AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EVENT] Didn't expect you there [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Ven 24 Fév 2017 - 10:53

~Mercredi 17 juin – Après le déjeuner ~

Assis à table, Caem était en pleine discussion avec Elijah, Zora et Killian. Oui son petit harem, et alors ? Tout le monde avait besoin d’être entouré ces derniers temps. Il était difficile de rester seul, dans un coin, à se demander si on ne risquait pas de se faire attaquer. Pour le Poufsouffle, la meilleure défense, c’était de rester en groupe. De ne pas s’isoler et de ne pas s’enfermer sur soi. Les Détraqueurs étaient un danger clairement, mais ils menaçaient aussi les élèves par la peur qu’ils amenaient. Ils isolaient chacun dans ses cauchemars, dans une tristesse morose qui pouvait être fatale. Caem de son côté, avait décidé de rester bien entouré. Comme ça, il pouvait aussi garder un œil sur les personnes à qui il tenait. Et là, avec ses nanas, il se sentait au top. Il fit donc au mieux pour maintenir une certaine bonne humeur. Dans cet exercice, Zora n’était clairement pas en reste et au final, le temps d’un repas, ils avaient presque oublié qu’ils étaient une fois de plus dans une situation dangereuse. Ils se battaient comme ils pouvaient, avec leurs armes. Caem n’avait pas envie que qui que ce soit de ce petit groupe joue au héros et parte à la chasse aux Détraqueurs. Se protéger, se maintenir en bonne santé était déjà pour lui un vrai combat, une belle façon de résister. Alors autant profiter de ces moments si proches de la normalité.

Après le déjeuner, Caem avait donc le sourire aux lèvres. Il devait abandonner ses nanas quelques instants pour aller chercher du parchemin dans la salle des fournitures. Et oui, malgré tout ce qu’il se passait, il essayait de ne pas oublier que les examens approchaient. Se projeter sur les examens c’était aussi un moyen d’avancer malgré la menace. Caem n’oubliait pas l’entrée des Détraqueurs dans le Château, le froid qui l’avait envahi et ce combat acharné qu’il avait dû mener simplement pour rester en sécurité. Mais il n’avait pas envie de sombrer, pas encore. Il se sentait pour le moment suffisamment fort pour garder la tête haute. Alors oui, il irait chercher du parchemin et étudierait un peu avant de se rendre à son cours de sport qui n’était qu’à 16h.

N’étant pas complètement inconscient, Caem avait commencé à gravir les escaliers sa baguette à la main. Il savait qu’il devait être sur ses gardes. De plus, il avait dérogé à sa règle en décidant de s’aventurer tout seul dans les couloirs. Enfin, c’était en plein jour, il y avait donc un peu de monde. Même s’il fallait bien avouer que les gens traînaient moins dans les couloirs. Les gardiens, les préfets et les profs étaient sur leurs gardes. Caem n’allait pas leur rajouter du travail et filait donc droit, évitant de papillonner. Il filait vers son but. Le jeune homme arriva vite au cinquième étage et entra dans la salle des fournitures. Vide. Il trouva rapidement ce qu’il cherchait, des rouleaux de parchemin qu’il glissa dans son sac à dos. Un peu d’encre aussi, ça pouvait toujours servir, autant ne pas faire trop d’aller-retours. Caem glissa ensuite son sac sur son épaule droite et sortit de la salle. Il n’eut le temps que de faire quelques pas et là…

SURPRISE !

A quelques pas de là se trouvait un Détraqueur. Dos à lui, Caem eut l’espoir que ce dernier ne le repère pas. Il se mit alors à avancer à reculons, lentement, baguette pointé vers son adversaire. Bon sauf qu’il avait été un peu optimiste sur ce coup. Au bout de quelques secondes seulement le Détraqueur s’était retourné. Rapidement et Caem cru faire une crise cardiaque sur le coup. Pourtant, il garda son calme, il savait qu’il en était incapable. Aussi dangereux que cela puisse paraître, il ferma les yeux quelques instants et l’image de sa mère, dans sa maison en Russie, assise au piano se dessina devant ses yeux.

« Spero Patronum ! »

Un jet bleu jaillit alors de la baguette de Caem et un beau loup blanc apparut devant lui. Caem rouvrit les yeux et dirigea son patronus vers le Détraqueur. Ce dernier tenta d’avancer mais se heurta rapidement à la barrière magique constituée par le Russe. Ça fonctionnait. Mais ce n’était pas la peine non plus de prendre trop de risques, si d’autres arrivaient, Caem n’était pas sûr de pouvoir lutter. Il se mit donc à reculer de plus en plus alors que le Détraqueur commençait à abandonner le combat. Bientôt, il sentit derrière lui une poignée de porte. Il la tourna doucement. Dans un dernier geste, il envoya son patronus avec force contre le Détraqueur puis, ouvrit la porte à la volée, se faufila dans la pièce et la referma vivement derrière lui.

« Oh putain. »

Ces mots étaient sortis en russe, dans la langue maternelle du jeune homme. Encore sur ses gardes, il resta immobile quelques instants avant de décontracter ses muscles et de s’autoriser à respirer. Clairement, ce sort était épuisant, il comprenait bien pourquoi ces trucs étaient aussi dangereux. Bon, en attendant, il était coincé dans cette pièce un petit moment, le temps qu’il soit certain que la voie soit à peu près libre. Chouette !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Lun 27 Fév 2017 - 12:31

Mercredi 17 Juin 2015 – Après le déjeuner
Didn’t expect you there



Caem & Riley & Plus si affinités - ou pas affinités d'ailleurs

« C’est quoi encore ce bordel … ? »

Une silhouette qui disparait furtivement, une porte qui claque, un Patronus en forme de Loup qui éclaire le couloir et fait fuir … ENCORE UN PUTAIN DE DETRAQUEUR ! J’en ai ras le bol de voir ces espèce de serpillères volantes apparaitre sans arrêt et à n’importe quel moment. La plus part ont été foutu dehors ou exterminés mais il en reste encore entre les murs du château et … Surprise ! Ils se pointent quand tu t’y attends le moins. Y en a qui essaie de bosser bordel de merde ! Les exams sont dans une semaine et c’est pas parce que vous avez passé votre diplôme d’emmerdeurs haut la main qu’il faut empêcher les autres de réviser.

Je suis tellement énervée que je ne prends même pas une seconde pour paniquer et avoir peur alors que ce truc immonde fonce droit sur moi, poursuivit par un magnifique loup.

« Rah mais c’est pas possible, vous êtes vraiment partout ! Spero Patronum ! »

Mon souvenir, celui que j’invoque à chaque fois, c’est une balade au jardin des plantes avec mon père quand j’étais petite. C’est à lui que je pense en cet instant tout en touchant le pendentif en forme de biche que je porte autour du cou et qu’il m’a offert. Une biche, comme mon Patronus qui se forme et fait barrage entre cette abomination et moi.

« Tu peux pas aller trainer dans les chiottes ?! C’est là qu’est ta place ! Ou mieux ! Dans le broyeur à ordures ! »

Je ne sais pas si on a ça dans le château mais … détail.

« Regarde-moi ça, t’as aucun style. T’es moche ! Le noir c’est plus à la mode depuis au moins 10 ans ! DÉGAGE ! »

Une véritable furie … Ni plus, ni moins, mais en attendant cette espèce d’horreur se retrouve prise en sandwich entre les deux Patronus et passe un sale quart d’heure. J’en profite pour courir vers la porte où j’ai aperçu quelqu’un entrer précipitamment quelques secondes plus tôt, une idée bien précise en tête quant à qui est cette personne grâce au Patronus alors quand j’ouvre la porte et entre à l’intérieur …

« Enzo, c’est toi ? Ça va ? Oh putain ! »

… Y a erreur sur la personne et surtout, il m’a fait peur bordel ! J’ai sursauté, manqué de lui envoyer un sort en pleine tête avant de me plaquer la main sur le cœur et de faire un bond en arrière, me cognant au passage contre la porte qui s’est refermée derrière moi.

« Merde, Caem, tu m’as fait peur. »

Oui je sais, c’est moi qui suis rentré là-dedans un peu comme une folle sans prévenir. Et alors ?

« J’ai cru … Le Patronus, j’ai cru que c’était Enzo. Vous avez le même, c’est beau ! »

Ils sont amis – du genre vraiment proches de ce que j’en sais même si je ne connais pas très bien Caem malgré nos amis communs à commencer par Kezabel – et ils ont le même Patronus, c’est qu’ils se ressemblent alors oui je trouve ça beau. C’est même un symbole assez fort, de mon point de vue.

« Ça va ? »

Quand même, Enzo ou pas, c’est un peu la raison de ma présence ici : M’assurer que la personne en question va bien après avoir croisé cette immondice vêtu de guenilles que même ma grand-mère ne voudrait pas pour servir de d’épouvantail dans son cerisier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Mar 28 Fév 2017 - 11:20

La vie devenait périlleuse entre ces murs. Ou plutôt elle le redevenait. Parce que bon, depuis qu'il était arrivé, on ne pouvait pas dire que Caem avait vu beaucoup de fois le Château calme et apaisé. Mais oui, depuis quelques temps ils avaient tous cru qu'ils avaient réussi. A éloigner un peu le mal. Mais chaque fois c'était pareil, une nouvelle attaque, un nouveau danger. Et clairement, personne ne l'avait vu venir celle là. Décidément, ils étaient plein d'imagination... En tout cas, Caem se trouvait bien malin, coincé dans cette salle. Il s'apprêtait à passer un bon quart d'heure enfermé comme un con quand il entendit des éclats de voix. Il s'approcha alors de la porte pour mieux entendre. Il ne distinguait que certains mots. Une voix de femme. Une femme qui semblait s'énerver contre un Détraqueur, sans doute celui qu'il avait repoussé quelques secondes auparavant. Certes il ne saisissait pas tous les mots mais ce qu'il entendait était déjà suffisant. Il n'avait pas réussi à reconnaître la voix de Riley malgré sa bonne oreille mais le spectacle était assez fun. Caem attendait donc sagement derrière la porte, sourire aux lèvres. Oh bien sûr, s'il entendait que ça dégénérait il sortirait de sa cachette. Mais comme il entendait la voix pleine de rage de la jeune femme, il en déduisait qu'elle s'en sortait bien. Très bien même. Caem ne savait pas que Riley l'avait vu disparaître dans cette pièce et quand elle posa sa main sur la poignée pour ouvrir la porte à la volée, le russe eut juste le temps de faire un bond pour reculer et éviter ainsi de se faire complètement assommer. Comme quoi les réflexes... Mais apparemment, il avait fait peur à Riley, qu'il pouvait désormais identifier, qui l'avait confondu avec... Enzo ? Ah ça c'était rigolo ça !

« Désolé, j'avais pas l'intention de te faire faire une crise cardiaque, c'est promis ! »

Sourire tranquille du côté de Caem. Il fallait bien avouer que lui aussi avait sursauté sur le coup mais bon, c'était rien comparé à Riley qui avait carrément fini contre la porte. D'ailleurs, le russe ne put s'empêcher de se demander si elle ne s'était pas un peu fait mal au dos au passage quand même... Enfin, apparemment elle était encore en un seul morceau. Elle lui expliqua alors qu'elle avait cru qu'il s'agissait d'Enzo en raison du patronus ce qui arracha un sourire à Caem.

« On est pas bro' pour rien tu sais. »

Caem avait dit ça sur un ton « djeuns » et avait même osé un petit clin d’œil avant d'exploser de rire. Oui c'était un peu ridicule et il assumait totalement. Il savait bien qu'avec son petit accent russe et son air d'enfant sage, il n'était pas ultra convaincant quand il faisait le jeune trop à la page. Mais ça restait assez drôle quand même.

« Oui je suis en un seul morceau, mon patronus a plutôt bien fonctionné. Et toi ? De ce que j'ai entendu, tu ne t'es pas laissé impressionner. »

Caem la taquinait mais avec gentillesse, comme toujours et comme pouvait en témoigner le sourire qui était resté sur ses lèvres. Il prit alors quelques instants pour regarder autour de lui. Le moins qu'on pouvait dire c'était que cette pièce était un sacré bazar. Il y en avait partout, des objets tous plus farfelues les uns que les autres. Le jaune se demandait ce qui pouvait bien être caché au milieu de tout ça. Et même s'il avait un côté commère, la curiosité n'était pas son plus grand vice et il ne chercha pas à fouiller plus que ça. Il reporta de nouveau son attention sur Riley.

« T'avais l'air un peu remontée, tout va bien j'espère ? »

Caem savait que Riley avait un caractère explosif, pas besoin de la connaître par cœur pour le savoir et puis, il fréquentait tout de même Mateo. Mais quand même, elle avait l'air sacrément remonté de ce qu'il avait pu entendre et son instinct le poussait à poser la question. Comme toujours, sans insister. Si elle refusait de répondre ou même si elle mentait délibérément, il n'irait pas chercher, il ne se permettrait pas. Mais tout comme elle s'était empressée de venir voir sir la personne qui avait affronté le détraqueur était en forme, il se devait de s'assurer qu'elle allait bien. Petit cœur tendre derrière cette face d'andouille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Sam 4 Mar 2017 - 10:11

Bro’ … Je les aime. Les garçons en général, ceux qui ne sont pas d’affreux macho ou d’horribles connards comme il y a des sacrés salopes – pardon pour le langage – et des castratrices emmerdeuses, etc … Oui, je les aime, j’ai l’impression que pour eux tout est beaucoup plus simple et j’envie parfois leurs relations entre eux même si j’ai la chance d’avoir trouvé mon alter égo féminin, mon âme sœur même, en la personne de Kezabel. D’ailleurs quand on y réfléchit bien … J’ai pas vraiment d’autres amies filles qu’elle alors que du côté de la gente masculine je peux au moins les compter sur les doigts d’une main. Je m’entends mieux avec les mecs qu’avec les nanas, je crois que c’est un fait, parce qu’effectivement en dehors de Keza celle dont je me sens le plus proche c’est Charleen. Et c’est ma petite sœur.

Bref, ça, ce truc entre eux, leur relation, celle des garçons entre eux en général, ça me fait sourire.

« Oui je suis en un seul morceau, mon patronus a plutôt bien fonctionné. Et toi ? De ce que j'ai entendu, tu ne t'es pas laissé impressionner. »
« Oui, j’ai … »

Ahem.

Caem n’est clairement pas la personne que je connais le mieux dans le château et réciproquement mais je ne suis pas dupe, on a des amis communs, on se connait un peu quand même … Pas que je me sente gênée mais s’il m’a entendu brailler comme une cinglée contre le Détraqueur … En fait c’est le cas et je crois bien qu’il me taquine le coquin. Il aurait tort de s’en priver, ça n’est pas comme si je ne donnais pas matière et même si j’ai un sale caractère, je sais encore faire la part des choses. Il ne se moque pas, ou gentiment en tout cas. Je conçois que cette petite démonstration verbale le fasse sourire, j'en ferai probablement autant s'il était moi et que j'étais lui.
Un instant il semble perdu dans ses pensées ou plutôt dans l'observation de cette pièce comme s'il la découvrait. Ça n'est pas mon cas, je suis déjà venue ici a plusieurs reprise durant ma scolarité mais je crois que la dernière en date remonte à l'année dernière – ou celle d'avant je ne sais plus trop. Soirée arrosée, descente des Sup, c'est ici que j'ai trouvé refuge et j'y ai passé une partie de la soirée à boire et à déconner avec Julian. C'était un moment vraiment cool, celui qu'on a partagé là dedans je veux dire, pas le reste.

A l'évocation silencieuse de ces souvenirs un léger sourire a étiré mes lèvres, pensivement, mais je redescends sur terre et retrouve le présent dès que je sens le regard de Caem se poser sur moi à nouveau.

« T'avais l'air un peu remontée, tout va bien j'espère ? »
« Ça va, tout va bien, merci. J’en ai juste ras le bol de croiser ces horreurs dans le château et du coup comme je suis une personne calme et tranquille, qui garde son sang-froid et ne s’énerve jamais … »

Ahem.

Oui, encore. Ceci étant clairement de l'auto-dérision et malgré l'évocation des Détraqueurs je ne perds pas mon sourire. Hors de question.

« Je pense qu’il va être temps que les vacances arrivent. »

Qu'on puisse tous souffler et changer d'air. Enfin, ça c'est si on peut sortir d'ici et surtout si ces connards ne débarquent pas entre temps mais je n'ai clairement pas envie d'envisager tout ça comme de réelles possibilités. Tout ce à quoi j'ai envie de penser c'est mon périple avec Keza et le mariage des parents. Entre autres.

« Et j’ai hâte que les exams démarrent, aussi. »

Plus que quelques jours ! Je sais, je suis bizarre. Faut voir le bon côté des choses : Si les examens commencent c’est que la période révision/stress est terminée. On sera dans le vif du sujet et … Oui, je l’admets, je suis curieuse de connaitre les sujets. Encore plus curieuse et impatiente d’avoir les résultats.

« Ah, j’imagine que la voie doit être libre. »

Si je dis ça c'est parce que ma biche argentée vient de passer à travers le mur en compagnie du loup de Caem. Je la retrouve avec un sentiment de joie non dissimulée et ça m'amuse de voir la proie et le prédateur côte à côte sans tenter de fuir ou attaquer. Je fais allusion aux Patronus, bien évidemment. Je doute être la proie de Caem, d'autant qu'il n'a pas tellement l'air d'un prédateur ... Mais mefions-nous des apparences !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Jeu 9 Mar 2017 - 12:02

Autant dire que Riley et Caem n'avait pas exactement le même type de personnalité. Lui, en apparence du moins, c'était le calme incarné. Celui qui reste impassible dans beaucoup de situations et qui ne laisse rien voir. Bon, même si c'était un masque et que ça ne l'empêchait pas de péter complètement les plombs par moment, c'était ce qui ressortait quand on cherchait à le décrire. Riley ? Elle était explosive. Et ça lui allait parfaitement bien. Caem avait conscience de la différence de caractère mais ça ne l'empêchait en aucun cas d'apprécier la jeune femme, du peu qu'il la connaissait. Après tout, son meilleur ami c'était bien Enzo et autant dire qu'entre eux, il y avait un sacré fossé. Meilleur ami ? Ils ne se l'étaient jamais dit mais Caem devait bien être honnête. Il était celui qui savait tout de lui, avec qui il partageait autant les fous rires que les peines. C'était bien comme ça que ça s'appelait non ? En tout cas, Enzo était bien placé pour savoir que le russe appréciait les gens qui avaient du caractère, même s'il pouvait les réprimander intérieurement parfois pour une attitude trop vive.

Face à Riley, Caem se sentait donc à l'aise. Et lorsqu'elle commença à parler de sa réaction avec beaucoup de second degré, il rit de bon cœur. Même si le fond n'était pas si drôle au final. Lui aussi en avait marre de voir ces trucs se promener en toute impunité et menacer les habitants du Château. Mais prendre du recul, savoir en rire, c'était sans doute leur dernier rempart. Et Caem se rendait compte que beaucoup d'élèves adopter cette démarche pour se protéger. A croire que c'était un réflexe profondément humain.

« Avec les années scolaires qu'on a eu, je pense qu'on mériterait plusieurs années de vacances. En guise de compensation. »

Sourire du côté du russe. Il disait des conneries certes, mais pas complètement. Ils avaient tous loupé une bonne partie de leur jeunesse. Caem était habitué à ce sacrifice et le vivait peut être plus facilement que certains mais ça ne l'empêchait pas d'en avoir conscience. Ils devraient pouvoir faire la fête sans se demander si l'un d'eux n'allait pas mourir le lendemain. Ils étaient privés d'insouciance et on devait leur rendre, d'une manière ou d'une autre. Bon par contre, personne n'avait songé à les priver d'examens et à leur évocation, le russe fit une légère grimace. Il était moins pressé que Riley parce qu'il n'était clairement pas serein. Il avait réussi l'année précédente mais là, il doutait franchement. Il avait un sacré retard dès le début et depuis qu'il avait ouvert les yeux, c'était plus compliqué de se couper du monde et de bosser. Certes comme il dormait peu il avait du temps mais il était tellement sur la médecine que bon... Il fut interrompu dans sa réflexion par l'arrivée de leurs patronus. La voie était libre ? Sans doute, mais ça n'empêchait pas de rester sur ses gardes. Caem observa alors le loup qui flottait devant lui. C'était un beau souvenir, celui de sa mère. Pourtant, il n'avait pas envie de rester dans cette nostalgie et il fit disparaître la forme bleue.

« Je t'avoue que pour ma part je suis un peu moins impatient concernant les examens. J'ai comme un mauvais pressentiment cette année. »

Peut être qu'il aurait dû aller voir Kezabel plus souvent ? Ou demander de l'aide à Killian ? Oui mais elles avaient chacune déjà tant de choses à gérer, Caem ne voulait pas être un poids de plus. Ou faire passer sa réussite avant les leurs. Au pire il échouerait et ferait avec. De toute façon, c'était déjà un miracle qu'il ait réussi jusque là vu le handicape avec lequel il partait de base. Le russe avait donc dit cela avec une certaine sérénité dans la voix. Ce n'était pas maintenant qu'il allait tout changer de toute façon.

Caem s'approcha alors de la porte de la salle dans laquelle ils se trouvaient et l'entrouvrit doucement. Le couloir avait l'air calme pourtant, le russe trouvait qu'il y régnait toujours une atmosphère... Glaciale. Il referma alors la porte et se tourna vers Riley.

« Le couloir est aussi accueillant qu'une chambre froide mais j'ai pas vu de Détraqueur. »

Caem s'appuya alors quelques instants sur la porte. Il allait bien falloir qu'ils sortent de cette pièce de toute façon mais, tout comme pour les examens, il avait un sale pressentiment. Il n'avait pas envie de foncer tête baissée, il s'était déjà fait une frayeur suffisante pour la journée. Oui, il mettait des quotas lui maintenant, il en avait marre d'être trop secoué. Un peu fragile le garçon ? Mais nan !

« Peut être que je devrais être plus hargneux pour les examens. »

C'était la réflexion du jour de Caem. Il s'imagina alors en mode guerrier face à un chaudron lors d'un examen de potion... Et il éclata de rire. Parce que même s'il était déterminé, même s'il était combatif, c'était tout en intérieur. Et s'imaginer avec un visage témoignant de tout ça, ça l'amusait profondément. Parce que c'était loin de l'image qu'on avait de lui, de l'image qu'il s'appliquait à donner aussi d'une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Lun 20 Mar 2017 - 14:29

Plusieurs années de vacances … ça n'est pas tant que ça me fait rêver ni même que je n'en ai réellement envie – les études sont importantes pour moi et j'ai des projets d'avenir – mais je suis assez d'accord avec lui. Je crois qu'on s'est malheureusement habitué à tout ça et qu'on ne se rend plus tellement compte de la gravité de la situation. On a aussi appris à minimiser auprès de nos proches, parce que croyez-moi que les parents ne nous auraient jamais laissé revenir Charleen et moi si ça n'avait pas été le cas. Est ce que c'est de l'inconscience de notre part ? Sûrement un peu.
Enfin, instant présent, plus ou moins, et surtout objectif fin d'année aka examens ! Ce qui ne semble pas ravir plus que ça mon camarade. Je l'observe rappeler son Patronus, en fait autant avec le mien en me faisant la réflexion qu'il n'a pas semblé curieux comme j'ai pu l'être vis à vis de lui mais sans réelle arrière-pensée ou ressentiment quelconque.

« Je t'avoue que pour ma part je suis un peu moins impatient concernant les examens. J'ai comme un mauvais pressentiment cette année. »

Il a l'air serein en disant ça, presque … Fataliste ? Je ne saurai trop le dire. Je me contente de l'observer sans trop savoir quoi lui dire alors je garde le silence. Qu'est-ce que je pourrais bien dire de toute façon ? Je ne connais pas vraiment son niveau scolaire même si Kezabel me parle parfois de lui et des moments qu’ils passent ensemble pour bosser. Je ne suis pas non plus du genre à dire aux autres ce qu'ils ont peut-être besoin d'entendre si je ne le pense pas. Je ne dis pas qu'il va se planter, c'est pas du tout ça, parce que c'est possiblement pas du tout le cas et ça je n'en sais rien. Je dis juste que je ne m'amuserai pas à le rassurer sans savoir si effectivement il a toutes les cartes en mains pour réussir ou non.

Donc je ne dis rien – ça ne m’arrive pas souvent, on est d’accord – et le laisse ouvrir la porte. J’imagine qu’il est en train de vérifier que la voie est effectivement libre.

« Le couloir est aussi accueillant qu'une chambre froide mais j'ai pas vu de Détraqueur. »
« Je pense que nos Patronus ont correctement fait leur boulot et qu'il a dû aller voir ailleurs s'il n'y était pas. En espérant juste qu'on ne l'ait pas envoyé involontairement vers quelqu'un d'autre ... »

Soyons honnête, c’est une possibilité. Le truc c’est que … ce ne sont « que » des Détraqueurs et que la majorité des élèves ici savent comment s’en débarrasser. La formation en urgence a été relativement express et il est certain que tout le monde ne parvient pas forcément à effectuer efficacement le sortilège du Patronus mais voilà pourquoi il a été recommandé de ne pas se déplacer seul lorsque c’est le cas.
Et … Il referme la porte. Ok. Contente de voir que t’apprécie ma compagnie mais t’expliquera à Killian que c’était en tout bien tout honneur si on a passé un peu de temps tous les deux enfermés au même endroit. Je me charge de Mateo, ça serait dommage de risquer votre amitié pour un malentendu. Ça va, je plaisante.

« Peut être que je devrais être plus hargneux pour les examens. »

Hum ? Il éclate de rire, je sursaute. Je l’admets, l’espace d’une seconde je me demande si je ne suis pas enfermée avec un fou furieux … Mais mon sourire revient rapidement et je penche la tête sur le côté, intriguée, les bras croisés sous la poitrine.

« T'es surprenant comme garçon, Caem. »

A vrai dire, je crois qu’on n’a jamais réellement pris le temps d’apprendre à ce connaitre tous les deux. On a des amis communs, on gravite autour des mêmes personnes pour certains mais jamais on n’a eu de réelle discussion je crois bien. Je ne connais pas grand-chose de lui à vrai dire et très certainement réciproquement. Je sais le plus important néanmoins, dans le sens où il est proches de certaines personnes qui me sont chères et ça c’est un indicateurs relativement suffisant en ce qui me concerne. J’aime me faire ma propre idée, bien sûr, mais entre Kezabel, Mateo ou même Enzo … D’ailleurs quand on parle de ces deux-là …

« C'est assez drôle de voir le décalage entre Mateo, Enzo et toi mais je commence à me dire que t'es pas aussi sage que t'en as l'air. »

Clairement, des trois c’est lui qui de prime à bord semble le plus calme, le plus sage, mais j’ai appris à me méfier des apparences et oui, je crois que j’ai un petit doute qui se pointe là, sans trop savoir pourquoi. Ces trois-là ne sont pas toujours fourrés ensemble mais ils sont un sacré trio quand ils s’y mettent et si les deux Gryffondor font plus de bruit, je découvre que le Poufsouffle n’est probablement pas en reste.

Une intuition, comme ça.

« Enfin si t'as besoin d'un coach de hargne ... »

… Insérer ici un sourire mi-sérieux, mi-plein d'autodérision.

« On peut se la jouer Rasta Rocket si tu veux ! »

Un type fier ! Un type fort ! Taux de chance pour qu’il ne capte pas la référence ? Aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Mar 21 Mar 2017 - 14:00

Caem avait grimacé quand Riley avait évoqué la possibilité qu'ils aient envoyé le Détraqueur sur quelqu'un d'autre. Ce serait tout de même assez embêtant de provoquer le malheur de quelqu'un d'autre. Mais bon, il ne fallait pas non plus toujours imaginer le pire. D'autant que le pire avait une fâcheuse tendance à se produire ici alors autant ne pas provoquer le destin. Comme pour les examens d'ailleurs. Caem mettait toutes les chances de son côté, il travaillait de manière raisonnable mais une petite voix au fond de lui lui disait qu'il manquait quelque chose. Il ne préparait pas le pire mais le gardait en tête, comme une éventualité possible. Au pire, il redoublerait, ce n'était pas comme si une année en plus ou en moins cela changerait tout. Le seul ennui c'était que Caem était plus que pressé de commencer à étudier la médecine et qu'un échec à ses examens de fin d'année le retarderait dans cette démarche. Mais lui permettrait aussi de mieux travailler ses acquis et de s'assurer une place à l'Université. Il verrait bien. Même si un peu de hargne en plus ne serait sans doute pas la malvenue. Le jaune n'était pas le mec le plus combatif de la terre, du moins en apparence. Comme en apparence il était sage et tout gentil. Sauf que le petit fou rire qu'il venait de se taper tout seul comme une nouille devait un peu trancher avec cette image. Riley lui fit d'ailleurs remarquer. Surprenant ? Il se tourna vers elle et lui adressa un sourire amusé.

« Ah oui ? »

C'était une invitation à aller plus loin, quelque part ça l'intéressait. Il avait une petite idée de l'image que les gens avaient du lui en apparence mais il était rare que les gens osent lui dire en face. Alors c'était intéressant. Riley enchaîna donc, parlant du fameux décalage entre lui, Enzo et Mateo. Le sourire de Caem se fit alors plus large et toujours aussi amusé. Oui clairement, il savait qu'il dénotait avec ces deux là. Sauf que comme le soulignait la verte, Caem n'était pas si sage qu'il y paraissait. Le jeune homme fit alors un clin d’œil à la jeune femme et posa un doigt sur sa propre bouche, l'air amusé.

« Chut, tu m'as percé à jour mais surtout, faut pas trop en parler. »

Il faisait le con oui et ça pouvait un peu surprendre au début. Caem gardait ce genre de blagues pour Enzo, Mateo et puis pour Killian aussi. Mais en dehors de ces trois là, tout le monde le voyait comme un type calme, sage et bien sous tous les rapports. Bon il y avait Zora aussi qui était de mèche mais elle aussi semblait plus sage qu'elle ne l'était, bon sauf qu'elle était un peu plus excentrique que lui de base. Enfin bref. Toujours était-il que la majorité de l'école n'était pas habituée à voir le Caem coquin et joueur. En tout cas, ça ne semblait pas déstabiliser Riley plus que ça qui lui proposa de l'aiguiller niveau hargne, faisant référence à Rasta Rocket. Caem avait grandit en Russie mais parmi les moldus, il connaissait donc bien ce film. Il rit de bon cœur.

« C'est assez tentant faut bien avouer... »

Nouveau sourire du côté de Caem. Cela lui ferait du bien de se faire secouer un peu parfois. Il savait se battre, pour ce qui était important, clairement. Il avait de la volonté c'était indéniable. Mais parfois, il lui arrivait de laisser couler, d'être fataliste quand il savait que ce n'était pas si important. Il n'avait pas cette hargne de toujours se battre. Contrairement à ceux qui l'entouraient d'ailleurs. C'était assez marrant comme au final il appréciait être avec de très forts caractères.

« Mais qu'est-ce que je t'apprends moi en échange ? Le self-control ou comment se faire passer pour un mec tout comme un agneau ? »

Caem servit une nouvelle fois à Riley son sourire rieur. Ça lui allait bien aussi, de ne pas avoir toujours cet air maîtrisé. Mais il fallait aussi rétablir la vérité, si Caem avait toujours été un fêtard et un bon vivant, en arrivant ici, il avait réellement fait ressortir son côté calme et sage, cherchant peut être à renouer avec une partie de lui. Mais depuis qu'il avait rencontré Enzo, il assumait bien plus ce penchant de sa personnalité. Le Poufsouffle ouvrit alors la porte de la salle pour regarder de nouveau le couloir qui semblait plus calme. Il laissa cette fois la porte ouverte, le danger semblait être plutôt loin désormais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Sam 1 Avr 2017 - 18:28

« C'est assez tentant faut bien avouer... »

Ah ! Non seulement il connait la référence et en plus ça le fait rire ! Tu sais ce qu'on dit, homme qui rit … Riley qui va se faire défoncer par Killian. Oui, c'est un nouveau proverbe, je viens de l'inventer. Et donc, réellement tenter le p'tit monsieur ? Je ne le connais pas bien, je ne sais pas du tout s'il est du genre combatif ou pas ni pour quel genre de cause alors je ne m'avancerai sur rien mais clairement, s'il a besoin d'un coup de pied au derrière, je veux bien être la préposée et NON ! Ça n'est pas par pur plaisir sadique de ma part. C'était énoncé sur le ton de la blague mais sincèrement, si je peux rendre service ça sera avec plaisir. On ne se connait pas bien mais d'une part je l'apprécie de manière personnelle et d'autre part, étant donné qu'il s'entend très bien avec ma Boulette, mon Gaucho et Enzo qui est quand même un ami relativement proche … Les indicateurs sont au beau fixe.

« Mais qu'est-ce que je t'apprends moi en échange ? Le self-control ou comment se faire passer pour un mec tout comme un agneau ? »

Je le découvre extrêmement taquin, limite pince sans rire et ça … Le premier mot qui me vient à l'esprit c'est « coquin ! », désolée, il fallait que je le dise.

« Hum ... »

J'affiche un air très sérieux, très concentré, alors qu'il ouvre la porte. Visiblement le danger est définitivement écartée mais au cas où je garde ma baguette entre mes doigts. Il m'arrive fréquemment de la faire tourner comme un stylo quand je réfléchis et c'est précisément ce que je suis en train de faire. Le premier qui me traite de majorette, je l'envoie en orbite et pas d'une manière agréable.

Et donc ?
Fin de la réflexion intense.

« J'aime bien être hystéro, j'crois que je vais m'en tenir à ça mais c'est gentil de proposer. »

Je lui adresse un grand sourire très sérieux et passe devant lui pour sortir de la salle avant de faire quelques pas dans le couloir tout en observant de tout les côtés – et même au plafond – pour m'assurer qu'il n'y a effectivement plus aucun Détraqueurs en vue ni à proximité. L'ambiance s'est de toute façon nettement réchauffée dans le coin.

Mon attention se focalise donc totalement sur le Poufsouffle à nouveau.

« Par contre, se faire passer pour un mec ... J'peux réfléchir ? Ça pourrait m'intéresser. »

Fallait pas la lancer … Vous vous souvenez de mon craquage casquette en l'air en Salle Commune des Serdaigle le soir où j'ai officiellement capté que j'étais jalouse de Miss Equateur ? Ce soir là même où – alors que je ne le connaissais quasiment pas – je me suis sous un jour totalement n'importe nawak à William qui m'a supporté dans mon délire sans me juger une seconde ? Et bien … C'est reparti pour un tour visiblement.

« Wesh gros, bien ou bien ? »

Tout est là, bien sur. L'attitude bien lourde, à commencer par un coup d'épaule à Caem, et la posture … Sincèrement les mecs, vous pensez réellement que ça vous rend sexy de vous tenir comme ça ? A ma connaissance personne n'a jamais réussi à choper en jogging Lacoste de toute façon mais passons.

« Eh mate la Zouze. Mad'moiselle ! Eh mad'moiselle ! Vous êtes charmante. »

Bien sur il n'y a personne, il faut imaginer.

« Vas-y, fais pas ta pute. »

Parce que bien entendu, quand une femme vous ignore, c'est une pute.

« Alors ? J'tiens bien le cliché hein ? »

Envolée la racaille en carton, faites place à Princess J ! Et oui, c'est un cliché, d'ailleurs je ne connais réellement aucun garçon qui se comporte comme ça. En tant que Pétasse de mon état, j'aurai du mal à garder mon sérieux si c'était le cas, c'est plutôt clair. Tout aussi clair que Caem est loin, très loin d'être comme ça !

« Remarque c'était pas tellement être doux comme un agneau ça ... »

Si peu.

« Mais j'suis pas un agneau moi ! Je suis une biche comme tu auras pu le constater et c'est bien moins doux que ça en a l'air. Un bon coup de patte bien placé et BIM ! T'es K.O mon pote. »

Si je m'enflamme ? Complètement. Et non je n'ai pas du tout manqué d'en coller une à Caem pour illustrer le fameux coup de patte. Pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Lun 3 Avr 2017 - 17:50

Caem s'était de nouveau mis à rire alors que Riley lui confiait qu'elle aimait bien son côté hystérique. Au moins elle assumait et c'était le principal. Personne n'était parfait mais une chose était importante, savoir rire de soi, savoir tourner en dérision ce qu'on ne peut pas toujours contrôler. Cette petite partie de soi qui s'acharne à exister malgré nos efforts, qui nous rend fou comme elle rend fou les autres quand elle se manifeste trop fortement. Il faut savoir l'apprivoiser, vivre avec. On peut s'améliorer, on peut faire des efforts mais on ne sera jamais parfait. Alors autant s'amuser de ses erreurs. Et Caem était très sensible à ceux qui savaient rire d'eux-mêmes avant de rire des autres, pour lui c'était une grande qualité.

Les deux camarades s'étaient finalement aventurés dans le couloir. Aucune présence maléfique à déplorer pour le moment et Caem ne put retenir un soupir de soulagement. Il n'avait pas forcément envie d'être sous tension en permanence, un peu de calme, s'était plutôt agréable. Enfin, calme, façon de parler. Parce qu'avec Riley dans les parages, ça ne pouvait pas être complètement calme. La jeune femme venait de lui faire comprendre qu'elle aimait bien l'idée d'imiter la gente masculine et autant dire que Caem ne fut pas étonné de la voir passer à l'action. Son imitation commença par un magistral coup d'épaule et une petite routine verbale qui le fit bien rire.

« Hm... Je sais pas, j'hésite ! »

Caem, le sourire aux lèvres, détaillait Riley de haut en bas. Ne vous méprenez pas, rien d'étrange là dedans. Ce qu'il regardait, c'était la façon qu'elle avait d'imiter les mecs. Pas les plus classes, il fallait bien l'avouer. Mais au-delà des problèmes récurrents de sexisme que son imitation soulevait, elle était quand même très drôle. Le Poufsouffle laissa donc le côté sérieux de côté pour un moment et se contenta de rire sans se retenir.

« Honnêtement, tu le tiens même très bien ! J'espère que tu as pas été trop souvent confrontée à ce genre de phénomènes parce que sérieusement, ça doit rendre dingue... »

Cette fois, le sourire de Caem fut plus tranquille. Il avait repris un peu de son sérieux. Mais pas pour longtemps. Riley lui refit un sacré numéro, cette fois, celui de la biche effarouchée. Il reçu même un léger coup de patte, par chance, pas à l'endroit qu'elle indiquait plus tôt parce que sinon clairement, il ne ferait pas le malin en cet instant. Cela ne l'empêcha pas pour autant de rentrer dans le jeu à son tour.

« Nan mais ça va pas, tu vas abîmer ma belle peau, ça va faire une marque. T'abuuuuuuuuuuuuuuses. »

Caem avait pris une voix haut perchée clairement surprenante. Oui elle n'allait pas du tout avec le reste de son corps et il avait caché ce petit talent jusque là. Mais lui aussi été capable d'imiter le sexe opposé. Ou plutôt, de faire resurgir tous les bons vieux clichés. Il était clairement bien placé pour savoir que les femmes n'étaient pas des nunuches. Quiconque le pensait ferait bien de passer un peu de temps en compagnie de Killian. Enfin bref. Caem avait bien décidé de faire le con lui aussi. Il fit alors quelques pas dans le couloir en mode mannequin. Il marcha bien droit, tortillant outrageusement des fesses. Il fit ensuite un demi tour très classe, accompagné d'un mouvement de tête qui aurait fait un magnifique mouvement de chevelure s'il avait eu les cheveux longs.

« Tu penses quoi de mon nouveau pantalon ? Tu trouves qu'il met bien mes fesses en avant ? »

Et une petite bouche en cul de poule pour ponctuer cette phrase. Caem parvint à garder la pause quelques secondes avant d'exploser de rire, très fière de sa propre connerie apparemment. Et oui, le Caem sage avait décidé de partir en vacances pour laisser place au sale gosse qui attendait depuis des années pour pouvoir s'exprimer librement. Dites donc monsieur Ryans, vous avez clairement une mauvaise influence sur lui !

« Sinon à part ça, je suis un loup sauvage moi. »

Un grand sourire s'étira alors sur le visage de Caem. Oui ça se voyait très bien là ! En même temps, il était toujours difficile de dire qui il était vraiment. Ce n'était pas le genre à dévoiler toutes les cartes au premier abord. Et une fois encore, il venait de semer le trouble sur sa personnalité. Mais ce n'était pas réellement son objectif. Non, lui il se contentait d'agir comme il le sentait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Jeu 6 Avr 2017 - 22:34

Si j'ai souvent été confrontée à ce genre de phénomènes ? Bizarrement, depuis que Mateo et moi sommes ensemble, c'est de plus en plus rare … Je me demande bien pourquoi ?! Peut-être parce qu'il est de notoriété publique que le garçon est un poil sanguin et qu'il éclaterait le nez de celui qui oserait faire ça sans réfléchir une seconde. Ah, je l'aime mon Gaucho. Je sais, c'est mal d'encourager ce genre de comportement mais j'y peux rien si ça me rend folle quand il est mauvais … et réciproquement d'ailleurs. On est des cas tous les deux mais on le vit bien, merci.
Pure illustration du cas que je suis, d'ailleurs, c'est ce petit craquage qui par chance ne fait pas fuir Caem mais au contraire semble bien le faire rire et … En fait ça fait juste du bien de rire, d'autant que j'apprécie passer ce petit moment simple avec lui que je ne connais finalement que si peu alors qu'on a des amis proches en communs. Il était à l'anniversaire de Kezabel bien sur mais même là, on n'a pas tellement eu l'occasion de discuter tous les deux. On n'a pas provoqué l'occasion, plutôt, mais ça n'est la faute de personne, c'est juste comme ça. Nous y voilà maintenant, c'est ce qui compte ! Et il ne fuit pas non plus quand je menace de lui mettre une patate en mode biche énervée, ça tient du miracle …

« Nan mais ça va pas, tu vas abîmer ma belle peau, ça va faire une marque. T'abuuuuuuuuuuuuuuses. »

Là, clairement, c'est moi qui suis sciée et je ne cherche pas à le cacher. Est ce que cette voix de crécelle vient réellement de sortir de la bouche de ce garçon ? Je le regarde, la bouche entrouverte mais bordée d'un sourire qui ne demande qu'à s'étirer, complètement ravie de la personne que je découvre. Et si encore il s'était arrêté là mais non ! Par Merlin non ! Regardez le en train de défilé comme un ange de Victoria Secret dans le couloir où il régnait encore un froid glacial il y a quelques minutes. Je peux vous dire que ce froid glacial n'est plus qu'un lointain souvenir et moi, je craque, j'explose de rire et les larmes ne tardent clairement pas à se pointer sous mes paupières. Ce type est barge, dans le bon sens du terme. J'adore, je suis complètement fan. Et alors ce déhanché … Magique. On rêverait toutes d'avoir le même ! On dirait qu'il a fait ça toute sa vie le saligot.

« Tu penses quoi de mon nouveau pantalon ? Tu trouves qu'il met bien mes fesses en avant ? »

La bouche en cul de poule, ça m'achève, j'ai bien du mal à articuler quoi que ce soit tellement je ri mais je parviens à me calmer suffisamment pour entrer dans son jeu. Je ne peux décemment pas laisser passer ça, hors de question. C'est tellement génial.

« Ma chérie, tu es MA-GNI-FIQUE ! Je rêverai d'avoir des fesses pareilles. Franchement t'es trop une pétasse, j'suis jalouse. »

Oui, je viens de traiter Caem de pétasse, tout va bien. Sans complexe. De toute façon, on est mort de rire tous les deux à présent alors je doute qu'il m'en veuille ni m'en tienne la moindre rigueur à vrai dire.

« Sinon à part ça, je suis un loup sauvage moi. »

Ça … Et ce sourire … C'est trop pour moi, je repars en fou rire de plus belle. Je crois bien que je mets au moins une bonne minute avant de réellement me calmer, en partie par peur de le vexer je crois parce que mine de rien, je ne le connais vraiment que très peu et même s'il me semble très ouvert comme garçon, je ne voudrai pas qu'il prenne mal quoi que ce soit que je puisse dire.

« Pardon. »

On en est là, je me tiens le ventre, m'essuie les yeux et me racle la gorge mais purée, j'avais pas ri comme ça depuis un bail et putain – désolée – ça fait du bien !

« De toute façon, sauvage ou pas, t'as forcément des traits de caractères en commun avec cet animal. »

Merci Riley pour cette parenthèse information.
Cordialement.

« Mais enfin soyons sérieux, aux premiers abords t'as pas tellement l'air d'une bête sauvage. »

Ça ne veut pas dire qu'il ne l'est pas, attention ! Je ne me permettrais pas de le juger ou de remettre quoi que ce soit en question. On sait tous ici qu'on a du laisser sortir au grand jour – ou dans la pénombre – des parties de nous qui n'aurait jamais vu la couleur du ciel dans un autre contexte, c'est comme ça. Je crois que par la force des choses on est beaucoup a avoir développé un côté bête sauvage mais ça n'est pas la question.

« T'as plutôt l'air d'être la voix de la sagesse et de la raison dans ce trio improbable. »

Et sans me poser la moindre question je passe mon bras autour du sien et nous met en marche tous les deux vers une destination inconnue. Ça n'a pas la moindre importance.

« Qui est le pire de vous trois ? Aller vas-y, balance. On est copines maintenant, tu peux tout me dire ! Tu dois tout me dire. Et me fais pas le coup de tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas hein ! Je ne leur dirai rien, promis. »

Moi, curieuse ? Faux. Totalement. Regarde mon joli sourire, tu ne peux pas me dire non. La solidarité masculine ne fonctionne pas en plus vu que t'es ma copine. Pétasse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Lun 10 Avr 2017 - 14:58

Est-ce que Caem était fier de son petit effet ? Oui plutôt, il fallait bien l'avouer. Le jaune aimait voir les gens rire et se dire qu'il était encore capable de provoquer une telle hilarité, c'était plutôt agréable. En Russie, cela lui arrivait assez souvent au final de faire rire ses amis en faisant l'andouille. Ici il s'était assagi mais face au fou rire de Riley, il était en train de se dire qu'il avait eu tord d'abandonner. Parce que sérieusement, mêler son rire à celui de la jeune femme était clairement agréable. Ils rirent de bon cœur ensemble et quand Riley en rajouta une couche en le traitant allègrement de pétasse, Caem se plia en deux. Oui, littéralement. Il riait comme un con, au milieu du couloir, incapable de se tenir debout. Il commençait clairement à avoir mal aux abdos. Peut être qu'il ferait mieux de refaire un peu de sport intensif parce que si un tel fou rire lui filait des courbatures, ça devenait inquiétant. Il avait repris son calme pour assurer qu'il était un loup sauvage... Echec total. Cela ne fit que rire Riley davantage. Caem prit alors une petite moue boudeuse, faussement vexé avant de ne pouvoir se retenir et de se mettre à rire à son tour. En fait, le rire de la jeune femme était plus communicatif.

Caem essuya alors les quelques larmes qui étaient apparues au bord de ses yeux. Dieu que ça faisait du bien ! Riley elle aussi était en train de reprendre son calme. Elle commença par s'excuser auprès du jaune qui lui fit un signe de main pour lui faire comprendre que ce n'était rien. Au contraire ! Le jeune homme était plutôt ravi d'avoir réussi à provoquer un tel fou rire alors que quelques minutes auparavant ils étaient en train d'échapper un détraqueur. Comme quoi, parfois, il pouvait y avoir du bon même dans les moments les moins sympathiques. Caem poussa un soupir de soulagement alors que sa respiration était redevenue normale. Riley lui rappela alors qu'il avait forcément un trait de caractère commun avec le loup et il se mordit la lèvre pour ne pas rire de nouveau. Oh bah, une fois qu'il était parti, c'était difficile de l'arrêter le petit ! Riley de son côté semblait reprendre un peu le dessus, étayant son propos sur les points communs entre Caem et son patronus.

« Bien sûr que je suis la voix de la sagesse ! Je suis leur chaperon, sans moi, ils feraient n'importe quoi ! »

Mais oui bien sûr Caem. On reparle de la blague que tu avais mis au point avec Mateo alors qu'Enzo avait disparu. Ahem. De toute façon, le petit sourire qu'il avait affiché laissait clairement entendre à Riley qu'il ne fallait pas tout prendre au sérieux. Mais apparemment cela ne la dérangeait pas la moindre du monde, elle l'attrapa par le bras et l'entraîna avec elle. Si Caem fut au début surpris par cela, il se laissa vite faire. C'était inhabituel mais ça faisait plaisir. Il avait vraiment l'impression de vivre une scène normale, simple, de deux jeunes qui rient, s'amusent de la simplicité de la vie. Et oui clairement, ça faisait du bien. C'était son but ultime en arrivant ici et si pas mal de choses avaient changé en raison des événements... Il était heureux de pouvoir de nouveau vivre des choses simples.

« Je peux pas les trahir ! Je suis peut être une pétasse, MAIS une pétasse fidèle ! »

Merci Caem de cette petite précision, elle nous manquait fortement. Le russe se mit à rire de nouveau alors qu'ils progressaient dans les couloirs. Qu'allaient penser les gens en le voyant se tenir comme ça ? Il s'en fichait royalement. Caem avait des défauts mais pas celui là. Le regard des autres, il s'en fichait royalement et n'avait strictement que faire de ce qu'on pouvait raconter sur lui. Il l'avait déjà prouvé avec Enzo d'ailleurs, ce qui avait pas mal amusé Killian. Alors qu'il passe pour une pétasse aux yeux de tous, pas de souci, au moins c'était drôle !

« Par contre... Je peux te dire que les deux sont pas mes potes pour rien.. De vraies pétasses eux aussi et franchement, ils portent la jupette à ravir ! »

Ne me remerciez pas les gars, franchement, c'est de bon cœur ! Caem n'irait jamais raconter les secrets de ses potes. De même que si Riley venait un jour à lui confier quoi que ce soit, il saurait garder le silence. Par contre, cela ne l'empêchait pas de faire des petites blagues et de s'amuser un peu. D'ailleurs, il avait toujours une revanche à prendre sur Enzo. Si celui-ci croyait qu'il avait oublié la magnifique photo qu'il avait placardée de lui... Se méfier du loup sauvage qui dort !

« Et si on est assez habiles, on peut même se débrouiller pour avoir des preuves de tout ça et le faire savoir à tout le monde. Après tout, c'est bête qu'ils gardent ce sex appeal caché ! »

Dites donc monsieur Kaliayev, une idée tordue ne viendrait-elle pas de naître dans votre petit cerveau ? Possible.Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Sam 22 Avr 2017 - 15:50

Rire à ce point là fait un bien énorme et je crois qu'on devrait essayer de contaminer tout le monde dans ce château, un peu comme on l'a fait avec Drew l'année dernière avec les paillettes et autres feux d'artifices pleins de couleurs. Ces dernières semaines ont été difficiles, c'est peu de le dire, le moral de tout le monde en a pris un coup et les sourires ne viennent pas spontanément sur tous les visages alors si on peut donner un coup de pouce … Je dois bien avouer avoir trouvé encore une fois un équipier de choc, là où je ne l'attendais pas spécialement. Ça n'en est que plus bon ! En ce qui me concerne, j'ai complètement oublié le Détraqueur qu'on vient de croiser et j'ai comme l'impression que mon camarade en a fait autant puisqu'il n'arrive pas à s'arrêter de rire. Disons que ça lui prend un moment et quelques efforts mais après un soupir je crois qu'il reprend le contrôle. Ça, c'est ce qu'on appelle un fou rire et un vrai. Et pour le coup, quand il me parle de voix de la sagesse … pardonnez moi mais comment dire … mais je ne suis pas au bout de ma surprise et clairement, là ...

« Je peux pas les trahir ! Je suis peut être une pétasse, MAIS une pétasse fidèle ! »

… c'est moi qui repars en live. Comment faire autrement ?! Je n'essaie pas de me retenir une seule seconde.

« C'est tout à ton honneur … Mais ça n'arrange pas du tout mes affaires ! »

Je ne peux néanmoins pas le blâmer, moi aussi je suis une pétasse fidèle, mais j'aurai tenté … Et je ne promets pas que je vais m'arrêter là. Oh que non ! Dans le fond, quand ils font des conneries ils ne cherchent de toute façon pas à se cacher mais c'est marrant d'essayer de tirer les vers du nez de l'un d'entre eux parce qu'il y a surement des trucs qui passent plus discrètement. Enfin bon, je sais très bien que je ne peux pas luter contre le code d'honneur des Bro's ! De même que rien ne peut luter contre celui des Boulettes, assurément.

« Par contre... Je peux te dire que les deux sont pas mes potes pour rien.. De vraies pétasses eux aussi et franchement, ils portent la jupette à ravir ! »

Okay … Là, tu vois, je crois que tu es entrain de le bafouer ce code d'honneur … Continue !

« Et si on est assez habiles, on peut même se débrouiller pour avoir des preuves de tout ça et le faire savoir à tout le monde. Après tout, c'est bête qu'ils gardent ce sex appeal caché ! »
« T'es machiavélique Kaliayev ... »

Parce que je la vois cette lueur dans tes yeux tu sais … Et parce qu'elle nourrit mon sourire carnassier, celui qui prend place lentement mais surement en étirant mes lèvres … Je ne sais pas quelles images il peut bien avoir dans la tête mais c'est un truc que j'ai toujours apprécié et presque envié chez les garçons : Ils passent leur temps à se faire des crasses, pour s'amuser, et ça ne fait que renforcer leur amitié. J'ai la chance d'avoir trouvé Kezabel, en ça on est pareilles et on s'amuse exactement de la même façon.

« Mateo pourrait sans doute passer dans l'une des miennes, Enzo j'ai un doute par contre. »

T'offusque pas ! J'suis pas entrain de dire que t'es trop épais, juste que ... ben faut arrêter les hormones de croissances là, hein. Qui a cette carrure à 18 ans ?! Le pire, c'est que je suis hyper sérieuse en balançant tout ça, j'y réfléchi réellement et visualise ces images dans ma tête. Mateo en jupe ? Oh ça n'est certainement pas ça qui fera disparaître son sex appeal à mes yeux qu'il se rassure mais je ne suis pas très certaine qu'il trouve la blague vraiment drôle … Pas que je doute de son sens de l'humour mais je le connais, ce qui porte atteinte à sa virilité, vaut mieux éviter. Quoi qu'il en soit, ça n'est surement pas pour ça que je détourne le truc mais parce qu'une nouvelle image vient de me traverser l'esprit.

« Moi je pense que vous devriez y passer tous les trois, en mode Boys Band, tu vois ? Chemise ouverte, cheveux dans le vent, regard suggestif, tout ça … Oh ouais ! »

Je le lâche sans prévenir et claque dans mes mains, totalement emballée par cette idée, sautillant presque sur place, excitée comme une puce.

« Elles vont toutes défaillir ! Et ils aussi, ne soyons pas sectaires. Résultat Killian, Will et moi on va devoir sortir les griffes et marquer notre territoire. »

Je sais que Killian me suivra sans souci – tant qu'elle ne sait pas que je suis l'investigatrice de ce truc évidemment – même si je ne la connais pas très bien. Detective Jackson ? Je sais pas trop à vrai dire … A tester. Ceci dit, instinctivement, j'ai pas l'impression qu'il soit du genre à apprécier qu'on louche sur son boyfriend et comme il a un petit côté peste lui aussi … Oui, je pense qu'on formerait une bonne équipe pour une expédition punitive … Avec les images que j'ai dans la tête, on se croirait dans un mauvais clip. C'est à mourir de rire. Il n'empêche que la première qui touche à mon Gaucho aura à faire à moi.

« J'veux casser de la grognasse, fais ça pour moi s'il te plait ! »

Mes mains accrochées à ses bras, je suis désormais devant lui, clairement entrain de lui lancer un regard suppliant mais incapable de retenir mon sourire et cette envie de rire qui est entrain de remonter et de faire trembler tout mon corps à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Lun 24 Avr 2017 - 12:29

Est-ce que Caem était machiavélique ? Peut être un peu. Du moins, c'était un aspect de sa personnalité qui s'exprimait de plus en plus ces derniers temps. Pourquoi ? Simplement parce qu'il avait désormais envie de s'amuser plus, de vivre en contrôlant un peu moins tout son être en permanence. Et oui, en un sens cela le rendait clairement plus machiavélique que les autres. Parce que malgré son changement interne, la plupart des gens le voyaient encore comme un jeune homme sage, très propre sur lui, incapable de faire quoi que ce soit de mal. Alors oui, de fait, il pouvait faire tout discrètement, passer pour un agneau innocent. C'était génial, jouissif et un peu tordu. Mais Caem ne s'en voulait pas. Ce n'était pas comme s'il utilisait cette couverture pour faire des trucs horribles. Simplement des petites blagues à ses potes. Et clairement, ces derniers devaient être très contents de le voir se détendre un peu. Non ? En tout cas, dans la bouche de Riley, le mot lâché ne sonnait en aucun cas comme un reproche et ça l'amusait beaucoup. Au contraire, elle semblait très contente qu'il se laisse aller à un peu de folie et elle-même était déjà en train de laisser son imagination vagabonder. Mateo avec l'une de ses jupes ?

« Tu aurais pas un petit chemisier aussi à prêter à Mateo ? Ca lui irait très bien je suis sûr ! »

Nouveau sourire du côté de Caem. Il se doutait que si Mateo l'entendait à cet instant, il aurait très envie de lui arracher la tête. Et quelque part, cela ne faisait que l'encourager dans cette voie. Bon, sauf qu'il ne s'attendait pas à ce que ça lui retombe en partie dessus. Riley avait soudainement été comme... Touchée par la grâce et une idée des plus farfelues lui était venu en tête. Caem avait ouvert de grands yeux, se bloquant net alors qu'elle venait de lui lâcher le bras. Elle venait vraiment de dire ce qu'elle venait de dire ? Le russe la regarda quelques instants complètement interloqué avant de se laisser une fois de plus aller au rire. Surtout que Riley semblait réellement emballé par son idée et avoir bien des choses derrière la tête. Voilà qu'elle sautillait sur place et qu'elle enchaînait en lui expliquant que grâce à ça, tout le monde allait fondre devant eux et que les conjoints respectifs allaient devoir se montrer... possessifs. Caem était complètement sonné par ce qu'il entendait mais le coup de grâce était encore à venir.

« J'veux casser de la grognasse, fais ça pour moi s'il te plait ! »

Elle se tenait là, devant lui, l'air suppliant. Caem resta immobile quelques instants avant d'exploser de nouveau de rire. Cette fille était complètement folle. Mais vraiment, elle atteignait des sommets sur le coup. Est-ce que ça lui faisait peur ? Non, ça le faisait même beaucoup rire. C'était agréable de voir des gens capables de s'amuser de la vie, capable de tout détourner et n'étant pas bloqué dans une sorte de morisité morbide. Tout cela faisait vraiment un bien fou. Bon par contre, il devait bien avouer qu'il s'était mis dans une situation un peu... Bizarre.

« Je crois que c'est toi qui est machiavélique, Jenkins ! »

Caem afficha alors un grand sourire et déposa un bisou sur le front de la jeune femme.

« Et ça fait du bien ! »

Il l'attrapa alors par le bras, comme elle l'avait fait un peu plus tôt et la remit en marche, la tête haute, l'air serein et fier de lui.

« J'accepte de te rendre ce service. T'as de la chance, t'es tombée sur le seul des trois qui n'a pas de problème avec sa virilité. »

Oui c'est gratuit les gars, moi aussi j'vous aime. 

« Le vrai problème qui se pose à nous maintenant c'est de trouver une raison pour que Mateo et Enzo pensent qu'on est tous les trois obligés d'agir comme ça... Parce que si je leur montre que ça me pose pas de souci, ils vont être suspicieux. »

Parce que tant qu'à faire, autant faire les choses bien. Ce plan était drôle et il annonçait un moment épique dans l'histoire de l'école. Mais pour ça, il fallait que tout soit très bien préparé. Ce serait vraiment très triste si leur super idée tombait à l'eau par manque de préparation. Non, ils ne pouvaient pas se permettre un tel échec, ils valaient bien mieux que ça enfin! Une vraie belle team de Pétasses !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 433
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Beaucoup



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Lun 24 Avr 2017 - 22:59

Interventions MJ N°3



Il était une fois, deux petites sournoises, élèves de Poudlard.
Ah, quel magnifique complot. Quel sens du machiavélisme, quel sens de l’humour même ! Vous pensiez que votre stratagème passerait inaperçu ?
Mais le Maitre du Jeu voit tout …. Et parce qu’il aime répondre à vos souhaits les plus chers et qu’il apprécie également vous voir en pleine effervescence émotionnel, il a décidé de vous faire un petit cadeau.

«J'veux casser de la grognasse»

Disait-elle.

«J'accepte de te rendre ce service. T'as de la chance, t'es tombée sur le seul des trois qui n'a pas de problème avec sa virilité»

Disait-il.

Riley et Caem continue de fomenter un plan diabolique pour que leurs amis acceptent, sans trop se poser de question, de porter une magnifique jupe pour enfin assumer leur part de féminité qui réside, on le sait tous, en chacun des hommes que la terre veuille porter.
Mais même s’ils sont bien trop occupés à échafauder comme deux enfants de dix ans un plan à la hauteur de la difficulté du défi qu’ils se sont lancé, Riley ne peut pas louper cette petite discussion qui se passe non loin d’elle.
Comment le pourrait-elle alors que le prénom de « Mateo » est évoqué ?

Bitch n° 1 : Mais siiii ! Tu sais le latino là, il est arrivé en début d’année. Mateo Vargas. Il traine toujours avec une grande perche qu’à jamais l’air d’être heureuse de vivre.
Bitch n°2 : Ah oui ! OMG ! Non mais ce type, j’en ferais direct mon quatre heure. Et plus si affinité.

Non Riley. Ne vous énervez pas tout de suite…

Bitch N°1 : Eh bah c’est lui qui sort avec la Jenkins.
Bitch N°2 : Tu rigoles ?! L’attrapeuse des Serpentard ? Tu t’fous de moi !
Bitch n°1 : Non mais laisse tomber. Il ne la mérite tellement pas… J’suis sûre qu’en plus cette meuf c’est un mauvais coup au pieu. Le genre de nana qui t’laisse trop sur ta faim.

BITCH N°2 éclate d’un graaaaaand rire amusé, exprimant son consentement.

Bitch n°2 : Tellement. T’en fais pas qu’avec moi, il en aurait pour son argent. Je l’épuiserais jusqu’à ce que mort s’en suive.
Bitch n°1 : *éclat de rire* Eh ! Laisse m’en un peu ! Tu sais que j’serais presque tenter de voir s’il n’y a pas moyen…

C’est bon, Mlle Jenkins. Vous avez le feu vert pour casser de la grognasse.
Quant à vous, cher Caem… bon courage pour retenir la Tornade Ecossaise. Faites attention de ne pas y laisser un membre.
Ou deux.  
C’est le moment « de rendre service ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Mar 2 Mai 2017 - 13:09

« Je crois que c'est toi qui est machiavélique, Jenkins ! »

Et encore, t'as rien vu mon pote. Moi ce que je n'ai pas vu venir c'est ce bisou qu'il m'a déposé sur le front, un geste qui m'a déstabilisé l'espace d'une seconde mais qui s'est finalement soldé par un sourire.

« Et ça fait du bien ! »

Sourire qui s'élargit quand il m'attrape le bras comme je l'ai fait avec le sien juste avant. Nous voilà en marche à nouveau, je ne peux pas m'empêcher de rire en le voyant se balader comme ça, la tête haute. T’as vraiment l’attitude d’une parfaite Pétasse, ça mériterait presque une intronisation.

« J'accepte de te rendre ce service. T'as de la chance, t'es tombée sur le seul des trois qui n'a pas de problème avec sa virilité. »
« Alors ça … Ils y tiennent c'est sûr ! »
« Le vrai problème qui se pose à nous maintenant c'est de trouver une raison pour que Mateo et Enzo pensent qu'on est tous les trois obligés d'agir comme ça... Parce que si je leur montre que ça me pose pas de souci, ils vont être suspicieux. »
« Hum. Tu m'as montré que t'étais un très bon comédien pourtant ... »

Coquinou.

« Peut-être qu'en trouvant une combine pour leur faire perdre un pari assurément … Parce qu'ils ne se dégonfleront pas, ils ont trop de fierté pour ça ces deux machomans. »

Et dire que tout ça dure depuis la nuit des temps !

« Quoi que j'trouve que Enzo s'est vachement détendu là-dessus ces derniers mois. »

Il ne l’a même pas mal pris quand j’ai coloré ses vêtements en rose et pire, il les a porté une bonne partie de la journée. Ça va devenir moins marrant là ! Ceci dit, chassez le naturel et il risque de revenir au galop, non ? Il n’y a qu’un seul moyen de vérifier et c’est de tester ! Même si une part de moi rechigne un peu à fomenter un plan machiavélique contre Mateo sans trop savoir pourquoi, je suis bien partie pour …

« Mais siiii ! Tu sais le latino là, il est arrivé en début d’année. Mateo Vargas. Il traine toujours avec une grande perche qu’à jamais l’air d’être heureuse de vivre. »
« Ah oui ! OMG ! Non mais ce type, j’en ferais direct mon quatre heure. Et plus si affinité. »

Pardon ? Je me fige, sourcils froncés, c’est instantané. Je n’ai pas entendu toute la phrase – et ça vaut sans doute mieux – mais j’ai capté le nom de mon mec, sortant de la bouche d’une nana qui n’a absolument pas à le prononcer et dans un contexte qui ne me plait pas du tout, autant le dire. Ton quatre heure, hum ? Sans m’en rendre compte je me suis rapproché, suffisamment près pour entendre, suffisamment en retrait pour que ces deux connasses ne captent pas ma présence. De toute façon, elles ont l’air bien trop occupées pour ça et autant le dire, Caem a complètement disparu de mon esprit en cet instant – sans offense. S’il tente de me parler, me raisonner peut-être, je ne l’entends absolument pas.

« Eh bah c’est lui qui sort avec la Jenkins. »
« Tu rigoles ?! L’attrapeuse des Serpentard ? Tu t’fous de moi ! »
« Non mais laisse tomber. Il ne la mérite tellement pas… J’suis sûre qu’en plus cette meuf c’est un mauvais coup au pieu. Le genre de nana qui t’laisse trop sur ta faim. »

Parfois je me dis que mon patronus devrait plutôt être un chat ou quelque chose comme ça, un truc qui sort les griffes et défend son territoire, qui crache, fait le gros dos, attaque et fait des dégâts. Pour l’instant je me contente de serrer les poings, fixer ces deux pétasses alors que mon sang accélère sa course dans mes veines. De la colère ? Oh vous êtes loin du compte …

« Tellement. T’en fais pas qu’avec moi, il en aurait pour son argent. Je l’épuiserais jusqu’à ce que mort s’en suive. »
« Eh ! Laisse m’en un peu ! Tu sais que j’serais presque tenter de voir s’il n’y a pas moyen… »
« Laisse tomber, t'es pas son genre. Il aime pas les trucs fades. »

Le ton est sec, glacial, cassant et c’est de haut que je la regarde alors que je m’avance vers elles, le menton levé, arrogante et méprisante au possible, les lèvres pincées et le feu dans les yeux. Mesdemoiselles, vous avez visé le mauvais Latino, dites bonjour à la Tornade Écossaise.

« Tu vas voir ma grande, c'est la Jenkins qui va t'épuiser jusqu'à ce que mort s'en suive. »

Je remonte mes manches, toute rationalité ayant disparu de mon organisme, les yeux braqués vers ces deux silhouettes et si Caem essaie de me rattraper, j’imagine que je suis plus rapide que lui. L’instant d’après la première se prend une claque – j’ai été gentille là –  et j’attrape la deuxième par les cheveux et tire sa tête en arrière.

« T'avise pas d’essayer de toucher à mon mec espèce de pouffiasse ! »

Réaction exagérée de ma part ? Non !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Mer 3 Mai 2017 - 10:54

Caem, un bon comédien ? Le russe avait alors affiché un grand sourire avant de placer son doigt sur sa bouche. Chut, c'était un secret. Ce qui le rendait si bon dans le domaine c'était surtout que personne ne se doutait qu'il était fait de multiples personnalités et que beaucoup le résumaient à une seule partie de sa personnalité. Alors en un sens Riley avait complètement raison mais surtout il ne fallait pas le dire trop fort sinon tout risquait de s'écrouler. En tout cas, elle avait une nouvelle fois raison en évoquant l'idée d'un pari, c'était certainement ce qui marcherait le mieux sur ces deux bonhommes d'autant que cela pouvait avoir l'air tout à fait naturel. La bande des trois aimait les défis, aimait se chamailler et se soumettre à de petits challenges.

« Oui Enzo est plus calme maintenant c'est clair... Mais si on fait un pari genre nous trois contre toi et Kezabel par contre, il se sentirait obligé de sortir les muscles ! »

Je rigole, Bro'. Je sais très bien que t'es pas une andouille avec ses seuls biscottos pour cerveau. Mais il savait aussi qu'un peu de compétition l'excitait toujours et surtout contre les deux demoiselles. EN tout amitié bien sûr, mais il était sûr que ça pouvait marcher. Caem était donc déjà en train de réfléchir au pari en lui-même, prêt à partager ses réflexions avec Riley lorsque cette dernière s'immobilisa. Ce ne fut qu'en voyant l'expression changer sur son visage que les voix des deux autres nanas lui parvinrent aux oreilles. Oui, le russe avait une capacité assez étonnante à oublier le monde extérieur quand il était concentré sur quelque chose. Il ne lui fallut cependant que quelques secondes pour reconnecter se rendre compte que la situation risquait fort de mal tourner. Non seulement les deux nanas étaient en train de baver sur Mateo mais en plus les propos qu'elles tenaient... Caem devait bien avouer qu'il avait été scié sur le coup. Elles étaient en train dire que Riley était un mauvais coup ? What ? Ça lui paraissait tellement improbable qu'il n'arrivait juste pas à conceptualiser. Bon, sauf que son amie elle n'avait aucun mal à accepter que cette situation était réelle. Aoutch, rien que ses mots étaient tranchants. Autant dire que dans un autre contexte, Caem aurait sans doute été plié de rire, parce qu'elle avait une sacrée maîtrise de la répartie la demoiselle. Sauf qu'en faite la situation était bien moins drôle que ça.

« Riley ! »

Quelques secondes de retard. Caem s'était rué en avant mais il avait été trop lent et la jeune femme lui avait glissé entre les doigts. Elle venait d'administrer une énorme claque à la première fille alors que la seconde était désormais retenue par les cheveux. Pouffiasse ? Ah bah au moins comme ça c'était clair. Ces deux filles avaient l'air stupide, rien à dire là-dessus. Mais Caem n'était pas pour la violence et s'il laissait Riley faire, elle allait avoir de sérieux ennuis. Il fallait donc qu'il intervienne et vite. Cependant, alors qu'il pensait d'abord à séparer les deux en plein combat, celle qui s'était pris la baffe venait de dégainer sa baguette.

« Alors là... Expelliarmus ! »

La baguette de la jeune femme avait alors volé, atterrissant dans la main de Caem.

« Tarentallegra ! »

Cette fois, la demoiselle vit ses jambes s'activer de manière étrange si bien qu'elle trébucha à premier reprise. Parfait. Elle au moins était hors de course, elle avait beau lancer des regards mauvais à Caem, il s'en fichait royalement. Il n'avait à aucun moment cherché à la blesser ou lui faire du mal. Son seul but c'était d'éviter qu'elle se rue sur Riley et que ça se transformer en baston générale. Il retourna alors son attention sur les deux filles qui allaient bien finir par s’entre tuer...

« Lashlabask ! »

Des étincelles apparurent alors entre les deux jeunes femmes. Difficile de savoir qui tenait réellement qui en cet instant mais en tout cas elles furent dans l'obligation de se lâcher et se retrouvèrent à environ un mètre l'une de l'autre. Caem savait qu'il avait intérêt à réagir vite, avant qu'elles ne retournent au combat. Il s'interposa alors entre les deux demoiselles, présentant son dos à Riley, faisant face à l'autre hystérique.

« Dégage. »

Le regard de Caem était clairement moins avenant qu'à l'habitude ce qui semblait scier la jeune femme en face de lui. L'autre, qui cherchait toujours désespérément à retrouver le contrôle de ses jambes était parvenue à rejoindre son amie, parfois en dansant, parfois en rampant.

« Mais c'est elle putain ! Elle est folle, est nous a sauté dessus pour rien !

- Hors de ma vue. »

Caem n'avait clairement pas envie de rentrer dans le débat. Il savait que Riley n'aurait pas du réagir comme ça, qu'elle avait ses tords et si elle lui posait la question, il lui dirait sans doute. Mais ça ne changeait rien au fait qu'il ne voulait pas qu'elle soit blessée ou qu'elle ait des ennuis. Et les deux filles en face de lui ne lui inspirait clairement aucune sympathie. Les personnes tout juste capables de cracher sur les autres, ça le révulsait. Sans attendre plus, il se tourna alors vers Riley, toujours avec une baguette magique dans chaque main n'ayant pas encore rendu l'autre à sa propriétaire.

« S'il te plait Riley... Laisse-tomber. Tu sais très bien que Mateo est bien gardé avec Enzo et moi. »

Un mince sourire s'était dessiné sur le visage de Caem. Il cherchait à dédramatiser la situation et à désamorcer le conflit. Il ne connaissait que peu Riley et n'était pas sûr que ça marche mais s'il fallait, il était prêt à l'immobiliser et à la porter sur son dos jusqu'à ce que les deux nanas soient hors de portée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Mer 10 Mai 2017 - 22:10

En cet instant je suis en train de donner totalement raison à ceux et celles qui me traitent d'hystérique mais comment vous dire que je n'en ai strictement rien à faire ? C'est la vérité, je le suis, si ça peut vous faire plaisir. Ma réaction est totalement impulsive et sanguine, si personne ne m'arrête je ne le ferai pas de moi-même je le sais très bien mais ça m'importe peu. Je veux que cette connasse comprenne qu'on ne parle pas de moi comme ça et encore moins de mon mec de la façon dont elles l'ont fait. Le reste, ça n'existe plus pour moi. Je vois rouge et je n'essaie pas de me tempérer. Les conséquences ? Je m'en fous, je n'y pense pas. Je tire, je griffe, je frappe et je hurle, elle ne fait autant, jusqu'à ce qu'on se retrouve brutalement séparées dans un jet d'étincelle. Ça me sonne, me calme une seconde à peine et Caem qui vient de s'interposer entre nous deux peut s'estimer heureux de ne pas se prendre un coup de ma part. Aucune de mes réactions n'est réfléchis, je fonce avant de songer à quoi que ce soit d'autre et tout ce qui m'intéresse c'est réduire cette pouffiasse en cendre. Rassurez-vous, juste au sens littéral, mais si elle peut souffrir au passage ça me ferait vraiment plaisir.

« Dégage. »

Sa voix est ferme, ça me surprend un peu mais mon regard reste braqué sur l'autre pétasse tandis que l'autre m'est totalement sortie de l'esprit. Le simple fait de l'imaginer en train d'allumer Mateo me rend complètement folle et suffit à rallumer les braises qui ne se sont de toute façon jamais éteinte. Jalousie maladive ? Possessivité ? Non. J'aime juste pas ce genre de nanas et il est à moi alors t'avise pas de l'approcher, point barre. L'autre ? Même alors qu'elle ne semble plus contrôler ses jambes et s'agite dans tous les sens c'est comme si elle n'existait plus pour moi. Allez savoir pourquoi.

« Mais c'est elle putain ! Elle est folle, est nous a sauté dessus pour rien ! »
« Hors de ma vue. »

Une seconde, j'ai failli le pousser de la violemment pour lui sauter à la gorge à cette morue mais il y a un truc dans sa voix, quelque chose dans sa stature qui m'en empêche. C'est presque perturbant en réalité parce que mon sang est toujours en train de bouillir dans mes veines et que je paierai cher pour retourner dans la mêlée.

« S'il te plait Riley... Laisse-tomber. Tu sais très bien que Mateo est bien gardé avec Enzo et moi. »
« On n’est jamais mieux servi que par soi-même. »

Il me fait face à présent mais ça n'est pas lui que je regarde, les yeux toujours braqués en direction des deux bécasses – non je ne suis jamais à court de terme élogieux pour les filles comme ça – prêts à lancer des éclairs pour les foudroyer sur place. Poings serrés, mâchoires crispés, envahit par une rage qui n'en démord pas. Les deux pimbêches s'éloignent, l'une marchant toujours n'importe comment, l'autre dans un état que je devine poche du bien c'est à dire les cheveux et les vêtements en vrac.

Et mon index se tend vers elle.

« Crois-moi ma grande, tu sais pas à qui tu viens de t'frotter. J’serai toi, j’dormirai pas sur mes deux oreilles à partir de maintenant. Et t'avise pas de l'approcher à moins de 10 mètre. J'te surveille. »

J'ai l'air d'une folle et je le sais mais ce que je sais aussi c'est que j'ai vu un éclair de peur traverser son regard. Vas-y tremble, dans quelques heures ça me fera jubiler, d'autant plus quand j'en parlerai à Kezabel. Parce que oui, évidemment que je vais en parler à Kezabel et il va se passer exactement la même chose qu'il s'est passé avec Mily.

« T'es complètement malade ! »
« Et encore t'as rien vu. »

Dernier regard assassin de sa part, elle trébuche et son pas s'accélère. Toujours pas l'ombre d'un sourire sur mon visage.

« J’vais les démolir. Sans laisser de trace pour pas que ça atterrisse sur mon dossier. »

Je ne les quitte pas des yeux jusqu'à ce qu'elles disparaissent toutes les deux de mon champ de vision et là, seulement, au bout de quelques secondes de silence, je retrouve mon calme. Je monte vite en pression ça c'est certain mais en général je redescends tout aussi rapidement. Ok … Peut-être pas tout aussi rapidement, certainement pas même, mais le fait de ne plus les voir couplé à la présence du Poufsouffle me pousse à inspirer profondément et faire un pas en arrière, une main dans les cheveux et l'autre sur la hanche. S'en suit un soupir agacé et mes bras retombent le long de mon corps.

« Désolée. Je suis un peu ... Sanguine. »

Sans déconner. J'ai pas de sang latin, non, mais je crois mon sang écossais n'a pas grand chose à envier pour autant. A vrai dire, je ne sais pas de qui je tiens ça … Ou plutôt j'en ai bien une petite idée et ça n'est certainement pas de mon père. D'ailleurs, je me rends compte en regardant Caem qu'il me fait penser un peu à lui. Calme, droit, ferme mais doux. C'est comme ça qu'il règle les conflits lui aussi alors que Maman, bien qu'elle soit d'une grande maitrise parce qu'avec son boulot d'avocate elle a appris à le devenir … Disons que j'en arrive à faire un certain parallèle dans ma tête en esquissant un sourire à mon camarade. Il doit me prendre pour une cinglée mais ça n'est pas comme si je n'avais pas l'habitude. Quelque part je le suis un peu, autant l'admettre.

« J'suis presque certaine que Killian aurait réagit plus ou moins comme moi. Toi tu m'as l'air d'être la définition même du calme olympien. Jolie association. »

Comme mon père et ma mère à l'époque, oui, je le pense. Je vois aussi le contraste entre ces deux là et Mateo et moi parce que ...

« Si je raconte ça à Mateo, il leur fera vivre un enfer. »

… Le calme Olympien ça n'est pas tellement ce qui le caractérise. Tous les deux, on est l'allumette et la flamme, le feu et l'essence. On ne se tempère qu'une fois épuisés.

« Rassure toi, je ne vais pas le faire sinon c'est aussi Maxime, Macy, William et Kezabel qu'elles se prendront sur le coin de la face. Au minimum. »

Oui, au minimum, parce que le bouche à oreille fonctionne bien et que mine de rien, plus le temps passe, plus les rangs de ce petit groupe qui n'en était pas un au départ s'épaississent. On n'est pas toujours fourrés ensemble, d'ailleurs c'est même assez rare qu'on le soit tous, on évolue plutôt en petit comité mais touchez à un seul cheveux de qui que ce soit dans ce lot là, incluant Charleen bien sur, Lukas en ce qui me concerne, Enzo, Emily, Cameron et même Elijah … Je vous plains, vraiment. Je considère que Caem fait parti du lot, très honnêtement. Si quelqu'un lui fait du tort non seulement Killian montera au créneau mais elle sera très certainement accompagnée d'un autre Rouge contre lequel on n'a pas spécialement envie de se frotter vu sa carrure. Vous pouvez même ajouter Rafael et de fil en aiguille c'est la moitié du château qui vous tombe dessus. On appelle ça la solidarité. L'amitié, tout simplement. On n'est pas tous proches mais on est tous liés, de personne en personne. S'en prendre à un maillon de la chaine c'est s'exposer à se prendre un revers de cette dernière et pas de la manière la plus tendre qui soit. Vous êtes prévenus.

« Je ne t'ai pas fait mal ? »

On ne sait jamais, j'ai pas vraiment fait attention à vrai dire. Quand les coups partent ...

« Et elles ? »

Nouvelle éclair dans mes yeux. Oui, je serai capable de les rattraper pour leur en coller une autre parce qu'elles ont touché Caem. Même si c'est moi qui me suis jeté sur elles comme une furie. Ririfurie, la Tornade, tout ça ne sort pas de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Ven 12 Mai 2017 - 11:03

Il fallait bien avouer qu'en cet instant, Caem et Riley semblaient être les parfaits opposés. Alors certes, Caem n'avait pas été touché directement par les propos des deux demoiselles ce qui jouaient forcément un peu dans la balance. Mais oui, lui restait parfaitement calme alors que la verte avait laissé exploser sa colère. Il ne pouvait s'empêcher de se demander d'ailleurs ce qu'il se serait passé s'il n'avait pas été là. Elle en aurait fait de la charpie, aucun doute là-dessus et ils auraient eu du boulot à l'infirmerie. Et loin des clichés sur les femmes, Caem était persuadé qu'elle aurait pu faire un beau massacre. Dans les règles de l'art. Enfin bon, heureusement pour tout le monde, on n'en était pas arrivé là. Il avait pu intervenir et s'il sentait bien que la pression était encore présente et qu'il devait rester sur sa garde, elles n'étaient plus en train de s'étriper. Riley était prête à bondir et même la petite tentative d'humour du jaune n'avait pas complètement porté ses fruits. Pourtant, d'un point de vue très objectif, la réponse de la jeune femme avait un sacré potentiel comique. Caem n'explosa pas de rire pour autant, son intuition lui disant que ce n'était pas encore le moment. Et puis, surtout, il fut médusé par la suite des événements. Un magnifique échange se tissa entre les fuyardes et Riley et autant dire que ça n'avait pas de pris. Les nanas voulaient faire les malines mais elles s'étaient complètement décomposés face à la verte qui, de son côté, n'avait rien perdu de sa stature et fallait bien avouer que son regard aurait pu en tuer plus d'un. Caem regarda alors la fuyarde trébucher et son regard se posa sur Riley qui, a la manière d'une psychopathe, lui expliqua qu'elle allait les massacrer, mais discrètement. Caem la regarda avec de grands yeux ronds.

« Désolée. Je suis un peu ... Sanguine. 

- Ah bon ? »

Et cette fois, Caem lâcha un léger rire. Non, il n'avait pas du tout remarqué la tendance sanguine de Riley, à peine ! Sérieusement, elle était glaçante quand elle s'y mettait et Caem n'avait vraiment pas envie de s'attirer ses foudres. Mais il devait bien avouer qu'il y avait quelque chose d'assez amusant dans la manière que ces deux demoiselles avaient eu de prendre la fuite. D'ailleurs, il n'avait pas levé le maléfice qui entravait les jambes d'une des deux. Une pointe de culpabilité... Bon, un camarade l'aiderait sans doute à s'en tirer. Caem recula alors légèrement, laissant un peu de distance entre Riley et lui. Il sentait bien qu'elle s'était calmée, pas la peine de l'oppresser en restant si près. La jeune femme de son côté fit un parallèle entre son comportement et celui que pourrait adopter Killian. Un sourire se dessina sur le visage du Poufsouffle.

« C'est fort probable, elle aussi est un peu sanguine... »

Caem adressa alors un clin d’œil à Riley, un sourire tranquille sur le visage. Lui, d'un calme olympien ? Oui, sauf quand il perdait les pédales. Certes, ça n'arrivait pas souvent, mais quand ça arrivait, autant dire que c'était légèrement effrayant. Enfin, il en fallait tout de même beaucoup pour le faire sortir de ses gonds. Ou savoir ou taper aussi... M'enfin bref. Il se rendait compte qu'il était entouré de gens plutôt différents de lui sur ce pont. Et quand Riley évoqua la réaction que Mateo aurait s'il apprenait ce qu'il s'était passé, il se mit à rire de nouveau. Et encore plus lorsque la verte évoqua toute la mafia qui risquait de faire regretter aux demoiselles d'avoir osé parler un jour.

« Dis comme ça, on dirait que t'es à la tête d'un gang super puissant... Et faut avouer que ça en jette pas mal. »

Nouveau sourire amusé du côté de Caem. Oui il prenait la situation avec beaucoup de légèreté. Certes une partie de lui n'était pas d'accord avec les idées de violence et de vengeance mais ça n'avait aucun intérêt d'en parler. Il n'était là pour faire la morale à personne alors il préférait simplement voir les choses du côté le plus amusant et ne pas se prendre la tête. Son calme légendaire venait de là aussi, de sa capacité à prendre de la distance. Il ne se sentait pas toujours obligé de dire le fond de sa pensée, il ne prenait pas tout à cœur contrairement à pas mal de personnes de son entourage. Et c'était bien qu'ils s'équilibrent un peu tous de la sorte, cela permettait d'avoir des gens pour se dresser lorsque c'était nécessaire et d'autres pour tempérer. Besoin de tous les caractères pour tenir le choc, Caem en était persuadé.

« Je ne t'ai pas fait mal ? Et elles ? »

Autant dire que la lueur dans le regard de Riley n'avait pas échappé à Caem dont le rire se fit entendre une fois de plus. Il avait gagné un sacré paquet de minutes de vie en croisant la jeune femme !

« Respire Rambo, je vais bien ! »

Oui il allait bien. À vrai dire sur le coup il n'avait pas fait attention mais après un rapide check, effectivement, aucun dommage à déclarer.

« Calme mais résistant. J'ai pas la musculature d'Enzo mais moi aussi je suis solide ! »

Caem fit alors mine de contracter ses biceps et autant dire que la scène était plus comique qu'autre chose. Après sa dépression, parce qu'on pouvait clairement appeler ça ainsi, il avait perdu beaucoup de poids. Déjà qu'à la base il n'était pas épais, autant dire qu'il avait passé une période où son poids était préoccupant. Il avait repris du poil de la bête depuis mais clairement, il était loin d'être au summum de ses capacités et il avait plutôt la musculature d'une brindille qu'autre chose. S'il était solide, c'était surtout dans la tête et c'était sans doute pour ça que son corps avait accepté de suivre jusque là. Mais un peu de renforcement ne lui ferait pas de mal.

« Tu peux demander à Killian. »

Euh....

« En fait, oublie ce que je viens de dire ! »

Nouveau rire du côté de Caem. Il était en forme ces derniers temps !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Sam 13 Mai 2017 - 22:36

Un gang super puissant ? En d'autres circonstances, si j'étais plus calme, si on n'avait pas encore une fois subit l'attaque de ces ordures récemment, si leurs créatures n'étaient pas encore entre ces murs, j'aurai pu en rire, tourner ça à la dérision. En l'état, quand j'y pense, quand je me concentre sur les mots de mon camarade, je me rends compte qu'il n'est pas si loin de la réalité. Dans l'adversité on a appris à se serrer les coudes, à assurer les arrières des uns et des autres et sans même s'en rendre compte on s'est tous rapprochés. Aujourd'hui c'est pour une futilités telles que ces deux pétasses qui ne sont pas prêtes d'oublier leur entrevue avec Riley Sarah Jenkins mais ces derniers jours, ces dernières semaines, derniers mois … C'était autre chose. Et demain ? Demain … J'en viens à penser de plus en plus souvent à ce que ça donnerait dehors, si on changeait radicalement de cadre et de vie. Je me dis que ces liens qu'on a tissé survivront là dehors, ça ne peut pas en être autrement. Bientôt les examens. Bientôt les vacances ? Je l'espère. J'ai besoin de changer d'air. Comme tout le monde j'imagine.

Enfin, pour l'heure, je me concentre sur ces grognasses, ma rage envers elle et le fait qu'elles n'ont pas intérêt à avoir touché Caem sinon j'espère qu'elles courent vite. Mon hystérie le fait rire, pas une seconde je ne m'en formalise et reste très sérieuse. Je n'hésiterai pas à foncer dans le tas, je pense qu'il a rapidement compris à qui il avait affaire …

« Respire Rambo, je vais bien ! »

Rambo. Je crois bien que c'est la première fois qu'on me l'a fait celle-là tiens ! Et il arrive à me faire esquisser un sourire alors que je répète ce surnom dans ma tête. Rambo Jenkins … So girly ! C'est si doux. Ça me plait. Et son calme toujours aussi olympien, amusé aussi, réussi à me faire sortir lentement mais surement les deux autres idiotes de mes pensées, l'air de rien.

« Calme mais résistant. J'ai pas la musculature d'Enzo mais moi aussi je suis solide ! »

Cette fois je ris et de bon cœur, sentant mes épaules se détendre, s'affaisser, à mesure que mon corps aspire les bienfaits de ce relâchement. Difficile de faire autrement quand on voit cette démonstration de bodybuilder … Ce garçon est pleins de ressources. C'est sur qu'entre ces deux-là le contraste est plutôt flagrant, Caem n'étant pas très épais et moins grand. Ça va, ça n'est pas non plus Laurel et Hardy en mode inversé, on s'entend. Tous les deux sont dans les courbes moyennes.

« J'le soupçonne de prendre des hormones de croissances celui-là. C'est pas naturel son truc, personne n'a cette carrure à 18 ans … Mais je serai bien contente de l'avoir le jour de mon déménagement par exemple. »

Et Kezabel s'en servira comme chauffage d'appoint. Enfin si Will veut bien le lui prêter un peu. Désolée mon grand, tu es en train de te faire méchamment objetiser par tes amis ! Aller, bisou. Je plaisante évidemment mais le pire dans tout ça c'est qu'il le ferait sans hésiter : Monter mes meubles et mes cartons et réchauffer Keza, entre autres. Il est bien ce garçon, quand il veut. Et oui, je sais, on a la Magie ! Mais c'est plus drôle de faire bosser les copains.

« Tu peux demander à Killian. »

Dis donc …

« En fait, oublie ce que je viens de dire ! »
« Ah non mon pote ! Je ne vais certainement pas oublier ! »

Cette fois, les deux pouffiasses et ce qu'il vient de se passer ont totalement disparu de mon esprit. J'imagine que c'est une bonne chose. Qu'elles ne se fassent pas d'illusions, Caem non plus, je me souviendrai très bien d'elles si je les recroise. Et je vais les recroiser, c'est statistique. On vit au même endroit ...

« En revanche je n'irai pas demander à Killian, quand même, mais je commence à comprendre d'où vient votre amitié à tous les trois ! Pour ça aussi tu caches bien ton jeu, coquin. »

Detective Jackson serait là, il dirait que de toute façon c'est ceux qui en parle le moins qui en font le plus … Chose qui ne s'applique pas du tout à lui ni à Mateo ou encore Enzo puisqu'ils sont en permanence branchés sur ce canal. Obsédés va. Ne vous en faites pas messieurs, on est loin d'être en reste ! On le fait seulement avec un peu plus de discrétion ...

« Bon, mon cher Caem, ce fut un plaisir mais je crois que je vais t'abandonner et essayer de retrouver un peu de concentration pour aller bosser. »

C'est pas comme si les examens était dans cinq jours … Ah ben si !

« Et ne t'en fais pas, promis, je ne leur cours pas après à ces deux morues. »

Par contre si elle se retrouve en travers de mon chemin par le plus grand des hasards, là, j'y peux rien ! Les escaliers aiment bien jouer des tours après tout … Est-ce que j'espère secrètement les recroiser ? Aller savoir. Je ne parlerai qu'en présence de mon avocat … qui est accessoirement ma Maman ! Et qui n'est donc pas là. Je suis pressée de la revoir, soit dit en passant.

« C'était cool de discuter avec toi. A refaire, vraiment. »

Un sourire, je l'embrasse sur la joue et lui adresse un dernier signe de la main avant de prendre la direction opposée à celle par laquelle sont parties bitch n°1 et bitch n°2, calme retrouvée, revenue comme il s'est envolé. Comme toujours ou presque.

▬ FINI POUR MOI ▬
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1757
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   Mer 17 Mai 2017 - 12:15

Réussir à la faire sourire, à la faire rire... Oui cela faisait excessivement plaisir à Caem. Il faisait partie de ces gens qui se sentent rempli d'énergie dès qu'ils arrivent à transmettre un peu de joie. Voir qu'il était capable de sortir certaines personnes de leurs idées noires suffisait à le rebooster pour une journée entière. Il savait que ce n'était pas toujours possible et c'était sans doute pour ça qu'il attachait autant d'importance à ses réussites. En tout cas, le sourire de Riley face au surnom qu'il lui avait trouvé ne lui avait pas échappé et ça ne le rendait que plus fier de sa connerie. En même temps, il fallait bien avouer que ça lui allait plutôt bien. Comment ça elle n'était pas un homme bodybuildé ? Certes, il aurait pu avoir comment référence Xéna la guerrière mais ce n'était pas comme si le sexe définissait tout. Nan mais oh ! Bref. Ce succès ne l'avait qu'encouragé à continuer sur sa lancée et il s'était mis à montrer ses muscles en se comparant à Enzo. Cette fois elle avait ri et pendant quelques secondes, le masque de Caem était tombé. On avait vu sur son visage de gros rigolo, une pointe de tendresse, un sourire doux, un regard brillant. Oui il était comme ça, il avait ce besoin d'être là pour les autres. Peut être que c'était au fond égoïste mais en tout cas, ça le rendait heureux.

Caem avait ri à son tour alors que Riley évoquait le côté pratique de la carrure d'Enzo. Désolé mon pote mais je dois t'avouer qu'à l'instant je t'ai imaginé en cheval de trait. Va savoir pourquoi ! En tout cas, la bonne humeur était revenue et c'était le principal. Caem s'était même laissé un peu entraîner. Un peu trop jusqu'à sortir une énormité. Et oui, ça lui arrivait aussi, sous ses airs de petit chérubin. Et bien sûr, Riley releva immédiatement. Bon au moins elle lui assura qu'elle n'irait pas demander à Killian des détails. Oh cette dernière serait capable de trouver la situation très drôle, ce n'était pas vraiment ça qui l'effrayait mais bon quand même.

« Je vais prendre ça comme un compliment ! »

Un clin d’œil et un sourire. Oui il était fier de réussir à être moins sérieux qu'avant, plus coquin. Après la mort de sa mère il était tombé dans un extrême qui n'était pas réellement salvateur. Il était heureux de renouer avec cette partie de lui plus joueuse que ses amis en Russie connaissait bien. Doux, gentil mais aussi rieur. Il s'appréciait comme ça et avait envie de se construire dans cette voie. Surtout alors que ça semblait être apprécié par son entourage ! Bon par contre, ils avaient en effet bien rigolé mais comme le soulignait Riley, il était temps de se reconcentrer. A la base, Caem était parti chercher du parchemin pour bosser avant le sport. Il lui restait un peu de temps. Alors quand la jeune femme lui expliqua qu'elle allait travailler un peu il hocha la tête. Sage décision. Tout comme celle qui consistait à ne pas partir à la recherche des deux filles d'avant. Sourire amusé du côté du russe.

« Je te fais confiance là-dessus. J'vais aller réviser moi aussi, en essayant d'être plus hargneux tiens ! »

Nouveau sourire de son côté. Apprendre des autres, prendre le bon côté de chacun, c'était une bonne philosophie non ? En tout cas, il allait devoir cravacher sec. Déjà qu'il avait du retard en arrivant ici mais avec les récents événements, ça ne s'était pas arrangé. Il fallait qu'il se concentre et qu'il s'implique. Ce qui ne l'empêchait clairement pas de discuter de temps en temps avec ses amis, de profiter du contact des gens. Il fallait trouver un juste milieu tout de même. Et puis, ce genre de petit bisou sur la joue, ça rebooste non ? Sans arrière pensée enfin quand même !

« Quand tu veux, bon courage en tout cas et embrasse Mateo pour moi ! »

Caem adressa un nouveau sourire à Riley puis, il décida de se remettre en route. Direction sa salle commune, il irait prendre quelques bouquins dans son dortoir et réviserait un peu en face dans un fauteuil avant d'aller se défouler en sport. Ensuite il passerait sans doute par la case bibliothèque pour plus de calme, mais là, ça ne servait à rien de faire des allers retours. Enfin bref, en tout cas, cette conversation lui avait fait du bien et lui donnait l'énergie nécessaire pour se remettre aux révisions, sourire aux lèvres.

- Fin -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT] Didn't expect you there [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Didn't expect you there [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bataille. Rivière/ Tonnerre [ EVENT 2013 libre à tous ]
» Event | Libre | L'arrivé d'un ange...
» Fiches de RP / Liens [Aide & Libre Service]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Cinquième Etage. :: ─ Remise-
Sauter vers: