AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cause girls like you run around with guys like me ▬ Margo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 8310
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar Schyzophrenic & signature bat'phanie &Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo / Ismaelle / Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Cause girls like you run around with guys like me ▬ Margo   Mar 18 Sep 2018 - 19:06

Cause girls like you run around with guys like me
Margo & Cameron


■ Weekend du 3 au 5 Octobre 2015 ■

La vie reprend son cour, comme si rien ne l’avait ébranlée ou presque. Je n’ai pas de proche coincé à Poudlard, je ne fais pas partie de ceux qui attendent dans la frustration, je ne le suis plus. J’ai passé la soirée d’hier en compagnie, en partie, de celui qui m’a fait défaut pendant trop de semaines et qui petit à petit reprend du poil de la bête. Et puis pour le reste … Une famille, j’en ai déjà une, celle que j'ai choisi. Ivan n'en fait pas partie, pas plus que son petit frère ou sa mère, notre mère. Peut-être que ça fait de moi une personne aux réactions discutables, je m'en fous complètement et n'ai aucun regret à ce sujet. Ma vie me plait telle qu'elle est aujourd'hui et je ne laisserais personne me dicter la manière dont j'ai envie de la vivre.

Samedi matin. Je traine un peu au lit, profite d'un moment à moi pendant lequel j'observe le plafond sans le voir, écoutant les bruits familiers de cet appartement que j'ai appris à considérer comme mon foyer au fil des mois. Emily dans la cuisine, son oiseau qui hulule et pour une fois ne m'énerve pas … En réalité, si je râle, c'est complètement pour la forme et par habitude. A vrai dire c'est presque devenu un jeu entre nous deux, même si cette saloperie n'aura jamais mon affection à défaut de m'avoir déjà volé un bout de peau à plusieurs reprise. Merci Kezabel, vraiment, merci pour ce cadeau !
Pas de signe d'impatience chez moi, simplement parce que ça n'est pas mon genre, que je n'exprime pas vraiment ces choses-là mais les quelques messages échangés avec Heidi sont suffisamment éloquents et bien plus loquaces que d'ordinaire je crois. Non je ne suis pas du genre à m'épancher, à exprimer ce que je ressens ou en tout cas pas par des mots, mais cette fois c'est différent. Ça n'est pas la première fois que j'ai envie de la voir évidemment, et bien sûr elle m'a déjà manqué par le passé, mais je le sens, cette fois c'est différent. C'est tout. Et puis pourquoi s'empêcher de dire les choses telles qu'elles sont si on en a envie ?
Soupir d'aise. Je ferme les yeux une seconde, les mains croisées derrière la tête, puis les draps virent et mes pieds se posent sur le sol alors que je m'étire tranquillement. Douche rapide pour me réveiller, je balance quelques affaires dans un sac à dos pour le tenir le weekend sans m'encombrer et réponds avec un sourire au dernier message de Margo qui ne va pas tarder. Un bisou à la frangine en arrivant dans la cuisine, sans rien dire, sans répondre à ses taquineries si ce n'est par un sourire que je sais agaçant quand quelqu'un veut me faire réagir et que c'est tout ce qu'il obtient. Le café est en route, mon regard se perd un instant sur l'extérieur, sur cette vue que je redécouvre chaque matin sans m'en lasser. Je n'aurais pas cru m'acclimater aussi bien ici, dans la grisaille anglaise, et pourtant c'est le cas. Je m'y sens chez moi, à ma place.
J'entends qu'on me parle mais ne réagit pas spécialement, Emily vient me déposer à son tour un bisou sur la joue et disparaît en laissant claquer la porte de l'appartement derrière elle pour aller je ne sais trop où. J'aime notre cocon, notre façon de fonctionner sans jamais se marcher l'un sur l'autre, préservant nos instants entre frangin et frangine chaque semaine.

Je le sais, d'ici quelques minutes on va frapper à la porte et cette personne n'attendra pas que je balance un « c'est ouvert ! » pour entrer. Ça me fera sourire, d'un sourire amusé, parce que j'aime sa façon d'être et qu'avec elle aussi s'est installé un mode de fonctionnement qui me rend heureux. Ce weekend juste tous les deux, c'est quelque chose que je n'ai encore jamais fait. Ça ne m'inquiète pas, tout ce que je sais c'est que j'en avais envie. D'abord parce que j'ai besoin de souffler, mais surtout envie de la retrouver, de l'avoir rien que pour moi, qu'on foute le camp d'ici sans se soucier réellement d'où on va. Ce que je sais aussi c'est que c'est la première fois que je ressens les choses comme ça, moi qui ne suis pas un grand adepte des relations en règle générale et ce n'est un secret pour personne. Pas de mots posés que quoi que ce soit mais la découverte du fait qu'on peut finalement être libre tout en étant deux.

Mains dans les poches, je me perds un peu dans le calme de l'appartement. Calme interrompu par un coup sur la porte et le schéma exact de ce à quoi je m'attendais. Mon sourire, lui, s'élargit et quand je me retourne pour faire face à l'ouragan blond qui vient d'entrer chez moi c'est pour l'accueillir sans broncher, un sourcil arqué, sourire en coin.

« Normalement si je compte bien le roquet de Mme Smith devrait débarquer dans a peu près 12 secondes et foncer droit vers la porte de la chambre d'Emily pour essayer de bouffer son piaf. »

Flegmatique je baisse les yeux vers mon poignet et observe ma montre, parce que je le sais, elle n'a pas fermé la porte derrière elle.


   
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 324
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, Will, Ora, Leiv, James, Maggie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Cause girls like you run around with guys like me ▬ Margo   Ven 12 Oct 2018 - 16:58

Cause girls like you run around with guys like me
Margo & Cameron


■ Weekend du 3 au 5 Octobre 2015 ■

Elle pourrait presque appeler ça des vacances, même si ça n’est « qu’un » weekend. Ca fait bien une éternité que Margo n’est pas partie en dehors de son travail. Du pays, elle en a vue mais toujours en speed, dans l’urgence d’une intervention, d’une mission. Mais rarement pour s’y poser, s’y prélasser – difficile pour une hyperactive comme elle – et prendre du bon temps. Mais cette fois, elle a bien l’attention de dire adieu au reste du monde pour trois jours.
Margo est une femme qui aime son métier, qui l’a dans le sang. Mais les dernières semaines ont été éprouvantes, l’horreur semée comme de la mauvaise graine qui vient peupler parfois ses cauchemars, silencieusement. Elle a besoin de prendre le large, d’envoyer se faire foutre ses obligations et c’est exactement ce qu’elle compte faire. Pas de portable, rien qui pourrait l’appeler d’urgence. Le monde pourrait bien s’écrouler et se détruire qu’elle le niera. Elle ne veut qu’une chose : Profitez de cette occasion de détente mais aussi de passer du temps avec celui qui occupe ses pensées et visiblement, son cœur.

Ils n’ont posé aucun mot sur cette relation plus qu’évidente et pour le moment ça lui convient, comme un accord silencieux entre eux, qui s’est fait naturellement. Comme il lui a été naturel de ne pas avoir envie d’un autre homme dans son lit ou dans sa vie. Et Margo n’a pas manqué de noter sa possessivité et sa jalousie qu’elle essaie tant bien que mal de contenir… Chose assez compliqué pour une impulsive comme elle.  

- Bon. Portable éteint, check. Fringues, check. Culottes, check. Echarpe, manteau, chaussettes ok. Bouquin, on est bon aussi. Nice ! Margo ferme son sac à dos ensorcelé et vérifie la poche sur le côté. Préservatifs… ok aussi !

Elle pourrait tout aussi bien compter sur Cameron mais elle ne voit pas pourquoi il en serait de sa seule responsabilité que de prévoir ce genre de truc. Pas qu’elle a un planning « baise » dans sa tête mais l’éventualité n’est pas exclue. Surtout lorsque vous allez pour vous détendre comme ça, couper du monde, à n’être plus que deux.
Elle a hâte de le retrouver, plus qu’elle ne l’exprimerait. Ca se voit dans ce regard brillant, dans ce sourire à la con qui ne se défait pas d eson visage et dans cette impatience qui anime ses gestes. Si Margo s’était écouté, ça ferait un moment qu’ils seraient partis loin d’ici.

- Oh ! Pilule !

Parce que ça aussi, elle ne compte pas l’oublier. Manquerait plus qu’elle tombe en cloque.
Margo enfile sa veste, range son portable dans la poche intérieur de sa veste après avoir échanger quelques textos avec Cameron pour ensuite prendre le large d’un pas rapide. Porte close, elle dévale les escaliers pour rejoindre l’extérieur et se glisser dans une ruelle. Loin d’elle l’idée de garer sa bagnole devant chez Cameron, elle préfère savoir son bébé ici, dissimuler aux yeux des moldus et protéger d’une main sorcière. Margo fini par transplaner et se retrouve en un claquement de doigt dans une rue adjacente à celle de Cameron.
Là encore, elle ne tait pas son impatience. Jamais. Vive, décidée, ses pas l’amène vers l’immeuble où elle tape rapidement le code et grimpe les escaliers en sifflant un air d’Aretha Franklin qu’elle a mit dans ses oreilles. Elle se défait des écouteurs après avoir toquer deux coups à la porte et de l’avoir ouverte.
Un putain de manque de manière mais c’est sa façon d’être et Cameron n’a jamais manifesté du moindre agacement à ce sujet. En ce qui concerne Emily, sa colloc’, elle n’en sait trop rien, elle n’a pas encore eu tellement l’occasion de lui parler et de la croiser pour de bon. Mais de ce qu’elle en a vue, elle a une bouille qui lui plait bien.

- C’est bon j’suis lààà ! On y va ? T’es prêt ?

Il est là, toujours aussi beau, il faut bien l’admettre. Avec ce petit sourire en coin de branleur qu’elle trouve charmant, cette façon d’arquer un sourcil, signe qu’il constate un fait qu’il a déjà prévu …

- Normalement si je compte bien le roquet de Mme Smith devrait débarquer dans a peu près 12 secondes et foncer droit vers la porte de la chambre d'Emily pour essayer de bouffer son piaf.

Margo ne réagit pas tout de suite mais ce sont les aboiements du clébard qui l’interpellent et la ramène sur terre.

- Merde !

La petite merde à poil déboule comme un boulet de canon et Margo court à sa suite. Parce que bien évidemment, elle n’a pas fermée la porte derrière elle et que ce petit con s’échappe à la moindre occasion.

- Non revient ici la crevette ! ‘Fais chier bordel !

Elle le retrouve devant la porte de la chambre d’Emily qui est, heureusement, close et la jeune femme réussit à le prendre entre ses mains. Pas difficile à soulever ce machin qui jappe et qui lui crève les tympans. Elle le tend devant elle comme s’il était une couche de bébé pleine d’excréments.

- Elle fait chier aussi ta Mm…
- Oooh mon twinkyyyyy
-  .. Madammeee Smiiith !

Grand sourire en espérant qu’elle n’ait pas entendu le début de sa phrase et vu le sourire que la vieille lui sort, il faut croire que non.

- J’vous rend votre saucisse.

Elle le lui fourre dans les bras, la voisine plantée devant le perron en lui servant toute l’amabilité qu’elle a. En réalité, elle l’aime bien cette petite dame mais Margo est facilement irritable donc il ne faut pas lui en tenir rigueur.

- Merci jeune fille ! C’est un petit fripon celui là, hein mon Twinky ?


C’est gênant, elle sait que Cameron est derrière elle entrain de se marrer comme une dinde et lorsqu’elle referme la porte, Margo se retourne vivement, sourire sur les lèvres malgré elle. Rien ne pourra vraiment la faire chier aujourd’hui.

- Fous toi de ma gueule. Elle se dirige vers lui, dépose un baiser sur ses lèvres, bras autour de son cou. Bon, on y va ? T’es prêt ? Ca va ?


 
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
Cause girls like you run around with guys like me ▬ Margo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 07. Girls running wild
» Who run the World (girls)
» 01. Girls just wanna have fun !
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Nord de Londres :: ─ Bloomsbury. :: • Logements :: Logement de Emily Anthon & Cameron S. Cassidy-
Sauter vers: