AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rumor has it... ▬ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 394
Date d'inscription : 21/01/2013
Crédits : © ECK
Double Compte : Killian T. E. Calgarry && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes && Rafael A. Paley && Rosalyn W. Dawson



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1871-kevin-william-owen-mercer-i-ll
MessageSujet: Rumor has it... ▬ William   Dim 6 Mar 2016 - 23:57

Jeudi 2 avril ▬ en début d'après-midi

Célibataire depuis des lustres, je pensais pas que ça serait aussi compliqué de gérer... disons une certaine frustration. Quand il y avait Jamie, pourtant, c'était la situation standard. Il a envie, moi aussi, il me le fait savoir, et quand ça devient trop sérieux, la peur due à ce qu'il a subi le fait reculer et je me calme comme je peux. Combien de fois ça s'est passé comme ça ? Je sais pas, j'ai pas compté, vaut sans doute mieux pas d'ailleurs. J'ai beau dire que je suis passé outre tout ça, que c'est du passé, j'en reviens quand même pas qu'il m'ait fait cette scène parce que j'ai refusé de coucher avec lui, le jour où il est revenu vers moi. Dire que moi, je craignais juste qu'il se force pour me faire plaisir et qu'il le regrette ensuite ! Je crois que ça m'est resté en travers de la gorge bien plus que je ne veux bien l'admettre, et c'est sans doute pas pour rien que ça s'est terminé là, entre nous. Et depuis, je suis toujours célibataire, et oui, c'est légèrement frustrant. Et d'ordinaire, je fais en sorte de ne craquer qu'à l'extérieur du château, mais il y a quelques mois, ça s'est pas tout à fait passé comme ça. Je suis pas sûr que j'ai vraiment prêté plus d'attention que ça à William auparavant, mais ce soir-là, il m'a bien plu, je sais pas trop ce qui a fait que, mais toujours est-il que j'ai passé un bon moment en sa compagnie, hum... Juste avant de regretter d'avoir cédé à cette pulsion ici, et de lui faire promettre de n'en parler à personne. Et jusque-là, je pensais que le deal était plutôt bien respecté et que tout se passait correctement.

Pas vraiment "bien", vu que ma meilleure amie s'est faite attaquer par ces connards parvenus à pénétrer dans le château je ne sais trop comment, mais à peu près correctement, ouais. Je continue à suivre mes cours en espérant piger quelque chose un jour dans les matières qui ressemblent définitivement pour moi à du chinois, à jouer au Quidditch, à donner encore quelques cours de vol à Caem quand il a le temps, à engueuler mes coéquipiers quand ils se laissent aller et à les féliciter quand leurs prouesses m'impressionnent, à jouer avec Fly, parfois, et à voir Charlie de temps en temps, aussi, et Marly le plus souvent possible, souvent en compagnie de Casey, aussi. La routine habituelle, quoi.

Sauf qu'hier, j'ai commencé à entendre quelques murmures sur mon passage, et quelques mots m'ont pas trop plu. Comment ça se fait qu'on s'interroge sur ma sexualité dans mon dos, là ? Personne n'est censé en parler, et j'ai une confiance aveugle en Marly et Casey, et Caem et Killian. Alors qui ? Je tourne ça en boucle depuis hier, et même si j'ai tenté de me convaincre que c'était peut-être simplement un poisson d'avril et que si je prenais la mouche, j'allais juste me griller, le fait est qu'aujourd'hui encore, il y a eu cette fille, manifestement pas très âgée, qui m'a regardée bizarrement, avant de venir auprès de ses potes murmurer - pas de bol, j'étais pas assez loin - que c'était moi, le type dont elle parlait tout à l'heure, et l'autre lui répondre que c'était du gâchis.

Comment ça du gâchis, hein ? Je les ai fixée quelques instants, pas très sûr de la conduite à tenir, et elles ont déguerpi, comme si j'allais leur faire du mal... Mes poings se sont serrés, mais j'ai poursuivi ma route, parti pour aller chercher un peu de parchemin pour terminer la période avant les vacances et une plume de rechange, quand j'ai croisé son regard, non loin de la salle des fournitures.

William. Un des rares, donc, à savoir également - faut dire qu'il est bien placé pour. Et vu ce qu'il vient de se passer, je peux évidemment pas ne pas faire l'association entre lui et les murmures... Je me suis approché, le visage assez fermé, et me suis planté devant lui.

- Jackson, on peut se voir une minute ?

Et non, j'ai aucune envie de remettre ça, là, mais je crois que ma gueule en dit long à ce sujet...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1270
Date d'inscription : 14/01/2015
Crédits : Avatar + Signature : Me
Double Compte : Kezabel & Charleen & Mateo & Ora & Dimitri & James & Leiv & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3081-william-liam-c-jackson
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Ven 11 Mar 2016 - 19:31

► Rumor has it... ◄
Cait' & Will  


Jeudi 2 Avril – Début d’après midi.

L’ambiance est quand même hyper bizarre depuis quelques jours. Heureusement que le 1er avril était là pour égailler un peu la journée. Du genre Mateo qui fout du poil à gratter dans le calbute d’Enzo, Maxime qui me sale mon eau ET ma bouffe, Macy qui à changéde couleur les cheveux de Mateo TOUTE la journée… Bref, un ramassis de connerie qui aurait eu moins le don de nous faire sourire. Entre Mateo qui s’est prit la gueule avec Princess J et Maxime qui a plus ou moins larguée Kezabel ( pas de gaîté de cœur, croyez le ou non), c’est pas tellement l’éclate dans le groupe. Disons que c’est un peu morose.

Aujourd’hui j’ai l’impression que tout le monde est déjà un poil plus détendu. Faut dire aussi que le temps joue pas mal sur nos humeurs. Personnellement, j’en pouvais plus de ce temps merdique entre la pluie, le froid et le reste… ouais non. J’crois que mon pays ne m’a jamais autant manqué que ces derniers temps. Je donnerais n’importe quoi pour avoir le droit au soleil cuisant et à la plage, la mer… Bordel de merde. J’fais une dépression territorial ou quoi ?
Le bon côté des choses, c’est qu’à côté de ça… je drague Drew. Délibérément. Parce que ce mec commence à me faire tourner en bourrique et que plus les jours passent, plus il est entrain de me rendre amoureux. Je ne compte pas lutter contre ça, j’aime bien l’idée de l’avoir pour moi même si ça n’a pas l’air d’être le cas pour lui. Faut dire aussi que je n’suis pas là à lui faire des déclarations mais plutôt à ne rien dire, à laisser faire et à me glisser de manière de plus en plus régulière dans son lit…

La fin des cours sonne et c’est moitié transpirant que je ressors de la salle de Défense contre les forces du Mal… Je sens que je vais avoir des putains de courbatures demain.

- Bah alors brioche, on transpire ?
- Non, j’évacue mon trop plein d’eau, c’est tout.

Je fais un fuck à Maxime qui se marre de sa connerie, alors que Macy débarque comme une furie de la salle.

- Il s’est juste battu comme un lion ! Parce que c’est mon Willou le plus fort ! Elle me colle un bisou sur la joue alors que j’esquisse un sourire satisfait à Jefferson qui me retourne mon doigts… Tu viens on va encore s’battre ? Allez s’teuplè j’ai encore envie de faire des duels !

Parfois j’me demande si Macy est humaine et si un robot ne s’cache pas sous ses cheveux roses moitiés décolorés. On vient de se taper deux heures de DFCM avec Rivers, à en chier comme des bœufs au point que j’dois aller changer de tee-shirt… et elle, elle veut remettre ça.

- C’est mort, moi j’arrête pour ce soir. J’suis claqué.
- C’est normal quand on est une brioche.
- Puisque t’as l’air d’avoir plein d’énergie pour emmerder William, c’est toi qui va venir faire des duels avec moi !

Et elle ne lui laisse pas le choix puisqu’elle la traine déjà vers la salle des Duels. Je ricanne, amusé mais surtout je me fou de la gueule de Maxime qui n’a qu’une envie c’est d’aller s’étaler dans un canapé pour buller. Ca ne sera pas le cas ce soir… Parce que croyez-moi qu’avec Macy, elle est loin de pouvoir aller se reposer.

Je les regarde partir et me casse en sens inverse, droit vers ma salle commune dans l’unique but de prendre une douche bouillante avant d’aller manger un peu plus tard. Je réajuste mon sac sur mon épaule et grimpe les marches qui, par je ne sais quel miracle, se tiennent à carreaux.
Et moi j’en bave, parce qu’après une séance de DFCM comme celle-ci, j’ai les jambes toutes ramollies.

Cinquième étage.
Je maudis celui qui a jugé super cool comme idée de foutre le dortoir des bleus dans une tour… Bordel.
Souffle un peu court, je l’admets, je continue d’avancer dans un couloir pour rattraper un autre escalier moins long.

- Jackson, on peut se voir une minute ?

Je cligne des yeux et tourne sur moi-même pour voir Kevin à quelques pas de moi, visage fermé.
Aaaaah… Kevin Mercer. Un sacré bon souvenir celui-là. Le genre de mec qui veut garder secret ses tendances sexuelles mais qui donne tout au pieu. Croyez-moi, j’ai pas été déçu du voyage.
J’affiche un sourire au coin et le salut d’un geste de la main avant de me passer la paume sur le front.
J’ai chaud, j’vais crever.

- Ouais, pas de problème.

Je le suis jusque dans la salle derrière lui, celle des fournitures où nous venons régulièrement nous approvisionner en parchemin et en encre quans nous en avons besoin. Avec tous les cours que l’on gratte à la plume, croyez-moi ça part vite.
Il ferme la porte derrière nous et je ne le quitte pas du regard, toujours le sourire au bord des lèvres. Je sais pas ce qu’il me veut mais il a l’air de tout, sauf d’être content de me voir.

J’embrasse la pièce du regard avant d’hausser les épaules et de lâcher sur un ton taquin.

- C’est pas la pièce que j’imaginais pour remettre le couvert… Mais pourquoi pas.

J’essaie de détendre l’atmosphère qu’il impose par le regard mais … on dirait qu’il est vraiment pas d’humeur à ça.
D’ailleurs, mon sourire s’efface légèrement, ma main se glisse sur ma nuque un peu embrassé.

- Ok, c’est pas la soirée des blagues. Je me ronge le coin du pouce. Y a un truc qui va pas ?

Je suis soucieux, sincèrement. Ca n’est arrivé qu’une fois mais c’est pas pour autant que j’fais comme s’il n’existait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 394
Date d'inscription : 21/01/2013
Crédits : © ECK
Double Compte : Killian T. E. Calgarry && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes && Rafael A. Paley && Rosalyn W. Dawson



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1871-kevin-william-owen-mercer-i-ll
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Dim 15 Mai 2016 - 18:11

Les semaines se succèdent, je dirais bien toutes de la même manière, mais pas tout à fait malheureusement, puisque d'autres tristes événements se sont succédés. Ca n'empêche qu'on essaie de continuer à vivre, on essaie d'oublier, ou en tout cas, de faire avec les souvenirs douloureux qui jalonnent notre scolarité. Pas comme si on avait vraiment d'autre choix, de toute façon. Et ça semble un peu futile, après tout ça, que je m'accroche à ce secret, mais c'est plus fort que moi. Alors oui, je suis un peu en train de péter un câble. Et ce pauvre William n'y peut pas grand chose, même s'il n'a peut-être rien fait de mal. Je peux juste pas passer outre. J'ai besoin de savoir, de comprendre, mais au fond, je voudrais surtout pouvoir revenir en arrière et faire en sorte que ces rumeurs ne commencent jamais à courir. Ce qui n'arrivera donc jamais, j'en suis conscient, mais à cet instant, ça m'est parfaitement égal.

- Ouais, pas de problème.

Il me suit, docilement, le sourire aux lèvres. Moi j'ai tout sauf envie de rire. Mais je crois que ça se voit sur mon visage.

- C’est pas la pièce que j’imaginais pour remettre le couvert… Mais pourquoi pas.

Je le fixe encore, le visage fermé. Sérieusement ? Tu crois vraiment qu'on est là pour ça, là ? T'as vu ma tête ? Je veux bien que je suis peut-être pas le mec le plus expansif du monde, mais je crois que là, le doute est franchement pas permis. Son sourire s'efface, et il passe une main sur sa nuque, l'air embarrassé. Et moi je bouge toujours pas d'un poil, mais ça ne saurait tarder.

- Ok, c’est pas la soirée des blagues. Y a un truc qui va pas ?
- On peut dire ça comme ça, ouais...

Ton sec, assez loin de l'autre fois, clairement. Et c'est pas mieux quand je pose la question qui me brûle les lèvres.

- T'as raconté tes exploits à quelqu'un ?

A vrai dire, rien qu'en la posant, j'arrive pas à y croire moi-même, mais j'ai franchement besoin de savoir, j'ai besoin de comprendre pourquoi mon monde est en train de s'effriter. Je pensais qu'avec mes parents au courant, et mes plus proches amis, je passerai plus facilement outre le regard des autres, mais clairement, je suis pas encore prêt à faire officiellement mon coming-out. Mais sans doute que c'est pas tout, sans doute que le fait que Marly ait été touchée et que j'aie franchement eu la trouille de ma vie à ce moment-là n'est pas étranger à mon état d'esprit, particulièrement à cran. J'ai beau tâcher de rester calme, ça fait des semaines que ça bouillonne à l'intérieur et sans doute que je m'en prendrais pas à lui comme ça, si j'avais pris le temps d'évacuer tout ça, de me défouler autrement, peut-être, aussi, d'en parler à quelqu'un. Mais on se refait pas, j'ai jamais été quelqu'un de très loquace, certainement pas sur ma vie privée et c'est pas vraiment près de changer, je crois. C'est ma nature, même si ça n'est pas très reluisant à cet instant, je crois pas que je puisse foncièrement en changer un jour. Résultat, ça fait effet cocotte-minute, et je suis en train d'exploser. Et pas de bol pour lui, il est aux premières loges...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1270
Date d'inscription : 14/01/2015
Crédits : Avatar + Signature : Me
Double Compte : Kezabel & Charleen & Mateo & Ora & Dimitri & James & Leiv & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3081-william-liam-c-jackson
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Jeu 9 Juin 2016 - 15:10

- On peut dire ça comme ça, ouais...

Je n’ai visiblement pas sœur sourire devant moi et Kevin est très loin du mec qui a envie de se tailler une partie de plaisir, une bonne discussion, des bonnes blagues. Non, c’est plutôt le genre de mec qui en a gros sur la patate et qui a à la haine. Contre qui ou quoi ? Peut-être contre moi, sinon il m’parlerait pas comme ça. Son ton est sec, froid, il claque autour de nous comme un fouet dans l’air.
Sincèrement ? J’préfèrais quand il me parlait d’une voix douce quand on s’abandonnait l’un contre l’autre, où tout semblait simple malgré sa réticence à vouloir l’exposer aux yeux du monde. C’est un détail qui ne m’a posé aucun problème puisque lui, au moins, a eu la délicatesse de ne pas me faire comprendre que j’étais une erreur. Pas comme certain.
Pour le coup, je n’vois pas où est le problème et j’ai beau réfléchir, j’ai pas l’impression d’avoir commis d’impair, alors quoi ?

- T'as raconté tes exploits à quelqu'un ?
- Hein ?

Ça se voit sur ma gueule que j’comprends pas ce qu’il est entrain de me raconter.
Mes exploits ? Lesquels ? Avec qui ?
Et plus les secondes défilent, plus je vois qu’il est entrain de perdre patience, qu’il va m’exploser à la gueule d’une seconde à l’autre et que j’vais pas comprendre ce qu’il m’arrive. Je capte ce qu’il me dit mais ça me parait tellement stupide que je suis surpris.

- Pourquoi est-ce que j’irai raconter tout ça à quelqu’un ?

On avait plus ou moins un accord et j’suis pas le genre de mec à la faire à l’envers. Parfois j’pourrais mais je n’suis pas un pourrie. Je suis conscient que tout le monde n’accepte pas toujours très bien son homosexualité à cause de petits connards comme ceux qui nous ont démonté la gueule à Jude et moi mais c’est pas une raison pour que j’aille raconter à qui le veut la façon dont on s’est acoquiner lui et moi.

- Pas que j’en ai honte et que ça m’ait déplu hein, au contraire.

C’était même d’ailleurs un bon coup et c’est avec le sourire que je me souviens de nos précédents ébats.

- Mais tu m’as dit que tu préférais que personne ne soit au courant, alors j’ai fermé ma gueule.

Oui bon… j’admets l’avoir dit à Macy et Maxime, mais c’est tout. Ce sont les deux seules personnes au courant de ça et je mettrais ma vie entre leurs mains, je sais qu’elles n’ont rien dit à qui que ce soit. Même Macy qui est une très grande bavarde n’en ferait rien si je lui dis que ça doit rester « secret ». Alors, quoi ?

- Du coup tu comptes m’expliquer le problème ? Parce que j’suis pas certain de comprendre. T’as entendu des trucs qui n’fallait pas ?

Je fronce les sourcils, essaie d’attendre avec patience qu’il me lâche le morceau une bonne fois pour toute.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 394
Date d'inscription : 21/01/2013
Crédits : © ECK
Double Compte : Killian T. E. Calgarry && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes && Rafael A. Paley && Rosalyn W. Dawson



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1871-kevin-william-owen-mercer-i-ll
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Lun 4 Juil 2016 - 12:24

A choisir, évidemment que je préférais notre entrevue précédente, moi aussi... mais si mon corps serait sans doute pas contre l'idée de répéter l'histoire, les hormones, tout ça, je dois bien avouer qu'à cet instant, je suis légèrement trop plein de rage pour ça. Il y a bien quelqu'un qui a commencé à lancer des rumeurs à la con quelque part, mais qui, pourquoi ? Ca me bouffe de pas savoir et pourtant, ça ne changerait rien : maintenant que c'est lancé, je peux pas grand chose pour empêcher les langues de se délier, et plus je me battrais contre, plus ça empirerait le truc. Seulement voilà, cette impuissance, elle me met clairement hors de moi. Le regard des gens dans les couloirs, les murmures sur mon passage, je supporte pas. Je doute pas une seconde que c'est ma carrure et le fait qu'on m'ait vu cogner sur le terrain qui fasse que personne soit venu m'emmerder directement encore. Je suis sûr que j'aurais le gabarit d'un Jamie, je me serais déjà retrouvé acculé dans un coin par des petits cons homophobes qu'ont rien de mieux à faire que s'en prendre à plus faible qu'eux. Ou peut-être que c'est juste mon cerveau qui fume trop, remarquez... N'empêche que ça a dû partir de quelque part, et que pour le coup, je prends William comme fautif potentiel, mais il faut avouer que rien qu'à voir sa tête, malgré la colère qui m'aveugle en partie, il me faut pas deux secondes pour comprendre qu'il n'y est pour rien.

- Hein ?

Des yeux de merlan frit, ouais... Bon, ok, je veux bien croire que ça vienne pas de lui, mais ça m'aide pas. Ni à me calmer, ni à savoir comment gérer ça ensuite.

- Pourquoi est-ce que j’irai raconter tout ça à quelqu’un ?
- Qu'est-ce que j'en sais...

Mon ton de voix devient plus las, comme je réalise peu à peu que je suis en train de m'en prendre à la mauvaise personne, d'une part, et que ça ne changerait de toute façon rien à rien même si c'était réellement lui le fautif.

- Pas que j’en ai honte et que ça m’ait déplu hein, au contraire.

Tentative d'humour qui tombe pas super bien, mec, je pense que tu le vois sur ma gueule en général, mais... Mais j'avoue, mon ego apprécie l'information, et il y a sans doute un petit rictus qui déforme mes traits une seconde.

- Mais tu m’as dit que tu préférais que personne ne soit au courant, alors j’ai fermé ma gueule.

Je hoche la tête, les poings serrés un instant encore, puis les mains plaquées sur ma nuque.

- Du coup tu comptes m’expliquer le problème ? Parce que j’suis pas certain de comprendre. T’as entendu des trucs qui n’fallait pas ?
- Ouais...

Ca t'aide pas, là, hein ? Nouveau soupir comme je lui fais à nouveau face, en m'appuyant contre un meuble quelconque, les bras croisés. Non je ne suis pas à l'aise une seconde face à tout ça, je crois que ça se voit comme le nez au milieu de la figure.

- Il commence à y avoir des murmures sur mon passage et bizarrement ça me plaît pas...

Je commence tout juste à gérer le fait que mes proches soient au courant, et eux, ils le prennent bien, c'est trop d'un coup que toute l'école commence à jaser sur mon dos. Il est beau, hein, le fier capitaine des jaunes pas capable d'encaisser trois ragots ?

- Une gamine qui chuchote à ses potes par exemple que "c'est du gâchis" quand elle me voit passer, par exemple...

Je sais pas trop si c'est vraiment important que je donne ce genre de précision, mais enfin... Je suppose que j'ai besoin d'en parler.

- Et je sais pas comment gérer ça...

C'est surtout ça le problème, en fait. Pas le fait que quelqu'un ait parlé dans mon dos - si ça se trouve, on s'est fait griller sans s'en rendre compte tous les deux, et c'est tout, la faute à pas de chance, quoi -mais le fait que je sache pas comment accepter ça. Le problème, il vient de moi, et je devrais pas m'en prendre à William ou à qui que ce soit d'autre pour ça... Sauf que, donc, je sais pas gérer ça, je sais pas comment faire et je suis un peu en train de paniquer, je crois. Et ça donne n'importe quoi. Et même si ces mots passent pas la barrière de mes lèvres pour l'heure, je suis quand même un peu désolé de lui être tombé sur le coin de la gueule comme ça. C'est pas vraiment cool comme remerciement pour le bon temps qu'on a passé tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1270
Date d'inscription : 14/01/2015
Crédits : Avatar + Signature : Me
Double Compte : Kezabel & Charleen & Mateo & Ora & Dimitri & James & Leiv & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3081-william-liam-c-jackson
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Jeu 7 Juil 2016 - 17:49

- Ouais...

Ouais ? Mais encore ? Des trucs sur quoi, ton orientation sexuelle ? Tes partenaires ? Autre chose ?
Si Kevin vient me confronter ça concerne forcément un truc qui nous touche tous les deux et où on s’est toucher aussi, tous les deux. L’avantage, c’est que ça réduit le choix des questions…
Il croise les bras, appuyé sur un meuble et moi j’garde les mains dans mes poches, toujours aussi tranquille. Pas de pression inutile, c’est pas comme si j’avais commis un drame diplomatique ou que j’devais me reprocher quelquae chose.

- Il commence à y avoir des murmures sur mon passage et bizarrement ça me plaît pas...

Et… ? En quoi ça m’concerne ? J’comprends rien à ce qu’il essaie de m’faire passer comme message puisque si ce sont des murmures concernant son homosexualité refoulée, moi j’ai rien à voir là-dedans. Il m’a demandé de garder le silence, c’est ce que j’ai fait. J’veux bien croire que j’suis un véritable fourbe et parfois, une petite pute, mais je n’irai pas faire une crasse pareille. Pas sans raison en tout cas.

- Une gamine qui chuchote à ses potes par exemple que "c'est du gâchis" quand elle me voit passer, par exemple... Et je sais pas comment gérer ça...

Je le regarde de la tête aux pieds, esquisse un sourire avant de lâcher avec ma franchise habituelle.

- En même temps j’peux comprendre. Moi j’dirais plutôt que c'est une chance pour nous.

Nous, les hommes gays. Ou bi. Ou hétéros, sait-on jamais. Bref, pour nous. Parce qu’il faut être honnête, Kevin est loin d’être le mec avec qui on a pas envie de s’essayer à une petite partie de jambes en l’air. Beau gosse, gentil, doux et un peu mystérieux sur les bords, j’ai presque envie de lui dire de n’pas s’en faire et que même si les nanas le regrettent il trouvera rapidement un mec qui saura le lui faire oublier.

MAIS ça n’est pas le sujet.
Parce que Kevin a l’air sérieux quand il dit qu’il n’sait pas comment gérer ça et un peu perdu aussi. Mon sourire s’efface légèrement et je lâche un soupire, me frottant l’arrière du crâne.

- Bon, premièrement : Moi j’ai rien dis, ça vient pas d’moi. Peut-être que quelqu’un nous a vu ou un truc dans le genre mais je n’suis pas un lâche, je t’ai pas fais un coup de traître. Je m’arrête un instant, choisissant d’être honnête avec lui. Tu m’aurais fait une sale crasse je dis pas, mais c’est pas l’cas.

J’veux bien être considéré comme la petite brioche mignonne du groupe mais faut pas déconner. Si on se fout un peu trop de ma gueule, il se peut que certaine fois je me laisse aller à répondre d’une façon beaucoup plus sournoise et piquante. Et jamais dans la précipitation.
Oh non.

- J’ai pas de grand conseil pour t’aider à gérer tout ça, désolé. Je te dirais bien de t’en foutre, de continuer de vivre ta vie et d’envoyer chier celui qui t’emmerde un peu trop mais je n’sais même pas si tes proches sont au courant. Si c’est le cas et qu’il l’accepte, alors le reste, tu t’en fous. C’est ta vie, pas la leur.

Attention, William le Grand Sage entre en scène. Faite un peu de place.
J’déconne. J’reste humble parce que je ne me prends pas comme un grand donneur de leçon… mais disons que la vie m’a apprise que nous n’avons pas à rester dans l’ombre pour être heureux. Pour être heureux, vivons cacher ? Connerie ouais.

- Je sais que ta sexualité est de l’ordre intime et que tu n’as pas forcément envie que tout le peuple soit au courant mais si c’est le cas, essaie de prendre un peu de recul sur ça. Tant que tu acceptes toi-même ce qu’il se passe chez toi et que tes proches l’accepte aussi… Alors le reste n’a aucune importance. Crois moi.

Un sourire, un regard confiant. S’il a envie de vider son sac, qu’il le fasse, si je peux lui être d’une main secourable, alors tant mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 394
Date d'inscription : 21/01/2013
Crédits : © ECK
Double Compte : Killian T. E. Calgarry && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes && Rafael A. Paley && Rosalyn W. Dawson



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1871-kevin-william-owen-mercer-i-ll
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Dim 31 Juil 2016 - 14:41

Je suis pas clair, mais je m'en rends pas trop compte, un peu trop aveuglé par la colère. J'aime pas qu'on bave dans mon dos, et c'est un sujet sensible pour moi. Ca devrait peut-être pas, je devrais rien en avoir à faire, pourtant j'y peux rien, c'est plus fort que moi. J'aime pas ça. Je voulais pas que ça se sache, je voulais pas qu'on s'intéresse à ma vie privée, mais manifestement, y a pas moyen d'empêcher les gens de jaser, et ça commence à faire le tour du château. Mais d'où ça vient, bordel ? Je vois bien à l'air incrédule et à son attitude qu'il y est pour rien. Ou alors il cache super bien son jeu. Rah j'en sais rien, je vais devenir barge, j'ai envie de frapper dans quelque chose histoire de passer mes nerfs, mais je me retiens, déjà parce que je risquerai de lui faire plus peur qu'autre chose, là, si je passais mes nerfs contre la table à côté, et puis parce que ça ne résoudrait pas grand chose. Mais j'avoue que quand il se met à sourire, je suis pas vraiment d'humeur à le prendre sur le coup de l'humour et mes poings se serrent.

- En même temps j’peux comprendre. Moi j’dirais plutôt que c'est une chance pour nous.

Et je sais pas pourquoi mais là, d'un coup, sa phrase désamorce les choses. J'aurais pu le prendre mal, lui mettre dans la gueule que moi j'avais pas du tout envie d'en rire - parce qu'au fond, c'est vrai - mais... non. Peut-être que c'est la façon dont il dit ça, tout naturellement, peut-être que c'est tout ce qu'on peut y mettre de sous-entendu... En tout cas, j'esquisse un sourire, limite un petit rire, même. C'est pas la franche rigolade, mais c'est déjà mieux. Ca m'aide pas plus que ça, cela dit, parce que je sais vraiment pas comment gérer ça, mais ça a au moins eu le don de faire baisser la pression, et c'est clairement pas plus mal.

- Bon, premièrement : Moi j’ai rien dit, ça vient pas d’moi. Peut-être que quelqu’un nous a vu ou un truc dans le genre mais je n’suis pas un lâche, je t’ai pas fait un coup de traître.

Je hoche la tête, un peu rassuré, à vrai dire. Sincèrement, ça m'aurait fait chier. Je garde un très bon souvenir de notre petite escapade - ahem - et j'aurais franchement pas aimé que ça soit entaché à cause de ce genre de connerie. Je me laisse pas souvent aller ici, en plus, et je crois que ça m'aurait encore plus frustré.

- Tu m’aurais fait une sale crasse je dis pas, mais c’est pas l’cas.
- Pas que je sache en tout cas...

Je peux être rancunier, mais en dehors de ça, j'ai jamais vraiment été du genre à me lancer dans la méchanceté gratuite. Et j'ai franchement rien à reprocher à William, bien au contraire à vrai dire... Aucune raison pour que je lui fasse quoi que ce soit de mal. Ou alors j'en serais le premier désolé, parce que ça aurait franchement pas été volontaire - et je vois absolument pas ce que ça aurait pu être.

- J’ai pas de grand conseil pour t’aider à gérer tout ça, désolé. Je te dirais bien de t’en foutre, de continuer de vivre ta vie et d’envoyer chier celui qui t’emmerde un peu trop mais je n’sais même pas si tes proches sont au courant. Si c’est le cas et qu’ils l’acceptent, alors le reste, tu t’en fous. C’est ta vie, pas la leur.
- Pas depuis longtemps, mais... Mais ouais.

Ouais, mes proches sont au courant, à présent. Et quelques moins proches qui l'ont su par Jamie comme Riley. Et il a raison, si même mes vieux l'acceptent, pourquoi je fais autant de cas de ce que pensent les gens que je connais à peine voire pas du tout ? Je reste songeur, pas trop certain de ce qui fait que ça me perturbe autant, l'idée qu'on soit au courant. Est-ce que c'est le fait qu'il y a toutes les chances qu'on me colle une étiquette sur le front, autre que celle du capitaine ? Peut-être, à vrai dire j'en sais trop rien. Est-ce que j'ai peur des représailles de petits cons dans le genre de ceux qui s'en sont pris à Jamie ? Non pas vraiment, je sais bien que je leur tiendrais tête, si c'était le cas. Au début, j'avais clairement peur de la réaction de mes parents, mais puisqu'ils l'ont très bien accepté, tout comme mes amis les plus proches, alors pourquoi ?

- Je sais que ta sexualité est de l’ordre intime et que tu n’as pas forcément envie que tout le peuple soit au courant mais si c’est le cas, essaie de prendre un peu de recul sur ça. Tant que tu acceptes toi-même ce qu’il se passe chez toi et que tes proches l’acceptent aussi… Alors le reste n’a aucune importance. Crois-moi.
- T'en dis de ces choses sensées par moment, dis-moi...

Un sourire en réponse au sien, je suis pas aussi confiant que lui, clairement toujours un peu embarrassé, mais faut croire que tout ça commence à faire son petit bonhomme de chemin.

- A vrai dire, je sais pas trop pourquoi ça me touche à ce point... Y a quelques temps encore, personne le savait, c'était autre chose, mais... Maintenant, mes meilleurs potes et mes parents le savent et en dépit de mes craintes, ils l'acceptent plutôt bien...

Sauf quand je merde royalement avec le mec de ma pote, oui bon. J'ai pas vraiment l'intention de renouveler l'expérience, pas qu'embrasser Caem ait été désagréable en soi, mais blesser Killian, voir son regard à la fois peiné et en colère, et prendre son poing sur la gueule, ça, je m'en passe volontiers.

- Je suppose...

Je me passe une main un peu nerveuse sur le visage, pas très certain de ce que je vais avancer.

- Peut-être que j'ai du mal à accepter l'idée que le regard des gens pourrait changer...

Après tout, jusque-là, j'étais le capitaine des jaunes. C'est très con, mais quand les regards se font admiratifs, ça flatte quand même bien l'ego, quoi... Et après, ça va donner quoi ? Le même genre d'oeillades en biais, vite détournées parce que je les aurais grillées ? Les messes basses comme tout à l'heure ? Ca fait une chute, j'avoue. Et peut-être bien, alors que c'est juste une question d'orgueil... Parce que le regard de Marly a pas changé, celui de Killian non plus, ni Casey, ni mes parents... Alors le reste, finalement, ça a quel valeur ?

La vache, ça fait mal de mettre le doigt sur tout ça. De se sentir un petit peu beaucoup nul, étouffé par son ego.

- Hum... Je suis... Désolé de t'avoir un peu agressé du coup...

Il serait peut-être temps, ouais, que je songe à assumer d'une part, mais aussi, et surtout, là, à lui présenter des excuses. Parce que du reste, il ne m'a rien fait de mal, lui. Bien au contraire, en réalité, et il est encore là à essayer de me conseiller... Clairement, tout le monde ne réagirait pas comme ça. Peut-être bien que moi-même, je ne réagirais pas aussi bien, d'ailleurs, si j'étais à sa place...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1270
Date d'inscription : 14/01/2015
Crédits : Avatar + Signature : Me
Double Compte : Kezabel & Charleen & Mateo & Ora & Dimitri & James & Leiv & Leni



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3081-william-liam-c-jackson
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Ven 12 Aoû 2016 - 10:31

- T'en dis de ces choses sensées par moment, dis-moi...

Par moment ? Tout l’temps oui.
Ca n’est pas pour rien si j’étais la tête pensante de notre groupe. Et je le suis toujours d’ailleurs.
Celui qui garde son sang-froid, celui qui relativise et rationnalise les jours, celui qui trouve la solution à tout et pour tout. Combien de fois ais-je sortie Maxime, Dean et Spencer de la merde ? Sans oublier Macy mais elle est aussi futée que moi, certaines fois elle se retrouvais à trouver plus vite une solution pour elle-même que moi.

- A vrai dire, je sais pas trop pourquoi ça me touche à ce point... Y a quelques temps encore, personne le savait, c'était autre chose, mais... Maintenant, mes meilleurs potes et mes parents le savent et en dépit de mes craintes, ils l'acceptent plutôt bien... Je suppose...
- Tu vois, aucune raison de flipper comme ça et de te mettre autant de pression.

Parce que franchement, on a assez de soucis comme ça pour en plus s’en rajouter sur la tronche. Avec tout ce qu’il se passe et tout ce qu’il s’est passé, on a pas besoin de se mettre la pression comme ça. La vie est courte, on l’a tous plus ou moins apprit à nos dépends.
Pourtant, je comprends le fait qu’il puisse être flippé comme ça parce que même si parfois nos proches l’acceptent très bien, le regard des autres n’est pas toujours évident à supporter ; Surtout quand tu tombes sur de bons gros connards.

- Peut-être que j'ai du mal à accepter l'idée que le regard des gens pourrait changer...
- J’peux comprendre. Ca ne se fait pas en un jour mais ça viendra avec le temps, quand t’en auras marre tu n’y fera presque plus attention.

Question de vie ou de mort, si j’puis dire. Si nous nous entêtons à vivre en fonction des autres, de leurs regards et leurs jugements, autant dire que nos vies ne vaudraient absolument plus rien. Notre but à tous est de profiter, de vivre, de s’éclater, d’aimer, de détester parfois mais pas de se brider et de se plier en 10 pour satisfaire les désirs des autres.
J’ai toujours été un type qui ne se prenait pas la tête, qui prenait les choses avec énormément de recul et qui ne vois pas de problème là où tant d’autres en voit et j’peux le dire sans détour, ça m’a plus qu’aider à avancer dans ma propre existence.

- Hum... Je suis... Désolé de t'avoir un peu agressé du coup...

Je balaie ses mots d’un geste de la main, sourire en coin.
Si j’lui en veux ? Pas le moins du monde. C’est pas comme s’il m’avait tapé sur la tronche pour salement m’amocher derrière et de me traiter de sale petite fiotte.
Pas comme ces trois connards qui m’ont salement prit Jude.

- C’est rien, t’inquiète. Y a toujours une solution à tout, la preuve.

Je m’adosse contre un pan de mur ou de meuble derrière moi, je n’sais pas trop, les mains dans les poches, toujours un sourire aux lèvres.

- Tu sais, les débuts de ta sortie de placard c’est pas toujours évident. Moi j’me souviens que je me foutais du regards des autres à l’école, de savoir ce qu’ils en pensaient, tant que mes parents et mes potes l’acceptaient… mais j’aimais pas pour autant le regard qu’on me balançait en biais quand j’tenais la main d’un autre gars ou que je l’embrassais en plein couloir.

Pourquoi je lui raconte ça ?
Ca fait toujours du bien de pouvoir parler à quelqu’un qui vous comprend, de pouvoir échanger à ce sujet. Ca fait du bien et ça rassure.

- C’est dingue… et frustrant. Quand tu vois des couples hétéros papillonner partout autour de toi sans que personne n’y fasse gaffe mais que dès que t’es dans le coin avec ton mec, t’as l’impression d’être une tâche sur un tableau hors de prix.

Ca me fait sourire, ça m’amuse. J’ai pris un recul au fil des années qui me sert aujourd’hui à prendre tout ça avec légèreté, à m’en foutre. Je vis ma vie comme je l’entends et celui à qui ça ne plait pas, bah je l’emmerde.
Et j’espère que ça sera le cas pour Kevin. Vraiment.

- Tu t’y feras à tout ça. Ca fait un peu bizarre au début et puis après tu te rendras vite compte que finalement les gens sont plus curieux qu’autre chose parfois. Et puis ça passera. Je hausse les épaules et me passe une main dans les cheveux. En attendant profites et crois moi, ce ne sont pas des partenaires qui doivent manquer à ta porte toi…

Appelons un chat un chat, Kevin est loin d’être le type le plus dégueulasse de ce château…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 394
Date d'inscription : 21/01/2013
Crédits : © ECK
Double Compte : Killian T. E. Calgarry && Casey S. Quiggley && Ricardo Queiros Lopes && Rafael A. Paley && Rosalyn W. Dawson



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1871-kevin-william-owen-mercer-i-ll
MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   Mer 14 Sep 2016 - 21:24

C'était un trait d'humour, en vrai, William et moi, on ne se connaît quasiment pas - si ce n'est... bibliquement. Qu'est-ce que j'en sais, moi, s'il est plus futé que la moyenne ? Remarquez qu'il n'est sans doute pas chez les bleus pour rien non plus... Et à vrai dire, là, face à lui, à m'être emporté pour rien - parce que, donc, il n'y est pour rien, lui - je me sens un peu con, j'avoue. D'autant qu'à exposer la situation, c'est pas comme si j'avais de bonnes raisons de flipper non plus. J'ai l'air d'un crétin là, non ?

- Tu vois, aucune raison de flipper comme ça et de te mettre autant de pression.
- Ouais...

Bon, je sais pas si ça va vraiment arriver tout de suite ça, j'ai beau tout à fait comprendre ce qu'il est en train de dire, je suis pas certain que du jour au lendemain, je sois capable d'assumer au vu et au su de tous... Faut dire ce qui est, être le capitaine de l'équipe, un peu plébiscité - surtout en cas de victoire, même si c'est pas notre meilleure saison - ça fait du bien à l'ego... Alors forcément, l'idée que ça s'arrête, ça me plaît pas beaucoup. Le regard des gens, pour l'heure, il est plutôt valorisant. Le jour où ça changera... Je sais pas trop comment je vais l'accepter.

- J’peux comprendre. Ca ne se fait pas en un jour mais ça viendra avec le temps, quand t’en auras marre tu n’y feras presque plus attention.

Je dois être rassuré de ce "presque" ? Je suis pas sûr. Enfin de toutes les manières, il faudra sans doute bien, à un moment, que je m'y fasse. Je sais bien au fond que je peux pas passer ma vie à me cacher, non plus, et d'autant moins, donc, que mes proches s'en contrefoutent royalement - dans le bon sens du terme du coup.

Je suis un peu rassuré qu'il prenne pas ombrage de mon agressivité un peu plus tôt. Ca m'aurait fait chier, j'avoue, j'aime pas rester sur ce genre de malentendu, d'autant moins avec quelqu'un qui, somme toute, est plutôt sympa, et que je pourrais clairement apprécier plus que juste pour la nuit qu'on a passé ensemble, je veux dire.

- C’est rien, t’inquiète. Y a toujours une solution à tout, la preuve.

Ce type est d'un calme hallucinant, mais j'aime autant ça, j'avoue. C'est pas comme moi qui suis un faux calme, clairement. Le moment où je pars en live fait mal, parce que je me contiens peut-être trop le reste du temps, pour sauver les apparences. Quand ça pète, ça pète fort, et c'est jamais bon.

- Tu sais, les débuts de ta sortie de placard c’est pas toujours évident. Moi j’me souviens que je me foutais du regards des autres à l’école, de savoir ce qu’ils en pensaient, tant que mes parents et mes potes l’acceptaient… mais j’aimais pas pour autant le regard qu’on me balançait en biais quand j’tenais la main d’un autre gars ou que je l’embrassais en plein couloir.
- Je suis pas sûr que qui que ce soit apprécie ça, en vrai...

J'ai vu Rafael, le pote de Killie, qu'est pourtant plutôt posé comme mec, avoir une réaction assez vive face à ce genre de regards, et de murmures, justement, et ce mec s'assume manifestement bien vu comme il s'affichait avec son rouge jusqu'à il y a encore quelques temps. Je crois pas que je pourrai rester calme, personnellement. Je crois qu'il y a définitivement des mecs qui vont finir par se prendre mon poing dans la tronche... et j'ai pas vraiment envie de passer ma vie à me battre, non plus...

- C’est dingue… et frustrant. Quand tu vois des couples hétéros papillonner partout autour de toi sans que personne n’y fasse gaffe mais que dès que t’es dans le coin avec ton mec, t’as l’impression d’être une tâche sur un tableau hors de prix.
- T'as de ces images... Mais c'est tellement vrai...

Et c'est, effectivement, terriblement frustrant. Pourquoi ça doit être comme ça, hein ? Pourquoi on doit supporter ce genre de réactions ? J'arrive pas à piger. Je crois que je pigerai jamais.

- Tu t’y feras à tout ça. Ca fait un peu bizarre au début et puis après tu te rendras vite compte que finalement les gens sont plus curieux qu’autre chose parfois. Et puis ça passera.

Sérieusement, mec, tu m'impressionnes avec ta façon de prendre tout ça avec tellement de... philosophie.

- En attendant, profite et crois-moi, ce ne sont pas des partenaires qui doivent manquer à ta porte toi…

Je souris et secoue la tête.

- Ah... Le truc pour ça, c'est qu'il faudrait accepter de laisser les partenaires frapper à ma porte, pour reprendre ton expression... A vrai dire, je m'y suis pas trop autorisé ici, t'es un peu une exception...

Je sais pas si tu dois considérer ça comme un privilège, mais je renie pas une seconde ce qui s'est passé entre nous, clairement, parce que c'était une putain de bonne nuit... Je sais pas si je serais prêt à remettre ça, ou si je serais vraiment capable d'aller draguer quelqu'un, là maintenant tout de suite et d'en profiter, comme le Raven le suggère, justement parce que c'était une exception à la règle que je me suis fixée il y a tellement longtemps qu'elle fait presque partie de moi. Bon, je devrais dire il fait partie des exceptions, avec un autre petit bleu, aujourd'hui hors des murs du château donc...

Et là, il y a un visage qui s'impose à mon esprit, mais vu son passif, je suis franchement pas certain de comment je serais reçu par Charlie si je tentais quelque chose. Ce qui n'est pas près d'arriver, en fait, parce que je suis pas encore tout à fait complètement prêt à l'accepter, je crois. Même si je crois que petit à petit, on s'en rapproche...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rumor has it... ▬ William   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rumor has it... ▬ William
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Poudlard & ses alentours :: Hogwarts' Inside :: Cinquième Etage. :: ─ Salle des fournitures-
Sauter vers: