AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Happy Birthday Boulette d’Amour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 8184
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Mar 15 Nov - 20:57

Samedi 16 Mai 2015 – Dans la nuit, après le bal
Happy Birthday Boulette d’Amour !



Pleins de gens

Règles : Un OS par personnage ! Si le cœur vous en dit. Et bien sûr ça n’est pas parce que les personnages sont conviés qu’ils sont obligés de venir s’ils n’en ont pas envie ou autre chose de prévu, etc …

Invités :

- Lucy (PNJ)
- Mack & Alec
- Mateo & Riley (qui est la super organisatrice top secrète, celle qui kiffe donner des ordres en fait)
- Maxime & Dean (PNJ)
- Macy & William (une paire de frère et sœur)
- Emily & Cameron (une deuxième paire de frère et sœur)
- Caem & Killian
- Zachary (parce que je sais qu'il a hâte de voir certaines choses)
- Ethan (parce que c’est le cavalier de Charleen, il n’a pas le choix. Comment ça c’est arbitraire ?!)
- Elias
- Warren (en special guest star pour faire rougir Keza)
- Elijah
- Charleen
- Rosalyn
- Lukas
- Enzo (parce qu’il en faut bien un pour se foutre à poil. C’est la dame qui l’a dit !)


~ # ~

Ne pas céder. Ne pas faire la même chose qu’à tous les derniers bals. Ne pas mettre d’alcool dans le punch ! Non pas parce que c’est mal mais parce qu’il faut qu’on se tienne tous pour ne pas vendre la mèche et c’est déjà un miracle si Lukas a jusqu’ici tenu sa langue alors je n’ai pas envie de tenter le diable : Il est privé d’alcool. On l’est tous. Plus ou moins. Et pour l’instant !
Le plan fonctionne à merveille, je pense sincèrement qu’elle ne se doute de rien. Elle croit sans doute qu’on profite du bal pour fêter son anniversaire mais non ! Et j’ai hâte, oh que oui j’ai hâte, mais pour le moment on s’amuse, on danse, on chante, déguisées en Supers Nanas !!! Moi je suis Rebelle, normal, puis Belle et Bulle sont respectivement Keza et Charleen. On déchire, clairement. Mateo est déguisé en Maxime, Maxime est déguisé en … pas déguisé, tout comme Dean en fait je crois. Pas leur délire, je peux le comprendre. William est à tomber par terre et Macy encore une fois trop mignonne. Enzo est parti à l’abordage, Cameron a trop la classe, bref, c’est super chouette, tout le monde est beau, c’est merveilleux, manque plus que les paillettes. Enfin, étant donné que mon partenaire en termes de paillettes n’est plus là, ça n’aurait pas la même saveur. Drew, cette pensée, elle est pour toi. J’espère que tu t’éclates dans ta nouvelle vie !

#

Ça va être l’heure, la salle commence à se vider tranquillement et tout le monde sait ce qu’il doit faire. On s’est réparti les tâches, j’ai centralisé parce que j’adore donner des ordres, et on doit se retrouver tous là-haut – sauf Lucy qui doit occuper Keza pour qu’elle ne s’aperçoive de rien – pour ouvrir la salle, y entrer et mettre les choses en place. Seulement voilà …

« Viens par-là toi. »

… J’ai juste un tout petit mini truc à faire avant et voilà pourquoi je chope Mateo par le col avant de l’entrainer avec moi dans la première salle que je trouve. Je le pousse sur une chaise et m’assoie à califourchon sur lui, lui exposant clairement et sans détour mon décolleté sous le nez.

« Tu crois que j’ai pas remarqué comme tu louches sur mes jambes depuis le début ? Espèce d’obsédé. »

Provocatrice, souriante, allumeuse au possible, je sais parfaitement y faire pour allumer le fuego chez mon Gaucho et je ne me prive pas d’en user et d’en abuser. Je n’attends pas une seconde de plus avant d’ouvrir sa chemise sans prendre la peine de défaire les boutons et le reste c’est privé bande de voyeurs ! On se rattrapera plus tard chéri, quand y aura que toi et moi.

#

« Désolée pour le retard ! »

On arrive tous les deux légèrement à la bourre et légèrement décoiffés, c’est totalement discret, mais aucune importance. Je les vois bien les sourires de tout le monde – ou presque parce que je pense que certains dans l’assemblée n’ont pas ce genre de raccourcis en stock type Elijah ou même Lukas – mais en réalité je suis déjà totalement concentrée sur ma tâche. On n’a plus beaucoup de temps !

« En fait non, on n’est pas en retard, c’est vous qui êtes en avance. »

Riley Sarah Jenkins n’a jamais tort. Et elle a un petit côté autoritaire aussi, mais c’est un détail. Une fois, deux fois, trois fois … Je passe devant l’endroit où est censé se trouver la porte, non sans une pointe d’angoisse parce que si elle ne se montre pas, on est dans la mouise, mais ça n’est pas le cas. Tout le monde s’y engouffre, l’endroit est déjà quasiment prêt grâce à la Magie et au détail de ma demande mais chacun y va de sa participation pour accrocher des ballons ici, poser des bouteilles là, etc … Au bout d’une dizaine de minutes j’observe l’endroit avec fierté. Félicitations à l’équipe, c’est du bon boulot.

« Bon ! Tout le monde est prêt ? Allez-vous mettre dans le coin, je vais chercher les filles. »

Aka Lucy et Kezabel.

« On va la faire pleurer, héhé. »

Sadique puissance 1 000 ? Coupable !

Je me précipite vers la porte, m’arrête, fais demi-tour, embrasse Mateo parce que j’ai envie et je repars. Les escaliers c’est quatre à quatre que je les descends, prétextant avoir oublié quelque chose en bas quand on me pose la question et puis je retrouve les filles en cours de route, dans le Hall. Pauvre Lucy, elle n’a pas eu le rôle le plus simple c’est plutôt clair. Néanmoins le plus important ! Je me mets en situation, dans mon personnage, et débarque comme une hystérique auprès d’elle, attrapant les poignets de Keza en lui disant qu’il faut ABSOLUMENT que je lui montre un truc que je viens de trouver en sortant de chez les Gryff où j’ai été faire un petit tour parce que tu comprends … Quand y a urgence … :gla: Résignée, elle me suit, j’invite aussi Lucy naturellement et puis nous voilà au septième étage. Je vous le dis, heureusement que je suis sportive avec toutes ces marches à monter et descendre à fond de train. Jusqu’au bout je fais monter le suspens, j’évite ses questions, et puis repasse encore une fois devant la porte en lui avouant que ce truc si incroyable se trouve là-dedans même si j’ai bien conscience qu’à partir de là elle doit se douter de quelque chose. Pas le temps de réfléchir, j’ouvre la porte, l’invite à entrer en premier pour regarder ce truc super génial et …

« JOYEUX ANNIVERSAIRE !!! »

… une pluie de confettis, de serpentins, de paillettes et de petits feux d’artifices inoffensifs lui tombe dessus. Et tombe sur tout le monde, finalement. La musique s’enclenche, les sourires, les rires, se fondent dans le décor et je peux facilement voir à quel point elle est touché de voir toutes ces personnes réunies là pour elle sans qu’elle ne se doute de rien. T’as des amis géniaux, tu peux le dire, et mes chevilles se portent à merveille.
Je la laisse embrasser tout le monde, m’insulter au passage pour avoir manigancer tout ça dans son dos et puis au bout de quelques minutes sans se concerter, c’est le moment des cadeaux. Il y en a un commun, et puis certains ont ramené des petites choses de leur côté mais le paquet que je lui tends est celui qui vient de nous tous – Oui, l’idée vient de moi, qu’est-ce que j’y peux si je suis formidable ?

« Cadeau. De la part d’un peu tout le monde. »

Ce qu’elle va trouver dedans ? Une veste en kevlar, magique, de très belle facture. On a pu réunir une belle somme à nous tous et ainsi lui prendre le meilleur. Dans quel but ? Pour ses nuits de gardes mais pas seulement, pour son avenir en tant qu’Auror aussi. Cette veste protège des sortilèges mais également des armes moldues. Elle protège également des températures, chaudes ou froides, et puis elle est très jolie ! Enfin bref, j’espère que ça lui plaira.

« Et ça c’est juste de moi. »

Un petit paquet que je glisse dans sa poche, dans lequel se trouve une photo de nous deux dans un cadre, avec la date de notre rencontre gravée en dessous plus une petite araignée et une petite pleine lune. Comme les bracelets, c’est pour le symbole, un clin d’œil et sans attendre je la prend dans mes bras parce que je ne tiens plus. Je la tiens et la serre très très fort, les yeux fermés, après lui avoir claqué un bisou sur la joue.

« Je t’aime ma Boulette. »

J’ai dit qu’on allait la faire pleurer, oui, en attendant c’est moi qui ai les larmes aux yeux mais ça n’est qu’un détail. Chut. Le premier qui se moque je l’émascule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2275
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Mar 29 Nov - 0:27

- Pas besoin de savon pour se faire mousser, si tu chantes dans le pommeau et frotte comme Beyoncé !

Je chante en me shampouinant le crâne, me dandinant sous l’eau après une bonne séance d’entrainement avec Cameron. Plus les cours se cumulent, plus je me sens à l’aise avec les gestes qu’il m’apprend, les réflexes qu’il m’instruit. J’apprends à le découvrir petit à petit, pas par pas. Je sais à quel point il est réservé mais je découvre petit à petit des facettes de lui que j’apprécie.
Mais pour l’instant je relâche les muscles sous l’eau chaude en chantonnant un truc que ma mère écoute et qui n’est pas censé exister à mon époque *out*

- Le monde appartient à ceux qui se lève tôt, la douche appartient à tous ceux qui chantent fauuuux.
- Ca j’avais remarqué !
- BORDEL !

Je sursaute et me retourne brusquement avec l’impression que mon cœur s’écrase à mes pieds. J’entends Lucy, hilare derrière la porte.

- Tu m’as foutu la trouille, j’ai failli me tuer !
- Oh ça va ! Je m’inquiétais de te voir d’aussi bonne humeur pour quelqu’un qui vient de se prendre une année de plus.

Une année de plus. Lucy n’a pas manqué de me rappeler mon anniversaire et ce, dès le réveil.

- D’ailleurs… C’est cadeau !

Je hurle sous la mousse verte fluo qu’elle me balance par-dessus la porte en criant un joyeux anniversaire entre deux fous rires.
Résultat, je me retrouve avec une peau colorée comme si je sortais tout droit du dessin animé Shrek. Ou comme si j’étais un troll. Au choix.
Je rince le tout en grognant pour la forme, sourire à la commissure de mes lèvres. Douche prise, habillée et maintenant… déballage de courrier puisque j’ai une petite pile qui m’attend dans laquelle je trouve une lettre de papa, mon frère, Ora qui me manque et qui m’assure que son frère va aller mieux tout en m’envoyant des sucreries et un peu de matériel à dessin tout neuf. Une lettre de ma tante, côté maternel. Et quelques petites attentions un peu partout.
Que ça soit de Riley, de Charleen ou même de Luca qui est pourtant d’une nature incroyablement timide, je suis bourré d’affection, de joyeux anniversaire qui me donne un large sourire pour la journée et qui ne fait que s’élargir lorsque nous arrivons en tenue des Supers Nanas au bal.
Danse, jeux, danse, rire, danse encore. Et si ce bal n’avait pas une heure de fin, je crois que j’aurai pu durer toute une nuit comme ça, à me perdre dans ce délire commun, en symbiose avec le reste du château pour oublier l’espace de quelques heures, toute la fatigue, stress et horreur que nous vivons.
Mais toute bonne chose à une fin et quelque part, pointe la déception de ne pouvoir fêter plus amplement cet anniversaire.

Je n’ai pas forcément l’habitude de le fêter, ou tout du moins je ne l’ai plus. La mort de maman y a joué un rôle, les évènements à Poudlard aussi. Et une chose en entrainant une autre, je n’ai jamais vraiment prit le temps de célébrer ses années supplémentaires qui s’égrènent malgré moi. Mais cette fois, une petite pointe d’envie prend naissance, peut-être parce que je suis tout simplement portée par l’ambiance générale de cette journée festive.

- La vaaache ! J’suis claquée !
- Moi aussi ! Je m’étire, portant toujours mon super costume des Supers nanas. Tu veux faire un truc ? Puis une étincelle pop-up. Au fait, t’as pas vu Riley ?
- Non, elle doit sûrement être avec Mateo ! Je les ai vu s’éclipser to… ah bah tiens, là voilà !

Regard vers une tornade qui débarque… et qui insiste par mille et une façon de me trainer en haut, vers la tour des gryffondor. Est-ce que je suis obligé ? Non, mais elle insiste et tout le monde le sait, Riley obtient toujours gain de cause.
Je me résigne avec un léger soupire, roulant des yeux et en lui lançant qu’elle est sacrément chiante avec ses envies subites à presque minuit un samedi soir… mais que je l’aime quand même. J’ai beau insisté pour savoir ce qu’elle veut tant me montrer mais elle évite mes questions, les contournes, me lance des blagues foireuses.
A partir de quand je commence à me douter que quelque chose ne tourne pas rond ?
Quand je vois Riley passer une fois, deux fois, trois fois devant un mur qui se métamorphose lentement et en voyant le sourire amusé de Lucy.
Je les regarde tour à tour, essayant de chercher à comprendre ce qui est entrain de se passer… Tout se passe à une vitesse vertigineuse où je ne garde qu’un seul souvenir…

- JOYEUX ANNIVERSAIRE !!!

Cris de surprise, confettis, serpentins, paillettes, feux d’artifices, tachycardie, sourire, joie, rassemblement, amitiés.
Anniversaire.
Pour moi. Ils sont tous là, tous. Chaque tête représente pour moi un souvenir, un amour particulier, un sentiment de joie profonde qui me tire aussitôt les larmes aux yeux. Mon cœur est entrain d’exploser de bonheur dans ma poitrine et mon sourire en exprime largement les faits, mes étreintes également. Je les remercie, les garde contre moi. Emily, Cameron, Will, Elias, Charleen et même Maxime a qui je dépose une bise sur la joue parce que le contact, faut pas trop pousser non plus. Macy se fiche d’elle ouvertement alors qu’elle me saute dans les bras de sa joie habituelle, sans oublier Mateo qui me donne une accolade comme si j’étais son pote d’armée et Enzo que je serre tout aussi fort contre moi.
Et pour terminer…

- Toi ! T’es vraiment qu’une crapule !


C’est Riley que j’attire avec force contre moi, retenant difficilement mes larmes qui ne cessent de couler. Je n’ai rien vu venir, naïvement, bêtement mais à aucun moment je ne regrette d’avoir été si aveugle.
Est-ce que je t’ai déjà dit à quel point je t’aimais ? A quel point j’avais une chance en or de t’avoir auprès de moi depuis bientôt un an ? Tout mon regard l’exprime, tous mes gestes, mes expressions, chacune de mes larmes sont d’autant de preuve de cet amour que je lui porte. Plus qu’une sœur, c’est une partie de moi qu’elle représente, ma moitié, le genre d’âme que peu d’entre nous ont la chance de trouver.

- Cadeau. De la part d’un peu tout le monde.

Béate, joues rouges, je prends le paquet entre mes mains.
J’hésite, gênée par tous ces regards sur moi et finit par déballer le papier pour trouver une veste en kevlar…. Une pure merveille. Riley se charge de m’en expliquer toutes les utilités et plus les mots tombent, plus l’émotion grossit.
Protection contre les sortilèges, armes moldus, contre le froid, le chaud, épaisse et légère comme il faut, d’une qualité hors pair… ils viennent de m’offrir une véritable merveille.

- Vous êtes complètement dingues !! Elle est magnifique !
- T’as plus qu’à aller jouer les GI Jo maintenant !

Je l’enfile, souriant comme une gamine à Noël et me regarde dans un reflet de miroir. La coupe est parfaite, elle ne pèse presque rien sur mes épaules, ne gêne aucun de mes gestes… La perfection en quelques bouts de tissus.
Et c’est repartie pour la session des câlins parce que je ne peux faire autrement devant ce geste précieux. Je ne sais pas s’ils se rendent compte à quel point tout ça me touche, aussi bien la fête que ce cadeau en or, tout comme leur présence. La musique règne, la bonne humeur avec, sans compter les éclats de rire que j’entends à droite et à gauche, mes yeux voguant de visage en visage radieux, comme si aucune horreur n’avait jamais existé.

- Et ça c’est juste moi.

Riley glisse un paquet dans la poche de mon gilet – oui j’compte le garder toute la soirée ET ALORS ! j’me sens comme wonder woman là dedans ! – et me serre dans ses bras après m’avoir déposé un bisou sur la joue. Elle ne me lâche plus et moi non plus, trop heureuse de l’avoir contre moi, prenant conscience de l’instant, vivant la seconde pleinement, souhaitant qu’elle s’éternise.

- Je t’aime ma Boulette.

Et c’est repartie pour des larmes. Je les sens monter violemment au bord des yeux alors que j’enfoui mon nez dans son cou et la serre un peu plus fort. Je ne retiens rien, pourquoi le faire ? Ce n’est ni une honte, ni une humiliation, bien au contraire. Toutes ces intentions de la part de tous, rassembler ici pour me faire uniquement plaisir, la présence de Riley prêt de moi… tout est fait pour que je me sente tout simplement bien, apaisé.
Quelques secondes s’écoulent, ou quelques minutes, peut importe, avant que je ne me détache légèrement d’elle.

- Je t’aime aussi. Merci pour tout ça Boulette, merci tout court.

Je pourrais passer des heures entières à te remercier pour bien des choses.
Je lui dépose un bisou sur la joue, essuie mes larmes et conserve son paquet précieusement dans ma poche avec en tête de le déballer une fois seule. Je sais que c’est quelque chose de personnel, qui n’appartient qu’à nous et aussi égoïste que cela doit paraitre, je veux garder ce moment uniquement pour moi.

- Maintenant que tu t’es bien mouché dans le tee-shirt de l’Ecossaisse, tu vas bien nous faire un petit discours quand même, non ?

Jackson dans toute sa splendeur qui se ramène vers Riley et moi en nous tendant un verre chacune et à son sourire en coin, je devine que cette fois nous avons le droit à autre chose que du jus de fruit…
Et je n’aime pas les discours, je n’aime pas les voir tous me regarder comme ça mais je ne peux pas faire cette soirée sans les remercier.

- Bon, j’aime pas trop les discours mais difficile de ne pas en faire un maintenant… Juste merci. Pour tout et à tous, d’être là, pour ce gilet et pour tout le reste. Vous êtes géniaux mais je n’vais pas trop le dire parce que certains risqueraient de trop prendre la grosse tête.

J’esquisse un sourire, je n’vise personne. Ou presque.

- Maintenant… buvez, dansez, chanter, mais surtout, profitez… Parce que Monsieur Ryans ici présent à prévu de faire un strip-tease apparemment. Et jamais il ne voudrait faire défaut à son prof particulier, encore moins le jour de son anniversaire hein ?


Et surtout, ne me remercie pas pour tous ces regards braqués sur toi et ne tarde pas à trop à commencer ton effeuillage !
J’éclate de rire, d’autres avec moi et je bois une première gorgée de ma boisson tout en les regardant se mélanger pour discuter, danser pour certains, boire pour d’autres. Un véritable tableau hors du temps que j’aimerai immortaliser en cet instant.
Pris d’un élan, je termine la moitié de mon verre avant de le poser sur une table et d’attraper la main de Riley.

- On attend quoi pour leur montrer qui sont les meilleurs ici ?

Et je l’entraine avec moi sur la piste de danse.
Se noyer dans l’innocence, dans la joie d’un instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 17328
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Elijah C. Leroy ▬ Chiara M. Brooks



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Mar 29 Nov - 13:52

« Désolée pour le retard ! »

Sourire en coin. Appuyé contre le mur à côté de Caem, Killian, Elijah, Lukas et Elias, Charleen et Ethan non loin de là, je ne relève même pas la tête pour voir les deux essoufflés se pointer à la bourre à notre rendez-vous. Il suffit d’un bref regard dans leur direction pour comprendre ce qu’ils viennent de faire et je n’irai pas réveiller mes sens lupins pour en avoir la certitude, vraiment pas.

« En fait non, on n’est pas en retard, c’est vous qui êtes en avance. »

Ben voyons. L’ambiance est légère, tout le monde a le sourire, la suite de cette soirée s’annonce vraiment bien. Je suis un peu en veille pour le moment mais ça ne va clairement pas durer, ça non. Riley passe devant la porte et la fait apparaitre, on se y entre tous et là chacun met la main à la pâte pour tout installer et préparer. Avec ou sans Magie. Même ça, c’est le pied. Le fait d’être tous ensemble comme ça, c’est un appel à la connerie mais ça ne nous empêche pas d’être efficace. En 10 minutes tout est bouclé ! On appelle ça le talent mesdames, messieurs.

« Bon ! Tout le monde est prêt ? Allez-vous mettre dans le coin, je vais chercher les filles. On va la faire pleurer, héhé. »

Cette fille est une sadique en puissance. Je plains celui ou celle qui se retrouvera face à elle plus tard, au tribunal. Quoi qu’il en soit elle disparait – après un faux départ pour embrasser son homme, ce qui fait naitre des sifflements dans l’assemblée – et revient quelques minutes plus tard,  presque une dizaine le temps de descendre et remonter. Quand la porte s’ouvre on est tous entassé dans notre coin, l’excitation est bien présente dans les rangs et à peine Kezabel a fait un pas dans la pièce que …

« JOYEUX ANNIVERSAIRE !!! »

Et c’est parti pour le show ! Ça pète dans tous les sens, la musique s’enclenche, je pense qu’on peut dire que la mission est accomplie. Le sourire et le regard de la Poufsouffle parlent d’eux-même. Elle a l’air heureuse, ça la rend en plus belle que d’habitude et … oui, mon gros cœur tout mou est touché de la voir comme ça, sincèrement. Je pense que ça se ressent quand je la serre dans mes bras et réciproquement.

« Toi ! T’es vraiment qu’une crapule ! »

Riley, l’organisatrice tyrannique de cet évènement mondial. Oui, rien que ça. Et quand je dis tyrannique c’est avec humour. Même si elle l’est réellement. Au moins, avec elle aux commandes, on ne peut pas dire que ça ne roule pas. En attendant, on dirait un chamallow quand elle est comme ça dans les bras de sa Boulette. On ne peut que sourire en les voyant ces deux-là, y a un truc qui émane d’elles, quelque chose de fort. Et puis c’est l’heure du cadeau.

« Cadeau. De la part d’un peu tout le monde. »

Kezabel est rouge écarlate, centre de l’attention, avec un peu de pression sur les épaules quand le paquet atterri dans ses mains. C’est encore pire quand elle l’ouvre et découvre la veste qui se trouve à l’intérieur. Riley a bien joué sur ce coup-là. En fait, elle a géré cet anniversaire d’une main de maitre et je crois qu’on rêverait tous d’avoir une amie comme elle. Leur relation laisse rêveur, sincèrement. Enfin bref, la voilà paré à affronter tous les dangers, y compris les températures, tout en restant classe. Ça me fait un peu grimacer intérieurement de la savoir face au danger potentiel comme ça mais c’est un réflexe protecteur que je garde pour moi. Je sais qu’elle est parfaitement capable de tout ça, je ne peux pour autant pas aller contre ce que je ressens mais c’est son choix, elle fera une super Auror j’en doute pas. Je pense que personne n’en doute ici.

« Vous êtes complètement dingues !! Elle est magnifique ! »
« T’as plus qu’à aller jouer les GI Jo maintenant ! »

Tout le monde se marre et moi … aussi, par mimétisme, parce qu’en fait je ne connais pas cette référence et oui je me sens un peu con mais ça n’est pas comme si je n’en avais pas l’habitude. Évidemment ça n’échappe pas à Caem qui non sans se foutre de moi ouvertement m’explique discrètement de quoi il s’agit. Je le remercie en lui collant un coup d’épaule.
Des câlins, des bisous, des mercis, tout le monde y passe avec le sourire, chacun à sa manière. Je devrais profiter de ce moment pour lui donner ce que j’ai à lui offrir de ma part et de celle de Kyle mais sans trop savoir pourquoi je ne le fais pas. J’aurai bien une occasion plus tard.

« Maintenant que tu t’es bien mouché dans le tee-shirt de l’Ecossaisse, tu vas bien nous faire un petit discours quand même, non ? »

Will, deux verres à la main, pour les deux stars de la soirée. Je sais, c’est Keza la star mais … J’arrive pas tellement à la dissocier de Riley. Pas ce soir en tout cas. Quoi qu’il en soit on attend tous après elle, malgré la gêne évidente sur ses joues rosies.

« Bon, j’aime pas trop les discours mais difficile de ne pas en faire un maintenant… Juste merci. Pour tout et à tous, d’être là, pour ce gilet et pour tout le reste. Vous êtes géniaux mais je n’vais pas trop le dire parce que certains risqueraient de trop prendre la grosse tête. »

Est-ce que je me sens visé ? Oui. Mais à voir les sourire de certains je ne suis clairement pas le seul ! Etrangement il y a une bonne partie de Gryff là-dedans … Problème d’égo surdimensionné dans cette Maison ? En ce qui me concerne je plaide coupable.

« Maintenant… buvez, dansez, chanter, mais surtout, profitez… Parce que Monsieur Ryans ici présent à prévu de faire un strip-tease apparemment. Et jamais il ne voudrait faire défaut à son prof particulier, encore moins le jour de son anniversaire hein ? »

Wait … What ?! Merci Keza, vraiment merci. J’adore sentir tous les regards braqués sur moi comme ça … Mais je me marre, parce que c’est drôle et qu’elle a bien joué.

« Toy Boy et maintenant Gogo Dancer ou Stripteaser … Un jour, peut-être, vous me reconnaitrez pour autre chose que mon physique. »

Et je secoue la tête d’un air  faussement résigné, blasé, dans un soupir tout en levant les yeux au ciel. Main sur le cœur. Cessez de heurter mes sentiments ! Drama Queen, c’est moi. Et puis l’air de rien …

« Ceci dit j’suis certain que Zach est partant pour se dévouer et tout le monde gagne au change ! »

Ne me remercie pas Grand Sage, c’est cadeau, ça me fait plaisir ! Je suis certain que tout le monde ici a envie de voir tes tablettes et que tu meurs d’envie de les montrer. Vas-y, montre nous ce que tu caches sous ta blouse blanche, Doc.
A partir de ce moment-là tout le monde commence à se mélanger, à boire, à manger, à danser, à rire et j’en passe. J’avance jusqu’à Keza, sourire amusé sur les lèvres et l’embrasse sur la joue en passant.

« Laisse-moi le temps de boire quelques verres en plus et ça risque probablement d’arriver. »

On n’est à l’abri de rien. Et ma main n’est pas du tout entrain de frôler la hanche de Will quand je me faufile derrière lui sans m’arrêter pour autant. Je prends juste le temps de lui murmurer quelques mots à l’oreille en exagérant un peu le contact entre lui et moi parce que j’ai largement la place pour passer sans le toucher en réalité.

« Si tu veux me donner un coup de mains, te gène surtout pas. »

Je ne suis déjà plus là. Prochain spot ? Je me cale entre Killian et Caem l’air de rien, non sans m’être arrêté pour me servir un verre en cours de route. Grand sourire. Connerie en approche.

« Alors, vous avez réfléchit à cette proposition de ménage à trois ? Je fais le ménage, je cuisine, je promène le chien, j’adore les enfants. Franchement c’est que du bénef pour vous. »

Oh je sais très bien à quoi je m’expose : Me prendre le poing de Killian dans l’épaule – et elle a de la force la Lionne – et une réflexion bien placée de la part de Caem. Je prends le risque ! Sans aucun problème ni mouvement de recul.
Le temps passe, l’ambiance est bonne, détendue, euphorique et bien arrosée. Tout le monde va et vient, des groupes se forment et se déforment, en ce qui me concerne je navigue un peu entre tout le monde non sans prendre le temps de raconter de la merde avec entre autres Mateo alors qu’on se laisse aller à des jeux à boire. Je discute avec Cameron, Emily est là et naturellement on emmerde notre ainé parce que c’est devenu quasiment une discipline olympique, et puis avant d’être trop bourré je me souviens que je ne suis pas venu ici les mains vides. Alors je retrouve Keza près du bar, entrain de se resservir à boire. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle profite de sa soirée et la voir avec ce sourire radieux – qui n’a bien entendu absolument rien à voir avec l’alcool, ahem – ça fait vraiment plaisir.

« Tu m’as suffisamment affiché tout à l’heure, je ne me sentais pas capable d’être le centre de l’attention à nouveau mais … »

Dans ma main droite, un petit paquet.

« Tiens, c’est pour toi. De ma part … »

Et dans la gauche un deuxième.

« … et de celle de Kyle. »

Il s’agit d’un parchemin enroulé, entouré d’un ruban. Je ne l’ai pas ouvert, je ne sais pas ce qu’il y a sur ce parchemin mais je me doute que c’est un dessin. Je l’ai reçu ce matin, livraison express par la Chouette de Jillian avec un mot de sa part et une lettre de Kyle avec le dessin. Quand elle le déroule j’en profite pour assouvir ma curiosité et découvre un portrait de Kezabel, en aquarelle, avec une boule de poils dans les bras : Astrée. Sa Flereur. Qui est super mignonne et me fait trop craquer soit dit en passant mais ne le dite pas à Lune. Je lui en ai fait une description détaillée dans ma dernière lettre – parce que oui je parle à présent autant par écrit qu’à l’oral, désolé. Comme ma créatrice – et j’imagine que Jill a dû l’aiguiller un peu mais la ressemblance est quasiment parfaite. Il me bluffe toujours autant et à en voir l’expression de la Poufsouffle j’ai l’impression que c’est partagé. Kyle Johnson, je te l’ai déjà dit des centaines de fois mais tu as de l’or dans les doigts.

« J’lui raconte régulièrement un peu tout ce qui se passe ici, je lui ai parlé de ton anniversaire et d’Astrée. Voilà le résultat. Perché le garçon mais il a les idées à la bonne place. »

J’affiche un sourire tendre en laissant glisser mes yeux sur le dessin qu’il a fait, il y a clairement de l’affection dans le son de ma voix. Ce garçon ne cessera pas de compter pour moi, je tiens à lui et je doute que ça change un jour, c’est juste différent aujourd’hui.
Son attention se focalise sur l’autre paquet, ce qu’elle trouve dedans c’est un bracelet que j’ai fait avec du jonc séché et tressé que j’ai ramassé au bord du lac. Il est figé dans un sortilège permanent pour ne pas partir en poussière avec le temps et le fermoir est composé d’une petite pierre de lune. On a la chance d’en avoir des gisements en Australie, elle vient de là-bas. J’espère que ça lui plaira, en tout cas ça vient du cœur et c’est fait avec toute l’affection que je ressens pour elle.

« Parait qu’elle brille un peu plus quand c’est la Pleine Lune. J’ai pas eu l’occasion de vérifier, tu me diras. »

Un bisou sur la joue, un câlin, quelques mots échangés et je la laisse vaquer à ses occupations. Deux minutes plus tard je me retrouve alpagué par Elijah qui m’entraine sur la piste, Lucy s’en mêle, visiblement elles ont toutes les deux décidés de m’apprendre à danser et naturellement c’est un désastre mais on se marre bien – y compris ceux qui se paient ma tête allègrement mais qui tôt ou tard finiront par le payer et ils le savent. Qui aime bien châtie bien. Je vous aime gros comme ma … planète. Je finis par choper Elias qui passe par là et le « balancer » honteusement dans la fosse aux lions aka dans les bras des filles. Résultats c'est lui qui apprend à danser maintenant !
Est-ce que je compte finir à poil ? Allez savoir. Je me pose réellement la question quand après quelques verres dont j’ai perdu le compte je me retrouve face à un William tout aussi imbibé que moi et probablement défoncé, soit dit en passant. Ce sourire … Je perds déjà les pédales de l’avoir aussi près de moi quand je suis sobre, avec autant d’alcool dans le sang de son côté comme du mien, visiblement c’est encore pire. Et avec ce costume en plus de ça … Comment je m’appelle déjà ?
De la pudeur ? Se cacher des autres ? Pour quoi faire ? Personnellement ça me passe au-dessus de la tête. Il m’attise, il s’amuse, comme toujours, et moi je suis incapable de lutter pour jouer le jeu malgré le sourire qui ne me lâche pas. Un sourire de mec bourré, le genre de truc super sexy évidemment.

« Arrête ça et embrasse-moi. Maintenant. »

Je n’attends pas, le chope par la ceinture et le plaque contre moi. Peu importe le temps que ça dure, peu importe si ma main libre ne peut pas s’empêcher de lui p’loter les fesses – par-dessus son pantalon, on respire, et j’ai un verre dans l’autre alors ça limite les possibilité. Peu importe si ce baiser n’a rien de prude et qu’il semble choquer Lukas qui bug totalement à côté de nous – mec, c’est un peu gênant, même si en réalité je m’en fous comme de ma première étincelle de Magie. C’est un sourire du genre ravi et satisfait qui ne semble pas prêt de disparaitre de mon visage quand on se sépare et qu’on repart chacun de son côté comme si rien ne s’était passé ou presque, comme si tout ça était normal et naturel. Parce que ça l’est, en fait.
Verre à la main, je titube jusqu’au « bar » et me ressers, encore. Zach est là, je lui adresse un énième sourire de mec bourré avant de lui remplir un verre et lui coller dans les mains.

« Ça va Grand Sage ? On dirait qu’t’as vu un fantôme. Tiens, bois, ça ira mieux. »

Main compatissante sur l’épaule, je repars comme je suis venu, sans lui demander ce qui ne va pas si réellement quelque chose cloche. Faut pas m'en vouloir, pas que ton sort m'importe peu mais je suis parti trop loin pour réellement me concentrer. Direction … J’en sais rien, on verra bien. Aucune idée de l’heure qu’il est, ça n’a aucune espèce d’importance. On est là pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit et peut-être même du jour, allez savoir.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1273
Date d'inscription : 25/03/2015
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Ems / Ju' / Caem / Keith / Ethan / Aiyana



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3179-zachary-disemba-let-s-dance
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Mar 29 Nov - 14:48

« Salut la plus belle !

Comment tu vas ? Tes charmes vont des ravages depuis que t’es rentrée chez toi ? Plus sérieusement, comment va ton frère ? J’ai reçu une lettre de ma famille hier, ils sont inquiets pour lui et t’envoie des encouragements. Ma grand-mère prie pour lui et pour toi chaque jour. Je ne sais pas si ça a de l’importance pour toi mais je sais que de sa part c’est plus que sincère. Layla aussi m’a demandé de tes nouvelles. A croire que tu t’es imposée dans ma famille bien plus vite que tu l’aurais cru. Ils ont même pas eu peur de tes tatouages, la classe quand même !
Ici tout va bien. C’est même l’euphorie. Les profs ont eu l’idée d’organiser un tournoi de jeux cette aprem. Bien sûr j’y étais et c’est encore tout transpirant que je t’écris. Du coup si tu vois des tâches sur la lettre, tu peux te rassurer… Ce n’est que de la sueur !
Ce soir c’est bal. Déguisé en plus. Je serai en médecin, peut être que comme ça je pourrais faire quelques consultations… Bah quoi ? Je suis sûre que même toi tu ne pourrais pas résister.

Tu fais chier à pas être là. Ouais je sais c’est égoïste de dire ça mais y’a qu’à toi que je peux dire tout ce que je pense. Alors je te le dis, ça me fait chier. Après le bal il y aura une fête surprise pour Kezabel. J’ai été invité. Promis je lui ferais un bisou de ta part. Promis il sera sage. De toute façon je crois que si je dérape, Riley viendra m’en coller une alors au moins, rien à craindre !

Bon faut que j’aille me doucher et me préparer. Tu me manques, prends soin de toi et de ton frère. Si un jour on nous laisse sortir je viendrai vous voir.

Zach »


Long soupir. Zach posa quelques instants son regard sur le ciel. Ora lui manquait sincèrement. C’était sa meilleure amie, celle qui l’avait aidé à oublier que son pote de toujours, Josh, avait préféré ne pas rester ici. Et voilà qu’elle partait à son tour. Pour la peine, elle découvrait son côté sentimental et cœur tout mou. En même temps il ne le cachait qu’en partie. Surtout avec elle. Bref. Zachary posa la lettre sur son lit, il irait la porter à la volière avant d’aller au bal mais auparavant, une petite douche s’imposait.

********

Son costume avait eu l’effet escompté et Zachary n’en était pas peu fier. Autant dire que sa tenue de médecin avait fait chavirer quelques têtes. Il était allé voir John, son maître à penser en psychomagie histoire de charrier un peu. Bah quoi, il fallait le secouer le vieux sinon il allait rester qu’avec son chat. Ahem. Bref. Le reste de la soirée, il l’avait passé à danser, à boire aussi, à déconner avec pas mal de gens différents. Il avait aussi disparu avec Natalia, une jeune demoiselle américaine, en dernière année. Ce n’était pas la première fois et ils étaient tous les deux parfaitement d’accord sur la teneur de leur relation. Ensuite il avait croisé Chiara… Et s’il avait compris que sa tenue faisait de l’effet, s’il avait ri et en avait joué, oui la situation avait été moins facile à gérer. Et un peu plus noyée dans l’alcool aussi du coup. Le jeune homme avait pris le temps de passer voir Sovahnn aussi et puis la soirée était passée plus vite que prévue.

Direction la salle sur demande. Lorsque Zachary arriva, il y avait déjà un peu de monde. Riley et Mateo arrivèrent à la bourre et Zach ne put retenir un coup de coude dans les côtes de son camarade de maison. Rangé mais pas sage pour autant ! Bref, la joyeuse compagnie se lança finalement dans la décoration de la salle. L’ambiance était joyeuse, légère et la présence de William ne le dérangeait même pas. Progrès progrès, il alla même le saluer, simplement, sobrement.

L’attente ensuite fut un peu stressante, toujours peur que la surprise foire mais Zachary devait reconnaître que Riley avait été un excellent chef d’orchestre. Keza était vraiment une chouette nana et elle méritait sans aucun doute tous ces efforts. Finalement, tout se déroula à merveille. Et les larmes de Kezabel lui arrachèrent un sourire attendri. C’était agréable de voir des choses belles comme ça, simple. De l’amitié, de la joie, rien de plus. Un cadeau qui lui faisait plaisir, pouvait-on en espérer davantage. Zach sirotait tranquillement son verre, observait la scène un peu à l’écart. Il n’était pas le plus proche de la jaune, il irait la voir plus tard. Il resta cependant très attentif quand l’idée du discours fut lancée et avec sa baguette, fit même un sort pour la placer en pleine lumière. Il rit comme pas possible et siffla même quand elle évoqua l’idée d’un strip-tease d’Enzo. Juste histoire de l’emmerder quoi. Bon sauf qu’il ne s’attendait pas à ce que le sale gosse retourne le truc contre lui.

« Je ne fais que des shows privés moi désolé… Mais s’il y a des intéressées, qu’elles se fassent connaître ! »

Merci Zachary pour ce moment de finesse. C’est ça, rigole et va te resservir à boire. Le jeune homme avait ensuite passé du temps à discuter à droite et à gauche, à danser un peu aussi. Puis, quand Kezabel avait décidé de prendre une pause dans sa danse effrénée pour boire un coup, il s’était finalement rapproché d’elle.


« Joyeux anniversaire jolie demoiselle ! »


Avec un grand sourire il avait attrapé sa main, s’était agenouillé et avait fait un baise main à l’ancienne. Classique quoi.

« Ora t’embrasse fort, je suppose qu’elle a dû t’écrire de son côté mais on sait jamais…. »

Après ça il avait rejoint la piste pour danser un peu avec Kezabel et Riley notamment avant de retourner s’asseoir. Il avait discuté avec Killian, sa compère de Quidditch, évitant d’évoquer ses doutes récents, ce n’était pas forcément le moment… Il avait aussi parlé avec Caem, son copain. Ils étaient sympas ces deux-là et le temps avait filé assez vite en leur compagnie. Il avait aussi été faire un tour auprès de Mateo et d’Alec. Et puis, finalement, alors que l’heure passait, il s’était finalement accordé une pause, assis dans un coin. Il n’allait sans doute pas tarder à aller se coucher. Son regard balaya alors la salle, histoire de repérer à qui il devait dire au revoir. Et là. Il se stoppa, net. William. Enzo. Zachary s’était levé machinalement, dirigé vers la réserve d’alcool et s’était enfilé un verre cul sec. Puis retourné. Ils étaient encore là en train de s’embrasser comme des fous. Détournement de regard. William avec Enzo ? Sérieusement ? On se moquait de lui là ? C’était pas possible, c’était de l’acharnement. Si Enzo venait à apprendre que…. Nan nan nan, c’était pas possible. Zachary sursauta en voyant Enzo s’approcher de lui et prit machinalement le verre que celui-ci lui tendait. Un fantôme ? Il n’eut même pas le temps de répondre que son camarade, bien alcoolisé, avait disparu. Zach vida le verre d’une traite. Et comme un con, se dirigea droit vers William. C’était une erreur, il le savait très bien. Il s’arrêta devant lui, alors qu’il était seul.

« Enzo ne doit surtout pas savoir ce qu’il s’est passé mec, vraiment. »

Zach savait que ce n’était pas correct, qu’encore une fois William pourrait, à raison, mal le prendre. Mais là c’était son instinct, ses tripes qui parlaient. Enzo ne pouvait pas apprendre leur petite aventure d’un soir sinon… Il n’osait même pas imaginer. D’ailleurs, il ne pouvait plus rester ici. Zachary fila finalement, besoin d’air, besoin d’espace. Kezabel ne remarquerait sans doute pas son départ et au pire, il s’excuserait plus tard, évoquant la fatigue. Mais là clairement, il fallait qu’il respire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1304
Date d'inscription : 15/10/2015
Crédits : Avatar JMIF ♥ + Gif Tumblr
Double Compte : Enzo Ryans - Ismaelle L. Stoneheaven - Cameron S. Cassidy - Riley S. Jenkins - Chiara M. Brooks



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3424-elijah-boom-clap
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Ven 2 Déc - 16:53

C’est … TROP BIEN ! C’est vrai que j’ai passé une partie de l’après-midi à l’infirmerie parce que je me suis prise un ballon de foot en pleine tête – et merci Charleen d’avoir veillé sur moi, c’était vraiment gentil de ta part – et c’est aussi vrai que la soirée n’a pas très bien commencé parce que Lukas m’a oublié mais c’est bon, il est pardonné, j’ai déjà oublié. Tout ça, actuellement, ça me passe au-dessus de la tête. J’ai été invitée à une soirée « privée » et … Wow, c’est la première fois de ma vie. Je suis à la fois touchée et surexcitée, j’ai vraiment trop hâte. On est tous entrain d’attendre que Riley revienne avec Lucy et Kezabel – la star de la soirée – et moi je suis agrippée à Caem, incapable de ne pas me tortiller dans tous les sens. Sans avoir la moindre conscience des regards de Killian qui pèsent sur moi.
Je ne sais pas tellement pourquoi j’ai été invitée, à vrai dire. Je connais Kezabel bien sûr, c’est notre Préfète et puis même, je la connaissais déjà avant, mais on n’est pas proches pour autant toutes les deux. Je me dis que c’est peut-être Charleen qui a demandé à sa sœur si je pouvais venir ? Ça n’est pas très grave parce que je ne me sens pas du tout, pas une seconde, comme une étrangère parmi ces gens. Je connais Ethan, on est dans la même classe même si je crois que je lui fais peur parce qu’il passe son temps à me fuir. Je connais Caem bien sûr, puis Enzo, et Charleen évidemment. Lukas ! Elias. Enfin je connais pas mal des personnes qui sont là même si certains me sont plus ou moins inconnus.

« JOYEUX ANNIVERSAIRE !!! »

Hein ? Oh ! Mince, j’ai raté l’arrivée de Kezabel on dirait bien …

#

Les cadeaux, le discours, les rires, la musique, la danse, cette boisson que je n’identifie pas mais qui me fait tourner la tête. Je danse, danse et danse encore. Avec Lucy, Riley, Kezabel, Zachary et tous ceux qui foulent la piste de danse. J’ai l’impression que mon cœur va exploser dans ma poitrine et je n’arrive pas à m’arrêter de rire. Je me défoule comme je l’ai rarement fait, ma timidité n’existe pas tellement ce soir et c’est sans aucun complexe que je me dirige vers un groupe de garçons entrain de faire je ne sais trop quoi dans un coin. Y a une fille aussi, en fait. Ils fument. Ça m’intrigue. Je me plante devant un grand blond déguisé comme un gangster des années 30 … Cameron, je crois.

« C’est quoi ? J’peux goûter ? »

Il ne m’a pas vu tout de suite, en pleine conversation avec un des autres garçons, William si je ne me trompe pas – ces deux-là ont vraiment des yeux bleus super beaux. Voilà la réflexion que je me fais alors que je les observe sans aucune gêne, un sourire ravi sur le visage et une aile de mon déguisement en moins.

« Vous êtes vraiment beaux. On dirait presque que vous êtes frères. »

Juste parce qu’ils ont les cheveux et les yeux clairs tous les deux, parfaitement. Pas de filtre. Aucun problème. Normish.

« Merci, c’est gentil. T’es super mignonne toi aussi, Maya l’Abeille. Même avec une aile en moins. »

Ça les fait rire, alors ça me fait rire aussi. Ou alors c’est l’inverse ? Peu importe.

« Tu veux pas aller faire danser Enzo plutôt ? J’suis sûr qu’il en meurt d’envie. »
« Oh si ! Bonne idée ! »

Plutôt que quoi ? J’ai déjà oublié, trop occupée à chercher mon camarade de classe du regard.

« Ah ! »

Il est au bar, entrain de discuter avec je ne sais trop qui mais encore une fois sans complexe je cavale jusqu’à lui, le chope par la manche et l’entraine avec moi sur la piste.

« Aller viens danser ! »

J’ai une force de mouche, ce garçon doit faire deux fois mon poids mais pourtant ma persuasion – et celle de Lucy qui débarque et m’aide – fait son boulot puisqu’il se retrouve au milieu de la piste sans comprendre ce qui lui arrive.

« Mais je sais pas danser. »
« On va t’apprendre. »
« Non mais … »

Trop tard ! Je ri, je tourne, je m’amuse, le tire, le pousse, le fais bouger. Lucy se permet de trucs un peu plus osés que moi j’ai l’impression mais … Quand il dit qu’il ne sait pas danser … C’est vrai. Et j’éclate de rire, littéralement, encore plus.

« Pardon. »
« Non mais vas-y, moque toi, j’peux pas t’en vouloir. »

On ne peut pas dire qu’il a le rythme dans la peau mais il se laisse un peu prendre au jeu, fait n’importe quoi et au final s’amuse lui aussi je crois. Jusqu’à ce que ce fourbe disparaisse en balançant Elias a sa place.

#

« C’était vraiment génial comme soirée, merci beaucoup de m’avoir invitée. »

Fatiguée. Pour ne pas dire épuisée. Avec la tête qui tourne et un débordement d’affection à donner. Je serre Riley dans mes bras pendant de longues secondes. Elle sent bon, en plus son corps est tout chaud. J’aime bien. On dirait un cocon de chaleur. Je fini quand même par la relâcher, à moitié endormie mais les zygomatiques presque douloureux d’avoir autant souri et ri. Cette fois mes bras s’enroulent autour de Kezabel et je la serre tout aussi fort, peut-être même un peu plus. Sans trop savoir pourquoi je crois que Riley m’impressionne un peu - et son copain encore plus - alors que sa meilleure amie … Je sais pas, elle a l’air plus douce. C’est pas un jugement, juste un constat, je me laisse plus facilement aller avec elle. Gros soupir. Je peux m’endormir là, comme ça ?

« T’es vraiment une Préfète géniale Kezabel. Et une fille géniale. Je t’aime beaucoup. »

Puis je sens une main qui attrape la mienne en douceur. Je m’écarte et croise le sourire de Charleen. Je la suis sans discuter, direction la sortie. Un dernier au revoir de la main à ceux qui sont encore là mais surtout à Kezabel. Pourquoi est-ce que notre salle commune est aussi loin ? J’ai envie de dormir. Bonne nuit les petits.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Dim 18 Déc - 21:57

L’anniversaire de Kezabel, la vérité c’est qu’il ne savait pas bien pourquoi est-ce qu’il avait été invité, ni ce qu’il allait faire là-bas, mais… il aimait la Jaune malgré son sale caractère et ses préjugés un peu facile. Dès qu’il l’avait appris, il était parti à la recherche d’un cadeau pour la jeune femme, il ne connaissait pas trop ses goûts, voire même pas du tout alors c’était quelque chose de compliqué à bien gérer autant faire plaisir à cassie était simple, autant Kezabel c’était tout autre chose. Un livre aurait été une bonne idée, mais il ne savait pas trop ce qui lui plaisait là encore, alors il avait choisi deux ‘petites » choses. Le premier, un livre sur les Fléreur, avec des images, des conseils, des plantes pour les soigner et compagnie. Le deuxième avait été un peu plus compliqué, mais c’était une fille. Les femmes aimaient –dans la plupart des cas les bijoux, n’est-ce pas ?-. Il avait alors trouvé un petit médaillon, où elle pourrait mettre la photo qu’elle voudrait, ou autre chose d’ailleurs ! Il espérait ne pas faire fausse route, parce qu’il aurait l’air bien ridicule fasse à tous ses vrais amis qui connaissaient vraiment ses goûts. Dans le médaillon, il glissa un petit message « bon pour une bièreaubeurre » histoire qu’elle comprenne qu’il n’avait pas oublié qu’ils devaient, un jour, se boire un petit truc tous les deux. C’était censé être comique et il espérait que ça ne ferait pas trop lourd.

Il était allé un peu la fête et juste avant l’heure H, avait remonté toutes les marches menant aux dortoirs des bleus pour aller chercher les petits paquets cadeaux qu’il avait laissés au fond de sa valise…. Et qu’il ne retrouva pas. Il jura tout ce qu’il savait pendant une bonne minute. Il n’aimait pas être en retard mais le temps défilait…  il inspira un bon coup  et jeta un sort à sa valise pour dévoiler les deux objets parmi son ramassis d’habits et autres objets. Dès qu’il les repéra il les mit dans sa poche. Il descendit quatre à quatre les escaliers,  manquant de tomber à deux reprises et il arriva à la salle dur demande bien en retard essoufflé et les cheveux en vrac…. Avec un peu de chance Keza n’était pas encore arrivée, mais malheureusement pour lui elle était déjà belle et bien présente.. ainsi que tous les autres et il était bon dernier. Le rouge le saisit vaguement aux joues, mais il en fallait quand même beaucoup plus pour l’impressionner…

Je vois que je suis bon dernier !!  je suis désolé. dit-il en essayant de reprendre son souffle. Bonsoir tout le monde et…. Bon anniversaire Kezabel. ajouta-t-il avant de lui dédier son plus beau sourire. Il se tut de nouveau Je crois que je viens de péter totalement l’ambiance, ça ne m’étais encore jamais arrivé et c’est quand même une sensation super étrange.

Il devait il y avoir un terme spécifique dans le monde moldu mais il n’avait aucune idée de ce que c’était.  Il regarda Riley tentant de savoir  ce qu’ils étaient en train de faire avant qu’il ne fasse sa magnifique intrusion de gros mec lourd. Il tendit ensuite les paquets à la Jaune avant d’aller rejoindre les autres à leur occupation du moment. Et à nouveau la question se posa à lui mais qu’est-ce qu’il faisait là parmi tous ces intimes de la jeune femme ? ca… ça serait certainement une révélation au prochain épisode !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1936
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Jeu 22 Déc - 19:23

Arriver en retard. Ça n’était pas tout à fait comme si ce genre de choses ne lui arrivait jamais. A vrai dire, il ne lui était pas arrivé d’être convié à des masses d’anniversaires dans sa vie et bêtement, il avait choisi pendant un temps de ne pas y aller. Ou plus exactement, il avait repoussé encore et encore sans vraiment aborder le sujet avec qui que ce soit. C’était peut-être idiot, bien sûr, mais tout ça lui rappelait qu’il n’avait pas forcément été très …très. Kezabel avait raison, il lui avait manqué un certain nombre de choses et notamment les bonnes. Il fallait qu’il apprenne à voir les gens dans des circonstances autres que désastreuses. Surtout elle. Essentiellement elle. Et ça n’était pas parce qu’il y allait qu’un imprévu dramatique risquait de pointer le bout de son nez ! C’était une fête, et lui, les fêtes, il aimait ça. Assez pour se laisser décider une plombe en retard après s’être envoyé une jolie blonde et s’être fait découvrir par une autre jolie blonde, elle aussi conviée à la fête. Très classe.

La conversation qu’ils avaient eu ensuite l’était, tout comme l’opinion que devait avoir la dite première jeune femme à présent.

En attendant, juste avant d’entrer dans la salle, c’était avec un petit sourire en coin que Mack le fixait, lui, celui qui avait envisagé ne pas y aller pour des raisons toutes plus puériles les unes que les autres. Lui qui avait sous le bras un cadeau acheté depuis une plombe.

En entrant, l’intervention de Warren était arrivée à leurs oreilles : affirmation fausse !

« Eh non ! Ca c’est notre défaut à nous ! A moi surtout. »

Très mauvaise habitude qui aurait pu causer la vie à Mack ça, et si Keza comprenait l’allusion, il risquait de se prendre un truc en pleine tronche.

« Et pas de cassage d’ambiance qui tienne ! Bon anniversaire Keza ! Tient c’est pour toi. Fais-en bon usage comme on dit. »

Un kit d’un grand nombre de petits objets qui pouvaient globalement tous autant servir dans une bataille que pour faire des conneries. Bombes lumineuses, machins pour espionner, trucs pour changer la voix et autres bidules en tout genre. Ah et quelque chose de beaucoup, beaaucoup plus intime. Oui, parce qu’il était le genre de cons à aimer faire ce genre de cadeaux mettant mal à l’aise, et à s’en réjouir. Disons que ça, ça ne risquait pas de gâcher l’ambiance, loin de là. Entre fous rires et attaques caractérisées, celle-ci s’était déroulée joyeusement.

« Allé, où est l’alcool ! Ah ! Ouais !! Santé ! »

Embrassant l’anniversérée, trinquant et riant, il s’était laissé allé à faire le con, à profiter de la soirée et à se lâcher. Et, oui, il faisait l’idiot et refusait catégoriquement de faire un quelconque discours comme d’autres s’étaient manifestement décidés à faire. Pas de « tu es quelqu’un de génial » ou autre mais il le pensait malgré tout. Et notons quelque chose d’autre ! Il avait été invité à une soirée privé dans laquelle était présent Enzo et aucun des deux n’était allé chercher de poux à l’autre ! Il fallait croire qu’ils s’étaient effectivement acceptés ! Rien que ça, c’était un beau cadeau à lui faire ! Une preuve d’un immense respect ! … Peut-être n’aurait-il pas dû acheter ce magnifique cadeau fun et absolument pas gênant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1891
Date d'inscription : 10/08/2010
Crédits : Aelyne/ECK
Double Compte : Emily Anthon/ Julian A. Neil/ Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1115-caem-kaliayev#69930
MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   Lun 2 Jan - 15:04

Le bal, ça avait été une belle parenthèse. Caem avait certes fait en sorte d’avoir un costume pas forcément très avenant mais soit… Cela ne l’avait pas empêché de faire le preux chevalier avec Killian et de danser avec elle. De passer du temps aussi à rire, à discuter, tous le deux puis avec d’autres personnes. Et puis, l’heure était venue. Il fallait bien avouer que le russe attendait ça avec un peu d’impatience. Kezabel était une fille géniale, qu’il appréciait beaucoup et qui à ses yeux méritaient toute l’affection qu’on puisse lui porter. L’idée de l’anniversaire surprise lui avait donc immédiatement plu et il avait précisé à Riley qu’en cas de besoin, il serait tout à fait prêt à aider. Il ne chercha cependant pas à se mêler de l’organisation. C’était le cadeau de Riley et elle devait avoir la main dessus. Il acceptait par contre avec joie le rôle de petite abeille ouvrière et avait donc aidé à décorer la salle. En plus de cela, Caem avait acheté un petit cadeau pour la demoiselle, en plus de sa participation au cadeau commun. Un kit d’aquarelle. Il savait qu’elle dessinait beaucoup et peut être avait-elle déjà tout le matériel nécessaire mais ce n’était pas grave, c’était une petite chose en plus, pour l’encourager dans cette voie ou simplement montrer qu’il appréciait ses dessins. Il avait soigneusement emballé le paquet et l’avait glissé dans sa poche, agrandit par les bons soins de la magie.

Alors qu’ils attendaient l’arrivée de Kezabel, Caem était impatient. Et il ne fut pas déçu. La joie fut plus que visible sur le visage de la jeune femme. Et c’était tout ce qui comptait. Caem afficha un sourire franc, légèrement déformé par son maquillage, en écoutant son petit discours et rit avec les autres. Cette soirée était vraiment chouette. C’était un bonheur simple que de voir dans de joie sur un visage, ça lui plaisait. Enzo vint alors les rejoindre et ne put s’empêcher de faire un petit rappel quant à leur dernière aventure : cette histoire de plan à trois. Caem rit de bon cœur en l’entendant.

« Ça me paraît pas mal… Je pense même avoir trouvé la petite tenue de soubrette qu’il te faut pour faire tout ça. »

Caem, il faut que tu le saches, ton sourire avec ce déguisement… Fait carrément peur. Presque une tête de pervers. Oui oui. Enfin, les amis se mirent à rire et c’était tout ce qui comptait. N’empêche, ils allaient devoir faire attention parce que cette histoire se transformait en blague bien trop récurrente. Signe prémonitoire ? Oh nom de dieu… Ça devenait effrayant. Ils racontèrent quelques conneries avant qu’Enzo s’éclipse et que Zachary fasse son apparition. Alors que les deux fous de Quidditch discutaient, Caem s’éclipsa quelques instants et alla tout d’abord voir Elijah.

« T’es toute belle avec ton déguisement toi ! »

Grand sourire. Caem vint déposer un bisou affectif sur la joue de la jeune femme. Il prit ensuite le temps de discuter avec elle. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas pu prendre le temps de s’asseoir pour parler avec elle et il lui promit de se rattraper. Elle avait certainement des choses à lui raconter mais ce soir, c’était fête et pas le moment pour de grandes discussions. Il prit tout de même de ses nouvelles, lui raconta quelques âneries puis la laissa retourner s’amuser, la regardant avec grande affection. Il adorait cette gosse, tout simplement. Ensuite, il profita d’un moment de pause pour aller voir Kezabel.

« Il paraît que je fais peur comme ça mais je peux quand même t’embrasser pour ton anniversaire ? »

Caem sourit et vint déposer un baiser sur chaque joue de la jeune femme. Il lui tendit ensuite le paquet qu’il avait fait pour elle.

« Ce n’est vraiment pas grand-chose, juste pour le symbole. Le plus important c’est cette fête alors je vais te laisser en profiter. Mais joyeux anniversaire, tu mérites tout ça, plus que beaucoup d’entre nous. »

Il lui adressa un sourire sincère, la prit dans ses bras puis s’éclipsa pour la laisser s’amuser. La pauvre, elle devait être sollicitée dans tous les sens ! Il pensa alors rejoindre Killian mais il aperçut Warren dans un coin. Son entrée était loin d’être passée inaperçu et Caem rit rien qu’en y repensant. Il s’approcha alors de son camarade.

« Salut ! Comment va ta tête depuis la dernière fois ? C’est le choc qui t’a fait oublier l’heure du rendez-vous ? »

C’était une petite blague, rien de plus. Une façon d’entamer la discussion. Caem avait réellement apprécié le moment qu’il avait passé avec Warren et il était content de le voir à cette soirée.

« Je ne savais pas que tu étais ami avec Kezabel. »

Bon ce n’était pas comme s’il tenait un registre des fréquentations de la jeune femme (ce qui serait soit dit en passant, très effrayant). Il s’adossa alors au mur à côté de son camarade, l’écoutant tout en observant les gens profiter de la soirée. Il aimait cette ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Happy Birthday Boulette d’Amour !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Happy Birthday Boulette d’Amour !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» ♪ Happy Birthday Sir ♪
» Happy birthday my love, from mum xx
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Septième Etage. :: ─ Salle sur demande-
Sauter vers: