AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorry Sweety, you’re underage ▬ Carrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 735
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Sorry Sweety, you’re underage ▬ Carrie   Mar 17 Avr 2018 - 19:32

Samedi 19 Septembre 2015 – Dans la nuit
Sorry Sweety, you’re underage



Carrie & Chiara

Drôle de période.

Je ne parle plus à Coco, si ça me faisait bizarre au début j’ai fini par m’y habituer plus facilement que je ne l’aurais cru. Je ne dis pas qu’il ne me manque pas parfois, souvent, mais nos chemins et nos tempéraments se sont manifestement dissociés ces derniers temps et cette suite n’en est que logique finalement. Onze années passées ensemble à être unis comme les doigts de la main et puis au fil de ces derniers mois, un éloignement. J’ai essayé d’être là pour lui, chaque fois il m’a repoussé, enfermé dans sa mélancolie sans avoir l’air de vouloir en sortir. S’il vient toquer à ma porte pour me demander de l’aider, d’être là, alors je serais là, toujours, mais désormais je ne lui courrais plus après.
Et puis Poudlard, est ce qu’on en parle de Poudlard ? Retombée aux mains de ces abrutis. Certains ont pu fuir, d’autres non, et sans être proche de beaucoup d’entre eux ça me touche néanmoins évidemment. Zachary est là-bas, j’ai réussi à avoir de ses nouvelles et ma vie continue à l’extérieur mais tout ça reste dans un recoin de ma tête. J’espère qu’ils auront l’occasion d’être libérés, tous autant qu’ils le sont, et sans trop de dommage. Julian est sortie mais est aux abonnées absentes et de ça aussi, je m’inquiète. Je ne cours pas après les gens, certes, mais je n’en suis pas insensible pour autant et les quelques messages envoyés et laissés sans réponse me travaille.
Étrange à dire, je ne l'aurais pas cru moi-même si on me l'avait dit, mais c'est dans le travail que je trouve du réconfort. J'adore l'endroit où je bosse, j'adore le boulot en lui-même. Des patrons géniaux, des collègues qui le sont tout autant, j'ai appris sur le tas et me découvre plus habile que je n'aurais pu le croire. Je n'y vais jamais à reculons, peu importe si je ne profite plus tellement du soleil et que je compte mes heures de sommeil ces dernières semaines. J'ai adopté un rythme qui semble me convenir et surtout convenir à mon corps. Si fait, j'ai perdu quelques unes de mes rondeurs mais mon équilibre alimentaire irréprochable – ahem – se chargera de me les faire revenir j'en suis certaine. Je gagne en muscle dans les bras à porter des plateaux remplis de verres et de bouteilles, bientôt je poserais pour une pub de fitness à côté d'Ora vous verrez.
Et la famille, très important la famille. Ils sont en quelque sorte mon équilibre mais pourtant ça y est, j'ai pris la décision de quitter le nid courant aout. J'ai un petit appart qui ne paie pas de mine dans Soho et ça me va très bien, il est à mon image : En bordel mais cosy et confortable. Je rentre quelques fois à Swansea lors de mes jours de congés, profite du calme, des parents, des p'tits frères et du bruit de la mer qui me manque parfois quand je suis à Londres. Je crois que j'ai trouvé un équilibre, un quotidien, dans lequel je m'épanouie totalement et ça me rend très heureuse malgré le contexte actuel.

Ce soir l'ambiance est survoltée, je vais devenir sourde avant l'âge à cause de ses décibels mais quelle importance ? Je m'inquiéterais de ça, éventuellement, un jour. A quoi ça sert de se lever le matin – ou le soir, chacun fait comme il veut – si on a peur de tout ce qui pourrait nous arriver ? Certains sont des habitués, d'autres des visages totalement inconnue et le minois du petit être au beaux cheveux bouclées qui vient de s'assoir au bar ne m'échappe pas. Trop jeune pour être dans ma ligne de mire, trop jeune pour avoir l'autorisation légale de consommer de l'alcool dans ce bar. Et tous les autres, d'ailleurs. Au départ on hésite, on se trompe, puis au fil du temps on fait confiance à son instinct. Je suis encore très jeune dans le milieu mais si cette demoiselle a plus de 18 ans … Je serais presque prête à parier la prochaine tournée de la table de 15 en mezzanine. Peut-être que je me plante, une seule façon de le savoir. Parce qu'ici, on ne rigole pas avec ça. Certains de mes collègues passent peut-être au dessus de ça mais en ce qui me concerne, ayant deux petits frères qui ne tarderont pas à faire les 400 coups et à découvrir la vie, je me découvre attentive comme une grande sœur – l'hôpital qui se fout de la charité, très clairement, mais ça ils ne sont pas obligés de le savoir tous autant qu'ils sont.
Répondant au flirt évident d'un client éméché je m'éloigne finalement après lui avoir servi une autre bière, encaisse et me dirige vers la nouvelle venue. Son visage ne me dit rien, je peux simplement y lire quelques émotions au travers mais je ne suis pas du genre à m'improviser psy de comptoir … Sans vouloir faire de jeu de mots.

« Bonsoir mademoiselle. Qu'est ce que je te serre ? »

Après tout, peut-être qu'elle est seulement là pour une grenadine.
Revenir en haut Aller en bas
 
Sorry Sweety, you’re underage ▬ Carrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on rêve éveillé. [Pv Jann et Sweety]
» SWEETY Caniche 10ans en fourrière EUTHA le 12/11 (77) ADOPTE
» i know you want me sweety, come on ! #Dmirtri Govoretski
» CARRIE MATHISON de Homeland
» Such a precious toy, boy you’ll be my foil. [Luce & Jim]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres :: ─ Soho. :: • Quartiers « Underground »-
Sauter vers: