AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 108
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   Ven 5 Aoû 2016 - 16:29

Vendredi 08 Mai 2015. 19h00
Cours particulier.

Niko avait un dernier cours à donner avant son week-end et il s'agissait bien de l'un de ses cours particuliers. Pas réellement pressé d'être en week-end, s'il pouvait faire étudier sa matière sept jours sur sept il le ferait surement avec grand plaisir, il avait rangé la classe d'un coup de baguette, de façon à ce que toutes les tables soient rangées au fond de la salle et qu'ainsi, lui et son élève puisse avoir toute la place possible pour s'entrainer. Mais Nikolaï le savait, ce cours serait surement le dernier avec son élève, sauf s'il était amené à juger qu'elle avait besoin de cours de rattrapage. Mais passons. Ayant installé au centre de la pièce une cage contenant un héron, il avait alors attendu la venue de Caitlyn, son élève.

Depuis qu'il étudiait la métamorphose à Poudlard, c'est à dire 5 mois, il n'avait jamais eu l'occasion de voir la jeune femme à l’œuvre dans son cours, tout du moins, pas dans les règles de l'art, car n'ayant pas la bonne baguette. N'ayant en prime pas toutes les informations nécessaires, il avait du la faire travailler ses cours de première, seconde et troisième année à défaut de sa huitième année. Cependant, elle avait pu récupérer une baguette à sa mesure, ainsi, si les derniers cours avaient été théorique, il allait pouvoir voir aujourd'hui de quoi elle était capable sur ce qu'elle n'avait pu étudier qu'en libre et non en pratique.

Curieux de nature, il s'était tout de même demandé comment elle avait pu se retrouver dans une situation aussi délicate. Après tout, ce n'était pas anodin de perdre sa baguette et d'en récupérer une autre qui ne vous obéit pas. Oh, il avait sa petite idée là dessous ayant eu connaissance de l'attaque de l'école en décembre, mais sans trop faire de recherche, il s'était surtout penché sur sa baguette : et il se rendait compte qu'il aurait du prendre les Connaissances et les Attributs des Baguettes Magiques en option à Beauxbâtons.

Faisant craquer ses doigts, lorsqu'il avait entendu les pas de la jeune femme se diriger vers sa salle de cours, il lui avait alors naturellement ouvert la porte d'un coup de baguette, avant de la refermer après elle.

« Bonjour Miss Twain, prenez place. »

Une chaise, en tout et pour tout, face à face, la cage de l'oiseau en leur centre. Notre animagus ne faisait plus trop de cas avec Caitlyn depuis leur début, préférant attaquer directement le cours que de discuter.

« Nous allons faire quelques derniers sorts simples, à commencer par Volatilors et Draconifors. Ensuite nous attaquerons un sort plus compliqué, mais je pense que vous n'aurez aucun mal à faire d'un simple objet un lapin, tout du moins...pas comme l'un de vos camarades qui en a fait apparaitre que les vicaires. »

Un sourire, qui se voulait rassurant et il s'écartait, s'asseyant sur la chaise d'en face attendant de voir de quoi elle serait capable.

« J'espère que vous avez étudié correctement vos derniers cours, car la métamorphose humaine est compliqué pour vos camarades de classe qui ont pu suivre le cursus depuis janvier... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 6609
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : ~
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   Lun 29 Aoû 2016 - 18:37

Vendredi 08.05.2015
À 19h

C’était impressionnant à quel point avoir une baguette adéquate pouvait changer une vie. Depuis qu’elle avait ressenti cette chaleur au creux de la paume de sa main, ces frissons sur son échine et ces papillons dans son ventre, c’était comme si elle avait enfin trouvé l’âme sœur, le morceau de son être qui manquait à son intégralité. Elle conservait les morceaux de son ancienne baguette dans sa valise, ensaucissonnés dans un mouchoir en tissu, et ne comptait pas l’oublier, mais elle avait fait son deuil depuis longtemps, et cette nouvelle baguette était exactement ce qu’il lui fallait pour, en quelques sortes, recommencer à zéro. Car c’était comme une nouvelle vie, au fond. D’abord Rafael, puis la nouvelle baguette, et les retrouvailles avec Aelie… Lyn était aux anges, et plus le temps passait, plus elle avait l’impression de vivre un conte de fées. Il y avait des hauts et des bas, bien sûr, comme pour tout le monde, et les attaques des Supérieurs n’y étaient pas totalement étrangères, mais si elle s’appliquait à en faire abstraction, elle avait l’impression de flotter sur un petit nuage depuis plusieurs semaines.

Combien de temps avant qu’une nouvelle attaque l’en fasse redescendre brutalement ? Elle n’en savait rien, et même si elle était consciente de cette éventualité, elle préférait garder le sourire, s’émerveiller devant chaque détail de sa vie et profiter de toutes les bonnes choses qui lui arrivaient. Elle avait toujours été comme ça, au fond, la petite Caitlyn. À vivre pleinement au jour le jour, à sourire pour un rien… Chaque rayon de soleil, chaque goutte de pluie, chaque bourgeon éclos, chaque feuille morte étaient des bénédictions à ses yeux, et elle n’avait pas besoin d’être croyante pour le savoir. Optimiste sans doute, naïve peut-être, mais depuis quand était-ce un crime ou même un défaut ? Ça ne l’avait jamais été, du moins à ses yeux, et ça faisait un bien fou de retrouver cette partie-là de son caractère. Alors elle croquait sa nouvelle vie à pleines dents, profitait à fond des instants avec Rafael, passait du temps avec ses amis, s’entraînait le plus souvent possible avec sa nouvelle baguette, et, lorsqu’elle n’était pas sur le terrain de Quidditch ou en train de faire ses devoirs, elle se rendait dans le parc et admirait toutes les merveilles que lui réservait la nature. Parfaitement niais dis comme ça, mais tant pis, c’était vrai et ceux qui ne la croyaient pas avaient loupé leur vie, voilà !

En ce vendredi soir, cependant, Caitlyn n’avait pas franchement prévu de sortir. Après avoir mangé avec ses amis, elle les laissa finir tranquillement leur repas du soir et se dirigea, comme chaque semaine, en salle de Méta. Coolidge avait été le seul professeur à lui proposer des cours particuliers, lorsqu’elle avait débarqué dans son cours avec une baguette de substitution qui ne lui obéissait absolument pas, et elle n’avait pas hésité une seule seconde pour accepter son aide. Alors qu’il ne la connaissait pas du tout, et que c’était réciproque. Il était arrivé à Poudlard en janvier, alors qu’elle était à l’infirmerie, peut-être encore dans le coma, ou peut-être déjà réveillée mais de loin pas en état de reprendre du service. Au fil des heures passées ensemble, ils avaient appris à se connaitre un minimum ; rien de personnel, mais assez pour qu’elle l’apprécie et le respecte pour ce qu’il faisait et comment il le faisait. Et même si ses cours de soutien étaient souvent un peu trop théoriques à ses yeux, elle n’aurait pas progressé aussi vite sans lui, elle en était consciente et lui en était très reconnaissante. Ceci dit, elle avait aussi fait preuve d’énormément de travail personnel, passant des heures à s’entraîner seule, et elle osait espérer que lui donner des cours de soutien n’avait au moins pas été trop désagréable aux yeux du professeur, à défaut d’avoir été particulièrement plaisant.

Pour un peu, elle serait presque triste à l’idée que ce cours de soutien était probablement un des derniers, puisqu’une fois apprivoisée, sa nouvelle baguette lui avait permis de rattraper le retard qu’elle avait pris lors de son séjour à l’infirmerie puis à cause de sa baguette handicapante, si bien qu’elle était à nouveau au même niveau que ses camarades de classe. Cela ne voulait en aucun cas dire qu’elle arrêterait de s’entraîner, mais il se pouvait très bien que le cours particulier à venir soit le dernier de la série… Alors qu’elle franchissait les derniers mètres qui la séparaient de la salle de Métamorphose, la porte de cette dernière s’ouvrit amplement, probablement sous l’action d’un sort envoyé par le professeur lorsqu’il avait entendu les bruits de ses pas. Habituée, Caitlyn entra sans hésiter dans la pièce, qu’il avait aménagée pour la circonstance – en l’occurrence, les tables étaient rangées au fond de la salle et seules deux chaises et une cage contenant un héron se trouvaient au centre de l’espace vide – et le laissa refermer la porte d’un coup de baguette, comme de coutume.

« Bonsoir, Professeur ! [<-- ma couleur ! èé]
- Bonjour Miss Twain, prenez place.
- Merci. »

Elle s’assit en face de lui, jetant un coup d’œil au héron, puis posa son sac au pied de sa chaise, sortit sa baguette et écouta le professeur lui expliquer ce qu’il attendait d’elle.

« Nous allons faire quelques derniers sorts simples, à commencer par Volatilors et Draconifors. Ensuite nous attaquerons un sort plus compliqué, mais je pense que vous n'aurez aucun mal à faire d'un simple objet un lapin, tout du moins...pas comme l'un de vos camarades qui en a fait apparaitre que les viscères. »

Elle sourit, amusée et acquiesça.

« J'espère que vous avez étudié correctement vos derniers cours, car la métamorphose humaine est compliqué pour vos camarades de classe qui ont pu suivre le cursus depuis janvier... »

Ah, ça, pour étudier, elle étudiait. Même si elle avait tendance à privilégier le pratique sur le théorique ces derniers temps, elle n’en restait pas moins une Serdaigle – studieuse, assidue, mais surtout curieuse et perfectionniste ! Cherchant des yeux un objet de taille adaptée, elle finit par pointer sa baguette sur son sac et, concentrée, prononça le premier sortilège, qui le transforma en poule aux proportions tout à fait réalistes. Puis elle enleva la pince qui lui retenait les cheveux, la déposa par terre, et la transforma en dragon miniature qui ne tarda pas à cracher une petite étincelle de feu tout à fait inoffensive. Elle les laissa se balader un peu, mais ne tarda pas à effectuer les contre-sorts pour récupérer son sac et sa pince. Un sourire radieux aux lèvres, elle releva les yeux vers lui, dans l’attente de son verdict, avant de lui avouer :

« Je n’en reviens toujours pas à quel point ça change une vie, que d’avoir une baguette adaptée. »

On ne connaît la vraie valeur des choses qu’après les avoir perdues, n’est-ce pas ? Après des mois passés à essayer de trouver un compromis avec une baguette qui n’en faisait qu’à sa tête, elle n’effectuait pas un sortilège sans éprouver de la gratitude envers celle qui l’avait choisie.

« Je sens que tout est… comme avant. Enfin c’est pas pareil, mais c’est tout aussi bien. »

Non, elle n’avait pas remplacé sa première baguette, elle ne l’avait pas oubliée et ne comptait pas le faire. Mais elle en avait une autre, maintenant, une différente, et elle était aussi proche d’elle que de celle qu’elle avait avant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 108
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Re: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   Mar 25 Oct 2016 - 14:57

Il fallait dire que Nikolaï était ravi de voir un sourire sur le visage de son élève. Depuis qu'il était arrivé ici, il ne l'avait pas réellement vu heureuse d'utiliser des sorts, même les plus moindres, à cause de sa baguette. Alors, tandis qu'elle agissait avec une dextérité impressionnante à faire les sorts qu'il lui avait demandé, il ne pu qu'être ravi de la voir ainsi, presque radieuse d'y arriver si facilement. Il fallait dire que oui, une baguette changeait tout, elle faisait le sorcier et le sorcier faisait la baguette, c'était bien connu.

« Je n'en attendais pas moins pour cela Miss Twain ! C'est une réussite ! »

Il était même tout aussi content qu'elle, si ce n'est pas plus, un peu comme un enfant qui découvrait la magie pour la première fois, il y avait toujours cette satisfaction de voir ses élèves faire de leur mieux et bien évidemment, réussir avec brio.

« Comme avant...je ne veux pas paraitre indiscret Caitlyn mais...je n'ai jamais réellement su ce qu'il s'était passé avec ta baguette. Enfin, je ne vais pas t'embêter dans l'immédiat, si jamais tu veux m'en parler après, nous en parlerons, je pense que tu es plus pressé de passer à l'acte plutôt que de discuter. »

Un nouveau sourire, toujours bienveillant, il s'était levé alors et lui avait montré le Héron en face d'elle. Si jusque présent les cours de transformation humaine était interdit, depuis l'arrivée des Supérieurs, tant que le cours était encadré, il pouvait non sans mal activer de tel sorts. Alors sans plus attendre, il se positionna derrière son élève, pour des questions de sécurité, réfléchissant à quelque chose de simple tout d'abord. Quelque chose de pas trop gros et pas trop humain, surtout. Mister Artiman avait bien été choqué de transformer un cochon d'inde en bébé sans tête et Nikolaï l'avait un peu compris sur le moment.

« Chose moyennement simple, tu vas transformer le héron en lapin. Si le lapin est entier, tu le transformeras en elfe de maison. Je sais c'est vraiment beaucoup plus difficile, mais comme tu as beaucoup avancé sur la théorie, je veux voir de quoi tu es capable. Si l'elfe de maison est découpé en deux, ne panique pas d'accord, c'est...le défaut des débutants, ok ? »

Très rassurant, n'est-ce-pas ? Mais passons, Nikolaï avait hâte de voir si sa jeune élève avait du talent, de plus, sa baguette avait l'air d'être plus qu'adaptée pour elle, un peu comme une seconde vie. Notre professeur avait d'ailleurs sortie la sienne, l'observant brièvement. Jamais il ne pourrait s'en passer, jamais il n'aurait pu imaginer vivre sans depuis que sa baguette l'avait choisi dans ce fameux magasin. Elle était tout pour lui et un peu comme une seconde personne, la voir brisée serait comme lui retirer, non pas une partie de lui, mais un être cher. Il ignorait donc totalement les conséquences pour Caitlyn, mais il ne pouvait que partager son soulagement de pouvoir à nouveau cette facilité de magie sans risque de blesser autrui.

« Si tu rates le premier sort, ce n'est pas bien grave non plus, on s'entrainera autant qu'il le faudra. Allez, lance-toi, j'ai hâte de voir tes progrès. »

Et cela se voyait, car il trépignait un peu sur place, de plus, à moins que vous ne l'ayez remarqué, il était déjà plus à l'aise avec elle, restant sur le tutoiement dès lors qu'il s'était mise à la place de notre jeune sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 6609
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : ~
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   Dim 20 Nov 2016 - 15:52

Dire qu’elle ne souriait jamais était quand même un chouïa exagéré, mais il fallait avouer qu’elle était certainement moins joyeuse que quand elle était gamine ou ado. Y avait-il vraiment besoin d’en expliquer le pourquoi du comment ? Elle n’était de loin pas la seule dans ce cas, et elle estimait qu’elle s’en tirait pas trop mal, encore, par rapport à bien d’autres. Il y avait bien eu une période, quelques mois en arrière, pendant laquelle elle avait cru toucher le fond, mais, clairement, elle n’était pas faite pour les dépressions, elle était de nature optimiste et enjouée alors elle n’avait pas tardé à le redevenir, au nez et à la barbe de ceux qui s’appliquaient à répandre le sang et les larmes sur leur passage.

Il n’empêche qu’elle avait quand même passablement changé, en ces deux années. Plus qu’elle ne l’aurait voulu. Elle avait toujours cru, avait toujours été persuadée, qu’il suffisait d’un peu de volonté et de force de caractère pour pouvoir rester maître de ses pensées, de son caractère… de son destin, en quelques sortes. Elle se souvenait encore de ses efforts naïfs pour continuer à vivre sa vie sans se mêler ni se laisser atteindre par ce qui se passait autour d’elle, par les atrocités qu’elle pouvait voir ou vivre au quotidien. Et ça avait bien marché au début, tout comme ça marchait face à Cassie et à sa bande quand elle était gosse, mais force était d’avouer que le succès n’avait été que de courte durée et qu’elle gardait plus de séquelles qu’elle ne voulait bien l’admettre.

Elle n’en parlait pas, mais objectivement, elle ne pouvait pas nier qu’Ils lui avaient pris presque tout ce qu’ils avaient pu lui prendre. Et si elle s’accrochait autant à sa joie de vivre, c’était parce que c’était une des rares choses qu’elle avait vraiment réussi à récupérer et qu’elle n’avait pas peur d’assumer. Aujourd’hui, sa magie venait se rajouter à la liste des choses qu’elle avait retrouvées, et ça la remplissait de bonheur. L’enseignant semblait presque plus heureux qu’elle de la voir réussir les sorts qu’il lui avait demandé d’effectuer, et au fond, cela n’avait rien d’étonnant. Coolidge était un bon professeur : non seulement aimait-il sa matière, mais il l’aimait l’enseigner, l’apprendre à ses élèves, et générer du plaisir pour l’apprentissage.

« Je n’en attendais pas moins pour cela, Miss Twain ! C’est une réussite !
- Merci ! »

Des étoiles dans les yeux, un grand sourire aux lèvres, elle avait vraiment l’impression que tout était redevenu comme avant. Et au-delà du sentiment de satisfaction que lui procurait la réussite de ces sortilèges de métamorphose, il y avait ce sentiment de sécurité qu’elle sentait renaître en elle à l’idée de se savoir à nouveau capable de se défendre.

« Comme avant… je ne veux pas paraitre indiscret Caitlyn mais… je n'ai jamais réellement su ce qu'il s'était passé avec ta baguette. Enfin, je ne vais pas t'embêter dans l'immédiat, si jamais tu veux m'en parler après, nous en parlerons, je pense que tu es plus pressée de passer à l'acte plutôt que de discuter. »

À l’évocation de ce qu’il s’était passé avec sa baguette, le cœur de Caitlyn rata un battement et sa poitrine se serra comme prise dans un étau. Il ne lui avait jamais demandé de lui expliquer le pourquoi du comment, il avait toujours accepté les choses telles qu’elles étaient sans poser de questions, et Caitlyn lui en avait toujours été reconnaissante, car c’était en partie pour ça qu’elle s’était sentie autant en confiance. Aujourd’hui, il semblait curieux, et elle dût faire un effort pour ne pas froncer les sourcils ni durcir son regard, et garder ce sourire et cet enthousiasme qu’elle affichait depuis son entrée dans le bureau de l’enseignant.

Voulait-elle lui en parler après ? Tout son corps lui criait que non, pourtant une petite voix dans sa tête lui soufflait que c’était la moindre des choses, que de répondre aux interrogations de l’enseignant, après tout ce qu’il avait fait pour elle, après tout le temps et l’énergie qu’il lui avait offerts. Pourtant, le simple fait de mentionner le sujet et de penser aux réponses qu’elle pouvait lui apporter suffisait pour lui donner une nausée violente et incontrôlable. Elle déglutit difficilement et secoua discrètement la tête comme pour en chasser ces pensées. Déjà, le professeur s’était levé et avait désigné le héron qui attendait sagement dans une cage au centre de la pièce, avant de venir se placer derrière elle et de lui donner la nouvelle consigne.

« Chose moyennement simple, tu vas transformer le héron en lapin. Si le lapin est entier, tu le transformeras en elfe de maison. Je sais c'est vraiment beaucoup plus difficile, mais comme tu as beaucoup avancé sur la théorie, je veux voir de quoi tu es capable. Si l'elfe de maison est découpé en deux, ne panique pas d'accord, c'est...le défaut des débutants, ok ?
- Mm hm. »

Oublié le malaise presque – carrément – physique qu’elle avait ressenti à peine quelques secondes plus tôt, Caitlyn se concentrait sur ce qui l’attendait. C’était la première fois que Coolidge lui demandait autant de prouesses pratiques ; d’habitude, ils se concentraient sur la théorie pure et dure, si bien que le tournant que prenaient ses cours de soutien aujourd’hui était pour le moins étonnant. Elle acquiesça néanmoins, malgré l’inquiétude naissante en elle suite à la complexité du dernier sort.

« Si tu rates le premier sort, ce n'est pas bien grave non plus, on s'entrainera autant qu'il le faudra. Allez, lance-toi, j'ai hâte de voir tes progrès. »

Si elle avait été ne serait-ce qu’un peu moins concentrée sur la tâche qu’elle s’apprêtait à effectuer, sans doute qu’elle se serait rendu compte de l’impatience du professeur curieux de voir ce dont elle était capable. Mais elle ne l’écoutait déjà plus que d’une oreille, mobilisant toutes ses ressources dans la baguette tendue devant elle. Puis elle fit le geste caractéristique en prononçant le sortilège, et le héron se recroquevilla sur lui-même, son plumage gris fut remplacé par un pelage de la même couleur et de longues oreilles émergèrent de sa tête tandis que son bec se résorbait pour former un museau rose au-dessus duquel apparurent des moustaches apparurent, et le voilà qui reniflait les roseaux de la cage d’un air curieux et soumis à la fois. Il semblait en ordre de prime abord, mais elle s’approcha de la cage pour l’observer plus attentivement, profitant pour le caresser, et ne tarda pas à se rendre compte qu’il y avait un problème avec ses pattes.

« Mince, il a encore des pattes d’oiseau ! »

Elle se retourna vers le professeur, attendant son accord pour passer à la deuxième partie de l’exercice. Elle s’éloigna de quelques pas, mais resta debout et recruta à nouveau toutes ses forces pour les concentrer dans le sort qui devait transformer le lapin en elfe de maison. Cette fois-ci, pas besoin de se rapprocher, et elle eut même un mouvement de recul en voyant l’hybride qu’elle venait de créer. Des cheveux d’elfe, de larges oreilles d’elfe, un nez pointu d’elfe, des grands yeux globuleux d’elfe, des lèvres d’elfe et une peau fripée d’elfe, mais des dents de lapin, des moustaches de lapin, des pattes de lapin et une tunique en fourrure de lapin.

« Oh non ! C’est… oh la la, je suis désolée. »

S’il s’attendait à des progrès extraordinaires, il devait être déçu… et elle l’était encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 108
Date d'inscription : 15/07/2016
Crédits : ©Shizophrenic
Double Compte : Corey



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3704-lumos-nikolai-animagus-you-re-
MessageSujet: Re: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   Dim 19 Fév 2017 - 18:07

Nikolaï avait ce défaut d'être bien trop impatient. Non, vraiment, l'idée de voir son élève réussir et jeter des sorts comme si s'en était la première fois le rendait complètement déstabilisé, mais un heureux déstabilisé. Caitlyn aurait même pu être sa propre fille, le résutat en aurait été le même : Niko était vraiment un vrai papa poule avec tous ses élèves et la blondinette n'en ferait pas exception. S'en était pas même pire ? Surement, il avait vraiment été gêné pour elle ses derniers mois qu'elle ne puisse rien faire, alors les actions actuelles étaient comme une petite merveille !

Peu soucieux cependant de l'avoir mise à mal en lui posant une question qu'il n'aurait peut-être pas du, il avait même déjà oublié qu'il le lui avait demandé des réponses à ses interrogations, Caitlyn commençant son premier sort. Et pour le moment, il avait l'air réussi. Jusqu'à ce que son élève ne s’aperçoive que le lapin avait toujours des pattes d'oiseaux...

« Ce n'est pas grave, ne t'arrête pas à ça, continue ! »

Oui, ce n'était pas parfait, mais s'il n'y avait qu'un souci de patte, cela pourrait se régler au prochain sort ! Et puis elle retenterait ce sort une prochaine fois. C'était quelque chose qu'elle pouvait perfectionner avec son propre animal de compagnie ou avec les animaux que Nikolaï laissait à disposition pour sa classe. Puis, il y eut le second sort. Jeté de plein fouet sur le lapin, notre professeur avait cependant gardé sa baguette en main, au cas où le sort tournerait bien trop mal. Mais ce ne fut pas le cas. Malgré tout, ce n'était pas non plus une réussite. L'elfe de maison avait un léger...air lapinoufié. Et alors que Caitlyn exprimait son désarroi, notre directeur de maison se retenait de rire tellement la chose en face de lui était hilarante. Sauf qu'il ne tint pas bien longtemps avant d'exploser de rire et d'un coup de baguette, redonner à l'elfe de maison son corps premier, celui du héron.

« Oh Caitlyn ! C'est génial ! J'ai pas ris comme ça depuis un bail ! Tu as au moins le mérite de ne pas avoir loupé une partie du corps ! Mais bon sang, fait moi ça plus souvent, on a tous besoin de rire ici ! »

Oh, il ne se moquait pas le moins du monde, mais il pouvait comprendre qu'il serait vexant s'il ne s'arrêtait pas. Ainsi, il avait donc raclé sa gorge, avant de se reprendre et faire face à son élève. Il avait rangé sa propre baguette, puis avait prit les mains de la jeune femme dans les siennes, se penchant un peu pour que ses iris se croisent.

« Sérieusement Cait', pour quelqu'un qui n'a pas pratiqué depuis début de l'année, c'est prodigieux. Ne soit pas trop sévère avec toi même, vraiment, je ne m'attendais pas à un tel résultat. Si tu travailles un peu plus la pratique, la suite devrait rouler comme sur des roulettes ! » Il lui avait offert son plus beau sourire, avant de se séparer d'elle et de venir s'appuyer sur la cage du héron, venant lui faire une confidence. « Tu sais, moi je faisais exprès de louper mes sortilèges de meta pour amuser la classe ou rester un peu plus après les cours avec ma prof. Si tu vois ce que je veux dire...Certes, toi tu ne le fais pas exprès, mais les sorts que tu jettes et que tu loupes, comme celui que tu viens de nous faire ici, c'est aussi la face caché de l'iceberg. Comprend que ce que tu viens de nous faire, c'est une partie de toi. Un sort loupé n'est pas juste une erreur, c'est aussi une partie profonde de toi qui s'extériorise. Tu as beaucoup d'imagination, enfin, au moins ton subconscient. Si tu avais voulu faire exprès le rendu aurait aussi pu être le même et c'est là que c'est intéressant. »

Bon, il ne savait pas si grâce à ça il saurait lui remonter le moral de s'être loupé, mais pour lui ce n'était pas vraiment une défaite, mais une découverte de soi, il voulait qu'elle le comprenne. Ressortant sa baguette, il avait alors jeté un sort à la cage pour la remettre à sa place, puis en un rien de temps, il avait remis toutes les tables à leur place. L'heure avait passé à une allure folle et il était temps de libérer la demoiselle.

« Très sincèrement Caitlyn, ne soit pas déçue de toi. Moi j'ai trouvé ça très bien. Je ne suis pas convaincu qu'un cours supplémentaire serait nécessaire, cependant je me tiens présent pour toi à tout moment. Si tu as des doutes ou besoin de conseils...ou si tu veux me représenter ce sort, ma porte est grande ouverte. N'ai pas peur de m'embêter. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 6609
Date d'inscription : 31/10/2012
Crédits : ~
Double Compte : Kim Collins



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1747-caitlyn-louise-twain-get-to-kn
MessageSujet: Re: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   Mar 21 Mar 2017 - 21:49

« Ce n'est pas grave, ne t'arrête pas à ça, continue ! »

Une chose était sûre, les encouragements et l’enthousiasme de son professeur faisaient plaisir à Caitlyn. D’ordinaire, elle s’entraînait seule et elle se forçait à de persévérer, à ne pas se laisser abattre par les difficultés rencontrées ou les échecs essuyés. Là, c’était quelque chose de totalement différent, et c’était agréable, vraiment. Ça faisait du bien de se voir ainsi soutenue, d’avoir quelqu’un à ses côtés pour la guider et pour la motiver, de temps en temps. Elle avait souvent été seule, la petite Caitlyn, et elle n’était pas tellement habituée à ce genre de présence, de suivi. Elle avait toujours fait ses propres expériences, dans la vie, se relevant après être tombée et apprenant de ses erreurs. C’était comme ça que ça marchait, à la maison. Ses parents étaient là pour elle, bien sûr, et ils l’aimaient autant qu’elle les aimait, mais ce n’étaient pas franchement ce qu’on pouvait appeler des parents-poule. Ils la laissaient libre de ses actions et de ses décisions, avec tous les avantages mais aussi les inconvénients que cette liberté impliquait. Et elle avait appris à aimer cette liberté, cette autonomie qu’elle avait acquise et qui lui permettaient d’avancer à son propre rythme, sans trop dépendre de facteurs extérieurs. Il n’empêche qu’un peu d’aide parfois ne faisait pas de mal, surtout de la part de quelqu’un comme Coolidge, et elle comptait bien en profiter.

Elle jeta donc le second sortilège destiné à transformer le héron devenu lapin en elfe de maison, mais si la première métamorphose n’avait pas été parfaite, la seconde fut carrément ratée puisque la créature qui se matérialisa devant ses yeux était une sorte de chimère mi-lapin mi-elfe. Et l’enseignant d’exploser de rire tandis que Caitlyn, penaude, ne savait pas trop où se mettre. Oui, elle était déçue, en plus d’être probablement un peu sonnée par la vision qu’elle avait eue en face d’elle avant que le professeur ne la retransforme en héron, et puis elle se sentait coupable. Coupable d’avoir déçu son instituteur, mais surtout coupable d’avoir ainsi défiguré et potentiellement fait souffrir le… la créature, alors qu’elle n’avait rien demandé. Mais Coolidge en riait ouvertement, et cette attitude avait le don de la détendre un peu, de la rassurer. Peut-être n’était-ce finalement pas si grave ?

« Oh Caitlyn ! C'est génial ! J'ai pas ri comme ça depuis un bail ! Tu as au moins le mérite de ne pas avoir loupé une partie du corps ! Mais bon sang, fait moi ça plus souvent, on a tous besoin de rire ici ! »

Elle eut à son tour un petit rire amusé même si quelque peu crispé. Bon, au moins, il n’avait pas l’air de prendre ce résultat peu concluant comme un échec personnel. Il prit ses mains dans les siennes et se pencha légèrement de sorte à la regarder dans les yeux.

« Sérieusement Cait', pour quelqu'un qui n'a pas pratiqué depuis début de l'année, c'est prodigieux. Ne soit pas trop sévère avec toi même, vraiment, je ne m'attendais pas à un tel résultat. Si tu travailles un peu plus la pratique, la suite devrait rouler comme sur des roulettes ! »

Et il lui offrit un sourire presque aussi radieux que celui qui s’était formé sur ses lèvres. Oubliée, la déception qu’elle avait pu ressentir à peine quelques instants plus tôt : le compliment qu’il lui faisait là fit rosir ses joues et pétiller ses yeux de plaisir, et elle eut l’impression de sentir son cœur gonfler. Comme dans les dessins animés, parfaitement.

« Oui je vais continuer à m’entraîner. »

Pas de doutes à avoir là-dessus, elle s’entraînerait. Comme elle s’entraînait depuis qu’elle avait enfin une baguette qui était la sienne pour rattraper son retard, comme elle s’entraînait pendant tout le temps où elle avait dû se servir de celle d’un supérieur pour tenter de l’apprivoiser, et comme elle s’était finalement toujours entraînée, même si ce n’était pas forcément les mêmes domaines. Autant dire qu’après avoir vécu l’Enfer que lui avait fait vivre sa baguette de substitution, elle était particulièrement motivée à travailler avec celle qui l’avait choisie à peine deux semaines auparavant, lorsqu’elle avait enfin pu se rendre chez Ollivander’s. Alors oui, elle continuerait à s’entraîner, même si ce cours avec lui était probablement le dernier de leur petite série. Ça lui faisait presque un peu bizarre, d’ailleurs, de se dire qu’il n’aurait bientôt plus de raisons pour continuer à la suivre… Il interrompit le contact et alla s’appuyer à la cage du héron avant de poursuivre.

« Tu sais, moi je faisais exprès de louper mes sortilèges de meta pour amuser la classe ou rester un peu plus après les cours avec ma prof. Si tu vois ce que je veux dire... »

Elle eut un nouveau sourire, amusé cette fois, face à la confidence qu’il venait de lui faire et qui, tout en restant anecdotique, en disait quand même long sur lui. Mais… attendez, que tout soit clair : même si elle venait de réaliser à quel point ça serait étrange pour elle de ne plus avoir de cours privés avec lui, elle ne le pensait pas dans le sens où il semblait le sous-entendre en faisant ainsi allusion à son passé en tant qu’étudiant !

« Certes, toi tu ne le fais pas exprès, mais les sorts que tu jettes et que tu loupes, comme celui que tu viens de nous faire ici, c'est aussi la face caché de l'iceberg. Comprend que ce que tu viens de nous faire, c'est une partie de toi. Un sort loupé n'est pas juste une erreur, c'est aussi une partie profonde de toi qui s'extériorise. Tu as beaucoup d'imagination, enfin, au moins ton subconscient. Si tu avais voulu faire exprès le rendu aurait aussi pu être le même et c'est là que c'est intéressant. »

C’était un aspect auquel elle n’avait jamais réellement pensé, mais qui lui semblait désormais parfaitement logique et évident. Elle prit quelques secondes pour réfléchir à ce qu’il affirmait. Beaucoup d’imagination ? Elle ne savait pas vraiment comment interpréter l’apparence de son "œuvre d’art" et ce qu’elle dévoilait sur sa personnalité, mais ce n’était pas le but ici et elle fut tirée de sa réflexion par le bruit des chaises et des tables qui se remettaient à leur place sous l’effet d’un sort que Coolidge venait de lancer.

« Très sincèrement Caitlyn, ne soit pas déçue de toi. Moi j'ai trouvé ça très bien. Je ne suis pas convaincu qu'un cours supplémentaire serait nécessaire, cependant je me tiens présent pour toi à tout moment. Si tu as des doutes ou besoin de conseils...ou si tu veux me représenter ce sort, ma porte est grande ouverte. N'ai pas peur de m'embêter. »

Elle acquiesça à plusieurs reprises, signe qu’elle entendait tout ce qu’il était en train de lui dire.

« Ça va faire tout bizarre de ne plus vous voir en dehors des cours… Je vais faire quoi de mes vendredis soirs, moi, maintenant ? »

Et ce n’était qu’à moitié ironique.

« En tout cas merci beaucoup, pour tout. C’était vraiment très gentil de votre part ! »

Ce fut alors qu’elle réalisa qu’elle n’avait rien d’autre que les mots pour le remercier.

« Vous aimez les Chocogrenouilles ? J’ai pas pensé à vous en amener ce soir mais ça aurait été la moindre des choses… »

Et même s’il refusait par politesse, elle comptait bien lui en offrir ! Elle confierait cette tache à Rainbow, tiens, pour une fois qu’elle aurait du courrier à délivrer à quelqu’un d’autre qu’Aelie !

« Merci encore ! Bonne soirée, bon week-end ! »

Pour un peu, elle l’aurait presque serré dans ses bras. Mais elle se contenta de lui faire un dernier sourire radieux et, prenant son sac, elle partit rejoindre son dortoir, bien contente de pouvoir se glisser dans son lit même s’il n’était pas si tard que ça, et de s’endormir aussitôt.

~ The End. ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derniers cours...[ Pv Caitlyn ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage. :: ─ Salle de métamorphose-
Sauter vers: