AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 515
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Beaucoup



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr
MessageSujet: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Ven 13 Oct 2017 - 18:23

Earthquake !
Topic commun !



16 juillet 2015

Résumé : Vous êtes en plein cœur de Londres quand la terre se met à trembler. Autour de vous les murs sombrent, les gens hurlent, la panique s'installe. A vous d'écrire la suite de cette histoire !

Topic de référence : ici !

Règles & indications:

  • Pour plus de facilité, veuillez utiliser les codes suivants pour signaler aux autres que vous entrez ou sortez de l'intrigue.
    ENTRE
    Code:
    [center][font=Impact][size=18][color=#99cc33]ENTRE[/color][/size][/font][/center]
    SORT
    Code:
    [center][font=Impact][size=18][color=#cc0000]SORT[/color][/size][/font][/center]

  • Favoriser les posts courts pour faire avancer les choses (1000 mots max environ)
  • N'hésitez pas à utiliser le système de TAG pour indiquer aux joueurs que vous interagissez avec eux (voir News)
  • Vous n'êtes pas forcé de prendre en compte TOUTES les actions de TOUS les joueurs. Il vous est par exemple possible de ne parler qu'avec UNE personne pendant plusieurs réponses.
  • Vous pouvez venir seul ou accompagné dans le topic commun.
  • Vous êtes libre de quitter le topic quand bon vous semble. Faire un One Shot est possible également.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 48
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Dim 26 Nov 2017 - 19:07

ENTRE

Quinze heure de l'après midi. Il fait chaud, le soleil tape sur Londres et pourtant j'ai quand même décidé d'aller courir. J'aime revenir à la maison et passé en mode moldu, même si je sais que je suis aussi un sorcier, j'aime être sang-mêlé. C'est plutôt cool de me dire que je peux choisir même si au fond je sais que je vivrais un jour entièrement dans le monde des sorciers, parce que j'adore la magie mais le temps de l'été je vis avec mon père, qui pourtant est aussi un sorcier mais qui depuis que ma mère est interné à décidé de ne plus trop en être un, ça me désole qu'il ne veuille plus utiliser la magie, mais au moins il ne m'en veut pas comme elle m'en a voulu. Elle a essayé de me noyer quand j'étais petit et c'est cette peur là qui ma hanté, quand à Halloween il y a eu les épouvantard et je pensais que ça m'était passé, mais non. Je suis encore allé la voir aujourd'hui, comme tous les jours. Je vais là bas et j'essaie de faire en sorte qu'elle ait toujours une image de moi, qu'elle ne m'oublie pas, mais c'est peine perdu. Elle ne me regarde même pas. J'ai eu besoin de courir. J'ai enfilé un t-shirt un short de sport en revenant à la maison et j'ai pris mon téléphone avec ma musique, ça manque toujours au château de ne pas avoir ma musique avec moi. J'ai traversé Londres ça m'avait manqué de ne pas voir ces rues, ces paysages. J'ai la sensation de faire parti de ce monde. J'ai fini par retirer mon t-shirt à cause de la chaleur. Je l'ai gardé dans la main pendant que je courais et je suis arrivé au bord de la tamise. Je suis resté planté là incapable de m'approcher plus, pourtant j'ai toujours aimé cet endroit, mais je ne peux pas me résoudre à approcher plus du bord de l'eau. Je me suis assis sur un banc juste à côté et je me suis demandé si ma vie aurait été différent si je n'avais pas été un sorcier. Ma mère déjà n'aurait pas essayé de me noyer. Je n'aurais jamais été à Poudlard et je n'aurais jamais rencontré Rosalyn … Rosalyn … Aaron … Enzo … Peter … Je repense à eux et je me dis que je suis plutôt satisfait de les connaître, même si c'est loin d'être rose avec eux, surtout Peter et Aaron. On est toujours en froid et je ne sais pas comment ça se passera à la rentrée, ça m'inquiète. Je me relève et retourne vers le centre de Londres en marchant cette fois. Je remet mon t-shirt. Je suis presque arrivé au centre quand je sens la terre sous mes pieds trembler. Je me fige et regarde autour de moi, tout bouge. Qu'est-ce qui se passe ? J'ai instinctivement un réflexe idiot et je passe ma main dans une de mes poches avant de me rendre compte, que je n'ai pas ma baguette et que je de toute manière je suis en plein centre de Londres dans le monde moldus. Ce n'est pas plus mal de ne pas avoir ma baguette, mais je vois s'écrouler certains immeuble autour de moi et je cours en voyant celui à mes côtés commencer à s'écrouler. Tout le monde est paniqué. Un tremblement de terre à Londres ! Un tremblement de terre. C'est dingue. Il ne manquait plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1914
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Dim 3 Déc 2017 - 12:50

ENTRE

« Allez, on se dépêche les petits monstres ! »

Sourire aux lèvres, Caem se tenait sur le pas de la porte, attendant patiemment Adrian et Siobbán qui étaient en pleine discussion pour savoir quelle paire de chaussure était la mieux adaptée. Son père de son côté était en train de leur répéter pour la dixième fois de la matinée les instructions tandis que sa belle-mère les observait attendrie, sourire aux lèvres. Ce jour-là, Caem avait rendez-vous avec Killian à Londres et il avait promis aux petits de les emmener avec lui pour qu’il découvrir la ville. Killian avait accepté de bon cœur et ils étaient désormais sur le départ. Alors que les deux petits arrivaient à son niveau, le russe s’accroupit pour se mettre à la hauteur.

« Bon, vous restez bien avec moi et attention, on va dans une ville de moldus alors on surveille ce qu’on dit, ok ? »

Les deux enfants hochèrent la tête avec vigueur puis, alors que Caem se redressait, chacun attrapa une de ses mains. Le russe sourit et après avoir adressé un regard qui se voulait rassurant à son père et à sa belle-mère, il franchit enfin le seuil de la porte. Ils allaient utiliser un portoloin pour se rendre dans la capitale, sinon il aurait clairement fallu qu’ils partent un peu plus tôt, l’Irlande ce n’était pas non plus la porte à côté.


Si l’atterrissage ne se fit pas vraiment en douceur pour Adrian et Siobbán, les deux semblaient ravis du voyage et ne voyait aucun souci au fait d’avoir fini sur les fesses. Alors qu’ils avaient atterri dans un coin discret, à l’écart des quartiers moldus, Caem les entraîna plus vers le centre, un dans chaque main comme auparavant. Sa petite sœur ne cessait de tirer sur son bras, attirée par tout ce qu’elle voyait alors qu’Adrian de son côté faisait au mieux pour rester digne de son rôle de plus grand des deux et ne pas trop montrer son impatience. Cette image faisait beaucoup sourire Caem. Malgré l’impatience des deux cependant, ils s’arrêtèrent finalement devant une boutique de meubles. C’était le point de rendez-vous qu’ils s’étaient donné avec Killian. Cette dernière fit rapidement son apparition et le russe l’accueillit avec un grand sourire. Il lâcha quelques instants les deux petits pour venir l’embrasser. Il entendit leurs rires étouffés.

« Je crois que ça les perturbe… »

Sourire aux lèvres, Caem se détacha finalement de Killian et les deux petits s’approchèrent pour la saluer. Autant dire qu’ils n’étaient pas spécialement intimidés par la jeune femme mais plutôt content de la voir. D’ailleurs, Siobbán attrapa sa main tout de suite et l’entraîna à sa suite dans les rues de Londres. Adrian lui marchait à côté de son demi-frère, comme un grand.

Après quelques un petit moment à déambuler dans les rues et à discuter joyeusement, la petite troupe s’était finalement arrêtée en plein centre devant une boutique de bonbons. Les deux enfants avaient insisté et Caem, en grand-frère qui ne les voyait presque jamais avait clairement cédé. Il avait donné à chacun un peu d’argent moldu leur autorisant à le dépenser comme bon leur semblait dans le magasin. Lui, était resté à l’extérieur en compagnie de Killian, profitant d’un moment de répit pour venir l’embrasser et discuter un peu plus sérieusement avec elle, savoir comment se passait ses vacances jusque là et prévoir leur prochaine escapade rien qu’à eux. Mais alors qu’ils étaient en pleine discussion, Caem vit un chien traverser la rue à pleine vitesse, hurlant à la mort. Alors qu’il tournait la tête vers Killian pour lui demander si elle aussi trouvait cela bizarre lorsque l’impassable se produisit.

Cela ne dura que quelques secondes et pourtant, Caem eut l’impression que c’était éternel. La terre se mit soudainement à trembler. Les bâtiments autour d’eux se mirent à bouger, Caem entendit des cris, des bruits sourds… Son premier réflexe fut de sortir sa baguette magique afin de lancer un sort pour protéger Killian qui se trouvait juste à côté de lui. Mais alors qu’il tendait le bras, sa baguette en avant, un pot de fleur qui venait d’un balcon au-dessus d’eux tomba et s’abattit avec violence sur son bras. Caem laissa échapper un cri de douleur et laissa tomber sa baguette qui roula plusieurs mètres plus loin.

Le temps qu’il reprenne ses esprits, la terre ne bougeait plus. Caem lança alors des regards affolés autour de lui. De sa main gauche il tenait son bras droit qui pendait le long de son corps. Son avant-bras faisait un angle étrange et si sur le coup la douleur avait été violente, il ne la sentait soudainement plus. L’adrénaline l’empêchait de ressentir la douleur. Si Killian était toujours à côté de lui, son frère et sa sœur étaient dans le magasin de bonbons. Il voyait d’où il était que des étagères étaient tombées.

« ADRIAN ! SIOBBAN ! »

Oubliant sa baguette et son bras blessé, Caem se précipité vers le magasin, à la recherche des deux petits qu’un client du magasin avait entraîné sous un meuble pour qu’ils se protègent et qui était heureusement sain et sauf. Mais ça, le russe ne le savait pas encore.

TAG : @Killian T. E. Calgarry
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 664
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Mer 6 Déc 2017 - 13:46

ENTRE

Jeudi 16 juillet 2015 – Dans la journée

« Panpan t’es vraiment pas drôle ! J’te jure, pète un coup ou envoie toi en l’air mais t’es entrain de devenir un vieil aigri ! »
« Mais Chichi ... »
« J’y vais sans toi. »

La porte claque derrière moi, je laisse Corey en plan avec mes frères tandis que je me rends compte une fois au milieu de la rue que … je dois transplaner pour aller à Londres et que ça n’est clairement pas une bonne idée de faire ça au beau milieu de la ville, devant tout le monde. Je fais donc demi-tour, reviens vers la maison avec le même pas énervé, rouvre la porte, entre, la re-claque, ignore royalement le regard des garçons et plus particulièrement celui de Coco puis pouf ! Disparition.
Réapparition dans une rue de Londres, quartier sorcier naturellement, et mon sourire revient comme il est parti. Si j’en veux à Corey ? Non, je ne pas suis rancunière. En revanche je trouve réellement qu’il se laisse aller depuis quelques temps et si j’ai fait preuve de patience jusqu’ici, je crois que j’ai visiblement épuisé mon stock aujourd’hui. Qu’il reste affalé sur le canapé à jouer à la console avec les Eilian et Jonas, je m’en fous, c’est pas mon problème. Moi, je vais faire chauffer la CB ! Et pourquoi pas chercher du boulot par la même occasion. Ne me demandez pas pourquoi mais j’ai envie de bosser dans un bar, au moins quelques temps, histoire de tenter l’expérience. Un truc où ça bouge, où la musique est trop forte, où les gens dansent et boivent  jusqu’au bout de la nuit, jusqu’au petit matin.

Sourire aux lèvres, pas assuré et déterminé, j’avance la tête haute dans les rues de cette ville où je n’aspire pourtant pas spécialement de vivre. J’aime le Pays de Galles, j’aime Swansea, la ville où je suis née. Là sont mes racines et jamais je ne les renierais. Je crois que j’ai un petit côté casanier plus ou moins assumé …
Et puis c’est le drame, une envolée de pigeons me passe devant, me rase, me frôle … Je suis à deux doigts de finir en PLS après avoir poussé un hurlement tout en faisant un bond de côté. Je HAIS ces machins. Je hais les oiseaux en général. Ne me demandez pas pourquoi, c’est comme ça, une phobie comme une autre sans traumatisme sous-jacent apriori et par extension magique, la forme que prend un Epouvantard lorsque j’en croise un.
Avec ma réaction je fais aboyer un chien, ce genre de petites crottes que d’aucun traitent de rat mais que ma fois je trouve mignonnes. Plus ils sont moches, plus je les trouve à croquer.

« Bah alors Kiki, qu’est ce qui t’arrive ? »

Je me rends compte que ça n’est finalement pas contre moi qu’il aboie mais contre une chose que je ne voie pas, que personne ne voit à vrai dire. Il pousse un couinement effrayé et va se ramasser entre les jambes de sa maitresse, c’est alors que je sens le sol commencer à trembler. Est-ce que je rêve ? Je ne crois pas, étant donné que je ne suis pas la seule à ressentir ce phénomène apparemment, phénomène qui s’intensifie, tout comme la panique. Des cris commencent à retentir, certains courent, moi je scotche complètement, le regard attiré par une chose que je crois discerner et c’est malheureusement trop tard que je réalise le danger, quand à côté de moi un abribus explose et se scinde en deux. Son montant de fer éclate, je m’écroule sans comprendre avant de réaliser que l’une des parties vient de se loger dans mon ventre.

Et cette vision me fait perdre connaissance immédiatement alors qu’autour de moi le monde semble s’écrouler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7107
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Jeu 21 Déc 2017 - 0:07

ENTRE

Jeudi 16.07.2015
Dans l'après-midi

Londres, centre-ville

« Je pense aller faire un tour au centre-ville cet aprèm et je vais sûrement passer par la Diagon Alley, vous voulez que je ramène quelque chose ? »

La voix de Caitlyn brisa le silence tranquille qui planait dans le salon en ce début d’après-midi. Elle avait mangé avec Rafael et Casey, avait fait la vaisselle d’un coup de baguette, et était retournée s’asseoir calmement. Ça faisait du bien de prendre quelques minutes pour digérer, à la fois ensemble et chacun pour soi. Mais il allait falloir qu’elle parte. Aussi accueillant que soit l’appartement et même si elle s’y savait et s’y sentait la bienvenue, elle avait cette manie de passer le maximum de temps possible à l’extérieur, comme pour éviter de trop s’y imposer ainsi que de trop s’y attacher. Généralement, elle jonglait entre les bibliothèques et les parcs alentours, et passait ses journées à s’instruire dans les livres qu’elle dénichait. Ce n’était d’ailleurs pas par hasard qu’elle s’apprêtait aujourd’hui à se rendre au centre-ville et à la Diagon Alley, puisque c’étaient justement ses lectures qui avaient fait germer des idées dans son esprit, et qu’elle avait bien envie de leur accorder de l’importance.

Le soleil tapait lorsqu’elle sortit de l’immeuble, vêtue d’un short noir et d’un débardeur léger, un gilet léger attaché autour de la taille et un sac en bandoulière autour du cou. Elle aurait pu Transplaner de la cuisine directement à la Diagon Alley, mais elle préférait marcher et prendre son temps. D’autant plus qu’elle ne connaissait pas Londres et que ça lui permettait donc d’apprendre à s’orienter un peu mieux dans la Capitale. Elle traversa le Green Park, non sans se rincer l’œil à la vue du Buckingham Palace, et arriva bientôt à Trafalgar Square. Cela devait bien faire une heure qu’elle marchait. Elle s’assit quelques instants sur le rebord de la fontaine, trempant sa main dans l’eau fraiche pour la porter ensuite à son visage. Elle ne s’attarda pas trop longtemps, ceci dit, sentant l’excitation monter en elle à l’idée des magasins qu’elle allait visiter dans l’espoir de trouver ce qu’elle cherchait, et bientôt la revoilà sur pieds, faisant son chemin en direction de la fameuse rue sorcière.

Elle n’était plus qu’à quelques pâtés de maisons du Leaky Cauldron quand soudain la Terre se mit à trembler, d’abord légèrement, presque imperceptiblement, puis rapidement très fort. Elle s’arrêta, se retourna sur elle-même comme à la recherche de la source des secousses, de leur cause, alors qu’autour d’elle les gens prenaient leurs jambes à leur cou sans se poser de questions. Les premiers cris retentirent, elle entendit l’aboiement d’un chien à sa droite, mais à peine se fut elle tournée vers l’animal que l’abribus qui se trouvait là explosa, et elle n’eut que le temps de se recroqueviller sur elle-même et de cacher sa tête derrière ses bras pour se protéger des éclats de verre qui giclèrent de tous les côtés. Du coin de l’œil, elle aperçut soudain Chiara qui se tenait là, insouciante, comme apparue de nulle part, à quelques pas de l’abribus.

« Attention ! »

Mais c’était déjà trop tard et au moment même où des débris venaient se loger dans son avant-bras et lui faisaient l’effet de décharges électriques, elle vit qu’un morceau bien plus large s’enfonçait dans le ventre de la Gryffindor qui s’écroulait tandis que le sang commençait à gicler de sa plaie. Le tout s’était joué en quelques secondes à peine. Elle se précipita vers elle alors que le monde semblait s’écrouler, et s’agenouilla, détachant son gilet en hâte.

« À l’aide, quelqu’un ! J’ai besoin d’aide ! »

Elle apposa le gilet sur l’abdomen de Chiara, autour du morceau de verre qui s’y était logé et qu’elle préférait laisser en place, et le comprima de toutes ses forces à l’aide de sa main gauche tandis que de la droite elle fouillait dans son sac à la recherche de sa baguette et de son téléphone portable. Les poteaux tombaient comme des allumettes, les gens couraient dans tous les sens comme des tarés, personne ne semblait avoir remarqué qu’une urgence vitale se déroulait à leurs pieds. Abandonnant l’idée d’appeler le 911, elle s’empara de sa baguette et fit le vide dans son esprit. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu à prononcer la formule qu’elle s’apprêtait utiliser, mais elle la maîtrisait parfaitement à force de s’être entraînée. Elle espérait juste que personne ne la verrait. Prenant une inspiration, elle enlever le gilet qui servait de point de compression, puis entreprit d’extraire le plus rapidement possible le bout de verre avant de réciter l’incantation.

« Vulnera Sanentur. Vulnera Sanentur. »

Le sang s’arrêter de couler, les berges de la plaie commencer à se refermer. Mais au moment de répéter pour la troisième fois la formule magique, elle aperçut un poteau qui allait s’écraser sur elles et elle se détourna de Chiara sur le champ et hurla le sortilège destiné à arrêter la chute du pylône.

« Aresto Momentum ! »

Tout sembla s’arrêter alors, et elle resta immobile, la baguette levée devant son nez, le poteau comme suspendu dans le vide quelques centimètres plus haut, tandis que les gens autour d’eux continuaient à esquiver les tuiles, briques et poutres qui tombaient du ciel.


___
Tag : @Savannah Goldsmith
Mentionnée : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 67
Date d'inscription : 12/12/2017
Crédits : Jae



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4108-savannah-goldsmith
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Jeu 21 Déc 2017 - 15:31

ENTRE

Si tu appréciais le monde des sorciers et tout ce qu’il avait à offrir, depuis ton retour de voyage, tu t’étais installée dans un petit appartement moldu de Londres, près cependant du quartier sorcier. Après tout, si tu avais croisé nombreux sorciers au cours de ce voyage alors que tu perfectionnais ton art, tu avais aussi vécu pas mal sans magie, ne pouvant tout de même pas révéler qui étais-tu réellement aux moldus. Si tu arrivais à comprendre pourquoi est-ce que les sorciers tentaient de garder leur présence secrète, tu trouvais cela tellement dommage alors que les deux univers avaient beaucoup à offrir.

Ce matin-là, tu t’étais réveillée plus amochée que tu ne l’aurais cru. Ayant fait la fête, la veille, jusqu’aux petites heures du matin, tu te retrouvais donc avec un mal de tête horrible qui te donnait seulement envie de retourner au lit. Or, tu n’étais plus l’adolescente que tu étais et, bien malheureusement pour toi, tu avais des responsabilités. Notamment celle d’aller faire les courses, si tu souhaitais avoir une alimentation décente histoire d’entretenir ta ligne. Tu t’étais donc levée, encore quelques traces de ton maquillage sur ton visage que tu nettoyas rapidement, pour finalement enfiler quelque chose d’assez banal. Un jeans accompagné d’un débardeur de couleur clair. Une paire de basket compléta le tout comme tu savais que tu allais marcher beaucoup, aujourd’hui. Tu te trouvais donc fin prête à affronter ta journée.

Bon, il était peut-être plus tard que tu ne l’avais anticiper, lorsque tu t’es réveillée. Si tu t’es cru le matin, en sortant de chez toi, force fut de constater que le soleil était déjà à son zénith. Soit alors. Tu avais tout simplement un peu moins de temps que prévu. Tu décidas que, si tu devais faire les courses, il te fallait aussi passer au Chemin de Traverse, tu avais besoin de quelques ingrédients pour différentes potions. Tu pris donc la direction de ladite rue sorcière, qui n’était pas bien loin de là où tu vivais.

Voilà cependant que ta journée qui se devait d’être tranquille se transforma en désastre alors que, sous tes pieds, tu sentis la terre tremblée. Si tu avais déjà été victime, à une seule occasion, d’un tremblement de terre lors de ton tour du monde, ce qui se passait à l’heure actuelle n’avait rien à y voir. Autour de toi, la panique se lisait sur le visage des jeunes et des moins jeunes. Puis, tout dérapa très vite. Les hauts établissements menacèrent de s’écrouler. Les gens criaient, prenaient leur jambe à leur cou, et toi, dans toute cette cacophonie, tu t’étais immobilisée. Ce ne fut cependant pas la meilleure des idées alors qu’un abribus à ta gauche vola en éclat. Te protégea de tes bras, une sourde douleur se fit sentir alors qu’un morceau de métal vint te frapper de plein fouet le poignet. Il te fallut quelques secondes de plus pour réaliser qu’il était cassé, puis quelques autres de plus pour que la douleur soit reléguer au second plan. Ce que l’adrénaline pouvait faire des choses merveilleuses.

Une voix parvint à tes oreilles, qui semblait appeler à l’aide. Sans trop y réfléchir, tu attrapas ta baguette, qui se trouvait dans ton sac, juste au cas où. La situation continuait de dégénérer et il te fallait être préparer à toute éventualité. Trouvant rapidement la source de la voix, tu te dirigeas rapidement vers cette dernière. Or, un pylône menaça de s’abattre sur elle et une personne blessée et ce fut donc par réflexe que tu lanças le sort en même temps qu’elle.

- Aresto Momentum !

Ce dernier s’était figé dans les airs alors que la jeune sorcière et toi-même le maintenait là. Tu fis un signe de tête à la jeune demoiselle, que tu ne reconnus pas évidemment, comme pour lui signifier que tu t’en occupais.

- Wingardium Leviosa.

Cela te permit de déposer le pylône au sol, en évitant de toucher qui que ce soit. Une fois ce problème réglé, tu accourus aux côtés de la jeune sorcière, qui s’occupait d’une jeune femme qui semblait, à en croire la scène qui se trouvait sous tes yeux, beaucoup de sang.

Pour le moment, ton poignet cassé était bien le dernier de tes soucis. Tu remarquas rapidement que si la blessée avait perdue beaucoup de sang, à l’heure actuelle, quelques unes de ses blessures avaient été refermée et tu y voyais-là le travaille bien fait de la sorcière à tes côtés. Si toi aussi tu cherchais à préserver le secret de votre existence, il y avait des mesures extrêmes qui demandaient d’employer des moyens extrêmes.

- Vulnera Senentur.

Tu répétas ce sort que tu avais souvent utilisé, au cours de ta vie, pour venir fermer quelques autres des blessures de la demoiselle, pour finalement te retourner vers la brune à tes côtés. Il te fallut que quelques secondes tout au plus pour reconnaître l’étudiante de Poudlard, Caitlyn. Une Serdaigle, capitaine de son équipe de Quidditch.

- Tu vas bien ?

Ton regard était inquiet bien que ta voix gardait un calme assez surprenant, dans une telle situation. Tu savais que, si tu perdais ton sang froid, cela ne pourrait alors que plus mal se passer. Tu te devais de garder la tête froide, c’était ce qu’un adulte responsable se devait de faire dans une telle situation, alors que les établissements s’écroulaient autour de vous, que les moldus et sorciers couraient dans un sens comme dans l’autre, cherchant à fuir la menace invisible qui s’abattait sur Londres.

Mentionnée : @Chiara M. Brooks et @Caitlyn Louise Twain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7107
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Jeu 21 Déc 2017 - 22:46

Qu’importaient les entailles que les morceaux de verre avaient fait dans la chair de ses membres quand le sang coulait à flots du ventre de Chiara. Qu’importait la violation du Secret quand des vies étaient en jeu partout autour d’elle. L’urgence de la situation était telle que plus rien n’avait d’importance et Caitlyn n’avait pas hésité à plonger ses mains dans la plaie ni à sortir et utiliser sa baguette magique en plein jour et au beau milieu d’une rue pleine de Moldus. Agenouillée à côté du corps inerte de la jeune femme qu’elle avait vu s’écrouler après qu’un morceau de verre se soit logé dans son abdomen, elle n’avait qu’eu le temps de se retourner pour arrêter au dernier moment la chute poteau qui allait s’écraser sur elles. Les yeux écarquillés de stupeur, le souffle court et le cœur battant la chamade, elle resta un instant comme sidérée par la catastrophe qu’elle venait d’éviter de justesse.

Et puis elle réalisa qu’elle n’était pas la seule à avoir dégainé sa baguette, croisant le regard d’une jeune femme qu’il lui sembla reconnaître vaguement et qui lui fit signe qu’elle s’occupait du pylône. Elle hocha la tête, presque plus par automatisme qu’autre chose, et se recentra sur la plaie qu’elle avait commencé à soigner. Retrouvant son sérieux et sa concentration, elle pointa à nouveau sa baguette sur l’abdomen de Chiara et prononça pour la troisième et dernière fois la formule, finalisant la cicatrisation. L’autre sorcière l’avait rejoint et effectua le même sortilège au niveau des autres plaies qui parsemaient le corps de la Gryffindor. Lorsqu’elle eut terminé, elle se tourna vers la Ravenclaw.

« Tu vas bien ? »

Caitlyn pouvait voir l’inquiétude dans les yeux de la jeune femme, qui, malgré tout, gardait son calme. Elle la détailla quelques instants ; elle était persuadée de l’avoir déjà vue à Poudlard mais elle n’arrivait pas à remettre son nom sur son visage. Il fallait dire que cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas eu l’occasion de croiser un professeur hors du château. Se creusant un peu la tête, elle finit par avoir une révélation et réalisa qu’il s’agissait de la professeure de potions à l’université qui avait ouvert en septembre dernier.

« Oui, oui… Mieux qu’elle en tout cas. »

Machinalement, elle plaça ses doigts au niveau du poignet de la Gryffindor, à la recherche d’un pouls qu’elle finit par trouver mais qui était très faible.

« Je pense qu’elle est hors de danger. Mais elle a perdu énormément de sang, il faut l’emmener à l’hôpital. »

Le sol s’était arrêté de trembler, et la panique s’était estompée. Les débris de bâtiments écroulés et jonchaient la rue. Était-ce la fin, aussi abrupte que l’avait été le début ? Elle récupéra son gilet imbibé de sang qui avait fini par terre et s’essuya les mains dedans, grimaçant aux élancements de douleur que provoquait ce mouvement au niveau des entailles qu’elle aurait presque pu oublier sinon.

« Rien de grave. »

Dit-elle simplement, entreprenant d’extraire un à un les morceaux de verre qui étaient restés plantés dans la peau nue de ses bras et de ses cuisses. Puis elle releva le regard vers la professeure.

« Vous, ça va, rien de cassé ? »

Sourcils froncés, elle scruta le visage de la jeune femme, attentive à ses réactions. Elle n’avait pas l’air de saigner, c’était au moins ça de pris. Elle ouvrit son sac et en sortit sa bouteille d’eau qu’elle déboucha avant d’en verser dans le creux de sa paume, puis la posa par terre et rinça rapidement ses bras et ses cuisses, serrant les dents lorsqu’elle sentit le picotement s’intensifier au contact de la plaie avec le liquide. Puis elle releva le t-shirt de Chiara et en fit de même au niveau de son ventre.

« Vous pensez qu’on peut transplaner avec elle à Sainte Mangouste ? »

__
TAG : @Savannah Goldsmith
Mentionnée : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 67
Date d'inscription : 12/12/2017
Crédits : Jae



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4108-savannah-goldsmith
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Dim 24 Déc 2017 - 17:43

Si tu avais conscience qu’il était important de protéger le secret du monde sorcier, il était tout simplement inconcevable pour toi de laisser des gens être blessés si tu pouvais y faire quelque chose. Et donc, c’était pour cette exacte raison que tu avais sorti ta baguette de ton sac pour ensuite accourir auprès de deux jeunes filles. Inquiète, tu regardas celle qui était toujours consciente, lui demandant si tout allait bien. Autour de vous, c’était la panique, les gens courraient et les gens criaient sans trop regarder où ils allaient, cherchant à fuir la menace invisible qui pesait sur vous tous. Toi aussi, tu avais peur. Terriblement peur même, à voir l’horreur qui s’était installé. Or, le temps n’était pas à la panique, il y avait des gens ayant besoin de ton calme et de ton sang-froid.

- Effectivement, elle aura besoin de soin rapidement.

Pour avoir déjà travailler à Ste-Mangouste, bien que ce ne fut que du côté des potions, tu avais tout de même certaine notion en médecine. Et puis, tu avais vécu deux ans avec un médicomage et tu avais entendu bien des histoires. À la vue de la jeune femme et du sang qui s’étendait tout autour d’elle, si personne n’était arrivé, compte tenu que sa blessure était au niveau de l’abdomen (et assez large qui plus est), elle aurait très sérieusement pu y passer.

Lorsque la question te fut retournée, tu hésitas quelques instants. L’adrénaline chassait toute la douleur que tu pouvais ressentir et ce fut donc après un rapide état de ta personne que tu te rappelas de ton poignet, celui qui ne tenait pas ta baguette, qui s’était brisé lors d’un violent impact. Cela allait rendre votre tâche un peu plus difficile quant à amener la jeune femme à Ste-Mangouste, alors que tu ne pourrais pas aider à la transporter. Un soupire s’échappa de tes lèvres alors que désignas à celle toujours consciente ton poignet et que tu pointas ta baguette sur ce dernier, dictant tout bas, quoique très clairement, un Brackium Emendo, ce qui t’arracha une grimace.

- J’avais le poignet fracturé, cependant, à l’heure actuelle, il doit être encore fragile et douloureux.

Ton attention se reporta immédiatement sur celle qui avait le plus besoin de soin entre vous toutes. L’étudiante ne pourrait pas l’amener elle-même, ne serais-ce parce qu’il valait mieux éviter à la blessée d’être trop bougée. Ce ne pourrait qu’être mauvais pour elle, mieux valait donc être deux personnes pour l’amener un peu plus loin, question de sécurité pour votre secret, pour ensuite transplaner jusqu’à... Ste-Mangouste. En y repensant deux fois, tu fronças légèrement les sourcils. Si celle à tes côtés était très clairement une sorcière (elle possédait une baguette et avait usé de sorts sous tes yeux), tu n’en savais rien concernant la blessée, ce qui rendait les choses un peu plus difficile.

- Je ne suis pas certaine, pour Ste-Mangouste. Un hôpital moldu, bien que moins équipé, serait sûrement mieux considérant sa situation.

Ou comment faire savoir que si la jeune femme était pleine de bonnes intentions, à défaut de connaître l’identité de celle qui se trouvait à l’heure actuelle en bien mauvais état, il valait mieux y aller ce qui était le mieux pour elle, certes, mais aussi pour vous tous. Et puis, l’hôpital moldu était bien, moins performant vu l’absence de sorts et de potions, mais ils avaient toujours sut se débrouiller jusqu’à maintenant.

- Il faudrait l’éloigner d’ici, que ce soit pour transplaner ou simplement la mettre plus en sécurité.

Or, tu quand bien le voulais-tu, tu doutais pouvoir y arriver, avec l’usage d’une seule de tes mains. C’est ce qui t’amena donc à faire des grands signes en lançant un appel à l’aide, avec espoir que quelqu’un vous aperçoive et vienne vous donner un coup de main. Et si tel n’était pas le cas, il vous faudra donc reconsidérer, rapidement, toutes vos options.

(Ainsi, ça peut laisser la chance à @Chiara M. Brooks de peut-être bien reprendre conscience et aussi à @Aiden Terry-Lance ou peu importe qui a bien envie de se lancer dans l'event de nous rejoindre ! @Caitlyn Louise Twain, si jamais personne ne répond/tu réponds avant, il est aussi possible qu'un PNJ vienne en aide )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 664
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Mar 26 Déc 2017 - 22:04

Ça n'est même pas la douleur qui m'a terrassé, c'est la peur, l'horreur même, lorsque j'ai vu cet énorme morceau de je ne sais trop quoi empalé dans mon ventre. C'est ça, cette vision, qui m'a fichu par terre et m'a fait perdre conscience. Je crois. Le reste n'est que trou noir.
J'ai le sentiment de flotter entre deux eaux, l'impression d'entendre des voix, de percevoir du mouvement, du contact, sans réellement réaliser ce qu'il se passe. Le temps s'est arrêté, je retrouve petit à petit un peu de conscience de mon environnement le plus proche mais mes souvenirs sont confus. Je ne sais pas où je me trouve ni dans quel état, je ne sais pas pourquoi il me semble y avoir pleins d'agitation autour de moi. Dans un cercle très restreint, puis alentours. Quelque chose affleure à la surface de mon esprit, c'est comme si j'avais les réponses à toutes ces questions que je ne me pose pas vraiment mais qu'elles se trouvaient de l'autre côté d'une sorte de voile, une sorte de barrière opaque qui me maintient en dehors de la réalité. Comme si j'étais enfermée à l'intérieur de moi-même, finalement.

Et puis la lumière commence à percer à travers mes paupières, je reprends lentement mais sûrement conscience de mon corps même si je ne parviens pas encore à bouger. Et la panique s'insuffle dans mes veines à cette idée alors que je me félicite instinctivement d'avoir claqué la porte en partant sans réellement laisser sa chance à Corey de me rattraper. Enfin … J'espère qu'il ne l'a pas fait … Deuxième vague de panique, cette fois je m'agite même si mes yeux peinent à s'ouvrir.
Les souvenirs reviennent eux aussi, par bribes, et je me rappelle avoir senti le sol trembler, avoir vu des choses s'écrouler, comme ressenti quelque chose d'anormal. Encore une fois instinctivement, alors que mes yeux s'ouvrent cette fois et que je distingue des formes autour de moi, j'essaie de me relever : échec. Je crois qu'on me parle.

« Qu'est ce qui s'est passé ? »

Et la douleur me coupe en deux, me plonge à la limite de l'évanouissement à nouveau puisque je devine que c'est ce qu'il m'est arrivé. Alors j'étouffe un « merde » entre mes mâchoires serrées, l'envie d'appeler ma mère comme un bébé qui se manifeste. J'ai peur, je ne comprends pas, et j'ai mal. Je ne sens plus vraiment mes jambes, je me sens incroyablement faible si bien que mon organisme refuse tout ordre de ma part. Londres. Les cases se remettent en place, il y a de la poussière qui vole partout dans les airs, des cris et l'inquiétude dans les yeux des deux personnes qui se trouvent près de moi. Visages plus ou moins familiers. Visages qui ont quoi qu'il en soit le don de me rassurer même si une profonde envie de dormir s'empare de moi alors que mes yeux recommencent à se fermer sans que je ne puisse y faire quoi que ce soit.

« Si c'est ça le paradis, sans vouloir vous offenser, je préfère m'abstenir ... »

Je ne sais même pas si j'ai prononcé ces derniers mots alors que Morphée semble m'appeler dans son Royaume. Il est sécurisant, je n'ai pas envie de luter.

TAG : @Caitlyn Louise Twain & @Savannah Goldsmith
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7107
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Sam 30 Déc 2017 - 14:03

« Effectivement, elle aura besoin de soin rapidement. »

Caitlyn ne réagit pas. Ni sourire, ni hochement de tête. Stoïque, impassible, elle s’appliquait à rester concentrée sur la situation, à y accorder toute l’attention qu’elle méritait. Autour d’eux, le sol continuait à trembler, les objets continuaient à tomber, les gens continuaient à courir dans tous les sens. C’était la panique. C’était la panique mais elle n’avait pas le droit d’y succomber, pas alors que la vie de Chiara était en jeu. Ce n’était pas la première fois qu’elle se trouvait dans ce genre de posture, et elle savait pertinemment que garder son sang-froid et sa tête sur ses épaules était la meilleure chose à faire si elle voulait s’en sortir et en sortir ses proches. Elle aurait le loisir de décompenser après, plus tard, mais pour le moment, il fallait qu’elle prenne sur elle et qu’elle tienne le coup.

Profitant d’une accalmie, l’état de la Gryffindor semblant stabilisé et la panique dissipée, la jeune femme s’accorda quelques minutes pour s’occuper rapidement de ses propres blessures, nettoyant les multiples entailles qui parsemaient ses bras et ses cuisses nus. Puis elle s’enquit de la santé de la Maître de Potions, l’incitant à en faire de même et à soigner son poignet d’un sortilège en grimaçant.

« J’avais le poignet fracturé, cependant, à l’heure actuelle, il doit être encore fragile et douloureux. »

Cette fois-ci, Caitlyn fit une petite moue compatissante. Même si l’adrénaline lui avait manifestement fait oublier la douleur dans le feu de l’action, il ne faisait aucun doute qu’elle souffrait et qu’elle était dans l’incapacité de solliciter l’articulation touchée même après avoir réparé la fracture en elle-même. Elle ne tarda cependant pas à se focaliser à nouveau sur Chiara qui gisait toujours inconsciente et qui, bien qu’hors de danger, avait besoin de soins. Il fallait qu’ils l’amènent à Sainte Mangouste, où les Médicomages pourraient aviser de la suite à donner aux soins de base qu’elles lui avaient prodigué. Mais l’adulte fronça les sourcils, l’air peu convaincue par la suggestion de sa cadette.

« Je ne suis pas certaine, pour Ste-Mangouste. Un hôpital moldu, bien que moins équipé, serait sûrement mieux considérant sa situation. »

Et Caitlyn de froncer les sourcils à son tour, ne comprenant pas où elle voulait en venir. Elles avaient tout intérêt à choisir Sainte Mangouste plutôt qu’un hôpital moldu. Même si les soignants moldus savaient parfaitement sauver des vies et le faisaient quotidiennement, Chiara aurait depuis longtemps été morte sans la Magie, vidée de son sang en attendant l’arrivée des secours, donc, clairement, il valait mieux transplaner à Sainte Mangouste plutôt qu’appeler une ambulance alors que les routes étaient certainement encombrées de débris et qu’il y avait certainement de nombreux autres accidents à prendre en charge. Et puis, comment expliquer aux médecins moldus qu’un morceau de verre lui avait ouvert l’abdomen alors qu’elle venait de le lui refermer ? Mais avant qu’elle n’ait eu le temps de dire ou faire quoi que ce soit, la Maître de Potions reprenait la parole.

« Il faudrait l’éloigner d’ici, que ce soit pour transplaner ou simplement la mettre plus en sécurité. »

Bientôt la voilà qui faisait de grands gestes pour attirer l’attention, et il fallut quelques secondes à Caitlyn pour analyser la tournure des événements et comprendre qu’elle ne les voyait pas du même œil que son aînée.

« Attendez, attendez ! On ne peut pas la déplacer comme ça à bout de bras, c’est dangereux. »

À la rigueur, elles pourraient faire apparaitre magiquement un brancard et la déposer dessus à l’aide d’un Wingardium Leviosa, puis la tirer à l’écart. Mais, alors qu’elle réfléchissait à cette possibilité, elle vit les paupières de la blessée papillonner et son corps commencer à s’agiter. Elle posa une main sur son épaule, son attention à nouveau concentrée sur elle, soucieuse.

« Chiara. Tu m’entends ? Doucement, Chiara, tout va bien. »

Elle parvint enfin à ouvrir les yeux et essaya de se relever mais une douleur vive sembla avorter son mouvement et elle se figea à nouveau, livide.

« Qu’est ce qui s’est passé ? »

Et Caitlyn de crisper ses mâchoires et de déglutir, sentant son cœur se serrer dans sa poitrine à la vue de la désorientation de la Gryffindor. Elle avait juste envie de lui dire que ça n’était rien, que tout allait bien, qu’elle ne devait pas s’inquiéter, mais ce n’était pas ce que Chiara avait envie d’entendre, et elle ne pouvait que trop s’imaginer à sa place, des questions plein la tête, frustrée de ne pas recevoir de réponses. Comme pour trouver dans son regard le courage et la force dont elle avait besoin pour expliquer la situation, la Ravenclaw releva les yeux vers la Maître de Potions l’espace de quelques secondes, puis les plongea à nouveau dans ceux de la blessée.

« Il y a eu un tremblement de terre. Un abribus a explosé, juste à côté de toi, et des morceaux de verre t’ont touchée. On a refermé tes blessures mais tu as perdu beaucoup de sang donc il faut que tu restes tranquille d’accord ? »

Au fur et à mesure qu’elle lui parlait, elle revoyait dans son esprit tous ses proches qu’elle avait vus se vider de leur sang devant ses yeux. Elias lorsqu’elle était venue le sortir des cachots en juillet. Matthew lorsqu’elle l’avait retrouvé dans un couloir après l’attaque au couteau en février. Rafael lorsqu’elle l’avait vu allongé dans un lit de l’infirmerie, livide, après qu’il ait mangé des chocolats empoisonnés à Pâques. Trois parmi tant d’autres. Son estomac se retourna à cette pensée et elle dût faire un effort pour réprimer la violente envie de vomir qui s’empara d’elle alors. Il fallait qu’elle se ressaisisse.

« Est-ce que tu as mal quelque part ? Chiara ? Chiara tu m’entends ? »

Ses paupières étaient en train de se refermer à nouveau, forçant Caitlyn à mettre ses souvenirs de côté pour se focaliser sur ses dernières paroles prononcées sur le ton de l’ironie.

« Si c'est ça le paradis, sans vouloir vous offenser, je préfère m'abstenir… »

Elle eut un petit sourire en coin mais son regard resta ferme. Il fallait qu’elles passent à l’action, immédiatement.

« Écoute, j’ai une idée. Je me charge d’aveugler les gens pour quelques secondes, tu transplanes avec elle à Sainte Mangouste pendant ce temps-là, puis je me mets à l’abri des regards et je vous rejoins. T’en penses quoi ? »

Elle était passée du vouvoiement au tutoiement dans même s’en rendre compte. Et, à aucun moment, l’idée que son ainée puisse ne pas être savoir que Chiara était à Poudlard, et que c’était pour cette raison qu’elle n’avait pas été d’accord de l’emmener à l’hôpital magique, ne lui avait traversé l’esprit.

__
TAG : @Savannah Goldsmith & @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 67
Date d'inscription : 12/12/2017
Crédits : Jae



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4108-savannah-goldsmith
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Mer 3 Jan 2018 - 19:10

L’idée avait été de la prendre dans vos bras, bien que tu n’y pouvais pas grand chose, avec ton poignet fraîchement réparé. Celle qui t’accompagnait ne semblait pas de cet avis et te demanda d’attendre, ce que tu fis en hochant doucement la tête. Du temps, vous n’en aviez pas spécialement, mais si elle avait une meilleure idée, tu étais prête à l’écouter.

Le temps que vous en veniez à une autre décision, celle devant vous s’agita, attirant immédiatement votre attention. Les sourcils froncés, inquiète, tu eus envie de lui intimer de rester calme, or, la brune à tes côtés fut plus rapide. Rapidement, tu en vins à constater qu’elles se connaissaient sûrement. Ou, tout du moins, la jeune étudiante connaissait son nom, et ce, malgré le fait qu’elle ait été inconsciente tout ce temps. C’était sûrement pour la même raison qu’elle avait voulu l’amener à Sainte-Mangouste. Elle devait être sorcière, c’était ce que tu avais assumé en assistant à l’échange entre les deux jeunes femmes qui semblaient définitivement se connaître.

Tu étais rassurée, un peu, qu’elle se soit réveillée, malgré l’énorme perte de sang dont elle avait été victime. Tu l’étais un peu moins en la voyant se rendormir. Il était nécessaire de faire quelque chose immédiatement et tu ne pus qu’acquiescer à la proposition de la Serdaigle.

- Ça me va. Soit prudente s'il te plait.

Tu avais prononcé ces quelques mots tant pour la préservation du secret du monde des sorciers, tout comme en désignant tout autour de vous, alors que des immeubles tanguaient dangereusement et que d’autres venaient s’écraser contre le sol. Tu attendis quelques instants que le flash lumineux apparaisse pour délicatement prendre Chiara, la tenant près de toi. En un clignement de paupières, tu avais disparut avec la jeune femme, atterrissant dans le hall d’entré de l’hôpital magique.

Votre arrivée soudaine amena un lourd silence dans l’endroit. Les médecins semblaient être déjà débordés alors qu’eux aussi devaient gérer la situation de crise qui se déroulait à l’extérieur. Tu ne pouvais te relever, ayant Chiara appuyée contre toi. Ayant toi-même été blessée, tu ne pouvais bien malheureusement pas la porter et tu fis donc un large signe dans les airs, demandant de l’aide à tous ceux autour de vous.

Cela sembla suffire à les sortir de leur état de torpeur et un médecin accourut rapidement vers vous deux. Ton regard croisa le sien et, si tu n’étais pas dans un tel état de panique, et ce, malgré ton calme apparent, tu aurais certainement réagis différemment. Or, à l’heure actuelle, tu avais besoin de son aide, votre vieille histoire pouvait bien attendre.

- Phil, elle a reçu un morceau de fer dans l’abdomen. Une étudiante a réussi à refermer les blessures pour limiter les dégâts, mais elle a perdu beaucoup de sang.

Il s’agenouille près d’elle, prenant son pouls rapidement, avant de se relever et d’appeler l’aider de trois infirmiers. Ceux-ci arrivent rapidement avec une civière et ils prirent charge de la demoiselle qui fut délicatement posée dessus.

- Dis-moi que...
- Ça va aller, Savannah. Je ne crois pas que ses jours soient en danger.

Tu soupires, rassurée, avant de te relever et d’aller t’écraser sur une chaise de la salle d’attente. Tout s’était déroulé si vite. Le tremblement de terre. L’explosion de l’abribus. Cette jeune femme répondant au nom de Chiara qui avait perdu beaucoup trop de sang. Il ne manquait plus à l’autre étudiante d’arriver, pour que vous puissiez aller rejoindre Chiara. Tu aurais pu suivre le médicomage, cependant, tu préférais attendre que Caitlyn arrive.

Tu espérais sincèrement que la petite minute que tu avais passé ici alors qu’elle n’y était pas se soit bien déroulé pour elle. Tu en vins à te mordiller la lèvre inférieure, inquiète, alors que la jeune femme s’était retrouvée seule dans un endroit assez critique. L’adrénaline semblant redescendre, tu sentis ton poignet élancé de plus en plus, ce qui t’arracha une grimace.

__
Mentionnée : @Chiara M. Brooks et @Caitlyn Louise Twain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 664
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Mrs T + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Mar 9 Jan 2018 - 13:22

La douleur, jusqu’ici très peu diffuse, est à présent uniquement ce que je ressens. Ce que je suis. C’est le sentiment que j’ai alors que mes yeux demeurent clos et que je n’ai pas vraiment conscience de l’endroit où je me trouve. Vagues souvenirs, confusion, légère panique alors que je retrouve peu à peu mes sens. J’ai perdu la notion du temps, de l’espace, et lorsque j’ouvre les yeux sans savoir combien de temps je les ai gardés cachés sous mes paupières, je ne reconnais rien. Des flash me rappellent à certaines choses, certains impressions, certaines images et sensations mais tout ça n’a pas de sens. Ou peut-être que si, bien au contraire. Tout est blanc, aseptisé, mais la tension et l’agitation règne en ce lieu que je finis par deviner être un hôpital. Lequel ? Aucune idée. Dans mon bas une perfusion, du sang qui semble s’écouler et menace de me faire tourner de l’œil.

Et pas un seul visage familier.
Ou presque.

J’ai envie d’appeler Maman, de pleurer comme une enfant, de voir accourir mon père, même Alycia dont je ne suis pourtant pas vraiment proche. Et les garçons, Corey inclus évidemment. Malgré toutes mes frasques je n’ai jamais atterri à l’hôpital et cet endroit me donne la chair de poule, me pousse à vouloir prendre mes jambes à mon cou et foutre le camp immédiatement. Peu importe ce lien vermeille qui semble insuffler à nouveau la vie dans mes veines.
La douleur est toujours là, je me sens néanmoins groggy  mais surtout prise au piège. Cet endroit ne m’inspire pas, pas plus que je n’aimerai foutre les pieds au Ministère ou n’importe où ailleurs susceptible d’être un traquenard, un repère de mauvaises gens. Si je sombre dans la paranoïa ? Peut-être. Mais je me souviens, vaguement. Le chien qui aboie, le sol qui commence à trembler, un bruit atroce et les éclats de verre, de fer … L’une d’eux qui vient s’empaler dans mon ventre …
Un rapide coup d’œil m’apprend qu’il n’est plus là, deux visages me reviennent en mémoire également. Celui de cette Serdaigle … Caitlyn ? Je pense, je ne suis pas très certaine. Puis un autre, plus familier pour la simple et bonne raison qu’à maintes reprises mon regard a glissé sur elle dans les couloirs de l’école : Mademoiselle Goldsmith. Mes sauveuses ? Je le crois. Quelles étaient les probabilités pour ça ?

« Je suis majeure, je ne veux pas que mes parents soient prévenus. »

Peu importe qui se trouve ici, à proximité ou non de moi, c’est une requête que je formule d’une voix se voulant ferme mais pourtant pleine de faiblesse. Celle de l’épuisement. Parce que j’ai sans doute perdu trop de sang. Parce que la douleur me pousse à vouloir retrouver les bras salutaire de Morphée.
Mes parents n’ont pas de pouvoir, je ne veux pas qu’ils mettent un pied ici ni nulle part dans le monde magique.

TAG : @Savannah Goldsmith & @Caitlyn Louise Twain

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7107
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   Sam 13 Jan 2018 - 13:59

« Ça me va. Sois prudente s’il te plait. »

Le regard de la Maitre de Potions était toujours aussi maternel et plein d’inquiétude que lorsqu’elle l’avait croisé pour la première fois quelques minutes auparavant, si ce n’était pas plus, et Caitlyn en était parfaitement consciente. Pourtant, elle laissa cette information de côté, la nota dans un coin de son esprit sans y accorder plus d’importance que ça. Elle n’avait pas été habituée à voir les autres se faire du souci pour elle, et n’en ressentait pas le besoin. On l’avait toujours laissée se débrouiller seule, à son rythme et à son échelle, que ce soit enfant dans les rues de la ville, ado entre les murs de Poudlard, ou jeune adulte dans la cour des grands. Chaque problème avait toujours sa solution, elle l’avait appris bien assez tôt, donc même si les égards qu’avait son ainée vis-à-vis de son sort étaient pleins de bonnes intentions, elle ne s’attardait pas dessus ni ne les laissait interférer avec ses agissements.

Elle jeta quelques coups d’œil à droite à gauche. Les passants, bien que raréfiés et apaisés, étaient toujours aussi aveugles à la vie qui se jouait sous leurs nez. Sans doute n’auraient-ils même pas remarqué la disparition soudaine des trois jeunes femmes, tout comme ils n’avaient manifestement pas remarqué que le poteau qui aurait pu les écraser s’était arrêté dans sa chute et que la plaie béante dans le ventre de la blessée s’était refermée. Mais, si l’urgence de la situation justifiait, du moins aux yeux de Caitlyn, l’utilisation de la magie en l’absence de mesures visant à la garder secrète, elles n’avaient désormais aucune excuse pour ne pas respecter la loi. Alors, le bras toujours le long du corps, sa baguette toujours entre ses doigts qui frôlaient le sol, elle murmura :

« Obscuro. »

Une fraction de seconde plus tard, la Maitre de Potions et la Gryffindor avaient disparu. Caitlyn remit son portable et sa bouteille d’eau dans son sac, attrapa son gilet imbibé de sang, et partit en hâte, levant le sortilège quelques mètres plus loin. Elle s’arrêta au coin d’une rue perpendiculaire et se retourna pour s’assurer que personne n’était intrigué par le vide qu’elles avaient laissé à l’endroit où elles s’étaient auparavant rassemblées. Tout semblait en ordre. Pourtant, elle serra à nouveau sa baguette dans sa main et, concentrée, prononça :

« Confundo. »

Puis elle roula son gilet de sorte à ce que les pans de tissu propres entourent ceux qui ne l’étaient pas et le fourra dans son sac qu’elle passa à nouveau autour de son cou avant de passer sa main libre dans ses cheveux par automatisme, maculant sans s’en rendre compte quelques mèches du sang de Chiara. Sentant ses muscles trembloter et ses genoux prêts à se dérober sous son poids, elle s’assit sur le perron d’un immeuble et ferma les yeux quelques instants, se concentrant sur sa respiration. Lorsqu’elle les rouvrit, prête à remplir la promesse qu’elle avait faite à son ainée de la rejoindre à Sainte Mangouste, ce fut pour remarquer une ombre planer à ras des immeubles, lui faisant oublier son intention.

C’était un animal, une grosse créature qui volait difficilement dans le ciel, tanguant parfois, comme épuisée par l’effort qu’elle devait fournir. Elle se releva d’un bond sans la quitter des yeux, et se lança à sa suite, manquant de foncer dans des gens à plusieurs reprises, son cerveau fonctionnant à plein régime. Il ne faisait aucun doute que l’animal était une créature magique. Il ne faisait aucun doute qu’un tremblement de terre à Londres étaient anormal. Le lien était presque évident à ce stade. Mais Caitlyn voulait en avoir le cœur net.

Elle suivait l’ombre avec une vingtaine de mètres d’écart, comme si rien d’autre n’avait plus d’importance que de la voir. Et alors qu’elle perdait en altitude et disparaissait entre les grandes bâtisses du quartier de Soho, un nouveau tremblement de terre, plus violent encore que le précédent, la projeta contre un mur qu’elle percuta avant de tomber par terre comme un oiseau qui se serait cogné à une vitre. Des étoiles devant les yeux, elle entreprit de se relever, tanguant tant à cause des mouvements du sol que du fait qu’elle soit un peu sonnée par le choc. S’appuyant d’une main à la façade qui n’était pas plus stable que le reste de son entourage, elle reprit son chemin, d’abord lentement puis de plus en plus vite, se frayant un passage parmi la foule qui à nouveau fuyait l’épicentre du séisme.

Et puis elle le vit. L’animal sombre qui s’était écrasé par terre, immobile, les ailes déployées à ses pieds. Elle s’arrêta dans son élan, observant la scène. Le sol toujours en proie à de grosses secousses, le périmètre se vidait rapidement, les bâtiments tombaient comme des châteaux de cartes. Se détachant du mur contre lequel elle était restée appuyée, elle s’avança tant bien que mal, les yeux rivés sur la créature qui n’avait toujours pas bougé, écartant les bras pour garder l’équilibre, escaladant les tas de briques à quatre pattes.

Tout à coup, l’animal releva la tête et commença à se remettre debout. À chaque contact entre ses pattes et le sol, les secousses s’intensifiaient et Caitlyn resta recroquevillée au pied d’un éboulement, les bras autour de la tête, fixant la créature qui finissait de se relever alors que le monde s’écroulait autour d’elle. Soudain, l’animal tourna la tête et leurs regards se croisèrent. Fascinée, Cailyn sentit ses bras s’écarter et s’abaisser doucement tandis que son tronc se redressait lentement, sans interrompre le contact visuel. Puis il ouvrit ses ailes et prit son envol, et elle se replia à nouveau sur elle-même alors que les dernières constructions s’écrasaient par terre.

Quand le calme commença à revenir, elle se releva précautionneusement et regarda autour d’elle. Elle se trouvait en plein milieu d’un énorme chantier. Seule. Encore sidérée par ce qu’elle venait de vivre, elle mit quelques secondes pour se ressaisir, mais finit par reprendre ses esprits et disparut. Lorsqu’elle réapparut, elle fut aveuglée par la blancheur des lieux et oppressée par l’agitation qui y régnait. Elle recula jusqu’à toucher un mur contre lequel elle se plaqua pour s’accorder quelques instants de répit, et finit par cacher son visage entre ses mains, luttant contre l’envie de Transplaner à nouveau à un endroit où elle pourrait être seule pour reprendre le contrôle des émotions qui menaçaient de la faire exploser.

Mais elle n’avait pas le droit, pas encore. Elle avait promis à Goldsmith qu’elle la rejoindrait au plus vite à Sainte Mangouste, qu’elle serait prudente. Combien de temps s’était écoulé depuis qu’elles s’étaient quittées, dix minutes, vingt ? Il fallait qu’elle prenne sur elle, encore un peu. Elle expira longuement, déglutit, serra les mâchoires, puis découvrit son visage, prête à faire à nouveau face au monde qui l’entourait. La Maître de Potions semblait encore plus inquiète que lorsqu’elle l’avait vue pour la dernière fois, mais Caitlyn l’ignora et laissa libre cours aux mots qui ne demandaient qu’à sortir de sa bouche.

« C’était une créature ! Une énorme créature magique, et elle était sûrement blessée, elle volait mais elle est tombée et le sol s’est remis à trembler. »

Elle parlait, parlait, sans filtre, sans structure. Sans aucun égard vis-à-vis de son interlocutrice ou de son entourage.

« J’en avais jamais vu avant, j’ai jamais rien appris dessus, je ne sais pas ce que c’était mais on aurait dit une énorme ombre en forme d’éléphant sauf qu’elle avait des ailes et elle n’avait pas de trompe et je crois qu’elle était censée être transparente sauf que du coup elle ne l’était qu’à moitié, et elle avait l’air d’avoir mal mais elle s’est relevée et elle est repartie. »

Pendant qu’elle parlait, elle avait gardé ses yeux rivés dans ceux de son ainée sans accorder d’importance aux traits de son visage ni a ce qui se passait autour d’eux. Quand enfin elle eut fini de dire ce qu’elle avait tant eu besoin d’exprimer, elle sembla se calmer et perdre en ferveur. Puis elle eut comme une révélation et s’enquit :

« Où est Chiara ? »

__
TAG : @Savannah Goldsmith

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Topic commun] Event du 16/07/2015 - Earthquake
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event #3 : Noël 2014 [Topic Commun]
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» [TOPIC COMMUN] Dans le bus
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Londres :: Centre de Londres-
Sauter vers: