AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 une soirée bien arrosée feat Alec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 17 Sep 2017 - 16:07



Juin 2016_ Après les examens

Les examents étaient enfin fini. J'avais hâte de connaître les résultats, mais j'étais certains que je passerais en dixième année. Il me restait encore beaucoup de temps à passer au château. Je ne savais pas si ça me plaisait ou pas. D'un côté oui parce que je n'avais pas envie de vivre qu'avec mon père, mais d'un autre côté j'avais envie de passer à autre chose et d'avoir ma propre vie. De pouvoir enfin décidé par moi-même et peut-être devenir un joueur professionnel au quidditch. Je ne me voyais pas faire autre chose. J'étais un bon joueur, du moins je le pensais, mais ça restais encore à prouver. Je ne savais même plus si je faisais ça à cause de ma mère ou si c'était vraiment moi qui aimait ce sport. Je ne savais plus très bien ce qui venait de moi où d'elle. Quoi qu'il en soit les examens étaient finis et c'était tant mieux. Je n'aurais plus à révisé et à me prendre la tête avec les matières comme les potions où l'histoire de la magie. On pouvait souffler et on en avait tous besoin. Une fête s'organisait dans la salle commune et sans doute dans d'autre endroits du château. Je ne savais pas tellement si j'allais y aller et puis finalement je me suis décidé à la dernière minute voyant que la plupart des élèves y allait.

J'ai fini par descendre des dortoirs des neuvièmes années et je me suis joins aux festivités. Je m'étais souvent demandé comment l'alcool circulait dans le château mais au final ce n'était pas si important et puis y avait l'air d'avoir du Whisky pur feu. C'était une bonne nouvelle. Je ne me suis pas privé de prendre un verre pour commencer. Évidement je savais que ça ne finirait pas avec un seul verre. Je tenais bien l'alcool il m'en fallait plus pour être bourré. Je n'avais pas pour le moment l'envie de boire plus, même si ma vie était un peu naze et en y repensant je me suis dit qu'un deuxième verre me ferait du bien. Je me suis donc servit et j'ai voulu m’installer dans un des canapés avant de me rendre compte de la personne qu'il y avait déjà . Kayla. C'était tout ce qu'il me fallait. J'ai fait demi-tour n'ayant franchement pas envie de me confronter à elle. Je suis sorti de la salle commune. Il y avait trop de monde. Je suis allé faire un tour dans les cuisines et j'ai mangé un morceau. Le dîner était déjà passé mais ça m'arrivait d'avoir encore faim juste après, il faut dire que je ne mangeais pas forcément beaucoup. J'en ai profité pour regarder s'il n'y avait pas d'autres bouteilles de planquées dans les placards et j'ai trouvé une bouteille de vin ça ne devait pas être si terrible. Je l'ai prise et je suis sortie de la cuisine avant de retourner dans la salle commune. Kayla était toujours à la même place et discutait et riait avec ses copines. J'ai levé les yeux au ciel. Elle faisait tellement superficiel. Je me demandais comment j'avais pu tomber amoureux d'elle. Je me suis assis sur un rebords de fenêtre qui donnait sur les profondeurs du lac. Je me demandais parfois pourquoi j'avais été envoyé à Serpentard avant de me souvenir que je n'avais pas les qualités des autres maisons et que j'avais quand même pas mal d'ambitions sans compter que je pouvais être très manipulateur et rusé quand je m'y mettais, ce qui m'a tout à fait rassuré. J'ai alors vu Alec dans les parages. Je lui ai fait signe de me rejoindre lorsqu'il était assez proche je lui ai demandé :

« Tu as envie d'un peu de vin ? Je l'ai chipé dans la cuisine. Il est pas mauvais. C'est un peu plus fade que le Whisky pur feu mais c'est pas mauvais. »


Je l'incitais aussi à boire. Je n'avais pas envie d'être le seul idiot dans un coin de la salle commune à boire une bouteille tout seul et puis Alec était devenu un ami alors autant profiter de sa présence, ça faisait un moment ,avec les examens qui nous préoccupaient tous, que l'on avait pas discuter un peu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Ven 29 Sep 2017 - 15:54

La fin des examens. C’est toujours le symbole d’une fin d’année en approche. Ils s’étaient évidemment plus ou moins bien passés. Il avait évidemment passé un moment avec Logan après celui de défense contre les forces du mal, histoire de bosser encore un peu ce qui passait mal. Ça, c’était la phrase plutôt bien tournée pour dire qu’il s’était une nouvelle fois fait mettre une misère pas possible par son cousin et ses très chers acolytes. Et puis il avait bu un peu avec lui, étalé au sol, la lèvre en sang, grimaçant de chaque contact avec l’alcool sur sa plaie. Il fallait croire que c’était un nouveau rituel qui s’installait entre eux lors des examens de fin d’année. D’un côté, mis à part la fatigue physique, il était heureux de passer un moment avec lui. OUI, c’était dur à croire mais il finissait par l’admettre - il était temps. Et puis il avait fait la connerie d’aborder le sujet Jake, Aileen…. Il n’avait finalement pas réellement eu de réponses claires sur ce qu’il s’était passé depuis l’attaque des détraqueurs et la découverte du frère traumatisé de la jeune femme qui l’avait agressé dès qu’il l’avait vu. Pas que ce soit contre lui, à vrai dire, le Serpentard se doutait qu’il aurait fait ça avec n’importe qui.
Enfin ! Toujours était-il que le directeur s’était immédiatement refermé comme une huitre et que son cousin s’était retrouvé comme un con devant la porte close de son bureau, une grimace accrochée au visage.

« Boulette. »

Manifestement, le sujet était encore beaucoup trop brûlant. Cela dit, savoir si Aileen lui arracherait les yeux pour avoir tabassé son frère….aurait été une information utile à détenir. Connaissant Logan et n’ayant lui-même pas tellement envie de s’insinuer dans sa vie privée, le jeune homme s’était contenté de retourner dans la salle commune d’où il était parti prendre une douche sans manquer de regarder les préparatifs de la fête se mettre en place. Enfin ! Préparatifs, c’était beaucoup dire vu l’heure qu’il était. Il avait dû perdre la notion du temps à force… de subir les idées foireuses de Sloane, pour n’en citer qu’une.

Laissant son esprit divaguer sous l’eau brûlante, il s’était demandé une seconde ce qu’il ferait durant les mois suivants. Tout le monde mettait en place leur futur et lui se sentait en total décalage par rapport à tout ça. D’autant que s’il imaginait rentrer, ça signifiait surtout partir quelque part avec Mack… et ça… actuellement c’était assez compromis. Ils se savaient plus où se positionner l’un par rapport à l’autre et c’était intégralement sa faute, il le savait parfaitement. Et puis la suite ? Il n’en savait rien. Il n’avait cessé de dire à Kezabel qu’il ne pensait pas survivre bien longtemps et que la vie risquait de répondre d’elle-même à ce type de questions.

C’était avec ces idées morbides qu’il avait fini par sortir de son hammam personnel pour s’habiller et rejoindre la cohue avec un plaisir non dissimulé. Alec n’avait aucune envie de penser à ça. Pas aujourd’hui, pas tout de suite. Dans la salle commune, il s’était donc posé avec Mack et Jayden avec qui il avait déconné, avalé deux trois machins avant de les tendre à la belle blonde. Lequel des deux était le plus marqué après tout ce temps passé ? Il y avait de quoi se poser des questions. Quelques blagues échangées avec Julian, une énième tentative de drague adressée à Jordane et quelques pseudo déhanchements montrant qu’il était plus joyeux que son naturel ne lui permettait : il en était là lorsqu’il aperçu Yassen lui faisant signe.

« Heyy ! »

« Tu as envie d'un peu de vin ? Je l'ai chipé dans la cuisine. Il est pas mauvais. C'est un peu plus fade que le Whisky pur feu mais c'est pas mauvais. »

« Ah ben j’vais déjà plus le sentir du coup je crois. J’étais avec Logan avant. Et en sa qualité de grand manitou suprême… il a quelques liquides intéressants. »

Il prit bien évidemment la bouteille pour en boire quelques gorgées, passant sa langue sur la lèvre irritée par l’éthanol. Et Mack ne lui avait pas arrangé ça ? Putain c’était …. Instable entre eux.

« Bon alors, ces exams méritent-ils cette bouteille ? A moins que ce soit notre brillant avenir si magnifiquement tracé. »

Ironie, bien sûr, vous l’avez compris. Il lui semblait d’ailleurs que Yassen n’était pas beaucoup plus avancé que lui sur ce sujet.


Dernière édition par Alec Kaleb Rivers le Dim 15 Oct 2017 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Lun 2 Oct 2017 - 19:27

Alec était venu vers moi et il m'annonça qu'il avait déjà bu avec Logan, son frère, j'avais d'ailleurs toujours du mal à les voir frères ces deux-là, je trouvais ça étonnant, mais bon qu'est-ce qui ne l'était pas dans ce château ? Je ne me formalisais plus. J'ai tendu la bouteille à Alec sachant qu'il en prendrait quand même, même s'il avait déjà bu. On était tous comme ça, où presque, on savait qu'on ne pouvait pas dire non à une petite goutte et puis les examens étaient finis, on pouvait bien fêter ça, même si au fond je me demandais si j'avais réussis où j'allais repiquer une année. Cela m'étonnerait beaucoup quand même, j'avais eu de bons résultats jusqu'à maintenant. Je ne savais pas encore ce que je ferais après comme travail, je rêvais évidement d'un poste dans une équipe de quidditch, mais j'étais sans doute encore trop jeune et puis on n'était pas recruté comme ça. Je devais essayer de penser à autre chose, pourquoi pas journaliste sportif ? Mon père est journaliste et ce qu'il écrit m'a toujours intéressé. Peut-être que je ferais mieux de suivre ses traces plutôt que celles de ma mère, mais ça c'est une autre histoire et pour le moment je préfère encore boire plutôt que de penser à ça. J'ai haussé les épaules quand il me demande si les examens méritent la bouteille et j'ai répondu :

« Est-ce qu'il faut vraiment une raison pour boire ? Raté ou réussis ça revient au même. Je préfère ne pas y penser, même si ça devrait être bon. J'avoue que je ne serais pas très fan à l'idée de repasser une année. Alors essayons de ne pas y penser et buvons simplement à la vie et à la fête. »

J'ai repris la bouteille et j'ai l'ai levé à la santé de toute ces choses que je venais de citer. Je préférais ne pas passer à l'avenir. Il était déjà incertain et c'était pire depuis qu'il y avait eu les supérieurs. Je ne savais plus tellement qui j'étais, ni ce que je voulais réellement depuis qu'ils avaient débarqués. Ils avaient beau être partis, je ne me sentais pas mieux pour autant et je ne savais plus tellement pourquoi j'avais fait certaines choses et pourquoi je n'avais pas agis différemment, mais je ne pouvais pas revenir là-dessus. C'était du passé.

« Et toi alors, tu crois que tu as réussis ? Et c'est toujours pareil avec Monsieur Rivers ? »

J'avais cru comprendre que ce n'était pas toujours facile, qu'ils avaient des différents, comme c'est souvent le cas dans une famille d'ailleurs mais je ne connais pas vraiment la raison des leur et ce n'était peut-être pas plus mal. J'avais déjà bien assez de soucis avec ma propre famille, enfin surtout avec ma mère, mais là aussi c'est une autre histoire que je ne préfère pas aborder. Il ne vaut mieux pas que j'y repense, c'est un sujet sensible chez moi, surtout depuis qu'elle m'a mis la raclée de ma vie, depuis que je suis une déception à ses yeux, toute l'admiration que lui portait à disparut, du moins une partie, au fond malgré tout elle reste ma mère et peut-être qu'elle a raison. Jusqu'à maintenant j'ai toujours cru à tout ce qu'elle me disait alors ça reste encore dur de ne pas se fier à elle. J'ai chassé mes pensées d'un signe de tête et je me suis re-concentré sur mon camarade. Je me demandais pourquoi lui buvait, il avait ses raisons, et j'étais curieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 15 Oct 2017 - 13:34

« Est-ce qu'il faut vraiment une raison pour boire ? Raté ou réussis ça revient au même. Je préfère ne pas y penser, même si ça devrait être bon. J'avoue que je ne serais pas très fan à l'idée de repasser une année. Alors essayons de ne pas y penser et buvons simplement à la vie et à la fête. »
« Ouaip…. J’en ai – strictement – rien – à – carrer. »

Alec avait haussé des épaules avant de boire une lampée de vin avant de se faire reprendre son bien en fixant son ami avec un air faussement outré.

« C’est ça ouais, pique moi la potion anti-réflexion j’te dirais rien ! J’avais pas une bouteille de rhum tout à l’heure d’ailleurs ?! »

Il fit demi-tour en fronçant les sourcils, passant la salle en revue pour finalement repérer Jayden, sa bouteille à la main, riant avec le groupe. Il ne lui fallu pas longtemps pour le repérer et lui adresser un grand sourire, levant la bouteille pour le narguer, fière de sa connerie. Manifestement, ça faisait un moment déjà qu’elle l’avait récupérée vu les quelques bons centimètres qui manquaient déjà.

« Saloperie. J’me suis fait avoir hein on est d’accords ? »

Complètement.

« Et toi alors, tu crois que tu as réussis ? Et c'est toujours pareil avec Monsieur Rivers ? »
« J’te dis, j’m’en fous royalement. Ça me ferait juste chier de me planter sur des matières comme sortilèges, défense ou autre… mais en soit ça changera pas mon existence quoi. Sincèrement, c’est déjà un miracle que je sois encore en vie actuellement, alors partant de là… »

Il grimaça, les yeux ronds comme des billes et les joues gonflées. Magnifique. Ou comment dédramatiser une réalité qui n’avait pourtant rien de drôle. Il s’était en effet retrouvé plusieurs fois durant ces dernières années à frôler la mort et la dernière fois avait bien failli être la bonne. D’ailleurs aux regards toujours anxieux que Mack lui jetait, non loin d’ici, le traumatisme était loin d’être passé, et pas seulement pour lui. Elle aussi avait manqué de passer l’arme à gauche quelques mois plus tôt, à cause de conneries empoisonnées. Et, si elle s’améliorait doucement, elle avait cessé de piocher de manière frénétique dans toutes les friandises qui passaient. A moins que lui-même ne les goûte avant. D’ailleurs, s’il remarquait l’anxiété de la belle blonde envers lui, il réagissait de même, la gardant dans son champ de vision. Doucement, il commençait à serrer les dents à chacune de ses bouchées. Mais la normale risquait d’être longue à revenir.

« Et pour Logan.. »

Son COUSIN. Wink

« Boarf oui. Tu sais ce que c’est, les familles à la con. Nan, j’suis dur en plus, même si à chaque cours je manque de finir tétraplégique, j’suis assez content qu’il soit là. C’est toujours mieux qu’avec le reste des Rivers quoi… M’enfin ta famille est aussi du type dysfonctionnelle non ? ça doit déjà plus te parler à toi qu’à… ouais voilà.. »

A cet instant, un élève était passé, du type bien propre sur lui, à ne jamais faire de conneries, à n’avoir honte d’aucun de ses comportements passés. Bref. Quelqu’un qu’il ne risquait pas d’être quoi.
Une de ces personnes qu’il avait du mal à supporter. Type Aileen quoi.

Oui, c’était gratuit.

« Bon et toi t’en es où d’ailleurs ? Ça fait un moment qu’on n’a pas parlé. »

Petit rire

« Vas-y bois un coup avant de répondre. »

Pour le coup, ils s’étaient un peu retrouvés l’un dans l’autre, c’était ces ressemblances qui les avaient rapprochés quelques temps plus tôt. Les erreurs, ça créé des liens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Ven 9 Fév 2018 - 13:56

Alec n'a pas l'air difficile à convaincre, c'est ce que j'aime chez lui. Je sais qu'il aime bien faire la fête comme la plupart d'entre nous d'ailleurs. Je n'ai pas envie de réfléchir aux raisons qui me poussent à boire. J'en ai envie c'est tout et besoin aussi. Je me fiche de réussir mes examens, enfin, pas tant que ça. J'aimerais beaucoup réussir, j'aimerais que ma mère puisse être fier de moi … même si ça risque d'être très compliqué étant donné qu'elle est toujours déçue et que jusqu'à maintenant je n'ai jamais réussis à entrer dans son estime. Ce n'est sans doute pas aujourd'hui que j'y arriverais. Je suis rassuré de voir qu'il à l'air autant de s'en ficher que moi et je lui fait un sourire quand il me demande s'il n'avait pas une bouteille de rhum. Je hausse les épaules. Je n'en ai aucune idée.

«Possible, à moins que tu l'ai déjà bu. On qu'on t'ai aidé. »

Je lui donne un coup de coude. Il a sans doute déjà bu plus que moi, beaucoup plus que moi visiblement. Je ne sais pas ce qui le pousse à boire et au fond je m'en balance. Cela dit j'ai comme l'impression qu'il est un peu comme moi et qu'il ne se remet pas de la visite des supérieurs. Je me sens un peu moins seul, même si je ne suis pas vraiment sur que ça soit à cause de ça. Ça peut cacher tellement de choses, cette envie de ne pas en parler, qu'il se fiche de tout et qu'il fasse comme si ça ne le touchait pas. C'est un miracle qu'il soit encore en vie … je perds mon sourire tout à coup. Je me sens tout à coup très mal à l'aise. Je ne sais pas non plus comment j'ai fait pour survivre jusqu'ici et parfois je me dis qu'il aurait mieux valut que je reste dans mon coin plutôt que de vouloir faire parti d'un clan et du mauvais, même si en réalité je n'ai pas vraiment eu le choix.

« Ouai c'est un miracle … »


Je n'ajoute rien de plus. Je n'aime pas tellement parler de tout ça en réalité. Je préfère faire l'autruche et qu'on ne me parle pas du passé, qu'on ne me répète pas sans cesse que j'ai tout foiré et que j'ai été du mauvais côté. Je le sais et j'ai souvent honte de ce que j'ai fait. J'ai souvent honte de ce que je suis. Je ne suis pas mécontent qu'on change de sujet et qu'on parle de famille. J'acquiesce quand il me dit que ma propre famille est aussi dysfonctionnelle que la sienne.

« Oh ça … je ne peux pas dire le contraire. »

Malheureusement d'ailleurs. Je ne compte plus le nombre de fois où je me suis disputé avec ma mère, ou plutôt où elle m'a crié dessus, parce qu'au fond c'est surtout elle le problème. Il me propose de boire un coup avant de lui répondre ce que je fais et ça me fait du bien.

« Oh c'est toujours pareil aussi. Je vis chez mon père maintenant. Il est moins dérangé on va dire. Moins vindicatif … mais c'est toujours compliqué avec elle ... »

Elle, ma mère, la seule femme de ma vie en réalité, je ne pourrais jamais oublié que c'est ma mère mais je regrette qu'elle ne comprenne pas que je prenne une voie différente.

« Elle me déteste encore plus depuis qu'elle sait qu'elle ne sera jamais grand-mère, ça a été la goutte qui a fait débordé le vase. »

Je lève les yeux au ciel et bois une nouvelle gorgée. Je crois que j'ai besoin d'un autre remontant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Mar 6 Mar 2018 - 12:18

«Possible, à moins que tu l'ai déjà bu. On qu'on t'ai aidé. »

Petit rire.

« Ah ça c’est bien possible ! »

Ses soupçons se dirigeant vers une certaine rousse incendiaire. Et vers une blonde toute aussi…. Ardente. Sans vraiment y prêter attention, son regard s’était détourné de Yassen quelques secondes pour aller rechercher ses amies du regard. La blonde, Jordane, n’était pas loin de là, se déhanchant au rythme de la musique, repoussant une fille qu’il ne connaissait pas et qui semblait lui tenir la jambe. Ma grande, si tu cherches à parler cours, je pense que tu te plante de Serdaigle pour le coup. Coup de coude : retour à la réalité. Cesse de buguer sur le mouvement lent et entêtant de ses hanches. Reviens vers Yassen et la bouteille qu’il t’a pris pour la descendre à son tour. Et sur vos loupés respectifs en matière d’examen.

« Ouai c'est un miracle … »

Pas que, manifestement, dans l’esprit de son ami. Pas qu’il ait particulièrement envi d’en parler non plus mais, en effet, ils avaient fait un certain nombre d’erreurs. Certaines graves. D’ailleurs la belle blonde là-bas avait dû lui briser le coude un jour pour le calmer alors qu’il s’acharnait sur une moldue. Emily. Elle était probablement dans les parages d’ailleurs, la connaissant. Oui, parce qu’ils avaient fini par aplanir les angles. Disons que le château avait décidé de montrer le bourreau sous un autre jour. Et ni la position de bourreau, ni celle de victime ne lui saillait particulièrement.
Changement de sujet ? La famille, puisqu’ils en parlaient. Pas que ce sujet ne lui fasse plaisir non plus tient. En réalité, il n’était pas vraiment du genre à parler beaucoup de ces choses-là mais avec Yassen, il faisait un effort. C’était en réalité ce qui les rapprochait le plus.

« Oh ça … je ne peux pas dire le contraire. »
« Je sais bien. »
« Oh c'est toujours pareil aussi. Je vis chez mon père maintenant. Il est moins dérangé on va dire. Moins vindicatif … mais c'est toujours compliqué avec elle ... »
« C’est possible ça ? Un père moins … vindicatif ? »

Des images du  sien passèrent par flash devant ses pupilles et instinctivement, son regard repartis dans la salle, chercher Mack sans qu’il ne s’aperçoive réellement de ce mécanisme de défense installé depuis longtemps. Mais elle n’était pas là.

Nouvelle gorgée. Il lui fallait bien ça puisqu’il se retrouvait à penser à ses parents.

« Elle me déteste encore plus depuis qu'elle sait qu'elle ne sera jamais grand-mère, ça a été la goutte qui a fait débordé le vase. »

Petite grimace. C’est ça, rappelle moi que tu es gay, super idée.
Il n’a aucun problème avec ça notre cher Alec, c’est bien connu. Le Serpentard avait même eu un mouvement tenu de recul.

« Des petits enfants, quelle idée saugrenue …. »

Des machins qui couinent et qu’il faut protéger. C’est déjà assez simple de se maintenir soi-même en vie !

« Tu lui as dit ? ‘Tend j’ai pas tout suivi moi là. »

En même temps c’est un sujet que tu n’aimes pas particulièrement. Comprendre : qui te débecte.

« Enfin cela dit, la mienne a fait une croix dessus depuis un moment, j’ai refusé d’épouser la femme qu’elle m’a désigné depuis un moment. »

Ce qui est totalement con.

« Celle dont tu es éperdument amoureux et qui t’aimes à en crever ? Ouais c’est vrai que c’est compliqué comme situation dis-donc ! »

Sursautant, Alec s’était retourné, découvrant derrière lui sa fameuse blonde incendiaire, Jordane, plantée là, un verre à la main et un demi-sourire aux lèvres. Elle le regardait avec ses yeux perçants avant de se tourner vers Yassen.

« Peut-être que toi tu pourrais lui faire comprendre qu’il est profondément con. Nan parce qu’en attendant, c’est moi qui ramasse les morceaux ! »

Elle lui avait alors adressé une tape à l’arrière du crâne et un baiser sur la joue : de quoi résumer parfaitement leur relation. Attrapant sa main à la volée, il s’était rapproché d’elle, lui glissant un : « Moi c’est pas ces morceaux là auxquels je voudrais avoir accès ! », auquel elle avait répondu par un clin d’œil, ajoutant, provoquante :

« Ça mon grand tu rêves ! »
« Tu en meurs d’envie ! »

Mais elle s’était déjà éloignée. Pas assez pour ne pas l’entendre, et ne pas répondre cela dit.

« T’as pas idée ! »

Et la voilà repartie à aller s’amuser, jouant maintenant avec Jayden qu’elle avait repéré dans la foule, le laissant ainsi plein de fantasmes.

« ‘Tain elles vont me tuer. »

C’est ça, fait l’impasse sur les sous-entendus concernant Mack, t’as raison. Alors que pourtant, tu sais que Jordane est tout à fait dans le vrai. Il se refusait à imaginer quoi que ce soit entre eux et ce, même si tout aurait dû l’y pousser.

Raclement de gorge.

« Ahem, bref, ta mère. Alors oui, toujours aussi garce ? »

Dit-il avec les yeux écarquillés et un sourire débile sur les lèvres. Change de sujet, t’as raison, ça serait dommage d’entendre quelque chose d’intelligent pour faire évoluer votre situation. Après tout elle n’est que ta presque femme.
T’as même la bague j’te signale.

Depuis tes 12 ans, certes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Ven 9 Mar 2018 - 18:00

J'acquiesce à sa remarque oui vindicatif, c'est le mot. Elle fera n'importe quoi pour me faire payer mon ingratitude. Je ne sais pas comment elle compte faire, mais elle trouvera un moyen pour me pourrir la vie et pour se venger, elle a toujours été comme ça. Elle se venge toujours quand elle n'a pas ce qu'elle veut.

« Oui, elle trouvera le moyen de me faire payer ma soit disant insolence. Elle est assez rancunière et disons que je suis un échec à ses yeux alors tu peux être sur qu'elle trouvera le moyen de me faire vivre un enfer, même si je ne vis plus avec elle. »

Et pourtant c'est ma mère et elle a encore beaucoup d'importance à mes yeux alors c'est toujours un peu compliqué pour moi et au fond je ne lui en veux pas forcément. Je suis une déception, c'est vrai. J'ai toujours voulu la satisfaire et c'est bien ce qui m'a fait aller du côté des supérieurs parce que je savais qu'elle serait fier et puis quand j'ai retourné ma veste je savais qu'elle m'en voudrait quand je rentrerais et ça n'a pas manqué. J'ai eu le droit à une belle gifle et la honte de ma vie. Ça a été pareil le jour où elle a apprit que j'étais gay. Elle était tellement en colère et déçu, je pense qu'elle m'aurait mis dehors si je n'avais pas été son fils mais je l'ai vu changé de comportement avec moi et me regarder avec un air de dégout tellement de fois et cet air je le remarque chez Alec qui a même un mouvement de recul et je me sens obligé de lui dire :

« Tu n'es franchement pas mon genre, pas de quoi t'affoler, je ne vais pas te sauter dessus. Je sais me tenir.»

Non, il est trop maigrichon et de toute manière je n'ai jamais été attiré par lui, mais son mouvement de recul et son regard me vexe. J'ai eu tellement de mal à accepter ce que j'étais qu'a présent j'ai du mal avec ce genre de réaction.

« Non je lui ai pas dit. Elle l'a découvert et elle a eu le même genre de regard que le tiens à l'instant. »

Je croise les bras largement vexé. Il m'avoue que la sienne n'a pas supporté qu'il refuse de se marier avec la fille qu'elle avait choisi. Les mères ne savent décidément pas toujours s'y prendre avec leurs enfants, surtout les nôtres. Je les regarde tous les deux et il y a l'air de se passer quelque chose. Je hausse un sourcil, au moins il sera plus détendu qu'il y a quelques secondes. C'est déjà ça de gagné, mais je reste braqué et le fait d'avoir eu ce sentiment de rejet ne m'aide pas à reprendre un air plus joyeux. Et ce qu'elle a dit sur lui m'a fait haussé un sourcil. Il l'aime ou il ne l'aime pas ? Pourquoi il a refusé de se marier si il l'aime ? J'ai un peu de mal à comprendre je n'ai peut-être pas toutes les cartes en main non plus.

« Je ne vais pas traiter quelqu'un de con parce qu'on me le demander, je n'ai pas toutes les cartes en main, ça ne me regarde pas. »

J'ai déjà bien des problèmes sans rajouter ceux des autres mais cette histoire m'intrigue et je me rends compte que je ne connais pas du tout ce type. On se prétends amis et au final on ne sait rien du tout alors je me vexe encore un peu plus. La jolie blonde fini par s'en aller et laisse Alec … ouai je vois ce qu'il se passe. Je hausse un sourcil et même s'il me demande d'en dire plus sur moi je le regarde et lui dit :

« C'est elle que tu devais épouser ? Je ne suis pas sur d'avoir tout suivi. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Ven 9 Mar 2018 - 19:05

« Oui, elle trouvera le moyen de me faire payer ma soit disant insolence. Elle est assez rancunière et disons que je suis un échec à ses yeux alors tu peux être sur qu'elle trouvera le moyen de me faire vivre un enfer, même si je ne vis plus avec elle. »

« Ah ça ! … »

C’est un truc de mamans peut-être ?

« J’espère pour toi que ça ne piquera pas trop. T’as toujours ton héritage ? »

Avec un petit rire sardonique, le plus jeune des Rivers s’était de nouveau plongé dans sa bouteille.

« La mienne m’a viré du testament avant de m’envoyer ici. Et pas à la bonne période, tu l’as compris. J’te confirme que l’insolence, ça se paye… »

En essayant de sauver sa sœur – pour qui ses parents n’auraient pas bougé un orteil : la sœur ne rachèterait pas le frère ! – il avait failli payer son opiniâtreté au prix fort. Il avait réussi à se faire amener à Sainte Mangouste par un véritable miracle nommé Logan Rivers. Finalement, les Supérieurs l’avaient rapatrié au château sans laisser les médecins terminer de le refermer : une manière de lui faire payer sa réussite à priori. Sympathique.

Et, oui, son comportement avait changé. Il n’aimait pas la communauté homosexuelle mâle, ça n’était un secret pour personne. Ce qui n’était pas forcement clair, en revanche, c’était les raisons de ce rejet. Si sa sœur s’était échappée un jour du cercle familial, c’était pour fuir leur oncle, pédophile en puissance. Et s’il n’était pas le plus à plaindre dans l’histoire, Alec n’avait pas été totalement épargné. Ça, en revanche, peu de personnes le savaient. Mack, bien évidemment, puisqu’elle avait compris la situation il y avait bien des années de ça. Elle vivait en face de chez eux. Et elle avait des yeux. Elle.
Et Kezabel, qu’il avait rencontrée dans une situation particulièrement glauque et compliquée. Elle avait compris les choses toute seule et, plus tard, les illusions du château le lui avaient confirmé.

Alors, oui, il savait que c’était homophobe, complètement con et parfaitement salaud. Mais c’était épidermique.


« Tu n'es franchement pas mon genre, pas de quoi t'affoler, je ne vais pas te sauter dessus. Je sais me tenir.»


Une grimace. Que veux-tu répondre d’autre sérieusement ?
Que le maigrichon t’emmerde ? Ahem, non, ça, il ne l’a pas entendu, mais je ne pouvais pas ne pas le dire :ga:. D’autant que … ahem, bref, ne nous mettons pas à décrire les abdos et autres muscles de la personne concernée. Ça c’est mal fini la dernière fois. (Une sombre histoire de vélane qui s’oublie).

« Non je lui ai pas dit. Elle l'a découvert et elle a eu le même genre de regard que le tiens à l'instant. »
« Désolé… j’fais des efforts pourtant. J’suppose que c’est pas évident là comme ça, mais c’est vrai pourtant ! Entre toi et Enzo je bosse dessus hein ! »

J’vous ai pas pété la gueule, c’est bien déjà non ?
Bon, ok, Enzo oui. Et inversement.

Passons.

Jordane était intervenue, histoire de poser un autre sujet délicat sur le tapis. Parce qu’il n’y en avait pas eu assez jusqu’ici. Et, comme elle était venue, la belle Serdaigle s’était éloignée, sans déroger à leur petit jeu un peu coquin mais horriblement frustrant.
Pourtant, oui, à lui parler de Mack, il n’était pas resté bloqué longtemps sur les atouts de Jordane. Et, oui, le gros avantage de cette intervention avait surtout été de le détendre un peu. L’alcool devait aider cela dit.

« C'est elle que tu devais épouser ? Je ne suis pas sur d'avoir tout suivi. »
« Jordane ?! »

Grand dieu non.

« Nan, nan nan. C’est Mack. Mackensie Blackburn. On était voisins et tout ce truc s’est monté entre nos deux familles quand on était gamins. Mais… j’ai pas trop tendance à faire ce qu’on me dit. D’où l’héritage envolé au passage. C’est elle là dans le fond. »

La superbe blonde aux yeux de..

« Qui parle avec la rousse. »

« C’est un peu compliqué tout ça. »

Et pour paraphraser Jordane : tu l’aimes, elle t’aime, c’est vrai c’est compliqué !

« Jsuis juste pas trop du genre à me poser avec qui que ce soit. Surtout si c’est pour l’abîmer au passage. Elle ne mérite pas ça. »

Putain t’as vraiment VRAIMENT trop bu toi.

« Attends ! Quand tu dis qu’elle l’a découvert ; ça veut dire qu’elle vous a surpris ?! »

Ou elle a trouvé du porno sous ton lit ?
Et non ceci n’est pas du tout une tentative d’éloignement du sujet « Mack ». Et oui, ça veut dire qu’il est plus à l’aise avec le sujet « gay » qu’avec le sujet « Mack ». C’est dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Ven 9 Mar 2018 - 20:53

Je hausse les épaules quand il me dit qu'il espère que ça ne fera pas trop mal. J'ai l'habitude ce n'est pas comme si elle avait été une mère parfaite un jour et qu'elle ne l'était plus. Elle me menait déjà la vie dure étant enfant. Elle n'a jamais levé la main sur moi mais elle criait, elle me faisait faire toute les tâches ingrates de la maison elle était dure. Elle l'a toujours été. Elle ne m'a jamais dit qu'elle m'aimait non plus, je me demande d'ailleurs si elle m'a aimé un jour. On comprends de cette façon que je ne pouvais pas aimer beaucoup les femmes vu comment elle me traitait et pourtant je ne lui en veux pas réellement. Elle reste ma mère. C'est grâce à elle que je suis là, mais je n'ai jamais compris pourquoi elle m'en voulait et je hausse une deuxième fois les épaules quand il me demande si elle ne m'a pas déshérité.

« Je n'en sais rien et je m'en fou un peu. Je tiens pas à compter sur ça. Je veux pas de son fric. Je voudrais juste qu'elle soit fier de moi une fois dans sa vie. »

C'est le fils qui parle. Je regrette souvent d'être ce que je suis à cause d'elle, parce qu'elle ne m'a jamais permis d'être qui je voulais et que finalement je l'ai souvent déçu. Je voudrais qu'une fois dans sa vie elle soit heureuse de m'avoir comme fils, mais ça risque d'être très compliqué, alors non je ne lui en veux pas forcément, pourtant je devrais être en colère mais je n'y arrive pas c'est contre moi même que je suis en colère.

J'entends bien ses excuses et je me dis qu'au fond c'est idiot de lui en vouloir pour si peu, mais je suis vexé je me vexe facilement. J'ai déjà du mal à être moi-même alors forcément chaque fois que j'ai le droit à ce genre de réaction je me braque et je hausse un sourcil quand il me dit qu'il essaie de faire des efforts. Je voudrais comprendre pourquoi ça le dérange tant. Il a sûrement une raison, il est pas idiot au point de trouver simplement ça immoral. Je ne le connais pas encore assez bien mais je suis persuadé qu'il y a une explication et j'allais lui demander lorsqu'il évoque Enzo. Je me sens toujours mal à l'aise quand on parle d'Enzo parce que j'étais là du côté des supérieurs quand il s'est fait torturé et je n'ai rien fait alors forcément ça ne ravive pas des bons souvenirs. Je fini par lui demander essayant de zapper ce que j'ai pu faire ou plutôt ce que je n'ai pas fait et lui demande :

« C'est quoi ton problème avec l'homosexualité ? »

Autant aborder le sujet comme ça je saurais dans quel panier je dois le mettre mais on est interrompu par cette fille qui me dit qu'il est con parce qu'il ne veut pas dire qu'il l'aime et je suis un peu perdu dans toute cette histoire. Je vois bien qu'il essaie d'éviter la question pourtant je lui demande ce qu'il en est et il m'explique que ce n'est pas celle qu'il devait épouser, mais il me montre la fille en question. Une rousse qui discute avec la fille qui vient de partir.

« Et pourquoi c'est compliqué ? Si tu l'aimes tu ne veux pas juste aller lui dire ? Ça serait plus simple. Pourquoi tu la ferais souffrir, tu as juste des air de mauvais garçons, mais tu l'es pas vraiment. »

J'en sais quelque chose. Je suis un peu pareil que lui, même si je peux comprendre qu'il ne veuille pas la faire souffrir. J'ai eu ces mêmes questions quand j'ai trompé Kayla avec son frère, est-ce que j'allais le faire souffrir aussi ? Pourtant elle c'était juste une couverture, mais lui je donnerai n'importe quoi pour qu'il soit heureux. Et puis il revient sur le sujet de ma mère. Il sait s'y prendre pour détourner l'attention.

« Pourquoi ça t'intéresse tout à coup ? »

Je lève les yeux au ciel, je me serais bien passé de cette question gênante. Je ne suis pas franchement fier de ce que j'ai fait cette fois là.

«Ouai … elle nous a surpris nous bécoter dans le jardin. Je pensais qu'on était seul à croire que je ne suis pas douée pour avoir les bonnes planque. Je sortais avec la sœur de ce garçon et elle nous a aussi surpris dans la piscine … elle était furax. Elle est aussi élève ici d'ailleurs. Elle me fait la misère chaque fois qu'elle le peut. Elle a peut-être raison. »

Je n'aurais peut-être pas du être aussi franc, ça va encore plus le dégoutter mais peut-être que ça avait besoin de sortir et peut-être qu'au fond je ne suis bien le salaud que tout le monde connaît.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Ven 9 Mar 2018 - 22:22

« Je n'en sais rien et je m'en fou un peu. Je tiens pas à compter sur ça. Je veux pas de son fric. Je voudrais juste qu'elle soit fier de moi une fois dans sa vie. »

C’était un petit sourire un peu moqueur, et surtout amer qui s’était affiché sur le visage du Rivers. Alors, oui, il aurait aimé récupéré un peu de cette merde pour laquelle sa famille était connue. Le sang, la pseudo-renommée, ils les avaient. Pourquoi ça le touchait ? Parce qu’il avait cherché la fierté de sa mère lui aussi. Et parce qu’il ne l’avait jamais obtenue. Il s’était contenté de la décevoir, sans arrêt, jusqu’à ce qu’elle cesse totalement de le considérer ou de poser le regard sur lui. Jusqu’à ce que ça empire encore la rage que son père éprouvait pour lui.

« Enfin ! T’as bien raison ! Moi j’projette soit de les tuer, soit de braquer une banque. »

(Bah c’est peut être pour ça qu’il ne donne pas de nouvelles ensuite tient….)

Ok, Enzo n’était pas un bon sujet de conversation. C’est dommage parce qu’il y aurait des tas de choses à dire à propos d’une gargouille torride. Enfin bon, oui, non, ce putain de sujet doit rester sur le tapis ?

« C'est quoi ton problème avec l'homosexualité ? »

Oui ? Nan, vraiment tu insistes ? Génial. Et, non, il ne comptait pas aborder ce genre de trucs.

« Des angoisses refoulées transformées en colère et en intolérance exacerbée. T’auras pas mieux. »

Voilà, c’est bien ça comme réponse. Bon, il est peut-être foutu d’imaginer d’autres choses m’enfin.
Imagines ce qui te pait.

Tant que le sujet évitait de revenir sur le devant de la scène et qu’on arrêtait de le faire chier avec ça…. A vrai dire le jeune homme savait que s’il arrêtait d’avoir des réactions de peur et de dégout, ça arrangerait sûrement tout et que plus personne ne viendrait lui demander des comptes.

« Ah et une éducation de merde. L’éducation de merde tu peux la mettre sur un peu tout ce que je fais de merdique. Tu noteras que ce que je fais de bien, c’est uniquement ma propre construction tout à fait saine et positive. »

Non. Non non non. Mais bon, si tu aimes te bercer d’espoirs cyniques, je t’en pris.

Tient et en parlant d’espoirs, ils en étaient finalement arrivés – avec l’aide inestimable de Jordane, finalement encore bien rousse à l’époque – à parler de Mack.

« Et pourquoi c'est compliqué ? Si tu l'aimes tu ne veux pas juste aller lui dire ? Ça serait plus simple. Pourquoi tu la ferais souffrir, tu as juste des air de mauvais garçons, mais tu l'es pas vraiment. »
« Ah ben tu vois c’est justement là-dessus que tu te plantes. J’fais d’la merde. J’fais beaucoup, beaucoup de merdes. Surtout avec les femmes. Donc non, ça c’est pas tout à fait vrai. »

Il lui en fallait peu pour être un sale con, et ça n’était pas que des airs, il le savait. D’autant plus si quelque chose venait mettre à mal le peu de stabilité qu’il arrivait à trouver. Il suffisait d’un peu de rage, d’un peu de peur ou d’une belle blessure et il dérapait. Et putain, il avait souvent eu de très bonnes raisons de déraper. Mis à part Mack, il avait relativement eu peu de proches. Il ne restait pas assez longtemps pour ça. Mais à être enfermé dans ce château, quelques personnes avaient réussi à construire quelque chose avec lui. Souvent en se battant contre ses refus d’ailleurs. Et il avait été capable de tous les blesser ici, essentiellement sans raisons. Alors il savait très bien qu’il en ferait encore avec Mack. Chose qu’il avait déjà fait nombre de fois d’ailleurs. Mais elle resterait. Car elle valait mieux encore. Et ça le rendait dingue.

« Pourquoi ça t'intéresse tout à coup ? »
« Parce que j’aime pas du tout le sujet d’avant. »

C’est honnête. T’aimes pas celui-là non plus d’ailleurs.

«Ouai … elle nous a surpris nous bécoter dans le jardin. Je pensais qu'on était seul à croire que je ne suis pas douée pour avoir les bonnes planque. Je sortais avec la sœur de ce garçon et elle nous a aussi surpris dans la piscine … elle était furax. Elle est aussi élève ici d'ailleurs. Elle me fait la misère chaque fois qu'elle le peut. Elle a peut-être raison. »

Grimace.

« Ah merde c’est con ça. Ouais ça a dû foutre un froid ouais…. »

Et nan, bécoter juste, ça va. Il ne cherchait pas à avoir des images cela dit. Mais tant que ça ne le concernait pas, lui, de près ou de loin, très sincèrement, il n’en avait pas grand-chose à faire.

« Et donc qui est la misérable âme qui s’est fait couillonnée dans l’histoire ? Enfin…. Le plus, disons. »

Parce qu’aucun des protagonistes n’avaient dû apprécier la blague.

« Allé, ça lui passera peut-être. A ta mère j’veux dire. »

T’as encore l’espoir de la rendre fier à priori, c’est qu’il y a encore de l’espoir.

« Z ‘aurez qu’à adopter et elle en aura des petits enfants…. Qu’elle cherchera peut-être à vous piquer pour les éloigner de vous mais bon. »

Oh nan, t’imagines toujours le pire. Ta mère en serait capable. Mais booooon.
J’ai dit « mais bon …. » ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 11 Mar 2018 - 10:47

Je souris quand il m'avoue qu'il projette de les tuer ou de braquer une banque. Je n'envisagerais jamais cette option. Je serais incapable de faire du mal à mes parents même s'il est évident que ma mère le mériterait un peu. Je ne serais pas capable de faire quoi que se soit de plus qui pourrait la décevoir encore. Elle est déjà bien assez déçue comme ça, je ne vais pas en rajouter mais l'idée ma quelqu fois traversé l'esprit. Je mentirai si je disais le contraire.

« Braque une banque, si tu te fais arrêter tu passera moins de temps en prison. »

Je ne suis pas sur qu'il suive ce conseil. Il doit avoir aussi beaucoup de rancune envers eux pour leur en vouloir à ce point et quelque part ça me rassure parce que je ne suis pas le seul qui a ce genre de problèmes avec ma fille. On a pas mal de points commun lui et moi, sauf évidement celui là … la sexualité … je n'imaginais pas qu'on causerait de ça autour d'un verre, non surtout pas moi qui au départ n'a jamais voulu que ça se sache, mais grâce à Kayla tout le monde est au courant et j'ai bien été obligé d'assumer alors finalement ce n'est pas plus mal. Je hausse un sourcil à sa réponse. Des angoisses refoulés … il a du vivre un truc en particulier pour avoir des angoisses, ça ne vient pas sans raisons. Je ne sais pas ce qu'il a vécu mais ça doit être assez fort pour qu'il soit dégoûte et je préfère ne pas insister plus. Je ne le ferais pas changer d'avis. Je reste les bras croisés, toujours un peu vexé. Je ne pensais pas qu'on en arrivait là, on s'est toujours bien entendu, mais je me rends compte qu'au fond je ne le connais pas vraiment. Il ajoute que son éducation fait aussi parti de la raison de son aversion pour les gens comme moi. Ceci explique cela. Je le regarde et hausse un sourcil. Il n'a pas une image très positive de lui-même et c'est aussi un point qui nous rapproche. Je n'ai jamais trouvé que j'avais fait de bonnes choses, c'est même le contraire alors je lui dis :

« Eh bien au moins sur ce point-là dis toi que tu n'es pas tout seul ... »

Je n'en dis pas plus, je n'a pas forcément besoin de raconter ma vie. Il sait aussi bien que moi que j'étais comme lui dans le mauvais camp et que j'ai fait des trucs moches juste pour plaire à ma mère. Ce n'est pas franchement très sain non plus. Je ne serais jamais à la hauteur de ce qu'elle espère c'est évident ou de ce que d'autres espèrent.

Cette Jordane est donc venue nous interrompre et semble semer la discorde en Alec. Ah l'amour … quelle belle connerie. Il est convaincu qu'il fait de la merde surtout avec les femmes. Je le regarde et me dis que finalement je ne pas non plus le seul à penser que je ne fais pas bien les choses. Je ne peux pas dire que je sois le mieux placé pour dire que je suis doué avec les sentiments, parce qu'il s'agit bien de ça mais je vois bien que ce sujet est un sujet sensible comme beaucoup d'autres visiblement avec lui et je lui lance :

« Et c'est quoi un sujet que t'aimes alors ? »

On ne peut pas dire qu'il soit facile à cerner et que ça soit simple de parler avec lui alors finalement je lui explique ce qui s'est passé avec Dylan et je vois bien sa nouvelle grimace. Je hausse les épaules à sa question, il en a rien à faire au fond, je le sens bien.

« J'en sais rien, les deux à égalités. »

Je hausse de nouveau les épaules quand il me dit que ça lui passera à ma mère et lui lance :

« Ca se voit que tu ne l'a connaît pas. »

Autrement dit, non ça ne passera pas. Elle m'en voudra toute sa vie et je suis condamné d'avance. Et je hausse un sourcil quand il me dit qu'on aura qu'à adopté. Mouai je ne suis pas persuadé que ça changera quoi que se soit.

« Je ne veux pas de ces machins à quatre pattes tout baveux, je préfère encore prendre un animal de compagnie plutôt que d'avoir un gosse qui te hurle dans les oreilles toute la journée et qui ne sera jamais content. Non merci et de toute manière je n'ai pas l'intention de vivre avec quelqu'un sur le long terme …»


Ça peut paraître cruel mais j'ai besoin de mon espace vitale, j'ai besoin de ne pas être toujours collé à celui que j'aime et je peux très bien continuer à vivre chacun d'un côté, ça me convient très bien comme ça.

« Je ne suis pas un bisounours.»

Je me rends compte qu'il ne sait peut-être même pas ce qu'est un bisounours et ne me demandez pas comment je sais … vous ne voulez pas savoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 11 Mar 2018 - 16:43

« Braque une banque, si tu te fais arrêter tu passera moins de temps en prison. »
« Vu comme ça… »

Pas faux.
J’ai déjà tué deux mecs, j’te le dis ça ? Nope.

Le premier : il s’agissait de la raison de sa présence ici. A vrai dire Alec n’était toujours pas certain de ce qu’il s’était passé au juste. Toujours était-il que sa famille l’avait couvert mais que le scandale était assez officiel pour qu’ils décident de l’éloigner. Il s’agissait probablement de la connerie qui avait fait déborder le vase. Car si Yassen cherchait à rendre ses parents fiers, lui au contraire avait cherché à leur faire le plus de mal possible. Deux garçons similaires mais deux manières d’agir finalement très différentes.

« Eh bien au moins sur ce point-là dis toi que tu n'es pas tout seul ... »

Mais avec certaines similarités.

« Pas sûr que ce soit particulièrement rassurant ni pour toi ni pour moi. »

Pas des plus positif tout ça. Mais non, en effet, il n’avait pas une très haute opinion de lui-même, bien au contraire. Il agissait tout en haïssant les conneries et les bassesses dont il était capable. A vrai dire Alec avait toujours cherché à faire fuir les autres mais certains – certaines – avaient bizarrement acquis une capacité très étrange à s’accrocher malgré les horreurs dont il était capable parfois. Et parmi elles, il y avait Mack, bien évidemment, la plus tenace d’entre toutes. Ça faisait des années qu’elle tenait, malgré les nombreux dérapages qu’il avait pu avoir. Ça force le respect une telle pugnacité !

« Et c'est quoi un sujet que t'aimes alors ? »
« Aucune idée. J’suis vachement chiant comme garçon, j’te l’avais pas dit ? »

:ga:.


« Et donc qui est la misérable âme qui s’est fait couillonnée dans l’histoire ? Enfin…. Le plus, disons. »
« J'en sais rien, les deux à égalités. »
« Allé, ça lui passera peut-être. A ta mère j’veux dire. »
« Ca se voit que tu ne l'a connaît pas. »

Que répondre ? Dans l’état quelque peu brumeux de son cerveau, le Rivers n’avait trouvé qu’une grimace à lui rétorquer. A vrai dire, il avait eu quelques espoirs que la mère de Yassen ne soit pas une grognace totalement rigide mais à priori la remise en question ou l’abdication n’étaient pas dans ses habitudes.

« Eh bah… tu feras sans mère, mec. On s’y fait hein. »

Nope.


« Je ne veux pas de ces machins à quatre pattes tout baveux, je préfère encore prendre un animal de compagnie plutôt que d'avoir un gosse qui te hurle dans les oreilles toute la journée et qui ne sera jamais content. Non merci et de toute manière je n'ai pas l'intention de vivre avec quelqu'un sur le long terme …»

« Aaaaaaaaaah en voilà une parole censée ! »

Parfait. Rien à redire.

« Je ne suis pas un bisounours.»

Petit bug. Un quoi ? Il lui semblait pourtant déjà avoir entendu ça quelque part mais ça ne ui revenait pas particulièrement. Certes, il avait passé un certain temps auprès de moldus et… entre Sovahnn et Jordane, il était garni question expressions étranges ; alors il avait dû entendre ça dans l’un ou l’autre de ces contextes.

« C’est quoi un bisounours ? Un truc moldu je suppose ? »

Bah quoi ? C’est con comme question ?

« Et du coup t’as prévu quoi sur le long terme ? Trouver un moyen de contenter Folcoche ? »

« Quoi ? Moi aussi j’ai des références moldues. Même bourré. »

T’as décidé d’appeler ta mère comme ça ?
Non, mon père +out+.

« T’as qu’à tuer Logan, ça ferait une belle promo…. Je déconne hein. A part ma sœur, c’est le seul avec qui je m’entends un minimum, ça serait con. D’autant que c’est vachement pratique de pouvoir soudoyer le directeur. »

….

« Et que ma sœur est à des dizaines de kilomètres d’ici. »

Aussi.
C’est moins pratique pour les soirées déconne.

« C’est qui la fille au fait ? »

T’as trop bu, tu papillonnes de sujets en sujets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Jeu 15 Mar 2018 - 21:59

Je suis sur qu'au fond il ne fera ni l'un ni l'autre, du moins je l'espère pour lui. Ce n'est pas parce qu'on est à serpentard qu'on doit forcément faire des mauvaises choses … bon en fait si peut-être un peu, c'est sans doute une des raisons qui nous pousse à agir, mais pas à cause de la maison, juste que c'est dans notre caractère d'être impulsif, têtu, et qu'on aime bien se venger mais ça c'est une autre histoire.

On n'a pas toujours fait les bons choix, c'est évident. Lui comme moi. En fait la plupart des gens dans ce château et en général ne font pas les bons choix, du moins un sur deux. J'ai beau réfléchir l'homme parfait ça n'existe pas alors forcément qu'on fait les mauvais choix. C'est sans doute la nature humaine de se tromper pour mieux réussir. Qui sait ?Mais il n'a pas tort, ce n'est pas franchement rassurant.

« Ouai, tu as raison, ça craint un peu, mais je pense que ça fait parti de l'être humain de se tromper et de devoir recommencer. »

Je ne sais pas si il sera d'accord avec moi et je m'en fou. Je lui dis juste ce que je pense. J'aurais cela dis du me taire au sujet de mon homosexualité, parce que là je vois bien qu'il n'a pas envie que j'en parle, mais pourtant il ne veut pas parler du sujet de la fille qu'il aime, alors forcément je m'interroge et surtout je l'interroge sur le sujet dont il veut parler, parce qu'entre nous ce n'est pas franchement facile à comprendre. Je le regarde quand il me dit qu'il est chiant comme garçon et lui réponds :

« Ah ça tu n'a pas idée, je dirais même que tu es pire qu'une nana »

Petit sourire, c'est gratuit, prend toi ça dans la tête, c'est pour ta réaction de toute à l'heure, moi rancunier ? Non à peine, bon peut-être un peu beaucoup c'est vrai, mais ce n'est pas comme si il n'était pas au courant de ce défaut chez moi. Je peux faire la gueule très longtemps.

On reste tout de même si le sujet garçon, bien que ça lui déplaise et sur le sujet de ma mère ce qui n'est pas prêt de faire avancer la conversation puisque je reste très vague dans mes réponses et que je sais très bien qu'elle ne changera jamais quoi que je fasse, je serais toujours un sale gosse pour elle et sa réaction quand on parle enfant ne me surprend pas vraiment, il a l'air de partagé mon avis. C'est bien on avance un peu. J'ai un petit sourire quand il me demande ce que c'est un bisounours.

« Ouai un truc moldu, un ours souvent tout rose ou de couleurs criarde c'est des peluches qui sont toutes douces. »

Heureusement qu'il ne me demande pas comment je sais ça.

« De contenter qui ? »

Je ne connais pas cette référence, on ne fait pas dans le même registre décidément. Je souris à moitié quand il me dit que je n'ai qu'à tuer Logan, ça ne serait pas une bonne idée, surtout s'il s'entends bien avec.

« C'est sur, tu as de la chance quelque part mais rassure toi je n'ai pas l'intention de tuer qui que se soit, non , j'ai juste décidé qu'elle devra se contenter de sa déception. Je ne veux pas être quelqu'un d'autre. Si elle m'aime ça sera seulement comme je l'aurais décidé. »

C'est la chose la plus sensé que j'ai dite jusqu'à maintenant et je hausse un sourcil quand il me demande c'est qui la fille. On est revenu à moi … il n'aime vraiment pas parlé de lui.

Je tends la tête pour voir si Kayla est dans les parages et oui qu'elle chance que j'ai. Elle vient même vers moi. Une belle brune, grande aux yeux d'un gris d'acier. Je crois bien qu'il pourrait tomber sous son charme, sauf qu'elle ouvre la bouche pour me lancer un « Salut Salaud. C'est ton nouveau mec ? C'est Dylan qui va être content. » Un large sourire mesquin s'affiche sur son visage. Je lui lance un beau doigt d'honneur et lui réplique « Va te faire voir Kayla. Tu pollue mon espace vitale et tu as oublié de mettre ta jupe.» Elle me renvoie un doigt d'honneur, mais c'est vrai qu'elle a une mini jupe très très courte qui détourne l'attention de plusieurs garçons. Ça ne vole pas très haut, mais ça a toujours été comme ça entre nous et surtout depuis qu'on n'est plus ensemble. Au départ je m'étais dis que sortir avec une fille qui se fringue comme une actrice porno m'aiderait à me cacher et puis finalement grâce à elle je suis enfin libre. Elle est repartie nous laissant Alec et moi.

« Ben voilà … c'est elle. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Lun 19 Mar 2018 - 21:02

Non, Serpentard ne voulait en effet pas dire nécessairement mauvaise personnes. En revanche, ils savaient ce qu’ils voulaient (la majorité du temps) et étaient capables d’agir en conséquence pour arriver à leurs fins. Peut-être ce comportement était-il mal interprété chez beaucoup de monde mais pour le Rivers, il s’agissait évidemment d’une qualité. Alors, certes, ça n’était ni la loyauté, ni le courage, ni la sagesse qui les étouffait, mais pour autant, ils étaient capables d’aller loin dans la vie et de se démarquer. A vrai dire, dans le contexte actuel, ils étaient plutôt mieux placés pour survivre et il s’agissait là plutôt un bon point. Mais non, ils n’avaient pas bonne réputation et, franchement ? Alec n’en avait pas grand-chose à foutre. Disons du moins que c’était ainsi qu’il préférait se voir. Pour autant, il était en réalité en constante attente de reconnaissance. Celle de ses parents, très probablement, comme Yassen. Mais ça, il ne les aurait jamais et le savait parfaitement. C’était quelque chose dont il pensait avoir fait le deuil depuis longtemps. Depuis qu’il les avait rejeté en bloc.

« Ouai, tu as raison, ça craint un peu, mais je pense que ça fait parti de l'être humain de se tromper et de devoir recommencer. »
« Ah ça pour recommencer on est doués. »

Faire les mêmes erreurs encore et encore. Rester bloqués sur les mêmes schèmes. Ç’en était même foutrement déprimant. Il était d’ailleurs le premier à rester bloqué dans des boucles sacrément répétitives. Les parents en faisaient partie. Et, oui, il avait quelques références moldues, ça avait été un moyen de faire du mal aux siens. Il s’agissait d’un monde qu’ils restaient, alors s’y intéresser et y vivre un temps avait eu de quoi leur poser problème, les décevoir, les énerver. Bref, tout ce qu’il souhaitait à l’époque. A présent tout cela lui semblait horriblement loin.

« Ouai un truc moldu, un ours souvent tout rose ou de couleurs criarde c'est des peluches qui sont toutes douces. »
« Oh…. Glauque. »

L’image qui s’était formée dans son esprit n’était pas des plus agréables.

« De contenter qui ? »
« Folcoche. C’est un personnage dans un bouquin. Une mère ou une belle mère je ne sais plus. Une connasse finie qui bat son gamin, l’humilie, le rabaisse. Et ils l’appellent Folcoche. Folle. Cochonne. Un truc du genre. »

Il voyait bien la mère de Yassen ainsi d’ailleurs. Après, il fallait également dire qu’il avait un certain problème avec les modèles maternels, alors il était compliqué de trouver grâce à ses yeux.

« C'est sur, tu as de la chance quelque part mais rassure toi je n'ai pas l'intention de tuer qui que se soit, non , j'ai juste décidé qu'elle devra se contenter de sa déception. Je ne veux pas être quelqu'un d'autre. Si elle m'aime ça sera seulement comme je l'aurais décidé. »
« Ah ben clairement ! »

Il n’avait pourtant pas eu besoin de Logan pour extorquer des choses à ceux qui possédaient le pouvoir. A son arrivée au château, il en avait même fait sa marque de fabrique, important ce qu’il voulait de l’extérieur pour mettre en place un petit trafic et des fêtes les plus décadentes possibles. Oui, il avait fait une sacrée entrée il y avait deux ans. (trois ?)

« Cela dit, c’est une bonne décision ça ! Faut juste t’y tenir maintenant. »

Ne pas retomber dans tes travers. Les schèmes répétitifs, tout ça.

C’était l’instant qu’une jeune femme avait choisi pour les aborder. Brune au regard d’acier. Tout à fait son type.

« Ben voilà … c'est elle. »

Et tranchante avec ça. Oui, tout à fait son type, décidément.

« Bouh elle mord. »

Le regard amusé, il les avait regardé se tirer dans les pates, échangeant des doigts d’honneurs et autres noms d’oiseaux. Sympathique. On dirait lui avec son plan mariage numéro 2 tient.
De nombreux mecs avaient profité de son passage pour se rincer l’œil et, oui, Alec en fit partie. Oui, typiquement, tout à fait son type. Surtout avec un sacré coup dans le nez. Mais il avait tendance à éviter de (trop) chercher la merde avec les histoires compliqués de ses proches (presque). D’autant qu’il n’avait pas beaucoup de contacts masculins. Yassen. Jeroen. Enzo mis entre parenthèse. Les dits contacts amicaux se révélant assez rare. Alors il restait loin (presque) de Julian (en tant qu’ami quoi…. Jusqu’à ce qu’ils rompent disons) et de Kayla pour minimiser les prises de têtes. Il en avait assez comme ça actuellement.

« Salut Salaud. C'est ton nouveau mec ? C'est Dylan qui va être content. »
« Ah… cool. Ça semble être l’amour fou en effet. Ouais elle est… ouais ouais ouais. Et elle, elle ne foutait pas ta mère en rogne ?! »

Nan parce que…

« J’ai connu parti plus… moins… controversé. »

Disons ça. Le côté porno (ce sont TES mots), c’est apprécié dans la famille ?

« Le nouveau, c’est le même genre avec un pénis ? Nan parce que ça fait peut-être too mutch à encaisser oui ! »

Oui, il se marrait et se foutait de la miss. Il fallait avouer qu’il l’imaginait débarquer chez lui, dans sa famille type puritaine (d’apparence, et donc foutrement hypocrite en réalité)…. Et il y avait de quoi rire. Et, oui, il avait déjà fait ce genre de choses (très drôles cela dit), mais ça n’avait rien d’une couverture. Pour le coup il aurait pu choisir moins … moins. Hein. Ouais. On se comprends.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 25 Mar 2018 - 15:46

Je hausse les épaules, recommencer c'est sans doute ce qu'on sait faire de mieux et parfois on se replante de la même façon ce qui est extrêmement étrange parce qu'au final on fonce sans faire attention, du moins certains d'entre nous et je me case dedans. Je ne sais pas comment je fais pour à chaque fois choisir la mauvaise option mais je la prend entièrement. A croire que j'aime ça. Je lui explique ce que sont les bisounours, chose qui semble très incongru dans ce château, chose que je ne devrais même pas connaître en réalité mais c'est Dylan pour ma défense qui m'en avait parlé et j'avais trouvé ça assez … beurk pour faire simple. Pas du tout mon truc les peluche rose bonbon. Je préfère quand même les choses moins clinquante et débordante d'amour. Je n'ai rien contre le bonheur au contraire, mais il ne faut pas pousser non plus.

Je hausse un sourcil quand il m'explique ce qu'est falcoche. Au moins lui il a de bonnes références moldus, moins louche que les miennes, quoi que ça me paraît bizarre et assez glauque aussi.

« Ah ouai, tu connais des trucs bizarre, mais ouai ça lui ressemble bien, même si elle me bat pas. »

Heureusement, je crois que je ne serais pas aussi admiratif si c'était le cas. Elle m'a frappé juste une fois parce que s'en était sans doute trop pour elle de voir la déception que j'étais. Je lui en veux pour cette gifle, je ne l'ai pas venu venir, mais je la méritais sans doute même si je n'ai pas envie de changer. Je n'ai plus envie d'être celui qu'elle veut, mais je veux être juste moi.

« Oh t’inquiète pas. Je sais ce que je veux maintenant. Personne ne me dira ce que je dois être. Je ne me laisserais plus avoir. »

Clin d’œil, c'est valable autant pour ma mère que pour tous les autres et j'aurais du depuis bien longtemps m'appliquer à ne pas me laisser marcher sur les pieds, à ne pas laisser quelqu'un diriger ma vie. Mais j'étais un peu plus naïf et jeune et bref, je ne vais pas revenir là-dessus.

Et puis Kayla me fait l'honneur de sa visite. On se lance des piques plus où moins virulente, mais assez immatures. On est toujours comme ça de toute manière, ça ne pouvait pas aller bien loin elle et moi et je ne suis pas surpris de la manière dont Alec la regarde. On peut presque voir son joli fessier tellement sa jupe est courte et ça me fait sourire quand il me demande si ça ne mettait pas ma mère en rogne.

« Si, mais elle avait un avantage, c'est une sang-pur, même si son frangin est cracmol et ça plaisait beaucoup à ma mère qu'elle ai le bon sang … mais Dylan par contre ça l'a mise hors d'elle. »

C'est peut-être à cause de ça que j'ai eu cette fameuse gifle, ça où pas de toute manière peu importe et je tourne la tête vers Alec quand il me demande si le nouveau est pareil avec un pénis ça me ferait presque sourire.

« Non, heureusement que non. Il est plus discret, mais comme je te l'ai dit il est Cracmol … à la limite s'il avait été sorcier peut-être qu'elle l'aurait mieux accepté, mais je ne vais pas continuer à te parler de mon mec. Tu ne veux même pas raconter toi où tu en es et depuis tout à l'heure on ne fait que parler de moi, même si j'adore qu'on parle de moi je suis curieux de savoir ce qui se passe exactement avec cette Mack. »

Je ne lâcherais pas l'affaire. Je suis coriace et j'ai bien l'intention d'avoir le fin mot de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 25 Mar 2018 - 16:36

« Ah ouai, tu connais des trucs bizarre, mais ouai ça lui ressemble bien, même si elle me bat pas. »

Il fallait l’avouer, oui, il avait des références bizarres. A vrai dire, il avait les références qu’on lui avait fournit. Geek pour certaines, celles qu’il avait reçu lorsqu’il traînait dans le monde moldu et que son manque total de culture semblait louches, et d’autres que Sovahnn et Jordane lui avaient transmis à force de traîner ensembles au château.

« Oh t’inquiète pas. Je sais ce que je veux maintenant. Personne ne me dira ce que je dois être. Je ne me laisserais plus avoir. »
« Et ça, c’est la meilleure décision que t’ai pu prendre. Félicitation, on pourrait presque penser que t’es un mec mature. »

Nan, Alec tu confonds, l’immature c’est toi.

Toujours était-il qu’apprendre à faire fit des pensées d’autrui était une grande avancée et si, en effet, Yassen arrivait à ne pas replonger, c‘était réellement excellent pour lui et, en effet, preuve de maturité. Alec n’y était pas, loin de là.
Eh puis l’ex de Yassen avait fait son apparition et, soudainement, son aspect adulte avait eu tendance à s’effacer sérieusement. Comme quoi, il ne fallait pas trop compter à ce qu’ils deviennent des sages accomplis comme ça, du jour au lendemain. Ils restaient des gosses sur certains points et ce, malgré tout ce qu’ils avaient pu vivre au château.

« Si, mais elle avait un avantage, c'est une sang-pur, même si son frangin est cracmol et ça plaisait beaucoup à ma mère qu'elle ai le bon sang … mais Dylan par contre ça l'a mise hors d'elle. »
« Ah ouais, crackmoll et mec : t’as fait fort question rébellion, j’avoue. L’avantage, c’est que si un jour ta famille l’accepte, il n’y aura plus jamais rien qu’ils refuseront ! Tu pourras difficilement faire pire. »

Difficilement seulement. On peut toujours trouver, avec un peu d’imagination. Pour faire chier son monde, Alec avait toujours été particulièrement doué. En revanche, Yassen n’était pas dans cette dynamique…. Et vu ce qu’il arrivait à faire sans y être… qu’est-ce que ça serait s’il s’y mettait ?!

« Non, heureusement que non. Il est plus discret, mais comme je te l'ai dit il est Cracmol … à la limite s'il avait été sorcier peut-être qu'elle l'aurait mieux accepté, mais je ne vais pas continuer à te parler de mon mec. Tu ne veux même pas raconter toi où tu en es et depuis tout à l'heure on ne fait que parler de moi, même si j'adore qu'on parle de moi je suis curieux de savoir ce qui se passe exactement avec cette Mack. »
« Bah ouais, j’avais habilement dirigé la conversation ! »

Habilement hein…

« Eh bah écoute…. Nan, franchement, je doute que ça serait mieux passé. La prochaine fois, prends en un crackmol, artiste, drogué et noir…. Ah et gitan ! Et juif…. tu seras pas mal comme ça logiquement question minorités probablement pas appréciées de ta mère. »

J’en ai oublié ?

« Hm ? Oui, tout à fait je détourne encore la conversation, merde t’as pas assez bu encore toi, allez, cul sec ! »

Bois mon gars, bois. Mes divagations subtiles passeront peut-être mieux.

« Raaaah bon ça va. Mack, c’était ma voisine à l’origine. Nos familles ont décidé de nous marier : histoires de sang et d’argent. On n’a pas trop aimé et on a décidé que ça ne se passerait pas…. Et puis bon, notre relation est un peu bizarre et… instable. J’ai détruit deux trois des cons qui lui ont fait du mal. Elle avait accepté que ça ne se ferait jamais entre nous bien avant Poudlard. Elle m’a rejoint ici quand elle a su que j’étais en danger. Et surtout, on a failli mourir tous les deux, depuis…. C’est un peu bizarre. C’est même très bizarre à vrai dire. J’ai vraiment cru que j’allais la perdre et….. bref. Ça se fera pas. »

Cette fois-ci, il avait repris la bouteille et en avait vidé une bonne partie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Jeu 12 Avr 2018 - 14:45

Je suis presque un mec mature. Je lève les yeux au ciel. Je ne sais pas tellement si je le suis enfin sans doute plus qu'un mec bien en tout cas mais tout est relatif. Je le regarde, je n'en reviens toujours pas qu'on parle de tout ça, surtout qu'il n'est pas favorable à mon cas et je trouve ça d'autant plus bizarre parce qu'il ne fait que fuir mes questions et je vois bien qu'il n'est pas à l'aise avec ce sujet, ni avec aucun autre j'ai l'impression.

« Tu ne la connaît pas. Elle n'acceptera jamais ce que je suis. Le mieux que je puisse faire c'est d'oublier. Je n'oublierais jamais qu'elle est ma mère mais je suis sur qu'elle ne veut plus me voir, c'est comme ça, il y a des choses qu'on ne peut pas contrôler.»

Je ne suis pas le premier à qui ça arrive de se faire renier pour sa sexualité et sûrement pas le dernier, c'est un sujet fâcheux depuis des siècles. Je n'ai jamais compris pourquoi on en faisait tout un plat, mais il semblerait que ça soit quelque chose comme les conventions ou une connerie du genre. Je me contente de hausser les épaules et lui dit qu'il serait grand temps qu'on parle de lui. Parce que j'ai bien vu qu'il évitait la question et je ne suis pas prêt à rester sur ma fin. Je veux qu'il me parle lui aussi, c'est la moindre des choses. Je hausse un sourcil. Il essaie encore de ne pas réponse. Je le regarde presque un peu trop insistant.

« Oui j'avais remarqué que tu dirigeais la conversation.»

Reproches? Peut-être qu'il commence à le remarquer et il fini par céder et finalement je n'aurais pas du lui poser la question. Sa vie à l'air plus compliqué que la mienne à bien des égards. Je ne sais pas comment il fait pour prendre tout à la légère en tout cas pour dire ça comme si c'était normal.

« Ok ta vie à l'air plus compliqué que la mienne. Je comprends pourquoi tu ne voulais pas en parler. Autant pour moi.»

Je me sens un peu con d'avoir insisté, il avait peut-être envie de garder son histoire pour lui. Pourtant ce n'est pas vraiment clair et quelque chose me dit que je ne vais pas en rester là, ça serait mal me connaître pourtant je sais que je ne devrais pas en remettre une couche, mais je lui dit :

« Pourquoi ça ne pourrait pas se faire, tu as l'air visiblement de tenir à elle et elle pareille, sinon elle ne serait pas venue jusqu'ici. Je suppose que c'est pour ne pas lui faire de mal et tout le tralala et crois moi je comprends. Je n'aurais pas aimé que Dylan se retrouve ici par ma faute, par chance ça n'a pas été le cas, mais le temps est trop court vieux. On ne sait pas ce qu'il peut se passer demain. Tu as tort de ne pas vouloir aller plus loin, tu ne trouvera peut-être pas mieux qu'elle. »

Je hausse les épaules.

« Je dis ça, je ne dis rien. Tu fais ce que tu veux. Tu as encore une bouteille ? J'ai grand soif et je ne suis visiblement pas assez bourré. »

Non c'est sur que je ne le suis pas assez parce que sinon je ne serais pas là entrain de lui donner des conseils sur ce qu'il doit faire ou non, conseils que souvent je devrais garder pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2029
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Dim 6 Mai 2018 - 23:17

« Tu ne la connaît pas. Elle n'acceptera jamais ce que je suis. Le mieux que je puisse faire c'est d'oublier. Je n'oublierais jamais qu'elle est ma mère mais je suis sur qu'elle ne veut plus me voir, c'est comme ça, il y a des choses qu'on ne peut pas contrôler.»

Non, Alec n’était pas à l’aise avec le sujet petit ami/homosexualité, c’était un fait. Et, oui, il y avait un grand nombre de sujets qui le dérangeaient pour la simple raison qu’il n’avait pas été du genre à beaucoup discuter. A vrai dire, il prenait sur lui depuis quelques temps déjà pour apprendre à communiquer sur ce qui avait de la valeur. Pendant longtemps il était passé pour un connard grossier et assez superficiel pour la simple raison qu’il rejetait tous ceux qui s’approchaient un peu trop près et que les seuls moments où il n’était pas agressif, c’était en soirée… et généralement, la compagnie qu’il appréciait était plus galante que virile. A force, il s’était essentiellement entouré de femmes, c’était mathématique. Sur le grand nombre qui fuyait, il y en avait tout de même quelques tenaces qui s’accrochaient et finissaient parfois à faire tomber ses murailles. Il y avait bien eu Ivan, avant d’entrer ici. Le seul, probablement, sûrement parce qu’il y avait entre eux quelque chose qui tenait de l’image miroir. Mais Ivan était loin, tout comme sa famille, tout comme le monde hors de Poudlard.  

Pour l’instant.  

Alors, oui, il apprenait doucement à se dévoiler un peu plus, à discuter de tout et de rien. Il y avait eu Mathias, Jeroen, Enzo. Bref, ça n’était pas encore très probant. Il en était à ses balbutiement de discussions de garçons disons =D !

Et le sujet famille ? Le sujet famille restait plein de haine et d’amertume pour lui. Mais tant qu’ils ne discutaient pas réellement de la sienne, il tenait encore la route, bien conscient pourtant qu’il s’agissait également d’un sujet douloureux pour Yassen.

« Oui j'avais remarqué que tu dirigeais la conversation.»

Oui, il orientait la conversation, évitant certains points un peu caustiques pour lui, préférant en effet même discuter homosexualité que d’aborder les sujets famille et cœur. S’il préférait les fuir dans son esprit, ça n’était pas pour se mettre à en parler à tout va. Quelques unes avaient déjà réussi à lui arracher quelques informations…. Ça n’avait pas été sans souffrances de sa part. Alors il choisissait la fuite. Pas très courageux ? Mais il ne s’était jamais prétendu brave.
Et au final il en parlait. Putain d’vodka.

« Ok ta vie à l'air plus compliqué que la mienne. Je comprends pourquoi tu ne voulais pas en parler. Autant pour moi.»

Se contentant de hausser des épaules, Alec avait éludé la remarque. Ça n’était pas simple, c’était évident. Mais c’était lui qui rendait ça compliqué. Lui et son rapport à l’autre. Lui et sa haine du monde qui possédait la sale tendance à ressurgir à des moments impromptus et à jaillir alors sur n’importe qui. Il en avait assez de blesser ainsi les autres. Assez d’être ainsi blessé aussi, probablement.

« Pourquoi ça ne pourrait pas se faire, tu as l'air visiblement de tenir à elle et elle pareille, sinon elle ne serait pas venue jusqu'ici. Je suppose que c'est pour ne pas lui faire de mal et tout le tralala et crois moi je comprends. Je n'aurais pas aimé que Dylan se retrouve ici par ma faute, par chance ça n'a pas été le cas, mais le temps est trop court vieux. On ne sait pas ce qu'il peut se passer demain. Tu as tort de ne pas vouloir aller plus loin, tu ne trouvera peut-être pas mieux qu'elle. »

Si, il savait ce qu’il adviendrait de demain. Il mourrait. Il était bloqué dans un engrenage, une maille sordide dont il ne saurait se défaire. Il y avait été foutu dès le plus jeune âge et rien de bien ne se trouvait en orbite autour de lui. Ou plus exactement, ce qu’il y avait de bien se prenait ses propres ravages dans la gueule. Mack aurait sans doute été plus sereine si elle ne l’avait jamais connu. Si elle n’avait jamais observé le petit garçon de l’autre côté de la haie. Si elle n’était jamais rentrée dans son monde de violence et d’indifférence. Peut-être n’aurait-elle pas fait les mauvais choix pour attirer une attention qui n’arrivait pas. Peut-être ne se serait-elle pas accroché à un couillon dans son genre. Peut-être n’aurait-elle pas été capable de le suivre jusqu’en enfer. Sans rien demander en échange. Juste pour le protéger.

Putain il faudrait de l’alcool à 90 à ce niveau –là…
Ou de l’éthanol pur. C’est bien aussi de l’éthanol pur.

Le regard dans le vague - cherchant sans doute la belle blonde - les mâchoires serrées, Alec n’avait pas réellement su quoi répondre. Non, ça n’irait pas. Ça n’irait pas parce qu’il ne saurait pas être celui qu’elle cherchait. Parce que putain, elle méritait le meilleur type de la terre. Et qu’il en était très – très – loin. Et s’il pensait ça, ça n’était pas uniquement parce qu’il avait réduit en miette les quelques cons qui avaient tenté de lui faire du mal. Mais elle était à la recherche du prince charmant, de la belle histoire, de la stabilité, du type intelligent, fidèle, stable et constant. Du mec qui ne déconnerait pas tous les quatre matins, la laissant seule et déprimée. Et elle le savait. Elle l’avait accepté. Il le lui avait expliqué, elle en était parfaitement consciente. Tout comme lui.

« Je dis ça, je ne dis rien. Tu fais ce que tu veux. Tu as encore une bouteille ? J'ai grand soif et je ne suis visiblement pas assez bourré. »
« Ouais, tient. »

D’un simple demi-tour, il avait arraché la bouteille des mains d’un mec, non loin de là. Lui jetant un regard noir, le dissuadant de dire quoi que ce soit. Quelque chose à ajouter ? Non. Merci bonsoir. Il avait assez cassé de gueule ici pour que ça passe, fallait-il croire.

« Moi aussi, j’en ai besoin. »

Quelques gorgées plus tard, il avait tendu son nouveau butin à Yassen.

« Et, nan, ça c’est certain : jamais je ne trouverai mieux. »

- Fini pour moi =) -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 174
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    Mer 20 Juin 2018 - 20:12

La vie d'Alec semble tellement plus compliqué que la mienne. Je ne sais pas comment il tiens le coup, à si je crois que la boisson doit l'aider pas mal, mais ça me rassure souvent de voir qu'il n'est pas non plus comme tous les petits serpentards bien propre et bien dans le rang qui veulent faire comme les autres, qui veulent suivre à la lettre les valeurs de notre maison. Ce n'est pas parce qu'on est à serpentard qu'on est forcément des salauds, bon peut-être un peu, mais pas tout le temps ou pas tous … enfin tout ça pour dire qu'il ne faut pas se fier seulement à nos valeurs, mais aussi à notre propre personnalité. Je n'aurais par exemple jamais imaginé qu'il puisse ressentir autant d'affection pour quelqu'un et vouloir protégé ceux qu'il aime, ça fait de lui un type bien contrairement à ce qu'il pourrait croire ou croit. Je ne sais d'ailleurs pas ce qu'il croit. Il est trop secret avec ses sentiments, trop mal à l'aise avec ce genre de sujets et j'ai bien vu qu'il dirigeait la conversation. On aime mener la danse, ça s'est assez véridique. J'ai beau essayer de comprendre ce qui ne va pas et pourquoi il ne veut pas s'engager dans une relation, mais c'est sans doute trop compliqué pour moi et sans doute aussi que je n'ai pas envie de savoir. Il fait ce qu'il veut après tout et visiblement on n'est pas assez bourré pour parler de choses aussi sérieuses. Je lui demande alors une autre bouteille histoire de ne plus avoir les idées très clair et d'oublier tout ce que je viens de lui dire parce que c'était ridicule. En moins d'une seconde je me suis retrouvé avec une bouteille dans la main et je décide de la boire cul sec, sans me fera sans doute du bien, du moins au départ, parce qu'au fond ça n'effacera pas tout.

«Merci, à la tienne. »

Je lui rends la bouteille vide, j'ai une bonne descente. L'alcool me brûle un peu la gorge mais avec ce que j'ai bu ce n'est pas grand chose.

«Désolé, je pense qu'ils en garde dans les cuisines et j'ai faim ça tombe bien. Tu viens ou pas ? »


Je lui demande, mais quelque part je me doute de sa réponse, non, il aura sans doute mieux à faire que de me suivre à la recherche d'une autre bouteille et à la recherche d'un peu de nourriture. Je suis sur que je ne suis pas le seul à avoir déjà eu cet idée. En tout cas je ne reviens pas sur sa relation avec cette fille, ni sur ma relation avec mon ex et encore moi sur celle avec Dany. J'ai bien compris qu'il n'était pas à l'aise avec ça. Je ne vais pas l'enquiquiner encore plus. Je pense de toute manière qu'on a déjà beaucoup trop parlé.

«Et sinon tu va faire quoi cet été ? »

Parce que l'été est proche et que tout le monde pense aux vacances avec la fin des examens. C'est l'occasion de faire de nouvelles rencontre aussi. Peut-être qu'il va draguer, peut-être qu'il va avoir le temps de voir son frère ou de régler ses comptes avec que sas-je ? Et d'ailleurs c'est surtout pour combler le vide que je lui demande. Il peut très bien m'envoyer balader, ça serait ce qu'il aurait fait de mieux ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: une soirée bien arrosée feat Alec    

Revenir en haut Aller en bas
 
une soirée bien arrosée feat Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» 03. ♠ Une petite fête bien arrosé ♠ PV Taylor
» Une soirée bien arrosée (pv Matis) TERMINE
» Le journal de Cassandra : une soirée trop arrosée
» Je sens que je vais bien m'amuser [Feat. Loyalty]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Catacombes et escaliers :: Salle commune des Serpentards-
Sauter vers: