AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I Need a Drink - Alej

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: I Need a Drink - Alej   Sam 6 Oct 2018 - 18:49

13 Octobre (à priori aucun impact du 10 dessus)

Une lettre était arrivée en fin d’après midi. Sur l’enveloppe, l’écriture de Janie. « C’est pour toi. La chouette n’en pouvait plus, je t’ai envoyé la mienne. Prends en soin s’il te plait cette fois ! ». Un petit sourire moqueur était apparu sur les lèvres du jeune homme à ce moment-là, le dernier de la journée. Sa sœur faisait référence à un animal qu’il avait abandonné dans un coin il y avait de nombreuses années. Le hibou avait fini par trouver le chemin de la sortie et il avait fallu des semaines à la jeune femme pour le retrouver et lui faire accepter de revenir. Ce souvenir lui semblait bien lointain. Ils étaient deux enfants à ce moment-là et elle allait quitter la maison quelques mois plus tard, avec son soutient. Les cris de sa sœur, le regard de son oncle, le contact calleux de ses doigts lui était revenu en un flash que le Rivers s’était empressé de repousser de sa mémoire. Ne pas aller sur cette voie-là. La lettre avait dû tourner un moment avant que la chouette l’apporte à quelqu’un d’autre : Janie, sa sœur. Malin. Improbable mais malin. D’un autre côté, il la reconnaissait, c’était celle de Yassen. Il l’avait déjà utilisée quelques fois et ces oiseaux pouvaient se montrer particulièrement intelligents quand il le fallait.

Yassen donc. Etait-il sortit ?! C’était de la joie mêlée à une angoisse profonde qui était montée dans la poitrine du jeune homme. Il ne lui avait pas fallu longtemps avant de choisir laquelle des deux émotions il devait éprouver.

C’était un avis de décès.

Le sol avait semblé se dérober sous ses pieds alors que sa respiration se coupait net. Un de plus. Jeroen parti. Jayden disparue. Julian partie. Yassen mort. Logan sans doute mort ou à l’article de la folie. Il fallait qu’il sorte. Qu’il respire. Mais en posant le papier sur le plan de travail, une petite écriture noire lui avait sauté aux yeux.

- Papa veut te voir. -

Douche froide. Un frisson malsain lui était grimpé le long de l’échine dorsale. Comme quoi cet homme lui faisait toujours aussi peur après toutes ces années. Et à Janie aussi. Sa petite écriture penchée était tremblante, mal-assurée. Un sort prononcé à mi-voix et déjà d’autres mots apparaissaient en dessous.

- J’ai déménagé  -

Suivit de la nouvelle adresse. Elle fuyait et il risquait de ne pas tarder non plus. D’ailleurs, déjà, le papier était abandonné derrière lui et il sortait de l’appartement sans un regard en arrière. Alec n’avait prévenu personne et Mack s’en ferait sûrement. Mais il lui fallait de l’air là. De l’espace. Il avait donc déambulé dans les rues, trainant dans les quelques espaces verts qu’il avait pu croiser, ressassant ses angoisses, ses peines, ses sentiments d’abandon, de danger et ce pour en arriver à une conclusion toute légitime : il fallait à boire. Ainsi, le voilà arriver dans le premier pub qu’il avait pu trouver, un verre à la main, puis un autre et encore un autre. Puis une fille au bras. Et une autre. Et encore une.

Les corps qui se frôlent, qui s’enlacent, ses lèvres contre les siennes.
Et un électrochoc.

« Nan, attends. Casse-toi. »

Deux trois phrases gueulées, quelques insultes, de l’incompréhension. Il n’avait pas vraiment fait attention. Et le voilà arrivé au bar, mains sur le visage avant de passer dans les cheveux puis de jouer avec cette petite bague sur son annulaire gauche.  Un gémissement à peine étouffé juste avant de surprendre le verre de la barmaid.

« Un verre st’euplais. N’importe quoi. Fort de préférence. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 165
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Sam 13 Oct 2018 - 21:08

J’avais passé une journée plutôt occupé au garage. Un accident mineur impliquant plusieurs voitures avait rapidement rempli les plages libres sur l’horaire de notre réceptionniste. Après avoir terminé mes quelques rendez-vous de la journée pour des motocyclettes, je m’étais empressée d’aller rejoindre les autres mécaniciens afin de leur apporter une aide supplémentaire. Ça me faisait du bien de voir que je commençais à être acceptée dans leur rang. Travailler dans un garage en étant une femme n’était pas quelque chose de commun. Les hommes semblaient se fermer à mes connaissances, qui pourtant, étaient équivalentes aux leurs. Sans parler de mon savoir-faire. Je travaillais dans la mécanique depuis mes seize ans et j’avais eu le meilleur enseignant : mon oncle. Il avait fait ce travail toute sa vie alors l’expérience n’était pas ce qui lui manquait. Je devais simplement leur laisser du temps et les laisser venir à moi. Ils commençaient à me prendre au sérieux et je savais que dans quelques semaines, j’allais enfin faire partie de la bande.

À mon second travail, c’était bien différent. Je m’étais rapidement lié d’amitié avec les différentes barmaids de la place, mais j’étais une vraie gamine avec mon patron que je n’arrivais pas à prendre au sérieux. N’hésitant pas à remettre les clients les plus impolis à leur place, je m’attirais les foudres de ce mec au crâne dégarni qui désespérait face à mon attitude. Peut-être qu’il allait finir par me virer si je continuais comme ça. Dans tous les cas, ça ne serait pas un problème. Les pubs, les bars et les clubs : ce n’était pas ce qui manquait à Londres. J’allais pouvoir remplacer ce second boulot sans trop d’embarras. En attendant, je continuais d’effectuer ce travail que j’aimais bien en dépit de ces clients parfois trop exigeants.

Jusqu’à présent, la soirée n’était pas si mal. La place était bondée comme à chaque fois, bien que nous étions un mardi soir. J’enchaînais les commandes avec rapidité, multipliant les sourires et les clins d’œil afin d’avoir le plus de pourboires possible. Ce boulot n’avait plus de secrets pour moi. Il suffisant simplement d’être le plus aguichante possible pour avoir le plus d’argent possible.

« Un verre st’euplais. N’importe quoi. Fort de préférence. »

Mes yeux s’étaient aussitôt relevés vers cette voix masculine. Soit il était déjà bourré, soit il était paumé, mais il semblait être à des années-lumière. Quoi qu’il en soit ce n’était pas de mes affaires. Ce n’était pas le premier qui affichait ce genre de gueule à notre comptoir.

- Ça vient.

J’offris un clin d’œil à ce nouveau client avant de prendre la première bouteille d’alcool forte que je trouvai. Je remplis un verre propre de rhum brun avant d’y mettre quelques cubes de glace. Je tendis le verre en direction de l’homme et lui présentai ma seconde main, paume ouverte vers le haut.

- Ça te fera 3 livres s’il te plaît, lindo.

J’attendis patiemment qu’il sorte la monnaie avant de passer aux prochaines commandes. D’autres clients étaient arrivés près du comptoir depuis que j’avais préparé le verre. Quand j’avais dit que c’était bondé…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Sam 13 Oct 2018 - 23:41

La disparition d’une grande partie de ses proches. La menace sourde de son père planant autour de lui. Le mariage et ce qu’il impliquait. Sa culpabilité. L’inquiétude pour ceux qui restaient là-bas. Le manque de nouvelles. L’isolement. Ça faisait beaucoup. Et il avait besoin d’une pause. Un break loin de tout le monde, loin de ses colocataires, loin de celle qui était désormais sa femme et surtout loin de son quotidien. Il avait perdu les personnes avec qui il parlait le plus. Ils étaient soit partis sans donner d’adresse ou de numéros, soit morts – et question discussions, mis à part avec les fantômes, ça reste limité il faut l’avouer – soit enfermés, soit disparus. Ça faisait beaucoup : voilà sa conclusion. Alors tout en repoussant une femme et en se sentant alors extrêmement mal tant vis-à-vis de lui-même que vis-à-vis de Mack, le jeune homme s’était surtout dit qu’il lui fallait donc beaucoup d’alcool. D’autant qu’à force d’entraînements, le petit plaisantin avait tendance à bien tenir l’alcool.

- Ça vient.

Petit sourire de sa part… qui s’était fait un peu plus franc bien que toujours triste lorsque la jeune femme revint avec un verre.

- Ça te fera 3 livres s’il te plaît, lindo.
« Lindo ? »

Demanda-t-il tout en payant la jeune femme et en récupérant son bien. Il ne savait ni ce que l’expression signifiait ni d’où elle provenait. Et à vrai dire, il n’était pas tout à fait sûr de s’y intéresser, c’était surtout une réponse un peu réflexe à quelque chose qu’il ne connaissait pas plus que ça et exprimé de la part d’une jolie fille. Les habitudes ont la vie dure comme on dit, y compris pour un jeune marié qui tripote sa bague comme si elle le gênait.
La belle barmaid avait dû retourner s’occuper des autres clients et rapidement, Alec s’était de nouveau replongé dans ses pensées et ses souvenirs, ressassant d’anciennes situations, cherchant finalement à retrouver un peu de ce qu’il avait perdu, et finissant par dériver sur ce qu’il aurait pu faire différemment afin que les choses ne se passent pas comme elles s’étaient déroulées dans la réalité. Et s’il avait fait ça, que serait-il arrivé ? Et ça alors ? Et s’il ne s’était pas détourné cette fois-là ? S’il avait eu le courage d’affronter sa famille ce jour-là ? S’il n’avait pas promit ces choses ?

Bien des « si » pouvaient être énoncés. Et ils pouvaient l’emmener comme ça jusqu’au bout de la nuit. A vrai dire, c’était même exactement ce qu’ils avaient fait. Sans vraiment s’en rendre compte, Alec avait commandé et payé d’autres verres, qu’il avait bus du bout des lèvres sans trop y prendre gare, jusqu’à ce que, sans qu’il ne voit la scène se déroulant sous ses yeux, la majorité des clients ne se soient évaporés. Mais il n’y prêtait pas attention, trop absorbé par ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 165
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Mar 16 Oct 2018 - 2:49

« Lindo ? »

Pour toute réponse, j’offris un clin d’œil au client avant de récupérer son argent tandis qu’il prenait son verre. Je me chargeai de lui donner la monnaie qu’il m’avait versée en trop avant de me pencher légèrement par-dessus le comptoir afin d’être certaine qu’il m’entende.

- Ça signifie « mignon » en espagnol.

Je me redressai avant de lui adresser un petit sourire et de me tourner vers les nouveaux arrivants. Les clients semblaient affluer de tous les côtés et bientôt, nous nous retrouvâmes débordées. Heureusement que le garage ouvrait plus tard le lendemain parce qu’autrement je n’aurais sûrement pas été capable de me lever pour aller au boulot. Ce genre de soirée m’épuisait encore plus que celle qui était moins occupée. J’enchaînais les commandes le plus rapidement que je le pouvais et j’essuyais les nombreux dégâts qui avaient lieu un peu partout dans la salle. Au bout de deux heures, je parvins à aller prendre une pause. J’en profitai pour sortir à l’extérieur du bâtiment et j’avalai presque ma cigarette toute ronde tant le manque de nicotine était puissant. L’air frais me poussa à rentrer plus tôt que prévu et je passai à la salle de bain des dames afin de m’assurer qu’il ne manquait de rien avant de raccrocher mon manteau des Los Reyes et de retourner derrière le comptoir.

C’est là que je remarquai que le client du début était encore là. Quelques verres vides étaient posés çà et là autour de lui et il semblait toujours aussi perdu dans ses pensées. Jouant avec l’anneau qu’il portait à l’annulaire gauche, je devinai facilement qu’il était marié. Des soucis conjugaux peut-être ? Je ramassai les verres vides et attendis de voir s’il allait avoir une autre demande, mais il ne me vit pas. Je le laissai donc à ses pensées avant de continuer mon travail.

Quelques heures plus tard, l’endroit s’était finalement vidé peu à peu. Les couples qui s’étaient formés durant la soirée avaient décidé de quitter en taxi. Des groupes partaient directement à pied, criant leur joie dans les rues de Londres. Les plus solitaires vidèrent leur bouteille avant de s’éclipser à leur tour. De notre côté, nous avions commencé le ménage. Les filles faisaient le tour de la place afin de ramasser les nombreux bouteilles et verres qui s’étaient égarés un peu partout et je m’occupai du bar. Bouchant les bouteilles et essuyant les dernières taches, je remarquai qu’il était toujours là.

Il était le seul client du bar.

Le DJ coupa officiellement la musique, plongeant l’endroit dans un silence soudain. Je me penchai légèrement vers le client afin d’attirer son attention.

- Nous sommes fermés. Veux-tu que j’appelle quelqu’un pour qu’il te raccompagne à la maison ?

Je ne savais pas comment il était arrivé ici, mais il était hors de question qu’il prenne sa voiture. Après tout l’alcool qu’il avait consommé, il serait clairement un danger public.

- Ta femme peut-être… ?

À moins qu’elle ne sache pas où il se trouvait…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Mar 16 Oct 2018 - 8:46

« Lindo ? »
- Ça signifie « mignon » en espagnol.

Elle était charmeuse, et il aimait ça, malgré la détresse dans laquelle il se trouvait. Pour autant, il n’était pas dupe et savait que c’était surtout un très bon moyen pour elle d’avoir un meilleur salaire en fin de soirée. De plus, il lui en fallait un peu plus pour s’enflammer et ce, même si ses envies et ses besoins étaient là, il n’arrivait pas à se résoudre à faire ça à Mack. Alors il avait répondu par un sourire amusé et entendu, avant que la jeune femme ne disparaisse tandis que ses sombres pensées, elles, revenaient en flèche, l’entraînant dans une mélasse de réflexions douloureuses.

- Nous sommes fermés. Veux-tu que j’appelle quelqu’un pour qu’il te raccompagne à la maison ?


Ainsi, Alec était parti bien loin lorsque la barmaid s’adressa de nouveau à lui, l’arrachant de ses pensées. Il redressa le regard, se rendant compte qu’il était à présent seul client, que les employées rangeaient tout autour de lui et même que la musique avait été coupée sans qu’il ne remarque quoi que ce soit. Un regard sur le bar auquel il était accoudé lui avait apprit qu’il avait sans doute bu plus que ce qu’il pensait, ce pour quoi on lui proposait d’appeler quelqu’un pour l’aider à rentrer. Le cerveau englué par l’alcool et la détresse, il mit manifestement un peu trop de temps à répondre.

- Ta femme peut-être… ?

Un regard surpris avait traversé ses prunelles avant qu’il ne lève sa main gauche, l’ai de dire ‘ah oui c’est vrai.. j’ai une femme’.

« Nan ! Nan nan merci, je vais rentrer à pied. J’vais pas lui faire ça quinze jours après le mariage. »

Il se redressa, titubant une fraction de seconde à cause du changement de position et ce, avant de se reprendre.

« Quelque chose me dit que ça ne se fait pas. »

De faire ça à une jeune mariée. Surtout vu ce qu’elle avait traversé. Et sachant qu’elle s’en voulait déjà de la situation dans laquelle elle le mettait.

« Désolé, je n’avais pas vu qu’il était si tard et que tout le monde était parti. J’suis un peu préoccupé. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 165
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Dim 28 Oct 2018 - 15:22

Ça ne faisait pas si longtemps que je travaillais dans ce pub et pourtant, des clients comme lui, j’en avais vu à la pelle. Il fallait avouer que l’alcool était un bon endroit où se réfugier dans les moments les plus intenses d’une vie. Soit ça nous permettait de tout oublier l’espace de quelques heures, soit au contraire ça nous amenait à réfléchir davantage à notre situation et nous enfonçait encore plus. Cela devait dépendre avec qui on partageait notre moment de débauche. Avec des amis qui pouvaient faire les marioles assez longtemps pour préserver notre esprit de la réalité, c’était possible, mais consommer seul c’était autre chose : c’était souvent là que les choses s’envenimaient. Je ne l’avais pas vu en compagnie d’une autre personne depuis qu’il était venu se poser au bar. Peut-être qu’il était arrivé accompagné, mais il avait terminé la soirée seul. Je n’en avais aucune idée et pour être honnête, je n’étais pas une travailleuse sociale et encore moins une psychologue du coup je ne passais pas mon temps à regarder tous les clients pour connaître leurs allées et venues. Les seuls outils que j’avais en ma possession étaient mon talent d’observatrice et les nombreuses bouteilles d’alcool qui trônaient fièrement sur les étages derrière moi.

« Nan ! Nan nan merci, je vais rentrer à pied. J’vais pas lui faire ça quinze jours après le mariage. »

J’avais haussé un sourcil à l’annonce de cette nouvelle information. Nouvellement marié donc, c’est noté. Je me redressai en même temps que lui, mais contrairement à moi, il fut incapable de se mettre debout. Son corps repenchant vers l’avant et il revient à la case de départ.

« Quelque chose me dit que ça ne se fait pas. »

Ne sachant pas s’il parlait de sa situation en tant que nouveau marié ou bien du fait qu’il était incapable de mettre un pied devant l’autre, je restai silencieuse face à cette affirmation, mais mes mains s’activèrent de nouveau. Je m’abaissai légèrement afin d’atteindre le petit réfrigérateur qui se trouvait en dessous du comptoir.

« Désolé, je n’avais pas vu qu’il était si tard et que tout le monde était parti. J’suis un peu préoccupé. »
- Ça, même un aveugle pourrait le voir.

J’offris un sourire au client avant de poser une bouteille d’eau fraîche devant lui.

- De la part de la maison. Je pense qu’après tout ce que tu as pris, ton corps a bien besoin de s’hydrater un peu.

Je jetai un coup d’œil à mes collègues qui continuaient à s’activer un peu partout dans l’endroit. Le ramassage allait bon train et de mon côté, mon chiffre se terminait officiellement dans quelques minutes. Mes yeux se posèrent de nouveau sur le client.

- Si tu veux, je peux peut-être te déposer près de chez toi. Si tu te sens capable de faire une petite randonnée en moto.

Je n’avais pas deux casques de protection, mais à cette heure personne n’allait en faire de cas. C’était la moindre des choses que je puisse faire.

- Ou sinon il y a toujours l’option du taxi. Je te propose ça parce que je pense que te rendre chez toi sera très… Long et difficile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Lun 29 Oct 2018 - 19:48

- Ça, même un aveugle pourrait le voir.

Un petit regard autour de lui, lui avait apprit qu’en effet, ça devait faire un moment que la fin de la soirée était annoncée. D’ailleurs, on ne devait plus pouvoir parler de soirée depuis quelques temps déjà. La nuit devait être bien avancée à présent.

« Ouais… ça c’est clair. Mais je suis aveugle ET bien entamé. Et avec un sacré manque d’envie de rentrer chez moi et de reconnecter à la réalité. Ce qui fait beaucoup de raisons de fermer les yeux. »

Une tentative de coup d’œil sur son portable pour savoir l’heure qu’il était lui avait apprit que ces merdes moldues… glissaient vachement des mains quand on n’est plus très sobre. Surtout quand on est un sorcier qui n’en a jamais vraiment possédé. Bref, l’appareil avait failli finir sa course au sol, mais Alec l’avait rattrapé sans trop savoir comment il avait réussi cet exploit. Abandon : le téléphone était retourné dans le jean.

La jeune femme, elle, avait disparu un instant pour réapparaître, lui tendant finalement une petite bouteille d’eau plate.

- De la part de la maison. Je pense qu’après tout ce que tu as pris, ton corps a bien besoin de s’hydrater un peu.
« Oh merci ! Ça aidera sûrement oui. »

Parce que là le lendemain risquait de piquer un peu. Quoi qu’il résistait plutôt bien à force d’entraînement. Alec lui avait donc répondu avec un petit sourire en coin, se moquant de sa propre situation.

- Si tu veux, je peux peut-être te déposer près de chez toi. Si tu te sens capable de faire une petite randonnée en moto.

Euh…

- Ou sinon il y a toujours l’option du taxi. Je te propose ça parce que je pense que te rendre chez toi sera très… Long et difficile.

D’un petit regard, il avait reprit conscience de son physique, n’ayant donc pas besoin de très longtemps pour savoir comment ça allait se terminer cette histoire, du moins de son côté.

« Oh non. On va pas faire ça. Parce que si on fait ça, j’vais pas pouvoir m’empêcher de tenter un truc, tu vas mal le prendre – ou pas d’ailleurs j’en sais rien – et alcoolisé comme je le suis, et avec ce truc là, le mariage, je vais m’en vouloir. Nan, très mauvais plan. »

…. Nouveau regard vers la magnifique jeune femme.

« Nan, clairement, ça va déraper. Je vais déraper. »

Avec un corps pareil, ça ne pouvait pas se terminer autrement.

« Alors j’vais prendre l’option longue et difficile. Ma vie est longue et difficile, ça changera pas beaucoup. »

Du moins en cet instant, c’était ainsi qu’elle lui semblait. La seconde proposition de la jeune femme lui était revenue à l’esprit.

« Et j’ai pas l’argent pour le taxi. »

Mais t’en a eu pour l’alcool ?
Ouais ben justement, tout a fini là dedans.

« Nan, c’est con c’que je dis ; fais ça, appelle un taxi si possible s’il te plait. »

Pas besoin de passer pour un alcoolique, il se débrouillerait. Pourtant, sincèrement, il espérait qu’il n’y aurait pas de taxi afin de pouvoir rentrer avec elle. Mais ce devait être son côté dragueur invétéré, attiré par une belle jeune femme, et toujours autant accro à la chaleur humaine, surtout en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 165
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Jeu 8 Nov 2018 - 16:26

Ce n’était pas dans mes habitudes d’aider les clients de cette manière, mais offrir des solutions n’était pas tellement compliqué. Tant et aussi longtemps qu’il restait dans le bar, il demeurait notre responsabilité. Nous devions nous assurer qu’il quitterait les lieux en sécurité sans être un danger pour lui-même et pour les autres. Il avait lancé l’idée de rentrer à pied. Même si c’était une option plus prudente que de prendre sa voiture, ça allait sûrement lui prendre des lunes. J’ignorais où il habitait précisément, mais à ce rythme, il allait peut-être rentrer au levé du soleil. Il avait accepté ma bouteille d’eau sans rechigner et j’en avais profité pour lui balancer diverses options. Je me proposais en tant que chaperon ou bien il pouvait toujours monter avec moi en moto. C’était au choix.

« Oh non. On va pas faire ça. Parce que si on fait ça, j’vais pas pouvoir m’empêcher de tenter un truc, tu vas mal le prendre – ou pas d’ailleurs j’en sais rien – et alcoolisé comme je le suis, et avec ce truc là, le mariage, je vais m’en vouloir. Nan, très mauvais plan. »

J’affichai un air légèrement surpris avant d’éclater de rire. Il me jeta un second coup d’œil avant de rajouter :

« Nan, clairement, ça va déraper. Je vais déraper. »

Il en était presque mignon. En d’autres circonstances, je me serais probablement laissé tenter, mais le fait qu’il soit marié coupait assez mon élan. Je n’appréciais pas l’infidélité et je n’avais pas envie de me retrouver dans des histoires de la sorte.

« Alors j’vais prendre l’option longue et difficile. Ma vie est longue et difficile, ça changera pas beaucoup. Et j’ai pas l’argent pour le taxi. »
- Ça peut toujours s’arranger.

Je parlais pour le fait que sa vie soit longue et difficile, mais aussi pour le taxi. Personne n’avait une vie rêvée ou parfaite.

« Nan, c’est con c’que je dis ; fais ça, appelle un taxi si possible s’il te plait. »

J’hochai la tête avant de sortir le portable de ma poche et de composer le numéro de taxi. Numéro que j’avais appris par cœur à force de devoir le faire pour les clients tardifs. Une minute plus tard, je terminai la conversation et le téléphone retourna à sa place initiale.

- Ils sont pas mal occupés en ce moment avec la fermeture des bars donc ça risque de prendre une dizaine de minutes avant qu’il arrive ici. Pour ton manque d’argent, je peux peut-être t’aider, mais seulement pour ce soir. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude, d’accord ?

Je devais avoir amassé assez de pourboires durant la soirée pour être en mesure de l’aider un peu. C’était bien la moindre des choses. En attendant…

- D’ici le temps qu’il se pointe… Si tu veux parler de ta vie longue et difficile, sens-toi à l’aise.

C’était un peu bizarre dis comme ça, mais après tout pourquoi pas. Histoire de passer le temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Jeu 8 Nov 2018 - 18:55

Il l’avait fait rire, c’était plutôt un bon point. Même bourré je veux dire. Car oui, il aurait tenté un truc. A vrai dire, c’était même assez étonnant qu’il ne l’ait pas déjà fait. Mais Alec avait déjà chauffé une jeune femme avant de l’envoyer chier et de se prendre une baffe avant de noyer sa peine et sa frustration dans un certain nombre de verres, ça n’était sans doute pas pour recommencer quelques heures plus tard. Quoi qu’il avait une certaine tendance à avoir la mémoire courte, il faut l’avouer. Bref, il s’était décidé à chercher à rentrer, pas vraiment convaincu de l’idée. Il ne voulait pas faire face à la réalité. Mais voilà, cette pute a la sale tendance à vous suivre. Et à moins de passer schizophrène, il faut bien s’y replonger un jour. Il aurait simplement aimé que ce ne soit pas pour les heures à venir.
La jeune femme lui avait proposé de lui avancer l’argent, chose qu’il n’avait ni accepté ni refusé, se laissant un peu de temps pour faire le point sur ses comptes – ce qui prendrait sans doute un moment vu sa capacité de réflexion actuelle. Ensuite, elle avait appelé la compagnie de taxi tandis qu’il buvait son eau sans rechigner. D’ailleurs, avait-il seulement songé à boire depuis qu’il avait reçu sa lettre ce matin ? Non, sûrement pas. Bonjour le mal de crâne en prévision tient ! Il l’avait  suivie du regard d’un air distrait, s’attardant une nouvelle fois sur le physique de la barmaid. Connerie de situation pesante.

- Ils sont pas mal occupés en ce moment avec la fermeture des bars donc ça risque de prendre une dizaine de minutes avant qu’il arrive ici. Pour ton manque d’argent, je peux peut-être t’aider, mais seulement pour ce soir. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude, d’accord ?
« Ça marche, merci beaucoup c’est sympa. J’te rembourserais ça bientôt. »

A vrai dire, il avait sans doute déjà vidé le contenu de ses poches en se payant à boire, n’ayant absolument pas pensé à envisager le retour.

- D’ici le temps qu’il se pointe… Si tu veux parler de ta vie longue et difficile, sens-toi à l’aise.

Ça, il ne l’avait pas vraiment vu venir. Surtout dit comme ça à vrai dire.

« Ça fait tellement pilier de bar dit comme ça. »

Il n’y avait plus grand-chose à faire dans l’établissement et il se doutait qu’elle cherchait sans doute plus à passer le temps qu’autre chose. D’ailleurs il n’était pas tout à fait du genre à raconter sa vie juste comme ça, à une inconnue. Sauf que les connues… eh bah il n’y en avait plus des tonnes. Surtout à qui il voudrait parler. Mack, mais il n’avait pas envie de l’accabler plus encore. Kezabel. Et c’était tout. Tous les autres étaient partis ou morts. Ambiance totale. Alors bon, après tout, pourquoi pas. D’ailleurs, il avait prit la parole avant même d’envisager de le faire, laissant son état d’ébriété parler pour lui.

« J’ai été cordialement invité ce matin à l’enterrement d’un ami. Un très bon ami. Et.. à vrai dire.. j’ai perdu pas mal de proches ce mois-ci. Amis, amies plus qu’intime, famille… sans doute celui qui ressemble le plus pour moi à une figure paternelle eeeeeeeet…  et j’ai été marié de force. Bref, ces trente derniers jours ont pas été les plus jouasses de mon existence quoi. »

C’est assez bien résumé. On en parle de ta meilleure amie frappée ? De celles dont tu n’as plus de nouvelles ? De ta solitude ? Du risque de te prendre ton père dans la gueule d’ici peu ?
Ouais, clairement, il avait deux trois raisons de fuir, la tronche direct dans un verre de whisky.
En fait, dit comme ça, ça fait une sacré tonne de raisons de merdes de ne pas se sentir bien.

« Enfin bref, ça passera. J’aurais juste besoin de faire un petit break là tout de suite tu vois ? Faire un petit tour aux bahamas et ne pas revenir tout de suite. Juste le temps d'encaisser. »

Besoin de lâcher un peu l’affaire. D’arrêter tout l’espace d’une soirée, d’une journée peut-être. D’un coup, l’infidélité ne semble plus si affreuse n’est-ce pas ? Dans le cadre d’un mariage arrangé ? À un autre, sûrement, à lui, si. Ça ne changeait rien tout comme ça changeait tout.

Bref, bois de nouveau quelques gorgées d’eau mon gars, si tu fermes les yeux, tu pourrais toujours imaginer que c’est de la vodka.

« Tu m'suis aux bahamas ?»

T'as pas l'argent pour une course en taxi Alec je te rappelle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 165
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Jeu 22 Nov 2018 - 18:50

Il n’avait pas rechigné à l’option que je lui avais présentée et ça m’avait soulagé. J’effectuais mon travail jusqu’au bout, mais avec les gens bourrés ce n’était pas toujours évident. Certains d’être eux étaient parfois obstinés au point de me faire perdre patience. Celui qui se trouvait en face de moi acceptait le tout sans protestation et même presque avec cœur. C’était une bonne chose. Mon unique but était qu’il rentre à la maison sans être un problème pour lui-même ou les autres. Il avait même affirmé qu’il pourrait me rembourser prochainement pour les dépenses du taxi et même si je ne comptais pas vraiment là-dessus, ça faisait plaisir à entendre. Tant mieux s’il me le rendait. Peut-être qu’il serait dans de meilleures conditions à ce moment-là.

Je lui avais proposé de discuter un peu en attendant que le taxi se pointe. Pas que j’avais nécessairement envie d’entre les raisons pour lesquelles il avait décidé d’ingurgiter autant d’alcool, mais discuter avec une personne extérieure à tout pouvait parfois être bénéfique.

« Ça fait tellement pilier de bar dit comme ça. »
- Mon boulot va plus loin que juste servir des verres.

Et c’était la vérité. Les clients devaient se sentir comme chez eux s’ils l’ont souhaitait qu’ils reviennent. Le bar ne m’appartenait pas et pour être honnête je n’avais jamais été propriétaire de quoi que ce soit mis à part ma moto, mais lorsque je travaillais encore au Gomez’s Station c’était ainsi que mon père m’avait éduqué sur la manière de pouvoir garder sa clientèle. Être à l’écoute et effectuer un bon boulot faisaient partie des tâches, mais si l’on pouvait rajouter un petit plus c’était toujours remarqué. Dans un garage, il suffisait d’un simple clin d’œil de la part d’une jolie fille pour faire revenir certains d’entre eux. Dans un bar, une oreille tendue et attentive pouvait être la bienvenue. Je n’étais pas une psy, mais écouter quelqu’un était loin d’être difficile.

« J’ai été cordialement invité ce matin à l’enterrement d’un ami. Un très bon ami. Et.. à vrai dire.. j’ai perdu pas mal de proches ce mois-ci. Amis, amies plus qu’intime, famille… sans doute celui qui ressemble le plus pour moi à une figure paternelle eeeeeeeet…  et j’ai été marié de force. Bref, ces trente derniers jours ont pas été les plus jouasses de mon existence quoi. »

Je ne m’étais pas attendue à un tel récit. Tout le monde avait ses propres galères. Je nageais dans elles depuis plusieurs mois déjà et je continuais de le faire.

« Enfin bref, ça passera. J’aurais juste besoin de faire un petit break là tout de suite tu vois ? Faire un petit tour aux bahamas et ne pas revenir tout de suite. Juste le temps d'encaisser. »

Le besoin de fuir. Une réaction naturelle et logique après tant de tragédies.

« Tu m'suis aux bahamas ? »

J’eus un petit sourire.

- Si je le pouvais, je le ferais, mais j’ai trop d’obligations ici pour pouvoir partir sur un coup de tête. Mes patrons me tueraient. Surtout avec Halloween qui s’en vient. Et je pense que tu finirais par vouloir être seul afin de pouvoir mieux te centrer sur les récents événements que tu as eus dans ta vie.

C’était du moins comme ça que j’avais réagi. Après la mort des membres du club, j’avais longtemps été seule et franchement cette solitude m’avait fait un peu de bien. De toute manière, j’avais eu quelques soucis de confiance après cet épisode. Merci à ces connards qui se sont introduits dans ma vie sans rien demander.

- Désolée pour les amis que tu as pu perdre et ton mariage forcé. Ça dut être assez difficile d’avoir tout ça à supporter d’un coup. Ça m’étonne que ce truc existe encore d’ailleurs… Enfin j’espère qu’au moins elle ne te mènera pas la vie trop dure.

Je ne connaissais pas les raisons derrière tout ça et je n’avais pas envie de plonger mon nez plus loin. C’était un sujet assez délicat.

- La vie peut vraiment être une salope des fois.

Quoi rajouter d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Mar 27 Nov 2018 - 17:05

« Ça fait tellement pilier de bar dit comme ça. »
- Mon boulot va plus loin que juste servir des verres.

Sincèrement ? Il trouvait ça un peu triste. Faire la conversation avec des gens dont on se foutait totalement juste pour faire du chiffre et s’assurer une clientèle fidèle. Et à vrai dire, avec lui, de l’alcool et des filles suffisait à ce qu’il soit client fidèle. Surtout à l’heure actuelle. Il avait d’ailleurs méchamment écumé les bars du coin lorsqu’il s’était retrouvé ici sans plus aucune nouvelle de ses proches. Forcé de trouver une solution pour Mack, il s’était ensuite calmé, préférant passer ses nuits à chercher une manière de la sortir de là, plongé dans ses réflexions, dans des livres ou dans des conversations animées avec ses colocataires pour trouver un moyen, même mauvais, pour l’aider. Lorsqu’elle avait retrouvé sa liberté, il avait passé la majorité de son temps avec elle. Et puis les habitudes étaient revenues. La recherche de boulot, notamment, l’avait forcé à sortir plus souvent. Et ce jour-là, il n’avait pu faire autrement que de dire bonjour à ses vieux démons. Il cherchait l’oubli, le réconfort. D’ailleurs, il n’avait pas été long à trouver une femme à qui son corps semblait promettre une nuit sympathique. Pourtant, par respect pour Mack, il en était là. Bourré de chagrin, d’angoisse et de regrets, à discuter avec une belle inconnu de ses plaies, sans même la draguer. Les temps changent.

- Si je le pouvais, je le ferais, mais j’ai trop d’obligations ici pour pouvoir partir sur un coup de tête. Mes patrons me tueraient. Surtout avec Halloween qui s’en vient. Et je pense que tu finirais par vouloir être seul afin de pouvoir mieux te centrer sur les récents événements que tu as eus dans ta vie.

Petit rire.

« La solitude c’est pas trop mon truc je crois. »

Pourtant, il était solitaire de base. Comme quoi, il y avait là un paradoxe assez étonnant. Sûrement une sale tendance à fuir la réalité pour se rassurer dans les bras d’une jolie demoiselle !

« C’est con parce qu’halloween aux Bahamas ça doit être sympa… »

Tu dis de la merde.

- Désolée pour les amis que tu as pu perdre et ton mariage forcé. Ça dut être assez difficile d’avoir tout ça à supporter d’un coup. Ça m’étonne que ce truc existe encore d’ailleurs… Enfin j’espère qu’au moins elle ne te mènera pas la vie trop dure.

Petit rire. Comme quoi, le monde des moldus pouvait être bien différent du sien sur certains points. A priori ce genre de choses n’existait plus ici. Ils semblaient tellement en retard sur certaines choses et pourtant plus avancés sur d’autres. Enfin, c’était logique, sans doute. Ceux qui découvraient le monde sorcier devaient d’ailleurs à leur tour trouvé que c’était eux, les sorciers, à être sérieusement en retard. Les familles conservatrices de sang pur en étaient un bon exemple.

« C’est moi qui risque de lui mener la vie dure. Jsuis pas… enfin c’est pas moi qui me suis fait le plus couillonner dans l’histoire quoi. »

Loin de là. Elle se retrouvait avec lui, un type incapable de se prendre en main, d’accepter les changements de sa vie, de s’engager ou même d’accepter l’affection des autres, trop englué dans ses angoisses et ses addictions pour réussir à être simplement quelqu’un de bien qui évitera de faire du mal autour de lui. Non, clairement, il n’était pas le plus à plaindre dans l’histoire. Ça n’était pas lui qui rêvait du prince charmant et se retrouvait avec lui. Ça n’était pas lui qui méritait une merveilleuse vie et se voyait écoper de …. Ça.

- La vie peut vraiment être une salope des fois.
« Ouais, clairement. »

Il ne pouvait dire autrement. Et sincèrement, elle avait tendance à lui faire de belles crasses depuis sa naissance. D’où son intérêt pour les putes justement tient, ça devait rééquilibrer la balance. Ah les expressions étranges, ça donne lieu à des réflexions encore plus bizarres. Laissons ces bonnes dames là où elles sont, à savoir en dehors de cette histoire.

« Bon. »

Le jeune homme était descendu de son tabouret.

« J’vais y aller moi je crois. »

Le taxi ? Sincèrement, il l’avait oublié. Instinctivement, une nouvelle fois, il préférait fuir ses propres démons. Alors qu’après tout… c’était lui qui avait parlé, non ? Tient, il aurait dû aller voir Kezabel, elle était toujours là elle après tout. Et il aurait eu quelqu’un de connu pour discuter. Mais voilà, il fallait croire qu’il n’avait pas ce genre de réflexes : aller voir une amie quand il allait mal et besoin de lâcher sa souffrance. Non, au lieu de ça, il buvait et parlait avec des gens qu’il ne connaissait pas. Pire, avec une moldue à qui il aurait été foutu de dire quelque chose de dangereux. Bref, il valait mieux partir.

Ainsi, déjà, il passait la porte du bar.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 165
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Mer 5 Déc 2018 - 21:48

Nous avions tous nos petits drames et autres soucis qui nous suivaient quotidiennement. La vie et ses diverses embûches pouvaient frapper à tout moment et parfois d’une manière brutale. Perdre mon père, mon oncle et mon frère en même temps avait été difficile à surmonter même que je ne savais pas encore comment je me situais vis-à-vis de tout ça. J’avais arrêté de pleurer, j’avais cessé de passer des nuits blanches à me morfondre sur leur terrible sort, mais je ne les avais pas encore oubliés. D’ailleurs, comment le pourrais-je ? Au fil du temps, cette tristesse s’était transformée en quelque chose qui s’étirait sur le long terme : la vengeance. Même si cette cause était peut-être perdue d’avance, je savais qu’il était mon devoir de faire tout ce que je pouvais pour obtenir justice. Je savais que j’étais sur la bonne voix avec les Inquisiteurs. Et même si les Gomez n’étaient plus là, je parvenais encore à les sentir tout près de moi et je sentais encore leur force dans les moments les plus difficiles. Non seulement celle de ces trois hommes, mais aussi les autres membres du club. Ils avaient tous été à leur manière des pères ou des frères.

Ils seraient tous vengés. Jusqu’au dernier.

Mon interlocuteur n’avait aucune idée de la double vie que je menais. Il n’avait aucune idée de mon passé ou bien de l’acharnement qui me suivait au quotidien. Tout ce qu’il voyait c’était une femme exotique aux allures séductrices et c’était l’image que je voulais projeter.

J’avais souri lorsqu’il avait mentionné qu’Halloween aux Bahamas pouvait être sympa.

- J’imagine qu’ils doivent s’éclater autant que nous. Cette fête est devenue tellement commerciale que c’est difficile de passer à côté. C’est un peu comme Noël.

Mais tout ça était hors sujet. La vérité était qu’il subissait des épreuves dans sa vie : un décès et un mariage. La première était sans aucun doute la plus difficile d’entre toutes et la deuxième pouvait être heureuse si elle était voulue. Chose qui ne semblait pas être le cas.

« C’est moi qui risque de lui mener la vie dure. Jsuis pas… enfin c’est pas moi qui me suis fait le plus couillonner dans l’histoire quoi. »

J’hochai la tête comme si je comprenais. Il y avait forcément beaucoup plus détails qui venaient avec son histoire, mais je préférai ne pas poser de questions. Mon but était bel et bien de passer le temps en attendant que le taxi n’arrive, mais je n’avais pas envie d’ouvrir des portes que je ne pourrais plus refermer. Tout ça ne me regardait pas de toute manière.

« Bon. J’vais y aller moi je crois. »

Il était descendu de son siège et moi je m’étais instinctivement redressée. Avait-il oublié le taxi ? Tandis que je l’observai s’éloigner, je fouillai dans mes poches à la recherche de monnaie. Je comptai rapidement les quelques livres qui me tombèrent sous la main avant de contourner le comptoir. Il avait déjà franchi la porte du bar et j’accélérai le pas avant de me retrouver à l’extérieur de la place.

- Hey ! Lindo ! Tu as oublié ça.

Je fis encore quelques pas pour effacer la distance entre nous et je déposai l’argent dans la paume de sa main.

- Juste au cas où ou tu déciderais d’attendre le taxi. Ça devrait couvrir ta course. Et bonne chance pour tout le reste. Si jamais tu as envie de discuter encore avec une inconnue, tu sais où me trouver.

J’offris un dernier clin d’œil accompagné d’un sourire à mon interlocuteur avant de rebrousser chemin jusqu’au bar. Une fois à l’intérieur, je m’empressai de donner un coup de main aux autres.

Qui sait. Peut-être que nos chemins allaient se recroiser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2214
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   Jeu 6 Déc 2018 - 23:52

- J’imagine qu’ils doivent s’éclater autant que nous. Cette fête est devenue tellement commerciale que c’est difficile de passer à côté. C’est un peu comme Noël.

Un petit sourire tandis qu’elle l’amenait à imaginer ce que les Bahamas pouvaient bien donner à cette époque de l’année. Il était clair que transposer leurs traditions dans un environnement qui n’était pas du tout le leur avait de quoi dépayser. Fêter Noel sur une place, le soleil chaud vous brulant la peau, le sable plus encore, le bruit des vagues, l’odeur des embruns… ça n’avait rien de commun avec l’idée qu’il se faisait de cette fête. Cela dit, Noel chez lui n’avait jamais été particulièrement festif à ses yeux. Poudlard avait changé ça, et ce malgré les Supérieurs. Il devait donc y avoir des lieux où ces fêtes signifiaient autre chose que devoir bien se tenir et supporter les discours assommants d’une famille de balais fourrés profondément. Enfin ! Il se fit la promesse d’aller faire un tour au soleil le 25 du mois de décembre. Ne serais-ce qu’histoire de voir autre chose.

Pour ce qui était de l’aspect commercial de cette fête ? Sincèrement, il s’en foutait comme de sa première chaussette. Sans doute parce que ces fêtes n’étaient pas exactement les mêmes dans le monde magique et moldu et que sa propre expérience lui donnait un avis tronqué sur tout ça. Alors il avait simplement haussé des épaules avec un petit sourire amusé avant de décider de s’en aller. Finalement, il n’avait pas envie de ça. Ce dont il avait envie… c’était sans doute une soirée bien différente avec la jeune femme. Mis à part ça.. il ne voulait ni être seul ni accompagné, ni sobre ni bourré. Bref, il aurait aimé s’effacer et ne s’éveiller qu’une fois la peine et l’angoisse effacées. Mais ça ne serait sans doute pas pour tout de suite. N’écoutant donc que son instinct, il s’était éloigné, oubliant totalement l’histoire du taxi, ses souvenirs se noyant sans doute quelque peu dans l’alcool.

Bientôt, pourtant, elle l’interpelait.

- Hey ! Lindo ! Tu as oublié ça.

Un air surpris et interrogateur s’afficha sur ses traits alors qu’il se retournait et qu’elle le rejoignait, attrapant sa main pour y déposer quelque chose.

- Juste au cas où ou tu déciderais d’attendre le taxi. Ça devrait couvrir ta course. Et bonne chance pour tout le reste. Si jamais tu as envie de discuter encore avec une inconnue, tu sais où me trouver.


Cette fois, ce fut un sourire franc et sincère qui étira ses lèvres et égailla un instant son visage. Il n’était pas des plus joyeux ce soir et pourtant, pouvait être d’une très bonne compagnie en temps normal et ça devait s’apercevoir à l’instant.

« Merci, j’te revaudrai ça, promis. Enfin, j’vais écrire ça quelque part sur mon bras avant de l’oublier dans les méandres d’une gueule de bois probable ! Et fait gaffe, j’oublierai pas la proposition, ça c’est certain ! »

Au clin d’œil, il répondit en miroir avant de lui faire un signe et de sortir de l’établissement, fourrant ses mains dans ses poches pour s’éloigner dans la nuit.

Le lendemain, il se réveillerait en effet avec deux trois instructions inscrites sur le bras gauche. De quoi ne pas oublier de retourner voir la jolie barmaid un de ces quatre.

Spoiler:
 

- Topic fini -

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I Need a Drink - Alej   

Revenir en haut Aller en bas
 
I Need a Drink - Alej
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drink me (Solo, Duo, Groupe)
» I drink beer because no great story started with someone eating a salad. | Nathaniel
» Drink to forget [Livre 1 - Terminé]
» Drink up baby, Drink up with me ◊ Oksana
» Drink with or without me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres :: ─ Soho.-
Sauter vers: