AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Breath - Mack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Breath - Mack    Dim 5 Mar 2017 - 20:33

- On avait dit quoi comme date ? x) -


Besoin de sortir, de prendre l’air. Ça lui arrivait régulièrement depuis que ces horreurs planaient au dessus de leur tête. Cette impression d’oppression, d’avoir cette merde qui leur tomberait dessus d’une minute à l’autre ne voulait pas le lâcher. Or il avait besoin d’air, ça n’était pas nouveau. Tout avait facilement tendance à se sentir enfermé, ne serais-ce qu’avec la proximité sociale. Oui, il s’inquiétait pour Mack et elle s’inquiétait pour lui, ce qui les rapprochait puisqu’ils avaient du mal à accepter le fait que, peut-être pouvait-il se passer quelque chose s’ils n’étaient pas dans le coin. Peut-être pourraient-ils perdre l’autre sans même avoir été à ses côtés. C’était en tout cas son angoisse permanente. Pourtant il ne pouvait pas. Il était totalement incapable de rester à ses côtés sans arrêt, ça le rendait fou, surtout parce que, justement, ça le ramenait sans arrêt à la raison pour laquelle il n’était pas capable de la lâcher. Et puis il y avait ce truc entre eux qui comportait une certaine gêne même s’ils faisaient comme si de rien n’était. Comme s’il n’avait rien fait ce jour-là. Ils agissaient normalement, mais ce truc restait là, sous-jacent. En tout cas, il était là pour lui. Et s’il ne pouvait pas être là pour elle, il avait fini par lui constituer une véritable petite armée. Ils étaient censés être discrets mais pas sûr que ce soit tant suivi que cela. Menaces, corruption, impero, tous les moyens étaient bons et, très sincèrement, il ne s’arrêtait pas à ça.

Eh puis, Mack avait besoin d’être près de lui, surtout depuis que ces choses étaient là. Jayden avait cafeté, il s’en doutait au vu du comportement de la belle blonde. Elle savait qu’il était incapable de se défendre contre eux. Il ne savait pas effectuer le patronus, il n’y avait rien en lui, dans ses souvenirs qui marchaient, et ses tentatives n’avaient fait que renforcer les sentiments négatifs qui entouraient ce constat. Cela faisait naître chez lui des pensées qu’il ne devrait pas avoir… alors il avait simplement cessé d’essayer.

S’il y avait une attaque, si les barrières lâchaient, il se débrouillerait, comme toujours. Et s’il y avait une attaque, ceux qu’il avait contraints se précipiteraient pour aider Mack. Il avait même croisé l’un d’eux ce jour-là. Bonne humeur ? Mauvaise ? Plutôt neutre. Alec n’avait pas fait de commentaires, il avait simplement besoin de s’isoler, de sortir et de cogiter. Ses pas l’avaient naturellement mené à l’extérieur, là où le vent giflait sa peau, lui faisant un bien fou.

Pourquoi était-il allé jusque là ?

Les mains dans les poches, il avait traversé le pont, puis le parc et ce pour arriver jusqu’à la barrière magique, celle qui les protégeait tous des intrusions. Non loin se trouvait un gardien, probablement là pour la maintenir active et pour attaquer également à son tour, de temps en temps pour éviter qu’il n’y en ait trop à s’accumuler de l’autre côté. Il s’était approché jusqu’à cette limite presque virtuelle, translucide, presque transparence, derrière laquelle l’un d’eux le fixait. Regard braqué sur la créature, il s’était penché, de sorte à ce qu’elle soit tout près, bougeant de gauche à droite pour constater que, oui, elle le suivait. Créature encapuchonnée dans laquelle des ombres insondables régnaient.

Là, totalement absorbé par ces ténèbres, il n’avait rien entendu de la panique dans le château, rien compris de l’angoisse affreuse qui avait failli faire exploser le cœur d’une certaine belle blonde. Le type qu’il avait croisé tout à l’heure lui dirait où il était, alors qu’il avait lui-même l’obligation impérieuse de rester avec elle, de la protéger.

Non, lui jouait avec sa peur, avec son ennemi, avec ses faiblesses, sans aucune connaissance de celles qui régnaient alors chez les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Breath - Mack    Sam 20 Mai 2017 - 11:14


Breath
11 juin 2015
- Non mais tu es sérieuse ?! Jayden je suis brune !!!
- Tu voulais du changement non ? Le roux était déjà pris, alors c’était soit ça ou alors le vert, le rose ou le bleu… Tu préfères autre chose ? Doit me rester quelques potions dans un tiroir en cas de soirées improvisées. Suffit de demander et je t’arrange ça.

Elle me regarde avec le plus grand des sérieux et moi… Je ne sais juste pas si j’ai envie de rire ou alors si je l’étrangle pour avoir fait disparaitre ses cheveux blonds.

- Par changement… Je voulais dire coupe, pas… me la jouer métamorphomage ayant des idées noires !
- Ca te va très bien, laisse toi juste le temps de t’habituer au pire… Tu annuleras ça.

Mes doigts glissent dans mes cheveux foncés, c’est… pour le moins perturbant autant pas le nier. C’était pour le moins radical comme changement et sincèrement je ne suis pas certaine de pouvoir m’y faire.

- Imagine la tête d’Alec quand il va te voir, ça risque d’être hilarant !

La voilà partie dans un rire cristallin… Pas de doute, cette idée la mettait en joie… Moi un peu moins, même si en soit, il n’y avait pas mort d’homme… mais l’Irlandaise ne perdait rien pour attendre. Cela dit, son rire avait au moins eu le mérite de me faire sourire. Relativisons, c’est vrai que voir la réaction d’Alec pouvait valoir son pesant d’or.

- C’est pas faux, ça peut être amusant ! En parlant d’Alec, t’as une idée d’où il se trouve ? J’aime pas trop le savoir en « liberté » avec ces machins qui rodent.

Surtout en sachant qu’il est incapable de réaliser le seul et unique sortilège pouvant repousser ses saloperies. Alors oui, j’ai tendance à lui coller au train… Tendance à jouer les mamans poules certainement trop présentes dans sa vie. Ca devait certainement lui peser, mais j’étais bien incapable de me défaire de cette angoisse. Je n’en étais pas à lui courir après, à le faire surveiller, mais j’angoissais dès lors qu’il sortait de mon radar pour un trop long moment.

- Il est certainement en train de fricoter avec une fille, ou alors avec Logan.
- Sûrement oui…
- Désolée, c’était maladroit de ma part.

J’avais souri, légèrement amère en imaginant Alec en train de s’amouracher d’une autre. Ce n’est pas vraiment de la jalousie, tout au plus une blessure qui suinte depuis cette histoire de poison. À croire que ce maudit poison avait créé une brèche dans ma poitrine et qu’on s’amusait à y jeter régulièrement du sel pour l’empêcher de cicatriser convenablement. Alec avait fait tomber mes barrières ce jour-là, sans vraiment le vouloir. Je ne lui en veux pas, j’aurai certainement agi de la même façon s’il avait été à ma place, mais le retour à la réalité est franchement brutal. Il me faudra juste du temps pour rebâtir ce mur, tout retrouverait sa place, comme avant. Un jour ça arrêtera de me serrer les tripes de le savoir avec une autre.

- J’vais aller m’assurer qu’il va bien… On sait jamais. Je sais pas, j’ai un mauvais pressentiment.

Quelque chose me tord les entrailles et c’est pas juste le fait de l’imaginer au lit avec une fille de passage. Me voilà a errer dans les couloirs, guettant un peu les bruits de couloirs, portant mon attention sur les visages familiers, c’est là que ça m’a sauté aux yeux. Je frôlais à peine les pierres du hall quand la rumeur s’était mise à courir : ils attaquent, ils sont rentrés, les barrières ont cédé. Un vent de panique venait de me glacer le sang, un frisson glacé dont je n’arrivais pas à me défaire. Si c’était vrai, si tout ça était vrai. Baguette à la main, mon sang n’avait fait qu’un tour quand on m’avait dit qu’Alec était dehors. Dehors, à fouler le sol où ces saletés menaçaient d’aspirer tout ce qui le définissait. Sans plus de cérémonie, j’avais planté le Serpentard  sans un regard. Une seule idée en tête, trouver ce crétin qui jouait avec mes nerfs de façon plus que désinvolte. Il était là, près de la barrière, bien trop près à mon goût. Jouant avec la mort de façon si naturelle que l’espace d’une seconde j’ai bien cru qu’il allait se jeter la bouche en cœur dans les griffes de la créature.

Essoufflée, paniquée, il m’avait fallu toute la volonté du monde pour réussir à produire un patronus efficace pour éloigner cette saleté. Le chat argenté avait fait son travail, repoussant dans un éclair lumineux la créature me laissant ainsi seule avec un Alec qui n’avait sûrement pas remarqué mon apparition.

- Bordel, mais à quoi tu joues ? C’est quoi ton problème Alec !

Je crois que le vent de panique qui vient de me dévaster est juste en train de céder sa place à une vague de colère. Et lorsque je m’approche c’est pour mieux le pousser pour qu’il réalise qu’il vient de me faire une frayeur qui affole encore ma poitrine. Je manque de le gifler mais je me retiens, me contente de le réveiller en cognant contre son épaule.

- Tu m’expliques ? Ton but c’est quoi, crever de la pire des façons qui soit ? Jouer avec la mort juste pour le fun ? T’es conscient que tu risques d’y passer si jamais ces saletés entrent dans le château ? Qu’ils risquent de te faire disparaitre sans retour en arrière !

Je le secoue, m’agrippe à son T-shirt, l’angoisse qui m’habite encore me fait trembler tant j’ai eu peur que ça puisse être réel. L’image de lui allongé, sans plus la moindre lueur de vie dans le regard. Juste un corps vide, dépourvu de toute âme. Ça me glace et me terrifie.

- Tu crois que j’ai envie de retrouver ton corps sans vie ? Tu crois que ça blesserait personne si tu venais à disparaitre… Bordel, mais qu’est-ce qui te passe par la tête, Alec…

Je cris oui, je le sermonne oui j’avoue et je risque de me prendre un retour de flammes, mais là tout de suite… C’est à des années lumières de mes préoccupations. J’ai juste envie de comprendre pourquoi il joue les suicidaires à deux pas de détraqueurs comme si de rien n’était.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Breath - Mack    Ven 9 Juin 2017 - 10:31

La créature suivait son regard, le moindre de ses mouvements. Penché en avant, se balançant d’une jambe sur l’autre à quelques centimètres de cette chose qui pouvait aspirer son âme, Alec cherchait à déceler en elle … à vrai dire il n’en savait rien. Elles étaient l’incarnation des ténèbres, du désespoir et là, sous ce tissu miteux se tenait dans les ombres un visage émacié, affreux, qu’il cherchait à percer.  Alec affrontait ses peurs à sa manière. Il détestait se trouver ainsi en position de faiblesse. Bien sûr, il avait tenté de réaliser un patronus, toute la semaine même. Il en avait encore un bleu à l’épaule, symbole de la perte de patience de Jordane. « Mais tu ne peux pas trouver un seul putain de bon souvenir dans ta fucking vie de merde ?! ». Bah non. Il fallait croire que non. Excédé, il lui avait même demandé ce que c’était, à elle, ce souvenir si brillant de joie qu’il terrassait toute souffrance devant lui. Mais elle n’avait pas répondu.
Mouvement sur la droite. Mais comment une bestiole pareille, si fine qu’elle devrait se casser aux quatre vents, pouvait-elle avoir cette force immonde en elle ? Comment d’un seul geste pouvait-elle aspirer tout ce qui fait d’un Homme ce qu’il est ? Comment de part leur seule présence pouvaient-elles aspirer toute joie, tout espoir autour d’elles ? Ça le dépassait. Et être vulnérable comme ça, encerclé par ces choses, ça l’oppressait affreusement. C’était intenable.

Perdu dans ses pensées, il n’avait pas entendu la jeune femme qui s’approchait de lui. Pourtant, soudain, la chose avait reculé, s’éloignant notablement, partant sans doute inspecter d’autres lieux de la barrière magique infranchissable.

- Bordel, mais à quoi tu joues ? C’est quoi ton problème Alec !

Demi-tour sur une Mack au regard de braise. Et pas comme il aimait. Les eaux de ses prunelles brillaient de rage.  Elle avait fondu sur lui, le poussant à l’épaule pour appuyer son propos. Petite grimace. Décidemment, elles avaient quelque chose contre cette partie de son anatomie. D’un petit geste de la main, les sourcils levés, il lui avait indiqué son incompréhension. Pas que d’ailleurs. Parce qu’à son désarroi, s’ajoutait la stupéfaction. Qu’est-ce que…. T’ES BRUNE J’TE SIGNALE !!!!

- Tu m’expliques ? Ton but c’est quoi, crever de la pire des façons qui soit ? Jouer avec la mort juste pour le fun ? T’es conscient que tu risques d’y passer si jamais ces saletés entrent dans le château ? Qu’ils risquent de te faire disparaitre sans retour en arrière !

Et en colère. Brune et en colère.
Il n’avait rien dit, se laissant secouer par la brunette furieuse. Son dos claquait parfois contre la barrière qui lui jetait des petites décharges dans le corps. Rien de très douloureux, juste inconfortable. S’il avait tenté de passer, en revanche, la barrière aurait probablement réagit plus violemment. Un peu comme Mack quoi.

Spoiler:
 

Mâchoire serrée face à sa réaction, il se contentait d’attendre qu’elle ait fini, ses yeux sombres la fixant en silence lors de ses assauts répétés.

- Tu crois que j’ai envie de retrouver ton corps sans vie ? Tu crois que ça blesserait personne si tu venais à disparaitre… Bordel, mais qu’est-ce qui te passe par la tête, Alec…

Ses yeux brillaient de rage. Il attendit encore quelques secondes.

« Ce qu’il se passe dans ma tête ?! »

La nature semblait s’être éteinte autour d’eux. Peut-être avait-elle les mêmes angoisses que les gamins du château qui s’affolaient. Moutons de Panurge en crise de panique face à une fausse rumeur.

« …. T’ES BRUNE BORDEL !! »

Voilà ce qui me perturbe !!

Quoi ? Ça n’était pas ce qu’elle attendait ? Très probablement. Mais c’était aussi un super moyen de la désamorcer. La situation ET la fille. Oui. Bande de bombes.

« Et mis à part si ça lâche comme ça d’un bloc, je ne risque rien. »



« Pourquoi t’es brune ? »

C’est tout ce qui t’intéresse dans votre conversation ?
Oui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1049
Date d'inscription : 13/12/2011
Crédits : class whore
Double Compte : Aileen, Jayden, Dakota, Sloane, Esha et Seira (✝).



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1295-miss-blackburn-et-ses-relation
MessageSujet: Re: Breath - Mack    Sam 24 Juin 2017 - 22:49


Breath
11 juin 2015
Je perds le contrôle à l’imaginer étendu sur le sol. J’ai beau tenté de rester impassible, tenté de garder la tête froide c’est juste mission impossible. C’est pour cette raison que je cours, que mon cœur s’affole à l’idée d’arriver trop tard cette fois. Les images affluent, me hantent encore et encore à chaque pas qui me séparent de cette réalité que je refuse. Lorsque je l’avais enfin vu, mon sang n’avait fait qu’un tour. Je suis trop protectrice avec lui, je le sais, il le sait… En réalité tout le château doit être au courant que je serais prête à le défendre bec et ongles quoi qu’il m’en coute. Et pourtant, je continuais d’être là, il n’était pas né celui qui m’empêcherait d’agir en faveur d’Alec.

En arrivant à sa hauteur, je laisse littéralement mes émotions parler à ma place. Cet imbécile m’a fait peur, et je ne sais pas ce qui me retient de lui en coller une. Peut être le fait que je sois soulagée de le savoir toujours en vie. Il ne cherche pas à stopper mon laïus, me laisse jouer les mamans poules effrayées. Laisse courir ma colère pour éviter que je ne m’emporte plus j’imagine… Ou alors quelque chose le perturbe plus encore que mes poings qui le frappent. J’attends Alec, j’attends une explication à ton comportement limite suicidaire. Parce que tu sais que ce genre de comportement me rend tout simplement dingue au même titre qu’il m’angoisse au plus profond de mon être. J’en fais sûrement trop, mais je flippe à l’idée de te perdre !

« Ce qu’il se passe dans ma tête ?! »
- Exactement !
- « …. T’ES BRUNE BORDEL !! »

Et là je me stoppe, incapable de répliquer tant sa réponse est hors de propos et me prend de court. Je reste bloquée tout en le dévisageant, il est sérieux ??! Si j’avais été métamorphomage, nul doute que mes cheveux auraient flambé. Oui, mais voilà, je suis certes brune, mais c’est le seul point commun que j’ai avec Aileen, ça et ma capacité à me métamorphoser aussi… Merde, je suis en train de lui ressembler ou c’est une idée. Je chasse cette pensée pour revenir à Alec… Alec qui s’intéresse un peu trop à ma couleur.

« Et mis à part si ça lâche comme ça d’un bloc, je ne risque rien. »

« Pourquoi t’es brune ? »


Je reste encore une seconde silencieuse avant de répliquer. La colère redescendue légèrement, mais tu ne perds rien pour attendre Alec Rivers…

- T’es sérieux ? C’est le seul et unique truc qui te préoccupe ? Qu’est-ce que tu fais ici, pourquoi tu restes si près de la barrière en sachant que…

Ça me fait mal autant que ça me fout hors de moi. Je tiens trop à toi pour te perdre Alec, alors pardonne mon obsession à te sauver les miches ! Ma main glisse contre ma joue, pendant que je tente de m’apaiser. Le danger est écarté, il suffit juste que je me calme. Je finis par soupirer, m’éloigne un peu. Juste assez pour le laisser respirer sans pour autant prendre beaucoup de distance.

- J’ai paniqué quand on m’a dit que la barrière était tombée…

J’ai flippé, littéralement, et tant que ces saloperies rôderont autour du château, ne t’attend pas à ce que je te lâche ! Parce que tu sais que c’est peine perdue, sauf si tu me lobotomises, là peut-être que je resterai loin de toi.

- C’est Jayden… Elle a joué les alchimistes et voilà le résultat… Elle avait parié que tu ferais cette tête-là. C’est pas beau c’est ça ?

Ma main attrape quelques unes de mes mèches pour les exposer un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Breath - Mack    Lun 26 Juin 2017 - 14:27

« Ce qu’il se passe dans ma tête ?! »
- Exactement !
- « …. T’ES BRUNE BORDEL !! »

Débloquer une situation qui risque de cristalliser vite fait en quelque chose d’insoutenable. Ça avait été sa solution. Déjà parce qu’il n’était absolument pas d’humeur à rentrer en conflit avec qui que ce soit et surtout pas elle. La bestiole encapuchonnée, pourquoi pas. La belle blonde devenue brune en revanche, beaucoup moins. Oui, elle était hyperprotectrice, ça avait toujours été le cas et c’était d’ailleurs bien la seule à agir comme ça avec lui. C’était quelque chose qu’il gérait toujours assez mal car peu habitué malgré toutes  ces années mais s’il s’énervait couramment et fuyait très souvent cette protection, au final, il en avait besoin et son comportement l’apaisait, il le savait parfaitement. Et puis, à partir du moment où il s’agissait de Mack, il avait toujours tendance à être plus souple, ce qui voulait déjà dire beaucoup de choses, d’autant plus depuis leur pseudo rapprochement lorsqu’il avait craint pour sa vie. Donc, oui, il avait eu une réponse tout à fait hors propos, et elle avait eu l’effet escompté. La jeune femme s’était tue, elle bloquait littéralement tellement sa réaction lui semblait à côté de ce qu’elle avait imaginé. Et comme ça : elle arrêtait de criser.
Il allait bien. Elle aussi. Et les trous du cul là haut n’étaient pas entrés : tout va bien.

- T’es sérieux ? C’est le seul et unique truc qui te préoccupe ? Qu’est-ce que tu fais ici, pourquoi tu restes si près de la barrière en sachant que…

Sourcils relevés, il l’avait regardé avec un calme total. Si ça avait été Jayden, elle serait repartir au quart de tour tellement il semblait insinuer que … mais zeeen enfin ! Après tout ce qui s’était passé, pourtant, il comprenait parfaitement la réaction de son amie. Mais, voilà. Elle savait aussi qu’il avait une certaine tendance à sous estimer le danger ou à penser que rien ne pourrait être grave concernant sa propre santé. A le voir avec Logan, c’était probablement dû à l’éducation familiale cela dit.
Elle avait manifestement fini par se calmer, s’éloignant de quelques pas en soupirant, finissant par lui avouer la raison de sa panique qui, il fallait l’avouer, lui était semblait à la fois totalement étrangère et complètement aberrante jusque là.

- J’ai paniqué quand on m’a dit que la barrière était tombée…
« Ah… »

Ben oui forcément…

Oui, c’était tout ce qu’il avait trouvé à dire sur le coup. Pas très constructif, nous en conviendrons.

- C’est Jayden… Elle a joué les alchimistes et voilà le résultat… Elle avait parié que tu ferais cette tête-là. C’est pas beau c’est ça ?

Le changement total de sujet. Ou plutôt le retour au détail qui l’avait particulièrement perturbé à l’arrivée de la jeune femme. Oui parce que pardon mais ça choque ! Il l’avait toujours connue blonde et si ces yeux si familiers le foudroyant lui avaient tout de suite permis d’identifier leur propriétaire, il fallait avouer que de loin dans une foule, il ne l’aurait absolument pas trouvée. Heureusement donc que la barrière était toujours en place. Il aurait été foutu de passer droit devant sans la voir. Malaise.

Tu le sais que ton silence l’inquiète là ? Elle va vraiment croire que c’est moche.

« Non. Non non c’est…. Très perturbant. Mais assez chouette. Pas mal question fantasme. »

La baffe ? Non ? Il l’attendait !

« Sérieusement, la barrière est là, tout va bien, je faisais que… détailler ces bestioles. Rien de plus ! »

D’où que tu te justifie ? Aucune idée.

« Et… sérieusement ?! Jayden ?! Elle n’a jamais touché à ses cheveux, ça lui ferait trop mal. Et tu lui fais confiance pour une couleur ? J’suis sûr que tu as frôlé le rose fluo. J’aurais plutôt tendance à aller voir Jordane pour le coup. Plus safe. »

Après tout, elle avait entretenu son roux pendant un bon moment. En revanche, elle n’avait toujours pas expliqué ce qui l’avait amenée à en revenir à sa couleur naturelle. Comme quoi, que ce soit l’époque, les examens, les détraqueurs ou l’arrivée des vacances, toujours est-il que la mode était au changement de couleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Breath - Mack    

Revenir en haut Aller en bas
 
Breath - Mack
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breath Lynas
» Zane Salehe Nkosana ► Tristan Paul Mack Wilds
» Take a breath, take it deep (05/07 à 22h34)
» [Le Terrier] One breath x MINERVA
» « i'll take your last breath and carry you home. » — pandore nyx epheridge's links.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole.-
Sauter vers: