AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'arroseur arrosé- LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: l'arroseur arrosé- LIBRE    Mar 1 Mai 2018 - 18:43



10/09

Ils sont bien installé désormais. Tout est redevenu comme avant. Ça ne m'avait pas manqué. Je me souviens de ce que je ressentais à l'époque, la peur qu'ils incarnaient. Je ne voulais pas les contrariés, mais maintenant je m'en fiche. Je suis bien décidé à me racheter d'une façon ou d'une autre et à montrer à ceux qui n'ont pas cru une seule seconde à mon changement de camp que j'ai bien décidé de leur faire la misère et de leur mettre des bâtons dans les roues et ce n'est pas les idées qui manquent. Je suis dans la maison des fourbes ne l'oubliez pas. Je ne compte pas rester ici et me la couler douce comme certains. Je me fou bien de ce que les autres de ma maison pourront me dire. J'agis comme je le veux peu importe ce que ça m'en coûtera. Je suis retourné en cours même si j'en sèche certains comme je l'ai toujours fait. Je n'ai jamais été très assidus pour certains cours. Je ne vais pas changer mes habitude.

Il est soir et je compte bien préparer mon petit coup en douce, leur préparer une petite blague, qu'ils sachent qu'ils ne sont pas les bienvenues. Une mauvaise blague évidement, je ne trouve pas de plaisir à faire des blague drôle, je ne suis pas un farceur, je veux juste leur pourrir la vie. Je me suis introduit dans un des bureaux des supérieurs, je ne sais pas très bien qui a ce bureau mais je m'en fou. Je me suis introduit à l'intérieur et j'ai mis tout sans dessus dessous, les tiroirs, les meubles. Ils arriveront à tout remettre d'un coup de baguette alors je me suis dis que je pouvais ajouter une potion bien gluante qui en plus fait des grosses bulle, ils galéreront bien à tout nettoyer, ces bulles voraces ne sont pas aussi facile à enlever. J'ai répandu la potion un peu partout et je me suis sauvé avant que le propriétaire du bureau ne revienne et ne se rende compte la potion aura déjà fait son effet et laisser des traces. Je ne sais pas si ça les énervera, j'espère un peu et je me planque derrière un poteau pour voir la réaction du type. C'est ridicule je sais, mais on fait ce qu'on peut pour leur pourrir la vie.

Je ne pensais juste pas que la potion ferait si bien effet. Je suis planqué depuis quelques minutes et l'effet escompté est plus important que ce à quoi je m'étais attendu. Les bulles gluantes ont fait sauter la porte et poursuivent leur route dans le couloir. Je soupire, ils ne sont jamais là quand on le voudrait, j'ai du manqué quelque chose en attendant je me retrouve pris dans mon propre piège parce que la masse gluante m'a déjà rattrapé et me coince sur place. Je ne suis pas vraiment doué pour ce genre de bêtises. Je ne sais même pas comment me sortir de là, je suis loin d'être un expert en potion. J'aurais mieux fait de m'abstenir. Je me maudit intérieurement priant pour que quelqu'un passe pendant que j'essaie tous les sorts possible pour me sortir de cette glu vivante et ce n'est pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 152
Date d'inscription : 15/04/2018
Crédits : Sil et Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4316-cody-z-stryker
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Lun 7 Mai 2018 - 0:51

Fixant mon reflet dans le miroir, je pris une profonde inspiration tandis que je centrais mon énergie et ma concentration. Toutes mes pensées se dirigèrent vers mon objectif de la soirée, soit celui de garder la forme animale durant au moins quinze secondes. Ce n’était qu’une seconde de plus que lors de mon dernier entraînement, mais c’était un pas de géant vers mon but ultime. Réussir à se transformer complètement était une étape de franchie, mais il m’en restait une autre : celle de pouvoir la garder le plus longtemps que possible sans avoir l’impression d’avoir couru un marathon à chaque fois. Je visualisai la bête alors que des picotements se firent sentir dans tout mon être. Je tâchai de ne pas bloquer ma respiration tandis que mes organes se mirent à bouger lentement et douloureusement. Je serrai la mâchoire et mes poings afin de rester immobile. La transformation était toujours aussi pénible et délicate à exécuter, mais je prenais sur moi en me félicitant de m’être rendu aussi loin.

Bientôt il n’y eut plus d’humain à l’intérieur des toilettes dites hantées du premier étage de l’école. Il n’y avait qu’un énorme taïpan qui regardait le miroir pour y apercevoir son reflet. J’ondulai ce nouveau corps avant d’ouvrir la gueule toute grande, dévoilant ainsi mes puissants crocs venimeux alors que je continuais de compter les secondes dans ma tête. Bientôt, je ressentis une fois de plus le fourmillement et je tentai d’empêcher l’humain de reprendre sa place. Il était beaucoup trop tôt. Au bout de dix secondes, je fus incapable de tenir plus longtemps et je me laissai totalement aller à la transformation contraire.

Couché à plat ventre devant le grand miroir, je frappai le sol d’un poing rageur, frustré de ne pas avoir réussi mon objectif. Non seulement je ne l’avais pas réussi, mais en plus j’avais régressé de quatre secondes. Complètement épuisé, j’eus de la difficulté à me relever et je dus m’accrocher aux parois du miroir pour parvenir à me hisser complètement sur mes jambes. L’air essoufflé, je croisai une fois de plus mon regard bleu dans la glace avant de rebrousser chemin afin de me rendre au deuxième étage pour voir si James s’y trouvait.

J’étais totalement vidé de mon énergie, mais je tâchai de ne rien laisser paraître même si à première vue l’étage était totalement désert. La majorité des étudiants devaient se trouver dans leur salle commune à cette heure tardive expliquant ainsi l’absence de vie.

Lorsque j’arrivai près des bureaux des supérieurs, j’entendis un vacarme derrière l’une des portes closes. Je m’arrêtai aussitôt avant de sortir ma baguette magique, attentif aux bruits. Quelqu’un semblait être en train de foutre le bordel dans la pièce, à moins qu’il ne s’agît d’un duel improvisé. Quoi qu’il en soit je demeurai aux aguets jusqu’à ce que le boucan cesse complètement. J’attendis patiemment à côté de la porte afin de voir qui allait en sortir. Pas forcément dans le but de m’en prendre à l’individu en question, mais simplement par pure curiosité. Après quelques minutes d’attente, je m’apprêtais à ouvrir la porte lorsque celle-ci s’ouvrit plutôt à la volée. Surpris, je flanquai ma baguette devant moi, mais je ne vis personne sortir de la pièce. Seule une mystérieuse gelée visqueuse se répandait sur le sol et je fronçai les sourcils d’incompréhension.

Ma baguette toujours levée devant moi, j’entrai dans le bureau en faisant bien gaffe de ne pas mettre les pieds dans la mixture magique. La pièce était sens dessus dessous comme si quelqu’un avait vainement tenté de chercher quelque chose. Puis c’est là que je le vis.

Yassen Hardwick.
Numéro douze.
Un supérieur à qui je n’avais pas pu divulguer mon message.
Un serpentard qui ignorait de quel côté j’étais.
Une cible parfaite.

- Yassen ? Qu’est-ce que tu fais ici ?

J’avais laissé une expression de surprise se peindre sur mon visage alors qu’en réalité je n’étais pas du tout étonné par sa présence ici.

D’un signe de tête je désignai le liquide dans lequel il semblait prisonnier.

- Besoin d’un coup de main ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Jeu 10 Mai 2018 - 16:42

La prochaine fois je regarderais comment se débarrasser de ce machin avant de le mettre en place. Ca aurait été intelligent mais évidement je n'y a pas pensé quand il le fallait. Je ne sais pas quel sort utiliser pour me sortir de là et transplaner est à exclure. On ne transplane pas dans poudlard, que se soit avant les supérieurs ou avec eux. Je grimace, zut et re zut. Je m'y prendrais à deux fois avant de vouloir foutre la merde. Je sursaute quand j'entends une voix dans le couloir. Ce que je fais là ? Ça se voit non ? Je lui réponds :

«Je prends racine. Je me suis dis que ça pouvait être intéressant d'étudier cette chose.»

Je lève les yeux au ciel. Je n'ai jamais été très studieux, ce n'est pas moi qui ferait des recherches sur ce machin tout gluant. Je ne sais même plus ce que j'ai mis dans ma potion, mais je ne lui dirais pas tout de suite que c'est moi qui l'ait fait, après tout je ne sais pas de quel côté il est celui-là. On ne peut jamais savoir tant qu'on ne demande pas et ce n'est pas moi qui vais le faire.

« Je me suis pris dans ce truc. Je ne sais pas d'où il sort. Je passais dans le coin, je voulais l'arrêter mais je ne sais même pas ce que c'est. »

Quel menteur, je suis fier de moi. Je ne sais pas si va gober mon mensonge mais il ne peut pas savoir que je mens, surtout qu'il n'était pas là quand je suis sorti du bureau, du moins j'espère. La chose gluante continue de s'étendre dans le couloir. Je suis coincé par les pieds, je ne peux pas bouger et je me sens ridicule, heureusement que ça ne tue pas, sinon je serais sans doute déjà mort depuis longtemps et je ne serais sûrement pas le seul à l'être.

« Ouai je veux bien un coup de main, ou plutôt un coup de pied. »


Haha, trop drôle Yassen, je ne me savais pas si drôle. On se fend la poire, non sérieusement je ne suis pas du tout contre un coup de main. Je ne me vois pas passer le reste de la journée ici, j'aimerais éviter de réellement prendre racine, j'ai d'autres choses de prévus, bon évidement plus des blagues idiotes, je vais les éviter sérieusement vu le résultat.

« Tu sais ce que c'est au moins ? J'ai tenté de le faire disparaître, de le couper, j'ai tenté déjà pas mal de sort, mais ce machin est coriace, quoi que se soit. »

Ça fait dix bonnes minutes que j'essaie de me sortir de là, mais rien n'y fait, j'espère qu'il aura plus d'idées que moi, parce que je suis à court et je commence à avoir les jambes qui s’engourdissent, au moins ce truc ne ronge pas la peau humaine c'est déjà ça, j'aurais été vraiment mal barré sinon. La prochaine fois je lirais les instructions de la potion plus en détails.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 152
Date d'inscription : 15/04/2018
Crédits : Sil et Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4316-cody-z-stryker
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Jeu 10 Mai 2018 - 18:42

Le hasard faisait bien des choses. Ce n’était que maintenant, des mois après mon arrivée à Poudlard que j’avais enfin l’occasion de parler franchement à Yassen. Nous faisions tous les deux partie de l’équipe de Quidditch, jouant tous deux pour la même équipe et pourtant nous n’avions jamais discuter d’autre chose que de plans sportifs. C’était le moment où jamais de non seulement aider mon camarade de maison et peut-être d’élargir ma relation avec lui. Je manquais cruellement de « victime » depuis que Matthew s’était fait la malle. Le moldu avait failli m’attendrir durant les nombreuses semaines où je m’étais acharné à travailler notre relation dans l’unique but de mieux le détruire. Ce n’avait pas été le cas. Il avait foutu le camp avant qu’il n’occupe une place trop importante dans ma vie. Je recommençais donc à zéro en me disant de ne pas refaire cette stupide erreur.

J’avais abaissé ma baguette lorsque je l’avais vu prisonnier du liquide afin qu’il ne croie pas que j’étais là dans le but de l’attaquer. J’étais beaucoup plus sournois que ça même s’il ne le savait pas encore.

« Je prends racine. Je me suis dis que ça pouvait être intéressant d'étudier cette chose. »

Il leva les yeux au ciel et je continuai d’afficher mon air stupide et surpris.

« Je me suis pris dans ce truc. Je ne sais pas d'où il sort. Je passais dans le coin, je voulais l'arrêter mais je ne sais même pas ce que c'est. »
- C’est peut-être juste une sorte d’alarme. Ou un piège pour coincer ceux qui s’aventurent jusqu’ici… Ça ne serait pas étonnant.

Il mentait. J’allais le laisser pourrir dans son mensonge en y mettant du mien. Il ne savait pas que j’avais été présent lors de son petit carnage personnel et il n’avait pas besoin de le savoir.

« Ouai je veux bien un coup de main, ou plutôt un coup de pied. »

J’eus un petit sourire à sa plaisanterie et j’effectuai quelques pas dans sa direction afin de voir l’étendue des dégâts. Il semblait être bien ancré dans sa propre bêtise. Ça allait être tout un défi d’essayer de le déprendre de là.

« Tu sais ce que c'est au moins ? J'ai tenté de le faire disparaître, de le couper, j'ai tenté déjà pas mal de sort, mais ce machin est coriace, quoi que se soit. »
- Je ne suis pas vraiment callé en potion donc… Non. Mais il y a sûrement un moyen de te libérer.

Lorsque je fus assez près de lui, je m’abaissai légèrement avant de poser le bout de mon index sur le liquide. Je découvris aussitôt que le truc s’était solidifié autour de Yassen alors que le reste continuait de se déverser à une vitesse alarmante. J’étais encore capable de marcher à travers tout ce bordel chimique, mais je devais faire vite pour ne pas me retrouver piégé à mon tour. Je ne m’inquiétais pas de mon sort si cela venait à arriver, mais je voulais quand même éviter les dégâts.

Je me redressai lentement tout en cherchant de quelle manière je pourrais venir en aide à Yassen. Le temps manquait, mais pas les idées heureusement.

- J’ai une petite idée, mais je ne sais pas si ça va fonctionner. Je vais faire un essai.

Je pris une grande inspiration tandis que je relevai ma baguette. Je la pointai vers le sol, pas très loin de nous, mais suffisamment près pour que nous puissions voir les effets. Je rassemblai le reste de ma concentration afin de ne pas flancher comme un gamin alors que je m’apprêtais à utiliser un sortilège que je n’avais même jamais utilisé de ma vie tant cet élément me pétrifiait. La seconde d’ensuite j’agitai ma baguette et une flamme tomba sur le sol, s’attaquant ainsi à la potion visqueuse. Je pris sur moi pour ne pas avoir l’air complètement paniqué devant le petit feu qui dansait doucement devant nous. Je laissai le truc là durant quelques secondes avant de l’éteindre d’un coup de baguette. Je me rapprochai de l’endroit et je découvris que la potion avait fondu. Je me tournai vers Yassen.

- Ça fonctionne. Je vais le faire sur toi, mais avec une plus petite flamme et avec une certaine distance. La chaleur fera fondre ce qui est autour de toi. Dès que tu te sens libre, on fout le camp d’ici d’accord ?

Comme promis, je lançai une nouvelle flamme, plus petite, à environ un demi-mètre de Yassen. J’étais prêt à intervenir à tout moment si le truc s’emballait, mais il ne prenait pas d’ampleur indiquant que le truc n’était pas corrosif. Heureusement parce que sinon on serait morts depuis bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Dim 27 Mai 2018 - 16:11

Je lui mens ouvertement. Je ne sais pas s'il me croira c'est à guise, mais j'ignore qu'il m'a vu sortir du bureau et ça joue contre moi, mais pour l'instant il ne dit rien et je m'enfonce littéralement, ou plutôt la substance me grimpe dessus, c'est très glamour dit comme ça et j'espère que Kevin ne va pas passer là, je pense qu'il se moquerait bien de moi. Je me pince les lèvres. Je ne vais lui dire qu'il a tort et que c'est juste une blague idiote, une potion que j'ai faite en suivant un bouquin et qui marche assez bien. Je ne m'attendais pas à ce que ça fasse ces effets là, pas aussi rapidement.

«Oui sans doute. »


Je ne vais pas dire le contraire. Il me suspecterait directement et je sens qu'il ne me croit pas réellement, mince, ça risque d'être plus compliqué que prévu. Il me dit qu'il y a un moment de me libéré, j'espère bien. Je devrais peut-être lui dire avec quoi j'ai fait la potion, mais je ne me souviens même pas de ce que j'ai mis dedans et encore une fois ça serait lui mettre la puce à l'oreille. Je le vois agiter sa baguette et une petite flamme en sort. Il me dit que le sort fonctionne et quand il me dit qu'il va le tester sur moi je proteste et lui dit :

«Quoi ? Tu es dingue ! »

Mais il n'a pas attendu mon accord. Je n'ai pas envie de me faire cramer et en même temps, je n'ai pas envie de rester coincé ici et de me laisser envahir par ce truc. Au bout d'un moment je vois les flammes faire fondre la masse gluante et je me sens un peu libéré. J'arrive à dégager un de mes pieds et l'autre suis. Finalement mes deux pieds sont dégagé, j'ai perdu au passer quelques poils mais rien de bien méchant heureusement. Je me sors de cette substance gluante.

« Merci, je pense qu'on peut y aller, ils se débrouilleront avec ça. »

L'envie de sourire est bien présente. J'espère qu'ils se casseront la tête et que ça les ennuiera un peu, même beaucoup à vrai dire. Je ne souris pas pourtant, parce que je ne sais toujours pas encore dans quel camps il est et quelque chose me dit qu'il est sans doute pro-supérieur ou neutre et j'essaie d'en savoir un peu plus sur lui pendant qu'on s'en va.

«J'imagine que tu es là par choix aussi ? »


Autrement dit, tu voulais rester au château même en sachant qu'ils étaient là et tu as choisi de rester de ton plein gré, un peu comme Connor et pas mal d'autres serpentards. Je suis aussi resté par choix, même si mes convictions ne sont pas les mêmes que les autres. Je me dis d'ailleurs qu'à force je vais m'attirer leur foudre, mais ça m'est égal. Je n'attends que ça au fond, qu'ils s'en prenne à moi. Ils verront bien que je ne me laisserais pas faire cette fois et que je ne suivrais que mes propres choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 152
Date d'inscription : 15/04/2018
Crédits : Sil et Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4316-cody-z-stryker
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Dim 10 Juin 2018 - 16:18

J’étais parvenu à contrôler ma peur du feu afin de pouvoir libérer Yassen de son problème de potion gluante. À l’intérieur de ma tête, c’était la Troisième Guerre mondiale. Mon cœur battait à vive allure et ma main serrait inutilement ma baguette magique que j’avais agité pour réaliser mon sortilège. Ma gorge était complètement sèche. De la sueur froide s’était mise à couler le long de ma colonne vertébrale, caressant au passage ma brûlure qui m’avait offert cette hantise du feu.

« Quoi ? Tu es dingue ! »

J’entendis à peine les protestations de Yassen tant j’étais hypnotisé par les flammes brûlantes qui dansaient devant mes yeux. Pendant un bref instant, j’eus l’impression que ma cicatrice me faisait de nouveau mal, comme si ces flammes se trouvaient à nouveau sur ma peau, grugeant mon épiderme jusqu’à la moelle. Une douleur lancinante me prit d’assaut, mais je continuai à rester de marbre comme si j’étais uniquement concentré sur mon travail. La réalité était que j’étais pétrifié sur place. Seule Ruby aurait pu comprendre qu’un truc clochait. Elle connaissait bien mon épouvantard puisqu’elle était celle qui aurait dû attraper ce sort destructeur en plein visage.

Je tâchai de ramener mes pensées vers mon but premier : celui de libérer Yassen. Je contrôlai finalement les flammes avec efficacité et il put enfin se libérer de sa bêtise. J’observai la potion solide se transformer en quelque chose de plus liquide. Dès que je vis mon camarade de maison réussir à libérer ses pieds, j’arrêtai aussitôt mon sortilège et les flammes que j’avais créées disparurent. Je pris une profonde inspiration tandis que Yassen faisait quelques pas dans ma direction afin de se retrouver en sécurité.

« Merci, je pense qu'on peut y aller, ils se débrouilleront avec ça. »

Un sourire malicieux se dessina sur mon visage tandis que je m’imaginais le détenteur de ce bureau faire face à tout ce bordel. Yassen se trouvait déjà dans de beaux draps sans le savoir et c’était particulièrement délicieux.

Nous prîmes la poudre d’escampette, laissant derrière nous une scène plutôt indescriptive. La potion qui n’avait pas été touchée par le feu continuait de se solidifier alors que la partie cramée dégageait une odeur de plastique brûlé. Les elfes allaient avoir beaucoup de plaisir. Tandis que nous marchâmes, je sentis mon être se détendre peu à peu. Mon rythme cardiaque était revenu à la normale et j’avais rangé ma baguette.

« J'imagine que tu es là par choix aussi ? »
- Ouais.

Je répondis à sa question du tac au tac. C’était la vérité. J’étais revenu à Poudlard parce que je m’étais engagé dans quelque chose d’absolument captivant. Cette école n’était qu’un énorme terrain de jeu à mes yeux. Il y avait tant de possibilités que c’en était fascinant. Yassen était l’exemple parfait pour mes petits jeux. Ignorant sur quel pied je dansais réellement, il finirait sans doute par s’ouvrir un peu plus malgré lui, si je disais les mots qu’il voulait entendre. Ses intentions étaient plus qu’évidentes. Ma découverte était d’une importance capitale pour mes futures manipulations.

- Soit je revenais ici, soit je retournais à mon ancienne école en Finlande qui ressemble davantage à une petite baraque perdue dans les bois plutôt qu’à une école. J’ai préféré revenir au château.

J’offris un sourire amical à Yassen.
Mensonges par-dessus mensonges. Je n’avais eu aucun choix. Si j’étais parti, je serais soit mort, soit enfermé dans un cachot à discuter de plans avec d’autres Supérieurs. Je préférais de loin rester dans le château, continuer mon petit boulot d’espion et faire mes petits jeux à côté qui ne faisaient de mal à personne. Enfin… Sauf pour les gens concernés.

- Les professeurs sont vraiment plus qualifiés ici, crois-moi. Ça ajoute un peu plus à l’école. J’ai vraiment vu une différence dans mes résultats scolaires depuis que je suis arrivé ici l’année dernière.

Ce n’était pas totalement faux. Il s’agissait d’une information inutile, mais qui pouvait peser un certain poids dans tout ce que je racontais.

- Et pour le reste… Les Sups peuvent bien aller se faire foutre.

Mon sourire s’élargissait.

- Tu es aussi là par choix ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Mer 20 Juin 2018 - 19:32

Je proteste, mais il ne se soucie pas de ce que je lui dis et il lance quand même le sort. Je n'ai pas envie de voir ça, mais je regarde quand même, on ne sait jamais qu'il me rate. On ne sait jamais qu'il me vise aussi. C'est ridicule mais après tout je ne sais pas à qui j'ai à faire réellement. On ne s'est jamais beaucoup parlé, j'imagine qu'il doit être très à l'opposé de moi. Je ne suis pas comme les autres serpentard, j'en ai conscience. Ça a beaucoup jasé dans mon dos quand j'ai retourné ma veste, quand j'ai changé de quand pour les « gentils c'est évidement plus subtile que ça, ce n'est pas d'un côté les bons ou les mauvais, c'est un ensemble avec des nuances et avec beaucoup d'enjeux aussi comme aujourd’hui, mais je ne partage pas leur idées. Je ne les ai jamais partagé au fond, je le faisais croire pour ne pas décevoir ma mère, pour ne pas avoir d'ennuis aussi et au final ça n'a servir à rien.

Je le regarde donc lancer le sort et il le réussi. J'arrive à bouger un pied puis l'autre. Je saute pour me sortir de la substance qui se repends dans le couloir. C'est un beau bordel. Je suis plutôt fier de l'avoir crée, même si visiblement j'ai un peu raté ma potion, ce n'était pas cet effet là que je voulais créer, mais au final ils auront encore plus de mal à se débarrasser de ce truc. J'espère qu'il ne saura jamais ça, ni qu'il ne me posera pas de questions sur la raison de ma présence ici, bien que je lui ai dis que je traînais dans le coin et que je m'étais fais avoir ce qui est à moitié vrai. Je ne sais pas si il m'a cru. Je sais mentir quand je veux.

On s'éloigne et je lui demande s'il est là aussi par choix, il comprendra donc que c'est aussi mon cas, même si encore une fois ce sera pour une raison différente de la sienne et il m'explique qu'il aurait pu retourné dans son école, mais qu'il a préféré revenir ici. Je ne vais sûrement pas lui dire la vérité sur les raisons qui m'ont fait restés alors je trouve rapidement un mensonge. Je hausse un sourcil quand il me fait comprendre qu'il se fiche des supérieurs. Ça change un peu la donne, mais je ne veux pas changer mon plan pour autant, si ça se trouve lui aussi à une idée derrière la tête et essaie juste de savoir ce de quel camp je suis vu mon passif et lui dit :

« Oui bien sur, pourquoi je serais reparti? J'ai tout ce qu'il me faut ici. Je ne suis pas mécontent de leur retour. J'ai un peu paniqué l'an dernier. Je voudrais me racheter, qu'il me laisse une seconde chance, puis peut-être qu'on pourra enfin apprendre des choses intéressantes. »

Un petite sourire malsain s'affiche sur mon visage. Je joue double jeu et j'espère qu'il ne se posera pas trop de questions. Je peux encore faire croire que j'ai changé de camp et que j'ai retrouvé la raison, mais plus pour ma mère, réellement de mon propre chef, au moins je pourrais agir dans l'ombre contre eux sans qu'ils ne se doute de rien. C'est plutôt un plan risqué, mais je préfère autant jouer le jeu à fond, tant pis pour ce que je risque et vu ma conversation avec Connor il vaut mieux que je leur fasse croire que je suis de nouveau avec eux. Ils ne me croiront pas tout de suite et ça ne risque pas de plaire à Kevin, mais peu importe, je pourrais les atteindre plus facilement, du moins essayer parce que je sais que ça ne sera pas facile. Je sais qu'ils se méfieront et que je n'aurais pas le droit à l'erreur. Je risque de payer très cher ce petit manège et j'ai conscience des risques, mais je n'ai pas conscience que je m'enfonce plus qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 152
Date d'inscription : 15/04/2018
Crédits : Sil et Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4316-cody-z-stryker
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Lun 25 Juin 2018 - 18:53

Yassen était un personnage particulièrement intéressant. À la fois complexe et ouvert. Tout comme moi il semblait jouer un jeu et c’était encore plus amusant. Un de mes buts était de lui faire avouer à voix haute qu’il n’était plus avec les Supérieurs. J’en avais déjà la confirmation avec la scène dont je venais d’être témoin, mais à titre d’informateur, j’avais besoin de plus que de simples gestes. Je n’allais pas forcément le dénoncer même si c’était mon devoir de le faire. Si je découvrais que Yassen jouait la carte du mensonge et du déni, il était certain que j’allais garder ces informations pour moi. La balle était désormais dans son camp même s’il ignorait absolument tout de ma position et de mes plans personnels.

« Oui bien sur, pourquoi je serais reparti? J'ai tout ce qu'il me faut ici. Je ne suis pas mécontent de leur retour. J'ai un peu paniqué l'an dernier. Je voudrais me racheter, qu'il me laisse une seconde chance, puis peut-être qu'on pourra enfin apprendre des choses intéressantes. »

À mes yeux Yassen venait tout juste de se tirer dans le pied, mais je n’allais pas lui faire de commentaire. Il semblait vouloir s’afficher du côté des supérieurs, mais il venait tout juste de saboter l’un des bureaux leur appartenant ce qui était tout à fait contradictoire. Il m’avait affirmé que l’endroit était déjà dans cet état lorsqu’il était arrivé sur place, mais j’avais de gros doutes. Avec ce qui était arrivé l’année dernière, il m’était très difficile de croire qu’il n’était pas l’instigateur de cette attaque sournoise.

J’allais donc marcher dans le même sens que lui et j’allais continuer à lui mentir moi aussi. Je n’avais rien à perdre de toute manière.

- Peu importe ce que tu as fait dans le passé, je suis certain que tu pourras te racheter facilement. Ils semblent toujours être en manque de partisans même s’ils sont plus nombreux que jamais.

Je m’arrêtai soudainement de marcher et j’offris une expression inquiète à mon interlocuteur.

- Mais attends… Tu ne vas pas aller leur répéter la partie où ils peuvent aller se faire foutre hein ? J’disais ça pour rigoler…

Je me montrai plus nerveux et je plaçai ma main dans la poche où se trouvait ma baguette. Je n’avais nullement l’intention de la sortir, mais je voulais simplement montrer à Yassen mon anxiété face à ma découverte sur sa position « réelle ». Tout ceci n’était qu’un acte. Il ne me restait plus qu’à voir s’il allait mordre à l’hameçon ou pas.

- Enfin ce n’était pas vraiment pour rigoler, mais tu comprends ce que je veux dire… Je ne veux pas m’attirer d’ennuis plus qu’il ne faut.

Bla-bla-bla.

- Cela dit, je ne comprends pas pourquoi tu souhaites te racheter auprès d’eux… Qu’est-ce que ça t’apporte de plus au juste ? T'en as pas marre d’être du côté des méprisants ?

Bla-bla-bla.

Je tentais de lui tendre des perches. À voir s’il les saisissait ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Dim 15 Juil 2018 - 11:58

Je ne sais pas à quoi je joue. C'est ridicule et je n'ai jamais été doué pour jouer la comédie. Je ne sais pas pourquoi je fais tout ça, mais ça ne me mènera nul part. Surtout que je ne sais pas si je peux réellement me fier à lui ou non. Je suis d'accord avec le fait qu'ils sont toujours aussi nombreux et si ils viennent à savoir ce que je trafic, je vais avoir de gros ennuis, mais ça m'est complètement égal. Je prends le risque, de toute manière, je n'ai plus rien à perdre et puis si je veux savoir ce qu'ils trafic, il n'y a qu'un seul moyen et c'est celui là, leur faire croire que je suis avec eux. Il faudra que je convaincs tout le monde et surtout Connor, Connor à qui j'ai dis totalement l'inverse de ce que je raconte à Cody. Dans quoi je m'embarque ? C'est ridicule pourtant je continue :

« J'espère qu'ils seront aussi compréhensif. Je n'ai pas envie de les décevoir de nouveau. »

Pour une fois ça sonne plutôt vrai, c'est plutôt l'autre camp que je ne veux pas décevoir, mais avec ce mic mac, ils ne risquent pas de comprendre grand chose. Ils verront bien que tout ça n'est qu'une façade, une espèce de tactique foireuse. Je fais sans doute honte à ma maison et je m'en rends compte, mais je crois que le choipeau à du faire une erreur en m'envoyant à serpentard, enfin pas au début celui dit. J'ai juste changé entre temps. Il ne faudrait pas que je me perde de trop. Je souris quand il me demande si je ne vais pas aller répéter ce qu'il à dit.

« Non, ça reste entre nous, tu m'as aidé, je peux bien faire ça en retour. Et d'ailleurs tu n'étais pas avec eux avant ? »

Je suis un peu paumé, je n'ai pas suivi ce que tout le monde a fait, mais il me semblait avoir repéré certaines tête avec eux. Il a sans doute changé aussi d'avis et tout ça serait au final bien stupide de ma part de faire croire que je veux retourner avec les supérieurs. Au final ça ne sert à rien du tout. Je m'embarque dans un jeu que je ne maîtrise pas du tout. Je devrais arrêter tout de suite. Je le regarde sincèrement étonné qu'il me pause cette question là et je hausse les épaules :

« Non, c'est les méprisants comme tu dis qui ont le pouvoir. Et fait attention à ce que tu dis. On est des serpentards. On est toujours du côté des méprisants. Je ne comprends pas que toi tu essaie de la jouer neutre cette fois. »

Et bim, je met les pieds dans le plat, même si mon ton est beaucoup plus assuré et que je commence à prendre goût à mon propre mensonge. C'est un gros cliché, les serpentards toujours du mauvais côté, bien sur, comme si c'était évident.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 152
Date d'inscription : 15/04/2018
Crédits : Sil et Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Adrianna R.-B., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4316-cody-z-stryker
MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    Mar 31 Juil 2018 - 1:48

Je me demandais pourquoi Yassen poursuivait son manège, mais j’embarquai tout de même dans son jeu. Peut-être qu’il ne savait vraiment pas de quel côté il se trouvait, peut-être qu’il était encore confus dans sa position, mais quoi qu’il en soit, il n’était pas face à la bonne personne pour commencer à jouer le visage double. Il ignorait absolument tout de ma position réelle et sans le savoir il se plaçait directement en danger. S’il continuait à persister quant à sa relation avec les Supérieurs, je n’aurais d’autre choix que de le dénoncer et ça pourrait lui coûter cher. Une partie de moi avait envie de garder cette information afin de pouvoir en tirer un profit personnel, mais l’autre partie souhaitait voir de quelle manière ce genre de trahison pourrait être traitée par mes pairs. La curiosité était malsaine, mais valable.

« J'espère qu'ils seront aussi compréhensif. Je n'ai pas envie de les décevoir de nouveau. »

Comment réagiraient les supérieurs s’ils découvraient qu’il était celui qui venait de saccager le bureau ? Divulguer cette information supplémentaire pouvait cependant me piéger. Après tout, j’étais celui qui avait foutu le feu afin de pouvoir le libérer et s’il était placé sous veritaserum il n’aurait d’autre choix que de révéler la vérité à mon sujet et ce serait donc moi qui pourrais être placé sous les feux de la rampe. J’allais devoir réfléchir à un plan B pour tout ça.

« Non, ça reste entre nous, tu m'as aidé, je peux bien faire ça en retour. Et d'ailleurs tu n'étais pas avec eux avant ? »

La question qui pique. Il continuait de jouer le jeu alors moi aussi.

- Non ! Et même si je le voudrais… Je serais incapable de faire du mal à une mouche alors… En plus ma mère est moldue alors… Je ne me m’imagine pas devoir lui faire du mal à elle, à d’autres moldus ou bien à des nés-moldus.

Du moins pas physiquement. Pour le reste, je n’avais pas à fournir plus d’explications. Visiblement il ne mordait pas à l’hameçon et je n’avais pas envie de perdre davantage mon temps avec lui. Il avait fait son choix et j’allais devoir faire le mien en temps et lieu.

« Non, c'est les méprisants comme tu dis qui ont le pouvoir. Et fait attention à ce que tu dis. On est des serpentards. On est toujours du côté des méprisants. Je ne comprends pas que toi tu essaie de la jouer neutre cette fois. »

Il semblait avoir été surpris par mes paroles et intérieurement, je fus étonné des siennes. Je n’allais pas m’en formaliser cependant.

- Vraiment ? Je n’essaie pas de me la jouer neutre, c’est juste que je n’ai jamais perçu les choses sous cet angle.

C’était la stricte vérité. Les maisons restaient pour moi un concept abstrait qui ne servait à rien d’autre qu’à catégoriser les gens pour des conneries. Les supérieurs étudiants pouvaient se trouver dans n’importe quelle maison. Peut-être qu’il s’agissait simplement d’une impression pour lui.

- Peut-être que as raison. Je ne suis arrivé ici que l’année dernière alors je n’ai pas l’impression de faire partie des méprisants malgré ma maison. Je trouve les gens chez les Serpentards bien sympathiques. Et pour ma part je ne me considère pas comme étant un méprisant.

Pas faux. Je ne méprisais pas les autres. Je les voyais plutôt comme des sujets à détruire.
Nuance.

- Je pense que je vais aller rejoindre le dortoir. Je me sens complètement vidé. Peut-être à tout à l’heure !

J’offris un signe de la main et un sourire à Yassen avant de m’engouffrer dans les escaliers afin de rejoindre la salle commune des Verts. Tant pis pour James. Ma séance d’animagi et ce sauvetage improvisé m’avaient demander trop d’énergie pour poursuivre la soirée.

En attendant, je gardais bien en tête notre conversation.
À voir pour la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: l'arroseur arrosé- LIBRE    

Revenir en haut Aller en bas
 
l'arroseur arrosé- LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hadopi dans ta face ou l'arroseur arrosé
» L'arroseur arrosé, version Meidjôôrs du disque
» L'arroseur arrosé
» Une nuit arrosée (libre).
» Obama en chute libre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Deuxième Etage.-
Sauter vers: