AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 inattendu feat enzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: inattendu feat enzo    Sam 21 Juil 2018 - 22:35

9 octobre 2015


C'est le milieu d'après-midi, il doit être environ seize heures. On vient de finir le cours de sport et on est encore dans les vestiaires avec Laurin. Laurin c'est un ami que je me suis fait dans le nouveau lycée. Il est dans l'équipe de foot et grâce à lui j'ai pu l'intégrer aussi. Je me défends bien et ma perspective d'être recruté dans une équipe régionale à la fin de l'année ne fait que grandir. J'entrevois enfin une directive à mener, même si j'ai encore beaucoup de problèmes à régler. Depuis que je traîne avec Laurin mon comportement à pas mal changé, je ne suis plus le garçon marrant et drôle qui faisait des blagues idiotes en cours, je ne suis plus celui que j'étais, mais ce n'est pas seulement à cause de lui, c'est surtout à cause de tout le reste. Je prends aussi conscience que je grandi, mais selon mon père il a une mauvaise influence sur moi. C'est lui qui m'a filer ma première cigarette, lui aussi avec qui j'ai été en soirée et lui qui m'a fait prendre la drogue de l'autre fois. Je n'ai tellement pas apprécié que c'est la seule chose à laquelle je lui dis non. Et encore aujourd'hui j'accepte qu'on sèche le dernier cours d'étude qu'il nous reste. Une heure d'étude en groupe ce n'est pas vraiment ce que je préfère de toute manière alors je ne culpabilise pas du tout. On retourne sur le complexe et on s'arrête près de la sortie sur le terrain de basket. Il a piqué une balle dans la réserve avant de partir et on se fait quelques dribbles. On se pose ensuite sur un muret et il me propose une clope, enfin je comprends tout de suite que c'est du shit et pourtant je le prends quand même.

On parle d'un peu de tout et de rien, mais surtout de rien. Je connais un peu sa vie, il connaît un peu la mienne, même si beaucoup de ce que je lui raconte n'est pas toujours vrai. Il sait que je ne vis qu'avec mon père et je lui ai demandé qu'il ne me pose plus de questions sur ma mère. Ses parents à lui son divorcés, son père est assez riche et il lui offre un peu tout ce qu'il veut, mais il lui met trop la pression pour qu'il soit comme lui et Laurin n'a pas du tout envie de ressembler à son père, ce que je peux comprendre quand on voit le caractère de ce dernier, du moins de ce qu'il m'en a dit. Je prend la cigarette entre mes doigts et me met à lui parler d'Ivan, Ivan que j'ai vu se faire attaquer l'autre jour. Je ne lui dis pas tout là non plus, mais je parle beaucoup de lui.

Et puis au bout d'un moment, alors que je viens juste d'écraser le fond de ma clope sur le bord du muret, je sens sa main se poser sur la mienne et je le vois s'approcher de mon visage. Je suis surpris, je ne m'attendais pas trop à ça de sa part, mais étonnement je le laisse faire. Ses lèvres se posent sur les miennes et il me souris après m'avoir embrassé plutôt chastement. Je le regarde sans comprendre et lui demande :

«Pourquoi ? »
«Je ne sais pas, j'avais envie et tu ne m'as pas repousser. En t'écoutant j'ai eu comme l'impression que tu avais besoin de savoir ce que ça faisait d'embrasser un garçon. Alors je te montre et si tu veux, même si ce n'était qu'un tout petit aperçu. »
«Et c'est quoi le gros aperçu ? »

Il sourit et s'approche à nouveau de mon visage pour venir m'embrasser plus langoureusement cette fois. C'est étrange, je n'avais jamais imaginé que mon premier baiser serait avec un gars, encore moins un moldu. J'imagine plutôt que ça serait Rosalyn que j'embrasserais. C'est en ouvrant les yeux que je me rends compte qu'une silhouette nous observe derrière la grille du terrain une silhouette que j'aurais reconnu entre mille. J'interromps notre baiser et je me penche avant de tomber du muret. Je me sens un peu bizarre. Je me relève pendant que Laurin me demande si ça va et le seul truc que j'avais à dire c'est :

« Enzo ? C'est bien toi ? »

Laurin tourne la tête vers Enzo et en deux petites explications je lui dis que c'est un ami de mon ancienne école. Laurin décide alors de nous laisser tous les deux et s'en va non sans oublier de me dire aurevoir d'un geste de la main. On reparlera de tout ça demain. Je me passe une main derrière la tête et regarde Enzo avant de lui dire :

«Je te croyais en Australie. Riley m'a dit que tu étais là-bas.»

Je suis content de le voir, mais je ne sais pas très bien ce qu'il a vu et à vrai dire je crois que la clope de toute à l'heure commence à me faire un drôle d'effet.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18034
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: inattendu feat enzo    Lun 6 Aoû 2018 - 18:32

Inattendu
Aiden & Enzo


■ Vendredi 9 Octobre 2015 ■

Dans la matinée

Je peux pas dire que j’ai eu du mal à dormir, je crois même ne pas avoir autant écrasé depuis un long moment et même si je sais que les potions aux plantes que je bois tous les jours y sont pour quelques choses je sais que ça n’est pas la seule raison. La fatigue, premièrement, bien sûr, mais je sens aussi que ma première séance chez la Psychomage a délié déjà certaines choses. Ça m’a épuisé, moralement, nerveusement, presque à m’en faire tomber par terre tant certaines choses sont lourdes et je sais que ça n’est que le début mais … Je crois que malgré tout ça soulage et ça fait du bien. En tout cas, à terme, ça sera le cas.

Mais pour le moment c’est le corps que je maltraite, au profit de la tête qui débranche et se repose. Plus ou moins.

« Combien ? »
« On ne demande pas ça à une dame. »
« T’as peut-être perdu tes biceps mais laisse-moi te dire que t’as rien d’une dame. Alors, combien ? »
« 72.4 kg. »
« Bien. D’ici la fin de semaine prochaine je veux que tu en aies repris au moins deux de plus. »

Vague espèce de grimace de ma part, réaction instantanée de la sienne. Avec Owen rien ne passe, il est intransigeant et si certains jours je me braque, la plus part du temps je laisse couler, j’accepte, parce que c’est ce dont j’ai besoin. Ça me fait mal de le dire mais, pour l’instant en tout cas, je le reconnais en tant qu’Alpha. Ce type n’est pas un loup mais je m’entends.

« Tu connais notre contrat. »

J’acquiesce. Oui, je connais notre contrat. C’est lui le patron, je fais tout ce qu’il me dit de faire sans discuter et si je ne fais pas au maximum de mes possibilités pour recommencer à manger normalement et reprendre du poids, on arrête – j’ai tout à y perdre.

« Pourquoi tu fais ça ? »

M'aider comme il le fait. Parce qu'il ne me doit rien et ça n'est pas comme si on était amis ou quoi que ce soit de ce genre là.

« Rien que pour le plaisir de te voir souffrir. »

Il reste stoïque mais je vois bien le sourire en coin qui se pointe de manière infime sur son visage. Et sur le mien, bien plus franc, presque celui du sale gosse que je sais être et qui certains jours me manque beaucoup.

« Aller, arrête un peu de bavasser et fais-moi un nouveau circuit. 50 de chaque. »

Tractions, pompes, abdos. Et après ça, footing pour délasser les muscles. J’en chie et c’est peu de le dire mais ça me fait beaucoup de bien.

#

Dans l’après-midi

« Sûr de toi ? »
« Oui. J’ai envie de passer voir Caem un peu avant, voir son chez lui, et faire coucou à Jill aussi. Puis juste … tu sais, de changer d’air. En plus je me dis que c’est une bonne chose de tester un peu l’attitude de Wax en ville, faut qu’il s’habitue un peu à tous les milieux. T’en pense quoi ? »

Je vois bien qu’elle s’inquiète, à raison vu ma dernière escapade, mais cette fois c’est différent et le monde extérieur me manque réellement même si cet endroit, c’est carrément le paradis.

« C’est vrai, c’est important de l’habituer dès tout petit. »

Elle est sceptique, mais je le sens, une part d’elle est d’accord avec le processus. Je ne forcerais pas si elle me dit non, quoi qu’il en soit ce soir je serais chez Riley avec tous les autres, mais si je peux avoir un peu plus malgré mes angoisses alors je prendrais.

« Ça t’ennuie si je t’accompagne ? »
« Non pas du tout. »
« On peut même aller chercher Adrian à la sortie de l’école tiens d’ailleurs. »
« Carrément. Ça serait cool. »

En toute sincérité. J’adore ce gamin, vraiment, on s’entend super bien et j’ai presque l’impression d’avoir gagné un petit frère. Même si j’ai besoin de mes moments à moi, dans le calme et la solitude, j’adore l’avoir dans les pattes. En plus de ça il me fait découvrir pleins de choses, j’en fais autant de mon côté, on passe vraiment de bons moments.
Bref, direction Londres. Comme prévu je passe voir Jill, Isma m’accompagne puis elle me laisse pour aller faire une course de son côté. Je décide de me débrouiller par moi-même pour trouver l’appart de Caem, Wax en laisse, encore pas trop habitué à son harnais. Il écoute bien, j’ai vraiment pas à me plaindre là-dessus. Dire que je suis 100% tranquille serait mentir, certains traumatismes sont encore bien présent et je ne tiens pas spécialement à me faire embarquer à nouveau alors je reste sur mes gardes, observe un peu tous les gens que je croise, regarde souvent dernière moi pour être sûr qu’on ne me suit pas.

Jusqu’à ce que j’aperçoive une silhouette familière un peu plus loin, assis sur un muret avec un autre type que je ne connais pas. Aiden. Et là il se passe un truc auquel je ne m’attendais pas, un truc qui me fait sourire de manière surprise et amusée mais me donne surtout l’impression d’être un sacré voyeur à vrai dire.

« Regarde pas ça Wax, t’es trop jeune. »

Ça ? Juste deux personnes en train de s’embrasser.
Et évidemment que je plaisante.

« Enzo ? C'est bien toi ? »

Le seul, l'unique. Grillé. Faut dire aussi que je ne suis pas franchement discret à m’être arrêté comme ça, ce truc fluffy qui me sert de chien à mes pieds et qui ne passe pas tellement inaperçu lui non plus. En même temps, j’avais pas spécialement l’intention de tracer ma route, j’étais plus parti pour aller le saluer avant qu’il ne se mette à embrasser cet autre type que je ne connais pas. Et qui s’éloigne, d’ailleurs. Désolé mec, je ne voulais pas te casser ton coup ni te faire fuir.

« Je te croyais en Australie. Riley m'a dit que tu étais là-bas.»
« J’ai de la famille et des amis dans le coin alors j’me balade un peu ici et là. »

Haussement d’épaules. Ça n’est pas un mensonge, dans le fond, j’ai juste pas tellement envie d’aborder certains sujets. Wax dit bonjour à Aiden en lui sautant clairement dessus – y a encore du boulot niveau éducation mais j’y travaille, il est encore jeune – et moi j’observe mon ancien camarade d’école. Y a un truc qui ne m’échappe pas, j’ai suffisamment côtoyé de personnes défoncées pour en reconnaitre les symptômes mais surtout …

« Elle a bien changé Rosalyn. »

Sourire en coin, l’air de rien, je me moque gentiment de lui en faisant clairement allusion à son pote qui vient de se barrer et au fait que j’ai vu ce qu’il s’est passé. Si ça me choque ? Sérieusement ? Ça me surprend de le voir embrasser un mec, oui, mais évidemment que ça ne me choque pas.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: inattendu feat enzo    Lun 6 Aoû 2018 - 21:08

Je me retrouve un peu comme un idiot devant Enzo. Je me doute bien qu'il m'a vu avec Laurin et je me doute aussi qu'il va me poser des questions, mais je n'ai pas vraiment envie d'y répondre et dès qu'avance vers lui c'est un chien qui vient me faire la fête. Ce qui me fait sourire. Je le caresse comme je peux, il est un peu foufou et il retourne vite vers son maître, du moins je suppose que c'est Enzo son maître. J'ai toujours aimé les animaux et généralement ils me le rende bien. C'est sans doute le fait que mon père à une volière et qu'il m'a transmis sa passion pour les animaux, magique ou pas d'ailleurs. Il me confirme qu'il était bien en Australie, mais qu'il est venu dire bonjour à des amis. Il n'en dit pas plus et il n'est pas très bavard et je trouve que c'est bizarre, même si en général c'est plus moi qui parle, mais je ne sais pas il a l'air … différent. Je le trouve changé et sans doute que c'est pareil pour lui. La dernière qu'on s'est vu, c'était à Poudlard, avant les vacances, il n'est pas revenu ensuite en septembre et en deux mois j'ai pris du muscle et j'ai grandi encore un peu, j'ai changé physiquement et mentalement aussi, mais ça c'est une autre histoire. Je le trouve changé aussi. Je me demande ce qu'il a fait là-bas en Australie et je n'ai pas vraiment le temps de lui demander parce qu'il me fait remarquer que Rosalyn a pas mal changé. Je me doutais ben qu'il allait vouloir parler de ça. Je me pince la lèvre. Je ne sais pas du tout ce que je vais trouver à dire, en réalité je n'ai pas vraiment réfléchi au fait qu'on pouvait nous voir. C'est idiot on était dehors. Je devrais arrêter aussi de prendre ce que Laurin me donne, parce que je me sens bizarre, mais pas comme la dernière fois. C'est moins fort, mais j'ai une sensation de légèreté, de flottement et ça me fait du bien de me sentir si léger.

« Ouai tu as vu ça, elle est douée pour la métamorphose, tu ne savais pas hein ? »

Non, il ne sait sûrement pas qu'elle est douée pour tout et en pensant à elle, je me demande ce que je viens de faire et ça devient un peu compliqué dans mon esprit. Je me rends compte que ce n'était pas vraiment chouette pour elle, surtout que je l'aime encore, mais je suis un peu paumé en ce moment et le fait qu'on ne se voit pas beaucoup vu elle est moi ces derniers et puis maintenant je ne sais pas trop ce que ça veut dire ce baiser. Je fini par dire :

« Il n'y a rien de mal à essayer d'autres choses. »

Je hausse les épaules et évidement implicitement ça inclus tout ce que j'essaie de neuf. D'ailleurs en parlant de choses nouvelles, je sors une cigarette et en fume une, encore un truc de Laurin, que je adopter pour celui là, heureusement le reste je me suis pas laissé embarqué, même si j'ai essayé. Je ne suis pas totalement idiot, je vais déjà assez mal comme ça, sans en rajouter. Il faudrait vraiment que je retourne voir le psychomage, mais tant qu'on ne m'y emmènera pas de force, je refuserais d'y aller par moi-même. Je ne trouve pas que j'ai plus de problèmes que d'autres.

« Et toi alors ? Tu as fait quoi pendant tes vacances. ? »

Parler vacances, je fais exprès ne pas parler de Poudlard, de la rentrée, je veux juste oublier ce passage là, les vacances c'est un bon sujet, c'est ma façon de détourner la conversation au sujet de Rosalyn et de ce qu'il a vu aujourd'hui, même si je sais au fond qu'il va essayer de creuser, du moins je pense que c'est ce qu'il fera et je ne sais pas vraiment ce que je lui répondrais s'il le fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18034
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: inattendu feat enzo    Sam 11 Aoû 2018 - 15:21

« Ouais tu as vu ça, elle est douée pour la métamorphose, tu ne savais pas hein ? »

Je sais qu'il ironise, fait de l'humour pour le moins, mais je me surprends à me dire que si, je le sais. Pour la simple et bonne raison que même si elle m'a haït pendant un bon moment on a fini par devenir … Peut-être pas amis, mais par bien s'entendre. Et si je la sais aussi douée c'est d'une parce qu'on a été dans la même classe pendant deux ans et de deux parce que quand j'ai redoublé elle m'a écrit une lettre qu'elle a accompagnée de tous ses cours de 6ème année. Pour m'aider. Je sais qu'elle l'a fait en partie pour se racheter du fiasco d'une de nos discussion mais ça ne change rien au geste. Enfin, c'est pas tellement le sujet. Ça n'est pas elle que j'ai face à moi mais Aiden, que je trouve nerveux, hésitant, pas trop certain de savoir sur quel pied danser avec moi j'ai l'impression.
Wax est assis à mes pieds à présent, sage, et moi je prends conscience que mon ancien camarade de classe a radicalement changé ces derniers mois. Si j'ai en ce qui me concerne complètement fondu en l'espace de quelques semaines et que je galère un peu à me remplumer, lui a gagné en taille et surtout en muscles.

Mais ça n'est pas ce qui me frappe le plus, à vrai dire, et je me dis que j'aurais peut-être du m'abstenir de parler de Rosalyn.

« Il n'y a rien de mal à essayer d'autres choses. »

Il hausse les épaules, me donnant l'impression de ressentir le besoin de justifier ses actes comme s'il avait peur que je porte un jugement dessus. Pourtant il me connait, juger les autres n'est pas tellement dans ma nature et surtout pas pour des choses que je peux parfaitement appréhender je pense. Je me contente de lui offrir un sourire, jetant un regard sur la droite plus par réflexe qu'autre chose. Je ne suis pas spécialement tranquille, j'ai même sursauté plusieurs fois à cause de cette ambiance halloween présente partout dans les rues mais j'essaie de me détendre au maximum. Ça ne fait pas longtemps que je suis revenu, je sais que j'aurais besoin de temps pour redevenir aussi confiant que j'ai pu l'être et qu'une épée de Damocles me donne parfois l'impression de flotter au dessus de ma tête mais je me refuse catégoriquement à laisser la peur régir ma vie. J'ai ma baguette dans ma poche, mes sens et ceux de mon chien – même s'il est encore un bébé – pour m'alerter en cas de danger, mon téléphone prêt à servir si besoin. Et je dirais bien que la présence d'Aiden me rassure mais ça serait mentir étant donné son comportement. On a été assez proches tous les deux, j'ai l'impression qu'on est presque comme deux étrangers l'un en face de l'autre à présent. Je ne m'arrête pas vraiment sur cette sensation, quoi qu'il en soit.

« Et toi alors ? Tu as fait quoi pendant tes vacances. ? »

Ça me prend une seconde ou deux pour remettre tout ça dans ma mémoire, simplement parce que ça commence à faire « loin » et qu'avec ce que j'ai vécu ces dernières semaines les vacances sont un peu sortis de ma tête.

« J'ai pas mal bougé, en Angleterre, aux États-Unis, en Australie aussi évidemment, pour voir des amis et de la famille là encore. J'ai pas mal surfé, je me suis reposé, j'ai trainé avec mon frère, ce genre de trucs. J'ai pas tellement vu les deux mois passer à vrai dire. Et toi ? »

J'ai tellement vécu pendant ces deux mois, c'était intense, décompressant, absolument génial sur tous les plans alors la chute n'en a été que plus brutale mais là encore, je préfère me dire que des instants comme ça j'en connaitrais d'autres. Peu importe le temps que ça prendra.
En attendant son comportement m'intrigue réellement, je sais que chez certains le fait de fumer rend un peu parano ou ce genre de trucs mais j'en sais rien, je le trouve vraiment étrange et quelque part ça m'inquiète un peu.

« J'suis pas de la police Aiden, tu peux te détendre tu sais. »

Je lui offre un nouveau sourire tranquille tout en rattrapant les pattes avant de Wax qui me saute dessus pour attirer mon attention. La laisse c'est pas tellement son truc et en toute honnêteté si je pouvais le promener sans je le ferais mais c'est la première fois qu'il vient en ville et même si ça n'a pas l'air de le stresser je ne veux pas prendre le moindre risque.

« Et j'aime un homme, c'est pas la première fois, et d'ailleurs ça ne m'étonnerait même pas que ce que t'as fumé vienne de sa plantation à vrai dire alors c'est certainement pas moi qui vais te juger ou te regarder de travers parce que je t'ai vu en train d'embrasser un type ou parce que t'as les yeux explosés. »

Cette fois c'est même un rire amusé qui m'échappe. William et Cameron n'ont pas arrêté leur petite association botanique, alors non clairement ça ne m'étonnerait pas. Pour le reste … Sérieusement, est ce qu'il pense vraiment que je vais avoir une réaction de merde parce que je l'ai vu en train d'embrasser un mec ? Ça en serait presque vexant mais je suis loin de ce genre de considération. Je me dis qu'il n'assume peut-être pas, que ça soit pour l'une des raisons ou l'autre, et que le fait d'avoir été pris en flag le déstabilise. En plus des effets de ce qu'il a pris.

« Est ce que tout va bien ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: inattendu feat enzo    Dim 12 Aoû 2018 - 14:13

Il n'a pas l'air surprise en fait, mince il sait qu'elle est douée en métamorphose, ben oui ils étaient aussi dans la même école et je pense même qu'ils étaient amis. Bon ma blague tombe à l'eau, ce n'était pas vraiment une blague d'ailleurs. C'était juste une diversion pour ne pas parler de ce qu'il a vu parce que je n'ai pas envie d'en parler, ni avec lui, ni avec personne d'autres. Et pourtant je devrais peut-être, surtout que je connais Enzo et je sais qu'il est sorti avec des gars, qu'il peut comprendre sans doute ce qu'il se passe dans ma tête, mais je n'ai pas envie de lui en parler. Je n'ai envie de parler à personne en réalité depuis que je suis là, sauf à Ivan peut-être, mais je crois qu'il a du mal avec l'idée que je sois un sorcier. On n'a pas vraiment reparlé depuis qu'il le sait. Il était un peu … chamboulé. Il n'a pas vu les deux mois passé … moi non plus.

« Je n'ai pas fais grand chose, y a eu le « tremblement de terre » et je suis allé en Écosse avec mon père après. »

Je vais éviter de lui dire que Rosalyn m'a sorti de là, que si elle n'avait pas été là, peut-être que je serais mort étouffé sous les décombres, vu que je n'avais pas ma baguette, bon peut-être pas mort, mas plus mal en point, même si je manquais de souffle, donc si peut-être bien que j'aurais pu mourir aussi ce jour là. Je me rends compte que ça commence à faire beaucoup de fois où j'ai échappé à la mort et ça doit sûrement jouer sur mon état aussi, ça et tout le reste en réalité, surtout tous les reste, la rentrée … dont je n'ai pas envie de parler. Il n'est pas de la police … ouai ben on ne dirait pas. J'ai l'impression qu'il me regarde de travers en plus. Je me sens épié depuis que je suis sorti de poudlard de toute manière, je sais que c'est dans ma tête et qu'il faut que je parle à un psy, mais je n'arrive pas à m'y résoudre. Je l'écoute me dire qu'il sort avec un gars, oui je sais ça, du moins je crois, enfin je sais pas à vrai dire. Je ne me suis pas vraiment posé là question, j'ai eu du mal à suivre ses histoires et inconsciemment j'ai comme l'impression qu'il parle de quelqu'un de poudlard alors je le mets au jus histoire qu'il comprenne :

«Si tu parle de quelqu'un de poudlard, ça m'étonnerait, je n'ai pas recroisé grand monde et je n'ai pas tellement de recroiser qui que ce soit. Et Laurin à ses propres plants aussi je crois … et pour que ça soit clair je ne veux plus rien avoir à faire avec la magie.»

Pourtant inconsciemment je sais que c'est ridicule et que je suis un sorcier, que je ne pourrais pas enlever ça, que ça reviendra forcément, j'ai beau essayer de m'en détacher, elle revient toujours, d'abord avec Carrie, on s'est fait attaqué et j'ai du inventer n'importe quoi et mentir encore et puis avec Ivan et je commence à en avoir marre que ça me poursuive. Je veux juste être normal, sans pouvoir, ne pas avoir à faire aux supérieurs à un quelconque danger. J'en ai juste assez de tout ça. Je lève les yeux au ciel et tire une bouffée de ma cigarette :

«Ouai, à part ça, tu es pas de la police.»

Je suis en colère et je crois qu'il doit s'en rendre compte. C'est loin d'être dans mes habitudes. Est-ce que je vas bien?Je reste sans voix et je bloque un moment avant de sentir la colère monter en moi, comme un boulet de canon et ça exploser:

«Putain mais pourquoi tout le monde me pose cette question ? Vous me faite tous chier avec vos « est-ce que tu va bien ? ». D'abord mon père qui m'emmerde à me demander ce qu'il m'arrive, puis Warren, puis Kim et maintenant toi !? Qu'est-ce que ce ça peut vous faire ? Foutez-moi la paix c'est la paix c'est tout ce que je demande. »

Je me suis peut-être un peu emporté et ça ne me ressemble pas, surtout sur Enzo, Enzo qui était mon ami, Enzo que je n'ai pas revu depuis belle lurette et qui a l'air aussi d'avoir un truc a cacher, mais il le cache mieux que moi. Moi je n'arrive pas, j'ai tout le temps envie d'exploser. Je bouille de l'intérieur et aujourd'hui ça tombe sur lui et je m'en veux déjà. Je vois son chien qui n'a pas l'air content que je m'en prenne verbalement à son maître. Je ne sais plus vraiment ou me mettre. Je ne sais pas pourquoi tout à coup je viens de lui crier dessus comme ça. Ça ne me fait même pas de bien en plus, ça me culpabilise encore plus.

« Pardon … je ... »

Je ne sais pas ce qu'il m'a prit ? Oui je pourrais lui dire ça, mais je bloque et je ne sais pas pourquoi. Je suis ridicule à souhait. Je soupire, zut, qu'est-ce que j'ai encore foutu ? Je suis entrain de tous les perdre, de me perdre aussi au passage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: inattendu feat enzo    

Revenir en haut Aller en bas
 
inattendu feat enzo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Will we be proud or ashamed of what we've become ~ Feat. Enzo
» Un courrier inattendu
» [RP] Entretien avec Enzo Blackney
» Répartition : Enzo Leone [manque avatar]
» [Privé + Glen Pandora]Un rendez-vous inattendu ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres-
Sauter vers: