AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rp de Bertie Crochue - N°4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 678
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Beaucoup



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr
MessageSujet: Rp de Bertie Crochue - N°4   Mer 30 Nov 2016 - 16:06


Rp de Bertie Crochue – N° 4
Oops !


Ethan / Takuma

@Ethan Llewellyn, vous prenez votre douche aux vestiaires après un entrainement ou une séance de sport intensive. Au moment de sortir de la douche, vous constatez que plus aucune de vos affaires ne sont là et encore moins votre baguette... Un esprit farceur aurait-il eu la bonne idée de vous mettre dans cette situation embarrassante? Heureusement - ou pas - @Takuma Ishida Hayato  entend les appels au secours ou entre pour lui-même prendre une douche et vous trouve, là, nu comme un vers.

A savoir:
 ✦ Pas de date précise, c’est à vous de la définir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Sam 10 Déc 2016 - 13:45

~Jeudi 21 mai 2015 – Aux environs de 22h30 ~

Il en avait chié. C’était le moins qu’on pouvait dire. Plein de sueur, assis sur un banc, Ethan reprenait son souffle. Pendant le cours de sport, le prof avait décidé d’allier force et endurance. Tout ce qu’il fallait pour faire plaisir au Serdaigle. Ils avaient fini sur le terrain de Quidditch, à courir, à faire des pompes et des abdos, du gainage. Il ne savait pas ce qui était passé par la tête du prof mais en tout cas, ils avaient tous bien douillé. Surtout Ethan et sa capacité physique, comment dire, assez réduire… Il allait finir par sécher les cours de sport. Vraiment ce n’était pas son truc. En plus quelle idée de mettre ça aussi tard ? Il pourrait être tranquillement en train de bouquiner dans son dortoir ou de discuter avec Charleen et non. Il devait suer comme une andouille. Ses camarades vinrent lui donner quelques tapes dans le dos, conscients que pour lui l’exercice avait été encore plus difficile que pour certains. Et oui, il était le gamin nul en sport de la classe. Et il s’en fichait royalement. Là, il voulait juste aller s’étendre dans son lit et ne plus entendre parler d’effort pendant un bon bout de temps. Mais clairement, il ne pouvait pas remettre ses fringues alors qu’il transpirait comme une bœuf laissé en plein soleil. Ses camarades eux avaient apparemment décidé de rentrer d’abord dans leur salle commune et de voir après. Ethan leur fit signe qu’il les rejoindrait. Ça l’arrangeait en plus, comme ça, il pourrait prendre sa douche tranquillement.

Ethan avait donc posé ses affaires sur le banc, s’entourant d’une serviette avant d’entrer dans la douche. La serviette avait ensuite fini sur le bord de la porte et il s’était laissé envahir par le bonheur d’une douche bien chaude. Au début il l’avait gardé fraîche, ayant déjà bien chaud avec l’effort mais bien vite l’appel de l’eau chaude avait eu le dessus. Et ça faisait un bien fou. Alors que l’eau coulait sur lui le garçon se disait qu’il aurait presque pu s’endormir. Oui vraiment, se laisser tomber là par terre et dormir. Après tout, pourquoi pas ? Il fallait qu’il se repose là… Il trouva tout de même la force de se savonner et de se laver les cheveux. Il fit cependant durer le plaisir le plus longtemps possible. Il l’avait bien mérité après tout… Puis, bientôt, le courage s’empara de lui et il décida de couper l’eau. Le froid commençait déjà à le saisir, il chercha alors frénétiquement sa serviette… Qui n’était pas à sa place. Ethan supposa qu’elle avait dû tomber et ouvrit donc avec précaution la porte de sa douche. Il regarda par terre mais rien à faire, la serviette n’était pas là. Le jeune homme envisagea la possibilité qu’il devenait dingue et s’approcha de là où se trouvait son tas d’affaires. Mais rien… Absolument rien…


« Qu’est-ce que c’est que ce bordel… »


Ethan se mit alors à faire le tour du vestiaire, la panique commençant à monter. Rien. Rien de rien. Pas une serviette, pas un vêtement, pas même un sous-vêtement. Ce n’était pas lui ça. Il était certain qu’il avait ses vêtements en venant ici, ceux qui lui avait servi pendant l’entraînement et ceux de rechange. Avec un sac. Avec un bouquin dedans et sa baguette. Mais plus rien. Ethan se mit à retourner la pièce, cherchant partout et donna même un coup de pied de rage dans un banc avant de lâcher un petit cri de douleur. Aïe l’orteil.

« Je déteste le sport… »

Ethan se massa alors un peu le pied et regarda autour de lui. La panique et le désespoir étaient en train de s’inviter. Comment pouvait-il faire ? Sans baguette, il ne pouvait prévenir personne. Et il était hors de question qu’il sorte nu… Avant qu’il ne puisse pousser sa réflexion plus loin, un bruit le fit sursauter. Il eut juste le temps de mettre ses mains devant son entre-jambe et voilà que Takuma se tenait devant lui. Il ne le connaissait que de nom, savait qu’il était dans sa maison mais ça s’arrêtait là. Il avait suffit de quelques secondes seulement pour que les joues de l’adolescent deviennent rouge vif. C’était un cauchemar. Un putain de cauchemar. Incapable de bouger ou de réagir, il se tenait là, devant son camarade, nu, cachant comme il le pouvait son intimité. Il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais la referma. Honteux, penaud, il ne savait quoi faire. Et bon dieu, il commençait à avoir terriblement froid. Sauf qu’il était hors de question qu’il bouge. Qu’est-ce qu’il avait fait pour mériter ça ??
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Lun 19 Déc 2016 - 13:50

Non mais quelle idée ?! Takuma n’avait jamais été un grand adepte du sport et encore moins des sports de combat. Le souci majeur ici, c’était que ce genre de choses lui était imposé à présent. Pire encore, il avait deux amies particulièrement …. Eveillée, à ce sujet. Sovahnn s’y était mise depuis quelques temps, coachée par Jordane essentiellement, et avant ça par un énergumène qui avait eu la bonne idée de disparaître depuis. Toujours était-il qu’elle s’y était mise, cherchant à apprendre à se protéger comme elle le pouvait, sachant notamment que la magie n’était pas forcément sa meilleure arme : scoop : pas du tout. Lui, en revanche, n’avait jamais été pris en défaut par sa baguette (haha), et il avait toujours estimé que sa meilleure arme, c’était ses neurones et non ses muscles. Oui, il faisait crevette. Ça n’était pas forcément le cas une fois les vêtements tombés mais on ne pouvait pas dire qu’il était du type monsieur muscle. Non, il était méchamment sec et clairement, au corps à corps il ne tenait pas trois secondes. C’était d’ailleurs ce que la dernière séance de self défense lui avait prouvé. Et si Sovahnn était là en spectatrice, Jordane était surtout là, comme chaque semaine. Pro depuis bien longtemps, elle leur avait avoué s’être lancée à corps perdu dans ce type de sport depuis quelques années. Ce, probablement à la suite d’un traumatisme qu’elle n’avait toujours pas osé leur raconter. Pourtant, il se doutait bien qu’il y avait là un rapport avec ce qui s’était passé avec le père de Dakota.
Toujours était-il qu’elle n’était pas la dernière des neuneus dans ce type de sport. Bref, les deux jeunes femmes avaient bien rit de la manière dont il s’était fait laminer à plusieurs reprises. D’autant que Jordane, elle, s’amusait bien souvent à faire des passes avec leur enseignant, seul adversaire digne de ce nom pour elle, très probablement. Du moins aux yeux non expérimentés du jeune homme.

Et quand la séance s’était terminée ? Et bien ces deux idiotes là lui avaient proposé de continuer. Pire ! Il avait dit oui ! Certes, ils avaient mêlé magie et non magie et fait une belle pause repas à un moment donné. Toujours était-il que face à Jordane, il en était ressorti endolori et fourbu, regardant au loin parfois le second groupe qui subissait le cours de Grasham un peu après le leur. Le pire avait probablement été pour Sovahnn. Largement en dessous de Jordane pour ce qui était de l’aspect moldu et tout autant en dessous du niveau de Takuma pour la magie… elle devait être dans un état plus lamentable encore que le sien. Parce que pour être lamentable, il l’était. Il lui semblait qu’il boitait à moitié et que chacun de ses muscles avait été bien trop malmené pour que ce soit normal. Et dire que les deux jeunes femmes se faisaient ce genre d’entraînement régulièrement. Barges. Barges. Barges. Entrant dans les vestiaires les plus proches afin de se laver, le jeune homme s’était débarrassé distraitement de son haut pour fixer d’un air sceptique ses côtes bariolées de tatouages. Non, rien d’étrange. Pourtant dieu que ça lui faisait mal. Oui, Takuma est une chochotte et Takuma vous emmerde. La cicatrice sur son épaule le picotait également. Elle datait de l’attaque et il s’était pris d’un reflexe de l’effleurer régulièrement, comme pour s’assurer qu’il n’y avait rien de bizarre, un sort à la con, un poison… bref. Maintenant, il n’y avait plus vraiment de risques, il en était conscient, mais faisait toujours ça de manière un peu inconsciente.

En entrant dans la pièce, il entendit quelques éclats de voix sans vraiment y porter attention… jusqu’à se retrouver face à un homme nu. Oui, c’était sa première constatation, avant même de tilter qu’il connaissait le jeune homme puisqu’il s’agissait d’Ethan. Ayant eu de grandes conversations avec Jordane et ayant suivi la scène magnifiquement gênante qui s’était suivi entre eux… clairement, il aurait été compliqué pour lui de l’avoir oublié. Figé dans une grimace de gène, il se rendit compte au bout d’un moment qu’ils restaient là tous les deux comme deux idiots à se fixer dans le blanc des yeux sans oser bouger d’un cil. Et lui gardait la porte ouverte qui plus est ! Partir sans mot dire ou rester ? Telle est la question.

« Tu… ça va ? Ça te prend souvent ? »

Finalement, en exprimant les mots à voix haute, il sentit la commissure de ses lèvres se tendre, retenant un fou rire. Non, définitivement, la situation était trop improbable pour ne pas être drôle.
Il ferma la porte.

Et vu la tronche que tirait le jeune homme…

« T’as un souci peut-être ? »

Pas la moindre trace de fringues dans le coin, mis à part son t-shirt qu’il avait laissé tombé à un moment donné, probablement lorsqu’il était tombé nez à nez avec un Ethan intégralement nu et rouge tomate.

Par chance, les deux jeunes femmes n’étaient pas passées par l’encadrement de la porte, probablement déjà dans leurs vestiaires.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Mar 3 Jan 2017 - 18:50

Parfois, le sort s’acharne. Il y a des jours comme ça où on ferait mieux de rester dans son lit pour ne jamais en sortir. C’était clairement la pensée qui dominait dans l’esprit d’Ethan cette fois là. Il se demandait pourquoi il s’était levé ce jour là, pourquoi il était venu à ce fichu cours de sport. Il aurait mieux fait de sécher, de rester dans son dortoir avec un bon bouquin, sous ses draps où à côté de la cheminée. Ça aurait mieux valut. Ça lui aurait évité cette situation. Parce que clairement, en cet instant, il avait juste envie de disparaître. Il se tenait là, face à Takuma qui ne semblait pas décidé à fermer la porte et il se demandait comment il avait pu en arriver là. A une telle catastrophe. A un truc aussi horrible. Qui avait pu lui faire une telle blague, sérieusement ? Il n’emmerdait jamais personne, restait toujours dans son coin, il pouvait au moins avoir droit à la tranquillité, non ? Ethan fixait donc la porte, incapable de dire un mot même s’il avait très envie de faire comprendre à camarade que ce serait pas mal de fermer la porte. Il grimaça juste face à sa remarque. Il aperçut alors son sourire, qu’il semblait avoir du mal à retenir. Bien sûr que c’était drôle. Sauf pour lui. Ethan avait envie de pleurer. Il sentait les larmes lui monter aux yeux. Sauf que se mettre à pleurer maintenant ce serait clairement le comble de l’humiliation. Et il n’avait vraiment pas besoin d’en rajouter une couche. L’adolescent serra alors les dents, ravalant ses larmes mais restant toujours silencieux et immobiles. Takuma enchaîna alors, lui demandant s’il avait un souci.


« A ton avis ? »


La voix d’Ethan était rauque et faible. Il n’était pas malin de se mettre à dos la seule personne qui pouvait potentiellement l’aider mais là… Ethan était tellement en colère. Contre tout, contre la terre entière. Takuma n’y était très certainement pour rien, à moins qu’il soit vraiment vicieux et aime contempler le désespoir de ses victimes mais bref… Il ne savait pas et il était là et pouvait peut être l’aider. Mais Ethan se sentait tellement humilié, tellement ridicule. Les larmes lui montèrent une nouvelle fois aux yeux. Ces derniers devaient d’ailleurs commencer à briller. Mais non, il ne craquerait pas. Il tiendrait… Encore un peu…

« On m’a tout pris… Tu peux… »

Ethan parlait tellement bas que Takuma aurait peut être du mal à l’entendre. D’autant plus qu’il venait de baisser la tête et qu’il fixait désormais le sol. Il n’était plus capable de regarder son camarade. Il voulait juste disparaître. Il regardait donc le sol ce qui n’aidait pas vraiment le son à porter. Surtout que les mots qu’il avait à prononcer étaient difficiles.


« … M’aider…. S’il te plait … ? »


Ça lui arrachait les cordes vocales de dire ça. De demander de l’aide, d’être dépendant de quelqu’un. Lui qui était toujours dans son coin et ne s’en remettait qu’à lui-même ou à Charleen… Oui c’était la loose. D’autant que soudainement, sans prévenir une image lui revint à l’esprit. Les nombreuses fois où il avait aperçu Takuma en compagnie de Jordane. Et là, ce fut la catastrophe. Ethan devint encore plus rouge qu’il ne l’était déjà, si tenté que cela soit possible. Il avait chaud, très chaud et avait même la tête qui tournait. Si ça continuait comme ça, il avait clairement finir par tomber dans les pommes. Il fallait qu’il se calme. Oui, il fallait vraiment qu’il se calme. Mais c’était bien plus facile à dire qu’à faire et là clairement, il était au bord du gouffre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Sam 7 Jan 2017 - 19:37

Oui, il y a des fois où le sort s’acharne. Tout comme il y a des fois où nous pouvons être blessants sans pour autant se rendre compte de notre maladresse. Takuma n’avait jamais été du genre à se moquer de qui que ce soit. En revanche, il prenait beaucoup de recul sur un certain nombre de situations, et pour lui, ce que vivait Ethan était loin d’être un drame. Alors, oui, il sourait. Il souriait parce que la situation s’y prêtait, parce que son propre air déconfit et figé avait dû être superbe le temps qu’il intègre les informations. A vrai dire, il s’était presque attendu à vor une fille nue débarquer dans la foulée. Mais non. Il n’y avait qu’Ethan. Ethan et son malaise. Ethan et ses joues qui rougissaient de plus en plus, son regard moitié mauvais, moitié piteux. Ethan et sa voix qui lui échappait de plus en plus. Non, l’asiatique n’avait vraiment pas cherché à être plus blessant que la situation ne l’était, ni même à remuer le couteau dans la plaie. Le fait était qu’il était à l’aise avec son corps depuis quelques années maintenant, qu’il en jouait et s’amusait même des complexes que son corps avait pu lui provoquer quelques années auparavant. Enfin. Des complexes que lui-même s’était trouvé et avait pu développer un temps, comme tout un chacun dans un monde aussi porté sur l’apparence que celui dans lequel nous vivons. Le corps, lui, entité naturelle et naïve, n’a rien à voir avec une vision d’un quelconque esthétisme érigé par la société. Laissons le tranquille le pauvre, il n’a rien demandé. Un peu comme Ethan quoi.

A sa première intervention, Takuma s’était crispé, comprenant doucement que sa réaction désinvolte n’avait pas eu l’effet escompté et que pour Ethan, tout cela était loin d’être une bague. Aux deux suivantes, il n’avait pas entendu tout le propos mais en avait compris la globalité.

« Ah.. pardon. Excuse’ : attends. »

Petit tour sur lui-même tandis qu’Ethan semblait se liquéfier sur place. Il s’excusait et le jeune homme allait plus mal encore ? Ben merde.

« Ben non, pas de serviettes dans le coin, évidemment. T’en aurais déjà pris une sinon, tu me diras. »

Ben… oui. T’en a des réflexions cons toi !

« BON ! Ok, tient ! »

Se penchant, le Serdaigle s’était débarrassé de son propre pantalon (oui, parce que chez moi : on aime se foutre à poil !), le tendant au jeune homme.

« Tient, voilà, mets ça ! »

Ou comment finir plus dénudé que le dénudé en deux leçons.
Oui, il était en caleçon, la différence notoire, c’était que lui s’en foutait. Passant sa chemise au sol et s’était détourné, fermant la porte au passage, afin de laisser au garçon la possibilité de se vêtir.
Enfin, il lui avait tendu son t-shirt, lui adressant un grand sourire.

« Voilà ! Problemo résoluto ! Désolé, j’voulais pas te mettre mal à l’aise, j’me moque pas de toi, c’est juste… incongru. C’est pas grave, c’est qu’un corps, t’as pas à te sentir gêné. »

Il essayait de prendre une voix douce pour rassurer le garçon plutôt que de le braquer mais avait peur de dire quelque chose qu’il ne fallait pas.

« Sérieusement, il s’est passé quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Mer 11 Jan 2017 - 11:10

Dans son malheur, Ethan avait de la chance même s’il mettrait sans doute un bon bout de temps avant de s’en rendre compte. S’il s’en rendait compte un jour. Parce qu’avec son sale caractère et sa tête de pioche, il aurait très bien pu faire fuir la personne venue l’aider. Pire, il aurait pu provoquer une réaction de colère ou tomber sur un salaud qui en aurait profité pour le faire tourner en bourrique. Mais non, il était tombé sur Takuma et il fallait bien qu’il se rende compte que c’était vraiment une chance. Parce qu’après son petit discours de révolte, ce dernier s’était excusé et s’était mis à chercher compulsivement autour de lui. Cette réaction, bien que surprenante pour Ethan, l’aida à se vider à peu la tête et à reprendre pied. Du coin de l’œil il observait son camarade de maison fouiller les environs. Il parvint à la même conclusion que lui : rien ne traînait dans le coin. Le Ethan des grands jours aurait sans doute marmonné une réplique acerbe pour expliquer qu’il n’était pas si idiot que ça et qu’il avait bien vérifié qu’il n’y avait aucune serviette par là. Mais il se retint. Parce que d’une il avait conscience que ce n’était nullement dans son intérêt et de deux, le ton de Takuma l’en empêchait. Ce dernier semblait réellement soucieux de la situation dans laquelle se trouvait son cadet et semblait vraiment prêt à l’aider. Pour Ethan, ça paraissait assez dingue que quelqu’un qu’il ne connaisse pas vraiment soit prêt à un effort pour lui. Mais encore une fois, il ne dit rien, se contentant d’observer et de reprendre peu à peu une respiration normale à défaut d’une couleur normale. D’autant que la suite le fit rougit davantage. Il observa Takuma ôter son pantalon complètement incrédule.

« Hein ? Mais… Qu’est-ce que… ? »

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Ethan se retrouva avec le pantalon de Takuma dans les mains. Il était complètement bloqué mais un reste de lucidité en lui le poussa tout de même à enfiler ce pantalon. Il était déjà plus à l’aise. Son camarade se tourna de nouveau vers lui, en caleçon et chemise, il lui tendait cette fois son T-shirt. Ethan l’enfila une nouvelle fois sans poser de questions. Il devait avoir l’air ridicule. Takuma était clairement plus grand que lui et l’adolescent nageait dans les fringues. Mais au moins, il n’était plus à poil et sincèrement, c’était un énorme soulagement pour lui. Son camarade de son côté s’excusa en ajoutant qu’il n’avait pas à se sentir gêné…

« C’est moi…. Je suis trop sur la défensive. Mais… merci. »

Ethan avait parlé un peu plus fort que précédemment, relevant la tête, bien qu’il ne regardait pas Takuma dans les yeux, comme à son habitude. Il ne fit cependant aucun commentaire sur le corps et le fait de l’accepter. Ethan était clairement très loin de cette phase. Déjà qu’il avait du mal avec son être tout entier alors son physique… Il n’avait pas de rejet, ne se trouvait pas laid ni rien. Mais être suffisamment à l’aise pour montrer son corps c’était autre chose. Il l’acceptait facilement mais voulait le garder privé. Bref, il était complètement coincé de ce point de vue-là. Comme pour bien d’autres choses d’ailleurs… Takuma lui demanda alors ce qu’il s’était passé et, comme si la réponse se trouvait autour de lui, Ethan balaya la pièce du regard.

« Je n’en sais rien…. Les autres étaient tous partis, du moins, c’était ce que je croyais… Je suis allé prendre une douche, on venait de finir le cours de sport… Et quand j’en suis sorti, toutes mes affaires avaient disparu... »

Ethan serra les dents. On lui avait tout pris. Ses vêtements, sa serviette et même son sac qui contenait son bouquin et sa baguette. Tout. On lui avait littéralement tout piqué. C’était injuste et incompréhensible. Les larmes lui montèrent de nouveau aux yeux mais il les ravala tant bien que mal.


« Si je trouve ceux qui ont fait ça… »


… Rien. Rien parce qu’Ethan n’aurait pas la force de se battre. Il l’avait fait une fois, pour Charleen, parce qu’il y avait un but mais là… Il récupérait ses affaires sans faire d’histoire, pour ne pas craindre de représailles. Et c’était nul. Cette idée le fit soupirer et il se laissa tomber sur un banc. Là, flottant dans les fringues d’un autre, accablé, il donnait une image assez miséreuse de lui. Mais ça, pour le coup, il s’en fichait royalement.

« J’espère qu’ils ne vont pas abîmer mon livre et ma baguette… »

S’ils faisaient ça, ce serait juste l’apothéose pour Ethan. Vraiment, rien que l’idée que ça puisse arriver le rendait malade. Une question tournait alors en boucle dans sa tête : qu’est-ce qu’il avait fait pour justifier qu’on se comporte ainsi envers lui ? La plupart de ses camarades l’appréciaient ou du moins, se contentaient de respecter son silence. S’ils ne l’aimaient pas, ils l’ignoraient tout simplement. A part le groupe qui avait emmerdé Charleen, il n’avait pas vraiment d’ennemis. Du moins, il ne pensait pas…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Jeu 12 Jan 2017 - 12:20

Oui, Ethan avait eu de la chance. Il aurait en effet pu tomber sur quelqu’un aux intensions moins bienveillantes. Imaginez Alec à la place de Takuma. Celui-ci aurait simplement rit avant d’appeler Jordane et probablement de se casser après quelques minutes et ce, sans aider le malheureux. L’un dans l’autre, là, Ethan aurait réellement eu de bonnes raisons d’être agressif. Pour le coup, Takuma n’avait pas une once de malveillance en lui. Oui, il avait pu user de moyens interdits pour arriver à ses fins et là-dessus, la grande question de la limite entre le bien et le mal pouvait se poser. Cependant, s’il avait trouvé la situation comique puisqu’à la place du jeune homme, il en aurait rit, en voyant l’air dévasté du garçon, cette envie lui était passée. Alors, oui, il avait fini par choisir une option qui semblait prendre de court un Ethan toujours affreusement à nu.


« Hein ? Mais… Qu’est-ce que… ? »
« Je me dessape pour te filer une partie de mes fringues. »

Il ne voyait que ça comme technique rapide pour que le jeune homme retrouve un peu de contenance. Lui n’avait plus de soucis avec son corps et ce, même si ça avait été le cas plus jeune. Maigrelet et dégingandé, il ne s’était en effet pas tout de suite accepté, tout comme il n’acceptait pas beaucoup de choses à l’époque. Et puis il avait fini par se réapproprier un certain nombre de choses comme notamment son corps, un peu plus musclé à présent, et surtout barré de tatouages, ce qui l’avait fortement aidé à l’époque. Chacun était un pas en avant. Désormais en caleçon et chemise ouverte, ils apparaissaient bien.
Ethan, lui, avait fini par accepter après un temps d’hésitation les affaires de l’asiatique avant de les passer, couvrant ainsi sa nudité et reprenant un peu de contenance et de calme.


« C’est moi…. Je suis trop sur la défensive. Mais… merci. »
« Un peu, ‘faut l’avouer. »

D’un autre côté, il pouvait le comprendre, ce genre d’états, il l’avait déjà vécu, c’était juste loin, très loin de celui qu’il essayait de rester chaque jour. Lui et son éternel enthousiasme et esprit enfantin. Changeant de sujet, le Serdaigle avait réitéré sa question, se demandant comment Ethan en était arrivé là. Balayant la salle du regard d’un air triste, Ethan qui évitait toujours son regard avait fini par lui expliquer les faits.

« Je n’en sais rien…. Les autres étaient tous partis, du moins, c’était ce que je croyais… Je suis allé prendre une douche, on venait de finir le cours de sport… Et quand j’en suis sorti, toutes mes affaires avaient disparu... »
« Ah.. »

Affecté, Ethan semblait de plus en plus mal.

« Si je trouve ceux qui ont fait ça… »

Les larmes au bord des yeux, le garçon avait fini par se laisser tomber sur l’un des bancs, accablé par la situation.


« J’espère qu’ils ne vont pas abîmer mon livre et ma baguette… »
« Ah oui parce que la baguette a disparu aussi, évidemment, sinon c’est pas drôle. »

Pas grave non plus, ça n’était pas comme si une baguette était compliquée à remplacer dans la situation actuelle. Surtout tandis que les vacances étaient déjà terminées et que les prochaines semblaient bien loin.

« Bon, écoute, soit c’est des couillons qui ont fait ça, et si c’est le cas, ils vont réapparaitre… ne serais-ce que pour se repaître de ta souffrance tels des vautours. »

Finissant sa phrase avec une grimace, surjouant la métaphore, les mains en l’air pour mimer des aides, le nippon cherchait à tourner la situation en dérision pour apaiser un peu l’état de son compagnon de chambrée.

« Et sinon… j’sais pas, les elfes ont pu tout débarrasser dans un excès de zèle, ou même un esprit frappeur, qu’est-ce qu’on en sait ! »

Jetant un coup d’œil dans le couloir, Takuma tendit l’oreille, cherchant à déterminer s’il y avait quelqu’un dans le coin ou non. N’y tenant plus, il jeta deux sortilèges d’affilée, un premier pour révéler les sorts dissimulés, un second cherchant de la vie autour d’eux.

« Personne à part Sovahnn et Jordane, probablement sous la douche maintenant. »

Petite réflexion.

« Bon, bah tu sais quoi, on va commencer par remonter dans le dortoir. S’il y a des cons qui t’attendent quelque part : toi t’es habillé, et moi je m’en fous. Et de toute façon, je comptais sur les serviettes ici pour me laver… or y’en a pas. »

Il devait donc se laver là haut, à moins de vouloir rentrer au dortoir trempé, ce qui, vu le temps pourtant clément, n’était pas la meilleure des idées pour sa santé.

« Ça te va comme plan ? »


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Dim 15 Jan 2017 - 13:21

Se déshabiller pour habiller quelqu’un… Quand on y pense c’est un peu étrange, pas complètement logique. Pourtant, Ethan se retint de tout commentaire. En aucun cas il n’avait envie de se plaindre. Certes à ses yeux c’était complètement farfelu mais ça lui rendait plus que service. Il ne se serait pas senti capable d’aller où que ce soit nu comme un vers. Alors, si Takuma était à l’aise avec tout ça, tant mieux. Il semblait d’ailleurs à l’aise avec beaucoup de chose. Ethan fut surpris par la façon qu’il eut de lui dire que oui clairement, il était trop sur la défensive, mais sans non plus en faire tout un cas. Pour lui c’était paradoxale mais aussi parce qu’il était habitué à des réactions très manichéennes. Encore une fois, cela lui rendait bien service. Cela lui évitait de se retrouver tout seul comme un con, nu dans un vestiaire. Son camarade allait l’aider malgré son caractère de merde et c’était tout ce qui comptait à ses yeux pour le moment. Parce que là, il touchait un peu le fond. Sans son bouquin, sans sa baguette, il avait vraiment l’impression que le sort s’acharnait sur lui. Takuma semblait confirmer que oui, la baguette en plus c’était un peu le pompom. Mais à part constater, ils ne pouvaient rien faire alors… Ethan fixait le sol alors que son camarade de son côté essayait de trouver une explication logique à ce qu’il s’était passé. En y réfléchissant, Ethan ne savait pas trop quelle solution il préférait. Il était quasi sûr que ce n’étaient pas les elfes. Quand à un esprit frappeur ou des types mal intentionnés… Dans les deux cas c’était la merde et ça le déprimait d’avance.

« On en sait rien… Tu crois qu’il faudrait que j’en parle à M. Helland ? »

Ethan frissonna à cette idée. Le directeur des Serdaigles n’était pas méchant mais avec sa timidité maladive, le jeune homme avait du mal à croiser son regard froid. Mais oui si ses affaires ne réapparaissaient pas il allait peut être devoir s’y plier. Nouveau soupir. Takuma de son côté avait vérifié que les environs étaient vides. Enfin bref. Sovahnn et Jordane sous la douche ? Une lueur s’était allumée dans le cerveau d’Ethan qui était devenu rouge écarlate. Sérieusement ? On voulait sa mort là. Takuma évoqua alors son plan mais le jeune Serdaigle ne fut capable de l’écouter que d’une oreille. Lorsqu’il lui demanda si cela lui convenait, Ethan prit conscience que c’était à lui de parler et secoua vivement la tête.

« Tu as dit… Jordane… ? »

Respire Ethan, nous fait pas une nouvelle crise parce que là ça va devenir vraiment catastrophique. Le jeune homme prit alors une grande bouffée d’air et releva la tête vers Takuma.

« Promets-moi que tu lui raconteras pas ça… »

Non vraiment. Il ne restait à Ethan qu’un tout petit peu d’amour propre et oui, une part de lui priait pour que cet amour propre ne se retrouve pas vilainement broyé par cette histoire. Vraiment, il avait besoin de ça. Il se leva alors de son banc, relevant le pantalon de Takuma qui était vraiment trop grand pour lui. Il essaya alors de se concentrer, de rassembler ses souvenirs pour mieux visualiser ce que son aîné lui avait proposé de faire. Oui bon, de toute façon, ce n’était pas la peine de tergiverser mille ans. Le cerveau d’Ethan était en bouillie et rien de bien n’en sortirait avant un bon moment. Alors autant dire oui et suivre le mouvement. De toute façon, il n’avait pas beaucoup de choix.

« Je valide ton plan d’action… »

Accompagnant le geste à la parole, Ethan s’était approché de la porte d’entrée des vestiaires qu’il avait poussée avec mille précautions. Un coup à gauche, un coup à droite. Personne. Il resta cependant sans bouger pendant quelques instants. Craintif, hésitant. Mais il ne pouvait pas rester enfermé dans ce vestiaire jusqu’à la fin de la semaine… Ethan se fit donc violence et accepta de mettre le nez dehors. A priori, il n’y avait personne dans le coin. Mais en avançant un peu Ethan découvrit une de ses chaussettes dans l’herbe. En plus ceux qui avaient fait ça n’étaient pas très doués. Il la ramassa avec un soupir.

« Un indice… »

Il disait ça avec beaucoup de cynisme. Il décida ensuite de continuer la route jusque vers le dortoir, tête basse, ne voulant pas qu’on le remarque même si c’était un peu difficile… Aucun autre vêtement sur le trajet, rien… Il fallait bien l’avouer, Ethan aurait presque préféré tout retrouver dans l’eau ou en boule jeté quelque part. Au moins il aurait su (bon sauf pour le livre bien sûr). Mais là, le fait de ne pas savoir et de n’avoir quasiment rien retrouvé le rendait en colère. Journée de merde quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Mer 18 Jan 2017 - 12:09

Ce qui s’était passé ? Manifestement, ça restait dans le domaine de la spéculation pour le jeune homme. Le fait qu’il ait pensé en premier qu’il devait s’agir de ses camarades de classe qui lui auraient joué un sale tour en disait déjà long sur son état d’esprit. Et, oui, vu sa panique et vu qu’elle s’exprimait par de l’agressivité, Takuma n’avait pas tourné autour du pot trente ans, préférant trouver une solution radicale mais simple plutôt que de le laisser dans la détresse. Et, oui, bien sûr, il n’allait pas l’abandonner comme ça, ça n’était pas dans son naturel.

« On en sait rien… Tu crois qu’il faudrait que j’en parle à M. Helland ? »
« Ben si tu ne retrouves rien, oui peut-être. Ce genre de choses t’es déjà arrivé ? »

Là était peut-être la question la plus important. Finalement, l’asiatique cherchait à mettre en place un plan d’action, comprenant bien qu’Ethan était en ce moment trop dépassé pour prendre les choses en main. Après tout, il était son aîné et ces derniers temps, notamment avec sa fonction d’assistant à l’infirmerie, il avait fini par prendre le pli de gérer des crises. D’ailleurs, franchement, si celles-ci pouvaient se limiter à ce genre de choses, ça l’arrangeait.

« Tu as dit… Jordane… ? »

Ah tient, il a tilté. Il semblait aussi étonnant au Serdaigle que son comparse n’ai pas encore réagi ou fait le rapprochement.

« Euh, ouais, désolé, je sais ce qu’il y a eu et … j’me doutais que ça te ferais pas forcément énormément plaisir qu’elle ‘soit pas loin, dans ces conditions. »

Tu respires beaucoup trop vite.

« Ça va ? »

Clairement, Ethan avait des soucis de stress assez intense, qui avaient tendance à dénoter méchamment avec le calme serein de Takuma. Toujours souriant et bon enfant, il se prenait rarement la tête à présent. Pas qu’il ne lui arrivait jamais de paniquer, au contraire, lors des crises, plusieurs fois il avait sentit qu’il se laissait totalement submergé, or il n’en avait pas le droit, c’était à lui de garder la tête froide pour soigner les uns et les autres. Pourtant, dans ces moments-là, il lui semblait n’être qu’un enfant apeuré. Ce qui n’était pas le cas en cet instant.

« Promets-moi que tu lui raconteras pas ça… »
« Mais oui, promis : t’en fais pas. »

Il n’était pas du genre à parler à tors et à travers, surtout si cela comptait pour quelqu’un. Et il aurait fallu être aveugle et manquer sérieusement d’empathie pour ne pas se rendre compte que oui, c’était important pour Ethan.

« Je valide ton plan d’action… »
« Bien ! »

Oui parce que, s’il refusait également de sortir comme ça, ils n’étaient pas sortis du sable.
Mais non, et le jeune homme s’avait pas attendu plus longtemps pour se relever et analyser la sortie avant de finalement, mettre un pied dehors. Takuma, lui, avait suivi sans rien dire, tendant l’oreille et entendant les deux jeunes femmes rire non loin de là, leurs éclats de voix étouffés par les murs mais également très probablement par l’eau de la douche.
Personne dans les environs : c’était mieux ainsi.

Evoluant dans le parc, les deux jeunes gens s’étaient donc dirigés vers le château.

« Eh bah c’est bien que cette blague là ait pas eu lieu en Janvier tient. »

Il aurait eu froid. Genre, vraiment, avec ses jambes à l’air.

« Un indice… »
« Ah oui ! »

Une chaussette, abandonnée là, dans l’herbe.
… oui mais pas que.

Un peu plus loin, Takuma s’était arrêté, bloquant sur une forme dans l’herbe également.

« Tu vas rire… j’crois que t’es pas la seule victime. »

Se penchant, il s’était redressé avec un soutien-gorge dans la main et une grimace figée sur le visage. Quelque chose lui disait qu’Ethan n’allait pas tarder à rougir de nouveau.

« Quelque chose me dit que c’est pas spécialement contre toi. »

Ce qui en soit, était assez rassurant et devait le soulager. En revanche, l’idée de Sovahnn et Jordane, nues et seules dans les vestiaires… voilà.

« Bon, je leur envoie un patronus, on file au vestiaire, tu te changes et on passe leur chercher des fringues… juste au cas où ! »

Enjoignant le geste à la parole, les deux jeunes gens n’avaient pas tardé à presser le rythme. Derrière eux, le patronus du Serdaigle, une petite forme féline, s’en allait dans le sens opposé : direction les vestiaires des femmes.

« Tain : tu imagines si j’étais arrivé juste quelques minutes plus tôt ? Avant que toi tu ne sortes de la douche ?! On se serait pas trouvés cons à quatre à poil là bas tient ! »

Tu vois ton instant de solitude tout à l’heure ?! Là, il aurait probablement été encore bien pire !

« Bonjour la marche de la honte après ça tient ! »

Quelques minutes plus tard, ils arrivaient dans le château où des regards interrogateurs se posaient sur eux. S’attardant sur ce cortège inhabituel, la majorité des élèves les fixaient avec insistance, ce qui ne devait pas aider Ethan à se sentir mieux.

« Oui, j’aime me balader en cal’but’, quelqu’un veux me signer la fesse droite peut-être ?! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Mar 24 Jan 2017 - 15:15

Ethan avait secoué la tête. Non tout ça ne lui était jamais arrivé et encore heureux. Il n’avait jamais été un souffre-douleur ou quoi que ce soit s’en rapprochant. Juste un gamin un peu chelou qui aimait rester à l’écart. Il était plutôt celui qu’on ne voyait pas, qu’on ne remarquait pas. Sauf cette fois-là et franchement, il s’en serait bien passé. Il préférait ne pas exister, être personne. Disparaître tout simplement. Tout comme il aurait aimé effacer certains événements. Dont ce jour où il s’était humilié face à Jordane. Il avait grimacé lorsque Takuma lui avait annoncé qu’il était au courant de ce qu’il s’était passé. Autant ne pas en parler, ça valait sans doute mieux pour les deux…. Mais bon, tant que Jordane n’apprenait pas à son tour qu’il s’était retrouvé nu comme un vers dans les vestiaires, c’était sauvable. Oui il ne pouvait pas non plus dire que la situation était fantastique. Loin de là même. Mais Ethan commençait à caresser l’espoir que la fin de son calvaire approche. Que tout cela se termine vite. Il avait donc réussi à sortir du vestiaire malgré sa tenue assez rocambolesque. Takuma l’avait suivi, réussissant à trouver le bon dans cette situation : au moins cela ne se passait pas en plein hiver. Il avait raison et sa remarque avait quelque chose d’amusant mais Ethan était bien trop contrarier pour envisager ce genre de détournement. Il ne répondit donc rien et avança en silence. Jusqu’à la chaussette. Cette fameuse chaussette… Un indice au moins. Oui sauf qu’il n’était pas seul. Il allait rire ? Ethan n’en était pas forcément certain mais cette remarque avait eu au moins le don de capter complètement son attention. L’adolescent s’était donc tourné pour trouver Takuma, tenant un soutien-gorge dans sa main et lui assurant que la blague n’était pas ciblée. Ethan devint alors rouge tomate et détourna rapidement le regard. Ça pouvait appartenir à Jordane… Non clairement il ne fallait pas qu’il pense à ça, vraiment pas.

La blague n’était pas dirigée que contre lui. En un sens c’était une bonne nouvelle oui, il n’avait pas à craindre que ça se reproduise donc, sauf à jouer de malchance. Sauf que bien sûr, il avait fallu que ça tombe sur Jordane et Sovahnn parmi toutes les personnes que comptait cette école. Et ça, il avait encore un peu de mal à le réaliser. Alors quand Takuma lui parler de passer se changer, d’envoyer un patronus etcetera, il fut tout juste capable d’articuler un oui. Il n’avait pas tout analysé. Mais il acceptait de suivre son camarade parce que là, son cerveau était comme grillé. Takuma de son côté semblait avoir la capacité de garder sa bonne humeur et son optimisme en toute situation. Voilà qu’il se réjouissait d’être arrivé suffisamment en décalé pour qu’ils ne se retrouvent pas tous les 4 à poil. Une certaine façon de voir les choses.

« Enfin c’est quand même déjà pas mal honteux. »

Ethan avait murmuré ça, comme à son habitude. Il se sentait déjà tellement con qu’il avait du mal à réaliser qu’en soit ce n’était pas dramatique, il était habillé. Sauf que plus il approchait du Château, plus sa tête se faisait basse. C’était vraiment un cauchemar cette histoire. Quand ils entrèrent dans le bâtiment, beaucoup de regards se posèrent sur eux. Et en même temps, ce n’était pas forcément étonnant. Ethan rougissait, il avait envie d’avancer le plus vite possible et de ne faire qu’un avec les murs du Château. Sauf que forcément, Takuma et lui n’étaient pas câblés de la même façon et, ce dernier, ne manquant pas de répartie, joua plutôt la carte du mec qui assume complètement.

« C’est pas vrai… »

Ce n’était sans doute audible que par Ethan… Il avait glissé un petit regard vers Takuma qui avait lancé sa réplique l’air fier. Oui Ethan n’en menait pas large. Sauf qu’à sa grande surprise, la réplique de son camarade fonctionna plutôt bien. Même très bien. La plupart de ceux qui les regardaient comme des animaux de foire se détournèrent.

« Alors ça… »

Ethan n’aurait clairement pas parié dessus mais c’était une bonne chose. Il n’allait pas pour autant ralentir le pas. Bien au contraire. Le jeune homme se mit à marcher aussi vite que ses jambes le lui permettaient et assez vite, ils retrouvèrent les vestiaires des Serdaigles. Ethan fila vers son dortoir et retrouva rapidement ses vêtements. Il les enfila très vite, comme si cela était devenu vital. Il entreprit ensuite de retrouver Takuma dans son propre dortoir et lui ramena ses vêtements qui, il devait être honnête, lui avaient sauvé la mise.

« Merci… »

Ethan était sincère pour le coup et il avait fait un effort pour regarder Takuma et non ses pieds. Et puis, les mots que son aîné avait prononcés plus tôt lui revinrent en mémoire et il devint rouge tomate. Oui comme ça, d’un coup. Tout seul comme un grand. Mais il ne tarda pas à exprimer la raison de ce changement de couleur.

« Tu… Tu voulais qu’on retourne là-bas… ? Amener des vêtements aux filles… ? Mais c’est pas possible ça !! »

Ethan, Ethan… Ce gamin était vraiment, vraiment insupportable quand il s’y mettait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Jeu 26 Jan 2017 - 15:54

La présence de ce soutien-gorge voulait dire deux choses. La première, c’était clairement que la mauvaise blague dont Ethan était victime ne lui était pas adressée personnellement. Ça n’était pas  contre lui, c’était juste une connerie qui était passée par l’esprit d’un déluré qui s’était dit que, tient ! ça pouvait être marrant. Est-ce que ça l’était ? Franchement, oui, un peu. Mais ça, c’était l’avis de Takuma qui avait également tendance à jouer quelques fois l’esprit frappeur. Drôle, oui, donc. Ou plutôt, ça l’aurait été si la personne touchée l’avait prit ainsi. Là, ça n’était pas le cas, et à partir du moment où la victime (autre qu’un Supérieur) n’appréciait pas la situation, il fallait que celle-ci s’arrête. C’était sa manière de voir les choses, et la raison pour laquelle il avait effacé son petit sourire de ses lèvres et y avait fait apparaître de la compassion. Ethan souffrait de la situation, par définition même, celle-ci ne pouvait être amusante. Et il n’était probablement pas le seul à se trouver dans cette position. Ce qui nous amène donc à la deuxième évidence : il risquait d’être plus mal à l’aise encore une fois qu’il aurait vu ce joli sous-vêtement noir. Et, comme de fait, le jeune homme était de nouveau passé du blanc au cramoisi. Non, n’imagine pas le sublime corps de Jordane là dedans… trop tard, probablement. Enfin, de ce que Takuma en savait, ça pouvait tout autant appartenir à Sovahnn… tout comme à une autre infortune ! Enfin, toujours était-il qu’il n’avait pas envie de les laisser ainsi, qui qu’elles soient. Et, oui, l’idée qu’ils se soient retrouvés quatre clampins nus comme des vers, dans leurs vestiaires respectifs avait de quoi le faire sourire. Cela dit, une paire de chaussettes, un caleçon, un jean, un t-shirt et une veste, en soit, ça faisait déjà assez peu pour deux mais pour quatre : ça frôlait le ridicule ! Ou le sexy, considérant ses deux amies. Et ça c’est une pensée que tu vas retirer rapidement de ton cerveau toi là haut ! Hey, ça ne se fait pas ! De un parce que tu as une petite amie et de deux parce que… ah ben tu vois, tu rougis aussi. Vous n’avez pas l’air balots comme ça tous les deux tient !

« Tain : tu imagines si j’étais arrivé juste quelques minutes plus tôt ? Avant que toi tu ne sortes de la douche ?! On se serait pas trouvés cons à quatre à poil là bas tient ! »
C’est ça ouais, fait de l’humour !
« Enfin c’est quand même déjà pas mal honteux. »
Ah ben ça n’est pas de l’humour pour tout le monde.
« Certes, enfin si on s’était retrouvés à poil devant les deux miss, elles mêmes en tenues d’Eve, et qu’on avait dû traverser le parc comme ça…. J’suis sûr que l’idée d’avoir ne serais-ce qu’un jean ne t’aurais pas déplu ! »

C’est vrai, il n’était pas si mal comme ça ! Certes, le tout semblait un peu grand, mais tout de même ! Ça n’avait quand même rien à voir avec la situation dans laquelle Takuma l’avait trouvé quelques instants plus tôt ! Et vu sa panique quand il avait évoqué Jordane, quelle aurait-elle été si la dite jeune femme avait débarquée TRES légèrement vêtue à ce moment-là !
N’évoque pas ça trop précisément, il risque de te faire une crise de panique ou un malaise !! D’ailleurs, depuis que Takuma avait évoqué son plan, il lui semblait avoir totalement perdu son acolyte, absorbé par ses pensées.
Ce qui le ramènerait à la réalité ? Une bande de vautours chaudement vêtus, évidemment ! Et un couillon qui en joue.

« C’est pas vrai… »

Oui, nan, en effet, il aurait peut-être dû se taire. Bien que totalement bienveillant envers Ethan et son mal-être croissant, le second Serdaigle n’en avait pas perdu son propre naturel beaucoup plus libéré. Et… oui, ça marchait, la majorité de leurs reluqueurs (si monsieur, ce mot existe !!) avaient fini par se détourner.

« Alors ça… »
« Oui ben c’est moi en même temps, les gens ont l’habitude ! J’pense que venant de moi, des cheveux verts, une jupette rose, un nez rouge et des oreilles en pointe, ça ne perturberait pas tant que ça…. »
Oui, enfin quand même un petit peu. Bon. Il n’était jamais allé jusque là.
C’était à envisager.

Finalement, les deux jeunes gens atteignirent leurs vestiaires où le cadet ne manqua pas de retrouver ses vêtements avec un certain enthousiasme qui fit sourire l’aîné.

« Merci… »

L’asiatique lui fit un petit signe de tête, conscient que si son comparse l’avait regardé dans les yeux pour ce qui semblait être la première fois de la journée, ça devait être un gros effort pour lui.
Petit instant pour savourer sa victoire donc et…

« Ça va mieux ? Parce que j’t’ai cru au bord de l’orgasme là. Ce qui est assez normal cela dit ! »

Imagines s’il n’y avait plus rien dans ta malle à notre arrivée !
Panique puissance 1000.
Ou si tout le château s’était retrouvé nu !
…. CA ça aurait été marrant !

Ah tient, il re-rougit. Merde. J’ai dit ça tout haut ?!

« Tu… Tu voulais qu’on retourne là-bas… ? Amener des vêtements aux filles… ? Mais c’est pas possible ça !! »

Ah non. C’était le souvenir de Jordane.
Attends, il a dit quoi là ?!

Takuma avait déjà fait demi-tour – maintenant également habillé -, totalement dans l’optique de rejoindre le vestiaire Serdaigle féminin tout en intégrant au fur et à mesure ce qu’Ethan venait de dire. Re-demi-tour, donc !

« Attends… quoi ? T’es sérieux là ? Comment ça c’est pas possible ?! »

Sourcils relevés, faisant de nouveau face au garçon, l’assistant de l’infirmier essayait de songer son délire.

« Attends voir que je reformule. Maintenant que tu t’es sentis très mal et vulnérable en étant nu potentiellement face à tous, puis affreusement soulagé en étant aidé et en retrouvant ta pudeur… tu n’envisages pas une seconde d’aller aider deux jeunes femmes, probablement également nues, seules, de l’autre côté du parc, donc potentiellement en danger, parce que…. ? »

Parce qu’elles sont sexy ! Réponse exacte mais erronée dans la situation.
Tout comme il en faisait un peu too mutch en prétendant qu’elles pourraient être en danger puisqu’à vrai dire, au corps à corps, Jordane défoncerait probablement au moins la moitié des hommes présents dans ce vestiaire et dans la salle commune. Et je n’ai pas précisé ce qu’elle ferait des autres. Ou des femmes. C’était sexiste. Bref !
Tout ça avait surtout pour but d’étayer son propre et, un peu, il l’avouait, de faire culpabiliser Ethan ou, du moins, de lui montrer à quel point son raisonnement était absurde.

« Ecoutes, je sais ce qu’il y a eu entre vous et que c’est pas facile. D’autant qu’elle est particulièrement sexy, probablement plus encore actuellement … »

Takuma ?
Oui ?
Abrège.
Oui oh si on ne peut plus rigoler !

« Mais sérieusement, tu n’envisages même pas de l’aider ? J’sais qu’elle t’a fait du mal et que tu serais mal à l’aise face à elle mais de là à la laisser dans la merde franchement… »



« Bon ! Bah moi j’y vais ! »

Voilà une bonne décision de prise.

« Qui m’aime me suive ! »

T’es beaucoup trop survolté pour lui, tu le sais ça ?
Qui me parle ?!

Ainsi, Takuma s’était dirigé seul ou non, jusqu’au vestiaire des filles où il monta sans encombres – merci Logan – pour aller ouvrir la malle de Jordane et se trouver face à un grand dilemme : que prendre ?! Ou plutôt : que prendre pour éviter de trop fouiller dans des affaires qui ne le regardait pas ? Oh une culotte. C’est embarrassant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 678
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Beaucoup



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Dim 29 Jan 2017 - 19:39

Interventions MJ N°1


Tandis que Takuma n'a pas attendu Ethan pour aller chercher les vêtements utiles aux jeunes femmes en détresse, ce dernier hésite sur la démarche à suivre.
Mettre son amertume de côté et venir en aide à Jordan ?
Ou l'ignorer, parce qu'après tout, il a souffert d'avoir été ainsi jeté comme un vieux scrout à pétard.
Mais Ethan pense à Charleen, à ce qu'elle penserait de lui s'il faisait preuve d'autant d'égoïsme. Il prend donc la décision de suivre son comparse, trainant des pieds. Il trouve Takuma devant une malle, une culotte à la main. La gêne le gagne déjà... mais ça, c'était sans compter la venue d'un esprit farceur qui éclate d'un grand rire et fait exploser toutes les fringues de la malle de Jordan... dont une partie du contenue se déverse sur le jeune Ethan qui se avec sur la tête en guise de chapeau : Un soutient-gorge de Jordan.
Ah et en épaulière, une de ses culottes en dentelles pour ses soirées sexy.
Jeune homme, ne nous faite pas un malaise... j'ai bien peur que notre bon vieux Takuma ne soit pas apte à vous aider face à cette image hilarante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Jeu 2 Fév 2017 - 19:32

Il était clair que le duo Ethan/Takuma avait quelque chose de surprenant. On ne pouvait pas dire qu’ils étaient sur la même longueur d’onde. L’excentrique qui peut se permettre de s’habiller de manière extraordinaire et le jeune garçon tellement timide que rien que défiler avec une fringue trop grandes le rendait malade… Non vraiment ils n’étaient pas en parfait accord. Mais au moins, ils avançaient et ils étaient sur le point de résoudre une situation pour le moins assez épineuse. D’ailleurs, Ethan était déjà en train d’envisager la suite. De se voir s’enfouir sous sa couette, avec un bon bouquin, et oublier cette histoire. Prier pour que ses affaires réapparaissent avant, au pire, d’aller le lendemain voir son directeur de maison. Oui, il voyait déjà tout ça dans sa tête alors qu’il avait retrouvé Takuma et qu’il venait de lui rendre ses affaires, en le remerciant. Timide mais pas goujat non plus. Bon sauf que son aîné ne put s’empêcher de lui faire une réflexion qui faillit lui faire tourner de l’œil. Un quoi ? … Ok… Ethan, respire, c’est un truc de la vie, normal tout ça. Le jeune homme décida de faire la technique de l’autruche. Comme s’il n’avait rien entendu, comme si cette phrase n’avait jamais existé. Oui voilà, c’était juste une hallucination auditive ou un truc du genre.

Ethan était donc presque passé à autre chose. Enfin, il n’allait pas oublier cet épisode de si tôt. Ça c’était certain. Mais il avait envie de se projeter dans autre chose, de passer à autre chose pour ne plus ressentir cette horrible sensation de honte. Sauf qu’il oubliait alors une partie du problème. Jordane et Sovahnn coincées dans une situation pas beaucoup plus avantageuse que celle qu’il avait connu. Mais Ethan n’était pas un preux chevalier. On ne pouvait clairement pas dire ça comme ça. Et alors qu’il rougissait de nouveau en imaginant la scène, il avait tenté de faire comprendre à Takuma comme que pour lui c’était une épreuve insurmontable. Sauf que son camarade l’entendait clairement pas de cette oreille. Il se mit à sermonner Ethan dans les règles de l’art. Clairement c’était mérité. Mais alors qu’il insistait sur le fait que les deux demoiselles devaient être nues, Ethan se sentait mourir. Non sérieusement, c’était un calvaire. Et l’autre insistait. En parlant de ce qu’il s’était passé entre lui et Jordane et en déblatérant sur sa beauté. Ethan s’appuya discrètement sur le bord d’un lit. Il était rouge écarlate. Pour autant, aussi absurde que cela puisse paraître, il l’avait suivi.

Alors qu’il avançait dans les dortoirs des filles à la suite de Takuma, Ethan lui-même ne savait pas ce qui l’avait poussé à agir. Ce qui avait fait qu’il avait envisagé d’aller aider les demoiselles en détresse. Un peu de culpabilité sans doute. Jordane était quelqu’un de bien même s’il avait souffert de la situation et lui était bien content qu’on l’ait aidé. Ça aurait été quelqu’un d’autre, il n’aurait sans doute pas vaincu sa gêne. Mais pour la jeune femme, il avait décidé de faire un effort. Sauf qu’il n’aurait peut être pas dû… Alors que les deux Serdaigles se trouvaient devant la malle de leur camarade de maison, un esprit frappeur décida de faire une bonne blague. Super blague. Avant qu’il n’ait le temps de réagir, le fantôme avait plongé dans la malle, la faisant éclater dans tous les sens. Et bien sûr, Ethan ne fut pas épargné… Lentement, il avait porté sa main sur sa tête pour enlever ce qui s’y trouvait. Un soutien-gorge. Il tourna trèèès lentement la tête vers son épaule. Une culotte en dentelle.

« Là… Ça commence à faire beaucoup… »

Ethan laissa alors tomber le soutien gorge et d’un mouvement précautionneux, fit descendre la culotte de son épaule. Il recula alors et se laissa tomber sur le premier lit qui se trouvait à côté de lui. Il tremblait, les joues rouges, la gorge serrée. Il avait envie de pleurer, clairement. Mais comme ce n’était pas assez, il sentait bien que tout ça avait foutu le bordel dans ses hormones. Jordane, nue, ou dans ces dessous… Non, vraiment pas… Ethan déglutit, essayant de se calmer sauf que plus il se disait que la situation était dramatique plus il avait du mal à reprendre ses esprits.

« Mais qu’est-ce que j’ai fait… ? »

C’était plus un couinement qu’une prise de parole. Un son qui avait filtré entre ses lèvres. Il voulait juste disparaître. Rien à foutre de l’honneur, rien à foutre de sa conscience. Il ne pouvais PAS aller voir Jordane et Sovahnn. Il ne pouvait pas bouger d’ici. Il allait se cacher sous ses draps et ne plus en sortir. Jusqu’à ce que suffisamment de temps se soit écoulé. Oui voilà, ça c’était une bonne décision.

« Pitié… Vas-y sans moi… »

Ethan fixait le sol. Regarder Takuma n’était juste pas possible. Il pensa alors à appeler Charleen au secours une fois qu’il serait sous ses draps. Sauf que Charleen + Jordane + Sous-vêtements sexy… Mauvais mélange. Encore du rouge aux joues d’Ethan, si tenté que ce soit possible de faire plus. Que cette journée se termine, sinon Ethan allait vraiment nous faire une crise cardiaque. D’ailleurs, il n’était pas loin du malaise à force de se rendre malade de gêne…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Jeu 9 Fév 2017 - 20:33

Oui, clairement, il avait un peu de mal avec ce type de réactions, surtout de la part de quelqu’un qui pouvait souffrir du manque d’empathie de certaines personnes… voilà, c’était quelque chose qui le bloquait, surtout en connaissant la capacité des deux miss à chercher à en faire un maximum pour les autres et notamment s’ils étaient dans une position inconfortable ou autre. Jordane en particulier avait tout de même cherché à faire au mieux concernant Ethan. D’accord, elle n’y était peut-être pas parvenue et avait réagit avec toute la gaucherie et la maladresse dont elle pouvait parfois faire preuve quand il s’agissait de relations humaines. Mais elle cherchait à faire les choses bien. Et pas lui. Et ça, ça l’agaçait, surtout connaissant la capacité pourtant réelle de Jordane à être indélicate parfois.

Bref, il s’était éloigné après ce petit laïus, descendant les escaliers pour grimper de nouveau dans les étages et atteindre le dortoir des filles. Non, il ne fouillait pas très souvent dans les affaires des filles et oui il n’était pas très à l’aise avec l’idée de croiser des sous-vêtements d’une personne avec qui il n’avait pas un certain type de rapport mais non, franchement, ça n’était pas très grave et l’incongruité de tout cela avait plus tendance à l’amuser qu’à le gêner. D’un autre côté, il fallait y aller fort pour le gêner. Et puis, Jordane… non, vraiment, il savait parfaitement que ça ne la dérangerait pas. On ne pouvait pas vraiment dire qu’elle avait un grand sens de la pudeur – raison pour laquelle il valait peut-être mieux qu’Ethan le suive, certes.

Et en parlant du suivi d’Ethan, le Serdaigle était en effet derrière lui alors qu’il faisait une plongée sous-marine dans les culottes de la belle rousse. Remarquant sa présence, il lui avait lancé un petit sourire moitié soulagé moitié fier de l’effort que le garçon venait de faire.
Mais ça, c’était avant qu’il ne détourne son attention de la malle où un chouette fantôme avait décidé de faire des malheurs…. Et qu’elle n’explose, répandant son contenu partout autour d’elle, et notamment sur les jeunes gens.

Et surtout sur Ethan.

« Là… Ça commence à faire beaucoup… »

En voyant le comique de situation, Takuma ne put s’empêcher de pincer les lèvres, retenant ce sourire qui précédait ce grand fou rire qu’il cherchait à inhiber, sachant parfaitement que le jeune homme ne prenait absolument pas les choses avec autant de légèreté que lui.

Et comme de fait il ne prenait pas ça du tout DU TOUT à la légère, et le sourire de Takuma se transforma vite en grimace.

« Mais qu’est-ce que j’ai fait… ? »

Parce que là, il était au bord des larmes le jeûnot.
Oui, le jeûnot. Je dis ce que je veux. Takuma et sa bouille de gosse pas tout à fait typé masculin disent ce qu’ils veulent. Merde quoi !

« Pitié… Vas-y sans moi… »

Le garçon s’était laissé tomber sur le lit et sa voix s’était changée en un couinement plaintif alors qu’il fixait le sol sans discontinuer.

Soupirant, Takuma s’était relevé, laissant tomber un soutien gorge bloqué entre lui et une poutre jusque dans la malle, et récupérant au sol au passage tout ce qui pouvait prêter à malaise intempestif. Il n’en avait mis qu’une de côté, avec un jean et le premier t-shirt sur lequel il était tombé. Ça irait bien.

Fourrant le tout en vrac dans la malle, il était allé s’assoir auprès d’Ethan.

« Hey… écoute c’est pas grave, va pas nous faire un malaise. Tu sais… j’comprends, j’te promets. Mais tu sais, les deux filles, Jordane plus encore je pense… sont pas très attachées à la pudeur. Elle s’en foutrait, vraiment, mais elle ne voudrait surtout pas te faire du mal comme je suis en train de le faire. J’aurais aimé.. que tu fasses ça pour elle, parce que ça me semble légitime, à moi, le grand couillon qui est capable de s’amuser de toutes ces situations que tu jugerais humiliantes mais… à partir du moment que tu les maîtrises, tu arraches aux autres leurs droits de regard. »

Une main posée sur son épaule, se cherchant rassurant, tout en se demandant s’il ne faisait pas plutôt intrusion dans l’espace personnel d’un jeune homme mal à l’aise avec autrui.

« Et puis… c’que tu peux imaginer n’appartient qu’à toi, elle n’est pas là ! »

Clin d’œil en désignant le front du jeune homme.

« Ya rien de grave là dedans. »

Non, ça n’état pas graveleux, ou limite, juste normal, pas grave. Pas tant que tout se fait dans le respect de l’autre et vu à quel point le garçon se mettait dans des états impossibles pour éviter tout ce qui se rapportait au sexe… disons que ça ne serait probablement pas le premier à siffler qui que ce soit dans la rue. Pas de charmante, pas de glace à la menthe, et probablement pas de « sale pute » non plus, ou de demande de barrières masculines. Il n’était pas de ce genre là et c’était tant mieux. Mais Takuma non plus. Disons qu’il y a des marges.

« J’vais aller leur apporter. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1038
Date d'inscription : 19/10/2013
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily / Caem / Julian / Zachary / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2380-ethan-llewellyn
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Lun 13 Fév 2017 - 13:15

Ethan savait très bien que son comportement était ridicule. Et d’ailleurs, ça avait même tendance à l’énerver encore plus. Sauf que c’était plus fort que lui, il n’arrivait pas à faire autrement. Il avait juste l’impression que tout était contre lui et que chaque minute de cette journée était une épreuve. Il avait l’impression de ne pas être à la hauteur de la société qui l’entourait. Comme toujours. Il ne comprenait pas pourquoi il n’était pas fait comme les autres, pourquoi il se faisait des montagnes de certaines choses qui pouvaient paraître simples pour les autres. Pourquoi tout l’effrayait comme ça. Non vraiment il ne comprenait pas. Et ça le rendait dingue. Parce que plus il s’énervait plus les situations lui paraissaient être difficiles. C’était un cercle vicieux dont il avait bien du mal à se sortir tout seul. Alors, même s’il était trop prostré pour remarquer le sourire crispé de Takuma, Ethan n’aurait même pas eu le courage de lui en vouloir. Il avait conscience que c’était lui qui déconnait. Que c’était lui qui avait un gros problème. Pas ceux qui s’en amusaient malgré leur bonne volonté. Mais lui et son incapacité d’envisager sereinement les interactions sociales. C’était déprimant, vraiment… Ethan était donc bloqué là-dessus, sur lui, sur son immaturité totale en termes de relations humaines. Ne remarquant ainsi pas Takuma s’approcher et sursautant presque alors qu’il s’asseyait à côté de lui. Mais il ne bougea pas. Il avait été surpris mais n’avait aucune raison de rejeter son camarade. Ce dernier se montra d’ailleurs une fois de plus plus que sympathique avec lui. Compréhensif. Essayant même de lui donner des conseils sur l’attitude à adopter. Ethan poussa un léger soupir. Il avait conscience de tout ça mais c’était bien plus dur à appliquer. Pour lui, c’était presque mission impossible.

« C’est pas pour moi faut croire… »

Savoir gérer les humiliations et faire taire les autres. Non ce n’était vraiment pas pour lui. Il n’insista d’ailleurs pas sur le fait de ne pas aller aider les demoiselles. Il en avait honte certes mais Takuma avait apparemment compris que c’était au-dessus de ses forces et n’avait plus l’intention d’assister, tant mieux. Cette idée l’aida à respirer un peu mieux l’espace de quelques instants. Il apercevait le bout du tunnel. Sauf que… Takuma posa alors sa main sur son épaule et lui balança que ce n’était pas grave qu’il imagine des trucs. Ethan resta alors interdit et rougit avec violence face à son clin d’œil. Il baissa alors la tête, le cœur battant super vite. Comme un oiseau attrapé au vol. Non c’était horrible. Il venait de lui donner l’autorisation d’avoir des idées tordues ? Voir de …. ? Il allait vraiment se sentir mal.

« Mais… c’est… sale… »

Ethan s’était déjà masturbé, pas de mystère là-dessus. Mais premièrement il était pas apte à en parler aussi facilement et deuxièmement… Non il n’assumait pas l’idée de penser à une personne réelle en le faisant. Comme si c’était salir cette personne… Oui il était clairement coincé sur ce sujet, pire qu’un enfant de huit ans et c’était profondément épuisant. Mais clairement, ce n’était pas le bon moment pour lui en parler et chercher à le faire évoluer là-dessus. Non là, il était bien trop à fleur de peau pour ça. Alors, quand Takuma parla d’aller apporter leurs vêtements aux filles, Ethan esquissa simplement un hochement de tête. Oui c’était une bonne solution ça. Une très bonne idée.

« Désolé de te décevoir… »

Ce n’était qu’un murmure. Ethan en avait marre au fond, de ne jamais être à la hauteur. Même s’il ne connaissait que peu Takuma et n’avait pas forcément l’impression de lui devoir des choses. Là il se sentait con. Encore une fois pas apte à faire ce qu’il fallait. Quelque soit la situation. Il resta donc prostré quelques instants après le départ de son camarade de maison avant de se rappeler qu’il n’était pas à sa place dans ce dortoir. Il se leva alors rapidement, encore tout gêné et fila dans son dortoir. Aussi vite que possible il alla s’enfouir sous sa couette avec un livre. Sauf qu’il fut incapable de se concentrer. La soirée fut longue. Incapable de sortir, d’affronter le regard de qui que ce soit. Un jour peut être, il arriverait à se comporter comme les autres…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 4457
Date d'inscription : 27/02/2010
Crédits : A[-]P - Disney Fantasy
Double Compte : Kazuo, Marek, Yusuke, Maxence, Sovahnn, Alec et Jordane



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1037-takuma-s-links
MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   Lun 13 Fév 2017 - 18:06

Oui, il essayait d’être bienveillant avec le jeune homme, conscient qu’il n’était probablement pas tout à fait parfait dans ses réactions. Il n’avait jamais été comme lui réellement, par contre pendant longtemps les relations humaines et lui avaient fait deux, ce qui lui avait amené plus de déconvenues que de bonheur. En cette époque il était mal, mal de tout, mal de lui mal des Hommes. Mais tout ça avait changé et s’il se voulait compréhensif envers le garçon, dans le fond, il ne devait pas réellement comprendre.

« C’est pas pour moi faut croire… »
« Ben disons qu’en pensant comme ça, tu pars perdant en fait. »

Pour ce qui était de penser aux filles ? Non, franchement, ça ne le dérangeait pas le moins du monde. Ce qu’il faisait après, ça le regardait, et non, ni l’un ni l’autre n’était un problème tant qu’il y avait derrière ça une notion de détachement de la réalité, de respect… et de réciprocité. Pas dans le sens où Jordane ait ce type de pensées, il en doutait sérieusement –envers Zach, j’dis pas – mais surtout au niveau égalité homme femme. Mais on ne va pas épiloguer là-dessus une plombe non plus.

« Mais… c’est… sale… »

Petit air sceptique de la part de Takuma.

« Soit logique : si c’était le cas, l’espèce humaine serai éteinte. Tires-en les conclusions que tu veux. »

Par extension.
Ah l’éducation, les influences oppressives, c’est tellement chouette. Ça vous brise des gosses.

Finalement, le Serdaigle s’était décidé à laisser le jeune homme là où il était. Se redressant, il fit craquer son dos avant de prendre les affaires en doubles de Jordane – une paire pour la rousse, l’autre pour la blonde, plus petite que son amie. Pas parfait, mais passable. Il lui avait prit un short, ça le ferait non ?!

« Désolé de te décevoir… »

Murmure derrière lui. Lèvres pincées dans une grimace désolée. Posant une main sur son épaule, il avait cherché son regard pour lui offrir le sien, encourageant, le plus bienveillant possible.

« T’excuse pas. Arrête de te faire du mal… »

Tu te bouffes la vie.

Mais ça, lui, ne pourrait rien y faire, ça devrait venir d’Ethan, de personne d’autre. Et surtout, lui-même n’était personne pour utiliser l’impératif et ça, c’était déjà trop tard. Ses propres phrases l’avaient dérangée. Pourtant, il ne revint pas dessus, amassant les affaires des filles sous son bras, il avait prit le large pour retrouver les vestiaires.

« Les filles ?! Ça va ?! »
« Au poil ! »
« Littéralement ! »
« Un peu frisquet ! »

Lâchant un grand rire, il s’était dirigé jusqu’à la porte, leur demandant s’il leur restait quelques affaires.

« Niet, que’ dal’ des clous. »
« C’est la douche que j’entends ?! »
« Bah tu crois pas qu’on est restées à jouer au scrabble et à se comparer les tétons non plus ! »

Nouveau fou rire. Merci Jordane, ça, c’était l’image qu’il lui manquait pour retrouver sa bonne humeur.
Passant le bras par l’entrebâillure, il leur avait filé les affaires tant attendues et, bientôt, la première sortait, sèche et habillée…. Puis la seconde, trempée MAIS habillée.

« Bah non pourquoi t’aurais pris une serviette, c’est con aussi. »

Le petit groupe était repartie, Sovahnn claquant déjà des dents trempée comme elle l’était.

« Logan va t’envoyer la facture d’eau et t’auras chopé une pneumonie : quelle bonne journée ! »

Après un petit sourire, Takuma s’était empressé de sécher la jeune femme d’un coup de baguette.

« Ah parce que tu savais faire ça et que tu l’as pas fait avant toi ! »

Grand sourire.

« J’vais t’étriper !! »

Et course poursuite ! Se coursant dans les couloirs des vestiaires, les jeunes gens s’étaient rapdement réchauffés…. Jusqu’à ce que Takuma ne pile devant l’entrée des vestiaires des hommes. Là, sur le banc trônait un livre et une baguette.

« Eh ! »

Choc frontal avec Sovahnn qui n’avait pas pilé assez vite.

Après avoir récupéré les biens qu’il supposait être ceux d’Ethan, Takuma avait suggéré de vérifier dans leurs vestiaires à présent qu’elles étaient vêtues et n’y étaient plus….. Sait-on jamais. Et en effet, leur matériel était là.

« Et les fringues… »
« J’sais pas. On les retrouvera peut-être un jour agrafées sur un mur du château. Ya peut-être un fantôme artiste on ‘sait pas ! »

Ils avaient fouillé de nouveau les lieux à tout hasard, avant de se décider à rentrer. Alors que les deux jeunes femmes s’écroulaient dans les fauteuils de la salle commune, lovées devant le feu, prêtes à raconter leurs débâcles à Aileen, Takuma avait fait un petit détour, grimpant dans le dortoir des hommes, se glissant jusqu’au lit d’Ethan où il trouva une silhouette sous la couverture. Là, il posa livre intact et baguette sur les pieds du jeune homme en lui adressant un clin d’œil avant de faire demi-tour pour retrouver ses amis.

- Topic Fini -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rp de Bertie Crochue - N°4   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rp de Bertie Crochue - N°4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est Chronopost qui arrive avec un colis plein de bisous et de dragées surprises de Bertie Crochue
» Entre chocolats et dragées surprises... [ pv ]
» → I know what you are. I know who you are.
» Présentation du petit Malefoy !
» Luisa, ou l'intuition crochue... pointue. Pardon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Outside :: Le Stade de Quidditch. :: ─ Les vestiaires-
Sauter vers: