AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Ven 19 Aoû 2016 - 23:33

Vendredi 1er Mai 2015 – Après les cours
Who's laughing now, B*tch ?



Kezabel & Riley

Cette conversation avec Monsieur Kingsley a été très intéressante, enrichissante aussi et rassurante à la fois mais elle m'a aussi vider beaucoup d'énergie et même si j'ai eu le reste de la journée pour m'en remettre, je l'admets, je me sens un peu à plat maintenant que celle-ci est terminée.
Assise sur mon lit, je relis quelques notes prises pendant le cours de Sortilège et m'entraine sur le dernier sort appris mais j'ai la tête ailleurs et arrête bien rapidement d'utiliser ma baguette sous peine de transformer ce pauvre Monkey en … Je ne sais trop quoi d'ailleurs. Il se promène en gazouillant sur la couverture, son beau rouge grenade contrastant presque comme une insulte au vert et argent des Serpentard, probablement à la recherche de quelques miettes à bouloter.
Je le regarde sans vraiment le voir, dans ma tête résonne encore les conseils du Psychomage de l'école et je tourne et retourne ça dans mon esprit pour savoir quel serait le meilleur moment pour aborder le sujet avec Charleen. Est ce que je dois mettre Ethan dans la confidence ? Je compte bien en parler à Kezabel quoi qu'il arrive puisqu'à elle, je lui dis tout et absolument tout. Y compris les trucs les plus indécent mais ça n'est pas le sujet.

Coup d'œil circulaire à la pièce, je me fais la réflexion que les couleurs en Argentine sont beaucoup plus chaudes et que même le Jaune des Poufsouffle et le Rouge des Gryffondor ne les égalent pas. Il ne faut pas comparer ce qui n'est pas comparable, je sais, mais j'y pense, c'est tout. De mes pensées je me fais sortir relativement « brutalement » quand une furie châtain claire déboule dans le dortoir en ouvrant la porte à la volée – me faisant sursauter au passage – pour venir s'écraser nerveusement sur mon lit. Pas de méprise, si je garde un calme presque Olympien ça n'est absolument pas parce que je ne m'inquiète pas de son état. Bien au contraire.

« Est-ce partir à la chasse aux pouffes te tente ? »
« Tu m'poses vraiment la question ? »

C'est donc une histoire de nana, je note. Qui est la pétasse qui a osé mettre ma Boulette dans cet état ? Parce que oui, je suis toujours parée à partir à la chasse aux pouffes, surtout avec elle, parce qu'on fait une team d'enfer. Daniela, Delphine, Daya … Toutes ces grognasses écervelées ne font pas le poids. Est ce qu'on va avoir le droit à l'une d'elle encore ou bien une autre membre du clan D ? Tout ce que je vois c'est que Keza est dans un état de nerf assez conséquent et ça ne me plait pas du tout. Je pourrais réagir de manière survolté, ça n'est pas le cas. Comme une sorte de balance, je suis le calme quand elle perd le sien et inversement. C'est plus souvent dans l'autre sens, autant l'admettre, mais ici ça ne me demande aucun effort. Ça me permet aussi de l'apaiser, inutile de renchérir, de la pousser à s'énerver encore plus, alors je tente la carte de l'humour pour la détendre un peu.

« A titre informatif, je ne t'ai toujours pas pardonné ton affront de ce matin. »

Rapport au fait qu'elle ne m'a pas prévenu pour le suçon. Suçon qui est encore particulièrement voyant, soit dit en passant, mais ça n'est pas le sujet.

« Et tu viens de t'assoir sur Monkey. »

Elle fait un bond, j'éclate de rire c'est plus fort que moi.

« Je plaisante, il est là, juste à côté de toi. »

Toujours entrain de gazouiller comme un bienheureux. Je vous le dis, c'est difficile la vie de Boursoufflet ! Mes deux mains claquent finalement sur mes genoux – je suis assise en tailleurs – et je me penche vers elle.

« Bon, qui est ce qu'on va taper, raconte moi tout ? »

Oui, je sais, on ne va techniquement taper personne … Quoi que en ce qui me concerne, je ne promets rien. Hey ! Ça fait longtemps que je n'ai cogné personne hein, ça va. Bien sur que ça me donne un passe droit, comme une sorte de récompense en fait. Pour bonne conduite !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Sam 27 Aoû 2016 - 15:56

Who's laughing now...
The Boulette Team.
- Tu m'poses vraiment la question ?

Oui, c’est vrai. Pourquoi je le lui demande ?
Riley est toujours partante quand il s’agit de m’aider. Même si j’ai tort, elle serait capable de prendre une batte de baseball et de venir casser des rotules avec moi.
Jenkins&Hasting, société secrète de vengeance par mort lente et douloureuse. Nous devrions ouvrir notre boite de tueuses à gages, je suis certaine que l’on serait particulièrement débrouillarde et efficace.

Je suis sur les nerfs, encore en rage contre cette petite garce de Mily. J’ai pris le temps de m’assurer qu’Astrée n’avait rien et que ma baguette n’avait pas une seule égratignure avant de venir ici, le cœur battant de colère.
Les vengeances ne sont pas pour moi mais cette fois, elle a été trop loin. Et il est hors de question que je la laisse s’en sortir à si bon compte. Pas quand l’on touche à mon fléreur et à ma baguette.

-  A titre informatif, je ne t'ai toujours pas pardonné ton affront de ce matin.

J’arque un sourcil.
Mon affront ? Mes yeux glissent sur ma meilleure amie avant de revoir son suçon... Ah oui. Ce fameux affront qui me fait sourire.

- Et tu viens de t'assoir sur Monkey.
- Quoi ?!

Je me lève d’un bond, prise de panique. Je ne l’ai ni senti, ni entendu. Mon dieu, je l’ai tuée !
Riley éclate de rire… Je finis par comprendre qu’elle est entrain de se foutre de moi.

- Je plaisante, il est là, juste à côté de toi.
- Espèce de crapule ! Je le voyais déjà mort le pauvre…

Main sur le cœur, je me laisse retombée sur le lit après m’être assurée par réflexe que rien ne se trouve derrière moi et que Monkey est effectivement bien à côté de Riley.
Il ne manquerait plus que ça, que je tue l’animal de compagnie de ma meilleure amie… D’ailleurs, ce dernier gazouille joyeusement. Je l’envierais presque. Il a l’air si tranquille, sans problème. Son seul soucis et d’avoir un peu à manger de temps en temps et quelques gratouilles.

-  Bon, qui est ce qu'on va taper, raconte moi tout ?

Yeux vers le plafond, je lâche un soupire désabusé.

- Cette pimbêche de Mily Tveit. Reine des pimbêches, de la stupidité et des blondes aux QI inférieur à zéro.

En colère ? Amère ? Si peu.
Je la revois devant moi, le nez en sang, rageant contre moi pour ensuite m’enfermer dans cette pièce avec ses menaces. Rien que d’y penser, j’ai le cœur qui s’emballe et l’impression que mes veines deviennent des sillons de lave en fusion. Je repense également à Warren avec qui je me suis disputée, avec qui j’ai tenu des propos qui n’avaient aucun sens… Chose qui me frappera sûrement un peu plus tard.
Pour l’instant c’est objectif Mily. Et je sais que je peux compter sur Riley pour m’aider. Elle est ce phare que chaque voyageur perdu cherche, elle orne ma vie depuis bientôt un an et je n’ai jamais été aussi proche de quelqu’un qu’avec elle. Quoi qu’il se passe dans sa vie, elle pourra compter sur moi. Que ça soit pour dissimuler un cadavre ou tout simplement rire de tout et de rien pour se changer les idées, je serais là, sur le pied de guerre.
Et je sais que l’inverse est valable. Elle est cette âme sœur que tout le monde aimerait avoir et rencontrer une fois dans sa vie.

- Je la déteste. Une petite garce en puissance. Je me redresse et me tourne vivement vers Riley. Je n’sais même plus ce que je faisais mais j’étais toute seule dans un couloir, ma baguette est sortie de mon sac à cause d’un sortilège. Tout s’est enchainé. J’ai senti une ombre derrière moi, j’ai réagis à l’instinct.

Je revois encore la scène qui est encore un peu brouillonne. Sûrement dû à l’adrénaline, la colère et ma propre confusion.

- Je peux dire merci à Cameron et ses cours particuliers parce que mon premier réflexe a été de donner un coup de coude pour me défendre. J’ai au moins la satisfaction de lui avoir péter le nez. Ou tout du moins, l’avoir fait pisser le sang.

J’y ai mit toute ma colère et toute mon agilité, comme Cameron me l’a apprit. Au moins, je suis maintenant certaine d’avoir fait des progrès et qu’en plus, tout cela me sera utile. J’ai pris un peu plus de confiance à me balader seule dans les couloirs, à ne plus avoir aussi peur qu’avant, à ne plus me sentir aussi oppressée que je l’étais.

- Bref, elle m’a poussée dans une salle et m’y a enfermée en menaçant de faire du mal à Astrée. Et cette petite garce m’a laissée là avant de partir avec ma baguette.

Si jamais elle avait eu l’audace d’y faire ne serait-ce qu’une égratignure, je n’aurai plus répondu de rien.

- C’est Warren qui est venu m’ouvrir et me redonner ma baguette… Moment léger d’absence. Peu importe. Je n’compte pas la laisser sans rien faire. Ca, plus le cinéma qu’elle m’a fait pendant les vacances ? Elle peut toujours courir pour que je la laisse s’en tirer à si bon compte. J'ai jamais connu quelqu'un qui me donnait autant d'envie de meurtre ! Tu sais quoi? On devrait foutre Daniela et Mily dans une boite colissimo et les envoyer à BitchLand.

Et je me laisse retomber de nouveau sur son matelas, lourdement, les sourcils froncés de colère.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Dim 28 Aoû 2016 - 20:58

« Cette pimbêche de Mily Tveit. Reine des pimbêches, de la stupidité et des blondes aux QI inférieur à zéro. »

Oh, elle. Bien, c'est noté. On y va ? Je n'aime pas la voir aussi désabusée, amère et en colère mais je dois bien l'admettre, cette situation sinon m'amuse au moins m'excite comme une puce quand bien même j'essaie de ne pas me montrer un peu trop enthousiaste pour le moment. Elle a besoin de vider son sac, je le sais, je le sens, alors on verra après pour ça. Est ce que je partage ses ressentis ? Pas ses émotions, mais solidarité, toujours, alors si elle me dit de foncer dans le tas – oui c'est toi le tas, Mily – je n'hésiterai pas une seconde. A la vie, à la mort ! Boulette powaa, toujours. Je l'aiderai même à cacher le corps dans la Forêt Interdite, parce qu'elle le vaut bien.
En attendant, assise en tailleurs, je reste tranquille, attentive et l'écoute sans bouger. Le calme avant la tempête … Elle ne va rien comprendre quand la Tornade va lui arriver sur le coin de la tronche celle-là. On ne touche pas à ma Boulette.

« Je la déteste. Une petite garce en puissance. Je n’sais même plus ce que je faisais mais j’étais toute seule dans un couloir, ma baguette est sortie de mon sac à cause d’un sortilège. Tout s’est enchainé. J’ai senti une ombre derrière moi, j’ai réagis à l’instinct. Je peux dire merci à Cameron et ses cours particuliers parce que mon premier réflexe a été de donner un coup de coude pour me défendre. J’ai au moins la satisfaction de lui avoir péter le nez. Ou tout du moins, l’avoir fait pisser le sang. »
« Wow ! »

Mouvement de recul de ma part. Choquée ? Je dirais plutôt étonnée, parce que de nous deux je suis d'ordinaire la plus violente et impulsive mais là, l'imaginer mettre un coup de coude dans la face à cette pétasse … Oui, clairement ça me surprend. Je sais bien qu'elle n'est pas une petite fille sage pour autant, ça n'est clairement pas ce que je dis, mais on parle quand même d'un coup de coude en peine face là !!! Et comme elle dit, si ça se trouve elle lui a pété le nez ! J'hésite entre jouer la bonne conscience et sourire, c'est mal. Elle va être belle la p'tite Mily avec le nez de travers … Si j'étais rationnelle, je penserai aux conséquences qui peuvent maintenant peser sur Keza. Si cette bêcheuse de Tveit en garde des traces … Enfin bref, pour l'instant ça n'a pas d'importance.

« Bref, elle m’a poussée dans une salle et m’y a enfermée en menaçant de faire du mal à Astrée. Et cette petite garce m’a laissée là avant de partir avec ma baguette. »
« Pardon ?! »

Soyons honnête, Astrée, c'est comme Circée vis-à-vis de Charleen, elle a de l'importance pour moi uniquement puisqu'elle a de l'importance pour Kezabel donc je ne peux pas dire que ça me passe au dessus de la tête parce que c'est faux MAIS dans l'ordre des priorités, clairement, ce qui ne me passe pas DU TOUT au dessus de la tête c'est le fait que cette connasse a enfermé ma meilleure amie.

« C’est Warren qui est venu m’ouvrir et me redonner ma baguette… »

Warren, hum ? Celui qui est entrain de se dessécher au Chemin de Traverse en attendant qu'elle accepte de boire un verre avec lui ? Je l'admets, une seconde je pense à ça, à Warren et Keza, et un sourire en coin commence à étirer mes lèvres mais je me retiens, par respect pour le girl power et surtout, par respect pour la colère de ma Boulette ici présente. On n'est pas là pour parler de mecs mais pour faire payer à Mme Tveit cet affront ultime.

« Peu importe. Je n’compte pas la laisser sans rien faire. Ca, plus le cinéma qu’elle m’a fait pendant les vacances ? Elle peut toujours courir pour que je la laisse s’en tirer à si bon compte. J'ai jamais connu quelqu'un qui me donnait autant d'envie de meurtre ! Tu sais quoi? On devrait foutre Daniela et Mily dans une boite colissimo et les envoyer à BitchLand. »
« Alors là ! Je valide. On devrait même rajouter Delfouine et Dayaya. »

Et Cassie Lorence, mais ça n'est pas cool pour Matthew donc … Je vais m'abstenir de la mettre dans la même boite que les autres. En réalité je vais m'abstenir de la mettre dans une boite tout court mais passons. Je vais me contenter de le faire dans ma tête. Bref ! Si elle s'est laissé tomber sur le matelas, moi je me redresse un peu et passe en mode conseil de guerre.

« Bon ! Réunion de crise. Faut trouver un truc qui ne laisse pas de trace MAIS qui lui pourris la vie bien comme il faut. Genre … Lui coller la honte de sa vie pendant le repas, en plein milieu de la Grande Salle, devant tout le monde. »

Autant le dire, un sourire sadique est déjà présent sur mon visage alors que je réfléchis à haute voix tout en agitant les mains.

« Le truc c'est qu'on ne peut pas soudoyer les Elfes pour mettre un truc dans son assiette. Reste l'option sortilège informulée sinon mais il faudrait être suffisamment près d'elle et c'est quand même pas forcément très discret. Mettre nous-même une potion ou un truc dans son verre … C'est prendre le risque de se tromper de verre … »

Ce qui pourrait aussi être drôle, ceci dit, mais ça dépend sur qui ça tombe. Étant donné que je n'aime pas non plus ses copines … Bof, ça ne serait pas si gênant finalement !

« Ou alors on improvise en se foutant des conséquences. On va juste lui péter les rotules en mode sans pitié, ranafoutre, même si je trouverai ça plus cool que ça soit elle qui se retrouve collée et pas nous. Genre un truc bien sournois ... »

MOUAHAHAHAHA ! Oui, mais quoi ? Là est la question et l'objet de ce brainstorming improvisé.

« Sinon on peut aussi la balancer dans une situation qui rendrait Warren libre comme l'air. J'dis ça, j'dis rien. »

:gla: :angel:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Ven 9 Sep 2016 - 16:27

Who's laughing now...
The Boulette Team.
- Alors là ! Je valide. On devrait même rajouter Delfouine et Dayaya.

Je m’arrête et j’éclate de rire, à gorge déployée, absolument sans aucune retenue.
Delfouine. Mince, j’en ai les larmes aux yeux tant je ris.

Voilà pour je l’aime, voilà pour Riley est ma meilleure amie. Voilà pourquoi c’est elle que je viens toujours voir en premier lieu. Elle sait toujours comment y faire pour me faire rire, avec spontanéité en plus de ça. Elle a toujours eu ce petit truc qui vous fait voir la situation avec un peu plus de couleurs et qui vous permet, en plus de ça, de tourner l’ensemble à votre avantage.

- Bon ! Réunion de crise. Faut trouver un truc qui ne laisse pas de trace MAIS qui lui pourris la vie bien comme il faut. Genre … Lui coller la honte de sa vie pendant le repas, en plein milieu de la Grande Salle, devant tout le monde.
- Hum…

Pas bête comme idée.
Assise en face d’elle, je réfléchis à cette possibilité. Il y a une tonne de façon de le faire et celle qui me semble le plus efficace est celle qu’elle a lâchement essayer de me voler, par derrière en plus de ça : Ma baguette.
Quoi qu’il en soit, son sourire sadique est entrain d’entrainer le mien sur la même pente.
Et si quelqu’un débarquait en cette seconde, je pense sincèrement que l’on doit ressembler à deux grandes psychopathes.

- Le truc c'est qu'on ne peut pas soudoyer les Elfes pour mettre un truc dans son assiette. Reste l'option sortilège informulée sinon mais il faudrait être suffisamment près d'elle et c'est quand même pas forcément très discret. Mettre nous-même une potion ou un truc dans son verre … C'est prendre le risque de se tromper de verre …

Ce qui, honnêtement, pourrait être tout aussi drôle mais évitons les dommages collatéraux.

- Tu sais, elle ou tout son clan de pouffes… Autant éradiquer toute l’espèce.

Si je l’ai encore mauvaise ?
Oui. Amer et piquante, ma rancune est loin de s’apaiser pour l’instant. Et ça n’est pas avec Riley que ça le sera. Tant mieux d’ailleurs.
Certains diront que ce comportement ne me ressemble pas et au fond, ils n’auraient pas tord. Pourtant, je suis connu aussi pour avoir un caractère bien trempé et surtout que, si l’on me pousse à bout, je perds toute once de patience et de douceur.
Mily a dépassée les bornes et s’il y a une personne sur cette terre qui a besoin de redescendre parmi le commun des mortels pour lâcher son podium fait en papier maché, c’est elle.

- Ou alors on improvise en se foutant des conséquences. On va juste lui péter les rotules en mode sans pitié, ranafoutre, même si je trouverai ça plus cool que ça soit elle qui se retrouve collée et pas nous. Genre un truc bien sournois ... Sinon on peut aussi la balancer dans une situation qui rendrait Warren libre comme l'air. J'dis ça, j'dis rien.

… Arrêt total de réflexion.

- Non ! Tu oublies ça tout de suite ! Et ne fais pas genre que tu n’comprends pas parce que moi, je sais très bien où tu veux en venir.

Comme si je ne connaissais pas ce regard brillant, ce sourire taquin, voir carnassier et cette tête avec un air de ne pas y toucher.
Je la pousse contre son matelas, comme pour lui dire d’arrêter avec ses airs de crapule qui me font malgré tout rire et sourire. Elle n’en loupera pas une et si elle croit que Warren m’intéresse en plus de ça, elle se fiche le doigt dans l’œil.

- Je préfère ne pas mêler Warren à ça, surtout qu’on vient de s’engueuler. Honnêtement c’est la dernière personne que j’ai envie de voir, là tout de suite. Après Mily. Et Connor. Moment de silence. Après toute la clique des Tveit en fait.

Je sais que cette dispute avec Warren est en majeur partie de ma faute mais je ne suis absolument pas enclin à l’accepter et encore moins, à l’avouer.
Pas pour l’instant en tout cas.

- Bref, concentrons nous sur la vermine à éradiquer, voulez-vous bien Maitre Jenkins ?

Je plaisante, je ne suis pas aussi mauvaise.
En tout cas, d’habitude je ne le suis pas.

- Moi j’opte pour la solution discrète. De toute façon, elle saura que c’est moi, elle est stupide mais pas à ce point là… Le sortilège informulé devrait être faisable.

Je me laisse tomber sur son lit, essayant de réfléchi à quel crasse nous pourrions nous laisser aller et donc, à lui infliger. La méthode « je fonce dans le tas et je lui pète les genoux » n’est pas celle que je préfère et elle n’est pas dans mon caractère… par contre, quelque chose de sournois ? Je pense que c’est possible, à ce stade.

- Il faut qu’on fasse une énorme connerie, qu’elle soit désignée coupable mais pas par n’importe quel prof. Je tourne mon visage vers Riley, sourire sadique aux lèvres. Il faudrait que ça soit un professeur du genre… Wistinghausen ou Helland qui lui tombe dessus. Tu sais, quelqu’un d’intransigeant. Ou alors, Mlle Hoswell. J’allais proposer Mlle Hunt mais j’ai peur qu’elle… sache que c’est nous. Enfin, qu’elle devine.

Et ça ne serait pas très malin de notre part.
Je sais de quoi elle est capable, je ne sais par quel « miracle » mais elle a réussi à voir chez moi et à me montrer des choses que personnes n’auraient pu faire, comprendre, apercevoir. A moins d’avoir ce don que tant de personnes réfutes.

- Alors on opte pour quoi ? Humiliation sur la place publique ou la peine maximale prononcer par l’un de nos trois bourreaux ?

©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Lun 12 Sep 2016 - 18:55

« Non ! Tu oublies ça tout de suite ! Et ne fais pas genre que tu n’comprends pas parce que moi, je sais très bien où tu veux en venir. »
« Mais cette réflexion était totalement innocente ! »

AHAHAH.
Trop pas.
Hey !

« Je préfère ne pas mêler Warren à ça, surtout qu’on vient de s’engueuler. Honnêtement c’est la dernière personne que j’ai envie de voir, là tout de suite. Après Mily. Et Connor. Après toute la clique des Tveit en fait. »
« Tu sais, enfin je sais que tu t’en souviens mais les engueulades … Regarde juste où on en est avec Mateo aujourd’hui. J’dis ça, j’dis rien. Encore une fois ... »

Je joue avec ma vie, je sais, mais c'est plus fort que moi. Je n'arrive pas à m'empêcher de sourire, sans pour autant prendre à la légère ses émotions quant à ce que Milymètre lui a fait. Tout comme je sais que dès que j'aurai cette conne sous les yeux ça risque de partir en sucette mais ça n'est qu'un détail. Quant à Warren ...

« Mais je comprends ! On le laisse en dehors de ça. »

Une seconde de silence, puis une deuxième …

« Pour l’instant. »

PARCE QUE NON JE NE LÂCHERAI PAS LE MORCEAU ET TU LE SAIS.
La la la ♫

« Bref, concentrons nous sur la vermine à éradiquer, voulez-vous bien Maitre Jenkins ? »
« Tout à fait chère collaboratrice. »
« Moi j’opte pour la solution discrète. De toute façon, elle saura que c’est moi, elle est stupide mais pas à ce point là… Le sortilège informulé devrait être faisable. »
« Je trouve que tu la surestime un peu la grognasse. »

Dans cette famille ils ont une dégénérescence évidente ! A mon avis, elle l'a fait plus intelligente qu'elle ne l'est mais elle a surement raison de se méfier. Au moins, elle, elle réfléchit. Elle ne fonce pas dans le tas comme j 'aurai tendance à le faire et ça la rend encore plus dangereuse … Dangerous Woman ♫ Tu me détestes hein ? Non, tu m'aimes. JE LE SAIS … je le sens, je le suis, il se fout de moi... Mel, assis toi faut qu'j'te parle. J'ai passé ma journée dans l'noir ♫ J'suis un putain de troll.

« Il faut qu’on fasse une énorme connerie, qu’elle soit désignée coupable mais pas par n’importe quel prof. »
« Oh putain … Je l’aime ce sourire ! »
« Il faudrait que ça soit un professeur du genre… Wistinghausen ou Helland qui lui tombe dessus. Tu sais, quelqu’un d’intransigeant. Ou alors, Mlle Hoswell. J’allais proposer Mlle Hunt mais j’ai peur qu’elle… sache que c’est nous. Enfin, qu’elle devine. »

Tu m'étonnes … Non, Hunt c'est hors périmètre. D'ailleurs elle est probablement déjà entrain de deviner à quoi on pense. Je n'ai pas Divination, cette matière ça n'est pas tellement mon truc, je pense être quelqu'un de plutôt terre à terre. Néanmoins, il faut rendre à César ce qui appartient à César. Elle a un truc. Et elle est flippante, en plus de ça c'est ma Directrice de Maison alors … Ouais, non ! Dire qu'elle a failli être ma belle sœur … RESPIRE DIMITRI ! Toi aussi Mateo.

« Alors on opte pour quoi ? Humiliation sur la place publique ou la peine maximale prononcer par l’un de nos trois bourreaux ? »
« Rah ! L’idéal ça serait de combiner les deux ! »

Assise en tailleurs, je claque me claque la cuisse droite avec ma paume et pose mon menton sur mon poing la seconde suivante, moue dubitative sur le visage, les sourcils froncés, en pleine recherche de l'idée parfaite pour faire regretter à cette garce de s'être attaquée à la mauvaise personne. C'est con, et probablement un poil égoïste, mais tout ça me change les idées et … ça me fait du bien. Je n'en oublie pas Charleen pour autant, évidemment, mais je ne le nierai pas pour autant : Oui, ça me fait du bien de penser à autre chose.

« Bon, le but n’étant pas de finir à Azkaban avec un homicide sur les bras, volontaire ou non, et avec la mort de quelqu’un sur la conscience, on va éviter Hoswell hein, et Rivers tant qu’à faire. Hunt nous sentirait venir à des kilomètres donc on oublie aussi ! Enfin des kilomètres … Non, mais t’as compris. Wistinghausen ça me parait pas mal comme choix ! Un juste milieu, tu vois ? »

Helland ? Hum, non. Je ne sais pas pourquoi, juste l'instinct. Je n'ai pas de raison valable pour le justifier.

« Dommage que tu ne veuilles pas mêler Warren à ça, on aurait pu faire croire à cette idiote qu’il se tape la Prof, comme ça elle aurait sorti les griffes sur la mauvaise personne. »

Parce que sincèrement, ça aurait quand même été super drôle … Non ? Si, carrément ! Mais je respecte.

« Je sais ! Un sortilège de confusion ! On lui en balance un dans la cohue en rentrant dans la Grande Salle, pour le diner, comme ça il y a un maximum de monde pour la voir se ridiculiser. T’en pense quoi ? Bon ça n’implique pas de Prof mais … Je sèche un peu. Un philtre d'Embrouille ça pourrait être pas mal aussi … Mais il faut trouver un moyen de le verser dans son verre. Sinon et tu connais ma patience légendaire, dans trois secondes je sors d’ici et je vais la braquer. Toi tu restes tranquille, va pas risquer ton badge de Préfète, j’agis en mon âme et conscience ! Je dirais que c’est Mateo qui a une mauvaise influence sur moi, ça passera. »

Moi aussi je t’aime, Amor de mon cœur ! Quant à toi ma Boulette : your choice, I'm yours. Envoie moi au front pour laver ton honneur ! Et pourrir cette pouffe au rabais.

« Et après tu me parles de ce qu’il s’est passé avec Warren. »

Parce que même si tu tentes d’esquiver depuis tout à l’heure tu sais bien que ça ne fonctionnera pas et puis c’est bien joli de parler de Mily mais une fois qu’on l’aura rétamé cette pouffiasse, je propose qu’on ne parle plus jamais d’elle tellement elle est inintéressante. Comme toute la clique des D's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Jeu 22 Sep 2016 - 12:40

Who's laughing now...
The Boulette Team.
Et elle continue avec ses insinuations ! Non dénuées de sens ! C’est ce qui est sûrement le pire dans cette histoire. A mes yeux.
Mais non. Warren et moi n’avons rien à voir avec Mateo et Riley. Eux, tout était passionné dès le début, que ça soit dans le bon ou mauvais sens du terme, ils se détestaient réellement. Quelque chose de particulier se passait, flottait autour d’eux et il y avait eu quelques dérapages qui la rendaient dingue.
Avec Warren ? Il n’y a rien eu de tout ça et n’aura jamais quoi que ce soit en ce sens.

Mais il paraît qu’il ne faut jamais dire jamais… mais si là, présentement, Warren, je m’en fout un peu. Et je m’en foutrais moins si cette grognasse ne m’avait pas pourrie ma journée.

- Rah ! L’idéal ça serait de combiner les deux !

De combiner l’humiliation et l’heure de colle avec l’un des professeurs qui nous colle le plus la frousse dans cette école.
Riley réfléchit et moi aussi. Allongée sur son lit, bras écartés, je fixe son plafond. Ca manque de couleur tout ça, je me demande si un beau dessin lui ferait plaisir. Non, pas Mateo tout nu mais quelque chose de plus personnaliser. Un truc à nous.
Mais à peine je commence à penser à l’ébauche d’une idée, que le visage de Mily s’interpose et mon inspiration s’échappe comme de la fumée par la fenêtre.
Je la déteste tellement, bordel.

- Bon, le but n’étant pas de finir à Azkaban avec un homicide sur les bras, volontaire ou non, et avec la mort de quelqu’un sur la conscience, on va éviter Hoswell hein, et Rivers tant qu’à faire. Hunt nous sentirait venir à des kilomètres donc on oublie aussi ! Enfin des kilomètres … Non, mais t’as compris. Wistinghausen ça me parait pas mal comme choix ! Un juste milieu, tu vois ?
- Elle serait parfaite, le rôle idéal. Elle est tellement intransigeante que même si tu piques du nez dans son cours, tu es fichu. Un moment de silence. Remarque, elle fout tellement la trouille que tu n’as plus tellement envie de dormir chez elle.

Enfin, chez elle. On s’est comprise. Et ma boulette a raison. Hunt, ça n’est pas la peine d’y penser. C’est même à se demander si elle ne le sait pas déjà…

- Dommage que tu ne veuilles pas mêler Warren à ça, on aurait pu faire croire à cette idiote qu’il se tape la Prof, comme ça elle aurait sorti les griffes sur la mauvaise personne.

Ca, c’est une brillante idée ! On pourrait même lui faire croire à un rendez-vous en faisant en sorte qu’elle trouve un mot passionné de Warren donnant rancard à une mystérieuse jeune femme… dans la salle de botanique.
Non. Trop risqué. Et est-ce que je suis prête à ce que cette folle furieuse s’en prenne à un prof ? Je ne sais pas.
Arf.

- Je sais ! Un sortilège de confusion ! On lui en balance un dans la cohue en rentrant dans la Grande Salle, pour le diner, comme ça il y a un maximum de monde pour la voir se ridiculiser. T’en pense quoi ? Bon ça n’implique pas de Prof mais … Je sèche un peu. Un philtre d'Embrouille ça pourrait être pas mal aussi … Mais il faut trouver un moyen de le verser dans son verre. Sinon et tu connais ma patience légendaire, dans trois secondes je sors d’ici et je vais la braquer. Toi tu restes tranquille, va pas risquer ton badge de Préfète, j’agis en mon âme et conscience ! Je dirais que c’est Mateo qui a une mauvaise influence sur moi, ça passera.

Mon regard se tourne vers Riley qui est plus que sérieuse.
Combien de personnes peuvent prétendre avoir une amie prête à tout pour vous ? Prête à mettre les deux pieds dans le plat, au risque de s’en sortir avec des heures de colle ou un avertissement ? Prête à aller taper de la pouffiasse ne serait-ce parce qu’elle vous a un peu froissée ?
Peu. Mais moi, je peux le prétendre. Et Riley est certainement la meilleure chose qui me soit arrivée ici.

- Et après tu me parles de ce qu’il s’est passé avec Warren.
- J’étais entrain de me dire que tu étais la meilleure chose qui me soit arrivée jusqu’ici mais tu viens de tout gâcher…

J’éclate de rire, bien consciente que Riley ne lâchera pas le morceau tant que je ne lui aurai rien raconter.
Comment l’en blâmer alors que moi-même je mets le paquet lorsque ça la concerne ?

- Bon on finalise le plan de guerre… et après on en parle, ok ? Je me redresse, pensive et j’esquisse un sourire. J’apprécie vraiment que tu sois si dévouée à ma cause mais c’est ensemble ou rien ! Quitte à se manger une colle, je préfère que ça soit à deux.

Parce que nous sommes ensembles, quoi qu’il arrive. Les boulettes face à l’adversité !

- Mais… j’ai peut-être trouvé deux complices. Un pour verser le philtre d’Embrouille dans le verre de Miss Connasse n° 3. Mauvaise ? juste un peu. Et un autre pour trafiquer ce philtre… tu sais un peu comme un philtre d’amour. Pour que Mily sois confuse, vois des hallucinations mais… contre Mlle Wistinghausen.

Je me redresse, me replace face à elle. Je n’arrête pas de bouger, preuve de mon impatience mais aussi de mon état de nerf, je crois. Pourtant, j’ai un sourire jusqu’aux oreilles et mes yeux brillent clairement de malice alors qu’ils se plantent dans ceux de Riley.
Je sais que tout cela ne me ressemble pas et que peut-être, je fracture l’image de ce que je suis en temps normal… mais je suis à bout. Et ça ne fait jamais de mal de laisser ressortir son petit côté de bitch.
D’autant plus contre Mily qui, après toutes les saloperies qu’elle a faite à d’autres personnes, mérite bien un petit rappel sur terre.

- Macy et William. Deux têtes pensantes, un binôme hors pairs ! Will pourrait trafiquer ce filtre. Macy pourrait le verser dans le verre. Et si tu te demandes comment je pourrais les convaincre, il s’avère qu’ils me doivent une fleur donc… Je crois que c’est le bon moment. Et de toute façon, ils ne sont jamais contre renvoyer une ânesse dans son enclos.

Ca c’était gratuit.
Désolée.

- T’en dis quoi ? On fait ce philtre, on demande à Will de le trafiquer et on livre le colis à Macy ? Et on contemple tout ça, demain soir, au moment du repas ?

Un condensé de sa connerie et de la mienne et vous obtenez un plan machiavélique pour peu que vous soyez entouré des bonnes personnes…

- Et pour Warren… il n’y a pas grand chose à dire. J’ai juste été… Non enfin, on a été injuste, l’un envers l’autre. Moment de pause, maintenant que la colère est retombée, laissant place à l’excitation, la perspective de notre dispute se modifie légèrement. Bon. J’AI peut-être été trop injuste avec lui.

Trop ?
Oui, trop. A le comparer avec les Tveit, puisqu’il en est un. A remettre en cause sa gentillesse qu’il m’offre sur un plateau d’argent depuis le début.
Bref. Peut-être suis-je devenue un poil trop méfiante…

- C’est juste qu’à un moment j’ai laissé sous-entendre que j’allais finir par croire que ma tête était mise à prix chez les Tveit. Entre Connor, Devin et Mily, j’ai de quoi me poser quelques questions. Et je lui ai dis que c’était à se demander si lui-même ne jouait pas un double-jeu avec moi. Histoire de mieux m’avoir derrière…

Et maintenant que je lui raconte, je prends conscience à quel point j’ai été injuste et à quel point je représentais tout ce que je déteste. Jugement facile, sans prendre le tems de réellement le connaître, je les de suite cataloguer dans la pire des espèces de Tveit.

- Il l’a mal prit. Maintenant que je t’en parle, je me dis que j’y ai été peut-être un peu fort, j’étais à bout de nerfs à cause de Mily, de ce qu’elle venait de faire et je me suis un peu trop laissé emportée. Moment de pause. J’ai juste essayé de lui faire comprendre que j’avais toutes les raisons d’être méfiante, je ne le connais pas. Ou à peine. Et vu la propension de cette famille à être manipulateur et menteur…

Je m’arrête et lève mon regard vers Riley, lâchant un soupire désabusé.

- J’ai peut-être été un peu trop dure, non ? C’était quand même vachement plus drôle quand on imaginait un plan machiavélique contre sa femme…

Rire léger, un peu pincé.
Tu parles d’une épouse…


©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Mar 27 Sep 2016 - 19:56

« J’étais entrain de me dire que tu étais la meilleure chose qui me soit arrivée jusqu’ici mais tu viens de tout gâcher… »

Elle éclate de rire, j'ai beau essayer d'arborer un air offusqué je n'y arrive pas et éclate de rire à mon tour. Elle me connait, elle sait que je ne lâcherai pas le morceau tout comme je sais qu'elle ne le ferait pas non plus si les rôles étaient inversés. C'est comme ça !

« Bon on finalise le plan de guerre… et après on en parle, ok ? »
« Ça m'va ! »

Elle sait pertinemment qu'elle ne sortira pas d'ici tant qu'on n'aura pas abordé le sujet parce que je ne la laisserai pas sortir. Elle restera ma prisonnière à vie ! Ce dortoir sera son donjon !!! Ce tombeau sera votre tombeau Gaulois ! Troll attack. WARNING. Trop tard.

« J’apprécie vraiment que tu sois si dévouée à ma cause mais c’est ensemble ou rien ! Quitte à se manger une colle, je préfère que ça soit à deux. »

Ma bouche se tord sur le côté et je plisse le nez, grimaces qui illustrent parfaitement le fait que je suis pas totalement d'accord avec ça mais soit. Encore une fois si les rôles étaient inversés, je réagirai comme elle. On tombe ensemble ou pas du tout. Cela étant, je pense qu'elle a tout à fait conscience que je serai capable – dans une réaction totalement impulsive – d'aller régler son compte à l'autre tanche sans la mettre à profit mais je ne veux pas non plus lui voler sa vengeance, elle la mérite. Amplement même !

« Mais… j’ai peut-être trouvé deux complices. Un pour verser le philtre d’Embrouille dans le verre de Miss Connasse n° 3. Et un autre pour trafiquer ce philtre… tu sais un peu comme un philtre d’amour. Pour que Mily sois confuse, vois des hallucinations mais… contre Mlle Wistinghausen. »

Oh oui, je sais … Je n'arrive pas à me sortir de la tête ces images d'une Maxime transie d'amour pour moi … Par contre, curieuse, je me demande à qui elle pense et qui elle envisage d'entrainer dans notre plan diabolique. Oui c'est vrai j'aurai adoré qu'on se charge de ça juste toutes les deux mais je n'ai rien contre embaucher de l'aide, ça multiplie les possibilités de pourrir la vie de cette grognasse et c'est le but de la manœuvre !

« Macy et William. Deux têtes pensantes, un binôme hors pairs ! Will pourrait trafiquer ce filtre. Macy pourrait le verser dans le verre. Et si tu te demandes comment je pourrais les convaincre, il s’avère qu’ils me doivent une fleur donc… Je crois que c’est le bon moment. Et de toute façon, ils ne sont jamais contre renvoyer une ânesse dans son enclos. »
« Franchement, Keza, ça c'est pas sympa pour les ânesses ! »

Et je me claque la cuisse pour illustrer mon mécontentement flagrant. Je vais créer un Front de Libération des Ânesses pour que ce genre de diffamation n'arrive plus jamais.

« Et puis sincèrement, même sans moyen de pression, j'pense qu'ils fonceraient de toute façon tête baissée les connaissant. »

Je ne peux pas prétendre les connaître parfaitement mais je passe mes journées avec eux, plus mes nuits concernant Macy alors … Si, je les connais un peu quand même. J'ai eu tout le loisir de cerner les personnages depuis qu'ils sont arrivés, sans parler des relations qu'on a en commun. Et puis Detective Jackson … C'est Detective Jackson. Tout ça pour dire que ces deux-là, je les accueille à bras ouverts dans la Team et je suis certaine que Mateo serait prêt à nous aider aussi, idem pour Maxime ... En fait, si on le voulait, on pourrait lui faire tomber une armée sur le coin de la face et en profiter pour éradiquer ce clan d'imbuvables. Mais c'est peut-être un peu excessif. Juste un peu. En attendant, je crois que c'est inutile de mêler trop de monde à cette vendetta et de toute façon, c'est Boulette qui commande ! C'est sa mission.

« T’en dis quoi ? On fait ce philtre, on demande à Will de le trafiquer et on livre le colis à Macy ? Et on contemple tout ça, demain soir, au moment du repas ? »
« J'en dis que faire mumuse avec des philtres c'est dangereux ... »

:gla:

« … Mais que je suis à 100% d'accord ! Bon par contre, dit comme ça, ça fait un peu genre on les envoie au casse-pipe en regardant … »

Je ne doute pas qu'ils le feront sans problème mais bon quand même, c'est pas cool de leur laisser tout le sale boulot, non ? Moi j'te le dis, on va se trouver un rôle à jouer là-dedans. Ma conscience ne dormira pas tranquille sinon, faut qu'on prenne tous les mêmes risques. Haussement d'épaules. On verra les modalités plus tard et puis qui sait, ils auront peut-être une super idée à laquelle on n'a pas pensé toutes les deux.

« Et pour Warren… il n’y a pas grand chose à dire. J’ai juste été… Non enfin, on a été injuste, l’un envers l’autre. »

Elle a l'air d'hésiter, je lui laisse tout le temps dont elle a besoin même si cette histoire m'intrigue réellement. Je l'embête avec Warren, je la taquine parce que ça me fait rire mais je sais aussi quand il faut être sérieux. Ça la touche, je le vois bien, et peut-être que dans sa tête les choses sont différentes maintenant que la pression et l'adrénaline du moment, les émotions, sont retombées.

« Bon. J’AI peut-être été trop injuste avec lui. »
« Ça, tu vois, j'en doute. »

Désolée, c'est sorti tout seul.
Le plus sérieusement du monde, ceci dit.

« C’est juste qu’à un moment j’ai laissé sous-entendre que j’allais finir par croire que ma tête était mise à prix chez les Tveit. Entre Connor, Devin et Mily, j’ai de quoi me poser quelques questions. Et je lui ai dis que c’était à se demander si lui-même ne jouait pas un double-jeu avec moi. Histoire de mieux m’avoir derrière… Il l’a mal prit. Maintenant que je t’en parle, je me dis que j’y ai été peut-être un peu fort, j’étais à bout de nerfs à cause de Mily, de ce qu’elle venait de faire et je me suis un peu trop laissé emportée. J’ai juste essayé de lui faire comprendre que j’avais toutes les raisons d’être méfiante, je ne le connais pas. Ou à peine. Et vu la propension de cette famille à être manipulateur et menteur… »

Cette fois je lève les yeux au ciel, c’est plus fort que moi. Je crois que dans ce château nous ne serions pas nombreux à la contredire en ce qui concerne la Team Tveit. Connor est une saloperie de petite punaise qu’on rêve d’écraser, Melvin est un abruti de premier ordre et je regrette presque de ne pas avoir pu le cogner encore un peu plus. Et les nanas … J’ai l’impression qu’elles sont les pires, ou disons plutôt que c’est différent. On ne peut pas reprocher à Connor d’être manipulateur et hypocrite, il ne se gêne pas pour dire clairement ce qu’il pense et même si je ne l’aime pas, j’admets que c’est tout à son « honneur » … Même si « honneur » et « Connor » dans la même phrase … Bref. Melvin est juste profondément stupide, à la limite ça n’est presque pas de sa faute mais Devin – même si elle n’est pas une Tveit – et Mily ? Des plantes de la pire espèce. Néanmoins je me méfierai instinctivement plus de Devin que de Mily, cette dernière ne brillant pas non plus pour son intelligence. Ahem. C’est à croire qu’il y a un cerveau par duo. Et au milieu de tout ça, le « pauvre » Warren. Je ne le connais pas suffisamment pour le juger alors même s’il y a présomption d’innocence, il reste un coupable potentiel par extension. Je me méfie de tout ce qui peut représenter une menace pour Kezabel, c’est comme ça.

« J’ai peut-être été un peu trop dure, non ? C’était quand même vachement plus drôle quand on imaginait un plan machiavélique contre sa femme… »
« Certes, mais … J'suis pas sure que la punition de Milylitre soit le plus important dans cette histoire. Ceci dit hors de question que ça passe à la trappe ! On va voir les Grumeaux dès qu'on sort de ce dortoir. Tu vas voir qu'on va t'en faire une Dream Team tous les 4, elle va rien comprendre la pétasse. »

Je ne suis on ne peut plus sérieuse, sur tous les plans, autant pour la vengeance que pour le fait que ça n'est effectivement pas le plus important. J'ai tendance à être plus impulsive que rancunière mais je ne laisserai pas cette pimbêche s'en sortir comme ça après tout ce qu'elle a pu faire à Keza, sauf si cette dernière me demande de laisser tomber. En revanche, je sais faire la part des choses malgré tout et je crois vraiment que passé la colère, c'est la culpabilité et le doute qui prennent le relais chez elle. Je la taquine ouvertement à propos de Warren mais sans extrapoler sur quoi que ce soit, Kezabel n'est pas une personne qui aime faire du mal, à qui que ce soit. Alors j'attrape ses deux mains et lui offre un sourire tranquille, rien à voir avec les promesses d'une mort lente et douloureuse pour Mme Tveit que j'affichais il n'y a pas trois secondes.

« Je vous comprends tous les deux. J'veux dire, ça doit être lourd pour lui d'être catalogué comme cette bande d'abrutis qui lui sert de famille ou de clan, si tant est qu’il soit réellement différent d’eux bien sur. On doit le mettre dans le même panier en permanence mais tu sais ce qu'on dit : On ne choisit pas sa famille. Tout le monde n'a pas notre chance à toutes les deux. »

J'ai des parents en or, un beau-père en or, une petite sœur adorable et des grand-parents que j'adore … ou presque. Kezabel n'a peut-être plus sa mère et ça restera un creux béant dans sa vie mais sans la connaître personnellement je sais qu'elle était une femme formidable. Son frère est adorable, son père est un homme que j'admire beaucoup pour le peu que je le connais et Shanon m'a tout l'air d'être quelqu'un de bien aussi. Alors oui, on a de la chance, pas de névrosés à déclarer de notre côté et malheureusement ce pauvre Warren ne peut pas en dire autant … Même si c'est mal de juger sur des a prioris.

« Je te comprends toi aussi, et bien sûr je serais éternellement Team Boulette donc pas forcément toujours objective peut-être mais tu avais tes raisons de réagir comme tu l'as fait alors je dirais que vous êtes à égalité tous les deux et que tu ne dois pas t'en vouloir. Ce qui est fait est fait de toute façon, donc tout ce qu'il te reste à faire maintenant c'est aller de l'avant. »

Le mal est fait, ça n'est pas irréparable, si ? Non, je ne pense pas. Ça arrive à tout le monde de se prendre la tête et de se rendre compte que c'était peut-être stupide ou simplement impulsif une fois que les nerfs se sont calmés. Je suis à deux vitesses, c'est plutôt clair, mais même si je pars vite ça ne m'empêche pas d'être – je pense – capable de prendre certaines situations avec calme et objectivité. Surtout quand ça ne me regarde pas, certes, mais il ne s'agit pas de moi alors flûte !

« En acceptant de boire un verre avec lui par exemple. »

Vous ne pensiez quand même pas que j'allais totalement la lâcher, n'est ce pas ? Le pire c'est que c'est dit d'un air très sérieux mais mon sourire ne tarde pas à étirer mes lèvres. Allo ! Un grand sourire innocent pour la 12 s'il vous plait !

« Aller, j'arrête de t'embêter avec ça. »

...

« Pour aujourd'hui. »

Mais parce que ces piques n'étaient qu'interlude :

« Instinctivement, sans réfléchir, qu'est-ce que te dis ta tête ? Tu penses que tu peux lui faire confiance ? »

Personnellement je ne le connais pas, je n'ai pas vraiment d'apriori sur lui que ça soit dans un sens ou dans l'autre. Je ne sais même pas si on s'est déjà parlé, je ne m'en souviens pas en tout cas, mais Kezabel a eu l'occasion de le côtoyer plusieurs fois ces derniers temps et je pense qu'elle a pu se faire une idée, même si elle ne s'en est peut-être pas rendu compte pour l'instant tout simplement parce qu'elle n'a pas pris le temps de réellement se poser la question. Qui l'en blâmerait avec cette tarée de psychopathe de MilyImage … Celle-là est mauvaise, je sors, mais ça me démangeait :gla:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 2158
Date d'inscription : 27/05/2013
Crédits : Carter
Double Compte : Dimitri & Charleen & Mateo & William & James & Leiv



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2099-viens-decouvrir-les-printemps-
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Jeu 13 Oct 2016 - 20:39

Who's laughing now...
The Boulette Team.
Riley vise juste sur un point … Envoyer Macy et William au front à notre place n’est peut-être pas quelque chose de très judicieux finalement. Et puis, ça n’est pas dans mes habitudes.
Non. Si cette affaire doit se régler, ça sera en y mettant les deux pieds et non en regardant ce qu’il se passe de loin, comme une hypocrite.
Lorsqu’elle évoque le philtre d’amour, je ne peux m’empêcher de sourire et de laisser échapper un petit rire amuser. Certes, sur le coup ça n’avait rien de drôle… mais avec du recul ? C’est sûrement l’une de ses anecdotes que nous ressortirons à nos enfants. Oui, parce que nos enfants joueront ensemble, iront à l’école ensemble et seront certainement les meilleurs amis.
Bref, ça n’est pas la question et cette équation ne fait pas partie du plan de bataille pour nuire à cette folle furieuse qui m’a conduite à cet état. Et cette discussion nous mène à Warren. Warren et cette pseudo dispute dont je raconte la totalité des détails à ma meilleure amie. La vérité est que je me demande si je n’ai pas été trop dur avec lui, trop… injuste. Généraliste. Je ne sais pas tellement quel terme utiliser mais je pense que Riley m’a comprise.

- Certes, mais … J'suis pas sure que la punition de Milylitre soit le plus important dans cette histoire. Ceci dit hors de question que ça passe à la trappe ! On va voir les Grumeaux dès qu'on sort de ce dortoir. Tu vas voir qu'on va t'en faire une Dream Team tous les 4, elle va rien comprendre la pétasse.
- Ou alors on fait ça toutes les deux à la Telma et Louise mais sans la fin tragique. Je me tourne vers Riley. Peut-être que finalement, c’est pas plus mal que l’on se contente de faire ça en duo plutôt qu’en « grand nombre », histoire d’éviter un maximum de dégât collatéral. Mais bon, il faut quand même aller les voir pour qu’ils nous aident à concocter la potion qu’il faut.

Peu m’importe en réalité, tant que Riley est à mes côtés. Je sais qu’au moins avec elle, je ne serais jamais seule pour aller affronter vents et marées et qu’elle même peut compter sur moi les yeux fermés. Mily-l’anesse ne sait pas encore qu’il ne faut pas se frotter au Duo Boulettes et que si elle touche à l’une d’entre elle, elle se mangera un ouragan par l’autre, multiplié par 15.
Riley me ramène à la réalité en me prenant les mains, sourire aux lèvres.

- Je vous comprends tous les deux. J'veux dire, ça doit être lourd pour lui d'être catalogué comme cette bande d'abrutis qui lui sert de famille ou de clan, si tant est qu’il soit réellement différent d’eux bien sur. On doit le mettre dans le même panier en permanence mais tu sais ce qu'on dit : On ne choisit pas sa famille. Tout le monde n'a pas notre chance à toutes les deux.

Je grimace légèrement. Je le savais que j’avais merdé tout à l’heure mais de l’entendre, ça m’ennuie un peu plus. Je sais qu’elle a raison sur toute la ligne mais sur le coup de la colère, j’avais du mal à l’idée de me tromper, du mal à me l’admettre. Je me met une seconde à sa place et je pense que j’aurai réagis de la même façon.
Si ça n’est pas plus.

- Je te comprends toi aussi, et bien sûr je serais éternellement Team Boulette donc pas forcément toujours objective peut-être mais tu avais tes raisons de réagir comme tu l'as fait alors je dirais que vous êtes à égalité tous les deux et que tu ne dois pas t'en vouloir. Ce qui est fait est fait de toute façon, donc tout ce qu'il te reste à faire maintenant c'est aller de l'avant. En acceptant de boire un verre avec lui par exemple.
- J’accepte rien du tout et toi, tu vas arrêter sinon c’est dans ta tête qu’il va finir ce verre.

Je ne suis même pas crédible tellement j’ai l’air peu sérieuse…
C’est à cause de Riley et son grand sourire de bécasse ! Impossible d’être menaçante avec ça.

- Aller, j'arrête de t'embêter avec ça. Pour aujourd’hui.
- Je n’peux même pas t’en vouloir, ce n’est que justice. Référence à toutes ces fois où je l’ai enquiquiné lorsqu’elle pataugeait entre deux eaux concernant Mateo. Sauf que moi je ne lui ai pas sauté dessus entre deux tirs au basket…

Grand le sourire, très grand. Mais tu m’aimes et je t’aime. Toi et moi c’est pour la vie, on terminera en collocation pour les quelques années à venir.

Warren et moi n’a rien à voir avec Riley et Mateo dans le sens où je ne ressens rien pour Tveit. Et inversement. Je ne me suis jamais retrouvée dans une situation compromettante avec lui, ni vécu un moment de doute, de remise en question. La question ne se pose même pas de mon côté.

- Instinctivement, sans réfléchir, qu'est-ce que te dis ta tête ? Tu penses que tu peux lui faire confiance ?

Question à 300 gallions.

- Honnêtement ? Je me mords la lèvre inférieur avant de lâcher un soupire. J’en sais rien. C’est compliqué. Il ne m’a jamais rien fait, jamais manqué de respect et le peu de fois où je me suis retrouvé confronté à sa grognasse, il m’a toujours défendu. Je marque une pause avant d’enchainer. Bon, difficile de vouloir prendre la défense d’une pimbêche pareille mais rien ne l’obligeait à s’en mêler.

Il aurait tout aussi bien pu ignorer l’esclandre à l’animalerie et continuer sa journée, profitant du fait que Mily soit distraite pour pouvoir poursuivre ses emplettes sur le chemin de traverse. Tout comme il aurait pu tout à l’heure ne pas me redonner ma baguette et se foutre complètement de savoir où est-ce que j’étais et que ferait Mily de ma baguette…

- A chaque fois que je me dis que finalement, il est peut-être un peu plus différent que la famille Tveit et qu’il ne porte pas le code génétique de la connerie et de la méchanceté, je me met toujours des freins en me disant qu’après tout, je ne le connais pas et qu’il peut tout simplement être aussi vicieux que Devin à jouer son double jeu.

Parce qu’en ce qui concerne le mensonge et la manipulation, Devin est la championne. Connor a beau être ce qu’il est, personne ne pourra lui reprocher un manque d’honnêteté. Pour le coup, il ne cache aucune de ses pensées, aucun de ses penchants racistes qu’il assume de A à Z.
Assise de biais vers ma meilleure amie, je joue avec un morceau de tissu qui trainait sur le lit avant de poursuivre.

- Instinctivement, je dirais qu’il n’a pas l’air si mauvais que je ne peux le penser. Après ça n’est pas non plus une affaire d’état, ça n’est pas comme si je comptais faire de lui mon futur meilleur ami – et non mari, toi j’te vois venir ! - … Mais maintenant que tout est redescendu, je me dis que ça serait pas mal d’aller m’excuser. Au moins pour avoir jouer les langues de vipères qui met tout le monde dans le même panier.

C’est à dire, tout ce que je déteste et reproche moi-même à ceux qui le pratiquent. Je ne suis pas ce genre de fille là et ne veut pas le devenir. Quand bien même je suis encore remontée contre Mily, ça ne m’empêche pas là maintenant de me rendre compte que j’y ai peut-être été un peu trop fort.
Je grimace de nouveau, lâchant un léger grognement.

- Bon j’irai le faire plus tard. Mais avant, je veux que l’autre demeurée s’en mange une belle en retour. Et finalement, je veux qu’on fasse ça ensemble, toutes les deux. Je veux juste demander à Will et Macy comment on peut trafiquer la substance de base et après… On se la fait pour de bon.

Et on évitera de commettre un meurtre par la même occasion parce que je sens qu’à la seconde où je vais croiser son regard, la moutarde va me monter au nez. Je compte sur Riley pour ne pas me laisser commettre l’irréparable.

- Tu sais, je te propose même que nous y allions maintenant et que nous lui pourrissions l’ensemble de la journée. Je réfléchis un instant avant d’ajouter, sourire aux lèvres. Du style… lui faire naitre une série de furoncle demain matin avant qu’elle n’entre dans la grande salle ? Le midi, nous pouvons BIZARREMENT lui faire disparaitre son pantalon ? Ou le rétrécir?

Un éclair de lucidité me vient brutalement.

- OH ATTEND ! Je crois qu'ils ont un exposé à rendre et à présenter a Wistinghausen demain... Mon regard se braque dans celui de ma meilleure amie, brillant comme jamais. Une petite escapade nocturne pour trafiquer le sien... ça te tente?

©junne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 7905
Date d'inscription : 23/11/2011
Crédits : Avatar JunkieMouse + Gif by Tumblr
Double Compte : Enzo - Ismaelle - Cameron - Elijah - Chiara



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3327-you-can-stand-under-my-umbrell
MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   Mar 18 Oct 2016 - 21:55

« J’accepte rien du tout et toi, tu vas arrêter sinon c’est dans ta tête qu’il va finir ce verre. »

KEWAAAA ?! Tu vas quand même pas prendre le risque d'abimer un si beau visage angélique quand même ? Non, le monde perdrait quelque chose, c'est indécent.

« Aller, j'arrête de t'embêter avec ça. Pour aujourd’hui. »
« Je n’peux même pas t’en vouloir, ce n’est que justice. Sauf que moi je ne lui ai pas sauté dessus entre deux tirs au basket… »

Anh ! Affront ! En même temps Warren ne porte pas de chemise noire … Et désolée mais il a quand même pas le charme latino ravageur de mon étalon des plaines … Qui n'aimerait pas trop que je le qualifie de la sorte m'est avis mais je m'en fooooooooous ! Je fais qu'est ce que je veux, avec mes cheveux, et avec sa chemise. Et avec son corps tout entier. Alors méfies toi belle ingénue – AHAH ! Rina et Jayden, Maxime, quelque chose à déclarer sur le sujet ? – parfois il suffit de peu de choses … Oui, je sais, j'ai dit que j'arrêtai, mais c'est dans ma tête là ! Donc c'pas grave.

« Instinctivement, sans réfléchir, qu'est-ce que te dis ta tête ? Tu penses que tu peux lui faire confiance ? »

Pour les 300 galions tu peux me faire un virement si tu veux, merci.

« Honnêtement ? »

Oui, de préférence, mais si tu veux choisir une autre option libre à toi. Je le saurai de toute façon, tu ne peux pas me mentir ! Mouahahaha. Bref. Pardon. Le sujet est sérieux, je suis tout ouïe.

« J’en sais rien. C’est compliqué. Il ne m’a jamais rien fait, jamais manqué de respect et le peu de fois où je me suis retrouvé confronté à sa grognasse, il m’a toujours défendu. Bon, difficile de vouloir prendre la défense d’une pimbêche pareille mais rien ne l’obligeait à s’en mêler. »

Les liens sacrés du mariage, accessoirement, mais pour le coup c'est elle qu'il aurait du défendre. Sans trop savoir pourquoi je garde cette réflexion pour moi. Je préfère la laisser parler, je ne suis pas là pour l'embrouiller. Dans tout ça, il aurait pu passer son chemin ou quelque chose dans le genre mais non, il a choisi la voie de … De quoi d'ailleurs ? Je sais que je ne suis pas très objective dans cette histoire et que j'aurai volontiers pété les deux rotules de cette grognasse si j'avais été là sur le Chemin de Traverse sans sourciller ni chercher à savoir qui avait commencé mais … Sa réputation la précède, Princesse Mily est une peste, avec tout le package. On ne peut décemment pas prendre la défense d'une fille comme elle dans ce cas de figure. Ok, Warren a une dent évidente contre elle donc finalement ça serait presque « normal » qu'il prenne la défense de Keza pour enfoncer cette cruche mais … Je sais pas, j'ai pas l'impression que ça soit ce qui se passe.

« A chaque fois que je me dis que finalement, il est peut-être un peu plus différent que la famille Tveit et qu’il ne porte pas le code génétique de la connerie et de la méchanceté, je me met toujours des freins en me disant qu’après tout, je ne le connais pas et qu’il peut tout simplement être aussi vicieux que Devin à jouer son double jeu. »

Encore une a qui j'irai bien tirer les cheveux mais il paraît qu'il faut rester civilisé et surtout en dehors des conflits, parce que ça n'est pas bon pour le dossier, etc … C'est pour mon dossier d'ailleurs que je n'ai jamais giflé la jolie face de Cassie Lorence, même si surtout par égard envers son frère, mais là … Non. C'est différent. Devin c'est une chose, tant qu'elle reste tranquille je ne lui dis rien mais un pas de travers et elle rencontrera la Tornade Écossaise de plein fouet et sans sommation. YOLO ! Enfin bref, c'est pas le sujet, je m'égare.

« Instinctivement, je dirais qu’il n’a pas l’air si mauvais que je ne peux le penser. Après ça n’est pas non plus une affaire d’état, ça n’est pas comme si je comptais faire de lui mon futur meilleur ami ... »
« Oh c'est pas ... »
« … Mais maintenant que tout est redescendu, je me dis que ça serait pas mal d’aller m’excuser. Au moins pour avoir jouer les langues de vipères qui met tout le monde dans le même panier. »

Elle me coupe l'herbe sous le pied la bourrique, flûte ! Diantre. Fichtre. Je dirai même plus : Putain de bordel de merde. Cordialement. Riley Sarah Jenkins. See ya bitches. Bref, est ce qu'elle doit réellement s'excuser ? Je ne crois pas être la meilleure personne pour la conseiller à ce niveau là parce que j'aurai – je crois – un peu trop tendance à dire que non, carrément même juste par principe ce qui est totalement ridicule. Si elle en ressent le besoin alors je l'encouragerai mais je n'influencerai pas sa décision, de quelconque manière que ce soit. Ça arrive à tout le monde de réagir sous le coup des émotions et c'est sur que fondamentalement parlant c'est mieux de s'excuser si on estime être en tort, avoir fait quelque chose de « répréhensible » mais là dessus je la laisse seule juge. Elle le dit elle même, Warren n'est pas son meilleur ami alors … Oui bon ok j'arrête pas de la charrier avec lui mais c'est plus pour l'emmerder qu'autre chose parce concrètement, il ne se passe rien entre eux. Il est loin d'être le seul mec à qui elle parle dans ce bahut et très honnêtement je ne ressens pas grand chose d'ambigu émaner d'elle quand elle parle de lui. Ça ne veut pas dire pour autant que c'est figé et que ça ne changera donc pas … Qui sait, peut-être qu'on va assister à une alliance clandestine entre Mlle Hasting et Monsieur Odair-Tveit … Les Roméos et Juliettes de l'an 2000 ! On est en 2015, je suis au courant, merci. Si je m'égare ? Absolument pas ! Je visualise, nuance. Aller ma Brenda, te laisse pas aller, c'est pas grave. Y a pas mort d'homme, il s'en remettra lui aussi. Quand on serra tous à votre mariage, je pourrais en parler pendant mon discours de témoin après avoir fait tinter mon verre en cristal avec ma petite cuillère, ça sera fun !

« Bon j’irai le faire plus tard. Mais avant, je veux que l’autre demeurée s’en mange une belle en retour. Et finalement, je veux qu’on fasse ça ensemble, toutes les deux. Je veux juste demander à Will et Macy comment on peut trafiquer la substance de base et après… On se la fait pour de bon. »
« A vos ordre chef ! »

De l'action !

« T'en fais pas, je te retiendrai pour t'éviter la prison. On attendra qu'il n'y ait vraiment pas de témoin pour ça. »

Comme ça je ne risque pas ma future carrière d'avocate. Est ce que je suis sérieuse ? Vous aimeriez bien le savoir, hum ? J'imagine que nous n'avez plus qu'à attendre et voir par vous même ! Petits curieux.

« Tu sais, je te propose même que nous y allions maintenant et que nous lui pourrissions l’ensemble de la journée. Du style… lui faire naitre une série de furoncle demain matin avant qu’elle n’entre dans la grande salle ? Le midi, nous pouvons BIZARREMENT lui faire disparaitre son pantalon ? Ou le rétrécir? »
« Kezabel Hasting vous êtes machiavélique ! Je vais le dire à votre père ! »
« OH ATTEND ! Je crois qu'ils ont un exposé à rendre et à présenter a Wistinghausen demain... »
« Oh que j'aime ce regard ... »
« Une petite escapade nocturne pour trafiquer le sien... ça te tente? »
« Un peu que ça me tente ! »

Vous envisagez de jouer avec le feu, jeunes filles ...

Le simple fait d'en parler me rend déjà complètement hystérique mais dans le bon sens … Enfin si tant est qu'il y ait réellement un bon sens pour ça mais peu importe. Ça m'excite, c'est tout. Je gigote comme une gamine qui a envie de pisser, tapant dans mes mains de joie à l'idée de fomenter ces plans avec ma meilleure amie. En fait, je suis juste complètement contente et impatiente de faire ça avec elle parce que je sais qu'on va bien se marrer. La vengeance finalement c'est presque secondaire, même si l'idée de pourrir la vie de cette cruche me fait jubiler, on ne va pas se mentir.
Sans prévenir je chope Monkey qui est toujours derrière elle – avec un minimum de délicatesse, quand même, le pauvre – lui dépose un bisou sur … J'peux même pas dire que c'est sa tête vu la taille du machin mais enfin sur lui quoi et puis le remets dans sa cage avant de sauter de mon lit et d'attraper la main de Keza.

« Aller viens ! On va chercher les Grumeaux ! »

Et nous voilà entrain de traverser le dortoir comme deux furies, riant aux éclats, sans faire attention aux autres. Destin ou hasard ? Moi je crois que c'était tout tracé, c'est un signe, parce que qui est ce qu'on trouve justement dans le canapé ? William mesdames-messieurs ! William que je hèle à la volée sans aucune discrétion ni pudeur. Pourquoi faire ?

« Hey Detective Jackson ! »

Ma main lâche celle de Keza et je me pointe derrière le dossier du canapé, grimpe à moitié dessus et me penche jusqu'à ce que mon visage arrive à l'envers devant le sien - Comme Spider Man, exactement ! Là je hausse et rabaisse les sourcils frénétiquement et lui offre un beau sourire lubrique. Après tout, il m'a vu nue comme un ver, on est presque intimes maintenant alors ... Et puis de lui Mateo ne sera pas jaloux en plus ! D'ailleurs, c'est peut-être moi qui devrait me méfier ... Non parce qu'il est techniquement libre comme l'air le Jackson, qu'est ce qui me dit qu'il va pas tenter de me voler mon homme ?! Mah je sais que j'ai des arguments qu'il n'a pas, il n'a aucune chance face à moi. Sans offense. A moi le latino ! En plus je ne suis pas aveugle, et le latino en question m'a raconté des choses ... J'crois que question Gryffondor c'est pas sur le mien qu'il a des « vues » le coquin ... Je saurais tout ! Un jour. Mais pas ce soir.

« Salut beau gosse. »

Partie dans mon délire je m'approche comme si j'allais carrément l'embrasser mais m'arrête au dernier moment et me laisse tomber lourdement sur le canapé à côté de lui, complètement vautrée dans une position tout ce qu'il y a de plus glamour, avant de choper Keza par la taille pour la faire tomber sur moi tandis que ma tête squatte les genoux du Serdaigle. Mes bras s'enroulent autour de ma Boulette comme pour lui faire un câlin, j'affiche un air très sérieux, mes yeux vert braqués dans le bleu de ceux de Will.

« Ta jumelle est dans le coin ? On a un truc super important à vous demander. »

Et c'est parti mon kiki … On l'a fait notre expédition punitive, et pas qu'un peu, sauf qu'on a profité de l'heure du repas pour aller fouiller dans les affaires de Mily la grognasse par exemple. Et on ne peut pas dire qu'on se soit ennuyées le lendemain … Si conséquences il doit y avoir, alors soit, mais ça en valait le coup ! Elle ne savait pas à qui elle se frottait, si elle a un minimum de jugeote à présent elle le sait. Tout comme elle sait qu'on a toute une armée avec nous et que ça n'est pas son petit clan qui va nous faire trembler. Oh que non. Pétasse !

▬ FIN ▬
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who's laughing now, B*tch ? ▬ Kezabel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un jeu marrent hihihi
» Used to dream of outer space but now they’re laughing at our face, saying, “wake up, you need to make money."
» Mark Hamill laughing
» We laughed and laughed, except I wasn't laughing... | Nikita
» - can't keep my hands to myself.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Catacombes et escaliers :: Salle commune des Serpentards :: ─ Dortoirs, Salles de Bains & Toilettes-
Sauter vers: