AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sinner's prayer ▬ Ora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 735
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Sinner's prayer ▬ Ora   Sam 10 Fév 2018 - 21:42

Samedi 8 aout 2015 – Dans la soirée / Heure Australienne
Sinner's prayer



Ora & Chiara

I love that lavender blonde.
The way she moves, the way she walks …


J'ai toujours entendu parler de ce clichés Australien comme quoi ils vivent tous pieds nus ou en tong à longueur d'année, short à fleurs et cheveux blonds … J'ai devant les yeux une illustration parfaite de ce fameux clichés et autant le dire, je ne regrette pas d'avoir traversé la moitié du globe pour mettre les pieds dans le sable en observant cette sirène au long cheveux blond se déhancher sur une musique qui épouse parfaitement ses formes. Ou alors peut-être que c'est l'inverse.

« C'est qui cette sirène ? »

A qui je m'adresse ? A la star de la soirée et sa gueule d'ange qui passent par là, que j'attrape par le bras alors qu'il ne m'avait pas vu je crois. Il ne comprend pas tout de suite, je laisse le temps à son sang de faire tout le tour jusqu'à son cerveau et ça prend du temps avec toute cette hauteur. Dans tout ça, je ne lâche pas cette sublime créature du regard, naturellement.

« Jeenah. »
« Hum. »
« Tu veux que je te la présente ? »
« Oh non t'en fais pas mon chat, j'irai me présenter toute seule. »

Un sourire carnassier étire mes lèvres et je devine mon regard brillant. La seconde d'après Enzo a toute mon attention et je lui adresse un large sourire.

« Joyeux anniversaire ! »

Dit-elle en lui collant dans les bras un pack de 6 bières contenues dans de magnifiques bouteilles individuelles. Hey, j'allais quand même pas venir les mains vides ! On ne m'a pas élevée comme ça.

« Pour te remercier d'avoir accepté que je m'incruste et fêter l'âge que tu ne fais pas du tout. C'est la meilleure bière du Pays de Galles. Garde les pour toi et déguste les bien sinon c'est sacrilège. »

Il rit, amusé, à la fois petit garçon et homme ce qui le rend vraiment très craquant. Du genre fils de bonne famille très sage, un peu timide … mais foutu comme un Dieu Grec. Voyez le genre. Les mères rêvent toutes d'un gendre comme ça. Et lui au moins il sourit, contrairement à son ainé que j'ai croisé en arrivant et qui m'a regardé avec son magnifique air méprisant. Mon pauvre ami, ta vie a l'air si triste … envoie toi en l'air ça ira mieux.

« Merci Chiara, c'est super gentil. Et promis je ferais honneur à ces bières, tu peux compter sur moi. »

Il a l'air content, sans trop savoir sur quel pied danser avec moi je crois et ça m'amuse clairement. Ce qui m'amuse encore plus bien qu'il n'y ait pas plus spontané comme toujours chez moi, c'est de lui attraper le col et si la plus part des gens auraient déposés une bise sur sa joue moi je l'embrasse directement sur la bouche. En toute simplicité. Pas une trace de honte ni de gêne quand je croise le regard de son cher et tendre qui vient de se matérialiser à côté de nous comme par ma Magie. T'as senti le coup venir petit coquin … T'as bien fait de te pointer. Le menton de William entre mes doigts, je l'embrasse à son tour sans lui laisser le temps de dire ouf. Le plus naturellement du monde.

« Voilà, comme ça pas de jaloux. »

Je ne cherche pas à mettre le bazar, ça m'amuse simplement de provoquer un peu mon monde, de jouer tout simplement, alors bien sûr j'en rajoute une couche tout en m'éloignant d'eux, clin d'œil exagéré et regard aguicheur au programme.

« D'ici quelques verres je reviendrais sûrement vous p'loter vos p'tit culs mignons les garçons ! »

Un baiser soufflé plus tard je me retourne et disparaît dans la foule.

J'ai largué Coco comme je le fais souvent en ce moment. Avec mon nouveau boulot à Londres je n'ai plus vraiment le temps pour ses jérémiades et de toute façon, il n'aurait jamais mis les pieds ici ce soir. Il a peur de ce grand gaillard de Ryans pourtant doux comme un agneau. Je sais pas, y a un truc qui flotte entre eux, plus du côté de Coco j'ai l'impression, et ça ne passe pas. Soit, c'est pas grave, on n'est pas obligé d'aimer ou non les mêmes personnes. En tout cas en ce qui me concerne je suis très heureuse d'être là et compte bien en profiter. A commencer par retrouver Julian – qui m'a gentiment fait inviter – que j'arrache à son gothique de copain. Oui, j'exagère, mais j'adore la titiller avec ça.

« Comment elle va ma pétasse préférée ? »

Et c'est parti pour le show !

#

On chante, on danse, on rit, on boit … Et on boit encore. Je parle à des personnes à qui je n'ai jamais adressé la parole, qu'ils soient d'ici ou d'ailleurs, je constate qu'on est tous dans le même état d'esprit et que cette soirée est vraiment un truc qui transcende tout le monde. Le cadre y est peut-être pour quelque chose j'en sais trop rien mais il faut dire que depuis le tremblement de terre où comme d'autres j'ai failli y laisser la peau, j'ai d'autant plus envie de profiter de la vie.
Je n'ai pas oublié la magnifique blonde du début de soirée mais quand j'arrive au bar pour recharger les batteries aka mon verre qui se vide à vitesse grand V et intervalles régulières, c'est une magnifique brune qui attire mon attention. Une brune au visage familier – et pas que le visage, soit dit en passant – que je n'ai pas eu l'occasion de croiser depuis un moment. Ora Weaver. Pas ma meilleure amie mais une nana avec qui le courant passe bien parce que sans avoir un caractère similaire, aucune de nous deux n'est prise de tête. Une nana avec qui j'ai eu l'occasion de partagé d'agréables moments, aussi, et d'ailleurs elle est encore plus sexy que dans mes souvenirs.
Large sourire sur les lèvres, je la reluque de haut en bas et de bas en haut de manière exagérée et très lente, une épaule appuyée contre le mur, un sourcil arqué quand mon regard se braque finalement dans le sien.

« Est ce qu'il y a des tatouages que je ne connais pas encore sous ce tissus ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 95
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : Moi



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   Lun 26 Fév 2018 - 22:39

Sinner's prayer
EXORDIUM.
Je passe régulièrement d’un style à l’autre, d’un sexe à l’autre et j’en abuse parfois, c’est vrai. Pas ma faute si j’suis plus androgyne que sexe déterminé et visible. Mais cette fois, j’ai envie de mettre un peu en avant quelques atouts, pour le simple plaisir du jeu. C’est ce que je suis, on ne me refera pas et un coup de mascara et rouge à lèvres pétant plus tard, je suis déjà prête pour la soirée d’anniversaire avec ses 7 mois de retard. D’ailleurs, j’y suis même déjà. Débardeur noir sur le corps qui laisse entrevoir quelques tatouages et un short sur le cul, je déambule de personne en personne, retrouvant d’abord Baby Boy que je serre dans mes bras pour lui souhaiter un joyeux anniversaire.

- J’ai hésité entre une photo de moi nu ou ça. Je lui tends un paquet, toute sourire. Tu te doute bien que j’ai opté pour la seconde option, j’voulais pas que Will complexe.

Je ne raconte que des conneries, bien évidemment, pour pas changer. Et ce cadeau ça n’est pas grand-chose. Juste un vieil ouvrage que j’ai retrouvé chez moi et qui pourrait lui apprendre deux trois trucs sur les milieux marins mais pas que. Il y a aussi le monde terrestre, parce qu’il est toujours bon d’en apprendre plus sur ce terrain aussi pour évaluer les différences ou ce qui peut, au contraire, les compléter.
Bref, j’vais pas m’étaler sur ce sujet au risque d’y passer des heures. Et j’suis pas venu là pour ça mais pour faire la fête. Je lui colle un dernier bisou sur la joue avant de rejoindre les copains
Et on s’en enfile des verres, de ceux que l’on ne compte vraiment plus, nous offrons même un superbe spectacle à la population avec notre déhancher de l’enfer, coller serrer avec aucune gêne et encore moins d’arrière-pensée.

C’est le genre de soirée où vous ne penser à rien d’autre qu’à l’ambiance, la musique, l’alcool, les potes. Ca faisait un bail que je n’avais pas été à ce genre d’évènement et surtout, je me fais un plaisir de revoir plusieurs têtes de Poudlard que je n’avais pas revu depuis ma sortie. Je prends des nouvelles de certains d’entre eux, faisant même connaissance avec les potes d’Enzo, des potes de planches, de surf et certains sont assez … drôle. Vraiment. Même si j’pige pas toujours à leur blague sur les vagues. Un truc de surfer je suppose.
Je vois Kezabel au loin, accompagné de son inséparable « boulette » et c’est d’ailleurs derrière Riley que je me glisse.

- Je te paie un verre sublime écossaise ?

Quelques mots murmurer à son oreille et j’éclate de rire devant sa réaction parce que si la jeune femme ne fait que s’embellir visiblement, il y a quelque chose qui n’a pas changé chez elle : les réactions que je peux lui provoquer. Deux petites pommettes qui rosissent – à moins que ça ne soit l’alcool -, un sourire gêné et je crois que je ne perdrais jamais plaisir à la perturber comme je suis entrain de le faire.

- Rah, rien que pour cette tête, les vestiaires de quidditch me manquent.

Hop, petite piqûre de rappel parce que ça me fait gentiment marrer. Mais Kezabel ne tarde pas à me rappeler à l’ordre même si je peux voir qu’elle a clairement du mal à retenir son sourire.

- Ora…
- Ca vaaa ! Allez, j’arrête de t’emmerder. Quoi de neuf sur la plage ?

Je passe un petit moment à discuter avec elles, rejointe par Charleen. Je ne pensais pas que ça me ferait autant plaisir de tous les revoir et j’prends conscience que Poudlard me manque plus que je ne l’aurai imaginé. Je ne dis pas que je regrette ce que je vis avec le mannequinat par exemple mais disons que c’était une partie de ma vie que je n’ai pas vraiment eu l’occasion de finaliser.
Les verres s’empilent et l’alcool se cumule, autant être honnête, je suis déjà bien pompette. Mais on sait tous ici que j’ai l’alcool terriblement joyeux. Et pas que.
D’ailleurs, je suis au bar pour recharger les verres, le miens en tout cas.

Mon attention est attirée par une présence à mes côtés, là, contre le mur.
Chiara Brooks.
Je ne peux m’empêcher de sourire, encore moins lorsque je la regarde me reluquer comme elle le fait, exagérément lente dans ses gestes. Si j’avais oublié à quel point cette nana était séduisante ? Non. Mais c’est toujours bon d’avoir une petite piqûre de rappel. Des souvenirs, j’en ai quelques-uns avec elle. Et que des bons. De très bons même…
Je ne m’attendais pas à la voir ici mais je ne vais certainement pas m’en plaindre.

- Est ce qu'il y a des tatouages que je ne connais pas encore sous ce tissus ?

Je lâche un rire amusé. Elle me rappelle pourquoi j’ai tant aimé partager quelques-nuits avec elle.
Ou même après-midi.

- Peut-être. Pourquoi, ça te tente d’aller vérifier ?

Tac au tac, comme il en a toujours été entre nous. Séductrice, aussi. Au-delà de ça, nous n’avions pas non plus lier une grande amitié forte mais nous avons toujours été heureuse, ravis, de se retrouver pour discuter même s’il a été surtout question de sexe entre nous.

- Contente de te revoir ici Chiara.

A mon tour appuyé contre le mur, je lui tends un des verres que je viens de remplir, large sourire aux lèvres.

- Parait que c’est conso illimitée ce soir.

Et ça se sent déjà dans nos veines, dans nos façons de voir. Il suffit de voir comment ça se passe un peu plus loin, autour du feu, de voir que même les plus timides commencent sérieusement à se débrider. Et ça fait plaisir à voir que nous sommes tous dans l’optique d’un relâchement total, sans pensée à autre chose qu’à nous éclater sans limite, sans se soucier de quoi que ce soit.
Je me concentre donc sur Chiara que je regarde à mon tour de la tête aux pieds, de la même façon qu’elle a prit plaisir à le faire un peu plus tôt.

- Toujours aussi sexy. Sans filtre, encore une fois. Nouvelle gorgée. Alors, qu’est-ce que tu deviens depuis la dernière fois ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 735
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   Mar 6 Mar 2018 - 13:04

« Peut-être. Pourquoi, ça te tente d’aller vérifier ? »
« Toujours, tu sais bien. »

Le jeu de la séduction se met en place ? Il fait toujours plus ou moins parti du décor en ce qui me concerne, c’est comme un prolongement de moi-même, mais ici il n’y a pas que ça.

« Contente de te revoir ici Chiara. »
« C’est partagé. »

Sincèrement. Je ne dis pas que j’ai spécialement pensé à elle ces dernières semaines, ces derniers mois même, ça n’est pas comme si Coco ou Julian avait subitement disparu de mon décor, mais ça me fait réellement plaisir de la voir. D’autant plus quand elle me tend un verre rempli de je ne sais trop quoi mais qui, j’en suis sûre, va agrémenter un peu ma soirée. Et mon taux d’alcoolémie, oui, surtout.

« Parait que c’est conso illimitée ce soir. »
« Merci ! »

On trinque, on boit, bercé par la légèreté ambiante de cette soirée. Et ce cadre … On en parle du cadre ou … ?

« Je t’avoue qu’on n’est pas loin du squattage illimité aussi. Non mais c’est quoi ce coin de rêve ?! »

Sérieusement petit kangourou fougueux – c’est son nom indien, cherchez pas – comment tu as fait pour supporter Poudlard en sachant que ce paradis t’attendais à l’autre bout de la planète ?

« Toujours aussi sexy. »

Je réponds à son sourire, parfaitement consciente du fait qu’elle m’a maté de la tête aux pieds même si j’avais le regard porté ailleurs. J’ai vu cette femme complètement nue un paquet de fois et réciproquement, il n’y a pas l’ombre d’une gêne ou de pudeur entre nous deux c’est plutôt clair.

« Merci beaucoup. Je te retourne le compliment. »
« Alors, qu’est-ce que tu deviens depuis la dernière fois ? »
« Et bien études terminées, cursus validé par je ne sais quel miracle et maintenant à moi la liberté. Je bosse dans un bar de Soho, j’adore ça. L’ambiance est vraiment géniale, les patrons sont top et j’adore la vie la nuit, les noctambules, tout ce qui va avec. Faudra que tu passes ! »

Je parle de tout ça avec enthousiasme, c’est évident, parce que j’ai réellement l’impression d’avoir trouvé … Ma place, j’en sais rien, mais un environnement dans lequel je m’éclate, dans lequel je me sens super à l’aise. Je n’avais aucune expérience, j’apprends sur le tas et même si c’est récent, je crois que je me débrouille plutôt bien. Et il faut l’avouer, je ne rentre que très rarement seule … Ou plutôt je ne rentre pas, en l’occurrence.

« Pour le moment je vis toujours chez les parents au Pays de Galles, le cordon est difficile à couper pour nos origines italiennes … »

Plus compliqué pour moi, pour les parents ou pour les frangins ? Pour nous tous. Ils ont l’habitude de vivre sans moi étant donné que je passais la moitié de mes années sans eux mais cette fois c’est différent. Ça l’est aussi pour moi puisque passer de Poudlard où se trouve des centaines de personnes à la solitude d’une vie de jeune adulte actif qui rentre chez lui tous les soirs ou tous les matins … Bon, y a un pas à franchir.

« Mais j’envisage de me trouver un petit chez moi à Londres prochainement. Ma garçonnière ! »

Où garçons et filles seront la bienvenue sans distinction, évidemment.

« Et toi ? Raconte-moi tout ! Parce que crois pas que ton joli minois placardé sur tous les abris bus de la ville m’a échappé. »

J’ai à peine bugué quand je l’ai vu la première fois, contrairement à mon voisin de trottoir qui s’est pris un lampadaire en pleine face parce qu’il n’a pas réussi à détacher son regard de celui – envoutant – de cette belle créature. Enfin j’en sais rien, pour moi ça n’avait rien de choquant, j’ai l’impression que c’était en réalité presque normal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 95
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : Moi



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   Jeu 15 Mar 2018 - 10:57

Sinner's prayer
EXORDIUM.
Ouais, un véritable coin de paradis dont je ne me lasserais pas si j’y vivais. J’en avais déjà entendu plusieurs fois parler mais la première fois que j’suis venu ici, ça a été une véritable claque. Aussi bien pour le petit coin paradisiaque que pour mes recherches que j’aime effectuer dans la nature, faune et flore confondu.
Mais pour le moment, c’est sur une tout autre créature que je me focalise et non des moindres, qui me retourne le sexy que j’viens de lui lancer comme une évidence et une normalité.

- Et bien études terminées, cursus validé par je ne sais quel miracle et maintenant à moi la liberté. Je bosse dans un bar de Soho, j’adore ça. L’ambiance est vraiment géniale, les patrons sont top et j’adore la vie la nuit, les noctambules, tout ce qui va avec. Faudra que tu passes !

Bar, Soho, vivre la nuit… Je crois que ça ne pouvait pas plus correspondre à Chiara que ça. J’affiche un large sourire, déjà bien imbibée d’alcool mais réussi malgré tout à être attentive à ce qu’elle me raconte puisque sincèrement intéressée. Soho, j’adore ce quartier pour sa liberté, ses couleurs et surtout sa diversité. Là-bas, pas besoin de faire dans les règles, dans les normes, soit qui tu veux tout le monde s’en bats les steacks.

- Ca dépend, j’ai le droit à un ou deux verres gratuits ? Large sourire. J’y passerais ! Il me faudra ton planning que j’te vois en action.

J’ai aucun mal à l’imaginer avec ses sourires et ses rires, servirent les clients avec une éternelle bonne humeur indéfectible. Du Chiara tout crachée. C’est pas le genre de nana que l’on s’imagine avec un métier précis, une fonction particulière. J’dirais même que c’est une sorte de caméléon qui peut se glisser à peu près partout.

- Pour le moment je vis toujours chez les parents au Pays de Galles, le cordon est difficile à couper pour nos origines italiennes … Mais j’envisage de me trouver un petit chez moi à Londres prochainement. Ma garçonnière !

Je ris, l’imaginant là encore sans mal avoir son indépendance dans un petit studio à Londres ou dans un appartement selon ses moyens, j’ai d’ailleurs même plus de difficultés à l’imaginer avoir du mal à couper le cordon comme elle dit. J’ai toujours vu et imaginer Chiara comme quelqu’un de très indépendante alors de savoir que le passage à la liberté pleine est total semble difficile me parait presque surréaliste venant d’elle. Mais j’peux pas me permettre de juger, je ne la connais pas par cœur, pas autant que je connais Zachary par exemple.

- Et toi ? Raconte-moi tout ! Parce que crois pas que ton joli minois placardé sur tous les abris bus de la ville m’a échappé.
- ‘Chier, vous allez tous m’en parler un par un de ce truc !

Quand j’ai signé pour ça, j’avais pas prévu de revoir autant de monde derrière, c’était pas dans mes plans pour être honnête. Mes retrouvailles devaient uniquement se limiter à Zachary de base, j’pensais pas qu’autant de monde allait se tirer de l’école pour renouer avec une vie disons plus… normale ? J’en sais trop rien ou peut-être plus safe en vu des derniers évènements.
Bref, j’avais pas prévu !
Je prends une nouvelle gorgée d’alcool, sourire aux lèvres.

- J’suis partie de Poudlard parce que mon frère a eu un grave accident mais comme fallait s’en douter, c’est un solide, il s’en remet petit à petit.

Je raconte ça sans ombre sur le visage, sourire aux lèvres. Aucune raison de chialer et de se morfondre, mon frangin va très bien et il s’en est sortie, c’est pour moi le principal. D’autant plus que c’est une putain de force de la nature et qu’il se remet plus vite que je ne l’aurai même imaginé. Je revois encore la crise de larme de ma mère en taule, au bord de la crise d’hystérie de ne pouvoir être auprès de son fils… Faudrait d’ailleurs que j’aille lui rendre visite prochainement.

- Du coup, il fallait bien trouver un job, j’ai cherché un peu partout et un jour un type m’a démarché pour passer un casting pour une marque de lingerie.

Ouais, de lingerie. Avec tous mes tatouages, faut croire que ça à attirer l’envie de rompre un peu le cliché de la petite nana toute blanche à la peau lisse aux airs de femmes sages. Mon corps tatoué, une véritable industrie publicitaire. J’ai  l’impression de cité un titre d’une de ces émissions à la con…

- Et de fil en aiguille, ça a été pour des fringues, marque de make up jusqu’à ce qu’on voie ma tronche sur tous les bus de Londres. Je hausse les épaules. J’vais pas m’en plaindre, j’suis tombée sur une agence qui ne m’emmerde pas trop mais c’est vraiment un monde à part.

Hyper particulier pour ainsi dire. Rien n’est tout beau, rien n’est tout rose. Et quand j’dis que j’suis tombée sur une agence qui m’emmerde pas, j’parle du fait que personne ne me fait chier pour savoir ce que je bouffe, pour savoir quelle hygiène de vie j’ai à côté. Et en plus de ça, ils ont la réputation de pas retoucher les photos, j’crois que j’ai même vu une collection pour femmes fortes. Et ça fait plaisir.

- Je n’sais pas si je ferais ça toute ma vie mais ça aide financièrement et puis je voyage, je vois du monde. C’est top.

Ca me prend pas mal de temps mais j’arrive à me démerder pour poursuivre mes recherches parce que j’refuse d’abandonner ma passion pour ça.  Chacun son truc.
Nouvelle gorgée d’alcool alors que je me tourne vers toute la population que je vois s’animer et danser au loin.

- Alors, dis-moi tout, quel gros poisson tu comptes pêcher ce soir ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 735
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   Jeu 22 Mar 2018 - 13:17

« ‘Chier, vous allez tous m’en parler un par un de ce truc ! »
« Tu t’attendais à quoi ? »

Fallait pas t’exposer de la sorte si tu voulais échapper aux commentaires taquins de ton entourage ma grande ! Ceci dit en l’absence totale de tout jugement bien évidemment, c’est juste de la taquinerie et mon sourire en atteste.

« J’suis partie de Poudlard parce que mon frère a eu un grave accident mais comme fallait s’en douter, c’est un solide, il s’en remet petit à petit. »
« Merde, désolée d’apprendre ça. Enfin pas qu’il se remet évidemment ! Pour l’accident. »

Je n’avais pas entendu parler de ça, pas même par Zach mais il faut dire qu’on a eu un petit moment de flottement tous les deux où on ne s’est quasiment pas adressé la parole parce que je le fuyais, ni plus ni moins. Mais ça n’est pas le propos. Je constate juste qu’elle en parle de manière sereine donc tout va bien, sans vouloir minimiser ce qu’il s’est passé bien sûr. Moi aussi j’ai des petits frères, je comprends.

« Du coup, il fallait bien trouver un job, j’ai cherché un peu partout et un jour un type m’a démarché pour passer un casting pour une marque de lingerie. »
« J’suis pas tombée sur ces photos-là, dommage. »

Je la cherche, la taquine, mais je le pense réellement et je suis certaine qu’elle le sait.

« Et de fil en aiguille, ça a été pour des fringues, marque de make up jusqu’à ce qu’on voie ma tronche sur tous les bus de Londres. J’vais pas m’en plaindre, j’suis tombée sur une agence qui ne m’emmerde pas trop mais c’est vraiment un monde à part. »

Ora Weaver, devenue mannequin par le plus grand des hasards. Ça ressemble presque à un conte de fée, plus ou moins, parce que je doute que ce milieu soit pleins de paillettes – ou alors des paillettes de coke – mais cette nana a la tête sur les épaules pour le peu que je sais d’elle et je ne la vois pas tomber dans ce genre de dérive. Une intuition, comme ça. Elle a l’air de s’épanouir là-dedans et d’y trouver son compte, c’est le plus important.

« Je n’sais pas si je ferais ça toute ma vie mais ça aide financièrement et puis je voyage, je vois du monde. C’est top. »
« C’est marrant, j’te voyais plus en mode bucheron les pieds et les mains dans la boue pour trouver un microorganisme ou je ne sais trop quoi dans le genre. Mais ça te va bien ! Et puis t’as raison, faut se diversifier. »

Encore une fois je la charrie mais ça prouve que même si nos échanges ont souvent été purement physiques, ça ne nous a pas empêchées de discuter et d’apprendre à se connaitre un peu sous d’autres coutures.

« Alors, dis-moi tout, quel gros poisson tu comptes pêcher ce soir ? »

Insérer ici un ricanement limite lubrique. Oui, je suis une femme toute en douceur et en arc-en-ciel.

« Hum … »

Petit tour d’horizon, parce que je prends sa question très au sérieux – tout en me resservant un verre parce que je viens de terminer l’autre.

« Ces deux-là. En même temps bien entendu. »

Qui se trouvent naturellement être les deux ouistitis à qui j’ai déjà volé un baiser chacun tout à l’heure en leur promettant de revenir pour leur mettre la main aux fesses dès que j’en aurais l’occasion. Double dose de poisson à la cantine !

« J’aime trop les faire chier, ça m’amuse. D’autant que même si je pourrais éventuellement en faire flancher un j’crois que ça serait un épic fail pour le deuxième alors je sais que c’est une cause perdue mais tu m’connais, c’est pas le genre de trucs qui m’arrêtent. »

Bien au contraire ! Et puis on ne sait jamais, des fois pour faire plaisir à l’autre on tente de nouvelles expériences, tout ça …

« Non, sans déconner, ils sont mignons, c’est vraiment uniquement pour faire chier gentiment parce que j’ai pas envie de foutre le souk entre eux. »

Ton meilleur pote s’en est déjà chargé. Oops !

« Et oui, j’fais dans le sentiment de temps en temps, ça m’arrive. »

On y croit tous … Pourtant c’est la vérité. Je les aime bien, je m’amuse d’eux mais je les aime bien.

« Ceci dit faut qu’ils arrêtent de faire ça parce que ça m’excite grave. »

Ça ? Se bouffer le visage en se p’lotant sans complexe au milieu de tout le monde. Jeu de mains, jeu de vilains comme on dit. Parce qu’à ce rythme ils vont nous faire un gosse en plein milieu de la piste de danse. Ça respire le sexe tout ça les enfants. L’envie alcoolisée, l’enivrement désinhibé ... Grrr ... Ça donne envie, clairement.

« Bref ! »

Réactivation du périscope.

« La sirène qui se déhanche là-bas, elle m’a tapé dans l’œil dès que je suis arrivée. En plus elle a un prénom hyper sexy du genre … »

Oui ?

« En fait j’ai déjà oublié. »

J’éclate de rire sans retenue et sans honte, parce que de toute façon ça n’est pas comme si j’envisageais de passer la bague au doigt à cette naïade blonde donc j’ai effectivement oublié le prénom. Et oui, je sais, elle n’a parlé que d’un seul gros poisson mais pourquoi se limiter ? J’étudie mes options, c’est tout ! Au tour d’un grand brun qui doit être du cru, jamais vu à Poudlard en tout cas.

« Lui il est pas mal. Un peu jeune peut-être mais sûrement très fringant. Tu sais genre étalon fougueux qui ne sait absolument pas ce qu’il fait. J’aime bien jouer les guides, ça me donne un sentiment de pouvoir sur l’autre que je kiffe assez. »

Martine à la plage, Chiara fait son marché. Un autre brun passe devant nous, suivi d’une belle brune qui a les cheveux dans tous les sens. Enfin, suivi … J’ai l’impression qu’il l’entraine avec lui plus qu’autre chose à vrai dire. Le « grand » Ryans, qui a l’air un peu plus souriant que tout à l’heure. Un peu plus alcoolisé surtout.

« Jenkins ne m’aime pas trop parce que je me suis tapé son mec à l’époque, du coup je me dis que si elle met cette colère dans un échange ça pourrait donner un truc sympa. »

Et je vais éviter de parler de Hasting, étant donné leur lien (avec Ora je veux dire), mais clairement j’en aurai bien fait mon quatre-heure aussi. Pourquoi pas les deux en même temps là aussi d’ailleurs ! Plus on est de fous, plus on rit. Elles ont l'air d'être très proches en plus ... Ça va, je plaisante. Croyez-le ou non mais je ne fais pas partie de ceux qui ont imaginé un jour que ces deux-là - les Boulettes comme elles s'appellent, c'est mignon - puissent s'adonner ensemble aux plaisirs de la chair.

Mais avec Mateo pourquoi pas ! Est ce qu'il accepterait de partager sa Tornade Écossaise, là, c'est une autre histoire.

« Ceci dit elle a l’air occupée avec quelqu’un d’autre …Wow ! »

Mouvement de recul. Je rêve ou cette sauvage vient de lui coller son poing en plein visage ? Eh ben y a de l’animation dans le coin. Si je compte intervenir ? Non, je crois qu’il y a déjà du monde sur le coup en cas de besoin et surtout, Jenkins à l’air de parfaitement gérer son truc. Et croyez-moi, étant familière des échanges entre êtres humains, je peux vous assurez que celui-là n’a rien de passionné. La demoiselle a l’air furax et je ne donne pas cher des yeux bleus du bellâtre.

Ora redevient le centre de mon attention.

« Mais je dois dire que là tout de suite, le « gros » poisson qui me fait le plus envie c’est toi. »

Factuel. Sans détour ni langue de bois, en toute simplicité et toute sincérité. Avec un sourire tout aussi simple et sincère. Comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 95
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : Moi



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   Mar 10 Avr 2018 - 18:39

Sinner's prayer
EXORDIUM.
Il y a quelque chose à laquelle je ne m’attendais pas dans cette soirée, c’est cet état étrange de légèreté, de désinhibition complète. Pour mieux comprendre, imaginer qu’une gomme imaginaire gommait les traits de votre vie pour les rendre flou, presque inexistante, rendre le monde presque désintéressant face au présent qui se joue actuellement. Et si je ne capte pas tout de suite pourquoi je suis dans cet état, pourquoi j’ai l’impression de n’avoir rien d’autre autour de moi que ces verres et Chiara, je comprendrais certainement demain que leur putain de joint était bien trop chargé et que surtout, j’ai plus l’habitude de mélanger alcool et défonce.
Esprit ouvert, peut-être un peu trop présentement, je me focalise sur une seule chose : Chiara. Qui me cherche, sans détour, avec des perches comme nous avons régulièrement fait elle et moi. Brut de décoffrage, je crois que le jour où elle aura quelqu’un dans sa vie, il ou elle ne pourra pas dire que Chiara à menti sur la marchandise quand vous la voyez aussi naturelle, sincère et véritable. Toujours droit au but.

- C’est marrant, j’te voyais plus en mode bucheron les pieds et les mains dans la boue pour trouver un microorganisme ou je ne sais trop quoi dans le genre. Mais ça te va bien ! Et puis t’as raison, faut se diversifier.
- Ca c’est pour le jour. Je mène une double vie.

Modèle de lingerie, de fringues et de make up la nuit. Lara croft le jour. Rien à voir ? Mais si, pour le côté sexy, chercheuse et pleine de boue. Suivez un peu !
En parlant nature, parlons pêche. Et quel grand poisson Chiara compte-t-elle sortir des côtes Australiennes pour ce soir ?

- Hum … Ces deux-là. En même temps bien entendu.
- Tu les veux en sandwich donc. Avec ou sans piment ?

Le piment c’est moi, au cas où vous n’auriez pas compris. Ouais, j’propose un plan à 4 qui ne se fera bien évidemment pas, faut pas déconner. Je ne saurais pas où donner de la tête. De toute façon, j’ai déjà l’esprit qui a foutu le camp et plus les secondes passent, plus je pourrais voir mes neurones en file indienne, main dans la main en me faisant un coucou du style : Bon désolé, on s’casse. C’est trop enfumé dans ta caboche.
Et ils auraient putain de raison.

- J’aime trop les faire chier, ça m’amuse. D’autant que même si je pourrais éventuellement en faire flancher un j’crois que ça serait un épic fail pour le deuxième alors je sais que c’est une cause perdue mais tu m’connais, c’est pas le genre de trucs qui m’arrêtent.
- Défié l’impossible, ça te connais. Mais va falloir faire preuve de stratégie et de patience ma grande.
- Non, sans déconner, ils sont mignons, c’est vraiment uniquement pour faire chier gentiment parce que j’ai pas envie de foutre le souk entre eux.
- Oh, excusez-moi… Est-ce que c’est un cœur que j’entrevois derrière cette magnifique poitrine ?
- Et oui, j’fais dans le sentiment de temps en temps, ça m’arrive.

Du tac au tac, c’est affligeant la facilité que l’on a à communiquer, à échanger. Ça m’avait manqué d’avoir face à moi quelqu’un avec autant de répartie et de spontanéité que moi.

- Ceci dit faut qu’ils arrêtent de faire ça parce que ça m’excite grave.

J’éclate de rire face à autant de franchise, buvant une énième gorgée d’alcool. Ceci dit, il n’y a pas qu’elle qui doit être excitée quand on les regarde se ploté comme s’ils étaient seuls sur la piste… INDECENSE !

- Bref ! La sirène qui se déhanche là-bas, elle m’a tapé dans l’œil dès que je suis arrivée. En plus elle a un prénom hyper sexy du genre …
- …. Du genre ?
[
color=#ff66ff]- En fait j’ai déjà oublié.[/color]
- Et c’est là tout le but d’une sirène ! Tellement belle et envoutante que tu en oublie ton propre prénom et ta propre vie. Pas pour rien que les marins se laissaient mourir pour elles.

Mais parce que les femmes sont ma spécialité, je dois admettre qu’elle est clairement pas mal et qu’il va falloir qu’elle m’arrête ce déhancher de la mort si elle en veut pas que je succombe comme ces fameux marins justement.

- Lui il est pas mal. Un peu jeune peut-être mais sûrement très fringant. Tu sais genre étalon fougueux qui ne sait absolument pas ce qu’il fait. J’aime bien jouer les guides, ça me donne un sentiment de pouvoir sur l’autre que je kiffe assez.


Je lâche un petit rire qui présage la petite taquinerie qui va suivre.

- Dans mes souvenirs t’aime aussi lorsqu’on s’impose à toi et qu’on sait ce qu’on veut.

Et on planque ce large sourire derrière son verre d’alcool. Non très chère, je n’ai pas oublié que tu aimes également l’envers du décors, l’inverse de ce que tu aimes, ouverte d’esprit comme tu aimes. Et je crois que c’est l’une des raisons pour laquelle on s’entendait si bien au pieu… Expérience fois mille, sans pudeur, presque sans hésitation.
Mais pour en revenir au brun, inconnu au bataillon et même s’il n’a pas de paire de boobs pour me charmer, faut avouer qu’il est plutôt mignon dans le genre.

- Jenkins ne m’aime pas trop parce que je me suis tapé son mec à l’époque, du coup je me dis que si elle met cette colère dans un échange ça pourrait donner un truc sympa. Ceci dit elle a l’air occupée avec quelqu’un d’autre …Wow !
- ‘De dieu ! Il a dû faire mal celui-là.

Celui-là ? Le pain qu’elle vient de lui coller en pleine gueule. En temps normal, je crois que je m’en serais mêlé ou au moins j’aurai été m’assurer que tout va bien, que Ryans Señor ne fait pas trop chier son monde mais mon cerveau est out, se focalise sur autre chose. D’autant plus que j’suis pas certaine que Riley aimerait qu’on vienne s’interposer dans cet échange qui semble être tout sauf amical.

- En parlant de Jenkins, je suis sûre qu’avec un peu de fourberie, de sourire et de charme, je peux la faire flancher. Faut la voir rougir quand j’viens l’enquiquiner, c’est presque adorable.

Et incroyablement tentant, faut l’admettre. J’en joue mais n’en abuse pas puisque Kezabel veille au grain, m’empêche de dépasser les bornes mais c’est beaucoup trop tenant de voir cette jeune femme aux sens certainement aux abois dès lorsque je m’approche de son périmètre avec un regard un peu appuyé. Tout ça ne reste que du jeu, c’est évident mais c’est une partie que j’apprécie jouer.

- Mais j’pense que c’est pas ce soir que je chercherais à la faire tourner en bourrique, j’ai pas envie de me retrouver avec trois dents en moins et des trous dans le crâne. C’est pas bon pour mon image.

Je déconne, ricane mais d’un côté, je suis un peu sérieuse. Vu l’état de nerf dans laquelle se trouve Riley, ça n’est certainement pas maintenant que j’irai l’enquiquiner. On dirait pas comme ça mais cette nana porte très bien son surnom de Tornade.

- Mais je dois dire que là tout de suite, le « gros » poisson qui me fait le plus envie c’est toi.

Mon attention est directement captée par ses mots et cette franchise qui ne me déconcerte pourtant pas. Je me tourne vers elle, plante mes yeux dans les siens sans me défaire de ce sourire que je peux sentir s’élargir.

- Ah oui ? T’es entrain de me dire que parmi toute cette bande de poisson aussi tentant les uns que les autres, je suis celle qui prime ?

Etonnant lorsque l’on sait sa nature à se diversifié, changé, goûter d’autres mets si je puis me permettre. Mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas touché.
Et encore moins, que je ne suis pas intéressée.
Le monde s’efface de nouveau, la gomme est de retour pour enlever chaque trace de vie autour de soi, le monde se concentrant sur une chose à la fois.

- Intéressant… je m’adosse de l’épaule sur l’une des poutres où est placé le bar illimité. Tu sais que j’peux être difficile à attirer dans les filets. T’as prévu un appât spécial pour ça ?

Le jeu est entamé, lancé, un peu comme la toupie dans Inception qui ne s’arrêtera jamais.
Vous aussi vous avez l’impression que tout c’que je raconte peut sembler décousu ?

- Je serais curieuse de te voir à l’œuvre.

Elle a les cartes en main, à elle de voir ce qu’elle veut en faire.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 735
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   Mar 17 Avr 2018 - 19:35

« Ah oui ? T’es entrain de me dire que parmi toute cette bande de poisson aussi tentant les uns que les autres, je suis celle qui prime ? »
« Absolument. »

Pourquoi ne pas le dire quand on le pense ? Oh ils sont bien mignons tous ces petits jeunes mais Ora ne nage clairement pas dans les mêmes eaux, sans vouloir offenser qui que ce soit. Ça n’est pas l’âge qui compte, je peux cerner des personnes plus jeunes dans cette assemblée qui n’ont sûrement pas grand-chose à envier à notre certaine maturité à quelques niveaux mais ça n’a pas d’importance, c’est vers elle que j’ai envie de lancer mon hameçon, ne serait-ce que par attrait envers le jeu qui se lance lentement mais sûrement entre nous. Je la provoque, elle répond, faisant fi de tout le reste. C'est presque comme une private joke entre vieilles copines, à vrai dire, parce que même sans jamais avoir été amicalement très proches, nous ne sommes pas des étrangères pour autant et partager une certaine intimité de temps à autres créé certains liens, une certaine complicité.

« Intéressant… Tu sais que j’peux être difficile à attirer dans les filets. T’as prévu un appât spécial pour ça ? Je serais curieuse de te voir à l’œuvre. »

Un appât spécial ? Tu as juste à me regarder de haut en bas et te souvenir de ce que je sais faire, je pense que ça répondra à ta question ma belle. Pour seule réponse, en l’état, un sourire rempli d’assurance et d’amusement alors que je bois une nouvelle gorgée en la regardant droit dans les yeux. Puis je la détaille en silence, prenant un temps considérable pour deviner sa peau sous les quelques vêtements légers qu’elle porte.
Je n’irai pas jusqu’à dire que je connais ses courbes par cœur mais on n’en est pas loin et aucune difficulté pour moi à me souvenir d’un grain de beauté ici, d’une cicatrice là, de ce bronzage qui me donne envie d’en voir plus. Je ne fais pas dans le romantisme, je ne compte pas lui conter fleurette et là-dessus on sait très bien à quoi s’en tenir toutes les deux mais je le sais, je ne suis pas la seule à sentir son sang s’échauffer un peu en cette seconde.

Et ce petit jeu me plait.
Je sais qu’il lui plait aussi.

« Oh mais mademoiselle le joli poisson qui aime se faire désirer, ça se mérite d’être capturés par mes soins et remontée dans mon bateau. »

Frivole et joviale, un peu taquine, pas franchement mature en apparence et de ça je m’en contre fiche puisque le jugement des autres ne m’intéresse pas. Je sais qui je suis, je sais ce que je vaux, je sais ce que je veux.

« Et je vois bien que tu es très tentée par la balade. »

Son regard brille à cause de l’alcool mais pas seulement, il y a des signes qui ne trompent pas. La tête me tourne et je m’enivre aussi bien de la boisson que de l’ambiance, désireuse d’y mettre un peu plus de piment. Danser, boire, échauffer ses sens, oublier la conscience de soi pour totalement lâcher prise. Mon quotidien, en somme, et autant dire que ça ne « s'arrange » pas maintenant que je vis la nuit et côtoie son monde. Je n'en deviens pas alcoolique pour autant, évidemment, ça n'est pas ce que je veux dire, mais on est loin des bancs de l'école ça c'est certain.
Tout ça n'a finalement pas tellement d'importance en cet instant de toute façon. Je regarde autour de moi et vois des gens heureux, des gens qui s'amusent, qui profitent d'être ensemble. Ça danse, ça chante, ça se perd dans des jeux à boire ou se charrie, se laisse aller à des contacts rapprochés. Même les plus timides font sauter les verrous, il y a quelque chose de complètement hors du temps ce soir, quelque chose de très appréciable … Je ne regrette pas du tout de m'être incrustée à cette soirée.
Sans prévenir je termine mon verre cul sec, le claque sur la table et attrape la main de ma comparse pour l'entrainer sur la piste de danse. La seconde d'après mes hanches rencontrent les siennes, mes mains se posent sur sa taille et un sourire sournois étire mes lèvres alors que le regard planté dans le sien j'ondule contre elle au rythme de la musique. Quelques échanges de sourires et de rires avec ceux présents à côté, les basses résonnent dans nos cages thoraciques à tous et après quelques minutes à danser de cette façon :

« Moi aussi j'ai un nouveau tatouage à te montrer. »

Juste un murmure amusé près de son oreille, je m'écarte finalement de quelques centimètre et baisse légèrement le haut de mon pantalon : Juste ce qu'il faut pour laisser apparaître les quelques traits tracés sur ma peau à l'encre noire et qui disparaissent sous le tissus encore un peu plus bas. De quoi est ce qu'il s'agit ? Du Dragons Gallois, légèrement personnalisé, et qui s'étire jusque dans mon dos, enroulant gentiment ma hanche droite, parsemé de couleurs à quelques endroits. Voilà la façon dont j'ai claqué ma première paie mais ça n'est pas pour lui montrer l'emblème de mon pays, d'un de mes pays, que j'expose ainsi le dessin et précisément à cet endroit, elle le sait très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sinner's prayer ▬ Ora   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sinner's prayer ▬ Ora
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Say a little prayer for you (17/05_18h23)
» I'm a winner, I'm a sinner, do you want my autograph ? ~ 22/02 | 14h30
» Prayer ^^
» Prayer alert for Pe Gerard Jean-Juste PRAYER ALERT FOR PE GERARD JEAN-JUSTE
» say a little prayer for you. (08/10~ 00h37)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Autour du monde :: Autres Continents :: — Australie :: Logement de Derek et Enzo Ryans-
Sauter vers: