AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Some things have to be said [PV Connor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Some things have to be said [PV Connor]   Lun 27 Juin 2016 - 15:26

Samedi 25 avril – Dans la matinée

Des vacances ? Il fallait bien avouer que lorsque l’annonce était tombée, Aiyana avait eu un peu de mal à y croire. Vraiment ? Ils allaient réellement ouvrir les portes du Château ? Elle n’arrivait pas à savoir si c’était une bonne chose ou un signe de complète stupidité de la part du personnel de cette école. La guerre n’était pas finie. Les Supérieurs étaient encore bien présents et ils avaient prouvé une fois de plus qu’ils n’hésiteraient pas à attaquer. Alors pourquoi prévoir d’ouvrir les portes de l’école ? Pourquoi créer un mouvement qui pourrait être particulièrement dangereux ? Elle ne comprenait pas. Mais soit. Si le personnel de cette école avait envie de jouer avec le feu, très bien. Elle ne s’en plaindrait pas. Elle ne faisait pas partie des cibles et avait envie de revoir un peu son père, de passer du temps avec lui. Certes, elle était une jeune femme très indépendante et n’avait pas besoin d’être toujours dans les jupes de sa mère ou collée à son père en l’occurrence. Mais cela commençait à faire un moment qu’elle ne l’avait pas vu et avec tout ce qu’il s’était passé, cela ne leur ferait pas de mal à tous les deux. La jeune femme n’eut donc pas besoin de tergiverser pendant très longtemps. Une fois l’annonce tombée, elle était retournée dans son dortoir et avait fait ses valises. Direction les États-Unis.

Aiyana passa le plus clair de son temps avec son père. Il travaillait certes mais quand il avait un moment de libre, ils allaient se promener, manger ensemble etc. Le reste du temps, la jeune femme étudiait soigneusement ou revoyait quelques personnes de son quartier d’enfance qu’elle appréciait. Sa mère était aussi venue lui rendre visite. Même si les deux jeunes femmes n’étaient pas très proches, elles avaient été heureuses de se retrouver. La Serpentarde se surprit même à lui parler de certaines choses qu’elle aurait pensé ne jamais partager avec elle. Ces vacances furent donc dans l’ensemble joyeuses et douces. Pourtant, Aiyana n’était pas dû genre à tout oublier, à tout mettre de côté aussi facilement. Les derniers événements ne quittaient pas son esprit. Elle repensait sans cesse à ce type qu’elle avait croisé dans les couloirs, ce moldu qu’elle avait eu envie d’écraser. Beaucoup de questions se posaient désormais. Que faire ? Choisir un camp ? Elle ne pouvait plus rester dans l’incertitude éternellement. Alors, la jeune femme décida d’écourter ses vacances de deux jours. Elle expliqua à son père qu’elle voulait rentrer pour travailler sérieusement. Mais en réalité, elle avait rendez-vous avec quelqu’un à Londres, le samedi avant la rentrée. Les adieux furent difficiles mais Aiyana avait quelque chose en tête et cela l’aida à quitter sa famille.

Aiyana était arrivée à Londres assez tôt dans la matinée. Elle avait réservé une chambre dans une auberge de jeunesse pour le soir, pour ne pas compliquer les choses. Ce samedi matin là, elle avait donc tout déposé, ne gardant sur elle que le strict minimum, puis elle s’était rendue dans un quartier moldu. Ne pas éveiller les soupçons, faire les choses simplement. Elle trouva rapidement le café dans lequel ils s’étaient donnés rendez-vous. Un Starbuck, une grande chaîne, discrète. Elle alla s’installer à l’étage, comme prévu sur un fauteuil et attendit, guettant la porte d’entrée.

Depuis leur première conversation, Aiyana n’arrêtait pas de se poser des questions. Et pas de méprise, il ne s’agissait pas d’histoires futiles d’adolescents. Si Connor occupait tant l’esprit de la demoiselle c’était pour les informations qu’il pouvait lui donner. Elle avait besoin de savoir maintenant, d’être certaine pour avancer. Les moldus étaient réellement une menace pour les sorciers ? Il saurait lui dire et après… Après, elle y avait souvent réfléchi mais sans le formuler à voix haute, sans oser réellement s’y projeter. Chaque chose en son temps.

Quand enfin Connor apparu, Aiyana se leva pour lui faire signe. Alors qu’il s’approchait, par réflexe, elle lui tendit la main pour le saluer. Cela pouvait paraître absurde et froid mais c’était le premier geste qui lui était venu en tête, elle se rassit ensuite et reprit directement la parole.

« J’espère que tu as passé de bonnes vacances. Tu as pu me ramener quelques petits éléments ? »

Pourquoi y aller par quatre chemins ? Aiyana avait assez attendu. Maintenant, elle voulait des réponses. Et tant pis si elle avait l’air impolie, c’était clairement le cadet de ses soucis. Ils n’en étaient plus à ce stade là, des choses bien plus importantes étaient en jeu que les convenances.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Sam 2 Juil 2016 - 17:23

Les vacances ! Enfin, il allait pouvoir retourner chez lui, et ce n’était pas trop tôt ! sa famille lui manquait et voir la tronche de tous ces ahuris tous les jours commençait sérieusement à lui courir sur le système ! Enfin un peu de changement, il allait pouvoir se détendre. D’accord, le mot détente avec sa famille n’était pas forcément le mieux approprié mais une chose était certaine, il serait toujours là-bas qu’ici ! Dommage pour lui que de vrais cours à distance ne soient pas possible, sinon, il était clair qu’il aurait choisi cette voie-là ! Poudlard, il n’en pouvait plus si bien que le portoloin pour le ramener chez lui fut un véritable soulagement ! Qu’est-ce qu’il avait fait pendant ce laps de temps ? La vérité c’était pas grand-chose. Il avait passé pas mal de temps en famille, il avait aussi révisé de façon à être toujours aussi au point à la rentrée. Rien de bien exceptionnel, ni de passionnant. Le principal est qu’il n’y avait eu aucun accrochage avec son père, et c’était vraiment une bonne chose ! Il avait pensé raconter ce qui s’était passé avec le directeur en mars, mais il avait finalement préféré s’abstenir. Sa vengeance viendrait probablement pour cette offense, mais il ne voulait pas que son père s’en mêle, pas pour l’instant du moins vu qu’il avait à présent la paix !

La vérité c’est qu’il avait eu une autre occupation, à l’aide de sa mère, il avait retrouvé quelques articles et même un livre sur le délicat sujet abordé avec Aiyana. Il avait d’ailleurs rendez-vous avec elle le samedi avant de reprendre les cours. Aller en plein Londres dans un quartier purement moldu ne lui plaisait pas franchement, mais il avait préféré se taire sur ce point-là. Il fallait bien faire quelques « sacrifices » quelques concessions, pour obtenir ce qu’on voulait, et ce qu’il voulait c’était l’appui de la Verte, c’était la convaincre que sa Cause était la bonne, qu’il ne mentait. Il voulait qu’elle voit le monde, comme il le voyait, comme il était réellement. S’il arrivait à la ramener vers lui, peut-être qu’il pourrait en faire de même avec d’autres, peut-être qu’elle-même pourrait en parler… Et c’est ainsi, de bouche à oreille, que les choses pourraient enfin changer ! Comme il avait un peu peur de se perdre, il demanda à Warren de l’accompagner jusqu’au lieu de rendez-vous prétextant, qu’il devait voir quelqu’un là-bas. L’autre Bleu était celui de sa famille qui connaissait le mieux le monde moldu et il savait en plus, qu’il ne raterait pas une occasion d’échapper à sa « femme ». Que Connor sorte de son cercle purement sorcier, serait une bonne chose pour son cousin qui ne poserait certainement pas trop de questions… pour l’instant.

Et tout se passa plus ou moins comme il l’avait prévu, sans aucune encombre. L’autre Bleu fut juste plus bavard qu’il ne l’aurait cru, Connor se contenta donc d’éluder les questions. Une fois sur le lieu de rendez-vous Warren le laissa pour aller rejoindre soi-disant quelques copains de Poudlard. Et il entra dans l’établissement bondé de monde, de moldus. Tveit en avait des nausées… Mais très vite, il oublia ces futiles détails. A vrai dire dès qu’il vit Aiyana, il se dirigea vers elle, lui serra la main qu’elle lui tendait avant de s’asseoir en face d’elle. A sa question, il acquiesça doucement et sortit tous les documents de son sac. Il aurait préféré les cacher pour être certain que Warren ne tombe pas dessus, mais dans le monde moldu il en voulait pas s’amuser à utiliser de la magie.

Tu as déjà pas mal de choses là-dedans. Tout ce dont je t’ai parlé. Il se tut quelques instants avant de reprendre la parole Avec plus de temps, j’aurais certainement pu en trouver plus, mais, si cela te va dans un premier temps, aux prochaines vacances… certainement les vacances d’été du coup, s’ils daignent nous laisser sortir, je pourrais trouver autre chose ! De nouveau il y eut un temps de silence, avant qu’il se décide de nouveau à ouvrir la bouche Par contre, pourquoi est-ce que tu tenais à ce qu’on se rencontre ici ? On aurait pas été mieux au chemin de traverse ?

Dans lieu où il se sentirait un peu plus à l’aise. Mais elle devait avoir ses raisons… à moins qu’elle le mène en fait en bateau. C’était possible, mais il n’avait rien à se reprocher de toute manière. Il ne faisait que lui procurer des documents qui existaient. Il n’était mêlé en rien avec les Supérieurs. Il avait bien fait attention à ne mentionner rien qui puisse le discréditer, lui apporter des ennuis… en même temps, James ne lui ayant toujours pas redonné sa mémoire, il ne pouvait pas dire grand-chose d’intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Jeu 25 Aoû 2016 - 10:51

Aiyana fut ravie de voir que Connor était sur la même longueur d’ondes qu’elle. Il ne s’agissait pas de noyer le cœur du sujet dans des informations futiles, de discuter de tout et n’importe quoi pour faire bonne figure, pour donner l’idée qu’ils étaient tous les deux des jeunes gens bien élevés. Ça ils le savaient déjà et ça n’avait aucun rapport avec la problématique qui les occupait. Ils devaient s’attacher à des choses sérieuses et la jeune femme se serait sans doute mise à bouillir si on avait essayé de la faire attendre, de la faire trépigner. Elle était allé droit au but de son côté mais ne connaissant encore que peu Connor, elle ne pouvait être absolument sûre de sa réaction. Heureusement pour eux deux, il n’attendit pas. A peine s’était-il assis, Connor venait de sortir de son sac des articles et un livre sur le sujet qui les intéressait tous les deux. Aiyana ne chercha pas à dissimuler son impatience. Erreur peut être mais cela faisait trop longtemps que ça tournait dans sa tête, qu’elle se posait mille questions. Elle avait besoin de savoir. Elle commença donc à feuilleter rapidement les documents, repérant quelques mots clés, quelques passages qu’elle trouvait déjà intéressants. Son camarade lui était en train de lui expliquer qu’avec plus de temps il aurait pu trouvé plus. Elle faillit lui répondre de ne pas se trouver d’excuses, vieux réflexe face à ses autres collègues qui trouvaient toujours un moyen de justifier la médiocrité de leurs travaux. Mais elle se retint, ce serait idiot et se contenta de relever la tête vers lui.


« Ces documents sont déjà un très bon début. »


Elle ne rebondit cependant pas sur l’hypothèse qu’ils sortent ou non aux vacances d’été. Si Aiyana appréciait toujours de voir son père et si elle n’aimait pas être séparée de lui trop longtemps, d’autres choses plus importantes étaient en jeu. Elle s’était habituée au fait de rester dans l’école, ce n’était pas le plus problématique pour elle. Elle se replongea donc dans les articles, oubliant quelque peu ses bonnes manières. Elle était tellement impatiente de savoir, de comprendre, d’avoir des réponses à ses questions. Elle fut cependant rappelée à la réalité par la voix de Connor. Aiyana releva alors la tête et encaissa le commentaire sur le lieu de rendez-vous.

« Tout est une affaire de logique et de discrétion. Il est plus douteux de voir deux sorciers échanger des documents au Chemin de traverse d’autant qu’ils auraient pu éveiller la curiosité de nos voisins. Là au pire, s’ils lisent, ils nous prendront juste pour deux allumés. »

Logique implacable aux yeux de la jeune femme. Que leurs voisins moldus viennent lire par-dessus son épaule ne lui faisait pas peur. Elle savait bien qu’on trouvait dans leur monde, comme chez quelques sorciers d’ailleurs, toutes sortes d’originaux. Au pire, ils passeraient juste pour deux d’entre eux. Ce ne serait pas dramatique. Elle préférait ça plutôt que de voir les projecteurs braqués sur elle. Aiyana voulait pouvoir réfléchir et agir librement. Elle avait besoin de temps, de construire méticuleusement sa pensée et ensuite ses actions. La discrétion serait donc au début sa meilleure alliée et elle ne voulait pas tout gâcher avec une erreur de débutante. Ravalant son impatience, elle se décida finalement à ranger les documents que Connor venait de lui apporter dans son sac. La raison avant la curiosité.

« Tu as trouvé tout ça où ? Chez toi, dans des bibliothèques ? »

L’origine des sources était quelque chose d’essentiel. Aiyana l’avait compris dans ses études mais d’autant plus lorsqu’il s’agissait de sujets aussi importants que celui-ci. Il ne s’agissait pas de mettre Connor en doute mais plus de comprendre un peu comment il avait pu trouver tout cela, d’où cela pouvait provenir alors qu’il semblait évident que le politiquement correct aurait tendance à interdire ce genre de littérature. Sa question donc si elle avait pu paraitre froide au premier abord n’était rien d’autre qu’une demande d’information. Aiyana dans toute sa splendeur, studieuse et directe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Dim 28 Aoû 2016 - 17:20

Il était un peu stressé et se demandait s’il avait trouvé les bons documents, si cela suffirait à convaincre la jeune femme. Il secoua doucement la tête et se passa une main dans les cheveux tout en lui tendant tout ce qu’il avait pu réunir, lui expliquant que pour le reste, il fallait un peu plus de temps. Lorsqu’elle lui dit que c’était un très bon début, il lui fit un petit sourire.

Effectivement, mais ce n’est qu’une petite chose par rapport tout ce que l’on peut faire, tout ce que l’on peut trouver.

Il posa une question sur le lieu de rendez-vous qu’il avait un peu de mal à comprendre. Cela ne le gênait pas spécialement mais… mais il y avait toujours ce mais au final, sans qu’il ne puisse exactement expliquer pourquoi. Il est vrai que les arguments avancés par la Verte était intéressants, au chemin de Traverse cela aurait été impossible mais il y avait bien d’autres lieux neutres… mais après tout ce n’était qu’un détail.

C’est vrai que je n’avais pas vu ça comme ça, mais il est vrai que j’aurais personnellement privilégié un lieu plus sorcier, mais où il n’y avait que peu de passage… Il haussa doucement les épaules Mais tu as bien fait ! Au moins c’est un peu original.

L’idée par contre que les moldus viennent vers eux ne lui plaisait pas franchement, il ne voulait pas qu’ils approchent de trop près non plus. Il ne les aimait pas, il ne voulait attraper, il ne savait pas quelle maladie étrange comme lui avait gentiment appris ses parents et il ne se rendait même pas compte à quel point il pouvait être stupide de penser cela.

Tu as trouvé tout ça où ? Chez toi, dans des bibliothèques ?
Certains documents viennent de chez moi, dans la bibliothèque de mes parents ou dans des articles de journaux. Il se tut quelques instants Je suis également aller fouiller dans une bibliothèque qu’il y a près de moi… et je t’ai apporté les détails, les passages que je jugeais importants. Il se tut quelques instants avant de continuer J’ai commandé d’autres livres, mais ils n’arriveront pas non plus de suite… alors ça sera pour les prochaines vacances, comme tu te doutes je ne pourrais pas me les faire envoyer à l’école ça sera trop flagrant, trop dangereux.

Il secoua la tête avant de lui faire un petit sourire, il n’allait pas quand même partir comme ça, après lui avoir juste remis les documents. Il cherchait donc comment reprendre un peu la conversation de manière intelligente…

Du coup, quand tu auras lu tout ça, tu me tiendras au courant de ce que tu en penses, que l’on puisse échanger dessus.

Qu’elle soit d’accord ou non d’ailleurs. Le but n’était pas de lui faire comprendre qu’il raison et elle tort ni elle n’était pas en accord mais de se trouver une alliée.

Et si jamais tu as besoin d’autre chose, n’hésite pas ! Je me ferai un plaisir de te renseigner ou de t’aider.

Pour une fois que quelqu’un ne le voyait pas comme un pestiféré, il voulait en profiter, se montrer gentil… mais étrangement, il appréciait sincèrement le caractère de la jeune femme qui se trouvait face à lui. Il espérait avoir une bonne intuition à son sujet et ne pas se tromper en se disant qu’elle était assez intelligente pour se mettre de « leur » côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Jeu 8 Sep 2016 - 10:53

Aiyana avait bien senti qu’il y avait un peu de réticence de la part de Connor sur leur lieu de rendez-vous. Et comme ces deux là ne se connaissaient pas tant que ça, forcément ce n’était pas évident pour l’un comme pour l’autre de savoir quoi faire, comment interpréter les signes. Heureusement, malgré sa surprise, il accepta de dire que lieu de rendez-vous n’était au final pas si idiot que ça. La jeune femme lui adressa alors un hochement de tête, ne pouvant retenir un petit sourire. Elle était contente, toujours, quand quelqu’un acceptait sa manière de réfléchir et concédait qu’elle ne disait pas que des bêtises. De la vantardise ? Oui peut être, ou surtout la satisfaction de voir que sa réflexion, ses compétences intellectuelles à qui elle donnait tant d’importance, étaient réellement appréciées par les autres. Elle n’allait cependant pas pour autant s’attarder là-dessus pendant dix ans. Il était temps de se reconcentrer sur l’essentiel à savoir les documents que Connor lui avait donnés. Ce dernier ne rechigna en aucun cas à lui expliquer d’où tout cela venait et autant dire que cela lui faisait plaisir. Aiyana se pencha donc légèrement en avant afin de l’écouter, les sourcils légèrement froncés, signe qu’elle écoutait avec attention. Tout se notait doucement dans son cerveau. Bien. Chez lui et la bibliothèque. Elle irait ensuite chercher des informations sur les auteurs mais ça déjà était intéressant. Mais ce qui suivit le fut encore plus. Il avait commandé des livres pour elle ? Il cherchait donc réellement à la convaincre. Cette démarche témoignait de quelque chose à décortiquer. En même temps, il devait se sentir un peu seul dans cette école désormais que la loi du silence était faite…. Nouvelle preuve, il était pressé d’en parler.

« Avec plaisir. Surtout qu’il est toujours important de dialoguer après avoir emmagasiné des informations, ça aide à analyser. »

Même si Aiyana ne trouvait pas toujours des personnes avec qui échanger sereinement. Enfin, depuis son arrivée à Poudlard du moins. Avant elle discutait avec ses amis, évoquait ses découvertes, échangeait des idées. Depuis qu’elle était ici, c’était bien plus compliqué. Elle avait parfois envie de débattre mais ne savait jamais vers qui se tournait. Ça l’ennuyait puisqu’en un sens cela freinait sa réflexion mais elle n’avait pas le choix… Alors rien que pour le plaisir de l’échanger, oui elle était contente que Connor lui ait fait une telle proposition. D’autant qu’il lui déclarait maintenant qu’elle pouvait venir le voir si elle avait besoin d’autre chose. Petit sourire et regard baissé quelques instants seulement du côté d’Aiyana.

« C’est gentil merci. Cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu ce genre de chose de la part d’un camarade de classe. »

Aiyana ne se plaçait pas en victime, loin de là. C’était un simple constat. Elle-même ne cherchait pas l’aide des autres, assumant très bien de se débrouiller seul. Mais malgré tout, une main tendue, même pour une personne orgueilleuse comme elle, cela faisait toujours quelque chose. Lui rappelait qu’elle n’était pas totalement seule avec ses pensées. Que parfois, certains pouvaient comprendre au moins certains aspects. Et oui c’était rassurant, réconfortant. La solitude ne la dérangeait pas quand elle était choisie. Mais la subir était différent. Se sentir à part était quelque chose de bien différent.

« Pressé de retrouver tous nos chers camarades d’école ? »

Il y avait de l’ironie dans les propos d’Aiyana qu’elle n’avait en aucun cas cherché à dissimuler. Elle était pressée de retourner à l’école pour retrouver les cours, étudier, poursuivre ses ambitions. Mais l’envie de retrouver sa classe, les moldus, tous ces gens avec qui elle sentait bien un fossé se creuser jour après jour… Non vraiment, ça ne l’enthousiasmait pas. C’était étrange d’ailleurs pour elle. L’école avant cela avait toujours été son refuge, un endroit qu’elle aimait profondément et cela la désolait sincèrement que tant de choses aient changé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Dim 11 Sep 2016 - 10:08

Est-ce qu’il en faisait trop ? Peut-être, mais la vérité c’est qu’il ne savait plus vraiment comment se comporter avec tout ça. Vu qu’il y avait, si peu de gens à Poudlard qui voulaient bien voir comme lui, il voulait se donnaient à fond pour le peu de personnes qui voulaient bien se donner la peine de réfléchir à tout cela… mais, commander quelques livres qui étaient compliqués à trouver n’était pas non plus quelque chose d’extravagant, il aurait certainement pu trouver pire, bien pire ! Il secoua un peu la tête avant de se passer une main dans les cheveux, lui faisant un vague sourire alors qu’il venait de lui expliquer qu’une fois qu’elle aurait un peu tout potassé, ils pourraient en parler plus en profondeur. Bien sûr qu’ils pourraient discuter dès à présent, mais ça serait certainement parler un peu dans le vide, et donc, cela ne servait pas à grand-chose selon lui. Néanmoins, ça serait avec plaisir qu’il lui fournirait d’autres explications et compagnie si elle le souhaitait !

Bien sûr, c’est pour cela que je te le propose, et également pour que tu saches que je ne suis pas non plus un imposteur, des preuves j’en ai. ET je suis prêt à parler de tout ce que tu trouveras, de toutes tes questions, de nos avis respectifs, même s’ils ne sont pas les mêmes.

Il lui fit un vague sourire. Ce qu’il voulait dire par-là c’est qu’il était ouvert au dialogue contrairement à beaucoup, que ce soit dans un camps ou dans l’autre d’ailleurs… En même temps essayer de dialoguer avec Melvin était aussi intéressant que parler à un mur, mis à part si vous vouliez vous énerver ou vous prendre une crise de fou rire. Il lui proposa même de parler d’autre chose et que si elle avait besoin, elle pouvait venir le voir. Il fronça légèrement les sourcils en entendant ce que venait de lui dire la Verte. Personne ne lui avait proposé son aide, de parler d’échanger depuis qu’elle était arrivée ? Et après c’était lui le méchant, étroit d’esprit ? C’était une bonne blague ! Il en aurait presque rit, s’il ne trouvait pas ça « triste » pour la jeune femme.

Personne dans ton année ne t’a proposé son aide, ou même de t’intégrer… pas même les Préfets de ta maison ? C’est… Même si je ne les porte pas dans mon cœur, je dois bien avouer que cela m’étonne un peu… mais ils doivent préférer rester avec leurs connaissances !

C’était un simple constat… Tout à fait réel, mais un simple constat. Néanmoins pour l’instant cela semblait jouer à son avantage, alors il n’allait pas s’en plaindre… mais c’était quand même fou l’énergie que certaines personnes semblaient aime perdre à l’emmerder plutôt qu’à aider une jeune femme comme celle qu’il avait en face.

Si j’avais pu avoir un enseignement qui était de qualité et étudier chez moi, plutôt que de rester à Poudlard, avec tous ces hypocrites et ces nouvelles règles débiles, je l’aurais fait sans hésiter un seul instant !

Sans compter qu’aujourd’hui c’était quelque chose de dangereux de rester à Poudlard avec les attaques et compagnie et il savait qu’il pouvait autant être une cible que les autres élèves. Il soupira doucement avant de finalement continuer :

Du coup, il te tarde d’y retourner, même si personne ne te propose ton aide ? Tu sais ce qu’on dit, qu’il vaut mieux être que mal accompagné … au moins, tu sais que tu ne peux, pour l’instant du moins, pas compter sur grande monde là-bas, ça peut toujours servir je pense… de savoir que l’on ne peut compter que sur soi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Jeu 15 Sep 2016 - 9:25

Aiyana avait l’impression d’être soudainement quelqu’un d’important. Elle se souciait de passer inaperçue aux yeux de ses camarades tant que ses professeurs remarquaient ses qualités intellectuelles et qu’elle réussissait ses études. Mais que Connor mette autant de soin à lui exposer son point de vue et soit prêt à autant de démarches pour qu’elle comprenne son point de vue, c’était assez intriguant. Cela lui faisait même ressentir quelque chose d’assez agréable. Elle lui adressa un mince sourire alors qu’il lui répétait qu’il était prêt à débattre avec elle. A montrer qu’il n’était pas un imposteur. Il fallait bien avouer que la jeune femme avait un peu tiqué sur ce mot. Souffrait-il de cette étiquette ? Du fait qu’on le prenne toujours pour le méchant de l’histoire, celui du mauvais côté. Elle commençait peu à peu à découvrir cet aspect des choses aussi. Avant, à Salem, tout se passait simplement. Elle avait ses amis, elle était intégrée et se laissait porter par le reste, se contentant de suivre les cours et d’être la meilleure. Ici, c’était bien différent. De nouvelles choses étaient en jeu. Il ne s’agissait plus seulement d’école et d’amitié. Désormais elle devait aussi se soucier de questions plus politiques et son avis risquait de changer définitivement sa vie. Pourtant, même si en un sens tout cela l’effrayait, Aiyana était incapable de travestir sa pensée, de refouler cette rage qui grandissait en elle de jour en jour. Parce qu’elle voyait encore leur visage. Parce qu’elle entendait encore les cris résonner sur les murs de son ancienne école. Et ça, jamais elle ne pourrait oublier. Pardonner.

C’était sans doute aussi pour cela qu’elle était tant restée dans son coin. Personne ne lui avait proposé son aide ? Peut être un peu au début, quand elle était comme les autres une pauvre élève traumatisée qui venait de voir son école s’effondrer. Peut être était-elle responsable du fait que personne n’ait voulu continuer à l’aiguiller, elle ne s’en cachait pas. Mais une chose était sûre, tous ces gens n’avaient pas cherché à comprendre pourquoi elle était si en colère. Alors ils se faisaient fleuron de la tolérance mais leur hypocrisie l’amusait beaucoup. Tiens, Connor semblait aussi souligner le même trait de caractère. Étudier à domicile ? Aiyana n’avait jamais envisagé cette solution, surtout que dans le monde magique c’était plus compliqué que dans le monde moldu. Mais oui, ce serait peut être mieux pour des gens comme eux.

« Ils ont du mal à accepter qu’on ne voit pas le monde de la même façon qu’eux, c’est amusant de la part de personnes qui nous reprochent un manque de tolérance… Enfin bref. »

Bref en effet. Est-ce qu’Aiyana était pressée d’y retourner ? Oui et non. Elle n’avait pas envie de se retrouver mélangée avec tous les autres. Mais les cours, cette nourriture intellectuelle à laquelle elle avait droit tous les jours lui manquait un peu oui. C’était sans doute ce qui l’aidait à tenir au jour le jour, pouvoir avancer vers son objectif. Mais oui, Connor avait peut être raison. Au moins elle savait que là-bas, elle était seule. En même temps, la jeune femme n’avait toujours compté plus ou moins que sur elle-même. Ses amis avaient toujours été précieux, c’était indéniable mais elle mettait toujours un point d’honneur à faire les choses seule. A se débrouiller seule. Indépendante, c’était certain.


« Je suis pressée de reprendre les cours. Les études sont centrales dans ma vie parce que j’ai un projet contrairement à la plupart de ces ados débiles… »


Les mots d’Aiyana étaient pleins de mépris. Il était rare qu’elle ose ainsi dire ce qui lui brûlait les lèvres depuis longtemps. Mais Connor l’avait mise en confiance et elle avait laissé échapper un peu de sa pensée. Peut-être était-ce malhabile mais ce n’était pas comme si c’était dramatique, de toute façon, les autres savaient très bien qu’elle ne les portait pas dans son cœur.

« Je n’ai toujours compté que sur moi-même. Et tu as raison, c’est clairement un atout. Au moins, on ne se fait pas poignarder dans le dos, on n’est pas freiné dans son avancée. »

Voir les autres comme des poids ? Non pas tous. Il y avait ceux qui auraient toujours une place dans son cœur… Mais elle était tellement en colère, tellement fatiguée par tout ça qu’elle en devenait plus haineuse, plus hargneuse même que jamais. Ce n’était sans doute pas très sain. Peut être même mauvais mais tant pis. Pour une fois, c’était bien le seul secteur où elle se fichait de ce qui était correct, de ce que les lois sociales édictaient. Aiyana poussa alors un long soupir. Malgré tout, tout ça commençait à la fatiguer. Heureusement qu’ils avaient eu les vacances pour prendre un peu de distance, pour reprendre des forces. Elle savait que les mois à venir ne seraient sans doute pas évidents. Mais elle était prête à garder la tête haute. Et à continuer à étudier, pour atteindre les hautes sphères et pouvoir peut être, changer réellement les choses.


« Et toi, comment tu fais pour tenir le coup là-bas alors ? »


Aiyana avait les études et Connor ? L’espoir de trouver des personnes comme elles qu’il pourrait convaincre ? L’envie de vengeance ? Dans tous les cas, à ses yeux, il devait avoir une motivation, sinon il serait devenu fou depuis longtemps…

HRP:
 


Dernière édition par Aiyana Hopkins le Lun 19 Sep 2016 - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Sam 17 Sep 2016 - 19:27

ENFIN quelqu’un qui semblait penser comme elle ! Enfin quelqu’un qui trouvait que l’hypocrisie des Autres était flagrante, eux, qui se disaient si ouverts d’esprits mais qui les rejetaient parce que ce qu’ils disaient, ce qu’ils pensaient ne plaisait pas ! Il avait l’impression que c’était une des premières fois qu’il entendait un tel discours et il était juste totalement stupéfait ! Enfin une alliée, une vraie, quelqu’un qui semblait assumer ce qu’elle pensait, comment elle agirait. C’était presque comme une révélation : il n’était plus seul. Il allait enfin peut-être pouvoir dialoguer posément avec quelqu’un d’assez intelligent pour comprendre qu’il n’avait pas forcément si tort que cela, quelqu’un qui l’écouterait même si elle n’était pas d’accord avec lui !

Je ne sais pas s’ils se rendent compte à quel point ils peuvent être ridicules lorsqu’ils agissent de la sorte ! Ils contredisent presque ce qu’ils sont censés nous apprendre !

Quant aux cours, quant à être là-bas avec les autres il était plutôt assez mitigé. Il appréciait les cours, apprendre de nouvelles choses, même si certaines méthodes d’enseignements, même si certaines têtes de prof ne lui revenaient pas. Il la regarda intéressée quand elle parla de projet, elle venait de piquer sa curiosité à vif. Il était d’accord la plupart des personnes de leur âge ne faisaient pas d’effort en cours et ils le payeraient plus tard. Avoir un projet dès aujourd’hui et obtenir les meilleures notes pour avoir un panel important de choix de cursus était primordial pour lui, même s’il savait déjà plutôt bien ce qu’il voulait faire !

Il est vrai que beaucoup de monde là-bas manque d’ambition, ils ne voient que sur le cours terme et oublient qu’il faut qu’ils commencent dès aujourd’hui à réfléchir sur le futur et que leur comportement en cours ET leur notes tout au long de leur cursus sont importantes. il soupira avant de rajouter J’ai souvent l’impression de n’être entouré que d’une bande « d’idiots » qui ne pensent à la fête et compagnie. Et le compagnie, le mot commençaient pas un B. mais je suis d’accord avec toi sur un autre point, apprendre des choses est toujours quelque chose d’intéressant.

Plus il parlait avec elle, plus il avait l’impression de pouvoir se détendre car elle ne lui voulait rien de mal, comme lui, elle avait de parler, comme lui elle n’était pas forcément très populaire… et surtout ils avaient l’air d’avoir tellement de points communs que cela en était presque troublant. Comme lui elle était plutôt un solitaire, comprenant que les autres n’étaient qu’un frein à une ascension. Trop de sentiments tuaient tout. Au moins seul, il n’y avait pas déception et on savait exactement où aller !

Comment je fais pour tenir le coup-là ? répéta-t-il un peu étonné de cette question.

En fait il ne savait pas trop quoi répondre, non pas parce qu’il voulait lui cacher quelque chose mais plutôt parce qu’il n’était pas certain de la réponse exacte. La vengeance, le faisait tenir. Vouloir réussir, leur montrer qu’il avait eu raison tout ce temps, ne pas leur faire plaisir de dégager. Il y en avait une multitude, mais la réussite était certaine le plus prédominant de tous. Il secoua un peu la tête avant de passer une main dans ses bouclettes. Il hésita encore quelques instants sur la formulation à adopter mais finalement il se lança.

Je crois qu’il y a plein de petites choses à vrai dire… mais il faut bien avouer que je veux réussir dans la vie et sans une bonne structure et un bon apprentissage, je n’aurais jamais le meilleur niveau possible. Etre bon ne suffit pas, il faut faire partie des meilleurs. Il se tut quelques instants avant de commencer Et, ça leur ferait trop plaisir si je partais, ou je si me taisais, je ne compte pas taire ma façon de penser, c’est injuste. Alors que ça leur plaise ou non, je continuerai. Je pense que je pourrais encore te sortir des arguments, mais ils ne sont pas franchement intéressants. Il soupira doucement avant de reprendre sur un sujet totalement différemment Est-ce que cela tenterait d’aller faire un petit tour, enfin de bouger un peu, tout en continuant de parler ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Lun 19 Sep 2016 - 9:12

Aiyana avait presque oublié comme cela pouvait être agréable de parler avec quelqu’un qui partage votre avis. Certes la jeune femme n’était pas en opposition sur tout avec ses camarades. Elle parvenait à s’entendre avec certains d’entre eux. Mais jamais sur ce sujet. Ce sujet précis qui était peu à peu en train de prendre une place de plus en plus importante en elle. Alors, quand Connor rebondit sur ses propos en parlant de contradiction, elle ne pu s’empêcher de sourire. Un sourire franc, de soulagement aussi. Elle se sentait libérée d’un poids. Soudainement, elle avait l’impression de ne plus être complètement seule dans cette jungle que formait désormais Poudlard. Et la conversation continuait dans ce sens. Elle parla sans détour de son goût pour les études, de sa volonté d’établir son projet professionnel. Sur ce sujet, la jeune femme ne se cachait jamais. Quitte à passer pour une personne coincée ou n’importe quel autre surnom débile qu’on pouvait lui donner. Aiyana prenait les études très au sérieux et d’ailleurs, cela ne lui avait jamais vraiment posé de problème. Elle était en général un peu moquée par certains mais jamais elle ne s’était senti mise à l’écart ou mal à l’aise à cause de ça. Pour autant, la réaction de Connor lui fit tout de même excessivement plaisir. Qu’il considère aussi que l’avenir devait se préparer dès maintenant et qu’il ne soit pas d’accord avec cette volonté de ne faire que la fête ! Dieu merci ! Aiyana leva légèrement les mains au ciel, comme pour le remercier de ses propos, le remercier d’être tout simplement. Quelqu’un de lucide !

« Ce sont encore des enfants pour la majorité, beaucoup d’enjeux leur échappent. »

Il y avait peut être quelque chose d’un peu méprisant dans les propos d’Aiyana. Elle en avait conscience mais tant pis. Cela faisait tellement du bien de pouvoir parler à voix haute, de se sentir moins seule. Mais de fait, une question se posait à elle : comment faisait-il ? La jeune femme avait mis du temps à ouvrir les yeux. Avant l’attaque de Salem, elle vivait en paix, en harmonie avec ses amis. Mais lui… Lui qui avait vu tant de choses dans cette école, il avait du vite comprendre. Vite ouvrir les yeux. Et il avait dû être seul pendant un temps. Alors oui, comment faisait-il ? Mais apparemment, la question perturba un peu Connor. Il lui fallut un peu de temps pour réfléchir. Elle lui laissa le temps, après tout cette question était assez personnelle. Il finit par répondre. Parlant de son ambition, de son envie de construire un avenir. Aiyana hocha doucement la tête et respecta son silence, le regardant attentivement. Lorsqu’il continua, elle sentit son envie de se battre. De garder la tête hors de l’eau alors que beaucoup cherchaient à le faire couler et ça la toucha d’une certaine façon.

« Tu as raison. Ne les laisse pas t’atteindre. »

Jamais. Aiyana se répétait souvent ces mots quand elle sentait la colère monter en elle, quand elle sentait des regards déplaisants. Ne pas leur faire la joie d’avoir l’air touchée par leurs propos. Elle garderait la tête haute. Encore et toujours. La jeune femme avait presque était aspirée par sa propre motivation lorsque Connor reprit la parole. Sa proposition la pris de court, il fallait bien l’avouer. Aiyana n’était pas habituée à ça. Ou du moins, plus depuis un moment. Au début, elle parut déstabilisée, le temps de quelques secondes seulement. Pour autant, elle se reprit vite, reprenant son air assuré.

« Oui pourquoi pas, prendre l’air ne fait jamais de mal. »

Pour appuyer ses propos, Aiyana se leva. Ayant proprement rangé les documents dans son sac, elle le déposa sur son épaule et laissa ensuite Connor passer devant elle. Elle ne connaissait pas très bien le quartier. Elle n’était passée que très peu de fois dans ce coin. Après tout, avant, elle n’avait pas trop de raisons de venir en Angleterre. Elle préférait donc que ce soit son camarade qui montre le chemin d’autant que c’était lui qui avait proposé une promenade alors forcément, elle lui laissait la possibilité de choisir la direction.

« On parlait de préparer son avenir tout à l’heure… Tu sais ce que tu souhaiterais faire exactement ? »

Oui, Aiyana ne pouvait s’empêcher de revenir vers ses sujets de prédilections. C’était aussi sa façon d’entretenir la conversation, d’aller sur des terrains moins houleux mais qui l’intéressaient tout autant. Elle qui avait dédié sa jeune vie à son projet, aimait connaître ceux des autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Sam 24 Sep 2016 - 14:20

Qui aurait cru que ça serait si « simple » ? Qui aurait cru, que quelqu’un aurait autant de points communs avec lui ? C’était juste fou. Fou et inespéré mais cela lui redonnait quand même un peu d’espoir. Notamment pour les études, même s’il est vrai quand sa maison la plupart des gens étaient quand même des plus sérieux et pensaient à l’avenir. C’était une des raisons pour laquelle il avait été ravi d’atterrir là-bas, il avait craint –même si ça aurait été un grand honneur- de se trouver chez les Verts où peu de gens correspondaient à ce schéma qu’il adorait tant. Les deux autres maisons, jamais il n’aurait pu y aller, ça aurait été la plus grosse déconvenue du siècle chez les Tveit, c’était certain. Il acquiesça doucement, malheureusement peu de personne de leur âge pensaient encore trop à ce qu’ils allaient faire « après ». Il avait pu remarquer que c’était surtout les deux dernières années que cela commençait à les travailler… alors que lui savait depuis tout petit ce qu’il voulait faire : suivre les traces de son Papa Adoré. Travailler au Ministère de la Magie pour qu’il y ait encore des personnes ayant la tête sur les épaules là-bas et pas des crétins finis qui disaient presque « gloire aux moldus ».

C’est exact… Ou plutôt, même s’ils ne sont plus réellement des enfants, ils sont bien stupides de ne pas comprendre que tout se passe dès aujourd’hui, dès les premières années. Après, il est vrai que dans ma maison, ce genre de phénomène se remarque un peu moins, mais quand je vais chez mon cousin, je vois un peu la différence. Il est de ta maison me semble-t-il, et malheureusement ce n’est pas une lumière.

Pour ne pas dire qu’il était totalement con. Ce n’était même pas être méchant dans le cas présent, juste être logique, véridique. Melvin était stupide, un crétin fini qui ne comprenait rien à rien, mais au moins il était fidèle aux principes familiaux et savait bien se battre… on ne pouvait pas gagner à tous les coups niveau génétique. Il avait ensuite répondu à une autre question de sa nouvelle camarade sur comment est-ce qu’il faisait avec Eux. Avec tous ces abrutis incapables.. avec tous ses ennemis. La réponse était au final simple : partir serait les faire gagner et il se le refusait. Alors même si à des moments il était démotivé, il savait qu’il n’y avait que ça à faire. Rester pour leur montrer qu’il n’était pas faible malgré tout ce qu’ils pouvaient dire que lui. Rester pour continuer ses études du mieux qu’il le pouvait. Il détestait perdre. Il était un vainqueur, il devait l’être, du moins, pour continuer à être la fierté de sa famille, de ses parents. Il devait l’être pour assurer un futur meilleur aux générations futures, pour ne plus que la magie faiblisse… Et un jour, il avait bon espoir que tout le monde comprenne qu’il était temps d’arrêter de faire n’importe quoi.
Et le mieux, c’était qu’elle était d’accord avec lui. Oui, c’était juste parfait. Enfin une vraie alliée.

Tveit avait finalement proposé qu’ils aillent faire un tour. Pour se dégourdir les jambes et parce qu’il en avait également marre de rester le cul collé sur une chaise, ils pouvaient tout aussi bien continuer de parler de la sorte tout en marchant, en vadrouillant. La jeune femme avait semblé hésiter avant de finalement accepter. C’était un quartier purement moldu, le genre d’endroit qu’il ne fréquentait pas forcément, mais au pire s’ils se perdaient, ils pourraient toujours transplaner s’ils trouvaient un endroit calme, sans personne autour… Et alors qu’ils s’étaient mis en marche, elle lui psoa une nouvelle question, qui le fit légèreent sourire.

Oui, j’aimerais beaucoup travailler au Ministère de la Magie dans la section justice, comme le fait mon père à présent. Pourquoi pas assister à des procès. Je trouve que ce sont des choses très intéressantes, et surtout on ne risque pas de s’ennuyer vu tout ce que l’on peut voir ! Ce n’est pas un train-train quotidien banal. Et toi alors, c’est quoi ce projet ?

Elle avait l’air d’avoir la tête sur les épaules, d’être intelligente, réfléchie, si les études étaient si importantes pour elles, c’est forcément qu’elle avait de bonnes en cours et donc que beaucoup de filières s’ouvraient à elle. Il espérait juste qu’elle n’avait pas la même idée saugrenue que Warren, devenir Auror… mais il est vrai que l’autre Bleu avait toujours eu des idées « étranges » par rapport au reste de la famille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Dim 25 Sep 2016 - 11:59

Aiyana avait laissé échapper un rire. Oui, un vrai rire, sincère, exprimant une certaine joie, un amusement non feint. La jeune femme n’était pas aussi coincée qu’il pouvait y paraître. Cela lui arrivait souvent de rire avant. Avec ses amis. Sauf que depuis qu’elle était ici, elle n’était plus avec eux. Alors elle n’avait personne avec qui partager ces simples expressions de joie. Personne à qui elle avait envie de montrer autre chose que son côté petite fille modèle. Elle se fichait bien des surnoms et des railleries, elle préférait être vue ainsi que comme une gamine écervelée. Alors elle ne riait plus vraiment. Personne n’ayant cherché d’ailleurs à la faire sourire. Sauf cette fois. La remarque de Connor sur son cousin l’avait beaucoup amusé. Elle voyait de qui il s’agissait maintenant et cela l’amusait de voir l’amour débordant qu’ils se portaient entre cousins. Ok ce n’était pas forcément très gentil mais il fallait savoir parfois rire, se moquer des conventions. Attention, pas des règles. Non simplement des conventions qui nous incitent à être tristes et moroses. Et oui, Aiyana avait beau avoir l’air d’une jeune femme sèche et froide, elle n’en demeurait pas joyeuse et avide de sourires. Sauf que ça, beaucoup refusaient de le voir. Tant pis pour eux.

« J’adore quand tu parles de ton cousin, on sent beaucoup d’amour ! Mais oui, ils ne sont pas tous très futés dans ma maison. Mais faut se méfier aussi de la tienne. Par exemple, il y a William Jackson. Il a beau être surdoué, c’est un crétin. »

On sentait bien dans le ton d’Aiyana qu’elle était loin de porter Jackson dans son cœur. Et elle ne s’en cachait pas. Ils se connaissaient depuis un moment maintenant. Du même âge, ils étaient les deux meilleurs élèves de leur année à Salem. Sauf qu’ils ne voyaient pas les choses de la même façon. Aiyana avait une tête bien faite mais devait sa réussite à son travail, à son ambition. Lui arrivait à tout facilement et à côté de ça, traînait avec une bande d’abrutis et enchaînait les actes stupides. Elle ne l’aimait pas et s’était souvent sentie en compétition avec lui, un peu menacée même bien qu’elle n’aime pas trop mettre cela en avant. Bref, elle pensait donc qu’il fallait se méfier de la maison de Connor qui n’était pas faite que de gentils petits élèves.

Les deux compères avaient fini par sortir du café pour marcher un peu. Aiyana cala son pas sur celui de Connor, le suivant plus ou moins même s’il semblait ne pas connaître vraiment le quartier. Ce n’était pas comme si c’était important, ils trouveraient toujours un moyen de retrouver leur route. Autant se laisser guider, avancer au hasard et se concentrer sur la conversation. La jeune femme avait donc interrogé son camarade sur ses projets et la réponse la scia clairement sur place. Elle ne pu retenir une exclamation.


« Ton père travaille au ministère de la justice ? »

C’était sorti tout seul. Et ce n’était pas très poli. La jeune femme toussota pour se reprendre. Non vraiment, elle n’avait pas été correcte mais clairement… Elle avait l’impression d’être dans un rêve, quelqu’un devait lui faire une blague, ce n’était pas possible.

« Excuse-moi ce n’était pas correct… La vérité c’est que je souhaite devenir juge. Je travaille pour ça. J’ai l’ambition d’atteindre le ministère de la justice aussi. Depuis toujours. »

D’être ministre de la justice même. Aiyana n’était pas du genre à viser le bas de l’échelle. Elle visait le haut du tableau et savait que ce n’était pas juste un rêve. Elle en avait les capacités et elle se battrait pour réunir toutes les compétences nécessaires. Elle était prête à gravir les échelons au fur et à mesure, à préparer le terrain, à se faire des relations. Bref, elle savait à quoi s’attendre. Mais elle préférait ne pas tout dire comme ça, de peur qu’on la comprenne mal. Un réflexe défensif. Toujours était-il qu’elle ne s’attendait pas à ce que Connor ait le même genre d’ambitions qu’elle et surtout, que sa famille fasse partie de ce qu’elle visait depuis toujours. Bien sûr, elle se prenait à rêver de rencontrer le père de Connor pour lui poser des questions, pouvoir en savoir plus. Mais elle se retint d’évoquer ce genre de choses. C’était irrespectueux envers son camarade et une fois la première surprise passée, elle avait suffisamment de retenue et de manière pour ne pas agir de manière trop impulsive.

« Si tu veux je travaille souvent le droit à la bibliothèque quand j’ai fini mes devoirs. Si ça t’intéresse, je pourrais te montrer des bouquins intéressants. »

Était-ce possible que quelqu’un lui ressemblant autant existe vraiment dans les murs de cette école ? Cela semblait tellement incroyable. Insensé. Mais c’était agréable de se sentir enfin comprise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Jeu 29 Sep 2016 - 10:17

Contrairement aux apparences Connor adorait vraiment son cousin, il disait jute la vérité sur lui, Melvin était con. C’était un fait, pas besoin de le protéger sur ça ou de mentir, de changer un peu la vérité, Melvin avait bien d’autres qualités. Chacun son truc, il en fallait pour la diversité ! Si d’habitude, il se serait peut-être un peu braqué vu la répartie de la verte là il se contenta d’avoir un très court rire.

Je ne lui parle pas franchement à ce Jackson, à vrai dire je me fouts totalement de lui. Mais c’est un crétin dans quel sens exactement ?Il se gratta un peu la tête, essayant de comprendre dans quel sens ici elle l’appelait crétin. Après, pour Melvin, ce n’est pas parce qu’il est de ma famille et que je l’adore, que je dois forcément l’encenser, il est con comme un veracrasse, il est con un veracrasse, je ne vois pas pourquoi je dirai, autre chose. Il haussa les épaules et continua Moi je suis petit, je suis petit c’est comme ça, ça ne sert à rien de nier la vérité. C’est même juste plutôt stupide, pourtant là-bas c’est ce que beaucoup font : fermer les yeux sans réfléchir parc qu’ils préfèrent leu monde de bisounours où tout le monde doit s’aimer.

Il eut un petit rire amer, c’était vrai selon lui. Tous ces idiots faisaient vraiment ‘importe quoi sans réfléchir. Il ne fallait pourtant pas être un génie pour comprendre qu’il disait la vérité, et pourtant on le détestait pour ça ! Ce n’était à ne rien comprendre – ou presque-.

Enfin, de toute manière, on ne changera jamais la nature des gens. Un de mes autres cousins, est aussi dans ma maison, il n’a pas non plus toutes les lumières allumées dans son cerveau…

Non, décidément, il ne comprendrait jamais Warren. Il était parfois un peu débile, mais pas trop méchant non plus –sauf peut-être avec Mily- mais sur ce coup-là il comprenait qu’être enchainé avec une greluche stupide pareil ça devait foutre les boules. Il avait surtout du mal à comprendre le plus âgé et sa façon de penser, et préférait l’éviter la plupart du temps.
Les deux avaient fini par parler de nouveau « futurs projets », boulot et compagnie.

Oui, mon père travaille là-bas, il est même plutôt bien placé. Il en parle assez souvent, et je trouve que ça me correspond plutôt bien ce qu’il fait. Il avait préféré ne pas relever la façon dont la jeune femme avait posé cette question, visiblement intéressée. Après tout, il pouvait comprendre qu’elle soit étonnée et peut-être envieuse si elle voulait faire u métier dans cette branche-là. Si tu veux lu poser des questions, pendant les grandes vacances tu pourras peut-être venir diner un soir chez moi. Ca sera le meilleur moyen de te renseigner à la source, si on peut dire ça comme ça ! je suis certain que ça ne les dérangera pas.

Après tout quelqu’un qui pensait un peu comme lui ce n’était pas commun à Poudlard alors il était certain que ses parents seraient ravis d’avoir un de ces spécimens à diner, quelqu’un qu’ils ne connaissaient pas qui plus est ! il lui fit un bref sourire ais crut bon quand même de rajouter rapidement

Enfin, pour cette invitation, je leur en parlerai quand même … et surtout il faudra que l’on puisse sortir cet été. Avec Rivers je m’attends un peu à tout… Enfin, de toute manière, je crois que cela ne sert à rien de trop tergiverser là-dessus, cela ne changera strictement rien, malheureusement. Il se tut quelques instants avant de reprendre Ça sera avec plaisir pour la bibliothèque… Tu voudras retourner juge à Salem ou tu resteras ici ? Même si la loi est quand même similaire sur bien des points, je sais qu’il y a différents choses qui changent plus ou moins suivant le pays dans lequel tu es !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Sam 1 Oct 2016 - 12:06

Aiyana devait être honnête, elle appréciait l’objectivité de Connor. Une qualité indéniable lorsque l’on s’intéresse au domaine de la justice. Ce jeune homme semblait capable de dire la vérité sur sa famille, sans tenir compte des sentiments ressentis. En effets, la demoiselle avait d’abord pensé qu’il n’appréciait pas son cousin. Ce qui en ressortait surtout c’était qu’il était capable de voir clair sur ses capacités intellectuelles limitées sans pour autant faire entrer en compte ses sentiments, quels qu’ils soient. Ce n’était pas négligeable. Aiyana savait bien qu’elle-même avait parfois du mal à faire preuve d’autant d’impartialité. Par exemple lorsqu’il s’agissait de William Jackson... Il l’énervait tellement, lui et toute sa bande que parfois elle refusait de voir ses capacités. Même si une petite voix au fond d’elle lui rappelait qu’il était important d’ouvrir les yeux, de ne pas cacher la vérité juste parce que cela pouvait servir ses intérêts. Pas toujours évident…

« Je vois que ta famille est bien représentée à l’école. En tout cas, c’est bien de savoir être honnête avec soi-même, savoir voir le bon et le mauvais chez les autres sans faire interférer les sentiments. »

Aiyana faisait des observations. Elle était habituée à ce ton de constatation qui ne devait en rien refléter ses émotions. Elle ne faisait aucun jugement sur le fait qu’ils soient beaucoup de sa famille à Poudlard, ce n’était certainement pas une critique. Simplement, s’il y avait quelques grandes familles, il n’était pas rare non plus de voir des élèves plus isolés.

« Quant à Jackson… Il n’est pas mature, il n’affronte pas ses responsabilités. Il se contente de profiter de ses capacités sans en prendre la vraie mesure. »

Si Aiyana avait elle aussi eu des telles dispositions, elle aurait travaillé avec encore plus d’acharnement et aurait sans doute fait en sorte de pouvoir sauter des classes, d’accéder au plus vite à ses ambitions. Mais décidemment, William et elle n’étaient pas sur la même planète. Ils ne rêvaient clairement pas aux mêmes-choses, n’avaient pas les mêmes objectifs. Enfin, elle n’avait pas à s’encombrer l’esprit avec lui et ce genre de pensées. Aiyana haussa donc les épaules, plus pour elle-même et passa à autre chose. L’avenir, la profession du père de Connor. Ce dernier avait sans doute capté l’enthousiasme débordant de la demoiselle mais eu la gentillesse, la bienséance de ne rien relever et elle le remercia intérieurement. Il lui proposa alors même de venir un jour dîner chez lui afin de parler à son père.

« C’est très gentil de ta part. Je ne voudrais pas importuner ta famille. »

Bien sûr qu’Aiyana était tentée par l’invitation et qu’au fond d’elle elle ne rêvait que de ça. Simplement, elle avait renoué avec ses bonnes manières et préférait faire comprendre qu’il n’avait pas à se sentir obligé. Qu’elle était touchée mais savait aussi rester à sa place. Connor enchaîna en précisant qu’il devrait tout de même demander l’autorisation à ses parents et Aiyana laissa échapper un rapide rire. Oui en effet, ce serait sans doute mieux. S’ils parvenaient à sortir… La jeune femme hocha la tête en soupirant. Oui, le directeur était particulièrement craintif et les sorties étaient des événements rares que chacun se devait d’apprécier… Elle était bien à l’école à étudier mais se sentait parfois gênée par l’idée que certaines opportunités puissent lui être ôtées. Enfin, si Connor acceptait d’étudier avec elle, ils pourraient sans doute s’apporter de nouvelles connaissances. Une ouverture dans l’enfermement en quelque sorte.

« Pour le moment je compte bien retourner aux Etats-Unis. Même si le Royaume-Unis et son droit sont intéressants, le système de mon pays d’origine me convient très bien. Pour autant, je suivrai les opportunités et si le fait d’avoir étudié à Poudlard m’ouvre des portes dans votre pays alors je resterais. »


Certes son père était aux Etats-Unis et il ne déménagerait très certainement pas. Certes Aiyana était très attachée à lui et l’aimait sincèrement. Pour autant, son avenir, sa carrière passeraient avant le reste. C’était la promesse qu’elle s’était toujours faite et qu’au final, elle n’avait pas tant de mal que ça à appliquer. Le travail représentait pour elle l’épanouissement, elle ne laisserait donc pas des sentiments subjectifs venir tout ternir. Elle saurait être ouverte à toutes les opportunités.

« Et toi ? Tu as déjà envisagé d’exercer ailleurs qu’ici ? »

De partir. Après tout, Aiyana restait aussi ouverte à l’idée d’aller dans un tout autre pays. Certains étaient dans des situations précaires et la justice devait encore y être bien travaillée, ce qui pourrait être très intéressant. Bien sûr, sur le long terme elle espérait atteindre un ministère prestigieux mais commencer par des zones plus sinistrées pouvaient aussi être un moyen de prouver ses compétences et de les développer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Dim 9 Oct 2016 - 15:57

Sa famille bien représentée à l’école ? ça c’était certain et indéniable ! Ils étaient tous différents, mais si on oubliait Warren, ils acceptaient tous les même préceptes, ceux que leur avait enseignés leurs parents et il espérait qu’un jour Warren se rendrait compte quelle erreur il avait fait en faisant confiance à tous ces sang de bourbe… mais il lui faudrait certainement un bon coup sur la tête pour que ça arrive, même son mariage arrangé ne l’avait pas calmé, bien au contraire. De toute manière, ce n’est pas en se leurrant que les choses vont changer en bien. Ce n’est pas en se croyant gentil, faire le bien sans ouvrir les yeux, sans comprendre tout ce qui est en jeu que le monde évoluera dans le bon sens, et ça, beaucoup de monde l’oublie malheureusement ! Il soupira avant de secouer la tête Alors, même si c’est plus ou moins réussi suivant les moments, j’essaye de rester le plus impartial possible, et le plus honnête avec ce qui nous entoure. même si une telle phrase devait en surprendre plus d’un à l’école. Lorsqu’elle parla de Jackson, il soupira et acquiesça. Oui, il voyait tout à fait ce qu’elle voulait dire. C’était comme Twain. Comme cette petite sa****. Mais il l’aurait à l’usure cette nana, même si pour l’instant il se faisait plus discret, il l’aurait. Il n’abandonnerait pas sa vengeance. Il ressemble un peu à Caitlyn Twain alors. Elle n’assume pas ses responsabilité et fait tout le temps sa miss parfaite, prude, gentille et adorable… mais tu sais quoi, toutes ces personnes, populaires aujourd’hui seront un jour délaissées, quand les autres ouvriront les yeux sur ce qu’ils sont réellement. il eut un bref sourire avant d’ajouter il suffit juste d’être patient, la roue tourne. Les gens me détestent, mais ils savent ce que je pense, sûrement aussi de quoi je suis capable, je ne réserve pas de réelles surprises. Eux oui, et des mauvaises. C’est la nature humaine, un jour ils péteront un câble et seront abandonnés. Leur propre déchéance. Pourquoi est-ce qu’il lui disait tout ça ? Il n’en savait trop rien au final, peut-être parce que c’était la vérité et qu’il ne parlait pas de vengeance. Peut-être pour voir, si là aussi, elle pouvait penser comme lui.

Bientôt, ils étaient passés sur un sujet un peu plus sérieux, à savoir le métier de son père. S’ils sont d’accord, ça ne les importunera pas, tu sais ils savent dire non très bien s’ils n’ont pas envie de quelque chose. Il haussa les épaules ça leur fera plaisir de voir que je ne reste qu’avec ma famille et les gens habituels. Il n’y a pas d’angoisse à avoir ! Allez ça ne serait qu’un petit repas ! Certains auraient pu être angoissés pour que ses parents racontent comment il était bébé et compagnie, mais il avait une confiance aveugle en eux. Vu que la jeune femme était originaire des USA, il se demandait où elle allait vouloir travailler. Non, moi je resterai ici. Voyager pour apprendre oui, mais pour travailler, je pense que ça serait trop étrange. Après les études, oui, c’est vrai que ça serait plaisant d’apprendre de nouvelles choses. il lui sourit avant d’hausser un épaule les épaules Je suppose qu’étudier à Poudlard ouvre les portes par chez toi, comme c’était le cas avec Salem auparavant. De toute manière l’université a ouvert les portes cette année… On ne peut pas savoir encore quelles portes ça nous ouvrira exactement. Mais avec une université en moins, Poudlard était en quelque sorte le nouveau Salem. Enfin, faudrait déjà que Poudlard tienne, vu comme ça part parfois en vrille, j’ai un petit doute sur notre avenir quand même. Mais ce n’est pas comme si on avait réellement le choix. Tu sais quelles options tu prendrais ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 387
Date d'inscription : 17/03/2016
Crédits : JunkieMouse
Double Compte : Emily, Julian, Caem, Keith, Ethan, Zachary



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3578-aiyana-hopkins-liens
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Lun 17 Oct 2016 - 16:12

Le discours de Connor lui faisait du bien. Parfois, elle avait l’impression de brasser de l’air. Parfois elle se disait qu’elle avait beau avoir les yeux grands ouverts sur le monde, cela ne servait à rien. Parce qu’autour d’elle il n’y avait qu’une bande d’adolescent abrutis, incapables de comprendre que tout n’était pas aussi simple qu’ils voulaient bien le croire. Aiyana croyait profondément en la justice et au fait de punir les actions mauvaises. Pour autant, elle avait bien conscience que tout ne pouvait pas être fait dans l’amour et les bisounours et que, parfois, il fallait se montrer ferme pour avancer. Le fait que Connor mette des mots sur ce sentiment lui fit du bien. Enfin quelqu’un qui comprenait… Plus cette discussion avançait plus la jeune femme était contente d’avoir pu lui parler. Elle n’était pas seule et c’était sans doute ce qu’elle retiendrait avant toute chose. La demoiselle pu même enfin se lâcher un peu en parlant de William Jackson qui avait tendance à l’énerver passablement. Apparemment, Connor avait lui aussi quelqu’un dans le viseur. Caitlyn Twain ? En se concentrant, Aiyana distinguait rapidement le visage de quelqu’un associé à ce nom mais cela demeurait assez flou. Elle irait vérifier qui était cette personne, par simple curiosité. En tout cas, elle semblait éveiller une certaine colère chez son camarade bien qu’il soit décidé à attendre patiemment que toutes ces soi-disant bonnes personnes se prennent un retour de flamme. Aiyana fut légèrement déstabilisée par tout ça. Elle avait beau être en colère contre certains, vouloir qu’ils comprennent, elle ne savait pas encore si elle était prête à souhaiter leur déchéance. Mais elle n’avait pas vécu aussi longtemps que Connor entre ces murs, aussi longtemps seule face contre tous et sans doute devait-elle prendre le temps de saisir tout ce qu’il avait vu pour mieux le comprendre.

« Le temps fait parfois bien les choses… »

Parfois il faut savoir attendre même si Aiyana n’avait pas nécessairement envie d’être passive. Il fallait savoir intervenir et laisser aussi certaines choses se faire d’elles-mêmes. Sauf pour les études. Dans ce domaine, la demoiselle restait persuadée qu’il fallait être sans cesse dans l’action, se prendre en main et refuser d’être attentiste. Tel était son seul mot d’ordre et elle ne comptait rien laisser au hasard. Saisir toutes les opportunités, comme le fait d’avoir été obligée de changer de pays…

« Il est vrai que c’est différent d’étudier à l’étranger et de décider de vivre complètement ailleurs, de s’intégrer au monde professionnel et à une autre culture dans son ensemble. »

Aiyana se demandait si elle allait être condamnée à ça. Si Salem ne rouvrait pas, elle allait sans doute devoir passer le reste de sa scolarité ici. Étudier dans cette nouvelle université comme venait de l’évoquer Connor. Et dans ce cas ce serait différent. Il ne s’agirait plus de s’exiler pour un ou deux ans. Mais bien de se confronter totalement à ce nouveau pays qui malgré des similitudes ne fonctionnait vraiment pas comme le sien. Est-ce que cela l’effrayait ? Dans un certain sens oui. Mais elle avait un objectif. Encore et toujours et elle tirait toute sa force de là. Cette force d’avancer, de ne pas se laisser dévorer par des sentiments qui ne seraient que négatifs, qui ne feraient que nuire à sa carrière.

« Il y aura toujours un endroit pour apprendre pour ceux qui le souhaitent et ceux qui s’en montrent dignes, je n’en doute pas. »

Peut-être était-ce un peu idyllique de la part d’Aiyana de penser ainsi mais elle n’arrivait pas à se défaire de cette idée. Les Supérieurs avaient envahi l’école sans jamais supprimer les cours, en les adaptant simplement. Quand bien même la situation changerait, elle avait dans l’idée qu’il y aurait toujours un moyen de construire quelque chose. Du moins elle l’espérait. Certes la situation était délicate mais elle voyait deux systèmes de pensées forts s’affronter, capable de maintenir un certain ordre alors…

« En tout cas, si je devais faire mon Université ici je pense que je choisira la gestion en option en première année, pour compléter le droit. Je pense que c’est une notion importante à avoir en plus. Et toi ? »

Quant aux années suivantes, Aiyana n’avait pas encore creusé la question. Elle préférait prendre le temps de réfléchir même si cela pouvait paraître surprenant de la part de quelqu’un qui avait déjà tout son plan d’avenir en tête. Elle demeurait une jeune femme réfléchie, capable de se poser et d’envisager les choses calmement. Elle poussa alors un profond soupir. Elle ne savait pas ce que l’avenir leur réservait mais elle gardait un mauvais pressentiment, sans réellement savoir pourquoi…

« En parlant d’études, il va falloir que je retourne réviser un peu. La rentrée approche, il est temps de reprendre les bonnes habitudes ! »

Enfin, façon de parler. Ce n’était pas comme si Aiyana les avait perdues en cours de route puisque même pendant les temps de vacances, elle mettait un point d’honneur à travailler régulièrement. Une rigueur qu’elle jugeait essentiel. Et même si elle appréciait la compagnie de Connor et qu’elle se rendait compte que le temps passait vite avec lui, elle ne voulait pas perturber son emploi du temps.

« Merci pour ces conversations en tout cas. »

Les mots étaient sincères et Aiyana adressa un sourire à Connor. Cette parenthèse lui avait fait du bien. Parler tranquillement avec quelqu’un de son âge, de sujet qui lui tenait à cœur était important, elle s’en rendait compte maintenant. Peut-être que la reprise serait teintée d’un peu de douceur…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1502
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   Dim 30 Oct 2016 - 15:18

Oui, effectivement, le temps faisait parfois bien les choses et parfois c’était par contre tout le contraire et c’était bien là le souci principal de Connor, il ne savait pas exactement à quoi s’attendre. Il se contenta donc d’acquiescer doucement histoire de ne pas soulever un débat qu’il jugeait pour l’instant inutile. Il se passa une main dans les cheveux, tout en continuant d’écouter ce qu’elle avait à faire. Et là encore la jeune femme avait raison

Après si Salem ne réouvre pas, il y aura peut-être des cours spécialement sur la législation américaine, qui sait ? Histoire de ne pas vous pénaliser. Après tout, ça ne devrait pas être très dur à mettre en place et ça vous permettrait de pouvoir retourner travailler chez vous-même si les études se passent ici.

Après tout ça serait la moindre des choses, mais est-ce que les dirigeants y avaient pensé ? il était à peu près certain que non, bien trop centré sur les souci de Poudlard. Il soupira, hésita à ajouter quelque chose.

Tu pourrais toujours aller voir ton directeur de maison, pour lui proposer quelque chose comme ça, non ? Au pire la réponse est non, au mieux, et bien ça sera bien vu et bien pensé… je suis désolé, mais je ne peux pas t’en dire vraiment plus malheureusement ! Il laissa passer quelques instants avant de reprendre Après, je ne sais pas si c’est réalisable, il y a certainement beaucoup de choses à prendre en compte que je ne connais pas.

Il ne voulait pas qu’elle soit déçue non plus, juste lui montrer qu’il y avait des solutions mais que pour cela, il fallait qu’elle fasse entendre sa voix.

Bien sûr, qu’il y aura toujours des endroits où étudier, comme tu le dis, du moment que tu t’en montres digne ! Beaucoup doivent penser que c’est qu’un jeu, que des choses ennuyante, alors que c’est bien plus que ça. C’est notre avenir, mais j’ai l’impression de rabâcher un petit peu ! Il toussota un peu avant de reprendre Pour l’instant, je ne sais pas quelles options je prendrais, je veux déjà voir mon évolution, mes envies, histoire de ne pas regretter mon choix, tu vois un peu peser le pour et contre, voir ce qui m’aiderait le plus, là où je pourrais être bon tout en étant certain que cela me serve plus tard.

Mais bientôt la jeune femme coupa court à la conversation – à raison- vu qu’ils avaient plus ou moins fini de parler du sujet qui les intéressait, mais ils se reverraient très rapidement à Poudlard, ils auraient tout le loisir de débattre de tout et rien.

Bonnes révisions, je crois que je vais bientôt m’atteler à la même chose histoire de ne pas prendre de retard ! Il lui fit un bref sourire avant de reprendre A dans quelques jours ! Bonne fin de vacances !

Il vérifia autour de lui qu’il n’y avait personne qui pouvait les observer, avant de transplaner vers son domicile, plutôt content du carton qu’il venait de faire. Il s’était sûrement fait une nouvelle alliée et c’était franchement réjouissant !


- Fin pour moi-
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Some things have to be said [PV Connor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Some things have to be said [PV Connor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Connor Rankin
» (M/LIBRE) CONNOR JESSUP ♫ a passed life.
» Flavia Albina ¤ Real things in the darkness seem no realer than dreams...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Surroundings :: Londres-
Sauter vers: