AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 447
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Beaucoup



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr
MessageSujet: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Mer 3 Mai 2017 - 9:59

Attention, ça glisse !
Topic commun !

 


Mercredi 24 Juin 2015 - 18h52 tapante ! Juste avant le repas ...

Le contexte est on ne peut plus simple ! Le sol du Hall vient soudainement de se transformer en patinoire. C'est parti pour la marche de l'Empereur ! Attention à vos coccyx :gla: D'autant que pour rappel, l'infirmerie est au 7ème étage ... Juste parce qu'on vous aime.

Topic de référence :

Règles & indications:

  • Pour plus de facilité, veuillez utiliser les codes suivants pour signaler aux autres que vous entrez ou sortez de l'intrigue.
    ENTRE
    Code:
    [center][font=Impact][size=18][color=#99cc33]ENTRE[/color][/size][/font][/center]
    SORT
    Code:
    [center][font=Impact][size=18][color=#cc0000]SORT[/color][/size][/font][/center]

  • Favoriser les posts courts pour faire avancer les choses (1000 mots max environ)
  • N'hésitez pas à utiliser le système de TAG pour indiquer aux joueurs que vous interagissez avec eux (voir News)
  • Vous n'êtes pas forcé de prendre en compte TOUTES les actions de TOUS les joueurs. Il vous est par exemple possible de ne parler qu'avec UNE personne pendant plusieurs réponses.
  • Vous pouvez venir seul ou accompagné dans le topic commun.
  • Vous êtes libre de quitter le topic quand bon vous semble. Faire un One Shot est possible également.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Jeu 1 Juin 2017 - 13:54

ENTRE

Mercredi 24 Juin 2015 - 18h52 tapante ! Juste avant le repas ...

Je suis … une touriste. Sincèrement, si j’arrive à passer ces fichus examens ça tiendra du miracle. On ne peut pas dire que je sois l’élève la plus assidue de l’école, c’est peu de le dire. Je préfère clairement faire la fête, m’amuser, papillonner ou ne rien faire en mangeant des cochonneries – l’oisiveté, c’est mal. La gourmandise aussi – plutôt que de rester concentrée pendant toute une journée sur un sujet qui ne me passionne pas plus que ça. Et pourtant, je suis là, fidèle au poste, en fin de 11ème année. Aller à l’université ? Très peu pour moi. Je n’ai pas la moindre idée de ce que j’ai envie de faire de ma vie, je ne sais même pas si je compte rester dans le monde de la Magie à vrai dire. Je trouverai bien un boulot de serveuse quelque part en sortant et puis … Je verrai. Les ambitions scolaires et professionnelles ça n’a jamais vraiment été un truc qui me caractérise, au grand damne de mes parents parfois. J’ai fini mes études, je leur ai promis, alors maintenant … Enfin bref ! Il reste encore deux jours et demi de torture ! Et après on sera tranquilles. Finie l’école, bonjour la liberté ! Adieu Poudlard. Même si on ne sait toujours pas officiellement quand et si on pourra quitter le château. Après le coup des Détraqueurs, l’équipe d’encadrement doit être sur les dents. Imaginez si en nous laissant nous envoler comme des petits oisillons qui quittent le nid une attaque de grande ampleur survient de l’extérieur ? Voir même de l’intérieur. Ça serait un véritable carnage …

A vrai dire, je n’y pense pas plus que ça. Ce à qui je pense ?

« PANPAN !!! On va manger ! J’ai faim. »

C’est aussi simple que ça. Rien n’est jamais compliqué avec moi, je fuis les complications comme la peste et … Oui, ok, c’est peut-être pour ça que j’ai fuis sciemment Zachary ces dernières semaines. Et également pour ça que je continuerai de fuir ce sujet de conversation donc NEXT ! L’estomac de Chiara Martina Brooks n’attend pas.

« Vas-y, j’te rejoins, j’ai un truc à faire. »
« Hum … »

Regard inquisiteur dans sa direction … Ce fichu lapin ne peut absolument rien me cacher et je sais qu’il mijote un truc. Comme tous les jours depuis le début de la semaine. Bof, qu’il fasse.

« Tant pis pour toi ! »

Je me barre dans un haussement d’épaules, bien décidée à rejoindre Julian. Ma pétasse préférée. Je suis vraiment contente de l’avoir retrouvé. On se marre comme des dindes toutes les deux et je me ferai un plaisir de faire chier Barbie Pouffe et sa cour avec elle. Quand elle m’a raconté ce qu’il s’est passé la semaine dernière après notre pari, autant dire qu’il ne m’en a pas fallu plus. Je ne suis pas du genre à monter au créneau mais ces nazes sont une insulte faite aux femmes.

Le truc c’est qu’au bout de quelques pas fait dans le hall, un truc change dans mes perceptions. En fait, c’est le sol qui se change : Il devient glace. Comme ça, sans prévenir, le hall entier devient une immense patinoire et …

« Wooooooow pétard ! »

… comme la moitié des personnes sur place, je m’étale lamentablement après avoir fait deux ou trois figures de danse contemporaine pour rester debout. Heureusement c’est mon postérieur bien rembourré qui a amorti ma chute mais …

« Aïe. »

… quand même.

Et puis je me rends compte que j’ai entrainé quelqu’un dans ma gracieuse et élégante retombée vers la gravité. Aller Chiara, sors ton plus beau sourire pour faire passer la pilule.

« Bonjour. »

TAG : @Corey Strugatsky + Mentionnée @Julian A. Neil
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Dim 4 Juin 2017 - 19:56

ENTRE


Les examens... Ethan savait que c'était un moment important et qu'il ne fallait pas qu'il se rétame trop. Il avait plutôt bien travaillé et lors des épreuves, il ne s'en sortait pas trop mal. Sauf qu'une semaine, c'est long. Et alors que la troisième journée venait tout juste de se terminer, Ethan sentait bien que sa motivation et sa concentration commençaient à faire défaut. Pas pour tout bien sûr, mais dès que la matière l'intéressait un peu moins, c'était comme si une partie de son esprit lui disait de pas s'en faire, de laisser couler... Ouais sauf qu'il était encore loin de l'Unviersité et de l'époque bénie où il pourrait enfin choisir un cursus et des matières lui correspondant. Alors il se devait de faire un effort, il essayait...Enfin, le bon point de ces examens c'était aussi que ça l'aidait à laisser retomber la pression liée à ce qu'il s'était passé dernièrement. Charleen, Leah, la discussion avec Enzo... Ça l'avait pas mal secoué mais au final, la discussion avec son aîné l'avait plutôt aidé à prendre du recul et à relativiser tout ça. Il avait réussi à aller s'excuser auprès de Leah. Pas encore de grande discussion mais c'était déjà un pas en avant. Quant à Charleen, il avait un peu évité le sujet aussi pour le moment. Mais il se préparait à lui expliquer. Même si elle semblait un peu ailleurs ces derniers jours, sans qu'il n'arrive à comprendre pourquoi. Observateur certes mais dès qu'il s'agissait de la jeune femme, c'était comme si capacité à analyser les gens étaient... Au point zéro.

Bref, les jours se suivaient et se ressemblaient et au bout de ce troisième jour, Ethan ne rêvait plus que de pouvoir s'étaler avec un bon bouquin dans l'herbe et oublier tout le reste. Il ne changerait jamais vraiment. Mais en attendant il fallait qu'il aille manger parce que sinon, la fatigue liée à l'examen allait clairement le faire tomber par terre. L'adolescent prit donc la direction de la Grande Salle où il comptait retrouver ses camarades de dortoirs. Et oui, il faisait même l'effort de manger avec eux et de ne pas rester seul avec son bouquin. Il en faisait des progrès mine de rien !

Les mains dans les poches pour une fois, et pas chargées d'un bouquin, Ethan avançait sereinement dans le hall jusqu'à ce que... Sans prévenir, le sol se transforme en glace sous ses pieds. L'adolescent ouvrit grand les yeux et un instinct sortit de nulle part lui dicta de ne pas bouger. S'il s'affolait, il allait se casser la gueule. Pas mal jeune homme. Sauf qu'autour de lui, tout le monde n'appliqua pas la même stratégie et, sans qu'il ne comprenne comment ni pourquoi, un coup d'épaule malencontreux l'entraîna au sol.

« Wouah la vache... »

Les mâchoires serrés, Ethan avait lâché ces mots alors qu'il tentait de se redresser. Son dos et son fessier avaient heurté le sol avec une violence à laquelle, clairement, il ne s'attendait pas. Et autant dire que ça faisait plutôt mal. Une jeune femme se tourna alors vers lui, grand sourire aux lèvres et lui dit bonjour. Bien sûr, les joues d'Ethan devinrent rouges dans la seconde.

« Euh... Bonjour... »

Ethan, arrête de la fixer comme ça comme une andouille et reprend le contrôle ! L'adolescent secoua alors vivement la tête et essaya de reconnecter ses neurones. C'était sans doute elle qui avait dû le faire tomber. Il n'était pas en colère, trop intimidé pour l'être de toute façon. Par contre, il se sentait très con et il ressenti un besoin compulsif de combler ce silence, de n'importe quelle manière.    

« Tu t'es pas fait mal ? »

Le silence, le jeu des regards, ça l'angoissait. Il avait besoin de meubler, alors il le faisait. Dans le même temps, Ethan tenta de se relever. Échec cuisant. Il parvint tout juste à se hisser sur une jambe avant de glisser de nouveau et de retomber lourdement au sol. Une grimace lui déforma le visage. Il allait avoir de sacrés bleus et à des endroits pas pratiques en plus, quand on doit rester assis sur une chaise pour un examen...

TAG : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Jeu 8 Juin 2017 - 13:52

« Euh... Bonjour... »

Mais à qui appartient donc ce joli minois que j’ai l’impression de croiser pour la première fois ? Je sais que ça n’est pas le cas mais je ne fais pas attention à tout le monde ici, mea culpa. Ou pas. Il a l’air relativement jeune, ça n’a rien d’étonnant. Cinquième ou sixième année peut-être ? Je ne saurai trop le dire, parfois les apparences sont trompeuses mais il est à croquer en tout cas ! Hey, je vous arrête, je ne fais pas dans le mineur mais il faut reconnaitre qu’il est mignon comme tout ce jeune homme. Et il vient de commettre une erreur fatale en rougissant comme il est en train de le faire … Hop ! Mise en avant du décolleté pour le faire rougir un peu plus. C’est trop tentant. Il me donne l’impression de scotcher totalement et mon sourire s’élargit, nourri par sa timidité évidente. Impressionné mon garçon ? Je comprends.

« Tu t'es pas fait mal ? »

Si.

« Oh non, t’inquiète, y a de quoi amortir avec une croupe pareille. »

Sans la moindre trace de retenue, de pudeur ou de complexe, je me claque le côté d’une fesse du plat de la main, totalement fière de mes rondeurs que j’assume à 100% et ce depuis des années maintenant. Ça a toujours été plus ou moins le cas mais j’ai aussi traversé ma phase un peu compliquée, celle qu’on appelle l’adolescence. Difficile d’être en accord avec soi-même à cette période, difficile d’être en accord avec les autres aussi parfois et puis on grandi, on murit, on prend un peu de recul et on finit par s’accepter tel qu’on est. Je m’aime, moi et moi c’est une magnifique histoire d’amour.

En attendant, petit chou à la crème me donne l’impression de vouloir fuir et c’est un échec total puisqu’il retombe sur le sol immédiatement. Je grimace de douleur par empathie, en réalité plus par réflexe qu’autre chose mais tout de même.
Moi, je ne bouge pas d’un poil, à présent allongée sur le ventre face à lui, jambe relevée à partir des genoux et chevilles croisées l’une sur l’autre en l’air. Les mains jointes sous le menton, menton posé sur les dites mains, je ne le quitte pas des yeux et ne cesse pas un instant de sourire.

« Et toi, t’as pas un pet de gras pour faire airbag, ça va ? »

Étant donné la belle grimace qu’il vient de faire, j’ai comme un doute. Est-ce qu’il aura ce réflexe datant de l’époque des Mammouths et qui poussent la gent masculine à jouer les gros durs ? Même pas mal. Jusqu’à ce qu’ils chopent un rhume ou se coupent avec une enveloppe. J’attends et j’observe, curieuse.

« Mes excuses pour ce contact impromptu et un peu brutal, je ferai dans la douceur la prochaine fois. Promis. »

Sous-entendu ? Allez savoir ... Insérer ici un large sourire et un regard qui ne lui laisse pas vraiment la moindre chance d’esquiver. Je ne pratique pas l’hypnose mais je sais très bien quand un pauvre petit être se retrouve coincé dans ma toile. Vous voyez le Chat du Cheshire dans Alice au Pays des Merveilles ? Et bien c’est moi. Et ce petit biquet est une jolie petite souris que j’ai irrésistiblement envie de torturer un peu en mettant tous mes atouts en avant pour le mettre un peu plus mal à l’aise. Je sais, c’est mal ! Mais c’est tellement amusant … J’irai à confesse après si vous voulez.


TAG : @Ethan Llewellyn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Ven 9 Juin 2017 - 19:42

ENTRE

Pourquoi elle était arrivée ici en courant ? Grande question. Parce qu’il s’agit de Sovahnn. Déjà. Point important. Essentiel, même ! Et surtout qu’elle avait passé une partie de la matinée avec Takuma et qu’elle s’était éclatée comme une gamine à voir les frasques dont son gamin d’ami était capable (une journée qui avait donc démarré et continué sous des hospices amusantes…). Des conneries, un certain nombre. Et il n’avait pas été le seul à s’amuser de la sorte. La jeune femme l’aurait d’ailleurs suivi avec grande joie si seulement elle avait été capable de faire quoi que ce soit de correct avec une baguette entre les mains. Pensez ce que vous voulez de cette phrase.
Le venin n’atteint pas la blanche colombe.
Et quelle colombe !
Si celle-ci ne savait pas réellement se servir de sa baguette pour faire une magie viable, en revanche, elle s’était révélée très douée pour voler celle de son ami avant de se lancer dans une course effrénée dans tout le château, évitant jusqu’ici avec brio les principaux pièges qu’elle avait vu être montés durant la nuit et la matinée. Car, non, ça n’était pas une nuit courte qui l’arrêtait, bien au contraire !

Elancée dans les couloirs, elle avalait la distance, sautait par-dessus une bestiole visqueuse par ci, un marécage par là, avant de dévaler les escaliers, entendant Takuma derrière elle perdre du terrain. Se prenant un mur lors d’un virage un peu trop serré, elle ne s’était pas laissée démonter, sautant à pieds joints d’un escalier à l’autre tandis que celui-ci se décalait. Arrêt sur image, demi-tour et grand sourire à Takuma qui arrivait, à bout de souffle, pour la voir lui faire une belle révérence, sa baguette en main avant de reprendre sa course, direction les étages inférieurs. Pas le temps de se reposer, elle le savait déjà en route pour rattraper son avance.

C’est ainsi qu’elle s’était fait couper la route un peu plus loin et qu’en bifurquant en vitesse, Takuma avait réussi à lui arracher la baguette des mains. Et maintenant le but, c’était de lui échapper jusqu’à ce qu’il soit trop épuisé pour l’étrangler ! Accélérant au maximum de ses capacités, la jeune femme avait déboulé en trombe dans la salle commune où ils se rendaient de toute façon à l’origine juste avant le repas du soir.
Oui. Mais ce piège là, elle ne l’avait pas vu et ne s’en doutait pas la moindre seconde. Non. Elle avait débarqué comme ça, à fond les ballons sans percuter le moins du monde que tout le monde était sur un sol franchement instable. Enfin. Percuter. Si, elle avait percuté… mais un peu plus tard.

A peine un pas sur le sol qu’elle enchaînait déjà les pas frénétiques pour essayer de se stabiliser… ce qu’elle fit et ce, par le plus grand des miracles… sauf qu’elle s’était mise à glisser, ou plutôt à surfer (merci Enzo pour cet équilibre difficilement acquis) sur toute la longueur de la grande salle, en poussant un cri de surprise qui avait perduré jusqu’à son arrêt final… de l’autre côté : en plein dans la table des enseignants qu’elle avait percuté de plein fouet, balançant toute sorte de chose à l’impact, finissant étalée là, sur le ventre, chaque partie de son corps endolori pendant de chaque côté du banquet.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4437
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Ven 9 Juin 2017 - 20:08

ENTRE

Une bonne journée. Il avait passé une partie de la matinée et de l’aube à monter des pièges en compagnie de Sovahnn et d’autres galopins, et une grande partie de l’après midi à faire son innocent sachant parfaitement que personne ne le croyait ne serais-ce qu’une seule seconde. Surtout qu’un grand nombre de personnes du staff le connaissaient bien assez pour reconnaître sa pate. C’était ainsi qu’il avait fini… par échapper à Maxence en courant comme un con dans tout le château. Ce fut donc bien évidemment là que Sovahnn l’avait retrouvé. Parce qu’une course poursuite au sein de cette école sans que la blondinette n’y soit mêlée ? Non, ça n’était pas possible. Vexant même ! C’était ainsi qu’ils avaient fini par semer l’infirmier, qui avait sans doute bien mieux à faire, pour finalement s’assoir, siroter une boisson pas tout à fait sans alcool, et déconner jusqu’à l’arrivée de leurs amis. Jusqu’à ce qu’elle se prenne de la grande idée de lui piquer sa baguette, en faisant de grands clins d’œil de gamine survoltée aux filles…. Et avant de se chamailler avec lui quand il avait voulu la récupérer. Des frères et sœurs, tout à fait. C’était ainsi qu’ils s’étaient lancés dans une course poursuite endiablée au sein des couloirs de l’école.

Oui, sauf que :
De 1 : elle était plus douée que lui à ce jeu là, il n’irait pas dire le contraire.
De 2 : Merde ! Il l’avait déjà fait lui, son run du jour !
En option : S’il croisait Maxence, ils allaient finir en course poursuite à trois. Il ne manquerait plus que quelqu’un à courser l’infirmier et ce serait parfait !

Accélérations immodérées donc qui faisaient s’affoler son cœur peu habitué à l’exercice.

Virages, plantages, balayages.

C’était ainsi qu’il avait finalement réussi à rattraper Sovahnn qui lui avait pourtant fait un coup de maître un peu plus tôt. Oui. Sauf qu’il était bon aussi à ce jeu là fallait-il croire. C’est ainsi qu’il avait réussi à débouler dans son angle mort pour récupérer sa propre baguette. Mais la jeune femme détalait déjà de nouveau. Ça n’était pas fini. Non, ils s’étaient tous deux dirigés vers la grande salle – ce qui était logique en soit - et s’il l’avait vue déraper sur la glace, il avait cherché à freiner pour éviter de subir le même sort que son amie qui se débattait pour éviter de se rétamer royalement. Epic fail. Pour les deux. Car avec la vitesse qu’il avait atteinte, le nippon fut incapable de ralentir assez vite sa course. Petit saut maîtrisé sur la glace pour finir en glissade classe ? À peu près. Disons cela.

Non, en réalité, s’il avait bien géré son arrivée sur la patinoire, le reste fut moins glorieux. Voyant Sovahnn s’écrouler sur la table du personnel, Takuma avait eu un super réflexe : celui d’utiliser sa baguette pour faire apparaitre sur son passage – et recouvrant en partie les personnes trop proches – une sorte de grosse bulle sèche gélatineuse et élastique sur son passage, dans laquelle il finit sa course. Le but était de l’arrêter : check. D’absorber le choc : check. Et de lui faire une arrivée maîtrisée : moins check.

La bulle avait en effet bien rempli son rôle pour les deux premières parties mais elle s’était également avéré posséder des propriétés un peu TROP élastiques. Oui, elle s’était comportée comme un trampoline et Takuma s’était bientôt retrouvé balancé en l’air pour finalement atterrir à plat le ventre quelques mètres plus loin dans un bruit sec.

Vous voyez le mec qui fait un super saut à la piscine mais qui fini par un plat à la piscine ? Bah c’est Takuma.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Lun 12 Juin 2017 - 14:29

Est-ce qu'il hallucinait complètement ou est-ce que cette jeune femme venait de mettre en avant son décolleté ? Impossible de nier en tout cas que le regard d'Ethan s'était perdu dedans l'espace de quelques instants. Simplement pour vérifier si elle avait vraiment voulu lui montrer ou pas hein. Rien que ça. Bien sûr. En tout cas, quand il avait réalisé que ses yeux étaient scotchés, le Serdaigle avait rougi une fois de plus. Il avait donc parlé, ouvert la bouche et tenté d'enclencher le dialogue. C'était sans compter sur la possibilité que la réponse de la jeune femme le mette encore plus mal à l'aise. Parce que c'était comme s'il était tombé sur son exact opposé. Alors qu'il avait posé une question plutôt anodine, la jeune femme avait quant à elle répondu à sa manière. Et hop une claque sur les fesses et une hop une référence à ses formes, de manière tout à fait naturelle. Ethan avait rougi encore plus, si tenté que cela était possible. Il avait tenté de répondre quelque chose mais ce fut un échec total. Il constata alors que ses yeux, après avoir bloqué sur le décolleté, s'étaient désormais attachés à ses fesses. Mauvaise chose, très mauvaise chose. C'était peut être cette petite perte de repères qui l'avait poussé à essayer de se relever de manière clairement maladroite. Non parce que bon, il était certain que vu la façon dont il s'y était pris, il allait forcément finir le cul par terre. Et de quelle manière... C'était douloureux, sincèrement, et cette situation profondément gênante qui était entrain de s'installer ne l'aidait pas à oublier tout ça. La jeune femme de son côté, était installée sur la glace comme si elle se trouvait sur la plage. Elle ne le quittait pas du regard et Ethan ne pouvait s'empêcher de se demander si elle ne prenait pas un malin plaisir à le voir se transformer en tomate à chaque mot. Surtout alors qu'elle en rajoutait une petite couche en faisant cette fois référence au derrière d'Ethan. Le Serdaigle serra un poing avec force, pour contenir l'envie de bégayer et de partir en courant (idée stupide d'ailleurs) qui était en train de se profiler en lui.

« Euh je... Certes... Mais enfin... Ça va. »

Merci Ethan. Il s'était promis de faire des efforts au niveau de la communication avec les gens mais sur le coup, ça n'avait pas été brillant. Dès qu'il se retrouvait face à quelqu'un de trop à l'aise, de sans complexe, il perdait tous ses moyens. Parce que ça le renvoyait trop à sa propre image ? Parce que ça lui montrait tout le chemin qu'il lui restait encore à faire ? Difficile à dire. En tout cas, face à cette jolie demoiselle tout à fait libérée, il se sentait complètement con et incapable de quoi que ce soit. Et encore, il n'avait rien vu. Ou entendu plutôt. Parce que la jeune femme, qui avait alors entrepris de s'excuser de l'avoir fait tomber, le fit une fois de plus... À sa manière. Ethan ouvrit de grands yeux. Est-ce qu'il avait bien entendu ? Est-ce qu'elle venait vraiment d'évoquer le fait qu'elle entrerait en contact avec lui avec plus de douceur la prochaine fois ? La couleur d'Ethan était alors quasiment impossible à définir. Il eut alors droit à quelques secondes de répit. Takuma passa en flèche devant lui, poursuivant Sovahnn, une amie de Jordane. Il les vit tous les deux atterrir sur la glace et se mettre à glisser jusqu'à la Grande Salle. Il grimaça pour eux, imaginant l'impact. Cela lui avait permis de reprendre un peu son souffle. Mais à peine son regard se posa-t-il de nouveau sur la demoiselle allongée à côté de lui qu'il se mit à rougir de nouveau et surtout, qu'il eut l'impression que parler était une sorte de mission impossible.

« Non mais ce n'est pas grave... T'as pas fait exprès, c'est oublié. »

Insérer ici un sourire complètement malaise, complètement tremblant. Ethan avait insisté, sans vraiment trop s'en rendre compte sur le fait que tout était déjà bien oublié. Pourquoi ? Peut être pour souligner qu'elle n'aurait pas à être plus douce la prochaine fois, qu'il n'y aurait pas de prochaine fois. Non pas que la jeune femme était désagréable à regarder. Loin de là. Elle était même très belle, avec de jolis formes et son assurance, même si elle était difficile en confrontation pour Ethan lui rajoutait quelque chose... Ok garçon, respirer parce que sinon la situation risque de devenir encore plus gênante et là, tu seras parti pour rester enfermer a vita eternam.

« Je crois qu'on s'en est pas trop mal sortis par rapport à certains... »

Ethan faisait référence au bruit sourd de vaisselle qu'ils avait entendus quelques secondes auparavant. Apparemment, Sovahnn ou Takuma avait heurté une table. Lequel, il n'en savait rien mais ça n'avait pas dû être très agréable. Malgré tout, il remercia intérieurement son camarade de maison. Sans le savoir il venait de l'aider à détourner la conversation. Pour autant, une petite voix en lui lui disait qu'il n'était peut être pas complètement sorti d'affaires et qu'elle allait sans doute pas le laisser s'en tirer si facilement.

TAG : @Chiara M. Brooks ; Cités : @Sovahnn Dawn Lockwood et @Takuma Ishida Hayato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 418
Date d'inscription : 02/12/2012
Crédits : Lili
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/ Julian A. Neil /Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1807-keith-micheil-mcewen
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Lun 19 Juin 2017 - 12:18

ENTRE


Certaines personnes sont connues pour éviter à tout prix tout contact fortuit. Pour faire en sorte de ne pas s'attirer d'ennuis simplement en évitant d'être mêlé aux autres. Keith faisait partie de cette catégorie. Il avait bien remarqué que les élèves avaient décidé de rendre les examens encore plus terribles pour le personnel que prévu. Il faisait alors de son mieux pour garder ses distances. En tant que bibliothécaire il devait faire régner l'ordre, il le savait. Mais clairement, tout ça le fatiguait. Il en avait marre de faire la police et de lancer des regards noirs à tord et à travers. Il n'avait pas envie de se battre avec des gamins stupides dont il n'y avait rien à tirer. D'autant plus qu'il avait remarqué que sa maîtrise de sa colère était de nouveau très instable. Il avait parfois des envies fulgurantes de massacrer un élève,ce qu'il avait faillit faire une fois d'ailleurs. Et clairement, s'il voulait garder ce poste, il allait falloir qu'il résiste encore un peu. Alors oui, le bibliothécaire était pas mal en retrait ces derniers temps et essayait autant que possible de laisser ses collègues s'occuper des élèves insupportables. Une sorte de fuite oui, on pouvait le dire mais clairement, cela ne l'empêchait pas de dormir.

Fidèle à ses habitudes d'ermite et d'écossais de la campagne, Keith était habitué à dîner très tôt. Une vraie poule oui et il l'assumait. Si bien qu'il n'était pas encore 19h qu'il était déjà assis à la table des enseignants. Là, il sirotait tranquillement un verre de vin avant de commencer à manger. Il était seul dans son coin, ne cherchant nullement à nouer le contact avec qui que ce soit. En mangeant il s'évitait aussi la majeure partie du temps la compagnie de ses collègues. Il aurait pu apprécier de manger avec Phaedre mais elle était souvent en compagnie de quelqu'un d'autre. Quant à Gwen.. Il fallait mieux ne pas y penser pour le moment. Une nouvelle gorgée de vin et il allait être prêt à se servir.

C'était sans compter sur l'intervention d'une de ses élèves préférées. Insérer ici autant d'ironie que possible. Ce furent des exclamations et des cris qui attirèrent l'attention de Keith. Il eut tout juste le temps de relever la tête pour voir deux élèves arriver en mode glissade droit sur eux. L'un, le second, parvint à arrêter sa course et à ne faire du mal qu'à lui-même. Mais l'autre... Le bibliothécaire avait rapidement reconnu cette chevelure blonde. Par contre cela ne lui avait pas pour autant permis d'éviter la catastrophe. Le bibliothécaire eut simplement le réflexe de reculer rapidement sa chaise. Il vit alors jeune femme s'étalier littéralement sur la table, écrasant tout sur son passage, faisant voler de la nourriture. Keith en reçut sur le visage. Il l'essuya d'un geste nonchalant avant de se lever lentement. Très lentement.

« Vous cherchez réellement les ennuis. »

Son regard glacial se posa sur la jeune femme. Il ne fit pourtant aucun mouvement. Ce n'était pas la peine de créer un incident. Non, il se contenta de la regarder de haut, lui faisait bien comprendre qu'il avait terriblement envie de lui faire payer son insolence permanente mais qu'il ne se retenait que parce qu'il y avait trop de monde autour. Du moins en partie.

TAG : @Sovahnn Dawn Lockwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Jeu 22 Juin 2017 - 14:12

« Euh je... Certes... Mais enfin... Ça va. »

Ouf. Petit chou à la crème va bien ! Oui, je trouve que ce petit surnom lui va très bien. A lui et à son petit cul de petit chou. Je le trouve terriblement à croquer, il me donnerait presque envie de l’avoir comme petit chou de compagnie ! Non je ne suis pas en train de le comparer à un animal, voyons, je dis simplement qu’il est vraiment trop mignon. C’est marrant, on croise des personnes tous les jours sans jamais réellement faire attention à elles. C’est précisément son cas, je dois bien le dire. Sans offense mon petit chou.
Et puis ça devient Holiday On Ice autour de nous, j’aperçois une petite blonde qui arrive en trombe mais contrairement à la moitié des personnes dans le Hall, ne se vautre pas lamentablement par terre. C’est presque avec grâce et agilité qu’elle parvient à rester sur ses jambes et glisse, glisse et glisse encore jusqu’à la grande salle où je cesse de la suivre du regard. L’instant d’après un autre élève traverse également le hall mais … Dans une sorte de bulle magique ou j’hallucine ?

« Non mais ce n'est pas grave... T'as pas fait exprès, c'est oublié. »

Pour un peu j’aurai presque oublié la présence de mon jeune ami mais dès l’instant où son regard fuyant et ses joues rosies par la gêne entre dans mon champ de vision, mon sourire de Chat du Cheshire revient en force. Alors quoi ? Tu n’aimes pas les jumeaux ?

Sursaut.

Là, dernière moi, en provenance de la grande salle, un puissant bruit sourd de … vaisselle cassée ou quelque chose comme ça fait, à sa suite, régner le silence et l’immobilité dans le château l’espace d’une seconde.

« Je crois qu'on s'en est pas trop mal sortis par rapport à certains... »

Certes.
D’un autre côté …

« L’avantage c’est que d’une, ils ont de la nourriture a portée de mains, et de deux, ils ne sont potentiellement pas étendus sur un truc carrément froid ! »

Parce que c’est bien joli de jouer les plagistes mais j’en avais presque oublié que cette matière sur laquelle je me trouve allongée – comme lui, comme d’autres – n’est autre que de la glace et que la glace … c’est froid ! Et humide. Les gars, et les filles, vous auriez pu envisager une piscine, on aurait fait un concours de T-shirt mouillés. Ou mieux ! De la vraie glace, celle qu’on mange !

Bon ! Tentative pour se relever ? Vous voulez que je vous dise … On est un peu idiots quand on s’y met puisqu’on oublie quelque chose de majeur – moi la première : La Magie.

« Ascendio. »

Je décolle du sol, baguette en main, et parviens à me stabiliser sur mes jambes une fois de retour sur la … J’allais dire terre ferme. Sur la glace.

« Tu veux un coup de main jeune homme ? D’ailleurs, comment est-ce que tu t’appelles ? Parce que je suis en train de t’appeler petit chou à la crème dans ma tête depuis tout à l’heure mais j’imagine bien que tu as un prénom. »

TAG : @Ethan Llewellyn
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Sam 1 Juil 2017 - 18:11

Il fallait bien avouer qu’Ethan ne savait pas comment il devait interpréter le sourire de la jeune femme. Elle lui avait servi une fois de plus et il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’il cachait quelque chose. En tout cas, il avait bien du mal à le soutenir et à chaque fois il finissait par détourner le regard en rougissant. Son combat contre l’asociabilité n’était clairement pas gagné mais il finirait bien par y arriver, un jour, peut être. En tout cas, il n’était pas content d’avoir fait une glissade monumentale jusque dans la Grande Salle parce quelque chose lui disait que la réaction de certains professeurs risquait d’être peu rigolote. Ethan n’osait même pas imaginer qu’elle tête pourrait faire Rivers s’il avait assisté à ça. Rien que de l’imaginer, il sentit un frisson lui parcourir le dos. À moins que ce ne soit le froid de la glace qui fasse ça ? Sans doute un peu des deux. Car comme venait de le rappeler la demoiselle, ils étaient tout de même étendus sur de la glace et ce n’était pas forcément le truc le plus agréable du monde, même si Ethan n’avait rien contre le froid, à la base.

« Je préfère quand même avoir la nourriture dans mon estomac que sur moi… »

Autant dire qu’Ethan était à des milliers de kilomètres d’imaginer ce qu’il pouvait y avoir comme double sens dans sa phrase et ce qu’un esprit comme celui de la jeune femme à côté de lui pouvait imaginer. Il avait donc dit cela sur un ton très neutre, voire presque trop sérieux. À croire qu’il faudrait lui faire faire un stage intensif d’humour et de second degré… Enfin, toujours était-il que la glace commençait sérieusement à le refroidir et même à le mouiller. Parce que forcément, son corps chaud, contre une surface froide… Mauvais mélange. Il allait sans doute être malade le lendemain. Il fallait faire quelque chose, comme sa camarade qui avait fait ce qu’il aurait dû faire depuis longtemps, utiliser la magie pour être de nouveau sur ses deux pieds.

« Tu veux un coup de main jeune homme ? D’ailleurs, comment est-ce que tu t’appelles ? Parce que je suis en train de t’appeler petit chou à la crème dans ma tête depuis tout à l’heure mais j’imagine bien que tu as un prénom. »

Ethan avait sorti sa baguette à son tour et s’apprêter à utiliser un sort pour se relever, le même que sa camarade. Il avait donc commencé à secouer la tête négativement pour lui dire que c’était bon, il arriverait à se relever tout seul. Sauf que c’était comme si son cerveau avait éludé la deuxième partie de sa phrase. Enfin, seulement l’espace de quelques secondes.

« Ascendi… Attends, quoi ?? »

Assis sur la glace, Ethan n’avait pas eu le temps de finir son sort. Il avait brutalement relevé la tête vers la jeune femme. Elle était en train de l’appeler petit chou à la crème ? Il avait parlé plus fort qu’à l’habitude, pris de court et complètement sidéré par ce qu’il venait d’entendre. Son élan ne dura cependant pas très longtemps et le rouge revint immédiatement colorer son visage. Il baissa alors rapidement les yeux et marmonna le sortilège pour se relever. Une fois sur ses pieds, sans oser lever la tête vers la jeune femme il baragouina quelques mots, articulant à peine.

« Ethan. Je m’appelle Ethan. »

Là, normalement, il aurait dû demander son prénom à la jeune femme. Sauf qu’il était encore tout retourné de ce qu’elle lui avait dit précédemment et donc carrément incapable d’agir selon les codes normaux de la société. Il chercha alors du regard une échappatoire alors qu’il commençait à sentir ses vêtements humides le coller. Il avait froid mais bizarrement, les joues en feu.

« Hum… Je… crois que je… Enfin… Je vais essayer de rejoindre la Grande Salle… »

TAG : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Dim 9 Juil 2017 - 19:54

Faire la con. S’éclater, au sens propre comme au figuré, elle ne pouvait se départir de cette façon d’exister. Il fallait croire qu’elle était toujours un peu la gamine qu’elle était avant l’accident. Peut-être avait-elle toujours douze ans quelque part dans son esprit ? Surtout, elle avait besoin d’être ainsi, besoin de faire plus, toujours, pour se sentir en vie, y compris si ça lui apportait des ennuis. Et des ennuis, ça, elle en avait, c’était incontournable. Moins maintenant que lors du temps des Supérieurs, c’était certain, mais déjà à ce moment-là elle n’avait jamais reculé, jamais rien remis à plus tard. Le monde était ainsi à son réveil de toute façon. Son monde. Alors elle l’avait apprivoisé comme elle s’était apprivoisé elle, la nouvelle elle. C’était soit ça, soit perdre pied, et elle avait perdu trop de temps déjà pour perdre pied. Alors non, elle ne s’était pas particulièrement calmée depuis l’histoire du bibliothécaire. A vrai dire, elle avait eu quelques mois plus tôt un passage à vide et mieux valait vivre ainsi malgré tout que de ne pas vivre tout court. Pourtant, oui, il lui avait fait une terreur froide. Mais il n’avait pas été le premier. Alors autant continuer à aller de l’avant et à limiter un maximum ses trajets proches de ce lieu devenu maudis à ses yeux. Des résultats positifs à ses examens ? C’était secondaire ! Maintenant, ça l’était. Et puis si vraiment elle voulait un livre, elle appelait Takuma, ce qui lui posait toujours problème. Après tout, typiquement, dans ce style là, il était largement pire qu’elle, alors comment faisait-il pour ne pas avoir attiré les foudres de ce type sur lui ?! Il possédait une cape d’invisibilité, ça n’était pas possible !! De toute façon, c’était lui l’encyclopédie ambulante, alors quitte à avoir des questions, autant l’embêter lui qu’un sale type aigri et dangereux.
Et ça, pour l’embêter, elle l’avait embêté !

Toute à sa course, elle n’avait pas remarqué la connerie qu’elle n’avait pas manqué de faire et s’était retrouvée à faire un véritable vol plané jusque dans la table des enseignants. Douleur, grand dieu, douleur. Oui, mais elle avait rit surtout, ce qui, pour le coup, n’améliorait rien à ses côtes meurtries. Enfin, à priori elles n’étaient pas cassées sinon elle n’aurait jamais pu réagir comme ça. Comme quoi son corps fragile avait peut-être fini par se solidifier à force de conneries – et d’une certaine potion.

Assez pour affronter la suite ? Aucune idée.

« Vous cherchez réellement les ennuis. »

La voix avait arrêté son rire immédiatement alors qu’elle redressait le visage vers l’intéressé, sa crinière blonde barrant ses yeux incrédules.

« Je suis maudite… »

Il y a quelqu’un qui m’a jeté une malédiction, c’est ça ? Qu’il se dénonce !!

Le truc sur sa poire …. C’est de la bouffe qu’il s’est reçu à cause de moi c’est ça ?

« Il faut croire que oui… »

Fut un temps j’avais de la chance. Ce temps est loin.

La jeune femme s’était redressée précipitamment, faisant tomber un plat au sol au passage, éclaboussant ses chevilles.

« Ok, pardon, j’suis vraiment désolée, c’était un accident. »

Les accidents te suivent jeune fille.
Haha. Hilarant.

Du coin de l’œil, elle partait déjà à la recherche d’un enseignant soutient quelque part. Ismaelle ? Maxence ? Logan ? Quelqu’un ?
Non parce que je ne sais pas si vous êtes au courant mais vous avez un collègue qui manque sévèrement d’équilibre.
Et d’humour.

@Keith M. McEwen
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Lun 10 Juil 2017 - 12:55

Donc, pas besoin d’aide. Soit. Mais est ce qu’on parle du temps de réaction du garçon ? Je vois bien que ça monte au cerveau, mon sourire s’élargit de concert et j’éclate même de rire en voyant son expression quand il réalise enfin ce que je viens de dire.

« Ascendi… Attends, quoi ?? »
« Ça te va très bien, tu sais. On a envie de te manger. »

Si je suis sincère ? Oui, absolument, il est tellement mignon que j’ai envie de le croquer et tout ça n’a rien de sexuel. Regardez-le, c’est un enfant enfin ! Je le répète mais je ne fais pas dans le détournement de mineur. Reviens me voir dans quelques années, on ne sait jamais et non je n’envisage pas une seconde le fait qu’il puisse ne pas être intéressé. Si ça n’est pas le cas je me sais parfaitement en mesure de lui faire changer d’avis mais passons, ça n’est pas tellement le sujet pour le moment.
Il rougit, encore. Ça me fait rire et sourire, encore. Je le regarde se relever alors qu’il marmonne dans sa barbe et quand il est bien campé sur ses pieds, que son attention revient sur moi, il n’ose pas me regarder. Une main sur la hanche en mode théière, je le regarde de la tête aux pieds, un sourire persistant sur le visage, toujours aussi amusée par la situation. Je crois que je trouve ce gosse attachant malgré lui.

« Ethan. Je m’appelle Ethan. »

Il regarde à gauche, puis à droite, cherchant surement une échappatoire. Je te vois venir mon moineau … Quoi ! Tu n’apprécies pas ma compagnie ? Malotru.

« Hum… Je… crois que je… Enfin… Je vais essayer de rejoindre la Grande Salle… »
« Eh bien puisque tu te poses surement la question, enchantée Ethan ! Moi c’est Chiara. »

Oui, j’aime appuyer là où je le sais, le malaise s’installera d’autant plus. Mea culpa … Ou toujours pas.

« Et si tu continues à rougir comme ça, Ethan, tu vas finir par faire fondre toute cette glace. »

Qu’est-ce que je disais ? C’est plus fort que moi et ce pauvre enfant me donne tellement de matière que ça en deviendrait presque indécent ! Mais toute bonne chose a une fin et l’idée n’est pas non plus de lui donner envie d’aller se terrer dans un coin pour ne plus jamais en sortir parce qu’une folle furieuse aura pris son pied à le mettre sans dessus-dessous.

« Aller, j’te laisse tranquille P’tit Chou. Attention à tes mignonnes petites fesses ! »

Quand même, n’allez pas croire que j’allais partir sans une dernière provocation. Je lui offre un clin d’œil exagéré et me détourne, l’oubliant la seconde d’après je l’admets. Sans offense. Tu m’oublieras aussi va.
Si je marche ? Non, je ne suis pas folle. A l’aide d’un sortilège qui me maintien en équilibre, je glisse ! Et je m’amuse. Il m’arrive d’emmener les mes petits frères à la patinoire parfois alors même si le sport n’est clairement pas mon truc, j’aime assez le patin à glace et ne suis pas trop mauvaise. Pas d’excentricité, je n’ai pas envie de finir à l’hôpital, mais je tourne sur moi-même, prend un tout petit peu de vitesse, slalome entre ceux qui sont à terre ou galère, les bras écartés comme si je volais. Jusqu’à ce que je manque de rentrer dans quelqu’un.

« Salut. »

Grand sourire, toujours. Et puis mon modjo s’active, c’est immédiat quand je croise deux magnifiques yeux noir, ces lèvres un peu pincés mais pulpeuses, ce joli teint halé, ces longs cheveux tout aussi sombre que son regard … et ce corps qui me semble absolument attirant, parfait, caché par le tissus.

« Je crois que j’ai dû me cogner la tête en tombant, j’ai des hallucinations maintenant. Parce que t’es absolument trop belle pour être vraie. »

Autant avec le p’tit c’était un jeu, clairement, mais celle-ci, j’en ferai bien mon quatre heure sans sourciller. Et rien d’autre ne transparait de moi qu’une assurance évidente, pas vraiment provocante pour autant. Pas d'oppression, je la regarde c'est vrai mais respecte son espace vital. Pour le moment en tout cas.

TAG : @Ethan Llewellyn & @Aiyana Hopkins ET OUI ! C'est elle :ga: Ne me remercie pas, ça me fait plaisir Cool
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 418
Date d'inscription : 02/12/2012
Crédits : Lili
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/ Julian A. Neil /Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1807-keith-micheil-mcewen
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Lun 10 Juil 2017 - 18:47

Ce rire… Il fallait bien avouer qu’entendre ce son ça avait tendance à le crisper un peu. Beaucoup. La main du bibliothécaire s’était crispée sur le bord de la table. Elle trouvait ça drôle. Bien sûr, c’était hilarant de foutre le bordel dans un repas, de gâcher de la nourriture et d’importuner tout le monde juste parce qu’on se croit drôle. Hilarant. Keith avait dû prendre sa respiration pour ne pas s’emporter. Il ne pouvait vraiment pas se le permettre alors que tout le monde était présent. Ce serait stupide de laisser ses émotions prendre les devants. Il était donc resté calme, du moins à peu près. Il n’avait pas pu se retenir de faire une remarque cinglante à la jeune femme qui avait tendance à lui hérisser trop souvent le poil. Au moins, ça avait eu le mérite de la faire taire. Son rire s’était stoppé net et ce fut pour Keith comme un nouveau souffle. Mais voilà, mademoiselle semblait bien décidée à l’épuiser de A à Z. Maudite ? Non stupide tout simplement. Laissez le destin tranquille mademoiselle et assumez votre bêtise… Voilà qu’elle se relevait, renversant un nouveau plat au passage. Keith poussa alors un profond soupir. Voir toute cette nourriture gâchée et ce carnage ça l’énervait beaucoup. Mais à croire que quelqu’un cherchait à maintenir son tensiomètre au maximum.

« Ok, pardon, j’suis vraiment désolée, c’était un accident.

- Ok … ? »

Keith n’avait pas pu se retenir. Elle était incroyable cette gamine. Insolente au possible. C’était à lui, aux autres professeurs de décider s’il s’agissait d’un simple accident mais surtout, si c’était ok. Alors qu’elle, elle se croyait certaine de pouvoir s’en sortir avec un petit sourire. Affligeant. Mais ses regards lancés autour d’eux ne lui échappèrent pas pour autant et eurent au moins le bénéfice de l’empêcher de rester trop longtemps bloqué sur son insolence verbale. Posant ses deux mains sur la table, Keith se pencha alors en avant pour s’adresser à la jeune femme et faire en sorte qu’elle seule l’entende.

« Auriez-vous peur de moi ? »

Est-ce que Keith jubilait ? Lui-même aurait été incapable de le dire. Il fallait bien avouer que voir que cette jeune femme cherchait à tout prix à le fuir l’amusait beaucoup. Pour autant, s’il avait perdu le contrôle la dernière fois, il savait très bien que là, ce n’était pas possible. Déjà, il sentait une présence se rapprocher d’eux. Il n’avait aucune idée de qui il pouvait bien s’agir mais il savait que s’il montrait le moindre signe d’hostilité envers cette jeune femme, il risquait de s’attirer des ennuis. Keith se redressa donc et finalement, se rassit sur sa chaise, le plus naturellement du monde.

« Vous allez me faire le plaisir de nettoyer tout ça, il est hors de question que les Elfes de maison triment pour récupérer vos âneries. Je vous déconseille d’essayer de fuir comme la dernière fois. Quant à la suite de votre punition, votre directeur de maison saura, je n’en doute pas, s’en charger comme il se doit. »

Keith, d’un geste légèrement dédaigneux il faut bien l’avouer, débarrassa rapidement le bazar qui trônait autour de son assiette. Il la vida ensuite dans un plan qui avait été saccagé, puisque plus rien dedans n’était mangeable, puis il la remplit de nouveau avec des aliments qui eux n’avaient pas été abîmés. Il sentait bien qu’un collègue l’observait mais il faisait comme si de rien n’était alors qu’il voyait les Elfes de maison qui commençaient déjà à s’afférer, l’air complètement paniqué.

TAG : @Sovahnn Dawn Lockwood
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 787
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Keith / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Mar 11 Juil 2017 - 18:58

On.a.envie.de.te.manger… Ces mots résonnèrent encore et encore dans la tête d’Ethan. Sur le coup, il n’y avait qu’à moitié entendu les mots de Chiara. Trop concentré sur sa première tentative échouée pour se relever et sur ce qu’elle avait déjà dit. Mais une fois debout, c’était comme s’il avait finalement percuté qu’elle avait réellement dit ça. C’était de la folie. Cette fille était folle, il ne voyait pas d’autre solution. Mais qui pouvait avoir envie de le manger ? Non non non. Ethan ne pouvait pas entendre ce genre de choses et rester totalement zen. Il était rouge comme jamais et chaque mot qu’il avait prononcé avait été très dur à sortir. Il fallait qu’il s’échappe au plus vite, sinon, il allait défaillir. D’ici qu’elle décide de lui faire du bouche à bouche pour qu’il se sente mieux… Ethan avait donc enchaîné, aussi vite qu’il le pouvait, pour faire comprendre à Chiara qu’il allait s’éclipser. Sauf que dans sa précipitation il avait justement oublié de lui demander son prénom et c’était elle qu’il lui avait donné. Elle ne semblait pas particulièrement outrée par cet oublie, c’était plus comme si elle s’amusait de sa maladresse. Bien sûr, Ethan baissa la tête et rougi de nouveau ce qui une fois de plus ne manqua pas à sa camarade. Elle avait l’œil partout et surtout, elle semblait beaucoup s’amuser à l’idée de le faire un peu tourner en bourrique.

« Y’a de la marge… »

Etait-ce une tentative d’humour ? Pas vraiment. C’était Ethan qui avait pris tout au pied de la lettre et qui avait marmonné ça dans sa barbe, comme à son habitude. Il n’était pas vraiment vexé… Enfin si, un peu quand même. Chiara lui renvoyait sa timidité en pleine figure et il n’était pas encore assez en paix avec lui-même pour en rire. Mais bon, fallait bien le secouer un peu ce sale gosse ! Enfin, toujours était-il que même si elle s’amusait bien, la jeune femme semblait finalement décidée à le laisser reprendre un peu son souffle. Bien sûr, il fallait finir en beauté et avant de s’éloigner, elle lui fit une magnifique réflexion sur ses fesses. Lorsqu’elle se fut un peu éloignée, le jeune homme ne pu s’empêcher de regarder par-dessus son épaule, comme pour voir ses fesses… Puis, se réalisant du ridicule de la situation, il se décida enfin à se mettre en mouvement. Tout doucement, il se mit en route vers la Grande Salle. Il manqua à plusieurs reprises de finir le cul par terre mais finalement, il parvint en entier jusqu’à la table où se trouvaient certains de ses amis, complètement hilares. Ethan se laissa alors tomber sur le banc, soulagé d’être enfin arrivé. Il préféra ne pas regarder ce qu’il se passait du côté de la table des professeurs, trop de violence pour lui.

« Et ça va Ethan ? C’est le froid qui te fait rougir comme ça ?

- Je crois que je suis maudit les gars… »

Ethan poussa alors un profond soupir et raconta à ses camarades de dortoir ce qui venait de lui arriver. Bien évidemment, eux ils trouvèrent ça très drôle et lancèrent des petites remarques au jeune homme sur le fait qu’il aurait mieux fait de répondre à la provocation. Ils en rirent un temps puis, voyant que cela le mettait mal à l’aise, finirent par changer de sujet. Il les remercia intérieurement et envisagea le reste du dîner plus sereinement. Il en faisait des rencontres ces derniers temps !

SORT

TAG : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Mar 11 Juil 2017 - 19:30

ENTRE

Aiyana était plutôt contente que les examens commencent. Elle avait travaillé comme une folle pour tout ça et quelque part, elle apprécié ce moment où elle pouvait enfin ouvrir les vannes de son cerveau et réfléchir sur des sujets, construire son raisonnement, mettre en place ses connaissances… Oui, ça pouvait paraître bizarre mais la jeune femme n’en avait rien à faire. Elle était comme ça, les études c’était son truc. Bon par contre, il semblait que certains avaient décidé de transformer cette semaine studieuse en véritable carnage et ça, ce n’était clairement pas à son goût. Des pièges… Partout… Autant dire que pour Aiyana c’était un vrai cauchemar. La première fois qu’elle avait assistée à une de ces fameuses blagues, elle avait cru que c’était un cas isolé. Mais non, loin de là, ça s’était enchaîné à un rythme frénétique et elle avait vraiment l’impression d’être dans une maison de fous. La jeune femme était donc devenue particulièrement méfiante. Telle une espionne, elle gardait toujours sa baguette à portée de main, elle regardait toujours les autres avec un air suspicieux… bref, Aiyana était parano mais en même temps, il fallait bien ça pour survivre à cette bande d’insupportable sales gosses.

Aiyana sortait de sa salle d’examen. Elle avait décidé de passer dans son dortoir déposer ses affaires et se changer rapidement. Un petit rituel après les épreuves, elle aimait bien se mettre à l’aise pour profiter du dîner sereinement. Sauf que voilà, alors qu’elle était presque arrivée et qu’elle entamait le dernier escalier, celui-ci se transforma en toboggan. Ça, elle ne l’avait pas vu venir. Elle atterrit en bas, sur le cul, de manière assez violente. Elle fulminait. Alors ça, c’était un bon moyen de la foutre en rogne. Elle s’était relevée avec un regard noir de colère, se retenant pour ne pas incendier les deux jeunes hommes qui étaient gentiment venus l’aider. Une fois dans son dortoir, elle prit deux minutes pour pester et faire redescendre la pression parce que sinon, elle allait être incapable de manger quoi que ce soit. Finalement, elle enfila un jean slim noir propre, un T-shirt ample et léger jaune et elle décida de se rendre dans la Grande Salle espérant cette fois qu’il n’y aurait rien de malencontreux sur son passage.

Quand elle arriva dans le Hall, Aiyana cru d’abord qu’elle hallucinait. Mais non. Devant la Grande Salle, les gens étaient soit allongés par terre, soit debout en train de faire… Du patinage puisque le sol s’était tout simplement transformé en glace. Encore les mêmes ? La Serpentarde poussa un long profond de désespoir. Si elle tenait ceux-là… Quelque chose en elle la poussait à soupçonner Jackson et sa bande mais elle devait avouer elle-même que c’était sans preuve, ce qui la retenait d’aller lui en toucher deux mots. Une grande inspiration et on y va. Aiyana lança alors un sort à ses chaussures pour y faire apparaître de fines lames, comme on pouvait trouver sur des patins à glace et elle s’engagea. Au moins comme ça elle avançait sereinement. Bon sauf qu’apparemment, tout le monde ne maîtrisait pas aussi bien qu’elle. Aiyana fit un freinage en urgence alors qu’une jeune femme manqua de lui rentrer dedans. Cette dernière la salua alors en lui adressant un immense sourire. Autant dire que sur le coup, la demoiselle fut un peu déstabilisée mais, n’oubliant pas ses bonnes manières, elle répondit.

« Bonsoir. »

Le ton de voix de la jeune femme n’était pas froid. Elle était agacée par cet enchaînement d’événements mais cette jeune femme n’avait rien fait, elle s’était contentée de la saluer, c’était déjà pas mal. Aiyana s’apprêtait donc à repartir pour manger mais apparemment, la demoiselle en question voulait poursuivre la conversation.

« Je crois que j’ai dû me cogner la tête en tombant, j’ai des hallucinations maintenant. Parce que t’es absolument trop belle pour être vraie. »

Ok. Alors ça, il fallait bien avouer qu’Aiyana ne l’avait pas vu venir. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser ce qu’elle venait d’entendre.

« Je vais prendre ça comme un compliment alors… Merci. »

Il fallait bien avouer qu’Aiyana n’était pas habituée à ce genre d’approche. Ce n’était pas la première fois qu’elle se faisait ouvertement draguer mais en général c’était plutôt par des mecs bourrés qui du coup, perdait toute notion de raffinement. Là, c’était différent. Cette jeune fille n’était pas agressive, pas malsaine juste terriblement franche et c’était assez perturbant.

« Mais aussi belle que je sois, il faut que j’aille manger là. »

Ou comment essayer de se sortir de cette situation en douceur. Parce qu’Aiyana n’était pas branchée filles et en plus, elle savait très bien que les personnes draguant de la sorte cherchaient exactement ce qu’elles ne leur donneraient jamais. Alors autant éviter à chacun de perdre du temps pour rien. La Serpentarde adressa alors un sourire courtois à la jeune femme, espérant que le message allait bien passer.

TAG : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Dim 16 Juil 2017 - 10:01

Oui. Oui elle trouvait ça drôle. Oui elle riait. Elle s’esclaffait, elle et sa bonne humeur. Son rire, c’était une arme en ces temps troublés. C’était une manière de se battre, une manière de résister alors que des êtres monstrueux cherchaient à arracher tout le bonheur de leur monde, de leur existence. Il y en avait dehors… mais aussi dedans et ça, elle ne l’avait compris que depuis peu. Alors son rire s’était fané, une nouvelle fois. Pourtant, il reviendrait, encore et sans vergogne, un peu incisif s’il s’agissait de le faire taire, de la faire taire elle. Ça ne plaisait pas parce qu’il était trop aigri pour ça ? Ça ne plaisait pas parce qu’il n’avait jamais appris à se battre, à tirer le positif pour ne pas se faire engloutir par l’amertume et la hargne ? Non, ça ne plaisait pas. Mais il avait tors. Et elle n’en démordrait pas. Il était tendu,  sans arrêt, frôlant la rage et la destruction, sans arrêt. Pas elle. Et elle n’acceptait pas cet état de fait. Elle n’acceptait pas qu’on essaye de lui arracher ça, parce que : bordel ! Il fallait du courage et de la force pour être ainsi.
Pourtant, son premier réflex avait été de mettre de l’eau dans son vin et de s’excuser. Alors, oui, manifestement il n’avait pas prit ça ainsi. Evidemment d’ailleurs, comment aurait-il pu en être autrement ? De toute façon, elle n’aurait jamais gain de cause et ça, elle le comprit à sa manière de répondre. Ce fameux « ok » glacial et tranchant. Ils n’interprétaient rien de la même manière, c’était certain. Pourtant, face à ce mur, elle ne pouvait s’empêcher de voir l’homme qu’elle avait découvert la dernière fois qu’ils s’étaient croisés. Derrière le masque de glace, se trouvait le feu mordant, et elle n’avait aucune envie de déclencher de nouveau le brasier. Mais peut-être sa simple présence suffisait-elle ? Sa simple bonne humeur ? Ses simples yeux rieurs ?
Sûrement. Encore une fois, elle n’aurait jamais gain de cause.

Pourtant, la glace, ce fut dans son dos qu’elle glissa soudainement alors qu’il se redressait doucement, les mains à plat sur la table pour se rapprocher d’elle.

« Auriez-vous peur de moi ? »

Oui. Sinon ce frisson de terreur n’aurait aucun sens. Mais à peine se prenait-elle cette moquerie en pleine face que ses muscles se piquaient d’un autre sentiment bien différent : la rage. Oui. Elle aurait préféré fuir. Loin, plutôt que de gâcher ce superbe instant pour un type qui n’en valait pas la peine. Mais voilà, elle aussi avait sa fierté mal placée, ce qui la rapprochait d’ailleurs d’un certain nombre de ses proches.
Grinçant des dents, elle lui avait rendu un regard furibond.

« Les détraqueurs ne sont pas parmi mes amis les plus proches, je l’avoue. »

Oui je t’associe à une de ces saletés, tout à fait. La comparaison est assez soignée je dirais. Surtout en ce moment. Bouffeur de joie.

Instinct de survie ? Redéfinissons ce terme.
Elle avait passé des années de sa vie figée dans un sommeil éveillée, enfermée dans son propre corps. On lui avait arraché des années de son existence. Elle aurait donc dû chérir celle-ci plus que tout non ? Oui. En partie. Mais sa présence sur cette terre ne pouvait être si fade qu’elle l’avait été durant ces années immondes. Elle devait briller, se déchirer, hurler, rire à en pleurer. Agir au plus fort, au plus dur, faire face au maximum à l’instant présent. Entièrement. Sans fuites aucune.
Ce qui la concernant avait quelque chose de comique étant donné le nombre de fois où on la trouvait à courir dans les couloirs du château.

« Vous allez me faire le plaisir de nettoyer tout ça, il est hors de question que les Elfes de maison triment pour récupérer vos âneries. Je vous déconseille d’essayer de fuir comme la dernière fois. Quant à la suite de votre punition, votre directeur de maison saura, je n’en doute pas, s’en charger comme il se doit. »

Elle ne détachait pas son regard de lui. Pourtant autour d’elle s’affairaient déjà des elfes, ce qui jusque là, la mettait toujours aussi mal à l’aise. Trop immobile pour regarder alentours et prendre conscience des autres enseignants, elle savait pourtant qu’on les observait. Tout comme elle savait que dans l’histoire, si elle avait fait une connerie de gamine, c’était pourtant lui qui était en tors. Lui qui était à enfermer à vrai dire. Des menaces étaient même coincées dans sa gorge lorsqu’un certain asiatique avait décidé de débloquer la situation.

Tout autour d’elle, des balais et autres serpillières se mirent à danser et nettoyer tout ce foutoir sur la musique de fantasia qui s’était soudainement mise à passer dans la grande sale. Les elfes regardaient la situation d’un air ahuri tandis que Takuma venait passer un bras autour des épaules de la blondinette avec un grand sourire.

« Hehey Salut ! Un souci ? Non ? C’est cool ! Ben du coup on va y aller, on a poney. On verra tout ça avec Benjamin hein question punition. Ou mieux encore, le directeur ! Salut bye bye ! »

Elle ne savait pas trop s’il faisait mieux ou pire mais toujours était-il qu’il n’y avait déjà plus rien qui trainait où que ce soit. Plus de plats renversés, ni de déchets. Efficace le Takuma. 
Et OUI, Logan, ça serait plus calme que le psychopathe qu’elle avait devant elle quelques secondes plus tôt et dans son dos (pas agréable) à présent que Takuma l’embarquait plus loin.
Logan…. Aileen pouvait toujours le corrompre. Oui, c’est illusoire, elle en est consciente.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Lun 17 Juil 2017 - 13:25

Un peu froide, légèrement distante mais pas désagréable pour autant. Polie, visiblement. Ai-je face à moi une jeune femme de bonne famille, bien sous tout rapport ? Elle aurait presque un écriteau lumineux au dessus de la tête : « Challenge ». Elle est un peu surprise mais rien d'autre ne transparait chez elle. Je ne ressens pas de gêne évidente, elle ne pique pas un far, reste droite. Est-ce qu'elle a l'habitude ? C'est possible. Son côté inaccessible de princesse du désert doit en attirer plus d'un et plus d'une, je me demande d'ailleurs comment j'ai fait pour passer à côté d'une telle créature pendant tout ce temps mais il n'est jamais trop tard.

A la différence de certains hommes, ou garçons, qui perdent tout sens commun et surtout leurs neurones dès qu'une jolie fille titillent leurs hormones par le simple fait d'exister, je ne suis pas un gros lourd. Je sais m'adapter, user de ma délicatesse de femme – ahum – et me calquer sur ce que m'inspire mon vis-à-vis. Cette jeune femme m'inspire de la distance, je ne la sens pas vraiment réceptive mais ça se saurait si c'était le genre de choses qui m'arrêtent. Et quand bien même ça ne fonctionnerait pas, quelle importance ? Ça n'est pas ma vie qui est en jeu, juste mon plaisir de faire appel à mon charme et mes atouts quand je croise une personne qui m'interpelle. Je ne cherche pas à lui passer la bague au doigt, loin de là, alors mon cœur s'en remettra si elle m'envoie sur les roses. En attendant je m'amuse, je laisse faire mon naturel qui aime ce genre de situations sans se poser la moindre question.

« Je vais prendre ça comme un compliment alors… Merci. »
« Je t'en prie. Et effectivement, c'en est un. »

Et je lui offre un nouveau sourire, sans m'approcher plus, adoptant une posture décontractée, toujours absolument aucunement offensive ou intrusive. Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, le nombre de pimbêches ici comme ailleurs qui réagissent au quart de tour en vous snobant de manière pas toujours très respectueuse n'est plus à démontrer alors même si je me moque bien de ce que peuvent penser les autres de moi, je n'en apprécie pas moins sa présence évidente d'éducation. Pas de scandale, juste une réponse polie encore une fois. Pas non plus de hurlement féministe pour dénoncer le harcèlement de rue. Est ce que ça passe mieux parce que je suis moi-même une femme ? C'est possible. On a également évité le « sale lesbienne » qui échappe à certains parfois … Oui, j'en ai un sacré panel à vous proposer mais on va s'arrêter là. Elle n'est rien de tout ça, voilà tout ce qu'il faut retenir.

« Mais aussi belle que je sois, il faut que j’aille manger là. »

Ceci est donc un flop. Pas de malaise, c'est le jeu, je ne compte pas insister même si j'adore mettre les gens mal à l'aise. Elle m'offre un sourire courtois et je le lui rends en hochant la tête comme pour lui faire comprendre que j'ai bien compris son sous-entendu. Alors je m'écarte pour la laisser passer, la galanterie n'étant pas réservée aux hommes.

« Bon appétit et fais attention à toi, ils y sont allés fort sur la surface lisse de la glace. »

Le ton est avenant, réellement prévenant sans en faire des caisses. Bien sur je me passerai bien de lui dire que mon meilleur ami est très certainement dans le coup. Je ne parlerai pas, même sous la torture ! Même pour ses beaux yeux sombres.

TAG : @Aiyana Hopkins
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 418
Date d'inscription : 02/12/2012
Crédits : Lili
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/ Julian A. Neil /Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1807-keith-micheil-mcewen
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Mar 18 Juil 2017 - 19:21

Elle venait de le comparer à un Détraqueur ? Keith ne saurait dire si cette comparaison lui donnait envie de rire aux éclats ou de lui mettre une gifle. Cette fille était insupportable, mal élevée, elle n’avait aucun respect pour l’autorité et ça le mettait hors de lui. Le bibliothécaire était loin d’être un exemple, il le savait bien. Seulement, lors de la première altercation, c’était elle qui avait été incapable de rester à sa place. Elle avait pris ses aises à la bibliothèque, sans aucun respect, et quant il lui avait demandé de remédier à ça, elle avait pris la fuite…. S’il avait su garder son calmer, il aurait sans doute pu reporter l’incident. Mais il fallait bien avouer qu’il s’était tiré une balle dans le pied sur ce coup. Mais ça ne changeait rien. Cette gamine était insupportable et il aurait bien aimé que quelqu’un la remette à sa place. Pour autant, Keith était resté très calme. Du moins, autant qu’il savait le faire, ne relevant pas en apparence ce nouvel affront et lui demandant simplement de réparer sa connerie. C’était la moindre des choses et il était persuadé que ces collègues auraient réagi de la même façon. Keith s’était donc rassis dans l’espoir de pouvoir finir son dîner en paix avec la satisfaction de voir la blondinette faire un peu de rangement. Sauf que…

« Hehey Salut ! Un souci ? Non ? C’est cool ! Ben du coup on va y aller, on a poney. On verra tout ça avec Benjamin hein question punition. Ou mieux encore, le directeur ! Salut bye bye ! »

Des balais et autres serpillères venaient de s’activer grâce à la magie et un élève de Serdaigle, qui avait lui aussi fait une entrée fracassante, venait de passer un bras autour de la jeune femme et se croyait apparemment légitime pour mettre un terme à sa punition. Keith l’avait foudroyé du regard. Sérieusement ? Il se foutait ouvertement de sa gueule et il était censé rester là, assis, à ne rien dire ? Keith voulait bien qu’il avait un souci de gestion de la colère mais là c’en était trop. Il était prêt à laisser tomber, à retourner à son dîner mais il fallait que ces gamins en rajoutent une couche, qu’ils se sentent obligé d’affirmer on ne sait quoi. Le bibliothécaire s’était alors levé avec une lenteur légèrement effrayante, il avait fait le tour de la table des professeurs, sentant des regards sur lui. Il avait ensuite rattrapé les deux sales gosses, se plantant juste devant eux.

« Je vous l’ai déjà dit mademoiselle, j’ai horreur qu’on me prenne pour un imbécile. Je vous ai simplement demander de réparer votre bêtise. Vous vous pensez donc à ce point au-dessus de tout pour croire que vous n’avez pas à prendre part au rangement de votre connerie ? »

Le ton était froid mais on était loin du pétage de plombs de la dernière fois. Keith savait qu’on le regardait et qu’on l’écoutait. Il n’allait pas dépasser les bornes, il n’allait pas sortir de son rôle. Pour autant, il n’allait pas les laisser partir sans leur faire comprendre que leur comportement était honteux. Il méritait plus de respect, les elfes de maison méritaient plus de respects. Ces derniers avaient bossé comme des fous pour préparer un dîner. Eux, ils saccageaient tout et s’en allaient comme si de rien n’était. Ils avaient poneys ? La colère montait en Keith pourtant, il ne sortit pas sa baguette et garda une distance respectable avec les deux jeunes.

« Un minimum d’éducation ne vous ferait pas de mal. On se demande comment vous avez été élevés.»

Et il eut un flash. Lorsque lui et sa femme essayaient d’avoir des enfants. Lorsqu’ils avaient évoqué leur choix d’éducation, à la légère en apparence mais avec derrière, une véritable envie de faire les choses bien… Ce fut comme une douche froide. Keith observa les deux gamins une dernière fois puis il poussa un profond soupir et tourna les talons. Au lieu de retourner à la table pour manger ce dîner qu’il n’avait toujours pas pu savourer, il prit la direction de sa chambre. Il avait besoin d’être seul, de boire un verre et surtout, de ne plus voir les visages de ces insupportables gosses qui semblaient ne rien comprendre.

SORT
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Mer 19 Juil 2017 - 21:10

Il fallait bien avouer que le raffinement verbal donc faisait preuve la jeune femme faisait plaisir à Aiyana. De prime à bord elle semblait correspondre au genre de filles qu’elle avait bien dû mal à encadrer. Mais elle devait bien avouer qu’elle savait parler avec douceur. Avec franchise certes mais sans se rendre intrusive et en s’adaptant à la distance et à la politesse dont la verte faisait preuve. Et quelque part, ça faisait du bien. Elle n’avait pas oublié l’épisode du bal pendant lequel elle avait dû une fois de plus être confrontée à la bêtise humaine. Une fois encore, Aiyana avait eu l’impression qu’on la prenait pour un animal, un bout de viande. Mais là, si elle sentait bien le regard avide de la jeune femme, elle sentait aussi du respect. Ce qui lui permettait de ne prendre que le bon, d’accepter les compliments et oui, de se sentir flattée. C’est toujours agréable de s’entendre dire qu’on est beau, non ? Pour autant, la jeune femme n’avait pas l’intention de répondre aux avances et c’était donc avec gentillesse mais un peu de taquinerie aussi qu’elle avait fait comprendre à sa camarade que cela ne servait rien qu’elle perde son énergie. Oui, elle n’allait pas la faire tourner en bourrique pour rien, ce n’était vraiment pas son genre.

« Bon appétit et fais attention à toi, ils y sont allés fort sur la surface lisse de la glace. »

Elle s’est écartée et a rendu à Aiyana son sourire. La verte quant à elle avait hoché la tête. Elle était assez surprise que la demoiselle n’insiste pas plus et la laisse aussi facilement retourner à ses occupations. Autant dire que ce n’était pas toujours comme ça. Bien, au moins, elle n’allait pas avoir à s’énerver, s’outrer et gâcher de l’énergie inutilement.

« En plus d’être jolie, je me débrouille très bien sur des patins à glace. »

Aiyana avait sourit en disant cela. De ce sourire fier qui la caractérisait si bien. Même si sur le coup, rassurez-vous, il y avait bel et bien de l’humour derrière tout ça. Et oui, cela pouvait même arriver à Aiyana de prendre les choses un peu à la légère et de faire des blagues. Bien sûr, ça dépendait sur quel sujet. Enfin, elle avait légèrement baissé la tête, juste pour montrer à la jeune femme le sortilège qu’elle avait lancé à ses chaussures pour les transformer en patins. C’était presque comme si Aiyana commençait à voir le côté fun de cette petite plaisanterie. Presque, hein.

« Bon appétit à toi aussi. »

N’oublions pas les bases de la politesse. Aiyana avait adressé ces quelques mots à la jeune femme sur un ton calme puis, à l’aide de quelques poussées, elle s’était éloignée, prenant la direction de la Grande Salle. Elle ne put défaire le sortilège qu’une fois installée. Elle ne mit que peu de temps à remarquer qu’il y avait eu un incident dans le coin et poussa un profond soupir. Décidément, certain ne savait pas se tenir. C’était sans doute ce que pensait aussi le bibliothécaire qu’elle avait croisé en train de quitter la pièce, la mine sombre. La verte décida cependant de pas trop observer la scène et de se concentrer sur son repas. S’énerver de manière trop fréquente, c’était mauvais pour la santé et il fallait encore que son organisme résiste aux prochains examens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2366
Date d'inscription : 13/12/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Yusuke, Maxence, Alec, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1034-sovahnn-s-links#67956
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Ven 21 Juil 2017 - 12:14

C’était avec soulagement que Sovahnn avait vu Takuma prendre la relève et la sortir de ce faux pas. La mauvaise humeur de Keith avait douché la sienne mais elle refusait pour autant d’agir en gentille petite fille soumise. Parce qu’il s’agissait ici bien de soumission, et non d’humilité ou elle ne savait quoi. Elle avait toujours été très mal à l’aise vis-à-vis des elfes de maison et refusait la majorité du temps de les laisser faire quoi que ce soit pour elle. Elle aidait systématiquement, tout simplement parce qu’elle n’avait pas été élevée autrement et trouvait cette situation impossible. Mais c’était justement pour ça qu’elle se permettait en cet instant de ne pas lâcher ce con des yeux, plutôt que de baisser le regard, courber le dos, et faire le ménage. D’autant que pour le coup, ça n’avaient pas été les elfes qui avaient fait la majorité du boulot mais bien Takuma. Mais comment aurait-il pu voir ça ? Il ne la connaissait pas. Elle n’était que la sale gamine immature et égoïste qu’il y voyait. Et très sincèrement, elle se foutait bien de ce qu’il percevait en elle. Ce qui comptait, c’était ce qu’elle, voyait au fond de ses prunelles : un homme violent, qui aimait avoir le dessus. Et il était hors de question qu’elle lui donne ça. C’était tout. Il n’y avait rien de plus compliqué à comprendre. Il s’agissait d’une réaction épidermique de défense à la joie sadique qu’il semblait ressentir à chaque fois qu’elle montrait des signes de faiblesse, de peur, face à lui. Alors, non, elle n’avait pas plus ramassé que ça. Et si tout ça lui hérissait l’épine dorsale, très bien ! Fine. Ça lui faisait un plaisir fou. Alors elle était partie, parce que Takuma la poussait en dehors de ce traquenard, conscient que ça ne pouvait que péter, qu’elle ne ferait pas de pas en arrière et que lui non plus. Trop de rouleaux compresseurs lui étaient déjà passés dessus. Trop de connards à se croire supérieurs à elle, à eux tous. Alors elle ne cédait pas, elle ne pouvait pas.
Sauf que ce que Takuma ne savait pas, c’était que ce type n’avait aucune fucking humour et ce qui était pour lui un bon moyen de dénouer une situation craignos par une bonne blague n’avait fait que le relancer.

Ils s’éloignaient donc déjà quand elle sentit un mouvement derrière elle. Frissons dans la colonne vertébrale, et, oui, le détraqueur sans joie aucune avait déboulé. Ça lâche pas l’affaire un cafard.

« Je vous l’ai déjà dit mademoiselle, j’ai horreur qu’on me prenne pour un imbécile. Je vous ai simplement demander de réparer votre bêtise. Vous vous pensez donc à ce point au-dessus de tout pour croire que vous n’avez pas à prendre part au rangement de votre connerie ? »

CF : se référer au paragraphe ci-dessus.

- Il n’y a plus un plat au sol, plus une trace, plus une tâche. Je considère que le job est fait. –

Ça, c’était ce qu’elle aurait souhaité lui rétorquer. Mais elle ne l’avait pas fait. Parce que quelque part, ça n’était pas faux, très probablement. Parce qu’elle risquait trop d’exploser pour laisser passer ne serais-ce qu’un filet de cette rage. Peut-être aussi. Alors elle s’était contentée de soutenir son regard une nouvelle fois, partagée entre cette bombe qu’il réveillait en elle et la peur de celle qui risquait de lui exploser à la gueule.

« Un minimum d’éducation ne vous ferait pas de mal. On se demande comment vous avez été élevés.»

Petit sourire moqueur. Ça, ça valait le coup de le développer. L’éducation, l’enfance, l’adolescence et sa période de rébellion entourée par une famille protectrice lourdingue mais toujours bienveillante ? Ou pas.

Si elle allait répliquer quelque chose dans ce goût-là, elle s’était tue, voyant quelque chose changer dans son regard. De la tristesse peut-être ? Elle l’avait donc observé sans un mot tourner finalement les talons. Bingo. Amen, presque.

« Ça va ? Envie d’en parler ? »
« Nope… envie d’picoller. »

Petit rire de la part de Takuma.

« Ça m’va aussi. C’était pas la première fois que c’était tendu entre vous non ? »
« Ah ça, t’as pas idée… Tu penses que les Serpentards font une fête ? »
« J’vais me faire dégager par Alec moi… »

Elle n’avait pas répondu, grinçant des dents.

« Tu sais que quand tu ne vas pas bien, tu files côté vert de la force ? C’est limite maladif. »
« Ouaip… ben… envie d’alcool, de musique, de danser, de chanter en yaourt, et éventuellement du reste. »
« Et t’es forcée de nous faire des infidélités pour ça ?! »
« Si toi tu ne veux pas faire des infidélités à Dakota, oui. »

L’asiatique avait grimacé alors qu’elle avançait déjà.

« Et mon consentement sinon … ? »

Demi-tour de la blonde qui était venue lui claquer un baiser sur la joue en lui adressant un clin d’œil affectueux.

« Merci pour tout ! »

Heureusement qu’il avait été là lui.

« BON ! ‘Sont où les dévergondés ! »

Let’s go to the ground.
Oui, les verts sont sous le sol, ‘voyez le rapport ?
Laissant Takuma, la jeune femme s’était décidée à passer à d’autre type de festivités. Si sa joie de vivre en avait prit un bon coup dans l’aile et qu’elle avait besoin d’un peu d’aide en cet instant, elle ne comptait pas se laisser parasiter par les ténèbres qui entouraient le sinistre individu qui avait pourtant enfin quitté les lieux.

En espérant de manière utopique ne plus jamais le croiser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1085
Date d'inscription : 06/04/2014
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Caitlyn Louise Twain



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2696-i-have-a-dream-that-one-day-li
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Mar 25 Juil 2017 - 13:36

ENTRE

Foutus examens. Kim avait beau ne plus être la sale gosse hyperactive et antiscolaire que décrivaient ses maîtresses en primaire et ses professeurs à Salem, elle ne s’était pas comme par magie transformée en élève modèle et surdouée, donc autant dire qu’elle en avait carrément marre de toutes les épreuves qu’elle devait passer et qui ne correspondaient pour la plupart absolument pas à ses centres d’intérêt. Elle était douée en défense, en sortilèges aussi, en tout ce qui était un tant soit peu pratique, mais la forcer à suivre des cours de droit ou d’histoire, ou même de langues, c’était clairement lui mettre des bâtons dans les roues. Mais ça se saurait si Kim était du genre à se laisser arrêter par un bout de bois, et elle avait fait de son mieux, aussi bien au cours de l’année que récemment. Elle était déterminée, la rouquine, et elle se donnait les moyens de réussir ce qu’elle entreprenait pour atteindre ses objectifs.

Sauf que c’était sans compter les pièges disposer un peu partout dans le château depuis le début de la fameuse semaine d’examens. Pièges que des plaisantins s’étaient manifestement amusés à installer pendant la nuit du dimanche au lundi, comme s’ils n’avaient rien d’autre à faire, et qu’ils s’amusaient désormais à voir se refermer sur des victimes innocentes. Elle sourit. Non, elle ne faisait pas partie des nombreuses personnes qui semblaient vouloir étrangler les responsables des tours qui leur étaient joués, bien au contraire. Combien de farces similaires avait-elle faites à Salem ? Elle avait perdu le compte, mais même si elle n’était pas à l’origine de celles-ci, elle les trouvait particulièrement bonnes et très drôles. Un peu de joie dans ce monde de déprimés, pardi ! Entre les Détraqueurs et les examens, elle avait parfois l’impression de vivre dans un asile pour zombies paranoïaques, et elle ne comptait certainement pas en devenir un à son tour !

« Dites-donc, mon cher, votre grâce m’était jusque-là inconnue ! »

Ou comment se moquer de Zachary qui galérait à rester debout sur le sol manifestement glissant du Hall. Elle sourit sans cacher son amusement. Elle-même avait aussi senti un changement dans sa stabilité, mais les quatre roues de son fauteuil lui assuraient un plutôt bon équilibre.

« Votre talent pour les sports de glisse est évident ! »

Depuis qu’ils avaient échangé quelques répliques faussement courtoises lors de leur rencontres, ils  avaient fait du vouvoiement une habitude pour leurs boutades réciproques et elle ne perdait jamais une occasion pour en user. Qui aime bien charrie bien, et Kim aimait bien Zachary, qui lui rendait toujours la monnaie de sa pièce. Elle finit par lui adresser un clin d’œil et le laisser galérer en s’éloignant avec un signe de la main particulièrement malicieux. Mais quelques mètres plus loin, alors qu’elle avançait en direction de la Grande Salle pour le dîner, elle eut toutes les peines du monde à éviter qu’une fille ne trébuche sur son fauteuil alors qu’elle s’écarter pour en laisser passer une autre avec une courtoisie qui, elle, ne semblait absolument pas feinte. Réalisant que c’était la nana qui avait fait perdre leur équipe au basket le mois dernier, elle perdit son sourire et cracha, toute trace de jovialité dans sa voix disparue.

« Fais gaffe où tu mets les pieds ! »

TAG : @Chiara M. Brooks
Mentionné : @Zachary Disemba
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Sam 29 Juil 2017 - 20:22

« En plus d’être jolie, je me débrouille très bien sur des patins à glace. »

Et tu as un sacré égo ma belle, j'ai l'impression. La fierté et l'autosatisfaction peuvent facilement se lire sur les traits de son visage et dans son sourire presque arrogant bien que teinté d'un peu d'humour. Oh ça n'est pas une tare, elle peut largement se le permettre à vrai dire et si chez certain ça casse tout le charme, ça n'est pas son cas. Point trop n'en faut, comme dirait l'autre, mais je suis bien la première à me lancer des fleurs et l'hôpital qui se fout de la charité ça n'est pas vraiment mon truc. Le sourire que j'arbore à présent est, quoi qu'il en soit, amusé. Oui, cette prétention m'amuse, sans offense. Cette femme s'aime et elle aurait bien tort de ne pas le faire. Tout le monde devrait en faire autant et s'aimer soi-même. C'était l'instant philosophique du jour.
Je m'apprête à mettre les voiles, non sans me dire qu'elle doit être encore plus belle sans aucun vêtement sur la peau et que j'aurai adoré voir – et plus si affinité – ce teint hâlé sur chaque parcelle de son corps – il ne faut jamais dire jamais – quand elle effectue un mouvement de tête à mon encontre. Je suis son regard et tombe sur ses pieds, désormais chaussés de patins à glaces. J'ai fait sans, sa combine est bien meilleure que la mienne et je lui adresse à mon tour un signe de tête pour transmette ce message : Bien joué. Princesse n'est semble t-il pas aussi pincée qu'elle peut en avoir l'air.

« Bon appétit à toi aussi. »
« Merci Mademoiselle. »

Nos chemins se séparent ici, sans l'ombre d'un regret de mon côté. Elle ne hantera pas mes nuits ni mes jours, disons que c'est toujours plaisant d'observer un joli paysage l'espace quelques secondes. Et puis qui sait ? Peut-être qu'elle viendra me rendre visite dans mes rêves malgré tout. Je ne l'y en chasserai pas c'est certain.

Je prends la direction opposée et poursuis mes glissades plus ou moins stylisées, m'amusant de la situation, le sourire aux lèvres et la bonne humeur accrochée sur le visage.

Et puis c'est le drame ...

« Fais gaffe où tu mets les pieds ! »

Sauf que c'est trop tard, sans comprendre comment ni pourquoi je me retrouve littéralement affalée sur les genoux d'une belle rousse en colère et au sale caractère. Si je me démonte ? Si je perds mon sourire ? Vous plaisantez j'espère. Cette fille, c'est du pain béni.

« Pourquoi je ferai ça si ça me permet de me retrouver dans les bras d'une jolie fille ? »

J'en fais des caisses et lui adresse un sourire encore plus large, m'installant presque confortablement alors que je me suis rattrapée à elle. Je pèse mon poids, aucune idée si elle le sent ou pas à vrai dire … Ce qu'i y a de bien avec ce genre de personnes c'est que plus elles s'énervent … Plus ça m'éclate. Un caractère comme le sien c'est presque une invitation à l'emmerder. Parce que naturellement, elle râle, et je ne serai pas étonnée de finir le cul par terre dans trois secondes.

« Oh Collins ! Mais qu'est ce que t'es chiante ma pauvre, détends toi un peu ! Toute cette agressivité envers moi, je vais finir par croire que t'es amoureuse. »

Haussement de sourcils frénétiques et mon sourire s'élargit encore d'un cran. Je vais finir par choper des crampes.

TAG : @Aiyana Hopkins & @Kim Collins
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1085
Date d'inscription : 06/04/2014
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Caitlyn Louise Twain



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2696-i-have-a-dream-that-one-day-li
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Jeu 3 Aoû 2017 - 17:14

Bien sûr, il avait fallu que cette cruche perde son équilibre et s’écrase de tout son poids sur les jambes de Kim. Non pas que le poids de Chiara, aussi enrobée soit-elle, lui pose un problème en soi, mais la situation en tant que telle n’avait rien de plaisant ; et, comme si cela ne suffisait pas, la voilà qui lui adressait un sourire rayonnant en protestant d’une voix faussement innocente.

« Pourquoi je ferais ça si ça me permet de me retrouver dans les bras d’une jolie fille ? »

Et Kim de lever les yeux au ciel, exaspérée.

« C’est ça, nouvelle technique de drague : "écraser l’heureux élu" – succès garanti ! »

Rétorqua-t-elle d’un ton sec puis continua.

« Si tu crois que des flatteries sans fond me feront oublier ton poids, tu te trompes. »

Mais Chiara, loin de prendre la mouche, entreprit de s’installer plus confortablement sur les cuisses de la rousse qui n’attendit rien pour commencer à l’en déloger sans cérémonie, bien que passablement choquée de son comportement.

« Je sais bien que mes jambes ne sentent rien et ne me servent pas à grand-chose, mais j’aimerais autant éviter de les perdre ! »

Elle fulminait, ses yeux verts lançant des éclairs sous ses sourcils froncés. Si elle ne se levait pas d’ici cinq secondes et ne partait pas sur le champ, elle la pousserait par terre et l’y laisserait !

« Oh Collins ! Mais qu'est-ce que t'es chiante ma pauvre, détends-toi un peu ! Toute cette agressivité envers moi, je vais finir par croire que t'es amoureuse. »

Elle le faisait exprès… Elle le faisait exprès, ce n’était pas possible autrement ! Le grand sourire espiègle, le regard provocateur, le jeu de sourcils faussement charmeur – elle s’amusait, c’était parfaitement clair ; et Kim lui donnait exactement ce qu’elle voulait, mais elle n’arrivait pas à faire autrement, n’arrivait pas à garder son calme.

« Et moi je vais finir par croire que t’as rien d’autre à faire de ta vie que de me courir après et pourrir la mienne. Maintenant dégage et va voir dans la Salle Co si j’y suis pas. »

Mais à peine eut-elle réussi à relever Chiara de force devant elle en la poussant par les hanches que la seconde pouffiasse attitrée de l’école leur arrivait dessus, gesticulant des bras et des jambes pour essayer de garder son équilibre et poussant des « Ah ! » et des « Oh ! » affolés. Elle se rattrapa au cou de la brune, et elles tombèrent ensemble sur les genoux de Kim qui sentit son fauteuil reculer de plusieurs mètres avant d’arriver à l’arrêter, manœuvrant avec précaution tandis que la blonde s’exclamait théâtralement.

« Oh, Chiara, Kim, quelle chance, j’ai failli tomber, j’espère que j’ai pas abîmé mes nouveaux escarpins ! »

Et la voilà qui inspectait ses chaussures à talons, s’installant confortablement sur les genoux de Chiara comme elle-même l’avait fait quelques instants plus tôt sur ceux de Kim.

« Oh non ! Regardez, il y a une rayure juste là !
- C’est une putain de blague ?!
- Non, regarde, juste ici… »

June semblait au bord des larmes, et Kim au bord de l’explosion. Alors, consciente que continuer à s’énerver ne résoudrait rien et ne ferait finalement qu’aggraver la situation, elle dégaina sa baguette et, sans dire un seul mot, conjura deux poufs velus couleur chewing-gum puis y déplaça les deux gonzesses avant même qu’elles n’aient eu le temps de comprendre quoi que ce soit.

« Pas besoin de vous excuser, ni même de me remercier, amortir vos chutes n’était absolument pas mon intention et je vous aurais volontiers regardées vous vautrer par terre si j’avais eu le choix ! »

Et, espérant qu’elles galéreraient à s’extirper de leurs sièges, elle commença à s’éloigner.


TAG : @Chiara M. Brooks
Mentionnée : June Jackson
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 489
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Lun 7 Aoû 2017 - 12:51

« C’est ça, nouvelle technique de drague : "écraser l’heureux élu" – succès garanti ! Si tu crois que des flatteries sans fond me feront oublier ton poids, tu te trompes. »

Ouuuuh ! Attaque personneeeelle ! C’est moche, très moche. Vilaine Kim. Cette fille est du pain béni, elle ne marche pas mais court, c’est presque une invitation à en rajouter une couche. Je pourrais me sentir blesser par ce qu’elle insinue mais il m’en faut plus que ça, d’autant que j’assume totalement mon corps et n’ai absolument aucun complexe. Elle manque cruellement d’humour, de fun dans sa vie, je me ferai presque une mission de la décoincer un peu.

Arrête de faire la gueule comme ça, tu vas choper des rides avant l’âge ma grande.

« Je sais bien que mes jambes ne sentent rien et ne me servent pas à grand-chose, mais j’aimerais autant éviter de les perdre ! »
« Oh Collins ! Mais qu'est-ce que t'es chiante ma pauvre, détends-toi un peu ! Toute cette agressivité envers moi, je vais finir par croire que t'es amoureuse. »

Elle fulmine, je jubile. Pourtant, contrairement aux apparences, je ne fais pas ça pour être méchante ou quoi que ce soit. Je peux être une véritable pétasse quand je m’y mets et faire pleurer à peu près qui je veux en trois secondes mais ça n’est pas mon but ici.

« Et moi je vais finir par croire que t’as rien d’autre à faire de ta vie que de me courir après et pourrir la mienne. Maintenant dégage et va voir dans la Salle Co si j’y suis pas. »

Son attitude nourrit la mienne et je crois que si je ne déguerpis pas rapidement elle serait capable de me pousser par terre. Qu’elle fasse, contrairement à elle il m’en faudra beaucoup plus pour perdre mon sang froid, mon calme et mes nerfs. Sourire inclus.
D’ailleurs, est ce que ça t’arrive parfois de sourire ? Je suis mauvaise langue, je sais que c’est le cas ne serait-ce qu’avec Zachary ou Enzo qui ont l’air d’être ses grands potes. Pourquoi pas moi alors ? Je suis gentille, drôle, etc … J’te plais pas c’est ça ? Ce qui me fait d’autant plus rire c’est qu’elle n’a pas l’air de capter une seule seconde le second degré.

« Rhoo. »

Elle me pousse, me relève de force alors je la laisse faire. C’était sans compter sur l’arrivée fracassante et renversante de pupute ! Désolée pour le langage mais … Bon, ok, poupouffe ça passe mieux ? J’ai un seuil de tolérance et une forte dérision, d’indifférence, relativement élevé concernant les autres. Pourtant je dois bien dire que celle-ci, surtout depuis qu’elle a réussi à mettre Julian en colère la semaine dernière, je me sens presque obligée de faire une exception. Cette fille est tellement bête que même Panpan devant un défilé de sous-vêtement a plus de neurones. C’est pour dire …

Et donc Barbie Pouffe vient de me foncer dessus, s’est accrochée à moi, m’a fait basculer et nous voilà au point de départ avec une Kim aussi rouge de colère et d’impatience que l’emblème des Gryffondors.

« Oh, Chiara, Kim, quelle chance, j’ai failli tomber, j’espère que j’ai pas abîmé mes nouveaux escarpins ! »

Ça serait tellement dommage ...

« Oh non ! Regardez, il y a une rayure juste là ! »
« C’est une putain de blague ?! »
« Non, regarde, juste ici… »
« Eh ! »

Encore du mouvement. Cette fois la magie s’en mêle et je me sens glisser jusqu’à une surface plutôt moelleuse. Et basse, très basse. Je sens que ça va être coton de se relever.

« Pas besoin de vous excuser, ni même de me remercier, amortir vos chutes n’était absolument pas mon intention et je vous aurais volontiers regardées vous vautrer par terre si j’avais eu le choix ! »
« Oh Chiara ! Aide moi je t’en conjure ! »
« Lâche-moi Barbie Pétasse. »
« Anh ! Tu es si méchante ! »
« Collins ! Sérieusement tu devrais penser à te détendre, t’as l’air aussi aigri que la vieille bibliothécaire. »

Si je galère en essayant de me relever ? Non, je me trouve plutôt bien installée là-dessus à vrai dire. J’ai simplement poussé le pouf sur lequel est assis June pour ne plus l’avoir dans ma ligne de mire et depuis ne la calcule plus. Une pouffe sur un pouf … c’est le destin.
Je sors finalement ma baguette et la pointe dans la direction de Kim qui s’éloigne avec sa bonne humeur. L’instant d’après un nuage de confettis et de serpentins lui tombe dessus en continue. D’un autre sort je fais glisser mon séant jusqu’à elle et la regarde d’un air plus franc, sans la moindre trace de sourire.

« Je sais que j’te soule et que nos caractères ne sont pas compatibles, mais sincèrement, pourquoi tu rejettes les gens et leur bonne humeur comme ça ? »

Pas d’entourloupe, de sourire en coin, de provocation. Juste une simple question dont la réponse m’intéresse réellement. Je sais très bien que je m’expose à me faire envoyer chier une nouvelle fois mais ça ne m’empêchera pas de dormir pour autant si ça se produit. Chiara Martina Brooks n’arrêtera jamais de sourire ! Vous entendez ces cris d’hystérie dans le lointain ? C’est Barbie Pouffe. Que j’ai déjà totalement occulté.

TAG : @Kim Collins
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1085
Date d'inscription : 06/04/2014
Crédits : Junkiemouse <3
Double Compte : Caitlyn Louise Twain



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2696-i-have-a-dream-that-one-day-li
MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   Dim 13 Aoû 2017 - 11:35

Elle n’avait pas mentionné le poids de Chiara pour la blesser, elle était clairement mal placée pour ça au vu des cinq à dix kilos qu’elle-même avait en trop, mais si ça pouvait la faire partir, peu lui importait qu’elle le prenne comme une insulte. Mais manifestement, vexer Miss Lapine n’était pas si simple, et Kim commençait à se demander si elle était maudite en voyant que ni la force ni la magie, ni même les bras de Blondie, ne suffisaient pour maintenir la Brune à une distance respectable de la rousse.

« Oh Chiara ! Aide moi je t’en conjure !
- Lâche-moi Barbie Pétasse.
- Anh ! Tu es si méchante !
- Collins ! Sérieusement tu devrais penser à te détendre, t’as l’air aussi aigri que la vieille bibliothécaire. »

Et June de pouffer comme si c’était la blague du siècle, mais Kim s’éloignait déjà en hâte sans s’intéresser davantage aux deux pouffes sur leurs poufs. Peine perdue, car voilà que des guirlandes et des confettis multicolores se mirent à lui pleuvoir dessus et elle se retourna d’un coup sec pour voir Chiara arriver vers elle sur son coussin.

« Je sais que j’te soule et que nos caractères ne sont pas compatibles, mais sincèrement, pourquoi tu rejettes les gens et leur bonne humeur comme ça ? »

Elle avait manifestement réussi à se séparer de son éternel sourire et semblait presque étonnamment grave, comme si elle attendait la réponse à une demande d’emploi. Prise de court par autant de sérieux, Kim resta un instant abasourdie, puis, les yeux plissés, s’enquit d’une voix dure.

« À quoi tu joues, Chiara ? »

Oui, elle connaissait son prénom, même si elle ne l’avait probablement jamais prononcé. D’un geste vif, elle arrêta la pluie de paillettes puis émit un petit soupir irrité et leva les yeux au ciel.

« Oui, tu me saoules, et je sais très bien que tu le sais et que ça t’amuse. »

Elle lui aurait bien conseillé de s’amuser autrement qu’au dépens des autres, mais elle n’était pas hypocrite à ce point-là et elle se souvenait encore comment elle prenait son pied à jouer des tours à n’importe qui et à se moquer de tout le monde quand elle était gamine. Peut-être que Chiara avait raison, au fond, et qu’elle s’était aigrie au point de ressembler à la vieille de la bibli ? Elle chassa cette pensée et lâcha un nouveau soupir exaspéré.

« Le pire c’est qu’on n’est pas si incompatibles que ça, si tu veux tout savoir. Mais contrairement à toi, je ne remplace pas mes amis en allant faire chier les gens quand j’me sens seule et que je m’ennuie. »

Car c’était bien là le truc : Kim avait fait les cinq-cents coups avec sa bande de potes à Salem, mais sans eux, elle n’en voyait pas tellement l’intérêt, raison pour laquelle elle ne s’était que rarement retrouvée seule pendant ses "années collège" ; Chiara, quant à elle, passait le plus clair de son temps collée à son poto ou dans les pattes d’une rouquine, à parler en gloussant toutes les deux minutes sans rien faire de constructif, et ne se résolvait à venir la "divertir" que quand elle n’avait rien de mieux à faire. C’était presque un peu triste, au fond…

TAG : @Chiara M. Brooks
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur   

Revenir en haut Aller en bas
 
[TOPIC COMMUN] La marche de l'Empereur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» [TOPIC COMMUN] Dans le bus
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]
» [Topic commun Poufsouffle] Chocolat, soleil et mini-jeux
» [Topic Commun] Dans l'avion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Rez-de-Chaussée. :: ─ Hall d'entrée-
Sauter vers: