AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 time to swim feat riley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: time to swim feat riley    Jeu 15 Mar 2018 - 22:24


17 /09/18

Je ne suis là depuis qu'une semaine. Une semaine sans magie. Une semaine dans une école normale. Je commence doucement à me faire de nouveaux amis et c'est bizarre parce que je ne peux pas oublier Lizz et Peter dont je n'ai pas eu de nouvelles et je me demande s'ils ne sont pas encore coincés au château avec les supérieurs. J'ai eu des nouvelles de Rosalyn et Aaron aussi. Aaron ne comprends pas que je prenne des cours moldus. Il trouve ça bizarre, mais j'en ai besoin. Il ne sait pas ce que j'ai fais. Il ne sait pas que j'ai tué, même si c'était un supérieur, même s'il le méritait, je me sens mal et je n'ai plus envie de toucher à la magie pour le moment. Elle peut faire tellement de mal autour d'elle et on l'a vu trop de fois en faire ces dernières années, alors c'est terminé pour moi, pour le moment. Je ne dis pas que je ne reprendrais pas ma baguette un jour, mais pour l'instant c'est trop tôt. J'ai comme un besoin de me « sevrer ».

Les cours sont parfois long, on s'ennuie plus qu'à Poudlard, il n'y a pas vraiment d'épreuves pratiques comme les potions, enfin ça ressemble assez à la chimie cela dit mais ce n'est pas dans mes cours mais j'aime beaucoup les cours d'histoire. C'est ce qui m'intéresse le plus pour le moment, mais j'ai un peu de mal à me faire au rythme des cours, l'odeur des vieux parchemins me manque, les bruits de plumes qui grattent sur le parchemin aussi, le stade de quidditch surtout, voler me manque. Je fais bien du sport ici mais j'ai appris que ce semestre c'était de la natation et j'ai vu blanc quand on m'a dit que je devais participer au prochain cours qui sera mon premier de la semaine pour moi. Je ne sais pas nager. Je ne leur ai pas dit. Je ne pensais pas qu'on irait à la piscine. A poudlard ce n'est pas franchement une activité qui ressort, il n'y a pas de piscine au château. Ici c'est différent.

J'ai accompagné la classe en traînant des pieds, me sentant de plus en plus mal à l'idée de me rapprocher de la piscine. J'ai pourtant mes affaires avec et j'enfile mon maillot de bains dans le vestiaire avant de mettre mon sac dans un casier. Je n'ai pas envie d'y aller. J'arrive à peine à bouger les jambes tellement je suis anxieux. Je ne sais pas nager. Je ne sais pas comment je peux dire ça au professeur de sport qui lui à l'air très enthousiaste. Je me rapproche du groupe de ma classe parce que j'ai mis tout mon temps avant d'arriver devant le bassin. Je regarde l'eau et je déglutit en voyant mon reflet miroitant dans l'eau. Je n'ai jamais supporté l'eau depuis que je suis tout petit, ce n'est pas pour rien que je me vois me noyer quand mon épouvantard apparaît. Je suis incapable de bouger et de suivre les autres. Je reste planté là et je commence à avoir froid. Quel idée de faire des maillot de bain aussi court pour les garçons, j'ai l'impression d'être à poil dans tous les sens du terme.

Le professeur est déjà parti observer les autres élèves qui sautent dans l'eau les uns après les autres et ça va être à mon tour. J'ai les jambes qui tremblent légèrement et je suis incapable d'avancer. Je suis pourtant près du bord et par rien que le fait de sentir l'eau sur mes pieds me pétrifie. J'entends plus rien autour de moi. Je ferme les yeux et je ne vois pas un élève derrière moi, je me sens juste être poussé dans l'eau. Je me débats une fois dans l'eau mais très vite je me sens submergé et je n'arrive pas à remonter à la surface. C'est une peur que je ne peux pas expliqué. Je m'entends ouvrir la bouche et hurler sans qu'aucun son ne sorte, juste des bulles. Et puis plus rien. Quand j'ouvre les yeux je suis sur le sol de la piscine. Le professeur penché au-dessus de moi, avec un maître nageur et oh ça alors Riley. C'est d'ailleurs le premier mot qui me vient.

« Riley ! »

Je tousse et crache un peu d'eau que j'ai avalé. Le maître nageur m'apporte une serviette et le professeur me dit que j'aurais du lui dire que je ne savais pas nager. Il me laisse aller m’asseoir avec la jolie brune. Je retrouve un peu mes esprits et lui dit :

« Je suis content de voir un visage familier et entre nous ce qui s'est passé ne serai jamais arrivé à poudlard. »

Ça s'est sur.

"Et je suis content aussi que tu ai réussis à t'échapper. Kezabel aussi?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mer 21 Mar 2018 - 21:46

Jeudi 17 septembre 2015 – Dans la journée
Time to swim



Aiden & Riley

Les temps sont durs, pour tout le monde, je crois que la chute est aussi douloureuse parce qu'on se pensait tous tiré d'affaire et loin de toutes ces emmerdes. Naïvement. La disparition d'Enzo c'est une chose, la chute de Poudlard c'en est une autre et ils sont encore trop nombreux ceux coincés là-bas pour qui on tremble. Je ne sais pas si Kezabel m'a entièrement pardonné mon coup foireux de la rentrée mais je sais que rien de ce que je puisse dire ou faire ne l'empêchera de prendre part à ce qui se trame. Ça me fait trembler, j'ai la trouille, mais je sais que je dois l'accepter.
Aujourd'hui j'ai décidé de passer la journée avec moi-même. J'ai commencé les cours mais j'ai un temps libre et l'utilise pour aller nager un peu. J'ai mon premier entrainement de basket ce soir mais la piscine est un truc que j'ai commencé il y a deux semaines et je me rends compte que ça me fait énormément de bien.

C'est un peu bruyant dans les bassins, il y a quelques classes mais certaines lignes d'eau sont néanmoins ouvertes pour le public alors j'en profite. Je ne compte pas les longueurs … Bien sûr que si je les compte, vous plaisantez ou quoi ? Et dès que je sortirais de là j'appellerai Mateo pour lui faire un rapport détaillé. Je crois que ces appels où l'on ne parle que de choses simples et presque futiles nous font du bien à tous les deux. Il tremble pour son pote disparu depuis dix jours maintenant, je m'inquiète pour les miens coincés à Poudlard, alors oui ça nous fait du bien. Et on se voit dès qu'on le peut, évidemment.

#

« Aiden ! Aiden c'est pas l'heure de la sieste. »

Oui, je suis toujours aussi délicate et si le garçon ne s'est pas pris une claque c'est uniquement parce que le maitre nageur m'en a empêché. Je ne vois pas pourquoi. L'important c'est qu'il est stimulé et qu'il ouvre les yeux. Je ne l'ai pas reconnu tout de suite mais quand j'ai vu cette silhouette couler comme un plomb vers le fond en se débattant je n'ai pas hésité et j'ai plongé.

« Riley ! »

Eh ben, c'est ce qui s'appelle un cri du cœur et j'en serais presque touchée. Instinctivement ma main se pose dans son dos alors qu'il tousse, recrache l'eau qu'il a avalé, dans un geste se voulant réconfortant. Quelques instants plus tard on se retrouve assis tous les deux sur un banc au bord de l'eau, enroulés dans nos serviettes respectives. Ça me fait du bien de voir un visage de là-bas, quelqu'un qui comprend, même si en venant ici c'est pourtant ce que j'ai cherché à éviter, dont j'ai essayé de m'éloigner. Et puis je m'interroge … Est ce qu'il est au courant pour Enzo ? Ils sont amis il me semble ...

« Je suis content de voir un visage familier et entre nous ce qui s'est passé ne serai jamais arrivé à poudlard. »

Cette andouille me fait rire et me sort de mes interrogations, malgré tout je regarde autour de nous deux par réflexes pour m'assurer que personne n'écoute. Parler de Poudlard en public n'est sans doute pas l'idée du siècle.

« Et je suis content aussi que tu ai réussis à t'échapper. Kezabel aussi? »
« Doucement Don Juan, y a des mots que tu ne peux pas vraiment prononcer ici. »

Mais encore une fois il me fait rire. Le garçon vient de manquer de se noyer mais ça ne transparait pas du tout ou presque.

« Kezabel va bien, elle est à l'extérieur. »

Parce que je l'ai kidnappé, littéralement, le jour de la rentrée et quand je vois comment tournent les choses aujourd'hui pas une seconde je ne regrette mon geste.

« Aucune de nous deux n'est retournée à l'école en septembre, on n'a pas remis les pieds là-bas depuis fin juin. »

Pas plus que Charleen ou d'autres encore mais j'en conclus que c'était son cas à lui, en revanche. Et puis sans prévenir je me lève et me dirige droit vers son professeur.

« Excusez-moi ? Je suis la cousine d'Aiden, est ce que ça vous ennuie si je l'accompagne à l'extérieur pour qu'il puisse se reposer un peu au calme ? On vous attend dans le hall de la piscine, sans faute. »

Il ne peut bien évidemment pas dire non à mes grands yeux verts pleins de douceur – ahem – et mon mensonge passe comme une lettre à la poste puisqu'il accepte. Je reviens donc vers le jeune homme et lui adresse un sourire.

« Va te changer, je t'attends dans le hall. »

Clin d'œil et je disparais dans les vestiaires pour prendre ma douche et me rhabiller. Comme convenu je le rejoins dans le hall de la piscine et nous choppe deux canettes et un truc à grignoter dans le distributeur avant de venir m'assoir à côté de lui.

« Ça te dirait d'apprendre à nager ? »

J'ai bien compris que c'était pas le cas, pas seulement parce qu'il a manqué de se noyer mais aussi parce que j'ai entendu son prof le réprimander parce qu'il ne l'avait pas prévenu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Dim 25 Mar 2018 - 0:14

Voir un visage familier est rassurant. Je ne m'attendais pas du tout à croiser quelqu'un de poudlard dans une piscine moldue, comme quoi tout arrive. Je suis vraiment content de la voir, même dans ces circonstances et malgré moi je suis encore tout tendu et effrayé par ce qu'il vient de se passer. On s'est assis sur un des bancs et je me sèche comme je peut. Je déteste l'eau et rien que d'être mouillé je ne me sens pas du tout à l'aise, je ne me sens pas bien, comme si je savais que je pouvais encore me noyer. Je lève un sourcil quand elle me dit qu'il a des mots qu'on ne peut pas prononcer ici. Elle fait référence à la magie, oui évidement, mais ce n'est pas comme si on était au milieu de la foule non plus.

« Pourquoi, ils ne sont pas là. Qu'est-ce qu'ils viendraient faire au milieu de … »[b][/b]

Je me met à regarder autour de moi, comprenant que je justement ils peuvent être partout pour nous surveiller. Ma bouche forme un «oh merde» muet. On est donc pas sorti de l'auberge si on doit faire attention même ici. La magie n'est décidément plus ce qu'elle n'était et visiblement nous ne sommes en sécurité nul part. Je soupire, las de toutes ces histoires, de cette guerre qui ne fait que commencer, qu'est-ce que ça sera si jamais les moldus découvre notre existence ? Je vous le demande, avec ce fichus tremblement de terre inexpliqué et les dernières disparitions dont ils ont parlés au informations, ça craint. Je suis rassuré lorsqu'elle me confirme que Kezabel va bien, elles ne sont pas retourné au château à la rentrée. Elles ont bien fait.

« Vous avez bien fait vu les dégâts qu'il y a là-bas ... »

J'ai parlé tout bas et je repense aux autres coincés là-bas. Je revois aussi l'image d'un éclair vert et je secoue la tête pour chasser cette vision. Je devrais me l'enlever de la tête ou peut-être qu'elle aurait du me laisser me noyer. Je hausse un sourcil quand elle dit à mon professeur qu'elle est ma cousine et qu'elle me donne une bonne excuse pour quitter le cours, faudrait que je l'ai avec moi plus souvent.

Je retourne me sécher et m'habiller puis je la rejoins à l'entrée avec mon sac à dos et mon sac de sport. Je la remercie pour la canette et m'installe en face d'elle. Je la regarde et un petit rire nerveux s'échappe de ma bouche à sa proposition. Je fais non de la tête.

« Non. J'ai pas … je ne pourrais jamais apprendre c'est … Je ne sais pas quel est ton … épouvantard mais le mien c'est de me noyer … et … non. Je peux pas. J'ai toujours eu peur de l'eau. Je ne me vois pas essayer d'apprendre. C'est trop me demander. »

Ca peut paraître un peu catégorique et incompréhensible mais j'ai une bonne excuse et je joue avec mes doigts avant de me lancer et de lui en dire plus, parce que je ne l'ai jamais dis à personne.

« Ma mère à … quand je suis né elle a essayé de me noyer. C'est mon père qui l'a arrêté et qui m'a sauvé. Elle ne voulait pas de moi parce qu'elle avait peur que je sois … comme lui. Je n'ai jamais réussi à aller dans l'eau, même si j'étais qu'un bébé je pense que c'est resté. Je ne sais pas comment l'expliquer. Je sais que c'est irrationnel. »

Je ne lui dis pas réellement toute la vérité pour l'instant, ma mère n'avait pas toute sa tête déjà à l'époque, je ne lui dis donc pas qu'elle est encore aujourd'hui dans un asile. Il vaut mieux eviter certains détails.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mer 4 Avr 2018 - 20:20

Et je crois que ma proposition va être un flop !

« Non. J'ai pas … je ne pourrais jamais apprendre c'est … Je ne sais pas quel est ton … épouvantard mais le mien c'est de me noyer … et … non. Je peux pas. J'ai toujours eu peur de l'eau. Je ne me vois pas essayer d'apprendre. C'est trop me demander. »

C'est effectivement un flop mais pas une seconde je ne m'en formalise. Aiden a de très bonnes raisons de ne pas vouloir ou pouvoir apprendre à nager et même si ça n'était pas le cas, tout ça est une question de choix à faire et à respecter de son côté et du mien. Il aurait pu jouer les gros durs en m'inventant un bobard ou bomber le torse en me disant qu'il n'avait pas besoin d'apprendre à nager comme le font nombre des garçons de son âge mais non, il a choisi d'être honnête, sincère, et j'apprécie réellement ça. Disons que je suis habituée aux petits jeunes de 17 ans … Et non pas de cette façon là bande de pervers, le détournement de mineur c'est pas mon truc.
Tout ça pour dire que c'est agréable de voir que tous les mecs ne se sentent pas obligé de jouer les gros bras parce qu'ils pensent que leur virilité en dépend. J'ai un scoop pour vous messieurs, ça n'a rien à voir. Ceci dit vu la société dans laquelle on évolue où on pousse les femmes à être minces et parfaites, on pousse aussi les hommes à être musclés et n'avoir peur de rien alors ça n'est pas très étonnant. Pardon, je m'égare.

« Ma mère à … quand je suis né elle a essayé de me noyer. C'est mon père qui l'a arrêté et qui m'a sauvé. Elle ne voulait pas de moi parce qu'elle avait peur que je sois … comme lui. Je n'ai jamais réussi à aller dans l'eau, même si j'étais qu'un bébé je pense que c'est resté. Je ne sais pas comment l'expliquer. Je sais que c'est irrationnel. »

Et dire qu'ado, je me plaignais de ma mère ... Difficile de rester de marbre et ne pas afficher un regard réellement surpris quand on entend une chose pareille. C'est extrêmement choquant et à la fois, peut-être compréhensible d'une certaine manière. Je n'ai pas tous les tenants et aboutissants mais lorsque Kezabel était enceinte et puisqu'elle prévoyait de le garder au départ, je me suis un peu penchée sur la question de la grossesse, l'accouchement, ce qui vient après, etc … La dépression post-partum est capable de faire faire des choses graves aux nouvelles mères, c'est assez effrayant. Alors ça n'est peut-être pas du tout de ça dont il s'agit ici, d'autant que son commentaire sur son père ne m'a pas échappé, mais je ne me permettrait pas de tirer quelconque conclusion face à cette confession. Je connais peu Aiden mais il me donne l'air d'être un garçon équilibré aujourd'hui, je dirais que c'est … sinon l'essentiel au moins une bonne chose, une chose importante.

« J'ai peur du noir. J'ai 20 ans et je suis incapable de rester seule dans un endroit que je ne connais pas s'il y fait totalement noir. Je ne sais pas d'où ça vient mais c'est comme ça. Peut-être que ça changera un jour, peut-être pas. »

Haussement d'épaules, sourire tranquille. J'ai longtemps eu du mal à l'accepter, trouvant ça irrationnel moi aussi voir totalement ridicule. Et puis un jour j'ai dit merde, c'est comme ça, je suis comme ça et ça n'est pas un drame. Je n'y suis pour rien et ça n'a rien de risible. Chacun a ses peurs, avec ou sans raison, consciemment ou pas. Voilà la mienne. Avec décontraction je bois une gorgée et grignote un peu de ce que j'ai ramené, la piscine ça creuse … et je mange comme un ogre de toute façon.

« Ça n'a rien d'irrationnel, c'est ton Epouvantard, c'est une phobie, et considérant ce que tu viens de me raconter, non, je ne crois pas que ça soit irrationnel. Si tu ne le sens pas alors il faut que tu t'écoutes, c'est tout. C'est ton droit. Mais il faut que tu le dises à ton Prof pour éviter que ce genre d'incident se reproduise. »

Non mais écoutez moi, on dirait que je parle comme une mère responsable avec la sagesse acquise au fil des années d'expérience … VASTE BLAGUE ! Pourtant je pense chacun des mots que je prononce, ils ne sont en aucun forcé ou falsifiés pour lui faire plaisir. Le rassurer c'est une chose, le réconforter sans penser ce qu'on dit … ça n'est pas mon genre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Dim 8 Avr 2018 - 14:56

Il y avait longtemps que je n'avais pas parlé de ma mère. J'ai toujours un peu de mal et c'est normal au fond. Elle a essayé de me tuer quand j'étais petit. Ce n'est pas franchement très glorieux, pourtant je ne lui en veux pas vraiment. Je commence à comprendre pourquoi la magie lui en faisait peur. Elle commence aussi à me faire peur et c'est bien pour ça que je ne souhaite pas retoucher à ma baguette pour le moment. Il n'y a pas que la magie qui peut faire du mal évidement, les moldus aussi ont leur lots de détracteurs. Je suppose que c'est partout pareil, ça à l'air tellement simple de faire du mal. J'ai encore des gouttes d'eau sur moi, je voudrais toutes les enlever. Je me suis senti tellement démuni sous l'eau, tellement prit par ma peur. C'était comme si je la laissait m'envahir. Je ne l'ai jamais maîtrisé et ça m'a toujours dérangé. C'est sans doute pour ça que je n'en parle pas. Je la trouve ridicule cette peur, bien qu'elle soit justifiée. Comme pour me rassurer Riley me fait par de la sienne, le noir … Je la regarde et ne dit rien. Je pense qu'il n'y a pas grand chose à dire. Je lui fait un petit sourire, elle a l'air de comprendre ce que je peux ressentir et même elle ne me trouve pas irrationnel, pourtant j'ai toujours cette impression. Je grimace quand elle me dit que je dois l'annoncer à mon prof. Je n'ai pas franchement envie de lui dire que je ne sais pas nager même si je ne suis pas forcé de lui dire pourquoi. Je ne veux pas qu'on se moque de moi. Le petit nouveau qui ne sait pas nager, je suis persuadé que toute l'école va être au courant. C'est comme au château, les rumeurs vont bon train.

« Ouai je sais que je dois lui dire … et ça m'embête. Ils ne comprendront pas aussi bien que toi. Je peux pas leur dire pourquoi je n'ai jamais apprit. Ils me posent déjà sans arrêt des questions sur la raison pour laquelle j'arrive après la rentrée. J'ai l'impression de mentir tout de le temps. Je ne me sens pas encore intégré. Ça ne fait qu'une semaine en même temps, mais … je ne sais pas c'est … différent. Et je n'arrive pas à oublier ce que j'ai … »

Fait, ce que j'ai fait. Je ne suis incapable de lui en parler là parce qu'à part Rosalyn personne ne sait que j'en ai tué un et je m'en veux terriblement. Je baisse la tête et soupire.

« Bref je pense qu'il me faudra plus qu'une semaine pour me sentir bien. Je ne sais pas encore si j'ai fait le bon choix en venant ici, mais je ne voulais pas rester sans rien faire. »

Je relève la tête. Je ne suis incapable de rester sans rien faire de ne pas sortir, de ne pas voir mes amis et rien que de repenser à eux je me sens vide, parce que certains sont encore là-bas et je ne peux pas les oublier.

« Et toi alors qu'est-ce que tu fais maintenant ? »

On parle beaucoup de moi mais pas assez d'elle. Elle est là depuis plus longtemps visiblement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Ven 13 Avr 2018 - 12:22

« Ouai je sais que je dois lui dire … et ça m'embête. Ils ne comprendront pas aussi bien que toi. Je peux pas leur dire pourquoi je n'ai jamais apprit. Ils me posent déjà sans arrêt des questions sur la raison pour laquelle j'arrive après la rentrée. J'ai l'impression de mentir tout de le temps. Je ne me sens pas encore intégré. Ça ne fait qu'une semaine en même temps, mais … je ne sais pas c'est … différent. Et je n'arrive pas à oublier ce que j'ai … »

Je ne poserais pas de question. C’est un choix que je fais immédiatement dans ma tête alors qu’il laisse cette phrase en suspens. Pas besoin d’avoir le don de Double Vue pour comprendre qu’il s’agit là de quelque chose de grave, de perturbant, de traumatisant peut-être, mais adepte des grands discours pour regonfler le moral et les batteries, je ne me sens pas capable – d’un point de vue personnel – d’aborder ce dont il pourrait être question. Même Riley Sarah Jenkins et son semblant d’assurance ont des limites.

« Bref je pense qu'il me faudra plus qu'une semaine pour me sentir bien. Je ne sais pas encore si j'ai fait le bon choix en venant ici, mais je ne voulais pas rester sans rien faire. »
« Je pense que c’est une bonne chose, tu as eu un bon réflexe. »

Plus facile à dire qu’à faire, aller de l’avant de cette façon, donc c’est tout à son honneur. Je ne sais pas s’il a des proches coincés là-bas, je pense que c’est sûrement le cas comme nous tous, mais on ne peut pas y faire grand-chose pour l’instant. Ça n’est pas abandonner, les abandonner, simplement accepter qu’on n’est pas tous des soldats.

« Et toi alors qu'est-ce que tu fais maintenant ? »

Je m’accroche à ce que je peux en essayant de ne pas trop devenir folle à l’idée que certains de mes amis sont coincés avec des fous et qu’un autre a disparu dans la nature bloqué dans sa forme animale.

« Je fais une année de prépa avant d’entrer en fac de droit. J’ai de l’équivalence non magique à rattraper et je veux être opérationnelle dès le départ donc … On va dire que je mets toutes les chances de mon côté. »

Haussement d’épaules. Sourire. Détermination. C’est ma manière à moi de me battre je crois, d’affronter l’adversité, d’œuvrer un peu pour la communauté. Je veux être avocate et j’y arriverais. Au départ c’était plus pour défendre les femmes mais plus le temps passe, plus je me dis que ça pourrait aussi me servir à envoyer au trou des ordures qui font du mal autour d’eux.

Mais revenons-en à Aiden avant que je ne m’enflamme.

« Je comprends que ça soit compliqué. On a été formatés, habitués à garder des secrets qu’on ne partageait qu’entre nous alors devoir travestir une partie de la vérité en permanence c’est difficile, épuisant même. »

Parce que je le vis aussi, d’une certaine façon, même si c’est peut-être avec un peu plus de recul et de facilité puisque mon environnement scolaire reste pour le moment exclusivement sorcier. Ou Moldu friendly.

« En tout cas sache une chose, tu n’as de compte à rendre à personne. Ton prof doit savoir pour ne pas que tu te mettes en danger mais les autres, si tu n’as pas envie de te justifier, tu n’as pas à le faire. S’ils insistent, remet les a leur place poliment. »



« Ou alors s’il le faut j’irai leur apprendre la vie si tu veux. »

Parce que je suis une putain d’hystérique qui n'hésite pas à foncer dans le tas, c’est bien connu. Je force un peu ce trait de caractère pour le faire rire, qu’il se détende un peu, en attendant. On ne se connait pas bien mais ça me fait de la peine de le voir comme ça.
Tout comme ça me fait de la peine de savoir qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de ma petite sœur et qu’elle passe cette journée, comme toutes les autres, à trembler pour le garçon qu’elle aime et qui est coincé avec tant d’autres. J’essaie de la rassurer en lui disant qu’il est avec des personnes de confiance et qui sauront être là pour lui, pour le protéger si besoin, le préserver, l’aider à tenir le coup. Zachary, Rafael, entre autres.

« Laisse-toi le temps Aiden. Et laisse-leur le bénéfice du doute. Il y a peut-être dans le lot des personnes dont tu deviendras proche ou avec qui tu passeras des bons moments. C’est juste une question … Oui, de temps, et d’adaptation. »

Je pose tranquillement une main qui se veut réconfortante sur son épaule et lui offre un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Sam 14 Avr 2018 - 23:31

Je ne suis pas forcément d'accord avec elle, est-ce une bonne chose ou pas ? Je ne le saurais qu'en essayant, mais pour le moment ce n'est pas ce qui me va le mieux sans doute parce que c'est trop tôt. Je suis rassuré qu'elle ne me pose pas plus de questions. Je n'ai pas envie de parler de ce qu'il s'est passé là-bas. J'imagine qu'elle doit se douter que tout s'est très mal fini. J'imagine aussi qu'elle se fait du soucis pour ceux qu'elle connaît aussi qui sont restés là-bas, comme tout le monde et c'est bien ça qui est encore plus terrible, parce qu'on ne peut pas en parler. Je ne peux même pas dire à mon meilleur ami qui je suis réellement. Je vais devoir m’accommoder au mensonge et j'ai toujours détesté mentir.

« Oui, on verra bien ce que ça donne mais c'est bizarre … comment … comment tu fais pour être aussi sereine ? »

Je suppose que ce n'est qu'une façade, qu'elle doit bouillir de l'intérieur et qu'en réalité elle ne gère pas aussi bien qu'elle le voudrait, mais elle ne le montre pas. C'est peut-être pour ça que je l'ai toujours admiré, parce qu'elle a la force de cacher ses émotions. Je le fais aussi de temps en temps mais dernièrement tout se cumule et c'est plutôt dur de rester zen, de ne pas être fâché, frustré ou perdu. J'essaie de ne pas l'être devant mon père ou devant mes nouveaux camarades, mais je ne suis pas certain d'arriver à planquer tous mes sentiments, à un moment ils vont exploser et ça risque de faire mal. Je ne voudrais pas causer des dommages collatéraux sur les personnes que j'aime, même s'il y en aura forcément. C'est à Rosalyn que je pense évidement, mais aussi mon père qui supporte beaucoup de chose depuis mon retour dont mes sautes d'humeur. Je suis une fois de plus étonné quand elle me raconte son parcours. Elle a l'air de mieux prendre les rythmes, et elle a l'air d'une vraie moldus, ce qui me surprends venant de quelqu'un qui était à serpentard.

« Oh, tu m'impressionne, le droit, je ne savais pas que tu voulais faire ça, tu avais déjà réfléchis à tout ça avant que … ça ne parte en cacahuète à l'école ? »

SI elle n'est pas revenue c'est sans doute parce qu'il y a des raisons mais je ne suis pas là pour lui poser trop de questions non plus, même si j'en ai pleins la tête. Elle semble en tout cas bien comprendre les complications que ça a de revenir à la vie normale et ça me rassure quelque part. Je souris quand elle me dit qu'elle peut aller expliquer elle-même à mon prof que je ne sais pas nager, mais ce n'est pas à elle de le faire. C'est mon problème.

« Non ça va aller, je suppose que c'est à moi d'aller lui dire. Il faudra bien de toute manière. »

J'aurais déjà du le dire en arrivant, mais je n'en ai pas eu vraiment le temps. J'aurais trouvé un moyen de ne pas aller au cours de sport si j'avais su qu'il y avait de la natation au programme mais on ne m'a pas donnée cette information là. Je souris à moitié, du temps … est-ce qu'on en a réellement ?

« Et Kezabel? Qu'est-ce qu'elle devient? Elle fait comme toi ?»

Ma petite Kezabel, enfin petite, elle est plus grande que moi mais j'ai eu le béguin pour elle à un moment donnée et j'ai bien compris que ce n'était pas réciproque, que j'étais trop jeune, trop petit, trop tout en fait, mais ce n'est pas plus mal comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mar 1 Mai 2018 - 16:20

Comment je fais pour être aussi sereine ? Sincèrement, je n'en ai pas la moindre idée, peut-être que je réagis comme ça par instinct et pour palier aux inquiétudes de mes proches. J'en ai aussi, évidemment, mais Lukas a réussi à s'échapper, Kezabel … A été kidnappé par sa meilleure amie donc n'est pas retournée à Poudlard, Charleen est à la maison, Mateo est chez lui … ça n'est pas donner un ordre d'importance aux personnes que je côtoie mais il est évident qu'on tremble plus pour ceux dont on se sent le plus proche. Ça ne m'empêche pas d'être inquiète pour Zach, Raf et d'autres encore, bien sûr, mais Charleen et Ethan sont séparés, Mateo s'inquiète pour Enzo, William j'en parle même pas, etc … Et là encore, face à Aiden, c'est la même chose qui se manifeste : Le réflexe d'être droite et forte pour deux, comme pour le rassurer, ne pas l'angoisser plus qu'il ne l'est déjà en glissant sur le même terrain. Il est plus jeune que moi, ce réflexe est amplifié je pense. Un réflexe de grande-sœur en quelque sorte.

Alors inutile de lui dire que cette assurance n'est fiable qu'à 50%, ça ne rendrait service à personne.

« Oh, tu m'impressionne, le droit, je ne savais pas que tu voulais faire ça, tu avais déjà réfléchis à tout ça avant que … ça ne parte en cacahuète à l'école ? »
« Oui, c'était déjà dans mes plans. J'aurais pu continuer à Poudlard, j'aurais sûrement continué là bas d'ailleurs, s'il n'y avait pas qui tu sais dans le décor mais c'est comme ça. J'ai fait un choix, comme tout le monde. »

Qui tu sais … C'est ridicule, mais pas plus que de les appeler les Supérieurs ceci-dit. Ça va vos chevilles les gars ? Vous n'êtes Supérieurs de rien du tout. En attendant je hausse les épaules et réalise qu'en effet, je m'acclimate plus facilement que je n'aurais pu le penser à cette vie loin de Poudlard, presque loin de la Magie.

Et alors, tu veux que j'aille péter des genoux pour toi ou non ? Bien sûr que je ne suis pas sérieuse enfin ! Ou peut-être que si … Allez savoir.

« Non ça va aller, je suppose que c'est à moi d'aller lui dire. Il faudra bien de toute manière. »

Sage décision. Parce que ce mensonge par omission pourrait être un réel danger pour lui mais je comprends que ça ne l'enchante pas d'en parler. Toujours ces codes sociaux qui nous poussent à avoir une fierté bien plus forte que la logique le voudrait. Il vient de manquer de se noyer et tout ça pour quoi ? Parce qu'il a eu peur du regard des autres. Je ne l'incrimine pas, absolument pas, c'est un problème de société. Mais on n'est pas là pour faire un débat ou refaire le monde à ma façon, je m'égare.

« Et Kezabel? Qu'est-ce qu'elle devient? Elle fait comme toi ?»

Un sourire taquin voir légèrement moqueur – mais gentiment – se pointe sur mon visage alors que je l'observe et m'amuse un peu de sa question. T'en pincerais pas encore un peu pour elle des fois ? Je trouve ça mignon, sans parler du fait que j'adore emmerder Keza avec ça.

« Kezabel a … Tu sais quoi ? Je te donne son numéro si tu ne l'as pas déjà et tu lui poseras toi même toutes les questions que tu as envie de lui poser. »

Double esquive ! Et oui, je balance allègrement le numéro de ma pote comme une véritable traitresse que je suis. Avec un sourire sadique à l'intérieur en plus de ça. En attendant je suis déjà entrain de griffonner le numéro de la donzelle en question sur un bout de papier pour le glisser à Aiden, l'air de rien.

« Tu craques toujours pour elle ? »

BOOM ! Pied dans le plat. Je ne peux pas m'en empêcher. Ben quoi ? Je me renseigne ! J'en rajouterais bien une couche en lui demandant comment va Rosalyn mais je le sais déjà par l'intermédiaire de Charleen donc c'est pas drôle ... Je tiens à souligner que je ne fais en aucun cas ça pour me moquer, qu'on soit bien au clair là dessus.
Oui les temps sont durs, et graves, mais on ne peut pas broyer du noir en permanence. L'esprit à besoin de se changer les idées parfois et en faisant rougir Aiden de la sorte c'est exactement ce que je fais. Non ne me remerciez pas, ça me fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Dim 13 Mai 2018 - 16:00

Je me doutais bien qu'elle avait du y penser avant, ce n'est pas le genre de fille qui se laisse surprendre, oh que non. Je l'ai bien compris et j'aurais du avoir un plan b aussi, mais je n'en avais pas. J'acquiesce, oui elle a fait un choix, comme j'ai fait le mien ou plutôt les miens et j'ai encore un peu de mal à y faire et du mal à accepter certains choix que j'ai fait. Il ne vaut mieux pas que je pense à ça maintenant. Je suis perdu, ce n'est pas le moment de le lui montrer.

« Ouai je sais bien, mais certains choix sont plus difficile à prendre que d'autres. »

Oh que oui. Je devrais méditer là-dessus, méditer d'ailleurs n'est pas franchement le terme puisque ça ne m'apaisera pas tellement, bien au contraire, mais il faudra bien que j'en parle un jour à quelqu'un, mais pas aujourd'hui, je ne suis pas encore prêt à en parler. Je lui demande donc des nouvelles de Kezabel histoire de parler d'autres choses. Je l'ai vu un peu avant le tremblement de terre. Elle avait l'air d'aller bine. Je ne suis pas étonné que Riley me taquine à son sujet. J'ai un vrai premier sourire et je lui réponds :

« Je l'ai vu un peu avant le tremblement de terre à la boutique de farces et attrapes. Je n'ai pas besoin de son numéro, je veux juste savoir si elle va bien. »

Je le prends bien parce que ça me rappelle de bon souvenirs de l'école et heureusement qu'il y en a quand même, que tout n'a pas été gâché par eux. Et je poursuis en sachant que Riley sera sans doute curieuse :

« Et non, je ne craque plus pour elle. En réalité il y a quelqu'un d'autre. »

Et ça me fait du bien de penser à Rosalyn, je crois que c'est à elle que je devrais parler de tout ce qui me tracasse, mais j'ai un peu de mal à me livrer, que ça soit à elle où à quelqu'un d'autre d'ailleurs.

« Je suis passé à autre chose depuis un moment, mais c'est vrai qu'à l'époque c'était le cas et puis j'ai compris que ce n'était pas le sien. Je n'allais pas insister et puis j'ai rencontré Rosalyn. »

Un petit sourire s'affiche sur mon visage, rosalyn, je vois son visage dans ma tête ses beaux yeux bleus et ses long cheveux bruns. Tout le contraire de Kezabel au final, même si elle sont toutes les deux jolies leur style est très différent et c'est peut-être aussi ce que je recherchais. Et histoire d'assouvir la curiosité de Riley, parce que je sais qu'elle le sera j'ajoute :

« Et non, on n'est pas encore ensemble … mais disons qu'on s'est beaucoup rapproché depuis cette été. Elle m'a quand même sauvé la vie pendant le tremblement de terre. Je ne voulais pas partir sans elle quand ils sont revenus. On est partis tous les deux, enfin trois avec Aaron.»

Elle m'a retrouvé sous les décombres, mais même déjà avant ça je craquais pour elle et j'épargne donc à Riley l'épisode des lettres ensorcelées et le désastre avec Aaron.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mer 16 Mai 2018 - 22:48

Et le voilà le beau sourire ! La réaction que je cherchais à obtenir un peu par tous les moyens je l'admets.

« Je l'ai vu un peu avant le tremblement de terre à la boutique de farces et attrapes. Je n'ai pas besoin de son numéro, je veux juste savoir si elle va bien. »

Roh, t'es pas drôle. En plus de ça le tremblement de terre c'était il y a deux mois mon choupinet, de l'eau a coulé sous les ponts, tout ça … Non ? Bon. Je plaisante, évidemment. J'ai essayé de le titiller et ça ne fonctionne pas vraiment mais je ne m'avoue pas vaincue, surtout que je sens un petit quelque chose pointer le bout de son nez … Et non, je ne compte pas lui raconter que j'ai kidnappé ma meilleure amie pour l'empêcher de retourner à Poudlard. J'en ai suffisamment honte comme ça, même si je ne regrette rien. Surtout pas quand je vois la tournure qu'on pris les choses là-bas.

« Et non, je ne craque plus pour elle. En réalité il y a quelqu'un d'autre. »

Du potin ! Du potin ! Même si je sais déjà de qui il parle. Enfin, je crois. Qu'est ce que vous croyez ? Rien ne m'échappe, surtout pas quand ça concerne des personnes qui de près ou de loin évolue dans le même périmètre que moi. Même s'il n'y a plus aucun contact entre Elwynn et moi, parce que c'est comme ça simplement, je garde toujours beaucoup d'affection pour Rosa. Je l'ai toujours eu dans mon décor, que ce soit par sa sœur ou la mienne. Et le petit sourire presque timide que je vois poindre le bout de son nez sur le visage d'Aiden ne m'échappe pas, je le trouve réellement attendrissant et suis heureuse de le voir plonger – sans vouloir faire de vilain jeu de mot rapport à notre situation de départ – dans quelques choses de doux, d'apaisant. De positif, tout simplement.

« Je suis passé à autre chose depuis un moment, mais c'est vrai qu'à l'époque c'était le cas et puis j'ai compris que ce n'était pas le sien. Je n'allais pas insister et puis j'ai rencontré Rosalyn. »

Ah, Boulette … Vas-tu cesser de faire chavirer le cœur de jeunes éphèbes … Ben quoi ? C'est pas de ma faute si c'est pas le premier ! Mais bref, fini Keza, bonjour Rosa, et je trouve ça vraiment trop mignon. Faut pas croire, j'ai un petit côté fleur bleue parfois même si ça n'est pas toujours très flagrant. T'es au courant que maintenant que tu as commencé, vas falloir que tu m'en donnes plus ?

« Et non, on n'est pas encore ensemble … mais disons qu'on s'est beaucoup rapproché depuis cette été. Elle m'a quand même sauvé la vie pendant le tremblement de terre. Je ne voulais pas partir sans elle quand ils sont revenus. On est partis tous les deux, enfin trois avec Aaron. »

Pas encore, hum ? Ça veut dire que c'est au programme.

Mais les sourires s'estompent quand la noirceur s'invite à nouveau dans la conversation, presque à croire qu'on n'en sortira pas, qu'elle squatte, s'incruste, se colle à nos basques comme un chewing-gum balancé par terre sans considération. Tremblement de terre, chute de Poudlard … Je me dis qu'il a peut-être simplement besoin de parler de tout ça, d'évacuer, même si j'essaie d'éviter un peu tout ça depuis le départ je l'admets. C'est pas vraiment de l'égoïsme de ma part, plutôt une façon d'être, d'agir.

Je consens néanmoins à lui tendre une perche, à lui de voir ce qu'il en fera parce que je me trompe peut-être après tout.

« Tu as beaucoup d'amis coincés là-bas ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Lun 21 Mai 2018 - 21:13

Je ne peux pas ne pas repenser à poudlard, ne pas repenser à ce qu'il s'est passé et encore moins à ce que j'ai fait. Je ne sais pas pourquoi ça me travaille autant, mais je n'arriverais pas à me l'enlever de la tête parce que je le garde pour moi et je me vois mal en même temps en parler. Je préférais autant qu'on parle de Kezabel ou de Rosalyn, mais le sujet reviens à chaque fois. C'est comme si je ne pouvais pas m'en empêcher, comme si j'avais besoin de l'évoquer malgré moi, sans vouloir vraiment aborder le fond du problème et je me doute qu'elle n'a pas non plus envie de parler de tout ça. Après tout elle n'est pas retournée au château pour une raison et je l'embête avec tout ça. Je baisse les yeux quand elle me demande si j'ai encore beaucoup d'amis là-bas, la vérité c'est que je n'en sais rien. J'imagine que oui vu que je n'ai pas eu de nouvelles de la plupart d'entre eux.

« Je ne sais pas trop. Je n'a pas eu beaucoup de nouvelles. Je n'arrive pas à les contacter et je n'ose pas trop envoyer ma chouette, j'ai peur qu'elle ne revienne pas. J'imagine qu'ils surveilleront le courrier et qu'ils surveilleront tout ce qui entre ou qui sort. »

Je ne veux pas penser à Peter et à Liz, pourtant j'y pense. Je ne peux pas m'arrêter d'y penser, si jamais ils sont encore là-bas qu'est-ce qu'il va leur arriver ? J'aurais aussi du les chercher avant de partir, mais je ne pouvais pas être partout. Ils sont peut-être sortis, peut-être qu'ils sont loin et en sécurité. Je ne sais pas du tout qui est resté, qui est parti. Je n'ai pas vraiment eu le temps de voir ce qu'il se passait.

« C'était un peu la panique quand ils ont débarqués. Je ne sais pas ce qui est arrivé au directeur. Ni aux autres professeurs. Je savais juste que je devais me tirer et je ne voulais pas partir sans Rosalyn et sans Aaron, mais je n'ai pas vu qui s'en allait. Il y avait trop de monde, trop de sorts, trop de … tout. »

Oui c'était une accumulations de choses négative, une accumulation qui me bouffe et qui me rends dingue. Je ferme les yeux un instant et je revois cette lumière verte sortant de ma baguette. J'ouvre les et secoue la tête pour chasser cette pensée, mais je sais qu'elle sera là tout le temps. Je lève les yeux au ciel sentant des larmes monter. Je ne veux pas craquer devant elle, d'abord parce que c'est une fille, ensuite parce qu'elle va me prendre pour un nulle, même si je sais très bien que non, mais je ne veux pas qu'elle le pense en tout cas. Il faudrait que j'arrive à cracher le morceau, mais ce n'est pas vraiment le bon endroit ici, ici ou ailleurs de toute manière … ça ne sera jamais le bon endroit. Après d'interminable secondes je fini par lui dire à voix base :

« J'ai tué quelqu'un. »

Je ne sais pas comment vivre avec ça. Je n'ai jamais fait de mal à personne avant ni été violent, sauf verbalement parfois parce que j'étais énervé, mais là c'était différent, c'était un sort motel.

« Je ne vaux pas mieux qu'eux. »

Constat dur à avouer qui me rends encore plus mal. Je sens une larme rouler sur ma joue et je lève les yeux de nouveau, ne voulant pas qu'elle tombe mais je n'arrive pas à l'empêcher de tomber et de s'écraser sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Sam 26 Mai 2018 - 15:09

« Je ne sais pas trop. Je n'a pas eu beaucoup de nouvelles. Je n'arrive pas à les contacter et je n'ose pas trop envoyer ma chouette, j'ai peur qu'elle ne revienne pas. J'imagine qu'ils surveilleront le courrier et qu'ils surveilleront tout ce qui entre ou qui sort. »
« J’ai l’impression que c’est pas tellement le cas à vrai dire, ou alors ils laissent passer. J’ai pu contacter certaines personnes et avoir des réponses. A vrai dire je ne comprends pas vraiment à quoi ils jouent là-bas. »

J'ai pas l'impression que c'est comme la première fois, peut-être parce que leurs dirigeants ont changé j'en sais trop rien. C'est une prison mais ça reste une école mais le fait qu'ils ne se planquent plus doit sans doute changer la donne. La seule chose dont je suis certaine c'est que ce genre de discussion me rappelle que je ne regrette pas d'avoir empêché Kezabel d'y retourner, même si je sais qu'elle aurait voulu être là-bas. Pour aider, pour se battre. Fort heureusement Lukas a pu s'échapper, grâce à Derek de ce que j'ai compris qui lui est toujours là-bas. Comme Raf, Zach, Ethan et tant d'autres. Parfois je me sens coupable de continuer ma vie là dehors presque comme si tout ça n'existait pas.

« C'était un peu la panique quand ils ont débarqués. Je ne sais pas ce qui est arrivé au directeur. Ni aux autres professeurs. Je savais juste que je devais me tirer et je ne voulais pas partir sans Rosalyn et sans Aaron, mais je n'ai pas vu qui s'en allait. Il y avait trop de monde, trop de sorts, trop de … tout. »

Après la culpabilité vient l'impuissance. Qu'est ce que je peux bien lui dire ? Des attaques ont en a tous vécu, ne serait-ce que la première, mais je crois qu'on se pensait naïvement tranquilles à présent. A moindre mesure puisqu'il y a bien une raison pour laquelle je ne suis pas retournée là-bas mais certains ont fait l'autre choix et doivent aujourd'hui vivre avec les conséquences de cette décision. Je ne juge ni ne critique, c'est simplement un fait.

« J'ai tué quelqu'un. »

Le couperet tombe et je comprends ce qui semblait le bloquer depuis tout à l'heure. Dans un premier temps je n'ai aucune réaction, un peu secouée par sa confession je dois bien le dire. Ça n'est pas rien, c'est loin d'être rien et en tant que future avocate je ne considère pas ce genre de choses à la légère parce que le droit, la loi, sont des choses importantes à mes yeux. Mais il faut voir les deux faces d'une même pièce, la nuance de gris entre le noir et le blanc. Il est loin d'être la première personne que je côtoie à en être passé par là et je me sais chanceuse de ne jamais avoir eu à porter le coup fatale même si parfois, l'envie m'a envahit les sens.

« Je ne vaux pas mieux qu'eux. »
« Bien sûr que tu vaux mieux qu’eux Aiden ! »

Réaction impulsive, instinctive, 100% sincère. Je suis outrée qu'il puisse penser une chose pareille et quand j'aperçois cette larme rouler sur sa joue je ne cherche pas à me retenir, une sorte de fureur nouvelle dans les veines. Mon regard cherche le sien et l'empêche de fuir alors que ma main se pose fermement sur son avant bras.

« Ce sont eux qui t’ont poussé à faire ce que tu as fait, ce sont eux les seuls fautifs, mets-toi bien ça dans le crane. J’peux pas te dire que je comprends mais je peux au moins te dire ça. »

Ça me tue de le voir comme ça, ça me tue qu'on en arrive là. C'est arrivé à certains de mes proches, ça aurait pu m'arriver, je sais qu'il n'y a rien à dire, rien à faire, que seul le temps pourra apaiser les choses, les lui faire accepter. Il va devoir vivre avec ce poids sur les épaules parce qu'on ne peut pas revenir en arrière. Ça n'est pas un manque de sensibilité de ma part, loin de là, d'autant que je ne mesure pas l'impact et qu'il est forcément différent d'une personne à l'autre. Rien n'est anodin dans ces faits, ils sont même très grave et je trouve ça profondément injuste qu'il soit celui qui en paie le prix, parmi d'autres, alors qu'il n'a rien fait d'autre que sauver sa peau et celle des siens. Je n'envisage pas la situation autrement. Naïvement ou pas.

« Viens par-là. »

C'est un peu plus doucement que je viens le chercher et le ramène contre moi, mes bras enroulés autour de lui de manière franche, le serrant aussi fort que je le peux sans évidemment lui faire mal. Ma main droite vient se poser contre l'arrière de son crane et ma tête se pose contre la sienne.

« Lâche prise. »

Parce qu'il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Dim 27 Mai 2018 - 12:27

Ce qu'elle me dit me rassure un peu, si elle peut communiquer alors c'est bon signe et peut-être que ça signifie juste qu'ils sont sortis et je tenterais encore de savoir s'ils sont là-bas. Ils sont peut-être en fuite et en sécurité hors du château, je n'en sais rien du tout. Je fini par parler de ce qu'il s'est passé ce jour-là et je revois la scène dans ma tête. J'aurais pu choisir un autre sort, j'aurais pu ne rien faire aussi, mais ce n'est pas ce que j'ai fais et dans ce sens je me sens aussi mauvais qu'eux. Je ne manque pas de faire part de ce sentiment à Riley et je laisse tomber une larme qui a pointé son nez. C'est foutu maintenant. Je baisse la tête honteux. J'ai honte de ce que je deviens, de ce que je suis et je pense que Rosalyn doit avoir un peu honte aussi. Je relève la tête, elle a beau essayer de me rassurer je n'entends pas la moitié de ce qu'elle dit. Ça rentre d'une oreille et ça sort de l'autre. Je fais non de la tête et lui dis :

« J'aurais pu utiliser un autre sort, pas celui là, mais … je n'ai pas réfléchis et j'avais tellement envie de lui faire mal … »

Je me rends compte de ce que je dis, de ce que je pense et le c'est assez terrible de me dire que finalement j'ai vraiment voulu le tuer, je n'ai pas cherché à l'épargner et ça a été facile finalement. Je suis un putain d'assassin. Je pensais être quelqu'un de bien, mais je me rends compte que je ne le suis pas du tout et ça me met mal à l'aise. Je ne veux pas être ce genre de personne. Je sens mon cœur se serrer à cette pensée. Je ne sais même plus si j’atterrirai à Gryffondor si je devais repasser le test du choipeaux, est-ce que ça peu changer ? J'imagine que oui et je ne sais pas si une seule des maisons voudrait de moi. Évidement je ne me dis pas que c'était aussi parce que j'étais en colère et qu'au fond c'était soit lui, soit nous, parce qu'il ne nous aurait pas épargner non plus, mais comme j'ai attaqué en premier, c'est forcément de ma faute. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle vienne vers moi, ni à ce qu'elle me prenne dans les bras et je ne sais pas si je vais supporter son étreinte, parce que je pense clairement que je ne la mérite pas. C'est quand elle me dit de lâcher prise que je fini par l'écouter. Je pose ma tête contre son épaule et je me met à pleurer. Je la serre dans mes bras. Je crois que ça fait une éternité que je n'ai pas pleuré devant quelqu'un, mais je crois qu'elle a raison, j'ai besoin de lâcher prise. Heureusement qu'il n'y a pas grand monde et que les élèves de ma classe sont encore dans l'eau. Ils ne me verront pas pleurer comme un gamin. Au bout d'un moment je me calme et je rompt l'étreinte. Je sèche mes larmes et reprends un peu une contenance, du moins j'essaie avant de lui dire :

« Je ne sais plus très bien qui je suis. Je le vois tout le temps partout, j'ai l'impression de devenir dingue. »

Dis comme ça, c'est sur que ça semble dingue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mar 5 Juin 2018 - 12:22

« J'aurais pu utiliser un autre sort, pas celui-là, mais … je n'ai pas réfléchis et j'avais tellement envie de lui faire mal … »

Que répondre à ça ? Oui quelque part ça me choque mais on a tous vu suffisamment de choses ces dernières années pour avoir changé nos critères. Je suis du côté de la loi, certes, parce que je veux en faire mon métier et malgré tout j’y crois encore. Je ne suis pas forcément pour le fait de se rendre justice à soi-même mais pour avoir déjà ressenti de la haine envers une personne qui m’a fait du mal, pour avoir déjà effleuré la possibilité de faire du mal à la personne qui a failli tuer ma sœur, je ne jugerais pas. On « joue » avec des règles différentes, simplement parce qu’on ne nous a pas laissé le choix. Je ne l’encouragerais pas dans cette voix mais ne le blâmerais pas non plus.
Alors je garde le silence et lui offre l’étreinte de mes bras, toute la force que je peux y mettre pour l’encourager à se laisser aller, relâcher un peu de pression. Rien qu’un peu, c’est déjà ça. Sa tête sur mon épaule, je perçois finalement ses larmes et lui caresse les cheveux en douceur, sans rien dire, qu’il prenne le temps qu’il veut.
Au bout de quelques minutes le flot semble se tarir, je sens son corps se relâcher un peu et j’ai l’impression qu’il se calme. Il se dégage de moi et je le laisse faire, respecte sa pudeur. Ça n’est pas évident pour un garçon de pleurer, je le sais, encore une fois à cause de la société qui les pousse à être des gros durs depuis la nuit des temps. On parle souvent des femmes, je suis la première à lever le poing pour le taper sur la table, mais faut pas oublier qu’on n’est pas les seules à subir la pression sociale.

« Je ne sais plus très bien qui je suis. Je le vois tout le temps partout, j'ai l'impression de devenir dingue. »

Là encore, que répondre à ça ? Je n’ai pas expérimenté ce qu’il a vécu, je ne peux pas me mettre à sa place et n’essaierais même pas de le faire ne serait-ce que l’espace d’une seconde. Pas pour un sujet aussi grave. Ça restera sans doute gravé dans son esprit pour toujours, le temps fera probablement son boulot, en tout cas je le lui souhaite.

Mais en attendant …

« Tu n’es pas dingue Aiden, tu as subi un traumatisme et ça n'est pas à prendre à la légère. »

Et parfois l’accepter est difficile. Parce qu’on pense toujours qu’on dramatise, que certains ont vécu pire, etc … Mais minimiser les faits n’est pas la solution. Ce qu’il s’est passé est grave et aura sans doute une incidence sur le reste de sa vie. Où est ce que je vais chercher autant de calme et de sagesse ? En toute honnêteté je me le demande aussi.

« Il y a des choses que tu ne vas peut-être pas pouvoir gérer tout seul, que tes amis, ta famille, tes proches, ne pourront pas non plus t’aider à surmonter. Je sais que c’est quelque chose que beaucoup n’acceptent pas vraiment mais il y a des professionnels qui sont là pour ça. Je suis certaine que Monsieur Kingsley sera toujours prêt à aider des élèves de Poudlard. Lui il comprendra le tableau au sens large en plus de ça ou saura te conseiller un ou une de ses confrères. »

Tout ça, ça dépend des caractères j’imagine. Certains surmontent plus ou moins seuls, avec le temps, d’autres n’y arriveront jamais ou bien ça leur éclatera au visage des années après. Je pense que c’est important qu’Aiden voient toutes les possibilités qu’il a, que ne pas lui en parler serait dangereux et inconscient, presque de la non-assistance à personne en danger. Concrètement je ne peux rien faire pour lui si ce n’est ça, être là en cet instant et lui ouvrir les yeux sur le reste.

« Est-ce que tu veux que je te raccompagne chez toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mer 20 Juin 2018 - 20:34

Je me confie à Riley sachant qu'elle pourrait ne plus avoir envie de me parler, mais je doute qu'elle le fasse parce que je sais à qui j'ai à faire et je sais qu'au fond elle ne me jugera pas, parce qu'elle es comme ça et j'ai toujours apprécié ça chez elle, c'est un peu comme Enzo, d'ailleurs je me demande où il est et ce qu'il fiche, je n'ai pas eu de nouvelles à la rentrée. Je ne sais pas ce qu'il devient. Je devrais lui envoyer un lettre et prendre de ses nouvelles, mais c'est vrai qu'avec ce qu'il y a eu j'ai du mal a reprendre contact avec les autres. C'est la première fois que je croise Riley en dehors de poudlard. La seule personne qui est restée dans mon entourage c'est Rosalyn et Aaron aussi, mais il est parti à la recherche de son père et peut-être bien que j'aurais du l'accompagner, mais c'est quelque chose qu'il doit faire seul.

Je lui explique que j'aurais pu user d'un autre sort mais je voulais réellement l'utiliser et c'est ce qui me fait le plus culpabiliser parce que c'était volontaire. Je voulais le faire souffrir autant qu'ils nous on fait souffrir et j'ai réussis, mais à quel prix ? Je fini par me calmer et par lui dire que j'ai l'impression d'être fou et c'est peut-être bien ce que je suis au fond vu mes antécédents, n'est-ce pas ? J'entends ce qu'elle me dit, mais l'idée de voir un psychomage me rebute beaucoup. Ma mère a du voir des tas de psy qui n'ont jamais réussis à l'aider et si ils n'arrivaient à m'aider moi ? Si je devenais réellement fou et que je perdais la tête à force de le voir dans mes rêves sans arrêts ? Que se passerait-il si mes plus grande peur prenaient réellement le dessus ? Je déteste celui que je suis entrain de devenir parce que je ne sais pas encore très bien de quoi je suis capable, mais ce qui est sur, c'est que la magie à une part de responsabilité dans tout ça et je fini par dire :

« Je ne veux plus être un sorcier. Je ne veux plus avoir à faire à la magie, elle n'apporte que du mauvais autour de nous. Je voudrais ne jamais avoir reçu ma lettre ... »

C'est ridicule je le sais bien, mais je me dis que si j'avais été un moldu j'aurais encore une mère avec moi, elle serait là et pas dans un asile. Je n'aurais jamais connu Poudlard, ni les supérieurs, mais je n'aurais pas non plus connu toutes les personnes qui sont devenus mes amis et encore moins Rosalyn. Je me rends compte que c'est idiot de ne plus vouloir faire de magie parce que je serais toujours un sorcier, ça fait parti de moi, mais ça m'effraie beaucoup plus aujourd'hui.

« Je ne sais pas ce que je vais lui dire, si il décide de m'envoyer à Azkaban ou de prévenir quelqu'un ? »

Je ne sais pas si je pourrais un jour en parler à un psychomage, parce que ça risque d'être douloureux et parce que je ne sais pas si j'arriverai tout simplement à me regarde encore en face, ni a dire les mots qui sont en moi et qui me rongent. Je réfléchis un moment avant de répondre à sa question :

« Oui, pourquoi pas ... »

Elle veut me raccompagner et je ne suis pas contre cette idée. Je n'ai pas envie de rentrer tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8843
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar Belispeak + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Mar 26 Juin 2018 - 19:19

Ne plus vouloir être un sorcier … ça me ferait presque mal d’entendre ça, pour le moins ça me rend triste. Triste et en colère de voir que ces salopards ont réussi à dégoûter certains d’entre nous d’une chose intrinsèque, d’une partie de nous-même. J’ai envie de lui dire et lui montrer que la Magie n’est pas responsable de toute cette merde mais bel et bien qu’encore une fois c’est simplement l’Homme qui déraille. L’Homme qui pousse des adolescents à des actes irréversibles qui les marqueront jusqu’à la fin de leur vie, qui le pousse à se demander s’il ne va pas finir enfermé dans les geôles d’une prison lugubre en pleine mer.
Je garde mon calme mais à l’intérieur ça me révolte. Pourtant je le sens bien, je suis à cours de mots, à cours de gestes. Le mal être qui le ronge ne s’évaporera pas en un claquement de doigts et c’est ce que j’essaie de lui faire entendre. Le chemin sera long, il aura besoin d’aide, malgré tout ça rien ne prouve qu’il réussira un jour à enterrer tout ce qu'il a vu, fait, vécu … Même si bien sûr je lui souhaite tout le contraire.

Alors c'est quoi la solution ? On les tue tous jusqu'au dernier pour se venger, pour éradiquer le problème ? Pour ne plus que ça recommence. J'ai l'impression que le schéma se répète incessamment siècle après siècle, que l'humain n'apprend jamais de ses erreurs et qu'on en revient toujours à de stupides guerres en grande partie basée sur l'intolérance. J'ai pas de solution miracle à tout ça, pas la moindre idée de comment faire bouger les choses ni même si j'ai envie d'y prendre part. Pourtant ça nous concerne tous, qu'on l'accepte ou non, qu'on en ait conscience ou non.

« Oui, pourquoi pas ... »
« Je vais prévenir ton prof, ne bouge pas. »

Une main sur son épaule un instant, un sourire réconfortant, je me lève et disparaît l'espace de quelques minutes le temps de négocier une entrée dans la piscine pour atteindre à nouveau son Prof. Il gobe mon histoire de cousine depuis le départ, je sais être convaincante quand il le faut et puis de toute façon, sauf erreur de ma part, le jeune anglais est majeur ... Ou peut-être pas. Peu importe.
Quand je reviens près d'Aiden dans le hall c'est d'un pas déterminé mais instinctivement j'adopte à nouveau une façon d'être plus douce une fois que je suis près de lui.

« Je lui ai dit que j'avais vu avec ton père et qu'on rentrait, c'est bon. »

Mon sac sur mes épaules, les déchets dans la poubelle, je le laisse se mettre en route à son rythme et m'expliquer où il habite. On pourrait transplaner, prendre les transports, mais j'ai une autre idée en tête s'il est d'accord.

« On va marcher un peu si ça te dit, parfois ça fait du bien de faire bouger les muscles du corps pour oublier un peu ce qui se passe là haut dans la tête. »

Je ne le materne pas, ça n'est clairement pas le but, et d'ailleurs le reste du trajet se passe quasiment intégralement dans le silence. Effectivement marcher fait du bien, ça détend les muscles et après la piscine c'est un bon moyen de reprendre un cardio plus tranquille en douceur. On se sent toujours plus léger après avoir nagé mais la discussion qu'on a eu ensuite, sans parler du fait qu'il a quand même failli se noyer, à malmené un peu ces effets bénéfiques. Je ne suis pas en train de dire que c'est de sa faute, évidemment que non ! Je constate simplement des faits.

Lorsqu'on arrive finalement à destination je l'accompagne jusqu'à la porte et m'y arrête, un air un peu désolée sur le visage.

« J'peux pas rester plus, c'est l'anniversaire de ma sœur aujourd'hui et on dine en famille pour l'occasion. Est ce qu'il y a quelqu'un que tu peux appeler pour ne pas rester tout seul ? »

J'ai pas envie de le laisser seul avec des idées noires, vraiment pas, donc ça me rassurerait clairement que quelqu'un prenne le relais. Au moins pour ce soir. Je me dis que je serais presque prête à envoyer un message en douce à Rosa pour lui demander de passer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 160
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN / DORYAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: time to swim feat riley    Ven 20 Juil 2018 - 12:36

Je sèche mes larmes le temps qu’elle part prévenir mon prof. Pour une première semaine je commence fort l’année. Je me demande si j’ai bien fait de m’inscrire dans une école moldue, mais qu’est-ce que je pouvais faire d’autre ? Sur le coup c’était très tentant et très encourageant de m’inscrire et de vivre à la moldue, mais maintenant que j’y suis-je n’avais pas imaginé que ça pouvait être aussi compliqué de m’intégrer et de suivre tous leur court alors que je me suis arrêté en primaire. Je n’avais pas non plus prévu le fait que je devrais aller à la piscine non plus, en fait il y a des tas de choses que je n’avais pas pris en compte.

J’ai de la chance finalement d’être tombé sur Riley et de pas avoir dû me justifier auprès d’autre camarades, qui n’auraient de toute manière rien compris. Je m’en veux quand même d’être aussi vulnérable, aussi … faible. Je me laisse rarement avoir par la peine, je suis plutôt un gars joyeux, du moins en général, mais là c’est très différent. Je n’arrive pas à me sortir de cette espèce de déprime et c’est pesant. J’acquiesce quand elle me dit qu’on va marcher. Ce n’est pas trop loin, même si on en a pour un moment quand même. Je prends le bus généralement pour venir en cours, je me suis habitué, même s’il est évident que je garde une préférence pour les transports sorcier, mais le bus moldus est beaucoup plus rassurant que le magicobus. Je lui fais un petit sourire misérable quand elle me dit que ça aide parfois de marcher pour oublier ce qu’on a dans la tête, mais je sais que ça ne suffira pas. Il me faudra plus que de la marcher pour me faire oublier ça. Je hausse un sourcil, je ne savais pas qu’elle avait une sœur. Je n’ai jamais pensé à lui demander non plus. J’acquiesce comprenant qu’elle doive partir et de toute manière je préfère autant qu’elle ne me voit pas être aussi lamentable, même si c’est un peu raté, mais je ne veux pas qu’elle en voit plus. Je n’ai plus onze ans, je peux très bien me débrouiller tout seul alors je fini par lui dire :

« C’est rien, merci d’avoir été là. C’est déjà beaucoup. Et ne t’en fais pas pour moi. Ça va aller. »


J’essaie de me convaincre, même si je sais que la seule chose dont j’aurais envie en rentrant à l’intérieur de la maison c’est de me mettre sous ma couette et de faire comme si j’étais invisible, de ne plus rien écouter autour de moi. J’ai besoin de me retrouver seul et àa aide aussi parfois, même si c’est souvent pire que mieux. Mais je ressens le besoin de solitude que je déteste la plupart du temps.
Je sors mes clés de ma poche et lui fait un signe de la main, un petit signe d’aurevoir, je pense que je si je lui refais une étreinte je vais m’effondrer de nouveau alors je ne préfère pas.

fin pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: time to swim feat riley    

Revenir en haut Aller en bas
 
time to swim feat riley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» This is the time and place feat.Maxie [Event Eclipse]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres-
Sauter vers: