AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 18283
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Mar 30 Jan 2018 - 22:16

Samedi 8 aout 2015 – Soirée, heure Australienne
Meet me halfway




Ceux qui veulent, pas de liste officielle et les +1 sont les bienvenus

« Alors petit, paré à te prendre une leçon d’humilité par ton ainée ? »
« Paré à te faire comprendre que t’es plus en état pour ce genre de choses ma vieille. »

Ou comment se prendre un taquet derrière la tête au nom du respect, par Jillian Heather Davis, alors qu’elle passe à peine le seuil de la maison. Un éclat de rire, une brève étreinte – parce qu’elle n’est pas fan … donc je fais durer le truc, naturellement. Je prends très à cœur mon rôle de p’tit frère insupportable, faut pas rêver.

« J’suis content que tu sois là. »
« Moi aussi p’tite tête. »

Un bisou sur la joue, de sa part, de la mienne, et elle a déjà un verre dans les mains. On bavarde, un peu, on se charrie, beaucoup. On s'adore, énormément.

« Bon, tu m’le présente ton cher et tendre ou faut que j’aille le chercher moi-même ? »
« Tu peux le chercher toi-même. Aïeuh ! »

Stop la violence !

Si je compte arrêter mes conneries ? Faut pas rêver là encore. D’une parce que je suis comme ça, de deux parce que c’est comme ça qu’on fonctionne. Mais ça fait un mois que j’suis en vacances et si on s’est vu plusieurs fois tous les deux, c’est vrai qu’elle n’a toujours pas fait la connaissance de Will. Ça ne s’est pas présenté, on n’a pas provoqué le truc mais on va remédier à ça tout de suite.

« Viens. »

Depuis le temps que je parle de l'un à l'autre.

#

Des anniversaires j’en ai fêté des dizaines dans ma vie mais au final toujours en famille, jamais de fête avec les copains, pour la simple et bonne raison que jusqu’à il y seulement quelques années j’étais légèrement du genre soit bête sauvage – au sens solitaire du terme, mais pas que certes – soit petit garçon qui ne semble pas avoir besoin de plus que ses parents. Et puis cette année, comment dire ... Ayant été kidnappé par mon cher grand-père, j'ai pas eu l'occasion d'être avec mes potes le Jour-J ... Aucune famille n'est parfaite !

Mais voilà, ma vie a changé, j’ai changé, et ces putains de 18 ans j’ai envie de les fêter. Avec 6 mois de retard, certes, ou les 19 avec 6 mois d’avance, mais dans le fond c’est surtout une excuse pour rassembler toutes les personnes que j’aime - on s'entend - au même endroit, à savoir chez moi, et … On ne peut pas vraiment parler de petit comité … Aucun problème, la maison est grande, la terrasse aussi, sans parler de la plage.
Je ne m’étais pas vraiment rendu compte à quel point j’étais devenu sociable, autant le dire, mais quand je fais le compte – sans vraiment le faire honnêtement – je réalise que j’étais loin d’imaginer voir autant de monde un jour chez moi. Entre les copains de l’école, les potes de surf ou de skate d’ici, un bout de famille parce que Leah et Clarisse sont là aussi … Oui, ça fait un paquet de personnes. Je ne suis pas proche de tout le monde de la même manière c’est une évidence mais je suis content de voir chaque visage que je croise ou que je vais croiser dans la soirée, au fil de la nuit, sans doute demain encore et plus si affinités.
Enfin, lundi je prends le large certes, je prends ma planche et je décampe pour quelques temps sans trop savoir combien exactement mais on n’y est pas de toute façon. Ce soir la seule chose qui compte c’est de s’amuser, profiter, et sans doute boire jusqu’à ne plus être capable de tenir debout.

Aucun problème, même en hiver l’Australie est un super remède contre la gueule de bois je vous assure !

J’ai pas trop l’habitude de tout ça et j’admets, sans en avoir honte, avoir demandé à certaines personnes si j’avais pensé à tout, s’il ne manquait pas un truc essentiel pour qu’on passe tous une bonne soirée. Pour autant je ne me prends pas la tête outre mesure, voir pas du tout, parce que dans le fond l’organisation n’est clairement pas ce qu’il y a de plus important. Voir mon frère déambuler au milieu de mes potes, ça c’est important, surtout quand je sais que les jours qui passent nous rapprochent d’une nouvelle séparation … et que j’ai volontairement choisi de passer la moitié de ces jours ailleurs, soit dit en passant.
Y a des personnes ici ce soir que je n’aurais jamais pensé voir évoluer dans la même pièce et ça me rend très heureux. Je presse pause une seconde, j’observe, je repense à tout ce qui s’est passé ces derniers mois, ces dernières semaines même, et je me demande comment c’est possible qu’une vie change aussi radicalement en finalement si peu de temps. Bien dans ma tête, bien dans mes pompes, bien dans mes relations autant qu’il est possible de le faire en tout cas … Je me sens heureux, à ma place, extrêmement chanceux et reconnaissant pour tout ce que j’ai aujourd’hui.

Y a Kezabel et Riley qui dansent comme des folles, Charleen plus ou moins avec elles alors que Will essaie de l'encourager à se lâcher – je voudrais d'ailleurs souligner le sens du rythme légendaire de mon cher et tendre parce qu'il me fait mourir de rire en cet instant et que le majeur qu'il me tend quand il me crame me fait un peu plus marrer encore. Kyle, Jillian et Cameron discutent avec Mateo. Caem et Emily avec des gars – et des filles – du coin que mon Bro' a déjà croisé quand il est venu passer une semaine ici en juillet – et je ne rêve pas si je pense avoir vu un pétard tourner entre tous ceux là. Comme d'autres. Killian, Ever, Rafael, Kevin ne se mélangent pas trop mais ça viendra, j'en suis certain. Caitlyn est avec Leah, sans surprise le courant passe très bien entre Clarisse et Ora. Pendant ce temps-là, Macy se tape des shots avec Julian, Casey et Lukas … Entre autres personnes et mélanges plus ou moins improbables.

Bref, j'observe tout ce monde, un sourire qui flotte sur les lèvres jusqu'à ce qu'on me sorte de mon moment de pause.

« Qu’est c’que tu fous tout seul dans ton coin toi ! »

Une main s’abat sur mon épaule, je sursaute et me retourne pour faire face à Nathan, Josh et Joff qui visiblement s’est rapidement affilié aux deux autres.

« Rien, j’médite. »
« Ton verre est vide, ça va pas du tout. Aller oust ! A la tireuse. »

Je les laisse m’embarquer avec eux, entre éclats de rire et baiser volé à mon homme au passage sous sa promesse de vengeance parce que je me suis foutu de son déhanché – t'en fais pas, d'ici un verre ou dix, t'auras tout le loisir de me rendre la monnaie de ma pièce. Mais au fond, tu le sais à quel point je l'aime ton déhanché ... Réflexion certifiée 100% allusion sexuelle.
Je me fonds dans la masse et profite de cet instant hors du temps, débranche mon cerveau, cesse d’analyser et … vis, tout simplement. Vingt minutes plus tard Bob Marley résonne dans les « enceintes » en souvenir du bon vieux temps et je fais de l'œil à Mateo avec une bouteille de rhum dans la main. Sourcil arqué, insolent et provocateur. Caem se pointe pour faire l'arbitre, c'est parti pour l'abordage. Pirates et Meubles de Salon un jour, toujours. J'ai juste envie de graver ce moment, cette nuit, dans un p'tit coin de ma tête. Pour toujours ça aussi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 607
Date d'inscription : 30/10/2017
Crédits : Shiyr, Tumblr et Solosand
Double Compte : Lukas A. H., Adrianna R.-B., Cody Z. S., Alejandra G.



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4030-derek-ryans
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Ven 2 Fév 2018 - 15:52

Au départ je n’avais rien compris. Absolument rien. La sonnette n’avait pas arrêté de se faire entendre partout dans la maison avec son bruit strident. On n’avait pas cessé de frapper à la porte d’entrée comme si la ville au complet de Lakes avait été invitée à passer à la demeure familiale des Ryans. Je n’avais pas eu d’autres choix que d’aller voir ce qu’il se passait tant je ne parvenais plus à me concentrer dans ce brouhaha qui me semblait infernal et envahissant. Je n’avais même pas eu le temps de me rendre à la moitié des escaliers pour voir une masse de gens rassemblés un peu partout dans le salon.

Et ce n’était que le début.

Je m’étais aussitôt senti comme dans un rêve vécu au ralenti. Je m’avançai légèrement à travers tous ces visages que je connaissais. Des gens que je n’avais pas vus depuis belle lurette comme des cousines et des amis de mon frère. Je le retrouvai parmi la foule avant de lui demander des explications sur ce qu’il se passait.

Monsieur avait décidé de fêter son anniversaire. En plein mois d’août (il était du mois de janvier). Dans notre maison. Il m'avait déjà parlé de cette idée, mais pour être honnête, ça m'était complètement sorti de l'esprit. Entre les invités qu'il avait déjà eu et les moments que j'avais eu de mon côté, j'avais complètement zappé.

J’aurais pu lui faire une scène même si le tout était déjà prévu d'avance. J’aurais pu demander à tout le monde de foutre le camp, mais je ne fis absolument rien. Dans un sens, je comprenais ce party d'anniversaire organisé par Enzo. Une nouvelle vie s’amorçait pour la très grande majorité de ces gens et j’en faisais partie. Même si j’avais pris la décision de retourner à l’école ce n’était pas son cas à lui et seul Merlin savait quand nos routes allaient se recroiser. J’aurais pu lui coller les basquets toute la soirée afin d’essayer d’en profiter un maximum, mais s’il avait pris la décision d’inviter tous ces gens c’était parce qu’il voulait prendre du bon temps avec eux.

Je m’étais dirigé vers la cuisine en ignorant royalement les folles qui dansaient, les cons qui criaient et j’arrivai à côté de Harris qui se tapait des shots en compagnie d’autres nanas auxquelles je ne prêtai même pas attention.

- Derek ! Vous avez une sacrée belle maison les Ryans c’est com…
- Sers-moi un verre Harris.
- Oui m’sieur !

Je le regardai s’activer tandis que ses grandes mains rapprochèrent des bouteilles d’alcool avant de verser différents liquides dans un seul et même verre. Je lui jetai un drôle de regard et il m’offrit un clin d’œil.

- Ça te remontera le moral !

Il m’offrit une tape dans le dos et il cogna si fort que mon corps heurta légèrement le comptoir en face de nous. Il était clairement déjà bourré ce grand taré.

- Tu es mieux de ne pas m’avoir empoisonné sinon je…
- Mais non, jamais je n’oserais faire ça ! Tu m’en diras des nouvelles !

Je lui offris un dernier mauvais regard avant de traverser le salon. Je m’arrêtai net lorsque je la vis elle. Là debout en plein dans mon salon en compagnie de Cassidy, Johnson et un autre mec qui me disait quelque chose, mais dont le nom m’avait échappé. Leurs regards se tournaient vers moi et je figeai complètement. Jillian me fit signe de venir me joindre à eux, mais j’ignorai royalement son geste et je poursuivis mon chemin comme si je ne les avais jamais vues. Lorsque je remontai les escaliers pour me rendre à ma chambre, je la regardai encore. Elle avait repris sa conversation avec les autres.

J’entrai dans ma chambre avant de refermer la porte derrière moi. Intérieurement j’espérais qu’elle viendrait me retrouver.

En attendant, je pris de longues gorgées de la boisson fabriquée par Harris.
Et il avait eu raison : ce truc était délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Lun 5 Fév 2018 - 11:11

« OH PUTAIN OUIIIIIIIIIIII »

Cri du cœur lancé par la reine de la discrétion, plus connue sous le nom de Julian Alexus Neil. Après un rapide coup d’œil autour d’elle et surtout à l’air complètement abasourdi de Jeroen, la jeune femme éclata de rire avant de lui expliquer la raison de son cri de joie. Enzo Ryans organisait une super fête pour son anniversaire, avec plusieurs mois de retard certes, chez lui, en Australie. Elle était sur la liste des invités et autant dire qu’elle allait s’y rendre. Avec Jeroen. Aucune négociation possible. Surtout qu’elle savait trouver les arguments, ils pourraient en profiter pour rester quelques jours-là bas et se faire un petit voyage entre amoureux. Argument choc. Jeroen ne fut finalement pas si difficile que ça à convaincre et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, la rousse était en train de préparer un sac avec le strict minimum et une tenue qui pourrait correspondre. Elle y plaça aussi quelques bouteilles qu’elle avait en réserve, bah oui, il ne fallait jamais manquer.

Sa main glissée dans celle de Jeroen, ils atterrirent tous les deux en douceur sur le sol Australien. Enzo lui avait filé des instructions sur le chemin à suivre après le Portoloin et ils trouvèrent rapidement leur route. Malgré l’impatience de la rousse, ils prirent cependant leur temps. Le temps de flâner, d’observer le paysage, de s’extasier devant cette terre somptueuse qui s’offrait à eux. Julian avançait parfois en sautillant, telle une enfant, impatiente, légère, heureuse. Et lorsqu’enfin la maison se profila devant eux, elle s’arrêta net pour se placer en face de Jeroen. Elle passa alors une main sur sa joue, un sourire aux lèvres.

« Au fait… Je t’aime. »

Et doucement, elle était venue embrasser Jeroen. Sulfureuse, incontrôlable, une vraie tornade et pourtant, avec lui parfois elle se laissait envahir par la douceur, par le besoin de délicatesse. Jeroen répondit à son baiser avec autant d’amour. Une étreinte de quelques instants, comme une bouffée d’air frais, un moment hors du temps.

Et c’était parti. Il ne fallut que quelques secondes à Julian pour prendre ses repères au milieu de la fête, pour se sentir à l’aise. C’était son domaine. Elle et Jeroen se séparèrent assez vite même si elle venait régulièrement lui voler un baiser. Après un premier tour des lieux, elle repéra rapidement Enzo dans la foule et s’approcha de lui d’un pas rapide. C’était sa fête et elle n’allait pas le monopoliser trop longtemps, sachant très bien qu’il aurait envie et besoin de passer du temps avec chacun de ses invités. Mais il y a des choses auxquelles on n’échappe pas. Elle sauta alors pour atterrir devant lui dans un mouvement plein de grâce et lui claqua un bisou sur la joue, grand sourire aux lèvres.

« Salut Champion ! Bon, ta fête est géniale, ta barraque est géniale et toi aussi t’es super mais je vais pas te le dire trop parce qu’après tu vas prendre la grosse tête. »

A l’allure à laquelle parlait Julian il n’était pas difficile de deviner qu’elle était en forme. En pleine forme. Cette soirée promettait d’être mémorable. La jeune femme leva alors ce qu’elle avait entre les mains pour le porter au regard d’Enzo.

« Petit cadeau de la maison. »

Dans les mains de Julian se trouvait une bouteille de rhum. Mais pas de la piquette comme on en voyait souvent dans les petites soirées de Poudlard. Non une bonne bouteille, un produit qu’elle avait spécialement sélectionné pour Enzo sachant que cela lui ferait plaisir. Elle lui cala alors la bouteille dans les mains et, sans lui laisser le temps de parler.

« Remercie-moi en passant la meilleure soirée de l’année. »

Un sourire franc et plus doux s’afficha alors sur les lèvres de Julian. Elle appréciait sincèrement Enzo et s’ils se fréquentaient surtout pour dire des conneries et faire les couillons, elle était heureuse d’être là et de lui faire ce cadeau. Qu’il ne s’inquiète pas, elle n’allait pas lui faire de grande déclaration, non clairement ce n’était pas son genre. Un autre bisou sur l’autre joue, pas de jalouse, et Julian disparut aussi vite qu’elle était apparue.

La soirée fut riche pour Julian. Dans un premier temps elle repéra Riley qu’elle alla saluer. Elle but un verre avec elle, discutant simplement avant de la laisser tranquille. Ensuite bien sûr, il y eut une apparition dans son champ de vision qu’elle ne pouvait manquer… Chiara ! Ju’ sauta littéralement sur le dos de la jeune femme avant de sautiller autour d’elle et de finalement réussir à reprendre son calme et discuter, danser un long moment avec elle. Elle serait toujours sa partenaire de soirée préférée. Par la suite, elle navigua. Lorsque son regard se posa sur Derek Ryans… Ce type, elle l’avait adulé pendant un temps. De sa maison, plus âgé, carrément beau gosse et à l’époque, sur la même longueur d’ondes qu’elle. Autant dire qu’elle en avait rêvé. Le revoir produisit quelque chose d’étrange en elle. Comme s’il était le reflet d’une période révolue, d’une période qu’au fond, elle tentait désespérément d’oublier depuis des mois… Alors si son regard s’attarda quelques instants sur lui, elle le détourna dès qu’elle en prit conscience et décida d’aller boire pour oublier ça.

Alors qu’elle venait de s’enfiler un shot, histoire de se réveiller, une voix l’interpella, la complimentant sur sa descente. Elle se retrouva alors nez à nez avec Macy. Il n’en fallut pas plus pour que les deux se mettent à raconter des conneries et à boire, rejointes par Casey et Lukas. Autant dire que ce n’étaient pas les personnes avec qui elle passait le plus de soirées habituellement mais il en fallait plus pour déstabiliser Julian. Oh oui, à l’aise partout, elle enfila les shots en riant aux éclats et en parlant toujours un peu trop fort. Jeroen passa à un moment par-là, enroula ses bras autour de sa taille et déposa un baiser dans son cou avant de s’échapper pour retourner discuter avec d’autres personnes un peu plus calmes. Un sourire niais resta figé quelques instants sur le visage de la rousse avant qu’elle ne se reprenne et se replonge dans les shots et les rires.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2161
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily / Ethan / Zachary / Aiyana / Bethany



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Lun 5 Fév 2018 - 14:23

Autant dire que lorsqu’Enzo avait parlé à Caem de sa volonté de faire une petite fête pour son anniversaire, celui-ci n’avait qu’une envie : en être. En même temps, personne ne doutait du fait que le russe faisait partie des invités. Il s’était cependant débrouillé pour arriver plus tôt dans la journée et aider son ami à préparer les hostilités. Il connaissait la maison maintenant, depuis son séjour en juillet et avait donc signifié au rouge qu’il serait là pour l’aider à gérer et aiguiller les invités au cours de la soirée. Le but étant qu’Enzo profite autant que possible de ce moment et ne soit pas obligé de courir à droite et à gauche pour les invités. Même si ceux qui allaient venir étaient des gens cools et de confiance, il y avait toujours des choses à indiquer, préparer, prévoir etc. Bref, Caem s’était proposé pour être le tuc de service sur cette soirée et ce, avec son habituel enthousiasme.

L’ambiance n’avait pas tardé à s’installer dans la maison des Ryans. Les invités arrivaient les uns après les autres et Caem faisait de son mieux pour aller à la rencontre de la plupart d’entre eux et leur proposer un petit rafraîchissement. L’été n’était pas là en Australie mais la température n’en restait pas moins des plus agréables. La bière restait la première boisson favorite des invités et Caem en avait servie un certain nombre. Lorsqu’il vit Mateo, Caem vint passer un bras autour de ses épaules, lui adressant un large sourire. Ils passèrent un moment à discuter avant que le russe n’aille vaquer à d’autres occupations. Il prit le temps de passer un moment avec Killian et d’autres de ses amis. Ils rirent de bon cœur et Caem était toujours aussi joyeux et enthousiaste bien que dans son verre on ne trouvait pas une goutte d’alcool mais bien un jus de fruit. Comme toujours.

« Mais c’est le roi du surf ! »

Alors que Caem laissait tranquillement son regard se promener sur l’assemblée, une voix et une claque sur l’épaule le poussèrent à se retourner. Il se retrouva alors face à une bande de copains d’Enzo qu’il avait rencontrés plus tôt en juillet. Il avait surfé avec eux et bien évidemment, il ne s’était pas démarqué par ses qualités de surfeur. En bon débutant, il s’était pris un nombre incalculable de gamelles mais ils avaient bien ri et il avait très vite sympathisé avec cette bande de jeunes gens.

« Lui-même, de retour pour vous donner quelques leçons de style ! »

Un rire général avait accompagné les propos de Caem. Les australiens l’embarquèrent alors à leur suite et ils allèrent s’asseoir dans un coin de la terrasse, devant l’océan. Ils furent rejoints par Emily qui passait par là et le russe introduisit sa camarade à l’ensemble de la petite bande. Elle fut accueillie avec le sourire et le naturel de la jeune femme fit le reste. La joyeuse petite bande passa un long moment à rire et à parler de tout et n’importe quoi. Une jeune femme se mit alors à rouler ce qui n’était autre qu’un joint. Caem regarda la cigarette arriver jusqu’à lui et après une petite hésitation, il décida de s’en saisir. Il pouvait bien faire la fête un peu lui aussi ? Et contrairement à ce qu’il s’était passé avec l’alcool, il se promit de toujours être raisonnable.

Après un certain nombre de fou rire et un baiser volé à Killian, Caem avait finalement rejoint Enzo et Mateo. Ces deux-là semblaient avoir décidé de faire un concours tournant autour du rhum. Le russe avait l’esprit embrumé et ne saisissait pas tout à leur histoire mais ça le faisait bien rire et l’idée de faire l’arbitre lui plaisait sincèrement. Il avait placé sa main entre les deux jeunes hommes avant de la lever dans un geste très théâtral pour annoncer le début des hostilités. Il n’avait pas l’air très malin mais il riait beaucoup. Il avait suffisamment fumé pour se laisser aller à un peu de légèreté tout en gardant un contrôle total sur les événements et la capacité à redevenir sérieux. Cela lui convenait parfaitement. Mais pour le moment, toute son attention était rivée sur Enzo et Mateo qui se livraient une bataille acharnée.

« Au fait, j’ai oublié de vous dire les gars, le perdant nous doit un strip-tease ! »

Un grand sourire s’étira alors sur le visage de Caem, accompagné par des acclamations venant des quelques personnes qui étaient venues observer le combat entre les deux Gryffondors. Comme toujours, le russe était là pour rendre service à ses amis et leur donner de bonnes idées. Toujours là pour apporter le petit détail manquant.

Une chose était sûre, en cet instant, Caem se sentait profondément bien. Détendu, libéré, il n’avait plus grand-chose d’autre en tête que le moment présent, les rires et les sourires de ses amis. C’était un nouveau souffle, un moment intense et en même temps si simple. Enzo avait eu l’idée du siècle en organisant cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1149
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Lun 5 Fév 2018 - 15:08

« T’es sûre que c’est une bonne idée… ? »

Debout au milieu de sa chambre, Ethan faisait les cents pas tout en discutant au téléphone avec Charleen. Elle venait de lui dire qu’Enzo Ryans organisait une fête pour son anniversaire chez lui, en Australie et qu’elle y allait. Soit. Sauf qu’elle proposait au passage au jeune homme de venir et autant dire que cette perspective le paniquait totalement. Il en avait fait des soirées, mais à Poudlard, en sachant qu’il pouvait à tout moment s’échapper et se faufiler dans son dortoir pour tout oublier. Là, c’était bien différent. S’il allait à cette fête, il serait coincé. Obligé de rester jusqu’au bout, aucune porte de sortie. Et ça, pour lui, c’était un grand pas en avant. Un énorme pas en avant. Il était terrifié. Charleen n’arrêtait pas de le rassurer, de lui dire qu’il était bien venu au mariage, que ça s’était très bien passé et que ce serait sympa qu’ils y aillent ensemble. Et puis, elle sortir l’argument fatal : le fait qu’à la rentrée ils ne soient pas ensemble. Dans un soupir, Ethan avait donc fini par accepter, noter toutes les informations et, après avoir raccroché, il alla voir ses parents pour leur en parler. Bien évidemment, ils furent d’accord malgré quelques recommandations et sa mère passa de longues minutes avec lui dans sa chambre pour l’aider à choisir sa tenue, apparemment très fière de son fils. Lui bougonnait mais était au final bien content de ce coup de main et de ce soutien moral.

A l’heure fatidique, Anna transplana avec son fils juste à côté du domicile d’Enzo. Un baiser sur la joue, quelques dernières recommandations et elle transplana dans l’autre sens. Ethan devait la prévenir le lendemain sur comment il souhaitait rentrer. Après ça, le jeune homme passa quelques instants à fixer la maison avant de se décider d’enclencher la marche et de s’aventurer à l’intérieur. Il connaissait une grande partie des invités dans la mesure où il s’agissait d’élèves de Poudlard. Caem, un élève de Poufsouffle s’approcha de lui lui demandant ce qu’il voulait boire. Ethan commença sagement par un jus de fruit et commença à déambuler à l’extérieur. Il finit par s’asseoir dans un coin, n’osant pas trop aborder les personnes environnantes.

C’était sans compter sur Charleen qui l’avait repéré, l’attrapa par la main et l’entraîna avec les autres. Les discussions commencèrent alors à se faire au fur et à mesure des gens qui passaient, restaient plus ou moins longtemps dans le petit groupe avant de partir. Les verres commencèrent aussi à s’accumuler dans les mains du jeune homme qui ne savait trop comment refuser. Et puis, au fur et à mesure de la boisson, il oubliait ses angoisses, ses gênes et parlait avec plus de facilité. Il en vint même à rire, à sourire et pas seulement à Charleen, non aussi avec les autres personnes présentes. La soirée passait tranquillement et il se sentait plus à l’aise, plus libéré.

Sauf que forcément, Ethan ne connaissait pas ses limites et, entraîné par la soirée, il avait complètement perdu le compte des verres qu’il avait enfilé. A un moment, il était retourné s’asseoir dans un coin, l’esprit sans dessus-dessous. Charleen l’avait rejoint. La suite ? Il y avait eu des sourires, des mains s’effleurant, des regards complices. Il avait senti à plusieurs son regard s’emballer dans sa poitrine. Etait-ce lui, la lumière ou Charleen étaient-elle particulièrement belle ce soir-là ? Il y avait eu ce moment où leurs visages s’étaient rapprochés et…

Assis dans le sable, la tête entre les mains, Ethan cherchait à reprendre son souffle. Le soleil était doucement en train de se lever et lui en train de reprendre ses esprits. Il avait bu. Bien trop bu et sans l’aide de Riley, il se serait sans doute tapé la honte de sa vie. Heureusement, cette dernière l’avait aidé à évacuer l’alcool presque en toute dignité. Après des heures dans le flou et des litres d’eau avalé, il avait finalement repris ses esprits, suffisamment pour que Riley puisse le laisser seul non sans lui avoir demandé mille fois s’il était certain que ça irait. Il était désormais seul, assis sur la plage, essayant de refaire le fil de sa soirée. Il se souvenait avoir croisé Enzo alors qu’il était déjà bien saoul et lui avoir souhaité un joyeux anniversaire. Il avait eu aussi assez de lucidité pour éviter soigneusement Rafael, n’ayant pas spécialement envie de dire une connerie. Mais il y avait une image de cette soirée qui tournait en boucle dans sa tête.

Fixant l’horizon, encore brumeux avec un sale mal de crâne et l’estomac encore tout retourné, il ne cessait de se poser la même question, encore et encore : Est-ce qu’il avait vraiment embrassé Charleen ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1026
Date d'inscription : 30/10/2013
Crédits : me
Double Compte : Kezabel & Mateo & James & Leiv & Will & Margo & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2425-charleen-s-thomson-the-world-i
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Sam 10 Fév 2018 - 0:52

Meet me Halfway
EXORDIUM.
Je termine d’envoyer mon texto à Ethan, déjà un tout petit peu pompette, c’est vrai mais pleinement conscience de ce que je fais.
Ces vacances sont étranges, j’ai parfois l’impression de vivre dans un autre monde. Entre la discussion avec Elijah, le mariage de nos parents, tous ces moments passés avec Riley, puis avec Ethan… C’est comme si j’avais vécu trois mois au lieu d’un et demi. Et ce soir je compte bien profiter de cette soirée avec le même enthousiasme que le reste de mes vacances où je me trouve plus sereine, plus relâcher. Je ne me suis pas sentie aussi apaisée depuis un moment et j’avais presque oublié à quel point ça faisait du bien.

Je me suis arrêté un instant pour discuter avec Enzo, le remercier de m’avoir invité mais d’avoir aussi permis à Ethan de venir. Ca lui fera du bien de se mêler un peu aux autres, de discuter avec eux et aussi de lâcher un peu prise. Il a fait d’énormes efforts et de progrès depuis le premier jour où l’on s’est parlé et je suis certaine que ce soir sera l’occasion pour lui de se prouver qu’il est encore capable de bien plus.
Mais en attendant, c’est avec Riley et Kezabel que je passe une partie de la soirée à boire – un peu… - et à discuter, faisant même un peu plus ample connaissance avec Emily dont j’ai entendu parler mais à qui je n’avais jamais vraiment partager une vraie discussion.

- Ah te voilà !

Je ne tarde pas à repérer sa tête brune tout comme je ne tarde pas à lui prendre la main pour l’amener avec moi auprès de ma grande sœur. Et tout s’enclenche bien mieux et plus facilement que je ne l’aurai espéré.
Et je bois encore. Doucement. Tout en grignotant quelques trucs à droit à gauche mais je sens ma tête tournée légèrement sans que j’en sois malade. Non. Ce que je retiens surtout c’est cet état d’ivresse… incroyablement plaisant. J’ai envie de rire pour tout et n’importe quoi – surtout n’importe quoi, donc les pitreries incessantes de ma sœur et de Kezabel -, j’ai envie de faire des câlins à tout le monde – ou presque, Derek, il me fait un peu flipper quand même… - et j’ai envie que tout ça dure jusqu’au bout de la nuit, que cet instant ne s’arrête jamais. Tout le monde à l’air détendu, tranquille, heureux. Et c’est exactement ce que j’attendais depuis bien trop longtemps. J’ai le cœur gonflé d’amour, de nostalgie mais surtout … d’envie. Toutes diverses et variées. Envie de prendre les choses en main à la rentrée, envie de passer plus de temps avec Riley, envie de dire à Rosalyn que tout ira mieux maintenant et envie de passer du temps avec Ethan. Beaucoup de temps.
Ces derniers jours ont été étranges, dans le bon sens du terme. Je me suis retrouvée moi-même un peu perdue mais ce soir j’ai l’impression de faire face à une nouvelle lucidité. Et c’est en terminant cul sec la fin de mon verre que je vais le rejoindre alors qu’il se trouve seul, assit beaucoup plus loin de la fête.

- T’es bourré….

J’éclate de rire. Bêtement.
Le seul défaut est peut-être que je me trouve un poil stupide avec de l’alcool dans le sang.

Je m’assois à ses côtés, me retenant de justesse sur son épaule pour ne pas chuter en arrière.

- Ceci dit… je crois que moi aussi.

On rit tous les deux, on discute. Un discours un peu décousu. Je crois que ma main l’effleure ou c’est lui qui le fait mais j’apprécie le contact. Tout comme j’aime bien quand il me regarde comme ça. Différemment.
Il me raconte une histoire étrange sur une constellation dont j’ai du mal à imprimer les détails. La seule chose que je retiens c’est que j’aime l’entendre parler. Il a une voix chaude et grave… Ah oui tiens..

- Eh ! Mais t’as mué depuis ! T’as une voix toute grave on dirait un nounours.

Mes épaules se secouent légèrement et je le pousse en douceur, redressant mon visage vers le sien.
Ca dure une fraction de seconde où on se regarde, à se demander ce qu’il se passe. Impossible de savoir de qui vient le premier pas, de qui en a eu le plus envie. Mais je retrouve la sensation de ses lèvres, celles que j’ai goûter pour la première fois il y a plusieurs mois de ça maintenant et que je redécouvre avec des sensations nouvelles mais surtout… avec une ferveur que je ne lui connaissais pas. Mon cœur s’emballe, ma tête tourne et je me laisse embarquer par sa fougue maladroite mais que je redemande sans hésitation, sans retenue. La situation s’enflamme, s’embrase, portée par l’alcool, ses mains sur mes hanches, les miennes posées là où elles peuvent, une dans son cou, l’autre accroché à son haut.
Le goût d’alcool se mélange mais je m’en fiche parce que ce qu’il se passe là est vivant, intense, étrange aussi mais ça me donne l’impression que quelque chose de nouveau éclot au creux de moi.

- Sortez kuveeeeeeeeeeeeeeeeeert !

Je sursaute violemment – beaucoup trop et ça me file le tournis – pour apercevoir un… William, le tee-shirt débraillé, éméché qui nous regarde de ses yeux brillants et de son sourire gentiment moqueur.
Et la suite ? Brumeux. Trop brumeux… Mais ce souvenir-là semble s’imprimer et se graver suffisamment solidement pour me dire que non, ça n’est pas un rêve.

- Alors, pas trop la gueule de bois ?
- Si… Je me masse le crâne. Nous sommes le lendemain et j’ai oublié toute une moitié de soirée… J’ai l’impression que mes cheveux rentrent dans ma tête.

Et en vu de la tête de Riley, elle n’est pas mieux que moi.

- On rentre bientôt ?
- Je vais dire au-revoir à Kezabel et aux autres et on y va.

J’acquiesce, l’estomac à l’envers, pas sûre de survivre au transplanage ou portoloin mais tant pis. Je cherche des yeux Ethan, la boule au ventre. Pas que je regrette ce qu’il s’est passé mais …. Je n’suis plus vraiment sûre de rien. Si tout ça était tous l’effet de l’alcool ou non ou si…
Aoutch… Par merlin, ma tête.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 7691
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Dim 18 Fév 2018 - 19:44

Vendredi 31.07.2015
En fin de matinée

Hôpital Sainte Mangouste, Londres

« Au fait, j’ai reçu un message de Enzo aujourd’hui. »

Attention captée, Casey et Rafael se tournèrent vers elle et elle enchaîna.

« C’est par rapport à son anniversaire, ça sera le 8 août. »

Dans moins d’une semaine, donc. Chez lui en Australie.

« Par contre, j’ai vraiment aucune idée de cadeau. »

Et il allait vraiment falloir qu’elle ait une illumination. Un truc sympa, un truc personnel, pas un cadeau passe-partout. Elle ne pouvait pas se ramener avec une simple bouteille alors qu’il lui avait offert une magnifique sculpture de la pleine lune faite main. Elle eut un petit rire amusé.

« Du coup tu… enfin, tu te sens d’y aller, t’es sûre ?
- Oui, bien sûr ! »

Ses amis échangèrent un regard en coin sans chercher à être discrets, mais rien ne pouvait entacher sa bonne humeur. Elle savait bien qu’ils s’inquiétaient pour elle – et elle ne pouvait pas leur en vouloir pour ça, en même temps : c’était la deuxième fois de l’année qu’ils la retrouvaient dans un lit d’hôpital – mais elle allait mieux de jour en jour, et elle pensait bien avoir complètement récupéré d’ici quelques jours.

« Non, vraiment, c’est le timing parfait. Si c’était demain, ça aurait été plus compliqué, mais là c’est vraiment le timing parfait. »

Ils acquiescèrent, sourire aux lèvres. Ils voyaient bien que les forces lui revenaient rapidement et qu’elle pourrait bientôt rentrer à la maison et reprendre le cours de sa vie, et ils ne comptaient certainement pas l’en empêcher.

« D’ailleurs, tant qu’on y est, fallait que je vous parle d’un truc. »

Et ça, par contre, pas sûr qu’ils l’acceptent aussi facilement…

Mais il le fallait. Elle ne pouvait plus continuer comme ça, elle n’y arrivait plus. Elle leur était infiniment reconnaissante de l’avoir laissée habiter chez eux alors qu’elle n’avait nulle part où aller, mais elle ne pouvait pas rester là, ce n’était pas sa place. Ils avaient beau faire tout ce qui était en leur pouvoir pour essayer de la mettre à l’aise, ce n’était pas sa maison, ils n’étaient pas sa famille. Elle avait besoin de bouger, de vivre sa vie, et pas au dépends de la leur.

Elle y réfléchissait depuis quelques temps déjà, rassemblant les pièces du puzzle dans sa tête, mûrissant son projet. Partir en sac à dos, dormir sous une tente, faire des petits boulots pour gagner sa vie, voir du pays… Avec la magie, c’était presque trop facile. Et l’anniversaire de Enzo était le point de départ parfait. C’était maintenant ou jamais.

* * *

Samedi 08.08.2015
Dans la soirée

Résidence des Ryans, Lakes Entrance, Australie

Rafael avait eu besoin de temps pour digérer la nouvelle, et elle avait failli craquer à plusieurs reprises en le voyant s’efforcer de prendre sur lui sans laisser voir à quel point ça l’atteignait. Mais elle avait fait son choix et il le respectait. Casey pour sa part avait accepté sans trop de difficultés ce retournement de situation. Tous les deux – tous les trois – l’avaient vu venir, mais c’était elle qui s’était le moins voilé la face, qui prenait la vie comme elle venait.

Elle avait pu sortir de l’hôpital en début de semaine, et s’était rendue en ville pour finir ses préparatifs. Rafael et Casey avaient tenu à l’accompagner, bien sûr, et c’était ensemble qu’ils avaient choisi un sac de voyage, puis une tente, un sac de couchage et du petit équipement qu’elle n’avait pas tardé à glisser dedans après l’avoir agrandi magiquement au préalable. Et puis elle était tombée sur un bouquin qui correspondait exactement à ce qu’elle cherchait pour Enzo et l’avait acheté sur le champ. Mission accomplie.

Lorsqu’ils arrivèrent devant la maison, ils comprirent rapidement que la fête était déjà bien entamée. Ils sonnèrent à la porte et profitèrent de l’attente pour regarder autour d’eux. Le cadre était magnifique. La dune, la mer, le coucher du soleil… Enzo leur ouvrit alors et les fit entrer. Elle laissa Rafael et Casey lui offrir leurs cadeaux et le remercier pour l’invitation tandis qu’elle déposait son sac dans un coin derrière le porte-manteaux et le fouillait pour en sortir le livre qu’elle avait emballé dans du papier brun. Elle le rejoignit ensuite et le serra dans ses bras quelques instants, avant de lui tendre le paquet.

« Joyeux anniversaire Enzo ! »

Elle lui laissa le temps de le déballer, puis enchaîna :

« C’est sur les climats marins et l’influence de la lune… J’ai pensé que ça pourrait te plaire. »

Puis il l’accompagna jusqu’au salon où elle se mêla à la foule qui dansait sur le rythme de la musique. La plupart des proches de Enzo étaient déjà là. Caem et Emily discutaient avec des gens qu’elle n’avait jamais vus, Riley et Kezabel se déchaînaient sur la piste, Casey avait rejoint Julian et Macy au bar et Rafael avait retrouvé Killian et Ever…

Apercevant Jeroen seul et un peu à l’écart, Caitlyn se dirigea vers lui, non sans attraper un verre au passage. Elle ne s’attendait pas franchement à le voir ici mais ça n’était pas pour lui déplaire. Elle retrouva Leah, aussi, et elles dansèrent quelques temps ensemble. Derek fit une apparition, brève mais intense, et elle le suivit du regard alors qu’il remontait à l’étage un verre à la main. Elle discuta un peu avec tout le monde, finalement. Peu à peu, cependant, elle commença à réaliser que cette soirée était un peu comme une page qui se tournait dans sa vie…

TAG : @Rafael A. Paley


Dernière édition par Caitlyn Louise Twain le Lun 26 Mar 2018 - 19:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8365
Date d'inscription : 30/03/2010
Crédits : Avatar Schyzophrenic & signature bat'phanie &Gifs by Tumblr.
Double Compte : Enzo / Ismaelle / Riley



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3331-gangsta-s-paradize-cameron
MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   Lun 26 Fév 2018 - 13:07

Je l’admets, j’ai un peu de mal avec ce décalage horaire que je ne capte pas vraiment. On a huit ou neuf heures d’écart, quand vient l’heure de la soirée là-bas c’est le matin ici … Y a de quoi y perdre des cheveux. En attendant même si je me pose des questions existentielles concernant le décalage horaire, je suis plutôt content d’aller faire un tour là-bas. D’une parce que retrouver tout le monde c’est plutôt cool, de deux parce que je n’ai pas vu le p’tit depuis quelques semaines et de trois, parce que mettre les pieds en Australie, même pour moi, c’est un peu le kiffe. Je n’en ai jamais eu l’occasion, ça me fait vraiment plaisir d’aller découvrir l’endroit où crèche la fratrie Ryans en plus de ça.

« Pas trop déçu que la femme mystère ne vienne pas ? »
« Et toi, pas trop pressée de voir le champion de la bonne humeur ? »
« Chut. Sois sage Cocotte. »

Échange de civilités entre Jill et moi, naturellement. Forcément, impossible pour Kyle, Emily et moi de nous rendre là-bas – rapidement – sans l’aide d’un sorcier alors on a besoin d’elle. Uniquement pour ça …
Est-ce que je suis déçu que Margo ne puisse pas venir ? Je ne dirais pas ça. Si elle était venue ça m’aurait fait plaisir, bien sûr, et c’est bien pour ça que je le lui ai proposé, mais on aura d’autres occasions. Elle bosse, moi je vais passer la soirée avec des gens à qui je tiens, d’autres que je ne connais pas, et je me rends compte que ça fait une éternité que je n’ai pas fait ça.

#

Portoloin. Ou l’horreur incarnée. Ce truc te donne l’impression de t’agripper le nombril avec un crochet, j’ai cru que j’allais gerber à l’atterrissage et quand je vois la pâleur du visage de Kyle, je me dis que je ne suis pas le seul. Mais il suffit d’un peu d’air marin, d’un coup d’œil sur ce qu’on a sous les yeux, pour faire passer tout ça rapidement. Je ne suis pas un grand fan de la plage et tout ce bordel mais il faut l’avouer, la vue est magnifique et règne ici un calme qui fait du bien.
Et nous y voilà. Belle maison en bois avec vu sur l’océan, la plage en contrebas, une terrasse, de la musique, pas mal de monde déjà dont pleins de visages familiers. Je m’arrête un peu pour échanger quelques mots, les autres se mêlent à la foule même si Kyle reste un peu prêt de moi avant d’aller saluer Enzo. C’est pas la première fois qu’ils se revoient tous les deux puisque notre loup est passé manger à la maison, enfin chez Jill et Kyle, le mois dernier. Même si je garde un œil sur le petit frère je sais que tout se passera bien, qu’ils sont en phase, dans une nouvelle dynamique. Et je ne crois pas que la présence de William y changera quoi que ce soit.

Et après avoir laissé Enzo présenter Will, justement, à Jillian, je m’approche de lui à mon tour pour lui dire bonjour.

« Hey, Oncle Sam ! »
« Salut P’tit Con. »

S’en suit une accolade fraternelle et des sourires qui laissent transparaitre la joie de se revoir. Je ne suis pas du genre à exprimer beaucoup de choses c’est vrai mais c’est un fait, ça me fait plaisir de le voir.

« J’suis content que tu sois là. Ça va ? »
« Super. Et toi ? »
« J’ai pas à me plaindre. »

Il a l’air heureux, à sa place, et ça fait plaisir à voir. J’ai connu ce gosse dans des états qui vous feraient faire des cauchemars alors le voir comme ça, franchement, quelque part ça soulage.

« Bienvenu chez moi. »
« C’est plutôt sympa … »

Tu parles.
Le paradis sur terre oui.

« Tiens, joyeux anniversaire. »

Ce que je lui tends ? Un paquet dans lequel se trouve un sweat à capuche – normal – avec un requin dessiné dessus et écrit « j’ai l’égo aussi gros qu’un Grand Blanc » … Est-ce qu’il va mal le prendre ? J’en doute. D’ailleurs ça ne lui prend pas plus d’une seconde pour éclater de rire après l’avoir tendu à bout de bras pour mieux le regarder. Sérieusement, il a les yeux qui brillent comme ceux d’un gosse à Noël et le sourire jusqu’aux oreilles.

« Merde, il est génial. »

J’étais à peu près certain de taper dans le mile avec cette idée et quand je le vois l’enfiler sans attendre une seconde de plus c’est moi qui éclate de rire. Il est fier comme un paon avec son truc bourré d’autodérision.

« Merci ! »
« Je savais que ça te plairait. »
« Un peu que ça me plait ! Il est parfait. En fait c’est ça que j’aurai du demander à Keza de mettre sur ma planche. »

Je lève les yeux au ciel, on se marre tous les deux et se raconte un peu ce premier mois passé. Il me parle de ses cicatrices qu’il a fait enlever, de la rencontre avec les parents de William, de ses projets de surf trip, etc … toutes ces choses qui me font prendre conscience qu’il a définitivement refermé une page pour en ouvrir une nouvelle et sans trop savoir pourquoi, je ressens une espèce de fierté … je vais pas dire parentale mais presque. J’y tiens à ce sale gosse, vraiment. Et puis je lui parle un peu de moi aussi. La colloc avec la frangine, le boulot, entre autres.

« Fais comme chez toi. Si t’as faim, soif, c’est par là. S’il te manque un truc viens me trouver. »
« Ça marche. »
« Ah et si tu veux te faire une nouvelle liste de clients, à mon avis tu peux aller faire un tour vers les énergumènes là-bas. »

Il me désigne un groupe de quelques personnes d’un geste de la tête et je suis son regard. Emily et son pote Caem sont avec eux.

« Tes potes de surf ? »
« Affirmatif. »
« Et tu t’y es toujours pas mis avec tous ces délinquants autour de toi. »
« Et non, j’ai une réputation de type sage à entretenir tu sais bien. »
« Bah voyons. »

On y croit tous.

« Ton frère est par là ? »
« Aucune idée. Enfin il est à la maison mais je sais pas si l’ours sortira de sa tanière, on verra bien. »

Sourire entendu. On sépare là-dessus pour mieux se recroiser plus tard et je le vois se précipiter vers un visage qui ne m'est pas inconnu. Son prénom me revient, Maël, un ami d'enfance de Jill qui a passé quelques mois à Poudlard, dans la classe du p'tit. Je me souviens très bien les avoir vu et entendu faire un maximum de conneries ensemble d'ailleurs, maintenant que j'y pense.
Je vais me chercher une bière et rejoins Mateo dont la Tornade est en train de se défouler sur la piste avec Kezabel. Jillian se joint à nous, je crois qu’ils ne se sont jamais rencontré tous les deux. Tout le monde a l’air heureux, détendu, paré à passer une nuit sans fin dans la bonne humeur. J’aperçois même Ethan, qui ne baisse qu’à peine les yeux quand il me croise et malgré cette expression qui lui donne un peu l’air de s’excuser d’être là, j’ai l’impression qu’il lâche prise lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meet me halfway ▬ Ceux qui veulent [One Shot]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer" [Ryujia Dragonstone/Anathème Vyrad]
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Accouchement number two (PV Petite Ecorce, Pelage de Fleur, et tout ceux qui veulent x)) )
» A la jeunesse de mon pays

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Autour du monde :: Autres Continents :: — Australie :: Logement de Derek et Enzo Ryans-
Sauter vers: