AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Just like fire, burning up the way, if I can light the world up for just one day ▬ Charleen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 8582
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Aerie + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Just like fire, burning up the way, if I can light the world up for just one day ▬ Charleen   Jeu 17 Mai 2018 - 10:16

Just like fire, burning up the way, if I can light the world up for just one day
Charleen & Riley


■ Samedi 19 Septembre 2015 ■

Vendredi 18 Septembre 2015 – Dans la soirée

« C'est quoi ton problème Jenkins ? »
« Mon problème ? Mais j'ai pas de problème Wilson. Par contre j'pense que toi t'en as un, comme ne pas supporter que j'sois meilleure que toi. »

Une seconde on se toise, la suivante on se repousse violemment pour mieux se sauter à la gorge comme deux harpies. Il fallait bien que ça arrive … Je ne pensais pas que ça se produirait avec une nana de l'équipe – en plus de ça, je suis la petite nouvelle. Paie ta bonne impression.

« Riley ! Rita ! Sur le banc ! »

Miss Sale Caractère 2015 fusille le coach du regard, idée du siècle. Tu vas finir par te faire virer ma grande, c'est tout ce que tu vas gagner à être hargneuse comme ça. Je le sais tout ça, j'en ai totalement conscience, mais c'est plus fort que moi. Comme si ça ne m'avait pas suffi de kidnapper ma meilleure amie il y a trois semaines … Mais franchement … Rita … On dirait un prénom de Yorkshire.

« Est ce que je vous rappelle que vous êtes dans la même équipe ? Continuez comme ça et aucune de vous deux ne joue le premier match de la saison. »

Mauvaise foi, certes, mais j'obtempère et elle en fait autant. Chacune de son côté, évidemment. J'ai l'habitude des sports co et je sais pertinemment que la réussite d'une équipe repose sur sa solidarité donc il va falloir que je fasse des efforts. Mais pas ce soir. Ce soir je marmonne un « connasse » dans ma barbe et shoote dans un truc au sol, attitude totalement anti-sportive, avant de me laisser choir sur le fameux banc en question pour regarder la fin de l'entrainement de basket qui se déroule donc sans moi. Et sans l'autre pouffe. Oops !
Il n’y a que lorsque je me laisse plus ou moins tomber en arrière et que je regarde le toit, puis derrière moi, dans une position totalement non-ergonomique, que je réalise que les gradins ne sont pas vides … Gênance ! Il ne s’agit que de mon prof de droit … Volteface, grand sourire !

« Bonjour Monsieur Wallace ! Vous allez bien ? »
« Bonsoir Riley. Je vais bien, je te remercie. Et toi ? »
« Super. Vous êtes là depuis longtemps ? »

Sourire crispé, bonsoir. Inutile de dire que j’ai déjà la réponse à ma question quand je vois son petit sourire en coin. Timide, un peu coincé, mais il a la fossette très charmante. Simple constat. D’autant que je trouve cet homme passionnant, ces cours sont vraiment supers.

« Si t'as question est : Est-ce que j'ai assisté à ton petit accrochage avec ta co-équipière ? La réponse est oui. »

Oops. Je pense que je rougis un peu, sincèrement, mais j’ai surtout envie de rire ce qui n’est clairement pas une réaction très mature. Pas plus que l’espèce de gloussement qui m’échappe quand un mouvement sur ma droite attire mon attention et que j’aperçois la silhouette de mon amoureux, qui vient d’entrer dans le gymnase. Regard vers le coach, j’ai terriblement envie de quitter mon banc mais je sais qu’un tel geste risque de m’être fatale après ce que je viens de faire et même si j’ai l’air de m’en foutre, j’ai pas envie de me faire virer de l’équipe. Le Quidditch ne me manque pas, j’avais décidé d’arrêter avant de quitter Poudlard, mais évoluer dans une équipe c’est un truc qui me tient à cœur. Et enfin, le coup de sifflet tant attendu, la fin de l’entrainement et donc de la discussion rapide avec le prof qui se trouve là parce que le coach est un de ses amis.

« Bonne soirée Monsieur, j'vous dit à lundi. »

Je lui adresse un signe de la main, rejoint le reste des filles et accepte la remontrance tout comme ma co-équipière avant de me précipiter dans les bras de Mateo dès que j’en ai l’occasion. Et quand je dis me précipiter, c’est clairement lui sauter dans les bras, enrouler ses épaules des miens, ses hanches de mes hanches pour me blottir contre lui.

« T'es là. »

Et c’est une surprise. Disons que ça n’était pas prévu et comme toujours, ce genre de trucs me fait papillonner. Le débordement d’énergie qui s’empare de moi depuis tout à l’heure, par contre, c’est autre chose et quand je lui vole un baiser il n’a rien de calme.

« Rentre avec moi. J'ai envie de prendre ma douche avec toi. »

Inutile de dire qu’il ne se fait pas prier et que le temps de récupérer mon sac dans le vestiaire, de retrouver ses bras à nouveau, on transplane directement dans ma chambre après s’être assurés que personne ne nous voit.

#

Samedi 19 Septembre – Le matin

« Hellooooooooooo ! »

Réveil en fanfare, je débarque dans la chambre de Cha’ comme une furie et la tire de son sommeil – à moins qu’elle n’était déjà réveillée – en me posant dans l’entrebâillement de sa chambre telle une super héroïne, mains sur les hanches, jambes légèrement écartées, menton levé vers le ciel : Il ne me manque plus que la cape. L’instant d’après je me précipite sur son lit et lui saute dessus, la chatouille, me relève finalement et tangue un peu avant de trouver un peu de stabilité, debout, un pied de chaque côté d’elle. P.S. J’aurais déjà tué la personne qui aurait osé me réveiller comme ça.

Mais moi si je le fais, c’est pour une bonne raison.

« Fais tes bagages Criquet, on déménage. »

Air super sérieux, j’attends une seconde et disparait comme je suis arrivée. Shorty et débardeur, je dévale les escaliers et me pointe dans la cuisine où un petit déjeuner copieux nous attend toutes les deux. les parents sont dans la confidence, bien sûr, mais d’une ils ne seront pas de la partie et de deux, ce petit dej c’est moi qui l’ait préparé – avec amour et les yeux collés.
Quand Charleen débarque finalement, les cheveux en vrac, clairement encore à moitié chez Morphée ou peut-être dans ses pensées, je lui claque un bisou sur la joue et lui fais un câlin. Il y a deux jours elle a pris un an de plus, pourtant le cœur n’y était pas vraiment. Ethan est coincé à Poudlard, avec des abrutis dont on ne comprend pas vraiment les intentions il faut bien le dire. Les élèves là-bas ont l’air en « sécurité », personne ne comprend réellement pourquoi ils sont gardés captifs. Au moins, on peut toujours communiquer avec eux, c’est déjà ça, mais ça n’enlève pas l’inquiétude et l’absence qui pèse. C’est mon truc en ce moment, essayer de redonner le sourire à ceux qui sont autour de moi. A Kezabel et Mateo qui s’inquiètent pour Enzo dont on a toujours aucune nouvelle, à Charleen vis-à-vis d’Ethan, entre autres.
Je lui dis de bien manger, qu’on a une grosse journée qui nous attend mais ne réponds pas à ses questions quand elle me demande où on va. c’est une surprise, Ca le restera jusqu’à ce qu’on atteigne l’endroit où je veux l’emmener. Une petite heure après ce réveil un peu explosif je lui attrape la main et l’entraine jusqu’au Portoloin, quelques secondes plus tard on arrive à l’abri des regards indiscret dans une ruelle de Disney Village, à Paris, en France, et là je crois qu’elle commence à comprendre.

Cette journée c’est mon cadeau. Une virée rien que pour nous deux, chez Mickey comme ils disent, et c’est avec mon plus bel accent français – ahem – que je lui présente les grilles du parc.

« Joyeux anniversaire petite sœur. »

Enfin, des parcs, puisqu’il y en a deux. A nous les montagnes russes et les chansons qui rendent fou !

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
Just like fire, burning up the way, if I can light the world up for just one day ▬ Charleen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Autour du monde :: Europe-
Sauter vers: