AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 111
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Mer 17 Aoû 2016 - 12:32

Jeudi 30 Avril - 18h00
Bureau du professeur de Metamorphose.

Notre professeur était plutôt tranquille dans son bureau, beaucoup de papiers se présentaient à lui et d'un coup de baguette, tous étaient triés et volaient devant lui, un par un, alors qu'il lisait les réponses de ses élèves de dernière année, se demandant s'il ne ferait pas mieux de leur faire réviser leurs bases de première année au stade ou les erreurs se cumulaient. Etait-il un mauvais prof ? Jamais il n'avait eu de problème jusque présent, cependant, il comprenait que l'on pouvait oublier des sorts simples, surtout lorsqu'en dernière année, les plus difficile étaient plutôt celles qui préoccupaient le plus naturellement du monde l'esprit. Contrarié plus qu'outre mesure, lorsqu'il entendit des bruits de pas dans sa salle de cours, il ouvrit la porte à la volée pour voir, dans les escaliers menant à son bureau, Christophe, petite tête blonde ne dépassant pas le mètre cinquante et dépérissant que ses camarades de classe cesseront un jour de le charrier à ce propos. Il fit donc retomber ses copies sur le bois lourd de sa table, laissant entrer le troisième année, objet en main.

« Qu'est-ce-qui t’amène Christophe ? »

Un sourire, bienveillant, Nikolaï s'était attaché à cet élève, surement parce qu'il avait bien vu son manque de confiance en lui et qu'il tentait, depuis son arrivée en janvier, de lui redonner le sourire et de lui redonner goût à ses talents. Après tout, il était un bon élève en métamorphose, ses sorts étaient loin d'être mauvais et même s'il n'avait qu'un seul ami dans sa classe, Nikolaï avait su lui faire comprendre que lorsqu'il aurait sa poussée de croissance, il aurait le droit à une petite revanche sur la vie. Alors le sentiment entre eux était partagé, le petit blond venait de temps en temps parler de ses tracas à notre animagus et ce dernier, qui en restait touché, faisait au mieux pour l'épauler et le conseiller. Seulement là, le problème avait l'air tout autre, l'élève avait l'air ennuyé, mais pas parce qu'il avait été secoué par ses autres camarades. Déposant l'objet sur le bureau, notre professeur perdit son sourire et ses yeux s'écarquillèrent devant la couleur et la forme de ce dernier.

« Et bien j'ai trouvé ceci à côté de la réserve, dans la bibliothèque. C'était posé sur une étagère, j'ai demandé à Matt s'il savait ce que s'était et il s'est mis à rire. Il m'a dit de vous l'envoyer, ça serait plus sage. Je crois que c'est un objet moldu, mais il ne ressemble en rien aux cours que j'ai déjà eu, sur les moldus. Vous pouvez me dire ce que c'est ? »

Un sourire contrit se dessina alors sur le visage de Nikolaï. Le dernier cours d'éducation sexuelle avait effectivement eu lieu à la bibliothèque, regroupant moldu et sorcier et il fallait croire qu'un individu mal intentionné, ou relativement coquin, avait du laisser l'objet en question sur l'une des étagères. Et concernant ses fameux cours, débuté il y a peu, qui avaient été impliqué pour le moment ? Uniquement les cinquièmes, sixièmes, septièmes et huitièmes années. Bon. Parlons peu mais parlons bien.

« Et tu n'as pas du tout idée de ce qu'il peut s'agir, pas même...un tout petit peu ? »

Un signe négatif se fit alors de la part de l'élève. Prenant une grande inspiration, ne s'étant jamais demandé si les sextoy moldu et sorcier se ressemblaient, il du tout de même en conclure que non. Christophe avait quoi...13...14 ans ? Il ne devait plus être si innocent que ça, non ? Notre animagus se racla alors la gorge.

« Et bien c'est un objet moldu a n'en pas douter, effectivement. C'est un objet coquin pour être plus exact... » Oh merde, Niko, tu aurais fait un professeur très mauvais sur ce type de cours. Mais le plus gros était dit, non ? « Coquin ? » Aaah, il était encore innocent, nooon. « Oui, les moldu s'en servent pour se donner du plaisir, tu vois...genre ceci... » Il montrait la partie la plus grosse, autant ne pas lui expliquer à quoi servait le plus court. « Enfin, tu vois, quand un homme plait beaucoup à une femme, il y a un moment ou... » Et au plus jeune de répliquer : « Il lui fait l'amour oui, mais je ne saisis pas. » Bon, un bon point, il savait au moins comment il avait été conçu. « Ah et bien les moldu aime utiliser des objets pour...enfin...enfin ça ferait un bel objet de déco quoi. »

Niko, tu t'enfonces...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 178
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Jeu 18 Aoû 2016 - 23:48


Réunion sextoys, j’écoute !
Nikolaï & Margo



― Cachez moi ce sextoys que je ne saurais voir…


Jeudi 30 Avril – 18 heures.

C’est comme revenir sur les bancs de l’école mais avec les cours en moins.
Les devoirs en moins.
Les obligations en moins.
Ou presque.

Margo entame son quatrième jour au château et malgré l’épuisement des premières gardes, elle se sent légère. Ce endroit n’a pas changé. Les tableaux sont toujours là, les escaliers sont toujours aussi chiants et indécis et les fantômes ? Moins elle les croise, mieux elle se porte.
Autant éviter la crise de panique alors qu’elle vient à peine d’arriver.
Autres surprises agréables parmi ce dédale de « déjà vu », ses anciens camarades qu’elle semble retrouver un par un, jour après jour.
Tout d’abord Ismaëlle, son amie si chère d’il y a moins de dix ans.
Ensuite Owen. Toujours autant sur la réserve, toujours aussi … immobile. Oui, voilà. Immobile et inexpressif. Ca amuse Margo qui s’est déjà mit en tête de lui arracher un vrai sourire et surtout, de le décoincer un peu.
Et pour finir.. Ce cher Iwan. Ex-petit ami éphémère mais surtout, ami d’époque. Le retrouver là est autant une surprise que pour Owen.
Agréable ceci dit.

En somme, elle ne se retrouve pas dépaysée, loin de là.

Margo revient de la volière où elle a envoyé Fléau livrer un courrier pour Eugène, son petit frère, qui doit déjà harceler ses parents pour savoir pourquoi ils n’ont toujours pas de nouvelle de sa sœur.
Et si le poudlard express lui avait roulé dessus ?
Si il avait explosé ?
Et si elle s’était perdu en forêt, avec une cheville cassée ?
Et si. Et si.
Un million de « Et si ».

Carambar en bouche, Margo suçote sa friandise en dépliant le papier qui l’enrobait.
Beaumont est une inconditionnelle des blagues carambar, elle doit être la seule personne au monde à ricaner encore devant cet humour aussi stupide et puéril. Mais l’humour chez Margo est quelque chose de très large. Elle est un bon public pour l’humour, dans toute sa largeur et sera sûrement la première à se marrer pour des blagues qui ne font rire personne.
Et c’est la raison de son petit ricanement face à : Pourquoi le football c’est rigolo ? Parce que Thierry en rit.
Poupoum tchiiiii !  

Elle s’apprête à lire la deuxième blague qui est finalement une devinette, toujours son carambar au nougat entre les lèvres…

- T’es sûr que tu sais pas ?

Deux élèves discutent.
Ou plutôt l’un essaie de discuter tandis que l’autre se marre comme jamais.
Il essai entre deux fous rires de placer quelques mots intelligible.

- Amène ça… à M’sieur Coolidge. Il retient un nouveau hoquet gorgé de rire. Il .. t’expliquera.

Mais déjà, Margo n’écoute plus. La seule chose qu’elle fait pour l’instant c’est de fixer cet objet incongru que tiens l’élève entre sa paume.
Soit c’est une putain de perverse à l’esprit mal tourné.
Soit c’est bien un sextoy rose fuchsia que le gamin tient dans la main.
A pleine main, même.

Et il est déjà parti avant même que Margo n’ai pu avoir le temps de le retenir. Elle en aurait presque aspirer son carambar pour s’étouffer avec tellement elle est surprise de voir un objet comme celui-ci entre les murs du château.
Mais finalement, est-ce si surprenant que ça ? Dix mois enfermés H-24, il faut bien que les gamins soient au courant de certaines choses et s’éduquent comme ils peuvent.
Margo part à la « poursuite » de l’élève, histoire de le lui expliquer plus ou moins à quoi sert cette chose qu’il tient en main mais le gosse est déjà face à son prof, dans la salle où la porte est ouverte.
Nikolaï Coolidge. Enseignant à l’allure bien particulière mais c’est ce qui lui a tapé dans l’œil. Elle aime ce côté extravertie, sortant un peu des rangs, du moule, pour s’affirmer sans aucune criante des préjugés.

- Qu'est-ce-qui t’amène Christophe ?

Margo aurait pu intervenir si elle n’avait pas assisté à ce changement radical de fasciés de la part de Coolidge. Un fou rire se bloque dans sa gorge, qu’elle retient dans le creux de son poing quand ce gamin blond comme les blés dépose l’objet de tant de désir sur le bureau.

- Et bien j'ai trouvé ceci à côté de la réserve, dans la bibliothèque. C'était posé sur une étagère, j'ai demandé à Matt s'il savait ce que s'était et il s'est mis à rire. Il m'a dit de vous l'envoyer, ça serait plus sage. Je crois que c'est un objet moldu, mais il ne ressemble en rien aux cours que j'ai déjà eu, sur les moldus. Vous pouvez me dire ce que c'est ?

C’est ici que le spectacle commence. Margo se sent légèrement coupable de ne rien faire mais elle veut voir comment Coolidge va se dépêtrer de cette situation.

- Et tu n'as pas du tout idée de ce qu'il peut s'agir, pas même...un tout petit peu ?

Négatif M’sieur.

- Et bien c'est un objet moldu a n'en pas douter, effectivement. C'est un objet coquin pour être plus exact...
- Coquin ?
- Oui, les moldu s'en servent pour se donner du plaisir, tu vois...genre ceci... Enfin, tu vois, quand un homme plait beaucoup à une femme, il y a un moment ou...
- Il lui fait l'amour oui, mais je ne saisis pas.
- Ah et bien les moldu aime utiliser des objets pour...enfin...enfin ça ferait un bel objet de déco quoi.
- Donc j’peux décorer ma chambre avec ?

Margo est sur le point d’éclater de rire devant cette situation qui n’a ni-queue (HAHA) ni tête et finit cette fois par se manifester et s’approcher du bureau, venant à la rescousse de son collègue.

- Surtout pas ! Elle accorde un large sourire candide à Nikolaï. Une façon à elle de s’excuser de cette intrusion, avant de s’adresser au fameux Christophe. Tu as quel âge, dis moi ?
- Euh … 14 ans et demi madame.
- Bon, ceci, elle pointe l’objet du doigt, est un sextoy. Un jouet sexuel comme te l’a expliqué Monsieur Coolidge. Mais c’est exclusivement réservé aux adultes.

Appelons un chat un chat, inutile de prendre mille et un chemin détourné pour lui expliquer ce que c'est. Au moins, un minimum.

- Mais ça sert à quoi, je n’comprends toujours pas.
- Disons que lorsque deux personnes ont un rapport sexuel, elles aiment parfois agrémenter leur relation avec quelques petits plus. Et parfois, ce genre d’objet remplace certaines choses que… nous n’avons pas physiquement dirons-nous. Elle se tourne vers Nikolaï, air faussement concentrée. Pour le moment, je crois ne rien oublier monsieur Coolidge ?

Pour le coup, elle ne rigole plus même si son sourire est toujours présent. Disons qu'elle n'allait pas non plus lui raconter que même elle, parfois, il lui arrivait d'user de certains objets uniquement consacrer au plaisir. Solitaire ou non. Et puis merde, elle n'allait pas faire un dessin tout de même, si ? Lui expliquant que la grosse partie sert de pénis et la plus petite, pour...
Non, on va s'arrêter là hein !
Pas évident d’expliquer à ces gamins à quoi sert ce genre d’objet et surtout, de quelle façon ils s’utilisent. Ils n’en étaient pas là non plus mais pour avoir vu son frère poser un million de question, elle sait à quel point les gamins peuvent être d’une curiosité insatiable.

- Yeuuuuurk !!! Christophe s’écarte de l’objet comme si ce dernier sortait tout droit de l’antre du diable. Ce truc sert de zizi ?
- Eh bien…

Margo cherche le regard de Nikolaï, se passant une main dans ses cheveux, comme un sorte de soutient ou d’approbation pour confirmer plus ou moins ce que le jeune Christophe venait brutalement de comprendre, ce dernier étant devenu aussi rouge que la couleur des Gryffondors, son ancienne maison.

© Napster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 111
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Ven 19 Aoû 2016 - 13:50

« Donc j’peux décorer ma chambre avec ? »

Dire que Niko était dans l'embarra : totalement. Dans son cerveau, ça fusait, c'était à se demander comment ses neurones ne s’emmêlaient pas tellement il allait vite dans sa démarche. En un rien de temps, à peine le jeune homme avait fini sa phrase et avant l'intervention de Margo, c'était le big bang dans sa tête. Il hurlait de l'intérieur un : Nooooooooooon tu ne peux pas décorer ta chambre avec ! Mais rien n'avait eu le temps de sortir, de toute façon, vu qu'à peine ses lèvres s'étaient entrouvertes, que la jeune femme entrait dans son bureau et prenait les devant. Bon, il aurait pu lâcher un « Ouf » de soulagement, mais cela devait aisément se lire sur son visage, quoi qu'il advienne.

Et d'ailleurs, en parlant de soulagement, la gardienne se lança dans l'explication de l'objet en question. Il l'observa alors avec des yeux ronds : elle disait tout cela avec patience et en employant les bons mots. Bon, c'était déjà ça de gagné et elle gagnait aussi des points avec Niko, qui n'avait pas encore eu l'occasion de lui parler concrètement depuis son arrivée il y a quelques jours. Une simple présentation lors de la réunion et rien de plus, si ce n'est qu'il avait tout de même admiré son sourire qui se voulait bienveillant. Mais passons, là, surtout, c'était l'occasion d'observer la réaction de son élève qui n'avait toujours pas saisi...

« Disons que lorsque deux personnes ont un rapport sexuel, elles aiment parfois agrémenter leur relation avec quelques petits plus. Et parfois, ce genre d’objet remplace certaines choses que… nous n’avons pas physiquement dirons-nous. Pour le moment, je crois ne rien oublier monsieur Coolidge ? » Elle ramena vite notre animagus à la réalité, son regard se posant alors sur la jeune femme, commençant alors à balbutier un quelque chose de presque compréhensible. « Je...non, non, c'est exactement ça... » Et alors au petit Christophe de répliquer un splendide « Yeuuuuurk !!! Ce truc sert de zizi ? »

Nikolaï avait prit une teinte relativement "tomate" à l'instant même ou son élève énonçait, en gros, ce qu'était l'objet avec ses mots. Il avait alors bien senti le regard de la gardienne sur lui et il n'avait pu faire autrement que se racler la gorge et reprendre.

« Tu as compris Christophe...mais ne soit pas dégouté...c'est quelque chose de naturel, malgré que son apparence et surtout son utilisation pour toi, à ton âge, soit encore un peu flou et désuet. » Le petit blond lui accorda alors un sourire gêné, ne sachant plus ou se mettre. « Tu peux retourner en cours Chris, n'hésite pas à revenir me voir si jamais il y a quoi que ce soit, d'accord ? Je vais...garder ceci et...le ramener à...son propriétaire. » Et un nouveau sourire contrit, alors que l'élève quittait la salle rapidement. Très rapidement.

Niko soupira alors, posant ses mains sur son visage comme pour l'essuyer d'une fatigue invisible, dépassé complètement par la situation. Puis, ses iris bleu ciel se posèrent sur le physique de la femme qui n'avait pas bougé depuis le départ du garçon. Il eut alors un rire nerveux lorsqu'il croisa son regard, avant de se mettre à rire plus franchement,.

« Je ne sais pas du tout comment te remercier. Pas que les cours de ce type ne soit pas mon genre, mais avec un enfant...erm. » Il se leva alors de derrière son bureau pour venir jusque elle, prenant le sextoy entre ses mains pour le pointer vers sa poitrine. « Que Merlin m'emporte si un jour un élève revient me présenter ceci en toute innocence. » Et de rabattre le sextoy rapidement vers lui, se rendant compte de l'endroit qu'il pointait avec. « Bon sang...je vais ranger ça... »

Il retourna donc derrière son bureau afin de ranger l'objet rose dans son tiroir, soupirant. Puis il s'accorda une micro seconde pour observer plus attentivement la gardienne. Blonde, cheveux mi-long, il lui donnait son âge, tant soit peu on pouvait déjà lui définir un âge au vu de son accoutrement et son manque de barbe.

« Tu as été professeur de sexualité dans une autre vie pour t'en sortir aussi bien ? Professeur moldu de surcroit ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 178
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Ven 26 Aoû 2016 - 23:22


Réunion sextoys, j’écoute !
Nikolaï & Margo



― Cachez moi ce sextoys que je ne saurais voir…


Peut-être qu’elle aurait pu se reconvertir dans l’éducation sexuelle chez les jeunes à leur expliquer en long en large et en travers comment utiliser un préservatif, la pilule et tout autre moyen de contraception que beaucoup de jeunes gens, et de ça elle en est certaine, ne connaissent pas.
Mais elle se serait vite emmerder. Margo a besoin du terrain, de l’adrénaline, du danger. Et même si apprendre à des gamins en pleine effervescence hormonale représente son lot d’adrénaline lorsque certains vous annoncent qu’en guise de capote ils peuvent utiliser un sac plastique… Elle se serait certainement très vite lassée.

En attendant, c’est à Christophe qu’il faut expliquer que cet objet est utilisé comme une sorte de petit plus lors d’un rapport folichon entre deux personnes consentantes… Et elle cherche le regard de Monsieur Coolidge, histoire d’avoir un peu de soutient.
Même venant de ce prof qui ne semble plus savoir où se foutre.
L’illumination se fait à tous les étages du jeune élève et la réaction est comme qui dirait spontanée. Il lui fait pensé à Eugène quand il se rend compte à quel point il évolu dans un monde remplit de microbes.
Coolidge rougit, Beaumont rit sous couvert.

- Tu as compris Christophe...mais ne soit pas dégouté...c'est quelque chose de naturel, malgré que son apparence et surtout son utilisation pour toi, à ton âge, soit encore un peu flou et désuet.
- Et puis qui sait, peut-être que tu seras un adepte de ces gadgets plus tard. Ne jamais dire jamais !  

Plaisir de le mettre un peu plus mal à l’aise ou simple manque de tact ?
Peut-être un peu des deux.

Le gamin sourit, gêné, plus que mal à l’aise.

- Tu peux retourner en cours Chris, n'hésite pas à revenir me voir si jamais il y a quoi que ce soit, d'accord ? Je vais...garder ceci et...le ramener à...son propriétaire.

Christophe décampe et Margo le regarde s’éloigner, sourire aux lèvres.
Sa main a couper qu’il va sûrement en parler aux copains et il aurait raison. Après tout, pourquoi ne pas partager cette petite curiosité en grand nombre ? Il ne faut pas mourir con, paraît-il.
L’attention de Margo se recentre sur Coolidge, toujours ce regard pétillant braqué sur lui.

- Je ne sais pas du tout comment te remercier. Pas que les cours de ce type ne soit pas mon genre, mais avec un enfant...erm.
- Ne me remercie pas, il faut bien aider un collègue en détresse quand c’est le cas.

Et parce que ça n’est pas non plus donné à tout le monde de savoir se démerder avec ce genre d’explication. C’était particulièrement délicat mais Margo n’a pas eu le choix que de savoir prendre des gants et prendre son courage à deux mains pour expliquer à son petit frère que oui, avoir un chapiteau en guise de caleçon au petit matin était tout ce qu’il y a de plus normal. Mieux, c’était signe de bonne santé.

- Que Merlin m'emporte si un jour un élève revient me présenter ceci en toute innocence.

Coolidge pointe le sextoys vers la jeune femme qui croise les bras et lui sourit, faussement enjoleuse.

- Continue comme ça et je vais commencer à croire que tu me fais maladroitement des avances…
- Bon sang...je vais ranger ça...

Margo ricane, amusée par l’air gêné de son collègue.
Loin d’elle de se sentir offusquée, pas quand un homme comme lui semble tout aussi mal à l’aise par ce geste non calculé.
L’objet rose fluo disparaît dans un tiroir de son bureau sous le regard amusé de Margo qui revient à son collègue, le détaillant un peu plus. Le plus amusant dans cette situation est peut-être que, de part son look que certains considéraient extravertie, beaucoup d’entre eux auraient pu le croire ouvert sur ce sujet.
Mais bordel, halte aux clichés ! Et la gardienne apprécie ce petit caractère intimidé face à un sujet qui, pour elle, n’est absolument pas tabou.

- Tu as été professeur de sexualité dans une autre vie pour t'en sortir aussi bien ? Professeur moldu de surcroit ?
- Avoue que tu essayes de détourner mon attention de cet objet que tu souhaites conserver pour tes petits plaisirs personnels…

Elle attend quelques secondes avant de changer de regard, élargissant son sourire.

- J’décooonne ! Fais pas cette tête !

Elle rit aux éclats, le poussant légèrement de la main pour le taquiner.
Il faut s’y faire à ce caractère, je sais.

- Je n’ai été ni l’un ni l’autre, je suis juste née dans le milieu moldu et j’ai un frère plus jeune que moi avec qui je suis particulièrement proche. Va savoir pourquoi il a préféré me demander à moi plutôt qu’à ma mère, pourquoi la tour de Montparnasse se dressait sous son caleçon chaque matin…

Si Eugène l’entendait, il irait très certainement se planquer dans un placard, rougissant aussi vivement que Coolidge tout à l’heure.
Et elle se ferait probablement engueuler comme un putois juste après.

- Je n’ai aucun tabou sur le sujet, ça aide peut-être. Il paraît qu’il ne faut pas mourir con donc j’avoue avoir eu certaines curiosités sur le sujet. Et honnêtement, à voir certains trucs… jamais je n’aurai pensé que ça pouvait exister si je ne l’avais pas vu de mes propres yeux.

N’allons pas nous lancer sur ce sujet pour une première discussion. Ca ferait désordre.
Il ne faudrait pas le rendre un peu plus mal à l’aise qu’il ne l’est déjà !

- Et toi alors ? Tu es enseignant pour ? Je crois que l’on n’avait pas eu le temps de plus se présenter la dernière fois. Elle vient s’asseoir contre le bureau de son collègue, appuyée sur ses bras et attentive. Tu es là depuis combien de temps ?


© Napster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 111
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Mer 12 Oct 2016 - 15:08

« Et puis qui sait, peut-être que tu seras un adepte de ces gadgets plus tard. Ne jamais dire jamais ! »

Avant que le plus jeune ne quitte la pièce, en entendant ses propos, Nikolaï en était resté bouche bée. Elle était sérieuse, elle osait lui dire ça comme ça ? Notre professeur se mettait alors à la place de Christophe, à son âge. Mon dieu, peut-être aurait-il fait un arrêt cardiaque, lui qui était quand même à des années lumières de penser...utiliser une telle chose. Même aujourd'hui, il n'en avait jamais eu besoin, franchement, c'était bien Moldu toutes ses histoires...

Enfin, le gosse était parti et notre professeur pouvait se reposer un peu sur ses lauriers. Même si en soi, discuter entre adulte et de sexe opposé sur le sujet n'était pas non plus sa tasse de thé. De ce fait, il n'avait rien rajouté au fait qu'elle aidait un "collègue en détresse" parce que clairement, il l'avait été. Comment aurait-il pu expliquer à son jeune élève de quoi il en retournait et si ça avait été le cas, lui faire comprendre que c'était à la limite...du naturel ? Bon, le plus gênant dans l'histoire était tout de même que la gardienne était...une femme. Une belle femme et qui savait se débrouiller en explication, mais pour un jeune garçon, c'était peut-être aussi ça le plus gênant, plus que l'objet en question ?

« Continue comme ça et je vais commencer à croire que tu me fais maladroitement des avances… » C'était bien pour ça qu'il avait rangé l'objet du délit. « Avoue que tu essayes de détourner mon attention de cet objet que tu souhaites conserver pour tes petits plaisirs personnels...J’décooonne ! Fais pas cette tête ! »

Ahaha. Niko était passé de rouge à blanc, puis surement à vert entre les deux, parce qu'il ne savait plus vraiment quoi penser. La gêne. Profonde. Présente et emplissant toute la pièce. Un rire nerveux, puis un second, avant de venir se pincer l'arrête du nez et d'essayer d'être sérieux...chose compliquée.

« Je... » Mais il n'avait pas eu le temps de dire quoi que ce soit qu'elle lui expliquait que son petit frère se demandait si c'était normal et naturel d'avoir un chapiteau sous les draps au petit matin. Ok, là, ça avait réussi à le faire rire. « En fait, t'es une sorte de super frangine c'est ça ? Non, mais vraiment, t'as quand même réussi à me déstabiliser là...Quand au fait de l'utilité de tous ses objets...je crois que je ne veux même pas savoir à quoi la moitié peuvent servir. Non...»

Enfin, heureusement pour lui, elle changeait de sujet. Oui, non, clairement, il n'aurait pas pu continuer cette conversation. Certes, c'était presque à croire qu'il était puceau, mais en soit, il n'avait jamais aimé étaler sa vie sexuelle et de toute manière, jamais il n'avait eu à utiliser autre chose que son service trois pièces pour faire plaisir à madame. Dieu que rien que ça, c'était sale dans ses pensées. Il aurait surement fait un bon moine quand on y pense...

« Exact, présentation super rapide. Appelle-moi Niko. Je suis le prof de métamorphose. Heureusement que ce n'est pas à moi que l'on a demandé de faire une présentation pour ce genre de...cours sexuel moldu. » Il fit une grimace. « Et toi c'est Margo, c'est bien ça ? Tu es...surveillante, ou quelque chose comme ça ? Je n'ai pas très bien saisi. Comme en plus tu viens d'arriver. Perso je suis là depuis janvier, j'étais à Beauxbâtons avant et avec tout ce qu'il s'est passé ici, je n'ai pas encore bien assimilé les postes précis de chacun. »

Et comme d’habitude, il parlait pour ne rien dire. Il aurait pu tout simplement dire : "Bonjour, Nikolaï, prof de métamorphose depuis janvier, et toi ?" Mais non, non, ça aurait été bien trop simple. D'ailleurs, il reprit bien vite son blabla, parce que c'était quand même clairement son truc pour se foutre à l'aise.

« Alors, Poudlard ? Tu es peut-être une ancienne élève remarque. Mais depuis que t'es arrivée, tu en penses quoi ? Perso, je suis toujours aussi impressionné, alors je n'imagine même pas les pauvres Moldu qui sont entre nos murs...Oh ! Vous tombez bien ! » Mais à qui Nikolaï pouvait-il s'adresser en se coupant lui-même de sa conversation avec sa collègue ? « Sir Gregory, je vous présente Margo, elle est arrivée il y a deux jours, je pense qu'elle sera surement amené à collaborer avec vous en cas de crise. »

Grégory d’Arpant ou le Chevalier au Lion. Fantôme illustre de Poudlard, rattaché à Gryffondor et quelqu'un pour qui Nikolaï avait toujours eu une admiration certaine. Il fallait avouer que comme beaucoup d'élève ici, tous avaient plus ou moins une certaine admiration de ses êtres vaguant entre deux mondes. Et Nikolaï n'en faisait pas exception. Maintenant qu'il était professeur en prime, il ne se cachait pas qu'il aimait avoir des conversations avec ses derniers et encore plus avec l'être qui était de sa maison.

« Nous sommes gré de vous revoir parmi nous damoiselle Margo. » Et Niko d'avoir ainsi sa réponse. Elle avait donc été à Poudlard auparavant, pourtant Niko n'en avait aucun souvenir. « Enfin, sans respit, nous nous en allons prestement festoyer. »

Et ainsi, le fantôme de repartir rejoindre surement ses compagnons d'infortunes, son cheval le suivant de près. Niko l'avait alors salué, alors qu'il reportait son attention dès à présent sur sa collègue.

« Ah donc tu étais à Poudlard ! Sir Gregory a une bonne mémoire, il est charmant n'est-ce-pas ? J'ai déjà eu l'occasion de discuter plus d'une fois avec lui et je pense qu'il pourrait vraiment t'être d'une grande aide. » Sauf que quelque chose clochait. Ce pourquoi Niko avait arrêté de parler en voyant le visage, qui paraissait livide ou il ne s'y connaissait pas, de sa vis-à-vis. « Tu...tu te sens bien ? »


Hrp : Dur la repriiise. Si quelque chose ne te convient pas, fais moi signe, hésite pas ><
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 178
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Lun 14 Nov 2016 - 20:32


Réunion sextoys, j’écoute !
Nikolaï & Margo



― Cachez moi ce sextoys que je ne saurais voir…


- En fait, t'es une sorte de super frangine c'est ça ? Non, mais vraiment, t'as quand même réussi à me déstabiliser là...Quand au fait de l'utilité de tous ses objets...je crois que je ne veux même pas savoir à quoi la moitié peuvent servir. Non...

Elle ne sait pas si elle est réellement cette super frangine mais en tout cas, elle fait en sorte que ça soit le cas. Présente pour son frère jusqu’au bout, même pour sa sœur qui est certainement la plus agaçante qui soit mais qu’elle aime malgré tout.

- Paraît qu’il faut pas mourir bête.

Et Margo qu’elle, elle ne mourra pas con.
Loin de là.
Esprit aventureux, que voulez-vous.
Mais elle change de sujet puisque malgré que cet homme devant elle soit si mignon à être mal à l’aise, elle ne voudrait pas qu’il garde un mauvais souvenir de sa personne.

- Exact, présentation super rapide. Appelle-moi Niko. Je suis le prof de métamorphose. Heureusement que ce n'est pas à moi que l'on a demandé de faire une présentation pour ce genre de...cours sexuel moldu.

Elle lâche un rire amusé à s’imaginer la situation.

- Et toi c'est Margo, c'est bien ça ? Tu es...surveillante, ou quelque chose comme ça ? Je n'ai pas très bien saisi. Comme en plus tu viens d'arriver. Perso je suis là depuis janvier, j'étais à Beauxbâtons avant et avec tout ce qu'il s'est passé ici, je n'ai pas encore bien assimilé les postes précis de chacun.
- Tu as au moins retenu mon prénom, le taquine-t-elle. C’est bien Margo, une des multiples gardiennes de ce château désormais.

Elle aime écouter cet homme parler, raconter sa vie sans s’en rendre compte, lui donnant quelques petits détails sur son existence passer par la même occasion. Ses réflexes de terrain reviennent au galop, au grand damne de ses proches parfois mais elle aime à imaginer l’existence de son vis à vis lorsque ce dernier laisse trainer une info par-ci par là. Si bien qu’elle imagine un jeune Niko à Beauxbâtons, maniant parfaitement la langue de Molière.
Visiblement, il n’est pas en reste pour continuer de lui parler.

- Alors, Poudlard ? Tu es peut-être une ancienne élève remarque. Mais depuis que t'es arrivée, tu en penses quoi ? Perso, je suis toujours aussi impressionné, alors je n'imagine même pas les pauvres Moldu qui sont entre nos murs...
- Je suis un peu comme chez moi ici, oui. Même après av…
- Oh ! Vous tombez bien !

Margo se retourne pour savoir à qui parle son collègue.
Si elle pouvait devenir aussi pâle transparent que la chose devant lui, la jeune femme serait certainement de sa même teinte. Translucide, vaporeuse. Fantomatique.
Mais pour l’heure, la téméraire et courageuse ex-gryffondeur et anciennement tireuse d’élite pour les Aurors, est entrain de devenir livide comme jamais, son cœur en arrêt, tout son corps crispé en une seule et même peur.

Les fantômes. Combien de fois a-t-elle hurlée en croisant l’un d’eux dans les couloirs de ce même château ? Combien de fois a-t-elle eu l’impression d’être au bord de l’évanouissement dès lors qu’un fantôme s’invitait par surprise dans une de ses conversations avec Ismaëlle ? Une phobie stupidement pas pratique, tout ça grâce à la connerie de sa grande sœur.

Elle n’entend rien de la conversation, essaie par tous les moyens de se maitriser pour ne pas prendre les jambes à son cou et pour ne pas se mettre à hurler de terreur comme dans ses dessins-animés où les bras du fuyard sont deux tiges tremblotantes s’agitant dans les airs.
Margo agrippe le bureau de son collègue sans jamais quitter du regard le Chevalier au Lion, le fameux fantôme de son ancienne maison.
Il disparaît mais son angoisse, non.
Une bride de voix, une intonation qu’elle n’écoute absolument pas, trop occupée à réguler son rythme cardiaque, à lutter contre le malaise qui menace de la plonger dans un évanouissement subite et prochain.
Non, elle ne se pissera pas dessus comme son frère l’a fait mais putain, c’est à se demander si ça ne va pas arriver d’ici dix secondes.

- Tu… Te sens bien ?
- Non.

Rire crispé alors qu’elle sent ses jambes se dérobées sous son poids. Margo a tout juste le temps de se laisser glisser contre le bureau, souffle court, sa pression se relâchant contre elle comme un boulet de canon qu’on lui aurait expédié dans la gueule avec un élastique.

- Je n’vais pas m’évanouir mais t’aurais pas du chocolat ou un truc du genre histoire d’avoir l’illusion que je me sentes mieux ?

Elle sourit, pâle, pauvre geste tremblant alors qu’elle sent son cœur toujours entrain de se taper le marathon autour du château qu’elle doit protéger.
Margo glisse un regard crispé d’angoisse vers Niko avant de lâcher.

- J’avais deux choix : Hurler de terreur et fuir d’ici en laissant l’image d’une taré derrière moi. Ou de frôler l’évanouissement. J’ai préféré la deuxième option parce qu’en vrai je n’étais pas foutu de faire deux mètres.

Rire tremblant alors qu’elle est toujours assise au sol, adossé au bureau. Margo se passe une main sur le visage, comme pour essuyer sa peur.

- Avoir la phobie des fantômes c’est foutrement mal venu, je sais. Je suis capable de faire face aux pires ordures de cette terre mais je suis à deux doigts de me pisser dessus dès que j’aperçois un de ses draps transparents.

Image tronquée par la peur, elle ne se veut pas irrespectueuse envers tous ces fantômes qui sont malgré tout des âmes, elle cherche simplement à faire de l’humour pour essayer de dénouer son corps entier tendu comme un arc.

- C’est à se demander si ton bureau n’est pas source de malaise.

Enième boutade pour tenter de balayer cette vision d’horreur qui lui file encore des sueurs froides.



© Napster
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 111
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Mer 7 Déc 2016 - 10:27


Niko sentait bien que la demoiselle en face de lui, ou damoiselle, comme le disait Grégory d’Arpant, notre professeur trouvant ce terme un peu trop daté pour lui, plutôt taquine comme bout de femme, voir même avec un répondant sans appel. Il avait donc en prime de sa petite boutade, le nom de son métier. Gardienne ! Ah, ils devraient plutôt bien s'entendre dans ce genre de cas, Niko n'attendant qu'une chose de sa propre part : savoir voler. Voler pour surveiller, voler pour avoir un oeil sur sa maison, ses élèves, son école. Car il aurait pu être gardien, mais il fallait croire que la métamorphose était bien plus importante encore ! Avoir un bon professeur était primordial et s'il n'était pas du genre à se juger, ne sachant pas vraiment s'il était un éducateur exemplaire, il s'attelait au moins à la douce tâche que de faire de ses cours, des cours vivants, animés, donnant l'envie d'en apprendre plus et d'être à l'écoute. Alors évidemment, une jeune femme comme Margo lui était de bonne compagnie, sachant pertinemment qu'ils seraient forcément sur la même longueur d'onde concernant la sécurité de Poudlard.

Mais toutes ses pensées s'échappent de notre animagus à une allure folle alors que le fantôme de la maison Gryffondor faisait son entrée. Dire qu'il aimait bien traverser le bureau de métamorphose était peut-être abusé, mais notre pie avait bien remarqué qu'il passait plus souvent que d'ordinaire ses derniers temps : surement parce qu'il était passé directeur de maison ? Ou parce que notre tête brune échappait toujours un mot à son égard ? Qui sait. Nul ne sait ce qu'il se passe dans la tête d'un fantôme, qui puis est présent depuis des années, que dis-je, des siècles. La discussion avait alors eu lieu entre vivant et mort et le chevalier au lion parti, notre Niko national percutait enfin que quelque chose n'allait pas avec sa vis-à-vis.

Voyant sa consoeur se glisser le long du bureau, notre professeur n'avait pas cherché plus longtemps à se pencher vers elle et venir poser le dos de sa main sur sa joue pour mesurer sa température et indirectement lui donner un contact de soutien.

« Je n’vais pas m’évanouir mais t’aurais pas du chocolat ou un truc du genre histoire d’avoir l’illusion que je me sentes mieux ? »

Il se sent con, parce qu'elle parle bien d'illusion là ? Il se relève et sort alors quelques petites choses de ses tiroirs, à commencer par du chocolat, même s'il n'aime pas ça il en a toujours dans ses placards, mais également un verre, dont il jette un sort pour que de l'eau y apparaisse, venant lui tendre le tout, accroupi devant elle à nouveau. Et alors qu'il l'aide, il a le droit à l'explication de cette perte de soi...

« Ah oui. Je n'aurais jamais pu imaginer une telle chose. Enfin, avec le temps on s'y habitue à ses draps blancs. » Il reprenait ses dires, pour lui montrer que ce n'était pas lui qui irait se vexer pour les fantômes. « Et tu n'es pas obligé de faire de l'humour tu sais. Tu as le droit d'avoir des faiblesses. Même si j'en ferais surement pareil, orgueil mal placé. »

Il rigole alors un peu, avant de sortir de sa robe de sorcier couvrant ses fringues qui déroutaient tout le monde, un mouchoir qu'il vient se servir pour tamponner le visage de la gardienne. Il l'observe alors un moment, avant de s'assurer qu'elle puisse bien tenir le verre sans son aide, ses joues reprenant des couleurs, se levant à nouveau pour venir ouvrir une des fenêtres, histoire de faire de l'air.

« Alors les fantômes c'est une chose, mais face aux détraqueurs, le résultat est le même ? Je veux dire, la vision d'un fantôme pour les moldus est qu'il est une âme, voir qu'il n'en a pas. Un détraqueur n'a pas d'âme...tu le mets dans le même panier ? »

T'en avais d'autres des questions comme ça Niko ? Genre la pauvre Margo ne pouvait juste pas reprendre ses esprits simplement et puis surtout, tu ne pouvais pas engager une conversation plus...verdoyante ? Certes, tu te sens un peu con, tu parles toujours de trop, pas pour ne rien dire, mais ta curiosité était quand même à la fois une bonne qualité, mais surtout ton plus gros défaut.

« J'en pose de ses questions... » Il revient vers elle pour l'aider à se relever et surtout la faire s'asseoir sur l'un des fauteuils de son bureau. Chose qu'il aurait du faire dès le départ, mais en plus que les cours sexuel pour moldu n'était pas son truc, les premiers secours non plus... « Je noterais tout de même que si mon bureau est synonyme de malaise, nous prendrons rendez-vous pour discuter dans la forêt interdite la prochaine fois, nous verrons le résultat. »

Il admire alors ses joues se raviver. Il n'y a plus de fantôme en vu. Cependant, notre pie ne peut que comprendre le malaise dans lequel elle se trouve et à Poudlard en prime, elle n'avait peut-être pas choisi le bon plan pour le job qu'elle aspirait. Mais il n'allait pas lui parler de ça, cela serait mal venu de lui expliquer le fond de sa pensée. De plus il n'aurait surement pas été le premier à lui avouer que la peur qu'elle avait, comme elle l'avait mentionné, avec la force mentale qu'elle avait pour faire face à des ordures, était un peu irrationnelle. Mais les peurs n'étaient jamais...rationnelles, non ?

« Tu sais, moi j'ai peur des...elfes de maison. » Tu ne savais pas mentir Nikolaï, ce n'était pas inné chez toi. « C'est pas évident comme peur non plus. » Tu t'enfonces. Tu sais qu'elle n'a peut-être pas besoin de soutien de ta part pour ça ? Elle a peur des fantômes, elle le sait et elle a surement conscience que t'es pas doué pour le réconfort non plus. « Je...enfin je ne t'en tiendrais pas rigueur. Erm. »

C'est ça, couché Niko.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 178
Date d'inscription : 10/08/2016
Crédits : Me



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3717-margo-beaumont
MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   Sam 7 Jan 2017 - 21:35


Réunion sextoys, j’écoute !
Nikolaï & Margo



― Cachez moi ce sextoys que je ne saurais voir…


Avoir peur des fantômes à Poudlard est aussi incongrue que de travailler pour un vétérinaire et d’avoir peur des chiens ! Et si son abrutie de grande sœur n’avait pas voulu jouer les grosses relou à vouloir faire peur à ses deux cadets, Margo ne serait pas là aujourd’hui, frôlant le malaise après avoir croiser l’une de ses âmes errantes et transparentes.
Putain, elle en a encore le cœur qui palpite et des sueurs froides.
Elle assume ses peurs mais autant être honnête, celle des fantômes est une chose dont elle se garde d’en parler mais ici, en vue de la situation extrêmement gênante, Margo ne voit pas d’autres solutions que d’affronter l’ensemble de la situation.
Nikolaï s’anime autour d’elle et lui apporte du chocolat ainsi qu’un verre d’eau qu’elle entame par petite gorgée après l’avoir remercier d’un signe de tête. Elle se sent un peu conne de se mettre dans ses états alors qu’elle est censée protéger le château… superbe image de la protection qu’elle envoie là.

- Ah oui. Je n'aurais jamais pu imaginer une telle chose. Enfin, avec le temps on s'y habitue à ses draps blancs.

Elle lâche un rire crispé. Bizarre qu’après une quinzaine d’année elle ne s’y soit toujours pas faite non ?

- Et tu n'es pas obligé de faire de l'humour tu sais. Tu as le droit d'avoir des faiblesses. Même si j'en ferais surement pareil, orgueil mal placé.
- Pour ma part c’est plutôt pour éviter d’y repenser.

Elle ne se braque pas, ni se défend. Quoi qu’un peu. Faut dire qu’elle est susceptible et que Coolidge sous-entende qu’elle possède ce même orgueil mal placé ne lui plait pas tellement. Margo ne s’attarde pourtant pas sur ce détail, ce qui serait plutôt mal placé d’ailleurs sachant que son collègue prend la peine de l’aider mais aussi de ne pas la juger.
Manquerait plus que ça tiens.
Margo, ta gueule s’il te plait.

Il lui tapote le visage avec l’aide d’un mouchoir pour ensuite venir ouvrir les fenêtres pour que l’air frais circule.

- Alors les fantômes c'est une chose, mais face aux détraqueurs, le résultat est le même ? Je veux dire, la vision d'un fantôme pour les moldus est qu'il est une âme, voir qu'il n'en a pas. Un détraqueur n'a pas d'âme...tu le mets dans le même panier ?

La gardienne fronce les sourcils… Ça n’est pas si con que ça comme question même si elle connait déjà la réponse.

- J'en pose de ses questions...
- Non non, c’est pas si bête tu sais. Il vient aider Margo à se relever mais elle lui fait signe d’un geste de la main que ça n’est pas nécessaire, déjà entrain de se remettre debout. Mais non, aucune peur des détraqueurs, sinon pour le coup j’aurai eu grand mal à faire ce métier. La phobie des fantômes est surtout suite à un… traumatisme. On va dire ça comme ça. Du coup, ça marque pas mal et me voilà encore à 30 ans à chouiner de frayeur devant eux.

Un frisson de dégoût lui traverse le dos et Margo  enfourne un morceau de chocolat entre ses dents.  On est bien loin du délire sextoys de tout à l’heure.
La gardienne s’appuie sur le bureau, termine le verre d’eau d’une traite, se sentant déjà un peu mieux que tout à l’heure.

- Tu sais, moi j'ai peur des...elfes de maison.

Elle arque aussitôt un sourcil… Sérieusement ? Les elfes de maison ? Si Margo se sentait bien mal lotie avec sa peur des fantômes, faut avouer que lui n’est pas mal non plus.

- Je...enfin je ne t'en tiendrais pas rigueur. Erm.
- Pas étonnant, tu serais quand même carrément mal placé pour le faire.

Elle ricane, se moque gentiment de lui, oubliant bien vite la proche humiliation qu’elle venait de subir. Margo mange le dernier morceau de chocolat et se frotte les mains l’une contre l’autre.

- T’es aussi au mauvais endroit que moi avec cette histoire d’elfes de maison ! Elle glisse les mains dans ses poches. Et pourquoi t’as si peur d’eux ? Pourtant ils ont une tête trop chou avec leurs grands yeux globuleux… Ceci dit, c’est peut-être ça qui fout la trouille. Elle lève les yeux au ciel, comme si elle réfléchissait. T’imagine, tu dors, t’ouvre les yeux et t’as leur petite tête devant toi, rien de tel pour te taper la peur de ta vie.

Sans filtre, bonjour ? C’est pas méchant, c’est une évidence. Margo adore ces petits elfes trop chou qu’elle a plus d’une fois appeler les Elfes de Mignons mais il faut avouer que leurs yeux ronds, humides et immense ne plaisent pas à tout le monde…
La jeune femme pousse un soupir et se passe une main sur le visage.

- Et ça te viens d’où du coup ? Cette peur des Elfes.

Elle apprécie en silence la douce brise qui lui caresse la nuque, juste là dans son dos, sourire aux lèvres.  

- Moi c’est à cause de ma grande sœur. Nous étions entrain de faire du porte à porte pour des bonbons et elle a jugé bon de nous coller une peur bleue en se cachant derrière un buisson pour surgir avec un costume de fantôme. J’étais jeune… l’âge où tout parait plus grand, plus intense et plus effrayant.

Elle hausse les épaules, repensant à sa sœur qui a, en plus de ça, essayer de trouver le moyen de dire que ça n’était pas vraiment sa faute si Margo avait fait un malaise ce jour-là, ni si Eugène s’était fait pipi dessus et que de toute façon, ces deux-là avaient TOUJOURS tendance à exagérer la chose.
C’était tout Louise ça.
Toujours adossé contre le bureau, elle glisse son regard vers Nikolaï, l’écoutant attentivement raconter sa propre histoire. Ou pas.

HRP:
 


© Napster
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réunion sextoy j'écoute ![ Pv Margo ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» ça brouille l' écoute
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage. :: ─ Salle de métamorphose :: ─ Bureau et chambre du professeur de métamorphose-
Sauter vers: