AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Peace and calm ▬ Bethany

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 324
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, Will, Ora, Leiv, James, Maggie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Peace and calm ▬ Bethany   Jeu 14 Juin 2018 - 17:57

Peace and Calm
Bethany & Margo


■ Samedi 26 Septembre 2015 ▬ soirée ■

- Simba… Tu m’as oublié…/ Simba..Tu m’as oublié…
- Non ! Jamais./ Non ! Jamais.
- Tu m’as oublié en oubliant qui tu étais… Regarde en toi Simba…

Elle répète par coeur ces dialogue qu'elle connait sur le bout des doigts. Elle n’essuie même plus ses larmes, son mouchoir humide contre son nez alors qu’elle pleure à grandes eaux, comme une gamine de 10 ans à jamais traumatisé par la mort de Mufasa et qui chiale de le revoir se matérialiser dans les nuages. Tout le monde sait que Margo est une dure à cuire, loin d’être insensible mais qui sait compartimenter émotions et travail. Si elle doit craquer, c’est avec ses collègues ou entre les murs de son appartement. Mais ce que personne ne sait, c’est qu’elle a la putain de larme facile devant les dessins animés et les films. Nemo ? Elle chiale dès les premières secondes où la femme de Marin et les millions de petits se font bouffer par un requin. Là-haut ? Pas la peine d’en parler…
Et là, c’est le Roi Lion qui l’achève probablement pour la 100ème fois dans sa vie alors qu’elle renifle et pousse un juron de voir à quel point elle pleure. Margo se mouche bruyamment dans un mouchoir neuf en papier et son geste s’arrête net quand la sonnette de son appart’ retenti dans toute la pièce.
Elle fronce les sourcils une seconde…

- Oh putain !

A tous les coups c’est Cameron. A arriver à la dernière minute, sans prévenir, comme il aime le lui faire. Et si d’habitude ça ne lui pose aucun problème, cette fois, moins. Pas qu’elle n’a pas envie de le voir mais plutôt que LUI la voit avec les yeux rouges et éclatés par les larmes et qu’elle se voit obligée de lui expliquer qu’elle chiale devant un lion orphelin.
La jeune femme s’essuie rapidement les yeux, agite sa baguette pour mettre un peu de rangement rapide dans le salon et la cuisine avant de s’attarder dans un miroir… Ok, elle misera sur une soudaine allergie. Tant pis.
Beaumont regarde dans l’œillère… Et ouvre précipitamment sa porte avant de ranger dans un tiroir, à la va vite, sa baguette.

- Ava ? Coup d’œil autour d’elle. Qu’est-ce que tu fais ici toute seule ?
- J’peux dormir chez toi ? Une jeune fille, aussi blonde que sa mère peut l’être, est là à la regarder dans les yeux, d’un air que Margo connait par cœur. S’il te plait ?
- Viens, entre.

Elle l’accueil d’une main dans le dos suivit d’une étreinte qui s’éternise après que la porte soit fermée sur cette intimité. Ava pleure mais Margo, sa marraine la laisse faire, la laisse vider son sac qui, elle ne le sait pas encore, est fait de colère ou de tristesse. Peut-être des deux. Les minutes s’étendent avant que Beaumont ne s’écarte et n’observe cette jeune femme qui grandit décidément bien plus vite qu’elle ne l’aurait imaginé.

- Ta mère sait que t’es ici ?
- Non. T’façon elle doit s’en foutre.

Margo voit le tableau d’ici : Une énième dispute entre la mère et la fille qui ne s’entendent plus depuis un petit moment, depuis la mort du petit pour être précis. C’est l’impression qu’à la jeune femme en tout cas et ça lui déchire le cœur de voir qu’elles en soient arrivées là aujourd’hui.

- Tu pleurais Go’ ?
- Hein ? N’importe quoi. Ce sont des allergies à la con encore.

Ouais, va faire croire ça à une ado de 15 ans qui vient de trouver le DVD du Roi Lion lamentablement planqué sous le canapé…

- … Devant ça en plus ?

Le sourire d’Ava s’étend, moqueur, de voir sa marraine être aussi sensible devant un dessin animé. Margo lève les yeux au ciel, arrache la boite des mains de sa filleul d’un air de celle qui ne sait pas de quoi on parle précisément. Mon cul.

- Ca va ! T’as pas intérêt d’en parler à qui que ce soit j’te préviens sinon tu peux faire une croire sur nos virées annuelles.
- Genre !

Ouais genre parce que Margo ne les priverait jamais de leur moment de l’année rien qu’à elle deux. Le rôle de marraine c’est un peu comme celle d’une tata mais avec plus de responsabilité. C’est en tout cas la vision qu’à Beaumont de tout ça et ce rôle, justement, elle le prend très à cœur. Elle met un point d’honneur à être présente au maximum et de partager des choses qu’elle ne pourrait pas avec sa mère. Ça nous arrive tous, ça n’est pas une question de confiance mais peut-être simplement de pudeur.

Margo se dirige vers la cuisine et profite de ce laps de temps pour pianoter rapidement un texto à celle qu’elle connait depuis qu’elle est gamine avant de revenir dans le salon, les mains pleines.

- Tiens. Rien de tel qu’un pot de glace pour faire passer toute ta mauvaise humeur.
- Merci.

Et les langues se délient, Ava raconte la soirée, à quel point sa mère l’étouffe, qu’elle n’est plus une gamine, plus une enfant. Elle en a gros sur la patate, a besoin de cracher un tas de choses que Margo écoute jusqu’à ce que sa filleule soit épuisée, qu’elle aille border cette jeune fille qui somme ne plus être une gamine mais qui pourtant se laisser border par la tendresse de sa marraine.

#

■ Dimanche 27 Septembre 2015 ▬ Après-midi ■


- Pff. J’peux pas rester un jour ou deux ?
- C’est pas ça Ava, mais il faut que tu retournes chez toi. Au moins pour discuter avec ta mère. Elle était morte d’inquiétude hier soir.

Parce que ça n’est pas parce que les conflits semblent s’accroître entre elles deux que Bethany aime moins sa fille, au contraire. Il suffit de voir ses inquiétudes, cette façon qu’elle a de la regarder avec fierté. Margo n’y connait que dalle en éducation d’enfant mais elle sait reconnaitre le regard aimant d’une mère.

- Allez, viens.

Pas de transplanage, Margo peut faire une croix dessus en présence de la famille Gatling. Les deux familles se connaissent depuis des années, elle ne se souvient même plus comment mais la magie n’a jamais fait partie intégrante de leur vie… jusqu’à ce que la petite Beaumont ne se mette à manifester des signes distinctifs de magie. Et quand bien même ce ne fut jamais une honte pour ses parents, ces derniers ont tenus à taire le secret par précaution. Hors de question qu’un attroupement de scientifiques ou d’une autre organisation tout aussi étrange ne vienne ausculter leur fille et la prendre pour un cobaye.
Elles arrivent devant la porte de l’appartement où Margo frappe, sentant Ava se renfrogner dans son coin. Elle lui passe un bras autour des épaules, qui se veut réconfortant, attendrissant jusqu’à ce que la porte s’ouvre.

- Livraison du colis pour Mme Gatling.


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 145
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Dim 17 Juin 2018 - 18:25

~Samedi 26 septembre – Soirée ~

« Tu étais où ? »

Assise sur une chaise dans le salon, tournée vers la porte d’entrée, Bethany attendait qu’elle s’ouvre. Ce qu’elle vient de faire, révélant sa fille n’affichant en aucun cas un air pressé. La table est mise mais aucun couvert n’a été utilisé. Il n’y a qu’une chose qui a été salie, le verre de Bethany. Il contient du vin, du vin rouge. La bouteille, ouverte, se trouve à côté. Le regard de la médecin se plonge dans celui de sa fille qui claque la porte dans un geste exagérément désinvolte.

« T’es de la gestapo ou quoi ?

- Ava je ne te permets pas. »

Bethany se lève de sa chaise, son regard est sombre. Elle bouille de colère. Sa fille aurait dû rentrer deux heures plus tôt pour manger avec elle. Au lieu de ça, elle s’est évaporée dans la nature, ne répondant à aucun de ses messages ou de ses appels. Rien. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça. Bethany, comme à chaque fois, était morte d’inquiétude. Elle avait appelé Tom qui avait tenté de la rassurer. Et puis elle avait ouvert cettebouteille de vin, se jurant qu’elle finirait par appeler la police. Ava avait fini par envoyer un texto expéditif. « J’arrive ». Et elle se tenait désormais face à elle, comme si de rien n’était.

« Tu pourrais au moins avoir la décence de me prévenir. J’étais morte d’inquiétude Ava, tu peux pas disparaître comme ça…

- Disparaître ? C’est marrant que tu utilises ce mot.

- Arrête de jouer Ava et va dans ta chambre. Si tu as faim tu peux te servir dans le frigo mais je te préviens, le weekend prochain il n’y aura pas de sortie.

- Sinon quoi ? Hein ?

- Ava, arrête…

- Arrêter quoi ? De vouloir vivre comme une adolescente normale ? Je ne suis pas Charlie maman ! »

Ava s’était mise à crier dans l’appartement. Bethany avait envisagé de répliquer mais aux derniers mots qu’elle avait prononcés. Elle s’était sentie soudainement lourde. Elle s’était laissée tomber sur la chaise. Ava l’avait regardé quelques instants avant de sortir en claquant la porte avec rage. Bethany était restée immobile, interdite pendant de longues minutes. Le vibreur de son téléphone la tira de ses pensées. Margo. Ava s’était réfugiée chez sa marraine, comme souvent. Au moins, elle était en sécurité… Bethany attrapa alors son verre de vin et alla s’installer devant la télévision. Les images bougeaient devant ses yeux mais elle ne les voyait pas vraiment.

~Dimanche 27 septembre – Dans l’après-midi ~

Pour occuper son dimanche, Bethany a nettoyé son appartement de fond en comble. Elle s’est simplement retenue d’aller dans la chambre de sa fille. Elle savait que ce serait le meilleur moyen pour la mettre en colère et elles n’avaient clairement pas besoin de ça. Ça attendrait. D’autant qu’une fois revenue, elle n’aurait que quelques heures avec elle avant qu’elle ne retourne chez son père pour la semaine. Bethany aurait aimé passer tout le dimanche avec elle, l’emmener au cinéma ou faire du shopping. Mais ça, ça faisait des mois qu’elles n’avaient pas pu le faire. Elles s’éloignaient, elle allait devoir l’accepter. Même si ça faisait un mal de chien.

En entendant la sonnette, Bethany s’était levée rapidement pour ouvrir la porte. Devant elle, Margo et Ava. Voulant à tout prix que tout se passe bien, elle afficha un sourire, cherchant à mettre sa colère et sa tristesse de côté pour le moment.

« Bonjour les filles ! »

Bethany se pencha alors pour déposer un baiser sur la joue de sa fille. Cette dernière se laissa faire avant de se faufiler dans l’appartement et de se ruer directement dans sa chambre. Bethany poussa alors un profond soupir mais vint tout de même embrasser Margo.

« Entre je t’en prie. »

Bethany referme la porte derrière Margo et l’invite à s’installer sur le canapé. Elle jette un œil vers la chambre de sa fille. Elle sait qu’elle y restera enfermée un bon moment. Sans doute jusqu’à ce que son père vienne la chercher. C’est ainsi. Elle a fini par s’y habituer et pourtant, ça fait toujours aussi mal. La médecin s’approcha alors de sa jeune amie.

« Tu veux un thé ou quelque chose ? A défaut de savoir garder ma fille chez moi, je prépare toujours très bien le thé. »

Bethany se laissa alors tomber sur le canapé à côté de Margo. Face à elle, elle acceptait de laisser un peu tomber le masque. Margo était plus jeune qu’elle et pendant des années, avec Louise, elles l’avaient traitée comme la gamine. Mais cela faisait un moment déjà que Margo était une adulte. Une adulte sur qui elle pouvait compter, sur qui elle acceptait de se reposer parfois et surtout quand il y avait Ava dans la balance.

« Elle ne t’a pas trop dérangée j’espère… »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 324
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, Will, Ora, Leiv, James, Maggie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Ven 29 Juin 2018 - 12:58

Peace and calm
Bethany & Margo

- Bonjour les filles !

L’enthousiasme marque deux points sur trois.
Bethany dépose un baiser sur la joue de sa fille qui se laisse faire contre son gré, avec une mauvaise volonté qui transpire par chaque pore de sa peau et en un claquement de doigt, Ava disparait dans sa piaule, sans demander son reste. Sans accorder un seul regard à une des deux femmes.
Margo accueille le bisou de celle qu’elle connait depuis déjà une éternité et lui rend avec une légère étreinte autour des épaules, comme un encouragement ou un réconfort, lui adressant un sourire allant en ce sens.

- Entre je t’en prie.

Margo pénètre dans l’entrée, la porte se fermant derrière elle avant qu’elle ne soit invitée à entrer dans le salon, comme à leurs habitudes. Ca n’est pas la première fois qu’elle fout les pieds ici, elle connait pour ainsi dire la maison par cœur pour y avoir passer de nombreuses soirées à dîner, voir sa filleule ou même celui qu’elle considérait comme son neveu. Beaumont sait que les temps sont compliqués depuis la mort de Charlie et elle ne pourra jamais imaginer à quel point la perte d’un enfant peut détruire un parent. Une mère.
Elle se laisse tomber sur le canapé après s’être débarrassé de sa veste, lâchant un soupire de bien être. Il fait toujours bon de venir ici !

- Tu veux un thé ou quelque chose ? A défaut de savoir garder ma fille chez moi, je prépare toujours très bien le thé.
- Je ne refuse jamais le thé Gatling ! Peut-être que tu devrais songer à ouvrir ta boutique.

Toujours dosé comme il faut, aromatisé, agréable, le thé de Bethany reste un de ces souvenirs que Margo garde précieusement, de ces moments réconfortants qui lui inspire un bien être lui permettant de garder toujours la tête sur les épaules et le sourire aux lèvres. Bethany se laisse à son tour tomber dans le canapé face à Margo et elle ne loupe pas le visage contrarié de son amie de longue date maintenant.

- Elle ne t’a pas trop dérangée j’espère…
- Eh, t’en fais pas pour ça. Tu sais qu’elle ne me dérange jamais, c’est toujours un plaisir de l’avoir à la maison.

Margo ne refuse jamais de recevoir Ava, de passer du temps privilégié avec elle, prenant son rôle de Marraine et donc de protectrice très à cœur et au sérieux. Contrairement à ce qu’aurait pu croire ses parents. Avec une gamine comme Margo, insouciante, volage et parfois inconsciente, ils ne se seraient jamais douté qu’elle puisse un jour s’engager dans une sorte d’armée – et c’est d’ailleurs le métier qu’elle effectue officiellement aux yeux de la famille Gatling – et qu’elle puisse autant être responsable face à une enfant.
Margo le répète toujours qu’elle peut en surprendre plus d’un, la preuve en est !

- C’était soirée dessin animé et glace, rien de bien fou.

Mais surtout soirée confidence, parler de ce qui lui pèse, de ce qui la « saoul » comme elle dit. De sa mère trop intrusive, étouffante, qui ne lui fait jamais confiance et tous les mots de Margo n’ont pas suffit à apaiser sa colère ou sa peine. Elle ne saurait réellement le dire. Tout ce qu’elle peut juger pour l’instant c’est que quelque chose coince entre les deux femmes.

- C’est pour vous deux que je m’inquiète.

Elle a pu vu voir au rythme des années, malgré ses absences répétées pour le travail, que la relation entre la mère et la fille s’est considérablement dégradée. Bien plus depuis la mort de Charlie qui semble avoir été la bombe entre elles deux. Autant être honnête, ça lui brise le cœur de les voir ses déchirer en permanence. D’autant plus lorsque l’on sait qu’elles partagent les mêmes peines et que, bien qu’Ava soit têtue, elle ne supporterait pas la perte de sa mère.

- Elle avait l’air furax. Plus que d’habitude j’veux dire. Qu’est-ce qu’il s’est passé ?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 145
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Sam 30 Juin 2018 - 21:50

Bethany avait affiché un mince sourire alors que Margo parlait de la qualité de son thé et de la possibilité qu’elle ouvre une boutique dans ce domaine. Peut-être qu’un jour, quand elle serait fatiguée d’avoir mis toute son énergie dans son travail, quand Ava sera grande, indépendante et peut-être elle aussi mère de famille… Oui ce pourrait être un beau projet mais ça lui semblait correspondre à une vie un peu trop calme pour elle. Bethany s’était acharnée dans ses études, par passion, et le métier qu’elle exerçait actuellement lui plaisait car il était rempli de challenges, de nouveaux défis. Même si ces derniers temps, elle avait un peu plus de mal à apprécier la beauté de son travail, elle savait qu’elle n’était pas encore prête à y renoncer. Elle se contenterait donc de partager ses talents pour le thé avec ses proches. Bethany avait lancé la bouilloire et était donc venue s’asseoir non loin de Margo, le temps que l’eau soit à la bonne température.

Margo a toujours ce naturel, cette simplicité qu’elle apprécie, qui fait son charme. Elle la rassure, lui dit qu’Ava ne la dérange jamais. Bethany soupire doucement. Au fond, elle le sait très bien. Margo est une marraine dévouée, elle a beaucoup d’affection pour la jeune Gatling et ne s’est jamais plaint de pouvoir passer du temps avec elle. Et quelque part, ça fait mal au cœur de la maman de se dire que sa fille ne partage jamais de tels moments avec elle. Margo lui parle de la soirée, dessins animés et glace. Tout en se levant pour aller remplir la théière, Bethany sourit.

« Un programme de choix à ce que je vois ! »

Bethany glisse du thé dans le filtre et fait couler l’eau chaude dessus. Elle attrape ensuite la théière par l’anse, prend deux tasses empilées et se dirige vers le canapé. Elle pose l’ensemble sur la table basse. Quelques minutes et la boisson sera parfaite. Margo parle de ses inquiétudes. Elle a raison de s’inquiéter. Les deux femmes se déchirent de jour en jour et chaque fois, Bethany a l’impression qu’il sera encore plus difficile de recoller les morceaux avec Ava. Mais l’idée que sa fille lui échappe lui fait si mal qu’elle n’arrive plus à tempérer ses émotions face à elle. Tom le lui a déjà répété. Mais elle n’y arrive pas. Bethany s’assoit sur le bord du canapé, elle fixe la théière, cherchant en même temps à calmer ses émotions. Elle appuie finalement sur la tirette de la théière pour stopper l’infusion, sert les deux tasses et pousse finalement un long soupir.

« Elle m’a dit qu’elle n’était pas Charlie. »

Les mots meurent dans la bouche de Bethany. Cela lui fait toujours le même effet quand elle prononce à voix haute le prénom de son fils. Elle se force à le faire, pour ne pas qu’il disparaisse, pour ne pas qu’on l’oublie. Il ne mérite pas ça, d’être relégué au rang de souvenir lointain pour faciliter la vie aux survivants. Il doit rester vivant dans les esprits mais dieu que c’est douloureux. Bethany place un doigt entre son nez et ses lèvres, prend une grande inspiration. Elle ne veut surtout pas verser de larmes. L’idée qu’Ava puisse la voir ainsi la dérangeait. Elle devait être forte pour sa fille.

« Elle est rentrée tard sans me prévenir. Je lui ai fait comprendre que ce n’était pas correct et qu’elle serait privée de sortie… Et la conversation a complètement vrillé. »

Bethany avait jeté un regard vers le fond de l’appartement, comme pour s’assurer que sa fille n’était pas cachée à écouter. Elle en serait capable mais on pouvait percevoir un bruit de musique venant de sa chambre. Elle s’enfermait dans sa bulle et si cela pouvait inquiéter Bethany parfois, sur ce coup, elle en était presque soulagée. La maman attrapa alors sa tasse qu’elle glissa entre ses mains et laissa finalement son dos reposer contre le dossier du canapé. Son regard se posa sur Margo et elle lui adressa un mince sourire. Fade, qui ne la tromperait sans doute pas.

« Mais il paraît que c’est normal à cet âge-là. Après tout, je n’ai pas été tendre avec mes parents non plus à l’adolescence. »


Révoltée elle l’avait été. Bethany avait su pousser ses parents dans leurs retranchements, affirmant ainsi sa personnalité. Mais au fond, elle avait cette impression tenace que ce qu’elle vivait avec Ava n’était pas si habituel que ça. Et pourquoi les relations avec son père étaient-elles beaucoup plus simples ? Qu’est-ce que Tom avait de plus qu’elle, faisait mieux qu’elle pour réussir à garder le contact avec sa fille ? La blâmait-elle d’avoir quitté le domicile familial, d’avoir pris cet appartement et rompu avec Tom ? Cette idée se faisait de plus en plus forte dans l’esprit de Bethany mais elle était terrible, cruelle. Ce choix, ce choix qu’elle avait fait pour elle était-il vraiment en train de lui coûter sa fille ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 324
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, Will, Ora, Leiv, James, Maggie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Sam 14 Juil 2018 - 14:49

Peace and calm
Bethany & Margo


- Elle m’a dit qu’elle n’était pas Charlie.

Margo grimace, peinée pour Bethany. Les mots sont violents et suffisent à blesser bien plus qu’une bonne claque dans la gueule. Ceux-là en particulier.
Elle se souvient encore de la bouille de ce gamin qu’elle a connu depuis sa naissance, qu’elle considérait comme un neveu et qui a malheureusement … été l’une des nombreuses victimes de Poudlard. La gardienne n’est sûre de rien, elle n’a aucune preuve mais lorsqu’elle a appris le décès du gosse, qu’après renseignement il n’y avait aucun signe distinctif de coup mortel, il ne lui a pas fallut longtemps pour faire le lien, pour comprendre qu’il a fait partie de ceux raflé par les Supérieurs avant d’être assassiné. Et Bethany dans tout ça ? Elle n’en sait rien. Et putain, il vaut mieux qu’elle n’en sache rien. Parce qu’à en croire Tom, elle se doute de quelque chose et fustige les sorciers d’en être responsable. Et si Margo fait tout ce qu’elle peut pour conserver ses origines secrètes, elle a d’autant plus de raison de le faire depuis qu’elle connait la haine de celle qu’elle considère comme étant de sa famille.

La jeune femme voit à quel point il lui est encore difficile de mentionner son fils et à aucun moment elle ne brise le silence, lui laisse le temps qu’il lui faut pour reprendre.

- Elle est rentrée tard sans me prévenir. Je lui ai fait comprendre que ce n’était pas correct et qu’elle serait privée de sortie… Et la conversation a complètement vrillé.

Elle a l’impression d’avoir entendu se refrain un million de fois entre la mère et la fille. Le scénario reste plus ou moins le même avec quelques directions opposées mais la finalité reste la même : Désaccord, dispute. L’une reproche à l’autre d’être trop maternelle et intrusive. Et l’autre de ne pas être assez responsable et de se foutre complètement de l’ordre parentale. Margo a dû mal à vraiment savoir à partir de quel moment leur relation s’est mise à éclater de la sorte. Elle peut voir dans le regard de Bethany toute la tristesse et la frustration que cette situation lui apporte autant qu’elle a pu voir dans le regard d’Ava la déception et l’agacement.
Et le regard que Bethany lui adresse ne convaincra pas même un gamin de cinq ans.

- Mais il paraît que c’est normal à cet âge-là. Après tout, je n’ai pas été tendre avec mes parents non plus à l’adolescence.
- T’es bien placé pour savoir que j’ai moi-même été insupportable. Et j’parle même pas de Louise. Une véritable peste.

Au moins jusqu’au douze ans de Margo. Cette dernière ne sait pas ce qu’il s’est produit à cette époque là mais quelque chose à germer entre les deux sœurs, les ont rapprochées avant de devenir complice. Même si encore aujourd’hui, tous les opposent. Mais Bethany connait déjà Louise par cœur, la connait depuis qu’elles sont gosses, elle ne lui apprend rien. Même si son ainée c’est clairement assagi à l’adolescence.
Beaumont se saisit de sa tasse de thé, souffle doucement dessus avant d’en boire une première gorgée, affichant un sourire de contentement. Son breuvage est toujours aussi bon, parfaitement dosé.

- Tu sais que je ne suis pas la plus brillante en ce qui concerne les gamins mais je ne suis pas certaine que ça soit uniquement dû à l’adolescence. Pas cette fois.

Elle n’est pas mère, certes. Mais elle est sœur et surtout marraine et ses nombreuses discussions avec Ava vont au-delà de la simple crise d’adolescence qui vous pousse à faire tout ce que l’on vous interdit, tout ce qui pourrait faire enrager les parents. Si Bethany a perdu un fils, Ava a perdu un frère et Margo se demande si ça n’est pas là le point majeur.

- On discute, souvent et beaucoup. Et j’ai l’impression que le problème est plus profond qu’une simple « crise ». Elle marque un temps d’arrêt pour replonger ses yeux dans ceux de Bethany. Est-ce que tu as essayé de te poser avec elle pour mettre carte sur table ? Même si vous en veniez à vous gueuler dessus mais histoire que les choses soient dites pour de bon, que vous vidiez votre sac une bonne fois pour toute.

Margo a toujours été de celle qui vous balance les choses cash à la gueule, sans détour, des vérités que parfois nous n’avons pas forcément envie d’entendre ou de voir. Cette fois, elle prend les choses différemment. Tout du moins, pour l’instant. Le but n’est pas de braquer Bethany alors qu’elle vient de foutre un pieds chez elle et qu’elle s’est prit la gueule avec sa fille mais plutôt de lui apporter un soutien, voir l’aider à éclairer ce qui a bien pu merder à un moment dans leur relation familiale. Margo ne pourra jamais suffisamment imaginer la douleur que l’on doit ressentir face à la mort d’un proche, d’un parent, d’un enfant mais elle peut au moins l’aider à mettre en lumière ces zones d’ombres que, parfois, nous n’assumons pas. Par peur, principalement.

code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 145
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Lun 16 Juil 2018 - 14:08

Bethany sait bien qu’elle essaye de se rassurer. Derrière les mots qu’elle emploie, il y a surtout la recherche d’un peu de réconfort. La situation avec Ava est de plus en plus glissante et elle sent bien qu’elle lui échappe. Peut-être depuis plus longtemps qu’elle ne le croit mais ce qui est certain, c’est que maintenant, elle le voit. Elle ne peut plus faire semblant, croire qu’Ava se sent toujours aussi proche qu’elle, ne lui reprochant que d’être un peu trop protectrice. Il y a autre chose et en tant qu’observatrice extérieure, elle aurait sans doute secoué la mère qu’elle était. Mais c’est toujours plus compliqué lorsqu’on est concerné… Sa tasse entre les mains, Bethany sourit cependant en entendant Margo parler. Evoquer leurs enfances respectives lui fait du bien. Effectivement, Louise avait elle aussi été une terreur. C’était peut-être aussi pour ça que les deux femmes s’étaient toujours entendues. Elles avaient été rebelles ensembles, deux jeunes femmes fières, avides de liberté, de responsabilités, d’être jugées comme des adultes et non comme des enfants. En y repensant, Bethany se rend compte qu’elles étaient bien pressées, sans doute à tort. Mais elle ne regrette pas sa période. Surtout quand elle voit les femmes qu’elles sont devenues, toutes les trois. Margo, Louise, des femmes admirables et pas si terribles que ça. Et Bethany est certaine qu’Ava elle aussi deviendra une femme accomplie, attirant le respect de tous. Mais il serait dramatique qu’elle le devienne loin d’elle…

Bethany a le regard rivé devant elle. Elle sent bien que Margo a autre chose à dire et que ce qui va suivre va la pousser à sortir de ses retranchements. Elle se concentre sur son thé dont elle hume l’odeur. Elle attend un peu avant de le boire. La voix de son amie se fait entendre de nouveau. Elle le dit, qu’elle ne pense pas que tout ça soit lié uniquement à l’adolescence. Bethany poussa alors un léger soupir avant de se décider à tourner la tête vers la marraine de sa fille et de lire dans ses yeux ce qui allait suivre. Pas besoin de jouer aux devinettes, Margo n’est pas du genre à prendre des détours. Bethany l’écoute, avec attention, car comme son amie le souligne si bien, elle parle souvent à Ava. Elle ne lance donc pas des mots en l’air, juste pour donner un avis sur un sujet qui ne la concerne en aucun cas. Non, elle parle en connaissance de cause. Les mots s’infiltrent dans l’esprit de Bethany.

« Je ne sais pas… »

Bethany s’avance sur le canapé et repose finalement sa tasse de thé sur la table, sans y avoir encore touché. Elle croise ses doigts, laisse son regard se perdre dans le vide quelques instants. Le temps pour elle de remettre de l’ordre dans son esprit ou peut-être simplement d’oser s’ouvrir un peu. Bethany n’est pas connu pour sa facilité à parler de ses difficultés, de ce qu’elle ressent. Tom lui avait d’ailleurs longuement reproché à une époque. Elle pouvait paraître froide, insensible alors qu’elle était juste, pudique ou terrorisée à l’idée d’être submergée.

« J’ai l’impression que chaque fois que j’essaye de lui parler, elle fuit. Elle évite au maximum tout tête à tête avec moi et quand cela arrive, à son plus grand malheur, elle parle peu. J’essaye parfois, peut-être pas de la bonne manière, de parler avec elle, de comprendre sa colère. Mais elle refuse de m’éclairer. »

C’était comme si, à chaque tentative de Bethany pour ouvrir la coquille de sa fille, cette dernière se refermait avec plus de violence. Il y avait peut-être une autre méthode à tester mais Bethany ne savait pas laquelle et ne voyait vraiment pas comment s’y prendre différemment. Et au fond, peut-être aussi qu’elle avait peur. Peur de ce qu’Ava pouvait ressentir. Peur de ce qu’elle pourrait lui dire, lui lancer à la figure. Oui, elle craignait que tout cela ne crée qu’une fracture définitive entre elles, que cela mette à jour le fait qu’elles ne pouvaient plus se supporter… Bethany laisse alors glisser ses doigts autour de l’anse de sa tasse de thé.

« Je peux faire des efforts mais elle doit comprendre aussi… C’est normal que je m’inquiète, que je demande un minimum d’informations. Après ce qui est arrivé à Charlie… »

La gorge de Bethany se serre et elle demeure silencieuse. Parler de son fils est toujours une épreuve. Elle sait que le temps ne changera rien. Cela fait maintenant plus de deux ans qu’il a été retrouvé, mort. Mais chaque fois, elle revit l’instant. Rejetant ses cheveux en arrière dans un geste visant à lui donner une certaine contenance, Bethany attrapa sa tasse et se cale de nouveau au fond du canapé. Elle prend alors une gorgée de thé comme pour faire passer ce nœud. Elle fuit aussi le regard de Margo, ce n’est pas dans ses habitudes mais il lui faut quelques secondes, pour reprendre son souffle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 324
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, Will, Ora, Leiv, James, Maggie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Sam 21 Juil 2018 - 15:11

Peace and calm
Bethany & Margo


Si Margo avait eu une nana comme Bethany comme prof, elle l’aurait presque faite flipper. Le genre d’enseignante qui vous impressionne autant que vous l’admirer. Elle mène sa vie, son métier d’une main de fer, personne ne pourra déloger cette femme de ce qu’elle a construit et entreprit. Elle l’a déjà vu à l’œuvre et putain, elle est impressionnante et personne n’a envie de moufter quand elle vous ordonne de faire un truc. Il est donc encore plus impressionnant de la voir en cette seconde presque démunie. Ses épaules qui ont pour habitude d’être droites, se retrouvent légèrement abaissées. Peut-être de dépit, de lassitude. De tristesse. D’incompréhension.

- Je ne sais pas…

Margo ne bronche pas, regarde son amie de longue date avant de prendre une nouvelle gorgée de thé. Bethany semble perdue dans ses pensées, incapable de formuler plus qu’un « je ne sais pas ». En même temps, Beaumont n’en attend pas beaucoup plus… disons que la légiste n’était pas du genre à s’exprimer ou plutôt à exposer ses sentiments, émotions. Ses faiblesses en réalité.

- J’ai l’impression que chaque fois que j’essaye de lui parler, elle fuit. Elle évite au maximum tout tête à tête avec moi et quand cela arrive, à son plus grand malheur, elle parle peu. J’essaye parfois, peut-être pas de la bonne manière, de parler avec elle, de comprendre sa colère. Mais elle refuse de m’éclairer.

Elle ne lui dit pas, en tout cas pas tout de suite, mais Margo a presque l’impression qu’elle lui peint son portrait à elle, lorsqu’elle était jeune. Celui d’une Bethany adolescente qui se foutait de savoir si nous n’étions pas d’accord avec elle car une fois qu’elle avait une idée en tête, c’était fichue.
Bethany semble un peu plus perdue, un peu plus triste qu’au départ et ça lui fend le cœur. Elle n’est pas psy, elle est loin d’être celle qui est la plus douée dans ce genre de relation, de situation mais elle fait au mieux, sa relation avec Ava lui apporte au moins une vision différente, plus ouverte sur la situation qu’elle n’aurait, avant ça clairement pas comprise.

- Je peux faire des efforts mais elle doit comprendre aussi… C’est normal que je m’inquiète, que je demande un minimum d’informations. Après ce qui est arrivé à Charlie…

Margo regarde Bethany s’enfoncer, à détourner son regard, peut-être pour retrouver contenance. C’est le genre de situation où vous devez pas non plus vous permettre d’arriver avec vos gros sabots, vos mots mal placés, pour enfoncer un peu plus le clou. Mais il y a peut-être des choses que son amie se doit d’entendre et encore une fois, Margo n’est pas de celle qui mâche ses paroles avant de les recracher. Au contraire, elle les sort parfois de façon un peu brutale, cash. Peut-être trop.

- Il te sera malheureusement toujours compliqué de communiquer avec une version de toi miniature. Margo affiche un sourire, prenant une nouvelle gorgée avant de déposer sa tasse sur la table. Et je pense que vous êtes arrivés à un stade de conflit un peu compliqué à démêler. Mais ça ne veut pas dire que c’est impossible.

Elle se montre positive, voir encourageante. Margo croit en la réconciliation des deux femmes. Une mère et une fille ne peuvent se déchirer et se détester autant après tant d’années d’amour.

- Te sentir en stress, angoissée, après ce qui est arrivé à Charlie, c’est normal Beth’… On ne peut pas se défaire de ce sentiment de panique comme ça, d’un claquement de doigts. Elle appuie ses mots en imitant le geste. Mais Ava a raison sur un point : Elle n’est pas Charlie. Et plus tu lui imposeras des règles, plus tu lui ordonneras de donner des nouvelles, plus elle se braquera et surtout, moins elle t’écoutera.

Ca lui semble logique, presque une évidence en vu de ce qu’elle sait et de e que Bethany lui dit. Mais elle peut également complètement se planter et être à côté de la plaque. Ca ne serait presque pas étonnant.

- Tu es une mère formidable, une véritable lionne et ce qui est arrivé à ton fils n’est pas ta faute. Je sais que tu veux protéger Ava d’une situation similaire mais à trop l’étouffer, tu l’éloigneras encore plus. Il faut que tu lâches du lest, que tu desserre un peu la bride, que tu lui prouves tout simplement que tu lui fais confiance.

Et même si Bethany fait des efforts, ça n’est malheureusement peut-être pas suffisant. Mais après tout, elle n’est personne pour juger sa façon de faire avec Ava et ça n’est pas ce qu’elle fait. Les discussions avec sa filleul lui ont permis de mettre en lumière certains aspects de sa relation avec sa mère qui l’agace.

- Et je sais que c’est déjà le cas mais ça n’est peut-être pas l’impression que tu lui donnes à la fliquer parfois. Quoi qu’il en soit, plus tu tireras sur la corde, plus ça montera crescendo.


code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 145
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Ven 27 Juil 2018 - 14:36

Le thé réchauffe ses mains. Peut-être un peu trop d’ailleurs mais Bethany n’y fait pas attention. Ce n’est qu’une sensation, une information communiquée à son cerveau. Ce n’est pas spécialement important. Alors que cette douleur qui continue de lui tirailler les entrailles, elle, elle a du sens, elle a une matérialité. Elle ne comprend pas comment la situation avec Ava a pu autant dégénérer, comment cet amour qui les a unis pendant tant d’années semble s’être volatilisé. C’est absurde, insensé. D’autant qu’après la disparition de Charlie, elles s’étaient retrouvées plus fortes, plus soudées que jamais. Tom aussi était dans l’équation. Et maintenant ? Elle et Tom étaient dans une impasse qui les avait poussés à se séparer. Charlie était enterré dans un cercueil bien trop petit. Et Ava s’éloignait de sa mère a vue d’œil. Bethany avait les entrailles serrées chaque fois qu’elle pensait à cette famille qui s’était délitée jour après jour. C’est une part de son angoisse qu’elle partage en cet instant avec Margo. Margo qui, toujours aussi perspicace, toujours aussi franche lui fait remarquer que sa ressemblance avec sa fille n’aide sans doute pas le dialogue. La lèvre de Bethany se soulève légèrement. Et finalement, elle se replonge dans sa tasse de thé. Oui, le conflit entre les deux femmes semblait avoir atteint un stade bien trop avancé.

Margo reprend le dessus dans la conversation. Les mains de Bethany se crispent autour de sa tasse. Ce n’est pas du stress, ce n’est pas de l’angoisse qu’elle ressent. Non, chaque fois que sa fille pousse la porte de la maison, chaque fois qu’elle la laisse sans nouvelles trop longtemps, elle a l’impression de mourir. Bethany a laissé une partie d’elle dans la tombe de son fils, elle est incomplète, la douleur est permanente. Ava est tout ce qu’il lui reste. Ce n’est pas de la panique, c’est la fin du monde. Mais Margo a raison, elle a bien compris comment fonctionnait sa fille. Plus elle l’enfermait, plus elle s’isolait. Bethany avale une gorgée de thé. Il n’est plus aussi bon.

Les mots de Margo, elle les entend, elle les comprend même. Mais cela ne fait pas taire le flot en elle, cette colère, cette rage face à ce que la vie a décidé de faire subir à sa famille. Oui elle était une lionne, une mère tenace prêt à tout pour ses petits. Mais maintenant que l’un d’eux a été embarqué, qu’est-elle ? Bethany s’avance sur le canapé et pose de nouveau sa tasse sur la table, elle n’a plus envie de boire, pas tout de suite.

« J’ai confiance en elle… Le problème n’est pas là Margo. C’est en ce monde que je n’ai pas confiance. En ce monde qui a enlevé mon fils et lui a ôté la vie alors qu’il n’était responsable de rien d’autre que de la joie qu’il nous apportait. »

Les mots de Bethany sont acides. Bien sûr qu’elle a confiance en Ava. Sa fille est une tête brûlée, elle se révolte, et c’est lié à son âge. Mais c’est une femme forte, courageuse et intelligente. Elle sait qu’elle a les armes pour s’approprier son destin et faire quelque chose de sa vie. Le problème n’est pas là. Le problème c’est que les temps ne sont pas sûrs et Bethany a des centaines de preuves qui appuient ses pensées.

« Je sais Margo… Je sais que Charlie n’est pas un cas isolé. Et visiblement aux yeux de tous je suis folle, Tom ne s’est pas privé de me le dire. »

Cette fois, il y a de l’amertume dans chaque syllabe. C’est toujours pareil quand elle évoque Tom, quand elle parle de celui qui avait toujours su la réconforter et qui pourtant maintenant, n’était plus à ses côtés.

« Mais je sais que le monde n’est pas sûr. Et je ne peux pas imaginer vivre sans Ava. »

Bethany se lève. Elle se dirige vers la partie cuisine de son appartement et commence à ranger rapidement ce qu’elle a sorti pour le thé. Ce n’était pas vraiment le moment de faire ça et ce n’est pas par maniaquerie que Bethany s’est empressée de le faire. Mais simplement, elle ne tient plus en place. Elle ne veut pas se disputer avec Margo mais elle aimerait simplement que parfois, on la comprenne. Tom ne le fait plus, si même Margo s’y refuse alors… ? Elle sait que Debbie est là, qu’Alejandra aussi saura l’écouter mais elle aimerait que son ancienne famille, ses anciennes attaches comprennent aussi.

« Je suis fatiguée Margo… »

Bethany soupire et revient finalement s’asseoir. Un moment de faiblesse, ça ne durera pas elle le sait. Juste quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 324
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me
Double Compte : Kezabel, Charleen, Mateo, Will, Ora, Leiv, James, Maggie



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Ven 10 Aoû 2018 - 19:08

Peace and calm
Bethany & Margo


- J’ai confiance en elle… Le problème n’est pas là Margo. C’est en ce monde que je n’ai pas confiance. En ce monde qui a enlevé mon fils et lui a ôté la vie alors qu’il n’était responsable de rien d’autre que de la joie qu’il nous apportait

Dire qu’elle ne se sent pas un poil mal serait mentir. Margo ne culpabilise pas, elle n’est pas celle qui a saisi sa baguette pour tuer cet enfant mais elle sait que ça n’est pas un acte « normal » qui lui a arraché la vie mais la magie. Et Beaumont ne se doute pas un seul instant que Bethany sait. Qu’elle voue une haine profonde et incommensurable pour la chose qui coule dans les veines de l’une de ses plus proches amies.
Ironie du sort.
Comment reprocher à Bethany de ne pas avoir confiance en ce monde qui lui a arraché son fils. Et quand elle dit « monde », elle ne parle pas forcément de magie mais bel et bien de l’univers en lui-même qui lui a joué un sale coup en mettant sur le chemin de ce gamin, des tarés, des putains de sociopathes. Margo ne manque pas le ton acide de son amie mais ne s’en formalise pas plus que ça.

- Je sais Margo… Je sais que Charlie n’est pas un cas isolé. Et visiblement aux yeux de tous je suis folle, Tom ne s’est pas privé de me le dire.

Elle ouvre la bouche pour lui dire que non, jamais elle ne lui a dit ça et bordel, jamais elle ne se le permettrait mais la mère de famille enchaine. Margo prend sur elle.

- Mais je sais que le monde n’est pas sûr. Et je ne peux pas imaginer vivre sans Ava.

Bethany se lève sans que Beaumont ne la retienne, peinée pour ce qu’elle a vu passée dans les yeux de cette femme. Elle profite de ce moment d’accalmie pour se passer les mains sur le visage, pour frictionner ses joues comme si cela pouvait l’aider à mieux réfléchir. A croire qu’elle se prend pour un pikachu, cette souris jaune aux joues rouges que l’on frictionne pour y améliorer la circulation de l’électricité. Si seulement ça pouvait fonctionner avec ses propres idées.
Elle aimerait avoir les mots qu’il faut mais putain que c’est compliqué lorsque l’on n’y connait rien. Elle est bien consciente qu’il ne suffit pas d’avoir des gosses pour comprendre tout ça mais elle a l’impression d’être à côté de la plaque face à toutes les mamans ou toutes ces femmes à l’instinct maternelle. Ca change rien au fait que Margo buterait de sang froid quiconque lui arracherait sa nièce ou sa famille. Gentille certes mais elle se sait suffisamment impulsive pour savoir que si ce genre de malheur venait à la toucher frontalement, elle ne répondrait de rien.

Bethany revient s’assoir et l’expression qu’elle affiche touche encore plus Margo.

- Je suis fatiguée Margo…

C’est plus fort qu’elle, il faut qu’elle se lève pour changer de canapé et venir s’assoir aux côtés de son amie de longues dates. Elle ne se retient pas non plus lorsqu’il s’agit de passer un bras autour de ses épaules pour l’attirer contre elle. Ces derniers temps elle a vue nombres de ses proches baisser les bras, broyer du noir et elle s’est montrée protectrice, consolatrice même si parfois elle s’est vu être maladroite. Et il lui reste une personne à remontée après Bethany.

- Hey, je sais que t’es fatiguée. Tu as toutes les raisons de l’être.

Moralement et physiquement. Personne ne pourrait le lui reprocher.

- Tu es loin d’être folle ok ? C’est pas ce que j’ai dis et je ne le pense pas non plus. J’essayais simplement de te dire que si tu passes ton temps à vouloir la surprotéger, tu ne pourras pas lui laisser vivre ce qu’elle doit vivre sereinement. Vous allez mutuellement vous bloquer Beth’.

Margo essaie de nouveau de se faire comprendre en essayant cette fois d’être plus clair, pour ne pas que la mère de famille ne se fourvoie sur la nature de ses propos. Jamais elle ne la prendrait pour une folle d’avoir peur du danger extérieur. Pas avec ce passif qui lui tire les épaules vers le bas.

- Mais jamais je te dirais que tu es tarée d’avoir la trouille que quelque chose de grave lui tombe sur le coin du nez. Tu réagis comme toutes mamans le feraient. Alors enlève moi cette sale idée de la tête. Tu es tout ce qu’il y a de plus normal, c’est l’inverse qui m’inquièterais.

Après tout, c’est une réaction tout à fait normale que de s’inquiéter comme ça. Non ?

- T’as vraiment besoin de prendre du temps pour toi, pour te reposer. T’es essayer de voir avec Louise pour partir un peu entre nana ? A moins que tu préfères ma compagnie, ça se comprendrais, je suis dix fois plus géniale qu’elle.

Et cette fois c’est un sourire suivit d’un rire qu’elle lui offre. Histoire d’alléger un peu cette atmosphère si lourde.
code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 145
Date d'inscription : 28/05/2018
Crédits : /
Double Compte : Emily / Caem / Ethan / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4380-bethany-mary-gatling-amities-e
MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   Ven 31 Aoû 2018 - 10:06

C’est une fatigue qu’elle n’avait jamais connue. Même alors qu’elle couplait ses études et la naissance d’Ava, même lors de son internat, lorsqu’elle travaillait d’arrache-pied tout en faisant en sorte d’être la maman la plus investie et la plus disponible possible. Bethany n’était pas du genre à s’accorder de longues grasses matinées, à prendre le temps de se reposer. Parce qu’elle n’en avait pas besoin, parce qu’elle se sentait toujours pleine d’énergie, suffisamment en forme pour affronter n’importe quelle journée. Mais depuis la mort de Charlie, elle avait découvert une nouvelle fatigue. Une fatigue qui vous prend aux tripes, qui vous bloque dans votre lit et vous donne l’impression qu’en sortir et l’effort le plus inhumain que vous devez fournir. Une fatigue qui vous montre le monde sous son jour le plus sombre, qui détruit chacune de vos pensées positives et qui vous donne juste envie de baisser les bras… Bethany avait combattu cette fatigue avec rage mais parfois, elle revenait vicieusement, profitant de la moindre faille.

Le bras de Margo s’était glissé autour de ses épaules et à aucun moment Bethany n’avait eu envie de la repousser. Elle laissa sa tête se reposer quelques instants sur l’épaule de son amie qui lui donna quelques paroles réconfortantes. Comme à son habitude la jeune femme ne démordait pas pour autant de son avis, tentant d’expliquer une fois encore à la maman butée ce qu’elle voyait se dérouler entre les deux femmes. Bethany ne répondit pas mais resta quelques instants encore contre son amie. Elle n’avait pas complètement tort mais c’était tellement dur. Lui donner du lest d’accord… Mais comment ? Comment supporter cette vive douleur dans sa poitrine chaque fois qu’elle ne répond pas à ses appels ?

Bethany se redressa alors légèrement et attrapa sa tasse de thé. Margo la rassura une fois de plus, de son ton ferme et décidé. Elle ne la jugeait pas folle. Elle la comprenait. Charlie avait été arraché à sa famille avec une telle violence que les cauchemars où on venait lui annoncer la disparition de sa fille étaient devenus routine. Bethany avala une gorgée de thé, hochant lentement la tête face à Margo. Elle réagissait comme une mère. Elle était une mère, viscéralement, avant tout autre chose peut-être.

Alors qu’elle reposait sa tasse sur la table basse, la voix de Margo se fit de nouveau entendre et cette fois, elle arracha à Bethany un mince sourire.

« Parce que je n’ai pas le droit de profiter des deux sœurs en même temps ? »

Cette fois, une lueur de malice s’était glissée dans le regard de Bethany. Elle était une femme sérieuse, une travailleuse acharnée, une mère impliquée mais aussi une femme pleine de vie. Rares étaient ceux qui pouvaient profiter de cette facette de sa personnalité mais Margo et Louise en avaient toujours fais partie. Et si elle n’avait pas encore le cœur à hurler de rire, adoucir un peu la conversation lui plaisait. Elle sentait de toute façon qu’elle n’avait plus la force de réfléchir là-dessus. Il fallait du temps pour qu’elle accepte certaines choses, rien ne servait de gâcher des munitions dans une conversation stérile. Prendre le temps.

« Tu sais bien que prendre le temps de me reposer ce n’est pas vraiment ma spécialité. Je m’ennuie assez rapidement. »

Un nouveau sourire se dessina sur le visage de Bethany. Elle avait tout à fait conscience de la manière dont elle était faite, de ses qualités et de ses défauts. Elle savait que sa dévotion à son travail en surprenait certains et surtout, pouvait amuser un peu. Elle l’assumait. Elle était ainsi, elle l’avait toujours su et n’avait pas d’effort à faire pour se comporter de la sorte. C’était elle, profondément elle.

« Mais peut-être un weekend après tout… Quand on ne se hurle pas dessus, Ava me recommande de faire la même chose. Elle n’arrête pas de me répéter que je ne dois pas oublier ma vie de femme. »

Un sourire attendri prit alors place sur le visage de Bethany.

« Elle m’impressionne toujours par sa maturité. »

Une maturité acquise face à la dureté de la vie. Inégale aussi, Ava était adulte sur certains sujets et heureusement, encore jeune sur bien d’autres. Un équilibre subtil. Mais cela n’empêchait pas sa mère d’être fière d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Peace and calm ▬ Bethany   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peace and calm ▬ Bethany
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» Elias Nirvana Blackburn ◄ Peace of dream
» Hey guys, keep calm ! ☮
» Peace, man !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Ouest de Londres :: ─ Kensington.-
Sauter vers: