AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours particulier •• Kezabel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Cours particulier •• Kezabel   Jeu 9 Fév 2017 - 17:49

Samedi 13 juin, en fin d'après-midi

Ayant un encore beaucoup de révisions à faire pour les examens de fin d’année, Warren avait demandé à Kezabel de changer le jour de leur entrainement hebdomadaire. Ils avaient donc trouvé un petit créneau en commun, pour continuer à bosser les Défenses Contre les Forces Du Mal. Pendant longtemps, le jeune homme avait hésité sur le lieu de la séance. A l’intérieur, ou à l’extérieur malgré les détraqueurs qui rodaient toujours aux portes de Poudlard ? Il avait réfléchi, ils ne devaient pas avoir trop « peur » de ça. Ils étaient à l’extérieur, Poudlard les protégeait et même si ça n’était plus le cas aussi bien kezabel que lui étaient quand mémé assez grands pour pouvoir faire des patronus et aider les plus jeunes qui se trouveraient dehors à ce moment-là. Dehors, ça serait faire comme si rien ne se passait, ça serait profiter du beau temps, de l’air extérieur, ça serait beaucoup mieux et ils seraient probablement plus à l’aise qu’en intérieur. Après le tout avait été de savoir le lieu le plus stratégique dans le parc, le but n’était évident pas de se donner en spectacle et il avait fait le jeudi soir un grand tour voir l’endroit qui irait le mieux, il avait vu un peu le monde suivant les heures de la journée, de ses disponibilités et il avait trouvé un petit endroit, très légèrement caché pas très très loin des serres de botaniques et c’est donc tout simplement à cet endroit qu’il avait donné, en fin d’après-midi rendez-vous à la jolie petite préfète. Il ne lui avait pas parlé de ce que Riley qui avait dit et cela le troublait toujours autant, il se posait toujours autant de questions sur tout cela, mais bon comme il lui avait dit, quoiqu’il puisse réellement ressentir et elle aussi, elle serait mieux avec un autre. Sa famille avec le sang qu’elle avait serait un nid à emmerdes pour elle et il ne le souhaitait pas à une douce demoiselle comme elle. Il ne savait pas trop de quoi serait capable son frère ou ses parents et au final il ne préférait pas le savoir, la situation avec Mily était déjà assez compliquée à gérer et rien qu’à penser aux grands vacances, deux mois avec cette harpie lui mettait le moral à zéro ; mais l n’avait guère le choix, il ne pourrait jamais s’absenter pendant tout ce temps.

En attendant la petite jaune, il s’était donc installé sur l’herbe, clope au bec –il faudrait qu’il pense à demander à un des moldus de sa classe de lui en refournir un peu car il commençait sérieusement à en manquer-. Et il avait commencé à réviser certains de ses cours, tentant de retenir toutes les informations histoire d’avoir les meilleurs notes possibles aux examens, il n’était pas exigeant au point de Connor, mais il avait quand même le petit égo général des Tveit, et la réussite n’était pas optionnelle. Il voulait réussir. Il voulait faire partir des meilleurs, pour choisir sa voix, bientôt ça serait de toute manière nécessaire. Il faisait la température idéale pour travailler, même si le vent, le soleil sur la peau lui donnait plus envie de somnoler qu’autre chose. Bientôt des bruits de pas ne tardèrent pas à se faire entendre près de lui. Il leva la tête pour apercevoir sa camarade et lui dédia son plus beau sourire. Salut, comment tu vas ? Ta journée s’est passée comment ? Il s’était levé assez rapidement et se mit sur ses gambettes toujours en lui souriant, se passant une main dans les cheveux. Prête ? Tu veux voir quoi aujourd’hui ?! sait-on jamais si elle avait une idée derrière la tête… sinon il était évident que ça serait quelque chose en rapport plus ou moins avec les détraqueurs histoire de se mettre plus ou moins dans l’ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Cours particulier •• Kezabel   Lun 13 Fév 2017 - 20:22

►Cours particulier◄
Warren & Kezabel


Samedi 13 Juin – Fin d’après-midi

- J’suis moooorte. Fais-moi un câlin.


Je m’écroule sur les genoux de Riley qui est entrain de lire sur son lit, comme le ferait un chat sans se soucier la moindre seconde de savoir si ça la dérange ou non.

- Tu as encore tout donné ? Ton corps et tes seins ?
- HAHA !

Je la pousse mollement mais je n’ai pas le temps de la redresser qu’elle me prend dans ses bras en me disant d’arrêter de faire mon petit grognon. C’est l’hôpital qui se fout de la charité, elle le sait, je le sais, mais on s’en fout. Je me laisse câliner quelques secondes, sans rien dire, profitant de ce petit moment de repos.

- Allez va-t-en t’es toute collante de transpiration !
- Tu dis pas ça quand c’est ton hidalgo qui vient fougueusement se coller à toi, imbibé de sueur d’avoir toute sa vie dans son déhanché …
- C’est pas pareil !

Je me lève en la poussant légèrement, me dirigeant tout de suite vers ses vêtements.

- Oh bah j’t’en prie, sers-toi !
- C’est vrai ? T’es un amour !

Elle me tire la langue et je ricane, pour la taquiner et me moquer d’elle. Cette séance de self-défense avec Cameron – qui devient un peu plus de combat chaque jours – m’a fait un bien fout. Je me sens ressourcée, épuisée certes, mais pas de la mauvaise fatigue. Au contraire. L’adrénaline pulse encore dans mes veines et j’ai un sourire béat sur les lèvres. Merci les phéromones.
Je prends un jean, tee-shirt et une chemise à carreaux à Riley – qui est peut-être à Mateo soit dit en passant mais je n’suis pas censé le savoir – et tout le reste dont j’ai besoin avant de courir sous la douche. Je passe dix bonne minutes avant de sortir de la douche, chopant ma serviette au passage… Avant de tomber nez à nez avec Maxime.
Chose à laquelle je ne m’attendais absolument pas.
Son visage marque la surprise, très brièvement… aucunement gênée par le fait qu’elle soit tout simplement complètement nue, sortant visiblement de la douche elle aussi.

- On va dire que c’est pas comme si c’était la première fois que je te voyais complètement nue, hein.

Boutade lancée à la volée, comme pour dissimuler mon malaise soudain. Certes, j’avais BEAUCOUP MOINS de gêne lorsqu’elle et moi on fricotait mais les choses ont changées et je ne sais pas si ce malaise provient du fait que je la trouve toujours aussi incroyablement attirante ou si c’est sa nudité… Peut-être les deux.  
Et je crois qu’elle s’en amuse. C’est même sûr en fait.
Je lui adresse un sourire en coin et m’éclipse, les joues légèrement rougies. Oui, je suis téméraire une fois sur deux avec ce genre de chose, merci bien.

- Tu vas faire quoi ?
- Voir Warren.
- Ah ouais… ?

Je me retourne vivement et la pointe du doigt.

- NON ! Ne cherche même pas avec ton petit regard de vicieuse. Ce sont pour mes cours particuliers.
- Et alors ! L’un n’empêche pas l’autre !
- Non merci. T’as vu de quoi est capable la famille Tveit, non ? J’enfonce mes pieds dans mes baskets en la regardant. Alors désolée, j’ai pas envie de me taper un remake de Romeo et Juliette.

Je lui jette un coussin à la figure, lui dépose un bisou sur la joue et lui promet de la rejoindre un peu plus tard.
Je sais qu’elle m’emmerde avec Warren juste pour rire… Et même si j’apprends à apprécier sa présence, à l’apprécier tout court, je n’arrive pas à me dire que je puisse ressentir quoi que ce soit d’autre d’amicale avec lui. Peut-être que cette histoire de famille me freine, peut-être que c’est tout simplement ce que je veux, l’avoir en ami… mais je n’arrive pas à envisager la possibilité d’un plus.
Pourquoi ? Un seul prénom : Emily.

Elle me trotte dans la tête depuis la dernière fois et pas que parce que je me suis laissé pousser par des ailes invisibles et imbibées d’alcool mais parce qu’il y a autre chose.
Bref. Pas de ça aujourd’hui. Focus leçons particuliers. Rien de doit primer sur ça, pas maintenant.
Je me dirige d’ailleurs vers le parc, lieu de notre rendez-vous. Idée que je trouve judicieuse vu le beau temps que cette fin d’après midi nous offre. Il fait une température agréable, pile dans ce que j’aime le plus : Le printemps. Saison que je tiens particulièrement à cœur.

Je trouve rapidement Warren, cigarette entre les lèvres, profondément concentré sur ce qu’il est entrain de lire.
Ou presque.
Il finit par relever la tête vers moi, me sort un incroyable sourire que je lui rends aussitôt.

- Salut, comment tu vas ? Ta journée s’est passée comment ?

- Un peu sportive mais oui ! Et toi ?
- Prête ? Tu veux voir quoi aujourd’hui ?!

Il enchaine, il a l’air en forme le garçon. Peut-être même plus que moi d’ailleurs.

- J’ai pas de truc précis en tête mais t’es sûre que c’est une bonne idée ? Il me regarde, sourcils arqués et j’ajoute d’un air taquin. Non parce qu’en étant fumeur, je n’voudrais pas te pousser trop vite à l’effort et te tuer. Avec tes pauvres poumons rabougris, on sait jamais.

C’est une chose que je me permet avec lui, maintenant que la hache de guerre est enterrée, que sa morue arrête de venir me chercher des noises – ou presque – et que nous nous entendons plutôt bien.

- Allez plus sérieusement, je suis prête ! Et j’aimerai bien réviser un peu quelques sorts d’attaque si possible ? Ah et avec des sortilèges informulés. J’ai encore un peu de mal pour les plus compliqués.

Je suis en dixième année et j’ai déjà de très bon acquis, surtout depuis que j’enchaine mon rôle de préfète avec les gardes aux alentours du château. Mais il y a certains sortilèges que les Universitaires ont la chance d’exploités que nous, nous n’avons pas encore et même s’ils paraissent pas trop compliqués lorsque nous les formulons à voix haute, il en est tout autre lorsqu’il s’agit de ne pas les prononcés.

Je sors ma baguette de la poche et m’étire de tout mon long avant de sautiller sur place.

- Alors, on y va ?

Allez, donne tout ce que t’as Tveit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Cours particulier •• Kezabel   Mer 15 Fév 2017 - 15:38

Bientôt, elle était arrivée, la belle demoiselle. Pile à l’heure… ou pas. Il n’avait pas de montre et n’était pas assez doué pour savoir quelle heure il était rien qu’en regardant le soleil et compagnie. De toute manière, au final, cela importait peu, le principal étant qu’elle soit finalement arrivée. Il se passa une main dans les cheveux tandis qu’elle lui demandait comment s’était passé sa journée. Il haussa les épaules avant de répliquer, tout simplement

Studieuse on va dire, vivement que les examens soient terminés !

Il ne fallait pas croire que c’était parce qu’il était à Ravenclaw qu’il adorait les examens et compagnie. Non étudier lui plaisait, apprendre toujours davantage mais réviser les examens et les examens eux-mêmes n’étaient franchement pas sa tasse de thé. Peut-être aussi parce qu’il était un peu exigeant avec lui-même et qu’il était parfois un peu déçu de ses résultats bien que bon. Mais ce n’était pas franchement le moment de s’apitoyer sur son sort. Il vérifia qu’elle était prête pour sa leçon du jour, si on pouvait appeler ça comme ça. Il faisait généralement au feeling parce qu’il savait pertinemment qu’il n’avait rien d’un très bon professeur… mais cela avait quand même l’air de convenir, c’était le principal.

J’ai pas de truc précis en tête mais t’es sûre que c’est une bonne idée ? Non parce qu’en étant fumeur, je n’voudrais pas te pousser trop vite à l’effort et te tuer. Avec tes pauvres poumons rabougris, on sait jamais.
T’inquiètes pas, j’entretiens bien le reste de mon corps. Il lui fit un petit clin d’œil plein de sous-entendu avant de rajouter Et puis, il faut bien mourir de quelque chose, je préfère que ce soit en t’entrainant que d’ennuis ou de désespoir pendant les vacances ! mais t’inquiètes, je reste quand même un minimum sportif.
Allez plus sérieusement, je suis prête ! Et j’aimerai bien réviser un peu quelques sorts d’attaque si possible ? Ah et avec des sortilèges informulés. J’ai encore un peu de mal pour les plus compliqués.

Il acquiesça doucement, effectivement ce n’était pas le plus simple, même s’il est vrai que chez les Tveit, les sorts informulés étaient souvent utilisés. Bien pratique. Il s’étira doucement tout en la regardant sautiller sur place. Il prit ensuite tranquillement sa baguette dans la main alors qu’elle le cherchait en lui demandant s’il était prêt. Il eut un petit sourire entre l’amusé et presque (vraiment presque celui qui allait faire une « bêtise »). Sans réellement lui répondre –bien sûr qu’il était prêt quelle question-, il fit passer sa baguette d’une main à l’autre faisant exprès de la distraire, qu’elle se demande à quoi il jouait pour pouvoir ensuite attaquer au moment qu’il jugerait le plus opportun. Et soudain, il rattrapa sa baguette mais cette fois la garda fermement dans sa main, lui jetant un sort informulé qui était censé la faire reculer d’une dizaine de pas. Le but n’était pas de la blesser ou de lui faire mal, juste de la tester sur plusieurs choses, dont les sorts informulés. Il lui sourit, reprenant cette fois la parole :

A ton avis, quels sont les avantages des sorts informulés et plus généralement, dans un résumé synthétique qu’est-ce que tu en sais ?

Connaitre les sorts c’était quelque chose, savoir comment les utiliser, notamment –probablement- vis-à-vis des supérieurs était autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Cours particulier •• Kezabel   Mar 21 Mar 2017 - 22:13

- T’inquiètes pas, j’entretiens bien le reste de mon corps.

Je ne sais pas si ce clin d’œil est un sous-entendu ou non mais je lui réponds en levant les yeux au ciel exagérément. Impossible pour moi de juger, je ne l’ai encore jamais vu torse nu…

- Et puis, il faut bien mourir de quelque chose, je préfère que ce soit en t’entrainant que d’ennuis ou de désespoir pendant les vacances ! mais t’inquiètes, je reste quand même un minimum sportif.
- Je n’attendais pas non plus à ce que tu sacrifies ta vie pour la mienne mais j’apprécie ton geste plein de noblesse.

Je lui fais une révérence théâtre avant de lâcher un rire amusé, puis de reprendre mon sérieux. Oui, parce que nous ne sommes pas là pour mutuellement se charrier mais bien pour s’entrainer, progresser dans nos compétences. Je lève un regard furtif vers le ciel, comme si je m’attendais à voir à tout moment un détraqueur frapper contre les parois pour tenter de pénétrer les protections brillamment établit par nos Gardiens et nos Enseignants et que nous essayons, nous volontaires, d’entretenir au mieux. Nous prenons notre rôle très à cœur, moi la première, et je suis prête à me présenter en première ligne s’il le faut, les yeux fermés. Je ne dis pas que je n’ai pas peur, loin de là, mais je suis décidé à combattre et à défendre les remparts de ce château et surtout, à défendre notre liberté à tous.

J’énumère à Warren ce que j’aimerai revoir, réviser, mentionnant les sorts d’attaques puisque la défense ne fait pas tout lors d’un combat. Surtout face à ces malades mentaux. Sans oublier les sortilèges informulés.
Je me dégourdi les membres, toujours baguette en main tout en attendant « mon prof » qui semble prendre son temps… Warren se lève, fait passer sa baguette d’une paume à l’autre, pas tellement décidé à s’y mettre. Le doute s’impose… Peut-être qu’il n’a pas tant envie que ça de me donner cours aujourd’hui ? En même temps, je le comprendrais, avec le beau temps qui nous domine, il aurait toutes les raisons de vouloir en profiter…

Je lâche une expression de surprise… je recule de plusieurs dizaines de pas. Pas volontairement. Une force venue de nulle part m’y a obligé, comme si un élève venait brutalement de me pousser en arrière. Et à voir le sourire que Warren m’adresse alors que je reste là, surprise, je n’ai aucun doute sur la provenance du sortilège qu’il n’a même pas formulé.
C’est ce qu’on appelle poser les bases.

- A ton avis, quels sont les avantages des sorts informulés et plus généralement, dans un résumé synthétique qu’est-ce que tu en sais ?

La pratique est une chose… la théorie en est une autre.
Un sourire teinte mes lèvres alors que je l’observe, malicieuse. Il est intelligent c’est un fait mais il est aussi visiblement malin et habile, maitrisant parfaitement ce genre de sortilèges… J’ai énormément à apprendre de lui et il me tarde déjà d’en savoir plus.

- L’avantage est certainement la discrétion, nous permettre d’avoir un avantage sur l’ennemi. Mais encore faut-il savoir le maîtriser. Tout est une question de concentration et de force mentale pour y parvenir… et d’entrainement.

Jusqu’ici, rien de bien compliqué. Je ne fais que réciter les cours que l’on nous a enseigné.

- Et ce que j’en sais c’est que ça n’est pas donné à tout le monde d’y parvenir. Que si nous nous concentrons pas suffisamment, le sortilège perdra en puissance.

Et je me concentre, en silence, alors que je fais mine de réfléchir à la suite, comme si je cherchais à rajouter autre chose bien qu’il me semble avoir énuméré le plus important. Je le fixe, me tais et propulse mon esprit sur le sortilège souhaité.
Warren se retrouve légèrement fauché derrière les genoux, prêt à perdre l’équilibre. Juste une poussée, pas suffisante pour le faire tomber pour de bon mais suffisamment pour qu’il se rattrape de justesse.
J’affiche un large sourire, presque provocatrice avec une pointe de malice.

- Alors ? J’apprends vite monsieur le prof ?

Je sais que j’ai d’énormes progrès à faire même si je maitrise la plupart des sortilèges informulés, il me reste encore ceux de défenses et d’attaques – les plus « puissants »- à acquérir. Et je suis plus que motivée pour ça…

- C’était quoi ça ?

Nous avons sursauté tous les deux. Un bruit sourd, presque comme une explosion, juste derrière nous… Suivi d’une nuée noire, ombrageuse, presque informe.
Je lâche un juron face à l’horreur et la surprise.
Ils sont entrés. Les détraqueurs sont là, désormais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Cours particulier •• Kezabel   Dim 9 Avr 2017 - 11:45

On se calme Warren, on se calme ! Il fallait qu’il arrête de débiter des conneries  pour se concentrer un peu plus sur la leçon mais plus la fin des cours approchaient, plus il voulait en profiter. Il savait d’ores et déjà que l’été serait compliqué pour lui s’ils pouvaient rentrer !  Allez la leçon, sinon il serait du genre à faire le clown pendant encore un long moment !  Il écouta bien tout ce qu’elle lui disait, et s’arrêta principalement sur les sortilèges informulés, chose qu’il adorait. C’était vraiment intéressant de savoir bien s’en servir de façon à surprendre l’adversaire et en cas de fuite où il ne faudrait pas faire de bruit (ou d’attaque) c’était également quelque chose de franchement pratique !  Il voulait d’abord voir, alors qu’elle savait pertinemment qu’il allait « attaquer » à un moment ou un autre à quel point elle serait attentive. Il commença donc à faire ce qu’il savait probablement faire le mieux : diversion. Pendant un « court » temps il passa sa baguette d’une main à une autre, avant de s’arrêter soudainement et de faire ledit sortilège… et forcement elle avait baissé sa garde. Il avait bien vu son regard suspicieux, et il voulait lui montrer comment on pouvait par exemple s’en servir ; cela fait, il voulait vérifier qu’elle avait bien toute la théorie dans la tête. La théorie était importante pour mieux maitriser sa pratique selon lui.

L’avantage est certainement la discrétion, nous permettre d’avoir un avantage sur l’ennemi. Mais encore faut-il savoir le maîtriser. Tout est une question de concentration et de force mentale pour y parvenir… et d’entrainement. Tout à fait. Ce n’était pas comme certains sorts où il fallait juste bien bouger la main et compagnie, les sortilèges informulés demandaient beaucoup plus de pratique et de concentration et surtout d’entrainement. Et ce que j’en sais c’est que ça n’est pas donné à tout le monde d’y parvenir. Que si nous nous concentrons pas suffisamment, le sortilège perdra en puissance.

Elle semblait concentrée et il préféra la laisser finir sa phrase avant de dire quoi que ce soit, mais il était vrai que niveau théorie c’était parfait ! Et soudain quelque chose le fauche au niveau des genoux  il se rattrapa de justesse avant de finir la tronche dans la terre. Il ne fallait pas être devbin pour savoir de quoi il s’agissait.

Alors ? J’apprends vite monsieur le prof ?
Oui ma ptite Dame ! Je dois vraiment être un professeur excellent pour qu’il y ait de tel progrès sans que je n’ai rien à dire ! Plaisanta-t-il, un peu L’avantage, c’est que l’on peut faire beaucoup de choses, cela peut créer des effets de surprises. Dans un combat… disons où il est utile de faire ça en silence, où tu veux provoquer la surprise c’est très utile, mais il faut le faire également avec parcimonie. Par exemple, je suppose en partie deviner ta demande. Admettons que les supérieurs repointent le bout de leur nez. Une première ou deux ou trois surprises tant qu’ils ne te localisent pas : utile… s’ils te repèrent il faut absolument arrêter. Un sortilège informulé, cela te demande plus de concentration pour avoir un sort convenable, donc plus de temps. Du coup c’est plus risqué de l’utiliser dans ces conditions. Est-ce que tu vois ce que je veux dire ?

Il n’était pas franchement certain d’être très clair.  Il n’eut pas franchement le temps de trop se poser la question qu’il y eut un énorme bruit qui le fit sursauter –ou plutôt ils sursautèrent tous les deux-.

Je ne sais pas. répondit-il à la question de la demoiselle. Mais rapidement il eut la réponse. Il jura, avant d’inspirer un bon coup Expecto patronum. Son petit blaireau de patronus apparut. Il fit un rapide tour d’horizon des gens qui se trouvaient-là, dans le parc et hurla… Les plus  jeunes rentraient à l'abris et dans vos dortoirs en attendant des indications de vos préfets ou directeurs de maison. Les autres pouvaient venir avec eux, essayer de les repousser, un maximum même s’il doutait qu’ils pouvaient y arriver. Madame la Préfete, est-ce que vous avez des suggestions ? Il eut un pâle sourire. C’était un adversaire qui n’était pas fait de chair, ils n’étaient pas forcément préparés à cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Cours particulier •• Kezabel   Lun 24 Avr 2017 - 19:29

J’essaie au mieux de mettre en œuvre tout ce que j’ai appris par mes années d’expériences ici mais aussi parce que m’a enseigné Warren. Et je dois admettre être plutôt satisfaite du résultat… Mon sourire faussement narquois le démontre plutôt bien d’ailleurs.

- Oui ma ptite Dame ! Je dois vraiment être un professeur excellent pour qu’il y ait de tel progrès sans que je n’ai rien à dire !
- Ou peut-être suis-je tout simplement une élève surdouée ?

J’éclate de rire puisqu’évidemment, je ne crois pas un mot des conneries que je suis entrain de lui raconter. J’ai toujours été une très bonne élève mais parce que j’y ai mi du cœur et surtout, de la volonté. Bosseuse jusqu’au bout, il est hors de question pour moi de mettre en parenthèse mes études. Je travaille vraiment dur pour en arriver à ce genre de résultat, je n’ai malheureusement pas la chance de William d’avoir une extrême facilité pour mémoriser tout et n’importe quoi même si je peux au moins me venter d’avoir une mémoire photographique aiguisée.

- L’avantage, c’est que l’on peut faire beaucoup de choses, cela peut créer des effets de surprises. Dans un combat… disons où il est utile de faire ça en silence, où tu veux provoquer la surprise c’est très utile, mais il faut le faire également avec parcimonie.

Je l’écoute sans bronchée, toujours sur mes gardes malgré tout. Sait-on jamais qu’il veuille se venger le fourbe.

- Par exemple, je suppose en partie deviner ta demande. Admettons que les supérieurs repointent le bout de leur nez. Une première ou deux ou trois surprises tant qu’ils ne te localisent pas : utile… s’ils te repèrent il faut absolument arrêter. Un sortilège informulé, cela te demande plus de concentration pour avoir un sort convenable, donc plus de temps. Du coup c’est plus risqué de l’utiliser dans ces conditions. Est-ce que tu vois ce que je veux dire ?

J’acquiesce, complètement d’accord avec lui. C’est même une évidence. Les sortilèges informulés sont surtout utiles pour garder un effet de surprise, afin de se faire plus discret ou tout simplement profiter d’un avantage. Mais dès lors que l’adversaire en prend conscience, inutile de perdre du temps à dissimuler le sortilège que nous souhaiterions lancer : L’adversaire nous aura déjà cloué au sol. Voir, tué.
J’entrouvre la bouche pour lui poser une autre question mais me retrouve coupé dans mon élan par une détonation. Des cris. Et de gros nuages noirs qui prennent naissance au fur et à mesure au-dessus de nous.

- Je ne sais pas.

Moi non plus, je ne sais pas ce que c’est mais ça ne présage rien de bon. J’ai l’impression qu’une atmosphère éléctrique nous entoure, me soulevant les cheveux sur la nuque. Un long frisson d’adrénaline me parcoure la colonne vertébrale alors que je serre un peu plus fort ma baguette entre les doigts.
Et la réponse apparut en un claquement de doigts.
Des Détraqueurs. Par dizaines. Vingtaines. Si ça n’est plus. Une véritable vague d’horreur et de malheur s’abat sur l’école par une brèche que je suis incapable de voir ici.

Mon premier réflexe fut le même que Warren. Une formulation prononcée dans l’urgence, distinctement et mon Samoyède argenté apparait aux côtés du blaireau de Warren, tous les deux scintillants d’énergies.

- Les plus jeunes rentraient à l'abris et dans vos dortoirs en attendant des indications de vos préfets ou directeurs de maison.

Et j’enchaine avec une première attaque alors qu’un détraqueur ne tarde pas à nous foncer droit dessus. Un geste de baguette et mon Samoyède lui fonce droit dessus, tous crocs dehors alors que Warren hurle des directives à l’attention des élèves présents avec nous dans le parc.
La panique me soulève l’estomac, visualisant soudainement une nouvelle attaque des Supérieurs, à la suite de ces pourritures de spectres de dépression.

- Madame la Préfete, est-ce que vous avez des suggestions ?

Oui, Madame la Préfète, une idée de quoi faire ? De comment gérer la situation ? Puisque là est ton rôle, celui que tu essaie de tenir depuis que tu portes ce badge sur ta poitrine.
Je serre les dents, repoussant le Détraqueur une bonne fois pour toute. Je suis prise de court, une fraction de seconde, trop surprise par les évènements et soudainement submerger par l’inquiétude. Sans surprise, je pense à Riley, Charleen, Enzo et tous les autres. Où sont-ils ? A l’abri ? J’ai l’estomac noué mais me ressaisit avant de me tourner vers Warren, criant pour pouvoir me faire entendre par-delà le vacarme ambiant.

- Il faut accompagner les plus jeunes jusqu’au grand Hall avant que les Détraqueurs n’y pénètrent. Et je joins le geste à la parole alors que je surveille nos arrières. Et après on s’occupe de ces emmerdeurs, il faut que l’on donne un coup de main aux gardiens.

En vu du nombre d’envahisseurs que nous avons – et jamais je ne remettrais en cause les compétences de nos gardiens – j’ai peur que nous nous laissions vite débordé. Et puis merde, si nous pouvons leur prêter mains fortes, pourquoi attendre ?
Nous accélérons le pas, Warren, moi et d’autres repoussant au mieux que possible les Détraqueurs qui menacent de nous approcher de près ou de loin jusqu’à ce que nous arrivons aux grandes portes du Hall, déjà ouvertes. Je me tourne vers les élèves alors que je constate que des détraqueurs ont déjà pénétrés l’enceinte.

- Warren, il faut qu’on les accompagne nous même jusqu’à la salle commune la plus proche ! On n’a pas le temps de les amener jusqu’aux tours pour les autres maisons !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours particulier •• Kezabel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours particulier •• Kezabel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours particulier ? [Libre]
» Cours particulier... : Avoir de la répartie feat Louisa
» Amphithéâtre Ninjutsu
» Un cours particulier s'il vous plait ... (pv David Lord)
» [PV] Petit cours particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Outside :: Le Parc de l'Ecole.-
Sauter vers: