AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's a fucked up world - libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 559
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: It's a fucked up world - libre   Ven 9 Mar 2018 - 16:28

10 - Septembre


Les Supérieurs étaient revenus. Alec et Mack avaient disparus et aucun de ces couillons-là ne semblait disposés à donner de leurs nouvelles. Takuma et Aileen en avaient fait de même et si elle espérait qu’ils seraient plus sociable, force était de constater que pour l’instant, aucun rapace nocturne ne leur avait amené de correspondance de leur part. Alors il n’y avait plus qu’elle, Jayden, Sovahnn et… Logan ? Un Logan à genou qui avait ensuite disparu. Plus une trace de lui non plus. Cependant, si la belle blonde avait de bons espoirs concernant ses amis, pour l’ancien directeur, les choses étaient différentes. Le but était manifestement de mettre à terre l’image qu’il représentait. La dernière fois qu’il avait disparu des jours, ça avait été pour réapparaitre dans un état désastreux et juste pour ça, elle bénissait le fait de ne pas avoir pu encore prendre des nouvelles d’Aileen. Va lui dire ça tient. Juste après l’histoire de son frère. Coup dur.

Les Supérieurs avaient de nouveau pris leurs quartiers. Certains enseignants avaient disparus, morts ou en fuite, telle était la question. La même que pour les élèves manquant à l’appel. Il lui semblait qu’en quelques secondes, leur monde avait totalement basculé de nouveau. La bataille avait été longue, oui, probablement. Pourtant elle lui semblait n’avoir duré que quelques minutes et, d’un coup, ils étaient de nouveau plongés des années en arrière. De nouveau, ils se pavanaient là, leur expliquant, un petit sourire mesquin accroché au visage, qu’ils n’avaient plus de raisons de s’en faire : ils étaient partout à présent. Ils n’avaient plus, eux, qu’à s’aplatir. Le monde avait changé. Il serait façonné à leur image, car ils contrôlaient tout à présent. Et eux ne seraient plus rien s’ils tentaient ne serais-ce qu’une seconde de s’opposer encore à eux.

Putain de monde.

Et elle qu’avait-elle fait ce jour-là ? Elle avait fini par lâcher les armes, comme tout le monde. Comme les autres. A quoi bon se faire tuer bêtement après tout ? Oui, à quoi bon.
Alors qu’une fois les choses de nouveau assagies, il y a toujours possibilité d’agir !

Campée en haut d’une tour, un monocle enchanté collé à l’œil, baguette à la main, la jeune femme se trouvait allongée sur les tuiles doucement chauffées au soleil. Elle était sortie par une fenêtre, s’était hissée sur le toit, avait choisi un bon emplacement avant de s’allonger sur le ventre. Depuis, concentrée, à l’abri des regards, elle visait chacune des ordures qui passaient devant son champ de vision.

Les débuts n’avaient pas été probants mais elle s’améliorait.

Dans le château, nombre de Supérieurs se baladaient à présent avec un canard jaune luminescent gravé quelque part sur le corps. Préférentiellement sur la fesse gauche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Ven 9 Mar 2018 - 17:15

Ils sont revenus. C'est un constat affligeant et déroutant. Je pensais qu'ils ne reviendraient jamais qu'ils étaient au fin fond du pays où qu'ils avaient abandonné l'idée d'être supérieurs, mais non ils sont bien de retour et ce n'est pas rassurant. Je me souviens de cet époque là, de ce que j'ai fait et je n'ai pas envie de redevenir ce type là. Je ne veux pas être des leurs, ma mère ne peut pas me contrôler cette fois. C'est terminé. Je suis peut-être à serpentard, mais ça ne veut pas dire forcément qu'on est tous du mauvais côté. On est rusé oui manipulateur oui mais ça peut aussi servir dans l'autre sens. J'estime que j'ai le droit d'être qui je veux de toute manière.

J'ai besoin d'air, mais je n'ai pas envie de me balader dehors, ça grouille de supérieurs qui font leur ronde, ils grouillent partout de toute manière. On ne se débarrassera pas d'eux cette fois, j'en ai bien peur alors je réfléchis et je cogite depuis qu'ils sont de retour, qu'est-ce qui pourrait les énerver, qu'est-ce qu'on pourrait faire pour les faire fuir ? C'est sans doute beaucoup trop tôt, mais à mon sens rien n'est jamais trop tôt. Autant pour une fois mettre la charrue avant les bœufs, histoire qu'on ai une petite chance, même si je ne suis sans doute pas le mieux placé pour mettre en place une quelconque résistance.

Je n'ai pas réussis à m'échapper, du moins j'ai lâché l'affaire parce que je cherchais Kevin. Je ne voulais pas partir sans lui, c'est idiot au fond, je ne lui ai même pas encore dit ce que je ressens, mais je n'ai pas envie de le faire fuir et puis ma rupture avec Dylan n'a pas été simple non plus. J'ai été un peu l'arroseur arrosé, il m'a avoué qu'il m'a trompé pendant que j'étais revenu à Poudlard et quelque part je m'en doutais un peu, mais au final ce n'est pas plus mal mais pour le moment ce n'est pas franchement le sujet qui me préoccupe. Je ne voudrais pas qu'ils me retombent dessus où qu'ils se souviennent de moi. Je ne sais pas à quoi m'attendre, comme la plupart d'entre nous, mais ils n'ont pas fait dans la dentelle pour leur retour et nous ont tous surpris, alors j'imagine que ça sera encore pire que la dernière fois.

Je marche dans les couloirs, j'ai toujours besoin de me vider l'esprit et de penser à autre chose mais je n'y arrive pas. Tout ce que j'ai pu faire avant revient. Je suis arrivé au niveau des tours sans vraiment m'en rendre compte, quand je vois quelqu'un sortir par la fenêtre et se hisser sur le toit. Je hausse un sourcil, mince alors. J'ai cru reconnaître une des blondes dont Alec m'a déjà parlé. Je n'ai pas franchement retenu son nom parce qu'il côtoie tellement de filles que ce n'est pas évidement de tout retenir. Je décide de la suivre. Curieux de savoir ce qui l'amène sur le toit. J'arrive non sans mal à ses côtés. Je ne suis pas équilibriste et j'ai la mouvance d'un cachalot en grimpant sur ce toit.

« Hey salut, tu n'es pas suicidaire au moins, parce que je ne suis pas sur que ça soit une solution. »

Je ne sais pas du tout ce qu'elle fiche là, mais autant ne pas la laisser faire n'importe quoi non plus. Je remarque seulement son monocle et hausse un sourcil et je lui lance après m'être finalement assis à ses côtés :

« Toi tu mijote quelque chose … c'est quoi ce machin ? »

Elle peut m'envoyer balader si elle veut, je ne serais pas surpris, je n'ai jamais eu bonne réputation, même si je veux que ça change. Je ne suis plus celui que j'étais avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 559
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Ven 9 Mar 2018 - 18:31

Elle s’était amusée à cet exercice plusieurs fois déjà. A vrai dire, l’idée lui était venue la veille. Elle s’était donc exercée dans la soirée sur des cibles fixes avant d’y revenir plusieurs fois cette journée-là. Un peu le matin. Un peu à présent. Plus le temps avançait, plus ses tirs devenaient précis et un petit sourire étirait ses lèvres à chaque fois qu’elle touchait ses cibles. L’image du canard s’imprimait sur les vêtements et sur la peau, mais elle envisageait déjà un moyen de le ‘tatouer’ à travers les vêtements. Peut-être irait-elle faire un tour dans la réserve tient. La question étant : le bibliothécaire psychopathe « très ami » (non) de Sovahnn était-il toujours dans le coin. Une question qui méritait réflexion car, oui, elle avait une sacrée tendance à chercher la merde, d’autant plus si ça impliquait quelques prises, coups physiques ou sortilèges mais elle savait aussi se calmer quand il le fallait. Ou faire autrement. Ou faire des conneries. A vrai dire, la sagesse n’était pas tout à fait de ses plus grandes qualités.

Absorbée par la traque d’un Supérieur dans le parc, la jeune femme s’était soudain figée, entendant des bruits bien plus proches d’elle. Bien trop proches à vrai dire. Toujours allongée sur le dos, elle glissa sa baguette sous son corps avant de se redresser, l’air de rien, vers l’origine de l’intrusion car, oui, intrus il y avait bien. Se redressant tant bien que mal en voyant arrivé un Serpentard, la jeune femme lui adressa un de ces sourires…. Vous savez, celui des gamins qui font des têtes d’anges alors qu’ils viennent de renverser un truc sur la nouvelle moquette, qu’ils ont tenté de réparer les bêtises et qu’ils ont intégralement foutu en l’air le sol ? Du vécu ? Non, du tout !

« Hey salut, tu n'es pas suicidaire au moins, parce que je ne suis pas sur que ça soit une solution. »

Tu sais que t’as toujours ton monocle ?

« Ah ! Euh non, je contemple le parc, c’est vachement beau d’ici. »

Tu contemples. Bien sûr.

Grimaçant, la jeune femme avait laissé tomber son monocle dans sa paume ouverte. Observer Yassen en partie de taille normale et de l’autre œil, à la loupe…. Ça n’était pas tout à fait naturel.

S’étirant doucement, Jordane ne s’aperçu qu’en cet instant à quel point ses muscles se trouvaient douloureux à force de rester figés ainsi.

« Toi tu mijote quelque chose … c'est quoi ce machin ? »

Ce fut avec un petit air faussement outré qu’elle décida de répliquer.

« Quoi ?! Nan, ça se voit tant que ça ?! »

Incroyable ça !

« T’es Yassen c’est ça ? Le pote d’Alec ? Dont j’ai honteusement interrompu la conversation la dernière fois pour mettre sur le tapis ses amours compliqués ? … L’alcool c’est mal. »

Oui, elle savait qui il était, pas qu’elle ne lui en tienne particulièrement rigueur d’ailleurs, mais disons qu’elle était un tantinet moins détendu qu’avec quelqu’un d’autre. Particulièrement parce qu’elle était née moldue, et pas particulièrement populaire dans le camp Supérieur. Un rapport avec son aspect légèrement bagarreuse, impertinente, violente et fichtrement impulsive ? Probablement. Cela étant dit, elle était aussi une amie proche d’Alec qui avait lui aussi son lot de conneries et elle savait faire la part des choses, d’autant que Yassen n’avait à priori actuellement plus vraiment sa place… dans aucun des camps. Le cul entre deux chaises, quelle mauvaise position.

« Ah et ça c’est un monocle enchanté me servant de jumelles. C’est mon côté voyeuse. Je matte tous ces Supérieurs tout frais qui partent faire un plongeon dans le lac ! »

Le lac est de l’autre côté Jordane.
Certes.

« ‘Parlant d’Alec et avant que je te dévoile mon plan diabolique, tu sais où il est par hasard ? On n’a pas de nouvelles depuis la prise du château. Alors on sait jamais, t’en a peut-être eu…. Ce qui serait chouette. Vexant. Mais chouette. »

Rassurant surtout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Ven 9 Mar 2018 - 20:24

Elle contemple le parc, je vais la croire bien sur … je hausse un sourcil. Elle n'a pas l'air de ne faire que de la contemplation et je connais ce petit air sur le visage, celui qui en dit plus long sur ce qu'on fait réellement. Je n'arrive pas à discerner ce qui lui passe par la tête, ni à la raison pour laquelle elle est montée ici et je ne sais même pas pourquoi j'ai fait pareil. En tout cas son répondant me fait sourire, sourire que je perds assez vite quand elle me demande si je suis le pote d'Alec. Sérieusement ? Les gens ne savent même pas qui je suis ? Je fois forcément être associé à quelqu'un pour qu'ils se rappellent de moi ?

« Si on veut. Je ne sais pas si on vraiment ami mais oui c'était moi l'autre fois. Et c'est un peu vexant que tu ne me connaisse pas autrement que parce que tu m'as vu avec lui. »

Pourtant ce n'est pas comme si j'arrivais à effacer l'imagine négative qu'on m'a donné jusque là mais je me rends compte au final que je n'ai jamais été quelqu'un d'important et ce n'est pas plus mal. Je dirais même que ça me rassure presque au final et ne chercher pas de logique ça n'a jamais vraiment été une de mes qualités. Je souris quand elle me fait remarquer que l'alcool c'est mal et je hausse les épaules :

« Parfois ça aide et puis si certaines choses sont encore meilleurs quand elles sont mal où interdites. »

Rebelle ? Oui peut-être un peu. Je n'ai jamais aimé respecter les règles. Ce n'est pas du tout moi. D'ailleurs c'est peut-être bien pour ça que j'ai eu du mal à écouter ma mère. Je me demandais pourquoi je n'arrivais pas à faire ce qu'elle demandait mais finalement ça doit venir de ça où alors peut-être que c'était juste parce que c'était ma mère. Il faut dire que je n'ai pas eu vraiment de chance la concernant. Elle n'est pas la mère de l'année. Elle serait même d'avis à ce que je suive à nouveau les supérieurs, peut-être que ça la rendrait heureuse que je le fasse, mais je n'en ai pas envie. Je ne partage pas leur idées. Je n'aime pas qu'on me prive de liberté et c'est exactement ce qu'ils font. Je hausse un sourcil quand elle me dit que ce sont des sortes de jumelles magiques. Qu'elle observe les supérieurs. Il n'y pas que ça j'en suis sur.

« Qu'est-ce que tu me dis pas ? Je ne suis pas idiot même si j'en ai l'air, le lac n'est pas de ce côté. Et ils sont vraiment laids à voir. »

Et puis elle me reparler d'Alec, mais ce type c'est le graal pour qu'elle en parle autant ? J'ai bien vu qu'il y avait un truc entre eux, qu'ils sont très proche alors je ne vois pas pourquoi elle me demande ça à moi qui ne le connaît pas si bien.

« Non je ne l'ai pas vu depuis la bataille. Il a peut-être réussis à s'enfuir. »

Si c'est le cas tant mieux pour lui, même si je suis encore un peu vexé de la façon dont il m'a regardé quand on a parlé de mon homosexualité je ne voudrais pas qu'il soit enfermé ici surtout vu ses antécédents.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 559
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Ven 9 Mar 2018 - 21:54

« Si on veut. Je ne sais pas si on vraiment ami mais oui c'était moi l'autre fois. Et c'est un peu vexant que tu ne me connaisse pas autrement que parce que tu m'as vu avec lui. »

« A vrai dire, je te connais autrement, mais ce que j’en ai entendu n’est pas forcément flatteur, donc j’évitais assez peu habilement le sujet. »

Jordane n’avait jamais été particulièrement douée pour épargner son entourage. Elle était douée pour déconner, ça, oui, pour régler des conflits violents éventuellement… pour ce qui était d’être toute douce et d’éviter de vexer son monde ou de dire des vérités un peu trop crues… là en revanche, il y avait quelques failles. Le mieux qu’elle avait pu faire, c’était la gestion de la crise Ethan… et il ne lui parlait plus depuis qu’il lui avait déclaré sa flamme et qu’elle avait tenté de lui expliquer gentiment que ça ne serait pas possible. Alors il y avait sans doute des améliorations à apporter à sa technique.

« Mais en même temps…  de un, je ne suis pas ici depuis particulièrement longtemps… et j’suis pas douée pour retenir les gens. »



« Et pour précision, Alec est l’un de mes amis les plus proches. Donc je ne m’arrête pas forcément aux choses peu flatteuses que j’entends. »

Pas pour ramener encore le sujet Alec hein, juste que… voilà. Non, elle ne faisait pas particulièrement attention aux personnes qu’elle ne connaissait pas. Il s’avère que lorsque l’on arrive dans ce château à 11 ans, il y a sûrement possibilité de connaître une grande majorité de personnes. Quand on débarque en cours de route…. Enfin t’as une idée du nombre de personnes dans Poudlard sérieux ?! Donc, oui, Jordane avait essentiellement fait le lien ainsi. Eh puis les deux zigotos lui semblaient assez similaires. Elle voulait ainsi tâter le terrain. En effet, s’il avait bien changé de camp en cours de route comme prévu, tout allait bien. En revanche, si d’ici une heure, elle se retrouvait au cachot pour tentative de canardage de fesses… la blague serait tout de suite moins drôle.

« Parfois ça aide et puis si certaines choses sont encore meilleurs quand elles sont mal où interdites. »
« A qui l’dis tu ! »

Tu pars bien !

« Qu'est-ce que tu me dis pas ? Je ne suis pas idiot même si j'en ai l'air, le lac n'est pas de ce côté. Et ils sont vraiment laids à voir. »
« Nan, c’est vrai ?! J’ai pas monté un assez bon bobard, merde alors, moi qui me croyais douée ! »

Zut de flute.

« Et… Ouais. J’ai surpris des choses un jour…  mes yeux chastes ne s’en remettent pas… »

Tes…. Tes  yeux…. Tes yeux chastes. Elle est bien bonne celle-là.

« Non je ne l'ai pas vu depuis la bataille. Il a peut-être réussis à s'enfuir. »
« Ouais… sûrement. »

Et oui, c’était la première chose qu’elle pensait à demander parce que quatre de ses amis avaient disparus et que ces crétins ne donnaient pas de nouvelles. De plus, vu les différents qu’ils avaient pu avoir avec les Supérieurs, il y avait de quoi s’inquiéter. Enfin ! Si Aileen et Alec s’étaient fait prendre, ils le sauraient sans doute. Ils l’auraient sans doute déjà utilisé contre Logan comme prévu dès le jour où ils avaient fait tomber le château.

« Ok, sérieusement : tu ‘comptes pas re-changer de bord hein ? Si j’te dis que je suis née moldue, t’envisage pas immédiatement de me dénoncer, voir de me balancer par-dessus bord ? »

De Camp Jordane, de camp.
Ouais oh c’est pareil.

Elle le dévisageait intensément. Trop intensément d’ailleurs pour qu’elle soit totalement… intégralement sérieuse. Elle souhaitait simplement voir sa réaction. Au pire ? Bah au pire elle en gèrerait les conséquences. Et elle étranglerait Alec pour ses mauvaises fréquentations. Quand elle le retrouverait. Et pour ses mauvaises actions passées. Encore. Pour le fun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Dim 11 Mar 2018 - 12:55

J'ouvre la bouche et la referme immédiatement quand elle me dit qu'elle me connaît autrement. Oui on va éviter ce sujet là. Je sais bien de quoi elle me parle et je n'ai pas forcément envie d'en reparler. Ce n'est pas une période très glorieuse. Je n'ai pas forcément envie qu'on me voit que comme ça et ça m'arrange qu'elle essaie d'éviter le sujet. Je lui réponds quand même :

« Ouai … vaut mieux éviter d'en parler. »

Je n'ai jamais été réellement d'accord avec ce que je faisais. Je le faisais seulement parce que je savais que ma mère le voulait et qu'il n'y avait rien de plus important pour moi de lui plaire et quand je me suis rendu compte que ça allait trop loin il était trop tard. J'ai bien l'intention de ne pas les laisser s'impliquer dans ma vie cette fois, de m'éloigner le plus possible d'eux pour mieux les battre ensuite. Et je suis étonné quand je comprends qu'elle ne m'en tiendra pas rigueur et qu'elle souligne le fait qu'elle est amie avec Alec depuis longtemps et qu'elle ne a entendu des choses peu flatteuses pourtant elle est toujours là et je fais le lien avec ce qu'il m'a dit l'autre soir.

« Jordane, c'est ça ? Tu l'a perturbé avec ta remarque. Il n'a pas voulu me parler plus de ça. Et donc tu es arrivée en cours de route ? Tu étais à Salem ? »

Je me pose la question parce que ça ne peut être qu'une des raisons pour lesquelles elle n'était pas souvent là qu'elle soit arrivée au moment ou l'école de magie était tombé. Je souris qu'elle me dit qu'elle a monté un bobard merdique. J'avais remarqué bien que j'imagine que c'était fait exprès. Je hausse un sourcil, ses yeux chastes, elle a vu des choses, je me demande bien quoi mais je ne suis pas certain d'avoir envie de connaître réellement la réponse et je me tais donc. Et on reparle d'Alec, elle s'inquiète pour lui je le vois bien et je ne peux pas faire grand chose pour la rassurer parce que je ne l'ai pas vu depuis ce jour-là. S'il s'est enfui il a eu bien raison, je n'ai pas voulu fuir pour ma part. Je n'ai pas l'intention de les laisser gagner, même si j'ai pu être sur la mauvaise pente.

Je suis curieux de savoir ce qu'elle mijote et visiblement elle doute de ma loyauté, normal étant donné mes antécédents et ça me fait sourire qu'elle emploi le mot changer de bord. Heureusement que je sais de quoi on parle hors contexte ça pourrait être très différent. Je lève les yeux au ciel. C'est bien trop prévisible ce genre de réactions, mais normal.

« Je veux autant leur peau que toi. Ce n'est pas parce que j'avais envie que j'étais des leurs, je n'avais pas vraiment le choix et je m'en fou que tu sois née-moldue. »

Je me sens toujours obligé de me justifier et ça m'agace, mais je comprends qu'elle puisse douter. J'aurais sans doute fait pareil. Je n'aime simplement pas qu'on me rappelle ce que j'ai pu faire. Je me torture déjà assez avec tout seul, je n'ai pas besoin qu'on me fasse la morale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 559
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Dim 11 Mar 2018 - 14:21

« Ouai … vaut mieux éviter d'en parler. »

La jeune femme s’en doutait, même si elle savait aussi qu’elle allait finir par lui en demander un minimum. Juste pour le regarder droit dans les yeux et estimer la probabilité de risques qu’elle finisse au pilori avant la fin de la journée. Et pourtant, oui, elle était amie avec Alec. Oui, elle l’avait vu faire du mal à Emily, oui, elle savait quel con il pouvait être parfois et oui, elle savait qu’il n’avait pas que ça à se reprocher. Mais elle savait aussi faire la part des choses et connaissait le visage du remord. Elle savait aussi que tout le monde n’est pas et ne fait pas toujours ce qu’il veut.

«  Jordane, c'est ça ?  Tu l'a perturbé avec ta remarque. Il n'a pas voulu me parler plus de ça. Et donc tu es arrivée en cours de route ? Tu étais à Salem ? »
Grand sourire.
« Héhé ! Très bien si je l’ai perturbé. Il y a peut-être moyen qu’il percute qu’il est profondément idiot un jour. Un jour… »
Lointain.
« Et non, pas de Salem. Beauxbâtons. J’étais en France, eh puis j’ai baraudé un peu avant d’arriver ici à la mauvaise période. J’aime bien faire des choix débiles apparemment. »

Comme ne pas rester dans un pays calme où les Supérieurs ne sont pas. Ou n’était pas dans tous les cas, car elle craignait que les choses aient bien changé depuis.

Et, d’ailleurs, en parlant de choix débiles, sa question dérangeante avait fini par tomber, mettant le jeune homme mal à l’aise. Malheureusement, elle se devait de le faire, même si la belle blonde savait que ça ne serait pas forcément particulièrement agréable.

« Je veux autant leur peau que toi. Ce n'est pas parce que j'avais envie que j'étais des leurs, je n'avais pas vraiment le choix et je m'en fou que tu sois née-moldue. »

Jordane était restée là, un instant, à le dévisager, le jaugeant, avant de lui adresser un grand sourire.

« Ok, ça va pour moi ! Alors tu vois quand je parlais de choix débiles ? »

Bah j’en fais un consciemment.

« Disons que je m’entraîne. Le monocle me permet de les voir de loin, et j’essaye de les viser et de taper dans le mile ! Pour l’instant, ils ne sentent rien et ne s’en rendront compte que lorsqu’ils se déshabilleront ou qu’un crétin leur fera une remarque déplacée. A savoir qu’ils possèdent un superbe canard sur les vêtements – le plus souvent sur la fesse gauche – ou la peau. »

Et elle était fière de ses conneries.

« Ah oui mais à tous les coups, t’as pas la référence. Dans le monde moldu, il existe des jouets intimes bien connus en forme de canard. »

=D

« J’ai trouvé le clin d’œil rigolo. »

Oui, j’utilise le mot rigolo sans ciller.

« Voilà mon délire con du jour. Ecoutes j’ai la moitié de mes potes qui ont disparu je ne sais où alors je m’occupe comme je peux hein. Ça servira un jour. »

Ça, c’était certain. Il y avait simplement un cap à passer. Elle le savait, ils étaient passés dans la cour des grands et ce, même si elle s’amusait encore avec des conneries plus ou moins puériles, celles-ci cachaient une réalité bien plus meurtrière. Mais en attendant, les canards c’est fun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Jeu 15 Mar 2018 - 21:32

Je hausse un sourcil, à les filles. Je ne comprendrai jamais ces spécimens. Je crois que de toute manière les hommes et les femmes ont des façons de voir les choses très différentes et cette situation avec Alec le prouve. Elle a l'air ravie de l'avoir perturbé, je ne suis pas sur qu'il dirait ça bien au contraire et je préfère au fond ne pas essayer de comprendre ce qui se passe avec eux. Ça à l'air très compliqué. De toute manière c'est l'amour qui est compliqué. Je lui dis :

« Un jour très lointain … On a un peu de mal avec le concept de facilité. Je pense que c'est pareil pour tout le monde, surtout quand il s'agit de sentiments. Ce n'est jamais évident. »

Les uns vois les choses différemment des autres et forcément on ne peut pas s'entendre sur le même sujet de la même façon et ça rend l'amour si complexe alors qu'en effet ça pourrait être simple, mais passons. Beauxbâtons, donc, française sûrement. J'ai un petit sourire quand elle me dit qu'elle a tendance à prendre les mauvaises décisions ah ça je connais. Je suis du même genre qu'elle et je lui réponds :

« Il semblerait alors qu'on soit deux. »

Évidement on sait tous quelle mauvaise décision j'ai prise, ce n'était pas franchement judicieux de vouloir plaire à ma mère et d'être du côté des supérieurs. Je le regrette, même si j'ai changé et que j'ai retourné ma veste. Je sais que j'ai fais des trucs moches et je m'en veux. Je ne pourrais pas oublier que j'ai assisté à des tas de choses horribles et que je n'ai rien fait pour l'arrêter. Ça a été la pire décision de ma vie et elle comprends bien que je sus dans son cas.

« Oui je vois tout à fait de quoi tu parles. Je ne suis pas très fier de cette période de ma vie. Je voulais juste faire plaisir à quelqu'un. Je savais qu'en faisant ce choix ça serait gagné mais ce n'était pas la meilleure idée de ma vie. Je me fichais pas mal de leur idéaux depuis le départ. Je suis resté pour de mauvaises raisons alors oui je vois de quoi tu parles. »

Elle fini par me dire ce qu'elle fait et un sourire s'affiche sur mon visage et même un rire. Je trouve ça plutôt amusant. Je l'aime bien cette Jordane. Elle a de l'humour.

« Je te juge pas t'inquiète. Je trouve ça plutôt amusant, c'est eux qui vont moins rire mais tant pis, on s'en fou. Ils l'ont bien cherché et si je peux t'aider à leur pourrir un peu l'existence, je ne dis pas non. »

Je n'ai pas peur de me retrouver face à eux, je n'ai plus peur du moins. C'est bien pour ça que je suis resté ici. J'ai envie de leur botter les fesses. Ils ont fait tellement de mal autour d'eux. Je peux bien leur rendre la pareil qu'importe les conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 559
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Lun 19 Mar 2018 - 21:23

« Un jour très lointain … On a un peu de mal avec le concept de facilité. Je pense que c'est pareil pour tout le monde, surtout quand il s'agit de sentiments. Ce n'est jamais évident. »
« Ah ouais nan mais pas de soucis je le comprends. Ça m’empêche pas de lui botter le cul pour être con. »

Personne ne lui bottait à elle lorsqu’elle l’était, alors elle pouvait se le permettre. Enfin, à vrai dire ça n’était pas tout à fait vrai. Il y en avait un qui l’avait fait : Logan. Leur directeur destitué et actuellement disparu de la circulation. Lorsqu’elle était arrivée à Londres il y avait quelques années, elle avait passé un temps en collocation avec un sale con du nom de Logan Rivers. Il avait d’ailleurs, lui, été largement capable de lui en faire voir des vertes et des pas mûres, tout en aillant – au fond – parfaitement raison d’agir ainsi. C’était probablement ce qui l’avait amené dans son lit : l’image du père ? Son Oedipe non résolu ? Quelque chose dans ce goût-là très probablement, oui. Car, pour le coup, question sentiments, elle était aussi du genre constipée émotionnelle, alors elle savait parfaitement ce qu’il voulait dire. Non, elle ne choisissait pas le simple. Elle rejetait tout ça en bloc et, bien souvent, fuyait tout ce qui ressemblait à de l’attachement. Sa présence forcée dans un lieu fermé tel que l’école lui avait déjà réappris l’amitié. C’était déjà beaucoup non ?

« Il semblerait alors qu'on soit deux. »

Pour la recherche de complications émotionnelles et de décisions débiles semblait-il.

« Camarade de conneries ! Je valide ! »

Et, oui, elle savait de quoi il parlait. Elle l’acceptait. Alec avait fait les mêmes et elle en était toujours aussi proche. Et, oui, elle avait posé la question.

« Oui je vois tout à fait de quoi tu parles. Je ne suis pas très fier de cette période de ma vie. Je voulais juste faire plaisir à quelqu'un. Je savais qu'en faisant ce choix ça serait gagné mais ce n'était pas la meilleure idée de ma vie. Je me fichais pas mal de leur idéaux depuis le départ. Je suis resté pour de mauvaises raisons alors oui je vois de quoi tu parles. »
« Te justifie pas, c’est ok pour moi. Je devais juste te poser la question. ‘Parait que je suis assez suicidaire comme ça, alors j’me soigne. Maintenant je fais semblant de vérifier avant de prendre une décision con. »

Comme montrer à un ex Supérieur comment on canarde les actuels Supérieurs.
Et à priori, ça le faisait rire. Un peu moins qu’elle, mais tout de même.

« Je te juge pas t'inquiète. Je trouve ça plutôt amusant, c'est eux qui vont moins rire mais tant pis, on s'en fou. Ils l'ont bien cherché et si je peux t'aider à leur pourrir un peu l'existence, je ne dis pas non. »
« A vrai dire, non, j’m’en fous pas. Je vais leur arracher leurs rires. Et ça se fera pas dans la joie et la bonne humeur. Mais en attendant, je me contente des canards. »

Oui, parce que ça ne se devinait peut-être pas comme ça, mais du point de vue défense, la jeune femme se défendait plutôt bien. Sa mère était morte il y avait bien des années et, depuis, elle s’était entraînée à se protéger, sur tous les aspects qu’elle avait pu trouver importants. Et ça faisait déjà un moment qu’elle savait que la meilleure des défenses, ça a toujours été l’attaque. Mais pas l’attaque débile, et foncer dans le tas alors qu’il n’y avait pas de chances de s’en sortir, ça n’était pas son but non plus.

Après tout, ça faisait des années qu’elle avait de la rage à revendre. Des années qu’elle aurait aimé faire payer un meurtrier. A présent, ces cons-là lui avaient offert de superbes cibles. Tracées en rouge vif.

« Et sinon, oui, tu peux t’allonger et apprendre à viser. Comme ça ils se feront canardé de deux côtés différents. Tient, j’ai un autre monocle si besoin. »

Ainsi, ils s’étaient vite retrouvés en position, des sorts fusant furtivement dans le parc pour atteindre – ou pas – leurs cibles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Dim 25 Mar 2018 - 16:25

Je souris quand elle me dit qu'elle peut lui botter cul, je n'en doute pas une seconde. Je ne me voyais pas le faire cela dit, j'ai plus eu envie de lui casser la figure, mais chut. Je serais content qu'il se soit barré et qu'il soit en vie vu les antécédents qu'il a, non seulement avec le directeur mais aussi avec les supérieurs. Je ne sais pas tellement ce qu'il a vécu quand ils étaient là, il ne m'a pas vraiment raconté, mais on a tous eu plus où moins des échos des choses qui arrivaient et je me doute que ça n'a pas du être simple. C'est un peu pareil pour beaucoup d'entre nous au final. Il ne sait pas non plus ce que j'ai vécu comme ça on est quitte.

J'acquiesce on a des points commun, un peu comme avec Alec, même si au final je ne suis pas sur de réellement le connaître et je doute de plus en plus, en tout cas je suis assez frustré qu'on se connaisse si mal, mais je n'ai jamais été proche des gens, c'est peut-être bien pour ça que je suis souvent seul et que je n'ai pas une masse d'amis, mais ça me convient comme ça. Je crois, enfin d'une certaine manière puisque je ne fais pas beaucoup d'efforts pour arranger mon cas.

Évidement elle me demande si elle peut me faire confiance, vu mon passif, je comprends qu'elle le fasse même si ça me vexe. Elle ne me connaît pas pourtant et elle a raison de me demander, même si je pourrais faire semblant et mentir dans tout ce que je lui raconte, mais je ne fais plus ça. Le mensonge ce n'est pas forcément une des plus belle chose, même si en réalité ça peu aider parfois et  ça me fait de nouveau sourire quand elle me dit qu'elle est suicidaire et qu'elle vérifie avant de prendre une mauvaise décision. Je ne comprendrais jamais le sexe opposée, c'est définitif.

Elle m'a expliquée ce qu'elle faisait et j'ai trouvé ça plutôt drôle, même si eux ne seront pas de cette avis et je vois bien leur tête de con quand ils verront qu'ils ont un canard sur les fesses. Ce n'est pas grand chose mais c'est comme ça qu'on commence les hostilités. Petit à petit pour qu'à la fin la révolte soit plus grande et je ne suis pas contre l'idée de participer, d'ailleurs elle me temps un autre monocle. Je le prends, décidé à participer, après tout eux aussi nous ont marqué, on peut bien faire pareil. Je n'ai jamais fait ça avant alors forcément je demande la base, histoire de savoir ce que je dois faire et elle me montre. On lance alors tous les deux les sorts et je marque mon premier supérieur. Un large sourire s'affiche sur mon visage je crois que j'ai bien visé j'ajoute :

« Tu as eu cette idée là comment ? »

Je suis assez curieux de connaître la réponse. C'est un peu tordu faut l'avouer, alors je commence à croire qu'elle cache bien son jeu, mais ça me plaît.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 559
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   Dim 6 Mai 2018 - 23:49

Ça n’était probablement pas la chose la plus saine à faire. Sans parler de la sécurité. S’entraîner à tirer sur des gens, perchée en haut d’un toit, en confiant les secrets de cette situation à un type qui pourrait très bien la trahir en cet instant même. Il pouvait parfaitement aller directement voir les Supérieurs après l’avoir quittée. Peut-être avait-elle totalement perdu son instinct de protection. Peut-être qu’ici, isolée, loin de la majorité de ses proches, avait-elle fini par sombrer dans un état dangereux pour sa santé. Peut-être cherchait-elle finalement la merde, un peu comme Sovahnn pouvait le faire, le sourire aux lèvres quand elle fonçait dans la gueule du loup sans aucune arme.

Oui, peut-être y avait-il là un acte de désespoir.

Elle préférait y voir de la rage contenue, trop peut-être. Une rage qu’elle avait déjà fait sortir plusieurs fois. La première, Takuma l’avait arrêté, conscient que quelque chose s’était brisé en elle alors que le père de Dakota menaçait de les tuer – ou de les dénoncer, ce qui revenait sensiblement au même – tous. Les fois suivantes, il avait s’agit de batailles. Après tout, il n’y avait rien de grave à y perdre pied tant qu’elle faisait des dégâts dans leurs rangs.
Et puis, se concentrer sur la possibilité d’éliminer ses ennemis lui permettait également de ne pas penser à ce qui pouvait advenir de ses porches. Ses amis, disparus, bien sûr. Mais aussi sa famille. Elles avaient déjà perdu leur mère, alors qu’adviendrait-il de sa petite sœur si elle-même disparaissait à présent ? Et son père. Oui, leur passé avait été compliqué mais il avait étrangement su se forger une nouvelle place, un peu bancale, dans son univers. Or, si cette guerre s’étendait à l’international, comme elle le craignait, actuellement, elle savait qu’ils ne seraient pas en sécurité, comme aucun moldus. Comme aucun d’entre eux à vrai dire.

Alors peut-être qu’à force de se mettre en danger, elle, elle oubliait ce qu’il pourrait advenir des autres.
Hypothèse probable.

Après tout, c’était la colère qui la faisait avancer depuis des années. Mais la colère est mauvaise conseillère.

« Tu as eu cette idée là comment ? »

Et elle propose à un type qui était de leur côtés il y a peu de tirer sur ses ex collègues. Mauvaise conseillère je vous dis.

« Bien joué ! Tu chope le coup ! »

Elle observait avec un petit sourire le superbe canard qui était apparu sur la veste du Supérieur.

« J’en sais rien, il existe bien des snipers dans le monde moldu alors…. Après tout…. D’ailleurs ces cons-là ne sont pas fans du monde dont je suis issue… alors nos techniques pourraient les surprendre. »

Oui, elle les distinguait d’elle. Tout comme elle s’affichait distinctement comme appartenant au monde moldu. C’était volontaire. Elle faisait parti des deux mondes, tout simplement. Et les réactions du garçon l’intéressaient.

« Comment tu fais ? Maintenant qu’ils sont revenus ? Ils te laissent tranquille ou ils te sont déjà tombés dessus ? »

Après tout, il n’y avait pas les mêmes. Beaucoup des anciens étaient morts, probablement. Ce qui rendait plus inquiétant encore la facilité avec laquelle leurs rangs s’étaient développés.
Oui, définitivement, la colère est mauvaise conseillère. En voilà une partie de son œuvre.

« Désolée, c’est vrai : ne pas en parler. Alors parle-moi un peu de toi. Parce que j’vais pas tenir longtemps à parler canards en plastiques et snipers de haut niveau. »



« D’autant que les trucs à pile ne marchent pas ici. »

Jordane ? Tu sors.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: It's a fucked up world - libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a fucked up world - libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A whole new world. [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» CNN: Food prices rising across the world
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours.-
Sauter vers: