AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Intrigue Flash 28.10.15] Du bout des doigts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 202
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: [Intrigue Flash 28.10.15] Du bout des doigts   Lun 3 Déc 2018 - 10:53

DU BOUT DES DOIGTS
Plus de mensonges, juste des réponses

 

 
Membre concerné : @Alejandra Gomez

~Mercredi 28 octobre 2015 – Aux alentours de 19h~

Bethany ne peut s’empêcher de faire les cent pas dans le quartier général. Elle est plutôt d’une nature calme habituellement ou du moins, elle sait maîtriser ses émotions, les intérioriser pour que surtout, personne ne voit, ne comprenne ce qui l’agite. Mais là, elle a bien du mal à rester totalement sereine. Ce jour est important, très important. Ils avancent enfin, ils sont sur le point d’avoir la preuve formelle de ce qu’ils cherchent à prouver depuis si longtemps. Bethany s’assoit finalement sur une chaise, cachée derrière un bureau. Son bureau. Elle ne travaille pas si souvent que ça au quartier général, préférant faire les choses de chez elle. Mais, en raison de son grade de générale, elle a le droit à un bureau. Il lui permet en cet instant de s’asseoir et de faire pianoter ses doigts sur la surface. Elle a rendez-vous avec Alejandra, elle l’attend nerveusement.

Alejandra a fait une découverte incroyable. Son amie a réussi à récupérer un de ces fameux bout de bois. Une baguette il semblerait. Ce bout de bois qui leur permet de retirer la vie avec tant de facilité… Cela fait visiblement un moment qu’elle est entre ses mains mais il a fallu du temps avec que le mouvement accepte de faire venir l’objet dans leurs locaux. La situation n’est pas simple, ils ne savent pas comment il fonctionne, les précautions sont de mises. Bethany aurait aimé agir plus vite mais elle a su ravaler son impatience et suivre le choix de Debbie. Elles ne sont pas toujours d’accord mais Bethany la respecte tant qu’elle sait accepter d’elle des avis différents. Alors elle a rongé son frein. Elle a attendu.

Quelqu’un toque à la porte de la pièce où se trouvent plusieurs bureaux dont le sien. Bethany se redresse, une silhouette frêle apparaît à l’embrasure de la porte. Ne jamais se fier à cette silhouette.

« Elle est arrivée ?

- Non pas encore mais elle ne va pas tarder.

- Ok, tu viens nous chercher quand elle est là. Je suis dans le bureau de Debbie ?

- Oui Arthur, pas de souci. »

Arthur hoche la tête et disparait comme il est arrivé. Arthur en tant que général a lui aussi sa place dans cette conversation. Bethany a juste demandé à pouvoir parler avec Alejandra du petit objet en premier. Parce que les deux jeunes femmes se connaissent bien et réfléchissent bien ensemble. Elles veulent poser les choses toutes les deux avant de discuter avec les autres. Arthur et Debbie ont accepté, d’autant que pour les premiers examens, il valait mieux que tous les Généraux ne soient pas au même endroit en même temps. Un accident est vite arrivé, ils ne savent pas exactement à quoi s’attendre. Arthur a donné plusieurs rapports sur ce qu’il a pu observer avec le temps. Mais malgré tout, la situation est palpable au Quartier général. De nouveaux coups à la porte, cette fois Bethany se redresse vivement alors que c’est Alejandra qui apparaît.

« Bonjour ma belle. Tu as la baguette ? »



  A savoir:
 
✦ La baguette récupérée est celle de Lukas A. Harris
✦ Les Inquisiteurs vont chercher à comprendre le fonctionnement de cette baguette et voir ce qu'elle peut leur apprendre sur le monde magique
✦ Debbie et Arthur interviendront plus tard dans le sujet

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 163
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: [Intrigue Flash 28.10.15] Du bout des doigts   Mer 5 Déc 2018 - 21:50

J’appuyai un peu plus sur les poignées d’accélérateurs de ma moto. Le trafic était dense à Soho et c’était sans aucun doute dû à un accident. Je tentai de sillonner entre quelques voitures, mais je fus rapidement freinée par une voiture de police qui se trouvait non loin de là. Je freinai dans un soupir avant de jeter un coup d’œil nerveux à mon cellulaire. J’allais être en retard pour le rendez-vous.

Depuis que j’avais capturé le bout de bois, j’avais attendu avec grande impatience de pouvoir le ramener au quartier général des Inquisiteurs, là où il avait vraiment sa place. En attendant, je l’avais gardé en sureté dans mon appartement, allant le voir à toutes les fois que je rentrais pour m’assurer qu’il était toujours bel et bien là. Depuis que je l’avais placé dans une boîte à chaussures et enfermé dans l’un de mes tiroirs, il n’avait pas bougé de là. Durant mes nombreuses observations, il était demeuré immobile et n’avait démontré aucun signe spécifique. Pas de lumière, pas d’étincelles étranges, pas de changement de couleur : absolument rien. Je n’avais pas osé l’agiter et j’avais toujours été très délicate dans mes manipulations, presque comme si je touchais à de la dynamite. J’avais hâte d’en découvrir plus à son sujet de pouvoir le soumettre à des tests réels. En attendant, je continuais d’être la gardienne de cette arme encore inconnue et pourtant redoutable.

Lorsque j’arrivai à une intersection, j’en profitai pour faire un petit détour. J’accélérai une fois de plus je fis mon petit chemin à travers la lignée de bagnoles qui avançaient à pas de tortue. Je trouvai un endroit où me garer et j’abandonnai ma moto avant d’avancer rapidement vers l’entrée de notre endroit secret. Je retirai mon casque de protection avant de jeter des coups d’œil un peu partout afin de m’assurer que la voie était libre puis je me faufilai à l’intérieur. Marchant toujours d’un pas vif je fonçai directement au bureau de Bethany avant de frapper trois fois et d’ouvrir la porte. Mes yeux se posèrent aussitôt sur mon amie qui était debout derrière sa table de travail.

« Bonjour ma belle. Tu as la baguette ? »
- Hey bella. Oui.

J’entrai à l’intérieur avant de refermer derrière moi. J’en profitai pour décrocher mon sac à dos tandis que je me dirigeai vers le bureau.

- Désolée du retard, il y avait un trafic monstre.

Je déposai mon casque de protection et mon sac doucement sur la surface plane avant de l’ouvrir avec précaution. Je retirai la boîte de chaussures et je la plaçai directement à côté de mon sac. Je relevai les yeux vers Bethany en déposant mes doigts tout juste en dessous du couvercle de carton, prête à dévoiler son contenu.

- Tu es prête ?

Sans plus attendre, je soulevai le couvercle et la baguette apparue sur un bout de tissus noir. J’avais placé l’un de mes t-shirts à l’intérieur afin d’éviter les mouvements possibles. Elle était toujours aussi intacte : rien n’avait changé durant mes déplacements.

- Je l’ai eue dans cet état et elle est restée comme ça depuis. Je fais attention de ne pas trop la secouer parce que je ne savais pas exactement ce qui allait se produire, mais… Elle n’a jamais bougé et je n’ai jamais noté de changements quelconques. Et quand je la touche, rien ne se produit.

Je poussai doucement la boîte vers Bethany afin qu’elle puisse mieux l’observer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 202
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: [Intrigue Flash 28.10.15] Du bout des doigts   Sam 8 Déc 2018 - 9:19

Bethany ressent du soulagement en voyant la silhouette d’Alejandra passer la porte des bureaux des Généraux. C’est idiot après tout, elle a une grande confiance en la jeune femme, elle sait également qu’elle est tout à fait apte à se défendre seule et qu’il y avait peu de chance que quoi que ce soit lui arrive sur le chemin. Mais la tension est là et amène à son esprit les inquiétudes les plus tordues. Pas besoin de justifier, de chercher à comprendre. De toute façon, Bethany connait bien ce sentiment, depuis qu’elle est devenue mère, elle a appris à vivre avec. Comme une seconde peau, comme un poids qu’elle ne pourra jamais couper, qui lui demande de la force supplémentaire, de la patience. La médecin fit signe à son amie d’entrer, elle portait sa tenue de moto, son casque. Bethany avait toujours été un peu mitigée vis-à-vis de ces engins. Quand on travail dans le domaine médical, des accidents liés aux deux roues, on en voit tous les jours. Mais elle avait dépassé le stade où elle en parlait à tout le monde et n’allait certainement pas dicter à Alejandra sa conduite. Cette dernière cependant s’excusait de son regard et Bethany secoua négativement la tête.

« Ne t’en fais pas, tu n’es même pas réellement en retard. »

Quelques minutes seulement et franchement, ce n’était pas dramatique. Bien que Bethany et les autres étaient terriblement impatients, ils devaient aussi contrôler leurs émotions. La médecin s’approcha du bureau sur lequel Alejandra était en train de poser ses affaires et retint son souffle en la voyant sortir la boite de chaussures de son sac. C’était ridicule après tout, ce n’était qu’une boîte en carton et pourtant, à l’idée de ce qui allait en surgir, Bethany sentait son cœur se serrer. Ils avançaient dans leur recherche. Ils allaient obtenir une preuve de ce qu’ils avançaient depuis toujours et surtout, avoir un objet en leur possession qui leur donnerait sans doute des tonnes d’informations sur la magie. C’était un moment important pour eux.

Oui elle était prête. Bethany donna son approbation d’un simple regard à Alejandra qui n’en attendait visiblement pas plus. Elle souleva le couvercle et Bethany sentit une étrange sensation se propager en elle. Un mélange d’excitation et de peur. Un simple bout de bois, après tout, c’était tout ce que c’était. Il fallait cependant admettre qu’il était finement sculpté, poli et que l’ensemble avait quelque chose d’harmonieux. Le regard de Bethany se perdit dans la contemplation alors qu’elle écoutait les explications de son ami. Rien. Il ne s’était rien passé. La médecin sentit son cœur se serrer. C’était ce qu’on lui avait dit. Ils avaient recruté récemment deux jeunes gens qui prétendaient connaître la magie. Lex et Timothy. Tout en restant prudents, les Inquisiteurs avaient écouté leurs récits et ils avaient évoqué le fait que ce bout de bois, cette baguette, ne pouvait fonctionner qu’en d’un « sorcier ». Pourtant, Bethany, Debbie et Arthur n’avaient pas perdu espoir en entendant parler de la prise de guerre d’Alejandra. Ils trouveraient un moyen. Il devait y avoir une explication.

« C’est ce qu’on nous avait dit, qu’a priori, on ne pourrait pas faire fonctionner cette baguette comme ils disent. »

Bethany approcha alors la boîte d’elle. Cet objet avait l’air si inoffensif. Pourtant, pourtant l’image du corps de Charlie, étendu à la morgue était toujours là. Elle avait beau chercher à la chasse de son esprit, à ne conserver de lui que ses sourires et ses moments de joie, cette image était imprimée et refusait de s’en aller. Bethany tendit la main vers la baguette. C’était plus fort qu’elle, la peur était présente, nichée au creux de ses entrailles. Elle ne voulait pas pourtant, avoir peur d’un bout de bois immobile dans une boîte de chaussures. La médecin resta quelques secondes immobile, la main non loin de l’objet. Et puis, prenant finalement une grande inspiration, elle s’en approcha et effleura le bois du bout des doigts. Doucement d’abord, puis, finalement, rassurée par son audace, elle l’attrapa plus fermement et glissa l’objet dans sa main. Elle le fit tourner, cherchant un mécanisme, n’importe quoi qui pourrait laisser entrevoir une explication logique à tout ça. Mais la surface de l’objet était lisse, sans aucune imperfection.

« C’est ce qu’on nous avait dit et pourtant, j’ai encore bien du mal à y croire. Comment ? Comment ce petit objet peut-être à l’origine de tout ça ? »

Bethany poussa alors un soupir et se laissa tomber sur une chaise. Son regard resta encore capturé quelques instants par la baguette puis finalement, elle releva les yeux vers Alejandra.

« Raconte-moi encore une fois comment tu l’as récupérée. »

@Timothy Turner @Lex Carrigan :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Intrigue Flash 28.10.15] Du bout des doigts   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue Flash 28.10.15] Du bout des doigts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joe Jack-La vie au bout des doigts
» Magistra magicienne jusqu'au bout des doigts =D
» Pokémon sur le bout des doigts
» wu yi feng ☥ je te retiens du bout des doigts
» Résumé de l'intrigue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres :: ─ Soho. :: • Quartiers « Underground » :: « Quartier Général des Inquisiteurs »-
Sauter vers: