AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I've lost my mind [Mackensie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1944
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: I've lost my mind [Mackensie]   Mer 21 Mar 2018 - 13:27

~Lundi 7 septembre – Fin de journée ~

Debout dans la rue, Julian avance sans trop savoir où elle va. Son regard est vide, elle n’a rien d’autre sur elle que ses vêtements et sa baguette magique glissée dans sa poche. Elle n’arrive pas à réfléchir, à se calmer, à penser. Elle avance encore et encore comme si le fait de s’arrêter pouvait lui être fatal. Elle a pu sortir de cet enfer parce que le personnel de l’école a tout fait pour eux. Parce qu’Ismaëlle avait réussi à lui faire reconnecter avec la terre ferme. Mais elle était sortie aussi en dépit d’Alec. Il tenait sa main, il l’avait entraînée avec elle et d’un coup… D’un coup elle avait perdu son contact, il était parti sans se retourner. Il avait dû sentir pourtant, sa main quittant la sienne. Il avait dû réaliser pourtant, que Julian, que sa chevelure rousse n’était plus derrière lui. Mais non, il avait continué à avancer et Julian avait cru qu’elle ne sortirait jamais.

Pourtant, elle était bien là, au milieu des rues d’une ville qu’elle n’arrivait pas à identifier à errer encore et encore. Tout s’était passé trop vite. Quand on avait réussi à la faire sortir, il y avait eu un transplanage. Ju’ s’était laissée embarquer, incapable de le faire seule. Après l’atterrissage, ils s’étaient tous dispersés. Sans parler à personne, la rousse avait pris une direction, comme si elle savait où elle allait. Elle était dans les rues de Londres, elle connaissait une grande partie du lieu pourtant, impossible de s’orienter. Son téléphone portable, qui se trouvait être dans sa poche bien qu’inutile à Poudlard n’arrêtait pas de sonner. Un réflexe l’avait poussé à le rallumer une fois dans le monde moldu pourtant elle ne décrochait pas. C’était Jeroen, qui l’appelait encore et encore. Il devait savoir, il devait espérer que si son téléphone sonnait c’était qu’elle était sortie. Pourtant, Julian était incapable de lui parler. C’était irrationnel, injuste, illogique pourtant… Pourtant Julian était en colère contre lui. Il n’était pas là… Quand elle avait eu besoin de lui, il n’avait pas été là. Pourtant, elle avait accepté qu’il ne rentre pas à Poudlard, compris parfaitement même, hésité à faire pareil… Il n’était pas responsable, n’aurait rien pu faire mais… Il n’était pas là à ce moment-là.

Après des heures de marche, Julian avait atterri à la gare de Kings Cross. Peut-être qu’elle n’avançait pas tant au hasard que ça. Toujours aussi perdue, elle était montée dans un train. Un train pour Oxford. Parce que si le temps ne semblait pas avoir de prise sur elle, si son regard était toujours aussi vide, au fond, elle savait où aller. Elle n’avait pas de ticket, rien, mais saurait toujours se débrouiller en cas de contrôle. De toute façon, elle n’avait pas d’argent. Lorsque le train démarra enfin, Julian sortit son téléphone de sa poche. Le nombre d’appels manqués et de messages était hallucinant. Un long soupir. Ju’ commença à pianoter sur le clavier. Quelques mots à destination de Jeroen. Pour lui dire qu’elle était en vie mais qu’elle avait besoin de respirer. Qu’elle allait chez une amie. Il ne comprendrait pas, serait sans doute en colère lui aussi, et à juste titre. Mais Julian n’avait pas la forme de raisonner ses émotions, d’être plus objective. Elle avait besoin de calmer cette nausée constante, cette impression que si elle croisait le regard de quelqu’un, elle allait se mettre à trembler comme une feuille.

Le train arriva au bout d’une heure à la gare d’Oxford. Pas de contrôleur. Julian descendit du train, main dans les poches. Et elle se mit en route. Elle se souvenait de l’adresse et à peu près du chemin. Elle frissonnait. Elle avançait à pas lent, commençant à être fatiguée. Elle sentit quelques regards lourds sur elle mais n’y prêta pas attention. Elle arriva finalement devant l’immeuble visé. Une fois devant la porte, elle toqua lentement. Quand la porte s’ouvrir, Julian leva les yeux et observa un visage pour la première fois depuis son départ de l’école. Ses yeux s’emplirent alors de larmes sans qu’elle ne puisse le contrôler.

« Mack… »

Le regard de Julian se plongeait dans celui de Mackensie, juste en face d’elle. Pendant les vacances, les jeunes femmes s’étaient rapprochées. Elles étaient parties en périple ensemble, voyageant sac au dos. Elle avait parlé d’Alec, du besoin de Mack de prendre ses distances. Ju’ avait continué à voir les deux sans se mêler de leur histoire tout en comprenant le choix de son amie. Et alors qu’Alec l’avait laissée sur place. Alors qu’elle n’avait aucune idée d’où était Ricardo. Alors qu’il lui était impossible d’affronter le regard de Jeroen, Mackensie était celle dont elle avait besoin.

« Ils sont revenus… Ils sont revenus et ils nous ont massacrés… »

Parce que dans sa fuite, Julian avait pu voir l’étendue des dégâts. Les blessés mais les morts aussi. Elle se mit à trembler. Elle aurait pu se retrouver sur le pavé comme d’autres élèves. Elle aurait pu partir. Ils étaient revenus et Julian n’avait plus de force face à eux. Les larmes coulèrent sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1156
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   Sam 24 Mar 2018 - 16:37

Poudlard ne l’avait pas revue à la rentrée. L’anglaise avait fait une croix sur ce monde pour avoir une chance de ne pas sombrer. La rupture avait été brutale, elle en avait ressenti le besoin car elle perdait pied. Elle aimait Alec, trop pour que ça ne les tue pas si elle ne réussissait pas à remettre de l’ordre dans ses pensées. C’était devenu trop complexe et inconfortable pour que ça perdure. Alec n’admettrait jamais et elle ne pourrait pas passer sa vie à surveiller ses arrières au risque de passer à côté de tout ce qu’elle était. L’option était donc radicale certes, mais c’était nécessaire pour qu’elle arrive à reformer cette carapace qui lui permettrait de veiller sur lui sans y laisser des plumes.

L’anglaise avait donc juste laissé un mot et elle était partie. Juste un « Je t’aime Alec, mais j’ai besoin de m’éloigner… » depuis silence radio complet et elle savait très bien qu’Alec en crèverait de ne pas savoir où elle était, mais elle n’avait pas pu de peur de retomber dans de vieux travers. Elle avait pris soin de rester en contact avec Janie. Se disant que ça suffirait à rassurer Alec si jamais il cherchait à la retrouver. La blonde avait donc passé l’été à vadrouiller à travers le pays avec Julian. Loin de tout ce brouhaha, loin des supérieurs et de leurs missions suicides. Loin des attaques fourbes mêlant poignard et poison… elle en avait assez de tout ça, assez de vivre dans l’angoisse constante et ce bol d’air lui avait fait le plus grand bien.

Vers la fin de l’été, la blonde avait repris contact avec sa famille. Semblant de normalité et sûrement un besoin de retrouver une figure familière. C’est là que tout avait dérapé pour elle, là qu’elle s’était retrouvée prise dans un engrenage dont elle n’arrivait plus à se défaire. D’ici la fin du mois, sa vie changerait et elle ne voyait plus comment échapper à cette mascarade. Elle avait songé un instant à prévenir Alec, mais avait renoncé en comprenant qu’il ne pourrait rien faire pour l’aider. Ça n’était pas si grave après tout, et puis ça serait pour lui dire quoi : Salut Alec ne t’inquiète plus pour cette histoire de promesse de mariage, mes parents ont trouvé une solution. Qu’importe les dommages collatéraux tant que les privilèges prévalent. Voilà comment ça marche au vingt et unième siècle dans un monde où le sang prévaut sur tout le reste.

La blonde était seule dans cet appart qui appartenait à son frère. Il n’y venait jamais et avait accepté qu’elle y prenne ses marques. Depuis qu’elle était gamine, la blonde adorait venir ici. C’est donc tout naturellement qu’elle en avait fait son havre de paix. Aussi elle avait été étonnée d’entendre qu’on frappait à la porte. Elle n’attendait personne et son sang n’avait fait qu’un tour en imaginant que ses parents l’avaient retrouvée. Pourtant c’était un visage beaucoup plus familier qu’elle avait vu apparaitre dans l’encadrement de la porte.

« Julian ? Qu’est-ce que… »
« Mack… »

La rousse avait l’air tellement éprouvée que l’anglaise en perdait presque pied.

« Ils sont revenus… Ils sont revenus et ils nous ont massacrés… »

Et là, c’est le drame dans son esprit parce qu’elle sait ce que ça implique et que son cœur vient d’imploser sans qu’elle ne s’y attende. La blonde ne s’effondre pas, mais elle a dû pâlir en s’imaginant ce que tout ça veut dire. La faisant rentrer, l’anglaise avait attrapé son amie pour la soutenir et lui apporter un minimum de soutien alors qu’elle cède aux larmes.

« Vient là, explique-moi Julian, qu’est-ce qui s’est passé ? »

Non elle n’avait aucune idée réelle de ce qui avait bien pu se passer, mais elle n’avait pas de mal à comprendre la gravité. Elle emmène Julian et la fait s’asseoir dans le salon. D’un coup de baguette, elle fait apparaitre de l’eau et un verre avant de poser sa main sur son épaule pour tenter de capter son attention.

« Julian parle-moi, est-ce que tu es blessée ? T’es en sécurité ici, rien ne peut te faire de mal tu m’entends. »

Sa crainte grandit au fur et à mesure que les secondes s’égrainent. Parce qu’une réalité est en train de lui brûler les veines et de lui voler tout l’air qui la maintient en vie jusqu’ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1944
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   Lun 26 Mar 2018 - 10:34

Alors que la porte s’était ouverte, Julian avait sentit un barrage céder en elle. Jusque-là, elle avait avancé au radar, continué de mettre un pied devant l’autre par nécessité. Parce qu’elle était incapable de rester dans la rue, de rester immobile et de se mettre ainsi dans la peau d’une cible facile. Elle avait avancé parce qu’elle était terrorisée, parce que cet étrange instinct de survie l’avait poussée à mettre un pied devant l’autre. Mais alors que le visage doux de Mack était apparu devant elle, s’était comme si tout ça volait soudainement en éclat. Sa langue s’était finalement déliée, lâchant des mots brouillons et désordonnés. Et les larmes avaient commencé à couler. Ses jambes se faisaient fébrile et heureusement, son amie réagit rapidement. Elle l’attrapa pour lui apporter un peu de soutien pour l’amener jusqu’au salon, la poussant à s’asseoir mais aussi à lui raconter. Une fois assise, Ju’ se rendit compte que ses muscles étaient complètement crispés, presque tétanisés. Impossible de savoir comment elle avait fait pour tenir debout jusque-là. Un verre d’eau apparût devant elle mais Julian n’eut pas la force de l’attraper. Elle avait soif pourtant, elle le sentait. Mais elle savait aussi qu’elle ne pouvait rien avaler pour le moment car une terrible boule avait pris place dans sa gorge. Julian sentit alors la main de Mackensie sur son épaule. Au début, elle sursauta. Parce que ce contact soudain la perturbait, lui rappelait ceux qui avaient cherché à l’attraper, à la faire prisonnière. Mais son regard rougi se posa alors sur son amie, ses mots rassurants et elle s’apaisa légèrement. Elle était en sécurité ici ? Il lui faudrait sans doute quelques temps pour l’accepter complètement mais son corps lui commençait déjà à lâcher.

« Ils… Ils sont rentrés dans le Château… Ils ont attaqué tout le monde… Je… Je sais même pas combien sont morts. »

Julian s’arrêta alors que sa voix mourrait, étouffée. Ses mains tremblaient, difficile de dire si c’était à cause de l’épuisement ou de la peur qui était toujours présente. Ju’ avait été complètement pétrifiée à l’arrivée des Supérieurs. Si personne n’était venu à elle, elle se serait sans doute retrouvée allongée sur le sol, sans vie. Parce qu’ils représentaient toutes ces angoisses. Parce qu’elle s’était reconstruite sur des fondations de sable. Elle avait cru pendant des mois qu’elle allait bien, qu’elle était de nouveau vivante et solide, qu’elle était plus forte que tout ça. Mais non. Tout s’était écroulé quand elle les avait revus. Elle restait une gamine fragile, perdue, en quête d’une identité. Une gamine qui s’était vue mourir une fois et dont les bourreaux étaient réapparus.

« J’pouvais pas bouger… J’ai cru que… Et Alec… »

Cette fois, malgré elle, la voix de Julian se brisa et elle éclata en sanglots. Des sanglots violents qui agitèrent tout son corps. Ses poings se serrèrent alors avec force. Ces larmes, elles étaient pleines de souffrance, de peur mais aussi de colère. Parce qu’elle en était remplie. Elle en ressentait injustement envers Jeroen parce qu’il n’était pas là au moment où c’était arrivé, parce qu’il l’avait laissée derrière lui. Mais elle en ressentait aussi pour Alec. Parce qu’il avait été son roc, parce qu’il l’avait aidée à se sortir de cet état d’apathie qui aurait pu lui coûter la vie. Mais parce qu’aussi, sa main avait fini par lâcher la sienne.

« Alec m’a attrapée et… On était tous les deux… Il arrêtait pas de parler d’Aileen et… »

Les paroles de Julian étaient brouillonnes, elle avait du mal à s’exprimer. Pourtant, dans son esprit, les images étaient claires. Elle revoyait exactement ce qu’il s’était produit. Elle sentait encore la main d’Alec dans la sienne. Elle revoyait l’instant où leurs doigts s’étaient séparés sans qu’elle ne comprenne pourquoi. Julian ne se rendait pas compte non plus de ce que Mack pouvait bien imaginer en l’entendant parler ainsi. Dans son esprit, ça devait être la guerre. En temps normal, Ju’ aurait fait attention à ça, étant très bien placée pour parler du lien étrange qui unissait ces deux-là. Mais là, elle était trop loin de toutes ces considérations. Elle avait trop mal. Elle avait trop peur.

« Il m’a lâchée… Il a lâché ma main et… Et il est parti… »

Julian se recroquevilla alors sur elle-même alors que les sanglots l’agitaient toujours avec force. Alec l’avait laissée tomber et elle n’avait pas compris pourquoi. Elle n’arrivait pas à comprendre et ça l’avait achevée. Si Ismaëlle n’avait pas été là, elle ne serait sans doute jamais sortie. Alec l’avait laissée derrière lui et c’était le dernier coup de poignard, tout ce qui manquait pour l’achever.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1156
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   Dim 8 Avr 2018 - 22:51

« Ils… Ils sont rentrés dans le Château… Ils ont attaqué tout le monde… Je… Je sais même pas combien sont morts. »

La rousse est totalement paniquée, elle le voit à ses traits à sa façon d’être et d’agir. En traumatisme, on parle d’état de choc, ici c’est criant de vérité. La blonde tâche d’être présente et de lui apporter tout le réconfort qu’il lui faut, même si la nouvelle a de quoi la faire pâlir.

«Calme-toi… »

Sa voix est posée, elle sait qu’en cet instant elle se doit d’être un pilier pour son amie. Alors l’Anglaise l’écoute et prend chaque mot pour tenter de discerner la vérité et comprendre ce qu’il vient de se passer à Poudlard. La jeune femme n’avait pas vraiment connu cette époque, mais le peu qu’elle avait vécu pendant l’occupation la mettait mal à l’aise. Elle pouvait aisément comprendre Julian, elle avait failli y rester avec ces putains de chocolat. Depuis ce jour, Mack demeurait affectée par cet empoisonnement et il lui avait fallu des mois pour retrouver goût pour certaine nourriture. Julian avait été là pour elle ce jour-là, avait contribué à sa survie sans nul doute et pour ça elle lui en était reconnaissante.

« J’pouvais pas bouger… J’ai cru que… Et Alec… »

Quoi Alec ? Son cœur avait eu un raté. Si elle venait à lui dire qu’il était mort, la blonde allait avoir toutes les peines du monde à tenir debout. D’autant que la rouquine est littéralement en train d’éclater en sanglots et qu’elle sautait de ce fait trop vite en conclusion stupide. Instinctivement, elle vient la prendre dans ses bras, sa main lui passant dans le dos pour tenter de la rassurer et de calmer ses larmes.

« Chut, ça va aller Julian. Tu ne risques plus rien tu m’entends. »

Oui elle se répétait, mais il lui semblait important de lui dire jusqu’à ce qu’elle accepte d’enfin lâcher prise. Après un temps, elle s’était écartée pour la laisser respirer.

« Alec m’a attrapée et… On était tous les deux… Il arrêtait pas de parler d’Aileen et… »
« Parler d’Aileen ? Pourquoi ? »

C’était illogique, Alec ne la portait pas dans son cœur et c’était le cas pour elle également. Bien qu’en réalité, cette fille ne lui faisait ni chaud ni froid, elle était juste ignorante et bornée. Si Alec s’en préoccupait, ça ne pouvait être qu’à cause d’un seul détail : Logan… Logan et sa volonté de sauver cette fille. C’était le genre de chose qui la mettait hors d’elle, si elle avait pu lui claquer ces quatre vérités, elle n’hésiterait pas une seconde à le remettre à sa place. Prendre le risque et le mettre en danger pour une fille qui n’aurait pas levé le petit doigt pour lui… La blonde bouillonnait, et ne pas savoir s’il était en vie et loin de ce bordel risquait de la rendre cinglée.

« Il m’a lâchée… Il a lâché ma main et… Et il est parti… »

Elle tremble toujours secouée par ses sanglots et tout ça la déstabilise plus qu’elle ne l’aurait pensé. Et puis elle ne comprenait rien à tout ça, parti mais où ? Comment était-elle sortie, est-ce que lui était dehors. Ne pas savoir, il n’y a rien de pire et c’était en train de nourrir son angoisse petit à petit. Elle avait pris le verre d’eau pour l’apporter à Julian.

« Tu vas rester ici le temps qu’il faut. Tu es loin du château, et tu es loin d’eux. Tiens, bois-ça, ça va te faire du bien. »

L’anglaise avait passé une main contre le visage de son amie essuyant les larmes qui marquaient ses joues. Essayant de capter son regard pour qu’elle puisse y trouver tout le réconfort qu’il lui fallait. Elle aurait tout le temps de lui poser des questions lorsqu’elle se serait calmée.

« Je suis sûre qu’il y a une raison, Alec ne t’aurait pas laissée derrière sans raison… Il n’avait sûrement pas le choix. Écoute-moi le principal c’est que tu sois ici en sécurité. Tu dois être épuisée, je pourrais t’aider à dormir magiquement si tu veux, même pour une heure. Est-ce que tu as besoin de quelque chose, un bain chaud pour t’aider à te détendre ou alors te changer ? Tu es sûre que tu n’es pas blessée ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1944
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   Lun 9 Avr 2018 - 16:41

Les images revenaient avec violence à son esprit. Mais ce n’étaient pas elles qui lui faisaient le plus mal. Non, le plus douloureux c’était de sentir encore cette angoisse lui vriller l’estomac. C’était de se sentir de nouveau aussi fébrile, à la merci de la folie meurtrière d’êtres que plus rien ne semblait pouvoir arrêter. C’était ça qui lui plantait des couteaux dans le cœur encore et encore. Et le fait de sentir la main d’Alec quitter la sienne encore et encore. Il avait été son seul repère dans cette errance, elle s’était accrochée à lui comme à la vie et le voir partir avait été un coup trop fort. Heureusement Ismäelle avait su lui faire reconnecter avec la réalité. Mais maintenant qu’elle était là, aux côtés de Mackensie, toute cette peur, toute cette douleur ressortait avec violence. Son discours était incohérent et d’autant plus difficile à comprendre qu’il était entrecoupé de sanglots. Mack devait passer par de multiples émotions, imaginer mille choses, des meilleures aux pires. Mais il était trop dur pour Julian de s’expliquer clairement pour le moment, de mettre de l’ordre dans son esprit agité. Elle vit alors le verre d’eau qui se trouvait jusque-là sur la table apparaître dans on champ de vision. Julian l’attrapa de ses mains fébriles, obéissait à Mack comme si elle ne pouvait rien faire d’ordre. Elle but lentement alors que la blonde essuyait doucement les larmes sur ses joues. Ce geste lui fit du bien.

La voix rassurante de Mackensie se fit de nouveau entendre, calme, maîtrisée, en opposition totale avec ce que Julian dégageait en cet instant. Mais c’était aussi exactement ce qu’il lui fallait. Alors Ju’ s’y accrocha. Pour Alec ? Elle n’avait pas la force de réfléchir au pourquoi tout de suite. Les mains autour de son verre d’eau et alors que les sanglots s’apaisaient, bien que les larmes inondaient toujours ses joues, Julian commença à envisager les propositions de son amie. Dormir ? Prendre un bain ? Julian avait soudainement peur de la solitude, peur du noir, peur de son propre esprit. Fermant les yeux quelques instants, Julian finit par articuler quelques mots.

« Je… Je peux pas dormir tout de suite… »

Même si la magie pouvait sans doute lui offrir un sommeil profond et sans rêve, Julian ne se sentait pas prête à fermer les yeux tout de suite. A s’abandonner à un vide qui la terrorisait complètement. Parce que vide, elle avait bien cru le connaître pour toujours. Parce que ce vide était trop proche de la mort qu’elle s’était évertuée à fuir quelques heures auparavant.

« Un bain chaud et des vêtements propres je crois que c’est une bonne idée… »

Julian avala alors lentement une gorgée d’eau avant de poser le verre sur la table devant elle. Les larmes continuaient de couler sur son visage, cela faisait longtemps qu’elle avait abandonné l’idée de les retenir. Tout comme les tremblements qui n’arrêtaient pas de l’agiter. Elle avait l’impression d’être dans des montagnes russes, de pouvoir passer d’un état à l’autre en une seconde seulement. Elle n’était sûre de presque rien, apeurée, comme un lapin pris dans des phares. Pourtant, il y avait quelque chose de très distinct en elle, cette peur toujours présente, toujours dévorante.

« Mack… Me laisse pas toute seule… »

Julian n’aimait pas être fragile et elle n’avait sans doute jamais montré cette façade à Mackensie auparavant. Mais à cet instant, l’idée d’être seule dans la salle de bain la terrifiait complètement. Elle ne pourrait pas le faire, elle en était incapable. Qu’importe la pudeur, elle préférait s’exposer au regard de son amie plutôt que de se retrouver seule dans cette pièce. Essuyant les larmes sur ses joues, Julian fixa le sol avec intensité. Elle ne réfléchissait plus comme à l’habitude, ne faisait rien normalement. Parce qu’elle n’était plus complètement elle-même. Parce qu’elle avait l’impression d’avoir été brisée en mille morceaux sans être certaine de pouvoir un jour trouver un moyen de recoller les morceaux. Tirant nerveusement sur les manches de sa veste, Julian cherchait comme à cacher ses mains nerveuses. Elle se rendit compte aussi que ses vêtements commençaient à la brûler. Ils portaient sur eux la trace d’événements qu’elle voulait effacer de sa mémoire. Elle voulait qu’on les lui enlève, tout de suite. Elle voulait que tout ça disparaisse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1156
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   Mar 10 Avr 2018 - 0:18

« Je… Je peux pas dormir tout de suite… »

Le contraire l’aurait étonnée, mais la jeune femme tenait à lui faire savoir qu’il lui était possible de le faire et ça lui ferait certainement le plus grand bien.

« Je m’en doute, mais plus tard je pense que ça pourra t’aider d’accord ? »

L’anglaise avait toujours eu cet instinct maternel en elle, depuis qu’elle était môme, alors agir de la sorte venait sans même qu’elle n’ait à y penser. Julian avait bien fait de venir jusqu’ici, elle ne pouvait rêver meilleur endroit pour retomber sur ses pattes. Qu’importe le temps qu’il lui faudrait pour récupérer, Julian pourrait rester ici. Ça irait, il lui fallait juste encaisser, mais ça irait !

« Un bain chaud et des vêtements propres je crois que c’est une bonne idée… »

Sourire aux lèvres et voix toujours aussi douce, la jeune femme avait acquiescé avant d’ébaucher un mouvement pour se lever. Elle pouvait comprendre son envie de se débarrasser de tout ça ! Pourtant déjà la jolie rousse l’interpelait.

« Mack… Me laisse pas toute seule… »
« Hey, je ne vais nulle part, je reste avec toi. La maison est protégée par des sortilèges tu ne risques rien. Viens avec moi. »

Elle lui avait fait relever la tête pour qu’elle y trouve l’ancrage nécessaire. Julian avait l’air tellement fragile qu’elle avait juste envie de la materner et prendre soin d’elle. Prenant les devants, elle l’avait aidée à se relever puis lui avait pris le bras. Une fois dans la salle de bain, elle avait déclenché l’eau d’un coup de baguette se concentrant sur son amie.

« Enlève tout ça. »

Mack lui avait laissé un minimum d’intimité, s’occupant de l’eau pour y ajouter quelques sels, de quoi l’aider à se détendre et à se faire du bien. Lorsqu’elle était en stress ou l’esprit trop occupé, la jeune anglaise aimait particulièrement ce genre de moment de détente. Juste un temps pour se vider la tête et oublier. Une fois l’eau prête, la jeune femme se tourne vers son amie en évitant de trop la regarder. Elle veille juste à ce qu’elle n’ait aucune blessure devant être prise en charge rapidement, mais elle ne voit que cette atteinte psychique qui la dévaste. Elle la laisse entrer dans l’eau, s’assure qu’elle ne manque de rien.

« Je vais juste te chercher de quoi t’habiller. Je serais juste derrière la porte ok ? Je fais vite. »

La blonde s’éloigne à peine trois minutes et revient tout aussi vite avec de quoi la mettre en cocoon. Elle les dépose sur l’un des meubles et se rapproche de Julian.

« J’vais prendre soin de toi. Tu vas te reposer, et tu verras tu seras au top. Tu mangeras quelque chose après. Ca va aller Julian, t’es dehors c’est tout ce qui compte. T’as été forte, tu m’entends ? Ne les laisse pas t’abattre, ils n’en valent pas la peine ! »

Tout en lui parlant, la jeune femme s’occupe de lui laver les cheveux. Ça peut paraitre trop, mais honnêtement, la blonde ne réfléchit même pas, là encore son instinct la pousse à agir. Elle lui laisse ensuite le temps qu’il faut et lui offre une serviette et la laisse s’habiller en s’occupant de ses affaires pour les lui nettoyer. Elle avait mis de côté toutes les questions qui lui brûlaient les lèvres. La questionner ne servirait à rien, surtout dans son état si ce n’est réveiller ses angoisses.

« Dit moi ce qui te ferait plaisir ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1944
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   Mar 10 Avr 2018 - 19:49

La maison était protégée… Il faudrait un peu de temps à Julian pour qu’elle enregistre cette information, qu’elle l’accepte totalement mais l’avoir entendue une fois était déjà une bonne chose. Ici, elle était en sécurité et avec Mackensie qui jouait de douceur pour la réconforter, peut-être allait-elle réussir à reprendre le dessus sur ses émotions. Ju’ s’était donc laissée entraîner par son amie vers la salle de bain. Elle se rendait compte que ses muscles étaient faibles, crispés pendant trop longtemps et que son soutien n’était en fait pas de trop. Lorsqu’elles arrivèrent dans la salle de bain avait commencé à retirer ses vêtements tandis que son amie elle s’occupait de lui faire couler de l’eau. Se déshabiller fut une tâche plus difficile qu’elle ne l’aurait imaginé. Elle avait l’impression que chaque torsion lui demandait un effort surhumain. Elle avait mal partout et l’eau chaude qui coulait l’appelait de plus en plus. Une fois nue, elle ne chercha même pas à dissimuler son corps. Comme absente de cette enveloppe, ce détail n’avait pas d’importance. Mack de son côté sembla l’observer avec discrétion, ne voulant pas la mettre mal à l’aise. Julian se glissa dans l’eau sans attendre, s’allongeant dans la baignoire. Mack l’informa alors qu’elle allait lui chercher des vêtements. Julian hocha la tête avant de fermer les yeux. Le contact de l’eau lui fit un bien fou.

Lorsque Mackensie revint, Julian la laissa s’approcher, après un rapide coup d’œil vers elle. Et alors que son amie reprenait la parole, la jeune femme sentit les larmes couler de nouveau sur ses joues. Est-ce qu’elle avait été forte ? Elle ne pensait pas, non. Ils l’avaient brisée, elle avait été incapable de bouger, de réagir. Sans Alec et sans Ismaëlle, elle serait sans doute morte. Piétinée dans l’anonymat le plus total. Incapable de réagir ou de se défendre. Julian laissa alors les larmes silencieuses couler sur ses joues, n’ayant pas encore la force de formuler tout cela à voix haute. Elle sentit les mains de Mack se glisser dans ses cheveux pour les laver. Comme le ferait une mère. Cela accentua le flot de larmes sur ses joues mais elle la laissa faire. Parce que ce geste maternel lui manquait. Parce que celle qu’elle avait aimé comme sa mère, elle ne lui avait pas adressé la parole depuis qu’elle avait appris la vérité. Parce que celle qui lui avait donné la vie avait eu tellement peur d’elle qu’elle l’avait abandonnée. Et cette blessure, Julian n’avait pas pris le temps de la refermer. Elle n’avait même pas accepté de la regarder. Elle l’avait ignoré. Mais le retour des Supérieurs avait tout fait éclater. Elle ne savait plus qui elle était. Elle se sentait terriblement vide.

Julian profita un moment de l’eau du bain, de la présence de Mackensie, de cette impression d’être loin du monde, presque en sécurité. Puis, elle se décida finalement à sortir, se sécher et s’envelopper dans les vêtements propres que son amie avait préparés pour elle. Lorsqu’elle sortit de la salle de bain, elle eut presque froid et retourna s’asseoir en tailleur sur le canapé, par réflexe. Elle leva les yeux vers Mack alors qu’elle lui demandait ce dont elle avait besoin. Et pour la première fois, ce qui pouvait ressembler à un sourire se dessina sur son visage.

« Que tu t’asseyes avec moi et un bon verre d’alcool. »

Julian tapota alors le canapé à côté d’elle pour faire signe à son amie qu’elle pouvait aussi s’asseoir, elles s’occuperaient du reste plus tard. Quant à l’alcool, pas de panique, Julian n’avait pas l’intention d’y trouver tout son réconfort. Mais un petit verre ne lui ferait pas de mal. Et si quelqu’un osait en cet instant lui demander d’être raisonnable, elle risquait de frapper. Très fort.

« Alec va bien… Enfin je crois… »

Julian avait rassemblé ses forces pour lâcher ces quelques mots à destination de Mack. Parce qu’alors qu’elle réatterrissait petit à petit, après le bain et le calme salvateur qui l’avait entouré, elle se rendait compte que son amie aussi avait dû paniquer. Ju’ baissa alors la tête et commença à triturer ses doigts nerveusement.

« Logan lui avait demandé de faire sortir Aileen… On devait sortir tous les trois mais alors qu’on était tous proches…. Je suis tombée, j’ai lâché sa main… »

Julian sentit sa gorge se nouer. Elle ferma les yeux, tentant de refouler les larmes qui revenaient encore. Jamais elle n’aurait pensé pouvoir en verser autant.

« Et… Quand j’ai relevé la tête… Ils avaient disparu… Je crois… Je crois qu’ils ont réussi à sortir. »

Julian serra les dents. Elle avait du mal à se souvenir de ce qu’Alec avait dit exactement concernant Aileen, du mal à comprendre pourquoi il ne l’avait pas aidée à se relever. Elle était en colère mais elle avait aussi terriblement mal. Tout comme ce qu’elle ressentait vis-à-vis de Jeroen. Julian pencha alors la tête en arrière, prit une grande inspiration avant de se lever vivement du canapé.

« Ok, qu’est-ce que tu as à boire ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I've lost my mind [Mackensie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I've lost my mind [Mackensie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ₪ 27 mars, 20h21
» have you lost your mind? yes. ✎ (jasper)
» I'm lost in the world, I'm down on my mind ► 16/07 - 21:48
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 01. Losing your mind

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Autour du monde :: Grande Bretagne :: — Angleterre-
Sauter vers: