AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everybody's changing ▬ Margo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7940
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Everybody's changing ▬ Margo   Lun 2 Oct 2017 - 20:00

Dimanche 28 Juin 2015 – Au petit matin
Everybody's changing



Margo & Ismaelle

Samedi 27 Juin 2015 – Flashback de la veille

« Serait-ce un rencard que vous me proposez Madame Helland ? »
« Absolument. Et si tu continues de m’appeler comme ça je fais ordonner un prêtre sur le champ. »

Logan, t’es libre ? Désolée, c’était trop tentant.

Deux adolescents, émoustillés par l’idée de se passer la bague au doigt … Je pourrais trouver ça ridicule, rougir, mais non, pas même l’ombre d’un rire nerveux, juste la certitude que c’est ce que je veux. Je veux devenir Madame Helland et former un noyau familial avec lui et Adrian et croyez-moi j’en suis la première étonnée. Dans le bon sens.

« Monsieur Stoneheaven. »

Sourire carnassier, légèrement provocateur, pourquoi pas après tout ? Qui a décidé que la femme devait prendre le nom de son mari et pas l’inverse ? On n’en est pas là, je le taquine et le provoque légèrement mais en ce qui me concerne je pense vouloir garder le nom de mon père en plus du sien. Merde … je vais me marier et changer de nom de famille … Merde … A la réflexion, est ce que je peux m’évanouir ? Non, parce que le baiser qu’il dépose sur mes lèvres me ramène sur terre et fait s’envoler immédiatement l’once de panique ou quoi que ça puisse être en une seule seconde de douceur. C’est un sourire qui étire mes lèvres malgré l’impact des siennes sur les miennes.

« Avec grand plaisir. Je m’occupe du repas et toi du lieu ? A moins que tu préfères faire l’inverse. Ou les deux. Tiens, oui. Surprends-moi. »
« Ah ben ça pour être surpris tu risques de l'être oui … »

Tu ne le sais peut-être pas encore mais tu as misé sur le mauvais cheval si c’est une femme d’intérieur que tu convoites … Ne me laisse jamais te faire à manger, je risquerai de t’empoisonner dans le vouloir. Je ne sais pas faire la cuisine, le ménage oui parce que j’ai appris à le faire à l’armée quand bien même mes parents m’ont enseigné les bases, mon sens du rangement est devenu relativement approximatif au fil des années … On va bien s’amuser toi et moi, je le sens.

« Je termine ce que j’ai à faire et je te rejoints ? Pour 20 heures ? »
« Parfait ! »

D’ici là j’aurai peut-être pris le temps de me changer et de rincer la couche de poussière que j’aurai très probablement accumulée sur ma peau dans l’après-midi. La discussion se poursuit, on évoque beaucoup de sujets différents puis vient l’heure de se séparer.

« Je t’aime Ismaëlle Stoneheaven. »
« Je t’aime Leiv-Andreas Helland. »
« A ce soir. »
« A ce soir. »

Et ce soir …

« Leiv m’a demandé de l’épouser. »

… je lâche une bombe au creux de l’oreille d’une blonde survoltée avant de disparaitre sans demander mon reste. Désolée Blondie, j’ai rendez-vous avec un bel homme du nord sur les bords du lac et toi tu dois aller bosser ! Pas d'bol.

Dimanche 28 Juin 2015 – Au petit matin

« TINTIIIINTIIIIN ! TINTIIIINTIIIINNNNN ! »

J’aurai du me douter que c’était jouer à un jeu dangereux, oh que oui j’aurai du m’en douter ! Aucune idée de l’heure qu’il est, tout ce que je sais c’est que je suis seule dans mon lit et qu’il ne fait pas encore jour ou à peine. Et que je reconnais parfaitement cette voix …

« Hhhhmmmmmm ! »

Je n’arrive pas à ouvrir les yeux, elle continue de chanter et je me retourne tant bien que mal en me bouchant les oreilles. Ne suis-je pas censé avoir un chien de garde ? Un chien de prévention anti-casseur de grasse matinée ô combien rares ? Traitre !

« Beaumont je te déteste ! »

Dit-elle en se laissant retomber sur le matelas après avoir sursauter en sentant des choses tomber du ciel. Ou bien est-ce une hallucination ? Je boude. Elle, elle s’étale sur mon lit après y avoir déversé je ne sais quoi et se laisse aller à un soupir de satisfaction. Grumpy Isma va te mordre, vilaine, mais Grumpy Isma émerge et sourit malgré elle, la tête toujours bien calée sur l'oreiller. Je n'ai jamais rechigné à me lever tôt mais tout de même, je n'aurai pas dit non à une ou deux heures de plus. Si je lui en veux ? Comment voulez-vous en vouloir à une bouille pareille ? Tss.

« T’as une petite mine fatiguée, il t’a donné un avant-goût de votre lune de miel ? »
« Vous êtes tous des obsédés dans ce château, c’est pas possible. Est-ce que je te demande si Cameron t’a fait grimper au rideau cette nuit moi ? NON ! Je ne veux pas le savoir. Chut. »

Parce qu'elle serait capable de me raconter les moindres détails et par pudeur, je n'ai pas envie de ça. Je me connais, je passerai en mode pivoine immédiatement. J'ai beau m'être décomplexée sur beaucoup de plans ces dernières années, il ne faut pas pousser. On n'est pas tous aussi ouvert sur la question.

« Et par Merlin, mais tu ne dors jamais ? »

Apparemment non. Elle a même pris le temps de ramener le petit déjeuner et rien qu'avec les odeurs que celui-ci dégage mon ventre se met à grogner. J'en oublie tout le reste, y compris mon sommeil avorté.

« Ce matin c’est petit déjeuné au lit ET tu me racontes absolument TOUT ! Tu n’crois pas que j’ai attendu toute la nuit pour rien ? Déjà je trouve ça super fourbe de ta part de venir me lâcher ça pile quand je prends ma garde. »

Si je suis fière de mon petit coup ? Oui. Grumpy Isma peut être Nasty Isma quand elle le veut, visiblement. Et Greedy Margo va mettre des miettes partout dans les draps. C'est Leiv qui va être content … Vas-y continue qu'on rigole un peu … Oops.

« Allez je veux tout savoir. Il s’est mis à genoux ? Il t’a déjà offert la bague ? Ou alors son premier cadeau de mariage s’est d’avoir réussi à sourire ? »
« Mais t’as fini oui ?! »

Punaise.

« Avec moi il sourit tout le temps. Il ne sourit pas devant les enfants intenables et hyperactifs c’est tout. »

Grand sourire. Je lui tire même la langue. Oui, c'est bien d'elle que je parle.

Deux gamines, voilà ce que nous sommes, à limite se pousser l'une et l'autre hors du lit jusqu'à tomber sur le sol. J'ai l'impression de retourner dans une enfance que je n'ai finalement pas réellement connue et j'aime énormément les sensations que je ressens quand bien même je suis encore à demi plongée dans le Royaume de Morphée. Et puis le sérieux, ou plutôt le calme, revient après les éclats de rire.

« Pas de genoux à terre, pas de bague, juste … de la spontanéité et quelques mots. Je n’ai pas besoin de plus, de toute façon une bague … Je finirai par la perdre ou me la faire voler par un Niffleur. »

Haussement d'épaules. Il n'y a rien de plus rationnel et logique selon moi. Ce qui l'est moins en revanche c'est l'entrain que je ressens vis à vis de tout ça. J'en suis très clairement la première étonnée. Dans le bon sens du terme, étrangement ou non.

« Je ne pensais pas être aussi emballée par l’idée, à vrai dire … »

Je lâche un rire presque nerveux, prête à me cacher sous les draps parce qu'une part de moi n'assume encore pas totalement tout ça. Ça viendra, il faut me laisser le temps, mais il y a encore quelques mois de ça j'étais bien loin de me douter qu'il se produirait autant de changement dans ma vie. Et en moi.

« Promets-moi que tu ne te battras pas avec Rina ! Vous serez toutes les deux aussi belle l’une que l’autre dans vos robes de demoiselle d’honneur. »

Je la regarde droit dans les yeux, la tête toujours contre l'oreiller, un sourire franc sur le visage. Non, tu ne rêves pas, tu as bien compris ce que tu crois avoir compris. Rina, toi, Vicky … Je ne vois pas ça sans vous. Même si j'ai bien compris que Rina ne porte pas spécialement Blondie dans son cœur ... Un rapport avec le fait qu'elle s'entend super bien avec Dim et qu'elle s'amuse à mettre Owen mal à l'aise peut-être ? La la la.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 241
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   Mar 10 Oct 2017 - 10:04

Son sourire suffit à lui seul de laisser entendre que PEUT-ÊTRE Margo aurait éventuellement des choses à lui raconter sur une partie de jambes en l’air avec Cameron mais … pas ce matin. Parce que même si elle aime ses moments partagés avec lui, ce matin il y a autre chose de plus important.
Elle attend d’en savoir plus avec l’impatience d’une enfant et Margo l’a fait savoir en faisant les choses en grand. Débarquement en fanfare dans la piaule, lancé de pétale, chanson de sa voix si juste et cristalline – HAHAHA. Joke. – et on se réveille Madame Stoneheaven-Helland ! Miss Beaumont a besoin d’en savoir plus, de vous entendre compter cette si belle histoire d’union qui vous attends.
Et pour information, si, il lui arrive de dormir mais pas quand un si graaaand évènement se prépare. Et en parlant de sommeil, Margo sait que la première personne qu’elle ira trouver après cette discussion, c’est son grand amour de toujours : Son pieu. Pleine d’énergie et endurante, certes, mais la fatigue commence à se faire doucement sentir. Ses heures de sommeil qu’elle écrasera comme une souche attendront, pour le moment elle se concentre exclusivement sur une Isma toute endormie, faussement grincheuse, que Margo se plait à taquiner sans le moindre filtre.

- Mais t’as fini oui ?!
- Non. NEVER ! Et demie…

Applaudissez cette blague du même level qu’un enfant de cinq ans.

- Avec moi il sourit tout le temps. Il ne sourit pas devant les enfants intenables et hyperactifs c’est tout.
- J’vois pas de quoi tu parles.

Elle lève les yeux au ciel.
Si, elle voit très bien mais ne l’admettra pas. Mais par contre, elle se venge en essayant de faire tomber Isma du lit, large sourire aux lèvres suivit d’éclats de rire. La chambre et le lit se trouvent transformés en terrain de jeu où les deux jeunes femmes se retrouvent respectivement le cul au sol, les cheveux en bataille avant de remonter sur la terre moelleuse du lit et de retrouver un semblant de sérieux, cœur léger.

- Pas de genoux à terre, pas de bague, juste … de la spontanéité et quelques mots. Je n’ai pas besoin de plus, de toute façon une bague … Je finirai par la perdre ou me la faire voler par un Niffleur
- J’avoue, désordonnée comme tu peux l'être !

L’hopital qui se fout de la charité, tout à fait.
Margo affiche un large sourire en écoutant son amie d’enfance, imaginant sans peine la tendresse de la scène qui a du se dérouler hier soir. Elle est sincèrement heureuse pour son amie, elle mérite tout ce bonheur et toutes ces bonnes choses. Une femme comme Ismaëlle ne devrait pas passer sa vie à esquinter sa santé pour les autres, elle mérite aussi son repos, son bonheur et que quelqu’un s’occupe de son existence comme Helland semble le faire.
La gardienne trouve son amie touchante en cet instant.

- Je ne pensais pas être aussi emballée par l’idée, à vrai dire …
- Moh regarde toi… Une vraie adolescente a qui son amoureux vient de demander sa première danse.

Elle ne se lassera jamais de la charrier et surtout, ne n’en privera à aucun moment. L’occasion est trop belle pour enfin pouvoir la déstabiliser un peu à sa façon. D’autant plus que si les situations étaient inversées, Margo n’a pas le moindre doute sur le fait qu’Isma se chargerait bien de la charrier à n’en plus pouvoir.

- Promets-moi que tu ne te battras pas avec Rina ! Vous serez toutes les deux aussi belle l’une que l’autre dans vos robes de demoiselle d’honneur.

Elle rit. Puis bloque. Appuyé sur un coude juste en face d’Ismaëlle, Margo cligne plusieurs fois des yeux avant de percuter pleinement la demande d’Ismaëlle qui lui sourit, sereinement, tête sur l’oreiller.

- Attends… Moi ? L’une de tes demoiselles d’honneur ? Sérieusement ?

Elle n’attend pas la confirmation de son amie et pousse une exclamation de joie, se jetant sur le corps de la jeune femme pour l’étreindre fermement et amoureusement contre elle. Dire qu’elle a le cœur qui déborde d’amour et de bonheur est un euphémisme à ce stade. Ce dernier bat à tout rompre, gorgée d’une joie fulgurante qui lui fit l’effet d’un shoot d’adrénaline droit dans les veines. Car hors l’excitation qu’elle ressent à cette simple idée, Margo est sincèrement touchée par cette demande qu’elle n’a pas vu venir. Ses yeux brillants d’émotions en sont la preuve. Ca ne fait que quelques semaines, quelques mois à peine qu’elles se sont retrouvées et même si la complicité passée s’était rapidement renouée, jamais elle n’aurait misé sur sa tête pour un honneur pareille.

- Merci, tu ne vas pas être déçue, tu as ma parole.

Elle dépose un baiser affectueux sur sa joue avant de se redresser adroitement pour se mettre debout sur le lit, pointant Isma du doigts.

- On va te faire un enterrement de jeune fille comme jamais tu n’en auras eu ma belle ! Promis pas de gogo danseur … Ou alors peut-être un ou deux pour moi.

Sourire malicieux, elle éclate de rire, bouillonnant d’énergie et de vie.
Demoiselle d’honneur. C’était bien la première fois que ça lui arrivait. Même sa propre sœur ne l’avait pas convié à son mariage express avec John.

- Ca va être énorme ! Il faut absolument que je contacte Katherine pour lui en parler. Moment de pause. Enfin quand tu lui auras annoncée la nouvelle du mariage. Puis après j’irai lui toucher deux mots pour tout ça.

Margo se laisse retomber sur le matelas, sans ménagement et sans aucune délicatesse.

- Et promis, pas de fight avec Señorita Calderon Llanos. D’ailleurs, j’te rappelle que moi je l’aime bien. Large sourire aux lèvres. Beaucoup même. Je n’ai jamais été contre une petite danse espagnole avec elle.

La gardienne éclate de rire devant la tête d’Ismaëlle. Son honnêteté déconcerte mais en soit, elle ne s’est jamais vraiment cachée de son attirance pour la sulfureuse espagnole. Rien de sentimentale, juste physique. Parce qu’elle est belle, séduisante, caractérielle et parce qu’elle n’aime pas tellement Margo ; Tout était rassemblée pour que Beaumont ressente une attractivité pour la jeune femme sans jamais franchir quelconque limite, prenant plaisir à venir la déstabiliser certaine fois, flirtant avec elle sans prévenir. Mais la personne qui a certainement le plus à se plaindre de la spontanéité de la gardienne est certainement Owen …
Margo retrouve son sérieux et retrouve le regard d’Ismaëlle a qui elle offre un sourire sincère.

- Je suis vraiment heureuse pour toi, Isma. Tu es une nana formidable et tu mérites tout ça.

La jeune femme lui attrape la main et la serre tendrement.

- Maintenant j’ai une nouvelle mission : Te faire pleurer avec un magnifique discours pendant le repas et de récolter toutes photos compromettantes.

Inutile de préciser qu’elle est 1000 fois capable de trouver tous les éléments qu’il lui faut.

- D’ailleurs, c’est le moment de me dire si tu as des prétendants qui pourraient s’opposer à cette union ! Histoire que je me charge de leur cas.

Inutile de préciser qu’elle en est 10.000 fois capable… ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7940
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   Dim 15 Oct 2017 - 11:29

Elle rit puis bloque, mon sourire s'élargit puis se transforme en rire bref. La voir cligner plusieurs fois des yeux sous l'effet de la surprise le temps qu'elle percute est assez hilarant je dois bien le dire. Chacune son tour ma grande !

« Attends… Moi ? L’une de tes demoiselles d’honneur ? Sérieusement ? »

J'allais lui rétorquer que, non, c'était au traversin que je m'adressais mais pas le temps. Une exclamation de joie me fait sursauter et l'instant d'après je la réceptionne contre moi dans un éclat de rire. Comment douter une seconde de sa réponse à ma question non formulée avec une telle réaction ? Elle me serre contre elle et j'en fais autant, prenant conscience du bonheur que la présence de cette femme dans ma vie me procure. On était amies d'enfance, on s'est perdues de vue, aujourd'hui on est plus proches qu'on ne l'a jamais été. Les contours de ce mariage ne sont pas encore dessinés mais je ne l'imagine pas sans sa présence. Ni la sienne, ni celle de Rina et Vicky, ni celle de Dimitri.

« Merci, tu ne vas pas être déçue, tu as ma parole. »
« Ça je n'en doute pas une seconde. »

Mon sourire s'élargit alors que je ferme les yeux par réflexe et qu'elle m'embrasse la joue. L'instant d'après la voilà debout sur le lit, me pointant du doigt. Si le petit déjeuner ne finit pas en éclat sur les draps ça tiendra du miracle.

« On va te faire un enterrement de jeune fille comme jamais tu n’en auras eu ma belle ! Promis pas de gogo danseur … Ou alors peut-être un ou deux pour moi. »

Elle éclate de rire, je me plaque la paume sur le front. Je ne cesse pas de sourire, pas une seconde, d'ailleurs je ne suis pas vraiment sérieuse même si … Disons que je la connais et que je n'avais – je l'avoue – absolument pas du tout pensé à cette histoire d'enterrement de vie de jeune fille.

« Qu'est ce que je viens de faire ... »
« Ca va être énorme ! Il faut absolument que je contacte Katherine pour lui en parler. Enfin quand tu lui auras annoncée la nouvelle du mariage. Puis après j’irai lui toucher deux mots pour tout ça. »

Elle s'y voit déjà. Moi je vois déjà le petit déjeuner partir et s'incruster partout dans mes draps et mon matelas quand elle se laisse retomber comme un sac à côté de moi. Mais non, miracle.

« Et promis, pas de fight avec Señorita Calderon Llanos. D’ailleurs, j’te rappelle que moi je l’aime bien. Beaucoup même. Je n’ai jamais été contre une petite danse espagnole avec elle. »
« Par Merlin, Margo ! »

Je grogne, le sourire est toujours présent. Je sais qu'elle pense chaque mot qu'elle prononce mais je ne crois pas que Rina Guapa soit partante … Peut-être à une époque mais étant donné la manière dont Margo fait tourner Owen en bourrique … Parce qu'il est là le fond du problème ! Margo vs Rina ou le clash d'un harem. Katherine n'aime pas partager ses hommes, à savoir Dimitri qui est comme un frère pour elle et Owen, pour qui elle craque complètement même si elle continue de faire la fière l'air de rien. Elle me manque, Vicky me manque, j'ai vraiment hâte de les revoir. Qui aurait pu croire un jour que je me retrouverai entourée de femmes ? Pas moi en tout cas.

« Je suis vraiment heureuse pour toi, Isma. Tu es une nana formidable et tu mérites tout ça. »
« Merci. Beaucoup. »

Elle m'attrape la main, je serre la mienne autour de la sienne tout en me doutant que ce moment d'accalmie ne va pas durer. Je la connais trop bien.

« Maintenant j’ai une nouvelle mission : Te faire pleurer avec un magnifique discours pendant le repas et de récolter toutes photos compromettantes. »
« Désolée de te décevoir mais je crois que pour les photos compromettantes ça n'est pas la peine de perdre ton temps à en chercher. »

Quoi que ... On parle de Margo là ... Mais je suis sûre qu'elle arrivera à me faire pleurer en tout cas. Bourrique.

« D’ailleurs, c’est le moment de me dire si tu as des prétendants qui pourraient s’opposer à cette union ! Histoire que je me charge de leur cas. »

Je ri mais un visage s'impose dans mon esprit instinctivement. Mon sourire s'affaisse un peu, un léger soupir m'échappe alors que mon regard se perd dans le vide quelques secondes. Il retrouve celui de Margo, de même que mes lèvres retrouvent leur sourire. Peut-être un peu triste, mélancolique, mais présent.

« Il ne s'y opposera pas mais à vrai dire je ne sais pas vraiment comment Maxence va le prendre. »

Je pense … Non, je sais, qu'il sera heureux pour moi mais notre relation est devenue tellement compliquée ces derniers mois, quelque chose s'est brisé et je sais qu'on s'est perdu en route. Parce qu'on n'attendait, n'espérait pas la même chose l'un de l'autre. Je ne l'ai jamais vu autrement qu'un ami, un frère. De son côté je ne suis plus très sûre et la simple idée de lui faire du mal sans rien pouvoir faire pour remédier à tout ça me serre le cœur. Je sais aussi que tout ça est lié en partie à Alexander, à ma grossesse pendant laquelle il a été on ne peut plus présent. Oui, quelque chose s'est brisé et aucun de nous deux n'y peut rien, ne peut rien y faire.

« Mais assez parlé de moi ! »

C'est sans appel, je n'ai pas envie de replonger là-dedans.

« T'en es où toi, dans ta vie sentimentale ? »

...

« J'ai dit sentimentale, pas sexuelle. »

Parce que je te vois venir gros comme une maison ! Non, gros comme Poudlard.

« C'est sérieux avec Cameron ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 241
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   Mer 25 Oct 2017 - 15:50

Ismaelle ne le sait peut-être pas encore mais il ne vaut mieux pas mettre au défi Beaumont qui s’avère être très douée pour trouver toutes les choses qu’il ne faut pas. Et surtout… Il lui reste encore un paquet de jours avant que sa chère amie ne se marie. Donc un paquet de jours où elle pourra prendre des photos compromettantes elle-même. Margo s’imagine déjà faire un montage des plus ridicules et de commenter chaque photo d’une petite anecdote qui fera, elle l’espère, rire l’assemblée.
Elle et ses blagues de merdes…

En attendant, elle propose à Isma de faire le ménage parmi ceux qui se sentiraient enhardis par ce mariage et qui viendraient y foutre la merde. Et toutes personnes connaissant Margo savent qu’il ne valait mieux pas provoquer la jeune femme puisque s’il était question de protéger ses proches, elle n’hésiterait pas sur les moyens.
Une véritable garde du corps en somme.

- Il ne s'y opposera pas mais à vrai dire je ne sais pas vraiment comment Maxence va le prendre.

Elle observe Ismaëlle, curieuse. Margo se souvient vaguement de Maxence mais il semblerait qu’elle ait manqué un sacré morceau d’épisode dans le film de la vie de Stoneheaven. Doit-elle en conclure que ces deux-là ont eu une aventure dont elle n’est pas au courant ? Ça sent le ragot à plein nez et il est hors de question qu’elle ne passe à côté de cette information !
Mais elle n’a pas le temps d’en dire plus, de réagir que son amie lui coupe l’herbe sous le pieds.

- Mais assez parlé de moi !
- Nous n’parlerons jamais assez de toi, c’est toi la reine de la journée !

C’est pas comme si elle lui laissait le choix de toute façon…

- T'en es où toi, dans ta vie sentimentale ?

Un large sourire s’affiche sur le visage de Margo, lubrique et mutin.

- J'ai dit sentimentale, pas sexuelle.  
- Tu me connais un peu trop.

Quoi qu’il n’est pas si compliqué de la cerner à ce sujet pour peu que l’on prenne le temps de la connaitre un peu …

- C'est sérieux avec Cameron ?

Sérieux ? Tout est relatif à ses yeux. Margo ne cherche jamais vraiment de relation stable, elle laisse le courant la porter là où il doit l’amener. Elle n’aime pas poser des mots sur quoi que ce soit, se prendre la tête pour à savoir quelle signification possède cette relation ou toutes les autres qu’elle a pu vivre avant lui. La Gardienne aime laisser les choses venir seules, naturellement, sans rien forcer. Et visiblement, c’est ce qu’il se passe avec le Californien. Du moins, à ses yeux.

- Je n’sais pas, je t’avouerais que je ne cherche pas à savoir si c’est le cas ou pas.

Elle reste sagement assise, se servant dans le petit déjeuner qu’elle a ramenée pour elle deux, croquant avec avidité dans un pain au chocolat. Le plateau n’a plus vraiment la même gueule qu’à son arriver mais au moins, rien n’a été renversée sur le lit. Au pire des cas, un coup de baguette et l’affaire sera réglée.
Pour le moment, la gardienne se concentre sur son amie, continuant son explication.

- Je l’aime bien derrière ces airs de je m’en foutiste. Il ne me prend jamais la tête, il rigole même à certaines de mes blagues, c’est pour dire.

Margo ricane, amusée. Elle sait que son humour est parfois douteux, presque pire que celui de Gabrieli mais il faut croire que certaines d’entre elles touchent l’humour de Cameron qu’elle pensait presque aussi aride que ses temps de parole.

- Je préfère pas me poser plus de question, c’est le genre de chose qui m’emmerdent. Je comprends pas les gens qui passent leur temps à réfléchir et à tout calculer. Elle hausse les épaules. Après, chacun sa manière de gérer mais je sais que ça me rendrait folle. Avec le job que je fais, j’ai toujours été habituée à ne faire aucun plan de vie, de toute façon je préfère l’imprévu.

Encore une fois, chacun gère à sa manière mais de son côté, il lui était inconcevable d’imaginer quelconques plans de carrière, de vie de famille ou de quoi que ce soit d’autres en étant si exposé sur le terrain. Elle se fait entièrement confiance, que ça soit en elle, en ses capacités ou même en son équipe mais elle est aussi lucide sur le fait que du jour au lendemain, tout pouvait s’arrêter. Alors pourquoi perdre son précieux temps à se poser un tas de question quand elle risquait sa vie le lendemain ?

- Je n’dis pas que ça ne peut pas arriver, en attendant je profite de ce qu’il me donne et ça me va très bien comme ça. Elle esquisse un large sourire qui en dit long sur ses pensées. Il faut admettre que c’est un putain de bon coup au lit et ça j’suis sûre que t’es raaaaavi de le savoir.

Margo éclate de rire devant le visage presque dégoûté d’Ismaelle. L’offusquer et froisser sa pudeur reste l’un de ses passe-temps favoris.

- Tu le connais depuis un moment non ? C’est quel genre de garçon ?

Pure curiosité et pure envie de le connaitre un peu plus, via le regard d’autres personnes. Elle n’a pas manquée cette légère complicité entre Ismaelle et Cameron et c’est en gobant son dernier morceau de pain au chocolat qu’elle écoute son amie d’enfance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7940
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   Ven 3 Nov 2017 - 12:36

« Je n’sais pas, je t’avouerais que je ne cherche pas à savoir si c’est le cas ou pas. »

Sourire. Tranquille, le sourire, parce que ça ne m'étonne pas d'elle. J'ai du mal à visualiser Margo dans une relation comme celle que je peux avoir avec Leiv mais d'un autre côté, il y a encore quelques mois, cette situation ne m'aurait jamais effleurée l'esprit. Ça n'a pas d'importance, aucune histoire ne se ressemble, les tempérament diffèrent, tout ce qui compte c'est de s'y retrouver. Et je crois bien que c'est son cas.

« Je l’aime bien derrière ces airs de je m’en foutiste. Il ne me prend jamais la tête, il rigole même à certaines de mes blagues, c’est pour dire. »
« Ouh la ! »

Oui, c'est tout, mais elle comprendra très bien où je veux en venir. Margo et l'humour … Parfois j'ai l'impression qu'elle est la version féminine de Muffin … et je les adore tous les deux. Donc je me moque, bien entendu, en attrapant une viennoiserie après avoir bu une gorgée de thé. Soupir d'aise. On n'est pas bien là, entre filles, assises en tailleurs comme des gamines ? Si.

« Je préfère pas me poser plus de question, c’est le genre de chose qui m’emmerdent. Après, chacun sa manière de gérer mais je sais que ça me rendrait folle. Avec le job que je fais, j’ai toujours été habituée à ne faire aucun plan de vie, de toute façon je préfère l’imprévu. »

Encore un sourire, et je garde le silence. Quand on la voit comme ça, avec sa blondeur, ses jolis yeux bleus et la douceur de son visage, difficile d'imaginer quelle machine de guerre elle peut être. Et pourtant. Je l'ai vu à l'œuvre récemment, et je sais que ça n'était qu'une infime partie de ces capacités. Margo est un soldat, celui que je n'ai pas voulu être. Chacun son chemin mais je comprends qu'elle ne soit pas dans cet état d'esprit, celui de s'engager dans quelque chose qui implique de faire des plans, se projeter, etc … Si ça leur convient à tous les deux, et j'ai bien l'impression que c'est le cas, alors tant mieux. C'est tout ce qui compte.

« Je n’dis pas que ça ne peut pas arriver, en attendant je profite de ce qu’il me donne et ça me va très bien comme ça. »
« Non ... »
« Il faut admettre que c’est un putain de bon coup au lit et ça j’suis sûre que t’es raaaaavi de le savoir. »

Je ferme les yeux, un soupir de dépit m'échappe mais n'empêche pas le sourire de naitre à nouveau sur le coin des lèvres. Je vous l'ai dit, Dimitri version femme. Incorrigible.

« Absolument ravie. »

Elle sait très bien que ce genre de trucs ça n'est pas vraiment ma came – comme disent les jeunes – alors naturellement elle appuie dessus. Bourrique.

« Tu le connais depuis un moment non ? C’est quel genre de garçon ? »
« Silencieux. »

C'est le premier mot qui me vient à l'esprit. Silencieux et discret, mais présent.

« Mais en général quand il ouvre la bouche c'est pour faire mouche. »

Je ne cherche pas à retenir le rire bref qui m'échappe, réellement amusé. J'ai tout un tas de souvenirs et exemples en tête pour illustrer tout ça, c'est assez plaisant de le voir taper en plein dans le mile sans jamais se défaire de son calme, son flegme, toujours un petit sourire sur le coin des lèvres. C'est un malin, sur bien des plans.
Cameron, que dire sur ce jeune homme ? Sans entrer dans l'ordre de l'intime, du privé, de la pudeur, des choses qu'il ne partagera que s'il en a envie. La pudeur, oui, je crois que c'est quelque chose qui le caractérise aussi beaucoup.

« Il est arrivé ici il y a un peu plus de deux ans, pas de son plein gré, et … c'était un garçon différent à l'époque. Impétueux, vindicatif, un poil arrogant même je dirai. Il s'est débattu comme un animal sauvage a qui on enlève sa liberté et puis au fil du temps cette partie de lui s'est éteinte, mise en sourdine pour le moins. »

Je le revois encore tenir tête aux Autres, absolument pas effrayé par la Magie ou qui savait très bien le cacher. Rebelle, parfois grande gueule, provocateur, s'acharnant a afficher clairement son manque de respect pour ces ordures. Est ce qu'ils ont réussi à lui enlever quelque chose ou bien a-t-il changé, évolué, de lui-même ? Difficile à dire.

« Il a pris les autres sous son aile, les a fait passer avant lui, je pense même qu'il s'est oublié dans le processus mais rien ni personne n'aurait pu l'empêcher d'être le grand frère qu'il a été je pense. Au départ il était plutôt sociable, au fur et à mesure il a mis de la distance avec les autres sans pour autant que ça ne se voit réellement parce qu'il continue d'être là mais je crois qu'il ne s'attache plus vraiment. A de rares exceptions. »

Je ne peux pas prétendre le connaître par cœur, il y a certains sujets que nous n'avons jamais abordé, j'ignore même où il en est de son deuil de Megan à vrai dire mais j'ai le sentiment que Margo fait partie de ces rares exceptions. Il a l'air d'avoir accepté de la laisser entrer dans son monde, sa bulle, mais ce ne sont que spéculations de ma part.

« Emily, Kyle que tu n'as pas connu je crois, Enzo aussi, entre autres à divers degrés, il s'est occupé de ces gamins comme … oui, comme un grand frère. Toujours a garder un œil sur eux, à être là pour les aider à marcher droit, à se relever quand ils en avaient besoin, etc ... C'est quelqu'un de bien. Vraiment. J'ai énormément de respect, d'estime et d'admiration pour lui. »

Quand je pense à lui, là, comme ça, c'est le mot survivant qui me vient à l'esprit. D'une part parce qu'il est l'un des rares Moldus à être encore debout, de deux parce qu'il a su relever la tête même en ayant été au plus bas. Où en est-il aujourd'hui ? Sur une bonne pente j'ai l'impression, quelque chose de nouveau.

« J'ai l'impression qu'aujourd'hui il s'ouvre à nouveau un peu plus au monde mais il est évident qu'il a pris des années de maturité avant l'heure. »

Comme beaucoup d'autres. Je ne crois pas qu'il ait eu une vie très simple même avant d'être entrainé ici, en plus de ça mais il compose.

« Je dois dire que vous connaissant l'un et l'autre, je serais presque étonnée de vous voir vous entendre aussi bien. Je me demande sincèrement comment il fait pour te supporter. »

Dit-elle, l'air de rien, portant un morceau de croissant à sa bouche, large sourire sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 241
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   Mer 8 Nov 2017 - 15:07

- Silencieux.

Jusqu’ici, okay, rien d’anormal. Cameron n’est pas le garçon le plus bavard mais ça n’a jamais dérangé Margo qui aime ses silences justement, surtout ceux qui plongent leur étreinte lorsqu’elle pose sa tête sur son torse, qu’il englobe ses épaules d’un bras et qu’il laisse ses doigts courir sur sa peau nue, tout simplement. Un simple moment qui lui plait, sans autre chose que des gestes.

- Mais en général quand il ouvre la bouche c'est pour faire mouche.

Là aussi, pas de grande surprise même si Margo ne peut s’empêcher de rire à l’unisson avec Isma. Là aussi, elle le reconnait bien. Cameron est du genre à vous balancer une réflexion, une petite réplique qui pique, sur un ton des plus naturels, presque avec flegme. C’est exactement le genre de mec qui serait tout à fait capable de vous dire que vous êtes alcooliques, que c’est un fait, comme s’il vous disait qu’il était parti chercher le pain ce matin.
Un autre aspect de lui qui lui plait.

Une certaine forme de curiosité commence à fleurir au creux de la poitrine de la jeune femme. A bien y réfléchir, c’est vrai qu’elle ne connait rien de lui si ce n’est le présent qu’il vit au jour le jour dans ce château.
Et inversement.

- Il est arrivé ici il y a un peu plus de deux ans, pas de son plein gré, et … c'était un garçon différent à l'époque. Impétueux, vindicatif, un poil arrogant même je dirai. Il s'est débattu comme un animal sauvage a qui on enlève sa liberté et puis au fil du temps cette partie de lui s'est éteinte, mise en sourdine pour le moins.

Cette fois, Ismaëlle lui peint le portrait d’un homme qu’elle ne connait pas. Même si Margo se doute que Cameron n’est pas du genre à se laisser faire et encore moins à fermer sa gueule si on vient l’emmerder, elle ne l’a jamais vu hausser le ton, ni même s’énerver ne serait-ce qu’un peu. A la rigueur, un peu lassé peut-être mais pas plus. Pour une fois la gardienne ne bronche pas, laisse son amie lui conter l’ombre passé de Cameron, imaginant sans peine à quel point ces enfoirés ont pu transformer bien des personnalités. Une flamme surgit dans ses veines, celle de la colère.

- Il a pris les autres sous son aile, les a fait passer avant lui, je pense même qu'il s'est oublié dans le processus mais rien ni personne n'aurait pu l'empêcher d'être le grand frère qu'il a été je pense. Au départ il était plutôt sociable, au fur et à mesure il a mis de la distance avec les autres sans pour autant que ça ne se voit réellement parce qu'il continue d'être là mais je crois qu'il ne s'attache plus vraiment. A de rares exceptions.

Pourquoi ? Cette question lui trotte dans la tête. Est-ce seulement à cause de la présence des Supérieurs ou est-ce qu’il en a bavé sans jamais en parler ? C’est une possibilité que Margo n’exclue pas. Elle ne peut s’empêcher de ressentir une peine profonde en se disant que, finalement, ils lui ont enlevés une part de lui-même en venant foutre la merde, en le blessant lui, en blessant ses proches. Comment pouvait-il en être autrement de toute manière quand des malades comme eux venaient pendant deux ans les traumatiser, les malmener.
Imaginer Cameron prend les autres sous son aile parait presque logique, naturelle, quand on le connait aujourd’hui. Elle lui reconnait cet air protecteur qu’il porte parfois sur cette jeune femme, une brune… Emily, si ses souvenirs sont bons.

- Emily, Kyle que tu n'as pas connu je crois, Enzo aussi, entre autres à divers degrés, il s'est occupé de ces gamins comme … oui, comme un grand frère. Toujours a garder un œil sur eux, à être là pour les aider à marcher droit, à se relever quand ils en avaient besoin, etc ... C'est quelqu'un de bien. Vraiment. J'ai énormément de respect, d'estime et d'admiration pour lui. J'ai l'impression qu'aujourd'hui il s'ouvre à nouveau un peu plus au monde mais il est évident qu'il a pris des années de maturité avant l'heure.
- Tu sais qu’on dirait une mère poule là tout de suite ?

Même si cette attitude se reflète plus envers Enzo – Margo est très observatrice… elle n’a rien manquée de cette tendresse qu’elle manifeste envers ce jeune homme. Tendresse qu’elle trouve incroyablement attendrissante, soit dit en passant. Il y a des choses qui lui échappent encore, qu’elle ne connait ou ne comprend pas concernant Ismaëlle et même si la gardienne est curieuse d’en apprendre plus sur la vie de son amie, elle lui laissera le temps dont elle a besoin pour s’ouvrir puisqu’après tout, elle n’est pas prête de la lâcher désormais, encore moins qu’elle venait de la retrouver après tant d’années.

- Je dois dire que vous connaissant l'un et l'autre, je serais presque étonnée de vous voir vous entendre aussi bien. Je me demande sincèrement comment il fait pour te supporter.
- Hey ! Je suis incroyablement reposante comme personne, j’te permets pas !

Quelle grosse blague.

- Non c’est faux, moi aussi j’me demande comment il fait pour me supporter mais faut croire qu’il apaise un peu mon état d’excitée naturelle.

Une chose qu’elle a remarquée il y a peu lorsqu’elle est en sa présence. Il ne la change pas pour autant, loin de là même – elle ne permettra jamais à personne de tenter de la changer à moins de vouloir s’en prendre une dans la gueule – mais Margo trouve parfois en la présence de Cameron une plénitude, comme apaisée de toutes les pressions qu’elle peut parfois endurer de par son métier.

- Maintenant que t’en parles, je t’avouerais que jamais je ne me serais imaginer continuer de fréquenter un type comme lui. Elle réfléchit brièvement, viennoiserie en main. Mais il est pas comme tous ces mecs hypers chiants, tu sais le genre de type qui passe son temps à te faire un exposé sur l’utilisation d’une chaudière pendant un dîner.

Pause.

- Oui, je parle par expérience. Le mec le plus ennuyeux de toute ma vie, j’ai dû prétexter une envie pressante pour fuir par la porte de secours. Large sourire en haussant les épaules. J’ai jamais dit que j’étais gentille avec tout le monde. C’était soit ça, soit je lui demandais s’il était le responsable de la narcolepsie sur terre.

Touché coulé, bisous bonsoir.
Aucun filtre, jamais. Margo s’en trouve parfois blessante et elle en a consciente mais ne lutte pas forcément contre son instinct, sa façon d’être. Comment le pourrait-elle lorsque ce genre de chose lui échappe avant même qu’elle n’ait le temps de les retenir ? Ca lui a déjà porté préjudice, c’est vrai mais on ne se refait pas et elle ne veut pas changer pour autant. D’autant plus que ce genre de comportement semble se manifester qu’avec une certaine catégorie de personne.
Si on peut dire ça comme ça.

- Il me repose avec ses silences et ça me fait du bien de décrocher de tout ce qui bouillonne là-haut.

Elle désigne son crâne d’un geste du doigt, sourire aux lèvres. Margo n’a aucune gêne à avouer ce genre de chose. Pourquoi donc lorsque celle-ci est une vérité ?

- Je me rends compte que je ne le connais pas tellement, il faudrait que je songe à remédier à ça. Même si j’aime bien son côté mystérieux, l’air de ne pas y touché.

Elle croque dans sa viennoiserie et bois une gorgée de thé. Elle a soudainement envie de le connaitre plus sans pour autant y voir une urgence. Mais à l’occasion, elle aimerait qu’il lui parle de lui – si l’envie l’en prend -, elle aimerait savoir qui se cache derrière ses yeux bleu clair, ce sourire en coin tranquille, cette attitude simple et apaisante.

- Tu sais déjà qui sera ton témoin pour le plus grand jour de ta vie ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7940
Date d'inscription : 05/03/2010
Crédits : Avatar Forevertry ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Enzo ▬ Cameron ▬ Jeremiah (parti) ▬ Taylor (mort) ▬ Riley ▬ Victoria



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3324-i-m-not-snow-white-ismaelle
MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   Lun 13 Nov 2017 - 14:32

« Hey ! Je suis incroyablement reposante comme personne, j’te permets pas ! »

Tellement reposante que tu viens de me ruiner ma première grasse matinée depuis des semaines. Si je le lui reproche vraiment, lui en veut vraiment ? Evidemment que non.

« Non c’est faux, moi aussi j’me demande comment il fait pour me supporter mais faut croire qu’il apaise un peu mon état d’excitée naturelle. »

Sourire tranquille, presque attendri à vrai dire. Je ne suis pas du genre à me mêler des histoires des autres, pas ce genre d’histoire, mais ça n’empêche pas d’être touchée quand ça concerne une personne à qui on tient : Ce qui est le cas de Margo. Parce que oui, peu importe ce qui se passe entre eux, je trouve ça touchant d’en arriver à ce constat et je vois bien que ça lui fait du bien. Cameron est aussi calme et silencieux qu’elle n’est vive et bruyante, autant dire qu’ils se complètent d’une manière plus qu’évidente finalement. Il l’apaise, peut-être qu’elle le réveille un peu et les connaissant l’un comme l’autre je pense qu’ils n’hésitent pas à dire stop quand leur seuil de tolérance est franchi. Je pense que niveau caractère je me rapproche plus de Cameron que d’elle, ça ne nous empêche pas d’être de plus en plus proche au fil des jours. Bien au contraire.

« Maintenant que t’en parles, je t’avouerais que jamais je ne me serais imaginer continuer de fréquenter un type comme lui. Mais il est pas comme tous ces mecs hypers chiants, tu sais le genre de type qui passe son temps à te faire un exposé sur l’utilisation d’une chaudière pendant un dîner. »

J’éclate de rire, littéralement, d’autant que je suis presque certaine qu’elle n’invente rien et qu’elle a déjà vécu ce genre de discussion.

« Oui, je parle par expérience. Le mec le plus ennuyeux de toute ma vie, j’ai dû prétexter une envie pressante pour fuir par la porte de secours. »

Qu’est-ce que je disais ?
Et elle en est fière en plus la bourrique.

« J’ai jamais dit que j’étais gentille avec tout le monde. C’était soit ça, soit je lui demandais s’il était le responsable de la narcolepsie sur terre. »

Nouvel éclat de rire et Fenrir qui vient poser sa grosse tête sur le lit, attiré par l’agitation qui y règne et probablement quelques miettes. Je le regarde avec tendresse et me redresse pour venir lui caresser le sommet du crâne. Il sait qu’il n’a pas le droit de monter et que sa gamelle pleine de croquette l’attend. Mon gros bébé.

« Il me repose avec ses silences et ça me fait du bien de décrocher de tout ce qui bouillonne là-haut. »
« Je connais ça. »

Leiv. Bien sûr. Je ne suis pas aussi bouillonnante que Margo c’est certain mais ça ne m’empêche pas d’être parfois prise dans un tourbillon de pensées, d’angoisses, de réflexions même si je ne les exprime pas à voix haute. La présence silencieuse de mon nordique de futur mari me fait énormément de bien. Je m’en sortais sans lui, je m’en sors mieux maintenant qu’il est là et depuis que j’ai appris à accepter complètement ce lien, cette relation, ce qu’elle m’apporte, sans avoir peur que tout s’évapore et me laisse livrée à moi-même en ayant oublié comment on fait pour être simplement soi. Ça n’est pas comme ça que ça fonctionne, je l’ai compris et ça m’a rassuré.

« Je me rends compte que je ne le connais pas tellement, il faudrait que je songe à remédier à ça. Même si j’aime bien son côté mystérieux, l’air de ne pas y touché. »

Cette fois pas d’éclat de rire, juste un sourire tranquille et encore une fois légèrement touché parce qu’elle dégage. Je n’ai pas de jugement à porter sur leur lien et je ne le ferais pas, quel qu’il soit, mais je constate simplement que ça lui fait du bien.

« Tu sais déjà qui sera ton témoin pour le plus grand jour de ta vie ? »

Surprise. Retournement de situation. Changement radical de conversation. Blocage. Oui, je bloque, ni plus, ni moins, parce que je ne m’étais jusqu’ici pas posé la question tout simplement. D’un autre côté, Leiv a fait sa demande hier matin, ça ne fait même pas 24h, mais maintenant que Margo en parle … Je sentirais presque un vent de paniquer s’emparer de moi.
Parce qu’il y a l’évidence qui me saute aux yeux, spontanément, impulsivement, et la convenance, le doute, ma tête qui s’en mêle et me souffle qu’écouter mon cœur pourrait blesser quelqu’un. Encore.

« Je t’avoue que je n’y ai pas encore réfléchi. »

Les demoiselles d’honneur c’est tout trouvé, aucun doute là-dessus : Vicky, Rina et Margo. Mes trois folles préférées. Mes amies. Les femmes de ma vie en dehors de Grand-Mère et Maman. Je pourrais prendre l’une d’entre en témoin mais c’est un autre prénom qui m’est venu en tête spontanément et je préfère le taire pour l’instant.

« Je … pense qu’il va falloir que j’ai une petite discussion avec quelqu’un mais promis, je t’en parlerai dès que ça sera fait. »

Parce que j’en aurai besoin, je pense. Parce que même si j’ai toujours été du genre à ne pas vraiment me confier je me rends compte que je m’ouvre de plus en plus facilement. Je sais que je n’aurai aucun mal à le faire avec Margo et que son avis m’importe mais je tiens d’abord à en parler avec le principal intéressé.

« Bon ! Maintenant que tu m’as réveillée ! Ça te dit d’aller te prélasser dans la Salle de Bain des Préfets ? »

Hey, autant tirer quelques avantages de ma position dans cette école. Et non, vous ne rêvez pas, j’ai bien dit prélasser … A voir combien de temps je vais être capable de tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Everybody's changing ▬ Margo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Everybody's changing ▬ Margo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Everybody's changing ♦ Ft Salem ♦
» morgan c. tyler Ϟ all the rules are changing now we're living in sin.
» Hold me back - Margo & Gabriel
» I don't see you but I can feel you ~ Margo De Santis
» american beauty/american psycho ◇ margo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Sixième Etage. :: ─ Bureaux et chambres des membres du personnel :: ─ Bureau et chambre du professeur de soin aux créatures magiques-
Sauter vers: