AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Mar 28 Aoû 2018 - 1:50

IN THE WRONG PLACE AT THE WRONG TIME
Jeudi le 8 octobre 2015, vers 17 heures (heure londonienne)

(ft. Riley S. Jenkins and Alejandra Gomez)


J’avais l’impression que ce début de journée passait terriblement lentement. J’avais décidé de prendre congé exprès pour pouvoir profiter de cette journée et je m’étais réveillé beaucoup trop tôt. Mon départ était prévu pour 8h45 a. m. ce qui ferait en sorte que je pourrais être à mon rendez-vous prévu à Londres à temps. Suzy allait aussi être absente du café aujourd’hui, sauf que contrairement à moi, elle avait obtenu cette journée gratuitement. Elle m’avait dit qu’elle profiterait de son jour de congé pour s’avancer un peu dans son bouquin du moment. Il fallait dire que depuis que nous étions officiellement en couple, elle n’avait plus vraiment le temps de lire comme elle le souhaitait. Pas que je l’empêchais de lire (jamais je n’oserais faire une chose pareille ! ), mais simplement parce que nous passions beaucoup plus de temps ensemble. Je me souvenais encore de notre premier baiser que nous avions échangé. C’était peu de temps après notre petite escapade à Londres, là où j’avais croisé Enzo et où les choses avaient pris une tournure un peu étrange. Ça avait été parfait. Le baiser je veux dire. Et toutes les choses qui avaient suivi après. Et non vous n’en saurez pas plus !

J’étais littéralement en train de compter les minutes, attendant l’heure fatidique où je pourrai enfin lever les voiles sur Vancouver. J’avais une belle soirée en perspective de prévue : une virée à Londres moldu en compagnie de Riley. Je ne lui avais pas encore annoncé la nouvelle pour moi et Suzy : je voulais lui faire une surprise. Son petit (grand-grand-grand !) frère avait désormais une petite amie ! Elle serait la première à le savoir. Je n’en avais pas encore parlé à mon père. Je ne savais pas trop pourquoi, mais je ne me sentais pas assez à l’aise pour discuter de tout ça. De toute manière, ça pouvait attendre.

Un énorme sourire se pointa sur mon visage lorsque ce fut l’heure et je me levai subitement de la table, abandonnant ma tasse de café vide par la même occasion. Je souhaitai une belle journée à mon père avant de prendre mon portoloin et de me laisser transporter (non sans un petit mal de cœur, je n’allais jamais m’habituer à ce truc) du côté du Londres magique. Grâce à mon cellulaire, je parvins à trouver le chemin pour rejoindre la fac de Riley et je me posai gentiment près de l’entrée, attendant de voir la bouille de ma meilleure amie après une journée de classes intensives. Et lorsque je l’aperçus finalement, je levai mes deux grands bras dans les airs pour être certain qu’elle ne me rate pas.

- Rileeeeeeeeey !!

Je gambadai gentiment jusqu’à elle avant de la prendre dans mes bras et de la lever à quelques centimètres du sol. Je la reposai sur ses pieds après quelques secondes et je la regardai avec un sourire et des yeux énormes.

- Devine quoi ?! J’ai une petite amie et elle s’appelle Suzy !!

En réalité j’aurais voulu attendre, mais je n’en pouvais plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9095
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Moonlight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Lun 10 Sep 2018 - 12:54

In the wrong place at the wrong time
Lukas, Alejandra & Riley


■ Jeudi 8 octobre 2015 ■

Fin d’après-midi
(Heure londonienne)

J’ai un poil la tête dans le *bip* et c’est peu de le dire … Il faut dire que se pointer à l’autre bout de la planète pour y passer la journée, en pleine semaine, c’est pas ce qu’il y a de plus reposant en terme de décalage horaire et surtout, de ses effets. Mais je suis jeune et pleine de ressources, il m’en faut bien plus que ça ! D’autant qu’en ayant mon cher et tendre à peu près aussi loin, ça n’est pas la première fois que ça arrive ni même la dernière. Ça n’est pas ce qu’il y a de plus pratique, c’est vrai, mais quand la plus part de vos proches ne vivent pas sur le même continent et que vous n’avez absolument pas envie que l’éloignement géographique devienne un éloignement total, il faut ce qu’il faut. Pour ça, il est vrai que Londres est un peu le centre névralgique, l’endroit où on se retrouve tous le plus facilement.
Une chose est sûre, je mettrais un point d’honneur à ce que la distance n’efface pas ce qu’on a créé à Poudlard, je ferais tout ce que je peux pour ça. A défaut de pouvoir aider réellement ceux qui sont encore là-bas si ce n’est en leur écrivant régulièrement.

Fin de journée. J’ai réussi à être attentive la plus part des cours mais je l’admets, je commence à piquer du nez. Ma volonté étant néanmoins plus solide que mon envie de dormir, j’arrive à tenir le coup – à grand coup de boisson énergisante et de café, il faut bien le dire. Ou de fruits, pour le côté un peu plus sain.

Et je crois qu’il n’y a rien que j’aime plus que voir un visage familier quand je quitte la fac. Mateo régulièrement, Kezabel le plus souvent, Caem de temps en temps, Charleen évidement … Aujourd’hui c’est Lukas et instantanément, dès que je le vois, un grand sourire nait sur mon visage. Dire qu’il pourrait faire partie de ceux piégés là-bas … Cette simple idée me colle des angoisses mais il est là, il a pu s’échapper, et c’est tout ce qui compte.

« Rileeeeeeeeey !! »

Certains auraient sans doute honte, serait gênés, moi c’est tout le contraire. Son enthousiasme est contagieux, sa maladresse de grande gigue le rend à la fois amusant et touchant à mes yeux.

« Lukaaaaaaaaaaaas !! »

Je lui réponds sur un ton un peu plus amusé, l’imitant physiquement au passage avant d’éclater de rire sous le regard un peu circonspect de certains de mes camarades de classe auxquels je ne prête aucune attention.
Pas le temps pour ça de toute façon puisqu’il est déjà là, face à moi, qu’il me prend dans ses bras et me fait décoller du sol dans un cri de surprise teinté de rires. Avant qu’il ne me repose par terre je lui claque un gros bisou sur la joue.

Son regard et son sourire me sautent aux yeux immédiatement …

« Devine quoi ?! J’ai une petite amie et elle s’appelle Suzy !! »

Alors la voilà, la raison de ce regard et ce sourire plus large que l’océan Pacifique et l’Atlantique réuni.

« Suzy, ta collègue ? Enfin, ta future femme devrais-je dire … »

Hey ! C’est lui qui l’a dit quand on était là-bas et que j’ai pu, brièvement, faire la connaissance de cette demoiselle qui mettait déjà mon Lulu dans tous ces états à ce moment-là. Et regardez-le, là, sur son petit nuage, heureux comme pas permis. Sourire contagieux, c’est une évidence, parce que passé la taquinerie et cette affection que je ressens finalement assez indépendante à cette nouvelle, je le trouve absolument trop chou. Et si je ri sans me retenir ça n’est pas pour me moquer, qu’on soit clair là-dessus. Je suis simplement amusée, notamment par le fait qu’il a dû trépigner en m’attendant tant c’est sorti rapidement. Ça avait besoin de sortir hum ? Bien sûr que oui.

« Mais c’est super ! Raconte-moi tout. Je veux tout savoir. »

Façon de parler, on s’entend, mais chemin faisant je passe mon bras autour du sien et on se met à marcher tout en discutant.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Mar 18 Sep 2018 - 2:43

J’étais très emballé par cette idée de sortie avec Riley. Lorsque j’avais reçu son SMS, j’avais tout de suite accepté son invitation de faire une petite balade dans le moldu londonien qui avait déjà ses décorations pour Halloween. Ils avaient définitivement une longueur d’avance sur nous les Canadiens : il n’y avait encore aucun ornement qui soulignait cette fête si distinctive à Vancouver, ce qui était un peu triste. Mais fidèle à mes promesses, j’avais mis un petit accessoire dans mon sac qui me permettrait de pouvoir être plus en accord avec ce nouveau décor. Avant de le montrer à Riley, je devais lui annoncer ma grande nouvelle. J’avais réellement souhaité lui annoncer un peu plus tard durant notre visite, mais… Merde c’était la première fois de ma vie que j’étais en couple, j’avais bien le droit de crier la nouvelle sur tous les toits non ? Surtout que cela faisait quelques jours maintenant et que je n’en avais pas encore parlé à personne. J’avais presque rêvé de ce moment.

Ma meilleure amie avait retrouvé la terre ferme et j’avais accueilli son baiser sans souci avant de lui annoncer la grande nouvelle. Au premier coup d’œil, elle semblait bien le prendre. Pourquoi ça aurait été autrement ? Au moins elle l’avait déjà vu une fois et donc elle savait de qui je parlais.

« Suzy, ta collègue ? Enfin, ta future femme devrais-je dire … »
- Oui !!

Je me souvenais d’avoir mentionné ça dans le passé. Qui sait peut-être que ça deviendrait une réalité… Enfin pas maintenant bien sûr. Nous avions tout le temps du monde pour penser à la suite des choses. Pour l’instant, je profitais simplement de toutes ces nouveautés que cette nouvelle vie m’apportait. Parce que mine de rien, être en couple ce n’était pas seulement être amoureux de quelqu’un : c’était également un engagement de temps et de sentiments.

« Mais c’est super ! Raconte-moi tout. Je veux tout savoir. »

Elle s’empara de mon bras en rigolant à la manière d’une riche dame et nous commençâmes à quitter les aires de son école lentement, mais sûrement.

- Ça fait quelques jours déjà que nous sommes ensemble et wouah je ne savais pas à quel point la vie pouvait être différente avec quelqu’un à nos côtés ! C’est vraiment plaisant d’avoir quelqu’un qui n’a d’yeux que pour toi ! Et je ne dis pas ça de manière égocentrique hen ! Mais voir une aussi jolie fille à la fois courageuse et intelligente me considérer pour qui je suis et me regarder avec des yeux aussi doux c’est vraiment plaisant.

Je flottais sur un petit nuage. Le décor londonien filait des deux côtés, mais mon esprit était tourné vers Suzy. J’imaginais son joli sourire et ses grands yeux bleus expressifs et je me sentais déjà rougir. Cette fille était réellement parfaite pour moi. J’avais l’impression qu’elle était mon pilier, mon équilibre.

- En plus elle a fait les premiers pas. Enfin… J’ai été le premier qui l’a invité à sortir même si elle a été la première à me donner son numéro de portable. Elle a décidé de m’embrasser à la sortie d’un cinéma et moi je l’ai embrassé en retour et voilà ! Nous sommes officiellement ensemble depuis ce temps !

Je me tournai vers Riley avec un sourire totalement niais sur les lèvres et les joues empourprées.

- Elle m’a déjà dit qu’elle avait hâte de te revoir ! Je lui parle tellement souvent de toi que je pense que j’ai fini par piquer sa curiosité. Je suis certain que vous pourriez vous entendre très bien toutes les deux !

Que ma copine et ma meilleure amie deviennent amies serait vraiment génial.

- Mais bon assez parler de ça ! Je veux tout savoir sur tes cours ! Comment tu trouves ça jusqu’à maintenant ? Tu regrettes ton choix de carrière ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9095
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Moonlight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Mar 2 Oct 2018 - 21:05

« Ça fait quelques jours déjà que nous sommes ensemble et wouah je ne savais pas à quel point la vie pouvait être différente avec quelqu’un à nos côtés ! C’est vraiment plaisant d’avoir quelqu’un qui n’a d’yeux que pour toi ! Et je ne dis pas ça de manière égocentrique hen ! Mais voir une aussi jolie fille à la fois courageuse et intelligente me considérer pour qui je suis et me regarder avec des yeux aussi doux c’est vraiment plaisant. »

Il y a le côté mère poule, grande sœur attentive qui observe son cadet découvrir certaines choses, et puis la jeune femme qui connait bien ses sensations. Je ne dis rien, un pas après l'autre mon regard oscille entre lui , le sol qui défile tranquillement sous nos pas et la rue devant nous. Lukas, avec quelqu'un … Pendant un moment j'ai cru qu'il se passerait quelque chose entre lui et Charleen, ça n'a pas été le cas. Je sais qu'il craquait pour Adrianna … Il y a eu Cleo … Finalement mon Lulu, c'est un cœur d'artichaud. Surtout un garçon avec un cœur énorme et sans trop savoir pourquoi, cette fille, je ne m'imagine pas une seconde qu'elle puisse le lui piétiner. Il a l'air tellement heureux, ce sourire béat sur son visage … ça fait tellement plaisir à voir. Je reste réservée pour le moment c'est vrai mais au fond de moi je suis réellement contente qu'il ait croisé le chemin de cette fille qui le rend comme ça, après tout ce qu'il a vécu. Avoir une personne rien qu'à soit, c'est vrai, ça change beaucoup de choses. On peut faire sans, bien sûr, mais faire avec c'est quelque chose de vraiment particulier qui rend certains jours réellement beaucoup plus beaux.

« En plus elle a fait les premiers pas. Enfin… J’ai été le premier qui l’a invité à sortir même si elle a été la première à me donner son numéro de portable. Elle a décidé de m’embrasser à la sortie d’un cinéma et moi je l’ai embrassé en retour et voilà ! Nous sommes officiellement ensemble depuis ce temps ! »

Et t'as réussi à me cacher ça aussi longtemps ? Enfin ceci dit, ça date peut-être d'hier soir … Est ce que Lukas est du genre à s'emballer ? Ça n'a pas d'importance, il a raison de foncer tête baissée. A quoi bon envisager le pire alors qu'on commence tout juste à goûter au meilleur ? Je crois que les exemples nous prouvant que la vie est trop courte sont bien trop nombreux pour être ignoré alors … Oui, vas-y fonce petit frère, dévore ce bonheur qui te fait marcher sur un nuage et te colle des étoiles dans les yeux.

En attendant moi j'éclate de rire quand il tourne la tête vers moi et que je vois ses joues toutes roses, ce sourire de nigaud sur ses lèvres. Pas de doute, j'ai devant moi un garçon amoureux ! Et connaissant le phénomène, je sais que c'est de la plus pure des manières.

« Elle m’a déjà dit qu’elle avait hâte de te revoir ! Je lui parle tellement souvent de toi que je pense que j’ai fini par piquer sa curiosité. Je suis certain que vous pourriez vous entendre très bien toutes les deux ! »
« Ça sera avec plaisir, et j'en suis certaine aussi. »

A vrai dire, je m'étonne moi-même. J'ai tendance à être hyper protectrice avec mes p'tits bouchons comme je les appelle parfois. Charleen, lui, Jamie fut un temps … Protectrice, possessive peut-être même … Il n'empêche que rien de tout ça ne se manifeste en l'état. Sans être très proche de lui j'apprécie Ethan, j'ai hâte de voir ce qu'il en sera avec Suzy. Véritablement.

Dis donc, Riley Sarah Jenkins, gagnerais-tu en maturité ?

« Mais bon assez parler de ça ! Je veux tout savoir sur tes cours ! Comment tu trouves ça jusqu’à maintenant ? Tu regrettes ton choix de carrière ou pas ? »
« Pas une seconde. »

Ce n'est pas un cri du cœur, mais presque.

« Ce que je regrette en revanche c'est d'être loin de la plus part d'entre vous. »

Si Poudlard devait me manquer, ça serait pour cette raison. Pour … tout un tas d'autres, aussi, en réalité, mais la page est tournée, pour le moment en tout cas, et même si je ne le formule pas, j'angoisse encore parfois en repensant à la chance que Lukas a eu de pouvoir sortir. Tous ne l'ont pas eu. Enfin c'est vrai, même si je m'éclate et que j'adore ce que je fais, même si j'ai la chance de vivre près de ma meilleure amie et bientôt avec elle, mon petit ami, mes amis les plus proches, sont loin. Avant on se voyait tous les jours, c'est ça qui me manque réellement.

« J'adore ce que j'apprends, mon prof principal est vraiment génial et ça ne va pas assez vite pour moi. J'aimerais déjà tout savoir, tu m'connais. Maintenant, de là à savoir si c'est le bon choix, je pense que c'est encore un peu tôt pour se prononcer. La théorie me plait, j'ai hâte de passer à la pratique mais peut-être que je me rendrais compte que ça ne me plait pas finalement. »

J'en doute, mais sait-on jamais.

« On va manger et/ou boire un truc quelque part ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Lun 8 Oct 2018 - 15:49

Ça me faisait réellement plaisir de pouvoir partager mon nouveau petit bonheur avec Riley. Elle était en couple avec Mateo depuis un certain moment déjà et je savais qu’elle savait (euh ?) exactement de quoi je parlais. C’était encore tout nouveau et tout beau, mais je prenais rapidement goût à cette nouvelle vie qui s’offrait avec Suzy. Cela dépassait même mes attentes que j’avais eues dans le passé. J’étais tombé sous le charme de pas mal de filles, mais à chaque fois j’avais eu l’impression de ne pas être assez ci ou assez ça même si de leur côté elles ne disaient rien. C’était sans doute mon manque de confiance en moi qui parlait. Avec Suzy j’avais l’impression d’être à fois son prince charmant et son chevalier même si en réalité je n’étais ni l’un ni l’autre. Mais à ses côtés j’avais l’impression d’être plus fort et d’être une meilleure personne. Peut-être que c’était juste dans ma tête, mais bon enfin. J’étais heureux d’être que Riley croit au fait qu’elles pourraient être amies. Les voir ensemble serait vraiment un bonheur pour moi. Je les adorais toutes les deux même si bien sûr ce n’était pas de la même manière.

Je sautai du coq à l’âne. Parler de tout ça était franchement excitant, mais Riley avait également une nouvelle vie de son côté. Mine de rien j’étais assez curieux de savoir comment se passaient les choses pour elle.

« Pas une seconde. Ce que je regrette en revanche c'est d'être loin de la plus part d'entre vous. »

Il était vrai que c’était assez différent d’être à l’extérieur de Poudlard. Être au château avait son avantage et son inconvénient : celui de pouvoir voir ses amis tous les jours et celui d’être prisonnier des Supérieurs. L’un ne pouvait malheureusement pas aller sans l’autre. Je me sentais bien seul depuis que j’étais de retour au Canada. Heureusement que Suzy était arrivée dans ma vie parce qu’autrement…

« J'adore ce que j'apprends, mon prof principal est vraiment génial et ça ne va pas assez vite pour moi. J'aimerais déjà tout savoir, tu m'connais. Maintenant, de là à savoir si c'est le bon choix, je pense que c'est encore un peu tôt pour se prononcer. La théorie me plait, j'ai hâte de passer à la pratique mais peut-être que je me rendrais compte que ça ne me plait pas finalement. »
- J’imagine que tu vas le savoir assez vite. Mais si la matière t’intéresse déjà alors c’est une bonne nouvelle. C’est souvent le plus « chiant » et donc si ça attise ta curiosité autant je pense que c’est une très bonne nouvelle.

J’envoyai un sourire à ma meilleure amie. Peut-être que je me trompais aussi, mais elle aurait le temps de changer sa veste si ce n’était pas pour elle. Pourtant je voyais bien Riley prendre le costume d’une avocate. Je m’étais toujours senti protégé et défendu à ses côtés et je savais qu’elle pourrait mettre cœur et âme aux causes qui la toucheraient le plus. Enfin… Seul le temps nous le dirait.

« On va manger et/ou boire un truc quelque part ? »
- Oh oui bonne idée ! Mais avant j’aimerais juste passer dans un petit marché. J’ai promis à Suzy de lui ramener une sorte de bonbon moldu qu’on ne trouve pas au Canada.

Ça allait être une commission très rapide, mais je devais le faire maintenant avant de l’oublier. Je redirigeai donc nos pas dans cette direction dans l’espoir de trouver ce que je cherchais. En attendant place à la conversation !

- Charleen est venue me visiter il y a quelques semaines et elle m’a aidé à trouver ce dans quoi je pourrais étudier. J’ai commencé quelques recherches de mon côté et si tout va bien je serais capable de retourner à l’école en janvier !

Ça m’emballait déjà beaucoup. Travailler c’était bien, mais quand on était habitué d’être en classe c’était assez différent.

- Je deviendrai un entraîneur de chiens ! Tu sais les chiens qui aident parfois les personnes handicapées ou aveugles ? Eh bien ce sera moi qui prendrai soin de ces petits chiots ! C’est Charleen qui a eu l’idée ! C’est pas mal non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9095
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Moonlight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Lun 15 Oct 2018 - 0:26

« Oh oui bonne idée ! Mais avant j’aimerais juste passer dans un petit marché. J’ai promis à Suzy de lui ramener une sorte de bonbon moldu qu’on ne trouve pas au Canada. »
« Ok ça marche, pas de souci ! »

Et puisqu'il a l'air de savoir il va, je lui emboîte le pas tout en récupérant mon bras parce que, clairement, c'est plus simple pour avancer. Cette petite sortie sans réel but me fait réellement plaisir, juste … déambuler dans les rues ensemble, être deux jeunes adultes normaux, qui ne se soucient pas d'autre chose que passer du temps ensemble. Et ramener des bonbons à sa chère et tendre dans le cas de Lukas … Oui, j'avoue tout, ça me fait sourire ! Tendrement, pas par moquerie. Mon bébé grandit … Mes bébés grandissent … Quoi qu'il en soit, malgré la situation complexe pour Charleen et Ethan, je suis heureuse pour eux. Pas de lien de sang entre nous trois, ils sont pourtant mon frère et ma sœur à part entière.

Et quand on parle du … Non, pas du loup, c'est plutôt le p'tit chaperon rouge à la limite. Et je ne suis absolument pas en train de bailler à m'en décrocher la mâchoire. Merci le décalage horaire. Un café s'il vous plait.

« Charleen est venue me visiter il y a quelques semaines et elle m’a aidé à trouver ce dans quoi je pourrais étudier. J’ai commencé quelques recherches de mon côté et si tout va bien je serais capable de retourner à l’école en janvier ! »

Bien sûr que je suis au courant qu'elle y a été, après tout on vit ensemble, on se parle de tout. Ça lui a d'ailleurs fait du bien d'aller voir un peu ailleurs, de changer d'air, de sortir des murs de la maison où elle ressasse beaucoup la situation – et personne ne la blâmera pour ça. Elle aborde ça avec un calme que je n'aurais jamais su éprouver, je sais qu'on est très différente toutes les deux mais je la trouve extrêmement courageuse.
Quant à Lukas, je suis vraiment contente de voir qu'il pense à son avenir malgré là encore cette situation particulière et complexe. Je me sais chanceuse d'avoir rebondi tout de suite car c'est loin d'être le cas pour la plus part de mes proches. J'ai tanné Lulu tout au long de sa scolarité, une véritable emmerdeuse je le sais et je l'assume entièrement puisque je continue de penser dur comme fer que les études sont une chose primordiales et très importante. Je ne sais pas pourquoi on n'a pas poussé la conversation jusque là avec Cha', peut-être interrompues en plein milieu, mais je suis curieuse de savoir quelle direction il va prendre.

« Je deviendrai un entraîneur de chiens ! Tu sais les chiens qui aident parfois les personnes handicapées ou aveugles ? Eh bien ce sera moi qui prendrai soin de ces petits chiots ! C’est Charleen qui a eu l’idée ! C’est pas mal non ? »
« Oh ? »

Ce « oh ? » il est plein de surprise, c'est plutôt évident. Je n'avais rien de particulier en tête, j'étais loin de penser à ça et je l'admets, l'espace d'une seconde j'ai l'image de mon grand dadet entouré d'une meute de bébés labradors sauvages qui n'en font qu'à leur tête … Ce qui est incroyablement mignon, soit-dit en passant. Je ne suis pas très branchée animaux, voir pas du tout, mais sincèrement qui ne craque pas devant un bébé labrador ? Alors une portée entière, laissez tomber.
Passée la surprise, c'est la curiosité et l'intérêt qui se manifeste. Et pourquoi pas ? D'une c'est un métier qui doit être absolument passionnant et de deux, même si ça me donne l'impression de sortir de nulle part, je ne vois pas pourquoi il ne serait pas fait pour ça. Lukas c'est un marshmallow plein de douceur, de quoi à besoin un chiot pour être éduqué si ce n'est cette fameuse douceur ? Un peu de fermeté, sûrement, mais c'est justement pour apprendre ce qu'on ne sait pas ou ne maîtrise pas encore totalement que l'école est là.

« Je dois t'avouer que je ne l'ai pas vu venir celle-là mais tu sais quoi ? J'ai hâte de te voir à l’œuvre ! Ça doit être génial comme travail, très épanouissant et valorisant en plus parce que la cause est vraiment belle. »

Ces chiens, ce ne sont pas de simples animaux de compagnie. Ce sont aussi des aides, presque des outils – façon de parler – un être très important pour les personnes avec qui ils partageront le reste de leur vie. Choisir cette voie, c'est vraiment une belle chose je trouve. Et puis tout comme moi, si finalement il se rend compte que pour une raison X ou Y ça ne colle pas alors il avisera. On ne peut pas savoir avant d'avoir essayer.

« J'suis fier de toi p'tit frère. »

Et pour accompagner ces mots je le fais s'arrêter et lui attrape le bras pour le faire se baisser un peu alors que sur la pointe des pieds je viens lui claquer un bisou sur la joue.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas. De la paperasse, une préparation, des révisions, peu importe. »

Je serais toujours là.

« Est ce que tu envisages d'avoir ton propre chien ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Mer 17 Oct 2018 - 2:28

Nous avions soudainement changé de direction afin de remplir la commission qui m’avait été donnée par Suzy. Ce n’était pas un très gros détour, mais je savais que ça lui ferait énormément plaisir. C’était la moindre des choses que je puisse faire pour l’avoir laissé derrière moi même si elle ne m’en voulait absolument pas. En attendant, j’avais élaboré mes futurs plans à Riley. C’était une nouvelle vie qui s’offrait à moi et j’espérais bien être en mesure de mettre tout ça en marche pour le mois de janvier. Nouvelle année, nouveaux défis.

« Je dois t'avouer que je ne l'ai pas vu venir celle-là mais tu sais quoi ? J'ai hâte de te voir à l’œuvre ! Ça doit être génial comme travail, très épanouissant et valorisant en plus parce que la cause est vraiment belle. »
- Oui c’est ce que je me dis. Non seulement je vais passer du bon temps en adorable compagnie, mais en plus, mon travail sera pour aider et faciliter la vie des gens dans le besoin. Je sens vraiment que ce sera génial !

J’avais toujours aimé aider les autres. Cela dépendait toujours de la situation, bien sûr, mais dans un cas comme celui-là, il était évident que j’aimerais faire quelque chose pour leur venir en aide. La majorité de ces gens avaient souffert d’un terrible accident ou ils étaient nés avec ces handicaps qui pouvaient rendre leur vie difficile. Moi, j’avais eu de la chance. J’étais né en santé et en plus j’avais hérité des dons magiques que ma mère n’avait pas eus. Toutes les parties de mon corps et de mon cerveau étaient fonctionnelles même si parfois elles étaient un peu lentes. Je pouvais courir, voler, aller explorer tous les endroits que je voulais… Et je voulais partager un peu de ma chance avec les autres à travers de ces animaux guides. En plus des petits chiots ! C’était parfait. Charleen avait vraiment vu juste en faisant sa découverte.

« J'suis fier de toi p'tit frère. »

Riley attrapa mon bras avant de me tirer vers elle pour m’offrir un baiser sur la joue. Pour toutes réponses je lui offris un énorme sourire qui fendit mon visage de gamin en deux.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas. De la paperasse, une préparation, des révisions, peu importe. »
- Je te ferai signe, c’est promis ! J’attends encore un peu pour les inscriptions parce que c’est apparemment trop tôt, mais je surveille ça de près !
« Est ce que tu envisages d'avoir ton propre chien ? »
- Pour être honnête, je n’y ai pas vraiment réfléchi… Je pense que pour l’instant non et si jamais j’obtiens un boulot… Je pense que je verrai rendu là. Peut-être qu’après avoir passé des journées entières avec de jeunes chiots je serai un peu fatigué de m’occuper de chiens… Je verrai, mais il est certain qu’en avoir un à la maison pourrait m’offrir plus de pratique… Il faudrait que j’en parle avec mon père !

Ça pourrait être cool, surtout qu’on n’avait jamais eu d’animaux à la maison. Si je réussissais à prouver à mon père que j’étais capable de m’occuper d’un être vivant, peut-être qu’il m’autoriserait à avoir le mien. Ça pourrait être vraiment sympa. Je m’étonnais moi-même de ne pas avoir pensé à tout ça.

Nous tournâmes un coin de rue avant d’atteindre une petite rue beaucoup plus tranquille, voir complètement déserte. Je m’arrêtai à quelques mètres du marché.

- C’est juste là ! Je vais acheter les bonbons et je reviens tout de suite !

J’offris un dernier sourire à Riley avant d’entrer à l’intérieur du commerce dans une certaine hâte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 163
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Mer 17 Oct 2018 - 3:00

Mes yeux cherchaient la perle rare tandis que les conserves défilaient sous mes pupilles. Les raviolis m’attiraient de moins en moins, mais je n’avais pas envie de retourner sur le congelé. J’avais bien remarqué les mets préparés à l’entrée, mais aucun d’entre eux ne semblait me faire vraiment envie. En cette soirée de congé, peut-être que je pourrais m’offrir un petit restaurant, mais j’avais plutôt la flemme d’aller dans un autre endroit. Mon plan était simple : manger un truc et boire des bières en regardant la télé. Pas de gym, pas de salle de tir et pas de réunion des Inquisiteurs. Juste une soirée en tête à tête avec moi-même, chose qui ne m’était pas arrivée depuis une éternité.

Je levai les yeux lorsque la clochette de la porte d’entrée se fit entendre. Un garçon sacrément grand entra dans la place et se dirigea aussitôt vers les confiseries. Je baissai le regard sur les conserves avant de pousser un soupir et d’en prendre une au hasard. Ce serait encore des raviolis pour ce soir. Tant pis pour mes envies de nourriture plus raffinée : ça devra attendre au prochain congé. Converse en main, je me dirigeai vers le comptoir derrière lequel se trouvait le caissier. Plus rapide que moi, le client aux proportions gigantesques se mit directement à travers de ma route. Il tourna la tête vers moi, un sourire désolé aux lèvres.

- Pardon, je ne voulais pas te couper… Veux-tu passer devant moi ?
- T’inquiètes niño, tu peux payer tes bonbons avant moi.
- Okay merci !

Il n’avait pas un accent anglais. Peut-être que c’était un touriste. Quoi qu’il en soit, il plongea les mains dans ses poches de manteau, semblant être à la recherche de monnaie pour payer. Je l’observai tandis qu’il semblait farfouiller parmi un tas de trucs inutiles qu’il devait traîner là-dedans. Le caissier sembla s’impatienter de l’autre côté du comptoir et l’autre le remarqua.

- Désoler monsieur… J’étais certain d’avoir… Merde…

Puis, il commença à vider ses poches directement sur le comptoir. Je m’apprêtais à lui tendre un billet, lorsque je vis ce truc parmi les autres. Je me tendis aussitôt à la vue de ce bout de bois qui était loin de me laisser indifférente. Mes yeux se braquèrent sur l’autre qui continuait de fouiller dans ses poches comme si de rien n’était.

Il était l’un d’entre eux.

- Ah voilà ! Voilà monsieur, vraiment désolé du dérangement !

Il rattrapa son bazar et son truc en bois, remettant le tout dans ses poches sans plus d’histoire.

- Gardez la monnaie et bonne soirée !

Il attrapa le sac de bonbons avant de se retourner vers moi et de me faire un sourire. Cet enculé avait le culot de me sourire ! Voyant mon expression, il baissa rapidement la tête avant de prendre la sortie. Sans réfléchir, je déposai la converse sur le comptoir d’un geste sec alors que mes yeux ne quittaient pas la porte d’entrée qui venait de se refermer.

- Ça vous fera…
- Garde là.

Je sortis du marché presque au pas de course. Par réflexe je regardai derrière moi : il n’y avait personne. Devant moi, il y avait l’autre qui marchait d’un pas nonchalant. Sans attendre, je sortis mon canif de sa cachette avant de m’élancer vers lui. Il n’eut pas le temps de me voir arriver. Je lui flanquai un bon coup de pied derrière les genoux et comme prévu, il tomba sur ceux-ci. Je plaçai ma lame sur sa gorge.

- Si tu fais un seul mouvement, je t’égorge, t’as compris ?

Il affichait un air complètement paniqué. De ma seconde main, je plongeai la main dans la poche où il avait caché son arme de bois. Mes doigts farfouillèrent à travers les différents objets lorsque soudain…

- Riley !

Je vis une fille qui se trouvait à quelques mètres de nous. Sans attendre, je retirai ma main de la poche du géant avant de sortir mon 9mm pour le pointer directement sur elle.

- Je te conseille de rester où tu es bella !

Je n’entendais pas à la rigolade.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9095
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Moonlight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Jeu 18 Oct 2018 - 23:01

« Pour être honnête, je n’y ai pas vraiment réfléchi… Je pense que pour l’instant non et si jamais j’obtiens un boulot… Je pense que je verrai rendu là. Peut-être qu’après avoir passé des journées entières avec de jeunes chiots je serai un peu fatigué de m’occuper de chiens… Je verrai, mais il est certain qu’en avoir un à la maison pourrait m’offrir plus de pratique… Il faudrait que j’en parle avec mon père ! »
« Ok ! Tu pourras déjà voir ce que ça donne demain soir avec le chien de Zozo la Malice, il vient avec normalement. »

J’ai dit oui, mon père a dit oui. Sans rentrer dans les détails, j’ai bien compris que sa boule de poils est un repère important pour lui et de toute façon, même sans être fana d’animaux, comment dire non à un chiot ? En plus on sera chez Papa donc pas de Circé dans le coin, ni de Monkey qui reste chez Maman. Pas de drame chien/chat/boursoufflet à gérer, donc. En attendant je trouve le raisonnement de Lukas plutôt réfléchit et je me rends compte que … Qu’il grandit, lui aussi. Je crois que j’aurais tendance à toujours le voir comme un petit garçon, comme ces vieilles mères envahissantes … Mais mon Lulu devient un homme ! Il prend du plomb dans la tête, a une copine, réfléchit à son avenir … J’aime à croire qu’il restera sur cette voie-là, que tout ce qu’il a pu voir et vivre ces dernières années avec les autres tarés n’aura pas trop d’interférence sur la personne qu’il est. Pas en négatif, en tout cas, mais je ne vais quand même pas leur dire merci.

Ma façon de les remercier ce sera de les envoyer tous passer le reste de leur vie dans une geôle d’Azkaban ou d’ailleurs.

« C’est juste là ! Je vais acheter les bonbons et je reviens tout de suite ! »
« Ça marche, je t’attends bourreau des cœurs. »

Je le taquine, quand même, il ne faudrait pas qu’il pense passer au travers. Je pourrais entrer avec lui à l’intérieur mais ayant été enfermée une bonne partie de la journée, je préfère rester encore un peu à l’air libre. On va dire que ça aide dans le processus de réveil, la difficulté de garder les yeux ouverts commencent à s’accentuer. Quand je repense à ma virée en Californie je ne regrette rien, quoi qu’il arrive. C’était vraiment chouette de changer d’air, de prendre un peu de chaleur et de soleil, puis de revoir Detective J aussi. Évidemment. C’est qu’il m’avait manqué ce crétin – c’est affectueux.
Posée sur un muret, je sors mon téléphone et envoie un message à Keza. Même quand on n’a rien de spécial à se dire on s’écrit, tout au long de la journée, c’est comme ça. Les minutes s’écoulent tranquillement, jusqu’à ce qu’un cri attire mon attention et surtout me glace le sang.

« Riley ! »

Il y a de la peur dans ce cri, je peux le sentir, et ma réaction ne se fait pas attendre. Je me dirige en courant vers l’endroit d’où provenait l’appel, me freine instantanément quand je rencontre ce spectacle auquel je ne m’attendais pas une seconde.
Lukas, genoux au sol, le regard exprimant sans peine la terreur. Au-dessus de lui une femme, elle tient une lame sur sa gorge et mon cœur menace d’exploser. L’instant d’après c’est une arme à feu qu’elle sort de sa veste et braque vers moi.

« Je te conseille de rester où tu es bella ! »
« Et moi je te conseille de lâcher mon p’tit frère, pétasse. »

Les mots sortent de manière glaciale, lente, mon regard braqué dans le sien. Ça pourrait me surprendre si j’y prêtais attention mais ça n’est pas le cas, c’est comme si j’avais déconnecté. Je ne la quitte pas des yeux, le simple contact que j’établis avec Lukas vient de ma main qui lui fait comprendre de rester calme, de ne surtout pas bouger.
Je ne suis pas un soldat. Je ne suis pas Kezabel, ni même Ismaelle ou qui sais-je encore, mais s’il y a bien une chose que je ne supporte pas et qui me fait complètement vriller, c’est qu’on s’en prenne à ma famille. Ça ne veut pas dire que je n’ai pas peur, seul un imbécile ne tremblerait pas face à une arme pointée sur lui, mais en cette seconde la froideur qui s’est emparée de moi me permet de ne pas sombrer dans l’hystérie de la terreur. Les conséquences, on verra plus tard. J’ai au moins le réflexe de ne pas faire un geste, pas un pas vers eux, ni de tenter quoi que ce soit. Canalisée, j’analyse pour l’instant la situation. Sorcière ? Pas sorcière ? Les deux armes qu’elle tient ne sont pas magique, je suppose que c’est un indice.

« Qu’est c’que tu veux ? »

Si c’est un peu d’argent pour changer ce look sorti tout droit d’une série à petit budget, on peut s’arranger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Dim 28 Oct 2018 - 15:11

C’était Suzy qui m’avait mentionné ce marché lorsque nous étions venus quelques semaines plus tôt à Londres. Nous nous étions baladés du côté magique et du côté moldu et c’était à ce moment qu’elle m’avait avoué avoir un petit péché mignon pour ces petits bonbons. Apparemment, c’était le seul endroit où elle en avait trouvé dans Londres et ça me faisait réellement plaisir de pouvoir lui en rapporter. Et franchement, je n’aurais jamais cru que ce petit arrêt allait drastiquement chambouler le reste de ma sortie avec Riley.

J’étais ressorti du marché en oubliant même l’expression qu’elle m’avait offerte en réponse à mon sourire. Je ne savais pas ce que j’avais pu faire pour mériter de tels yeux méprisants, mais je ne m’en étais pas occupé. Marchant dans la direction où j’avais abandonné Riley, je n’avais pas eu le temps de franchir deux mètres qu’un coup envoyé sur mes mollets m’avait fait perdre l’équilibre. Dans la surprise, je lâchai le sac contenant les bonbons et ils se répandirent partout sur le sol. La seconde d’ensuite, je sentis un truc coupant et froid se déposer contre la chair tendre de ma gorge et je m’étais aussitôt figé. Je me sentais prisonnier d’un corps qui semblait vouloir me maintenir à terre et la panique s’était rapidement emparée de mes sens. Puis, je reconnus la voix de la fille à l’intérieur du marché. Voilà qu’elle me menaçait brutalement et ouvertement. Des menaces de mort qui me paralysèrent de peur.

- Si tu fais un seul mouvement, je t’égorge, t’as compris ?

Mais qu’est-ce que j’avais fait pour mériter ça ? Elle m’avait dit que je pouvais payer avant elle !

Sa main se glissa dans la poche de mon blouson et je compris qu’elle tentait de me voler. Je voulus lui dire que je n’avais pas d’argent sur moi ou du moins très peu et aucun objet de valeur, mais au lieu de ça j’appelai Riley dans l’espoir qu’elle vienne me porter secours. C’était probablement une réaction stupide puisque j’allais la mettre en danger, mais ce fut la seule réaction que j’eus. J’aurais pu pousser un soupir de soulagement lorsque je la vis apparaître au détour d’un immeuble si la lame n’avait pas été aussi enfoncée dans ma pomme d’Adam. Riley ne passa pas inaperçu auprès de la voleuse qui sortit un fusil. Mon cœur s’arrêta brusquement lorsque l’arme à bout portant se pointa sur Riley.

- Je te conseille de rester où tu es bella !
« Et moi je te conseille de lâcher mon p’tit frère, pétasse. »

En guise de réponse l’autre enleva le cran de sureté de son arme avec une habileté désarmante. Je vis avec horreur son index effleurer la gâchette.

- Non ! S’il te plaît non ! Prends ce que tu veux et laisse-nous tranquille !

Je ne pouvais pas voir son visage, mais je sentis ses yeux brulants se poser sur ma personne. Les miens ne quittaient pas Riley qui gardait son sang-froid à quelques mètres de nous. Elle restait parfaitement immobile, tâchant sans doute de limiter les dégâts. De mon côté, j’avais l’impression d’avoir fusionné avec le ciment tant j’étais pétrifié par tout ce qu’il se passait. Je ne comprenais rien. C’était comme si c’était un cauchemar éveillé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 163
Date d'inscription : 21/07/2018
Crédits : Schizophrenic et Tumblr.
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Dim 28 Oct 2018 - 15:20

Ces salauds se cachaient vraiment n’importe où. Ils pouvaient aborder des gueules tout à fait innocentes et cacher dans leur poche leur véritable nature. Et ce, dans notre propre monde. Au fil de mes recherches et de mes rencontres avec les membres des Inquisiteurs, j’avais appris qu’ils avaient leur univers particulier, un peu comme s’ils vivaient dans un monde parallèle au nôtre. Normalement, ils devraient y rester, mais certains d’entre eux aimaient venir de notre côté, agissant comme des touristes ou simplement pour venir y faire du mal. Je ne savais pas si ce grand mec était réellement coupable face aux meurtres des Los Reyes. Probablement pas. Il me semblait beaucoup trop jeune pour faire partie du groupe qui nous avait sournoisement attaqués. N’empêche qu’il restait l’un des leurs et qu’il n’avait aucunement affaire à venir de ce côté. S’il voulait des friandises, il n’avait qu’à se les procurer d’où il venait, point final.

Je n’avais pas vraiment l’intention de le tuer de sang-froid comme ça. La menace avait été lancée simplement pour qu’il se tienne tranquille et à voir ses réactions, je me doutais qu’il respecterait mes ordres. Mon unique but était de lui arracher son bout de bois. Ce serait un objet précieux que les Inquisiteurs pourraient étudier et peut-être découvrir de nouveaux secrets qui nous échappaient encore. Et ça ferait de lui un sorcier dépourvu d’arme : il devrait se démerder pour en trouver une autre.

J’aurais dû penser qu’il n’était pas seul. Ces salauds semblaient toujours se déplacer en meute et je me doutais bien que la fille qui était apparue non loin de nous était l’une des leurs aussi. Elle s’était arrêtée aussitôt que j’avais braqué ma seconde arme sur elle. Sage décision.

« Et moi je te conseille de lâcher mon p’tit frère, pétasse. »

Plus vive que mon ombre, j’enlevai le cran de sécurité de mon 9mm. Mon doigt descendit sur la gâchette et le géant se mit aussitôt à paniquer.

- Non ! S’il te plaît non ! Prends ce que tu veux et laisse-nous tranquilles !

Je jetai un regard noir à la fille avant de baisser mes yeux sur la tête de celui que je maintenais prisonnier. Je parvenais à sentir sa peur à travers sa voix tremblante et son corps crispé et dire que ça ne me faisait pas plaisir serait mentir. À mes yeux, ils étaient tous les mêmes. S’il avait voulu passer une petite vie tranquille, il n’avait eu qu’à rester de son côté et nous foutre la paix. Ou du moins à être plus discret. S’il n’avait pas foutu son bout de bois sur le comptoir, je ne l’aurais jamais su. Il s’était exposé d’une manière ridicule et il en payait maintenant le prix.

Je réfléchis à vitesse grand V. Sans doute qu’elle détenait elle aussi un bout de bois magique et d’un simple geste elle pourrait m’éliminer. Je devais donc être rapide et vigilante à la fois si je souhaitais parvenir à mes fins en limitant les dégâts. D’un mouvement sec, je refermai mon canif avant de le remettre dans ma poche et je déposai directement la bouche de mon canon contre la tempe du géant.

- Si tu bouges, j’le flingue.

L’index toujours sur la détente, je replongeai ma main libre dans la poche du garçon qui demeurait immobile. Mes yeux ne quittaient plus la fille afin de m’assurer qu’elle respecterait les conditions. Tuer quelqu’un ne me faisait pas peur, mais ça, elle n’avait pas à le savoir. Je préférerais éviter tout problème, mais j’étais prête à tenir parole si elle décidait de jouer les héros. Ma main farfouillait rageusement parmi toutes les cochonneries qu’il trimbalait dans son manteau lorsque finalement mes doigts agrippèrent ce que je recherchais. Sans plus attendre, j’extirpai le long objet de bois tandis qu’un frisson d’horreur me parcourut l’échine. Je planquai le tout dans ma poche où j’avais rangé mon canif. Je fis pivoter mon arme et le canon se retrouva dans le creux de ma main. Rassemblant ma force, j’envoyai la crosse de mon revolver directement derrière la tête du garçon qui tomba aussitôt vers l’avant.

La seconde d’ensuite, mon arme se planqua de nouveau vers elle tandis que je reculais lentement vers le sens opposé. Un coup d’œil sur le sol m’indiqua que le garçon était toujours conscient. Une main s’était déposée derrière son crâne et je perçus quelques plaintes sonores. Sans m’occuper de lui, je continuai de me reculer jusqu’à ce que j’atteignis la prochaine ruelle. Sans un mot de plus, je m’éclipsai derrière l’immeuble avant de me mettre à courir vers l’avant le plus vite que je le pus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9095
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Moonlight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Dim 11 Nov 2018 - 10:41

J'ai déconnecté, littéralement. Qui de sensé n'aurait aucune réaction face au canon d'une arme pointé droit sur lui ? Je n'y connais rien, je n'ai pour ressource que ce que j'ai pu voir dans les films, j'en déduis à ces gestes qu'elle vient d'enlever le cran de sureté et qu'il ne reste plus que son doigt entre ma vie et ma mort. C'est bien comme ça que ça fonctionne, non ? Mais tout ça me semble si irréel ...

« Non ! S’il te plaît non ! Prends ce que tu veux et laisse-nous tranquilles ! »
« Ça va aller Lukas, bouge pas. Ça va aller. Regarde moi. »

Regarde ta frangine complètement inconsciente mais pour le moins convaincante. Je l'espère en tout cas. Parce que non, contrairement aux apparences je ne suis pas suicidaire et si je garde mon calme ça tient uniquement d'un putain de miracle. J'ai la baguette qui me démange mais l'esprit, pour l'instant, à la bonne place. La sortir en public c'est nous exposer Lukas, moi et toutes notre communauté, c'est nous exposer à de sérieux problèmes. Qui plus est, même si mes réflexes sont bons, la situation est pour l'instant trop critique. Je prends le risque de me prendre une balle et de voir Lukas retomber sur le sol la gorge tranchée. Mon cerveau fonctionne a vive allure, j'essaie de tout prendre en considération avec cet impression que si je m'arrête une seconde, je perdrais immédiatement ce sang froid que j'affiche sans ciller ou presque.
Mouvement. Elle referme son couteau et c'est un profond soupir de soulagement que je contiens sans la quitter des yeux. Soulagement qui disparaît quand elle pointe à présent le canon de son arme sur la tempe de celui que je considère comme mon petit frère.

« Si tu bouges, j’le flingue. »

J'obtempère, ne bouge pas, les bras légèrement écartés et paumes ouvertes en signe de coopération. Je ne suis actuellement pas une menace pour elle mais son visage s'imprime dans ma mémoire pour y rester gravé. Je sens, j'entends, mon sang battre violemment dans mes tempes. L'envie de hurler m'étouffe, appeler à l'aide serait prendre le risque de lui donner le feu vert pour lui faire du mal et lui sauter dessus comme une folle furieuse, même si j'en crève d'envie malgré la peur, serait pure connerie et meilleur moyen de finir dans un sac mortuaire. Ou à l'hôpital. Je ne sais pas si elle bluffe, je ne suis pas prête à prendre ce risque.
Tout ce que je sais, c'est que je vais de surprise en surprise. Lorsqu'elle se met à fouiller dans les poches de Lukas je m'imagine déjà qu'elle compte en sortir son porte-feuille et repartir avec. Je m'apprête même à lui soumettre l'idée qu'elle est ridicule de s'en prendre à des gamins sans un sous en poche, mais elle me coupe l'herbe sous le pied en retirant de l'écrin de tissus … sa baguette.  

« NON ! »

Trop tard. La crosse de son arme vient de s'abattre violemment sur l'arrière de la tête de Lukas et ma frustration gagne un cran parce que je ne peux pas me précipiter vers lui, arrêter par le canon de son arme pointée vers moi à nouveau. Poings serrés, je la fusille du regard, furieuse et désormais plus ou moins certaine qu'elle ne contient aucune Magie en elle.

« Ça tu vas le payer cher. »

Tandis qu'elle recule je ne bouge toujours pas, gardant un œil sur Lukas toujours au sol sans pour autant détourner totalement mon attention de cette femme sans doute à peine plus âgée que moi. Oh non je ne suis pas une guerrière, je sais parfaitement ce que je vaux et ce dont je suis capable. Mon sale caractère fait de moi une personne rancunière, si je me précipite vers mon ami une fois qu'elle a disparu je sais d'ores et déjà qu'elle ne sortira pas de ma tête comme ça.

Mais pour lui, je me fais douce. A l'instinct, bien que mes gestes tremblent de l'adrénaline et la rage qui coulent dans mes veines de plus en plus vite.

« Hey, regarde moi. Combien j'ai de doigts ? »

Je lui en montre trois, mon index, mon majeur et mon auriculaire gauche, tandis que de l'autre main je vérifie l'état de l'arrière de son crane. C'est en train de gonfler, il y a un peu de sang mais la tête ça saigne toujours beaucoup. Un regard à gauche, un autre à droite, cette pétasse a eu le don de nous isoler dans une ruelle très peu passante et en ça elle me rend service puisque je n'ai pas vraiment à hésiter avant de sortir ma baguette le plus discrètement possible pour la porter à la tête de Lukas que je garde contre moi de manière protectrice.

« Episkey. »

Il est fort probable que je l'emmène faire un tour à l'hôpital malgré tout, mais pour le moment ça atténuera les effets.

« Est ce que tu peux te lever ? Écoute moi bien. Je veux que tu retournes dans le magasin dont tu viens de sortir et que tu expliques au vendeur que tu ne te sens pas bien, que tu as juste besoin de t'assoir un peu. Et tu n'en sors pas tant que je ne suis pas revenue, d'accord ? »

Je dépose un baiser sur son front, son visage entre mes mains, mais mentalement je ne suis déjà plus là. Je sais l'inconscience de mon geste mais cette personne ne peut pas s'en tirer comme ça. Je ne veux pas qu'elle s'en tire comme ça. Cette attaque prend des allures autant personnelle que communautaire dans mon esprit, je ne pensais pas en être si affectée. Je me vois en train de courir dans cette ruelle, suivre la direction qu'elle a pris avant de disparaître au détour d'un croisement, mais bien évidemment elle n'est plus en vue et ça me rend furieuse. Pour le geste, pour l'affront, pour le danger qu'elle peut représenter, puis pour la Baguette de Lukas. Un prolongement de lui même, comme pour chaque Sorcier.

« Espèce de lâche ! Reviens ici ! »

J'ai perdu toute rationalité, tout sens du danger. La raison voudrait que je reste près de mon petit frère, que je prévienne des personnes bien plus à même de gérer ce genre de choses. Il semblerait que mon corps réagisse avant mon esprit, cela étant, puisque je peux sentir mes jambes trembler sous moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Jeu 15 Nov 2018 - 20:29

« Ça va aller Lukas, bouge pas. Ça va aller. Regarde moi. »

Le hic c’est que je ne la croyais pas. Pas que je n’avais pas confiance en Riley, mais je doutais que ça allait aller. Nous étions au bord du gouffre de la mort et même si ce n’était pas la première fois, c’était toujours aussi terrifiant. Mes yeux étaient posés sur elle et même si sa présence me rassurait, j’avais l’impression que ce n’était pas assez. J’étais comme une statue de pierre. Je n’osais pas faire un mouvement de peur de me faire trancher la gorge ou d’entendre un coup de feu partir en direction de Riley. J’avais l’impression que le temps filait au compte-goutte. La scène était déjà trop longue et mes genoux commençaient à être en compote.

La lame libéra soudainement mon cou et j’aurais pu pousser un soupir de soulagement si je n’avais pas senti un bout de métal froid contre la peau tendre de ma tempe. Je devinai sans trop de mal qu’il devait s’agir de sa seconde arme. Le seul réconfort que je trouvai dans ce geste fut qu’au moins Riley était hors de danger pour l’instant. Je sentis sa main se replonger dans ma poche et l’envie de lui dire que je n’avais rien de valeur sur moi me reprit d’assaut sauf qu’une fois de plus, je restai muet. C’était comme si ma voix était nouée dans ma gorge. Je la laissai faire et du coin de l’œil, je vis que ce qu’elle sortit de ma poche était ma baguette magique. Plutôt surpris, je ne comprenais absolument pas ce choix. Je lui avais bien dit de prendre ce qu’elle voulait, mais…

Ma tempe se libéra et l’espace d’une seconde, j’eus l’impression qu’elle me redonnait la liberté de mes mouvements. Je voulus me relever, mais je fus brutalement arrêté par quelque chose qui s’abattit derrière ma tête. J’entendis la voix de Riley au loin, mais je fus incapable de faire quoi que ce soit. Sonné par ce choc douloureux je tombai lourdement sur le sol. Le temps me semblait encore plus suspendu qu’il ne l’était au départ et ça me prit une éternité avant de ramener ma main tremblante à l’arrière de mon crâne. L’humidité de mes cheveux me fit peur, mais j’étais encore trop sous le choc pour me mettre à paniquer. Je sentis une main se poser sur la mienne et je relevai les yeux pour constater que Riley se trouvait désormais à mes côtés. Que s’était-il passé ?

« Hey, regarde moi. Combien j'ai de doigts ? »
- Trois.

La réponse était sortie machinalement sans que je ne réfléchisse. Mon amie s’empara pleinement de ma tête et je portai lentement ma main devant mes yeux. Elle était toujours aussi tremblante et désormais rouge de sang. Le mien. Avec quoi m’avait-elle frappé ? Plus important encore : était-elle réellement partie ou allait-elle revenir pour nous attaquer encore ? J’entendis Riley formuler un sortilège et je sentis aussitôt une puissante chaleur à l’endroit de ma blessure crânienne.

« Est ce que tu peux te lever ? Écoute moi bien. Je veux que tu retournes dans le magasin dont tu viens de sortir et que tu expliques au vendeur que tu ne te sens pas bien, que tu as juste besoin de t'assoir un peu. Et tu n'en sors pas tant que je ne suis pas revenue, d'accord ? »

Elle embrassa mon front d’un geste presque maternel et tandis qu’elle se levait déjà pour partir à la poursuite de l’autre, ma main se tendait vers elle.

- Non me laisse pas s’te plaît…

Mais elle avait déjà disparu au détour de la ruelle. La chaleur de son sortilège se transforma soudainement en froid glacial et un frisson me parcourut le corps. J’avais terriblement mal à la tête et je me sentis encore au ralenti. Je n’avais plus ma baguette. Je n’étais plus rien.

Mes yeux se posèrent sur les bonbons de Suzy qui étaient toujours étalés sur le sol. Je devais les remplacer. Elle serait si triste de ne pas avoir ses sucreries préférées. Je posai mes deux mains à plat contre l’asphalte avant de me redresser lentement. D’une manière traînante presque lancinante, je me dirigeai de nouveau vers le magasin. Une clochette retentit au-dessus de ma tête et je vis le caissier regarder dans ma direction. Je me dirigeai vers le comptoir.

- L’argent que je vous ai laissé… J’en ai besoin.
- Quoi ?
- La monnaie… J’ai besoin de ravoir la monnaie que je vous ai laissée tout à l’heure.

Il fronça les sourcils et ses yeux baissèrent vers ma main encore saignante.

- Je dois racheter les bonbons. Ils sont tombés par terre et on m’a pris ma baguette.
- Faut aller te faire soigner mec. T’as pas l’air bien là.
- La monnaie. Redonnez-moi ma monnaie.

Il hésita une seconde avant d’ouvrir le tiroir-caisse. Il déposa quelques livres sur le comptoir et j’hochai la tête avant de prendre mon due. Je retournai dans l’allée où j’avais trouvé les bonbons et je pris un nouveau sac avant de retourner au comptoir. Je redonnai la monnaie qu’il venait de me donner.

- Il te manque de l’argent.
- C’est tout ce que j’ai.
- Désolé, mais ce n’est pas suffisant.
- S’il vous plaît… Les bonbons sont tombés par terre et on m’a pris ma baguette…
- C’est pas de ma faute. Il fallait faire plus attention.

Soudainement pris de vertiges, je posai les bonbons à côté de la monnaie avant de faire dos au vendeur. Je me laissai lentement glisser contre les friandises qui ornaient l’avant du comptoir et plusieurs d’entre eux tombèrent sur le sol à mes côtés.

- Hey ! Ça va pas la tête ?!

Non ma tête n’allait pas. Elle tournait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 9095
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Moonlight + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Lun 19 Nov 2018 - 13:00

Rien. Aucune réaction. Simplement le silence de la rue, le bruit de fond de la parallèle, quelques pigeons qui s'envolent. Cette femme s'est enfuie et ne reviendra pas, les poings serrés je fulmine en regardant partout autour de moi comme si elle pouvait apparaître n'importe où, n'importe quand. Elle a foutu le camp avec la Baguette de Lukas et j'ai du mal à le digérer, à admettre que me mettre à sa poursuite, la rechercher, est d'un danger inconsidéré. Puis lentement, la raison revient, mes idées se remettent en place et je réalise que portée par mes émotions j'en ai abandonné mon petit frère.
Une dernière hésitation, un coup de pied rageur dans le premier objet que je trouve à ma portée et je fais demi-tour, furieuse mais résignée, l'adrénaline courant dans mes veines comme un troupeau de chevaux sauvages lancé à pleine vitesse. Je ne m'inquiète pour le moment pas de savoir dans quel état je serais quand elle aura quitté mon système.
Quand j'arrive dans la ruelle où j'ai laissé Lukas il n'est plus là. Je ne panique pas, pars du principe qu'il a écouté ce que je lui ai dit et d’un pas toujours aussi rapide, ma baguette bien rangée dans ma manche, me dirige vers le magasin dans lequel je rentre sans attendre.

« Hey ! Ça va pas la tête ?! »
« Non ça ne va pas ! Laissez le tranquille si vous ne l'aidez pas. »

Sans retenue, sans délicatesse, je pousse la première personne qui se trouve devant moi et me précipite vers Lukas, la culpabilité de l’avoir laissé seul accroché aux entrailles, alimentée par une fureur noire dont je n’arrive pas à me défaire. J’ai envie de tout démolir, de hurler, mais je me concentre sur mon petit frère et tache d’oublier le reste. Il ne va pas bien, comment est-ce qu’il pourrait aller bien ?

« J'suis désolée Lukas, j'aurais jamais dû te laisser tout seul. »

Ma main sur sa joue, je trouve suffisamment de douceur en moi pour essayer de l’apaiser mais dès l’instant où je me remets debout et claque de l’argent sur le comptoir pour payer tout ce qu’il y a à payer sans réfléchir une seconde c’est un regard brulant de colère que j’adresse au vendeur. Sans un mot. Nul besoin. Ce dernier sort de mes pensées dès l’instant où mon attention se focalise sur Lukas à nouveau.

« Viens, je te ramène en sécurité. »

Chose que j’aurais dû faire dès le départ. Je ne suis pas bien grande à côté de lui, mais j’ai suffisamment de muscles dans les bras et surtout d’adrénaline dans les veines pour réussir à le faire se relever. C’est bancale, quelqu’un essaie de nous aider et je le laisse faire juste le temps de faire quelques mètres avant de lui indiquer que j’appelle nos parents pour qu’ils viennent nous chercher parce qu’ils ne sont pas loin. Tout ça n’est que mensonge, dès l’instant où l’on peut se retrouver seul, à l’abri de tous les regards, en ayant pris le temps de scruter le moindre recoin autour de nous pour m’assurer que cette folle furieuse ne soit pas revenue, je nous fais transplaner directement à la maison. Chez Papa. Là où je suis certaine qu’on sera seuls. Les premiers secours magiques comme moldus je les connais, chose indispensable quand on fait du Quidditch m’est avis, alors je l’installe en position latérale de sécurité et m’occupe de lui en renforçant le sort précédemment lancé. Je devrais l’emmener à l’hôpital, intrinsèquement j’ai du mal à me dire qu’il y sera en sécurité et préfère le garder farouchement ici, loin de tous. Il est dans les vapes, dans ma tête tout va à 100 à l’heure et je ne redescends toujours pas. Mon esprit reste focalisé sur le visage de cette femme que je redessine mentalement jusqu’à écrire sur un calepin le moindre détail. Je n’arrive pas à me la sortir de la tête.

Mais j’aimerais que Lukas ne l’ait plus dans la sienne. Voilà pourquoi après quelques secondes d’hésitation je prends la décision de lui en retirer tout souvenir. Je vais devoir lui expliquer pourquoi il est tombé dans les vapes, pourquoi il n’a plus sa baguette, mais je trouverais quelque chose. Alors je m’exécute, consciencieusement, pour l’oublieter et effacer de ses souvenirs la moindre trace de cet évènement. Sur la petite table du salon, alors qu’il est installé sur le canapé, trône le paquet de bonbons pour Suzy que mon esprit organisé n’a pas oublié.

Enfin, je m’accorde quelques minutes pour souffler, retrouver un peu de calme et d’aplomb, juste de quoi offrir un sourire serein, faussement serein mais suffisamment convainquant, à Lukas quand il revient sur terre.

« Salut l'endormi. »

Ma main passe dans ses cheveux tranquillement, je lui souris, vais même jusqu’à lâcher un léger rire.

« Tu m'as fait peur. C'était trop d'émotions pour toi quand je t'ai dit que Mateo et moi on s'était fiancés ? »

Pourquoi pas ? Une raison comme une autre de s’évanouir …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 298
Date d'inscription : 21/01/2018
Crédits : DG (me)
Double Compte : Derek R., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4176-lukas-a-harris
MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   Jeu 29 Nov 2018 - 19:24

Les choses allaient aux ralenties. Je me doutais que le vendeur gesticulait derrière son comptoir. Peut-être même qu’il l’avait traversé pour se poser à mes côtés, mais je ne fis pas attention. Je fixai un point invisible devant moi tandis que j’entendais un sifflement constant dans mes oreilles. On m’avait déjà dit que lorsque ce genre de choses arrivait, c’était parce que quelqu’un pensait à nous. Peut-être que c’était Suzy qui se demandait si moi j’avais pensé à elle en effectuant la petite commission qu’elle m’avait demandée. Peut-être aussi que c’était à cause de ce coup que j’avais reçu derrière la tête. Je n’aimais pas y songer, mais j’étais certain que c’était la deuxième option. Mon crâne me faisait un mal de chien et je n’arrivais pas à me concentrer sur autre chose.

Je sentis du mouvement tout juste à mes côtés et je délaissai enfin le point.

« J'suis désolée Lukas, j'aurais jamais dû te laisser tout seul. »

La voix de Riley et sa main posée sur ma joue me ramenèrent sur Terre l’espace d’une seconde. Mes lèvres s’étirent en un sourire automatique. Une part de moi ne voulait pas lui faire peur et l’autre voulait se foutre en boule dans un coin et ne plus penser à rien.

- C’est pas grave.
« Viens, je te ramène en sécurité. »

Je m’accrochai à elle lorsqu’elle tenta de me remettre sur pieds. Mes jambes tremblaient comme si elles avaient subi une nuit à faire la fiesta. Les nerfs et le stress semblaient vouloir s’évacuer par tous les pores de ma peau et je me laissai guider par Riley tandis que nous sortîmes du magasin. Autour de moi, tout me semblait brouillon. Les bruits, les voix, les visages et les voitures qui défilaient dans les rues ne m’interpellaient pas. Je fixais encore ce point invisible et j’arrêtais lorsque Riley s’arrêtait. Je me sentais comme un automate qui n’avait plus de contrôle sur son corps. Mes pensées étaient vides et je me laissai porter en silence. Le décor changea drastiquement et je ne sentis plus l’air frais sur mes joues, mais je ne mentionnai rien. Soudainement, tout bascula et mon point invisible se trouvait désormais sur un plafond. Je ne savais pas où j’étais, mais cela m’importait peu. Il y avait encore du mouvement autour de moi et je n’y prêtai aucune attention. Je fermai les yeux et je m’envolai vers d’autres contrées.


« Salut l'endormi. »

Je sentis quelque chose dans mes cheveux et j’ouvris lentement les paupières. Le visage rieur de Riley se tenait tout juste au-dessus du mien et j’eus aussitôt un sourire même si je ne comprenais pas.

« Tu m'as fait peur. C'était trop d'émotions pour toi quand je t'ai dit que Mateo et moi on s'était fiancés ? »
- Hum… ? Fiancés… ?

Les mots prenaient doucement place dans mon esprit. Mes yeux s’égarèrent sur le décor qui nous entourait et je réalisai rapidement que nous étions chez le père de Riley. Mes iris se posèrent de nouveau sur ma meilleure amie.

- Oh wow, mais c’est tellement une bonne nouvelle !!

Je me redressai un peu trop subitement et ma tête m’élança soudainement. Je n’y prêtai aucune attention, tâchant simplement d’offrir un câlin digne de ce nom à Riley.

- Félicitations ! Je suis vraiment content pour vous deux ! Wouah je suis vraiment tombé dans les pommes pour ça ? T’as raison c’était certainement trop d’émotions d’un coup ! Oh wow c’est trop super j’adore les mariages !

Une raison idéale pour s’éclater avec classe en buvant un bon p’tit coup. Je me séparai d’elle avant de me redresser complètement pour me retrouver assis sur le canapé.

- Tu me dis si vous avez besoin d’aide hen ? Je pourrais peut-être vous aider à tout organiser si jamais…

Mes yeux se posèrent sur les bonbons de Suzy qui étaient sur la table du salon.

- Anh merde il est quelle heure là ?

Pour être honnête j’étais un peu déboussoler. Combien de temps avais-je été dans les vapes au juste ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
In The Wrong Place At The Wrong Time [Riley and Alejandra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MINI-EVENT 9 ⊹ wrong place, wrong time
» 03. What's wrong with you ?
» [1616] Right way to do Wrong.
» what's wrong with a little chaos ?
» Wrong Time, Wrong Memories...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Ouest de Londres-
Sauter vers: