AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Mar 25 Avr 2017 - 14:08

Jeudi 18 Juin 2015 – Après le diner
High Voltage, coming at you from every side



Zachary & Riley

Milieu de matinée

« Wow. Ah ouais, quand même. »
« Et oui. »

Je suis … Je ne sais pas trop, à vrai dire, mais ce que j’ai sous les yeux … Comment dire … C’est surprenant.

« Est ce que ton cher et tendre t'as vu comme ça ? »
« Ça dépend, tu parles duquel ? Si c'est de Caem alors oui parce que c'est son œuvre et ça le rend encore plus amoureux. »

Large sourire, je le regarde de bas en haut et éclate littéralement de rire. Enzo, complètement destroy, qui a visiblement pris cher en DCFM puisque c’est de là qu’il sort … avec un magnifique tutu rose à paillette autour de la taille. Normal.

« J'adore ce mec. »

Caem. S’il n’avait pas été là hier … Le truc c’est qu’on n’a pas pu mettre à exécution notre plan diabolique à cause de deux pétasses que j’aurai bien balancé par la fenêtre après leur avoir arraché leurs extensions – comment ça je suis de mauvaise foi et c’est vraiment leurs cheveux ? Rien à faire. Bref. Je ne sais pas pourquoi mais je me dis qu’il a fait ça pour me faire plaisir même si c’est terriblement égocentrique de ma part. Est-ce que Mateo a subit le même sort ? J’imagine que je ne tarderai pas à le savoir mais aux dernières nouvelles, rien à déclarer.

« T'es magnifique comme ça. »
« Merci. Je te le prêterai si tu veux. Non ! Mieux ! Je le prêterai à Mateo ! »
« Tu veux pas me faire quelques entrechats ? »
« Nan désolé, j’me mêle pas de la vie sociale de Lune. »

Mais qu’il est con. Le pire c’est que ça me fait rire.

« Oh aller, fais-moi des pas de danse ! Comme ça, regarde. »

Je lui fais rapidement une démo – de vieux restes d’ancien cours de danse, quand j’étais petite – mais quand je croise son regard, j’en peux plus, je pars de nouveau en quasi fou-rire. Septique, jeune homme ? Je suis certaine que tu feras ça très bien ! T’as tellement de grâce quand tu bouges …

« Désolé, je pas parler anglais. Salut chéri. »

Grand sourire, une phrase à moitié en français, le reste en anglais – c’est adressé à Will qui vient de débarquer à son tour – et il se barre sur son skate, l’air de rien, petit branleur qu’il est. Cette vision … Je les aime, tous autant qu’ils sont.

« Tu veux en parler Detective Jackson ? »

Mon bras enroule les épaules du Serdaigle, on se marre tous les deux. Direction la deuxième moitié de matinée, avec le sourire, dans la bonne humeur.

#

Fin de journée, après le diner

« Hey Biatch, j'vais chercher un truc chez les Rouges. Quand je reviens je te veux avec une tasse fumante entre les doigts et un plaid sur les épaules, ton cul posé dans un des fauteuils de ta Salle Commune. Kapish ? »
« Tu parles, j'en ai pour deux heures facile à t'attendre si tu vas là-haut, d'ici là je dormirai. »

Je lui tire la langue dans un geste débordant de maturité, sans pourtant réussir à cacher mon sourire alors qu’on traverse le hall toutes les deux après avoir quitté la grande salle.

« Nan, il est parti fumer avec Maxime. »



« Mais j'compte bien l'épuiser après t'avoir bordée. »
« Dégage Biatch ! »
« A tout de suite ma Boulette d'Amour. Je serai plus rapide qu'une mouette sous Red Bull ! »

Baiser soufflé dans sa direction, j’en rajoute des caisses, tourne sur moi-même, et me réjouis de l’entendre rire. Elle est épuisée, ça m’inquiète un peu autant le dire d’autant que je le sais, elle ne me dit pas tout par peur de m’inquiéter … Sauf que ça ne fonctionne pas du tout évidemment mais bon, ma Boulette est patraque, je vais m’occuper d’elle.
En attendant je monte les marches quatre à quatre pour atteindre mon but c'est-à-dire récupérer un truc que j’ai laissé dans le dortoir de Mateo : Les vitamines que m’a prescrit Monsieur Helland et que je compte bien faire avaler à cette entêtée de Poufsouffle qui me sert de meilleure amie. Je chantonne en débarquant dans la salle commune des Lions mais quelque chose attire rapidement mon attention, ou plutôt quelqu’un. Là-bas, près d’une fenêtre, dans un renfoncement, une silhouette familière et surtout une silhouette qui dégage quelque chose … De la tension. Instinctivement j’arrête de chatonner, ravale mon sourire et fronce les sourcils.

« Zach ? »

Peut-être qu’il a envie ou besoin d’être seul, peut-être que je me fais de fausses idées mais quoi qu'il en soit j’avance vers lui, calmement.

« Ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1204
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Mer 26 Avr 2017 - 11:07

La journée n'avait pourtant pas si mal commencé... Voir Enzo en tutu avait peut être participer à la bonne humeur de Zachary, il fallait bien l'avouer. Entre eux ce n'était plus la guerre ouverte, il y avait simplement des taquineries (si Zach faisait complète abstraction de sa relation avec Will) et il n'avait plus envie de lui rentrer dedans à chaque minute. Mais le voir ainsi dans cette petite tenue si saillante. Ca avait fait sa journée et il ne s'était pas privé de le dire à Caem qui apparemment était à l'origine de tout ça. Ce type était assez surprenant il fallait bien l'avouer. Il avait l'air si calme, si posé et pourtant, il traînait sans cesse avec Enzo et Mateo et ne semblait pas être le dernier à faire des conneries. En même temps, pour être avec Killian il devait avoir bien plus de relief que ce qu'il n'y paraissait. Bref, en tout cas, aux yeux du préfet, il avait été bien inspiré pour cette petite plaisanterie et il avait réussi à donner le sourire à Zachary. Ce dernier avait ensuite passé le reste de sa journée à la bibliothèque. Il n'avait qu'un cours ce jours là et avec les examens qui approchaient, il se devait de travailler.

Zachary n'avait décollé de sa chaise que pour prendre un tour de garde au milieu de la journée. Et en réalité, il s'en serait bien passé... Au début, le Gryffondor était plutôt content d'avoir une excuse pour se dégourdir les jambes et marcher un peu. Il avait fait un bout de sa ronde avec Dimitri et ensuite, ça avait été beaucoup moins drôle. Oh pas trop de problème avec les Détraqueurs, non ce n'était pas ça ! Simplement, le rouge n'avait fait que cogiter. Se retrouver tout seul dans les couloirs avec aucun sujet sur lequel plancher l'avait poussé à se concentrer sur lui-même. Il avait bien essayé de se concentrer sur ses leçons de psychomagie, d'observer les élèves pour appliquer ce que M. Kinglsey lui apprenait mais ça ne servait à rien. Un seul et même visage s'imposait régulièrement dans son esprit : celui de Chiara. Et pas n'importe quand. Non, ce qu'il revoyait encore et encore c'était ce regard qu'elle avait posé sur lui après leur baiser. Quand elle avait compris qu'il y avait quelque chose de différent de d'habitude... Zachary aurait tout donné pour refaire cette scène différemment. Mais maintenant, il ne pouvait plus revenir en arrière et clairement, ça le rendait dingue.

Heureusement pour Zachary, sa garde ne dura pas éternellement et il put retourner à la bibliothèque. Se plonger dans le travail l'aida à passer à autre chose et de manière assez contradictoire, à retrouver en partie sa bonne humeur naturelle. Layla se joignit à lui pendant quelques temps pour réviser elle aussi et même s'ils ne parlèrent que très peu, partager ce moment avec elle lui fit du bien. Lorsque l'heure du dîner arriva, il lui proposa de venir mais elle avait apparemment des plans avec ses copines. Elle lui promit de dîner avec lui un autre jour et cela suffit à la réconforter. Grand-frère poule... Finalement, Zachary trouva Kim dans la Grande Salle et décida d'aller manger avec elle. Depuis qu'Ora était partie il était bien plus mouvant, passant d'un groupe à l'autre et au final, ce n'était pas plus mal pour son rôle de Préfet. Enfin, avec Kim c'était un peu différent, ils s'entendaient réellement bien et ce dîner se passa donc dans la bonne humeur. Il ne put s'empêcher de la taquiner à plusieurs reprises mais il était sûr, qu'au fond, elle adorait ça !

À la fin du dîner, Zachary partit un peu avant Kim, il voulait passer à la volière poster une lettre pour sa famille avant de retourner réviser un peu. Sauf que ses plans furent légèrement contrariés. Alors qu'il sortait de la Grande Salle son regard se posa sur une scène peu habituelle. Julian était en pleine conversation avec Enzo. En soit, rien qui ne puisse le perturber. Enfin... Jusqu'à ce que Chiara se rapproche et vienne mettre une main au cul Enzo dans la plus grande décontraction. Il n'entendait rien de là où il était mais les sourires, les regards qu'ils s'échangèrent... Zachary sentit une colère sourde, à laquelle il n'était pas habitué monter en lui. D'un coup, Enzo et Julian se tournèrent vers lui. Combien de temps avait-il passé à les fixer ainsi ? Aucune idée. Il tourna rapidement les talons et prit alors la direction de la salle commune. Pourquoi était-il si en colère ? Il fallait qu'il se calme sinon il allait tuer quelqu'un.

Assis dans un renfoncement, le front posé contre la vitre, Zachary regardait distraitement ce qui se passait dehors. La colère en lui était peu à peu redescendue, laissant place à un mélange de sentiments bien différent. Il ne comprenait pas pourquoi il s'était emporté comme ça. Il ne comprenait pas non plus pourquoi il perdait tout contrôle dès qu'il s'agissait d'elle. C'était ridicule, il n'était plus un gosse, il devait agir en adulte... Son propre comportement l'agaçait et lui donnait envie de...

« Zach ? »

Zachary, tiré de ses pensées, tourna la tête pour voir Riley, le visage soucieux s'approcher de lui. Apparemment il ne devait pas renvoyer des signaux positifs puisqu'elle eut une façon un peu particulière de lui demander si ça allait. Le rouge afficha alors par réflexe un sourire.

« Tiens, la reine du basket ! »

Zachary se tourna alors, reposant ses jambes sur le sol, ne s'appuyant désormais que peu sur le rebord de fenêtre, les mains posés dessus de chaque côté de son corps. Il faisait référence à leur dernier petit match. Il tentait d'avoir l'air détendu, serein. Mais premièrement, il avait beau étudier la psychomagie, il n'était pas un menteur inné. Et surtout, un petit quelque chose en lui le poussait à baisser un peu ses gardes face à Riley...

« On va dire que c'est la fatigue qui me joue des tours... Et toi, la pêche ? »

Nouveau sourire du côté de Zachary. Il ne mentait pas, la fatigue liée aux révisions, aux gardes ne l'aidait pas à gérer ses émotions c'était certain. Mais il savait très bien qu'il n'y avait pas que ça et c'était sans doute ça qui l'agaçait le plus. Il ne voulait pas embêter Riley avec ses histoires, il ne voulait pas s'imposer et pourtant, l'idée qu'elle puisse venir se poser à côté de lui ne le dérangeait pas. Il n'avait pas mille personnes à qui parler ici et Riley lui inspirait clairement de la confiance. Elle avait un tempérament qu'il appréciait et... Il ne savait pas comment l'expliquer mais quelque chose lui disait que discuter un peu avec elle pourrait peut être lui faire du bien. Il poussa alors un long soupir.

« Désolé, je suis pas sûr d'être de super compagnie ce soir. »

Cette fois son sourire était plus retenu, désolé un peu aussi. Oui, ce soir Zachary n'était pas le comique des grands jours...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Dim 30 Avr 2017 - 11:26

« Tiens, la reine du basket ! »
« Hum. Dans mes souvenirs tu m'as mis une raclée. C'est donc plutôt toi la Reine du basket. »

Sourire taquin. Tentative d'humour ? Non, ça n'a rien d'une tentative, c'est de l'humour tout simplement. Pas pour me moquer de lui, juste pour le faire sourire. Oh il me sourit mais ce sourire là … Il n'est pas comme ceux de d'habitude, c'est tout. Il transmet beaucoup de messages je trouve. Peut-être que je me trompe, je ne peux pas prétendre le connaître parfaitement ce garçon. Une impression, un pressentiment peut-être, quelque chose comme ça.

« On va dire que c'est la fatigue qui me joue des tours... Et toi, la pêche ? »

Des fois je me dis qu'elle doit en avoir marre, la fatigue, qu'on l'utilise à tout bout de champ pour justifier nos coups de mou. Le truc c'est qu'on ne sait pas toujours pourquoi ça ne va pas, ou on ne veut pas ou ne peut pas en parler alors … Oui, la fatigue, elle tombe bien. Je ne prétends pas qu'il y a autre chose mais … En réalité si, j'en suis presque certaine. Je ne connais pas Zach par cœur mais à force de vivre sous le même toit et si on prend la peine de faire attention aux autres, on apprend à reconnaître certains signes. Là, clairement, mon instinct me souffle que ça n'est pas la fatigue ou qu'il n'y a pas que ça en tout cas. Elle doit jouer quand même sa partie, il a été sur le front toute la semaine alors ça n'aurait rien d'étonnant et parfois, c'est vrai, elle nous fragilise, laisse tomber certains remparts qui nous protègent, qui maintiennent certaines choses à l'écart. Enfin bref, c'est lui le futur Psychomage, pas moi. Stop.

« Désolé, je suis pas sûr d'être de super compagnie ce soir. »
« Boh ça ne changera pas de d'habitude tu sais. »

Haussement d'épaule. Je garde un air très neutre, détaché, regardant à droite et à gauche comme si tout ça ne m'intéressait pas vraiment avant de me stopper, le visage tourner sur le côté, laissant apparaître sur le coin de mes lèvres un sourire. Puis je lui lance un regard en biais. Tout ça, ce sont des réflexes, encore une fois l'instinct qui se manifeste. Je ne me vois pas me pointer dans son espace vital en dramatisant la situation, c'est ma manière à moi de poser mes cartes, d'avancer tranquillement en lui montrant que je suis là s'il le souhaite sans pour autant m'imposer. Je le regarde finalement, m'enroulant de mes propres bras tout en restant face à lui, à quelques pas, des pas que je ne franchirai pas tant qu'il ne m'aura pas envoyé un signal m'indiquant que je peux le faire.

Ce long et profond soupir est peut-être un indice.

« Tu veux en parler ? »

J'ai la réputation d'être une véritable Tornade et c'est le cas, c'est ce que je suis, mais je sais aussi presser sur pause quand il le faut et actuellement, je ne respire que le calme, y compris dans le sourire que je lui adresse. Aucune trace pitié là dedans ou quoi que ce soit dans ce genre là, juste de l'intérêt, pas vraiment d'inquiétude mais je ne suis pas indifférente à son sort. J'apprécie vraiment ce garçon, la conversation qu'on a eu dans les gradins l'autre jour était vraiment agréable, intéressante, et le match de basket qui a suivi à scellé tout ça. Je pense qu'on a franchi quelques barrières ce jour là. Je ne dis pas qu'on est devenus les meilleurs amis du monde mais on s'est rapprochés, je le pense sincèrement. Alors pas une seconde je n'aurai pu envisager de passer à côté de lui sans faire un geste dans sa direction.

« Je sais que je ne suis pas ta meilleure copine ni ta confidente mais parfois c'est plus simple de vider son sac auprès de quelqu'un dont on n'est pas nécessairement proche. »

Je sais aussi que Ora est partie et qu'ils étaient très proches, qu'il serait sans doute aller la voir elle si elle était encore entre ces murs. Un instant je me mets à sa place, je me demande comment je ferai, ce que je ferai, si Kezabel n'était plus là pour une raison ou une autre … Je crois que je me sentirai complètement perdue. Les garçons et les filles ne gèrent pas l'amitié de la même façon, c'est l'impression que j'ai en tout cas, mais on a tous besoin de quelqu'un à un moment ou un autre et c'est important de sentir qu'on n'est pas seul. Si je peux être cette épaule sur laquelle il a besoin de se reposer aujourd'hui alors ça sera avec « plaisir », sans aucune forme d'hésitation.
Je n'oublie pas que ma meilleure amie m'attend en bas mais je sais qu'elle comprendra. Peut-être que ça me prendra effectivement deux heures mais visiblement pas « à cause » du Gryffondor auquel on aurait pu penser.

« En tout cas, si t'as envie ou besoin, je suis là. »

Voilà ce que ça veut dire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1204
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Mar 2 Mai 2017 - 14:23

Même si Zachary n'était pas au top de sa forme, il devait bien avouer que Riley était assez douée niveau humour. Par deux fois elle parvint à lui arracher des sourires plus que sincères, clairement amusé. Déjà parce que le titre de reine de basket... Oui pourquoi pas ! En vrai, cela tapait méchamment sa virilité mal placée mais il devait bien avouer que c'était bien envoyé. Quant au fait qu'il soit en général de mauvaise compagnie... Après le sourire, Zach avait adressé une grimace à Riley. Elle se moquait de lui et elle avait bien raison de le faire. En temps normal il aurait sans doute rebondit et ils auraient pu partir très loin dans la taquinerie. Mais là... Il n'avait pas la force de le faire, pas l'envie. Le sourire était apparu mais était aussi reparti assez vite. Ça l'agaçait d'être comme ça. D'être le rabat-joie de service incapable de garder la pêche et de rendre à Riley ses sourires. Il ne comprenait même pas pourquoi tout cela l'atteignait maintenant, si fort... Non parce que ce n'était pas comme s'il n'avait pas connu des choses plus graves. Il avait faillit crever quelques mois plus tôt, il s'était vu partir sur le sol des toilettes... Et pourtant il se rongeait les sangs pour une fille. Un peu ridicule non ? Un rire bref s'échappa de ses lèvres alors qu'il pensait à tout ça. Jamais il n'aurait cru en arriver là. Il releva alors la tête vers Riley qui était toujours là, devant lui, les bras croisés. En parler ? Il ne savait pas. Il n'était pas du genre à s'étendre sur ses sentiments. Enfin, sauf avec Josh et Ora. Eux étaient bien placés pour savoir que quand il se lançait, ça pouvait durer un moment. Qu'il était en fait un grand sensible, parfois victime de ses propres émotions. Mais le reste du temps, il se contentait de gérer seul ses petits coups de mous. Alors en parler avec Riley ? Elle continua dans son raisonnement et Zach sourit de nouveau.

« Tu n'as jamais pensé à la psychomagie ? »

C'était une pirouette, une façon de retarder un peu la réponse. Et en même temps, c'était une petite blague, signe qu'il n'était pas non plus au fond du trou. Riley de son côté ajouta une dernière petite chose. Le sourire sur le visage de Zachary s'effaça mais quelque chose de doux continuait de briller dans son regard.

« Merci. »

C'était sincère. Zachary se voyait ici comme un grand-frère et pas seulement pour Layla. Il devait garder la tête froide et haute pour aider tous les plus jeunes. Il faisait partie de ceux qui n'avaient pas le droit de craquer. Il s'était certes attribué ce rôle tout seul mais il y tenait. Il n'était pas un grand révolutionnaire mais il tiendrait, il porterait les autres à bout de bras s'il le fallait. Mais entendre qu'on était là pour lui, qu'il avait le droit parfois de lâcher les vannes et de se poser sur quelqu'un... Ça faisait du bien. Et il savait que Riley ne mentait pas, ne se forçait pas pour dire ça. Ce n'était clairement pas le genre de filles à agir de la sorte. Ça le touchait profondément. Et ça le poussait aussi à reconsidérer sa proposition. Il n'était pas obligé de rentrer dans les détails, de tout lui raconter. Mais il sentait que parler pourrait lui faire du bien. Dire les choses à voix haute et ne pas se contenter de les faire tourner dans sa tête. Un profond soupir s'échappa alors de ses lèvres.

« J'ai flashé sur une nana. Sauf qu'elle... Elle veut ce que je cherche habituellement. Juste se faire plaisir, s'amuser et certainement pas s'embarquer dans un truc plein de sentiments. »

Un nouveau rire s'échappa de la gorge de Zachary.

« Ironie quand tu nous tiens... »

Cette histoire était juste... Drôle. Zach avait l'impression que l'univers se foutait de sa gueule sur ce coup. Chiara était tout ce qu'il aurait pu chercher chez une fille. Elle était comme lui et ils auraient pu passer de supers moments ensembles, à profiter de la vie, sans prises de tête. Sauf que non. Il en était incapable et surtout maintenant qu'elle semblait avoir compris qu'il n'était pas aussi indifférent qu'il cherchait à le faire croire. Il était fichu, cramé et il sentait bien que la distance allait indéniablement s'installer entre eux. Et putain, ça le faisait chier. Il était en colère contre lui. Psychomage en carton, incapable de garder ses émotions pour lui... Et incapable aussi de gérer ses propres conflits internes. Son regard se posa alors sur Riley, un sourire trônant au coin de ses lèvres.

« C'est naze hein ? J'ai vu la mort en face et je perds mon sourire pour une nana. »

Zachary rejeta alors la tête en arrière et prit quelques secondes pour fixer le plafond. Il se sentait con certes mais ce n'était certainement pas le sentiment dominant en lui. Non, ce qui prenait le dessus c'était cette boule dans son ventre. Ce sentiment de vide et de tristesse profonde. Lui-même n'arrivait pas à croire que le rejet, tout en silence, de Chiara pouvait autant le remuer. Pourtant c'était le cas et quand il l'avait vu rire comme ça avec Enzo... Tout lui avait simplement explosé à la figure de manière brutale. Et maintenant il ne pouvait plus le nier, plus faire semblant. Nouveau soupir... Il voulait juste que cette petite voix au fond de lui se taise et qu'il puisse passer à autre chose. Mais cela semblait être bien plus compliqué que ce qu'il aurait cru.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Mer 3 Mai 2017 - 22:26

You can stand under my umbrella ♫

« Merci. »
« Ça fera 50 Galions s'il te plait. »

...

« Ben quoi ? Les psychomages, ça se fait rémunérer non ? »

Il a besoin de « dédramatiser », de détendre un peu son atmosphère, je comprends tout à fait et je crois que c'est un peu ma manière de continuer à le mettre à l'aise. Pas pour lui tirer les vers du nez parce que j'ai soif de ragot mais simplement parce que j'apprécie vraiment ce garçon, je n'aime pas le voir comme ça alors si je peux l'aider, je le ferai. Il a l'air d'en avoir besoin, je ne crois pas qu'il va me dire qu'il gère, que je peux y aller ou qu'il préfère ne pas m'en parler à moi. Ça n'a rien de présomptueux, c'est juste une impression. Préfet en Chef, Capitaine des Rouges, un des élèves les plus âgés de l'école … Peut-être qu'il pense ne pas avoir le droit d'aller mal ou simplement d'avoir un petit coup de mou mais c'est totalement faux. On y a tous le droit. Tout comme il a le droit de prendre le temps qu'il lui faut pour aborder le sujet, si ça doit se passer comme ça. Et parce que je sens une porte d'entrée, je me décide à m'approcher un peu. Juste un peu, sans m'assoir à côté de lui pour autant.

Un léger silence, un profond soupir et c'est parti.

« J'ai flashé sur une nana. Sauf qu'elle... Elle veut ce que je cherche habituellement. Juste se faire plaisir, s'amuser et certainement pas s'embarquer dans un truc plein de sentiments. »

Oh … Puis ... Ah.

Je ne dis rien, aucun son ne franchit la barrière de mes lèvres mais je pense que mon visage l'exprime suffisamment bien. Je ne m'attendais pas du tout à ça. Zachary fait partie de ces gars qui butinent de fleur en fleur sans jamais s'attacher ou se caser, le genre de type que j'ai parfois envie de castrer quand ils prennent les filles pour des objets mais il a de la chance, je l'aime bien. Plus sérieusement, il n'est pas réputé pour être un connard suffisant qui manque de respect à la gente féminine ou à qui que ce soit d'ailleurs. Et puis il faut dire qu'avec un regard pareil, et un corps pareil – nous aussi on est un peu superficielle, faut pas croire – il a des arguments … Mais enfin ça n'est pas le sujet. Je ne m'attendais pas à le voir coincé dans les filets déroutants du coup de cœur. Ce rire qu'il laisse échapper est complètement cynique.

« Ironie quand tu nous tiens... »

Je souris. Pas parce que je me moque mais parce qu'il a raison, c'est assez ironique. Un instant je pense à Mateo, je me demande s'il s'est senti comme ça lui aussi quand il a compris qu'il était foutu. Quelque part j'en retire une satisfaction un peu sadique qui me donne envie de sourire sournoisement si c'est le cas mais ça n'est pas tellement le sujet. D'autant qu'on ne peut pas dire que j'ai tellement fait ma maline non plus mais là encore ça n'est pas le sujet.
Sincèrement, il me fait un peu de peine. Ça n'est pas de la pitié mais le voir aussi perdu, c'est déroutant. Zachary Disemba et son sourire colgate, déstabilisés par une fille … Oh bien sur que si je suis hyper curieuse de savoir de qui il s'agit ! Mais les cancans on verra ça plus tard.

« C'est naze hein ? J'ai vu la mort en face et je perds mon sourire pour une nana. »

Cette fois, je m'assois à côté de lui et instinctivement tous mes gestes sont calmes, lents même par rapport à d'habitude. La tête tournée vers lui, je lui adresse un sourire tranquille.

« Je ne trouve pas ça naze, au contraire. Ça veut dire que tu arrives encore à être déstabilisé par quelque chose de normal et je trouve ça très sain. Et rassurant quelque part. »

On a vu tellement d'horreur, je mets un point d'honneur à ressentir tout ce que je peux à fond. Surtout les choses les plus simples ou les plus naturelles, exactement comme celle-ci.

« Et mignon. »

Sourire en coin. Macho va ! N'empêche que ça te rend quand même super mignon et très touchant. Pas la peine de jouer les gros durs, t'as un passe-droit pour ce soir, je te promets de garder ça pour moi.

« J'vais te poser une question bête mais … Tu lui as posé la question à cette fille ou c'est simplement une supposition de ta part ? Non parce que tu sais, la psychologie féminine, c'est tout un dédale. Vous faites les marioles à collectionner les nanas mais en attendant, vous ne nous connaissez pas vraiment messieurs. »

Là, clairement, je le charrie et c'est même une belle attaque personnelle mais ça n'a rien de méchant. Je ne le juge pas, je le taquine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1204
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Sam 6 Mai 2017 - 15:20

La légèreté de Riley faisait du bien à Zachary, s'était indéniable. Il n'avait pas envie de sentir un regard plein de pitié sur lui. Il n'avait pas envie de provoquer un ton de voix minaudant, hésitant, cherchant à tout prix à ne pas dire quelque chose de mal. Elle avait fait une blague et ça l'avait fait sourire. Zach n'avait pas envie de sombrer dans un échange pseudo dramatique. Il avait le blues c'était indéniable mais il n'était pas à l'article de la mort et personne n'était parti. Alors oui, il ne niait pas sa souffrance mais elle avait quelque chose de profondément ironique, de drôle presque. Il n'hésitait pas à le dire. Il s'était donc confié à Riley sans trop de détour mais sans savoir ce qu'il attendait réellement en échange. Qu'elle remettre les choses en perspectives ? Qu'elle prenne la place du bon pote qui vous fait une belle tape dans le dos et vous propose de boire un coup pour oublier ? Difficile à dire. Et si la boule au creux de son estomac était toujours bien présente, il devait bien avouer que cela lui faisait bizarre d'avoir formulé les choses à voix haute. Il avait craqué sur Chiara. Définitivement et il ne pourrait plus le nier, plus se le cacher. Zachary baissa la tête pour croiser le sourire tranquille de Riley qui venait de s'asseoir à côté de lui.

« Allez, avoue que t'as un peu étudié la psychomagie quand même ? »

Cette fois un sourire s'afficha sur visage de Zachary. Qui se transforma vite en exclamation parce que Riley n'avait en réalité pas terminé sa phrase et que ce qui venait de sortir était inattendu. Mignon ? Il était certain que dans la bouche de la demoiselle c'était plus une taquinerie qu'un doux compliment. Il lui donna alors un léger coup de coude dans les côtes pour marquer sa désapprobation. Bon, même si le sourire qui était réapparu sur son visage disait complètement autre chose. D'une autre nana, Zach aurait adoré s'entendre dire qu'il était mignon. Mais Riley était une tueuse et si elle lui disait ça, c'était pour chatouiller un peu sa virilité, il en était sûr. En un sens, elle avait bien raison d'en profiter et ça lui faisait du bien. Elle savait cependant habillement jouer entre l'humour et le sérieux. La jeune femme redevint donc sérieuse, cherchant à en savoir un peu plus sur la situation. Zachary afficha d'abord un air amusé, face à la nouvelle provocation mais il avait aussi très bien capté le cœur du message.

« On vous connait pas bien ? Je croyais que les femmes c'était facile moi : argent, vêtements, compliments ! »

Zachary afficha un sourire moqueur avant de monter vivement ses bras au niveau de son corps, en guise de bouclier, il sentait qu'il allait s'en prendre une. Bien sûr, il ne pensait en aucun cas ce qu'il venait de dire. Zach pouvait avoir des idées maladroites parfois mais pas à ce point quand même. Là, c'était juste un petit retour d’ascenseur pour Riley, et ça le faisait bien marrer. M'enfin, revenons aux choses sérieux.

« Blague mise à part, je crois vraiment pas avoir besoin de lui poser la question. »

Un masque plus sombre se redessina sur le visage de Zachary alors qu'il poussait un nouveau soupir. A ce rythme là, il allait plus avoir d'air dans les poumons... Hum. Bref. Il était vrai qu'il n'avait pas demandé frontalement à Chiara ce qu'elle pensait de tout ça mais pour le coup, il n'y avait aucune place au doute en lui. La dernière fois, ce qu'il s'était passé.. Ça suffisait largement. Pas besoin de mots, pas besoin de grandes phrases. Zach avait laissé passer trop de choses dans son baiser, dans ses gestes et il avait bien vu l'expression de la jeune femme changer. Il avait senti le malaise s'installer. Il avait compris qu'elle ne voulait pas de ça et qu'il fallait à tout prix qu'il s'arrête. Il avait vu dans ses yeux qu'elle était désolée, qu'elle ne voulait pas voir ce qu'il laissait filtrer. Il avait compris qu'il n'avait aucune chance et il se demandait même s'il n'avait pas brisé un truc entre eux parce qu'il avait été incapable de garder ses sentiments pour lui.

« La dernière fois qu'on s'est vus la température à un peu monté. Sauf qu'au moment de l'embrasser j'ai été plus tendre que d'habitude. Et elle a complètement flippé. Elle a compris à ce moment là j'en suis sûr. Et après elle était complètement gênée. Autant dire que c'est pas très bon signe. »

Sourire en coin du côté de Zachary. Il avait beau être un éternel optimiste, cherchant toujours le bon côté des choses, là il devait bien avouer qu'il ne voyait pas comment nier l'évidence. Chiara ne voulait pas de ça entre eux. Et il était fautif de ne pas avoir su se retenir. Il était fautif de ne pas avoir su respecter l'accord tacite qu'il y avait entre eux. Profiter, s'amuser, être amis mais rien de plus. Il venait de tout casser et il craignait vraiment pour la suite. Parce que même si Chiara, parvenait à oublier, à faire comme si de rien n'était, lui en était-il vraiment capable ? Si on analysait sa réaction du jour, rien n'était moins sûr...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Sam 13 Mai 2017 - 20:10

Ironie, quand tu nous tiens. Il a raison, la situation est complètement ironique et je l'admets, si je n'appréciai pas spécialement ce garçon, si je ne savais pas qu'il est autre chose qu'un coureur de jupon – et que d'après moi il a toujours respecté celles avec qui il a une aventure – j'aurai pu lui balancer un magnifique : On récolte ce que l'on sème. Je ne pense pas que ça soit une question de karma, tout ça ce sont des conneries, je trouve ça simplement normal que sa carapace finisse par se fissurer mais malheureusement pour lui, apparemment, ça n'est pas réciproque. Je pose néanmoins la question de savoir s'il le lui a demandé clairement, on ne sait jamais, ça pourrait simplement être un malentendu après tout. Et j'en profite pour lui balancer une petite attaque dans les règles de l'art, après lui avoir balancé que ça le rendant mignon. Je suis une punaise et j'adore ça ! C'est toujours un plaisir pour moi de dégonfler un peu leur égo de coqs de basse-cour. Aller les gars, vous avez tous une part de douceur en vous !

Hommes, femmes, mode d'emploi.
C'est parti !

« On vous connait pas bien ? Je croyais que les femmes c'était facile moi : argent, vêtements, compliments ! »

Il se moque mais l'instant d'après utilise ses bras pour parer une éventuelle agression de ma part … Je jubile, autant le dire, parce que ça signifie qu'il a peur ! Tremble mon petit, tremble …  J'apprécie ce petit jeu, cet échange sérieux teinté d'humour et de piques pour faire passer la pilule plus facilement. Je crois que si les rôles étaient inversés je n'aurai pas peur de me confier à lui, c'est d'ailleurs quelque chose que j'ai déjà fait même si le sujet n'était pas le même. Oui, il m'inspire la confiance, réellement, et je ne compte pas le laisser tout seul dans son désarroi si je peux faire quelque chose pour lui. Au moins lui permettre d'en parler pour vider son sac, c'est toujours ça de pris, ça fait toujours du bien. Tu sais quoi ? Tu devrais trainer avec Caem un peu, ça te ferait surement du bien.
Argent, vêtements, compliments … La féministe en moi s'insurge un peu rien qu'à l'idée que ça soit la réalité pour certaines femmes mais après tout, chacun est libre de faire ce qu'il veut. Si certaines sont heureuses avec ça, soit. Si je veux de l'argent je le gagnerai moi-même. Je préfère déchirer mes vêtements en m'amusant avec mes amis et continuer à les porter parce qu'ils me rappellent de bons souvenirs. Quant aux compliments, il faut le dire, homme ou femme, on en a tous besoin, ça ne fait jamais de mal.

« Blague mise à part, je crois vraiment pas avoir besoin de lui poser la question. »

Le calme et le sérieux reviennent. Son sourire s'affaisse et ça me fait de la peine de le voir comme ça. Il soupir, pensif et las je dirai, moi je garde le silence et l'observe sans être trop envahissante. Je sais que ça va sortir, je pense juste qu'il a besoin d'un peu de temps et je suis tout à fait en mesure de le lui accorder. Kezabel m'attend mais elle comprendra. Oui, désolée, je vais lui en parler parce que je lui dis tout mais t'inquiète pas ! On est des ragoteuses et des langues de putes uniquement avec les gens qu'on n'aime pas et t'as de la chance, c'est pas ton cas.

« La dernière fois qu'on s'est vus la température à un peu monté. Sauf qu'au moment de l'embrasser j'ai été plus tendre que d'habitude. Et elle a complètement flippé. Elle a compris à ce moment là j'en suis sûr. Et après elle était complètement gênée. Autant dire que c'est pas très bon signe. »

Hum. Je ne sais pas de qui il s'agit c'est donc compliqué de tirer une conclusion d'un tel comportement. Ça peut être bon signe, mauvais signe, sincèrement aucun moyen de le savoir sans connaître la principale intéressée ou même tout simplement lui poser directement la question. Je pense sincèrement que c'est la meilleure solution, histoire qu'il soit fixé, mais je vois très bien le schéma qui s'est tissé dans sa tête et les conclusion qu'il en a tiré. Il s'est laissé aller à ce qu'il ressent, quelque part je trouve que c'est tout à son honneur parce que même si ça n'était pas calculé ni maitrisé, ça n'est jamais une chose évidente à faire. J'essaie d'assembler les pièces du puzzle dans ma tête, plusieurs éventualités se manifestent dans mes pensées. Elle a flippé, ça c'est presque certain mais ça n'est peut-être pas forcément ce qu'il croit. Peut-être qu'elle en est au même stade que lui après tout, qu'elle ne sait pas plus que lui comment le gérer. Ça peut tout aussi bien être totalement le contraire et effectivement dans ce cas c'est mort. Je ne me vois pas lui exprimer ces possibilités, c'est donc une autre question que je lui pose.

« Qu'est ce que tu envisages de faire ? »

Lui parler pour crever l'abcès ? Faire comme si rien ne s'était passé et tenter de reprendre comme avant ? T'éloigner d'elle ? Des options il y en a pleins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1204
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Ven 2 Juin 2017 - 20:48

Zachary n'était pas le genre de garçon à avoir des remords ou des regrets. Même si ces derniers temps il avait enchaîné quelques boulettes, il avait toujours essayé d'assumer ses actes, de ne pas trop ressasser le passé et de toujours avancer. Se racheter si possible oui mais ne pas se laisser dévorer par ce qui a déjà était fait et qui ne peut pas être réparé. Pourtant là, il devait bien avouer que dans sa tête, ça tournait à plein régime. Il aurait aimé pouvoir remonter le temps, avoir un fichu retourneur et pouvoir tout changer. Sauf qu'il le savait très bien, ce n'était pas possible. Même dans le monde magique, on ne pouvait pas revenir en arrière comme ça, effacer le passé, faire comme s'il n'avait jamais eu lieu. Même dans ce monde avec mille possibilités, il devait assumer son comportement. Et pour une fois dans sa vie, ça le bouffait. Zach s'était repassé la scène un bon nombre de fois. Il aurait pu se contenter de l'embrasser comme d'habitude, de faire le playboy et de profiter d'un moment agréable avec Chiara. Mais non. Il avait lâché prise, il avait montré à la jeune femme une partie de lui qui aurait dû rester enfouie. Et maintenant il s'en mordait les doigts, se demandant tout simplement si un jour on pourrait passer à autre chose. En soit, c'était certain. Le temps ferait son effet, comme pour beaucoup de choses. Mais Zachary avait l'impression que ce serait bien trop long pour lui. Oh oui, bien trop lent...

« Qu'est ce que tu envisages de faire ? »


Zachary avait relevé la tête vers Riley, secoué par un très léger rire. Là était toute la question et la jeune femme avait mis le doigt dessus. Il n'en savait rien. Il avait déjà envisagé plusieurs possibilités et à vrai dire, aucune ne l'avait pleinement satisfait. À chaque fois il voyait les défauts, ce qui ne marcherait pas. Et surtout, il devait admettre une chose : il n'avait pas et n'aurait jamais le contrôle totale sur la situation.

« Mine de rien, ça dépend pas mal d'elle. »

Il adapterait en partie son comportement en fonction de Chiara. La connaissait il pensait, il espérait peut être, qu'elle ferait comme si de rien n'était, qu'elle serait toujours la même. Après tout, ce serait la meilleure solution pour lui. Mais il était sûr que certaines choses changeraient malgré tout. Elle risquait fort de ne plus jouer la carte de la séduction avec lui ou du moins pas de la même manière. Et c'était là que tout devenait plus complexe. Leur relation était en partie basée sur ça, sur leur habitude de se chercher, de fricoter et de coucher ensemble, n'ayons pas peur de le dire. Alors sans ça, est-ce qu'ils arriveraient vraiment à être complètement naturels ? À s'entendre oui, Zach appréciait cette jeune femme et pas uniquement pour ses belles courbes. Non. Le problème c'était qu'il faudrait réapprendre à se comporter l'un envers l'autre et il craignait que la gêne prenne le dessus. Et ça, clairement, ce ne serait agréable pour personne.

« J'aimerais bien faire comme si de rien n'était mais je sens bien que c'est pas vraiment possible. D'une parce que je pourrais pas lui faire des avances toutes les trente secondes ce que je fais normalement avec les filles. »

Insérer ici un regard de sale gosse. Zachary savait qu'il était un dragueur mais il savait aussi se foutre de sa gueule et grossir les traits.

« Et surtout, je crois que j'ai tendance à être un peu jaloux. »

Grimace du côté du métis. Il avait du mal à accepter cette partie de lui mais sa réaction du jour était sans appel. Il savait qu'il avait une tendance possessive et ultra protecteur, Layla pouvait en témoigner. Mais pour un mec qui passe de fille en fille, se montrer jaloux c'était un peu le comble. Nom de dieu, il devait être vachement risible n'empêche. Zachary poussa alors un long et profond soupir. Il n'avait vraiment pas envie de se faire des nœuds au cerveau sur cette histoire pourtant, il sentait bien que sa volonté seule ne suffisait pas. Il y avait bien plus derrière tout ça et, clairement, il était dans la merde. Bonjour les nuits à se poser mille questions, bonjour les regards gênés... Comme quoi, les psychomages aussi pouvaient galérer en relations humaines.

« Faut que je fasse la fête. Ça va plus, si ça continue je vais me transformer en vieux con aigri. »

Regard vers Riley.

« Je le prends très mal si tu dis que c'est déjà le cas ! »

Et il se mit à rire. L'auto-persuasion ne suffirait pas mais ça pouvait tout de même un peu marcher. Reprendre le sourire, et pas se dévorer pour cette histoire. Parler avec Riley lui avait fait du bien mais maintenant, il avait envie de se défouler, comme s'il ne pouvait pas supporter que la conversation ne s'attarde trop longtemps sur ses états d'âme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Lun 5 Juin 2017 - 21:58

J'ai tapé dans le mile et je le sais très bien. Ça me semblait juste être la question la plus adéquate, même si elle le pousse à se la poser directement. C'était peut-être déjà le cas, sûrement même, mais verbaliser les choses change toute la donne en général. Et puis avoir l'avis d'une personne extérieure, bien qu'il me manque des données et que je n'ai par conséquent qu'un son de cloche – oui c'est toi la cloche, Disemba. Bisou ! – ça peut aider à éclaircir certains points.

« Mine de rien, ça dépend pas mal d'elle. »

Exact. J'ai envie de lui dire de ne pas tout mettre sur ses épaules à elle mais je m'abstiens. Je ne crois pas que c'est ce qu'il a l'intention de faire mais parfois on ne s'en rend même pas compte. Il a l'air de s'être persuadé qu'elle ne veut pas d'une relation ou entendre parler de sentiment mais le fait que tant qu'il ne lui aura pas poser directement la question et qu'elle ne lui aura pas répondu, il n'en saura objectivement rien ou presque. Et je crois qu'il n'envisage pas vraiment de le faire, à vrai dire. Je ne le juge pas, c'est son choix et je n'ai aucun avis à donner sur la question. Je constate simplement, sans me demander ce que je ferai à sa place puisque ça n'est pas mon histoire.

« J'aimerais bien faire comme si de rien n'était mais je sens bien que c'est pas vraiment possible. D'une parce que je pourrais pas lui faire des avances toutes les trente secondes ce que je fais normalement avec les filles. »

Il sourit tout en gardant un air sérieux et moi je lève les yeux au plafond en secouant la tête de droite à gauche et de gauche à droite. Blasée ? Non, amusée. Je sais très bien ce qu'il est entrain de faire et je respecte ça, je comprends qu'il ait besoin de faire passer la pilule plus facilement parce que, ce que je retiens surtout, c'est le fait qu'il ne semble pas pouvoir comme si de rien n'était et donc, que sa relation avec cette fille est dans une impasse. Ou plutôt, qu'ils vont potentiellement s'éloigner irrémédiablement l'un de l'autre parce qu'ils ne pourront pas gérer autrement. Il tient à elle, je l'ai bien compris, alors ça me fait de la peine pour lui.

« Et surtout, je crois que j'ai tendance à être un peu jaloux. »
« Aoutch. Bienvenue au club mon frère. »

Je lui claque la cuisse du plat de la main sans aucun complexe ni aucune retenue. J'en connais un rayon en jalousie et c'est peu de le dire alors clairement, ça n'est pas moi qui vais lui faire la leçon là-dessus. La petite curieuse qui trotte dans ma tête a envie de connaître tous les détails c'est plutôt clair mais je respecte le jardin secret de Zachary. Pour l'instant en tout cas … Désolée si je craque !
Et s'en suit un long et profond soupir de son côté alors que je retrouve mon calme et le silence du mien. Ça n'est en rien de la pitié, il me fait simplement réellement de la peine même si une part de moi a envie de le secouer un peu en lui disant de prendre son courage à deux mains et d'affronter ça yeux dans les yeux avec la fameuse jeune femme qui fait battre son cœur de coureur de jupons. Tu sais quoi ? C'est avec Mateo que tu devrais parler de ça en fait …

« Faut que je fasse la fête. Ça va plus, si ça continue je vais me transformer en vieux con aigri. »

Vous le voyez mon sourire ? Parce que lui, il le voit c'est certain !

« Je le prends très mal si tu dis que c'est déjà le cas ! »
« Ah oui ? Et bien moi je prends très mal le fait que malgré tes belles paroles tu n'aies pas essayé de me faire des avances toutes les trente secondes ! »

Si je prends un air faussement outré, main sur les hanches et lèvres pincés, regard noir braqué dans le sien, tout ça n'est bien évidemment que de la comédie. La vérité c'est qu'il se ferait rembarrer directement s'il faisait ça, je crois qu'il le sait très bien. Et puis, hey, je ne suis peut-être tout simplement pas à son goût ! Je m'en remettrai va, t'en fais pas.

« J'te rassure, t'as rien d'un vieux con aigri, t'es juste hors de ta zone de confort et ça te perturbe. Y a rien de plus normal. »

Cette fois c'est une main compatissante que je pose sur son épaule, en lui adressant un sourire tranquille sans en faire des caisses.

« J'ai pas de recette miracle à te proposer, c'est vrai que d'une manière ou d'une autre ça ne sera sans doute plus jamais comme avant entre vous ou alors avec du temps mais … Je continue de penser que tu devrais aller la voir histoire de mettre tout ça au clair. »

Plus facile à dire qu'à faire, j'en ai parfaitement conscience et de toute façon rien ne t'y oblige. Et ça sera le mot de la fin parce que j'ai bien compris qu'il n'avait plus trop envie de s'étendre sur le sujet. Enfin … le mot de la fin … ou presque …

« Tu peux aussi me dire de qui il s'agit pour étancher ma curiosité qui a réussi à se retenir jusqu'ici. »

Oops ! Mais tu ne peux pas m'en vouloir avec cette moue si innocente que je t'offre en cette seconde en battant des cils. De toute façon j'enchaine tout de suite pour ne pas qu'il se sente obligé de quoi que ce soit, il pourra ainsi choisir de laisser ça se noyer dans le reste de la conversation et c'est bien son droit.

« Écoute, j'ai pas trop le temps là, Kezabel m'attend en bas et je vais lui faire gober des vitamines de force mais après ces foutus examens, on se fait une teuf bien comme il faut pour chasser tout ça de ta tête l'espace d'une soirée ou d'une nuit même. On se met bien la tête à l'envers et on danse comme des fous toute la nuit, comme au bal, comme à l'anniversaire de Keza. Ok ? »

C'était vraiment une soirée parfaite et je ne dis pas ça parce que j'en suis l'organisatrice – d'autant que tout le monde a été super sur ce coup là. Non, sincèrement, c'était un moment parfait qu'on a tous partagé ensemble, un truc qui vous fait battre le cœur à cent à l'heure et surtout à l'unisson, qu'on soit proches ou moins proches. C'est comme ça que je l'ai ressenti en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1204
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Lun 12 Juin 2017 - 15:59

Cette petite claque de bienvenue, autant dire qu'il ne s'y attendait pas. Zachary sursauta lorsque la main de Riley s'abattit sur sa cuisse. Il se la frotta ensuite, affichant une moue de petit enfant vexé. Elle tapait fort la bougresse ! M'enfin bon, il n'était pas en sucre non plus et c'était certain qu'il allait s'en remettre. D'autant qu'il savait maintenant qu'il y avait un club prêt à l'accueillir pour l'aider à supporter sa jalousie et ça, c'était une super bonne nouvelle. Insérer ici des pouces en l'air et un super sourire. Blague mise à part, les réactions de Riley l'aidaient plutôt à accepter tout ça et c'était une bonne chose. Ne pas ressasser sans cesse, ne pas être dans la déprime totale, c'était exactement ce qu'il lui fallait. Merci camarade ! Mais bon, s'il voulait que ça dure, il allait devoir se rattraper. Parce qu'apparemment, elle était un peu fâchée de ne pas avoir eu elle aussi droit à sa petite sérénade. Zach se mit à rire sincèrement et un peu bruyamment certes mais au moins c'était signe qu'il renouait avec sa bonne humeur légendaire.

« Jamais avec les copines des potes. C'est juste une erreur de timing... Mais je suis sûr qu'on se serait éclatés sinon tous les deux ! »

Clin d’œil de Zachary. Bah oui, si on le lançait, il savait tout à fait sortir les beaux discours de dragueur ! Malgré tout, il était sincère. Autant il s'était amusé à faire la compet' avec Mateo il fut un temps, autant jamais il n'aurait cherché à draguer sa copine. Si une nana en couple venait le voir en conscience de cause il s'en fichait. Chacun, chaque couple faisait bien ce qu'il voulait. Mais quand il s'agissait des relations de ses potes et qu'il savait que c'était exclusif alors là, même pas la peine. Alors du coup, peut être que Riley s'était retrouvée comme... Asexuée. C'était un peu horrible de dire ça et clairement il n'irait pas lui sortir ainsi, enfin si peut être pour la voir enrager, ça pouvait être drôle. Tiens, il se le notait pour plus tard.

En attendant, Riley avait retrouvé son sérieux l'espace de quelques instants pour rassurer Zachary sur son côté vieux con. C'était gentil de dire ça. Oui il était hors de sa zone de confort et il n'était pas habitué. Parce qu'elle était tellement vaste cette zone qu'il oubliait parfois qu'elle avait des limites. Mais il devait accepter l'évidence, il était nul quand tout roulait pas comme il le voulait. Dur d'apprendre la vie seulement quand on approche les 25 ans. Oh putain, il se faisait vieux, c'était dramatique. Ce qui ne l'empêchait pas pour autant de réagir comme un adolescent. Riley insistait sur le fait qu'il devrait parler à Chiara mais lui avait toujours l'impression que la fuite était la meilleure des solutions. Nul.

« C'est moi la voix de la sagesse normalement, je t'interdis de me voler mon rôle ! »

Zachary avait levé le doigt, comme pour imiter un vieil instituteur réac des années 30. Il ne parvint cependant pas à garder son sérieux très longtemps. Oui elle avait raison, il le savait mais il avait encore besoin de macérer un peu dans sa connerie avant d'accepter cette idée. Riley de son côté avait fini par lâcher la question qui, apparemment, lui brûlait les lèvres depuis de longues minutes. Le Gryffondor se mit à sourire mais avant qu'il n'ait pu décider de si oui ou non il voulait étancher sa curiosité, elle avait enchaîné, après un joli battement de cil autant l'admettre, sur le fait que Kezabel l'attendait. Tiens, Zacha avait constaté qu'elle avait l'air assez fatigué ces derniers temps. Heureusement que Riley était là pour prendre soin d'elle. Ces deux là avaient une relation assez dingue d'ailleurs. Et le psychomage en lui ne pi s'empêcher de se dire que ce serait intéressant à étudier. Enfin bref.

« Va prendre soin de Kezabel. Et fais-lui un bisou aussi de ma part, je suis sûr que ça lui fera plaisir et que d'un seul coup ça lui redonnera toute l'énergie dont elle a besoin. »

Nouveau sourire colgate du côté de Zachary. Oui il se permettait de faire le couillon, parce que Keza l'avait déjà rembarré et qu'il l'appréciait vraiment. Et qu'il faisait tout autant le con devant elle alors bon. Le métis se redressa alors, se décollant de ce rebord de fenêtre et s'étira, comme ça ça faisait des heures qu'il était complètement recroquevillé sur lui-même. En tout cas, il sentait réellement qu'une tension dans ses muscles venait de s'apaiser.

« Quant à la personne dont je te parlais... T'auras qu'à me reposer la question lors de notre soirée d'anthologie, quand je serai totalement bourré, ça marchera peut être ! »

Zachary sourit comme un con à Riley. Non il ne lui dirait pas tout de suite, vis à vis de Chiara surtout, il n'était pas sûr que ce soit très cool. Mais il était évident que bourré, la donne serait sans doute différente. Surtout ces derniers temps, il avait tendance à dire un peu des bêtises sous l'emprise de l'alcool. D'ailleurs, à l'anniversaire de Kezabel, il s'était un peu enflammé pour rien. Ah non, ne pas penser à ça parce que là sinon, c'était la plus grosse soirée déprime assurée ! Allez mon garçon, tu restes sur les bonnes ondes envoyées par Riley et tu vas bosser un peu. Go l'ami !

- Fini -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 8151
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   Lun 12 Juin 2017 - 20:02

« Va prendre soin de Kezabel. Et fais-lui un bisou aussi de ma part, je suis sûr que ça lui fera plaisir et que d'un seul coup ça lui redonnera toute l'énergie dont elle a besoin. »
« Ben voyons, ça risque plutôt de l'achever. »

Et je réponds à son sourire colgate par un large sourire carnassier, naturellement. Riley Jenkins, briseuse de virilité depuis une génération … Quoi que je ne suis pas idiote, je pense que je tiens de ma mère sur beaucoup de choses et ça ne m'étonnerait pas que ceci en fasse partie. Tout comme je ne serai pas étonnée qu'elle même tienne ça de sa mère qui est encore pire en vieillissant ! Ça promet pour l'avenir … Ahum.
Il se lève, s'étire, je l'observe – non, je ne mate pas – et constate sans trop de mal qu'il a l'air épuisé certes mais surtout beaucoup moins tendu. Le sourire que j'affiche à présent est beaucoup plus tranquille, je suis heureuse si cette conversation a pu lui faire du bien.

Sincèrement.

« Quant à la personne dont je te parlais... T'auras qu'à me reposer la question lors de notre soirée d'anthologie, quand je serai totalement bourré, ça marchera peut être ! »

Sourire tranquille ? Non, plus maintenant, il a laissé la place à quelque chose de bien plus sournois parce que crois moi mon grand, tu ne sembles pas savoir à qui tu as affaire.

« Tu ne sais pas dans quoi tu t'engages mon pote ... »

Oh ça non, t'en as pas la moindre idée ! D'une, je ne suis pas chez les Verts pour rien, et de deux, quand je m'y mets, je suis une véritable vipère doublée de je ne sais trop quel animal qui pousserait sa proie jusqu'à l'épuisement. Quand je veux quelque chose, je l'obtiens. Tu vas en faire les frais Zachary Disemba, tu verras.

« J'te lacherai pas ! »

Cette fois je ris ouvertement, amusée, emballée à l'idée de le travailler au corps toute la soirée s'il le faut, presque pressée d'y être. Ça m'enthousiasme plus que la décence de l'autorise mais pas de panique, je sais aussi reconnaître les limites et si je sans qu'il ne veut vraiment pas en parler, je n'insisterai pas. Ou presque.

Quelques secondes comme ça, et puis je me calme à nouveau, redeviens … douce. Profite, ça n'arrive pas souvent. Je m'approche de lui et dépose un bisou sur sa joue.

« Bonne soirée. »

Quelques pas vers l'escalier, je m'arrête et me retourne une dernière fois.

« Ce que je t'ai dis la dernière fois, y a pas date de péremption alors n'hésite pas. Jamais. »

Un clin d'œil pour la route et je m'engouffre dans l'escalier qui mène à leur dortoir pour aller chercher mes vitamines. Je sais qu'il comprendra ce que je veux dire, qu'il peut venir me parler dès qu'il en ressent le besoin. Je serai toujours là pour l'écouter. Ce type pourrait me sortir par les trous de nez, représenter tout ce que j'exècre mais … regardez avec qui je sors ? Mateo est l'archétype – en apparence – de tout ce que j'ai toujours détesté chez un mec et pourtant j'aime ce garçon de tout mon cœur aujourd'hui. Zach n'est pas seulement un imbécile au corps de rêve qui enchaine les nanas et compte les points, il me l'a encore prouvé ce soir. Je l'apprécie réellement et à vrai dire, de plus en plus. Amis ? Je ne sais pas, on se connait peu finalement, mais j'ai de l'affection pour lui.

Aussitôt montée, aussitôt redescendue ! Et quand j'entre dans la Salle Commune je trouve Keza debout, entrain d'aider je ne sais trop qui à faire je ne sais trop quoi. Naturellement.

« Pose tes fesses tout de suite toi ! Non mais t'es pas possible. »

▬ FIN ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary   

Revenir en haut Aller en bas
 
High Voltage, coming at you from every side ▬ Zachary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAWKEYE ; danger, high voltage.
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Obama;Change is coming to america
» Come to the Dark Side... we have cookies ! [PV Tom]
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour des Gryffondors : Salle Commune-
Sauter vers: