AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 All our troubles, we'll lay to rest ▬ Caem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 8656
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: All our troubles, we'll lay to rest ▬ Caem   Mar 12 Juin 2018 - 21:10

All our troubles, we'll lay to rest
Caem & Riley


■ Lundi 28 Septembre 2015 ■

Fin d’après-midi

Je n’irais pas jusqu’à dire que tout s’arrange, mais au moins certaines choses avancent, d’une manière ou d’une autre. Enzo a été retrouvé, je n’ai pas eu l’occasion de le voir et personne ne sait réellement exactement ce qu’il a vécu pendant ces deux semaines de disparition il me semble mais j’ai cru comprendre que le retour était un peu compliqué. Au moins il est vivant, et en sécurité, je crois que c’est le principal et là-dessus qu’on doit se concentrer pour le moment. Plus facile à dire qu'à faire, j'ai conscience de ne pas être aussi impliquée que certaines personnes vis à vis de ça.
Pour le reste, les autres sont toujours coincés à Poudlard mais cette fois c’est différent. Je n’ai pas l’impression que ceux qui ont pris le château aient les mêmes intentions que leurs prédécesseurs. Ce sont les mêmes, disons le même groupe aux idées complètement arriérés et qui n’auraient même jamais du exister dans l’histoire de l’Homme, mais je n’ai pas le sentiment que ceux qui sont prisonniers là-bas subissent ce que nombre ont subi pendant les deux années d’occupations précédentes. Ou peut-être qu’ils le cachent très bien, c’est une possibilité.
Personne ne se voile la face, on fait tous attention puisque qu’il est maintenant établi que le Ministère lui-même a été infiltré et que ces abrutis sont au pouvoir de bien des choses. Mais il y a quelque chose dans l’air, comme un souffle, une sorte d’espoir et d’esprit vindicatif. Tous concernés, on gère chacun à notre manière.

A côté de ça la vie continue, poursuit son cour. Mon emploi du temps se découpe de manière sensiblement similaire à ce qu’il était à Poudlard, la famille, la sécurité et la liberté en plus. J’estime avoir gagné au change, en toute honnêteté, même si parfois l’univers magique me manque un peu. Je continue de travailler cette partie-là de mon côté, en plus de ma prépa, et ça va. L’année n’en est qu’à son commencement mais je me suis instauré un rythme qui me permet de tout gérer. Les amis, la famille, les études et les activités extra-scolaires. Un peu de repos, aussi, promis. Un esprit sain – ahem – dans un corps sain.
On s’acclimate aussi au fait de ne plus être tous au même endroit, de ne pas pouvoir se voir n’importe quand et même si la Magie permet bien des choses on n’échappe pas au décalage horaire pour autant. Je ne vais pas me plaindre, c’est un autre rythme c’est certain mais j’arrive à voir tout le monde de manière régulière. A l’exception de ceux coincés à Poudlard, bien sûr, mais on se console en communiquant par le biais des hiboux en attendant que la situation évolue.
Fin de journée de cours, ma tête est farcie mais je suis comme souvent une des dernières à sortir de la classe. La raison ? Le joli pantalon en tweed du prof … Non, je plaisante. Je me rends simplement compte que mon choix de parcours est … Disons que j’ai tapé dans le mille et me découvre une passion dévorante pour tout ce que j’apprends en ce qui concerne le droit. Tellement dévorante que j'en oublie de sortir de cours …

« Riley ? »
« Hum ? »

Mais je ne relève pas le nez de mon bouquin, ni de la prise de notes que je suis en train de réaliser. J'ai entendu une voix mais pas vraiment écouté.

« J'ai bien compris que tu étais une élève consciencieuse et intéressée mais à ce stade on frôle la dévotion. »

Hein ?

« Quoi ? »

C'est pas tellement de cette façon qu'on s'adresse à un Prof mais passons. Je relève la tête et croise le regard amusé de Monsieur Wallace, appuyé contre son bureau, qui me regarde la tête légèrement penchée en avant et un sourcil arqué. Je ne réalise que maintenant l'absence de mes camarades de promo dans la salle.

« Le cours est terminé depuis dix minutes. »
« Oh merde ! »

Riley ! Ton langage !

« Pardon. »

Je me lève en catastrophe après avoir regardé l'heure sur ma montre et balance mes affaires dans mon sac avant de me le passer en bandoulière. Tout ça en traversant la pièce en courant, manquant de me prendre une table, avant de freiner juste avant de sortir parce que je me rends compte que je n'ai pas dit au revoir au Prof et que ça ne se fait pas.

« J'vais être en r'tard. A mercredi M'sieur ! »
« A mercredi. Et ne te casse rien ! »
« Promis ! »

Je ne suis déjà plus là. Pourquoi ce moment de panique et de précipitation ? En réalité, ça n'est pas de la panique, juste … l'effet de surprise je dirais, parce que j'étais perchée bien haut sur mon nuage portant le nom de code pénal. Entre autres. Direction Chelsea, Sloane Square plus précisément, et encore plus précisément un petit café qui ne paie pas de mine mais qui est très sympa où je rejoins Caem. On n'a pas eu l'occasion de se revoir depuis quelques temps, l'occasion j'ai décidé de la provoquer en lui proposant d'aller boire un café un soir après les cours. Et si d'ordinaire je prends le métro ou le bus – j'en ai pris l'habitude – cette fois je transplane pour éviter d'arriver encore plus en retard. C'est pas un drame, y a aucune urgence, mais quand j'ai quelque chose dans la tête … Tout le monde connait la suite.

« Hey, salut ! Désolée j'ai été kidnappé par des Aliens, la lute a été rude mais tu m'connais, j'ai vaincu évidemment. »

Je fanfaronne et sans complexe lui claque une bise avant de m'assoir face à lui, en terrasse. Enfin, m'assoir … le terme se laisser tomber comme un sac est ici bien plus adapté je crois.

« T'as déjà commandé ? »

Si c'est le cas je ne vais pas me vexer. Et je crois que je commence à avoir faim.

« J'suis contente de te voir, j'ai l'impression que ça fait une éternité. »

Peut-être parce que c'est le cas, la notion d'éternité étant volontairement laissée floue.

« Comment va la vie ? »

Naturelle, spontanée, souriante et légère. On m'a dit que c'était ma plus grande force, le meilleur que je puisse apporter à mes proches, alors je reste moi-même.

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2060
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: All our troubles, we'll lay to rest ▬ Caem   Sam 16 Juin 2018 - 22:00

~Lundi 28 septembre – Fin de journée ~

Assis sur le petit lit qui meuble sa chambre de bonne, Caem a les yeux rivés sur un livre que Leiv lui a prêté. Sa baguette dans la main droite, il exécute les mouvements pour s’entraîner. Bonne flexion du poignet, bonne inclinaison. Il répète les formules à voix haute, les enregistre, se fait parfois réciter seul les paragraphes précédents pour s’assurer qu’il n’a rien oublié. Il s’en demande beaucoup, il essaye de retenir vite et bien. Il sait qu’à la fin de la journée son cerveau sera plein à craquer et qu’il risque de ne pas tout mémoriser tout de suite. Mais il s’acharne et il ne décolle pas ses yeux du bouquin. Il veut apprendre. Ce qu’il s’est passé à la rentrée, ce qui est arrivé à Enzo… Des signaux d’alarmes de plus. La preuve, si elle manquait, que ce monde était sur la brèche. Tout pouvait basculer du jour au lendemain et il fallait être prêt. Caem ne voulait pas se battre, il ne voulait pas faire couler de sang, blesser qui que ce soit, bien qu’il ait accumulé de la colère au fil des années. Non, il ne voulait pas se perdre dans le tourbillon de la violence. Aider à combattre les Supérieurs, empêcher que leurs idées se répande, protéger oui. Mais pas attaquer. Et face à cela, sa vocation était apparue encore plus brillante, encore plus forte qu’avant. Devenir médicomage n’était plus simplement un rêve mais une urgence. Le monde allait avoir besoin de personnes pour soigner, pour guérir, pour préparer l’avenir et si le russe pouvait apporter sa pierre à cet édifice alors il passerait des heurs assis à apprendre, encore et encore.

Son téléphone vibre et ça le tire de ses pensées. Il l’attrape d’un geste lent et un sourire se dessine sur son visage. C’est Killian. Elle lui demande des nouvelles et lui raconte sa journée. Ils doivent se voir le lendemain. Caem lui répond immédiatement et en profite pour regarder l’heure. La vie est bien faite, il est temps pour lui de se lever de ce lit qui a fini par aplatir son derrière. Le russe se lève, s’étire et file dans la petite cabine de douche qui se trouve à côté de la partie cuisine. Une fois propre il enfile des vêtements propres, glisse son téléphone et de l’argent dans ses poches et sort. Il a rendez-vous avec Riley, ce ne serait pas poli de la faire attendre !

Caem arrive au niveau du café où ils se sont donnés rendez-vous. C’est simple, sobre, cela lui convient parfaitement. Il s’installe en terrasse, sur une petite table ronde. Après s’être assis, il laisse son regard se perdre dans la rue, observant les gens qui passent. Certains sont pressés, en retard peut-être. D’autres, en bande, rigolent forts. Ils ont l’air jeune. Le russe se demande s’il aurait pu être comme eux si les choses avaient été différentes. Il sourit à cette idée. Il s’imagine avec Enzo et Mateo, comme des lycéens normaux à faire les quatre cents coups. A faire tourner les profs en bourrique. Bien sûr, Mateo serait celui qui se fait toujours prendre et punir. Caem, ce serait le discret, celui que personne ne soupçonne. Et Enzo ? L’image de son ami roulé en boule sur son lit revient à l’esprit du russe… Et Enzo, ce serait le surfeur beau gosse que les filles s’arrachent. Oui, c’est mieux ainsi.

Caem est finalement tiré de ses pensées par la silhouette de Riley qui se dessine. Elle a l’air pressée, elle est peut-être un peu en retard, perdu dans ses rêveries, il n’avait même pas vu le temps passer. La jeune femme le fait rire d’entrée de jeu avec son excuse bidon et il répond à sa bise avec affection alors qu’elle se laisse tomber sur sa chaise.

« Je l’ai toujours dit, les Aliens ne peuvent rien contre Miss Jenkins, mais ils s’acharnent, ils sont têtus. »

Caem sourit et secoue négativement la tête alors qu’elle lui demande s’il a déjà commandé. Le serveur a dû se douter qu’il attendait quelqu’un ou peut-être a-t-il eu peur de venir le déranger tant il avait l’air absorbé ? Qui sait. Il porte désormais toute son attention sur Riley à qui il sourit. Oui, ça fait presque une éternité qu’ils ne se sont pas vus. Tout est allé tellement vite depuis la rentrée… Le russe a l’impression que le mois de septembre n’a été qu’une vaste illusion, un truc qui l’a porté d’un jour à l’autre sans qu’il ne comprenne trop comment.

« J’ai douté à un moment de pouvoir dire ça si tôt mais je crois que la vie va plutôt bien. »

Caem sourit doucement. Prétendre que tout allait à merveille aurait été totalement hypocrite, Riley était bien placée pour savoir que tout avait été mouvementée. Poudlard, Enzo. Mais malgré tout, le russe était sincère. Il se sentait mieux. Il y avait encore des choses à régler, des difficultés à surmonter mais il se rendait compte qu’il n’était pas à terre.

« Et de ton côté ? Tu as conquis l’Université avec ton sourire ravageur ? »

Sourire qu’il est content de voir. La fraîcheur de Riley, son arrivée tout en naturel et en enthousiasme lui fait du bien. Le serveur s’approche alors d’eux pour prendre leur commande. Caem demande une limonade. Il a hésité à demander à diabolo fraise juste pour voir la tête du serveur mais a finalement décidé que ce n’était pas utile. Lorsque celui-ci s’éloigne, il reporte son attention sur Riley.

« Ça te fait pas trop bizarre de devoir prendre en note tous tes cours de manière classique ? De rester assise sur un banc toute la journée ? »

Riley était désormais étudiante en droit et autant dire que ce n’était pas vraiment la même chose que du côté des sorciers. Un changement pour le meilleur ? Sans doute, elle n’avait pas l’air malheureuse en tout cas mais un changement tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
 
All our troubles, we'll lay to rest ▬ Caem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu en eaux troubles
» SUPPRESSIONS ► rest in peace
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Birmanie: Ca continue
» Soirées au dortoir [Eli, Lou et Ashley] [Carrie en PNJ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Ouest de Londres :: ─ Chelsea. :: ─ Sloane square.-
Sauter vers: