AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's try escape the gravity ▬ Kevin & Caem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 16994
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Let's try escape the gravity ▬ Kevin & Caem   Mer 22 Fév 2017 - 13:52

Vendredi 12 Juin 2015 – Dans la soirée
Let's try escape the gravity




Kevin, Caem & Enzo

21h. J’imagine que j’aurai du utiliser ce temps libre depuis la fin des cours pour bosser, réviser pour les exams qui se pointent à vitesse V, être sur le qui-vive au cas où ces horreurs, là, dehors se décident à entrer mais ça n’est pas ce qui s’est passé. La semaine a été difficile, on a tous besoin de décompresser alors c’est ce que j’ai fait.

Premièrement : En allant choper Liam à la sortie de son dernier cours, juste parce que j'en ai eu envie sur le moment. Il a ses potes, j'ai les miens, certains sont en commun mais c'est pas pour autant qu'on est sans arrêt collé l'un à l'autre même si on vit sous le même toit. Là, j'ai eu envie de le voir, de passer un moment avec lui alors je me suis pointé. Il aurait très bien pu me dire qu'il avait un truc à faire et j'aurai très bien compris. On ne se prend pas la tête tous les deux, on avance tranquillement sans pression en prenant les choses comme elles viennent, en laissant faire l'impulsion et l'envie, en communiquant facilement et ça fonctionne très bien comme ça. Ça ne m’effraie pas du tout, ça me fait même beaucoup de bien et j’aime particulièrement la complicité qui s’est installée entre nous en l’espace de quelques semaines et qui continue tranquillement de se développer. Je ne pensais pas me remettre avec quelqu’un aussi rapidement c’est un fait mais les choses se sont passées tellement naturellement et simplement que ça aurait été con de les bloquer pour des raisons auxquelles je ne pense plus tellement à présent. C’est pas de l’égoïsme, on appelle ça vivre. C’est tout. Je me sens bien avec lui, il me fait comprendre que c’est réciproque sans qu’on en fasse des caisses, toujours dans la simplicité et c’est ce qu’il y a de plus important il me semble.
Et oui je compte le dire à Kyle tôt ou tard mais je préfèrerai le faire en l’ayant en face de moi, pas par écrit. On verra bien comment évoluent les choses et le contexte.
Deuxièmement : En mangeant avec Leah … Et là, non, ça n’a pas tellement été de la décompression. Elle a peur, c’est normal. On a tous peur mais c’est la première fois qu’elle est loin de sa famille, notre famille, la première fois qu’elle est confrontée à la noirceur du monde alors ce qui peut sembler presque banal pour nous ne l’est pas du tout pour elle. J’ai essayé de la faire parler au maximum, d’autre chose, notamment de Briana et de sa grossesse ou de Corey qui lui manque énormément. Derek et moi n’avons pas du tout la même relation que ces deux-là mais il me manque aussi. Bref, non, le repas n’a pas été ce qu’il y a de plus joyeux même si j’ai réussi à lui changer les idées un peu, même à la faire rire, alors une fois sorti de là ma décision est prise : Ce soir, c’est débauche. Inconscience, peut-être, sans doute, mais débauche. Parce que y en a marre. Parce qu'on est vivants.

Comme je suis un garçon plein de ressources, j’ai mes petites planques dans le château donc avant de débarquer comme une fleur dans la Salle Commune des Poufsouffles – parce que là est ma destination – je passe chercher quelques trucs planqués dans un coin aka deux bouteilles que je désillusionne pour pouvoir me balader avec plus facilement et surtout sans attirer le regard de qui que ce soit. Difficile à faire quand on est aussi canon que moi, je sais, c’est parfois étouffant d’être aussi sexy vous savez … Oui, j’ai retrouvé du poil de la bête. Et de la connerie, aussi.
J’entre finalement chez les Jaunes et ma proie est là, sur le canapé, occupée à je ne sais trop quoi mais seule … C’est le moment idéal pour l’approcher à pas de Loup, le surprendre et attaquer directement à la jugulaire. Au lieu de ça mon regard est attiré par une jolie blonde aux yeux bleus et faible homme que je suis, j’oublie l’objet de ma présence ici l’espace de quelques secondes pour lui offrir un sourire. Ça aurait pu être Charleen ou Sovahnn mais non, c’est bien de Casey que je parle et c’est toujours bien à elle que j’adresse un clin d’œil. Rien à voir avec un geste lourd de sens et pleins de sous-entendus, c’est presque quelque chose de … Je ne peux pas dire d’amical, je ne crois qu’on en soit à ce stade là mais je trouve cette jeune femme réellement attachante. On ne peut pas dire qu’on se connaisse énormément ni même qu’on se parle souvent mais j’ai apprécié passer un moment avec elle il y a quelques semaines – avant d’être un type rangé à nouveau (et très content de la situation) et surtout totalement focalisé sur une seule et unique personne sans réellement m’en rendre compte tout de suite. C’était vraiment agréable et ça m’a permis de la découvrir un peu alors qu’on ne s’était jusqu’ici jamais réellement adressé la parole il me semble.

Mais revenons-en à nos moutons ou plutôt à ma « proie » aka ce grand blond baraqué bloqué dans son mutisme et son isolement, qui pense encore qu’on ne le voit pas alors qu’il est bien plus costaud que moi et plus grand. Je pourrais presque être jaloux. Je me pointe sans tergiverser, pose mon cul sur la table basse en face de lui et plante mon regard droit dans le sien. Avec le sourire, s’il vous plait.

« Mon cher Mercer, tu m’as suffisamment échappé comme ça. »

C’est théâtral, c’est fait exprès. Je n’ai pas tellement pris le temps de me pencher sur la question jusqu’ici, je l’admets, mais ça ne m’est jamais sorti de la tête pour autant. Quand on s’est croisés à Londres pendant les dernières vacances je lui ai fait une promesse et je compte bien la tenir. Mieux, j’ai envie de la tenir. On ne se connait pas bien tous les deux mais j’apprécie le gars alors se prendre une cuite ensemble c’est le meilleur moyen d’apprendre à faire un peu plus connaissance justement. Tout en décompressant un peu, aussi. Si je suis là en terrain conquis ? Totalement.

Un coup de baguette et les bouteilles redeviennent visibles. L’une de chaque côté de moi, sur la table basse, comme si elles étaient … mes gardes du corps tiens.

« Ce soir c’est ton soir et c’est pas négociable. Tous les cours d’Astro du monde ne pourront pas te sauver et c’est pas ces empêcheurs de sourire en rond qui vont y faire quoi que ce soit non plus. »

Oh on pourrait attendre demain soir, qu’il n’ait pas cours dans la soirée, bien sûr … Mais non. A quoi bon regarder les étoiles quand elles sont justement masquées par ces abrutis de Détraqueurs ? C’est maintenant ou jamais et tu ne peux pas me dire non. J’suis trop mignon pour ça. Tu vas voir, je vais te faire sourire moi. En tout bien tout honneur, je vous vois venir …

« Rhum ou Vodka ? Attention, y a un piège. »

Si tu me dis Vodka, on va avoir un problème. Et visiblement, je n’envisage pas une seule seconde le « non merci, pas ce soir » comme réponse. Regarde-moi bien, je suis le visage qui va t’entrainer sur l’autoroute du vice l’espace d’une soirée. Gentillet, le vice. C’est rien qu’un peu d’alcool et je l’espère beaucoup de rires.
Revenir en haut Aller en bas
 
Let's try escape the gravity ▬ Kevin & Caem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kevin Denil [En Cour]
» Bonne Fete Kevin !
» 02.03/17.C.L'Aquila, Italie - Time to escape
» Kickstater Escape issu de l'univers d'Eden
» Big Show Vs Kevin Nash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Rez-de-Chaussée. :: Salle commune des Poufsouffles-
Sauter vers: