AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Help! [Zachary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 61
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : Cardle, Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Help! [Zachary]   Ven 30 Mar 2018 - 17:27

HELP!
Mercredi le 9 septembre 2015, vers 19h00

(ft. Zachary Disemba)


Help! I need somebody
Help! Not just anybody
Help! You know I need someone
Help!


Une journée complète s’était écoulée depuis les tragiques événements et les supérieurs erraient une fois de plus dans les corridors de notre belle école. Je me sentais totalement dépassée par les événements, sachant que du haut de mon mètre cinquante-cinq je ne pouvais absolument rien faire mis à part me faire oublier des autres. Les classes avaient repris entre-temps et j’avais été frappé de constater les sièges vides autour de moi. Tant de camarades avaient décidé de ne pas revenir à Poudlard. D’autres avaient perdu la vie le lundi, tombant sous les baguettes de ces hommes qui se croyaient tout permis alors que d’autres, plus chanceux, avaient réussi à s’échapper de justesse. L’année ne venait que de commencer et je me sentais déjà vidée de toute mon énergie. Je m’étais rapidement aperçue que j’étais seule. Les amis qui avaient décidé de poursuivre leurs études ici avaient réussi à s’échapper par je ne sais quel moyen lors de la bataille. J’étais l’unique membre du groupe de la Résistance à être encore à Poudlard, ce qui faisait de moi une cible facile même si je n’avais jamais révélé mon visage. Il n’y avait pas des milliards de filles qui se baladaient avec des baguettes de batterie.

Plus que jamais je me sentais prise au piège. Lentement, mais sûrement je m’étouffais dans cette atmosphère devenue trop lourde. Je m’inquiétais pour ma sécurité en permanence et j’ignorais combien de temps j’allais encore pouvoir jouir de ma petite liberté.

J’étais restée dans ma salle commune une bonne partie de l’après-midi après mon cours de botanique. C’était dans cet endroit que je me sentais le plus en sécurité, même si je savais que c’était une illusion. Ils pouvaient aller et venir comme ils le souhaitaient. Comme à l’époque, l’école leur appartenait une fois de plus et cela incluait les salles dites protégées. J’étais descendue dans la grande salle avec difficulté pour le repas du soir et j’étais aussitôt remontée dans la salle commune où d’autres Gryffondors s’afféraient. Je passai en boîtant devant eux avant d’aller m’installer confortablement dans l’un des fauteuils qui reposaient devant le foyer.

Ma cheville me faisait atrocement mal. Je m’étais blessée en tombant suite à une attaque sournoise durant la bataille et je n’étais pas allée à l’infirmerie, jugeant ma blessure mineure. Plus le temps avançait et plus je grinçais des dents. Je refusais toujours de me rendre au septième étage, me disant que les infirmiers devaient encore avoir du pain sur la planche, traitant des cas beaucoup plus graves et importants que le mien. Ce n’était pas de la négligence de ma part : je pensais seulement aux autres.

Je levai des yeux pour constater qu’un jeune homme semblait avoir remarqué mes grimaces que je ne parvenais plus à cacher. Je le reconnus aussitôt : il s’agissait de Zachary. Notre préfet en chef. Je rougis aussitôt en baissant les yeux. Je devais avoir l’air d’une parfaite imbécile en me déplaçant comme une vieillarde qui faisait des simagrées de vieille mémé.
Help me if you can, I'm feeling down
And I do appreciate you being 'round
Help me get my feet back on the ground
Won't you please, please help me?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1454
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   Mer 4 Avr 2018 - 13:23

C’était presque effrayant de voir comme la vie reprenait finalement son cours. L’école avait petit à petit effacé les marques de la bataille et deux jours plus tard, c’était comme si rien ne s’était passé. Enfin presque. Le personnel de l’école avait bien changé et il y avait désormais un certain nombre de places vides dans les dortoirs et les salles de classe. Zachary ne pouvait s’empêcher de jeter régulièrement des regards vers les salles de classe dans lesquelles Layla aurait dû être. Il avait fini par avoir des nouvelles, une missive simple qui ne lui disait rien d’autre qu’elle était saine et sauve. Ne sachant pas ce que les Supérieurs préparaient, elle avait sans doute préféré être succincte pour ne pas s’exposer. Zachary était plus que satisfait par cette décision. Il n’avait pas répondu en retour, préférant attendre d’en savoir plus sur la situation. La savoir en sécurité avait été un soulagement sans nom pourtant, il se surprenait à avoir envie de la voir, de la sentir près de lui. Idiot sans doute, contradictoire en tout cas.

Assis dans un fauteuil de la salle commune, Zachary se laissait aller, son regard perdu dans l’antre de la cheminée. La journée s’était écoulée presque normalement. Toujours préfet en chef, jusqu’à ce que les Supérieurs décident de le démettre sans doute, il tâchait de veiller au mieux sur ceux qui était encore dans les murs. En cet instant pourtant, il se prenait une pause, une respiration. Dans son cerveau, ça tournait à plein régime depuis l’attaque. Il ne cessait de se demander ce qui allait se passer ensuite, ce qu’ils préparaient. Allaient-ils les exterminer un par un ? Les détruire psychologiquement une fois de plus ? Ou simplement tenter de leur faire croire que c’était désormais ça la vie normale ? Le Gryffondor n’arrivait pas à avoir de certitudes mais peut-être que c’était aussi ce qui lui permettait de garder un peu d’espoir.

Zachary releva alors la tête et promena son regard sur la salle commune, juste à temps pour voir une jeune fille avancer en boîtant dans la pièce. Adrianna, une demoiselle de sa maison qu’il ne connaissait pas plus que les autres mais qui lui avait toujours paru sympathique. Pour le moment en tout cas, ce qui avait attiré son regard ce n’était pas la jeune fille en elle-même mais sa démarche. Elle vint finalement s’installer dans un fauteuil non loin de lui. Grimaçant, elle releva finalement la tête et leurs regards se croisèrent. Zachary afficha alors un sourire doux.

« Ça a l’air de te faire souffrir, tu ne devrais pas rester comme ça. »

Zachary était étudiant en cursus médical et même s’il se dirigeait vers la psychomagie, il suivait tout de même les autres cours avec attention. Et même sans cela, il paraissait évident que la cheville d’Adrianna avait un souci. Il se pencha alors un peu en avant. Il était impossible de voir quoi que ce soit d’ici mais une certaine intuition lui disait qu’elle devait être gonflée. Relevant le regard vers la jeune femme, il reprit la parole.

« Si tu veux, je peux y jeter un œil. »

Zachary n’était pas certain que la jeune femme accepte. Si elle se trimballait en boitillant jusque-là, c’était sans doute parce qu’elle avait refusé de se faire examiner jusque-là. Et quelque part, il pouvait comprendre. L’infirmerie était un lieu que personne n’avait envie de fréquenter ces deux derniers jours. Après l’attaque, certains élèves s’y trouvaient pour des blessures bien trop sérieuses. Bien trop graves. Aller là-bas, ça mettait une sacrée claque, Zachary le savait. Alors peut-être que la raison était simplement là et qu’elle accepterait l’aide de son préfet en chef tant que les soins se déroulaient dans leur salle commune.

« Ce serait dommage que tu aies mal pour rien. »

Nouveau sourire du côté de Zachary, calme, tranquille. Il se voulait rassurant mais il cherchait aussi à être le plus naturel, le plus détaché possible. Comme si le monde autour d’eux était parfaitement normale, comme si cette blessure à la cheville ne pouvait venir que d’une chute dans les escaliers ou d’une marche moins bien maîtrisée que d’habitude… Comme si rien d’autre ne pouvait se cacher derrière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 61
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : Cardle, Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   Sam 7 Avr 2018 - 5:23

Je n’étais pas du genre à me plaindre, mais je parvenais mal à cacher mes douleurs lorsqu’elles devenaient trop pénibles à supporter malgré ma fierté. Je détestais paraître pour une faible, mais c’était pourtant ce de quoi j’avais l’air avec ma cheville mal en point sans compter mes genoux qui continuaient aussi de me faire souffrir. Je savais que je ne pouvais pas endurer ces maux encore longtemps malgré mon refus d’aller chercher de l’aide. Si ça me donnait des allures de guerrière, ça me donnait également des allures de grand-mère avec des problèmes de hanches. Inutile de dire que je ne jouais pas à la fière lorsque je m’étais rendu compte que le beau Zachary était installé près de moi. Mon sang n’avait fait qu’un tour lorsque je m’étais aperçu que j’avais attiré son attention malgré moi.

Je ne connaissais pas vraiment le mec même s’il avait toujours fait partie du décor. Il était déjà à Poudlard lorsque j’avais débuté ma première année. Il était bien plus âgé que moi et pourtant il était encore là, étudiant désormais à l’université de l’école. Il avait gravi les échelons de la maison des Rouges, devenant capitaine de l’équipe de Quidditch ainsi que préfet en chef des lions. J’avais approuvé ces nominations même si je ne savais quasiment rien de lui. Il m’avait toujours inspiré confiance sans que je ne comprenne réellement pour quelle raison. Peut-être était-ce à cause de ses doux yeux bleus ou encore de son air studieux et calme. Il fallait dire que son charme masculin naturel aidait sûrement pour beaucoup aussi.

Il me fit un sourire et je figeai sur place en essayant de ne pas avoir l’air d’une débile parfaite.

« Ça a l’air de te faire souffrir, tu ne devrais pas rester comme ça. »

Il se pencha vers moi et je cessai de respirer. J’avais conscience d’être crispée, mais je ne parvenais pas à me détendre devant lui. C’était parfaitement stupide. Il releva les yeux vers moi et j’affichai un sourire incroyablement niais tandis que mes joues s’empourpraient davantage.

« Si tu veux, je peux y jeter un œil. »

Je ne pouvais pas refuser son offre.

« Ce serait dommage que tu aies mal pour rien. »

Il m’offrit un nouveau sourire et je gloussai comme une dinde.

- Mon petit « accident » est arrivé lundi, mais je ne suis pas allée à l’infirmerie pour ne pas prendre la place de quelqu’un d’autre… Je ne sais pas si c’est juste tordu ou cassé, mais en tout cas je n’arrive pas du tout à marcher dessus et la douleur s’est intensifiée en deux jours. Normal tu me diras. Qui attend avant d’aller chez le doc pour un truc pareil ?

Je rigolai comme une fillette alors que je me traitais mentalement de stupide. M’entendre parler me faisait rouler des yeux, mais je n’y pouvais rien. Voilà ce que ça donnait quand un beau garçon m’accordait un peu d’attention : je déraillais et j’étais juste incapable de m’arrêter. C’était probablement la nervosité qui me poussait à agir aussi bizarrement.

- J’accepte volontiers ton aide. La douleur est en train de me rendre complètement folle.

Je me penchai légèrement avant de commencer à défaire les lacets de mon Converse. Lentement, je retirai ma chausse en grimaçant avant de la laisser tomber sur le sol. La douleur me ramena sur Terre pour l’espace de quelques secondes au moins.

- Tu peux déjà voir qu’il y a une petite différence de grosseur entre les deux…

Je me calai un peu plus dans mon fauteuil avant de relever mes jambes vers le haut afin de mieux exposer mes chevilles. Malgré mes bas collants noirs, il y avait une nette différence entre la gauche et la droite qui était carrément d’une taille anormale.

- Tu es certain d’être à l’aise avec ce genre de problèmes… ? Je ne voudrais pas t’embêter non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1454
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   Lun 9 Avr 2018 - 16:02

Zachary avait bien remarqué que ses sourires et son regard posé sur Adrianna ne laissait pas cette dernière indifférente. Dans un grand jour et dans une autre optique, il aurait dit être habitué à ça, en aurait même un peu joué. Mais là, ce n’était pas l’objectif. Il était là en tant que préfet en chef, élève aîné qui pouvait aider une de ses camarades. Ce n’était pas le moment de faire le charmeur aussi mignonne soit-elle. Passé le moment de gêne, la jeune femme finit par lui expliquer que sa cheville la faisait souffrir depuis l’attaque. Zach retint une grimace quand elle évoqua ce jour, il aurait pu le deviner tout seul, malheureusement… Elle expliqua alors qu’elle n’avait pas voulu prendre la place de qui que ce soit à l’infirmerie avant de souligner que ce n’était tout de même pas normal de ne pas consulter quand on avait mal comme ça. Zachary laissa échapper alors un léger rire.

« Tu m’enlèves les mots de la bouche. »

Cette fille semblait avoir une capacité à aligner les mots à une vitesse hallucinante. Et même si la situation n’était pas si drôle que ça, un peu de légèreté faisait du bien à Zachary. Il hocha donc la tête, ravi de voir qu’elle acceptait son aide et ne faisait pas la tête de mule. Elle commença alors à défaire ses chaussures et le Gryffondor la laissa faire sans rien dire. Il ne fallut pas beaucoup de temps au Préfet pour constater qu’en effet les deux chevilles ne faisaient pas vraiment la même taille. Malgré les bas qu’elle portait, Zachary distinguait clairement un gonflement sur la cheville douloureuse. Il s’approcha, s’apprêtant à commencer son petit examen mais Adrianna sembla être prise d’un soudain doute, voulant s’assurer qu’il ne se sentait pas mal à l’aise. Relevant le regard vers le visage de la jeune femme, il reprit la parole, un air parfaitement sérieux sur le visage.

« Maintenant que tu le dis… J’ai une phobie terrible des pieds. »

Zachary resta quelques secondes à fixer Adrianna, sans départir de son air sérieux avant d’afficher un grand sourire et de venir s’agenouiller en face de la demoiselle.

« Promis ça m’embête pas, par contre, il faudrait que tu enlèves tes bas aussi pour que je puisse bien voir ta cheville. »

Zachary recula alors un peu pour laisser à Adrianna le soin d’enlever la dernière couche de tissu qui cachait sa cheville. Il s’approcha ensuite de nouveau et attrapa délicatement la jambe de la jeune femme entre ses mains. La cheville était bleue et clairement gonflée. Il releva alors la tête vers Adrianna, un air désolé sur le visage.

« Je vais devoir la bouger, tout doucement pour voir. Dès que la douleur est trop forte tu me le dis. »

Zachary commença alors à bouger la cheville d’Adrianna, tout doucement. D’abord il palpa la zone gonflée avant d’ensuite imprimée quelques très légers mouvements. Pour voir comment elle réagissait. Elle n’avait pas l’air cassée, ça ressemblait plutôt à une grosse entorse mais il voulait en être sûr avant de lui dire une connerie. Il y allait donc en douceur mais avec des gestes précis. Ce n’était clairement pas sa spécialité et il en était encore au tout début de son enseignement mais avec le temps et les circonstances, il avait appris à prendre des décisions. Sur une blessure plus grave, il n’aurait sans doute pas osé intervenir mais là, le personnel de l’infirmerie avait clairement besoin que chacun en capacité de se mobiliser le fasse.

« Tu pourras te venger après pour la douleur. Je ne protesterai même pas, promis ! »

Un nouveau sourire se dessina sur le visage de Zachary. Détaché, détendu, c’était aussi un moyen de faire oublier à Adrianna ce qu’il était en train de faire, de la détendre un peu pour pas que sa cheville soit trop crispée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 61
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : Cardle, Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   Ven 13 Avr 2018 - 15:39

Zachary et son aide tombaient vraiment à point. J’aurais pu encore tenir quelques jours avant de finalement me rendre au septième étage pour des soins, mais dans quelles conditions ? Ce n’était qu’une cheville donc techniquement rien de mortel ou de fatal à long terme, mais ça grugeait quand même pas mal d’énergie. Mine de rien tous mes déplacements étaient au ralenti et ça devait bien me prendre le double de temps avant de me rendre à la destination souhaitée. De plus, il fallait bien avouer que ce n’était pas pratique lorsque l’on voulait échapper aux hommes en noir qui arpentaient souvent les corridors à n’importe quel moment de la journée.

Quoi qu’il en soit, je m’efforçai de ne pas paraître trop stupide à ses yeux même si j’étais incapable de me contrôler. J’avais réussi à le faire rire et pour moi ça valait tout l’or du monde. Bon peut-être pas, mais au moins j’étais contente de voir que je parvenais à tourner mon malheur à la blague. Les expressions sur les visages des gens étaient trop sombres depuis le 7 septembre et voir quelqu’un sourire à mes conneries me faisait vraiment du bien.

« Maintenant que tu le dis… J’ai une phobie terrible des pieds. »

J’haussai les sourcils avec surprise en me disant que c’était mal barré. Zachary demeura sérieux un instant avant de finalement m’accorder un sourire qui fit fondre mon cœur de gamine. Je rigolai une fois de plus tandis qu’il venait s’agenouiller devant moi.

« Promis ça m’embête pas, par contre, il faudrait que tu enlèves tes bas aussi pour que je puisse bien voir ta cheville. »

Pour être franche, les enlever m’embêtait. Je n’avais pas envie d’exposer mes genoux bien mauves en plus de tout le reste, mais je n’avais pas vraiment le choix. Je pris soin de retirer uniquement le bas qui enfermait ma jambe droite et je tirai sur le bas de ma jupe d’un geste vif pour être certaine de bien camoufler mes genoux. Ses doigts se posèrent délicatement sur ma peau nue et je sentis aussitôt mes joues s’empourprer.

« Je vais devoir la bouger, tout doucement pour voir. Dès que la douleur est trop forte tu me le dis. »

J’hochai la tête tandis que je fixais ma cheville qui était d’une couleur étrange. J’étais juste incapable de le regarder. Ma gêne était trop puissante malgré la scène complètement anodine.

Zachary débuta son examen et mes doigts s’agrippèrent aussitôt aux accoudoirs du fauteuil sur lequel j’étais assise. Instinctivement, je me mordis la langue et mes joues reprirent une teinte normale alors que je ne me concentrais uniquement que sur la douleur que je ressentais. Ce n’était pas sa faute bien entendu. Il effectuait des gestes très lents et calculés, mais pour moi c’était comme s’il était en train de m’arracher l’articulation. Pourtant je ne disais pas un mot, me contentais de simplement froncer les sourcils quand ça faisait le plus mal tout en retroussant mon nez. Encore cette expression de mémé, mais je n’étais pas assez endurante pour jouer les indifférentes.

« Tu pourras te venger après pour la douleur. Je ne protesterai même pas, promis ! »

Je reposai mes yeux sur Zachary qui m’offrait un nouveau sourire. Pour l’espace d’une seconde, ma douleur s’était envolée.

- Je ne suis pas du genre à me venger donc aaaaaoutch ! Ça n’arrivera pas !

Je secouai la tête avec une nouvelle grimace alors que mes doigts s’enfonçaient encore plus.

- J’ignorais que ça pouvait faire aussi mal… Je n’ai jamais eu ce genre de blessure avant, mais wouah c’est vraiment quelque chose !

Un petit rire s’échappa d’entre mes lèvres.

- Je plain les joueurs de Quidditch qui risquent à chaque match une blessure infligée par un cogneur ou une chute vertigineuse causée par un problème de balai… Mon cœur s’arrête à chaque fois que je vois un accident sur le terrain. Dire que ce sport peut tuer des gens ! Il faut vraiment être un fan pour vouloir y jouer !

C’est ça Adri continue à parler de Quidditch.
J’avais l’impression d’être en train de mourir sur place. J’avais fermé les yeux comme si ne pas le voir effectuer ses mouvements allait m’aider à garder le cap.

- Je me demande s’il va y avoir une saison cette année avec les supérieurs… J’espère que oui. Je suis une grande fan ! C’est super que les Rouges t’aient comme capitaine !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1454
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   Lun 16 Avr 2018 - 11:54

Zachary sentit bien qu’Adrianna était un peu gêné à l’idée d’enlever ses bas. Il ne fit cependant aucune remarque et resta un peu à l’écart le temps qu’elle le fasse. Il vit son geste vif pour rabaisser sa jupe. Il aurait pu penser à de la pudeur mais il avait aperçu rapidement les ecchymoses sur ses genoux. Le jeune homme prétendit n’avoir rien vu et s’approcha finalement pour s’occuper de sa cheville. Chacun avait des choses à cacher après ce qu’il avait vécu et il n’attaquerait pas frontalement. Si elle avait envie de discuter de tout ça, elle le ferait. Il n’était pas là non plus pour psychanalyser tous ceux qui passaient par là même si M. Kingsley apprécierait sans doute ses efforts. Zach commença donc à faire bouger la cheville d’Adrianna, avec autant de douceur que possible. La jeune femme s’accrocha avec force aux accoudoirs de son fauteuil, signe que c’était passablement douloureux. Le Gryffondor tenta alors d’être plus doux, d’y aller plus délicatement. Autant que possible. Il lui proposa même de se venger par la suite, avec ce petit sourire malicieux dont il avait le secret. Adrianna semblait cependant bien trop pacifiste pour ça et entre deux protestations, elle lui affirma qu’elle ne saisirait pas cette opportunité. Zachary laissa échapper un léger rire. Au moins, la douleur ne lui faisait pas perdre son répondant ! Zachary continuait son examen, bientôt sur la fin quand Adrianna lui confia qu’elle n’avait jamais connu de blessures auparavant. Cette fois, ce fut un sourire rassurant et tendre qui se dessina sur le visage du métis.

« Je trouve que tu t’en sors très bien pour une première, t’es une dure à cuire en fait. »

Zachary posa alors délicatement la cheville d’Adrianna sur le sol et releva les yeux vers elle. Mais avant qu’il ne puisse lui livrer ses conclusions, la jeune femme se lança dans une déclaration sur le Quidditch. Zach laissa échapper un rire franc en l’entendant dire qu’elle ne comprenait pas ceux qui y jouaient malgré les risques. Il était bien placé pour en parler, lui qui avait pris une sacrée commotion l’année précédente suite à une rencontre avec un des arceaux. Autant dire que cet accident l’avait bien secoué. Mais comme les autres inconscients de joueurs, il était revenu en selle dès qu’il avait pu. Aussi parce qu’il était capitaine, comme le soulignait Adrianna avec beaucoup de gentillesse d’ailleurs.

« C’est gentil, mais tu sais, la saison dernière il y avait Killian qui m’aidait à tenir l’équipe et je pense que si j’ai été un bon capitaine, c’est en grande partie grâce à elle. »

Killian qui avait réussi à sortir de l’école. Zachary avait été rassuré de ne pas la voir parmi les élèves. Même s’il devait bien l’avouer, elle était un soutien important, aussi bien au sein de l’équipe de Quidditch mais chez les rouges en général. Elle avait les épaules nécessaires pour l’aider dans les périodes de crises. Il allait devoir trouver du soutien et de la force ailleurs mais clairement, pour le moment, il ne voulait pas penser à ça.

« Et pour revenir à ce que tu disais… C’est à force de prendre des coups, on se rend plus compte du danger, il nous manque des cases, alors on fonce tête baissée… Mais dis pas aux autres que je t’ai dit ça ! »

Zachary adressa alors un clin d’œil complice à Adrianna suivi d’un grand sourire amusé. Un peu de légèreté n’avait jamais fait de mal à personne et lui aussi en avait besoin. Sortir un peu de la noirceur de ce qui les entourait et redevenir quelques instants, ce sale gosse séducteur et rieur qu’il avait toujours été. Malgré tout, il ne devait pas en oublier la cheville d’Adrianna qui était le point de départ de cette entrevue. Zach baissa alors les yeux vers cette dernière avant de relever le regard vers la jeune femme.

« Je pense pas qu’elle soit cassée, ça ressemble plutôt à une méchante entorse. Je peux te l’immobiliser avec un strap et la faire un peu dégonfler avec la magie. Ensuite, il faudra être patiente… Et passer à l’infirmerie quand ça se sera calmé pour avoir un suivi plus sûr. »

Zachary se redressa alors et chercha du regard un morceau de tissu qu’il pourra facilement transformer. Son dévolu se porta sur une écharpe de leur maison qui traînait par-là, tant pis pour le propriétaire. Après un temps de réflexion, il lança une formule qui transforma l’écharpe en bande collante lui permettant de faire un strapping. Il revint alors s’agenouiller en face d’Adrianna.

« Si tu as confiance, je te fais ça tout de suite mais si tu es méfiante, dis-le, je le prendrais pas mal ! »

Et de nouveau, Zachary laissa échapper un léger rire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 61
Date d'inscription : 13/03/2018
Crédits : Cardle, Tumblr
Double Compte : Derek R., Lukas A. H., Cody Z. S.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4248-adrianna-ribisi-benigni
MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   Jeu 19 Avr 2018 - 20:36

Même si Zachary m’avait dit de l’avertir si la douleur devenait trop insupportable, je continuais d’endurer plutôt que de lui demander d’arrêter. J’avais beaucoup trop de fierté pour ça. C’était multiplié par dix lorsque je me trouvais en aussi charmante compagnie. Je n’avais absolument rien à lui prouver et pourtant je jouais aux dures même si mes nombreuses grimaces en disaient long sur mes véritables ressentis. J’avais préféré centrer mon attention sur autre chose que cette douleur infernale et mon choix s’était arrêté sur la parlote puisque c’était le truc que je maîtrisais le plus en grand moment de stress et de tension.

« Je trouve que tu t’en sors très bien pour une première, t’es une dure à cuire en fait. »

Je poussai un petit soupir de soulagement lorsqu’il déposa finalement mon pied sur le sol après avoir terminé son premier examen. Je ne pus m’empêcher de relâcher tous mes muscles tendus avant de me laisser complètement choir dans mon fauteuil. J’étais limite en extase de ne plus avoir à souffrir de cette manière.

« C’est gentil, mais tu sais, la saison dernière il y avait Killian qui m’aidait à tenir l’équipe et je pense que si j’ai été un bon capitaine, c’est en grande partie grâce à elle. »

Je m’étais légèrement redressé afin de pouvoir regarder encore les magnifiques yeux de Zachary. Killian… Une autre qui avait réussi à s’échapper. Je ne la connaissais pas beaucoup, mais je l’avais toujours admiré pour sa force de caractère et son courage. Elle m’avait toujours inspiré la puissance et la confiance à la fois. Je me souvenais qu’elle avait faire parti de l’équipe de Quidditch et c’était une autre raison pour laquelle je l’admirais. Je trouvais réellement tous les joueurs de ce sport extrêmement courageux. Jamais je n’oserais faire une activité qui pourrait me causer autant de torts sur le plan physique.

« Et pour revenir à ce que tu disais… C’est à force de prendre des coups, on se rend plus compte du danger, il nous manque des cases, alors on fonce tête baissée… Mais dis pas aux autres que je t’ai dit ça ! »

Il me fit un clin d’œil et je me transformai en pivoine. Mon rire amusé accompagna le sien dans le secret qu’il venait de me confier. Une partie de ce qu’il venait de dire me fit réfléchir. À force de prendre des coups, on ne se rend plus compte du danger. Je me disais que j’avais peut-être besoin de me retrouver une fois de plus dans le chaos pour m’endurer un peu plus. Pas pour foncer la tête baissée, pas pour qu’il me manque des cases, mais simplement pour m’endurcir un peu plus. Je ne m’étais jamais réellement battue, prenant souvent le chemin de la fuite plutôt que celle de la confrontation. Pas que je n’avais pas confiance en moi-même, mais j’avais toujours eu peur d’avoir « mal » parce que ce n’était pas un truc chouette. Peut-être fallait-il que je commence à penser sérieusement à m’entraîner afin d’être prête à recevoir des coups ou en contraire en donner.

« Je pense pas qu’elle soit cassée, ça ressemble plutôt à une méchante entorse. Je peux te l’immobiliser avec un strap et la faire un peu dégonfler avec la magie. Ensuite, il faudra être patiente… Et passer à l’infirmerie quand ça se sera calmé pour avoir un suivi plus sûr. »

J’hochai la tête, prenant note mentalement de tout ce qu’il venait de me dire. Le fait d’apprendre qu’elle n’était pas cassée me rassurait grandement. Même si la magie guérissait beaucoup plus vite que les techniques moldues, je savais que les os cassés étaient beaucoup plus souffrants et longs à guérir. Je pouvais encore tolérer de marcher comme une grand-mère durant quelques semaines, mais être privée de batterie ça c’était autre chose. Je pouvais toujours jouer uniquement avec mes bras, mais ce serait beaucoup moins fun et mélodieux par le fait même.

J’observai Zachary qui s’activa, me quittant pour un court laps de temps. Il prit entre ses mains une écharpe qui traînait pas trop loin avant de la transformer en une espèce de bande qu’il s’apprêtait sans doute à l’utiliser sur ma cheville blessée. Puis, il reprit sa place initiale.

« Si tu as confiance, je te fais ça tout de suite mais si tu es méfiante, dis-le, je le prendrais pas mal ! »
- Je te fais tout à fait confiance. Tu es le préfet en chef de notre maison, je ne vois pas en qui je pourrais avoir plus confiance dans toute cette galère.

Je lui offris un sourire sincère en tâchant de cacher ma stupide gêne. La majorité des gens en qui j’avais confiance étaient tous partis et cela incluait les professeurs. Il y avait si peu d’adultes sur qui je pouvais compter maintenant que je ne faisais pas ma difficile. De toute manière il m’était carrément impossible de repousser ou de craindre Zachary. Il était si doux et si gentil que je mordais à l’hameçon sans poser de question. Le mec pouvait aussi bien être un tueur en série que je me ferais prendre au piège sans le voir venir. Même si je savais que ce n’était pas le cas bien sûr.

- Je suis prête à souffrir encore un peu plus ! Tu peux commencer dès que tu te sens prêt !

En réalité j’ignorais si ce qu’il s’apprêtait à faire pouvait être douloureux, mais je m’attendais à toute éventualité. C’est pourquoi je me crampai de nouveau au fauteuil en prenant bien soin de m’avancer les fesses jusqu’au bout du meuble rembourrer. Au même moment, Monsieur Muffin décida de grimper sur mes cuisses et je poussai une exclamation de surprise.

- Aaaah ! Oh merde tu m’as fait peur toi !

Je me détendis de nouveau avant de mêler mes doigts à son pelage. La grosse boule orange ronronnait déjà à mes caresses et frottait généreusement sa tête contre mon visage qui se mit aussitôt à me chatouiller la peau.

- Est-ce que ça dérange s’il reste sur moi ?

J’observai Zachary à travers le pelage de mon énorme chat qui m’écrasait affectueusement les cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Help! [Zachary]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Help! [Zachary]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In the water, we can fly ♥ [PV: Zachary]
» Sur les toits, sous la pluie [PV: Zachary Faraway]
» Zachary Hamos [Poufsouffle]
» [Zachary] J'avais juste besoin de m'éloigner, me défouler... ~Partie 1
» être plus con, ça n'existe pas... (+) ZACHARY.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour des Gryffondors : Salle Commune-
Sauter vers: