AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je viens en paix [PV Chiara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Je viens en paix [PV Chiara]   Mer 28 Sep 2016 - 17:31

~Vendredi 15 mai 2015 – Après le dîner ~


« Julian… T’es fatigante parfois tu sais !


-Moi aussi je t’adore Zach, t’es le meilleur ! »

Un petit bisou sur la joue et la jolie rousse disparaît aussi vite qu’elle est venue. Zachary lui poussa un soupir. Cette fille est insupportable. Elle obtient souvent ce qu’elle veut. D’ailleurs, si on ne lui donne pas, elle devient sauvage et autant dire que ça peut être passablement effrayant. Cette fois là, elle avait été demander un peu d’alcool auprès du métis. Ok, ce dernier était préfet en chef et n’avait a priori aucune raison de distribuer de l’alcool à ses camarades plus jeunes. Sauf qu’elle, il savait très bien qu’elle trouverait de toute façon. Et puis, il était loin d’être exemplaire, il l’assumait. Julian était sa pote depuis un moment déjà, une petite bouteille ne ferait pas de mal… BON OK, c’était clairement très mal ce qu’il venait de faire. Zachary en avait conscience. Mais il avait réussi à obtenir la promesse de la part de Julian que ce serait la dernière fois. Et autant elle pouvait être épuisante, autant il savait qu’elle ne mentirait pas. C’était la dernière fois qu’il la fournissait, la dernière fois qu’il l’aidait sur la voie de la débauche. Enfin, sauf si elle se séparait de son mec. Ahem. Stop, arrêtons-nous là.

Armée de sa bouteille de rhum, cachée dans une de ses poches, Julian prit la direction des cuisines. Elle avait décidé de faire un gâteau. Un gâteau avec beaucoup d’alcool. Pourquoi ? Comme ça, pour s’amuser, pour le manger avec ses camarades de débauche et rigoler un coup. Non elle ne s’était pas remise de sa phase : je fais quarante conneries à la minute. Pourtant, en partant en vacances avec Jeroen, elle avait découvert autre chose, profité de la vie bien différemment. Mais chaque fois qu’elle revenait ici c’était la même chose. Ici elle étouffait, ici il y avait trop de souvenirs. Les humiliations, les intimidations, la tentative d’assassinat, Mack qui s’éteignait entre ses bras… Elle n’y arrivait pas. Alors elle s’évadait, comme elle le pouvait. Alors que les elfes de maison commençaient à quitter les cuisines, le repas étant terminé, Julian se faufila tranquillement et après avoir demandé l’autorisation à l’un d’eux, commença son gâteau. Bien sûr, elle avait soigneusement évité de mentionner la bouteille de rhum. Elle n’ajouta d’ailleurs l’alcool à la pate qu’une fois sûre qu’aucun ne pourrait la voir. Bien sûr, elle lança un sort pour atténuer le goût et que ce ne soit pas trop fort. Elle enfourna ensuite le tout et, assise sur la table de la cuisine, elle attendit patiemment que ça cuise.

« Bah alors, tu te sens si seule que tu te fais des petits gâteaux ? »

Julian se retourna en entendant un rire derrière elle. Stefen. Super. Ce type venait d’une famille réputée de sang-pur sauf que SUPRISE. Il avait une sœur cracmolle. Cela ne l’empêchait pas d’être l’une des pires raclures de ce Château. La rousse le regarda, attendant la suite.

« Tu me fais pitié… Avoir osé croire que tu avais ta place parmi nous, franchement… Tu me fais rire tellement t’es minable. »

Et il la bouscula. Julian lui lança un regard noir. Elle n’avait pas envie de ça. Non vraiment pas. Peut être que c’était lui qui l’avait menacée ? Non, il était trop idiot pour ça. Elle sortit alors son gâteau du four et se contenta de lui jeter un regard méprisant avant de sortir. Elle l’entendit l’insulter et se contenta de sourire. Il était pathétique et elle ne se laisserait pas atteindre. Pas maintenant. Elle avait un plan pour une bonne soirée et personne n’avait le droit de gâcher ça, de lui enlever ça. La tête haute, la demoiselle se dirigea donc vers la salle commune des Gryffondors. Elle devait retrouver quelques joyeux lurons là-bas et ensuite ils aviseraient. Elle retrouva comme prévu Jack et Aran, un Gryffondor de l’âge de Jack. Quelques autres étaient là. Elle leur montra fièrement son gâteau et ils commencèrent à le déguster tranquillement, riant joyeusement dans un coin de la salle.

« He Julian, tu veux pas aller en proposer à la nana là-bas pour moi ?

-Chiara… Sérieux Jack tu peux pas y aller toi-même ?

-Je te revaudrai ça, je te le jure ! »

Julian resta quelques instants assise à réfléchir. Chiara, elle la connaissait. Les deux jeunes femmes s’étaient bien entendues il fut un temps. Et puis leurs opinions avaient divergé. Depuis, plus rien. Chacune avait évolué de son côté et la rousse n’osait pas spécialement revenir vers elle. La plupart de ceux qu’elle avait cherchés à retrouver lui avait fait comprendre qu’elle ferait mieux de se tenir à distance. C’était ce qu’elle faisait donc dans la plupart des cas. Mais le regard de Jack se faisait plus insistant. Ok, elle pouvait toujours essayer après tout, elle n’était plus à ça près…

« Je te jure que tu devras te montrer à la hauteur après ça hein.

-Je serai un ami en or j’te jure ! »

Soupir… Julian n’était pas sûre de ça. Jack était sympa mais ce n’était pas non plus le genre dévoué et compagnie. Enfin bref, elle n’avait pas envie de gâcher cette soirée. Elle se leva donc une assiette en carton contenant une part de gâteau à la main. Elle s’approcha alors de Chiara. Une fois à sa hauteur elle toussota pour marquer sa présence. Étrangement, il y avait bien moins d’assurance dans sa voix qu’à son habitude.

« Salut… Y’a Jack qui ose pas t’approcher et veut que je t’offre ça… »

Julian lui tendit alors la part de gâteau.

« Y’a une sacrée dose d’alcool dedans, je te préviens. Et je crois que c’est sa façon de t’alcooliser pour te séduire. Bizarre comme technique, j’en conviens. Si tu veux, je peux l’envoyer chier pour toi. »

Julian afficha un sourire. Neutre, elle était neutre, du moins elle espérait pouvoir de nouveau l’être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 439
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Dim 2 Oct 2016 - 14:31

Vendredi 15 mai 2015 – Après le dîner
Je viens en paix




Julian & Chiara


« Hey Chiara ? Tu participes aux tournois demain après-midi ? »
« Bien sur ! J'ai hâte de me faire engueuler par ceux qui sont là pour la gagne parce que j'en aurai rien à carrer et que je suis le synonyme de « nulle en sport et ne fait aucun effort ». »

La messe est dites et en prime je m'autoclaque la fesse droite. J'adore le faire sur les autres – ne vous inquiétez pas fesses gauches, vous n'êtes pas en reste – j'aime aussi le faire sur moi ! Mais là c'est surtout pour faire rebondir mon boule histoire de mettre en avant mes kilos, mes rondeurs – c'est plus politiquement correct il paraît même si on s'en tape – et illustrer le fait que le sport et moi … Non merci. Je préfère faire une overdose de chocolat et de bitchage avec mon Coco Lapin.
Ce seront mes derniers mots et ma dernière grimace, mon dernier sourire, à l'adresse de mes camarades de dortoirs – tout ça fait dans la bonne humeur, je tiens à le souligner – avant de descendre dans la Salle Commune. J'étais juste passée me changer, enfiler un truc un peu plus casual mais à la fois sexy pour fêter l'arriver du vendredi soir. Je sais que tôt ou tard je retrouverai Corey dans la Salle Commune ou alors dans son dortoir s'il ne pointe pas son nez ici. On passe nos journées ensemble mais il faut croire que ça n'est pas assez et si on veut entretenir les rumeurs que certains s'amusent à faire courir depuis la première année ou presque, il faut ce qu'il faut ! Alors oui je traverse régulièrement son dortoir pour me pointer dans son lit, en prenant bien le temps de mater ces petits camarades de chambré au passage, naturellement. J'aime en mettre certain mal à l'aise, les plus timides, ça me met en joie.
Pas de Coco dans la place mais une certaine ambiance, quelques personnes à l'allure détendue, un fond de musique, des rires … Un vendredi soir qui s'annonce sympathique en somme. Je me fonds dans la masse, comme toujours on m'entend, on me voit aussi par conséquent, et j'en suis à me prendre un regard noir par une nana qui n'apprécie pas que je fasse les yeux doux à son mec – moi, faire les yeux doux ? Non, c'est plutôt du genre frontal, équivoque – quand une silhouette familière s'approche de moi.
Julian. Julian Neil. On a été amies, je crois, et puis … Il s'est passé certaines choses. Nos chemins se sont séparés, on va dire ça comme ça. Divergence d'opinions, à première vue, mais un statut finalement assez bâtard je crois. Tout ce qui est clair c'est qu'on ne s'est pas vraiment adressé la parole depuis ce qui peut se compter en année maintenant et la voilà qui se pointe devant moi avec une part de gâteau dans la main. Je l'admets, c'est possible qu'elle ne se prenne pas le plus avenant de mes regards mais je crois que c'est l'étonnement qui prime le plus.

« Salut… Y’a Jack qui ose pas t’approcher et veut que je t’offre ça… »

C'est donc ça. Mon regard oscille entre la part de gâteau et le fameux Jack en question qui a déjà fait foirer toute ses chances si tant est que ce soit le but de la manœuvre. Ceux qui ne sont pas capables de faire les choses par eux-même – surtout ce genre de choses – ne valent pas le coup. On n'est plus en maternel il me semble. C'est dommage, il est mignon. Quant à elle, je l'ai connu plus assurée. C'est ce qui me frappe quand mon attention se repose sur elle.

« Y’a une sacrée dose d’alcool dedans, je te préviens. Et je crois que c’est sa façon de t’alcooliser pour te séduire. Bizarre comme technique, j’en conviens. Si tu veux, je peux l’envoyer chier pour toi. »
« Tu pourras lui dire que je garde la messagère plutôt, elle est plus à mon goût que lui. »

C'est spontané, c'est moi. Et c'est la vérité. Julian est canon, si j'avais à choisir entre les deux le choix serait vite fait. Elle est maquée, ça n'est pas ce qui m'arrête très honnêtement mais plutôt le fait que … On a fait la fête un paquet de fois ensemble toutes les deux, on était sur la même longueur d'onde puis ils sont arrivés. J'ai tiré un trait sur tout ça. J'ai tiré un trait sur elle. Au fil du temps c'est devenu une habitude, je ne ressens pas vraiment de rancœur à son égard. Je crois.

« C'est toi qui l'a fait ? »

Si son sourire à elle est neutre, je n'en affiche pas spécialement mais mon ton l'est, lui.

« J'imagine que si tes p'tits copains en mangent c'est qu'il n'y a aucun danger à y goûter. »

Pas de rancœur, hum ? Finalement je n'en suis plus si sur apparemment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Jeu 13 Oct 2016 - 21:20

Il fallait être honnête, Julian n’aimait pas être dans ce genre de situations. La jeune femme était habituée à tout maitriser, à avoir le pouvoir. D’habitude, face à quelqu’un, elle savait exactement comment agir, elle savait quoi faire pour ne pas être dépassée, pour que rien ne lui échappe. Sauf que là, elle était très loin du compte. Face à Chiara, elle se rendait compte qu’elle n’était pas du tout dans la même position. Elle se retrouvait face à quelqu’un qui pouvait à tout moment lui exploser au visage. Ou l’ignorer… Ou elle n’en savait rien. Et c’était sans doute ça le pire. De ne pas savoir à quoi s’en tenir. Quand il fallait être ennemis, elle savait gérer. Mais là c’était de l’incertitude. Par ailleurs, ce n’était pas comme si Ju’ ne ressentait pas un peu de nostalgie parfois. Fut un temps, elle était au centre de toutes les attentions et surtout, avaient des amis à la pelle. Avant l’arrivée des Supérieurs elle traînait notamment avec Chiara, alors qu’ils étaient là, elle s’était constitué une belle bande. Et maintenant ? Les deux camps étaient en colère contre elle, les deux camps avaient bien envie de l’empaffer et pour des raisons tout à fait légitime. Alors oui, cette situation était pourrie à ses yeux et elle ne savait pas sur quel pied danser. D’ailleurs, à peine avait-elle commencé à parler qu’elle se demandait pourquoi elle avait accepté. Qu’est-ce qui l’avait poussée à venir jusque là et à parler à Chiara. Elle aurait pu refuser et continuer sa soirée comme si de rien n’était. Mais non, elle avait fait la fière… Respirer, ne pas péter un câble pour rien et attendre… D’autant que la première réaction de la jeune femme n’était pas vraiment celle à laquelle Julian s’attendait. De l’humour ? Prise de court, Julian haussa d’abord un sourcil. La remarque était flatteuse et amusante mais elle était tellement surprise que sa réaction n’était pas très appropriée. Elle se ressaisit cependant rapidement, n’ayant pas spécialement envie de passer pour une folle…

« Ouh… Ça risque de faire mal à son égo mais j’avoue que le mien apprécie. »

Tentative de sourire et de ton léger. Julian avait beau être assez mal à l’aise elle n’en avait pas pour autant perdu son sens de la répartie. Et heureusement, ça aurait été bien triste sinon. Première étape passée, la suite maintenant ? Ju’ hocha la tête sans rien dire quand Chiara lui demanda si c’était elle qui avait fait le gâteau. Puis elle se figea. La réflexion sur ce qu’il contenait n’était pas anodine, pas besoin d’être très malin pour le comprendre. La dernière attaque, les chocolats empoisonnés… Julian s’en souvenait très bien. Elle revoyait Mackensie perdre connaissance dans ses bras, la panique qui l’avait envahie. Elle se souvenait parfaitement de tout ça. Elle aurait pu s’énerver pourtant, elle parvint à garder son calme. La rousse afficha alors un sourire en coin. Un peu de cynisme dedans bien sûr, difficile de le faire disparaître totalement.

« Je me suis dit que le poison c’était trop mainstream alors j’en ai pas mis dedans… »

Ok… Celle-là elle n’était pas forcément très fine. Julian en avait conscience mais elle n’avait pas non plus envie de faire semblant. Quitte à attaquer sur ce terrain, autant y aller jusqu’au bout. Si la rousse n’avait pas hésité, c’était aussi parce qu’il était clair qu’elle n’avait plus rien à voir avec tout ça. Elle n’avait jamais essayé de tuer personne et n’y était encore une fois pour rien. Soupir. Ju’ se laissa finalement tomber sur un fauteuil en face de Chiara et posa la part de gâteau à côté d’elles.

« J’ai perdu pas mal de choses mais pas mon goût pour l’humour noir... Désolée. »

C’était sa façon à elle de s’excuser par rapport à sa réflexion, de montrer qu’elle était consciente que ça pouvait parfois paraître un peu too much. D’autant que Julian savait très bien que Chiara en avait bavé, par le biais de Corey notamment. Et que malgré tout, elle n’était pas étrangère à tout ça. Alors forcément… De sa part ça pouvait être mal pris. Sauf si on gardait en mémoire qu’elle avait failli crever en se vidant de son sang dans des tribunes de Quidditch…. Julian attrapa alors sa bouteille de rhum entamée pour le gâteau qu’elle avait gardée à porté et sans même réfléchir s’enfila une bonne dose d’alcool directement à la bouteille. Après le malaise elle se rendait compte qu’elle était surtout désabusée désormais. Par tout ça, par son cercle d’amis qui ne ressemblait plus à grand-chose. Enfin si, il restait des gens importants, Alec, Ricardo… Mais des elle avait tout de même une petite impression de vide.

« Tu fais toujours autant la fête ? »

Pourquoi entamer une conversation comme ça ? Parce qu’elle n’avait rien à perdre sans doute… Une petite gorgée pour ponctuer. Avec ce qu’elle avait mis dans le gâteau ça allait mal finir. Et merde, elle avait marre. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 439
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Ven 21 Oct 2016 - 18:10

Qu’est-ce que j’en ai à taper de son égo à ce pauvre garçon ? Qu’il aille s’acheter un peu de charisme et surtout qu’il arrête d’envoyer des messagers à sa place, bien que je le dis et je le répète, je ne perds pas au change. Loin de là même. Jack, puisqu’il s’agit de lui, n’est absolument pas vilain physiquement parlant – mais tous les goûts sont dans la nature et comme les couleurs ça ne se discute pas – mais ce genre de manigance ne trouveront jamais écho favorable en moi, c’est comme ça.
Voilà comment on se retrouve là toutes les deux, à se regarder dans le blanc des yeux sans vraiment savoir comment se comporter ni quoi se dire. Même si, à ma manière, je crève un peu … Pas l’abcès, je ne crois qu’il s’agisse de ça, mais néanmoins le silence et cette immobilité gênante. Bordel Panpan ! T’es où ? Voilà ce qui se passe à cause de toi, je balance des « blagues » relativement douteuses … Julian se fige, je ne bronche pas. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre comme réaction alors je reste là, le menton droit, percevant parfaitement son malaise même si elle tente de le camoufler. Il passe, elle sourit finalement. D’un sourire cynique, si je ne m’abuse. Les mots sortent.

« Je me suis dit que le poison c’était trop mainstream alors j’en ai pas mis dedans… »

Est-ce qu’on a le droit de rire de ça ? Il parait qu’on peut rire de tout, que ça dépend simplement avec qui on le fait. Encore une fois je suis passée entre les mailles du filet, Corey n’a pas été touché non plus mais … Elle ? Non, elle n’était pas parmi les victimes, pas cette fois, pas gagnante à cette loterie. Ses proches ? Je n’en ai pas la moindre idée, on s’est perdu de « vue » depuis tellement longtemps que je ne sais même plus tellement qui sont ses proches. Les mêmes qu'à l’époque, j’imagine ? Sean, Ricardo, puis Jeroen évidemment. Zachary, peut-être.
Cette fois tout le monde s’en est sorti, pas la dernière, et concernant la prochaine ? Tout ce qui compte c’est que là, maintenant, tout de suite, on est en vie. Elle et moi. Et malgré certaines évidences, je ne suis ni aveugle ni stupide, elle ne s’est pas sorti de tout ça, de ces dernières années, sans dommages collatéraux. Et pas toujours collatéraux d’ailleurs. Alors oui, allons-y, rions-en, quand bien même certains pourraient trouver ça déplacer et probablement à juste titre.

Je la regarde se vautrer dans un fauteuil, moi je m’appuie contre un dossier, bras croisés, mais ne la quitte pas des yeux. L’instant d’après elle attrape cette bouteille qu’elle a trainé jusqu’ici avec elle et boit directement au goulot. Ça me fait sourire et ça me rappelle de sacrés souvenirs, on ne va pas se mentir.

« J’ai perdu pas mal de choses mais pas mon goût pour l’humour noir... Désolée. »
« T’excuse pas. »

Pas pour ça. Est-ce que je l’ai pensé ? Dans le fond, elle n’a pas d’excuse à me formuler, pas à moi personnellement en tout cas. Est-ce qu’elle fait partie de ceux qui ont fait du mal à Corey ? Vaste débat, je ne suis pas au courant de la moitié de ce qu’il a pu subir, j’ai juste fait ce que je pouvais pour réparer les morceaux de lui qui flanchaient quand je le pouvais, mais je n’ai pas de place en moi pour quelconque rancœur, je le sens bien. Je pense qu’aux yeux de certains je passe pour la simplette de service qui est passée totalement à côté du truc et qui se contente des paroles de son meilleur ami. Au fond de moi je sais que c’est simplement ma manière d’être, et celle d’avoir survécu pendant ces temps-là. Je n’ai peut-être pas souffert directement, pas physiquement en tout cas, mais j’ai vécu enfermée ici loin de ma famille comme tous les autres, avec mon statut de Née-Moldue collé aux fesses. Elles sont suffisamment larges pour rendre le signal relativement visible. J’ai eu peur pour ma famille, ils m’ont atrocement manqué, et pourtant, comme tous les masochistes qui sont revenus, j’en ai fait autant.

« Tu fais toujours autant la fête ? »
« Affirmatif. Aucune intention d’arrêter de faire des gros fuck à la fatalité de mon côté. Peu importe la durée du voyage, je compte bien en profiter jusqu’à la dernière seconde et pour l’instant en tout cas ça en passe par là. »

Comme pour ponctuer cette litanie je croque dans la part de gâteau qu’elle m’a offert … Enfin que Jack m’a offert par son intermédiaire mais peu importe. Puis finalement je m’assoie à mon tour, face à elle, ou plutôt je m’affale dans le fauteuil, de biais, le dos contre un accoudoir et les jambes par-dessus l’accoudoir opposé.

« Super bon ce gâteau, le dosage est parfaitement traite. Je vois que t’as pas perdu la main. »

Aucun sous-entendu, aucune arrière-pensée, et c’est même avec un véritable sourire amusé que je prononce ces mots.

« Alors comme ça il parait que t’es rentré dans les rangs ? »

Je la regarde droit dans les yeux, sourire en coin, pas mesquine mais sournoise. Positivement sournoise. Et oui, je fais référence au fait qu’elle soit aujourd’hui officiellement en couple.

« Ça en fait plus pour moi, c’est pas très grave, mais j’aimai bien avoir de la concurrence. »

Et pas des moindres, ça c’est plutôt clair. De toute façon … ça n’est pas que je lui souhaite que ça se termine mais j’ai détourné suffisamment de personne, garçons ou filles confondus, du droit chemin pour savoir que ça ne veut pas toujours signifier que ça rend réellement « sage ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Sam 29 Oct 2016 - 20:03

Julian ne savait pas du tout comment Chiara allait réagir. La jeune femme était tellement désabusée, tellement fatiguée par tout ça, qu’elle avait laissé les mots sortir. Simplement, sans filtrer, comme à une certaine époque. Comme lorsqu’elles faisaient les quatre cents coups ensemble. Comme lorsqu’elles s’entendaient bien et qu’il n’y avait pas besoin de faire attention à ce qui se disait. La rousse avait ouvert les vannes. Et ça aurait pu être mal pris. Ça aurait pu glacer l’ambiance tout de suite et mettre fin à leur échange. Et alors ? Ju’ savait très bien qu’elle était sur la corde raide. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’était l’effet que cela produirait sur Chiara. La jeune serpentarde avait balancé une vanne un peu limite et s’était excusée en demie-teinte. Il restait toujours un peu de hargne dans ses propos, même si elle ne le voulait pas vraiment. Ce goût amer était là, présent dans sa bouche quoi qu’elle fasse. Et parfois il ressortait dans ses propos, sans qu’elle puisse l’en empêcher. Pour autant, Chiara ne se braqua pas. Elle lui déclara même qu’elle n’avait pas à s’excuser. De son humour noir, de sa petite réflexion. La rousse était surprise et elle ne le cacha pas. Mais elle ne fit pas de réflexion. Elle accepta, sans savoir réellement ce que ce petit détail lui faisait ressentir. Mais quelque chose s’était légèrement modifié, c’était indéniable.

Aussi, quand Julian avait relancé la conversation, c’était avec l’idée aussi absurde soit-elle, que Chiara répondrait. Qu’elle accepterait d’enchaîner. Sans pour autant se raccrocher à ça, sans pour autant espéré. Comme pas mal de fois, elle se sentait inerte. Alors que quand elle faisait des conneries, quand elle faisait n’importe quoi, elle se ressentait vivante. Là c’était encore entre deux. Malgré l’alcool qui commençait à la réchauffer. La réponse de Chiara en tout cas, ralluma quelque chose en elle. Julian la fixa alors quelques instants. Cette réponse… C’était typiquement le genre de formulation que Ju’ aurait pu sortir.

« Je ne peux que saluer ces propos. A la tienne camarade ! »

Et une nouvelle gorgée pour la route. Le sourire n’était pas encore revenu sur le visage de Julian mais le ton était un peu moins coincé, ce qui était déjà pas mal. Il regarda alors Chiara s’affaler sur le fauteuil et croquer à pleine dents dans le gâteau. L’ambiance semblait se réchauffer peu à peu.

« Merci, j’y ai mis tout mon cœur, tu penses bien. »

Un léger rictus souleva la lèvre de Julian. Léger, simple. La jeune femme prit ensuite une nouvelle gorgée de rhum et tendit sa bouteille à Chiara. Elle n’était pas obligée mais si elle voulait, elle pouvait bien partager un peu sa bouteille. Au pire, si ça venait à manquer, elle trouverait toujours de quoi remplir les gosiers. Ce fut alors au tour de Chiara de relancer la conversation. Les regards des deux jeunes filles se croisèrent. Au début, Julian n’était pas certaine du sens de ses propos. Elle était tellement obsédée par toute cette histoire qu’elle pensait qu’elle parlait de son changement de camp… Julian attendit donc quelques secondes avant de réagir. Et la suite la rassura. Le sujet de conversation était en fait bien plus léger que ça. Sa camarade faisait simplement référence au fait qu’elle soit en couple avec Jeroen. Rassurée, la rousse esquissa un très faible sourire, amusée malgré tout par la suite.

« Qui l’aurait cru, hein ? C’est surprenant, faut bien l’avouer. Moi-même je m’y attendais pas. »

Julian ne regrettait pas. Elle était bien avec Jeroen et ne le cachait pas. Mais oui, quelques mois auparavant, personne n’aurait soupçonné ça. Parce qu’elle volait de fleurs en fleurs, parce qu’elle était la première à affirmer qu’elle n’avait pas envie de se poser. Parce qu’avec Sean ça n’avait pas marché. Parce qu’elle avait l’impression que ce n’était pas pour elle. Et en fait… Il avait suffit d’une personne. Une personne bien différente des autres. Nouvelle gorgée pour Julian, il fallait se réveiller avant de tomber dans la mièvrerie.

« Y’a moins l’aspect défi mais au moins, je te vole personne… »

Cette fois, ce fut un vrai sourire amusé qui se dessina sur le visage de Julian.

« Alors, qui t’as ajouté au tableau depuis tout ce temps ? T’as découvert des talents particuliers ? »

Les yeux de la rousse retrouvait de l’éclat. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu ce genre de discussions. Pas comme ça, pas avec une nana comme elle qui comprenait, qui savait s’éclater et qui ne jugeait pas. Et oui ça lui manquait même si elle ne le criait pas sur tous les toits. Alors peut être qu’elle s’emballait un peu, l’alcool aidant. Peut être que Chiara ne voudrait pas répondre. Mais si une chose n’avait pas changé chez la jeune femme, c’était bien qu’elle ne se démontait pas pour rien. Elle saurait garder sa dignité même si elle se prenait un stop alors autant essayer, tenter le coup. Elle avait envie de sortir de sa tête. De sortir de cet état d’apathie et de se sentir vivante encore et encore. Au moins le temps d’une soirée, ce n’était pas tant en demander…

« Je suis sûre que si on comptait ceux qu’on a en commun ça peut nous surprendre. »

Enfin Julian ! Ça veut dire quoi ça ! Grand sourire. Ok, c’était parti. La demoiselle commençait déjà à être un peu pompette. Et du coup, sa langue se déliait. Et diantre, ça faisait du bien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 439
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Jeu 3 Nov 2016 - 13:47

« Qui l’aurait cru, hein ? C’est surprenant, faut bien l’avouer. Moi-même je m’y attendais pas. »

Tu m’étonnes qu’elle ne s’y attendait pas … Je n’y pense jamais, vraiment, mais quand ça m’effleure l’esprit comme ici, je l’admets, ça me colle un peu le jetons. Je n’ai pas envie que ça m’arrive, tout simplement, parce qu’être avec quelqu’un, une seule personne, et m’enfermer dans une vie de couple … Hell no ! Seulement on ne contrôle pas ces choses-là alors comme tout le monde, comme Julian, je suis une future victime potentielle. Des sentiments, j’en déborde ! Pour ma famille, pour mes amis, et ça m’arrive aussi d’avoir de l’affection pour certaines personnes avec qui je m’amuse mais ça s’arrête là et j’aimerai autant que ça demeure ainsi. L’espace d’un battement de cœur, il y a quelques années, j’ai pu frôler ce genre de choses et … Non, merci. S’ils sont heureux comme ça alors tant mieux, mes parents ont l’air de l’être et je comprends que ça puisse donner envie mais … Pour le moment en tout cas, non merci, et à vrai dire je crois qu’au fond de moi j’aimerai que ça dure le plus longtemps possible. Pourquoi pas toute la vie ? Il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis, je sais, mais pour l’heure ça me va très bien d’être une idiote.

« Y’a moins l’aspect défi mais au moins, je te vole personne… »
« Oh tu sais j’ai rien contre le partage hein. »

Sourire sournois. Elle l’interprètera comme elle le veut mais je pense qu’elle sait très bien où je veux en venir. Certes, j’ai quand même un léger code de conduite et puisque je la connais je n’irai pas essayer de lui piquer son mec – ça tient surtout du fait qu’il ne m’intéresse pas spécialement, trop renfermé le garçon – alors qu’en revanche, ça ne me poserait pas tellement de problème de la brancher elle. D’ailleurs qu’est ce qui m’en empêche ?

« Alors, qui t’as ajouté au tableau depuis tout ce temps ? T’as découvert des talents particuliers ? »
« Hum, je risquerai de te faire du mal si je réponds. »

Elle qui ne peut plus y toucher, c’est triste non ? Remarque, qu’est-ce que j’en sais après tout ? Si ça se trouve ils sont libres tous les deux. Quoi qu’il en soit l’éclat dans ses yeux ne m’échappe pas et il étire mon sourire plus largement encore alors que je croque une nouvelle fois dans la part de gâteau, toujours affalée dans le fauteuil. Et les miettes ?! On s’en fiche, ça fera de la nourriture pour les souris qui elles-mêmes seront de la nourriture pour les chats, etc … C’est le grand cycle de la vie, finalement je rends service vous voyez. Et dans tout ça j’en oublie qu’elle et moi étions potentiellement en froid. Pour être honnête, ça me passe au-dessus. Le passé est le passé, le fait que je passe un bon moment et qu’une part de moi à très envie de détourner cette jolie rousse du droit chemin, peu importe la manière. C’est mal, je sais, mais du point de vue de qui ? On s’amusait bien à l’époque, je suis certaine qu’elle est entrain de se remémorer le bon vieux temps.

« Je suis sûre que si on comptait ceux qu’on a en commun ça peut nous surprendre. »
« Je pars avec une longueur d’avance si on compte les filles, non ? »

Mais il n’est jamais trop tard ! Et puis qu’est-ce que j’en sais ? Ca fait des lustres qu’on ne se côtoie plus, qui sait ce qui a bien pu se passer dans sa vie entre temps et avant qu’elle ne bifurque vers les liens sacrés du mariage. Il y a tellement de supers fruits à cueillir sur terre, pourquoi se contenter d’un ? Vraiment, j’ai du mal à le concevoir. Et pourquoi se cantonner à un seul sexe quand il y a autant de merveilles des deux côtés ? Je sais, encore une fois ce sont des choses qui ne se contrôlent pas et puis si on n’en ressent pas l’envie c’est comme ça mais en ce qui me concerne, je me sens particulièrement chanceuse d’aimer explorer des deux côtés, parfois même les deux en même temps d’ailleurs.
Enfin bref, parlons peu, parlons cul. Ou pas. Je bascule mes jambes par-dessus l’accoudoir pour m’assoir réellement tout en terminant la part de gâteau qu’elle m’a offerte. Coup d’œil en coin plus par réflexe qu’autre chose, je pense que Monsieur Jack est dégoûté. Et oui mon choupinet, il fallait venir toi-même. J’attrape la bouteille sans me demander mon reste et me remplit un verre avant de me pencher en avant vers Julian, plantant mes yeux dans les siens, grand sourire sur les lèvres.

« Ça te manque pas ? »

Je ne suis pas en mode drague, elle le saurait si c’était le cas parce qu’on ne peut pas passer à côté. Je fais rarement dans la subtilité, en général c’est plutôt cash, clair, net et précis. Là c’est purement de la curiosité … Et une légère envie de l’entendre admettre que si, ça lui manque, et que donc tout n’est pas perdu. On s’ennuie avec une seule personne ! Toujours la même chose, toujours la même peau, les mêmes gestes. Les habitudes s’installent sans même qu’on s’en rende compte et PAF ! Ça se termine en charentaises devant le journal de 20h.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Ven 4 Nov 2016 - 21:48

Rien contre le partage, hein ? Julian reconnaissait bien Chiara là. Certes elle ne lui avait pas parlé depuis longtemps, certes elles avaient été séparées pendant un bon bout de temps. Mais malgré tout, certaines petites choses persistaient. La rousse se rendait compte que tout n’avait pas été complètement bouleversé. La Gryffondor gardait son côté coquin, un peu provocateur. Et c’était assez drôle. Alors la jeune femme s’était permis de sourire. Tranquillement, tout doucement, elle était en train de se détendre. Au début, elle n’était venue que parce qu’elle n’avait pas le choix. Sans cette demande de son camarade, elle ne serait sans doute jamais revenue parler à Chiara. Pas d’elle-même non. Certes la rousse avait sa fierté, certes elle avait une estime d’elle mais malgré tout, elle n’y arrivait pas. C’était dur de revenir vers les autres sans savoir ce qui pouvait en découler. En se disant qu’on risquait peut être d’être traité comme un paria. C’était assez comique de se dire que Ju’ pouvait se retrouver dans la même situation que ceux qu’elle avait souvent moqué auparavant… Mais bref, pour une fois, l’histoire semblait plutôt bien démarrer. Les circonstances l’emmenaient vers quelque chose de plus léger et elle n’allait pas s’en plaindre. Alors elle se plongeait dans le jeu sans réfléchir. De l’alcool, de l’alcool et de la bonne humeur ! Surtout que Chiara n’était vraiment pas décidé à ramener de vieilles rancœurs sur la table. Au contraire ! Alors que Julian s’intéressait à ses nouvelles conquêtes, la jeune femme déclara qu’il valait mieux ne pas lui répondre, pour son bien. La rousse ne se retint pas cette fois et parvint à rire aux éclats.

« Tu fais ta timide maintenant ? »

Petit sourire du côté de Julian. Si l’humeur était à la taquinerie, elle était bien prête à le faire. Elle regardait donc le sourire aux lèvres, fière de sa petite blague et surtout, contente de voir Chiara mordre à pleine dents dans sa part de gâteaux. Toutes les suspicions étaient apparemment oubliées. Et le second degré était encore au rendez-vous. Chiara en rajouta une couche dans la provocation en expliquant qu’elle avait forcément l’avantage puisqu’elle jouait aussi sur le terrain des filles. Est-ce que c’était l’alcool qui donnait des idées à Julian où est-ce qu’il y avait une petite part de provocation dans ces mots ?

« Il est vrai que ce n’est pas mon domaine mais qui sait… »

Non Julian n’avait jamais eu de relation avec des filles. Mais juste pour provoquer elle avait laissé échapper ces quelques mots avec un petit sourire en coin. Chiara bougea soudainement et Julian eu un mouvement de recul. Non pas par peur, simplement parce que l’alcool, ça rend chelou. La jeune femme avait donc eu ce mouvement sans trop savoir pourquoi. Elle calma donc tout ça avec une grande gorgée d’alcool. C’était bon ce truc d’ailleurs… Elle se resservit. Cette soirée allait décidément de surprise en surprise et risquait de mal se finir… Ou pas. Bref. Chiara reprit la parole pour demander à la rousse si ça ne lui manquait pas. Quoi ? Les coucheries intempestives ?

« J’te rassure, j’ai un compagnon qui me comble ! »

Grand sourire. Bah quoi ? Elle n’allait pas donner de détails, c’était juste comme ça… Quoi que. Après tout, qu’est-ce qui l’empêchait de parler de ces choses là avec Chiara ? Ce ne serait pas la première fois qu’elles aborderaient ce sujet. Il fut un temps, c’était même assez commun entre elles. Alors certes de l’eau avait coulé sous les ponts mais Julian avait cette sensation que pour une fois, le passé n’était plus si important. Pour une fois, elle avait une seconde chance comme ça, sans avoir à la demander. Alors elle allait la saisir sans réfléchir. Parce qu’elle n’était pas en état de réfléchir et parce que, surtout, elle sentait bien que c’était ce dont elle avait réellement envie.

« En réalité ce qui pourrait le plus me manquer c’est pas le fait de coucher avec pleins de gens. C’est le jeu de la séduction. Parce que c’est franchement fun et flatteur. Mais rien ne m’empêche de jouer un peu de temps en temps sans qu’il ne se passe rien derrière. »

Certes ce n’était pas très correct. Jamais elle ne tromperait Jeroen, elle se le promettait, elle n’en ressentait pas l’envie. Mais pour elle séduire, s’amuser avec les pulsions des autres ce n’était pas tromper. Elle n’allait jamais plus loin que ce petit jeu. Et évitait de le faire devant lui bien sûr. S’il lui demandait d’arrêter elle le ferait sans doute, parce qu’elle ne voulait en aucun cas le blesser en faisant ça. Mais oui, elle devait l’admettre, cela faisait un peu partie d’elle. C’était quelque chose qui de tout temps l’avait aidé à se sentir vivante, présente, importante.

« Mais pour le reste, je sais très bien apporter de la nouveauté dans nos rapports. Et ouais, on peut coucher avec la même personne sans que ça devienne désespérément platonique. »

Important de le préciser parfois ! Julian n’y aurait pas cru avant de tester. Elle ressemblait clairement à Chiara avant. Mais sa rencontre avec Jeroen avait changé pas mal de choses. Et si la rousse n’était pas prête à assumer sa niaiserie, elle ne cachait pas sa fidélité et le fait qu’elle avait clairement d’où ce dont elle avait besoin avec lui.

« Alors tu peux me raconter tes petites histoires coquines sans craindre de me détourner du droit chemin ! »

Clin d’œil. Elle avait bien envie de savoir qui Chiara avait dévergondé dans ce Château, elle était sûre et certaine de ne pas être déçue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 439
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Jeu 17 Nov 2016 - 13:32

Qui sait … Alors la demoiselle serait-elle finalement curieuse ? C’est bon à savoir même si très sincèrement, ça n’est pas ce qui m’arrête. Selon moi tout le monde peut être « pervertie » sans distinction. Est-ce que j’envisage de tenter quelque chose avec Julian ? Allez savoir.

« J’te rassure, j’ai un compagnon qui me comble ! »
« Ah mais je n’en doute pas une seconde ! Je ne me permettrais pas de mettre ses performances en doute. »

Mais c’est plus fort que moi, j’affiche un demi sourire ironique. La vérité c’est que non, je ne les mets réellement pas en doute, mais … J’ai vraiment du mal avec ce concept d’être l’homme ou la femme d’une seule personne. Ça frôle quasiment l’intolérance mon truc, je le sais, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que les personnes en couple ratent quelque chose et que la plus part du temps elles ne sont pas aussi heureuses qu’elles veulent bien le montrer. Et puis on est jeunes, dans ma façon de voir les choses la jeunesse sert justement à ne pas vivre comme des vieux.

« En réalité ce qui pourrait le plus me manquer c’est pas le fait de coucher avec pleins de gens. C’est le jeu de la séduction. Parce que c’est franchement fun et flatteur. Mais rien ne m’empêche de jouer un peu de temps en temps sans qu’il ne se passe rien derrière. »
« On appelle ça faire l’allumeuse, mademoiselle. »

Je me moque d’elle, gentiment, je la taquine en réalité même si dans les faits c’est un peu le cas. L’un dans l’autre, c’est une forme de jeu appréciable, le flirt devrait être remboursé par la sécurité sociale si vous voulez mon avis. C’est bon pour plein de choses ! Fun et flatteur, c’est exactement ça. Je passe mon temps à charmer mon monde et ça n’est pas pour autant que je couche avec tout ce qui passe. On appelle ça jouer, elle a raison. J’imagine que chez certains les lois sacrées du mariage approuvent ou tolèrent ce genre de trucs. Je n’ai pas à juger … Même si je le fais quand même, mea culpa. Il est clair que pour ce qui est des sentiments, tout m’échappe. Je ne comprends pas mais je dois moi aussi être tolérante. Vilaine Chiara !

« Mais pour le reste, je sais très bien apporter de la nouveauté dans nos rapports. Et ouais, on peut coucher avec la même personne sans que ça devienne désespérément platonique. »
« Hum, question de point de vue j’imagine. »

Chiara ! Arrête avec ton scepticisme et accepte que certaines personnes vivent et voient les choses, la vie, différemment de toi exactement comme ils le font réciproquement.

« Alors tu peux me raconter tes petites histoires coquines sans craindre de me détourner du droit chemin ! »
« Oh c’est loin d’être une crainte, ça se rapprocherait même plus d’un objectif en réalité. »

Sourire éloquent. Provocation, encore et toujours. On ne se refait pas ! Et je n’en ai aucunement l’intention ni la volonté, de toute façon.

« Certains ne veulent pas que ça se sachent, tu comprends, ils sont casés, etc … Mais ça n’est clairement pas mon problème et s’ils ne veulent pas se faire défenestrer par leur mec ou leur nana, ils n’ont qu’à garder leurs mains dans leurs poches. »

Ne nous soumets pas à la tentation mais délivre nous du mal … Faudrait savoir ! Je sais, c’est blasphème, c’est mal. Bref.
Une dernière bouchée, une nouvelle gorgée d’alcool, je balance mes jambes dans le vide et trouve une position assise qui me permet de faire le tour de la salle d’un regard. Mon sourire ne disparait jamais totalement.

« Lui. »

D’un geste du menton je désigne un grand roux entrain de faire le pitre avec ses copains dans un coin. Mordred. Très bon souvenirs. Et ses copains ne sont autres que Jack et sa clique, soit dit en passant.

« Elle. »

Morgan. Qui n’est autre que … sa sœur.

« Elle aussi. »

Svetlana. Ukrainienne d’origine … son accent m’a fait craquer ! Et pas que son accent.

« Lui … Je ne suis plus très sure. Oops. »

Sourire facétieux à l’adresse de Julian, haussement d’épaules. Je ne me fournis pas uniquement chez les Gryffondor – Merlin, on dirait que je fais mon marché, c’est mal – mais il se trouve qu’on a un sacré vivier ici. Je garde un bon souvenir de Vargas, idem pour Zachary et j’avoue que si Panpan n’était vraiment pas contre l’idée, je tenterai bien le « petit » Ryans quand bien même il est jeune. Ofélia avait l'air plutôt contente quand je l'ai grillé entrain de sortir de son dortoir l'autre jour.
Tout ça pour dire que toute façon il n’y a pas que des Rouges dans cette salle actuellement, Julian en est la preuve, et ceux que j’ai « cité » ne le sont pas tous. De toute façon le plus beau et le plus génial c’est mon Coco ! Paradoxalement le seul que je ne toucherai jamais.

« Eux. »

Cette fois c’est le couple assis en face de nous, devant Jack et sa bande, entrain de se chercher mutuellement les amygdales que je désigne. Elle est sur ses genoux, lui n’a qu’une seule main apparente. Je me demande bien où est passée la seconde …

« Oui, en même temps. Très bon moment. »

Salope ? Femme facile ? Non, épicurienne mes amis. Je prends ce que la vie m’offre et m’en délecte.

« Vous avez déjà essayé de rajouter une personne dans votre duo ? Ou plusieurs, ne soyons pas sectaires. »

J’ai parfaitement conscience de ne pas être un parfait petit agneau de notre cher Seigneur en me comportant comme je le fais mais quand on m’a appris qu’il fallait s’aimer les uns, les autres, je l’ai pris aux pieds de la lettre. J’aime tout le monde ! Sans distinction. Grand, petits, ronds ou fins, musclés ou pas, cheveux longs, cheveux courts, toutes nationalités confondues, tous sexes confondus, etc … Dieu m’a fait avec un corps, je le fais vivre pleinement. Qu’importe si la gourmandise et la luxure sont mes deux péchés capitaux préférés ? La paresse me va bien aussi. Je ne fais de mal à personne, bien au contraire, je préfère largement faire du bien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Jeu 24 Nov 2016 - 11:02

Pauvre Jeroen, voilà qu’on parlait de remettre ses performances en cause… Ce n’était pas très gentil ça. Enfin, il pouvait se rassurer, Julian n’avait nullement envie de le faire. Elle ne se plaignait rien et était très contente avec lui, ce qu’elle essayait d’ailleurs de faire comprendre à Chiara qui ne semblait cependant pas ultra convaincue. Alors certes, la rousse n’avait pas renoncé à toute une partie de sa personnalité, elle demeurait la jeune femme qui aimait séduire. Allumeuse ? La rousse n’avait pas pu s’empêcher de rire. Oui elle ne pouvait pas le nier, c’était ça. Pour autant, ça n’avait pas de connotation péjorative à ses yeux. Oui elle allumait, et alors ? Il n’y avait rien dans la nature qui l’obligeait à coucher avec quelqu’un juste parce qu’elle l’avait séduit. Absolument rien, elle était parfaitement libre de ses agissements et en était fière. Alors oui, elle pouvait parfois ressembler à une allumeuse mais ça lui permettait de se défouler alors bon. Pour autant, malgré ce tableau plutôt joyeux donc qu’elle dressait, sa camarade n’était décidément pas convaincue. Elle semblait trouver la situation de Julian plutôt embarrassante qu’autre chose. Oui question de point de vue. Et clairement, Ju’ ne pouvait pas lui jeter la pierre. Elle avait eu des histoires de couples avant Jeroen et n’avait donc jamais refusé en bloc cette façon de vivre. Pour autant, elle avait aussi su profiter au maximum de son célibat et avait longtemps déclaré être très bien ainsi, à pouvoir voler de fleur en fleur. Elle comprenait donc la position de Chiara, parfaitement, et ne s’en choquait pas une seconde. Il y avait pourtant un petit quelque chose qu’elle n’avait pas vu venir. Que Chiara la provoque frontalement, déclarant tout net qu’elle voulait la détourner du droit chemin. Cette fois, Julian bugua quelques instants. Elle n’était pas à proprement dire choquée. Mais surprise était le mot. Elle n’avait jamais songé au fait que Chiara puisse envisager de la dévergonder encore plus.

« Je vais me méfier alors parce que je sais que tu es très douée dans ce domaine ! »

Chiara faisait partie des experts en détournement dans ce Château. Et d’ailleurs, elle allait le lui prouver une fois de plus en lui proposant un petit aperçu de ses conquêtes. Mais d’abord, il fallait bien avouer que sa phrase d’introduction fit très plaisir à Julian. Merci ! Et oui, quand on trompe son compagnon ou sa compagne, on assume. La rousse était tout à fait sur la même longueur d’ondes et pendant ses périodes de célibat, si elle avait fricoté avec des mecs casés, elle partait du principe que si on ne lui disait pas non, ce n’était pas elle la méchante dans l’histoire. Elle n’insistait jamais auprès d’un mec qui lui disait clairement qu’il était pris, mais ceux qui voulaient profiter et ensuite se faire passer pour des victimes… Raaah, ça avait le don de l’agacer.

« Je trinque à tes paroles de sagesse ! »

Et une nouvelle gorgée à même la bouteille pour Julian. Perdu pour perdu, autant y aller à fond. Il fallait cependant qu’elle garde un peu d’esprit pour se concentrer sur les petites histoires de Chiara. Cette dernière commença donc à lui montrer qui elle avait connu dans cette pièce. Première surprise Mordred, un ami de Jack. Mais plus grosse surprise encore : sa sœur. Sur le coup, Julian ouvrit grand la bouche, en mode choquée avant d’éclater de rire.

« La famille, carrément ! »

Aucun jugement hein, mais ça restait assez cocasse quand même. Chiara enchaîna en lui montrant une jolie jeune femme de l’est puis un mec pour qui elle n’était pas très sûre. Nouveau rire de la part de Ju’. Ce n’était pas cool d’oublier, mais elle devait bien avouer que parfois ce n’était pas évident. Quand on boit trop, on peut mélanger… Encore une fois, même si la rousse ne cachait pas ses réactions, à aucun moment elle ne se permettait de porter un regard plein de jugement. Elle encaissait les nouvelles, s’en amusait mais ça en restait là. Et puis, il fallait bien avouer que Chiara était pleine de ressources ! Elle lui montra alors un couple, pas loin d’eux et lui expliqua alors qu’elle avait couché avec les deux, en même temps.

« Oh putain t’es géniale !! »

Ça sortait du cœur et à aucun moment ça n’avait été filtré. Julian ne put s’empêcher alors de fixer quelques instants le couple. Le mec le remarqua et la rousse détourna alors vivement le regard, pouffant de la manière aussi discrète possible. Il était de toute façon trop occupé pour s’attarder sur elle. Tant mieux. Ju’ reporta alors toute son attention sur Chiara qui arrêta sa liste pour lui demander cash si Jer’ et elle avaient déjà essayé un plan à trois ou plus. A vrai dire, Julian ne s’attendait clairement pas à cette question.

« Non jamais et je suis pas sûre qu’il aimerait vraiment « partager »… »

Pensive la Julian. En même temps, elle était en train de se dire que c’était surtout elle qui aurait du mal avec l’idée. Oui elle avait été volage mais Jeroen c’était le sien. SON mec. Elle tenait à lui énormément et n’avait clairement aucune envie que quelqu’un vienne en profiter. Jalouse ? Peut-être un peu oui. Julian avait suffisamment confiance en elle pour ne pas avoir peur de le voir traîner avec des nanas mais de là à accepter qu’une autre personne participe à leurs ébats. Et un autre garçon ? Hum… Question épineuse.

« Ouais bon en vrai c’est moi qu’ai pas envie de le partager avec une autre nana. »

Sourire colgate. Julian attrapa de nouveau sa bouteille pour boire. Elle venait d’atteindre un seuil qui lui permettait de se lancer dans de grands débats philosophiques sans trop se soucier de ce qu’elle pouvait dire. Ce qui la rendait alors extrêmement honnête, pour le meilleur et pour le pire.

« J’accepterais peut-être plus facilement un autre mec même si en soit c’est irrationnel mais voilà. Ça me ferait bizarre de le voir toucher une autre que moi pour être très crue. »

Julian s’arrêta alors quelques instants et on pouvait lire sur son visage qu’elle était en pleine réflexion. Oui ce sujet était soudainement devenu une question des plus épineuses. Sauf que son taux d’alcool lui donnait aussi la capacité de passer d’une idée à l’autre en un temps record.

« Tu t’es déjà filmée ? »

Julian fixait alors Chiara, droit dans les yeux, sans aucune gêne, comme si elle venait de lui demander des informations sur la météo. Tiens, Chiara en miss météo ce serait rigolo ça…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 439
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Jeu 1 Déc 2016 - 17:50

Je suis géniale, c'est la dame qui l'a dit ! Je ne sais pas si c'est être génial, j'imagine que ça dépend des points de vue et en aucun cas je ne prémédite ce que je fais ou presque. Je me contente de suivre mes envies et même si j'ai du mal à admettre qu'on puisse réellement penser et vivre différemment, même si je trouve que c'est quelque part dommage de se cantonner à une seule personne, je sais que je dois accepter le choix des autres. Après tout qu'est ce que ça peut bien me faire ? Ça les regarde. Ça ne change rien à ma vie, ça ne change rien à la leur. Tout le monde à le droit de chercher et trouver le bonheur de la manière dont il le souhaite. Parfois, ça m'arrive, comme maintenant, j'essaie de me raisonner. Le naturel revient cependant rapidement au galop mais on ne se refait pas.
En attendant, dire que ça ne me fait pas sourire de lire la surprise dans son regard serait mentir. J'adore provoquer les autres et les prendre au dépourvu. Le « pire » dans tout ça c'est que ça n'a rien de méchant. Enfin pas selon mes critères disons mais je ne fais pas ça pour faire du mal. Ceci dit, que Julian se braque ou s'en formalise, ça m'aurait étonné. C'est une fille ouverte, le fait qu'elle soit coincée avec … Pardon, le naturel, je vous avais prévenu. Le fait qu'elle soit aujourd'hui en couple ne change pas la personne qu'elle est. C'est l'impression qu'elle me donne en tout cas. Pour le reste … Je n'ai pas envie de juger, tout ce que je vois c'est qu'on passe un bon moment, que l'alcool adoucis les mœurs – pas toujours mais en ce qui nous concerne ici c'est le cas – et que son gâteau amélioré et putain de bon !

Bref ! Potins ! Je suis toute ouïe ma belle.

« Non jamais et je suis pas sûre qu’il aimerait vraiment « partager »… »

Pourtant le partage c'est tellement chouette ! Néanmoins la part la plus sage de moi qui semble se manifester un peu plus encore essaie de considérer la question d'un œil objectif et non subjectif alors je ne relève pas. Sois mignonne Chiara, et tolérante. C'est bien.

« Ouais bon en vrai c’est moi qu’ai pas envie de le partager avec une autre nana. »
« Même si c'est moi ? »

Regardez moi cette moue boudeuse et triste ! Comment y résister ? Je la taquine, bien sur, simplement parce que Jeroen n'est pas mon genre – même si je n'ai pas spécialement de genre mais ça n'a rien à voir avec le physique … Je le trouve juste trop renfermé comme garçon mais en même temps je ne me fis qu'au paraître alors bon. Bref. Je disais donc, je me porte volontaire pour être l'autre nana en question et on voit ça juste toutes les deux ?

« J’accepterais peut-être plus facilement un autre mec même si en soit c’est irrationnel mais voilà. Ça me ferait bizarre de le voir toucher une autre que moi pour être très crue. »

Très attentive, j'écoute. Je ne peux pas me mettre à sa place, je ne sais pas ce que ça fait d'être jalouse et possessive ou tout simplement attachée à une personne au point de vouloir la garder pour soi mais ça s'entend totalement. Quant à lui … Beaucoup de garçons ont du mal avec le concept de l'homosexualité masculine, peut-être que son copain est ouvert sur la question je n'en sais rien mais je sais que pour beaucoup il serait proprement hors de question de laisser intervenir un troisième larron dans la foire s'il est un mâle lui aussi. Par contre deux nanas … Arrêtez votre char les gars, on le sait que ça vous fait complètement péter les plombs. Ceci dit deux mecs ensemble je trouve ça vraiment sexy aussi. Tout ça pour dire, pas de plans à trois ou à plusieurs pour ces deux là. C'est leur choix, ça les regarde, d'autant qu'à entendre Julian leur vie sexuelle ne semble pas manquer de piment. Le plus important c'est qu'ils y trouvent leur compte tous les deux ! Vous voyez, je travaille ma tolérance.

« Tu t’es déjà filmée ? »

Oh ! Mais j'aime cette question ! C'est sans doute pour ça que je me redresse comme piquée au vif mais avec un grand sourire. Ma réaction n'a rien de négative, au contraire.

« Non, j'en ai jamais eu l'occasion. Enfin je n'y ai jamais songé en réalité mais maintenant que t'en parle, je crois que je viens de rajouter un truc à ma liste de chose à faire. »

Pas sure que les parents soient super fan du concept, c'est un coup à finir sur internet ça et j'ai pas tellement envie de lancer ma carrière comme Kim Kardachiotte et Paris Pouffton. Malgré mes airs de débauchées je m'en foutiste, je ne suis qu'une jeune femme qui aime les bonnes choses de la vie, ça ne veut pas dire pour autant que je n'ai aucun respect de moi-même mais si je trouve une personne en qui j'ai entière confiance alors clairement, pourquoi pas ! Ça serait même un grand oui, je suis sure que ça doit être marrant de se regarder ensuite.

« T'as déjà couché ou fait des trucs avec un Prof ? »

Fallait pas me lancer sur le sujet.

« Et est ce qu'il y en a un pour qui tu te laisserais tenter si t'étais pas en couple ? »

Ou en couple libre. En attendant, j'ai encore changé de position parce que je ne tiens pas en place et c'est avec une grande impatience que j'attends sa réponse. Grand sourire, menton posé dans mes mains en coupe, coudes posés sur l'accoudoir. Face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Lun 2 Jan 2017 - 15:44

Le cerveau de Julian avait freezé pendant quelques instants. Oui, comme un bon vieux bug informatique. Pourquoi ? Il avait suffi de quelques mots de la part de Chiara, une simple remarque du tac au tac qui avait fait germer un truc dans son esprit. Bon c’était aussi et sans doute dû à l’alcool que la jeune femme avait ingéré jusque-là. Cette joyeuse boisson avait tendance à libérer son imagination et à créer ce genre de phases de réflexion chez elle. Alors oui, au début elle était simplement partie pour expliquer pourquoi elle n’était pas forcément prête à un plan à trois quand Chiara avait brutalement posé une question ambigüe avec ce petit sourire coquin qui la définissait si bien. Et si c’était elle ? Le cerveau de Julian aurait dû rire à cette boutade, faire un regard provocant et enchaîner. Mais il avait freezé. Oh ça n’avait pas duré très longtemps et la rousse avait pu enchaîner. Mais malgré tout, il y avait eu ce petit moment de bug. Ce moment où elle s’était posé la question. Et c’était un peu gênant. De un parce que Chiara était à la base une amie et le fait qu’elle l’ait perdue de vue pendant un temps rajoutait à l’étrangeté de la situation. De deux parce que mêler Jeroen à ses délires sans lui en parler c’était quand même un peu bizarre. De trois parce qu’elle ne s’était jamais imaginée vraiment avec une nana et surtout pas une amie. Bref, le cerveau de Julian avait bugué mais il ne fallait pas le dire !

Heureusement, la discussion avait repris son cours et le cerveau de Julian avait décidé de repartir correctement. Ce qui ne voulait pas dire qu’il avait occulté toute pensée tordue. Bien au contraire ! La jeune femme était rarement à cours d’imagination dans ce genre de domaine et elle n’hésita pas une seconde à prononcer la question tordue qui lui était venu à l’esprit. Est-ce que Chiara avait déjà fait ça devant une caméra ? Ju’ était presque déçue de sa réponse même si elle rit à l’idée de lui avoir donné un nouveau truc à expérimenter.

« Je suis sûre que tu passerais bien à l’écran en plus. »

Merci Julian pour cette remarque constructive. Une catastrophe cette gamine. Et l’alcool qu’elle continuait de s’enfiler n’arrangeait en rien la chose. Ce qui n’enlevait rien au fait que son commentaire était sincère. Mais bref. Cette petite question avait apparemment fait refleurir l’imagination de Chiara qui lui demanda si elle s’était déjà tapé un prof. Elle lui fit alors un clin d’œil avant de rire. Cette question revenait souvent. Parce qu’on se dit qu’une nana de sa trempe forcément. Et oui la fonction de prof n’avait jamais réellement arrêté la demoiselle. Mais bon, la plupart des profs ont quand même un sens de l’honneur et évitent de se taper des élèves, surtout lorsqu’il s’agit simplement d’un coup d’un soir.

« Jusque-là aucun même si j’avoue avoir un peu essayé il fut un temps… Et toi ? »

Elle se doutait bien que Chiara n’avait pas trop pu pendant l’occupation mais après. Avec la libération des corps tout ça… Ahem. En parlant de ça, sa camarade lui demanda lequel elle choisirait si elle était libre. Ju’ sourit alors et prit quelques secondes de réflexion.

« Il faut avouer qu’on ne manque pas de choix, il y a pas mal de profs canons… »

Ça c’était certain. Cette école était vraiment bien fournie. Mais après un peu de réflexion, une scène revint à l’esprit de la jeune femme.

« Je crois que je choisirais Benjamin, le prof de français. Une fois je l’ai croisée dans les couloirs alors que j’étais bien bourrée et je l’ai un peu chauffé. Au début en pensant qu’il était étudiant pour le faire venir à la soirée. Après juste pour rire, j’étais déjà avec Jer’ et tout. Et il est resté cool même après m’avoir confié qu’il était prof. Mais j’étais trop bourrée et j’ai dit n’importe quoi après… Mais lui ouais carrément, il est mignon et vachement sympa. »

Pas de panique Jeroen, t’es pas en danger. Mais oui, Julian avait réellement apprécié Benjamin et s’en voulait en y rependant d’avoir pété un plomb pour rien. Il n’en restait pas moins charmant et il était clair que dans d’autres circonstances elle serait revenu à la charge. Parce qu’elle aurait sans doute passé un bon moment avec un type comme lui. Après les autres… Elle ne savait pas trop, il fallait qu’elle creuse la question. Mais elle était sûre que Chiara avait bien des choses intéressantes à dire à ce sujet.

« Je suis sûre que t’as déjà une liste de faite pour les profs à mettre dans ton lit ! »

Nouveau rire de la part de Julian. Ce serait assez drôle quand même et pas plus étonnant que ça de la part de Chiara. Une petite gorgée d’alcool et Julian était prête à repartir pour d’autres questions quand quelque chose d’imprévu débarqua dans son champ de vision. Jack.


« Bah alors Ju’ ? Tu nous as abandonnés, c’est cette splendide créature qui t’a retenue ? »


Ce n’était pas très subtile de la part de Jack. Ça tenait même du manuel de drague d’élève de 1ère année. Pourtant, il semblait assez fier de lui, sourire aux lèvres, adressant même un clin d’œil qui se voulait aguicheur à Chiara. Julian le regarda alors complètement incrédule. Elle faillit pouffer de rire mais se retint du mieux qu’elle put, conservant un tout petit peu d’estime pour son ami.

« Jack, à ta place j’insisterais pas…

-Tu veux la garder pour toi c’est ça hein ? Petite vilaine.

-Sérieusement… »

Julian avait alors poussé un profond soupir de désespoir. Ce type était vraiment catastrophique dès qu’on parlait de nanas et de drague. Elle l’aimait bien elle mais là c’était un peu pathétique….
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 439
Date d'inscription : 23/08/2016
Crédits : Avatar Wild Heart + Gifs tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Riley - Elijah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3737-chiara-what-s-wrong-with-being
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Jeu 5 Jan 2017 - 13:31

« Jusque-là aucun même si j’avoue avoir un peu essayé il fut un temps… Et toi ? »
« Non, aucun, et ça c’est pas normal ! »

Une conversation de filles … J’adore ça !!! Et puis sans réellement m’en rendre compte, je retrouve ce sentiment de … comment exprimer ça ? Je ne crois pas que le terme « joie » soit de mise parce que je le trouve trop ringard mais ça me fait plaisir de pouvoir échanger à nouveau comme ça avec Julian. Nos chemins se sont éloignés, je ne sais pas si on peut dire que ça va changer mais ce moment est vraiment cool et au fond de moi je suis déjà entrain de me dire qu’il y en aura d’autres, que ça serait chouette en tout cas. Elle est là, devant moi, comme la fille que j’ai toujours connu et c’est comme si on s’était « quittées » la veille. Alors on se retrouve comme deux copines et … Il faut le dire, n’ayons pas peur des mots, en général les filles ne m’apprécient pas trop – en dehors de celles que je mets dans mon lit et encore – alors même si j’ai tendance à m’en foutre et à en rire, ça fait du bien de se retrouver avec une nana qui ne me lance pas des éclairs avec ses yeux de biches.

« Il faut avouer qu’on ne manque pas de choix, il y a pas mal de profs canons… »
« On est bien d’accord, autant chez les hommes que chez les femmes d’ailleurs. »

Je crois que je serais incapable de choisir tellement les membres du personnel de ce château sont quasiment tous aussi canons les uns que les autres. Et pendant ce temps-là, Julian réfléchit. Ça me fait sourire, je me demande ce qui peut bien se passer dans sa tête mais visiblement je ne vais pas tarder à le savoir.

« Je crois que je choisirais Benjamin, le prof de français. Une fois je l’ai croisée dans les couloirs alors que j’étais bien bourrée et je l’ai un peu chauffé. Au début en pensant qu’il était étudiant pour le faire venir à la soirée. Après juste pour rire, j’étais déjà avec Jer’ et tout. Et il est resté cool même après m’avoir confié qu’il était prof. Mais j’étais trop bourrée et j’ai dit n’importe quoi après… Mais lui ouais carrément, il est mignon et vachement sympa. »

Plus elle avance dans son histoire, plus mon sourire s’élargit pour finalement se transformer en rire. Je l’ai déjà vu « en chasse » et je n’ai aucun mal à l’imaginer entrain de faire du rentre dedans à ce pauvre Cartwright … Enfin, pauvre … Non, loin de là, il a plutôt eu de la chance en réalité. Il donnerait presque envie d’aller à l’université et prendre l’option Français … Et d’être chez les Jaunes ! Enfin, non, parce que Monsieur Coolidge est comment dire … absolument canon et j’en ferai bien mon quatre heure.

« Je valide. »
« Je suis sûre que t’as déjà une liste de faite pour les profs à mettre dans ton lit ! »
« Ahah ! Ça se pourrait bien effectivement. Mais j’arrive pas à me décider pour le trio de tête alors je crois que je ne vais pas avoir le choix que de tous les prendre en même temps. »

Bonjour, on appelle ça une orgie. Hey ! Pas de ma faute si on était moins complexés à l’époque de la Rome et de la Grèce Antique hein ! Je suis née à la mauvaise époque, c’est triste.

« Bah alors Ju’ ? Tu nous as abandonnés, c’est cette splendide créature qui t’a retenue ? »

J’arque un sourcil, de nouveau affalée dans mon fauteuil, un verre à la main et le sourire qui a disparu l’espace d’une seconde. Lui, je ne l’ai pas vu arriver.

« Qui te dit que ça n’est pas l'inverse ? »

Je relève la tête dans sa direction et lui adresse un large sourire, toutes dents exposées. Non mais sérieusement messieurs, il faut arrêter de vous penser indispensables et irrésistibles. Et bonjour le manque de subtilité.

« Jack, à ta place j’insisterais pas… »
« Tu veux la garder pour toi c’est ça hein ? Petite vilaine. »
« Sérieusement… »

Julian, Julian, Julian … T’as du boulot à faire avec celui-là. Elle me fait rire avec son dépit affiché sans retenu. La situation m’amuse plus qu’autre chose même si je ne peux pas nier une part d’agacement malgré tout. C’est peut-être pour ça que je finis mon verre d’une traite, me lève sans hésitation après l’avoir fait claquer contre le bois de la table basse en le posant et chope Jack sans complexe en l’attirant contre moi sans délicatesse. Ma main droite agrippe l’une de ses fesses alors que l’autre est accrochée à son pull pour ne lui laisser aucune chance de s’échapper et je lui roule une pelle sans tergiverser. Un bon gros patin. Sans complexe. C’est ce qu’il voulait, non ? Si je fais ça c’est simplement parce que je sais qu’en plus de lui faire perdre tous ces moyens, ça va le coller mal à l’aise. Et quand je le lâche, ma main se pose sur sa joue une seconde alors que je lui adresse un petit sourire presque moqueur.

« La prochaine fois que tu veux quelque chose, viens le demander toi-même chéri. »

Je ne lui accorde plus la moindre attention et me tourne vers Julian qui est morte de rire sur son fauteuil.

« A plus la rouquine ! »

Oui, ça me prend comme ça, je décide de voguer vers d’autres eaux.

« Tu sais où me trouver si tu as envie de nouveautés. »

Clin d’œil. Et rien à voir avec celui que Jack m’a adressé il y a quelques secondes.

« Ah et si tu refais ce gâteau prochainement, pense à moi ! C’est une tuerie. »

Un petit geste de la main plus tard, je m’éloigne de ce petit monde et hèle une de mes camarades de classe qui passe par là.

« Hey, Lady Gaga ! »

J’y peux rien si elle lui ressemble.

« Tu sais où es Coco ? »

Le voilà mon but, trouver ce chenapans qui me sert de meilleur ami.

▬ FINI POUR MOI ▬
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1701
Date d'inscription : 01/05/2011
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily Anthon/ Caem Kaliayev/Keith M. McEwen/ Ethan Llewellyn/Zachary Disemba



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1114-julian-alexus-neil#69918
MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   Mer 11 Jan 2017 - 10:33

Chiara n’avait encore aucune conquête dans le corps professoral ? Surprenant. Oui c’était étrange de dire ça mais Julian aurait pensé que sa camarade aurait déjà réussi à faire craquer l’un d’eux. D’autant plus maintenant qu’elle était suffisamment âgée pour que cela ne soit pas vraiment illégale. Enfin bref, Ju’ était surprise mais pas choquée non plus. Bien qu’elle s’était attendue à ce que sa camarade soit d’accord avec elle sur le fait que ce n’étaient pas les proies qui manquaient. Pour parler très crument. Bah oui, il fallait être honnête, c’était comme si dans cette école il y avait une condition à l’emploi… Enfin bref. Julian se retrouva finalement à raconter sa petite anecdote à propos du prof de français et ne put que partager le rire de Chiara. En y repensant, la situation avait été un peu cocasse. Elle avait même un peu agressé ce pauvre prof qui n’avait sans doute rien compris. N’empêche qu’à l’occasion, elle lui proposerait peut-être une petite soirée tiens. Encore faudrait-il qu’il accepte mais ce serait fun de discuter de nouveau avec lui. Si l’occasion se présenterait, elle tenterait le coup. Au pire, ça ne marchait pas et ce n’était franchement pas ça qui risquait de lui miner le moral alors bon. La discussion embraya sur la potentiel liste de la Gryffondor et là, Ju’ éclata de rire une nouvelle fois. Elle imaginait avec une facilité déconcertante Chiara en train d’essayer de trancher et de se dire que finalement, les mettre tous dans son lit serait le mieux. Elle allait d’ailleurs l’interroger sur l’identité des trois gagnants mais un élément perturbateur, c’était le cas de le dire, fit irruption. Chiara ne semblait pas spécialement ravie de le voir débarquer mais cela ne l’empêcha pas de faire fonctionner sa répartie. Ju’ se mordait la lèvre pour ne pas rire de manière outrageante mais franchement, même si Jack était un bon pote, là, c’était bien fait pour lui.

Le problème demeurait que, malgré toute la bonne volonté des filles pour lui faire comprendre qu’il avait tout intérêt à fermer son clapet et à faire demi-tour, Jack semblait bien décidé à insister. Julian était un peu au bord de la déprime d’ailleurs, se demandant pourquoi il s’acharnait à faire l’andouille. Sauf que Chiara avait décidé de prendre les choses en main. Avant que Ju’ n’ait le temps d’envisager quoi que ce soit, sa camarade s’était levée, avait agrippée Jack avec une certaine férocité et l’embrassait désormais avec fougue. Une bonne grosse pelle dans les règles de l’art. La rousse ouvrit de grands yeux, bouche ouverte aussi, elle était juste sidérée. Puis, elle éclata de rire. La tête de Jack était absolument magique. Cette fille vendait du rêve, tout simplement. Et la phrase qu’elle lui claqua au visage… Ju’ rit de plus belle et dû se forcer à respirer un peu pour entendre Chiara qui la saluait.

« A plus l’allumeuse ! »

Echange de clin d’œil entre les deux nanas. Julian avait un grand sourire aux lèvres. Elle ne chercha pas à retenir Chiara. Elle la connaissait, son impulsivité, son envie d’aller où elle voulait quand elle voulait. Elle était pareil. Et puis, les mots de sa camarade l’invitant clairement à ce qu’elles se retrouvent lui filèrent la pêche sans qu’elle cherche à analyser. Elle lui adressa alors un hochement de tête, signe qu’elle approuvait totalement.

« T’inquiète, je t’en ferais même un spécial si tu veux ! »

Nouveau sourire de la part de Julian qui regardait Chiara s’éloigner jusqu’à ce que Jack apparaisse dans son champ de vision et vienne se planter juste en face d’elle. Il était sidéré mais reprit les apparences rapidement, affichant un air sûr de lui. Alors qu’il ouvrait la bouche pour parler, Julian leva la main pour lui faire signe de se taire.

« Ne me demande plus d’aborder les nanas pour toi. Et ne crois pas que tu as marqué des points avec elle, elle avait juste envie de voir ta tête d’ahuri et franchement, je la comprends. »

Et Julian repartit dans un sacré fou rire. Jack de son côté semblait vexer et commença à s’expliquer puis à essayer de prouver à sa camarade que ce baiser était peut-être une ouverture. Ju’ finit par calmer son hilarité, se leva et alla ébouriffer les cheveux de son ami.

« Fais-moi confiance sur ce coup, je la connais bien. C’est pas grave, il y en a d’autres ! »

Julian adressa un sourire tranquille à Jack, elle l’aimait bien même s’il pouvait agir comme le dernier crétin. Ce dernier sourit à son tour, ils se levèrent et retournèrent avec les autres. Julian avait récupéré sa bouteille au passage et continua de siroter un peu avec eux. Après une bonne heure, elle décida de s’éclipser pour retrouver Jeroen. Elle avait envie d’être avec lui mais aussi de lui raconter ce qu’il s’était passé. Parce qu’elle avait la sensation que, pour une fois, les fantômes de son passé étaient revenus pour le meilleur.

- Fini –
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je viens en paix [PV Chiara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je viens en paix [PV Chiara]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salutations, créaures étranges, je suis Minos et je viens en paix !
» Je viens en paix ! Ne m'arrosez pas ! [Libre]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Les Tours. :: Tour des Gryffondors : Salle Commune-
Sauter vers: