AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 229
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : DORYAN/ DUNCAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Mar 26 Sep 2017 - 6:43

JUIN 2016 date précise à déterminée :gla:

J'étais dans la salle commune, me demandant entrain de penser à Rosalyn et de cette histoire de déclaration. Ca faisait déjà plusieurs jours que c'était arrivé et certains se moquaient encore de ce que j'avais pu lui dire, du moins, de ce que la lettre avait dit à ma place, parce qu'évidemment si ça ne tenait qu'à moi, jamais elle n'aurait su tout ça, sans compter que désormais je n'avais pas un ami qui me faisait la tête, mais deux et en parlant de ça, Peter est entré avec Lizzie évidement, ils étaient toujours collé ensemble de toute manière depuis qu'ils sortaient officiellement ensemble et qu'ils ne se cachaient plus parce qu'il avait fini par me dire, où plutôt par m'avouer qu'ils étaient en couple. En réalité c'était justement à cause de ça qu'il ne me parlait plus. Il était fâché parce qu'il s'imaginait qu'elle et moi on avait fait des choses, bizarrement il n'était plus fâché contre elle, mais je restais le fautif de l'histoire. J'étais dans l'un des fauteuils de la salle commune quand je l'ai entendu me demander « Hey Aiden, tu as été les cherché où tes mots ? Ca a eu l'air de vachement marcher dis donc. » Je lui ai fait un doigt d'honneur en lui lançant un beau « ta gueule » très mature. Il me sortait par les yeux en ce moment, pourtant c'était mon meilleur ami, on aurait du réglé nos différent depuis longtemps et mais on n'arrivait plus à s'entendre, et quand je l'ai entendu rire à nouveau je n'ai pas réfléchis et je lui ai lancé d'abord lancé un sort « Oops, pardon ça m'a échappé. » Je faisais mon malin mais au fond ça me blessait que tout ça vienne de lui. « Tu es aussi cinglé te mère ! » J'ai encore moins réfléchis et je me suis jeté sur lui. Je lui ai collé une droite, mais il était plus costaud que moi et en moins de deux je me suis retrouvé avec son poing dans la gueule, me faisant ainsi saigner du nez. J'allais lui en remettre une quand Lizzie nous a séparé. « C'est pas bientôt fini vous deux, bande de crétins, il serait temps que vous agissiez en adulte au lieu de vous tapez dessus. »
J'ai soupiré et je n'ai pas pu m'empêcher de lui dire « C'est bon, je n'ai besoin de personne pour régler mes problèmes. » Visiblement c'était le contraire, parce qu'on arrivait pas à faire un pas vers l'autre.

Je suis monté dans les dortoirs et plus précisément dans la salle de bain, je sentais que je saignais du nez. C'était vrai que c'était crétin de se battre pour ça, mais ce n'était pas moi qui avait commencé. Je me suis passé de l'eau sur le visage et en me regardant j'ai eu envie de m'insulter de tous les noms . J'en avais marre. Je suis allé dans le dortoir et je me suis assis à côté de mon lit. J'avais besoin de réfléchir à tout ça, mais je n'en avais pas forcément envie. Machinalement, je donnais des léger coups dans le mur avec ma tête. J'ai entendu quelqu'un arrivé, je m'attendais tellement à voir Peter débarquer de nouveau que je me suis levé d'un bon et que j'ai brandi ma baguette près à lancer un sort et puis quand j'ai vu que c'était Enzo j'ai baissé ma baguette et lui ai dit :

« Oh , ce n'est que toi, tu as de la chance que je n'ai pas lancé ce sort. »

Je m'en serais voulu de me mettre à dos un autre de mes amis, ça aurait fait beaucoup d'un coup. Je me suis rassis et j'ai posé ma baguette sur ma table de nuit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Jeu 28 Sep 2017 - 8:03


Dimanche 21 Juin 2015 – Dans l’après-midi
I'm fired up and tired of the way that things have been



Aiden & Enzo

Gueule de bois ? Un peu. L’avantage avec un organisme qui bosse en continue et bien plus rapidement qu’un organisme humain lambda c’est qu’on se remet bien, on récupère bien, résultat cet après-midi je pète la forme comme si je n’avais jamais bu des litres Rhum la veille et fait le con jusqu’à pas d’heure avec les copains. Et ça ne m’a pas empêché de rejoindre mon cher et tendre non plus, avec qui j’ai un trainé un peu au lit ce matin avant de me lever pour … Réviser ! J’ai tenu une heure c’est déjà pas mal mais les révisions de dernières minutes … Bof, plus envie. Advienne que pourra, j'y ai déjà passé suffisamment de temps comme ça et mon cerveau n'en peut plus. Il n'en veut plus.
Résultat des comptes : Une heure de course dans le parc avec Killian, autant dire que la compétition était présente parmi les éclats de rire et qu’on a tous les deux fini à bout de souffle, pliés en deux et les mains sur les genoux. Mais ça ne nous a pas empêché de finir dans la salle avec le sac de frappe où on se déchaine depuis bientôt quarante-cinq minutes. Infatigables. Et putain ça fait du bien.

« Tu frappes vraiment comme une fille … Aïeuh ! »

J’éclate de rire mais me masse l’épaule, celle contre laquelle je viens de me prendre son poing avant même d’avoir eu le temps dire ouf. C’était le but, enfin pas qu’elle me frappe mais en la provoquant comme ça je savais pertinemment que c’est ce qui allait m’arriver. Je tiens le sac, elle cogne. On inverse les rôles même si c’est relativement plus sécure pour elle de ne pas tenir le sac quand je cogne. C’est pour me la péter, c’est juste factuel.
Acceptant finalement la fatigue et les muscles qui tirent, l’envie de faire autre chose aussi, on s’arrête là. Sur le chemin du retour vers notre salle commune on discute plus tranquillement, d’Ever notamment de qui je prends des nouvelles. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle me manque, humainement on est amis mais notre lien est surtout lupin et j’aurai toujours de l’intérêt et de l’affection pour elle. Ma part animale appréciait l’avoir dans le décor, Loup gardait un œil sur elle.

« A plus Cat Woman. »

Direction mon dortoir, une bonne douche brulante pour détendre les muscles, je redescends un quart d’heure plus tard avec un bouquin sous le bras pour aller profiter encore un peu du soleil tant qu’il est là. C’était mon projet, je m’arrête en cours de route quand je perçois l’agitation dans la salle commune, la tension même, et une légère odeur de sang qui me fait froncer les sourcils. C’est là que j’aperçois Lizzie et Peter, comprenant sans trop de mal qu’ils ont un rapport avec ça. La jeune femme que je ne connais pas plus que ça vient spontanément vers moi, elle m’explique que son petit ami et Aiden se sont battus, que ce dernier est remonté dans son dortoir en trombe. Pas besoin de son inquiétude, la mienne me fait agir instinctivement et je remonte sans réfléchir bien que sans panique ni précipitation. On a été dans la même classe et le même dortoir pendant deux ans, on traine souvent ensemble, je considère ce type comme un très bon pote, hors de question pour moi de ne pas m’assurer qu’il va bien.

A mes risques et périls.

« Wow ! Hey, doucement là. »
« Oh , ce n'est que toi, tu as de la chance que je n'ai pas lancé ce sort. »
« Sans déconner. »

J’avais à peine ouvert la porte de son dortoir que je me retrouvais avec une baguette braquée dans ma direction, la sienne en l’occurrence, alors ouais, sans déconner. Je ne suis pas en colère pour autant, j’ai juste eu un petit coup de pression.

« Et ne dis pas que ça n’est « que » moi, je vais me vexer. »

Sourire en coin, c’est ma façon à moi de détendre un peu l’atmosphère qui est chargée de tension, entre autres émotions. Le moins que l’on puisse dire c’est que la période n’est pas la plus éclatante pour lui. Je ne connais pas sa vie par cœur mais entre ce qui s’est passé dans la grande salle avec Rosalyn, ce qui en a découlé entre Aaron et lui – je ne prendrai pas partie les gars – et avant ça ses deux meilleurs amis … Oui, disons que je peux comprendre qu’il soit sur les nerfs et un peu paumé. L’odeur du sang me percute ici aussi, légèrement, mais pas au moins de me déranger.

« J’ai cru comprendre qu’il y avait eu du grabuge en bas. Tu ne sais vraiment pas quoi faire pour te faire remarquer hein ? Espèce de Gryffondor. »

Je ne minimise pas la situation, j’essaie juste de la dédramatiser un peu, de le faire sourire, j’en sais trop rien. Et j’approche, lentement, encore et toujours à l’instinct. Lui demander si ça va ? Ça me parait inutile, je crois que la réponse est plutôt évidente.

« Est-ce que tu veux en parler ? »

De ça, du reste.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 229
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : DORYAN/ DUNCAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Ven 29 Sep 2017 - 12:32

Instinctivement j'ai baissé ma baguette quand j'ai vu qu'il ne s'agissait pas de Peter mais bien d'Enzo. J'étais surpris de le voir, mais pas mécontent. J'imaginais que Lizzie avait du lui raconter ce qu'il s'était passé. Je me demandais pourquoi elle se préoccupait toujours de moi alors qu'on ne se parlait même plus. Je ne savais pas ce j'avais fait pour que mon ancien meilleur ami me déteste à ce point, pourtant Lizzie lui avait bien dit qu'il ne s'était jamais rien passé entre nous, je ne me serais pas permis, mais il préférait sûrement se dire que c'était de ma faute. Heureusement que je n'avais pas lancé le sortilège que j'avais en tête. Enzo m'en aurait sans doute voulu beaucoup que je lui jette un sort par inadvertance, ce n'était pas franchement ma journée. J'ai souris et levé les yeux au ciel à sa remarque, ah enzo … J'ai levé les yeux au ciel avant de lui dire :

« Ouai, tu sais bien comment je suis, je ne peux pas m'empêcher taper des gens, surtout des gens cons. Mais c'est lui qui a commencé, il me cherche, il me trouve. Je ne sais pas ce qu'il a dans le cerveau en ce moment, je crois qu'il n'est plus à la bonne place. »

J'ai souris, ce n'était pas très sympa, mais après tout je lui avais dit des centaines de fois que ce n'était pas ce qu'il pensait et il ne voulait pas m'écouter. Peter était con quand il voulait, c'était dommage, parce qu'avant ça on était les meilleurs amis du monde et ça faisait mal de se rendre compte qu'il pouvait me croire capable d'une tel chose, alors qu'en plus il savait très bien que je craquais pour Rosalyn puisque je lui en avait parlé et d'ailleurs j'étais sur que c'était lui le coup de la beuglante. J'ai haussé les épaules quand Enzo m'a demandé si je voulais en parler. Qu'est-ce qu'il y avait de plus à dire ? :

« Il n'y a pas grand chose à ajouter, il est con, il est con, je ne peux rien faire pour lui malheureusement. Je crois qu'il m'a péter le nez en prime, à part ça tout va bien. »

La fierté des gryffondor, toute une histoire, je n'avais pas forcément envie de parler du tout ce fiasco. Je préférais encore me voiler la face et me dire que ce n'était pas si grave, même si ça l'était, de me persuadé que ça allait s’arranger mais au fond je savais qu'il n'y avait pas d'issus et que ça me touchait plus que je ne voulais le montrer. Je n'étais pas du genre à pleurer sur mon sort et Enzo le savait. On avait été deux ans dans le même dortoir à faire les cons en deux ans on avait appris à ce connaître.  J'ai fini par lui demander :

« Tu connais pas un sort pour arranger ça?»

J'ai indiqué mon nez, j'avais nettoyé le sang tout à l'heure, Peter était plus grand et plus costaud que moi. Il avait eu le dessus évidement, mais j'aurais du lui envoyé d'autre sorts, j'étais plus doué que lui avec une baguette magique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Mer 4 Oct 2017 - 12:17

« Ouai, tu sais bien comment je suis, je ne peux pas m'empêcher taper des gens, surtout des gens cons. Mais c'est lui qui a commencé, il me cherche, il me trouve. Je ne sais pas ce qu'il a dans le cerveau en ce moment, je crois qu'il n'est plus à la bonne place. »

Qu’est-ce que je disais, un vrai Gryffondor. Il faut le dire, même si je me suis calmé, j’en suis un aussi. J’ai mis du temps à comprendre pourquoi j’avais été envoyé par le Choixpeau dans cette maison – sans pour autant me dire que j’aurai été « mieux » dans une autre parce qu’aucune ne semblait me correspondre réellement – mais avec le recul ça me parait évident. Tout ça pour dire que ça n’a rien d’étonnant si on s’entend aussi bien lui et moi. Courageux, hardis, fort, etc … Surtout têtus comme des mules et légèrement impulsif oui. Notre réputation n’est plus à faire, tout comme les autres Maisons de toute façon, mais rien n’est tout noir ou tout blanc. Ça personne ne me l’enlèvera de la tête. Illustration ? William, pour ne citer que lui. Serdaigle, certes, il est bien plus intelligent que la plus part des gens que j’ai pu croiser jusqu’ici parce que son cerveau est câblé d’une telle façon qu’il retient tout en une seule lecture, sans parler de sa soif d’apprendre encore et toujours. Mais est-ce que vous l’avez déjà vu entrain de bosser ? Oui, évidemment, de temps en temps, mais la plus part du temps il est entrain de fumer des pétards avec ses potes, faire des conneries, lui aussi du skate dans les couloirs – bordel, je kiffe ce mec – ou simplement entrain de trainer avec moi. Voilà comment péter l’image du Serdaigle par William Caleb Jackson. Entre autres. Sus aux clichés, c’est tout ce que j’ai à dire.

Et donc, on en parle ou … ?

« Il n'y a pas grand chose à ajouter, il est con, il est con, je ne peux rien faire pour lui malheureusement. Je crois qu'il m'a péter le nez en prime, à part ça tout va bien. »

Bien sûr, à part ça tout va bien. Exemple flagrant de la fierté du Gryffondor, encore. Et ça me fait sourire. Pas la situation mais disons sa réaction. Et bien évidemment si on l’écoute tout est de la faute de Peter. Je ne dis pas que Peter n’a pas sa part de responsabilité là-dedans, je dis juste que c’est rarement le fait d’une seule personne quand ça se termine comme ça mais loin de moi l’idée de lui balancer ça. Pas maintenant en tout cas. D’autant que je suis persuadé que tout ça le touche plus qu’il ne le montre et c’est bien pour ça que je suis monté le voir. Un nez cassé ça se remet, ça se soigne, ce qui se passe dans la tête et dans le cœur, ce qui n’est pas toujours visible, c’est un peu moins simple.

« Tu connais pas un sort pour arranger ça?»
« Si. Fais-moi une place. »

D’un pas tranquille je m’approche et m’assoie finalement à côté de lui sur son lit. Je peux remercier Maxence mais aussi Caem, Jillian également, de m’avoir appris quelques sortilèges de soin. Ça peut toujours servir, en voilà la preuve.
J’attrape son menton entre mes doigts et lui fais tourner la tête vers moi pour observer l’étendue des dégâts. Cassé ? Pas cassé ? C’est gonflé en tout cas et légèrement de travers. Dans tous les cas ce sortilège ne fera que réparer si besoin et remettre à sa place si c’est nécessaire. Baguette dans la main, je la pointe juste au-dessus de son nez.

« Je te préviens, ça risque de piquer un peu. J’y vais à trois, ok ? Trois. »

Il s’attendait sûrement à ce que je fasse le compte, un, deux, trois, mais la surprise est toujours la meilleure solution dans ce genre de cas. Ou pas. J’ai juste agis par instinct. Ça craque et effectivement ça pique, à en croire la grimace qu’il fait et le grognement qu’il laisse échapper en se tenant le nez presque aussitôt. Encore une fois ça me fait sourire mais ça n’a rien de moqueur. Certains aurait peut-être grimacé ou même tourné de l’œil en entendant un tel son mais comment vous dire … le bruit des os qui craquent j’y suis un poil habitué.

« Est-ce que vous vous êtes reparlés avec Aaron, depuis … Enfin tu sais, l’épisode de la Grande Salle. »

Parce que Peter c’est une chose, dans le fond je m’en cogne un peu même si ça me fait de la peine pour Aiden, mais Aaron c’est une autre histoire. Je ne prendrais pas partie, c’est pas du tout la question, mais je trouve ça vraiment dommage qu’ils en arrivent à s’éviter. Parfois c’est vraiment mal foutu … Quelles étaient les probabilités pour qu’ils craquent tous les deux pour la même fille ? Quelle merde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 229
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : DORYAN/ DUNCAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Mar 10 Oct 2017 - 14:42

Je sais bien qu'il ne me croit pas quand je lui dis que ça va. Ça se voit clairement à ma tête que ça ne va pas. Je dis pourtant le contraire parce que je n'ai pas pour habitude de parler de ce qui ne va pas. Je me suis battu avec mon meilleur ami, comment est-ce que ça pourrait aller ? On se connaît depuis sept ans depuis nos premiers pas à poudlard et même depuis nos premiers pas dans le poudlard express alors forcément ça me fait quelque chose de ne plus m'entendre avec lui. Je ne pensais pas en arriver là. Il connaît un sort pour réparer mon nez, tant mieux, je n'avais pas envie d'aller à l'infirmerie pour ça. Ce n'est rien de grave, je ne vois pas pourquoi j'y aurais été. Il s'assoit à côté de moi et me dit qu'il y va à trois. J'ai acquiescé d'un signe de tête et j'ai grimacé et gueulé un beau « Aîeuh ! » quand les os se sont remis en place avant d'ajouter :

« Oh la vache, heureusement que tu m'as prévenus que ça piquait un peu.»

Je me masse le nez, mais il a l'air de s'être bien remis. Je m'en souviendrais de celle là. Je le regarde et perds mon sourire quand il me parle d'Aaron. Je n'ai franchement pas envie de parler de ça. Je soupire et fait non de la tête.

« Non pas vraiment. J'ai essayé mais il ne veut pas me voir encore moins me parler. Il m'évite et j'en fais autant. »

Je n'aurais jamais du écrire cette fichue lettre, il ne l'aurait pas prise et divulguée à tout de le monde. Heureusement Rosalyn continue de me parler, mais je n'ai pas la même chance avec Aaron. Je soupire, las de toute cette histoire débile. Il a fallut qu'on tombe amoureux de la même fille. Il y a en a pourtant beaucoup de filles dans le château, mais non, nous on a choisi la même.

« Tu crois qu'il me déteste vraiment ? Je n'ai pas voulu qu'elle le sache comme ça et personne n'aurait du savoir, c'est juste un sale coup, je ne voulais pas le dire à Rosalyn. Je ne pouvais pas lui dire vis à vis de lui. Il m'en a parlé l'autre fois et je ne lui ai pas dit que je savais ce que ça faisait. Il doit me prendre pour un gros con. J'ai merdé hein sur se coup là?»

Ce n'était pas vraiment de ma faute. Je n'ai jamais inscrit ces mots sur la beuglante, on l'avait fait à ma place, mais c'était un peu de ma faute quand même, puisque je les avais bien écrit avant que Peter ne les retranscrivent et n'envoie la beuglante à Rosalyn. Je n'ai aucune preuves que ça soit lui, mais j'en suis convaincu, comme il est convaincue que je me suis fait ma meilleure amie, autrement dit sa petite amie. C'est compliqué.

« Seulement elle m'a dit qu'elle ne savait pas ce qu'elle ressentait. On se parle toujours, mais c'est foutu, pour moi et pour lui aussi et je n'ai pas franchement envie d'aller lui répéter. Il me déteste sans doute déjà assez comme ça.»

Ce n'était de toute manière pas à moi de dire ce genre de choses. J'ai déjà fait assez de dégâts comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Mer 11 Oct 2017 - 22:37

« Non pas vraiment. J'ai essayé mais il ne veut pas me voir encore moins me parler. Il m'évite et j'en fais autant. »

Je suis désolé mais je ne peux pas m’empêcher de trouver ça ridicule. J’ai pas l’intention de porter de jugement, on n’est pas tous fait pareil, mais c’est vrai que de mon point de vue – et même si c’est plus facile à dire qu’à faire j’en conviens – c’est dommage de bouder chacun dans son coin sans essayer de crever l’abcès. Je me dis aussi qu’ils ont peut-être simplement besoin de temps et ça se comprendrait.

« Tu crois qu'il me déteste vraiment ? Je n'ai pas voulu qu'elle le sache comme ça et personne n'aurait du savoir, c'est juste un sale coup, je ne voulais pas le dire à Rosalyn. Je ne pouvais pas lui dire vis à vis de lui. Il m'en a parlé l'autre fois et je ne lui ai pas dit que je savais ce que ça faisait. Il doit me prendre pour un gros con. J'ai merdé hein sur se coup là?»

Soupir. Lent haussement d’épaules. Je regarde le vide, les mains croisées entre les genoux et les coudes posés sur les cuisses, légèrement penché en avant, toujours assis sur son lit.

« J’irai pas jusque-là. »

On est humain, on a pleins de failles, surtout à nos âges mais on fait ce qu’on peut. Personne n’est parfait et heureusement, qu’est-ce qu’on se ferait chier si c’était le cas. Et si je devais sortir un autre cliché – mais qui selon moi est vrai – je dirais qu’on apprend de ses erreurs.

« Seulement elle m'a dit qu'elle ne savait pas ce qu'elle ressentait. On se parle toujours, mais c'est foutu, pour moi et pour lui aussi et je n'ai pas franchement envie d'aller lui répéter. Il me déteste sans doute déjà assez comme ça.»

Je tourne la tête vers lui, un sourire sur les lèvres, avant de lâcher un rire amusé sans pour autant minimiser ce qu’il peut ressentir. C’est toujours plus facile d’être détaché quand on ne le vit pas soi-même.

« C’est d’un compliqué votre truc. »

Les feux de l’amour. Je me redresse finalement et me craque les cervicales plus par réflexe qu’autre chose.

« Il est blessé, c’est tout. Il a sans doute l’impression d’avoir été trahis par un de ses meilleurs potes et en plus de ça il comprend que c’est peut-être mort avec la fille pour qui il a des sentiments. Il a peut-être juste besoin d’un peu de temps pour encaisser et digérer. Tout comme toi au final. »

Ce ne sont que des spéculations bien sûr mais je ne crois pas me tromper. Et Rosalyn dans tout ça ? Sa place n’est vraiment pas confortable non plus, j’imagine sans peine la pression qu’elle doit avoir sur les épaules, sans doute l’impression d’être coincée entre deux amis dont elle ne veut pas gâcher l’amitié, deux amis qu’elle ne veut probablement pas perdre non plus. Là encore, suppositions, mais ça me semblerait logique.

« Écoute, je vais juste te donner ma façon de penser avec le recul que je peux avoir et t’en feras ce que tu voudras. »

Je me tourne légèrement vers lui et m’installe un peu plus confortablement.

« Ma meilleure amie et mon ex ont couché ensemble alors qu'on était ... »

Morts. Trop compliqué. De toute façon c'est pas l'essence du sujet et je ne compte pas rentrer dans les détails.

« Ouais, bref, c’était dans un timing un peu foireux mais disons que dans le genre sentiment de trahison je t’assure qu’on fait difficilement plus violent et … J’ai pété des portes, des meubles, j’ai pété un câble, puis j’ai fini par me calmer. J’ai pris le temps dont j’avais besoin mais je leur ai parlé, à l’un et à l’autre, parce que ce sont deux personnes qui comptent trop pour moi pour que je laisse ça avoir de l’impact sur nos liens. »

Je ne dis pas que ça s'est fait en un claquement de doigts, on ne gère pas tous pareil, mais si ça peut l'aider à relativiser un peu alors tant mieux. C’était un choix personnel, la forme n’est pas du tout la même mais le fond n’est pas « si » différent. Très peu de gens sont au courant, je ne compte pas lui donner de noms et il ne fera peut-être pas le rapprochement mais j’en sais rien, c’est venu comme ça et c’est tout. J’ai pardonné, aujourd’hui j’ai simplement oublié. Le temps fait son boulot, pour tout, je le pense sincèrement. Le temps et la vie, les choses changent, les gens aussi. On encaisse, on digère, on prend du recul et on avance.
Aujourd’hui Aiden vit ça comme un coup dur et c’est normal mais plus tard ça ne sera plus qu’un souvenir parmi tant d’autres. Peut-être même pas un souvenir d’ailleurs parce qu’on finit par réellement oublier certaines choses je pense.

« Faut en parler, pas laisser ça pourrir, c’est … je trouve que c’est dommage de laisser tomber des amitiés comme ça. Là ça fait mal, c’est encore frais, mais prenez le temps et discutez. Peut-être que tu vivras un truc avec Rosalyn, peut-être que ça restera au stade de l’amitié ou peut-être que tu ne seras pas capable de … d’être juste son ami et réciproquement, c’est possible. Peut-être qu’Aaron ne sera pas capable de passer au-dessus de tout ça mais ça serait con de prendre le risque d’en rester à des suppositions qui sont peut-être fausses. Tu penses pas ? Je te l’accorde c’est merdique comme hasard mais … Enfin c’est à toi de voir. »

Encore un haussement d’épaules, et un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 229
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : DORYAN/ DUNCAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Sam 14 Oct 2017 - 13:18

Je l'ai regardé, je n'étais pas aussi sur de ses propos que lui. Je n'ai jamais voulu qu'on en arrive là. Je n'aurais jamais du écrire cette fichue lettre. C'est comme si j'avais trahi mon ami. Je déteste ne pas avoir le contrôle sur la situation et ça me dépasse. J'acquiesce quand il me dit que c'est d'un compliqué. Oh ça oui, c'est pire que les histoires entre filles. On ne vole pas beaucoup plus haut finalement. J'ai toujours pensé que leur histoires étaient ridicule, mais cette fois c'est nous qui le sommes. J'ai dit :

« Le pire dans tout ça c'est que je n'ai jamais voulu la transmettre cette lettre. J'avais décidé de ne pas lui donner parce qu'Aaron m'a parlé de ses sentiments au même moment. J'ai l'impression de l'avoir trahi. Tu ne peux pas savoir comment je me sens crétin.»

Je ne peux pas m'empêcher de me sentir coupable, quelque part si je n'avais pas écris cette lettre tout serait beaucoup mieux. Je l'écoute me dire ce qu'il pense de la situation. J'acquiesce, j'imagine bien qu'il est blessé et le connaissance il lui faudra du temps pour encaisser. J'écoute Enzo me raconter son expérience et je suis surpris. Je ne savais pas qu'il avait enduré tout ça, en plus de qui s'est déjà passé avant. Il n'a vraiment pas eu de chance. Je ne sais pas trop quoi lui dire mais je fini par répondre.

« Je préférerais mille fois qu'on soit toujours amis plutôt que d'être avec la fille de mes rêves. Je n'ai pas envie de les perdre tous les deux. »

Et oui je suis près à abandonner à le laisser conquérir la jolie bleue, même si ça me fait du mal de le reconnaître mais je n'ai pas envie de gâcher notre si bel amitié. J'ai déjà perdu trop d'amis. Je sais que Rosalyn continuera de me parler mais j'espère vraiment qu'il finira par me pardonner et par se rendre compte que je n'ai jamais voulu que les choses se passent de cette manière. Il me dit que c'est plus facile si on se parle. Je suis bien d'accord avec lui seulement … ce n'est pas si simple. Je lui réponds :

« Je voudrais aller lui parler, mais je ne sais pas quoi lui dire. Je ne sais pas s'il m'écouterait, ni s'il a envie de me voir et sans doute qu'à sa place j'aurais fait pareil. »

La porte s'ouvre sur la dernière personne que je m'attendais à voir ici. Aaron. Il s'arrête quand il nous voit tous les deux et hésite à avancer avant de soupirer :

« Je vois que tu es toujours dans mon chemin ... »

Je regarde Enzo et je regarde Aaron. Je hausse un sourcil forcément que je suis souvent dans sonchemin. On est dans la même maison. Il semble vouloir retourner d'où il vient. Je ne sais pas pourquoi il est venu ici finalement si c'est pour repartir aussitôt.

« Attends ! Aaron ! »

Je lance un sort sur la porte du dortoir et la ferme. Il me regarde d'un air qui signifie «  sérieusement ? » et il lève les yeux au ciel. Je baisse ma baguette lui montrant que je n'ai pas l'intention de me battre avec lui. Je me suis déjà battu avec un amis, je n'ai pas envie de recommencer.

« Enzo à raison. Il faut qu'on parle. »

« Depuis quand tu écoutes les conseilles des autres? Et toi tu n'as pas autre chose à faire que de vouloir toujours tout régler ? »

Il regarde Enzo et lui lance le même regard qu'à moi un peu plus tôt. Il a l'air vraiment en colère et parfois j'ai l'impression de voir son père en lui, c'est vraiment flippant. En tout cas tout ceci ne présage rien de bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Lun 16 Oct 2017 - 18:30

« Je préférerais mille fois qu'on soit toujours amis plutôt que d'être avec la fille de mes rêves. Je n'ai pas envie de les perdre tous les deux. »

Esquisse de sourire. Je n’ai pas mon mot à dire sur la question mais j’approuve sa réaction. Les coups de cœur parfois s’estompe, les amitiés c’est différent. Un peu comme la fraternité, les liens familiaux, l’obligation en moins. Si la meilleure solution pour eux trois est de rester amis, s’ils y arrivent, alors tant mieux. A chacun de savoir ce qu’il veut, à chacun de s’écouter, et à eux tous d’en parler. A mon sens en tout cas.

« Je voudrais aller lui parler, mais je ne sais pas quoi lui dire. Je ne sais pas s'il m'écouterait, ni s'il a envie de me voir et sans doute qu'à sa place j'aurais fait pareil. »
« Pourquoi est-ce que tu ne lui dis pas simplement ce que tu viens de me dire ? »

Ce que t’as sur le cœur, tout simplement. Je ne dis pas que c’est simple ni même que Aaron sera prêt  l’entendre parce que j’en sais rien mais encore une fois, qui ne tente rien n’a rien. C’est une histoire de choix à faire.
La porte s’ouvre, je tourne la tête et mon regard tombe justement sur un des autres principaux concernés. A voir l’expression qui se peint sur son visage, je crois que ça s’engage mal. J’ai pas vraiment eu l’occasion de lui parler plus que ça ces derniers jours mais même si avait été le cas, je dois dire que je ne m’attendais pas à ça de sa part. Je ne l’ai jamais vu comme ça. Est-ce qu’il est si blessé que ça ? C’est possible, la douleur peut vous amener à bien des réactions.

« Je vois que tu es toujours dans mon chemin ... »

Aiden me regarde, je ne quitte pas Aaron des yeux sans pour autant bouger d’un seul millimètre, restant neutre, sans expression particulière. A l’instinct. Je l’ai dit, je ne compte pas prendre parti. Il fait finalement demi-tour et s’apprête à partir …

« Attends ! Aaron ! »

… quand un sort fuse et que la porte se ferme emprisonnant ainsi notre camarade dans le dortoir. Je me redresse, fronce les sourcils. La tension commence à grimper dans la pièce et le regard que lance Aaron à Aiden n’est pas très engageant.

« Enzo à raison. Il faut qu'on parle. »
« Depuis quand tu écoutes les conseilles des autres? Et toi tu n'as pas autre chose à faire que de vouloir toujours tout régler ? »

Inutile de dire que même si je ne bouge pas, même si je ne réagis pas, j’en suis néanmoins piqué au vif et que sa prise à partie ne me plait pas. Pas plus que le ton qu’il emploi pour me parler. Je suis là, à prendre sa défense, à essayer d’arrondir les angles, à jouer les bons samaritains dirait Alec, et tout ça pour quoi ? Pour ça ? J’encaisse, je me dis que ça n’est pas directement contre moi mais je l’admets, je commence à saturer. De ça, des autres, de … vouloir toujours tout régler effectivement.
Lentement, sans jamais le quitter des yeux, je me lève et m’approche. Les traits de mon visage affichent une certaine neutralité mais je suis comme tout le monde, certains tics nerveux font leur apparition. L’agacement. J’aime pas tellement la façon dont il me regarde, encore moins celle dont il me parle. Mains dans les poches je m’arrête pas loin de lui en m’arrangeant pour ne pas être entre eux deux, suffisamment éloigné pour ne pas empiéter sur son espace vital ni le regarder de haut – autant que faire se peut.

« Tu sais quoi ? T’as raison. J’ai autre chose à faire qu’essayer d’arrondir les angles entre deux personnes que j’apprécie et qui, aux dernières nouvelles, s'apprécient aussi. »

C’est vrai ça, quelle drôle d’idée … Si je suis amer par rapport à la situation, à sa réaction ? Oui, clairement. Et c'est pas son image de gros dur à la con qui me fera penser qu'il a tiré une croix comme ça sur leur amitié. Ou alors je me suis trompé sur lui depuis le départ.
Bref, autre chose à faire ... Aller lire mon bouquin que j’ai laissé en bas, rejoindre William ou Caem et Elijah, Mateo ou Kezabel, passer voir Ismaelle, jouer avec Fenrir, Taska et Mila, m’occupe de Lune et l’emmerder gentiment, emmerder Kim tiens ! Ça fait longtemps, etc …

« T’es juste pas obligé de te comporter comme un con, c’est pas parce qu’on est potes que tu peux tout te permettre et surtout pas de me parler comme ça. »

Je mets ça sur le dos de tout ce que j'ai pu dire auparavant en discutant avec Aiden mais va pas falloir trop prendre la confiance non plus. Je ne suis pas là pour qu'il passe ses nerfs sur moi, clairement pas, tout comme je ne suis pas du genre à me laisser faire sans réagir.
Je ne me braque pas, le ton est un peu froid mais il reste calme. Je remets juste les choses à leur place, hors de question que je reste sans rien dire alors qu’il s’en prend à moi gratuitement mais je ne compte pas envenimer la situation pour autant.

« Aiden, est-ce que tu peux rouvrir la porte s’il te plait ? J’vais y aller. »

Je pourrais sans doute lever le sortilège moi-même mais j'en sais rien, c'est pas ce que je fais c'est tout. Je ne vois pas pourquoi je resterai, sauf s’ils se foutent sur la gueule et qu’il faut éventuellement les séparer. Je me dis d'ailleurs que ça ne leur ferait peut-être pas de mal, au moins l'abcès serait crevé. Peu importe, ce qui se passe entre eux il n’y a qu’eux qui puissent le réparer et ça uniquement s’ils en ont envie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 229
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : DORYAN/ DUNCAN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Sam 21 Oct 2017 - 18:23

Pourquoi je ne lui disais pas ? Bonne question. J'ai haussé les épaules. Je n'en avais pas eu forcément le temps, ni vraiment l'envie. On ne s'était pas adressé la parole depuis cette histoire et ça faisait quelques jours. On s'était déjà fait la tête mais jamais aussi longtemps. Je le considérais comme un frère et je n'ai pas envie que notre amitié se termine comme ça. Je devrais lui parler, comme le dit Enzo, les choses s’arrangeraient sûrement plus facilement si on y mettait du notre. C'est ce moment-là qu'à choisi Aaron pour arriver. Il n'avait pas franchement l'air de bonne humeur et ma présence ici n'arrange rien, mais je n'allais pas m'excuser d'être là. Je ne pouvais pas aller ailleurs de toute manière. Il faudra bien qu'il accepte que je sois-là. Je ne peux pas disparaître à chaque fois qu'il apparaît. Je lance un regard inquiet à Enzo. Je n'ai pas envie qu'on finisse par se disputer tous les trois. J'ai empêcher Aaron de repartir et j'ai fermé la porte. Il pouvait l'ouvrir s'il le voulait avec un autre sort, mais allez savoir pourquoi il ne l'a pas fait.

« Pare que toi tu penses que tu peux me parler comme tu veux parce que tu es le grand méchant loup ? Ça ne te regarde pas cette histoire. »

Oups, je lance un autre regard à Enzo, ça ne va pas lui plaire du tout ça. Je ne pensais pas qu'il en voudrait à tout le monde finalement. Je me dis qu'il s'en prend au premier venu en fait, peut-être que c'est une façon pour lui de relâcher la pression mais ce n'est pas une franche réussite. Je ne suis pas sur que ça soit la meilleur des idées.

« Ok, je vais ouvrir la porte, mais avant je voulais juste que tu saches que j'étais désolé. C'est pas à Enzo que tu en veux, c'est à moi. T'en prends pas aux autres sans raison. Tu n'es pas comme ça. Je le sais, tu sais aussi comment je suis et je suis persuadé que quelque part au fond de toi tu sais que je ne t'aurais jamais fait volontairement un truc pareil. Il faudra qu'on parle à un moment, je ne veux pas qu'on se dispute pour ça, je préfère qu'on reste ami et oublier mes sentiments pour elle. On peut passer au dessus de ça. »

J'aurais du lui dire ça plutôt ça aurait évité qu'il s'en prenne à Enzo et qu'il lui fasse ce genre de commentaires. J'ai levé le sortilège et Aaron est parti. J'ai levé les yeux au ciel. Bon sang c'est compliqué l'amitié. Je me suis tourné vers Enzo qui avait toujours le mauvais rôle dans tout ça.

« Je suis désolé Enzo. J'aurais pas du t'impliquer dans cette histoire. Au moins il sais maintenant, sans doute qu'il va réfléchir à tout ça. Je suis persuadé qu'il ne pensait pas ce qu'il a dit. Je veux dire … tu n'as rien de méchant. »

J'espère que ça estompera un peu les mots de notre camarade et qu'il ne lui en voudra pas à son tour, mais je sais qu'il n'est pas comme ça non plus et que ça lui passera au -dessus de la tête.

« Et je ne trouve pas que tu te mêle de tout non plus … C'est même plutôt rassurant de savoir qu'on peut parler à quelqu'un. »

Je me suis rassis sur le lit. Je ne sais pas comment se finira toute cette histoire mais j'espère qu'on y perdra pas tous des plumes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 18388
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t4620-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    Lun 23 Oct 2017 - 21:31

« Pare que toi tu penses que tu peux me parler comme tu veux parce que tu es le grand méchant loup ? Ça ne te regarde pas cette histoire. »

Je vais te mettre la tête dans le mur pour te faire passer ton caprice.

Je l'ai pensé, mes yeux ancrés dans les siens sans ciller, et ça me fait chier. Ça me fait chier d'avoir effleuré cette pensée le concernant parce que c'est un pote, un type que j'apprécie réellement et qui n'est pas comme ça je le sais. Seulement moi aussi j'ai mon seuil de tolérance et je crois bien qu'il est franchi. Par lui, par la situation, par cet endroit que j'ai envie de quitter une bonne fois pour toute. J'ai un recul sur certaines choses qui me poussent parfois à une sorte de complexe de supériorité, j'en ai parfaitement conscience et j'essaie toujours d'arrondir les angles, de me dire que j'ai été à leur place, mais si c'est pour entendre ce genre de choses et me faire envoyer chier j'ai plus vraiment envie. J'ai beau savoir que c'est la colère qui parle, ça n'est pas moins désagréable.
Et dans le fond il a raison, ça ne me regarde pas. Pourquoi est ce que je viendrais me plaindre alors que personne ne me force à me sentir concerné ? Ça me fatigue.

« Ok, je vais ouvrir la porte, mais avant je voulais juste que tu saches que j'étais désolé. C'est pas à Enzo que tu en veux, c'est à moi. T'en prends pas aux autres sans raison. Tu n'es pas comme ça. Je le sais, tu sais aussi comment je suis et je suis persuadé que quelque part au fond de toi tu sais que je ne t'aurais jamais fait volontairement un truc pareil. Il faudra qu'on parle à un moment, je ne veux pas qu'on se dispute pour ça, je préfère qu'on reste ami et oublier mes sentiments pour elle. On peut passer au dessus de ça. »

Statique, mains toujours dans les poches, je reste spectateur, presque vide d'émotions. Les choses sont dites du côté d'Aiden, à voir si Aaron sera en mesure des les accepter et de faire à son tour un pas vers lui. La porte s'ouvre, le sort est levé, ce dernier s'en va et un soupir m'échappe.

« Je suis désolé Enzo. J'aurais pas du t'impliquer dans cette histoire. Au moins il sais maintenant, sans doute qu'il va réfléchir à tout ça. Je suis persuadé qu'il ne pensait pas ce qu'il a dit. Je veux dire … tu n'as rien de méchant. »

Je me tourne vers lui, un léger rire secoue le haut de mon cors et je ne saurai dire s'il est blasé, amer ou ironique. Pas méchant, hum ? Non, foncièrement je ne le suis pas, je ne pense pas, mais pas un ange pour autant. On en est tous là je crois, aucune importance. Le grand méchant loup … En cet instant il a envie de retourner se dégourdir les pattes je crois bien. Ou d'aller trainer avec ces personnes qui le poussent à grandir chaque jour un peu plus.

« Et je ne trouve pas que tu te mêle de tout non plus … C'est même plutôt rassurant de savoir qu'on peut parler à quelqu'un. »

Cette fois mon sourire est plus tranquille, sincère. Tant mieux si ça a pu lui faire du bien de parler un peu, d'essayer de comprendre, d'évacuer. Tant mieux si j'ai pu l'aider un peu.

« Tu sais, dans le fond, il a raison quand il dit que ça ne me regarde pas. Mais j'espère que vous réussirez à vous parler et que ça s'arrangera. Entre vous deux et avec Rosalyn. »

Sincèrement. Qu'est ce que je peux bien faire de plus ? Rien, si ce n'est l'écouter parler s'il en a besoin. Ou lui changer les idées, aussi. Ça je sais faire. Et ça, ça me plait nettement plus en cet instant.

« Si t'as envie de te changer les idées, et non tu ne me feras pas monter sur un balai, mais je peux te montrer mes planques à bière ou t'apprendre à faire du skate histoire de foutre un peu le souk dans les couloirs quand c'est trop calme. »
« Ryans ! »

J'ai retrouve le sourire en énonçant ces plans, je le perds à la seconde même où on hurle mon nom dans l'escalier et que je sursaute sous l'effet de la surprise. Je ne reconnais pas tout de suite la voix, il s'agit d'un de mes collocs de dortoir qui déboule comme une furie dans celui des 7ème années.

« Y a l'autre gros machin roux et blanc qui recommence son cirque avec ta chatte. »

Traduction : Monsieur Muffin, le chat d'Adriana, a visiblement décidé d'emmerder Lune. Encore. Et comme elle n'est pas du genre à se laisser faire j'imagine sans peine le borde que ça doit être.

« Ah et y a la petite chatte noir et blanche aussi là, celle de Killian. »

Et Hoïche s'en mêle.

« J'arrive. »
« Ouais. J'ai déjà failli perdre un œil en essayant d'attraper le gros. »

Sourire en coin, je lève les yeux au ciel. Qu'est ce que c'est que ces aventuriers du dimanche pas capable de faire sortir un chat d'un dortoir ? Ok, y en a trois, mais bon.

« Désolé Aiden, je crois qu'il y a urgence là. »

J'ai pas tellement envie de passer mes derniers jours ici entouré par la mauvaise humeur des gars du dortoir à cause d'une histoire de chats. Au pire j'irai dormir chez les Serdaigles … Mais hors de question de laisser Lune se faire harceler par cet emmerdeur. Et sans savoir pourquoi, je suis presque certain que Hoïche est là en renfort, en mode solidarité féminine. Ce qui serait assez drôle. Si c'est le cas il faut que je raconte ça à Killian.

« Je file. Si t'as besoin tu sais où me trouver ! Et on remet ça à plus tard pour la tournée des planques ! »

Je le salue rapidement et file direction mon dortoir, mode dompteur de fauves activé.

▬ FINI POUR MOI ▬

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo    

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm fired up and tired of the way that things have been feat Enzo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crash de Fired-Earth
» 01. « Let's get fired up » ▬ MorganEvansHemmens
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» Danticat: Yes, Haitians are tired, but they are not defeated
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour des Gryffondors : Salle Commune :: ─ Dortoirs, Salles de Bains & Toilettes-
Sauter vers: