AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alien on board - Adrianna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Alien on board - Adrianna   Jeu 20 Sep 2018 - 12:52

6 octobre

Le match avait eu lieu la veille. Rien de mieux pour redonner un peu de pèche à la jeune femme. Ces lettres qui s’illuminent, cette combativité qui pulsait toujours dans leurs veines. La belle avait fait la fête toute la soirée, profitant de cette ambiance qu’elle chérissait profondément. Bien que la bouche et l’esprit emplâtrés, la jeune femme s’était réveillée avec une profonde envie de prendre l’air et de remonter sur son balais. Ça faisait un moment que le cœur n’y était plus tellement elle avait rattaché la sale impression que le Quidditch ne serait plus qu’une manière d’amuser leurs geôliers. Cette journée lui avait prouvé que ça n’était pas le cas. C’était même devenu dans son esprit un symbole de résistance. Alors elle avait besoin de nouveau de retrouver ses sensations avec un plaisir libéré. Et puis, ça lui ferait sans doute du bien. Ces derniers temps, elle se sentait sans arrêt mal au réveil, un peu d’air frais et d’activité lui éclairerait sans doute les sens et ferait du bien à son corps un peu trop enfermé. Après tout, elle avait un peu cessé de courir depuis quelques semaines, ça devait être lié. Oui, du bon air, voilà ce qui lui manquait.

Bien sûr, il y aurait des répercutions, et les équipes seraient sans doute soupçonnées, mais à l’heure actuelle, elle s’en foutait intégralement.

Se redressant avec peine, la jeune femme avait prit le temps de se rincer, mettre des vêtements confortables, et de sortir en douce, prenant au maximum les passages secrets et se déplaçant le plus furtivement possible. Il était encore sans doute trop tôt pour les Supérieurs et elle ne souhaitait pas s’attirer d’ennuis de ci bon matin. Les voyant agglutinés dans le hall, en pleine discussion manifestement animée, la jeune femme avait décidé de remonter. Ils avaient sans doute à la recherche des fautifs concernés par les événements de la veille. Autant ne pas se faire remarquer tout de suite.
Direction donc les étages. Bientôt, elle se jetait dans le vide, d’une fenêtre, retrouvant les sensations de son premier vol en compagnie d’Enzo. Un grand sourire ne tarda donc pas à s’afficher sur son visage.

Petit tour du côté du terrain. Les Supérieurs avaient déjà ratissé la zone la veille ; il n’y avait donc plus rien à voir ici ; les lieux étaient donc tout à fait vides. Bien sûr, on pouvait se dire que les coupables pouvaient revenir sur les lieux du crime mais… 1 : quel intérêt à l’heure actuelle. 2 : que viendrait faire une joueuse de quidditch concernée par le prochain match sur un terrain d’entraînements ? S’entrainer pardi ! Jusque là : logique. Rien de bien suspect.

La jeune femme s’était donc échauffée, luttant contre une nausée de plus en plus présente, et ce ne fut pas le réveil musculaire qui vint la soulager.
Avec un grand soupire, elle se décida finalement à remonter sur son balai pour décoller. Là haut, au moins, elle ne ressentait plus rien que la jouissance de la liberté.

Et la voilà donc partie pour des accélérations, des prises de vitesses, des piquets, des redressés, des pirouettes et de grandes valses dans les airs. Elle y était à l’aise et s’était révélée très rapidement être bonne à ce petit jeu, contrairement à tout autre chose qui pu avoir trait à la magie. Oui. Oui mais aujourd’hui ça n’allait pas. Il y eu la pirouette de  trop. Redressant soudainement, sentant le malaise arriver, elle avait foncé vers le sol, se jetant de balai dans un atterrissage très mal maîtrisé pour elle. L’instant suivant, elle vomissait trippes et boyaux au sol.

Trop d’alcool la veille ?
La fatigue ?
Le mal de l’air ?

Depuis deux semaines ?! Quelque chose clochait. Mais il lui faudrait un peu d’aide pour s’en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Ven 28 Sep 2018 - 17:46

- Écoute il faut qu’on se parle et c’est vraiment important. Depuis la dernière fois qu’on s’est vus… Tu te souviens de notre dernière conversation ? De la manière dont j’ai agi ? Tu m’as pas trouvé un peu arf.

Je secouai la tête avant de pousser un profond soupir. Mon reflet projetait une fille qui n’était pas en pleine possession de ses moyens. Je regardais une gamine qui ne savait pas comment s’y prendre même si elle avait passé la dernière heure à se faire des monologues à elle-même. J’avais beau essayer plusieurs tactiques, réviser différentes phrases, absolument tout me semblait forcer ou incompréhensible. Il n’était pas imbécile. Il comprendrait au moment venu. En attendant, je ne voulais pas passer pour une idiote de mon côté même si c’était déjà perdu d’avance. Il me verrait toujours comme cette fille ratée ou paumée, peu importe ce qui sortirait de ma bouche. Je fermai les yeux sur mon reflet. Peut-être que de réfléchir à sa sale gueule m’aiderait à avoir un peu plus d’inspiration et de contenu. Tout doucement, son image se forma dans mon esprit. Il était là dans son habituel costume venant des Serdaigles. Ses cheveux parfaitement bouclés volaient doucement au vent. Ses yeux verts et perçants semblaient être capables de voir à travers mon âme. Et que dire de son sourire parfait qui me donnait envie de…

J’ouvris brutalement les yeux et constatai mon air surpris dans la glace. Je pointai un index accusateur sur l’Adrianna qui me faisait face.

- T’as un sérieux problème mental ma fille. Il est temps que tu ailles te faire soigner !

J’étais carrément en train de devenir folle. Cette histoire allait avoir raison de moi et il était temps que j’y mette un frein. Il fallait que je trouve Connor Tveit, que je lui foute une bonne droite et qu’on arrête d’en parler. Motivée par ce nouveau regain de confiance, j’attrapai mon manteau et mon écharpe qui traînaient sur mon lit avant de sortir de mon dortoir d’un pas déterminé.

C’était encore très tôt le matin et mon premier arrêt fut dans la grande salle. Un coup d’œil en direction de la table des bleus m’indiqua que Connor manquait à l’appel. Mes pas me guidèrent donc à l’extérieur du château et je marchai en direction du stade de Quidditch, là où tout avait commencé. Si ça trouvait, il allait être là à faire le mariole sur son balai sur le terrain ou bien à étudier dans les gradins. Lorsque j’arrivai sur place, je vis quelqu’un voler dans les airs, mais la longue crinière blonde m’indiqua que ce n’était pas la personne que je cherchais. J’allais faire demi-tour lorsque je vis la personne descendre à une vitesse fulgurante vers le sol avant de se mettre à vomir.

D’instinct, je commençai à courir dans sa direction. Lorsque j’arrivai à sa hauteur, il y avait déjà un beau tas de dégueulis sur l’herbe fraîchement coupée.

- Ouhlala… Est-ce que ça va ?

Bien sûr que non ça ne va pas Einstein.

- Ah merde je crois que tu en as dans les cheveux…

D’un air désolé, je pointai une mèche de cheveux qui s’était malheureusement trouvée dans la trajectoire du projectile mou et putride. Je fouillai dans mes poches avant de sortir un paquet de mouchoirs à la malade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Ven 28 Sep 2018 - 18:10

Sovahnn s’était découvert une habileté assez inhabituelle pour le vol en balais. La miss catastrophe dans toutes les autres matières semblait se rattraper dès qu’elle décollait du sol. Voler lui semblait plus naturel que courir : et heureusement ! Car ce jour-là, elle se serait sans doute prit le sol si ça n’avait pas été le cas. La nausée s’était emparée d’elle brutalement, passant par-dessus l’impression de prendre un bol d’air salvateur. Finalement, les quelques vrilles qu’elle avait fait n’avaient pas été salutaires pour son impression générale de malaise. Sans blagues ma fille ! Tournoyer dans les airs, ça n’est pas bon quand on a une gastro : première nouvelle ! Ainsi, de loin, les arabesques qu’elle avait dû effectuer ainsi que son piqué vers le sol devaient avoir quelque chose d’anarchiques bien qu’à peu près maîtrisé. Ce fut donc couverte de boue mais indemne que la jeune femme et son vertige nauséeux avaient atteints la terre ferme.
Elle n’avait pas résisté longtemps et, déjà, les mains plantées dans l’herbe du terrain, la nausée avait prit le dessus.

- Ouhlala… Est-ce que ça va ?

Elle avait entendu quelqu’un accourir mais, là, franchement, Sovahnn n’avait pas osé lever les yeux pour voir qui se précipitait vers elle. Le souffle court, elle ferma les yeux une seconde, persuadée qu’elle allait basculer sur le côté. De toute évidence : voler avait été une idée de merde. Une belle belle idée de merde. Vol + nausée = déconseillé. C’est noté.
Se contentant d’un signe de tête, la blondinette avait signifié à la nouvelle arrivante que : non, là, c’était pas la fête.

- Ah merde je crois que tu en as dans les cheveux…

Lâchant un gémissement de dégout, la jeune femme sentait pourtant que les vagues passaient un peu. Juste un peu. Inspirant profondément, elle était restée une nouvelle seconde là, immobile, par précaution, avant de se redresser, attrapant la mèche incriminée entre deux doigts, l’éloignant d’elle en se laissant tomber sur son séant.

« Putain dégueu… »

L’attrapeuse lâcha un long soupire doublé d’une belle grimace en se tournant vers la nouvelle arrivante qui fouillait déjà ses affaires pour lui tendre un mouchoir.

« Oh merci c’est sympa Adrianna ! »

Nouvelle grimace en tentant de nettoyer la mèche blonde souillée qui pendait mollement.

« La vache je ne pensais pas avoir bu autant hier soir, c’est dingue… »

Une nouvelle fois, la belle inspirait profondément, fermant les yeux sur une nouvelle vague nauséeuse. Il lui semblait qu’elle tanguait, elle qui n’avait jamais été sujette aux maux de mer ou de l’air. C’était un comble pour elle non ?

« Désolée que tu ais vu ça ! J’ai dû choper un truc, ça fait un moment que je traîne ça. »

Une nouvelle interjection peu flatteuse était passée entre ses lèvres alors qu’elle s’essuyait les lèvres en grimaçant avant de se décaler un  peu pour s’éloigner du petit amas acide.

« T’as pas croisé de Supérieurs en venant ici ? »

Toujours penser aux essentiels en tant d’occupation !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Ven 5 Oct 2018 - 1:29

Je devais absolument profiter de ce regain d’énergie et de confiance afin de confronter mes petites peurs idiotes. J’avais peur qu’il me rie au nez et j’étais terrorisée à l’idée qu’il me balance un tas d’insultes à la tronche. Connor n’était pas reconnu pour être un gentil garçon et il était encore moins charmant. En vérité, j’appréhendais beaucoup sa réaction et encore plus sa réponse. C’était pourtant une question toute simple, mais elle entraînait une véritable tempête avec elle. Ma frustration passagère était donc parfaite pour surpasser ces petites frayeurs et aller chercher mes quatre vérités. Il était plus que temps que cette histoire se termine, et ce pour mon bien-être personnel. Mais au lieu de cela, je fis une rencontre plutôt étonnante qui me fit presque aussitôt oublier Connor. Sovahnn était sérieusement malade en plein milieu du terrain de Quidditch et je n’avais pas pu m’empêcher de courir à son secours.

« Putain dégueu… »

La pauvre. C’était déjà un malheur d’être malade de cette manière, il avait fallu qu’en plus elle en aille dans les cheveux. Je m’étais aussitôt empressée de lui fournir des mouchoirs nécessaires en attendant un lavage bien en profondeur. Mine de rien, ça allait certainement dégager un « agréable parfum » tout au long de la journée.
Aheum.

« Oh merci c’est sympa Adrianna ! »
- Mais il n’y a pas de quoi.

Je l’observai tandis qu’elle s’était attelée à la tâche. Si elle avait une rechute, j’avais aussi des élastiques à cheveux supplémentaires dans mes affaires. Histoire de préserver le reste de sa tête. J’étais toujours prête à toute éventualité. On ne savait jamais sur quoi on pouvait tomber et elle en était la preuve vivante même si j’aurais souhaité qu’elle soit dans de meilleures conditions.

« La vache je ne pensais pas avoir bu autant hier soir, c’est dingue… »
- T’inquiète. Ça aurait pu arriver à n’importe qui.

J’offris un sourire chaleureux à la Poufsouffle. Nous avions tous eu besoin de nous décontracter un peu et les soirées remplies d’alcool avaient été plutôt rares depuis qu’ils étaient réapparus. Le premier match de Quidditch avait été une excellente manière de se laisser un peu aller en plus d’être une bonne raison de festoyer. Je n’avais pas bu jusqu’à me rendre malade, mais assez pour me rendre légèrement comateuse.

« Désolée que tu ais vu ça ! J’ai dû choper un truc, ça fait un moment que je traîne ça. »

Je tiquai à sa dernière phrase. Si ça faisait un moment qu’elle traînait ces nausées, ce n’était probablement pas dû à la boisson. À moins qu’elle boive tous les soirs. Peut-être faisait-elle une intoxication alimentaire ? Ce n’était pourtant qu’une simple affirmation, mais mon esprit commençait déjà à tourner pour trouver une solution probable.

« T’as pas croisé de Supérieurs en venant ici ? »
- Pour être honnête j’ai pas… J’ai pas vraiment remarqué, mais il me semble que l’entrée du château était déserte. Ou peut-être pas. Je me souviens pas. En tout cas j’en ai pas vu sur le terrain ça c’est certain.

Mon esprit avait été trop obnubilé par Connor pour que je jette un coup d’œil aux alentours. C’était d’ailleurs un défaut de ma part. Je devais faire beaucoup plus gaffe, surtout après l’événement qui avait eu lieu après le match. Je devais cesser d’être tête en l’air et faire comme si le monde autour de moi n’existait pas. Mais bon ça serait pour plus tard.

- Tu as ce genre de nausées depuis un moment tu dis ? Excuse-moi je ne veux pas entrer comme sa dans ta vie privée, mais… est-ce que ta dernièrement mangé un truc que tu n’avais jamais essayé avant ou quelque chose de moins… frais ?

C’était quasiment impossible vu que les elfes de maison avaient toujours préparé les repas avec une grande attention, que les Supérieurs soient là ou pas. Enfin, elle pouvait très bien manger des trucs qu’elle avait reçus provenant de l’extérieur du château ou qui avait été concocté par quelqu’un d’autre.

- Tu fais peut-être une intoxication alimentaire ou quelque chose du genre… Ces nausées ont commencé quand d’après toi ?

Dr Ribisi-Benigni j’écoute !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Ven 5 Oct 2018 - 11:43

Ce n’est jamais drôle d’être malade ainsi. Entre l’une qui vomissait trippes et boyaux et la seconde qui s’entichait d’une personne exécrable… disons que si elle l’avait sut, Sovahnn aurait préféré sa situation. Malgré même tout ce qu’elle risquait d’impliquer. Mais à l’heure actuelle, pour elle, il s’agissait juste d’une maladie quelconque ou d’une réaction physiologique bizarre à la soirée de la veille. Ou à autre chose… mais elle était loin de se douter de ce qui se tramait. Si la jeune femme avait été dans le coma pendant une grande partie de son adolescence, elle avait fait ses expériences à vitesse grand V dès son réveil. Un peu inconsciente, elle s’était jetée sur tout ce qui pouvait la faire se sentir en vie, toutes les émotions fortes, les idées stupides mais intenses. Alors bien sûr, elle avait été rapidement bien entourée et avait sut s’adapter à sa nouvelle vie et à son corps d’adulte qu’elle avait doucement apprit à maîtriser, à sculpter, à forcer… mais il lui manquait sans doute quelques infos. Peut-être était-elle inculte sur certains points. Ou naïve. Toujours était-il qu’elle n’avait pas réagit d’elle-même. Elle avait remercié Adrianna, avait sourit quand elle lui avait dit que ça pouvait arriver à n’importe qui, ce qui en cette période troublée était tout à fait exact mais, surtout, elle n’avait pas particulièrement réagit à ce qui avait fait tiquer sa collègue. Pourtant n’importe quelle femme aurait dû ressentir une décharge d’adrénaline à cette idée. Malade tous les matins depuis un moment. Pire : d’autres symptômes venaient s’ajouter à ce qui aurait dû être une évidence pour elle. Mais ça ne l’était pas. On ne le lui avait sûrement pas assez répété, martelé. Ainsi, elle n’avait même pas remarqué le trouble de la Gryffondor.

« T’as pas croisé de Supérieurs en venant ici ? »
- Pour être honnête j’ai pas… J’ai pas vraiment remarqué, mais il me semble que l’entrée du château était déserte. Ou peut-être pas. Je me souviens pas. En tout cas j’en ai pas vu sur le terrain ça c’est certain.
« C’est déjà ça. T’as sérieusement pas fait gaffe ? Tu sais que je suis passée par la fenêtre pour les éviter. Ils campaient dans le hall. Je pense qu’ils cherchent à comprendre ce qu’il s’est passé hier. »

Et elle espérait profondément que certains seraient laissés tranquilles. Zach et Jordane en priorité. Il était clair que les deux jeunes gens pouvaient très vite se retrouver dans le collimateur des Supérieurs et ce type d’évènements pouvaient les y précipiter bien vite. Elle s’inquiétait donc tout naturellement pour eux, en se forçant à oublier qu’elle n’avait jamais été très transparente face aux Supérieurs non plus. Pour l’instant, la jeune femme n’avait pas croisé de têtes connues et se sentait encore en relative sécurité. Cela ne durerait peut-être pas.

- Tu as ce genre de nausées depuis un moment tu dis ? Excuse-moi je ne veux pas entrer comme sa dans ta vie privée, mais… est-ce que ta dernièrement mangé un truc que tu n’avais jamais essayé avant ou quelque chose de moins… frais ?

La question de la jeune femme l’avait sortie de ses réflexions.

« Hm ? Nan… je ‘sais pas. Je ne crois pas. Rien de particulier, juste ce que les elfes nous servent aux repas ou en dehors. »

Non, elle ne s’était pas interrogée. C’était certes de plus en plus embêtant mais jusqu’ici elle n’avait pas été réellement malade. En même temps, jusque là elle n’avait pas été s’amuser à faire des pirouettes dans le ciel avec la nausée profonde qui l’étreignait.

- Tu fais peut-être une intoxication alimentaire ou quelque chose du genre… Ces nausées ont commencé quand d’après toi ?

Sovahnn avait mis une seconde à répondre, réfléchissant un instant pour resituer les faits.

« J’en sais rien, une semaine ou deux, j’ai pas forcément fait gaffe. Je ne dors pas assez et je mange n’importe comment ces derniers temps, ça doit pas aider. »

Je te raconte pas le nombre d’envies de chocolat chaud et de fruits qui avaient pu la prendre ces derniers temps jusqu’à la faire débouler dans les cuisines pour manger un petit quelque chose qui la fasse plus saliver que le repas initialement prévu.
Petit froncement de sourcils.

« Pourquoi ? »



« Il y a une épidémie ou un truc du genre ? J’ai pas pensé à aller voir Maxence, c’est pas grand-chose, je suis juste un peu barbouillée… et faire des saltos sur balais dans cet état n’était pas l’idée du siècle j’avoue. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Mer 10 Oct 2018 - 0:17

Sovahnn m’avait avoué qu’elle était littéralement passée par une fenêtre afin d’éviter d’être vue par les Supérieurs. Pas étonnant qu’elle fut surprise par ma réponse un peu brouillonne lorsqu’elle m’avait posé la question. Des Supérieurs semblaient hanter le hall d’entrée et j’étais sois passé sous leur nez, soit ils avaient décidé de me foutre la paix parce que j’avais été victime d’une fouille de sac après le match. Aucune de ces deux options ne me semblait plausible. Peut-être qu’ils avaient voulu me tendre un piège en me laissant sortir incognito ? J’espérais que ce ne soit pas le cas, mais avec eux, il fallait s’attendre à toutes éventualités. Pour l’instant, personne n’était visible à l’horizon et je pouvais donc débuter mon petit interrogatoire avec Sovahnn. Je commençai d’abord par lui demander si elle avait mangé autre chose que ce que les elfes nous donnent.

« Hm ? Nan… je ‘sais pas. Je ne crois pas. Rien de particulier, juste ce que les elfes nous servent aux repas ou en dehors. »

D’accord. Ça au moins c’était clair. Pas de trucs reçus de l’extérieur, pas de nourriture trouvée en dessous du lit ni rien dans le genre. Je pouvais donc éliminer l’alternative de l’intoxication alimentaire, ce qui n’était pas une mauvaise chose en soi. Et depuis combien de temps Sovahnn avait-elle ces nausées ?

« J’en sais rien, une semaine ou deux, j’ai pas forcément fait gaffe. Je ne dors pas assez et je mange n’importe comment ces derniers temps, ça doit pas aider. »

Je tiquai une fois de plus sur le temps qu’elle mentionna. Une semaine ou deux ? C’était quand même assez long pour un petit mal de cœur passager. Après ça pouvait arriver à tout le monde d’être malade une fois comme ça, sans explication apparente, mais de là à endurer ce truc durant dix ou quatorze jours c’était assez intense. Il était certain qu’avoir un rythme de vie plus ou moins équilibré n’était pas un must pour la santé, mais à ce point-là ?

« Pourquoi ? »
- Je suis juste un peu curieuse.

Curiosité sans doute mal placée, mais c’était quand même étrange. Je n’avais aucun talent en médecine et j’avais encore moins la carrure d’une simple apprentie, mais mon cerveau travaillait à vive allure. C’était comme si je venais de me donner un défi personnel de trouver ce qu’avait Sovahnn.

« Il y a une épidémie ou un truc du genre ? J’ai pas pensé à aller voir Maxence, c’est pas grand-chose, je suis juste un peu barbouillée… et faire des saltos sur balais dans cet état n’était pas l’idée du siècle j’avoue. »
- Il est certain que si tu te sentais déjà un peu nauséeuse ce n’était pas la meilleure des idées… Il se pourrait qu’il y ait une épidémie de gastro ou un truc dans le genre, mais tu serais complètement KO, je pense. Pour l’avoir eu quelques fois, je faisais beaucoup de fièvre et j’étais tout simplement incapable de bouger de mon lit ou de la toilette lorsque c’était nécessaire. Et puis… Tu aurais sûrement vu des gens de ta maison malade aussi… C’est quelque chose qui s’attrape assez facilement malheureusement.

Dans tous les cas, s’il y avait vraiment un truc qui courait je n’étais pas au courant. Peut-être était-elle mieux d’aller rendre une petite visite à l’infirmerie. Sans doute qu’ils seraient plus à l’affût de ce genre de maux. Autrement… Une autre option me venait en tête. C’était un sujet plus délicat et donc l’aborder n’était peut-être pas la meilleure des idées, mais juste au cas…

- Et hum… Comme je t’ai dit plus tôt je ne veux pas entrer dans ta vie personnelle, mais… Tu as une vie sexuelle active ? Je ne dis pas ça avec un jugement, mais une nausée matinale qui dure depuis une semaine ou deux… Et puis t’as pas des envies soudaines de manger des trucs que tu ne mangerais pas habituellement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Mer 10 Oct 2018 - 11:25

« Pourquoi ? »
- Je suis juste un peu curieuse.

Une curiosité qui l’inquiétait un peu à vrai dire. Non pas pour le fait qu’Adriana soit curieuse, ça, ça ne posait absolument aucun problème. Mais la belle blonde un peu naïve s’inquiétait soudainement de ce qui pouvait faire tiquer ainsi la jeune femme. Si elle réagissait comme ça, Sovahnn se disait que ça n’était sans doute pas innocent… et certainement pas juste une question de curiosité soudaine. A moins qu’elle se destine à être magicomage et qu’elle se passionne pour les diagnostiques, ce qui ne semblait pas être le cas. Ainsi, elle lui avait demandé s’il y avait quelque chose qui attirait ainsi son attention, une épidémie, quelque chose du genre. Après tout, ils avaient bien eu une attaque à l’empoisonnement, il pouvait très bien y avoir une autre offensive du genre non ?
Non, elle n’était pas DU TOUT sur la même longueur d’onde qu’Adriana et ne se doutait pas du tout de ce qui allait lui tomber dessus.

« Il y a une épidémie ou un truc du genre ? J’ai pas pensé à aller voir Maxence, c’est pas grand-chose, je suis juste un peu barbouillée… et faire des saltos sur balais dans cet état n’était pas l’idée du siècle j’avoue. »
- Il est certain que si tu te sentais déjà un peu nauséeuse ce n’était pas la meilleure des idées… Il se pourrait qu’il y ait une épidémie de gastro ou un truc dans le genre, mais tu serais complètement KO, je pense. Pour l’avoir eu quelques fois, je faisais beaucoup de fièvre et j’étais tout simplement incapable de bouger de mon lit ou de la toilette lorsque c’était nécessaire. Et puis… Tu aurais sûrement vu des gens de ta maison malade aussi… C’est quelque chose qui s’attrape assez facilement malheureusement.
« Oui c’est vrai. »

Mais après tout, ça pouvait être quelque chose de magique qu’elle ne connaissait pas non plus. Et dans ce cas, elle se trouvait complètement naïve sur le sujet. Oui parce que des gastros, elle en avait eu également, on n’y échappe pas ! Mais elle pouvait aussi avoir quelque chose qu’elle ne connaissait pas non ?
Mais la prise de parole qui avait suivit n’avait pas été  pour la rassurer.

- Et hum… Comme je t’ai dit plus tôt je ne veux pas entrer dans ta vie personnelle, mais… Tu as une vie sexuelle active ? Je ne dis pas ça avec un jugement, mais une nausée matinale qui dure depuis une semaine ou deux… Et puis t’as pas des envies soudaines de manger des trucs que tu ne mangerais pas habituellement ?


A chaque phrase, Sovahnn s’était décomposée un peu plus. Le sang quittant son visage, la faisait apparaître définitivement verdâtre.
Douche froide.
C’est ce genre de moment où, en quelques mots, une personne est capable de totalement renverser votre existence. Le cœur de la jeune femme s’était mis à battre à la chamade et elle avait dû se retourner, de nouveau prise d’une forte nausée.

Il lui fallu un moment avant de reprendre son souffle et de se lever pour marcher un peu et se calmer.

« Atten-ten-ten-ten-tend. T’es en train de me dire que j’suis enceinte là ?! »

Palpitations bonjour.

« Je peux pas je… c’est pas possible ! »

La jeune femme avait explosé d’un grand rire, incapable d’accepter une telle éventualité.

« Enfin, si ; j’suis active mais je… Oui, j’ai… »

Pupilles dilatées.
Oui, j’ai des envies particulières.
Non.
Non non non non.

« Nan, tu déconnes complètement, je dois avoir chopé un truc. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Dim 14 Oct 2018 - 16:53

Je ne savais pas pourquoi, mais j’étais réellement déterminée à trouver la cause du mal-être de Sovahnn. Elle ne m’avait jamais demandé de le faire, mais c’était devenu ma petite mission personnelle. Après tout, ça relevait d’un certain mystère. Pas d’épidémie de quoi que ce soit, pas d’attaques récentes liées à la nourriture… Et une cuite ne pouvait pas durer deux semaines. Rendue là c’était un cas pour aller à l’hosto. Non le cas de Sovahnn semblait être étiré sur du long terme, mais sans affecter autre chose dans sa santé générale. Enfin avoir mal au cœur n’était jamais agréable en soi, mais elle n’avait pas mentionné avoir des migraines, de la fièvre, être prise d’insomnie… Il était vrai que je ne lui avais pas posé de question là-dessus parce qu’au premier coup d’œil elle semblait bien aller et donc du coup je « supposais » que c’était le cas, mais surtout parce qu’une nouvelle idée m’était venue en tête. C’était un sujet particulièrement délicat à apporter, surtout que je ne connaissais pas beaucoup Sovahnn. J’avais donc introduit ma nouvelle conclusion plus ou moins subtilement et je vis ma camarade se décomposer devant moi comme si elle faisait le lien entre mes paroles et ses aventures personnelles.

Et de mon côté je me sentis mal d’avoir amené le sujet dans la conversation.

« Atten-ten-ten-ten-tend. T’es en train de me dire que j’suis enceinte là ?! »
- N-non…
« Je peux pas je… c’est pas possible ! »

Ne sachant pas trop quoi répondre, j’offris un regard inquiet à Sovahnn. Je voulais la rassurer en lui disant que ce n’était qu’une hypothèse, mais c’était peut-être la vraie réalité. Après tout je ne savais pas ce qu’elle faisait de ses soirées ni comment elle gérait ses relations personnelles. Bien entendu je ne la jugeai absolument pas, mais je n’étais pas au courant de tout non plus.

Elle se mit à rire et j’affichai un air surpris. Ça semblait être du déni complet, mais peut-être que je me trompais.

« Enfin, si ; j’suis active mais je… Oui, j’ai… »

Envie de manger des trucs inhabituels… ?

« Nan, tu déconnes complètement, je dois avoir chopé un truc. »
- Mais oui absolument, t’inquiètes pas.

J’eus un petit rire inconfortable.

La vérité c’était qu’il était trop tard pour faire marche arrière. Aussi bien dans mes spéculations que dans sa situation à elle. Je me sentais embarrassée et de son côté elle était complètement paniquée. Et avec raison. J’veux dire… Être enceinte c’est quelque chose de beau et de magique, mais l’être à Poudlard c’était autre chose. Avec les Supérieurs et tout ça, ça allait être difficile à gérer, mais à cacher aussi.

Un petit silence s’installa et j’avais baissé les yeux sur l’herbe encore verte en dépit du froid qui avait déjà débarqué. Il n’y avait pas grand-chose à faire si ce n’était que d’apporter un peu de mon soutien.

- Si jamais tu… Si jamais tu as besoin d’aide ou que tu as besoin de parler, je suis là.

J’avais fini par relever mes yeux lentement vers elle. Je n’osais pas lui poser des questions à savoir qui pourrait être le père, à quand remontait sa dernière relation… En cas de doutes elle pouvait toujours aller consulter l’infirmier qui aurait sûrement des tests à lui proposer pour tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Dim 14 Oct 2018 - 20:40

A panique était montée comme ça, d’un coup, sans même qu’elle la voit venir. Sa gorge s’était serrée, ses pensées, embrouillées. Non, Adriana ne pouvait pas sous –entendre ça, ça n’était simplement pas possible. Il y avait erreur. Oui, bien sûr, elle avait des relations, et alors ? Elle prenait une potion pour éviter ce genre de désagrément. Ça et la protection magique… enfin, parfois. Donc ça ne pouvait pas être ça, n’est-ce pas que ça ne pouvait pas être ça ?! D’ailleurs Adriana elle-même lui avait dit que, non, ça n’était pas ce qu’elle disait. Alors ça n’était pas ça, voilà tout. Il n’y avait pas de raisons. Pas elle plus qu’une autre.

Sovahnn s’était levée, avait marché, tremblé, s’était presque ébrouée, débordant d’une énergie soudaine et incontrôlable. La connaissant, il fallait d’ailleurs s’attendre à ce qu’elle ne tarde pas à courir vers une destination inconnue. C’était un risque à connaître.

« Nan, tu déconnes complètement, je dois avoir chopé un truc. »
- Mais oui absolument, t’inquiètes pas.

Oui, elle l’avait un peu envoyée sur les roses, c’était un fait. Mais elle ne pouvait pas y croire, la Gryffondor ne pouvait qu’être en tort, ça ne pouvait être autrement. Pourquoi ce serait le cas maintenant et pas une autre fois d’ailleurs ? Ça faisait des années que la jeune femme était active maintenant ! Pas très active, certes, mais assez pour que ça ait pu arriver avant. Alors, oui, elle se sentait en sécurité – relative, bien sûr : les Supérieurs, tout ça… - et n’avait pas imaginé une seconde qu’une telle chose puisse arriver.

- Si jamais tu… Si jamais tu as besoin d’aide ou que tu as besoin de parler, je suis là.

C’était le pire de tout et cette proposition arracha une grimace énorme à Sovahnn qui arrêta de faire les cents pas devant la jeune femme. Il lui sembla comprendre qu’Adriana voulait mettre fin à la conversation, lui intimant d’aller… d’aller quoi d’ailleurs ? Vérifier ça ? Elle ne savait même pas comment faire !!

« Attends, non, surtout ne me laisse pas ! Je peux pas… je peux pas je peux pas je peux pas… »

Ça n’était pas en répétant ça qu’elle ferait avancer le schmilblick, elle en était consciente, mais ça buguait niveau carafon.

« Comment… C’est quoi les autres symptômes, et comment on fait pour savoir ici dans votre monde et .. putain j’en sais rien, j’ai jamais eu personne pour m’expliquer tout ça moi. Oh merde, c’est de ma faute c’est ça ? Qu’est-ce que j’ai fait ?! »

Les mains jointes devant son regard horrifié, la jeune femme se prenait en pleine poire un trop grand nombre de lacunes de son éducation sexuelle. Elle avait fait une bêtise, c’était forcé. Surtout si ce qu’elle disait s’avérait vrai. C’était forcément de sa faute. Non non, ça ne se pouvait pas. C’était une fausse frayeur. Ça existait ça non ? Oui, il n’y avait pas moyen… c’était forcément une erreur.

« C’est juste pas possible, c’est une gastro… C’est quoi les symptômes ?! »

T’as déjà posé cette question bichette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Mer 17 Oct 2018 - 2:03

Sans le vouloir, j’avais réveillé un torrent. Sovahnn était passée de la fille recroqueviller à se vomir les tripes sur le sol à celle qui faisait les cent pas devant moi. Elle était bouleversée, paniquée et troublée : il ne fallait pas être un devin pour le voir et le ressentir. De mon côté, je ne pouvais m’empêcher de sentir une pointe de culpabilité. J’étais celle qui avait amené cette hypothèse et même si sa réaction ne mentait pas sur le fait que ça pouvait bel et bien être la cause de son mal-être, je n’aimais pas la voir dans cet état. Je n’aimais pas penser que j’étais celle qui l’avait mis dans cet état.

« Attends, non, surtout ne me laisse pas ! Je peux pas… je peux pas je peux pas je peux pas… »
- Non je ne vais nulle part, t’inquiète pas.

J’avais levé les deux paumes devant elle comme si je tentais de me rendre. La vérité était que moi-même j’ignorais comment gérer tout ça. Je n’étais pas celle qui était dans cette situation, mais je ne savais pas plus comment l’aider. Je n’avais jamais eu de mère qui m’avait parlé de tout ça : c’était mon père qui m’avait plus ou moins fait un cours 101 maladroit.

« Comment… C’est quoi les autres symptômes, et comment on fait pour savoir ici dans votre monde et .. putain j’en sais rien, j’ai jamais eu personne pour m’expliquer tout ça moi. Oh merde, c’est de ma faute c’est ça ? Qu’est-ce que j’ai fait ?! »
- Mais non voyons ! Tu n’as rien fait de mal et tu n’as rien à te reprocher crois-moi !

C’était la vérité. Il n’y avait rien de plus naturel que d’avoir une relation sexuelle. Nous avions tous des désirs à un moment ou à un autre. Et puis… Ça pouvait arriver des accidents. J’en étais la preuve vivante. J’étais moi-même une enfant non désirée, non prévue et pourtant j’étais bel et bien là. Je n’avais simplement pas eu la famille rêvée, mais j’avais survécu aux côtés de mon père sans trop de problèmes.

« C’est juste pas possible, c’est une gastro… C’est quoi les symptômes ?! »
- Attends… Calme-toi s’il te plaît. Paniquer ne fera qu’empirer les choses.

Je l’attrapai par les épaules afin d’être capable de mieux capturer son regard. Je commençai alors de profondes inspirations afin de les relâcher en douces expirations tout en lui faisant de légers signes de tête pour qu’elle comprenne que je voulais qu’elle m’imite. Paniquer maintenant ne servirait à rien. Si elle était réellement enceinte, c’était déjà fait et elle ne pouvait plus reculer. D’autres options pourraient s’offrir à ce moment-là, mais pour l’instant, elle avait besoin de se calmer. Après plusieurs secondes à répéter l’exercice, je la relâchai doucement.

- Je ne suis pas experte en la matière, mais je sais qu’habituellement il y a des nausées matinales et ces envies de manger des choses que tu ne mangerais pas normalement. Tu as envie de faire des mélanges alimentaires qui semblent venir de nulle part. Mis à part ça… Il est certain qu’au bout d’un moment tu finis par prendre du ventre, mais ça c’est dans longtemps encore.

C’était à peu près tout ce que je savais. Personne dans mon entourage proche n’avait eu à subir une grossesse et donc, je n’y connaissais pas grand-chose.

- Je pense que pour être certaine, pour savoir si tu es réellement enceinte ou pas, tu peux passer un test. Je ne sais pas comment c’est dans le monde magique, mais dans le monde moldu, les femmes prennent ce qu’on appelle un test de grossesse. En gros, de ce qu’on m’a dit, tu fais pipi sur un bout de plastique et ça t’indique si tu es enceinte ou pas.

J’avais conscience que c’était complètement débile comme truc, mais il avait apporté la vérité à un grand nombre de femmes.

- Si tu veux, je peux venir avec toi à l’infirmerie. On ira ensemble. Je ne te laisserai pas tomber, je te le promets.

Tant pis pour mes plans de départ. Ce qu’il se passait là était bien plus important que Connor Tveit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Mer 17 Oct 2018 - 17:06

« Attends, non, surtout ne me laisse pas ! Je peux pas… je peux pas je peux pas je peux pas… »
- Non je ne vais nulle part, t’inquiète pas.

En cet instant, la jeune femme avait besoin de monde autour d’elle et l’idée même qu’Adriana s’éloigne et la laisse ici, seule, après lui avoir lancé une bombe pareille la rendait complètement folle. Comme si partager cette découverte lui permettait d’en porter un peu moins le poids. Savoir qu’elle ne comptait pas s’éloigner comme ça et la laisser à la panique la rassurait, pour autant, la jeune femme était désormais passée en mode bulldozer, elle ne tenait plus en place, faisant les cents pas, cherchant par son activité à abaisser le taux d’adrénaline qui agitait tout son corps.

« Comment… C’est quoi les autres symptômes, et comment on fait pour savoir ici dans votre monde et .. putain j’en sais rien, j’ai jamais eu personne pour m’expliquer tout ça moi. Oh merde, c’est de ma faute c’est ça ? Qu’est-ce que j’ai fait ?! »
- Mais non voyons ! Tu n’as rien fait de mal et tu n’as rien à te reprocher crois-moi !

Pourtant, elle n’en était pas sûre du tout. De toute évidence, il avait dû y avoir un problème. Une telle chose ne pouvait pas être arrivée sans erreur non ? D’ailleurs une telle chose n’aurait pas dû lui arriver à elle ! Oui, elle savait bien qu’elle était en boucle mais voilà, Sovahnn n’arrivait pas à croire ce qui lui arrivait.

« C’est juste pas possible, c’est une gastro… C’est quoi les symptômes ?! »
- Attends… Calme-toi s’il te plaît. Paniquer ne fera qu’empirer les choses.

Quoi ?! Elle pourrait le perdre ?! Ouh mais quelle horreur dites moi, ça ne serait pas comme si ça résoudrait tout ! Sovahnn cherchait à se raccrocher à des faits, des choses simples, carrées, sans sentiments auxquelles elle pourrait penser sans pour autant écouter la panique qui bouillait en elle à présent. Et justement Adriana avait parfaitement compris qu’il lui fallait abaisser un peu cette tension en elle. Elle l’immobilisait doucement, posant ses mains sur ses épaules, semblant ainsi l’ancrer à elle, à son calme. La rouge inspirait, expirait, lui faisant signe de suivre son rythme, ce que la jaune fit à son tour, l’imitant, se concentrant sur elle, canalisant ses pensées affolées pour rester focus sur la jeune femme. Enfin, la crispation en elle sembla se détendre un peu, lui autorisant des inspirations plus profondes, une moindre sensation d’étouffement et Adriana la lâcha. Sovahnn, elle, se força à continuer à respirer ainsi.

- Je ne suis pas experte en la matière, mais je sais qu’habituellement il y a des nausées matinales et ces envies de manger des choses que tu ne mangerais pas normalement. Tu as envie de faire des mélanges alimentaires qui semblent venir de nulle part. Mis à part ça… Il est certain qu’au bout d’un moment tu finis par prendre du ventre, mais ça c’est dans longtemps encore.

Elle se mordait les lèvres, consciente qu’en effet, ces symptômes, elle les présentait.

« En même temps, j’ai toujours été un peu aventureuse question bouffe… »

Ni ses paroles, ni la grimace qui les avait suivies semblaient d’ors et déjà prouvé le sentiment inavoué qu’il ne s’agissait pas de ça.

- Je pense que pour être certaine, pour savoir si tu es réellement enceinte ou pas, tu peux passer un test. Je ne sais pas comment c’est dans le monde magique, mais dans le monde moldu, les femmes prennent ce qu’on appelle un test de grossesse. En gros, de ce qu’on m’a dit, tu fais pipi sur un bout de plastique et ça t’indique si tu es enceinte ou pas.

Sovahnn acquiesçait, intégrant ces informations qu’elle connaissait plus ou moins.

« Tu es née-moldue aussi c’est ça ? »

Non, elle ne connaissait pas l’ascendance de toutes les personnes du château. Simplement il était dommage qu’Adrianna n’en sache pas plus sur ce qu’il était possible de faire en tant que sorciers. Il devait bien y avoir ce genre de choses à traîner dans le château non ? Qu’elle puisse faire un test.

- Si tu veux, je peux venir avec toi à l’infirmerie. On ira ensemble. Je ne te laisserai pas tomber, je te le promets.

L’infirmerie, pas bête. Dans son effroi, elle n’y avait même pas pensé. Hochant de la tête, la jeune femme avait accepté la proposition.

« Oui, on va faire ça. Bonne idée… merci de ne pas me laisser. »

Sincèrement reconnaissante, la jeune femme s’était laissé guider jusqu’à l’infirmerie, recensant les mâchoires closes ce que la belle brune qui avait expliqué, l’exposant à cette révélation nouvelle qu’elle n’avait pas imaginé une seconde.

Maxence s’était rapidement présenté à elles, peu occupé en ce jour assez calme, afin de leur demander ce qu’elles désiraient.

« C’est… Adriana, elle voudrait un test de grossesse. »

Avait-elle dit, la voix tremblante, accompagnée d’un petit sourire figé, en désignant son acolyte du doigt. L’infirmier n’avait pas relevé, acquiesçant et allant chercher ce qu’elle demandait, les laissant seules.
Sovahnn se retourna donc avec une grimace navrée accrochée au visage.

« J’suis désolée j’ai paniqué. »

Elle ne pouvait pas dire à voix haute une chose pareille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Dim 28 Oct 2018 - 15:15

« Tu es née-moldue aussi c’est ça ? »

J’avais hoché la tête à sa question. Je savais que ce questionnement n’avait rien de péjoratif. Elle avait fort probablement sauté aux conclusions suite à la réponse que je lui avais offerte. Au fil du temps, j’étais devenue une véritable experte du monde magique. Non seulement grâce à mes classes, mais aussi à force de fréquenter les sorciers qui, petit à petit, m’avaient appris tout un tas de trucs sur leur monde particulier. Cependant, les grossesses n’avaient jamais fait partie de nos conversations et pour être honnête, ce sujet ne n’avait jamais traversé l’esprit. Après tout ce n’était pas quelque chose à laquelle je pensais et même si j’étais une curieuse de nature, je n’avais jamais posé ce genre de question. Maintenant que j’étais face à Sovahnn qui avait l’air aussi perdu que moi, sinon plus, je m’en tenais à mes connaissances générales moldus sur le sujet. Je lui avais simplement répété ce que j’avais entendu dans des conversations d’adultes ou sur les détails que j’avais appris à l’école étant gamine. Comme je le lui avais mentionné, je n’étais pas une experte.

Une seule solution s’offrait à elle : l’infirmerie. En plus de pouvoir lui fournir un test qui pourrait donner une réponse plus claire, les gens qui y travailleraient pourraient sans aucun doute lui donner plus d’informations sur le sujet.

« Oui, on va faire ça. Bonne idée… merci de ne pas me laisser. »

Pour être honnête, je fus soulagé qu’elle accepte mon idée. Paniquer sans savoir ce qu’il se passait réellement ne servait à rien. Le plus tôt qu’elle pourrait avoir une réponse précise, le plus tôt elle pourrait revoir ses options. Si elle était bel et bien enceinte, bien sûr.

Nous étions retournés à l’intérieur du château avant de grimper jusqu’au septième étage. Arrivée sur les lieux, je constatai rapidement que l’endroit était calme. Nous attirâmes rapidement l’attention de l’infirmier qui s’empressa de venir nous accueillir. J’ouvris instinctivement la bouche afin de procéder à notre demande, mais Sovahnn fut plus rapide que moi.

« C’est… Adrianna, elle voudrait un test de grossesse. »

À ces mots, mes yeux devinrent aussi ronds que des galions. Je refermai aussitôt la bouche et j’offris un sourire crispé à l’infirmier qui se retourna aussitôt pour aller chercher le nécessaire.

« J’suis désolée j’ai paniqué. »

Je me retournai lentement vers Sovahnn, avec un sourire bien figé.

- T’inquiète.

Ça ne me choquait pas tant que ça pour être franche, mais je ne m’étais pas attendu à ça. Après je pouvais comprendre qu’elle ne voulait pas que les gens le sachent. Heureusement que ce n’était que l’infirmier parce que sinon les rumeurs auraient couru partout à travers le château. Je n’avais pas eu de prétendant depuis que Loar s’était fait la malle et je me doutais bien que j’allais rester dans cette situation pendant un certain moment. De quoi animer les conversations quoi.

L’infirmier revient après quelques minutes avant de me donner le nécessaire.

- Merci.

Sans plus tarder, j’attrapai la main de Sovahnn grâce à ma main libre avant de sortir vite fait de l’infirmerie. Mon objectif était de trouver un endroit tranquille. Des toilettes pour être plus précise. Je me faufilai sans plus attendre vers celles qui étaient destinées aux dames avant de verrouiller la porte derrière nous. Je me retournai vers Sovahnn avant de lui tendre le nécessaire.

- C’est le moment de connaître la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Lun 29 Oct 2018 - 9:26

En effet, sa question n’avait rien de péjoratif, loin de là. Pourtant, compte tenu du contexte, il semblait évident que la jeune femme aurait pu mal prendre sa réflexion. Elle était pourtant simple et naïve, dénuée de toute malveillance. C’était juste une réflexion concernant les connaissances d’Adriana concernant les méthodes de contraception magiques. Connaissances qui ne semblaient pas beaucoup plus étendues que les siennes, pour la bonne raison que la jeune femme venait du même monde. Et peut-être Adriana n’avait-elle pas été aussi loin qu’elle dans ses possibles relations de couple, après tout, elle n’en savait strictement rien. Bref, toujours était-il qu’envisager l’infirmerie semblait en effet la meilleure solution. C’est ainsi que les deux jeunes femmes s’y retrouvèrent rapidement et, qu’après avoir magnifiquement reporté la culpabilité d’une éventuelle grossesse sur les épaules de la Griffondor, les deux jeunes femmes s’étaient retrouvées seules.

- T’inquiète.

C’était un instant de panique. Elle n’arrivait pas à simplement accepter ce qui était en train de lui arriver, et son comportement allait de paire avec ses pensées. Encore une fois, Adriana ne prenait pas la mouche, et c’était une bonne chose, car, déjà, Maxence revenait avec différentes choses en main. Ainsi, les deux jeunes femmes l’avaient remercié avant de s’éloigner, le coupant dans sa volonté de discuter avec elles. Le blabla, ça sera pour plus tard.

- C’est le moment de connaître la vérité.

Le moment de vérité. La mâchoire crispée, Sovahnn avait récupéré le nécessaire, le fixant avec un air buté.

« Eh ben… ouais on va faire ça alors. »

Il y avait les deux. Une petite potion dans un contenant à la forme étrange. Et une petite boite. Moldu et magique.

« C’est bien, comme ça j’aurais pas le droit de pas y croire tient… »

C’était sans doute l’idée globale. Pourtant, Sovahnn n’en était pas ravie, loin de là. Craignant la conclusion de cette histoire plus que tout à l’heure actuelle. Pourtant, elle n’avait pas le choix, et malgré tout le temps qu’elle avait pu mettre pour rentrer dans ces foutues toilettes et lire les modes d’emplois, elle s’était rapidement retrouvée obligée de passer à l’acte. Un pipi sur l’un, un sur l’autre.

La potion passa du rouge au bleu.
Et les deux barres apparurent après une attente absolument immonde.

Lorsque Sovahnn ressortis des toilettes, les pupilles dilatées au possible, les sourcils froncés, posant les résultats sur le bord d’un lavabo, cherchant à calmer ses tremblements furieux.

Positif. Putain de positif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Jeu 8 Nov 2018 - 16:28

Nous allions avoir le cœur net. Enfin plus elle que moi. J’ignorais si mes spéculations étaient vraies, mais ce que nous avait donné l’infirmier allait répondre à tout ça. Je me sentais quand même un peu mal d’avoir quitté l’infirmerie aussi rapidement sans explication, mais après que Sovahnn ait renversé la situation sur ma personne, je n’avais pas osé me faire bombarder de question. C’était déjà assez malaisant et je n’avais pas eu envie de rempirer le tout. Qu’est-ce que j’aurais pu répondre ? Que j’avais eu une relation sexuelle et que j’avais omis de me protéger ? Nah.

« Eh ben… ouais on va faire ça alors. »

Je pouvais sentir sa nervosité. Je comprenais tout à fait sa réaction. Avoir été dans cette situation, j’aurais tout autant pété les plombs et intérieurement, je priais presque pour que ces tests soient négatifs. Peut-être que ce n’était pas ce qu’elle souhaitait de son côté, mais il était évident que ça allait compliquer un peu la situation.

« C’est bien, comme ça j’aurais pas le droit de pas y croire tient… »

J’offris un petit sourire à Sovahnn tandis qu’elle s’emparait des deux tests qui m’avaient été remis par l’infirmier. L’un était moldu et le second semblait magique. Les sorcières se servaient apparemment de potions pour apprendre la nouvelle. J’allais garder précieusement cette information dans un coin de ma tête pour les prochaines fois. Si prochaine fois il y avait. La Poufsouffle partit de son côté, s’enfermant dans une des cabines afin de pouvoir faire ses tests seule. De mon côté je me laissai glisser lentement contre le mur avant de replier mes genoux afin de m’asseoir sur le sol. Il n’y avait rien d’autre à faire sinon que d’attendre le résultat. Je l’entendis s’activer de sa cachette et je fermai les yeux une seconde. Je ne sais pas combien de temps exactement Sovahnn resta prisonnière de la cabine, mais j’attendis patiemment, laissant mon esprit dérivé une fois de plus vers Connor. Est-ce qu’il ferait un bon père lui ? La simple idée me fit sourire. Probablement pas. Il serait sans doute plus axé sur les performances scolaires de l’enfant qu’à lui transmettre de l’affection.

La porte de la cabine s’ouvrit et mes yeux aussi. Je me relevai en voyant Sovahnn s’avancer lentement vers moi, les tests en main. Il m’était impossible de déchiffrer la réponse étant donné son air un peu mitigé, mais lorsqu’elle posa le tout sur le lavabo et que je constatai moi-même les résultats. Je me mordis la lèvre inférieure tout en remontant lentement les yeux vers elle.

Qu’est-ce que je pouvais dire au juste ? Que ça allait s’arranger ? Qu’elle pouvait soit le tuer, soit le garder ? Je ne me considérais pas comme une personne-ressource et je me sentais encore moins confortable de lui étaler les options sur la table. De toute manière, elle devait savoir à quoi s’en tenir, non ?

- Peu importe ce que tu décides de faire… Je suis là. Si tu as besoin de moi d’une quelconque manière, je serai là pour toi.

C’était le mieux que je puisse faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Jeu 8 Nov 2018 - 19:43

Le monde s’était dérobé sous ses pieds et même ses jambes n’avaient plus de consistance lorsque Sovahnn sorti de sa fichue cabine, les tests à la main pour les déposer sur le lavabo. Son cœur battait à la chamade, envoyant une flopée d’adrénaline pulser dans son crâne ; à tel point qu’il lui sembla un moment ne plus voir grand-chose. Une telle chose n’était pas possible. Pourtant, elle avait lu et relu les modes d’emplois, elle en était sûre. Au moins à tel point qu’elle savait qu’elle devait halluciner. Tout ça n’avait pas le moindre sens. Pas la moindre réalité concrète. La jeune femme n’avait pas imaginé qu’une telle chose puisse lui tomber sur le coin de la tronche. Pas comme ça, pas maintenant. Pas ici. Enfant, elle avait toujours été persuadée qu’elle serait maman un jour mais à présent… plus depuis son réveil. Ça ne l’avait pas taraudé une seule seconde. A vrai dire, elle n’en était même pas à l’étape de souhaiter se stabiliser avec qui que ce soit. Elle n’en était qu’à profiter de la vie, qu’à la croquer par tous les bouts, à se mettre en danger, à rire, à pleurer, à sourire à ces années perdues, à cette mort qui ne l’avait pas prise, pas encore, plus jamais. Elle ne voulait qu’exister plus fort, plus intensément que tout autre.

Et là tout se battait en elle. Tout explosait, implosait, puis n’existait plus. Elle avait l’impression tout à la fois d’un véritable capharnaüm, un feu d’artifice insensé mais aussi… le chaos, froid, sombre, muet. Oppressant.

- Peu importe ce que tu décides de faire… Je suis là. Si tu as besoin de moi d’une quelconque manière, je serai là pour toi.

Ce qu’elle décide ? Elle n’en était pas là. Elle n’arrivait déjà pas à intégrer l’évidence qui se présentait à elle, implacable. A vrai dire, quelques fractions de seconde plus tard, elle avait déjà oublié les dires de la jeune femme pour ne plus retenir que ‘je serais là pour toi’. Les derniers mots. Derniers mots qu’il faudrait encore entendre dire aux potentiels papas. Avec un s. Papa. Maman. Bébé.

Derrière elle, tous les miroirs explosèrent d’un coup, s’écroulant au sol dans une myriade de petites étoiles. Et Sovahnn n’avait même pas remarqué ce qu’elle venait de faire inconsciemment.

« Faut que je prenne l’air. »

C’était plus que ça, car elle courrait déjà, fuyant les lieux, fuyant Adriana, fuyant les tests, fuyant toute cette satanée pièce qui semblait porteuse de nouvelles insoutenables. Il lui fallait courir. Ça n’était pas étonnant de sa part à vrai dire car c’était son mécanisme de défense le plus courant. Et comme ça elle arrêterait de mettre en danger Adriana sans même s’en rendre compte. Sautant par-dessus une rambarde, elle s’était réceptionnée en contrebas sur des escaliers, manquant de se tordre la cheville et de provoquer un infarctus au type qui passait là en dessous. Et sans doute à la rouge qui devait avoir vu ça. Mais Sovahnn continuait à tout dévaler, comme si sa vie en dépendant. C’était idiot et inutile, bien sûr. Complètement absurde même. Mais là elle marchait à l’instinct et en elle, il y avait trop de choses à s’affronter, trop de puissances et d’angoisses qu’il lui fallait évacuer. Alors elle courrait, à en perdre haleine, à s’en blesser, à en souffrir. Le plus vite qu’elle le puisse, en oubliant les autres autour d’elle jusqu’à débouler à l’extérieur, ses poumons s’emplissant un peu plus d’acidité alors qu’elle accélérait pour arriver sur le terrain de Quidditch où elle avait manifestement abandonné son balai. Fuir, s’épuiser, se perdre, évacuer. N’importe comme. Ne pas penser. Ne pas intégrer. Ne pas réfléchir.

Voler.

Et déjà elle s’élevait dans les airs, virevoltait, frôlait sol et colonnes, montait en piquet pour s’écrouler vers le sol et frôler les brins d’herbe. Déjà elle grimait jusqu’à sentir ses doigts geler, ses poumons déjà irrités au possible, protester. Toujours plus risqué, plus dangereux, pour faire taire ses neurones, son adrénaline, pour sentir l’acide en elle, la puissance, la peur, la vie. Pour se retrouver dans le danger.
Sans penser qu’elle entraînait une microscopique petite vie là-haut, avec elle. Surtout sans y penser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 277
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : (C)her Juliwiii, Ludies ♥ and Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Jeu 15 Nov 2018 - 1:31

Le sort était tombé et la situation était devenue délicate plus que jamais. N’ayant jamais eu à être confrontée à ce genre d’événements, je me sentais impuissante. Je savais que Sovahnn était traversée de toute part par différentes émotions et de mon côté, je ne savais pas comment réagir. Je ne savais pas quoi dire autre que lui offrir mon soutient, quelle que ce soit sa décision. Je savais qu’elle n’était pas encore rendue là : la nouvelle était encore trop fraîche et trop brutale pour faire quoi que ce soit. Non seulement ça, mais en plus elle devrait forcément en parler au père de l’enfant. Ou pas. Encore une fois tout dépendait d’elle et j’étais terrifié pour elle. Tant de responsabilités et de remises en question qui te tombent sur le coin de la tronche comme ça… Je ne parvenais même pas à imaginer ce qu’elle traversait de son côté.

Je sursautai violemment lorsque tous les miroirs explosèrent en même temps. Le bruit des morceaux de verres brisés qui tombaient brutalement me fit presque grincer des dents. Elle était la source derrière ces bris et je pouvais comprendre son geste incalculé. Après avoir observé l’amas de débris sur le sol, je posai de nouveau les yeux sur elle et elle s’était déjà éloignée.

- Sovahnn… ?
« Faut que je prenne l’air. »

J’allais me mettre à la suivre, mais je stoppai à l’instant où ses pas franchirent le seuil de la porte. À quoi bon la retenir ? Elle avait besoin d’être seule et c’était totalement compréhensible. La nouvelle n’était pas facile en soi et il lui faudrait certainement bien plus que quelques secondes pour réaliser tout ce que ça entraînait. Mes yeux se posèrent de nouveau sur les tests utilisés qui étaient restés sur le coin du lavabo. Ils avaient étalé la vérité au grand jour et je me doutais que Sovahnn n’aurait plus envie de les revoir. À quoi bon les garder ? Je relevai les manches de ma robe des Gryffondors avant de les prendre du bout des doigts. J’optai la première cabine qui s’offrit à moi et je les jetai dans la cuvette avant d’activer la chasse d’eau. J’observai les tests virevolter dans l’eau avant de les voir disparaître dans la gorge du bol. Je retournai au lavabo et pris bien soin de me nettoyer les mains. Voilà les preuves étaient désormais disparues, mais le « mal » était fait.

Je sortis de la salle de bain à mon tour, mais plutôt que de reprendre mes recherches pour trouver Connor, je repris le chemin de ma salle commune. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à Sovahnn et à sa dernière réaction. J’ignorais où elle était allée, mais j’espérais qu’elle ne ferait rien qui pourrait la mettre en danger. Elle ou bien le petit être qui vivait désormais en elle. J’espérais qu’elle viendrait me revoir. Pour n’importe quelle raison. Je lui avais dit que je me montrais disponible pour elle et j’avais bien l’intention de respecter ma promesse.

En attendant, je priais pour qu’elle reste saine et sauve.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2536
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   Ven 16 Nov 2018 - 11:54

Le vent cinglait sur sa peau tandis qu’elle accélérait encore, mordant l’air de son angoisse montante. Elle fendait les cieux, cherchant dans cette agitation un réconfort. Comme si le brouhaha sifflant à ses oreilles pouvait faire taire le bouquant de ses propres pensées. Sovahnn avait besoin d’évacuer toute cette adrénaline qui brûlait ses veines et c’était exactement ce qu’elle faisait, cramant toute son énergie, focalisant toute son attention sur le vol, sur la voltige et le risque de se tuer au passage. C’était instinctif et nécessaire. Là haut, à grimper jusqu’à l’instant où ses doigts nus commenceraient à geler, elle cherchait simplement à échapper à la réalité. A sa réalité. Aux angoisses, à la responsabilité, à la culpabilité, à l’avenir incertain qui apparaissait devant ses yeux. Elle n’avait pas choisi une chose pareille et tout ce qu’elle était, tout ce qu’elle était incapable de faire la percutaient à présent de plein fouet. Et elle n’était simplement pas capable d’encaisser ça à l’heure actuelle. Dommage qu’il n’y ait pas un match à l’heure actuelle car au vu de ce qu’elle faisait là haut, elle aurait sans doute fait péter les scores. C’est en cet instant que Riley lui manquait, tandis qu’elle aurait eu besoin de quelqu’un pour la challenger, pour lui envoyer des vifs d’or à attraper en pagaille, pour l’aider à fuir ses problèmes en focalisant son attention un moment sur autre chose afin de largue un peu toutes les émotions qu’elle contenait en elle et qui menaçaient d’exploser. Cela dit, Riley ne se serait sans doute pas contentée de ça. Tout comme elle aurait sans doute évité de lui balancer des cognards si elle était au courant de la situation. Mais bon. D’ailleurs, elle aurait sans doute été une oreille attentive et avisée concernant cette situation. Mais elle n’était pas là. Comme d’autres. Comme tous ceux dont elle avait besoin à l’heure actuelle en fait. Le seul qui restait et à qui elle aurait pu parler sans détours pour rechercher son avis… eh bien c’était justement le p… père. Une idée qui l’angoissait plus encore. Elle devait se passer de lui pour l’instant, le temps de se calmer. Et pourtant à l’heure actuelle, elle n’avait qu’une envie : tout lui balancer comme ça, en vrac, comme ce bordel de pensées qui enrayaient son esprit.

Mais elle ne pouvait pas faire ça, et tout ce qu’elle réalisait en vrac s’entrechoquaient en elle. Alors elle volait plus vite, elle prenait plus de risques afin de réussir à mieux respirer, là, dans le froid des cieux.

La jeune femme avait même finit par aller se poser là où elle avait fait du surf avec Enzo quelques mois (année ?) plus tôt, laissant le balais en sécurité avant de faire le tour du lac en courant, épuisant ses dernières réserves d’énergie, laissant enfin ses pensées se stabiliser et la magie cesser de pulser en elle au rythme de ses émotions.
Ereintée, la jeune femme avait finit par se laisser tomber à côté de son balai, sur les rochers, près des eaux faussement calmes du lac noir, pour lâcher un râle furieux et guttural ; lâchant la frustration profondément ancrée en elle. Trempée, glacée, Sovahnn avait finalement laissé couler les larmes de peur sur ses joues, le regard perdu tour à tour sur le ciel puis la surface miroir du lac, laissant ses pensées dériver et s’ordonner difficilement en elle.


- Topic Fini -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alien on board - Adrianna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alien on board - Adrianna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» You're about to board the Sue Sylvester Express ! Destination ? HORROR ▬ Full
» Craignez l'alien
» SGU Aliens [SPOILERS]
» Statement by the IMF Staff Representative on Haiti Executive Board Meeting 11/46
» It's rainning Aliens (réservé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Outside :: Le Stade de Quidditch.-
Sauter vers: