AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 307
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Mer 14 Juin 2017 - 11:44

Juin 2016 - (promis, je détermine une date précise bientôt)

Il se passe de nouveau trop de choses, mais je suppose que je commence à être blasée. J'ai pas l'air enjouée, parce que je le suis pas, j'ai peur en permanence, encore et toujours, mais je fais mon possible pour tenir le coup. La présence de Rafael et Caitlyn aide beaucoup, et je me raccroche comme je peux à Chacha, parce qu'on a définitivement beaucoup trop besoin l'une de l'autre. En tout cas, j'ai besoin d'elle. J'ose pas trop m'imposer non plus, d'autant moins que je sais qu'il y a quelque chose avec Ethan et que je veux pas être le boulet qu'elle se traîne, mais c'est ma Chacha, je peux juste pas rester loin d'elle. J'ai essayé, pour la préserver même si c'était sans doute pas très malin, ça a rien donné de bon. Alors non, définitivement, plus jamais ça. Je passe aussi du temps avec les rouges, Aiden et Aaron, et ce petit trio qu'on forme me fait beaucoup rire, parce que ce sont, clairement, deux petits comiques, tous les deux, quand ils veulent. On a tous notre lot de malheurs, et ils font pas exception à la règle, mais ça me fait du bien de les voir et de passer un moment à juste raconter des bêtises et faire l'idiote - que je ne suis pas, quoi qu'en pensent certains - pour lâcher un peu de pression. Puis ça me permet de croiser un peu Enzo, aussi, parfois, et d'aller embêter Doryan avec ses cours. Au final, je passe beaucoup trop de temps dans la salle commune des rouges, c'est un fait. Et c'est effectivement ce que je m'apprête à faire après dîner, ce soir, après avoir passé un moment à parler Quidditch avec mon capitaine et mon co-capitaine et préfet. La saison n'a pas été parfaite, loin de là, mais on s'en sort pas mal, et je compte bien continuer l'an prochain, ce qui ravit le grand bleu... même si ça me semble à des années-lumière de cet instant. Pourtant, l'année scolaire touche à sa fin, mais je n'arrive pas à réaliser que dans peu de temps, je devrais être de retour chez moi, retrouver ma soeur, mes parents, ma maison d'enfance... J'y peux rien, j'arrive pas à intégrer, et tout ce qui se passe dehors n'a rien d'encourageant.

Alors quand mon esprit part dans ces considérations-là, j'ai besoin de mes zouaves de potes rouges pour me changer les idées, mais j'imaginais évidemment pas que ça allait m'arriver. Dans l'absolu, j'aurais sans doute pu être ravie de la chose, mais pas là, pas comme ça... ce parchemin plié et enchanté a volé jusqu'à moi et la surprise s'est clairement lue sur mon visage comme il s'est déplié devant moi. Sauf qu'au lieu de me laisser lire, voilà qu'il s'est mis à parler tout seul... Enfin non, pas parler : hurler. Et toute la Grande Salle a fini par faire silence pendant que la déclaration enflammée d'Aiden a retenti dans l'immense pièce, offrant une superbe caisse de résonance au message d'amour ensorcelé. Je crois que je suis devenue aussi cramoisie que le drapeau des rouges, et là-bas, près d'Aaron, je crois que l'attrapeur des rouges doit être dans le même état. Tétanisée, je suis restée bloquée à regarder le parchemin finir son laïus avant de se poser sur la table près de moi, et encore de longues secondes après. Des rires ont retenti mais je sais même pas d'où ils viennent. Tout ce que j'arrive à penser c'est que... Je sais pas quoi répondre à ça, et je viens de me taper l'affiche de ma vie. Et j'ose même pas tourner la tête vers les deux rouges, là-bas, inconsciente du regard peiné d'Aaron oscillant entre Aiden et moi. Jusque-là, j'ai toujours songé aux deux rouges comme de super potes, presque des frangins, en réalité. Sauf que manifestement, pour l'un d'entre eux, c'est autre chose qu'il attend... Et je ne réalise pas encore que c'est aussi le cas du second, et que ça risque fort de nous poser problème à tous les trois... Outre l'affiche monumentale qu'on vient de se taper, s'entend.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 43
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Lun 25 Sep 2017 - 19:05

Depuis que Peter sortait avec Lizzie c'était comme si je n'existais plus à leur yeux, heureusement j'avais d'autres amis qui étaient là mais ça m'avait fait mal qu'il me mette de côté, même si Lizzie me parlait encore, ce n'était pas le cas de Peter qui me voyait d'un mauvais œil depuis qu'il m'avait retrouvé avec elle dans une position assez explicite mais pourtant il n'en était rien. On était juste tombé tous les deux et Peter c'était imaginé n'importe quoi. Ça remontait à un moment maintenant et il me faisait toujours la gueule. Ça ne pouvait pas être pire. Du moins je le pensais.

J'avais écris une lettre à Rosalyn, je pensais tout le temps à elle depuis qu'on s'était parlé à la volière. Tout le temps, tout le temps et ça m'avait tellement obsédé que j'avais fini par lui écrire une lettre. Je savais qu'Aaron et Rosalyn s'entendait bien aussi et il m'avait qu'il l'aimait bien aussi. C'était un peu bizarre mais je n'ai pas pu m'empêcher d'écrire cette lettre et j'ai fini par l'oublier dans un coin du dortoir. J'aurais peut-être du y faire plus attention, parce que je l'ai perdue. J'ai fini par arrêter de chercher, de toute manière il valait mieux qu'elle ne tombait pas dessus, ni personne d'ailleurs.

Je suis descendu dans la grande salle comme j'ai l'habitude de le faire le matin, enfin avant j'étais accompagné par Lizzie et Peter mais ils étaient encore aux abonnés absent, où du moins déjà attablé sans ma compagnie. Je me suis installé à côté d'Aaron quand j'ai entendu mes propres mots surgir de nul part, c'était ma lettre et je me suis figé, comprenant ce qui se passait. Rosalyn avait reçu ma lettre et en plus c'était une espèce de beuglante. Je n'étais pas dans la merde. Aaron m'a lancé un regard noir. Je lui ai fait une tête aussi surprise que lui et j'ai voulu lui dire que je n'avais jamais eu l'intention de lui envoyer cette lettre, même si pourtant j'y pensais chaque mot que j'y avais écrit, mais je ne voulais pas qu'elle l’apprenne comme ça. Je me fichais des rires qu'on entendait. Je me suis levé et je suis allé voir Rosalyn. Je me fichais qu'on se fiche de moi mais je ne voulais pas qu'on se moque d'elle.

« Viens on ferait mieux d'aller dehors, ils oublieront vite tout ça. »


Je ne savais pas si elle avait envie de me suivre où non, mais je voulais lui donner des explications, du moins, essayer de lui faire comprendre que ça n'avait jamais été dans mes intentions qu'elle sache de cette manière que je craquais pour elle depuis ce fameux jour.

« Je te promet qu'après tu pourra faire ce que tu veux, me frapper, me crier dessus si tu en as envie, mais laisse moi au moins t'expliquer. »


Je ne savais pas si elle viendrait avec moi, mais c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Je ne voulais pas rester sans lui parler, c'était impossible, je n'avais jamais été comme ça alors j'espérais juste que je ne la perdrais pas elle aussi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 307
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Lun 25 Sep 2017 - 23:21

Je suis complètement bloquée. Je sais bien que je devrais réagir, prendre le parchemin et en rire, ou juste ne pas le prendre et partir la tête haute, faire comme si de rien n'était ou le tourner en dérision... Mais la vérité, c'est que j'en suis incapable. Je reste bloquée, le regard rivé sur le morceau de papier, autant par stupéfaction que pour ne pas croiser le regard de qui que ce soit. Je me doute que mes co-cap'tains ne sont pas de ceux qui rient, pas plus que Chacha, et sans doute que si je les cherchais du regard, je trouverais du soutien, mais ça m'imposerait de croiser d'autres paires d'yeux, et je suis vraiment pas certaine d'être capable de faire ça. Alors je bouge plus, je dis rien, je cille même plus, jusqu'à ce que sa silhouette me bouche la vue. Aiden. Qui s'est approché, et, comme s'il se fichait de tout ça, comme s'il ne venait pas de me faire avoir la honte de ma vie, me donne un ordre, ou presque.

« Viens on ferait mieux d'aller dehors, ils oublieront vite tout ça. »

Une part de moi a envie de l'envoyer bouler. Ouais c'est ça, ils oublieront, une fois que les quelques-uns qui ont pas assisté en direct à la scène auront entendu les racontars à peu près mille fois, ouais. On sait comment ça marche ici. Et puis d'où tu me donnes un ordre ? Surtout après ça ! Sauf que je réagis pas de suite, je me contente de lever mes prunelles claires vers lui, pleines d'incompréhension, mais j'évite de croiser les siennes, détourne à nouveau le regard vers les dalles derrière lui. Je sais pas comment j'aurais réagi à cette déclaration dans d'autres circonstances, mais je crois que cette façon de l'annoncer est une des pires qui soit.

« Je te promets qu'après tu pourras faire ce que tu veux, me frapper, me crier dessus si tu en as envie, mais laisse-moi au moins t'expliquer. »

Je soupire. Nan mais sérieux, tu me prends pour qui ? Je secoue la tête, dépitée.

« De toute façon, j'ai pas trop envie de rester là... »

Et de continuer à me donner en spectacle. J'attends d'ailleurs pas une seconde de plus et tourne les talons, prête à partir - un peu avec ou sans lui - mais je fais volte face la seconde d'après, attrape en vitesse la beuglante que j'ai pas vraiment envie de laisser aux mains de n'importe qui, ça suffit déjà bien assez comme ça, et me dirige à nouveau vers la sortie, mes affaires serrées contre ma poitrine comme un rempart contre les mille regards qui nous suivent jusqu'aux double portes. Et c'est comme si on ôtait un poids de mes épaules quand on se retrouve de l'autre côté de celles-ci, dans le hall d'entrée. Mais j'ose pas le regarder, lui. J'ose pas croiser son regard, je sais pas comment je réagirais quand ça sera le cas. Parce que je sais bien que je pourrai pas l'éviter indéfiniment, j'en ai même pas vraiment envie... Je sais juste pas quoi faire de tout ça, je sais même pas ce que je suis censée ressentir...

« Y avait des façons plus discrètes pour ça, non ?... »

Petit moment de doute. Aiden, Aaron, Enzo, les rouges et moi... C'est pas comme ça que ça marche. On se charrie, mais ça, c'est un autre niveau. Et l'idée que ça puisse ne pas venir de lui s'impose, sans que je la différencie de l'existence réelle des sentiments dont il est question.

« Y a des gens qui t'en veulent à ce point ? C'est... Un peu sordide quand même... Puis je leur ai fait quoi, moi ?... »

Parce que c'est assez cruel comme jeu, en fait. Parce que si c'est complètement faux, tout ça, c'est juste fait pour faire mal, et pas seulement à lui, au final, parce que ça me blesse aussi. Je me rends compte que si je tiens à toute cette petite bande, je tiens particulièrement à mes deux rouges, sans être trop capable de définir à quel point pour l'un comme pour l'autre. Et ça me fait mal d'être juste le jouet d'un crétin qu'aurait voulu s'en prendre à lui... Sans doute aussi parce que des déclarations, quelles qu'elles soient, j'en reçois pas vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 43
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Lun 25 Sep 2017 - 23:46

Je sais qu'elle est en colère. Je n'ai pas besoin de chercher très loin pour le deviner et quelque part je ne m'attendais pas à ce que ça la mette dans cet état là. En même temps ce n'était pas vraiment prévu que mes sentiments pour elle lui soit déballé comme ça devant tout le mode. Je ne suis pas assez salaud pour lui faire ce genre de coup, mais visiblement elle a l'air de croire que ça vient de moi et ça me blesse. J'aurais mieux fait de jamais l'écrire cette foutue lettre on en serait pas là. On sort de la grande salle et je me fiche des rires, même si intérieurement je les maudit tous et je leur ai déjà tous lancé un sort dans ma tête. Elle accepte de me suivre et je la devance vers les portes de la grande salle. C'est déjà mieux de ne plus entendre tous ces rires. J'ai toujours vu la magie de la meilleure des façons mais aujourd'hui je me dis que si je n'avais pas été un sorcier je n'en serais pas là.

Je l'ai regardé dans les yeux quand elle m'a fait comprendre qu'il y avait des façons plus discrètes de me déclarer. Je suis d'accord aussi, évidement, comme si ça m'amusait. J'ai levé les yeux au ciel. Je n'aurai jamais imaginé qu'elle puisse penser que j'étais ce genre de garçon, qui aimait se donner en spectacle, c'est vrai que j'aimais de temps en temps faire l'idiot et le con, que j'avais souvent fait les quatre cent coups avec les autres et que même si ça nous avait attiré des ennuis on était toujours resté soudé et il y avait toujours eu Rosalyn avec nous, même si je ne lui parlais vraiment que depuis cette fois là dans la volière, parce que je l'avais toujours aimé en secret. Je ne savais pas comment me justifier au fond, parce que cette lettre, j'en pensais tous les mots, mais le fait que tout le monde les ai entendus et surtout qu'Aaron était juste à côté de moi … il ne me le pardonnerait pas. Elle était intelligente et elle a finalement compris que ça ne venait pas de moi. Je lui ai dit :

« Ouai, y a surtout une personne qui m'en veut et je crois bien qu'il vient de me faire passer un message, même si ses raisons sont totalement stupide. Comme tu dis, c'est sordide, parce que je pense chaque mot de cette lettre et je l'avais mise de côté parce qu'il y avait des tas de raisons qui faisaient que je ne pouvais pas envisager de te dire que je suis amoureux de toi et maintenant j'ai encore moins de chance d'y arriver. Je n'ai jamais voulu que ça se passe comme ça. J'avais même décidé de ne pas te la donner. »

Je me suis assis sur une marche des escaliers du hall, je me suis passé une main sur le visage. Je ne comprenais pas pourquoi rien n'allait jamais bien ici. Il y avait toujours quelque chose qui finissait par clocher.

« Je suis désolé, que tu ai été mêlé à tout ça et je comprendrais que tu n'ai plus envie de me parler toi aussi. »

Peter m'avait trahi le jour où il avait crié dans toute la grande salle que ma mère était internée. Je ne comprenais pas pourquoi il m'en voulait autant alors que je n'avais rien fait avec sa petite amie, c'était sordide comme le disait si bien Rosalyn et j'en payais le prix fort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 307
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Sam 30 Sep 2017 - 17:06

Je suis en rogne parce que je viens de me taper l'affiche de ma vie. Et peut-être un peu, aussi, parce que j'ai rien vu venir. Je m'attendais pas à ça, je me suis jamais imaginé que dans le petit groupe de potes qui s'est formé autour de moi - et j'avoue que j'ai du mal à retracer le fil jusqu'à me retrouver entourée de tant de rouges : il y a ne serait-ce qu'un an, je crois que j'aurais jamais cru ça possible, et je parle même pas de me retrouver pote avec Enzo après ce qu'il s'était passé avec Chacha quoi ! - il pourrait y en avoir un qui serait vraiment intéressé par moi autrement. J'en aurais presque oublié que j'étais une fille au milieu de plein de gars hétéro aux dernières nouvelles. Enfin sauf Enzo... Bref, je suis pas en colère que contre lui, je le suis aussi contre moi d'avoir rien compris, d'abord de ce qu'il pouvait ressentir, puis de pas avoir compris tout de suite que ça pouvait être une mauvaise blague. Je l'ai pas vu lever les yeux au ciel, et c'est sans doute mieux parce que ça m'aurait peut-être pas plu, mais je suis un peu trop sur les nerfs pour réagir de façon calme. Je comprends pas qu'on puisse faire ce genre de choses, mais ces dernières années, il y a un paquet de choses que les gens font que je comprends pas. Et j'aime pas ne pas comprendre. J'aime vraiment pas ça. Alors je finis par me tourner vers Aiden, croiser enfin son regard, et demander des explications. Sérieux, qui peut lui en vouloir ? Ca non plus j'arrive pas à comprendre, vous avez vu sa bouille ? Vous l'avez vu tout court ? Il est super cool, ce mec, gentil comme tout, souriant... Pourquoi on voudrait lui faire une crasse pareille ?

« Ouais, y a surtout une personne qui m'en veut et je crois bien qu'il vient de me faire passer un message, même si ses raisons sont totalement stupides. »

Je dois avoir des yeux de merlan frit. Je comprends pas de qui il parle, et je comprends pas le message dont il parle, mais je suis au moins d'accord avec lui sur ce point : ce truc-là, c'était stupide.

« Comme tu dis, c'est sordide, parce que je pense chaque mot de cette lettre... »

Gros moment de bug. Il pense chaque mot de cette lettre ? Alors il l'a vraiment écrite ? Alors il est vraiment amoureux de moi ? En l'espace de quelques minutes, j'ai fait l'ascenseur à ce niveau-là : il est amoureux, ah non c'est une blague, ah bah si en fait... Et mon coeur a manifestement du mal à gérer, parce que je le sens s'emballer dans ma poitrine, et mes joues s'empourprer aussi.

« ...et je l'avais mise de côté parce qu'il y avait des tas de raisons qui faisaient que je ne pouvais pas envisager de te dire que je suis amoureux de toi et maintenant j'ai encore moins de chance d'y arriver. Je n'ai jamais voulu que ça se passe comme ça. J'avais même décidé de ne pas te la donner. »

C'est quoi ces raisons ? Pourquoi il a jamais rien dit ? Pourquoi il a décidé de rien me dire ? Je suis complètement abasourdie. Pour une fois qu'il y a un mec qui s'intéresse vraiment à moi, il veut pas que je le sache... Bon, c'est foiré pour le coup, mais je sais pas si c'est si mal au final - la honte devant la Grande Salle exceptée.

Il s'est assis sur une des marches, se passant une main sur le visage, manifestement las et dépité. Et moi j'ai mis quelques secondes à bouger, à réagir. Juste assez pour le faire flipper visiblement, pourtant c'était pas mon intention.

« Je suis désolé, que tu aies été mêlée à tout ça et je comprendrais que tu n'aies plus envie de me parler toi aussi.
- Pourquoi je voudrais plus te parler ? Comment ça, aussi ? Et puis c'est qui celui qui t'a fait cette blague pourrie ? Pourquoi il t'en veut à ce point ? »

J'arrive pas à comprendre, et je suis pas capable de rester avec mes interrogations en suspens, si bien que j'enchaîne les questions, mais je me rends compte que ça doit sembler un peu intrusif, et il a sans doute pas vraiment besoin de ça à cet instant. Je me suis accroupie face à lui, histoire de pouvoir croiser son regard baissé en relevant la tête.

« Je m'attendais trop pas à ça en fait... Et je sais pas trop quoi te répondre, Aiden. A part que je t'aime beaucoup, mais je sais pas si c'est pareil que toi. »

Et je me sens devenir encore plus cramoisie comme je tente de m'expliquer sans buter sur chaque mot - ce qui ne fonctionne à vrai dire pas parfaitement bien - je m'arrête pas pour autant, j'ai l'impression que si je vais pas jusqu'au bout, j'aurais jamais l'occasion de le faire et que je vais effectivement le perdre, moi aussi. Et c'est vraiment pas quelque chose que je suis capable d'envisager.

« J'ai jamais... enfin personne s'est intéressé à moi comme ça, jusque-là, et je sais pas trop comment on doit réagir, ni ce qu'on doit ressentir ou... Je sais pas... Je sais juste que je veux pas qu'on se parle plus, je tiens trop à toi pour ça. Et je sais pas qui t'a fait ça, mais si je le croise, je te jure qu'il va passer un sale quart d'heure ! »

Je suis sûre que je suis pas crédible pour deux sous, mais je m'en fiche. Je veux qu'il sache que je suis là, et j'ai pas envie que ça change, et même si je suis pas la fille la plus féroce ni terrifiante de l'école, je suis pas qu'une petite chose fragile non plus, et je supporte quand même pas qu'on touche à mes proches.

N'empêche que mon côté midinette ne peut pas s'empêcher de penser : "oh la vache, quand je vais raconter ça à Chacha !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 43
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Lun 9 Oct 2017 - 11:27

Tout ça me dépasse. C'est parti tellement loin. Peter n'a pas fait dans la demi-mesure, quand il a quelque chose en tête celui là … c'est bien un gryffondor. Je regrette juste qu'il voit les choses de cette façon. Je n'ai jamais voulu sortir avec Lizzie. Je ne sais pas pourquoi il s'obstine à penser que je veux lui piquer sa copine. Il a sûrement voulu s'assurer qu'il ne risquait plus rien en envoyant ma lettre à Rosalyn. Je soupire. Tout ça va beaucoup trop loin. Il faut que je prenne les choses en main, mais je n'y arrive pas pour le moment. Il faut dire que Peter ne se laisse pas vraiment convaincre non plus. Elle a beaucoup de questions et c'est normal, mais je ne suis pas sur de pouvoir répondre à toutes ses questions.

« Je ne sais pas, peut-être parce que je viens de te coller la pire affiche du monde et que c'est de ma faute. »

Je relève la tête et la regarde. Ses beaux yeux me feraient presque oublie pourquoi elle est là devant moi. Je me plonge dans son regard en essayant de me demander ce qu'elle doit penser de tout ça. Elle méritait sûrement mieux qu'une déclaration grandiloquente et bancale. Je soupire de nouveau.

« Je ne suis pas certain qu'Aaron veuille toujours me parler après ça … Je suis sur que tu l'avais remarqué aussi. Et évidement Peter ne me parle plus depuis déjà quelques semaines, maintenant, comme Lizzie … »

Je ne sais pas si elle commence à comprendre. Quoi qu'il en soit il faut que je lui explique ce qu'il s'est passé, même si je ne suis pas franchement très fier et que j'aurais préféré lui dire dans d'autres circonstances, mais je n'ai plus vraiment le choix. Je baisse la tête de nouveau. Je risque d'être perturbé si je la regarde encore dans les yeux et je fini par lui dire :

« Je suis persuadé que c'est Peter justement qui m'a fait ce coup-là. Il y a quelques semaines, avant que ça tourne mal, il m'a surpris avec Lizzie dans une position qui ne jouait pas forcément en ma faveur, on est juste tombé l'un sur l'autre et depuis ce jour là il s'imagine que je veux me faire sa petite amie, qui au passage était aussi ma meilleure amie. Je n'ai jamais voulu sortir avec elle et j'ai beau lui répéter qu'il ne s'est rien passé, il ne veut pas me croire. Il ne croit que ce qu'il voit et ce qu'il a vu semble être assez convaincant pour me faire porter le chapeau et pour traiter comme il le fait. »

Je ne sais pas quoi lui dire de plus. Elle a déjà beaucoup d'informations. Je n'ai pas envie qu'elle s'imagine qu'il ait raison, ce n'était pas prévu que je me retrouve seul avec Lizzie ce jour là, ni qu'on tombe l'un sur l'autre. Je ne veux pas que Rosalyn me prenne pour ce que je ne suis pas, mais venant d'elle ça ne risque pas. Je sais qu'elle me croira. Elle semble me croire aussi quand je lui dit que j'ai pensé chaque mots de cette lettre, bien que je n'ai pas voulu lui envoyer. Elle ne s'attendait pas à ça. J'ai haussé un sourcil comprenant ce qu'elle est entrain de me dire. Ouch. Dur. Au moins elle veut encore me parler c'est déjà ça. Je lui souris, sans vraiment y mettre du cœur. Elle ne sait pas si elle m'aime comme moi … Dommage.

« Je suis sur du contraire. Tu serais étonné de voir combien de gars s'intéressent à toi. C'est juste que tu ne le vois pas. »

On est déjà deux et je suis certain qu'on n'est pas les seuls à lui trouver toutes les qualités du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 307
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Mar 10 Oct 2017 - 16:29

Je comprends pas vraiment ce qui nous a mené là, comment on en arrive à ça. Ce que je sais, c'est que même si je peux avoir parfois des préjugés et des réactions biaisées, en vouloir à un proche pour une faute qu'il n'a pas commise, ça ne fait pas partie de mes défauts. Alors non bien sûr que non, on n'en arrivera pas à ce que je ne lui parle plus.

« Je ne sais pas, peut-être parce que je viens de te coller la pire affiche du monde et que c'est de ma faute.
- Ou pas. C'est pas toi qui l'a envoyée cette beuglante. C'est pas ta faute, t'as quand même le droit de penser et ressentir ce que tu veux... C'est comme si on me piquait mon journal intime pour aller le déclamer du haut de ta tour... »

Euh... ouais je vais laisser là cette comparaison, pas envie de m'étendre sur l'existence dudit journal.

« Je ne suis pas certain qu'Aaron veuille toujours me parler après ça… Je suis sûr que tu l'avais remarqué aussi. Et évidement Peter ne me parle plus depuis déjà quelques semaines, maintenant, comme Lizzie…
- Aaron ? »

Je tombe des nues. Sérieux, t'es en train de me dire que vous êtes tous les deux amoureux de moi ? Mais... mais non j'avais rien remarqué ! Et je reste scotchée, ne sachant absolument pas comment répondre ni réagir à ça.

« Je suis persuadé que c'est Peter justement qui m'a fait ce coup-là. Il y a quelques semaines, avant que ça tourne mal, il m'a surpris avec Lizzie dans une position qui ne jouait pas forcément en ma faveur, on est juste tombé l'un sur l'autre et depuis ce jour là il s'imagine que je veux me faire sa petite amie, qui au passage était aussi ma meilleure amie. Je n'ai jamais voulu sortir avec elle et j'ai beau lui répéter qu'il ne s'est rien passé, il ne veut pas me croire. Il ne croit que ce qu'il voit et ce qu'il a vu semble être assez convaincant pour me faire porter le chapeau et pour me traiter comme il le fait. »

Je fronce les sourcils. Il est con son pote ou quoi ? Un malentendu, une maladresse, ça peut arriver quand même !

« Ca lui est jamais arrivé à lui de se rétamer ? Quant à elle... pardon mais elle était pas ta meilleure amie si elle a décidé de plus te parler non plus. C'est à elle de calmer le jeu aussi, d'expliquer à son copain ce qu'il en est... »

Ca m'énerve ça. C'est quoi ces gens ? D'où on fait crasse sur crasse à quelqu'un juste parcequ'il a une fois été maladroit ? Ca m'agace... presque autant que ma propre ignorance de mes propres sentiments. Ca fait des lustres que j'espère ça, qu'un garcon mignon, sympa, avec lequel je m'entends vraiment bien, s'intéresse à moi autrement qu'en tant que pote, et maintenant que ça arrive, je sais pas quoi faire.

« Je suis sûr du contraire. Tu serais étonnée de voir combien de gars s'intéressent à toi. C'est juste que tu ne le vois pas. »

J'ai pas grand chose à répondre à ça. J'ai rien vu de ce qu'il ressentait. Je debarque tout autant concernant Aaron. Mais je tilte sur ce qu'il a sous-entendu un peu plus tôt : Je ne suis pas certain qu'Aaron veuille toujours me parler après ça… Et j'en reviens toujours pas. Non vraiment, ça imprime pas, j'ai besoin de mettre des mots là-dessus, de le confirmer moi-même, je sais pas. C'est tellement surréaliste que mon cerveau refuse tout simplement l'information.

« Je reprends parce que je crois que j'ai du mal à intégrer. T'es amoureux de moi mais tu voulais pas que je le sache, parce qu'Aaron aussi. Et parce que ça vient d'éclater, Aaron va plus vouloir te parler ?... »

Je me pince l'arrête du nez.

« C'est un truc de mecs ça ? Parce que je comprends pas très bien le concept... Et si j'ai envie de sortir avec toi, il me fait la gueule aussi ? Ou si j'ai envie de sortir avec lui, tu me fais la tête ? »

Je me focalise sur ce truc aberrant pour pas trop m'attarder sur ce qui fait partir mon coeur en live : ils sont tous les deux amoureux de moi. Quant à sortir avec Aaron... Est-ce que je l'envisage ? Oui mais je me rends compte que j'ai pas forcément envie de voir ma relation avec le fils de l'ancien prof de bio changer. Je l'apprécie énormément, cest indéniable, mais... Je crois que je l'aime plus comme un frangin qu'autre chose. Quant à Aiden... bordel pourquoi j'arrive pas à savoir ce que je veux vraiment ?

« On peut pas être juste contents pour nos potes quand on est un mec ou quoi ? »

Je secoue la tête. Ca doit me donner un air insensible je suppose, pourtant c'est pas le cas.

« Je comprends que ça fasse mal de voir la personne qu'on aime embrasser quelqu'un d'autre... »

Oh oui, je comprends très bien, même si je l'ai pas vécu personnellement. Je vois bien comment Do' est inconsolable depuis qu'il est plus avec Raf. Et même si je suis pas directement concernée, ca me donne un bon ordre d'idée. Et puis... Je pense à Chacha, et j'espère que j'ai pas rajouté ça à ma liste de ratés avec elle. Parce que même si je peux être un peu jalouse et triste de plus avoir la première place auprès d'elle, tout ce que je veux, vraiment, c'est son bonheur.

« Mais quand on aime quelqu'un on veut qu'il soit heureux, non ? »

Je me suis relevée pour venir m'asseoir à côté de lui cette fois. Pourtant, malgré ça, malgré mes belles phrases, je crois que j'ai peur. Je sens que mes mains tremblent, nouées sur mes genoux, et c'est les dalles du hall que je fixe quand je reprends la parole.

« Dis... tu veux bien me laisser quelques jours pour... digérer tout ça ? Je crois que j'ai besoin d'un petit peu de temps pour y voir plus clair... »

Pour intégrer tout ça. Pour avoir un avis extérieur, peut-être. Et pour aller secouer Aaron, aussi sans doute.

« Est-ce que tu crois que tu peux me promettre un truc : que quoi qu'il se passe, quelle que soit ma réponse définitive... »

Parce que je t'en ai pas encore donnée en vrai.

« ...on restera proches ? Je sais pas vraiment ce que je veux mais je sais ce que je veux pas : je veux pas qu'on se perde de vue, qu'on devienne des étrangers... ou pire. »

Des ennemis, comme c'est devenu le cas de Peter. Ou de cette Lizzie. Rien que l'idée me fait frissonner. Je me suis recréé un cercle d'amis depuis le départ de ma sœur, et j'ai de nouveau Chacha auprès de moi, même si c'est plus tout à fait comme avant. Mais c'est un équilibre assez fragile tout ça, et j'ai vraiment le sentiment que s'il manque la moindre pièce au puzzle, tout va s'effondrer. Je vais m'effondrer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 43
Date d'inscription : 24/09/2017
Crédits : uc
Double Compte : YASSEN



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3978-aiden-terry-lance-liens
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Ven 13 Oct 2017 - 12:44

Je suis dans une situation qui ne me plaît pas du tout. Je ne sais pas comment je vais m'en sortir. Je n'ai pas le contrôle et j'ai toujours détesté ne pas l'avoir. Je l'écoute me dire que j'ai le droit de penser ce que je veux. Je hausse un sourcil quand elle parle de son journal intime. Ah elle en a un ? Je ne savais pas, ça m'étonne un peu mais au final pas tant que ça. La moitié des gens dans ce château en on sans doute écrit un un jour. On a parfois besoin d'écrire ce que l'on ressent. C'est ce que j'avais fait pour cette lettre et je ne m'attendais pas à ce qu'elle se retrouve affiché de la sorte.

« Oui peut-être, mais c'est quand même moi qui l'a écrite. Si je l'avais mieux planquée, ça ne serait pas arrivé. »

Je m'en veux d'avoir laissé traîné ça sur ma table de nuit. N'importe qui aurait pu la voir, même Aaron d'ailleurs. Je sais pourtant qu'il n'est pas du genre à fouiller dans les affaires des autres et jusqu'à aujourd'hui je pensais que mon meilleur ami n'était pas de ce genre là non plus. Il a beaucoup changé et ça me fait de la peine. J'acquiesce quand je lui site Aaron. Oups, je n'aurais peut-être pas du non plus lui dire ça. Je l'affiche aussi. Je ne fais que des bourdes décidément.

« Ne lui dit pas que je te l'ai dis. Il risque de me faire la tête encore plus s'il sait que ça vient de moi. »

Je lui ai expliqué l'histoire avec Peter et Lizzie et évidement que son jugement fait mal à attendre, mais elle n'a sans doute pas tort. Je me disais aussi que Lizzie avait ses raisons de vouloir garder Peter et qu'elle a du lui parler, essayer de le convaincre, mais il a décidé de me faire la guerre. Je la connais bien, je suis sur qu'elle a tout fait pour que ça s'arrange.

« Je suis certain qu'elle a tout fait pour lui expliquer ce qu'il s'était passé, mais il ne veut pas écouter. Il est têtu. Déjà quand on s'était rencontré dans le train je l'avais compris. Je ne pensais juste pas que ça allait me retomber dessus de cette manière. Je pense qu'il a tellement peur de perdre celle qu'il aime qu'il en devient extrêmement jaloux. Ce n'est pas génial. »

On dit souvent que la jalousie est un vilain défaut. Je ne sais pas comment je serais quand j'aurais une petite amie, mais je suppose que si je la voyais avec un autre je n'apprécierais pas non plus. Je ne dirais pas que j'irais jusqu'à faire ce genre de sale coup, mais je peux comprendre qu'il l'ait fait. J'ai relevé la tête, oui c'est bien un truc de mec, on ne s'attaque pas à la même fille. Enfin attaquer n'est pas vraiment le bon terme mais vous voyez le principe. Il m'en a parlé en premier, je n'étais pas sensé lui dire que moi aussi je craquais que la petite bleue. Je n'avais pas envie qu'il ai de compétition et je si j'avais été à sa place j'aurais pris ça comme un affronté. Fierté masculine.

« Oui c'est un truc de mec, ça ne se fait pas de déclarer sa flemme alors que son pote t'a dit qu'il était amoureux d'elle avant et que tu ne lui a rien dit. »


Je l'ai en quelque sorte mis devant le fait accompli et je n'aurais pas aimé que ça m'arrive alors j'imagine bien qu'il ne sera pas très content de me voir ces prochains jours.

« Et se serait plus simple si tout le monde pouvait penser comme toi. »

On ne se taperait pas sur la tronche et tout serait plus joyeux, mais hélas le monde est cruel et ce n'est pas la première fois qu'on y ai confronté. Je l'écoute et je me sens tout à coup très mal quand elle me demande si je peux lui laisser du temps pour digérer tout ça. Je ne m'attendais pas franchement à ce qu'elle me tombe dans les bras. Je ne m'attendais à rien d'ailleurs et finalement je m'en sors pas trop mal et sa capacité d'analyse m'a toujours impressionné. J'acquiesce quand elle me dit qu'elle veut qu'on reste amis. Je ne sais pas tellement au fond si je peux lui faire cette promesse. Je réfléchis un moment avant de lui dire :

« Je ne sais pas si je peux te faire une telle promesse. On restera amis ça s'est sur, mais sans doute que j'aurais besoin de laisse un peu temps aussi si jamais il se trouve que … que tu n'as pas les mêmes sentiments, mais je finirais par le comprendre. Tu sais comment je suis. Je ne peux pas être longtemps sans mes amis. »

Je lui fait un sourire. Je lui promettais à moitié au final. J'espérais juste que tout ça ne finirait pas comme avec Peter, parece que je ne le supporterais pas non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 307
Date d'inscription : 08/10/2012
Crédits : © ECK
Double Compte : Casey (Huffle) && Kevin (Huffle) && Killian (Gryff) && Rafael (Raven) && Ricardo (Slyth)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1782-rosalyn-wild-flowers-don-t-car
MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   Mar 14 Nov 2017 - 12:43

J'ai du mal à comprendre tout ça, à intégrer toutes les informations et à faire le tri dans mes propres sentiments. Mais ce que je sais, c'est que je trouve ça complètement nul comme les choses tournent. Et qu'Aiden se remette la faute sur le dos encore plus.

« Oui peut-être, mais c'est quand même moi qui l'ai écrite. Si je l'avais mieux planquée, ça ne serait pas arrivé.
- Nan mais vraiment, je suis pas d'accord. T'as le droit de penser ce que tu veux. T'as le droit de l'écrire si tu veux. Mais on n'a pas le droit de fouiller dans tes affaires et d'étaler ce genre de trucs en place publique. C'est pas à toi de te sentir en faute, ton ex-pote est con, c'est tout. S'il avait été legilimens et avait fouillé dans ta tête, tu lui trouverais aussi des excuses ? »

Ca m'agace, oui, et je crois que ça se sent. J'aime pas qu'on touche à mes proches, même si je sais pas forcément très bien les défendre, et j'ai tendance à avoir des avis parfois un peu tranchés, alors forcément, sur ce coup-là, mon ton est sans appel : ce Peter est un crétin, point. Mais ce qui me tue le plus, je crois, c'est qu'à cause de moi, Aaron et Aiden vont être en froid.

« Ne lui dis pas que je te l'ai dit. Il risque de me faire la tête encore plus s'il sait que ça vient de moi.
- Je vois pas de quoi tu veux parler, je suis au courant de rien moi. »

Sous-entendu, je dirai rien, promis. Mais ça m'empêchera pas de secouer les puces de mon autre pote rouge s'il montre visiblement ses griefs contre Aiden. Pas parce que je saurais pas de quoi il retourne que je m'en mêlerai pas. Ils sont tous les deux mes potes, et il est hors de question que je reste les bras croisés à les voir se faire la gueule sans rien faire. Pas comme son ex-meilleure-amie, visiblement, et évidemment, j'ai pas non plus un avis super positif sur elle.

« Je suis certain qu'elle a tout fait pour lui expliquer ce qu'il s'était passé, mais il ne veut pas écouter. Il est têtu. Déjà quand on s'était rencontrés dans le train, je l'avais compris. Je ne pensais juste pas que ça allait me retomber dessus de cette manière. Je pense qu'il a tellement peur de perdre celle qu'il aime qu'il en devient extrêmement jaloux.
- Il en devient surtout complètement con. S'il te considère comme une menace pour son couple, et t'éloigner de sa copine, il devrait plutôt faire en sorte que tu trouves quelqu'un d'autre plutôt que d'essayer de te casser ton coup... Ce qu'il a fait, c'est pas juste de la jalousie, c'est de la bêtise. Et de la méchanceté gratuite. »

Je crois que je pourrais être jalouse, moi aussi. Je pense que je serai vraiment pas contente de trouver mon copain dans ce genre de position, et je pèterai peut-être un câble sur le coup, mais si tout le monde me confirme que je me fais des idées, je me calmerais. La moindre des choses envers mon petit-ami et ma meilleure amie, ça serait au moins de leur accorder le bénéfice du doute, quoi... Mais visiblement, les mecs pensent pas comme moi, et pas que sur ça. Parce que je comprends quand même pas que ça devienne autant la merde qu'il a l'air de le dire entre Aaron et lui.

« Oui c'est un truc de mecs, ça ne se fait pas de déclarer sa flamme alors que ton pote t'a dit qu'il était amoureux d'elle avant et que tu ne lui as rien dit.
- Ok, le seul truc que j'arrive à comprendre, c'est qu'il soit pas très content que tu lui aies rien dit : quand il t'en as parlé, ça aurait sans doute été mieux que tu lui dises "ah merde... moi aussi elle me plaît". Mais pour le reste, je suis désolée les mecs, mais vous êtes quand même un peu crétin parfois... »

Pas juste vous deux, les mecs en général. Je vois pas deux filles dans ce genre de situation, mais peut-être que je vis un peu trop au pays des bisounours après tout. Et on sait tous qu'on est loin de vivre dans un monde aussi idyllique. Même s'il est effectivement peuplé de licornes.

« Et ce serait plus simple si tout le monde pouvait penser comme toi.
- Ah ça... »

On sait que ça n'est pas le cas, clairement. On a vécu deux années d'horreur, et les choses sont loin d'être parfaitement rentrées dans l'ordre. A vrai dire, je sais même pas si elles le feront un jour, et j'arrive pas à imaginer ma vie sans mes potes, mon petit monde qui me permet de tenir le coup. Je suis pas assez forte pour supporter tout ça, toutes les atrocités qu'ils nous font subir par épisodes, si j'ai pas des gens auxquels me raccrocher. Alors quoi qu'il advienne entre nous, j'espère franchement que je vais pas complètement les perdre, ni Aaron, ni lui. Ni aucun des membres de mon petit groupes d'amis, en fait.

« Je ne sais pas si je peux te faire une telle promesse. On restera amis, ça c'est sûr, mais sans doute que j'aurais besoin de laisser un peu de temps aussi si jamais il se trouve que... que tu n'as pas les mêmes sentiments, mais je finirais pas le comprendre. Tu sais comment je suis. Je ne peux pas être longtemps sans mes amis. »

Je hoche simplement la tête. C'est sûr que ça serait sans doute pas facile à encaisser. C'est jamais agréable de voir les sentiments qu'on a pour quelqu'un rester à sens unique. Enfin je suppose, parce que j'ai pas vraiment connu ça moi encore, mais enfin voilà, je l'imagine sans trop de peine.

« Je comprends... »

Un petit soupir triste m'échappe. Mes doigts noués sur mes genoux se sont décroisés, et je me suis redressée d'un bond.

« Bon. A la base, j'étais censée venir manger. Tu te sens de revenir là-bas et de leur montrer qu'on se laisse pas faire par une stupide beuglante à la noix ? »

Ma main tendue vers lui, j'attends visiblement qu'il la prenne, sans vraiment réaliser que ce genre de geste, jusque-là anodin entre nous, n'aura peut-être plus jamais la même signification. Mais je suis sincère : j'ai pas l'intention de laisser son connard d'ex-meilleur-ami me démonter, et si je peux pas toujours me battre aussi courageusement qu'il faudrait, ça, au moins, c'est une bataille que je peux mener.

Et je compte bien aller m'expliquer avec ce Peter, cette Lizzie, et Aaron, aussi, s'il le faut et si je suis témoin de sa rancoeur vis-à-vis d'Aiden. On touche pas à mes potes, un point, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue flash ciblée] Love letter - Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Love Letter Version Kelkalhor
» I miss you my love ... I'm alone [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Rez-de-Chaussée. :: ─ Grande salle-
Sauter vers: