça, je me retiens donc de glisser sur cette pente et continue de l’écouter attentivement. Rafael … qui est avec Caitlyn … Enfin aux dernières nouvelles en tout cas et je me rends compte à quel point j’ai occulté tout un tas de trucs et de personnes depuis quelques semaines, voire des mois. Je ne culpabilise pas, c’est juste comme ça.

«Enfin bref. J'ai besoin d'air. Ils sont gentil mais Duncan est très … Enfin c'est Duncan. Il est un peu trop collant et trop … je ne suis pas son fils. Je n'ai pas besoin qu'il fasse tout ça pour moi. Je ne le mérite pas. Je lui suis reconnaissant de m'avoir sorti de là, mais ... »

Juste un sourire pour réponse, avec le sentiment de saisir parfaitement la façon dont il ressent les choses. Peut-être pas sur le fond, après tout on est différent tous les deux, mais sur la forme. Je ne vis pas chez moi, j’ai été sauvé et recueilli chez des personnes qui prennent soin de moi, globalement le schéma est relativement le même. La grosse différence réside dans le fait que j’ai un chez-moi.

«Et toi comment tu les connais ? »

Je m’apprête à répondre, et sans trop savoir pourquoi j’ai un moment d’hésitation. Pas que je me méfie de Doryan mais mon instinct protecteur est très élevé quand il s’agit des gens que j’aime et je ne sais pas si je suis très à l’aise à l’idée de parler d’Isma, Leiv et Adrian. De l’endroit où je suis. Donc de la façon dont je connais Duncan et ses enfants.

« Je connais Gale de l’école, Gwen un peu aussi, mais c’est surtout que Duncan est ami avec les gens chez qui je suis en ce moment. »

Voilà. Les gens. C’est bien ça. Ce n’est en rien contre lui, faut pas m’en vouloir d’être méfiant après tout ce qu’il s’est passé c’est tout.

« Moi aussi on m’a sauvé et recueilli. »

Ce qui peut paraitre étrange quand on sait que j'ai une famille, certes, mais c'est comme ça. Encore une fois, juste un sourire, accompagné d’un haussement d’épaules. Depuis que j’ai explosé et que j’ai tout raconté à Takuma je sens bien que les choses sortent plus facilement. Ce sont des faits, ni plus, ni moins.

« J’comprends ton besoin d’air, même si clairement en ce qui me concerne j’ai pas à me plaindre. Vraiment pas. »

Isma a un côté mère poule certes mais sans trop en faire, juste ce qu’il faut, et ce serait mentir de dire que ça ne me fait pas un bien fou de ressentir ça. Leiv est ferme mais toujours présent, sa présence me fait tout autant de bien. Et Adrian apporte un petit plus à tout ça, une certaine légèreté. Oui, j’y suis bien, et pourtant j’ai décidé qu’il était temps de rentrer à la maison.

« Tu es retourné à Poudlard à la rentrée ? »

La question qui fâche, peut-être, mais une manière pour moi de tâter le terrain.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 143
Date d'inscription : 09/04/2018
Crédits : moi
Double Compte : Aiden et yassen



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Dim 6 Jan 2019 - 12:22

Ça me fait bizarre de voir Enzo ici. Je ne pensais pas le revoir. Je ne savais même pas ce qui lui était arrivé, il n'est pas revenu à la rentrée alors je me suis dis qu'il avait ses raisons et qu'il devait sans doute être reparti chez lui, lui au moins il a chez lui. Je me sens toujours un peu triste quand je repense à mon père. Je n'ai même pas encore été sur sa tombe, je n'ai pas vraiment eu l'occasion. Je suis coincé ici depuis quelques semaines et je vais devenir dingue. Il connaît donc les Murray, visiblement plus Gale d'ailleurs. Je fais un « oh » de surprise quand j'apprends qu'il a été sauvé aussi, je fronce les sourcils parce que je ne suis pas sur de comprendre ce que ça signifie et je n'ose pas tellement lui demander ce qui lui ai arrivé. J'imagine qu'il n'a pas forcément envie d'en parler, pas en tout cas si il n'en dit pas plus. Je ne vais pas essayer d'en savoir plus, je n'ai jamais été quelqu'un d'assez curieux pour poser les mauvaises questions, quoi que … Je me contente donc d'acquiescer. Il comprends donc mieux que personne ce que je ressens. Il a du ressentir aussi cette envie de s'en aller. Je lui fais un petit sourire avant de dire :

« Je ne me plains pas, je ne me sens juste pas … »

Je ne sais pas comment dire ça. Je devrais être vraiment reconnaissant qu'il m'ait sauvé et je le suis, mais ce n'est pas ma famille. Je n'ai rien à faire là. J'ai l'impression de plus déranger qu'autre chose et je n'ai jamais aimé avoir quelqu'un sur le dos.

« Enfin bref … ils n'ont pas besoin de moi ici. »

J'imagine qu'ailleurs non plus on n'a pas besoin de moi, mais je me trouverais bien ma place. Je fais une grimace quand il me demande si je suis retourné à Poulard à la rentrée. Je croise les bras. Je ne suis pas sur d'avoir envie de tout lui raconter.

«Ouai, il paraît. C'était un peu l'enfer quand ils ont débarqué, ça n'a pas changé beaucoup de l'année d'avant … Et puis les gardiens sont venus nous sortir de là, gardiens garde j'avoue que j'ai du mal à suivre. Je ne sais pas qui reste là bas, je sais qu'il y a Zach … et Adrianna ... »

Ouai je le sais parce que je me suis battu avec eux. Je n'en suis pas très fier, pas fier du tout même et je préfère ne pas lui dire que j'étais sous impérium. Je n'ai pas envie qu'il me fuit lui aussi, comme tous les autres.

«Je ne sais pas qui d'autre sont encore coincé. Je sais juste qu'il y a eu des … »

Morts … a croire que c'est leur trucs d'entasser les cadavres.

«Tu te souviens de Yassen ? Il était à serpentard il s'est fait ... »

Tué … je ne sais pas pourquoi j'ai autant de mal à le dire.

« mais y a des bonnes nouvelles je crois, j'ai vu Aaron partir avec cette fille de serdaigle et ce blondinet, j'ai vu pleins de monde partir, je ne les connaissait pas forcément, mais au moins ils sont dehors. »

Et ce n'est surement pas grâce à moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18513
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Mer 9 Jan 2019 - 14:14

« Je ne me plains pas, je ne me sens juste pas … »

A ta place. J’imagine que c’est ce qu’il pense et je le répète mais oui, je peux le comprendre.

« Enfin bref … ils n'ont pas besoin de moi ici. »

Je ne pense pas que ce soit une question de besoin, mais je me contente de rester silencieux, toujours un léger sourire sur le visage. Je ne connais peut-être pas Doryan par cœur mais je sais à quel point il peut se braquer vite et franchement, j’ai pas tellement la force de prendre le risque d’affronter ça pour l’instant. C’est pas méchant, vraiment pas, juste … C’est comme ça, c’est tout. Peut-être qu’il finira par voir les choses différemment et c’est tout ce que je lui souhaite.
Au lieu de ça, je mets les pieds dans le plat. Je vois bien à sa réaction qu’il n’est pas super emballé à l’idée de parler de ça et je m’en voudrais presque d’avoir posé la question. C’est vrai, pourquoi remuer la merde ? Ça part d’un bon sentiment, d’une réelle envie de prendre de ses nouvelles mais c’est délicat comme situation. Cette façon de croiser les bras, c’est un signe de fermeture. Oui, je suis passé expert en langage corporel, qu’est-ce qu’il y a ?

« Ouai, il paraît. C'était un peu l'enfer quand ils ont débarqué, ça n'a pas changé beaucoup de l'année d'avant … Et puis les gardiens sont venus nous sortir de là, gardiens garde j'avoue que j'ai du mal à suivre. Je ne sais pas qui reste là bas, je sais qu'il y a Zach … et Adrianna ... »

J’aurais presque pu oublier le goût amer de la culpabilité et de l’angoisse. Presque. Oui, de la culpabilité, parce que le seul pour qui je me suis réellement inquiété a été mon frère et les autres … J’ai pas pensé à eux. Quasiment pas. A une autre exception près. De là, j’ai recommencé à vivre – comme je pouvais vu les circonstances. Alors forcément quand on vous rappelle que certains sont encore enfermés avec des tarés notoires et que vous vous rendez compte que vous l’oubliez presque, ça fait mal. Ça fait mal de faire face à son égoïsme même si je pense que c’est un peu plus compliqué que ça.

«Je ne sais pas qui d'autre sont encore coincé. Je sais juste qu'il y a eu des … »

Le regard rivé sur le sol, je sens mes mains qui commencent à trembler, une boule qui se forme dans ma gorge, ramené violement à la réalité. il n’a pas besoin de prononcer le mot pour que je sache ce qu’il veut dire. Je serre le livre contre moi et plonge ma main livre dans la poche de mon jean, me racle la gorge par reflexe pour retrouver un peu de consistance avant de relever les yeux vers lui. Parfois j’ai tendance à oublier à quel point je suis encore sur la brèche, ce qui s’est passé hier aurait pourtant dû me rafraîchir la mémoire sur le sujet.

«Tu te souviens de Yassen ? Il était à serpentard il s'est fait ... »

Mon cœur accélère sa fonction encore un peu plus, c’est toujours plus concret donc plus violent quand on pose un nom, un visage, sur un tel fait. Ce type n’était pas mon ami, malgré ça il a existé entre lui et moi un lien étrange. On avait mis les choses à plat, on avait fait la paix, il m’était sorti de l’esprit et sans doute moi du sien. Est-ce que ça me fait de la peine d’apprendre ça ? J’irais peut-être pas jusque-là mais ça ne me laisse pas insensible. Loin de là. Ça aurait pu être mon frère, ou Sovahnn. Ça aurait pu être Ismaelle, Kezabel …

« mais y a des bonnes nouvelles je crois, j'ai vu Aaron partir avec cette fille de serdaigle et ce blondinet, j'ai vu pleins de monde partir, je ne les connaissait pas forcément, mais au moins ils sont dehors. »

Aiden, sans doute. Le blondinet. Aaron. Rosalyn. Des noms qui s’ajoutent à la liste de ceux dehors. Un écart qui se creuse. Et on ne sait pas quoi dire.

« Je … »

C’est vrai, qu’est-ce qu’on peut dire ? Il n’y a rien qui me vient.

« J’suis désolé. »

Ça ne changera rien, je me sens idiot, mais c’est le seul truc qui parvient à sortir.

« Que tu traverses tout ça. Qu’ils traversent tout ça. Tous. »

Et le sol redevient quelque chose de fascinant pour mon regard qui ne le voit même pas. Un soupir m’échappe. Je me frotte le visage une seconde et laisse mes doigts glisser nerveusement dans mes cheveux.

« Mon frère aussi a pu sortir. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 143
Date d'inscription : 09/04/2018
Crédits : moi
Double Compte : Aiden et yassen



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Jeu 17 Jan 2019 - 15:04

Je hausse les sourcils, je ne sais pas tellement pourquoi il s’excuse. Ce n’est pas de sa faute. Il n’a rien fait de mal. Il ne pouvait pas savoir ce qui se passait au château. Il avait ses raisons d’être occupé et si j’avais été assez intelligent j’aurais fait pareil, je ne serais pas revenu, mais je n’avais pas tellement d’autres endroits où aller.

« Tu n’a pas à t’excuser. Tu n’as rien fait de mal … »


Contrairement à moi qui m’en suit directement pris à Zach et Adrianna. Je me veux terriblement pour ce que j’ai fais et j’imagine qu’ils doivent m’en vouloir aussi. J’espère qu’ils s’en sortiront, c’est pour eux que c’est le plus dur maintenant. Son frère est sorti … je le regarde sans savoir quoi dire. Je ne dirai pas que ça ne fait pas plaisir. Je n’ai jamais très bien suivi leur lien et je sais qu’à un moment je m’entendais bien avec lui.

« Chouette. »

Chouette … J’imagine que j’aurais du être plus expressif. En fait c’est très bizarre de parler de tout ça à l’extérieur. Je n’ai connu Enzo qu’à Poudlard et c’est comme si on était hors de notre élément et de ce fait, vulnérable. Il y a comme un flottement dans l’air. Je ne sais pas très bien ce que je fais là. Je serais déjà loin si Enzo n’avait pas été là aujourd’hui. Je me serai tiré, mais finalement je me sens forcé de rester.

« Si tu voulais voir Gale il est dans sa chambre je crois mais il faut sonner … Je n’ai pas … Je n’ai pas tellement la clé et je me vois mal remonter par la gouttière. »

Ouai ça serait trop risqué et stupide. J’avance donc vers la porte, ne sachant pas trop quoi dire avant de sonner à la porte. J’entends quelqu’un dévaler les escaliers mais c’est Gwen qui ouvre la porte. Elle affiche un grand sourire en voyant Enzo. C’est comme si je n’existais pas, jusqu’à ce qu’elle me remarque aussi :

« Tu as encore essayé de te tirer ? Tu sais qu’on n’est pas si mal ici. »

C’est elle qui dit ça alors que je suis sur qu’elle ferait la même chose vu le nombre de fois où elle râle à longueur de journée et d’ailleurs je lui ferai remarquer :

« Tu peux parler madame la râleuse, tu te plains à longueur de journée. »
Elle lève les yeux au ciel, ah les filles.

« Gale est dans les parages ? »


Elle acquiesce et montre l’étage du doigt. Il est toujours là haut de toute manière. Je fais signe à Enzo, je commence à connaitre les lieux à force d’y habiter et puis j’ai aussi ma propre chambre, ça me fait un peu bizarre d’ailleurs, ce n’est pas chez moi mais j’ai une chambre pour moi tout seul. Je m’arrête dans le pallier avant qu’il aille retrouver Gale et fini par lui dire :

« C’est cool que tu sois là … et en fait je me rends compte que tu as toujours été là d’une façon ou d’une autre. Tu m’a souvent conseillé et je t’ai rarement écouté … On s’est parfois pris la tête mais je sais qu’on peut toujours compter sur toi et juste … merci pour ça et désolé d’avoir souvent été un parfait crétin. »

Wouah c’est une grande première, un jour à marquer dans le calendrier. Je m’excuse … bon en soit ça arrive souvent ces derniers jours, mais je ne lui avais jamais vraiment dit et j’aurais aimé être plus présent, peut-être qu’on aurait eu une relation différente qu’on aurait été de vrai ami et pas seulement des camarades de classes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18513
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Hier à 22:52

« Tu n’a pas à t’excuser. Tu n’as rien fait de mal … »

Je le sais. Je sais que je n'ai rien fait de mal et ça n'est pas ce que je voulais laisser entendre mais ça n'a pas d'importance. Parfois je me dis juste que … J'en sais rien, peut-être que je devrais juste tirer un trait sur tout ça. Totalement. Ce qui implique aussi tirer un trait sur les autres. Chose que je n'assume pas totalement de penser même si dans le fond c'est finalement ce que j'ai fait ces derniers mois – depuis que j'ai quitté l'école sans avoir l'intention d'y revenir. C'est sans doute un peu égoïste mais chacun fait ce qu'il peut pour survivre et avancer, or j'ai le sentiment qu'on me ramènera en arrière chaque fois que le sujet sera abordé. Ça n'est la faute de personne, on a juste tous des décisions à prendre. Pour et par nous-même.

« Chouette. »

Chouette ? Ah oui, Derek. Oui, chouette, effectivement. Je ne sais pas si j'aurais survécu de l'avoir perdu, s'il lui était arrivé quelque chose. Il est mon sang, mon frère, peu importe les relations compliquées qu'on a pu avoir depuis le départ le perdre … je perdrais un bout de moi-même le jour où ça arrivera, si ça doit arriver.

Et on a l'air de deux cons à pas savoir comment réagir, ni quoi dire. Est ce qu'il y a réellement quelque chose à dire de toute façon ?

« Si tu voulais voir Gale il est dans sa chambre je crois mais il faut sonner … Je n’ai pas … Je n’ai pas tellement la clé et je me vois mal remonter par la gouttière. »

C'est peut-être pas fait exprès mais il a le don de me faire éclater de rire et ça dénoue considérablement mes épaules. Je le revois en train de jouer les équilibristes y a pas cinq minutes avant de s'écrouler par terre et si sur le coup j'ai eu peur, clairement maintenant j'en ri puisque je sais qu'il va bien.

« Effectivement c'est peut-être mieux de pas trop forcer sur la chance. »

Le reste, je ne relève pas. Et je ne me moque pas non plus, la situation est juste amusante malgré les circonstances. Je comprends son malaise d'être ici, sincèrement, et aussi la culpabilité qu'il doit ressentir à pas savoir apprécier ce qu'on lui offre à sa juste valeur. Comme nous tous, il fait ce qu'il peut.
Je le suis jusqu'à la porte, reste légèrement en retrait. C'est Gwen qui ouvre la porte, son regard se pose sur moi et un grand sourire illumine son visage. Je la salue d'un signe de la main, le livre pour son frère entre les doigts. La voix d'Isma résonne dans ma tête de ce qu'elle m'a dit juste avant de partir.

« Hey. »

La suite … J'ai l'impression d'assister à un échange fraternel, pour être tout à fait honnête.

« Tu as encore essayé de te tirer ? Tu sais qu’on n’est pas si mal ici. »
« Tu peux parler madame la râleuse, tu te plains à longueur de journée. »

Oui, un frère et une sœur qui se tirent dans les pattes.

« Gale est dans les parages ? »

Elle désigne les escaliers, Doryan me fait signe et je le suis en me faisant plus ou moins tout petit. Faut pas croire, je suis un grand timide. On s'arrête finalement sur un palier, je devine que la chambre de Gale est là mais mon attention est capté par mon ancien camarade d'école qui semble vouloir me dire quelque chose.

« C’est cool que tu sois là … et en fait je me rends compte que tu as toujours été là d’une façon ou d’une autre. Tu m’a souvent conseillé et je t’ai rarement écouté … On s’est parfois pris la tête mais je sais qu’on peut toujours compter sur toi et juste … merci pour ça et désolé d’avoir souvent été un parfait crétin. »

Je ne m'attendais pas à ça, la surprise doit clairement se lire sur mes traits alors que je fige totalement mais au delà de ça, je suis touché. Par ses mots, par sa démarche aussi. Je n'attendais rien de sa part, j'accueille néanmoins tout ça avec une certaine forme de timidité qui me fait à la fois sourire et baisser les yeux sur le sol une seconde.

« Tu m'as plusieurs fois fait péter les plombs c'est clair. »

Je le regarde à nouveau et me laisser aller à un léger rire avant de hausser les épaules.

« Mais j'suis loin d'être parfait. »

Personne ne l'est, on le sait, mais quand même. Il n'a pas tous les torts dans nos prises de tête, nos deux caractères n'ont pas toujours été 100% compatibles c'est tout.

« Je sais pas si t'as un téléphone mais si c'est le cas, si ça te dit, j'te file mon numéro et on peut se revoir, trainer un peu à l'occasion. »

Histoire de discuter un peu plus, aussi. Là tout de suite j'ai l'impression que c'est pas forcément le bon moment mais ça m'intéresse de savoir ce qu'il compte faire de sa vie, ce qu'il a pu vivre, etc … Sans trop savoir pourquoi je me sens proche de lui en cet instant. Comme si j'étais en présence d'un ami.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 143
Date d'inscription : 09/04/2018
Crédits : moi
Double Compte : Aiden et yassen



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    Aujourd'hui à 13:45

J’ai un sourire, non il est clair que je ne tenterai pas la chance, je n’en ai jamais vraiment eu alors je ne vais pas tenter le diable. Je vois bien comment Gwen regarde Enzo, elle a l’air carrément admirative. Il faudra que je lui parle de ça, mais plus tard, pour le moment c’est Gale qu’il veut voir alors je monte avec lui à l’étage et je fini par lui présenter des excuses. J’en ai fait pas mal ces derniers temps, mais je ne lui ai jamais vraiment dit à lui et ça me fait sourire quand il me dit que je lui en ai fait péter des plombs. Je n’ai jamais été très subtile.

« Tu n’est peut-être pas parfait mais tu as toujours fait les bons choix malgré tout … »

C’est un peu un super-héros ce type quand même. Je ne sais pas comment il fait pour être encore debout vu le nombre de bâtons qu’on lui a mis dans les pattes. Je fais non de la tête quand il me demande si j’ai un téléphone :

« Je ne sais plus comment on l’utilise. J’ai abandonné l’idée … »

En fait je n’ai pas vraiment essayé mais les technologie moldu ne sont pas vraiment facile à comprendre pour moi, enfin je pourrais si j’essayais, mais je me débrouille très bien sans.

« Mais y a toujours les chouettes … Je serais en bas avec Gwen si besoin … »

Je lui fais un sourire et je le laisse avec Gale après tout c’est lui qu’il était venu voir en premier. Je descends dans le salon rejoindre Gwen. Je m’installe sur la table de la cuisine ou elle est installée. Elle était à Poudlard elle aussi et c’est marrant parce qu’on ne s’était jamais parlé avant. Je la regarde et je ne sais pas trop comment commencer, c’est elle qui commence :

«Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a, tu es bizarre quand tu veux. »

« Ce n’est pas nouveau que je suis bizarre … non je voulais te parler d’Enzo. »

« ah … Ben vas-y. »

« Tu es au courant qu’il gay ? »

« Ouai comme toi … »

Ok pourquoi je lui ai posé la question, dans quoi je me suis embarqué ? Bon ben ça s’est fait.

« Ouai. »

« Pourquoi tous les types mignons sont gays ? Ou pas intéressés ? »


Il y a moyen que je m’échappe ou pas ? Je hausse les épaules. Je ne sais pas tellement quoi dire.

« Et toi alors, tu n’étais pas avec ce serdaigle trop mignon, je ne sais pas son prénom. Je suis arrivée en cours de route. »

« Ok je me casse, salut. »

Je me lève, je n’ai pas envie de parler de Rafael. Je n’aurais pas dû m’engager là-dessus.

« Oh et papa a dit qu’il ne fallait pas aller dans le grenier, il pense que y a un épouvantard. »

« Ok. Mais je peux m’en occuper. Je sais comment faire. »

« Si ça t’amuse. »

Elle lève les yeux au ciel. Je ne suis pas sûr de savoir le battre, mais je n’aime pas rester sans rien faire et j’ai besoin de penser à autre chose que tout ça. Je monte au grenier, baguette en main. Ça me fera faire un peu d’exercice. Je ne sais pas si j’ai toujours le même épouvantard qu’avant, mais on va bien voir ça. Je respire un grand coup avant d’ouvrir le placard, il yen a plusieurs dans le grenier, des vieux meubles, des boites, il y a plein de trucs entassés, je ne sais pas dans lequel il est alors j’ouvre un peu tout et je ne le vois pas tout de suite, seulement je me fige un instant quand je vois une silhouette en capuchonné toute de noir vêtu. Je lève ma baguette, mais je ne sais pas pourquoi un truc me retiens. Il enlève sa capuche et c’est moi que vois. Wow ... je ne m’attendais pas vraiment à ça. Je fronce les sourcils.

« Ne fais pas cette tête, tu me fais honte comme ça, mais tu m’as toujours fait honte. »

Je suis surpris, c’est un peu égoïste d’avoir peu de soi même …

« Tu pourrais être plus fort, tu l’a déjà été. Tu as oublié ? »

Je ne réponds pas parce que je sais que ce n’est pas réel, mais je n’arrive pas à lancer le contre sort. Mon double maléfique à l’air tellement plus sur que moi. Il se sépare en deux et ça me fait reculer parce que je ne m’y attendais pas, il y a une autre silhouette … Zach … puis une autre Adrianna. Ma main tremble, je suis incapable de lancer ce fichu contre sort et mon double me fait un grand sourire avant de lancer un éclair vert sur Zach. Je viens de manquer une respiration, ce n’est pas réel. Ce n’est pas réel. Deuxième éclair vert sur Adrianna. Je sens une main sur mon épaule et je sursaute pour voir Rafael …

«Mais qu’est-ce que … »

Sans penser une seconde que c’est aussi un leurre et je vois le troisième éclair vert s’abattre sur lui …

« Tu sais très bien que c’est qu’il va se passer, tu aurais dû les tuer tous les deux comme ont te l’avais demandé et lui ne fait que te ralentir. »

Je fais non de la tête et je recul, j’ai beau savoir que c’est un épouvantard ça à l’air tellement réel que je perds pied finalement. L’idée de voir leur corps là et de penser que j’aurais pu les tuer réellement me fait mal. Je ne sais pas très bien ce qu’il s’est passé ensuite. Y a Gwen et Enzo et Gale, je ne sais pas très bien lequel des trois à fait disparaitre l’épouvantard, mais il n’est plus là. Il n’y a plus rien, les corps ont disparu, ce n’était pas réel, d’un côté ça ne l’était pas et je n’ose même pas regarder mes trois camarades dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: longtime ago feat Enzo    

Revenir en haut Aller en bas
 
longtime ago feat Enzo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Will we be proud or ashamed of what we've become ~ Feat. Enzo
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Just the same //feat Matt'//
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» Papa ? [feat Isha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Autour du monde :: Grande Bretagne :: — Angleterre-
Sauter vers: