AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I’m back bitches. - Zach ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 61
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : Moi



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: I’m back bitches. - Zach ♥   Mar 7 Nov 2017 - 18:51

I’m back bitches.
EXORDIUM.
Vendredi 3 Juillet – Début d’après midi.

- Ora ! t'peux ramener de la glace et de pizzas diiiiis ?
- T’as demandé à maman avant ?

Le sourire espiègle de Cosima me jauge autant que ses deux billes qui brillent de malice.
Bien sûr que non elle a pas demandé, elle préfère voir avec la belle-mère puisqu’elle cède à presque tout. Et cette belle-mère c’est moi. Ouais, à 24 ans, j’ai toujours dis que j’étais une nana précoce pour tout, j’y suis pour rien.
Je m’approche de la gamine et lui parle sur le ton de la confidence.

- Glace à quoi ?
- Chocolat ! Comme ça maman j’pourrais partager avec maman.
- Ca marche. Peut-être que je te ramènerais une surprise en plus.

Elle sautille d’un pieds sur l’autre en tapant dans ses petites mains trop mignonnes. Je suis absolument gaga de cette gamine, qu’on soit clair. Ses boucles brunes rebondissent autour de son visage encore poupin.

-  C’est quoiiii ?
- Je dis pas sinon c’est plus une surprise…
- Qu’est-ce que vous êtes entrain de comploter vous deux ?
- Rien ! On discute juste de la formidable mère que tu es. Un regard vers Cosima. Pas vrai ?

Elle acquiesce d’un mouvement vif de la tête, lèvres pincées de bonheur pour ensuite retrouver sa chambre en galopant comme une furie. Certainement pour expulser sa joie dans le dos de sa mère qui, bien évidemment, ne nous crois pas.
Jules s’approche, air suspicieux sur le visage, me pointant du doigt.

- T’es pas venue vivre avec nous pour défaire toute l’éducation que j’ai faite de ma fille j’te préviens !
- Tout de suite les grands mots… T’as vraiment aucune confiance.
- Avec toi ? Laisse-moi rire.

Je l’attrape par la taille et l’embrasse sans rien ajouter parce qu’elle a foutrement raison de pas m’faire confiance quand j’ai appris à Cosima comment remplacer du sel par du sucre pour faire foirer un plat de Jules… HAHA.

- A ce soir ?
- Yep.

Dernier baiser avant de quitter l’appartement – de riche, bordel de dieu, ce palace est immense… - et je visse mes lunettes de soleil sur le nez pour rejoindre la voiture. Je lance le CD qui s’y trouve déjà et commence à chanter – hurler – avec Bowie, tapotant sur mon volant, fenêtre ouverte. Je suis enjoué – plus que la moyenne – et en vérité, je tiens pas en place. Parce qu’aujourd’hui, j’revois mon kirikou d’amour – tu croyais que j’avais oublié ? – même s’il ne le sait pas. Et pour ça, remercions la discrétion de sa frangine qui m’a prévenue de leur retour de Poudlard et que si je voulais venir remettre les pendules à l’heure chez notre bon vieux Zachary…
Il ne le sait probablement pas mais j’ai mes taupes à Poudlard depuis que je suis partie. Deux pour être plus précises et même si je n’ai pas tous les détails, j’ai cru comprendre que ça n’a pas été évident tous les jours pour lui sans que je ne sache vraiment de quoi il s’agit. Quoi qu’il en soit, je viens avant tout pour le retrouver, ensuite on parlera du reste. Même si ça fait des semaines, voire des mois qu’on ne s’est pas vu, ça n’a rien changé à notre relation quasi fraternelle. C’est mon meilleur pote et de près comme de loin, il pourra compter sur moi.  

J’en ai pour un petit moment de trajet avant d’arriver devant chez lui où sa sœur m’accueille preque aussitôt. Je la prends dans mes bras et lui glisse un bisou sur la joue.

- Par Merlin, combien de mec Zachary a dû tuer pour que personne t’approche toi ?

- Au moins une dizaine, si on ne compte pas les corps que je n’ai jamais retrouvé…

J’éclate de rire avec elle, prends des nouvelles d’elle, de ses cours, de sa vie en générale.

- Il est dans le jardin entrain de lire.
- Toujours à faire son intello celui-là. Tes parents ne sont pas là ?
- Non, ils passent la journée et la soirée chez des amis de la famille.

J’acquiesce et la remercie alors qu’elle me guide au travers cette maison que je n’avais pas vu depuis un bail maintenant. Je sais que sa famille me regarde un peu comme… pas quelqu’un d’étrange, faut pas déconner mais bon, avec ma gueule et mes tatouages, difficile de passer inaperçue.
Je chope un seau sur le chemin, le remplit d’eau – oui j’fais un peu comme chez moi, j’ai pas changé -  pour ensuite me diriger vers Zachary qui est effectivement entrain de lire sous le soleil… et qui s’est même endormi, tête ballante sur le côté, son livre entrain de se casser la gueule.

Je m’approche et lui verse le seau d’eau sur la gueule sans attendre et sans délicatesse.

- WAKE UP ! Ca suffit les rêves cochons avec Katherine, j’croyais que t’étais passé à autre chose !

J’éclate de rire en le regardant s’agiter et en voyant sa gueule alors que son regard se tourne vers moi.

- I’m back biatch !

Et tout ça avec une classe Orafique s’il vous plait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1273
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: I’m back bitches. - Zach ♥   Sam 11 Nov 2017 - 12:42

Rentrer à la maison… Zachary avait toujours attaché beaucoup d’importance à son foyer et le fait de retrouver sa famille et son domicile lui avait toujours filé le sourire. Cet été- là particulièrement. La fin de l’année avait été plus que difficile pour le rouge qui avait l’impression de se perdre complètement. Rentrer chez lui, s’éloigner un temps de l’école, c’était tout ce dont il avait besoin. Bien sûr, avait de rentrer, il avait fait un point avec sa sœur, lui faisant promettre de ne rien raconter des récents événements le concernant à leurs parents. Levant les yeux au ciel, elle s’était indignée de sa demande, lui faisant remarquer que ce n’était pas son genre à elle mais que c’était plutôt lui qui avait tendance à rapporter tout ce qu’elle faisait à la famille. Layla 1 – Zachary 0.

Zachary et Layla avaient été, comme toujours, accueillis par de grands sourires et de longues embrassades. Parents et grands-parents étaient avides de connaître les dernières nouvelles, de s’assurer qu’ils étaient en pleine forme. Zachary fit de son mieux pour ne faire sentir à personne qu’il n’était pas au top de sa forme. Layla lui jetait souvent des petits regards inquiets, à croire qu’elle avait de qui tenir. Mais ce retour aux sources apaisa tout de même le Gryffondor. Il décida de ne pas sortir les premiers temps et de rester tranquillement chez lui histoire de remettre de l’ordre. Il envisagerait par la suite d’aller faire un tour à Londres, peut-être aussi d’aller voir un peu de monde mais pour le moment, il restait dans sa zone de confort. Il avait besoin de se reposer, de se recentrer et surtout, de trouver des réponses à toutes les questions qui l’agitaient. Il avait presque l’impression de vivre sa crise d’adolescence sauf qu’il devait bien avouer qu’il était un peu vieux pour ça…

Ce jour-là, leurs parents et grands-parents étaient invités chez des amis. Layla et Zachary avaient eux décidé de rester à la maison, laissant leurs aînés profiter tranquillement de leurs amitiés. Le midi, le frère et la sœur avaient donc mangé en tête à tête, discutant tranquillement comme à l’habitude. Le petit accrochage de la fête avait été vite oublié et comme toujours, leurs liens en étaient sortis encore plus forts. Après le repas, Zachary avait attrapé un livre et s’était installé dans un transat dans le jardin. Si au début il était très concentré sur les histoires de psychomagie et enregistrait consciencieusement chaque mot dans sa mémoire, au fur et à mesure des minutes, les lettres semblèrent se révolter. Elles commencèrent à danser devant ses yeux et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, le jeune homme s’était assoupi.

Zachary dormait comme un bienheureux sur son transat’ et il était clairement à des années lumières de s’imaginer ce qui l’attendait. Il était dans un rêve complètement farfelu, sans queue ni tête, alternant quand soudain…

« WAKE UP ! Ça suffit les rêves cochons avec Katherine, j’croyais que t’étais passé à autre chose ! »

Zach s’était redressé d’un bond. Son livre avait volé sur la pelouse quant à lui, tout droit sur son transat, il dégoulinait de partout. Complètement abasourdi, son regard s’était immédiatement posé sur la personne qui venait de parler et de l’arroser. Il cligna plusieurs fois des yeux. Il rêvait encore ? Elle parla de nouveau. Ora. Elle était vraiment là.

« Espèce de… »

Zachary s’était alors levé, encore tout étourdi. Certes ce seau d’eau avait eu le mérite de le réveiller mais dans sa tête, c’était encore Bagdad. Il s’approcha alors d’Ora et l’attira alors dans ses bras, la serrant avec un peu plus de force que nécessaire.

« Viens te rafraîchir un peu ma belle ! »

Bah quoi ? Il était hors de question qu’elle s’en sorte aussi facilement. Zachary prit donc bien le temps de la tenir contre lui pour qu’elle soit elle aussi mouillée avant de se décider à la relâcher. Il la regarda alors avec un grand sourire. Il était un peu satisfait de sa connerie mais surtout, il était heureux. Heureux de la voir. Ils s’étaient contactés dès le début des vacances mais n’étaient pas censés se voir avant un petit moment. Zachary avait bien une petite idée de qui pouvait être derrière tout ça. Ce n’était pas nouveau qu’Ora et Layla s’entendent bien.

« Je sais pas ce que tu fous là et clairement, le sceau d’eau tu me le paieras mais putain… Je suis content de te voir ! »

Pas rancunier le Zachary. Enfin, si, il trouverait un moyen de se venger c’était certain mais ce n’était pas sa priorité. Non, pour le moment, il avait envie de profiter de la présence d’Ora. Il alla alors chercher deux sièges secs qui traînaient dans le jardin et les plaça l’un à côté de l’autre, invitant son amie à prendre place.

« Tu veux boire quelque chose ? »

Oui c’était Ora, oui il dégoulinait tant il était trempé mais il n’en oubliait pas les bonnes manières ! Et puis, le soleil tapait encore, il finirait bien par sécher. Il avait tellement attendu de la revoir… Elle lui avait clairement manqué ces derniers temps, il aurait eu besoin de son soutien. Il allait avoir un sacré paquet de trucs à lui raconter. Parce que oui, pour le coup, Zachary ne savait clairement pas que les nouvelles étaient allées plus vite que lui et que sa meilleure amie en savait déjà bien plus que ce qu’il lui avait dit.


Dernière édition par Zachary Disemba le Jeu 23 Nov 2017 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 61
Date d'inscription : 02/11/2017
Crédits : Moi



Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I’m back bitches. - Zach ♥   Mer 22 Nov 2017 - 15:56

I’m back bitches.
EXORDIUM.
J’éclate de rire quand je le vois se redresser comme un piquet, envoyant valser son bouquin sur la pelouse. Il a l’air con mais d’un con mignon. Il met un certain temps avant de capter ce qu’il vient de se produire et ce qu’il vient de lui tomber sur le coin de la gueule. Zac cligne plusieurs fois des yeux, comme s’il avait l’impression de rêver.

- Je sais, c’est dur de réaliser que l’on a une créature de rêve face à soi.
- Espèce de…
- Ah nononon tu dégaaaages !

Pas le temps de l’esquiver, ce grand nigaud me garde déjà dans ses bras alors qu’il est tout trempé et m’humidifie par la même occasion – très bizarre cette phrase… -.

- Viens te rafraîchir un peu ma belle !

J’éclate de rire malgré tout et l’encercle de mes bras parce que ça fait du bien retrouver mon meilleur ami et surtout du bien de le voir sourire, entrain de raconter et faire une connerie. Beaucoup moins déprimé que sur les courriers qu’il peut parfois m’envoyer.
Zac finit par me relâcher et me regarder, large sourire communicatif aux lèvres. Ca fait des mois que je l’ai pas vu et je suis encore bien plus heureuse de le retrouver que je n’aurai pu le croire ou le penser. Il n’a pas changé si ce n’est que salaud devient de plus en plus canon et qu’il a dû en faire tomber plus d’une, plus qu’il ne le fait habituellement j’veux dire.

- Je sais pas ce que tu fous là et clairement, le seau d’eau tu me le paieras mais putain… Je suis content de te voir !
- J’suis venue là pour tondre ta pelouse… je lui donne une petite tape sur l’épaule, toujours sourire aux lèvres. J’suis contente de te revoir aussi, ça faisait un bail bordel.

Et pour accentuer mes paroles, je le resserre contre moi, juste quelques secondes parce que c’est bien beau de jouer les idiots comme ça mais il m’a réellement manqué. Je ne pouvais décemment pas attendre plus longtemps pour venir lui rendre une petite visite, histoire que l’on rattrape le temps perdu, je suis quasi certaine qu’il a un tas de choses à me raconter en plus de ça.
Zac prend deux sièges qu’il installe dans le jardin et je prends place sur l’un d’eux, non mécontente de m’y asseoir, surtout vu le cadre. Il fait beau, le soleil réchauffe tranquillement notre peau et on ne peut pas être plus détendu que nous le sommes, gorgés d’adrénaline par ses retrouvailles.

- Tu veux boire quelque chose ?
- Ouais, j’veux bien un coca avec des glaçons s’il te plait ! Et n’oublie pas la petite ombrelle et la rondelle de citron sinon j’te vire !

Je le bouscule gentiment, l’emmerde parce que j’aime bien et qu’on passe notre temps à ça de toute façon. Et surtout parce qu’on ne change pas les bonnes vieilles habitudes. Je le laisse revenir avec les boissons et Zachary s’installe en face de moi, nos sourires toujours présents. J’ai l’impression que nous sommes deux gamins de 10 ans qui se retrouvent pendant les grandes vacances après des mois à attendre ça. Et c’est un peu le cas finalement.

- T’as l’air en forme, moins déprimé que dans tes lettres.

Cette fois je redeviens un poil sérieuse parce que de ce que j’ai compris, il n’a pas passé une fin d’année facile. Il y a déjà cette histoire d’empoisonnement où j’ai réellement cru le perdre et je pense que ça a été compliqué pour lui de se remettre et puis les problèmes personnels, des trucs qui peuvent paraitre con mais qui, cumulés, paraissent de moins en moin supportables. Et peut-être qu’il n’était pas dans un bon mood, tout simplement, ça arrive.
Quoi qu’il arrive, j’suis là pour lui remonter le moral – et les bretelles, mais ça il ne l’sait pas encore -.

- Allez, t’as un tas de truc à me raconter ! Je bois une première gorgée sans le quitter des yeux. Raconte moi ta vie ennuyeuse sans ma présence pour te divertir.

Ouais je sais j’arrête jamais. Ca va ! C’est parce que j’suis contente de le revoir !

- Ca a été les examens d’ailleurs ? T’as eu tes résultats ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1273
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: I’m back bitches. - Zach ♥   Jeu 23 Nov 2017 - 13:29

Elle n’avait pas changé, et Zachary en était bien content. Toujours cette désinvolture, cet air détaché qui cachait bien des choses. Qu’elle lui dise de dégager, qu’elle se moque de lui en déclarant qu’elle venait tordre la pelouse, Zach répondait avec un immense sourire. Il savait que derrière cela il y avait de la sincérité et il le sentit quand elle le prit de nouveau dans ses bras. Leur amitié s’était solidifiée avec le temps et si Ora n’était pas du genre à faire de longs discours mielleux, Zach n’avait jamais douté de son amitié. Jamais. Et la voir là, c’était tout ce dont il avait besoin. Il lui proposa donc quelque chose à boire et sa meilleure amie, égale à elle-même, en profitant pour le charrier un peu. Zachary leva les yeux au ciel, affichant une mine faussement outrée avant de prendre la direction de la cuisine en trottinant. Il attrapa deux canettes de coca qui trainaient dans le frigo. Il avait hésité avec les bières mais autant commencer en douceur. Il retourna donc dans le jardin et lança la canette à Ora.

« On est plutôt du genre présentation minimaliste ici, c’est vachement tendance. »

Zachary afficha alors un grand sourire de couillon avant de se laisser tomber sur le fauteuil à côté d’Ora et d’ouvrir sa propre canette. Ora reprit alors la parole, soulignant le fait qu’il avait l’air plus en forme que dans ses courriers. Zach se contenta alors d’avaler une gorgée de coca, affichant un sourire légèrement absent. Oui, la période avait été difficile, ce qu’il aurait presque oublié depuis qu’Ora avait posé le pied chez lui. Mais oui, tout ça était encore présent et lui en parlerait lui ferait sans doute du bien même si, sur le coup, il avait plutôt envie de faire l’andouille et de faire comme si de rien n’était.

« Tu crois pas si bien dire ! La vie est terriblement ennuyante sans toi, j’étais obligé de trouver encore plus de conquêtes pour combler ton absence. »

Et hop, un petit sourire colgate pour ponctuer cette phrase. Zachary se cachait bien sûr, sortant une connerie comme pour gagner un peu plus de temps et éviter d’entrer dans le vif du sujet. Et puis, ça lui avait manqué d’avoir quelqu’un à provoquer comme ça, en sachant qu’il pouvait se lâcher et que rien ne serait jamais mal pris. Avec Ora, c’était différent d’avec n’importe qui d’autre, il ne se posait quasiment aucune question sur son comportement et se contentait de sortir tout ce qui lui passait par la tête. Alors qu’il prenait une autre gorgée de coca, la jeune femme revint sur des sujets plus sérieux en évoquant les examens. Zachary haussa alors les épaules avant de répondre.

« Pas encore mais globalement je pense que ça s’est bien passé. Je crois par contre que tu vas me tuer parce que j’ai l’impression d’avoir un peu foiré la botanique. »

Zachary afficha alors un petit sourire d’excuses. Il était quasi certain de passer son année et pensait même avoir des résultats plutôt bons mais clairement, la bota, il l’avait pas senti et en général, il arrivait à avoir un regard assez objectif sur ses examens. Ora allait faire les gros yeux mais bon, elle lui pardonnerait. Oui le forcerait à réviser avec elle. Bof, au moins, elle serait obligée de passer un peu de temps ici. Pas si mal au final.
Zachary se laissa alors tomber en arrière, s’affalant complètement dans son fauteuil et levant quelques instants les yeux au ciel. Il sentait bien que les sujets fâcheux allaient arriver sur la table. Le fait de parler des examens l’avait déjà poussé à redevenir un peu plus sérieux. Autant crever l’abcès tout de suite. Zach se redressa donc finalement, se penchant en avant, les coudes posés sur ses cuisses. Il fit tourner la canette entre ses mains quelques secondes, la fixant comme si elle était soudainement devenue très intéressante.

« Mais pour être très honnête, je crois que les exams sont les seuls trucs qui se sont bien passés ces derniers mois… »

Zachary poussa alors un profond soupir. Il ne disait pas cela pour s’apitoyer sur son sort et savait bien qu’il avait une grande part de responsabilités dans tout ça. Qu’il s’était lui-même enfoncé dans un truc sombre et pas très agréable. Mais il fallait bien faire un constat objectif et cela faisait un moment qu’il avait l’impression de tourner en rond. D’avoir une chaine à la cheville l’empêchant d’avancer sereinement. La racine de ce mal ? Il avait bien du mal à mettre un doigt dessus et voyait surtout les conséquences. Cela était particulièrement rageant pour quelqu’un comme lui qui aspirait à une carrière en psychomagie mais pour le coup, il devait admettre qu’il était un peu désarmé face à ses propres émotions.

« Tu te souviens de cette histoire avec William Jackson… ? »

Les doigts de Zachary se crispèrent alors autour de sa canette. Rien que de prononcer ce nom ça le foutait encore en rogne. Impossible de nier qu’il y avait un truc pas réglé dans tout ça et que si avec Enzo la situation s’était apaisée, avec le Serdaigle la tension était encore bien présente.

« Je crois que ça a pris des proportions un peu plus importantes que prévu. »

Soupirant de nouveau, Zachary releva finalement la tête vers Ora. Il était blasé par cette histoire, lassé, mais il ne pouvait nier ressentir encore de la colère, de l’injustice. Il ne savait pas l’expliquer mais c’était toujours bien présent. Et clairement, si ce n’était pas là la source de tout son mal être, il devait bien en parler. Alors autant commencer par un truc dont Ora avait déjà un peu entendu parler même s’il n’avait pas très envie de lui donner tous les détails et de passer pour un abruti fini. Bien qu’il finirait de toute façon par cracher le morceau, il était incapable de rester silencieux face à elle. Piégé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I’m back bitches. - Zach ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
I’m back bitches. - Zach ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Zach parisé on the trading block???
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Est de Londres-
Sauter vers: