AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FB] - Fear will find you (Marek)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7795
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: [FB] - Fear will find you (Marek)   Jeu 17 Nov 2016 - 21:49

LUNDI 6 AVRIL 2015
Un patronus circulait dans le château, répétant à qui voulait bien l’entendre que les chocolats distribués un peu plus tôt dans l’après midi étaient empoisonnés. Le mot d’ordre était de détruire tous les chocolats, de s’assurer que plus un seul ne trainait. Dans mes mains, quelques chocolats que j’avais pris en passant près de la Grande Salle. Je n’y avais pas touché encore, désireuse de les partager avec Dakota qui était particulièrement friande des pralines. Pourtant, à l’écoute du message, je les avais lâchées, comme si leur contact aurait pu me brûler. Ca recommençait, une nouvelle tentative, une nouvelle attaque et tous étions visés. D’un coup de baguette, je fais disparaitre les chocolats, les faisant brûler sans plus de cérémonie. L’idée même que je puisse encore être victime de cette mascarade me tiraille et pourtant ce qui m’obsède, c’est qu’un de mes amis proches ait pu succomber à la tentation et soit peut-être à l’agonie ou pire. C’est un cauchemar et je panique littéralement. Sans plus attendre, je rejoins la tour des Serdaigle espérant tomber sur l’un d’eux, juste un qui pourrait me rassurer sur l’état de tout le monde, mais je bifurque au dernier moment, rejoignant l’infirmerie espérant y trouver Takuma dans un premier temps. Ce n’est pas lui que je trouve dans un premier temps, mais des gens paniqué, du sang.

C’est un carnage, une fois de plus. Les gens s’agitent, paniquent. D’autres pleurent et moi, je ne sais juste pas quoi faire. Je suis perdue, déboussolée, quelque part rassurée de n’y voir aucun de mes proches. Pourtant je ne suis pas sereine, loin de là même car s’ils ne sont pas là, ils sont peut-être en train de souffrir le martyr. Et puis la réalité finit par me frapper, violente lorsque j’aperçois Ismaelle, inconsciente, du sang sur les lèvres et c’est une fois de plus la panique qui me paralyse. C’est un cauchemar… Et je suis soudainement prise d’une angoisse qui me tord les trippes, une angoisse amère qui s’immisce et fait son chemin alors que j’aperçois finalement Takuma affairé auprès de victime. Il faut que je le trouve, que je m’assure qu’il est en vie. Si Ismaelle a été touchée, il y avait de fortes chances pour que lui aussi soit visé.

Je sors finalement de ma torpeur et descend les escaliers, dévalent les marches en esquivant quelques personnes. Je manque de trébucher à plusieurs reprises dans la précipitation. Mes pas arrivent jusqu’au troisième étage, instinctivement. Enfonce la porte entre-ouverte et constate que la salle est vide à mon grand désespoir, et je panique de plus belle. Son bureau l’est tout autant et je sens mes mains qui tremblent, ma respiration qui s’agite, alors que l’idée qu’il puisse ne plus être me brise. Sans même chercher, les souvenirs de ce jour reviennent, celui où il était tombé, du sang, tellement de sang et les images de l’infirmerie m’envahissent. Et si c’était trop tard ? Et si cette fois, il n’y avait plus rien à sauver ? Je prends le passage, remonte les étages dans le couloir étroit, espérant le trouver dans ce bureau que je n’affectionne pas particulièrement. Le mot de passe prononcé, je n’attends pas que les escaliers me portent pour grimper à toute vitesse. Je ne sais même pas ce que j’espère trouver.

- Marek ? Marek tu es là.

Pas de réponse et la boule d’angoisse ne fait que grandir. Pitié faites qu’il soit en vie. Je cours et pousse la porte, rien à foutre de si je le dérange en pleine gestion de crise. Je suis trop stressée pour agir avec raison et discernement. Et mon soulagement est réel quand je le vois debout. Rien à foutre des clichés, du sentimentalisme à deux balles qu’il exècre, c’est mon instinct qui me porte jusqu’à lui et me pousse à aller le prendre dans mes bras et l’embrasser. C’est primordial, alors que la tension qui habitait mon corps jusqu’ici redescend d’un cran.

- Tu vas bien.

Ma respiration est erratique, troublée alors que mes nerfs lâchent, rassurée malgré l’état de crise du château. C’était égoïste, purement et simplement égoïste alors que certains étaient à l’agonie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: [FB] - Fear will find you (Marek)   Dim 20 Nov 2016 - 18:49

Il n’avait pas été en colère. Pas tout de suite. Pourtant, oui, il y avait de quoi lui en vouloir, mais c’était sa propre culpabilité qui avait prit le pas en premier lieu. Elle avait peur de sa rage, peur de sa peine. Celles qui étaient arrivées bien plus tard, quand les sentiments de la belle avaient fini par s’estomper en lui. Quand il avait retrouvé son intégrité. La réalité de ce qu’ils risquaient. Il n’en pouvait plus de cette épée de Damoclès qui régnait au dessus de la Serdaigle. Eux qui avaient eu un instant de faiblesse ce jour-là s’étaient de nouveau éloignés, figés dans l’incapacité de comprendre l’autre. Peut-être lui en voulait-il en effet, elle avait craqué, elle avait parlé, oui. Mais il était entré dans son être brut, avait ressentis son angoisse, sa résistance brisée de tous côtés. Il savait ce que cet enfoiré avait utilisé pour la faire plier et ce qu’il restait en lui malgré tout se réduisait en la culpabilité d’être celui qui avait provoqué tout ça. Alors si elle le fuyait, inquiète de connaitre ses sentiments concernant sa faiblesse, quelque part, ça lui allait. C’était une souffrance nécessaire. Plus elle serait loin de lui, plus ça se saurait. Non, elle ne savait rien, rien parce qu’il ne parlait pas, sachant parfaitement qu’elle aurait souhaité que la situation soit différente. Mais chaque information était une plaie ouverte de plus dans sa chaire. C’était leur punition. La sienne, qu’il lui imposait. Car tout venait de lui. Il était le meurtrier, le conquérant involontaire d’un trophée qu’il ne désirait pas. Mais à cette place il se trouvait et il ne pouvait faire marche arrière. C’était trop tard.

Cette place tant désirée. Ce dernier rempart lui semblait-il de plus en plus. Il aurait été bien préférable pour les Supérieurs qu’il tombe, qu’Ismaelle tombe. Qu’eux qui gardaient les portes de l’école tombent.

C’était le cas aujourd’hui.

Bien sûr, Logan avait été au courant très rapidement de l’état d’Ismaelle. Et si elle état à présent entre des mains expertes, on l’avait informé qu’il avait dû être visé également. C’était pour cela et parce que les soigneurs avaient besoin d’un maximum d’armes que le directeur s’était précipité dans son bureau. Il possédait des bézoards dans un tiroir et ceux-ci devenaient une denrée rare au château. Tout en marmonnant qu’ils les utilisaient au fur et à mesure à chaque attaque et qu’à force, ils n’auraient plus d’armes contre l’empoisonnement - ce qui était sans doute le but même de ces attaques répétées – Logan s’était donc jeté dans ses appartement, renversant ses affaires à la recherche tant du poison et de son remède. Il avait envoyé un gardien s’enquérir de l’état d’Aileen, état qui le bouffait littéralement. Pourtant, il ne pouvait s’attarder à aller la chercher, elle, il lui fallait gérer la crise, s’assurer que ceux qui mourraient actuellement, s’en sortent. Il devait s’assurer qu’il ne resta plus de friandises à tourner dans le château. Il devait identifier les cibles, trouver qui avait distribué ces chocolats. C’était là, quelque part dans ses dossiers, dans cette putain de paperasse !

- Marek ? Marek tu es là.

La voix l’avait fait sursauter. Aileen. Une partie de sa tension tomba d’un coup.

« Ici ! »

L’instant suivant, elle surgissait, affolée, pour se jeter à ses lèvres. Sa réaction l’avait surpris, tant qu’il était resté figé une seconde avant de l’embrasser à son tour, soulagé de la voir indemne. Jusque là, il avait fait ce qu’il pouvait pour ne pas y penser, pour ne pas trop paniquer. Ils avaient besoin d’elle en vie, s’il fallait lui extirper des informations, non ? À moins qu’elle ne soit qu’un moyen de le faire vaciller.
A l’instant, c’était le cas. Il vacillait face au poids de l’affreuse réalité qui s’était effacée à l’instant, savourant le contact de cette vie contre lui. Ce soulagement dans ses prunelles.

- Tu vas bien.
« Toi aussi.. »

Pourtant, si elle était venue, ça n’était pas son cas.

Les papiers qu’il tenait étaient tombés au sol alors que ses mains avaient rejoint ses hanches sans même vraiment y penser.

Un instant plus tard, son regard tombait sur une ombre qui entrait dans le bureau. Il poussait alors Aileen en sortant sa baguette pour finalement comprendre qu’il s’agissait du gardien qu’il avait chargé de trouver la jeune femme. Nouveau soupire de soulagement.

Bonjour les ascenseurs émotionnels.

Faisant un signe à l’homme, il en profita pour lui lancer le bézoard sur lequel il avait mis la main un peu plus tôt, le chargeant de l’apporter à l’infirmerie. Et de fermer la porte en partant. Ça va aller les pics d’adrénaline là…

C’est en se retournant qu’il vit ce qu’Aileen fixait avec intensité. Une boite de chocolat.
En effet, elle était là depuis un moment et il l’avait totalement laissée de côté. Mais, surtout, ce qui fit fuir le sang de son visage, c’est la certitude qui fusa dans sa conscience.

« Il y en avait deux.. »

Qui pouvait monter ici ? Ismaelle avait reçu les siens, ça n’était pas ceux-là.

« Oh putain, Alec ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7795
Date d'inscription : 09/09/2009
Crédits : A[-]P
Double Compte : Jayden, Dakota, Mackensie, Esha et Seira (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1033-les-merveilleuses-aventures-d-
MessageSujet: Re: [FB] - Fear will find you (Marek)   Sam 11 Mar 2017 - 15:33

Le trouver. M’assurer qu’il n’était pas en train d’agoniser dans un coin paumé de ce maudit château. Je crois que je commence réellement à détester ce lieu alors qu’autrefois je m’y sentais plus en sécurité que jamais. Aujourd’hui, j’ai juste l’impression que cet endroit m’en veut personnellement et que ça ne va pas en s’arrangeant. Je panique, littéralement parlant lorsque personne ne me répond. Les images se bousculent dans ma tête, celles qui me rappellent ce bain de sang dans lequel je l’ai déjà trouvé. Je me prends certainement trop la tête, s’il n’y a pas de réponse c’est parce qu’il est trop occupé et non pas parce qu’il est en train de crever.

« Ici ! »

C’est lui, et c’est un soulagement. Je ne cherche même pas à me contrôler. À quoi bon de toute façon, je risque juste de me faire refouler. Ça ne serait pas la première fois, sûrement pas la dernière. Je m’attends tellement à me faire jeter, que ça me surprend quand il me rend ce baiser. Ce genre d’attention m’avait manquée. J’ai beau jouer la carte de la distance, je n’en suis pas moins attachée à lui et cette distance qu’on s’impose me pèse.

« Toi aussi.. »

Oui je vais bien, du moins physiquement. Et je sais que ça n’est pas le moment, mais j’ai juste envie de profiter de tout ça. De faire en sorte que le temps s’arrête juste une minute ou deux pour nous laisser le temps de nous retrouver. D’oublier que j’ai parlé, que je les ai tous mis en danger. Que j’ai été faible et manipulable. Mais déjà la réalité nous rattrape, quelqu’un entre et mon cœur s’emballe alors qu’il me repousse pour me protéger de l’arrivée d’un gardien. Je crois que je vais finir par me faire des cheveux blancs à force de trainer dans cet endroit. Entre les pics d’adrénaline et les retombées, j’ai l’impression de vivre sur une montagne russe en permanence. Je le toise un instant, alors que lui semble plus que soulagé de me voir ici. Il ne dit rien, mais quelque chose me dit que ce qu’il recherchait c’était moi. Parano ? Sûrement. Probablement même. Je ne réagis pas plus que ça, mon attention trop accaparée par ma découverte. Mon regard vient de se fixer sur une boite déposée sur le bureau. Mes craintes étaient fondées, j’avais eu raison de paniquer. Marek était visé. Et son visage qui se décompose n’a rien de rassurant, au contraire ça m’angoisse presque instantanément.

« Il y en avait deux… Oh putain, Alec ! »
- Attend…

J’ai l’impression de voir son esprit imaginer le pire comme le mien a pu le faire un peu plus tôt… Et même si je ne porte pas spécialement Alec dans mon cœur… Il s’avère que je ne souhaite pas sa mort… L’idée de me débarrasser de lui serait tentante bien sûr. Du moins ça l’aurait été quelques mois plus tôt. Aujourd’hui s’il m’agace toujours au plus haut point, je préfère jouer les indifférentes.

- J’suis sûre qu’il va bien.

Je n’affirme rien, j’essaie juste de me conforter dans l’idée qu’une personne de mon entourage ne risque pas d’y passer… Encore.

- Je l’ai vu tout à l’heure, il allait bien.

Enfin je crois, j’suis presque certaine que c’était lui… Et y a peu de chance qu’il soit passé à côté du message des patronus…

- J’peux faire quelque chose pour aider ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2494
Date d'inscription : 01/09/2009
Crédits : ©Bidi
Double Compte : Takuma, Kazuo, Sovahnn, Maxence, Jordane, Alec, Yusuke (✝)



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/liens-additionnels-f64/takuma-marek-
MessageSujet: Re: [FB] - Fear will find you (Marek)   Dim 19 Mar 2017 - 17:48

Il n’avait pas paniqué immédiatement. Non, Logan n’avait pas pensé à ses proches, il n’avait pas focus sur ce qu’il risquait de perdre une nouvelle fois. Peut-être était-ce un mécanisme de défense après le choc de la dernière attaque. Peut-être qu’il était dans une sorte de déni concernant le risque de perdre ses proches. Toujours était-il qu’il s’efforçait de se concentrer sur le fait de sauver ceux qui pouvait l’être, sur le fait d’agir au plus vite et d’enrailler cette nouvelle menace. Une nouvelle fois, l’attaque s’était faite différente de sorte qu’ils n’arrivent jamais à tout sécuriser. Oui, ils avaient déjà bloqué quelques tentatives mais il y en avait toujours une pour les prendre de court, une pour frapper là où ils ne l’attendaient pas. Une pour faire des victimes. Alors il cherchait à être le roc, à ne pas craquer, à garder la tête froide face aux risques car il ne pouvait réellement se permettre d’agir différemment. Alors quand Aileen était arrivée, il s’était simplement prit tout ce qu’il cherchait à éloigner en pleine poire. Elle allait bien, c’était ce qui comptait et son soulagement s’était mêlé à toute l’angoisse qu’il gardait éloignée, enfermée bien profondément en lui. Tellement qu’il en avait perdu tout contenance. A vrai dire, s’il l’avait pu, il se serait probablement écroulé, se serait probablement enfermé ici avec la jeune femme, comme si une telle chose pouvait les préserver du monde extérieur. Pourtant, la réalité ne pouvait être ignorée et si la première claque était salutaire, la seconde l’était beaucoup moins. La présence de la belle, son soulagement, l’ensemble de ses émotions avaient ouvert ce qu’il cherchait à éloigner depuis le début : son inquiétude. Et celle pour Alec était apparue d’un bloc, comme s’il avait jusqu’ici oublié son existence.

- Attend…

Il s’était arrêté, l’avait écoutée lui dire que tout irait bien, qu’elle était sûre qu’il n’y avait aucun problème avec lui. Oui, malgré leur relation compliquée, il savait qu’elle aurait aimé qu’il reste fixé sur elle, mais ça ne pouvait se faire ainsi, elle le savait aussi bien que lui. Tout comme il savait parfaitement que.. non, rien n’irait probablement bien. Mais ils feraient avec. A moins qu’elle ait des raisons, là, justement, pour lui dire ça ?!

- Je l’ai vu tout à l’heure, il allait bien.

La tension était descendue d’un cran et le directeur ne put s’empêcher de lâcher un soupire de soulagement. Il allait bien. C’était déjà ça. Car oui, il s’inquiétait sans arrêt de ce que ses proches pourraient subir pour les relations qui les liaient à lui. Une raison si bête qu’elle en serait risible s’il n’y avait pas des vies en jeu.

- J’peux faire quelque chose pour aider ?
« Oui, comme les préfets, mettre tout le monde en sécurité, acheminer les blessés jusqu’à l’infirmerie et fouiller les recoins du château pour être sûre qu’il n’y a personne en train d’agoniser seul… »

You-pi.

« Mais très sincèrement, je préfèrerais surtout que tu restes en sécurité et que tu ne t’approches pas du risque. »

Rien ne disait que ça n’était pas qu’une première phase d’une plus grande attaque.

« Et que, surtout, tu ne boives ou ne manges rien tant qu’on n’aura pas tout analysé. »

Oui, c’était idiot comme phrase, mais c’était surtout sa manière à lui de se rassurer comme il le pouvait dans une situation qu’il ne gérait que d’apparence. Parce que le drame était là, qu’il fallait gérer, et c’est ce qu’ils firent, tous à leur manière, l’attaque comme l’après, les soins comme les doutes. Ils firent de leur mieux.
Il ne douta pas une seconde de l'incertitude d'Aileen.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB] - Fear will find you (Marek)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FB] - Fear will find you (Marek)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marek
» Keep your hands of my girl | Aileen, Marek |
» That the reason I love you - Marek.
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: ─ Tour du directeur.-
Sauter vers: