AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Strange Little Girl [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Strange Little Girl [Libre]   Mar 1 Nov 2016 - 11:03

~Jeudi 12 mai – Après le dîner ~

Cela faisait un moment que l’idée tournait dans la tête d’Emily. Elle avait entendu parler de cette fameuse salle. De cette salle réservée aux préfets et qui lui promettait un moment de détente intense. D’ailleurs, elle s’était prise à rire en s’imaginait qu’elle aurait pu y aller avec Ora. Penser à la jeune femme lui faisait un pincement au cœur, elle ne pouvait pas le nier. Certes elles n’avaient pas de relation, ce qu’il s’était passé entre elle tenait plus du fugace et ça ne la dérangeait pas. Elle avait été complètement en harmonie avec ça. Mais apprendre son départ. Oui, ça lui avait foutu un coup. Elle avait été triste d’apprendre que son frère ait eu un accident, qu’elle se retrouve dans une situation comme ça. Et puis égoïstement, Emily était triste de voir partir quelqu’un avec qui elle s’entendait bien, avec qui elle construisait une amitié. Certes de manière peu académique. Mais ainsi allait la vie. Emily savait qu’elle en verrait d’autres et au moins, elle partait vivante… Ne pas se laisser abattre !

Au cours de self-defense Emily avait comme à son habitude donnée une énergie monstre. Elle progressait vraiment. Elle avait toujours su se défendre et se battre mais là c’était plus propre. Elle apprenait à tirer profit de son petit gabarit, à savoir comment utiliser sa vitesse contre la force de quelqu’un d’autre. Et ça lui plaisait. Elle en sortait toujours le sourire aux lèvres. Même si parfois ses muscles la suppliaient d’arrêter. Elle tenait le choc. Son mental qui avait toujours été son point fort était plus solide que jamais. Au moins toutes ces années lui avaient apporté ça… Elle ne laissait rien au hasard. Elle se battait avec Cameron aussi souvent que possible parce que c’était vraiment un adversaire de taille. Et elle ne se laissait clairement pas démonter, elle y allait franchement et lui demandait d’en faire autant. Se blesser ? Quelle importance ! Elle se sentait vivante pendant ces cours. Elle recrachait toutes les énergies négatives et après, elle se sentait sereine comme jamais. Ces cours, c’était sa bouffée d’oxygène, elle en avait terriblement besoin.

Ce jour-là elle s’était particulièrement donnée et après le dîner, elle sentait bien que son corps était encore crispé, tendu par l’effort. Ce fut à ce moment là que cette fameuse pièce lui revint à l’esprit. Elle n’avait pas de garde à faire particulière à faire ce soir et pouvait donc en profiter pour se détendre. La nouvelle préfète s’était donc dirigé vers la salle de bain spéciale. Alors qu’elle arrivait devant la porte un fantôme, pas un de ceux qui avait foutu le bazar dans sa chambre heureusement, s’arrêta devant elle.

« Mais c’est vrai qu’elle est préfète la petite demoiselle.. AHAHAH si certains savaient, ils auraient de l’urticaire. Allez, va, profite gamine ! »

Emily l’avait remercié, amusée. Oui certains seraient sans doute fou. Son frère l’était déjà. Elle ne savait pas s’il en avait informé ses parents. Ca n’avait aucune importance de toute façon. La demoiselle entra donc dans la fameuse salle de bain et là… Elle resta sans voix. La pièce était magnifique, une douce buée se dégageait de l’eau. C’était un rêve. C’était mieux que ce qu’elle avait imaginé et elle ne pu s’empêcher de rire. Un vrai rire franc, détendu. Elle s’approcha alors d’un bassin et goûta l’eau du bout des doigts. Son sourire ne s’effaça pas, bien au contraire. C’était parfait. Il n’y avait personne. Qu’elle et ce lieu de rêve. La demoiselle ôta alors ses vêtements et plongea doucement dans l’eau avec un soupir de contentement.

Les yeux clos, Emily se laissait aller, profitant simplement du moment. Ce n’était pas trop son genre de prendre le temps de se détendre, de juste profiter d’un moment de calme et de quiétude. Mais après les bons exercices qu’elle avait fait, c’était plus que mérité. Alors elle acceptait d’être un peu inactive.

~One day you see a strange little girl look at you
One day you see a strange little girl feeling blue~


Emily s’était mise à fredonner. Une vieille chanson qu’elle avait l’habitude d’entonner à Edimbourg. Elle ne le faisait plus trop depuis son arrivée ici. Parce qu’elle était chargée de souvenir, parce qu’on avait l’habitude de la chanter pour elle. Mais en cet instant, elle était bien. C’était un jour avec, un jour où son esprit la laissait tranquille. Alors du fredonnement, elle se mit à chanter avec plus d’assurance, le sourire aux lèvres. Ems était dans sa bulle, c’était le cas de le dire. Si quelqu’un venait à entrer, elle passerait peut être pour un folle à chanter à tue tête avec un air aussi ravi. Mais ce n’était pas comme si c’était grave ou important. L’important c’était juste cette sensation de bien être.

La Chanson!:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Dim 6 Nov 2016 - 12:39

Spoiler:
 

Enchaîner les coups, encaisser, rendre, encore et encore. Alex ressortait fourbu d’une nouvelle session où son cousin avait été rejoint après un certain temps par Grasham qui sortait lui-même d’un cours. L’enseignant de sports de combats participait régulièrement à ces « petites séances », permettant au jeune homme d’enchaîner magie et défense physique. Traduction : de s’en prendre plein la gueule de tous les côtés. Logan refusait de le laisser sans armes et lui-même en redemandait, surtout depuis les dernières attaques. A vrai dire, il trouvait quelque chose de réconfortant là dedans, ayant l’impression d’agir sur sa propre sécurité et celle de ses proches. Bien qu’il ait, à chaque fois un peu plus, la royale impression qu’il ne serait jamais à la hauteur d’aucun de ces deux sorciers. Tobias était un ami de Logan et si le jeune Serpentard ne savait pas réellement ce qui les liait, il pouvait en revanche témoigner qu’ils pouvaient être très complices pour ce qui était de lui mener la vie dure. Et il en redemandait. Oui. Oui, parce qu’il s’était fait planté au détour d’un couloir, et que Mack s’était faite empoisonnée en mangeant des putains de chocolats. Alors, oui, il avait besoin de reprendre un peu de contrôle. Et si ce devait se faire à coup de raclées, il l’acceptait parfaitement. C’était comme ça qu’il avait été élevé après tout. A grands coups dans la gueule. Quelque part, c’était peut-être aussi plus rassurant pour lui car il s’agissait de quelque chose de connu. Triste analyse.

Toujours était-il qu’il était arrivé dans sa salle commune dans un sale état. Amusé du regard que l’on pouvait lui jeter, il s’était servi un verre d’alcool en riant de la tronche que lui lançait Jordane.

« Logan ? »
« Oh non : Logan ET Grasham ! »
« Il avait pas cours ? »
« Ah ben il l’a fini pour aller rejoindre son grand ami … et moi ! C’est bien : il s’était échauffé : parfait quoi. »

Lâchant un petit rire, la jeune femme l’avait analysé de plus prêt, lui tendant quelque chose pour essuyer un peu le sang sur son visage.

« Toi tu ne devais pas l’être assez manifestement ! »
« Haha, moques toi ! J’ai pas fait kung fu seconde langue moi ! »
« Moi non plus. Cela dit, tu devrais peut-être t’y mettre ! Tu finis toujours dans cet état. »
« Niah niah niah. Et encore, c’était une séance sans magie noire. Elle est où Mack ? Que je sache si je dois me magner de filer sous la douche et de tout camoufler ou si j’ai le temps de souffler deux secondes… »
« Pas très loin.. »
« Derrière moi hein c’est ça ?! »

Exact. Il l’avait décrypté sans mal au regard que lui avait lancé la belle rousse. Il savait parfaitement que ça rendait la belle folle de voir l’état dans lequel il finissait à la suite de ces séances musclées. Mais elle était passée par là elle aussi et il n’était pas capable de faire autrement. Il lui fallait faire quelque chose, et si ça voulait dire contusions, os brisés et psyché éraflée, c’était un moindre prix s’il pouvait être un peu plus utile au final.

Oui, il le savait, il ne pourrait pas sauver tout le monde, et cette quête avait la sale tendance à faire du mal autour d’elle. Et pourtant, que devait-il faire ? Laisser sa sœur mourir à l’époque, sans au moins tenter quelque chose ? Se laisser aller et attendre la mort sans rien faire ? Regarder les autres tomber ? Se tuer avant que la cible dessinée sur son front n’explose, l’emportant au passage ? Joyeux. Non, vraiment !
S’en était donc suivi un regard noir de la part de la belle blonde – bon dieu qu’elle pouvait être belle quand le feu de la rage brulait dans son regard… ahem. Digression.

C’était ainsi, alors qu’il répondait avec son air désinvolte habituel qu’elle s’était prise de l’idée saugrenue de le forcer à prendre un peu de tems pour lui. Du type calme et sans coups. Gestion du stress, repos du corps et de l’esprit, ce genre de choses.

« Qui t’a fourré des idées pareilles dans le crâne ? On a un sophrologue ici ?! »

Oui, non, peut-être. Toujours était-il qu’il s’était retrouvé devant la porte de la salle de bain des préfets qu’elle avait fait ouvrir dans la foulée, elle avait fait promettre au fantôme qui passait là d’empêcher qui que ce soit de sortir de cette foutue pièce tant qu’il n’aurait pas pris un peut de temps pour lui. Et qu’il n’aurait plus l’air d’un type errant en pleine apocalypse.
Un truc dans ce goût-là.

« Eh bah s’il n’y a que ça pour te faire…. »

La pièce n’était pas vide. Et la portée, fermée.

« … plaisir. »

Il s’était retourné, pour tomber nez à nez avec une jeune femme qu’il connaissait bien. Et pour cause, elle faisait justement partie des dommages collatéraux de ses tentatives parfois foireuses de sauvetages désespérés.

« Ho… »

Malaise.

« Quelque chose me dit que t’es d’un coup beaucoup moins détendue dans tes bulles : j’me trompe ? »

Il y a prescription maintenant non ? Non ? Ben ouais, pas étonnant.
Ils se croisaient à peu près une fois par an depuis. Récurrence gênante.
Passant une main dans ses cheveux, il remarqua sans y prêter attention qu’il en tirait de belles traînées de sang sur ses doigts. Post-apo. C’était une bonne description.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Jeu 10 Nov 2016 - 10:31

Où est-ce qu’elle allait ? Où est-ce qu’elle en était dans sa vie ? Pour une fois, toutes ses questions n’avaient pas d’importance. Pour une fois la demoiselle n’était pas tourmentée, pétrie de questionnements et de doutes. Elle était juste bien, à l’aise avec elle-même, avec ce corps qu’elle rejetait parfois. Elle avait l’impression de pouvoir flotter dans cette eau, dans ses bulles, de pouvoir se laisser happer et se mêler doucement à cet élément si agréable. Et cela se ressentait dans sa voix. Beaucoup l’avaient entendu chanter des chansons de protestations et il fallait bien avouer que cela lui convenait parfaitement. C’était une part d’elle-même évidente, qui se voyait au premier regard, qui s’entendait dans ce timbre parfois un peu rauque. Mais elle n’était pas que ça, non loin de là. Elle n’était pas triste que tout le monde ne le sache pas. Elle aimait aussi se protéger derrière cette image de jeune femme forte et prête à se battre sans trêve face à un monde injuste. Même si tout ça se fissurait. Mais bref. Emily était aussi une demoiselle douce quand elle le voulait, sensible, soumise à des émotions souvent trop fortes, trop intenses. Ce jour-là, c’était ce qu’elle exprimait en chantant à tue-tête. Ce sentiment de légèreté, d’allégresse. Complètement disproportionné face à une journée qui était en soit assez banale. Mais ça n’avait pas d’importance. C’était ce qu’elle ressentait et elle voulait en profiter. Elle savait l’importance de ses moments. Elle devait en tirer le meilleur.

Le temps s’écoulait donc sans qu’elle le compte, sans qu’elle ne cherche à le maîtriser. Elle aurait pu rester ainsi des heures. Lorsqu’elle entendit un bruit de porte, elle ne capta pas tout de suite. Elle était trop dans sa bulle pour que son cerveau accepte de connecter le bruit de la porte et le fait que quelqu’un était sans doute entré dans la pièce. Elle ne capta que lorsqu’elle entendit une voix. Emily arrêta alors de chanter et tourna la tête vers l’entrée. Devant elle se trouvait Alec qui semblait tout aussi surpris qu’elle de leur rencontre. La demoiselle eu comme réflexe de serrer ses bras autour de sa poitrine pour se dissimuler même si les bulles et la mousse la cachaient parfaitement. Alec fut le premier à prendre la parole. Il fallait bien avouer que sa présence compliquait un peu la chose… Pourtant, si Ems le regardait d’abord d’un air assez figé, elle éclata soudainement de rire sans prévenir. Un rire sonore et franc qui mit un peu de temps à se calmer.

« Alors celle-là franchement, je pense que même mon esprit tordu n’aurait pas pu l’imaginer. »

Emily essayait encore de calmer son hilarité alors qu’elle s’était enfin décidée à parler. Cette situation était profondément absurde et c’était ça qui la faisait rire. Alec et elle… Difficile de qualifier leur relation. Il l’avait torturé. Il s’était excusé. Et ils s’étaient retrouvé à partager leurs démons. La jeune femme avait réussi à mettre de côté sa colère contre lui. Même si une part d’elle restait méfiante, son instinct de survie sans doute. Et voilà qu’elle se retrouvait complètement démunie devant lui. D’autant que ce n’était pas comme si Ems était parfaitement à l’aise avec sa nudité. Alors oui, cette situation était juste parfaitement invraisemblable et c’était drôle à ses yeux. La jeune femme parvint tout de même à se reprendre un peu et regarda le sang qui se trouvait sur Alec. Ok… Un peu creepy quand même.

« Tu t’es battu avec le Saule Cogneur avant de venir ici… ? »

Elle cherchait à détendre un peu l’atmosphère. Pour oublier sans doute qu’elle était là, nue et vulnérable face à un type qu’elle ne savait pas trop comment considérer. Elle n’avait pas vraiment peur, elle se sentait surtout mal à l’aise. Mais elle s’accrochait aussi à la bonne humeur qu’elle ressentait juste avant. Emily ne voulait pas tirer un trait aussi vite sur sa belle journée. Alors elle essayait de garder de la distance, le sens de l’humour même si elle ne comprenait rien à ce qui était en train de se passer.

« Tu as sans doute plus besoin que moi d’un bon bain, je peux m’en aller si tu veux et comme ça tout le monde est détendu. »

Certes Emily aurait aimé pouvoir profiter du bain plus longtemps mais maintenant elle pouvait revenir quand elle le voulait. Et elle ne savait pas si elle arriverait à rester parfaitement zen en compagnie d’Alec. Au-delà de sa personne, c’était peut-être l’idée d’un homme nu proche d’elle qui la perturbait. Et oui, la survoltée, la rebelle n’était pas à l’aise avec tout. Elle commençait donc déjà à chercher des yeux une serviette pour pouvoir sortir en se dissimulant. Sur ses lèvres flottait un sourire énigmatique. Elle ne pouvait s’empêcher de trouver la situation drôle et dès que ses yeux se détournaient d’Alec, une sorte de fou rire nerveux cherchait à l’envahir. Ah, décidément, la vie était réellement pleine de surprises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Jeu 10 Nov 2016 - 12:14

THE MALAISE.

Ça aurait tout à fait pu être le titre de cette rencontre importune. Non, les deux jeunes gens n’étaient pas à l’aise l’un avec l’autre. Alec car ça le renvoyait à une image de lui qu’il ne voulait pas être mais également aux pressions qu’il avait pu subir à un moment donné, et à celles, différentes, qu’il subissait actuellement. Oui, il s’était expliqué, bien sûr, et excusé surtout, mais ça ne changeait rien à ce qui avait été fait. De son côté à elle, il se doutait qu’il ne devait pas être la personne qui la mettait la plus à l’aise possible dans ce château et ce, même s’il avait sincèrement fait au mieux vu la situation. Cependant, même ainsi, même convaincu de ça, il y avait été fort, plus fort qu’il ne le pensait et ce, sûrement en raison de cette rage latente qui bouillait en lui. Ainsi, si tout cela était loin, la présence de la jeune femme ici lui avait un peu fait l’effet d’une gifle. Lui, hilare jusque là de la réaction maman poule de Mack s’était simplement trouvé con en se rendant compte de la présence d’Emily. Ça jette un froid…

Pourtant, après sa réflexion hautement intellectuelle, c’était un fou rire qui avait prit la jeune femme. Ça, il ne l’attendait pas. Ainsi, il avait esquissé un sourire un peu coincé, grimaçant un peu, ne sachant pas trop sur quel pied danser.

« Alors celle-là franchement, je pense que même mon esprit tordu n’aurait pas pu l’imaginer. »

Ça, c’était inattendu. Et probablement tout à fait vrai. L’improbabilité du truc avait de quoi faire sourire, c’était certain !

Surtout que… si elle se couvrait la poitrine ainsi, au milieu de ses bulles, c’était qu’elle était nue, on est bien d’accord ? Non, c’était juste pour être certain. Certes, il devait être gentiment considéré comme pervers vu le nombre de ses conquêtes. Mais là, si ça pouvait la rassurer, il n’y pensait pas une seconde. C’était plus un sujet de malaise de plus : comme s’il en manquait. Autant faire les choses à fond c’est vrai…

« Tu t’es battu avec le Saule Cogneur avant de venir ici… ? »

Bon, elle souriait, elle riait et elle blaguait et ce malgré la situation. C’était plutôt une bonne nouvelle non ?

« Non, juste mon cousin. Ah et Grasham. Il s’est échauffé avec vous avant non ? »

Non, il ne connaissait pas l’emploi du temps de tout le monde. A vrai dire, il avait même du mal avec le sien. Mais il lui semblait.

« Tu as sans doute plus besoin que moi d’un bon bain, je peux m’en aller si tu veux et comme ça tout le monde est détendu. »

Petit sourire gêné.

« Nan, du tout ! D’ailleurs je serais bien parti si j’étais pas sûr que maman poule Mack a organisé tout un truc pour m’empêcher de sortir de là. En plus elle a dit « que personne ne sorte d’ici »… donc il n’est pas tout à fait exclu que tu en fasses partie sans que ça soit volontaire. »

Il avait souri, franchement désolé de la situation.

« Bon, franchement, j’ai pas envie de me prendre la tête et de verser dans le dramatique. J’ai passé une bonne journée, j’me suis fait atomiser la tronche par nos deux grands couillons de profs. … et j’ai mal partout. Donc on remet les choses au même niveau et roule. »

Oui, il s’était déshabillé entièrement avant de se jeter dans l’eau. Oui, il l’avait fait.
Pas tout à fait sûr de ce qu’il faisait, mais il l’avait fait.

Oui parce que l’on pouvait croire qu’en effet  il était tout à fait à l’aise, lui, avec sa nudité, vu son grand sourire de couillon et ses coucheries à gogo. Et il le paraissait en effet tout à fait en ce moment. Pourtant, en réalité, lorsque la nudité était dénuée d’un cadre sexuel ou qu’il ne maîtrisait pas la situation, il n’était finalement plus tout aussi à l’aise.

« Vala ! »

Cheveux trempés dans les yeux, ne voyant rien : t’as l’air malin.


« J’sais pas ce que t’as mis dans l’eau… mais ça brûle. »

Au contact de l’eau, ses plaies s’étaient mises à piquer.

« Voilà, j’sais pas du tout ce que je fais mais j’le fais. »

Sourire de débile appuyé, volontairement comique.

« Tentative de conversation normale : Il était bien chaud avec vous aussi Grasham ou il n’était en forme que pour moi ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Dim 20 Nov 2016 - 19:09

Ils devaient avoir l’air malin, ces deux là, à essayer de se détendre, de rire d’une situation qu’aucun n’aurait souhaité. Ils ne se haïssaient pas, ils étaient au clair désormais l’un avec l’autre mais ils se renvoyaient chacun à des souvenirs difficiles. Alors être ainsi, en face l’un de l’autre… Emily avait cependant tenté de faire redescendre un peu la tension avec une blague. Et oui, elle avait été plutôt contente qu’Alec réponde le plus naturellement du monde. Ah... Rivers aîné et Grasham, ça faisait un sacré duo. Elle hocha simplement la tête pour confirmer qu’il avait bien pu s’échauffer avec les moldus. Et Ems n’avait clairement pas été en reste à ce cours. Comme à chaque fois d’ailleurs. A croire qu’elle méritait vraiment le surnom de Tigresse que Cameron lui avait donné. Si quelqu’un en doutait encore… Malgré ce moment de détente partielle, Emily n’avait pas pu s’empêcher de proposer à Alec de dégager le plancher pour lui céder la place. D’ailleurs, la jeune femme était déjà en train de regarder autour d’elle et de chercher un moyen de sortir de l’eau sans exposer sa nudité. Alec la stoppa net dans son idée cependant. Au début, il se contenta de refuser sa proposition mais en réalité la décision de la jeune femme était plus ou moins prise. Sauf que… Sauf que le jeune homme lui expliqua que Mack avait eu la bonne idée de faire en sorte qu’il ne puisse pas sortir. Enfin qu’ils ne puissent pas sortir. Ems pâlit alors légèrement.

« Ah… Ok… »

Elle vit alors le sourire gêné d’Alec, désolé aussi. Emily secoua alors la tête pour se reprendre. Elle n’allait pas se laisser démonter par un truc pareil non ? Et apparemment Alec était sur la même longueur d’ondes qu’elle. Et oui ! Ems afficha un sourire quand il expliqua qu’il ne voulait en aucun cas gâcher sa bonne journée. Ils savaient très bien tous les deux qu’une bonne journée c’était précieux, ils savaient que la suivante ne serait peut être pas aussi douce alors il fallait en profiter. Seize the day. Bon… Sauf qu’Emily ne s’attendait pas trop à la suite. Remettre les choses au même niveau ? Avant même qu’elle n’ait le temps d’analyser cette phrase, Alec se déshabilla et alla se glisser dans l’eau. La métisse était devenue carrément rouge. Elle avait plaquée ses mains sur sa bouche. Elle ne se ressaisit que lorsqu’Alec ressortit sa tête de l’eau, cheveux trempés. La jeune femme était cependant toujours aussi rouge. Elle venait de le voir à poil. Oh elle n’était pas la première du Château, ça elle le savait très bien. Mais elle n’en demeurait pas moins sous le choc. Il lui donna une occasion de reprendre ses esprits qu’elle attrapa directement au vol.

« Oh je sais pas, le bain s’est préparé tout seul. Ça doit être le savon pour faire les bulles… »

Merci Emily pour cette déduction absolument incroyable. Ahem. Alec afficha ensuite un sourire volontairement comique et expliqua qu’il ne savait pas ce qu’il faisait. Avant d’annoncer sa tentative d’avoir une conversation normale. Et là, la pression retomba. Sans prévenir, Emily éclata de rire. Son rire était un peu nerveux, il témoignait de sa gêne. Mais il montrait aussi qu’un truc venait complètement de sauter dans sa tête. Ils étaient absurdes et ridicules tous les deux, à être aussi mal à l’aise. Franchement, il y avait de quoi se moquer.

« Je suis désolée mais sérieusement… On a l’air un peu con là non ? »

Et la jeune femme se remit à rire de plus belle. Non elle n’avait pas de problème avec le fait de s’auto-insulter, elle le faisait d’ailleurs assez régulièrement. Emily rit donc un bon moment avant de réussir à respirer normalement. Tout ça était complètement dinguer, autant le prendre avec le sourire, non ?

« Hum… Pardon… Mais pour répondre à ta question, il était déjà en forme avec nous. Et j’avoue ne pas l’avoir découragé, j’aime bien quand ça cogne sec. »

Emily affichait alors un grand sourire. Oui elle était assez fier de son côté sauvage, qui aime le défi et le combat. Sauf qu’elle était petit à petit en train de se rendre compte que dire ça, de cette manière, face à Alec, c’était assez cocasse. Il n’en fallut pas plus pour que la jeune femme se remette à rire. Il allait croire qu’elle avait prit du gaz hilarant. C’était un peu ça. Le rire était ce qui permettait à Emily d’extérioriser beaucoup d’émotions et même si parfois cela pouvait paraître complètement inapproprié, elle avait pris le pli.

« Ok, j’vais essayer de faire un peu plus attention à ce que je dis parce que je crois qu’on a pas besoin que je rende la situation plus bizarre ou plus gênante. »

Emily afficha alors un sourire. Elle était un peu plus détendue. Toutes ses conneries lui avait presque fait oublier qu’elle était nue et Alec aussi. En fait, à partir du moment où elle arrivait à faire abstraction de ça, elle parvenait presque à se comportement normalement. Parce qu’elle était dans un bon jour, parce qu’elle avait juste envie de garder sa bonne humeur. Cela se voyait d’ailleurs à la façon dont elle jouait avec la mousse. Comme une gamine. D’ailleurs, à force de la faire passer entre ses mains et de se remettre les cheveux en place, Ems avait fini par se mettre de la mousse sur le nez sans s’en rendre compte. Ce qui rendait tout ce qu’elle disait… Un peu moins crédible dirons-nous.

« Tu t’entraînes avec les deux brutes souvent ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Mar 22 Nov 2016 - 21:13

Oui, ils avaient l’air con, tout comme la situation avait de quoi se moquer d’eux. Oui, c’était improbable, mais c’était ainsi et malgré la tentative de la jeune femme pour trouver une idée de fuite, il avait été forcé de l’arrêter dans son élan. Non, la sortie ne serait pas nécessairement pour tout de suite. Pas facilement dans tous les cas, c’était une évidence. Il faudrait se supporter encore un peu. Bien sûr, il était gêné et désolé de tout ça. Bien sûr, ils avaient discuté de ce qui l’avait amené lui, à avoir un comportement affreux envers elle. Et, oui, il avait fait ce qu’il pouvait à ce moment-là et même si ça n’était pas forcément assez, ils avaient crevé l’abcès. Cependant, il pouvait bien comprendre que passer un certain temps enfermée avec lui dans une pièce ne soit pas tout à fait sa conception d’une journée qui fini bien, dans un état de sécurité le plus total.
Hey, regarde moi bien, je suis inoffensif =D. Adorable. Un  agneau. Personne n’y croit. Il s’était pourtant prit une belle raclée mine de rien ce jour-là. Jordane n’y était pas allée de main morte pour faire entrer le message et elle avait eu tout à fait raison. Avec le recul en effet, il pouvait se demander ce qui piquait certaines personnes de rester près de lui et de lui pardonner après certaines de ses erreurs mémorables et dangereuses. Pourtant, non, il n’était pas ce monstre qu’il avait vu dans ses yeux cette nuit-là et ça prêtait d’ailleurs à la réflexion. Qui sont vraiment les montres ? Vous avez quatre heures.

Des humains. Avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs gênes et leurs coups de sang. Cette fois-ci, la gêne était là mais à défaut de coup de sang, il avait surtout été pris d’un certain coup de tête. Alors bien sûr, il avait bien vu les yeux de l’asiatique s’arrondir alors qu’il s’était mis à se déshabiller avant de sauter dans l’eau de cette pseudo piscine qu’il fréquentait bien trop souvent pour un non préfet.

« Oh je sais pas, le bain s’est préparé tout seul.  Ça doit être le savon pour faire les bulles… »
« Ah c’est ça les préfets, ça se fait embuller sans lever le petit doigt. Résultat, on a un savon qui pique ! »

Va mettre du Dop.

C’était sa tentative de discuter normalement. Pas forcément très efficace puisque la jeune femme avait encore hésité un moment entre deux sentiments contradictoires semblait-il. Sa réaction fut plus extrême et positive qu’il le pensait. La jeune femme explosa une nouvelle fois de rire. Il fallait dire qu’il y avait de quoi.
Et là, il réagissait comment ? Non, parce qu’il n’avait pas de nouvelle idée hautement débile à l’esprit comme de retirer ses fringues.

« Je suis désolée mais sérieusement… On a l’air un peu con là non ? »

Pas faux.
Et s’était à lui de la suivre dans son fou rire. Il fallait dire que, oui, ils avaient l’air complètement con, bloqués et coincés comme ils étaient alors qu’ils avaient pourtant tout fait pour réagir en adulte et crever l’abcès. Ça n’était à priori pas aussi net que prévu. Il ne se calma qu’en sentant que ses rires se tarissaient également. On respire. Il fallait probablement ça pour qu’ils se détendent un peu.

« Hum… Pardon… Mais pour répondre à ta question, il était déjà en forme avec nous. Et j’avoue ne pas l’avoir découragé, j’aime bien quand ça cogne sec. »

Et un grand sourire après ça. Elle venait de tilter ses paroles concernant la situation ou pas du tout. Oui, là oui. En effet, si la jeune femme avait réagir finalement avec naturel sur le coup, il l’avait sentie se figer une seconde, l’air de se rendre compte de l’incongruité de ses paroles. Tout serait fait pour renforcer ce sentiment manifestement. Il ne lui en avait pas fallu plus pour repartir dans son rire assez peu contrôlable. Cette fois, ce fut elle qui suivit. Ils n’avaient pas fini si à chaque réplique le fou rire repartait !

« Ok, j’vais essayer de faire un peu plus attention à ce que je dis parce que je crois qu’on a pas besoin que je rende la situation plus bizarre ou plus gênante. »
« Nan, continue, une fois qu’on les aura toutes faites, on ne pourra plus s’enfoncer encore ! Alors autant y aller franco. »



«  Et ouais j’avais remarqué ce côté. Donc c’est ton fait si Grasham était bien chaud chaud tout à l’heure, ok. J’te remercie. »

Il avait dit ça sur le ton de l’ironie. En réalité, il les réclamait ces séances, autant qu’elles soient intenses pour qu’elles paient. Il devait avoir ce côté-là aussi apparemment. Pourtant, c’était bien moins le cas avec Grasham qu’avec Logan ou Sloane. Contrairement à une certaine Jordane qui dépotait méchamment quand il s’agissait de combats au corps à corps.

Et elle jouait avec les bulles. Il s’était mis à sourire, amusé, se détendant un peu plus. Il avait là une facette d’elle qu’il n’avait pas vraiment imaginé. Non, justement, à ses yeux, elle était justement essentiellement ce côté tigresse qui ne lâchait rien. Ça avait de quoi perturber.

« Tu t’entraînes avec les deux brutes souvent ? »

A l’évocation de sa séance, il se souvint de ses blessures et se mit à les nettoyer sans trop y prêter attention.

« Oh que oui. J’ai pas forcément été archi efficace lors des deux dernières attaques alors j’essaie d’y remédier comme je peux. Du coup : Bah j’me fais casser la tronche =D. »

D’où son état pittoresque.

« Et encore, souvent monsieur mon cousin a la bonne idée d’y ajouter notre psychopathe de prof de magie noire. »

Et là c’est moi qui passe la soirée dans le noir.

« Enfin c’est pas très efficace vu que Jordane me domine toujours comme elle le… veut. T’as un magnifique nez en mousse tu le sais ça ? »

Eclatant de nouveau de rire. On aurait pu la croire concentrée sur ce qu’il disait, oui, mais ainsi, elle perdait soudainement toute crédibilité. Adieu le sérieux.
Et oui, Jordane le domine. Il fait des efforts sur lui là le petit. En même temps, il fallait dire ce qu’il était, si elle décidait de l’envoyer au tapis, c’était fait avec une facilité qui le dépitait toujours autant. La voir affronter Grasham, en revanche, avait quelque chose d’assez jouissif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Lun 28 Nov 2016 - 15:00

Emily avait souri à la remarque d’Alec sur les préfets bien qu’il lui ait fallut quelques secondes pour tilter qu’elle s’appliquait aussi à elle. Et oui, la jeune femme avait tendance à l’oublier mais elle était bel et bien préfète. Ça lui paraissait tellement dingue. C’était une telle vengeance sur sa famille, sur ce qu’on avait cherché à faire d’elle pendant toutes ces années qu’elle avait encore du mal à réaliser. On aurait pu croire à une blague mais rien de plus. Pourtant non. Tout ça allait bien plus loin. Ems était officiellement préfète, elle prenait soin des moldus qui étaient encore parmi eux, elle aidait aux gardes. Bref, elle représentait une partie des élèves de Poudlard, une partie presque que comme les autres. Et ça la gonflait d’orgueil, qu’elle le veuille ou non. Etre reconnue par cette école était à ses yeux un cadeau tout simplement inestimable. Et puis, quand en plus cela lui donnait accès à un endroit comme cette salle de bain, pourquoi se plaindre !

De bonne humeur, dans de bonnes dispositions, les deux jeunes gens essayaient donc de rendre ce moment le plus normal possible. Sauf que bien sûr, Emily n’avait pas pu s’empêcher de faire une boulette et de faire une réflexion pas très fine quand on avait en mémoire leur passif. Heureusement, Alec prit la réflexion avec légèreté et parvint même à faire une blague dessus. Il avait remarqué que ça cogne sec ? Emily avait ouvert la bouche et était restée bloquée quelques secondes. Il avait osé dire ça ? Elle aurait pu s’énerver mais étonnement, ce n’était pas ça qui dominait en elle. Non, Ems était sidérée mais dans le bon sens du terme, amusée même. Il avait osé et contrairement à ce qu’elle-même aurait pu penser, ça passait plutôt bien. Preuve sans doute qu’ils avaient réellement avancé tous les deux.

« Tu peux avouer que tu m’es reconnaissant de l’avoir boosté ! »

Le sujet était bien passé, c’était chouette. Mais ce n’était pas non plus la peine de trop s’attarder dessus et de risquer de provoquer une catastrophe. Certes ils semblaient tous les deux avoir réussi à passer outre cet épisode mais autant ne pas chercher les ennuis. Emily avait donc enchaîné, cherchant à en savoir un peu plus sur ses entraînements tout en jouant allégrement avec la mousse. Elle avait envie de faire la gamine et puis occuper ses mains l’aidait aussi à oublier le côté gênant de la situation. Alec de son côté commença alors à lui expliquer que ses entraînements venaient de ce qu’il se jugeait avoir été inefficace lors des dernières attaques. Emily baissa alors légèrement la tête, prenant le temps de fixer l’eau quelques instants. Elle pouvait tout à fait comprendre ce sentiment. Le fait cependant que ce soit quelqu’un comme Alec qui l’exprimer créait une sensation étrange en elle. Une sensation qu’elle n’aurait su expliquer. Elle ne fit donc aucun commentaire et le laissa poursuivre. Le prof de magie noire en plus ? Ah oui clairement là ça s’apparentait vraiment à du sadisme…

« Ouch… Mais qu’est-ce que tu lui as fait pour qu’il t’en veuille à ce point ? »

Emily avait dit ça sur le ton de la rigolade bien sûr. Mais après coup, elle s’était dit que peut être qu’elle n’aurait pas dû. Après tous, les affaires de famille c’est toujours compliqué, elle était plutôt bien placée pour le savoir d’ailleurs. Heureusement, malgré elle, elle parvint à détendre l’atmosphère. Alors qu’Alec continuait au sujet de ses entraînements il se sentit comme obligé de s’arrêter pour faire remarquer à la jeune femme qu’elle avait plein de mousse sur le nez. Emily porta alors rapidement sa main à son visage et s’enleva effectivement la mousse qui avait élu domicile sur son nez. Elle rit avec Alec. Comme quoi, ses petites maladresses du jour pouvaient avoir de bons côtés.

« C’est parce que j’ai toujours rêvé d’être un bonhomme de neige en fait ! »

Bah oui tout à fait. D’ailleurs, elle allait même demander à un sorcier de transformer son nez en carotte histoire que cela soit plus simple. Ahem, n’importe quoi. Enfin, au moins, ils avaient bien ri. Pour autant, Ems n’avait bien sûr pas manqué l’allusion à Jordane et le fait qu’elle le dominait. Intéressant. Oui son esprit ne put s’empêcher de faire une petite association perverse mais que voulez-vous, on ne change pas comme ça non plus…

« Pour en revenir à ce que tu disais…. Jordane te domine ? »

Grand sourire de la part d’Emily. Au-delà de la petite blague malsaine qui était venue s’immiscer dans son esprit, le vrai sens de la phrase l’amusait aussi. Se dire que la jeune femme lui mettait des raclées. Un peu de girl power ça ne fait jamais de mal après tout ! D’autant que les deux demoiselles se connaissaient et qu’Emily l’appréciait tout particulièrement.

« Tu le prends mal si je te dis que j’adorerais voir ça ? »

Sourire polisson de la part d’Ems. Non ce n’était pas forcément très cordial de dire un truc pareil mais c’était loin d’être méchant. C’était une façon aussi de briser le mythe d’Alec le gros méchant. Et puis, il fallait savoir aussi parler de tous ses sujets avec plus de douceur sinon ils allaient tous finir par devenir dingue à n’évoquer que tristesse et difficultés de la vie.

« Enfin, faut quand même que tu fasses attention, t’as tes blessures pas très jolies. »

Le regard d’Emily avait glissé sur les parties du corps d’Alec qu’elle pouvait voir et en effet, tout n’était pas très sympa. Cela l’intriguait d’ailleurs, à tel point qu’elle avait presque oublié la situation et le fait que son regard ainsi posé sur le jeune homme pouvait être gênant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Mer 30 Nov 2016 - 13:17

« Tu peux avouer que tu m’es reconnaissant de l’avoir boosté ! »

« Tout à fait ! Je t’en suis très reconnaissant ! D’ailleurs je prends comme témoins ici présents les bulles du bain pour te remercier très officiellement de la branlée que je viens de me prendre : Merci de tout mon cœur ! »

Là-dessus, Alec avait amplifié ses paroles volontairement pompeuses en effectuant une magnifique révérence qui, si vous avez bien suivi, s’est achevée la tronche sous l’eau vu le niveau de celle-ci.
La mousse dans les cheveux, dans les yeux : total classe. Ils en avaient besoin de cette légèreté, de cette manière de prendre les choses à la légère. Oui, il avait bien sûr craint ses réactions mais jusque là, tout se passait plutôt bien alors autant continuer dans cette lignée afin de rendre les choses le plus normales possibles. Et oui, il était honnête. Pas qu’il apprécie sincèrement de s’exprimer sur ses faiblesses concernant ce qui avait pu se passer lors des attaques, simplement, mieux valait probablement justement qu’il montre ce type d’aspect de lui. L’image qu’elle avait de sa personne pouvait être assez manichéenne alors autant nuancer un peu les choses. Oui, il s’était planté, et oui, il n’avait pas été là pour sauver ses proches. D’ailleurs, la première fois, c’était lui qui était tombé. La seconde, il ne s’en remettrait probablement pas et le faisait cauchemarder toutes les nuits. Définitivement, se connaissant, il se savait tellement loin de l’image qu’elle pouvait avoir de lui à cause de cette journée. Clairement, il n’avait rien d’invincible, loin de là. D’ailleurs, tout ce qu’il avait jamais fait finalement dans ce château, le bien comme le mal, avait été pour sauver celles qu’il aimait, sa sœur et Mack. Jayden aussi lui avait value un plongeon dans le lac… à ce souvenir, il s’immergea un peu plus dans l’eau chaude, réprimant un frisson.

Bref, Emily avait eu un instant de flottement alors qu’il évoquait les attaques. Ne sachant quoi en penser, le Serpentard avait simplement laissé couler, passant à la suite.

« Ouch… Mais qu’est-ce que tu lui as fait pour qu’il t’en veuille à ce point ? »

Lâchant un grand rire, le jeune homme avait repoussé loin de lui toutes les histoires de familles qui pouvaient bien lui venir à l’esprit.

« Hm, je lui ai piqué son alcool et sa copine me hait. Ce qui lui vaux d’être entre deux feux. D’où sa vengeance ! »

Les deux parties étaient vraies, même le terme « copine » qui aurait probablement fait grincer des dents le directeur.

« Ah et je viens de parler de copine. Si les murs ont des oreilles : j’suis mal. »

Pour ce qui était de citer Aileen ? Logan l’avait embrassée devant la moitié de l’école, question discrétion : on r’passera. Manifestement, c’était officiel. Traduction, elle se retrouvait officiellement avec la même cible que lui en plein milieu du front. Mais évitons les sujets qui fâchent ! C’était ce qu’il faisait habilement jusqu’ici, blaguant autant que possible.
Elle aussi entretenait cette ambiance joyeuse en jouant avec la mousse puis en déconnant à ce sujet lorsqu’il lui avait fait remarquer celle qui trônait fièrement sur son nez.

« C’est parce que j’ai toujours rêvé d’être un bonhomme de neige en fait ! »
« Mais c’est bien sûr ! ca peut s’arranger, il parait qu’il y a une pièce dans le château qui te transporte à n’importe quelle saison selon ses envies… ‘faut juste pas y rester bloqué en plein blizzard quoi. »

Comme Jayden.

« Pour en revenir à ce que tu disais…. Jordane te domine ? »

Ça n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Oui, Jordane lui avait brisé le poignet en une fraction de seconde le jour où il y avait eu « l’incident » avec Emily. Ça n’était pas terminé car, bien entendu, Alec et la belle rousse se chamaillaient régulièrement. Disons que si elle s’y mettait sérieusement, il ne restait pas très longtemps debout et ce, malgré les cours avec Grasham.
Avouons-le, une petite étincelle lubrique s’était allumée dans son regard.

« Pas comme j’aimerai… »

Il le savait, les jeunes femmes se connaissaient et s’appréciaient. Raison de plus pour se moquer de lui ! Oui, il s’améliorait pour ce qui était de l’autodérision. A vrai dire, le garçon savait surtout que dans la situation actuelle, c’était probablement la meilleure approche. Se rabaisser un peu permettait aussi de le rendre plus accessible, moins dangereux.

« Tu le prends mal si je te dis que j’adorerais voir ça ? »

Une réflexion qui l’avait fait d’autant plus rire que le petit sourire en coin d’Emily aurait valu un grand discours et rendait à la réflexion un petit aspect espiègle.

« Nan, j’t’en pris. Je suis sûr que c’est un spectacle très comique quand on n’est pas celui qui mord la poussière ! »

Et, oui, il pouvait comprendre que voir son tortionnaire se faire laminer soit jouissif. Lui-même aurait bien aimé assister à la défaite de son père ou son précepteur. Et il aurait aimé défoncer son oncle lui-même. Chacun son fantasme.

« Après j’peux même t’organiser une séance spectacle pour mon prochain entraînement =D Cadeau de Noël ! Ils sont plus efficaces à 3 que Jordane seule… ce qui est rassurant. »

Jordane méga badass sinon !
Et, Alec, Noël c’est quand déjà ? Dans longtemps, on est d’accords.

D’ailleurs, en parlant de ses entraînements…

« Enfin, faut quand même que tu fasses attention, t’as tes blessures pas très jolies. »

Haussant des épaules, le jeune homme avait répondu d’un air désabusé.

« Boarf. Elles ne sont pas si moches que ça, Mack aurait fait une crise de nerf sinon. Et j’ose espérer que Logan m’aurait filé quelque chose avant que je parte. Ça va, c’est pas les premières.. »

A vrai dire, depuis l’attaque, son corps avait rarement été aussi martelé. D’ailleurs, il n’avait pas été autant blessé lors de l’occupation des Supérieurs. C’était dire !

« C’est moi qui réclame tout ça, ya pas de problèmes. Enfin, si, ya un problème, dans l’eau, actuellement ça pique. Mais mis à part ça… »



« Si, mis à part ça, tu mates mon corps en ruine. »

Petit air moqueur.

‘Sont beaux mes abdos ?

Oui, merci bien.

Barrés de cicatrices maintenant. La première équivalait au don d’organe qu’il avait fait pour sa sœur, grâce à la torture plus ou moins véritable d’Emily justement. La seconde était encore bien rouge et datait de l’attaque lors du match de Quidditch lors duquel il avait failli terminer sa vie. Les autres étaient si insignifiantes qu’il n’y prêtait pas attention et depuis ce jour, il y en aurait quelques nouvelles dues à son entraînement d’il y avait à peine une heure. D’autre qu’il oublierait, qu’il effacerait même peut-être un jour par magie, elle n’avait pas d’importances.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Sam 10 Déc 2016 - 13:23

Est-ce qu’Emily aurait été contente de provoquer la raclée qu’Alec se prenait ? Non tout de même pas, il ne fallait pas exagérer. Elle avait passé cette phase. Par contre, la façon qu’il avait de parler de ça l’amusait beaucoup. Elle fut tout autant amusée d’entendre le jeune homme lui donnait ce qu’il voyait comme la raison de tout ça, les relations conflictuelles qu’il avait avec la copine du directeur. La copine ? Ah c’était donc bien ça. Ems avait bien sûr entendu parler de ce qu’il s’était passé au stade le jour de l’attaquer avec le directeur bien que ça n’ait pas été son principal sujet de préoccupation. Toujours était-il qu’elle savait, comme une partie de l’école. Et qu’importe que les murs aient des oreilles. Elle haussa d’ailleurs les épaules à cette évocation. Chacun faisait bien ce qu’il voulait. Surtout dans des temps pareils, elle ne voyait pas trop pourquoi certains s’attardaient autant sur des histoires de coucheries. Chacun était libre et tant que tout le monde était consentant, elle n’y voyait aucun problème, aucune importance. Elle n’ajouta donc rien à tout ça, souriant simplement. Avant de découvrir qu’elle ressemblait à un bonhomme de neige. Alec sembla être réceptif à son trait d’humour et évoqua même le patio de l’école qui changeait de saison en permanence. Ems aimait beaucoup cet endroit, il lui permettait de se réchauffer en hiver et inversement. Oui c’était plutôt sympa. Elle irait s’y transformer en bonhomme de neige la prochaine fois !

Mais revenons à des sujets plus croustillants. Jordane et se domination sur Alec. Comment dire qu’Emily adorait cette vision ? Elle demanda même à son camarade de répéter, comme pour en être bien sûre. Elle lui adressa alors un petit regard réprobateur à sa réflexion. Petit pervers. Ahem. Bon, sur le coup la cracmolle n’était pas beaucoup mieux puisqu’elle évoquait le fait qu’elle aimerait bien le voir se prendre une raclée. Elle rit de bon cœur à la réaction d’Alec. Il connaissait bien l’autodérision et c’était toujours plaisant.

« Oh chouette alors, c’est un super cadeau ça ! »

Tu es gâtée dis donc Emily. Plus sérieusement, la jeune femme n’aimait pas réellement voir des gens se faire taper dessus. Rappel de mauvais souvenirs ? Très certainement. Mais savoir rire, savoir s’évader et oublier leur passé tortueux c’était très important. Ce qui ne l’empêcha pas pour autant de s’attarder sur les blessures qu’il avait. Apparemment lui ne trouvait pas si terrible. Il avait sans doute dû voir pire. Mais quand même !

« J’espère bien que le directeur ne t’aurait pas laisser avec de graves blessures ! »

Quand même, c’était le directeur et un membre de sa famille, ça aurait été un peu effrayant… Enfin bref. Ems ne pu s’empêcher de regarder encore un peu ces blessures, essayant de les comprendre en un sens. Alec lui expliquait que de son côté il assumait totalement sa part de responsabilité dans tout ça et que ça ne lui posait donc pas de problème. C’était une façon de voir les choses. Ems hochait doucement la tête en l’écoutant, absorbée par les blessures. Mais elle releva rapidement le regard lorsqu’il l’accusa de le reluquer.

« Je… Non pas du tout ! »

Et c’était sincère. A la base il n’y avait aucune intention derrière son regard, elle observait simplement. Et Alec l’avait peut être compris ou en tout cas, il s’amusait beaucoup de la situation, quand on voyait le petit sourire qu’il affichait… Mais Emily elle n’avait pas pu s’empêcher de devenir rouge écrevisse. Elle pouvait faire croire que c’était à cause de l’eau chaude, tout ça… Oui bon, ce n’était que partiellement crédible mais elle faisait au mieux.

« Je t’ai dit que je voulais être un bonhomme de neige, les bonhomme de neige, ça mate personne voyons ! »

Sourire de la part d’Emily qui retrouvait un peu de consistance. Sur le coup elle ne faisait pas la fière c’était certain mais bon. Elle n’allait pas se décomposer pour ça non plus. Elle ne matait pas Alec nom de dieu ! Certes il était loin d’être moche et plutôt pas mal foutu mais non non non. Elle prenait juste son bain… Dans la même pièce que lui…. Alors qu’ils étaient tous les deux nus. Ok. La gêne était de retour, amen. Le rouge aux joues de la cracmolle semblait avoir décidé de revenir. A croire que ça lui allait pas si mal.

« J’ai l’impression d’être une ado de 14 ans c’est dramatique… »

Petit rire de son côté. En même temps sur certains points, elle avait l’impression de ne pas avoir complètement dépassé ce stade. Elle n’était pas parfaitement à l’aise avec tout ça. Alors qu’en soit, ce n’était qu’un corps ! Pourquoi réagir si vivement ? Il allait falloir qu’elle se décoince un peu la demoiselle mais bon, ça prendrait peut être un peu plus de temps que prévu.

« Toi t’as l’habitude, tu t’es foutu à poil devait la moitié des nanas du Château déjà ! »

Petit sourire moqueur. Oui c’était mal de récupérer de l’aplomb en l’attaquant mais c’était de bonne guerre et puis, plutôt vrai en plus 8D.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Sam 24 Déc 2016 - 14:51

« Oh chouette alors, c’est un super cadeau ça ! »

Est-ce qu’elle serait réellement heureuse de le voir prendre des coups ? Franchement, il n’aurait pas su trancher mais n’y prêtait guère attention. Logan pourrait même être foutu de rendre le truc comique. Frustrant pour lui mais comique. Lâchant un petit rire, il avait imaginé la scène. Lui, balancé d’un côté à l’autre de la pièce, royalement laminé comme il en avait la sale habitude, et Emily avec des pop corn en train de savourer le spectacle.

« Pop corns salés ou sucrés ? »

Non, il ne prenait vraiment pas ces entraînements au sérieux, pas du point de vu de ses blessures en tout cas. Bien sûr, il y allait dans une réelle volonté de s’améliorer, mais à force, il commençait à s’habituer à ne pas en sortir tout à fait indemne. D’autant qu’il avait déjà été bien entraîné plus jeune. Non, son corps n’était pas tout à fait un sanctuaire et, franchement, certaines blessures, il n’y faisait pas réellement attention. Celles-ci étaient maîtrisées, avaient été faites dans un cadre plus ou moins sécurisé, contrairement à d’autres.

« J’espère bien que le directeur ne t’aurait pas laisser avec de graves blessures ! »

Ses soins n’étaient pas toujours d’une bienveillance totale mais, oui, globalement, il lui faisait une parfaite confiance et savait qu’il n’avait au final rien à craindre.
Après, oui, parfois, il y avait de quoi se poser des questions mais Alec connaissait l’éducation et l’enfance qu’avait eu Logan, il savait qu’il – ils- n’avai(en)t pas toujours la même notion de normalité que d’autres personnes. Si les murs pouvaient entendre, lui préférait se taire concernant ce type de réflexions, c’étaient des informations qui pouvaient se révéler dangereuses pour la sécurité du château.
Autant déconner à la place. Mettre la jeune femme mal à l’aise ? Oui, il l’avait fait totalement volontairement, s’amusant de la voir virer au rouge et bloquer sur la réponse qu’elle devait lui sortir.

« Je… Non pas du tout ! »

Riant de sa réaction, il n’avait pu s’empêcher de lui jeter un regard sceptique.

« Je t’ai dit que je voulais être un bonhomme de neige, les bonhomme de neige, ça mate personne voyons ! »
« Ah ben oui bien sûr c’est évident ! »

»les bonhommes de neige sont chastes »:
 

Ah, ça y était, il avait réussi à la remettre mal à l’aise, mais cette fois, il l’avouait, ça le faisait rire. Disons que c’était bon enfant et bien éloigné des sujets plus graves qui avaient pu les mettre mal à l’aise au tout début.

« J’ai l’impression d’être une ado de 14 ans c’est dramatique… »
« Ah, oui, un peu. »

Petit rire.
Ça n’était pas méchant, juste que la situation l’amusait. Et la réflexion d’Emily également. Très lucide.

« Toi t’as l’habitude, tu t’es foutu à poil devait la moitié des nanas du Château déjà ! »
« Ouh que c’est méchant ! »

Touché !

« Certes. Ma réputation me précède à ce que je vois. »

Même chez les moldues, il n’aurait pas cru tient. Enfin en même temps, il fermait tellement les yeux sur ce genre de choses qu’il avait été capable de ne pas voir deux groupies qui était pourtant apparemment très TRES dur de louper.

« Bon, d’accord, tu marques un point, mais la situation n’est pas tout à fait la même. D’ordinaire, le scénario est un poil différent. »

Juste un peu.

« Sinon j’me balade pas tous les jours à poil… »

Ce n’est pas archi courant.

« Même quand Jordane sort le martinet. »

Nan, je déconne hein.

Il s’était mis à faire des tas de mousses au creux de ses mains avant de souffler dessus.

« Et la moitié des filles du château, c’est peut-être exagéré =D… »

Sourire de fripouille va.
Et c’est PAS exagéré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Jeu 5 Jan 2017 - 20:11

« Pop-corn salé ! »

Emily avait répondu du tac au tac au riant. Non en réalité, elle n’était pas perverse et malsaine. Elle n’avait envie de voir personne se faire ramasser la tête, que ce soit entraînement ou pas. C’était donc pour ça qu’immédiatement après avoir répondu, elle s’était mise à rire. Franchement, sans détour. Parce qu’il y avait de la dérision dans tout ça et que, vraiment, elle ne voulait pas que cette conversation prenne un tour sérieux. Sauf que voilà, après la déconne, elle s’était fait prendre la main dans le sac. Enfin rectification, elle s’était fait attribuer des intentions qui n’étaient pas les siennes mais au final, le résultat était le même. Elle se retrouvait toute gênée face à Alec, à passer pour une perverse et n’ayant aucune idée de comment se sortir de là. Elle avait commencé avec le truc le plus bidon qui soit. Et son camarade n’était pas tombé dans le panneau, évidemment. Ce qui n’avait pas aidé Ems à retrouver une couleur normale d’ailleurs. Elle n’eut donc d’autres choix que d’être franche avec elle-même. Oui, Emily, tu ressembles clairement à une jeune fille en fleur qui est incapable de cacher ses émotions. Et Alec ne peut que confirmer. Et même rire, sale gosse ! La cracmolle rougit davantage ce qu’elle trouvait profondément ridicule et se lança volontairement de la mousse à la tête pour cacher tout ça. Oui c’était stupide. Merci Ems pour cet instant de gaminerie intense !

Heureusement pour elle, Emily gardait toujours de la répartie. Même dans les situations les plus désespérées. La jeune femme avait donc réussi à balancer une petite vanne à Alec pour détourner la conversation d’elle, surtout. Elle rit à la remarque d’Alec. Non ce n’était pas méchant, vraiment. Elle ne jugeait pas de toute façon, c’était juste un constat !

« C’est vrai que pour ne pas le savoir, faut le vouloir ! Pas que tu te vantes et tout hein, mais ça en parle souvent dans les couloirs. »

Petit sourire du côté d’Emily. Tout le monde savait qu’Alec était un dragueur et qu’il arrivait assez souvent à ses fins. Après, pour être honnête, la jeune femme serait incapable de citer des noms. Enfin si, celui de Julian mais ça ne comptait pas, elle était au courant pour bien d’autres raisons. Mais soit, sans connaître l’idée de ses conquêtes, elle savait qu’il en avait un certain nombre. Enfin bon, toujours était-il qu’Alec avait raison, la situation ne devait pas être la même. Ems hocha la tête en souriant. Alec continua de son côté dans sa lancée en déclarant qu’il ne se baladait pas toujours à poil. Sauf qu’il fut obligé de sortir une petite blague légèrement salace avec. Emily ouvrit alors grand les yeux et la bouche avant d’éclater de rire.

« Alors là ! J’ai très envie de lui rapporter ce que tu as dit juste pour voir… Mais allez, j’suis trop gentille j’veux pas qu’elle te fasse trop mal. »

Et elle se remit à rire. Non elle n’irait pas rapporter à Jordane. Ou alors qu’en présence d’Alec pour faire une blague. Parce qu’il fallait oser sortir un truc pareil à propos de la sulfureuse demoiselle. Mais bon, il fallait croire qu’il y avait peu de choses pour arrêter Alec. Ce dernier revint d’ailleurs sur ce qu’Emily avait dit au début. Elle le regarda alors, dubitative.

« Mouais… Bon certes, il ya beaucoup de nanas trop jeunes pour êtres concernées mais je suis certaine que si on garde que celles dans un âge raisonnable tu fais péter les scores. »

Oui Ems parlait de ça avec beaucoup de légèreté. Tant que les filles étaient consentantes et conscientes des choses, à son sens, il n’y avait pas de problème. Chacun faisait bien ce qu’il voulait avec son corps même si la demoiselle était loin de ce genre de démarches. Simplement parce que ça ne lui correspondait pas. Mais bref, le petit sourire d’Alec ne prenait pas.

« Je serais curieuse de savoir si t’es capable de toutes les lister sans en oublier d’ailleurs. »

Cette fois, c’était un sourire provocateur qui trônait sur le visage de la cracmolle. Oui pour le coup, elle devait bien l’avouer, elle était curieuse. Elle était certaine qu’elle aurait des surprises si elle apprenait vraiment qui était dans cette liste. Et puis, ce serait drôle aussi de voir Alec se dépatouiller avec ça. Mais bon, elle n’insisterait pas, elle n’était certainement pas assez proche de lui pour ça.

« Je me demande aussi combien t’ont résisté… »

Nouveau sourire. C’était sympa de le titiller un peu en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Dim 8 Jan 2017 - 13:15

Le rouge ne semblait plus vouloir quitter les joues d’Emily et avec lui, le sourire sur les lèvres d’Alec. Oui, il était content de sa connerie, content de la déstabiliser et n’avait pu que lâcher un rire joyeux à la voir s’asperger le visage de mousses. Non, il ne s’attendait pas à autant de gêne, à vrai dire. Mais ce devait être un petit plaisir coupable que de s’amuser de son embarras. Non, ça n’est pas gentil. D’un autre côté, la belle avait une sacrée répartie ! Outch, touché ! Il fallait dire qu’il ne pouvait pas contrer grand-chose à sa pique.

« C’est vrai que pour ne pas le savoir, faut le vouloir ! Pas que tu te vantes et tout hein, mais ça en parle souvent dans les couloirs. »
« Hey au moins on parle de moi ! »

Spoiler:
 

« Nan sérieux, les gens ont vraiment que ça à faire ?! »

Oui, il était dubitatif. Et pourtant, il ne devrait pas. Après tout, il avait bien apprit récemment qu’il avait un fan club parmi les gamines. Du moins, ça le changeait de la haine complète, ce qui était bien plus courant, qui l’avait été en tous cas. Il fallait croire qu’il s’était calmé, notamment depuis qu’il n’y avait plus de Supérieurs pour lui poser des problèmes. Après, il restait lui-même et son caractère à la con n’était pas là pour lui faire des amis. Il avait ses proches et cela lui suffisait. Après, il s’était globalement assagit, il fallait l’avouer.

Contrairement à Jordane ! (Oui, ça, c’était une transition gratuite). En effet, la blague avait fait son effet et il n’avait pu lui-même s’empêcher d’éclater de rire à la vision de la réaction d’Emily. Et, non, il ne s’imaginait pas très bien dans la situation qu’il sous-entendait, en revanche, il voyait bien la belle rousse en dominatrice violente. Etrangement, l’image lui semblait assez naturelle !

« Alors là ! J’ai très envie de lui rapporter ce que tu as dit juste pour voir… Mais allez, j’suis trop gentille j’veux pas qu’elle te fasse trop mal. »
« Oh ben vas-y, ne te gène pas ! Au pire elle m’attachera sur une table de la salle commune et … nan, j’vais pas finir cette phrase. Ouais, nan, j’le sens pas. »

Non Alec, tu as raison : ne termine pas cette phrase. C’est une très bonne décision que de ne pas terminer cette phrase et de rire de plus belle.
Change de sujet ! Et le sujet le plus proche… c’était ses conquêtes. Pas vraiment sûre que tout cela l’avantage plus qu’une énorme connerie qu’il avait été sur le point de sortir, mais en tout cas, au moins, il avait réorienté la conversation.

« Mouais… Bon certes, il ya beaucoup de nanas trop jeunes pour êtres concernées mais je suis certaine que si on garde que celles dans un âge raisonnable tu fais péter les scores. »
« Hm…. Oui c’est une bonne analyse… »

C’est ça, vire les âges non concernés et on est pas mal…
Il n’avait pu s’empêcher de grimacer alors qu’elle enchaînait avec une nouvelle remarque, tout aussi piquante.

« Je serais curieuse de savoir si t’es capable de toutes les lister sans en oublier d’ailleurs. »
« Non... Définitivement non. Enorme non. »

Réflexion.

« Ouais, non. »

Merci Alec.

« Non, après ça dépends, la nuit dernière ? Cette semaine ? Ce mois-ci ? Non parce qu’au total…. »

C’est vrai qu’au total ça fait beaucoup…

« Ben, au total, j’suis même pas sûr d’avoir connu tous les noms des demoiselles en question… »

Genre la blonde qui était avec lui quand Jayden l’avait interrompu là, elle s’appelait comment ?! Aucune idée !

« Je me demande aussi combien t’ont résisté… »
« Ah oui, bah tu vois, CA, c’est plus facilement chiffrable !! »

Le tout en la désignant du doigt.

« Jordane, Jordane, Jordane et encore… ah ben Jordane ! »

Ça se voit qu’elle le frustre la Jordane ou pas du tout ?! Non parce que leur petit jeu, si sympathique qu’il puisse être avait tendance à augmenter son taux de frustration assez méchamment.

« Et non, si, il y en a eu d’autres quand même. Notamment Elwynn… avant qu’elle n’use de ses charmes contre ma volonté d’ailleurs. Elle aussi avait bugué sur mes abdos ! »

La dernière phrase, il l’avait rajoutée en lui adressant un grand sourire moqueur. Quoi ? Si elle pouvait lui jeter des piques, il pouvait également lui rendre la monnaie de sa pièce ! Le petit coup en douce qui revient quand on croit s’en être sorti !

« C’est une vélane. Elle m’a bien eu pour le coup. Enfin, elle n’est plus dans le coin. »

Et sinon…

« Et sinon, si, il y a Devin. Mais Devin est coincée comme ses… cheveux. »

Quoi ? Il lui fallait bien trouver quelque chose. Il avait bien pensé à pied mais… aucun rapport. Alors que cheveux, pour le coup, ça collait assez bien !

« D’un autre côté, j’suis son option numéro 2 pour un futur mariage alors… alors dieu que je m’emmerderais. »

Explosant de rire à l’idée, le jeune homme se faisait la réflexion que, non, définitivement, il était hors de question qu’une telle chose se fasse !

« Et d’autres que j’ai oublié pour la santé de mon pauvre petit cœur brisé. »

Il lui avait adressé une moue de pauvre petit chiot triste. Parce que bouh quand même…

« Oui bon, ok, ta liste des consentantes, attends... Jayden, Mack, Sovahnn, Julian pour celles qui comptent et sinon… euh… Enola, Tallulah, Elwynn donc, Sherlay, Lou…louise ? Louison ? Un truc comme ça. June, Abigail, Hailey, Maddison, Ava, Amber, Heather, hhhhhhhhhhhhhhhhm Ashley… je crois… pas sûr. Kelly… ptain ça devient dur là.. Sta..cy ? Ah oui, Caitlyn aussi. Holly, pas très biblique pourtant… et… pff. Joker. Voilà =D je jette l’éponge ! »

Au fur et à mesure, il avait compté sur ses doigts, grimaçant de plus en plus, faisant un bel effort de mémoire et finissant par glisser sous l’eau en faisant des bulles à la fin de sa tirade.

Oui, il avait fini par refaire surface à un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Jeu 12 Jan 2017 - 19:46

Emily était surprise qu’Alec ne se soit pas douté que toute l’école soit au courant de ses frasques. Elle sourit en haussant les épaules quand il demanda si les gens n’avaient vraiment que ça à faire. Il fallait bien avouer que le commérage était un sport national dans cette école. Vraiment. Et parfois ça pouvait être agaçant. Surtout quand ça prenait des sales proportions, surtout quand les gens se mêlaient de ce qui ne les regardait pas et qu’ils se permettaient d’émettre des jugements. Oui ça pouvait être vraiment révoltant. Emily n’était pas une grande fan du ragotage. Mais elle devait bien avouer aussi qu’elle avait un petit côté curieux et puis, quand ça restait juste du fait. Après tous, les gens qui s’affichent, qui ne se cachent pas, c’est pas grave ? Si on ne juge pas ? Ouais… Le problème était là. La majorité des gens n’étaient pas capables de ne pas juger. Enfin bref, oui mon cher Alec, l’école est au courant de tes petites habitudes, mais t’inquiète, c’est rigolo. Et heureusement pour lui, même si Emily le taquinait avec ça, elle n’irait pas raconter tout ce qu’elle entendait dans cette pièce. Notamment le coup de Jordane et du martinet sauf s’il la cherchait. Il s’embarqua alors dans une petite explication de ce qui pouvait arriver si elle le faisait et là… Ems le regarda avec de gros yeux avant d’hocher la tête. Oui. Arrête-toi là. Ça vaut mieux. Vraiment. Stop.

Passons à un sujet plus sage ? Ah bah non. A croire que ces deux là avaient décidé de continuer à se noyer dans leur gène. Bon certes Emily était un peu responsable. C’était elle qui venait de lui lancer un petit défi en parlant de la liste des conquêtes. Et sa réaction était… Drôle mais désespérante. Et lorsqu’il lui demanda des précisions sur la temporalité, Ems ne put s’empêcher d’éclater de rire. Sale gosse. Ce type était un sale gosse.

« On va dire que tu profites de ta jeunesse ! »

Sourire. Emily n’avait rien contre les coups d’un soir, encore une fois, tant qu’ils étaient consentants. Mais il fallait bien avouer que dans ce domaine, Alec était vraiment un phénomène. Mais bon, comme tout le monde, tout ne lui réussissait pas toujours. Forcément, certaines lui résistaient et oui, Ems jubilait un peu à l’idée de savoir qui. Quand il évoqua Jordane, elle sourit. Décidément, il avait quelque chose de particulier avec elle. Ça en devenait même carrément suspect, ça virait à l’obsession. Elle hésita à le lui faire remarquer mais décida de garder ça pour elle. Pour le moment du moins. La jeune femme se concentra donc ensuite sur la liste de celles qui n’avaient pas craqué. Elwynn ? Ems ne s’en souvenait que rapidement mais ne savait pas qu’elle était une vélane. Bon par contre elle ne manqua pas de tirer la langue à Alec face à sa petite réflexion. Puis il évoqua Devin et sa réflexion sur le mariage la fit rire.

« T’es sûr d’avoir vraiment envie de tenter un truc avec elle en fait ? »

L’amusement se faisait clairement entendre dans la voix d’Emily. Mais attention, concentration, une nouvelle liste arrivait. Cette fois des conquêtes. Ems fut assez surprise qu’il fasse deux catégories. Elle ne dit rien cependant, écoutant avec attention. Le regardant aussi disparaître petit à petit sous l’eau et faire des bulles. Il abandonna bien vite et Ems était persuadée que la liste était bien plus longue que celle qu’il venait de faire mais soit. Un truc avait attiré son attention.

« T’as bien dit Caitlyn ? Alors ça, je savais pas tiens ! »

Emily afficha alors un sourire vague. Elle ne savait pas que Caitlyn avait eu une aventure avec Alec. Mais la connaissant, c’était clairement de son fait, elle n’était pas le genre d’oiseau à se faire capturer comme ça sans l’avoir un peu cherché. Mais bref. Cela ne faisait que lui rappeler que leurs rapports étaient désormais… Compliqués. Enfin bref.

« Bon c’est pas mal mais franchement, j’suis sûre que t’en as oubliées pleins ! Les pauvres, elles doivent être vexées ! »

Et Emily sourit de plus belle. C’était pas gentil pour ces filles là certes. Mais bon, elle avait bien le droit de déconner aussi. Continuant de jouer avec la mousse, elle la contemplait comme si cette dernière l’aidait à mieux réfléchir. Y’avait un autre truc qui avait attiré son attention dans la petite liste d’Alec.

« Mais dis moi… En fait, pour qu’une nana devienne ton amie faut que couches avec elle ou que t’essayes du moins ? »

Emily avait alors relevé la tête vers Alec, petit sourire aux lèvres. Elle le taquinait un peu sur ce coup mais elle devait bien avouer qu’elle était curieuse. Parce que même si elle ne le connaissait que de loin, elle avait quand même l’impression que toutes les filles avec qui elle l’apercevait régulièrement étaient dans la liste. Notamment Julian, mais bon ça elle le savait déjà !

« En même temps, ça doit créer des liens tu me diras ! »

Sourire un peu plus moqueur d’Emily cette fois. Pas gentille oui, mais elle s’amusait et elle en oubliait une nouvelle fois qu’elle était à poil face à un type avec qui les relations sont déjà tendues à la base !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Jeu 12 Jan 2017 - 23:07

A vrai dire, il s’en était douté, surtout qu’il ne s’en était jamais caché une seule seconde. A vrai dire, son arrivée avait fait grand bruit, entre sa réputation, les fêtes qu’il s’était mis à organiser dans la salle commune et tout ce qu’il pouvait bien y apporter d’illégal, le tout en concluant avec le fait qu’il s’était fait un certain nombre de filles en un temps records, chose qui se sait forcément, ne serais-ce que dans le cercles des dites donzelles…. Voilà. Il était peut-être un peu hypocrite de s’en étonner. A vrai dire, tout ça lui passait tellement au dessus de la tête qu’il n’en avait jamais réellement pris conscience.

« On va dire que tu profites de ta jeunesse ! »
« Exactement ! »

Il profitait, en effet. A force d’enfermer les gamins en même temps, il ne faut pas s’étonner qu’ils sur-expriment un peu trop leurs besoins d’actions et de liberté. Ça n’était pas nouveau, du moins pas chez lui. En effet, dès qu’il avait vu une faille chez ses parents, il en avait profité, l’exploitant au maximum et profitant de toutes les conneries qu’il pouvait faire. Surtout si elles pouvaient faire du mal aux Rivers au passage d’ailleurs. Pour ce qui était de sa sexualité ? Il profitait, oui. Et comblait certaines choses, très probablement. Il se réappropriait quelque chose qui lui avait échappé un temps, et ce sans en être réellement conscient. Et il se réappropriait… beaucoup. Et, non, il n’avait même pas réellement honte de ne pas être capable de redonner le nom de chacune de ses « conquêtes ». Et le nom de chacun de ses râteaux.

« T’es sûr d’avoir vraiment envie de tenter un truc avec elle en fait ? »
« Nan, pas vraiment. »

Mais j’aime bien les rousses +out+.

Oui, elle se moquait, et lui aussi, conscient qu’il y avait une certaine part de ridicule là dedans. Non, en soit, il n’était pas vraiment sûr de vouloir tenter quoi que ce soit avec elle. Si elle avait eu un autre caractère, oui. Dans une autre vie, un autre plan astral ou un autre univers. Quelque chose dans ce goût-là. Ou après quelques belles claques de la vie qui la feraient changer.

« Ouais, nan, en fait nan. Mais physiquement, oui, tellement ! Alors que pour le reste… waw, non. J’ai vraiment dû trop changer. »

Ils s’entendaient bien gamins pourtant. Enfin, globalement.

Et les autres ? Les autres, il les avait énumérées, de plus en plus difficilement, plongeant au fur et à mesure sous la surface de l’eau sous le regard amusé d’Emily.

« T’as bien dit Caitlyn ? Alors ça, je savais pas tiens ! »
« Ben en même temps à moins de me surveiller ou d’être dans mes draps… »

Pas nécessairement dans des draps d’ailleurs.

« Et encore même Mack et Jayden qui le sont ne suivent pas tout alors ! »

Les placards, les douches… que voulez vous, elles ne peuvent pas être partout !

« Enfin bref, oui. Une soirée un peu trop arrosée. En fait j’suis pas sûr qu’elle l’assume des masses, j’aurais peut-être dû me taire. »

Prise de conscience soudaine. Puis désintérêt presque total. Navré.

« Bon c’est pas mal mais franchement, j’suis sûre que t’en as oubliées pleins ! Les pauvres, elles doivent être vexées ! »
« Ah oui ça c’est certain ! » qu'il en avait oublié.

« En même temps, tu l’as dit, majoritairement, elles connaissent le loustic’, c’est normalement fait en toute connaissance de cause ! »

Normalement, il n’affirmait pas qu’il n’y ait parfois pas de ratés. Il arrivait que malgré son honnêteté à ce sujet, il tombe sur des tenaces incapables de comprendre les tenants et les aboutissants de la relation : à savoir, rien du tout. Globalement. Mais habituellement, justement, sa réputation le précédait et elles savaient à qui elles avaient à faire.

Réflexion intense de la part d’Emily plongée dans la contemplation de ces bulles – qui semblaient, à la grande joie des deux, ne pas disparaitre ou se régénérer seules.

« Mais dis moi… En fait, pour qu’une nana devienne ton amie faut que couches avec elle ou que t’essayes du moins ? »

Grimace.
Dans le mile.
Dérangeant.

« En même temps, ça doit créer des liens tu me diras ! »

« Ah ben ça pour créer des liens… ! »

Il faut avouer que ça rapproche hein !

« Ben de deux choses l’une : soit l’acte fait que…. Soit j’suis particulièrement attachant quand on me connait, d’où l’acte ! Et vu qu’il n’y en a que peu qui soient dans mon entourage, je vote pour la seconde option ! »

Nouveau sourire mutin.
Oui, sale gosse.

« Nan mais oui globalement c’est pas faux. … J’ai jamais essayé avec Jillian ! Qui était une amie !... probablement parce qu’elle était en couple cela dit. »

On en parle de Dakota ou comment ça se passe ? Nan parce qu’elle était en couple elle il me semble et – Takuma ? – oui ? – Tais-toi.

« C’est peut-être simplement que j’ai peu de proches et qu’elles ont globalement certaines qualités en commun. »

De ne pas se prendre la tête sur ce genre de choses, notamment. D’être intelligentes et joueuses. Pétillantes et drôles. Empathiques et conciliantes. Oui, elles lui passaient beaucoup trop de choses.

« Si ça peut te rassurer, c’est pas le cas quand il y a quelque chose de sérieux avec quelqu’un ! »

Regarde avec Julian !
Ou Mack !
Non, ceux de Mack, tu les discrédites ou leur pète la gueule, t’as raison…

« Ah j’ai pas couché avec Kezabel non plus !! »

Alec s’était redressé soudainement, avec un grand sourire, l’air très fier de lui parce qu’il en avait trouvé une autre avec qui il n’avait pas de rapports charnels. Tu t’enfonces mon gars, tu t’enfonces.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Dim 15 Jan 2017 - 17:29

Emily s’amusait des réactions d’Alec, de sa difficulté à accepter que même si certaines filles l’attiraient physiquement, ils ne pouvaient plus parce que mentalement ça collait pas. Elle n’avait jamais connu ce dilemme. Pour elle, il fallait d’abord qu’il y ait quelque chose qui accroche, un contact fort pour lui donner envie de passer à quelque chose de charnel. Elle ne disait pas que c’était bien, elle se rendait même compte que c’était aussi lié à un manque d’assurance de son côté. Mais en tout cas c’était ainsi pour elle et c’était drôle de constater que tout le monde n’en était pas au même stade. Encore heureux me direz-vous… Bref, même s’il y avait ce petit changement du côté d’Alec, cela ne l’avait apparemment pas empêché d’enchaîner un certain nombre de conquêtes et dans ces dernières, il y avait des personnes qu’Ems n’auraient pas soupçonnées, comme Caitlyn. Elle le fit d’ailleurs remarquer, plus par réflexe qu’autre chose. Alec enchaîna alors, expliquant que c’était suite à une soirée alcoolisée et qu’il n’était pas sûre que la Serdaigle assume avec autant de facilité que lui. Emily sourit en haussant les épaules.

« J’irai pas le répéter t’inquiète pas, ça me regarde pas. »

Oui Ems avait été curieuse et contente de savoir mais elle ne ferait pas de potins là-dessus. En tout cas, elle avait eu droit à une jolie petite liste même si elle se doutait que cette dernière puisse être incomplète. Alec ne la contredit pas sur ce point mais ajoutant que cela faisait aussi partie du jeu, que les nanas s’en doutaient. Emily sourit. Oui il n’avait pas tord. Mais ça devait quand même faire un peu mal à l’égo de n’être plus qu’une conquête de plus sans identité. Enfin, si ça se trouve, c’était idem pour Alec qui n’était peut être qu’un numéro sur certains tableau de chasse. Et cette idée l’amusa beaucoup. Mais il y avait une autre petite chose qui amusait la jeune femme et elle ne se priva pas de le faire remarquer à Alec : ce fameux lien entre ses conquêtes et ses amies. Et quand elle vit le visage d’Alec se déformer en grimace, elle comprit qu’elle avait visé droit dans le mil.

« Ouais enfin la seconde option marche pas, parce que de ce que j’ai compris, avec Julian ça s’est fait avant que vous vous connaissiez ! »

Et bim. Pas quoi ? Emily avait eu l’occasion de parler un peu avec Julian alors qu’elle sortait avec Ricardo. Du coup forcément elle avait quelques éléments en main et elle en profitait. Ce n’était pas méchant mais elle avait vu son petit sourire et avait eu envie de le chatouiller encore un peu. Sale gosse ? On pouvait le dire d’une certaine manière. Alec de son côté essayait d’expliquer un peu tout ça, évoquant Jillian puis citant un argument qui cette fois pouvait avoir un peu plus de poids que les autres, il fallait bien l’avouer.

« Elles sont toutes très libérées c’est ça ? »

Cette fois Emily avait posé la question très sérieusement. C’était sans doute cela qu’il évoquait dans les qualités. Et quand elle y réfléchissait, ça correspondait bien aux filles dont on parlait. C’est vrai que ça devait jouer, forcément, même si ça n’expliquait pas tout. Alec expliqua ensuite qu’il ne couchait pas avec ses amies quand elle était en couple. Ems sourit. Puis il cité Kezabel avec qui il n’avait pas couché. Il avait dit ça d’un air tellement triomphant qu’Emily éclata de rire.

« Bravo, tu en as trouvé une ! »

Cette fois elle se moquait un peu beaucoup de lui. D’ailleurs, elle avait articulé ces quelques mots en deux éclats de rire. Ce n’était pas gentil mais ça lui faisait du bien de charrier un peu. Sans aucune pensée méchante d’ailleurs. C’était même presque bienveillant ce qui pouvait paraître étrange quand on pensait aux antécédents des deux jeunes gens. Mais à croire que le bain avait réussi à adoucir les mœurs et que la vapeur leur ramollissait le cerveau.

« N’empêche ça répond à ma question, je me demandais si une fille pouvait être ton amie sans qu’il ne se passe rien ou que du moins tu ne tentes quelque chose. »

Cette fois, Emily alternait entre le sérieux et l’amusement. La question, elle se la posait sincèrement mais c’est vrai qu’il était tentant de continuer à jouer un peu avec Alec. Mais quelque part, c’était un vrai sujet. Elle se demandait elle d’ailleurs si ce ne serait pas l’inverse. Pourrait-elle être toujours amie avec quelqu’un avec qui elle avait eu une relation sexuelle ? La réponse était oui puisqu’avec Ora ça marchait plutôt bien. Mais c’était le seul et unique cas qu’elle avait en tête donc difficile de faire une généralité.

« Mais, si ça crée de l’amitié, ça n’a jamais fait naître d’autres sentiments chez toi ? »

Cette question était très intime et Emily le savait. Mais au moment de la poser, elle n’avait pas trop réfléchi, c’était venu très naturellement. Comme d’habitude, elle avait suivi son impulsion avant de réfléchir mais bon. Au pire Alec refusait de répondre ce qui n’était en soit pas dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Mar 17 Jan 2017 - 20:11

Oui, il n’avait pas l’air bien malin, ça, le Serpentard en avait parfaitement conscience. Certes, il avait galéré avec cette histoire de citer toutes ses conquêtes (ou toutes celles pour lesquelles il en est une !) et sentait bien qu’il y avait là quelque chose de profondément ridicule. Et probablement un peu insultant, tant pour elles que pour lui. Et oui, en effet, il était peut-être lui-même n numéro sur des tableaux de chasse, c’était même une certitude dont il était parfaitement conscient. Julian et Jayden, les deux belles rousses, notamment faisaient parties de celles-là. Jordane le serait probablement aussi le jour où elle dirait enfin oui. Et il avait déjà été cité ainsi par Sovahnn, qui pourtant possédait une liste somme toute très courte.

« J’irai pas le répéter t’inquiète pas, ça me regarde pas. »
« Ça fait déjà la troisième fois que tu dis ça. Ça commence à craindre ! »

Il riait franchement. Heureusement qu’Emily ne semblait pas être du genre potin et, surtout, qu’il ne disait rien qui soit réellement compromettant ou grave.

Et donc on disait quoi déjà ? Ah oui : mes amies mes amour ! C’est pas tout à fait ça…

« Ouais enfin la seconde option marche pas, parce que de ce que j’ai compris, avec Julian ça s’est fait avant que vous vous connaissiez ! »
Un « o » était resté un instant sur ses lèvres alors qu’il bloquait sur la parade.
« Ah… ouais, merde. »

Perdu. Bon argumentaire. She gots you.

« Bon… ben j’suis pas attachant alors. »

Merde, moi qui croyait.
En vérité, étant donné l’incommensurable mauvaise opinion qu’il avait de lui-même, non, on ne pouvait pas dire que son monde s’écroulait. Pourtant, il jouait la comédie parfaitement, grossissant le trait pour rendre sa réaction tout à fait comique.
Qu’est-ce qui pouvait expliquer ça alors ? Les relations qu’il liait avec certaines de ses proches et seulement celles-ci.

« Elles sont toutes très libérées c’est ça ? »

Petit signe du doigt :

« Voilà ! C’est assez nécessaire oui ! »

Tolérantes à la connerie aussi.

« Tolérantes à la connerie aussi. »

Ah, tu ne filtres plus tes paroles alors, c’est nouveau.
Pas tout à fait. Toujours était-il qu’il avait en quelque sort cherché à se justifier, précisant que, non, ça n’était pas tout à fait dénué de règles puisqu’en effet, typiquement, il ne chauffait plus Julian depuis qu’elle était en couple. Surtout qu’il connaissait et appréciait l’heureux élu. Enfin, en parallèle, il n’avait cessé de chercher une amie proche avec qui il n’aurait pas eu de rapport et ce fut avec un sursaut triomphant qu’un nom lui vint enfin. Pas qu’il n’aurait pas essayé en d’autres occasions puisque, très sincèrement, Kezabel le tentait sérieusement, mais ça ne s’était pas déroulé ainsi et c’était probablement bien mieux comme ça. Préservons cette seule et unique amitié pure et chaste ! Avec celle de Jillian avec qui il avait cessé d’échanger sérieusement depuis quelques temps.

« Bravo, tu en as trouvé une ! »

Pliée en deux, la réaction de la jeune femme avait été tellement soudaine moqueuse et immédiate qu’elle le fit partir dans le même fou rire. Il n’avait pu s’empêcher cependant de lui tirer la langue au passage. Oui, remarquons qu’aujourd’hui, ils avaient tous deux des réactions parfaitement adultes et sérieuses.

« N’empêche ça répond à ma question, je me demandais si une fille pouvait être ton amie sans qu’il ne se passe rien ou que du moins tu ne tentes quelque chose. »
« Hm… oui, donc, mais dans des conditions un peu particulières ! »

Genre une tentative de viol qui fait rejaillir les tourments du passé. Il fallait l’avouer, il n’avait jamais été réellement dans ce délire là en présence de la jeune femme. Et non, une bonne partie de jambes en l’air dans le placard là-derrière, ça n’est pas tout à fait la première chose que l’on propose à une personne qui vient de manquer de se faire violer.

« Genre des traits de caractères non compatibles quoi. »

En réalité, il n’avait rien tenté avec Dakota, notamment parce que, franchement, d’un point de vu comportemental, il savait que ça ne collerait pas. D’ailleurs, finalement, Caitlyn pouvait être un peu ainsi également. D’une façon générale, il avait une certaine tendance à éviter de trop se fourrer dans une situation désagréable. Type donner de faux espoirs à une femme pouvait croire à la beauté de l’amour et recherchant le prince charmant. Exception faite de Mack.

« Mais, si ça crée de l’amitié, ça n’a jamais fait naître d’autres sentiments chez toi ? »

….

Exception faite de Mack je disais donc.

« C’est… surtout des faits extérieurs qui ont tendance à déclencher l’amitié. Mon pénis en lui-même n’est pas forcément spécialisé là dedans ! »

Il n’avait pu s’empêcher de rire face à la connerie de sa réflexion. Mais finalement, la blague était probablement surtout là pour masquer sa gêne soudaine et ce petit voile qui n’avait pas manqué de passer sur ses yeux lorsque la jeune femme avait posé sa question, pourtant innocente. Revenait la panique de l’avoir perdu, l’angoisse, la terreur, le sentiment de vide insoutenable, l’impression qu’il serait incapable de mettre un pied devant l’autre si elle disparaissait.

« Ça… si. Ça peut. Mais en soit, non, ça n’a rien à voir avec le sexe. Enfin j’crois pas. Mais ça ne change rien. J’suis un connard. Doublé d’un crétin. Pas tout à fait le genre de types à qui on confie sa vie, et encore moins avec qui on la partage. »

Pourtant, c’est ce qu’elle fait tu sais, chaque jour. A chaque instant, elle cherche à apaiser tes démons, à faire taire le crétin, le couillon qui faisait le con il y a quelques instants, juste pour faire ressortir ce type là, ce mec au regard dans le vague qui sacrifierait tout ce auquel il tient, y compris ses propres sentiments, pour être sûr de ne pas faire souffrir ceux qu’il aime.

« Enfin ça t’es bien placée pour le savoir ! Le côté connard. »

Grand sourire d’idiot. Le masque était revenu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2753
Date d'inscription : 24/06/2010
Crédits : ECK
Double Compte : Caem Kaliayev/ Julian A. Neil/Keith M. McEwen / Ethan Llewellyn/ Zachary Disemba/ Aiyana Hopkins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1201-emily-anthon#72804
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Ven 20 Jan 2017 - 19:50

N’avoir que des amies libérées ? Pas mal comme critère. Emily souriait, amusée par tout ça. C’était fou de découvrir une nouvelle façon d’être. Ce n’est pas toujours évident d’accepter de comprendre surtout quand on est vraiment différent. Mais peut être que le bain aidait. EN tout cas, Ems était complètement détendue et elle écoutait ça avec détachement. Sans se prendre la tête, sans chercher à analyser ce qui était bon ou mauvais dans le comportement d’Alec. Elle écoutait juste, comprenant mot après mot un peu plus son fonctionnement. Et riant aussi en le voyant se jouer de la discussion aussi. Puis elle reprenait son sérieux et jouait avec la mousse tout en l’écoutant. Ah des conditions particulières ? C’était fou quand même. La plupart des gens auraient sans doute dit l’inverse, qu’il faudrait des conditions particulières pour qu’ils restent amis avec des gens avec qui ils avaient couchés. Enfin, les gens comme Emily quoi. Oui elle était clairement sur une autre planète à ce sujet. Mais tout ça n’en demeurait pas moins intriguant. Et une petite réflexion avait pointé le bout de son nez dans le cerveau d’Ems. Elle n’avait pas pu s’empêcher de l’exprimer, de poser sa question haut et fort. Et comme elle aurait dû s’y attendre, Alec ne manqua pas l’occasion de faire une blague à ce sujet. Bien sûr la jeune femme n’avait elle pas pu s’empêcher de rougir mais de rire aussi.

« Je vais pas décrire l’image qui m’a traversé l’esprit parce que ça deviendrait bizarre ! »

Oui Emily retiens toi. Ça vaut mieux pour tout le monde. Et fais vite sortir tout ça de ton esprit. Non mais sérieux, un pénis spécialité dans l’amitié, c’était drôle non ? En tout cas pour Ems c’était drôle. Elle avait donc fini par étouffer son rire dans la mousse. Comme d’hab. Et la conversation aurait pu continuer sur cette lancée. Sauf que non. Sauf qu’Emily ne se serait pas attendu à ce qu’Alec continue sur ce sujet. Elle aurait pensé que cette petite blague était une esquive et qu’ils en resteraient là. Mais non. Alec avait repris la parole alors qu’Ems était plongée dans sa contemplation de la mousse. Elle s’arrêta alors de bouger, comme pour mieux l’écouter et releva lentement la tête. Son regard croisa alors celui d’Alec. Ce dernier finit par lâcher une petite blague, pour faire genre, affichant un sourire. Ems se contenta de hausser les épaules. Cette fois elle ne riait pas. Elle ne faisait pas la gueule non plus un, il ne fallait pas exagérer. Elle avait juste haussé les épaules.

« C’est un peu facile ça. »

Ems se mit alors à se passer de la mousse sur les bras avant de se laisser couler dans l’eau. Elle était presque totalement immergée. Elle refit finalement surface dans un profond soupir. Ce bain était vraiment une bénédiction, elle devait bien l’avouer. Ca faisait du bien, autant à son corps qu’à sa tête.

« Forcément moi je t’ai pas vu sous ton meilleur jour. Mais je pense que certaines personnes te connaissent bien différemment. Et surtout, c’est aux gens de choisir s’ils ont envie de te confier leur vie ou pas. Moi je dirais que t’as surtout peur mais bon. »

Emily n’était pas méchante en disant cela. Son ton d’ailleurs était parfaitement neutre. Elle pensait simplement ce qu’elle disait. Elle avait souvent entendu ce genre de discours et elle avait toujours répondu la même chose. Les personnes qu’elle avait côtoyées à une époque… Oh comme ils avaient pu lui dire de prendre la fuite ! Qu’ils ne méritaient pas même son amitié. Et pourtant, elle avait découvert des personnes magnifiques. Alors non, elle ne cautionnait pas ce genre de discours. Et même si elle n’irait pas dire qu’Alec était quelqu’un à qui elle confierait quoi que ce soit, elle avait conscience que son regard était biaisé. Qu’il y avait des circonstances particulières. Bref, à ses yeux, il était évident que le jeune homme se cachait. Comme un enfant. Et cette idée lui donnait une certaine force. Elle se leva alors et sortit de l’eau pour s’enrouler rapidement dans une serviette. Alec avait peut être aperçu quelque chose mais elle avait tout de même été rapide. Elle se serra alors bien fort dans sa serviette.

« Tu sais, y’a pas tant de différences que ça non plus entre une relation amicale et une relation amoureuse. Sur le fait de confier sa vie notamment, on est tous bien placés pour le savoir. Alors si t’as des amis, tu peux avoir plus. »

Nouveau haussement d’épaules. Emily avait alors réussi à enfiler tant bien que mal une culotte et un pantalon sans soulever la serviette. Technique d’experte. Elle n’était pas totalement sèche mais bon, la flemme. Elle enfila ensuite T-shirt et pull et enroula son soutien gorge dans sa serviette. La flemme aussi de le remettre, ça serre ces trucs ! Enfin, elle mit sa capuche sur sa tête, réflexe.

« Profite bien de ce bain ! Et je veux surtout pas savoir si t’as déjà invité une fille là-dedans ! »

Petit rire du côté d’Ems. Non elle n’avait pas perdu son sens de l’humour et sa légèreté. A vrai dire, elle était vraiment bien en cet instant et ça aidait pas mal. Elle était détendue, elle était apaisée et irait sans doute se glisser rapidement dans son lit. Peut être un petit câlin à Cameron avant. Oui oui, un câlin, il n’y échapperait pas le frangin !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1874
Date d'inscription : 12/05/2011
Crédits : moi
Double Compte : Marek, Kazuo, Takuma, Sovahnn, Maxence, Jordane, Jake



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1038-alec-s-links
MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   Dim 22 Jan 2017 - 18:41

« Je vais pas décrire l’image qui m’a traversé l’esprit parce que ça deviendrait bizarre ! »

Un pénis avec un sombrero, des lunettes en étoiles et un petit sourire dessiné sur le prépuce ? Non, ça ne serait pas étrange voyons. Pas du tout. S’il offrait des bonbons ou des gâteaux, cela serait too mutch ? Oui. Ouais, on est d’accords.
Pourquoi il n’était pas resté sur ce sujet-là ? Pourquoi il ne s’était pas contenté de dire des conneries comme il en avait tant l’habitude et pourquoi avait-il continué ? Il n’en savait trop rien. Peut-être que ce qui s’était passé lui pesait toujours autant sur le cœur. Peut-être que d’avoir vu Mack frôler la mort était toujours pour lui une blessure ouverte et qu’il cherchait à savoir la conduite à adopter vis-à-vis de ça. Vis-à-vis du comportement qu’il avait eu avec elle ensuite, à son réveil, de ces sentiments qu’il réfrénait car ils n’avaient aucune chance d’aboutir. Parce qu’ils étaient nuisibles plus qu’autre chose. Ça le bouffait, oui. Car ça le bouffait d’avoir été si faible. Il savait ce que cela pourrait déclencher chez Mack. Pourtant, il n’agissait pas en ce moment comme quelqu’un qui voudrait la ménager. Mais il ne pouvait pas. Pas laisser ce genre de choses se déclencher entre eux. Ça ne serait bon pour personne. Ça ne ferait que la blesser plus encore. Il se connaissait. D’ailleurs il passait de plus en plus de temps en sympathique compagnie, ça n’était pas pour rien.

« C’est un peu facile ça. »

« En même temps : j'suis un garçon facile ! »

Certes. Pourtant, de là où il était, ça ne lui faisait pas tout à fait cette impression, très sincèrement. Loin de là même. Enfin ! Après tout, il avait une sacré tendance à être à la ramasse concernant les sentiments, alors ce devait être la même chose ici. D’ailleurs comment affirmer que quoi que ce soit de cette merde soit vraie.

« Tu sais, y’a pas tant de différences que ça non plus entre une relation amicale et une relation amoureuse. Sur le fait de confier sa vie notamment, on est tous bien placés pour le savoir. Alors si t’as des amis, tu peux avoir plus. »

Petit rire. Cette fois-ci, celui-ci avait comme un air de grimace. Oui, peut-être qu’il avait peur. C’était même vrai. Il avait peur de la perdre. Et faire le con sur ce sujet, ce serait la perdre. Peur de ne pas être à la hauteur peut-être aussi. Parce qu’elle valait tellement, parce qu’il avait tellement réglé les comptes des cons desquels elle s’était attachée bêtement qu’il savait à quel point elle méritait mieux qu’un crétin comme lui. Et puis, elle voulait une belle histoire, quelque chose de magique, de grandiose. Elle croyait aux contes de fées tout en ayant vu la merde et la fange. Il fallait le faire ! Enfin, de tout cela, il n’en avait finalement qu’une idée assez floue, une conscience obscure dont il ne voulait pas réellement approcher.

Pourtant, sa vie était déjà entre ses mains et la sienne entre les siennes.

Mais il n’avait pas envie d’aller plus loin, d’en dire plus, d’entrer dans les détails. C’était une connerie qui lui avait échappé, un truc qui n’aurait pas dû venir sur le tapis.
Sans prévenir, la jeune femme était soudainement sortie de l’eau. Trop rapidement pour qu’il ne bug pas, lui qui était jusque là absorbé dans ses pensées avait mit un quart de seconde de plus pour réagir et fermer les yeux. Non, il n’aurait probablement pas agit comme ça vis-à-vis d’une autre mais là il s’agissait d’Emily, et, franchement, il n’avait aucune envie d’entrer dans un cercle d’intimité qui ne collait vraiment pas avec ce qu’ils avaient pu « vivre ». Bref, non, il n’avait pas envie de la mettre mal à l’aise et dans l’idée, il était clair qu’il comptait se retourner. Enfin, là il avait surtout eu du mal à réaliser ce qu’elle foutait. Il fallait dire qu’il ne l’attendait pas, elle qui semblait si gênée de sa nudité. Dont elle n’avait rien à ne pas apprécier d’ailleurs.

« Tu sais, y’a pas tant de différences que ça non plus entre une relation amicale et une relation amoureuse. Sur le fait de confier sa vie notamment, on est tous bien placés pour le savoir. Alors si t’as des amis, tu peux avoir plus. »

Haussement d’épaules des deux côtés. Il lui avait répondu avec cette même désinvolture. Encore une fois : certes. Mais non. Ça ne lui correspondait pas, ne lui parlait pas. Ça n’avait pas le moindre sens. Il y avait là une limite à ne pas franchir, un engagement trop grand pour lui.

« T’as fait ça toute ta vie ? Nan parce que le jeu d’adresse vaut le coup d’œil ! »

Combien de maillots de bain enlevés en douce sur la plage tout en tenant une serviette ?
Non, il ne les avait jamais maté ces filles-là, attendant comme un con que la serviette en question ne tombe. Du tout. Ça n’est pas le genre !
Bon, ça n’était peut-être pas non plus la phrase tout à fait adéquate. Mais il n’y avait là rien d’autre qu’une gentille blague, rien d’autre.
Et la capuche. Ne pas oublier la capuche.

Avec un demi sourire, il lui fit un geste de salut – se demandant au passage si les bulles étaient assez épaisses pour cacher sa propre nudité maintenant qu’elle était au dessus de lui. Enfin, elle avait probablement déjà tout vu, alors la réflexion valait son lot d’idiotie.

« Profite bien de ce bain ! Et je veux surtout pas savoir si t’as déjà invité une fille là-dedans ! »
« Mais bien entendu !! »

Qu’il profiterai du bain ? Oui.
Qu’il avait amené une fille ici ? Aussi.

Se laissant couler sous la surface, il entendit à peine la porte se refermer. Les yeux grands ouverts sous la surface d’une eau qui le piquait pourtant, il regarda un instant les reflets du plafond danser devant lui, remarquant au passage que le fantôme l’avait laissée sortir sans broncher. Il fallait croire qu’ils avaient remplis les termes du contrat.

- Confirme moi =) Mais topic fini je pense ! -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Strange Little Girl [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Strange Little Girl [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chae Soo Bin par Hyun Seung Hee (Oh My Girl) [LIBRE]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Cinquième Etage. :: ─ Salle de bain des prefets-
Sauter vers: