AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey, I just met you... [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2087
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Hey, I just met you... [Libre]   Dim 22 Oct 2017 - 18:19

~ Mardi 30 juin – À l’heure du petit déjeuner ~

Caem s’était lentement étiré à l’intérieur de son lit. Les vacances étaient arrivées et il n’y avait plus aucune raison de se précipiter le matin. Pour autant, le russe restait un lève-tôt et il n’avait pas spécialement envie de traîner dans son lit toute la journée. Il était persuadé que cette journée serait bien remplie et qu’il avait tout intérêt à se lever maintenant pour en profiter au maximum. Un petit étirement donc et le Poufsouffle s’assit sur le bord de son lit. Il apercevait un rai de lumière qui filtrait par la fenêtre, il devait faire beau. Une bonne journée s’annonçait. Enfin ça c’était la conclusion qu’il avait tiré avant de poser les pieds au sol. Au moment où Caem s’était levé, une étrange musique s’était fait entendre et avait disparu aussitôt. D’abord surpris, il avait cru halluciner. Puis il avait fait un pas. Encore de la musique. Un autre. Le russe, ne comprenant pas d’où cela pouvait provenir s’était mis à faire les cents pas dans le dortoir pour trouver l’origine de cette horrible musique. Rien. Rien et ses camarades commençaient à se réveiller. Il s’excusait, leur disait qu’il cherchait mais n’arrivait toujours pas à comprendre. Jusqu’à ce qu’il s’arrête. Le russe s’immobilisa au bout d’un moment au milieu du dortoir pour mieux réfléchir et là, plus un bruit. Oh non…

Chaque mouvement était calculé. Alors qu’il avait dû renoncer à faire son jogging quotidien, Caem était désormais sous la douche à essayer de ne surtout pas bouger les pieds. Minimiser ses mouvements, ne se déplacer que lorsque c’était nécessaire… Caem avait fini par comprendre qu’un sort avait dû lui être lancé reliant ses pieds à cette étrange musique. Chaque fois qu’il faisait un pas, elle se faisait entendre. Autant dire que ça avait légèrement le don de l’agacer. Le jeune homme avait filé de son dortoir aussi vie que possible, embarquant juste un T-shirt, un jean et des sous-vêtements propres. Désormais sous la douche, il profitait de l’eau et de ce moment de répit. Seul le haut de son corps bougeait et donc, pas de musique. Un petit répit qu’il aurait aimé prolonger encore et encore. Mais il dut bien au bout d’un moment accepter de sortir de l’eau. Et la musique reprenait. À chaque pas, Caem faisait de son mieux pour contrôler l’agacement qui était en train de monter inexorablement en lui. Il fallait que ça s’arrête, vraiment, parce qu’à ce rythme, il allait devenir complètement dingue. Il avait essayé de multiples contre sort mais rien ne fonctionnait. Le Poufsouffle avait beau être très patient, il avait comme l’impression que cette situation pourrait avoir raison de son calme légendaire.

« C’est pas possible… »

Immobilisé au beau milieu du Grand Hall, Caem serrait les dents, les mains plaquées sur le visage. Il n’en pouvait plus. Après avoir pris sa douche, il était allé s’asseoir un peu dans le parc pour bouquiner. Le trajet avait été horriblement long mais il avait réussi à garder son calme. D’autant qu’une fois dehors, un gardien l’avait informé que les grilles du Château allaient être ouvertes le jour-même et que donc tous les élèves pourraient profiter de véritables vacances. Une excellente nouvelle. Caem avait donc envisagé de remonter pour préparer sa valise avant d’aller prendre son petit déjeuner. C’était sans compter son petit problème du jour. Lorsqu’il s’était mis en route, la musique avait repris et le russe avait senti quelque chose se fissurer en lui. Sa patience. Son calme. Il n’en pouvait plus. Il avait alors marché jusqu’au hall et là, incapable de faire un pas de plus, il s’était simplement arrêté. La Grande Salle était toute proche, sa salle commune plus très loin mais il n’avait clairement pas envie de faire un pas de plus. Il sortit alors sa baguette magique qu’il dirigea vers ses pieds. Une fois de plus il lança de nombreux sorts mais rien. Il fit même grandir ses pieds de manière anormale à un moment… Heureusement il parvint à inverser le sort juste après. Mais la musique elle par contre, elle n’avait pas disparu. Renonçant à son plan initial, Caem décida de se rendre en premier dans la Grande Salle pour prendre son petit déjeuner et d’aviser à ce moment-là. Réduire les distances au maximum, il ne voyait que ça. Le russe se remit donc en marche avec l’impression que la musique était de plus en plus forte, une simple illusion certes, mais suffisamment tenace pour qu’un mal de crâne commence à se faire sentir. Il continua cependant sa route, pressé de s’asseoir. Quand il entra dans la salle, des regards se tournèrent vers lui. Caem grimaça mais tenta de les ignorer au maximum. Il accéléra le pas ce qui, pour le coup, eut pour effet d’augmenter réellement le volume de la musique. De nouvelles têtes se tournèrent vers lui. Respire Caem, respire… Le russe se focalisa alors sur son objectif mais il était tellement concentré sur le banc qu’il visait qu’il en oublia de regarder où il marchait. Le chat d’un élève se faufila alors entre ses jambes, le russe manqua de lui marcher dessus et pour protéger l’animal, il s’emmêla les jambes et attiré les fesses les premières sur le sol. Il lâcha un grognement de douleur. Mais ce n’était pas le pire. Le choc avait apparemment transformé le sort. Et maintenant, la musique se faisait entendre à chacun de ses mouvements. Désabusé, Caem s’allongea alors à même le sol, les bras allongés.

« Je bouge plus. »

Cette phrase était à la fois destinée à lui-même et au curieux qui le regardaient d’un air étrange. Il ne bougerait plus. Sinon, il allait vraiment exploser et Poudlard n’était pas prêt à voir Caem en colère.

La musique au cas où:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3697
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Hey, I just met you... [Libre]   Mer 15 Nov 2017 - 9:02

Mardi 30 juin 2015

- Hey Batman !
- Salut Katee !

C'est du grand n'importe quoi depuis ce matin ! Kim, la fille en fauteuil roulant, se ballade entourée de néons, fleurs, et couleurs ultra-flash, et Brooks a le visage de Zach en mode sourire ultrabrite sur toutes ses fringues. Je suis morte de rire, mais c'est sans doute parce que je suis pas touchée. Le batteur des verts a les cheveux orange, leur poursuiveur se fait poursuivre par des balais... je sais pas qui a eu l'idée de ces blagounettes, mais je suis pas fâchée de pas être ciblée, parce que je pense que j'aurais vite perdu patience. Genre, dans la minute où ça aurait commencé, ouais... Bon, sauf le déguisement de Kevin, je crois que ça, j'aurais pu supporter, et quand je le croise qui remonte vers les étages, alors que je redescends vers le parc, je peux pas m'empêcher de la ramener. Batman. C'est quand même drôle qu'ils aient choisi ça, ces petits malins, mais ça me fait sourire. On aurait fait la paire, tiens, au bal, si t'étais venu !

- Tu sais que ton mec est en mode disque rayé ?

Oooookaaaaay... Alors non, je l'ai pas encore vu, et là, je sais pas ce dont tu parles, mais je sens bien que ça va être moins facile à supporter qu'un costume de super-héros.

- - Je viens de le croiser vers la Grande Salle, vas voir par toi même.

La Grande Salle, j'y étais déjà tout à l'heure, mon petit déjeuner, il y a longtemps qu'il est derrière moi. Je partais plutôt pour aller courir près du lac, j'avais même proposé à Raf qu'on y aille ensemble, mais je crois qu'il ira se défouler sans moi. Moi, je vais aller voir ce qu'il en est, comprendre le message cryptique de mon pote... et jauger à quel point mon mec est près de péter les plombs, aussi, parce que "disque rayé", je suppose que ça implique de la musique, et ça risque d'être assez vite usant...

J'en ai la confirmation avant même d'arriver au rez-de-chaussée, comme une musique sans doute assez populaire mais qui ne fait pas vraiment partie de mon registre musical retentit et résonne jusqu'aux escaliers. Ooooookaaayyy ça va être compliqué. J'ai un peu pressé le pas pour entrer au moment où Caem s'allongeait sur le sol, les bras étendus de part et d'autre de son corps et...

- Je bouge plus.

Je me suis approchée, pour m'accroupir près de lui, les cheveux attachés en une queue de cheval haute, vêtue d'un débardeur noir et d'un jogging gris, baskets aux pieds.

- Ca a l'air d'être une plutôt bonne idée, Beau Gosse...

Je me suis penchée pour venir l'embrasser, mais le simple fait de me rendre ce baiser fait à nouveau résonner cette musique dans la pièce.

- Ok... J'ai l'impression que ça va être une longue journée... Je te demande pas si t'as essayé de te défaire de ce truc, je crois que vous êtes tous à peu près au stade de résignation-y-a-rien-qui-y-fait...

Un petit soupir m'échappe, quand je vois passer un chat multicolore à la crête surréaliste. De mieux en mieux...

- T'as mangé quelque chose au moins ?

Parce que bon, ça risque d'être chiant, mais il va quand même pas jeûner toute la journée pour éviter la musique quoi... ni rester étendu au milieu de la Grande Salle, d'ailleurs...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2087
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Hey, I just met you... [Libre]   Mer 15 Nov 2017 - 13:30

Allongé à même le sol, immobile, Caem était en train de se demander combien de temps il pourrait rester ainsi. Il n’en pouvait plus de cette musique et il avait l’impression que s’il l’entendait encore il allait faire une réaction allergique. Pour autant, il ne pouvait pas non plus se résoudre à ne plus bouger du tout éternellement… Il fallait à tout prix que quelqu’un l’aide avec cet ensorcèlement. Il n’arrivait cependant pas à comprendre comment cela était arrivé et qui avait bien pu inventer un truc pareil. En soit la blague aurait pu être drôle mais seulement si elle avait une fin. Elle ne pouvait pas être éternelle quand même ? Les petits malins qui avaient décidé de mettre un peu de piment dans cette journée allaient bien finir par tout annuler, non ? Caem ferma les yeux. Il sentait bien qu’on le regardait mais c’était le cadet de ses soucis. Pourtant, il finit par ouvrir les yeux alors qu’il sentit une présence familière. Il vit alors Killian qui s’accroupissait au-dessus de lui, visiblement amusée par l’idée qu’il reste allongé là au milieu de la Grande Salle.

« Dans d’autres circonstances oui ça aurait pu être une bonne idée… »

Caem se mit alors à sourire et répondit au baiser que Killian venait de lui donner. Sauf que c’était sans compter sur cette merveilleuse musique qui avait décidé de se déclencher. Le russe poussa alors un grognement tandis que Killian se redressait légèrement. Une longue journée ? Elle ne pensait pas si bien dire. Pour autant, quelque chose avait attiré l’attention de Caem dans la prise de parole de Killian. Les autres ? Ça c’était plutôt intéressant. Cela signifiait qu’il n’était sans doute pas le seul à avoir des petits soucis, peut-être que connaître l’identité des autres victimes pourrait l’aider à résoudre ce problème. Killian de son côté s’était attaché à un autre souci plus pragmatique, demandant au russe s’il avait au moins mangé. Son ventre se mit alors à grogner.

« Nop. »

Caem avait un peu faim certes mais c’était loin de l’affoler. Sa priorité n’était pas de manger mais il craignait cependant que Killian n’apprécie pas spécialement qu’il lui dise cela. Après tout, il avait passé une période un peu compliquée et s’était très peu nourri pendant cette période, il ne voulait donc pas l’angoisser pour rien. Poussant un long soupir, Caem décida finalement de se redresser. La musique reprit des plus belle et de nombreux éclats de rire se fit entendre. Il alla alors s’asseoir sur le banc le plus proche, les bras sur la table avant de s’immobiliser de nouveau.

« J’aurais presque envie qu’on me nourrisse comme un gosse. »

Caem afficha alors un sourire amusé. Ce simple mouvement de lettre réactiva la musique et le russe se renfrogna immédiatement. Il n’avait clairement pas envie de faire la tête toute la journée et de faire la rabat-joie mais il avait l’impression que la situation ne faisait que s’empirer. À défaut de lever la main vers la moindre nourriture, Caem se décida tout de même à parler craignant cependant que la musique se réactive en même temps.

« Tu as vu d’autres personnes dans la même situation ? »

Caem laissa alors son regard se promener sur la table. Seuls ses yeux semblaient pouvoir bouger librement. Il ne fit personne avec l’air aussi stupide que lui mais en même temps son champ de vision était réduit vu qu’il ne pouvait pas bouger la tête. Certains élèves qui, bien que trouvant la situation très drôle, semblaient avoir un peu pitié de lui rapprochèrent une tasse, quelques morceaux de pain et des fruits pour qu’il puisse envisager de manger. Soupir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 3697
Date d'inscription : 27/03/2011
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth) && Rosalyn (Raven)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1055-this-is-the-story-of-my-life-a
MessageSujet: Re: Hey, I just met you... [Libre]   Ven 23 Mar 2018 - 21:49

« Dans d’autres circonstances oui ça aurait pu être une bonne idée… »

Un baiser et la musique s'enclenche à nouveau. Je grimace comme il pousse un grognement, toute aussi ravie que lui. Une longue journée, donc, assurément... Et pour l'instant ascétique si j'en crois les grognements de son ventre.

« Nop. »

Je m'en serais douté. Mais je fronce les sourcils l'air réprobateur. Tu vas pas jeûner toute la journée, ça je te le garantis. Même si je dois te nourrir moi-même. Je suppose que mon regard est évocateur, parce que le russe se redresse - tant pis pour l'intermède musical qui me fait effectivement grimacer à nouveau, pas trop ma came ce truc - et se dirige vers une table où je l'accompagne au mépris du jukebox invisible et environnant.

« J’aurais presque envie qu’on me nourrisse comme un gosse.
- Ca peut être une idée. »

Je suis très sérieuse, face à son petit sourire amusé. Rigole, Beau Gosse, mais s'il le faut, je le fais, hors de question - à nouveau - que tu restes l'estomac vide. Ouais je vais avoir l'air aussi ridicule, mais si tu savais comme je m'en contrefous... D'ailleurs, j'attrape un verre de jus de citrouille, tandis qu'on lui apporte une tasse que je remplis de sa boisson chaude habituelle, et que d'autres approchent du pain et des fruits... et je me surprends moi-même à lui préparer ses tartines. Tu vas manger, Kaliayev, moi je te le dis. Mais j'ai l'air d'une parfaite petite femme au foyer là ? Ok achevez-moi. Ou prenez des notes parce que ça arrivera pas tous les jours, plutôt.

« Tu as vu d’autres personnes dans la même situation ?
- Pas exactement, mais Collins est en mode hippie disco - c'est concept - Brooks se la joue fanclub de Zachary et je viens de voir passer un chat punk multicolore... Oh ! Et Kevin se prend pour Batman ! Faut vraiment trop que tu voies ça ! »

Je vois son regard qui bouge dans tous les sens à la recherche de ses compagnons d'infortune.

« Ouais enfin on verra... »

Quelques instants plus tard, je reste songeuse, m'accorde un temps de réflexion.

« Bon... J'imagine que t'as déjà tenté de te défaire de ce truc, donc ça doit pas être très simple à contrer. Mais à défaut de pouvoir le neutraliser complètement, tu crois qu'on peut au moins s'isoler tous les deux des autres ? »

Une main sous le menton, j'ai l'air d'être en pleine réflexion, des plus intenses, et à vrai dire, c'est tout à fait le cas.

« Bon nous on va continuer à devenir fous, mais au moins ça fera plus chier tout le monde... En attendant qu'on trouve mieux... »

Regard sur le côté.

« Dans tous les cas, ça te prive pas de manger. »

Et sans attendre de réponse de sa part, je lui colle sous le nez - oui, ça va encore résonner quand tu vas ouvrir la bouche, mais tant pis - avant d'attraper ma baguette et de lancer une bulle de silence autour de nous. C'est pas l'idéal, loin de là, mais en attendant mieux... La musique pourrie résonne autour de nous, mais les autres élèves ne l'entendent plus à présent... Ni nous par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2087
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Hey, I just met you... [Libre]   Lun 26 Mar 2018 - 12:30

Killian ne semblait pas prendre l’idée de nourrir Caem comme un enfant à la légère et c’était loin de surprendre le russe. Il savait bien qu’elle ne le laisserait pas dépérir comme ça. Et au fond, il ne pouvait pas lui jeter la pierre puisqu’il ferait exactement la même chose. Il aurait juste aimé ne pas avoir à envisager cette possibilité. Il pouvait au moins se rassurer en se disant qu’il n’était peut-être pas le seul à avoir été attaqué par on ne savait trop quoi. Killian lui expliqua qu’elle avait croisé un certain nombre d’autres personnes ayant quelques soucis. Jamais la même chose que lui mais toujours des trucs assez étranges. Impossible de savoir qui était à l’origine de tout ça mais au moins, on pouvait dire que cette personne ne manquait pas d’imagination.

« C’est vrai que Kevin en Batman, ça doit valoir le détour… »

Caem afficha alors un léger sourire. Non il ne se moquait pas de son camarade, pas complètement en tout cas. Et puis, l’autre pouvait très facilement se venger. Killian de son côté réfléchissait à la situation. Elle devina rapidement que le russe avait déjà fait de son mieux pour se débarrasser de cette mélodie insupportable et qu’il n’y avait sans doute pas grand-chose d’autre à faire pour le moment. Elle émit cependant une proposition intéressante, s’isoler des autres pour empêcher d’emmerder tout le réfectoire. Ce n’était clairement pas une mauvaise idée. Certes Caem était sur le point d’user ses nerfs mais tant qu’à faire, autant ne pas entraîner les autres avec lui. Le russe se contenta donc d’un regard pour signifier à sa petite-amie qu’il approuvait son idée. Au moins, avec elle, la communication était simple et cela simplifiait la vie. La jeune femme fit donc naître une bulle autour d’eux qui coupait le son, l’empêchait de sortir. En même temps, elle lui colla juste devant le visage un morceau de brioche. Caem ouvrit alors la bouche, la musique se fit de nouveau entendre et il commença à mâcher. La chanson ne s’arrêta que lorsqu’il eut terminé sa bouchée. Caem ferma alors les yeux quelques secondes.

« Tu crois que c’est un test pour voir jusqu’où va ma patience ? Parce que là je sens que je vais bientôt craquer. »

Caem attrapa alors un morceau de pain qui traînait par là. Vu que le simple fait de mâcher enclencher la musique, cela ne changeait pas grand-chose qu’il fasse d’autres gestes. Il tartina alors rapidement le pain de confiture et commença à le manger. Tout le temps de ce petit déjeuner rapide, la musique se fit entendre, en boucle, sans jamais changer. Et c’était juste insupportable. Même pour Killian ça allait vite devenir compliqué à gérer. Au bout d’un moment, Caem posa sa tartine devant lui et arrêta de bouger, laissant le silence planer quelques secondes, comme pour s’accorder un peu de répit.

« Ils auraient au moins pu choisir un morceau un peu plus supportable… Non mais ce truc me coupe l’envie de tout faire. »

Caem poussa un long soupir avant de réaliser la portée de ce qu’il venait de dire. Il releva alors la tête vers Killian et éclata de rire. La musique se fit alors entendre de plus belle, accompagnant son rire mais pour le coup, cela ne faisait qu’aggraver son hilarité. Cette situation était absurde. Il était sans doute dans la phase de rire qui précédait le craquage nerveux complet. La suite serait sans doute moins amusante mais pour le moment en tout cas, il riait de sa propre phrase et de toute cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hey, I just met you... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey, I just met you... [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Rez-de-Chaussée. :: ─ Grande salle-
Sauter vers: