AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lost in the Echo ▬ Yassen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Lost in the Echo ▬ Yassen   Mar 18 Juil 2017 - 22:18

Mercredi 24 Juin 2015 – Après le diner
Lost in the Echo



Yassen & Enzo

Au moment du déjeuner, entre deux épreuves


« Et toi Eli, qu’est-ce que tu as mis à la troisième question ? »
« Y avait trois questions ?! »

C'est plus fort que moi, je me plaque la main sur le visage dans un geste de pur dépit. J'adore Elijah, vraiment, même si elle louche sur mon mec sans même essayer de s'en cacher, mais j'avoue que parfois elle est épuisante. Dans le genre maladroite et tête en l'air, je crois qu'elle arrive à battre Lukas et ça c'est … Enfin j'aurai pas cru que c'était possible à vrai dire.

« Oh non … »
« Aller, c’est pas si grave, j’suis certain que les deux premières valaient plus de points. »

Je lui offre néanmoins un sourire réconfortant, pourtant pas trop certains de penser ce que je dis même si je l'espère sincèrement pour elle. De toute façon, maintenant c'est trop tard.

« On ferait mieux d’arrêter de parler de l’épreuve de ce matin, on devrait juste manger tranquillement et laisser nos cerveaux se reposer. »
« D’accord avec la dame. »

Déjeuner tranquille avec Lukas, Elijah, Malie et Josh … Jusqu'à ce que le Hall se transforme en patinoire, que Sovahnn déboule dans la grande salle pour aller s'étaler sur la table des Profs juste devant McEwen et qu'une partie des personnes présentes se retrouvent avec les cheveux de toutes les couleurs. Y a pas à dire, cette semaine, entre les examens et les pièges un peu partout dans le château, on ne s'ennuie pas.

#

Fin d’après-midi, après l’épreuve


J'ai plus de cerveau. A ce rythme là je ne finis pas la semaine … Si, je vais la finir, évidemment, mais examens matin et après-midi tous les jours, révisions de dernière minute dès qu'on a du temps libre, après avoir buché pendant des semaines, sans parler des Détraqueurs et de tout ce qu'ils ont remué, ouais, je suis lessivé et ma tête en as ras le bol de devoir réfléchir. Si j'étais chez moi – et bordel j'aimerai tellement être chez moi en cet instant – je balancerai tous mes fringues, enfilerai mon short, chopperait ma planche et irait oublier tout ça dans les vagues. Je pourrai toujours aller piquer une tête dans le lac, ceci dit … Mais il semblerait qu'autre chose se profile à l'horizon. J'ai le temps de rien, juste de capter sa présence, esquisser un sourire, et je me trouve coincé contre un mur dans un renfoncement à l'abri des regards.

« Bonjour. »
« Bonjour ... »
« Désolé, il me semble avoir subi la loi de l’attraction et j’en suis vraiment confus. »

Il plaque son bassin contre le mien, éveillant aussitôt tout mes sens en me faisant étouffer un soupir.

« Bien sur. C'est totalement indépendant de ta volonté. »

J'ignore sciemment la petite alarme dans ma tête qui me dit de me méfier, de faire attention aux signaux. Mes mains glissent sur ses hanches et le rapproche encore un peu plus. Oubliés le surf, la maison, le sable et l'océan … Je ne pense plus qu'à une seule chose.

« Est-ce que vous souhaitez que je vous fasse un petit cours sur le magnétisme… »

Attraction, magnétisme, Monsieur sort le grand jeu en faisant marcher son côté intello parce qu'il sait très bien l'effet que ça me fait. Je sais pas pourquoi, sa grosse tête le rend terriblement sexy à mes yeux et il l'a rapidement compris. Alors mêlé au physique, après une telle journée, faut pas me demander d'opposer la moindre résistance histoire de garder la face. Surtout pas quand ses mains se posent sur moi de cette façon là, sachant parfaitement où aller pour me faire réagir aussitôt et surtout pour faire grimper la chaleur dans mes veines et mon organisme tout entier en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

J'suis plus capable d'articuler le moindre mot.

« A moins qu’une démonstration physique vous suffise… »

Là encore j'ai le temps de rien, ses lèvres capturent les miennes et je réponds à son baiser de la même manière : Avec envie et passion. Mes mains s'en mêlent elles aussi, passent sous le tissus, glissent dans ses cheveux ou dans le bas de son dos, cherchent un contact intense avec un but bien précis en tête et tout se passe très vite. Mes doigts sont déjà entrain de s'affairer pour déboutonner son jean, rien à foutre qu'on soit dans un couloir, ...

« T-t-t-t-t… Hors de question que je ne te déconcentre de tes examens. »

… quand cet enfoiré arrête ses gestes et stoppe les miens par la même occasion. Non, non, non ! Pas ça ! Pas maintenant ... Pourquoi ? Humpf. J'te hais.
Si le dépit, et surtout la frustration, devaient avoir un synonyme en cet instant il s'appellerait Enzo Ryans et ça se voit en gros sur ma face.

« Mais ... »

Mais la journée est terminée, mon cerveau a besoin de se reposer et mon corps de se détendre entre autre en se dépensant physiquement. C'est probablement quelque chose dans ce goût là que j'allais lui sortir avant qu'il ne m'interrompe, me fasse taire même, en m'embrassant une dernière fois, me mordant légèrement la lèvre inférieure au passage.
Je me sens comme un gamin privé de son jouet, à qui on l'aurait confisqué après l'avoir laissé jouer avec quelques secondes, savant mélange de fausse joie et de douche froide qu'il prend son pied à me faire subir régulièrement cet enfoiré. Et le savoir dans un état proche du mien ne me console pas du tout … Oui, bon, ok, un peu quand même mais c'est pas ça qui va me faire passer ma frustration putain.

J'te déteste.
J'adore ça.

« Mais promis, tu auras un petit bonus lorsque tout sera terminé. »

Il recule, ne me lâche de ce regard plus qu'éloquent, plein de promesses et de provocations qu'il me lance. Je pourrais le rattraper, j'en ai foutrement envie, mais ça n'est pas ce que je fais parce que ça n'est pas comme ça que ce petit jeu fonctionne. Le but étant de frustrer l'autre le plus possible, autant dire qu'il a parfaitement réussi son coup. Ça ne me met pas de mauvaise humeur, pas cette fois, mais ça peut arriver c'est certain. Disons que j'ai aujourd'hui bien plus d'endurance et de contrôle là dessus que je n'en avais au départ. Fais gaffe Jackson, des fois que l'élève dépasserait le maitre ...
Il disparaît, je reste là quelques instant pour reprendre mon souffle et le contrôle de mon corps, pour laisser à la chaleur le temps de redescendre et après avoir lâcher un long et profond soupir je reprends moi aussi mon chemin. Ce sale con me manque déjà, hors de question que je l'admette néanmoins. Quand je m'assoie finalement à table pour le diner, face à ma cousine après avoir déambulé un peu, j'ai encore la tête ailleurs, chose qui ne lui échappe pas.

« Ça va Enzo ? »
« Hum hum. »

Je suis là physiquement mais la seule chose à laquelle je pense c'est la façon dont je vais me venger de cet enfoiré qui me sert de petit ami. Parce que oui, un peu que je vais me venger, comme à chaque fois ce qui en fait un putain de cercle vicieux mais la vengeance étant un plat qui se mange froid je patienterai le temps qu'il faudra pour frapper au meilleur moment. Ou au pire, question de point de vue. Et je crois que Caem lit dans ma tête parce que le sourire qu'il a sur le visage en me regardant est tout à fait éloquent. Catilyn me regarde elle aussi mais je ne saurai déchiffrer ce qui se passe dans sa tête.

Je pense aussi à ce fameux bonus, OUI, je l'avoue, parce que je sais qu'il ne me fait pas languir pour rien. C'est pas son genre, surtout pas quand il en a autant envie que moi.

#

Après le diner


Mes hormones se sont calmées, je vous remercie. Je suis tranquille, l'estomac plein, assis dehors dans la cour sous une arcade, mon bouquin de Botanique entre les mains. J'ai aussi les notes que Rosalyn m'a donné et les dessins que Kyle a fait pour illustrer certaines plantes. Ça me permet de mémoriser plus facilement et cette épreuve tient presque du challenge personnel.

Fenrir vient passer sa grosse tête sous un de mes bras, je lui grattouille la tête puis il s'en va comme il est venu. Lune saute sur mes genoux, puis s'en va comme elle est venue une fois qu'elle a eu ces grattouilles elle aussi. A croire qu'elle est jalouse … Ce qui n'aurait rien d'étonnant. Le soir tombe tranquillement, on a pour consigne de ne pas s'éloigner mais ici les Gardiens nous ont sous le nez alors ça passe. D'ici une vingtaine de minute je devrais rentrer je le sais mais pour le moment je profite un peu du calme et de l'air frais du soir.
Je ne suis pas le seul à le faire. Will est avec Macy, Mateo, Maxime et Dean de l'autre côté. Cameron discute avec Dimitri pas loin. Caem et Killian sont ensemble, tout comme Riley, Charleen, Kezabel et Lucy. Je m'égare un peu en les observant tous les uns après les autres, jusqu'à ce que mon regard bloque sur un visage … familier, presque un visage du passé. Yassen Hardwick.
Je ne garde pas un bon souvenir de ce gars là mais on est tous passé à autre chose, d'autant plus quand j'ai fini par comprendre qu'il n'était pas si différent de moi, ou d'autres, qu'il a simplement fait ce qu'il devait faire pour survivre peut-être, ce genre de trucs. J'ai laissé tout ça derrière moi mais je n'oublierai jamais, je le sais. J'en ai vécu des choses violentes et traumatisantes mais cette fois-là ... J'en ai la nausée rien qu'en y repensant. Et je ne veux pas y repenser.
Je travaille à ce que ça ne soit plus un poids sur mes épaules et j'y arrive très bien ces derniers mois mais quand je le vois entrain de regarder Liam qui entre dans le Hall j'ai cette réaction irrationnel et épidermique : La méfiance, un peu d'angoisse, un mélange de souvenirs et de réalité possible et de la colère. Loup se réveille lui aussi, il est formel et impatient, presque menaçant. Agité, pour le moins. Ne touche pas à notre humain. Pas cette fois. Et je me retrouve dans l'incapacité de le quitter du regard, devinant le mien relativement sombre. J'ai beau savoir qu'ils sont dans la même classe et que ça ne veut rien dire, que William est parfaitement capable de se débrouiller et se défendre seul en cas de besoin, je suis pour l'instant incapable de luter contre cette réaction sortie de nulle part et mon livre de Botanique souffre un peu sous mes doigts serrés contre la couverture.

C'est juste ... un de ces moments où je perds le contact, où mes démons me rattrapent. Ça n'arrive pas souvent, plus vraiment, pour ainsi dire jamais, mais je me rends compte que lorsqu'il s'agit de Will certains de mes instincts se réveillent alors qu'ils étaient jusqu'ici en sourdine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 96
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Mar 18 Juil 2017 - 23:21

Les examens, je déteste cette période là et à la fois je l'aime bien. Ça veut dire que l'année sera bientôt fini et que je pourrais me tirer de ce château retrouver Danny et être loin de Kayla,être loin de toute cette agitation. Il me reste encore trop d'année à faire ici pour partir définitivement malheureusement mais au moins les vacances sont les bienvenus. Je ne sais pas ce qui se passe ces dernier temps. Il se passe des trucs encore bizarre dans le château à tel point que je n'ai même plus envie de sortir. Je ne voudrais pas qu'on m'accuse encore. Je n'ai jamais été très fan des gens en général. Je ne vois pas pourquoi je me mêlerais à tout ça. J'ai essayé une fois de faire parti d'un groupe on sait tous comment ça s'est terminé. Ce n'était pas génial. Je le regrette évidement, mais ce qui est fait est fait. Je ne peux pas revenir sur les décisions que j'avais prises à ce moment-là. Je révise dans la bibliothèque, c'est moins bruyant que la sale commune. Je suis à l'abri des regards derrière les étagères de livre ça me va très bien, même si la plupart du temps je fini par m'endormir sur mes bouquins.

Le dernier examen de la journée est passée. Enfin, je vais pouvoir aller me poser dehors, quelque part où il y aura personne mon venir m'emmerder et surtout pas Kayla, parce qu'elle fait toujours tout pour me pourrir la vie celle-là. En même temps il faut dire que je l'ai trompé avec son frère, je comprends qu'elle m'en veuille, mais après tout ce temps j'aurais pensé qu'elle aurait enfin lâché l'affaire, mais ce n'était pas le cas. J'avais la fâcheuse impression qu'elle me suivait. Elle devenait flippante. « Salut le traite, j'espère que tu as bien foiré ton épreuve, que je n'aurais pu à voir ta sale tronche dans la classe l'an prochain. » Je lui ai fait un doigt un d'honneur. « Je te laisserais pas se plaisir là, tu m'aime trop, la preuve tu me suis partout. Tu devrais te transformer en chien ça t'irait mieux. » « Pauvre con. » « Merci. Je prend ça comme un compliment, c'est tout ce que tu trouve ? Ce n'est pas la grand forme. » On n'est pas tout seul, on n'est jamais seul dans ce château. Je les vois tous là et je lève les yeux au ciel. Je les regarde passer. Je vois ce garçon que j'ai déjà croisé pleins de fois vu qu'on est dans la même classe. Il s'appelle William, je sais qu'il sort avec Enzo. Je fais ce que je peux pour les éviter tous les deux, surtout Enzo en fait. C'est un peu à cause de lui que j'ai changé d'avis, enfin grâce à lui. Je ne sais pas vraiment ce qui s'était passé ce jour-là. Je ne m'attendais pas à ce qu'ils fassent une démonstration public. Je n'avais jamais voulu ça. Je savais qu'il m'en voulait. Nos regards se sont croisés pendant une paire de seconde avant que Kayla ne se décide à me mettre une gifle. « Regarde ailleurs. Tu as quelqu'un je te rappelle et si j'apprends que Danny est malheureux je te promet que je te le ferais payer. » « Si tu y es mets autant d'énergie que maintenant je devrais m'en sortir » « Encore pire.» J'ai levé les yeux au ciel et j'ai fait demi-tour. La cour ce n'était pas une bonne idée. Enzo est toujours là planté devant moi. Je ne sais pas pourquoi je me suis arrêté devant lui. J'aurais du passer mon chemin, mais je n'y arrivais pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Sam 29 Juil 2017 - 22:47

J'y arrive pas, je n'arrive pas à le quitter des yeux. Ça ne dure que quelques secondes mais elles me paraissent interminables alors que certains flash me traversent l'esprit furtivement. Et puis je me résonne, je me sors de cet instant de quasi-transe en me donnant une claque mentale pour retrouver la réalité. Tout ça c'est terminé, les choses ne sont plus ce qu'elles étaient et ça ne recommencera pas. Foncièrement, ça le pourrait. Il suffirait de peu de choses pour qu'ils entrent définitivement à nouveau et que le cauchemar reprenne là où il s'est arrêté il y a un an maintenant mais je veux pas vivre avec cette peur dans le creux des tripes et je ne le ferai pas. J'ai toutes les cartes en mains pour ne pas replonger là-dedans.

Et William n'a rien à craindre de ce type.

Sursaut. Celle-là, je dois bien le dire, je ne m'y attendais pas. Même avec mes sens de Loups je suis trop loin pour entendre ce qu'ils se disent mais la gifle qu'il vient de se prendre je ne l'ai pas raté. Il n'a pas bronché ou presque et elle, elle me semble … énervée, en colère. Kayla. Joli prénom, jolis yeux, jolies jambes. Ça s'arrête là pour moi, je ne la connais quasiment pas, je ne sais même pas si on s'est adressé la parole plus d'une minute un jour même si je me souviens l'avoir croisé quelques fois dans les soirées qui ont pu avoir lieux dans les Salles Communes ou ailleurs. Je plaide coupable, si mon attention s'est posée sur elle à une époque ça n'est pas pour apprendre à la connaître.
Je ne suis pas le seul à les observer, difficile de passer inaperçu en pleine scène de ménage. J'extrapole peut-être, je ne sais pas quel est le degré de leur relation et ça ne me regarde pas. On peut le dire, ça ne m'intéresse pas. Des choses sur les autres j'en sais bien assez comme ça et bien souvent pas parce que j'ai été chercher l'information moi-même alors là, clairement, je passe mon tour.

Il se lève, je ne fais pas vraiment attention, les yeux désormais braqué dans le vide. Je ne réalise pas tout de suite qu'il se rapproche de moi, simplement parce que c'est le chemin logique pour rentrer dans le château si c'est ce qu'il a l'intention de faire mais quand il s'arrête à mon niveau mes yeux se plantent dans les siens. Ce que je n'avais pas non plus réalisé c'est que je ne suis plus assis sur l'arcade où je me tenais mais debout juste devant. Lui est là, face à moi, je ne saurai pas vraiment décrire ce qu'il se passe dans ma tête en cet instant mais je ne le quitte pas des yeux. Mon cœur s'emballe un peu, je serre les poings et les mâchoires mais mes émotions ne font pas exploser l'oscilloscope. Pas de montagne, tout juste de vagues collines. Plus de colère, de vieux souvenirs, juste … une pause dans le temps alors qu'on se regarde en silence et que je ne saurai dire ce qu'il se passe dans sa tête à lui.

En cet instant, sans trop savoir comment ni pourquoi, c'est bien une vague de sympathie à son égard qui me traverse.

Et puis je desserre les poings, les mâchoires, relâchent mon corps tout entier alors que mes épaules s'affaissent lentement. Je ne romps pas le contact visuel, quelque chose m'en empêche, mais je peux sentir les traits de mon visage et tous mes muscles, mes nerfs, se détendre. Et mon regard devenir moins sombre, moins dur. Je sors tranquillement de mon immobilité, quitte mon état de statue figé et me racle la gorge comme pour revenir définitivement sur terre.

« Elles peuvent faire mal quand elles s'y mettent. »

C'est le premier truc qui me vient à l'esprit alors que je range mes mains dans mes poches calmement. Le ton est neutre, plutôt placide. Si j'esquisse une ébauche de sourire ? Peut-être pas non plus. Je ne saurai pas expliquer pour quoi mais se manifeste en moi l'envie, presque un besoin, d'établir le contact avec lui. Comme si … ça allait me permettre d'avancer, de refermer une page de plus de ce passé que je garde dans un coin de ma tête en espérant qu'il reste tranquille et ne prenne pas trop de place. J'en sais trop rien. Tout ce que je sais c'est que rien en moi ne manifeste le désir de l'incriminer et réaliser son procès. Je ne suis pas un ange, j'ai moi aussi une belle ardoise alors ça serait probablement mal placé.
Ils étaient trois ce jour-là, l'un d'eux n'est plus de ce monde, l'autre a quitté le château dans la débandade j'imagine mais reste lui. Lui qui a déjà tenté de faire un pas vers moi, vers Kyle, comme s'il voulait … réparer ce qui a été fait cette fois-là il y a un peu plus d'un an maintenant. Je l'ai repoussé, je n'étais pas prêt pour ça, je ne voulais simplement pas en entendre parler ni qu'il s'approche de Kyle. Puis j'ai oublié, occulté, jusqu'à sa propre existence. Aujourd'hui les choses sont différentes, je suis différent et de l'eau a coulé sous les ponts. J'ai le recul nécessaire pour regarder certaines choses sans ciller, sans perdre le contrôle. Les accepter, les effacer. Aller de l'avant et définitivement tourner la page.

« Ce jour-là, tu ne savais pas ce qu'ils allaient faire. »

Les mots sortent, ils le font calmement et ça n'est pas une question que je lui pose. Je sais qu'il comprend de quoi je parle, qu'il y pense alors qu'il m'a en face de lui.
Il ne savait pas qu'ils allaient faire venir Kyle dans la classe d'EDM, il ne savait pas non plus qu'ils viendraient me chercher peu importe où je me trouvai dans le château parce que je n'allais plus à ces cours tant que je le pouvais. Il ne savait pas qu'ils allaient m'obliger à faire du mal au garçon que j'aimais et quasiment le tuer, m'humilier, me mettre à terre et me faire hurler de douleur, révéler à ceux qui étaient là mes secrets en laissant ces autres gosses spectateurs complètement traumatisés. Peut-être que lui même a été traumatisé. Et qu'il a sans doute vécu d'autres expériences dans le genre comme beaucoup d'entre nous. Il n'est pas le seul a avoir retourné sa veste, Derek en est l'exemple le plus flagrant en ce qui me concerne.

Qu'il confirme ou pas ne changera en rien ma vie, je continuerai sur ma lancé en vivant l'instant présent et en regardant vers l'avenir, en construisant à mon rythme, en me reconstruisant, en profitant de mes proches, etc ... Pourtant une part de moi manifeste l'envie de l'entendre le dire. Qu'on passe tous les deux à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 96
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Dim 30 Juil 2017 - 20:46

Je ne sais pas pourquoi je suis resté devant lui comme un idiot à ne rien dire et à ne plus avancer. Peut-être que j'avais envie de lui dire quelque chose mais je n'arrivais pas à aligner un mot. Je revoyais cette scène horrible. Je le revoyais à terre et je revoyais son petit ami presque mort à ses côtés. Ça m'avait tellement dégoutté que j'avais essayé de changer après ça mais je n'avais pas vraiment eu le choix. J'ai haussé les sourcils surpris par sa phrase. Je ne pensais pas que ça serait lui qui me parlerait en premier, quand j'avais essayé de les aider après cette histoire il n'avait rien voulu savoir. J'étais donc surpris qu'aujourd'hui il me parle même si c'était pour me faire remarquer une banalité. J'ai acquiescé et j'ai répondu :

« Ouai, surtout Kayla, c'est ce qui arrive quand les filles ont trop d'imaginations.»


Ce n'était pas peu dire, je sentais la trace de sa main sur ma joue. Je devais sûrement avoir une belle trace rouge sur la tronche, oh joie. Je lui revaudrait ça, elle ne perdait rien pour attendre. C'était l'amour fou entre nous. Je n'allais pas lui expliquer pourquoi elle m'avait gifler, de toute manière il s'en fichait. Je ne savais d'ailleurs toujours pas pourquoi je m'étais arrêté là face à lui. C'était comme si j'avais senti qu'il fallait que je lui parle, mais je ne savais plus ce que j'étais sensé lui dire. J'ai écarquillé les yeux quand il m'a dit que je ne savais pas ce qu'ils allaient faire ce jour-là. Sérieusement ? J'étais surpris qu'il me reparle de lui-même de ça. C'était peut-être bien pour cette raison que je m'étais arrêté. J'avais sûrement eu besoin de me justifier ou de m'excuser. Je ne comprenais pas pourquoi tout à coup il décidait de ne plus m'en vouloir. C'était incompréhensible même si c'était une bonne chose pour moi.

« Non, je ne savais pas, mais je n'aurais pas du permettre que ça arrive.»

C'était évident. Seulement si je m'étais interposé ça aurait été moi qui aurait été à sa place sans doute et on avait tous peur des représailles, même les plus , sois disant, courageux d'entre nous. On avait tous nos raisons pour avoir été de leur côtés, la mienne était loin d'être satisfaisante et j'avais avais assez vite détesté ce qu'ils étaient. Je n'avais juste pas eu le courage de changer de camps parce que je savais de quoi ils étaient capable. J'en avais fait des cauchemars suite aux séances de torture qu'ils nous ordonnaient d'exécuter, parfois je les entendait encore hurler dans ma tête . La nuit était devenue un véritable calvaire depuis tout ça.

« Je suis désolé. Je ne sais pas pourquoi je te le dis maintenant, enfin si je sais tu n'aurais sûrement pas voulu m'écouter avant aujourd'hui … mais je n'ai jamais voulu ce qui est arrivé … je ne pouvais rien faire pour les empêcher... »

Je n'avais même pas essayé. Je n'avais pas vu que Kayla s'était rapproché de nous. Elle avait du entendre une part de notre conversation parce qu'elle s'est permise d'ajouter lorsqu'elle est arrivé à la hauteur d'Enzo « Ouai, c'est surtout qu'il avait les chocottes qu'il lui arrive la même chose et qu'ils  emmènent mon frangin ici … traître. C'est ta petite maman qui doit être déçue de son fiston … Traître à son sang et gay … je ne te félicite pas. Trouillard.» Elle est partie avant que j'ai pu lui répliquer quelque chose. J'ai grimacé.  C'était vraiment une saloperie cette fille. Je me demandais si un jour elle allait me foutre la paix. J'étais quoi qu'il en soit grillé et très mal à l'aise du coup.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Dim 30 Juil 2017 - 23:18

La surprise, c'est ce que je lis dans son regard et dans son langage corporel tout entier. Il ne s'attendait pas à ça, à vrai dire je ne m'y attendais pas non plus. J'ai tiré un trait sur tout ça depuis longtemps, j'ai avancé, je me suis réparé comme j'ai pu et j'aspire à autre chose, à ne plus jamais revenir en arrière. Pourtant, aujourd'hui, je ressens le besoin d'aborder le sujet avec lui. Il n'y a pas d'agressivité dans ma voix, je ne le prends pas de haut, ne réagis même pas à vraiment à sa surprise et ne m'attend à rien de sa part. S'il esquive, je n'essaierai pas de le rattraper.

Mais je n'ai pas l'impression que c'est ce qu'il compte faire.

« Non, je ne savais pas, mais je n'aurais pas du permettre que ça arrive. »

Je reste calme, serein et en paix avec ce passé plus ou moins récent mais ça n'est pas facile pour autant de revivre cet épisode ne serait-ce que par la pensée. Je n'ai rien oublié, j'ai juste rangé ça dans un coin de ma tête et le processus s'est déroulé tout seul avec le temps. Aujourd'hui Kyle va bien, je vais bien, c'est tout ce qui compte. On n'est plus ensemble mais ça ne change rien au fait que son sort m'importe toujours, que j'ai toujours énormément d'affection pour lui et qu'il restera éternellement une personne particulière à mes yeux. Une personne en vie, en bonne santé, qui accompli ses rêves et poursuit sa vie comme je le fais, comme je vais le faire. Je lui souhaite d'être heureux, de s'épanouir en faisant ce qu'il aime et peut-être que lui aussi rencontrera quelqu'un. Peut-être que c'est déjà le cas. Si cette idée aurait pu me faire grimacer un peu il n'y a encore pas si longtemps aujourd'hui c'est complètement différent. Aujourd'hui il y a William. C'est peut-être encore jeune entre nous, ça ne fait que quelques semaines, quelques mois si on tape au sens large, mais sans en faire une affaire d'état … ça n'est pas juste comme ça. Même si on prend notre temps j'ai envie d'avancer avec lui. Il est mon présent et quand je regarde plus loin, je pense à moi en tant qu'individu, à mes projets, certes, mais il n'est jamais bien loin dans mon esprit.

« C'était nous ou toi. »

Je regarde le sol une seconde puis relève le menton. Non, ça n'est pas facile de remuer tout ça mais le plus important reste la finalité, le présent, et c'est là-dessus que je continue de me concentrer.

« Je suis désolé. Je ne sais pas pourquoi je te le dis maintenant, enfin si je sais tu n'aurais sûrement pas voulu m'écouter avant aujourd'hui … mais je n'ai jamais voulu ce qui est arrivé … je ne pouvais rien faire pour les empêcher... »
« Je sais. »

Il a raison, je n'étais pas prêt à l'écouter jusqu'ici et on aurait très bien pu continuer comme ça mais nos regards se sont croisés aujourd'hui et quelque chose s'est débloqué. C'est comme ça. Les choses sont désormais dites, lui comme moi allons pouvoir passer à autre chose. Tout ce que je lui souhaite c'est de réussir lui aussi à s'en sortir si ça n'est pas déjà le cas. Parce que oui, je m'en suis sorti. Je m'en sors. Chaque jour qui passe m'éloigne un peu plus de tout ça même s'il y a encore parfois de rares rechutes. Une fois en dehors de ces murs, tout sera plus facile. Je le pense sincèrement. Tout ce don je rêve pour le moment c'est de retrouver mon océan, mes vagues, revoir mon frère et pouvoir construire un nouveau quotidien en incluant ma famille, mes amis et mon petit ami. J'ai des rêves et des envies plein la tête, je ne laisserai rien ni personne, surtout pas moi-même, me les enlever et m'en priver.

Je ne l'ai perçu qu'au dernier moment, je n'ai pas sursauté pour autant. Kayla. L'auteur de la marque un peu rouge qu'il porte encore sur la joue. J'ai senti quasiment tout de suite que ces intentions étaient hostiles – à son égard à lui – mais je ne m'attendais pas à ça.

« Ouai, c'est surtout qu'il avait les chocottes qu'il lui arrive la même chose et qu'ils  emmènent mon frangin ici … traître. C'est ta petite maman qui doit être déçue de son fiston … Traître à son sang et gay … je ne te félicite pas. Trouillard. »

D'abord c'est comme une claque, quelque chose qui surprend et fige plus que ça ne fait mal. Je m'immobilise quelques secondes, une seule en réalité, la bouche entrouverte et le regard braqué vers Yassen. Il a l'air mal à l'aise, de mon côté c'est de la colère qui se pointe et me fait froncer les sourcils. Envers lui ? Non, envers elle.

« Hey, attends une minute. »

Laisser couler ? Je ne peux pas. Il ne me faut pas longtemps avant de la rattraper et l'arrêter bien qu'elle n'ait fait que passer son chemin après avoir balancé son venin comme une vipère assoiffée de faire souffrir. Sans sommation je me plante devant elle et capture son regard sans lui laisser la moindre chance d'esquiver. Le mien est sombre, je la toise de toute ma hauteur.

« Je ne sais pas ce qu'il se passe entre vous, ça ne me regarde pas et à vrai dire je m'en tape. Mais ne te sers de pas de ça pour régler tes comptes personnel avec lui. C'est compris ? »

Le ton est ferme, sans appel, parce que non je n'apprécie pas du tout ce qu'elle vient de faire. Ce dédain, ce sarcasme … Ce manque de respect. Elle ne peut pas débarquer comme ça et taper sa crise existentielle de cette façon, en mêlant ses états d'âme à une situation bien plus large. Elle n'a pas le droit.

« N'importe qui de sensé aurait eu la trouille, j'ai eu la trouille et à sa place j'aurai probablement pas agis non plus si la vie quelqu'un a qui je tiens en dépendait potentiellement. Tu n'étais pas là, tu ne sais pas de quoi tu parles et ce que tu viens de faire est totalement déplacé que ça soit envers lui ou envers moi. Envers tout ceux qui étaient dans cette pièce ce jour-là. »

Elle a peut-être vécu son lot de traumatismes, je n'en sais rien, ça n'est de toute façon pas un concours mais clairement, ça n'a aucun rapport avec ce qu'elle tente de revendiquer et ça je l'ai très bien compris. Je ne sais pas ce qu'elle espérait faire en l'affichant comme ça ou plutôt si j'en ai ma petite idée mais qu'elle se méfie, c'est elle qui risque d'avoir mal. Et elle n'a pas idée d'à quel point son petit discours sonne familier à mes oreilles, accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 96
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Mar 1 Aoû 2017 - 23:54

Lui ou nous, c'est assez bien résumé. J'aurais du quand même faire quelque chose mais c'est facile de dire ça maintenant, ça l'était moins sur le moment. Je ne pouvais pas pour des tas de raisons. Il n'y a pas un jour ou je me demande comment ça se serait passé si j'avais fait quelque chose, si je m'étais interposé et si je les avais aidé à ce moment là. Ça m'avait touché d'une manière que je ne pouvais pas décrire et que beaucoup ne pourraient pas comprendre. Il n'est jamais trop tard pour s'excuser, en tout cas je crois que cette fois il accepte mes excuses et ça me fait du bien. Je m'attendais juste pas à ce que mon ex débarque au beau milieu de tout ça et qu'elle balance ces mots aussi cinglant. J'ai fermé les yeux et j'ai soupiré, bon ben ça s'est fait. Je ne m'attendais pas plus à ce qu'il la rattrape et qu'il lui me défende, non je ne m'y attendais pas. C'est bien la première fois qu'on me défends et c'est étrange. Kayla le regarde de haut en bas et semble outrée et fâchée qu'on puisse lui parler sur ce ton. Elle me regarde et me lance un regard noir. Je sens que je vais prendre cher tout à l'heure dans la salle commune, mais j'ai l'habitude. On s'engueule tout le temps. Elle s'en va sans rien ajouter sans doute satisfaite du petite effet qu'elle a provoqué. Je m'avance vers lui et lui dit :

« Te prends pas la tête avec elle, c'est une emmerdeuse. C'est pour ça que j'ai préféré son frère. Il est beaucoup moins cynique »

Et aussi parce qu'il baise bien mieux, mais ça il n'avait pas besoin de le savoir, je me le suis garder en commentaire. Danny avait plus de cœur qu'elle c'était une évidence. J'ai ajouté :

« Merci … tu n'étais pas obligé, surtout vu les circonstances …»

Non il n'était pas obligé mais il l'avait fait. Il n'était pas à gryffondor pour rien. C'était peut-être idiot de croire tous les clichés qu'on racontait sur les qualités des maisons, mais souvent ça se vérifiait quand même, il suffisait de voir Enzo et Kayla pour le comprendre … enfin ça se vérifiait à quelques exceptions prêt. Je ne savais pas si je méritais du respect, peut être que je méritais juste qu'on me traîte comme ma camarade de serpentard le faisait après tout tout ce qu'elle disait était vrai. J'avais eu peur et je n'avais pas voulu tenter quoi que se soit et pourtant il me défendait. J'ai fini par lui dire :

« Et puis de toute manière je ne suis pas certain de mériter du respect. J'aurais du être plus fort … pour pouvoir le mériter … mais merci quand même. »

Je n'allais pas cracher non plus sur ses propos, ça faisait du bien de les entendre après tout ce temps et de me dire que les gens n'étaient sans doute pas tous à mettre dans le même panier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Ven 4 Aoû 2017 - 19:02

C'est ça, casse toi. T'as pas l'habitude qu'on te dise de la fermer ? Et bien, bienvenue dans mon monde. J'ai pas pu laisser passer, j'aurai peut-être du mais tant pis, ça me soulage un peu de lui avoir balancé ces quatre vérités quand bien même je suis presque certain que ça ne sert à rien.

Je la regarde s'éloigner, mon attention se pose à nouveau sur Yassen quand il s'approche de moi.

« Te prends pas la tête avec elle, c'est une emmerdeuse. C'est pour ça que j'ai préféré son frère. Il est beaucoup moins cynique »
« J'comprends mieux pourquoi elle aboie comme ça. »

Je ne sais pas s'il essaie de faire de l'humour mais ça me fait rire. Si je comprends bien, il sort avec son frère et elle le prend mal, quelque chose comme ça. Mea culpa mais en cette seconde, je serai presque ravi de son sort, pour le simple plaisir vicieux de la savoir vexée dans son amour propre. Fallait pas m'énerver.

« Elle a de la chance, j'ai été relativement tranquille et poli là. »
« Merci … tu n'étais pas obligé, surtout vu les circonstances …»

Les circonstances ? Je réalise a quel point il semble encore « coincé » dans ce qu'il s'est passé. J'imagine que tout le monde n'a pas la chance d'avoir réussi à avancer, à reprendre son chemin en laissant certaines choses derrière. J'ai trop envie de vivre pour ça, trop envie d'être heureux.

« Et puis de toute manière je ne suis pas certain de mériter du respect. J'aurais du être plus fort … pour pouvoir le mériter … mais merci quand même. »
« Dis toi que c'était aussi bien pour moi que pour toi. Et pour les autres. Tout ça c'était dans une autre vie mais elle n'a pas à dénigrer, minimiser la situation, les conséquences sur ceux qui étaient présent, peu importe ses raisons. Ça me hérisse le poil d'entendre des trucs pareils. »

Qu'elle se permette de ramener ça autour de son petit nombril et son amour propre bafoué. Je ne dis pas que je suis le mec le plus altruiste de cette baraque mais bordel, c'est d'un égoïsme.

« J'le pensais, en tout cas. »

J'ai envie de lui dire d'arrêter de s'en vouloir mais ça, ça devra venir de lui et lui seul. Si ça doit venir un jour. On n'est pas tous fait pareil. Quoi qu'il en soit, oui, j'ai pensé chaque mot prononcé tout comme je vais penser chacun des suivants.

« Je t'en ai voulu, j'vais pas te mentir, mais c'est pas toi qui a porté les coups et les sortilèges. C'est pas toi qui a … créé cette situation. Ok t'as rien fait pour stopper cette mascarade mais même si t'avais essayé ça n'aurait rien changé. Y aurait juste eu une victime de plus et c'était vraiment pas nécessaire. »

Victime ... Ce mot fait circuler une vague de rage dans mes veines.

On a arrêté de compter les fois où on a failli crever et c'est tant mieux, à quoi ça servirait d'en tenir le compte ? A rien, si ce n'est de rester bloqué dans ce passé qui ne définit pas qui nous sommes, qui n'a pas à régir notre présent et notre futur. Il faut avancer, c'est vital selon moi, mais je crois qu'on n'a pas tous les mêmes cartes en mains, le même tempérament aussi. J'estime avoir fait ce que je devais faire pour me sortir de tout ça, c'est un chemin sur lequel j'avance toujours d'ailleurs. A mon rythme, en m'accrochant à mes proches quand je trébuche et que je n'y arrive plus tout seul. Et ça devient chaque jour plus simple même s'il y a parfois, très rarement, des rechutes. Difficile de marcher toujours droit quand on vit toujours dans l'endroit où tout ou presque s'est déroulé.

« Et puis je sais ce que ça fait d'avoir peur pour quelqu'un a qui on tient, d'agir en conséquence. »

J'ai tremblé pour Kyle bien plus que pour ma propre vie et si c'était à refaire, très honnêtement et bien que j'ai pu penser le contraire encore très récemment, je ne suis pas certain que je replongerai. En réalité, sûrement que si, mais si on me pose la question, sur le papier, non clairement je n'en suis pas certain. Je n'ai plus envie de me sacrifier, surtout plus envie que ce cas de figure se présente à nouveau et ainsi d'avoir à faire ce genre de choix qui m'ont indéniablement coûté. A moi comme à d'autres.
Je me demande encore comment j'ai fait pour survivre à tout ça, je n'ai plus envie de perdre mon unité, mon individualité et ma rage de vivre en faisant passer quelqu'un d'autre avant moi. Ça ne veut pas dire que je regrette, je ne regretterai jamais notre histoire, ce qu'on a partagé, tout comme il gardera toujours une place particulière dans mon cœur mais aimer de cette façon, ça n'est plus quelque chose que je veux vivre parce qu'avec le recul, ça me semble … trop. On était jeunes, très jeunes et sans repères, on a fait ce qu'on a pu, on s'est accroché l'un à l'autre et aujourd'hui nos chemins se séparent alors qu'on avance tous les deux vers une autre direction. C'était une belle histoire, malgré tout. On a grandi ensemble, on a survécu ensemble. Aujourd'hui, je crois qu'on commence simplement à vivre. Lui de son côté et moi du mien. Sans déchirement. Le passé est le passé, on l'a laissé derrière nous.

Ça ne veut pas non plus dire que je ne me battrai plus pour les gens que j'aime, évidemment.

« Il s'appelle comment ? »

Je ne sais pas vraiment pourquoi je pose la question, à vrai dire. Je pourrai simplement tourner les talons et considérer cette discussion terminée mais ça n'est pas ce que je fais apparemment. Peut-être simplement dans l'optique de créer un nouveau souvenir entre lui et moi pour qu'on puisse reléguer les autres aux oubliettes une bonne fois pour toute. Ça n'a rien de calculé en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 96
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Ven 4 Aoû 2017 - 23:52

Je n'étais pas sur qu'il comprenne réellement pourquoi Kayla m'en voulait autant. C'était légitime de sa part évidement, après tout je l'avais trompé avec son propre frère, n'importe qui aurait été énervé. Enfin peut-être pas à ce point là. Kayla a toujours été très … possessive et rancunière. Une diva en puissance en quelque sorte et quand l'orage éclatera je sais que ça va faire très mal. J'espère qu'il n'éclatera pas tout à l'heure quand je la verrais dans la salle commune.

« Ouai, plus ou moins, en réalité elle a m'en veux parce que je sortais avec elle au départ et puis j'ai rencontré son frère. Et tu devines la suite. »

Je n'allais pas lui faire de dessin et puis il savait déjà que sortait avec lui alors autant ne pas lui faire part de détails inutile et sans doute trop obscène pour être raconté dans une école qui soit dit-en passant a sûrement vu pire que ça, mais bon préservons pour une fois ce genre de détails. J'ai haussé un sourcil quand il m'a dit qu'elle avait de la chance qu'il ne s'était pas vraiment énervé. Il en avait aussi. Je savais à quel point elle pouvait être une tornade quand elle s'y mettait et d'ailleurs j'étais habitué à ce genre de remarque et à toute sorte de coup bas et pas très recherché parfois, mais quand elle était vraiment en colère elle était redoutable. Je n'avais pas envie qu'il soit une de ses cibles, parce qu'il risquait de l'être avec toute cette histoire, alors il faudrait que j'aille lui parler à cette vipère. Elle portait bien la couleur des serpentard en tout cas. J'ai donc préféré lui précisé :

« J'espère qu'elle ne te fera pas trop chier après ça, je sais de quoi elle est capable et crois moi tu ne voudrais pas l'avoir sur le dos. »

J'irais lui parler, je n'avais vraiment pas envie qu'elle s'en prenne à lui, il en avait déjà assez bavé comme ça, c'était inutile d'en rajouter une couche. Il n'avait pas besoin de ça maintenant que sa vie semblait être redevenue calme.

Il m'expliqua que ce n'était pas seulement pour moi qu'il avait réagis, que c'était aussi pour lui et pour les autres. Ça me soulageait un peu qu'il ne l'ait pas fait juste pour moi, parce que clairement ça m'aurait mis mal à l'aise parce que je n'étais pas sur de le mériter. Je ne me pardonnerais pas aussi facilement, je me connaissais, j'avais des remords et ça allait continuer de me hanter encore un moment. J'ai acquiescé, ça ne servait à rien que je lui redise encore merci, mais je lui étais reconnaissant. Il m'avoua qu'il m'en avais voulu et je ne pouvais que comprendre. Je ne pensais pourtant pas qu'il serait aussi compréhensif. Je me doutais qu'il savait ce que c'était que d'avoir peur pour quelqu'un. Il avait eu peur pour son petit ami et je l'avais bien vu.

« Je m'en suis voulu aussi. Chaque fois que je me regardais dans un miroir je ne savais plus qui j'étais. Je me demandais pourquoi je n'avais rien fait, pourquoi j'avais laissé faire et pour qui. J'ai voulu changé de camp en cours de route et quand j'ai vu ce qu'ils avait fait à ceux qui avait voulu faire pareil, je n'ai pas pu et je suis désolé, même si ça ne change pas grand chose. Je voulais juste que tu le saches.»

Je ne savais pas pourquoi je lui racontais tout ça maintenant, peut-être pour qu'il voit que je n'oubliais pas, que je n'avais pas toujours voulu être comme ça et que je regrettais. J'allais partir et puis il m'a demandé quelque chose à laquelle je ne m'attendais pas. Il m'a demandé comment il s'appelait. J'ai souris et j'ai répondu :

« Danny. »

Il me manquait. Ce n'était pas évident d'être ici la plupart du temps. J'aurais préféré arrêté mes études si j'avais pu pour aller le rejoindre, mais c'était aussi mon avenir et je ne pouvais pas tout lâcher comme ça.

« C'est un cracmol.»

Je ne sais pas pourquoi j'ai précisé ce détails, peut-être pour qu'il comprenne qu'on avait eu sans doute plus de points commun qu'il n'y paraissait, peut-être pour qu'il se rende compte que je me fichais de savoir que ce n'était pas un vrai sorcier, que le sang n'avait aucune sorte d'importance à mes yeux.

« Et toi alors, tu n'es plus avec ... »

Je ne connaissais pas le nom de son ancien petit ami, mais j'avais été surpris de ne plus les voir ensemble. Ça avait du être dur pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Sam 5 Aoû 2017 - 12:10

J'ai donc tapé dans le mile, plus ou moins, donc effectivement je comprends un peu pourquoi elle lui en veut à ce point mais ça ne la rend pas moins insupportable à mes yeux et maintenant que je l'ai dans le piffe, je doute que ça évolue autrement. Peu importe, tant que sa route ne croisera pas la mienne elle continuera de ne pas exister à mes yeux et si elle s'amuse à venir me chercher des noises elle comprendra rapidement que c'est une grossière erreur. Je suis un gentil garçon, c'est un fait, tant qu'on ne me prend pas la tête et qu'on fout la paix à mes proches. Seulement quand on me chatouille d'un peu trop près je ne reste pas sans rien faire ni sans me défendre et je suis capable de faire très mal, à commencer et surtout par les mots puisque jamais je n'utiliserai le physique contre une femme tant que je serai en pleine possession de mes moyens. Elle ne me fait pas peur, j'en ai affronté et maté des plus costauds et virulents que ça. Qu'il ne s'en fasse pas pour ça, pour moi, et qu'il concentre et garde plutôt son énergie pour lui.
Quant au fait d'avoir voulu retourner sa veste sans y arriver, c'est encore un sujet que je connais et comprends. Pas nécessairement pour moi, parce que même si j'ai roulé « avec » eux pendant quelques mois c'était simplement parce que je suivais mon frère, parce que j'avais besoin de me raccrocher à quelqu'un après qu'ils m'aient détruit et tout pris. Non, c'est de mon frère justement que je parle. Il a payé le prix fort, sa meilleure amie a été tué pour lui servir de leçon et encore aujourd'hui, bien qu'il soit rentré chez nous depuis quelques mois maintenant, il ne s'en est toujours pas vraiment remis. Quoi de plus normal, soit dit en passant. Je pense aussi à Julian, à quelques autres … Yassen n'est pas un cas isolé et je ne suis pas là pour juger. On a tous fait ce qu'on a pu pour survivre et protéger les gens qu'on aime. J'aurai tué pour protéger Kyle, sans hésitation … D'ailleurs, c'est précisément ce qu'il s'est passé. J'ai tué pour lui, j'ai tué pour moi ou par accident, par vengeance aussi … Je ne suis pas un ange mais je dois vivre avec. Je vais vivre avec. Je vis déjà avec. Et j'avance sans me retourner.

Mais je ne veux pas remuer tout ça plus encore, je ne veux pas y repenser, voilà pourquoi je change de sujet et dirige la conversation vers une autre direction. Main dans les poches, calme retrouvé, esprit apaisé, je lui demande comment il s'appelle et pas la peine de développer pour comprendre de qui je parle. Si ça me rend réellement curieux ? Pas vraiment, mais je m'intéresse un peu et quand je vois le sourire qui étire à présent ses lèvres ça fait naitre le mien immédiatement. Je le connais bien ce sourire.

« Danny. »

Je me contente de hocher la tête, toujours souriant sans en faire trop, gardant une certaine part de retenu parce que ça n'est pas comme si j'avais un pote en face de moi après tout. J'aurai peut-être oublié ce prénom dans trois minutes mais ça n'a pas d'importance. Je suis mon instinct et c'est tout, comme toujours ou presque.

« C'est un cracmol. »
« Je vois. »

Pas de réaction particulière de ma part, je reste stoïque mais les cases s'imbriquent encore un peu plus. Je comprends d'autant plus qu'il ait eu besoin de se protéger, parce qu'en restant dans les rangs, sans attirer l'attention sur lui, c'est ce Danny qu'il cherchait à protéger. Clairement, oui, c'est quelque chose que je peux totalement comprendre pour l'avoir vécu moi-même et on n'a pas besoin de se le dire pour l'imprimer tous les deux je crois. Un simple échange de regard suffit. Et cette conversation suffit à me confirmer que ce type là n'a rien d'un enfoiré, qu'il a juste … fait ce qu'il avait à faire lui aussi. Dans le fond, on a pas mal de points communs finalement et j'imagine qu'on aurait pu s'entendre, peut-être devenir potes, dans d'autres circonstances. Allez savoir, on ne va pas refaire le monde ni revenir en arrière.

« Et toi alors, tu n'es plus avec ... »
« Kyle ? Non. »

Il y a quelques semaines encore ça aurait pu me me procurer un pincement au cœur de parler de lui, de nous, de ça, mais aujourd'hui ça n'est plus le cas. Je suis en phase et en paix avec ma décision, avec mon nouveau quotidien, avec le fait qu'il n'en fasse plus partie. Alors c'est d'une voix calme et posée que je lui réponds, simplement sur le ton de la conversation, sans émotion particulière.

« On s'est séparés il y a … deux mois, quelque chose comme ça. Il a quitté le château mi-mars, on a commencé à prendre de chemins différents à ce moment-là mais on reste en très bon termes. C'était juste … Tu sais, simplement la vie. »

J'affiche un sourire, m'ébouriffe les cheveux dans un geste automatique et hausse les épaules. J'ai l'air détaché, je le suis. Ça n'a pas été facile pour autant, les premières semaines ont été un peu bancales, j'ai eu des doutes, j'ai culpabilisé, etc … Mais au final aujourd'hui tout est très clair et je sais que ce choix a été le bon.
On a vécu une belle histoire tous les deux et j'ai encore énormément d'affection pour lui, j'en aurai sans doute toujours, mais on était très jeunes quand on s'est rencontrés. Le temps passe, on évolue, on avance et parfois la route se scinde en deux, on arrive à un croisement et on décide de ne pas prendre la même direction. C'était pas vraiment une question de distance, c'est juste comme ça. On a vécu ce qu'on avait à vivre en tant que couple. Et puis parfois, quand on a vécu trop de choses difficiles, on a besoin de se détacher pour avancer. Ça peut sans doute sembler moche mais c'est comme ça.

« Aujourd'hui il y a quelqu'un d'autre, William, qui est dans ta classe. »

Je ne sais pas vraiment pourquoi je lui raconte ça, peut-être simplement parce que j'ai envie de le dire. Non, Kyle n'est plus dans le décor de ce point de vue là mais sans avoir cherché quoi que ce soit, aujourd'hui j'ai un autre homme dans ma vie. Les choses se font simplement, naturellement, à leur rythme ou plutôt à notre rythme et ça me rend très heureux. J'imagine que ça doit se voir, que j'affiche le même genre de sourire que Yassen quand il a évoqué Danny quelques secondes plus tôt.

« C'est pas trop difficile d'être physiquement séparés ? »

La réponse à cette question qui m'échappe je la connais, j'ai vécu cette situation plusieurs fois et notamment quand Kyle a effectivement quitté le château en mars. Les premiers jours ont été très difficiles, j'avais parfois du mal à trouver mon air et puis j'ai trouvé de nouveaux repères, le temps à fait son œuvre et pointé en lumière certaines évidences. Aujourd'hui je retrouve un peu cette crainte parce que je sais que d'ici peu de temps un océan me séparera de William. Quand vous partagez votre quotidien avec quelqu'un, ça paraît invraisemblable de se dire que du jour au lendemain ça ne sera plus le cas et oui, quelque part c'est effrayant.

« En tout cas ça doit être sympa les repas de famille avec sa frangine ... »

Je me permets de lâcher un rire bref mais amusé, un peu ironique bien sur, sans trop savoir s'il le prendra bien ou non. Un peu d'humour et sarcasme n'a jamais tué personne après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 96
Date d'inscription : 13/07/2017
Crédits : uc
Double Compte : AIDEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3943-fiche-de-liens-yassen-uc
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Sam 12 Aoû 2017 - 14:42

Il n'a pas vraiment eu de réactions quand je lui ai dis que Danny était cracmol mais j'étais sur qu'il comprenait pourquoi je n'avais pas pu faire grand chose ou que du moins j'avais eu la trouille comme l'avait si bien dit Kayla. Je n'aurais pas supporté que mon petit ami soit forcé de venir ici. Je n'avais pas eu envie qu'ils découvrent que j'aimais aussi les garçons, parce que oui j'étais bi, même si Kayla avait affirmé que j'étais gay, elle ne faisait juste pas la différence. Elle se fichait royalement de ce que j'étais, tout ce qui comptait pour elle c'était que je l'avais trompé.

Je lui ai demandé alors des précisions sur sa vie personnelle. Je ne savais même pas pourquoi au fond je lui parlais de ça. Après tout on n'était pas proche à ce point là, mais pourtant il m'a répondu. C'était la vie … oui je savais ce que c'était. On s'éloignait parfois, les choses changeaient. On n'avait pas toujours le contrôle sur nos vies, et ce n'était pas toujours simple. C'était dommage qu'ils se soient séparés après toutes ces épreuves. Ils avaient vécu les pire choses ensemble, sans doute qu'ils avaient vécu aussi le meilleur, mais ça avait quelque chose de triste de savoir qu'ils n'étaient plus ensemble.

« Oui je vois … Je suis désolé que ça se soit fini comme ça … après tout ce que vous avez vécus. »


J'étais sincère, mais il n'avait pas l'air d'être malheureux pour autant puisqu'il avait un nouveau petit ami. Il me dit que c'était William, qui était dans la même classe que moi. Je l'avais déjà vu. On n'avait jamais vraiment parlé ensemble, d'ailleurs je ne parlais pas à grand monde. J'évitais les gens.Je n'avais pas forcément envie de les côtoyer, ils ne cherchaient pas non plus à le faire et ça m'arrangeait. Je n'étais pas forcément très sociale depuis quelques temps.

[color=#669999]« Oui je vois qui c'est même si je ne lui ai jamais parlé. » [/color]

Je préférais autant qu'il le sache. J'étais de toute manière trop amoureux de Danny pour aller voir ailleurs. Il me satisfaisait amplement, je n'avais pas besoin de plus. Ce n'était pas mon genre de tout manière, même si on aurait pu croire le contraire du fait que j'avais trompé Kayla, mais c'était simplement que ce n'était pas la bonne personne. Ça ne risquait pas d'arriver avec Danny. Je suis surpris qu'il me demande si ce n'est pas trop difficile d'être séparé physiquement. Évidement que ça l'est mais quand on se retrouve c'est la fête, et quelque part c'est encore mieux de se revoir après une longue absence. Je lui réponds donc :

« Si, c'est compliqué mais on est habitué et puis quand on se revois c'est encore mieux. »


J'ai encore ce petit sourire sur le visage et j'imagine déjà nos retrouvailles. Lui et moi rien que tous les deux ça allait être génial.

« C'est pour ça que je ne vais pas aux repas de famille. La dernière fois je me suis pris un verre dans la tronche alors j'évite de me montrer, j'embarque juste son frère avec moi. »

Je préférais pas lui raconter qu'on s'était déjà bagarrer en duel et qu'à chaque fois qu'on se voyait on se balançait des sorts à la tronche. Il valait mieux que j'évite ce genre de détail.

« Mais ouai c'est assez folklorique avec elle … je suppose que tu l'avais deviné. »


Je hausse les épaules, j'ai l'habitude et puis je me laisse pas toujours faire quand elle m'attaque. Ca finirait sans doute mal un jour, mais on n'en est pas encore là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17127
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   Dim 13 Aoû 2017 - 11:28

Après tout ce qu'on a vécu … C'était trop, bien trop pour des gosses de nos âges, bien trop pour n'importe qui en réalité mais même si cette histoire nous a causé énormément de problèmes, de douleurs et de souffrances, je sais que sans lui je ne serai peut-être plus là aujourd'hui. D'une manière ou d'une autre, en cessant de respirer ou en devenant quelqu'un d'autre. Ça ne s'est pas passé comme ça, j'ai réussi à redevenir moi-même, à ne pas devenir ce que j’exècre et surtout à rester en vie. Kyle aussi. Il va bien, je vais bien, ça n'a rien de triste alors ne soit pas désolé.
Si ça me provoque quelque chose quand il me dit n'avoir jamais parlé à Will ? Pas vraiment, si ce n'est de l'étonnement. Après tout ils voient tous les jours en cours mais à vrai dire, si j'y réfléchis, il y a aussi des personnes dans ma classe à qui je n'ai que très rarement adressé la parole. Est ce qu'il dit ça pour me rassurer ou quelque chose comme ça ? Aucune idée. Ça n'a pas vraiment d'importance. La réaction impulsive, irrationnelle et sortie de nulle part que j'ai eu il y a quelques minutes n'est plus qu'un lointain souvenir à présent. Je me sens calme, serein, détaché, comme si effectivement une certaine page venait d'être définitivement tournée.

J'en viens même à lui poser des questions relativement personnelles, notamment sur sa relation avec son mec et la distance entre eux.

« Si, c'est compliqué mais on est habitué et puis quand on se revois c'est encore mieux. »

Regardez-moi ce sourire … Il est communicatif, le mien est amusé mais au fond de moi je me demande si je serai dans la même situation que lui d'ici quelques … jours ? Impossible de savoir quand on va foutre le camp d'ici mais je sais ce que ça signifie pour moi. Et pour les autres. Je sais aussi que ça sera terminé de se réveiller tous les matins à côté de celui que j'aime appeler mon Californien, fini de faire l'amour tous les jours n'importe où, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, fini de se voir quand on veut pour refaire le monde et discuter pendant des heures ou simplement rester dans les bras l'un de l'autre sans rien faire ni rien dire. C'est comme ça, faudra bien s'y faire, peut-être que j'arriverai très bien à le gérer après tout et lui aussi.

Et Yassen me ramène sur terre.

« C'est pour ça que je ne vais pas aux repas de famille. La dernière fois je me suis pris un verre dans la tronche alors j'évite de me montrer, j'embarque juste son frère avec moi. Mais ouai c'est assez folklorique avec elle … je suppose que tu l'avais deviné. »

Je ris, c'est plus fort que moi. Ça n'a rien de moqueur mais mettez vous à ma place et visualisez la situation. D'un côté … J'essaie pas de trouver des excuses à Kayla mais je me dis que si elle se comporte comme ça c'est qu'elle est blessée, aussi bien dans son égo que dans ses sentiments peut-être. J'en sais rien, je ne la connais pas mais même si elle m'a profondément agacée et que je ne tolère pas certaines choses, je crois que j'ai pas envie de la juger pour autant. On fait tous des choses stupides quand on a mal, moi-même je sais que je peux devenir très con, très mauvais. Enfin c'était le cas, aujourd'hui j'en sais rien. Je crois que j'ai pris beaucoup de recul et énormément travaillé sur moi. Peu importe. Ça ne me regarde pas, ça ne sont pas mes affaires donc je ne vais pas m'en mêler plus que ce que je l'ai déjà fait.

« J'te souhaite de le retrouver rapidement en tout cas. Profitez bien. »

C'est sincère et dit avec le sourire, un sourire toujours tranquille.

« Et j'espère aussi que ça se tassera avec Kayla. »

Pour lui, pour elle et pour son frère. Non ça ne me regarde pas mais je trouve ça dommage d'en arriver là. C'est … la famille. Je sais ce que c'est d'avoir des relations conflictuelles avec des membres de sa famille, je sais que ça peut aller loin et que parfois on perd le contrôle de la situation. A croire que je suis dans un trip peace and love, flower power, aimez vous les uns les autres … Mais la vie est tellement plus simple et agréable sans se prendre la tête comme ça.

« J'vais te laisser, j'ai encore pas mal à réviser avant demain alors ... »

D'un geste du pouce je désigne mes affaires que j'ai laissé sous l'arcade et lui adresse un signe de tête pour le saluer …

« Bon courage pour la fin de semaine. »

… avant de retourner prendre ma place initiale et m'enfermer à nouveau dans ma bulle. Je le sens bien, cette discussion aussi rapide fut-elle me laisse avec une impression de soulagement. Je ne suis plus coincé dans le passé et j'aurai très bien pu continuer comme ça mais je suis « content » d'avoir pu parler avec lui, casser la glace, tourner définitivement la page.

Un quart d'heure plus tard je jette l'éponge, ramasse mes affaires, passe voler un baiser à mon homme furtivement parce que j'en ai envie et attrape mon skate pour aller rider un peu jusqu'au couvre-feu. Ça faisait longtemps, ça fait du bien. Malgré les gamelles je me marre comme un gamin et mon cerveau n'est plus câblé sur quoi que ce soit.

▬ FINI POUR MOI ▬

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lost in the Echo ▬ Yassen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost in the Echo ▬ Yassen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lost in the Echo [w/ June Moone]
» Lost in the echo - Lucas
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole. :: ─ Les allées le long du château :: ─ Les cours pavées-
Sauter vers: