AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Présomption de culpabilité - Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hiboux postés. : 482
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Présomption de culpabilité - Connor    Dim 31 Jan 2016 - 9:29

- Date : je ne sais plus, je verrais après : mon neveu est réveillé ! xD -

Où en était-elle ? Honnêtement, Jordane n'en savait strictement rien. Perdue, désorientée et en colère, elle avait passsé de longs moments à surveiller la santé d'Aileen, sans vraiment se sentir à sa place là bas. À vrai dire, si elle pouvait fuir les regards des autres et le réveil de la métamorphomage, elle le faisait sans hésiter. Alec aussi avait été blessé et sa présence là-bas lui semblait plus naturel. D'un sens, elle ne se sentait pas impliquée dans son attaque à lui, contrairement à celle d'Aileen pour qui elle se sentait responsable sans que ça n'ait finalement de sens. Et pourtant, si. Si, sinon Logan aurait cessé depuis un certain temps de poser des questions sur ces histoires de rumeurs. Rumeurs qu'elle avait remarqué et sur lesquelles elle l'avait prévenue. Alors, oui, elle était en colère, etrêmemnt en colère. Contre elle-même parce qu'elle avait finalement laissé couler, contre le connard qui avait fait ça, contre Connor, contre la raclure de taupe et contre lui. Oui, elle était de nouveau en colère contre Logan, et cette rage ne faisait que s'ajouter à celle qu'elle avait jadis éprouvé. Oui, la jeune femme était rancunière, ça n'était pas nouveau. Il ne l'avait pas écoutée. Encore une fois, sa parole n'avait pas compté, ses émotions n'avaient pas eu de sens à ses yeux et encore moins son inquiétude. Elle avait eu raison, et une fois de plus, ça avait compté pour du beurre. Et s'il s'était penché sur la question ? Elle ne pouvait que penser que ça aurait pu faire une différence. Peut-être que tout ça aurait pu être évité ?? Si on l'avait prise au sérieux....
Enfin, d'un autre côté, tout cela n'avait peut-être aucun rapport. Peut-être cherchaient-ils tous un sens à ce qui n'en avait pas. Mais dans un sens, si la jeune femme avait été touchée, c'était bien parce qu'un connard, un jour, l'avait désignée comme l'amante de l'ennemi public numéro 1 des Supérieurs non ? Enfin, c'était ce qu'elle supposait. Il y avait une liste paraissait-il, qui indiquait qui était visé et il semblait évident que ces gens n'étaient pas choisis au hasard. Les soigneurs, Maxence qui était proche à la fois d'Ismaelle, co-directrice, Alec et Aileen qui touchaient directement Logan.... ne serais-ce qu'eux, ceux dont elle s'estimait proches, n'avaient clairement pas été désignés sur le tas. Alors il lui semblait évident que tout cela était une immense manœuvre de menace. Et il n'y avait pas de raisons pour qu'Aileen ait été attaquée par un effet de coïncidence. C'était fait, elle était désignée comme proche du directement. Et ça n'était pas avec son langoureux baiser stupide, là, que ça allait changer la donne.

C'était ainsi que la jeune femme s'était faite surprendre par le patronus de Logan. Ruminant en équilibre sur une fenêtre, un livre de défense contre les forces du mal sur les cuisses auquel elle ne jetait pas même un regard, elle avvait le visage morose des mauvais jours et la tête de celle qu'il ne faut pas faire chier. D'ailleurs même Takuma et Sovahnn la laissaient tranquille, conscients qu'elle risquait d'être agressive. Comme quoi, ils commençaient à connaître ses mauvais côtés. Ce côté enfant sauvage un peu insupportable chez elle.

Alors, lorsque la voix de Logan s'était élevée à ses côtés, la jeune femme avait simplement fait un bond de surprise. Foudroyant du regard le gigantesque lion argenté qui s'était mis à lui parler, la belle rousse avait mis un instant à comprendre qu'il devait s'agir du nouveau patronus du directeur. Il ne lui semblait pas qu'il avait un lion avant.... surtout que ce felin avait un aspect assez étrange. Lion, oui, c'était ce qui lui était venu naturellement à l'esprit en le voyant, mais pas comme les autres. Il lui semblait particulièrement grand, et sa crinière était très peu étandue.
Bref, à force de bloquer sur l'animal, la jeune femme avait mit un instant à imprimer ce qu'il lui demandait.

Aller chercher Connor.

« NAN MAIS T'ES SERIEUX LA ???? »

ça y était, c'était monté. Comme quoi, elle avait dû faire un refus pur et dur de la demande. Sauf que l'animal argenté ne bougeait pas, braquant sur elle son regard sans failles. L'air de dire 'tu bouges ou je t'y forces ?'. Tout à fait ce que le directeur aurait pu faire quoi.

Lâchaant un grognement absolument pas contenu, la jeune femme s'était levée, attirant vers elle un peu plus encore les regards étonnés des studieux de la bibliothèque. Son agacement était palpable alors qu'elle rangeait le livre sans décolérer. D'un autre côté, s'il ne lui avait pas dit qu'elle avait carte blanche pour le ramener, il n'avait pas dit le contraire ! Et apparemment, il voulait s'assurer qu'il n'irait pas parler à qui que ce soit avant de venir le voir, donc elle pouvait le violenter s'il refusait de coopérer non ? =D

Question : … pourquoi ne pas le faire suivre, histoire de, justement, découvrir vers qui il pourrait bien aller déverser son venin ou appeler à l'aide ?

Nan, c'est une question comme ça....

C'était ainsi que la jeune femme s'était retrouvée face au gros connard de service, une baaguette à la main et un regard noir en cadeau.

« Salut salopard ! Que dirais-tu de me suivre voir copain le directeur puisqu'il l'exige ? »
« Dis lui que tu refuses, elle sera heureuse d'utiliser la force. »

Se retournant vers le félin, la jeune femme se dit qu'il avait définitivement prévu sa rage et qu'il ne l'avait pas choisie au hasard.

« Ouais, tout comme il dit le chat.  »


Elle serait ravie de briser quelques os...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Dim 31 Jan 2016 - 19:40

Cela aurait pu être une journée des plus normales, entre les cours, les devoirs et compagnie. Oh ou, cela aurait pu continuer sur un traintrain quotidien, mais malheureusement le destin en avait décidé autrement ! En effet alors qu'il descendait de la salle commune des Bleus pour aller à la bibliothèque, il se fit soudain arrêter.

Salut salopard ! Que dirais-tu de me suivre voir copain le directeur puisqu'il l'exige ? 
 Dis lui que tu refuses, elle sera heureuse d'utiliser la force

Il regarda alternativement l'un et l'autre sans vraiment trop rien comprendre à ce qui se passait là, devant ses yeux. Déjà pourquoi était-ce Jordane qui venait l’interpeller et en plus c'était quoi ce foutu patronus ? Un peu -beaucoup- perplexe, il continua de les regarder tour à tour en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir dire, ou faire. Pourquoi est-ce qu'il était convoqué chez le directeur ? Très certainement à cause de ce qui s'était passé quelques semaines auparavant, c'était même plutôt logique. C'était à cause de l'attaque. Mais pourquoi intervenir que maintenant ? Et surtout pourquoi le soupçonner ? Même s'il faisait toujours parti des ex pro-sup... comment est-ce qu'il aurait pu organiser une telle attaque ? Il n'avait que 18 ans et n'était pas assez doué pour arriver à faire rentrer des gens au sein de l'établissement. Il était blanc comme neige, et même avec une potion de vérité le directeur ne pourrait rien trouver sur lui. Il pouvait donc suivre la jeune femme sans aucune crainte... enfin en théorie. Le directeur semblait à cran ces derniers temps et vu qu'Aileen avait été touchée peut-être qu'il risquait quelque chose même s'il n'avait rien à voir là-dedans. Il réfléchissait à quelque chose à dire, à un moyen de s'y soustraire mais il n'y en avait pas. Il allait devoir y aller et le plus rapidement possible. Ce n'était pas la peine de passer pour plus coupable qu'il n'y paraissait déjà.

Ouais, tout comme il dit le chat.

Cette nouvelle phrase le tira tout simplement de ses songes, il pointa de son doigt, la baguette que l'autre tenait fermement dans sa main. Avec un petit sourire, il ne tarda pas à reprendre -ou plutôt prendre- la parole

Tu peux baisser ta baguette. Je vais te suivre. Tu sais, la violence ne résout rien.

Même s'il avait dit sur le ton le plus neutre possible, il était possible qu'elle perçoive une certaine ironie de la situation vu ce qui s'était passé. Et pourtant cette 'non-violence', ce n'était pas la première fois qu'il la prônait et il trouvait juste cette occasion parfaite pour le ressortir. Il n'avait jamais torturé quelqu'un et les seuls vrais combats qu'il avait fait était en salle des duels. Autrement dit ce ce côté-là, il n'avait rien à se reprocher si ce n'est des propos pas très glorieux. Il se tut quelques instants, laissa sa baguette dans sa manche vu qu'il n'avait pas l'intention de s'en servir.

Tu comptes quoi ? M'attaquer alors que je ne suis pas armé et que je veux bien "coopérer" et te suivre sans faire d'histoires ? Et bien vas-y. Il se tut quelques instants avant de reprendre Je ne sais pas ce que je vais faire là-bas, mais crois-moi que j'y vais la conscience tranquille quoique vous me reprochiez.

Au moins ça avait le mérite d'être clair.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 482
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Dim 21 Fév 2016 - 20:39

La violence est belle. Si, je vous jure. C’est mal, c’est inutile, ça n’est clairement pas le bon moyen pour résoudre les problèmes et si jamais la jeune femme avait des enfants, ils feraient probablement d’elle un modèle d’hypocrisie rarement égalé (hormis politiques et grands de toutes époques). Un cas d’école, presque. La colère, le stress, ce sont des ressentis qui permettent d’avancer. Une puissance viscérale qu’il convient de ne surtout pas négliger.

Elle gardait beaucoup trop de choses pour elle, et notamment depuis les attaques successives de ce foutu jour. A vrai dire, vu les personnes touchées, elle avait eu beaucoup de mal à exprimer ce qu’elle pouvait ressentir et toute cette colère, elle l’avait bien rangé, dans le dernier tiroir en haut à droite de son grand dressing de colères refoulées. Et voir ce petit regard amusé, cet œil mesquin qui souriait là, insolent, nonchalant… ne lui donnait qu’une envie : lui arracher et le lui faire avaler. Ce misérable bâtard avait-il la moindre idée de la véritable texture d’un œil ?  

Oui, ça fait un peu psychopathe. Parfois, il vaut mieux penser à certaines atrocités pour éviter d’en commettre d’autres. Il aurait pu être utile que quelques uns songent à leurs paroles et leurs actes avant de les rendre réels, et ainsi penser un peu aux conséquences directes et indirectes. Et que dire des dommages collatéraux ??

Il n’avait pas répondu tout de suite, était resté ainsi, indolent, immobile, sondant la jeune femme, évaluant les paroles du lion à ses côtés. Et ça ne faisait que faire monter un peu plus cette rage en elle, qui brillait sans aucun doute possible au creux de ses pupilles braquées sur lui. Et pourtant, elle souriait, à pleines dents même. Résiste-moi, je t’en pris.

Tu peux baisser ta baguette. Je vais te suivre. Tu sais, la violence ne résout rien.

Le sourire de la jeune femme s’était agrandi alors qu’elle s’approchait de lui, plantant sa baguette dans sa nuque, juste sous la mâchoire.

« Oh détrompe-toi. Ça résout bien des soucis. J’suis persuadée que te voir souffrir calmerait mes tensions musculaires. Peut-être les insomnies aussi. »

Elle s’était éloignée de quelques pas, sans jamais quitter son regard, le foudroyant du sien.

« J’suis sûre qu’on pourrait diffuser ça en masse et soulager bien des habitants de cette école. »

T’es mauvaise langue !
Pas tellement. M’enfin quand même !

Tu comptes quoi ? M'attaquer alors que je ne suis pas armé et que je veux bien "coopérer" et te suivre sans faire d'histoires ? Et bien vas-y.

« ‘Me tente pas. » Avait-elle répliqué, mâchoires serrées.

Je ne sais pas ce que je vais faire là-bas, mais crois-moi que j'y vais la conscience tranquille quoique vous me reprochiez.
Elle n’avait pu s’empêcher de lâcher un soupir brusque de dépit. Elle brûlait de lui faire payer son arrogance et sa désinvolture.

« T’es vraiment sérieux ? Oh que tu si tu es coupable. J’sais pas si c’est de la connerie pure ou que tu es réellement un gros gros connard qui joue avec la vie des autres, tout content de lui… et d’ailleurs j’en ai rien à foutre à vrai dire. Avance. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Dim 28 Fév 2016 - 10:04

Sérieusement, il allait falloir que cette nana aille se faire soigner et rapidement. A quoi ça rimait d'agresser les gens de la sorte ? Surtout qu’autant des fois il le méritait, mais en ce moment il se tenait plutôt tranquille alors c'était juste bizarre dans l'esprit de Tveit. Il lui expliqua donc, le plus "tranquillement" possible qu'il allait la suivre et qu'il n'y avait pas besoin de le menacer. Il n'avait rien à cacher. Le directeur voulait le voir et bien, il irait. Il ne trouverait rien contre lui. Rien. Bizarrement ce qu'il venait de dire faisait sourire Jordane, vraiment elle allait finir par lui faire penser à une psychopathe !

Oh détrompe-toi. Ça résout bien des soucis. J’suis persuadée que te voir souffrir calmerait mes tensions musculaires. Peut-être les insomnies aussi.. J’suis sûre qu’on pourrait diffuser ça en masse et soulager bien des habitants de cette école.

Et après c'était lui le connard et compagnie. Bien. Bien. Bien. Comme quoi, c'est fou ce que les gens sont totalement stupides. Juste par ce qu'il dit ce qu'il pense il est catalogué... et elle qui menace, frapper, et compagnie et bien c'est une pauvre petite fille qu'il faut protéger des mizants. C'était une vaste blague d'ironie et peut-être qu'en temps normal il se serait fait un plaisir de lui faire remarquer, mais là, il n'en avait juste pas envie. Il était fatigué de tout ça, de toujours devoir d'expliquer alors il préféra tout simplement laisser tomber. Ça vaudrait mieux pour tout le monde ! Il ne tarda quand même pas à reprendre la parole, lui disant qu'elle avait cas l'attaquer alors qu'il voulait coopérer.

T’es vraiment sérieux ? Oh que tu si tu es coupable. J’sais pas si c’est de la connerie pure ou que tu es réellement un gros gros connard qui joue avec la vie des autres, tout content de lui… et d’ailleurs j’en ai rien à foutre à vrai dire. Avance.

Au lieu d'avancer, il la regarda juste étonné. Il essayait de voir ce qu'elle voulait bien dire par-là mais il avait du mal. Quand est-ce qu'il avait joué avec la vie des autres ? Il n'avait jamais touché personne par un sort, il n'avait pas spécialement changé de comportement. Il n'avait pas prit part aux attaques des supérieurs... Non il s'était toujours juste contenté de dire ce qu'il pensait, et peut-être oui, de lancer une petite rumeur ou deux mais qui étaient quand même fondées sur des faits réels. Après ce n'était pas de sa faute si les gens comportaient ça n'importe quoi. Il soupira, las, mais commença à avancer.

Au lieu de jouer aux devinettes, est-ce que tu ne voudrais pas me dire de quoi on parle là ? Je crois que pour ce qui s'est passé en début d'année je me suis déjà expliqué... et en plus je n'avais fait que dire ce qu'on m'avait dit. C'est ça que tu appelles jouer avec la vie des autres ? Parce que bizarrement, il y a plein de gens ici qui agissent comme ça mais il n'y a que mon comportement qui choque ? Sérieusement... Il se tut quelques instants avant de la regarder quelques instants de nouveau Si vous me jugez coupable je ne sais à quel degré pour ce qui s'est passé en février, c'est que vraiment vous ne devez pas avoir de coupable et d'aucune idée de comment ils ont pu revenir ici. Solution de facilité. Tu crois vraiment que j'aurais laissé quelqu'un faire du mal à Aaron ?

Au final c'était peut-être ça le souci, qu'il se soit trouvé au bon endroit au bon moment pour le sauver... mais il était vraiment innocent. Il secoua un peu la tête en soupirant.

Est-ce que c'est autre chose ?

Ils avançaient cependant assez vite et donc... il allait peut-être se retrouver en face à face avec le dirlo avant d'avoir de réelles réponses à ses questions. Mais tant pis, comme il lui avait déjà dit il n'avait rien à cacher et au moins ça serait prouvé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 482
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Dim 28 Fév 2016 - 21:09

Son aplomb lui coupait le souffle. Comment pouvait-il avoir ce naturel total alors qu’il devait avoir conscience que ce qu’il avait fait impliquait bien plus de choses qu’un pauvre honneur bafoué. Parce qu’elle se contrefoutait de ce que l’on pouvait bien dire sur elle et de ce que l’on pouvait imaginer, honnêtement elle était bien au dessus de ça ! Enfin, elle l’était la majorité du temps disons. C’était très probablement tout autant le cas d’Aileen ! Et leur amitié qui se barrait en couille ? Franchement, ça n’avait aucune importance comparée au fait qu’elles s’étaient par conséquent retrouvées sur la sellette avec une probabilité de cible sur la tronche assez conséquente.

Mais à présent !! Merde !

C’était une chose de songer à ça, une chose d’imaginer de quoi l’avenir pourrait bien être fait. Mais c’était une chose de voir la jeune femme se faire poignardée et frôler la mort ! Et ça n’était qu’une première étape, ça, la belle rousse en était parfaitement consciente ! Et que dire de la disparition de son frère ! Ça signalait quoi pour elle-même ?? Pour sa sœur ? Pour son père ? Il fallait comprendre quoi ? Que chaque personne qui avait un lien avec Logan se trouvaient avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête ?

ET TOUT CA PARCE QU'UN PETIT COUILLON S'ETAIT AMUSE AVEC DES CHOSES QUI NE LE REGARDAIENT ABSOLUMENT PAS ?!!!!!

Alors compte tenu des circonstances, la Serdaigle estimait qu’elle gardait plutôt bien son calme, et ce malgré le regard fulgurant qu’elle envoyait au dit-couillon. Elle avait même l’impolitesse de lui adresser de l’amusement  provocateur.

Pourtant, au moment où elle s’était avancée, sur ses gardes, s’attendant à ce que le branleur lui emboite le pas, Jordane avait été perturbée de voir dans son regard de l’étonnement.
Eh oui, c’était qu’il était sérieux ce débile là !

Alors elle avait planté elle aussi, se retournant pour le fixer du regard, bras croisés.

« Quoi ? »

Soupir.
T’as raison, dis-le si j’t’emmerde.

Au lieu de jouer aux devinettes, est-ce que tu ne voudrais pas me dire de quoi on parle là ? Je crois que pour ce qui s'est passé en début d'année je me suis déjà expliqué... et en plus je n'avais fait que dire ce qu'on m'avait dit. C'est ça que tu appelles jouer avec la vie des autres ? Parce que bizarrement, il y a plein de gens ici qui agissent comme ça mais il n'y a que mon comportement qui choque ? Sérieusement...
« T’es le seul à être à ce point à la fois agressif, profondément con et inconsciemment dangereux. Pour peu que ce soit inconscient. »

Il l’avait fixé quelques secondes avant d’enchaîner.

Si vous me jugez coupable je ne sais à quel degré pour ce qui s'est passé en février, c'est que vraiment vous ne devez pas avoir de coupable et d'aucune idée de comment ils ont pu revenir ici.

Les lèvres entrouvertes, elle l’avait toisé, incrédule.

Tu crois vraiment que j'aurais laissé quelqu'un faire du mal à Aaron ?

A cette nouvelle intervention, il avait semblé à la jeune femme que son cerveau avait simplement bugué. On redémarre la machine et on fait des mises à jours : il y a un truc qui cloche là.

« Qu… qui c’est ça Aaron ?? »

Bonjour je débarque.

Est-ce que c'est autre chose ?
« Bien sûr que c’est autre chose ! De quoi tu parles toi ?? »

Attends : pause, on reprend tout depuis le début.
Il a perdu un bout de cerveau dans la bataille celui-là ou … ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Ven 4 Mar 2016 - 18:43

Il était un peu perdu et ne savait plus trop de quoi on l'accusait. En ce moment c'était un peu un sport collectif, il avait l'impression de lui faire porter tous les tords... alors il restait juste perplexe sur les accusations de la jeune femme. Il avait beau chercher, il ne voyait franchement pas ce qu'il avait de mal comme il tentait de lui expliquer mais visiblement cela entrait par une oreille de Jordane pour ressortir par l'autre aussitôt après ! Ça en était même presque désespérant !

T’es le seul à être à ce point à la fois agressif, profondément con et inconsciemment dangereux. Pour peu que ce soit inconscient.
Ou alors, c'est parce que ce que je fais est beaucoup plus commenté ? Ou alors peut-être que tu as aussi des œillères... Tu n'es pas impartiale, c'est des foutaises tout ça. J'ai juste répété ce que j'avais entendu, ni plus ni moins ce n'est pas de ma faute si la vérité blesse, ou si elle... disons qu'elle engendre d'autres choses !

Il ne tarda pas à continuer à parler, à tenter de lui montrer qu'il n'y étais pour rien en février, la preuve en était Aaron, sauf que la réaction de la bleue ne fut pas du tout celle qu'il attendait au départ. Il haussa un sourcil lorsqu'elle lui demanda qui était Aaron. Est-ce qu'elle se foutait de sa gueule ou quoi ? Ou alors est-ce qu'il y avait quelque chose qu'il n'avait franchement pas compris ? Un peu perplexe il la regarda quelques instants.

Ben c'est mon cousin. Un petit Rouge qui a un moins de moi... et qui été touché pendant l'attaque. Le fils de Walleinstein si ça peut t'aiguiller. Il se tut quelques instants avant de reprendre On ne touche pas à la famille !

Même quand cela concernait ce petit con de Griffy... Même Warren il n'avait pas spécialement envie qu'on y touche et pourtant c'était certainement celui qu'il détestait le plus de sa famille qui était à Poudlard. Un traître, voilà ce que c'était, mais il y avait encore de l'espoir pour lui, selon ses parents. Et puis même, il restait quand bien même de son sang ! Tveit soupira doucement en se disant qu'ils n'étaient visiblement pas du tout sur la même longueur d'onde, ils n'avaient pas l'air de parler du tout de la même chose d'où l'espèce de quiproquos depuis le début. Et c'est bien pour cela qu'il lui demanda si elle parlait d'autre chose. Et s’il attendait une longue réponse, il fut surpris d'entendre sa réponse.

Bien sûr que c’est autre chose ! De quoi tu parles toi ??

Quelques secondes de blanc, il se passa une main sur la nuque puis dans les cheveux avant de froncer un peu les sourcils. Mais bordel de merde de quoi est-ce qu'elle était en train de causer là ? Qu'est-ce qu'il avait raté et surtout de quoi est-ce qu'elle était en train de l'accuser.

De l'attaque de février. Je n'y suis pour rien. Ni celle-là, ni celles d'avant d'ailleurs... C'est bien de ça dont tu parles non ? Parce que je ne vois pas ce qu'on pourrait me mettre encore sur le dos qui soit assez fort pour aller voir le directeur.

Et le pire c'est que lorsqu'il disait ça, il était totalement sincère !

De quoi est-ce qu'on m'accuse au juste ? A moins que tu préfères me laisser la surprise ?

Et là, il commençait à être un peu ironique mais amer... parce qu'il ne comprenait pas, alors qu'il était plus calme en ce moment pourquoi est-ce qu'on le cherchait encore !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 482
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Sam 12 Mar 2016 - 19:39

Soit c’était un technique foireuse pour éviter à la fois sa colère et celle de Logan, soit il était réellement perdu sur ce que la jeune femme pouvait bien lui reprocher et dans ce cas, ça prenait totalement la belle rousse de court. Ça, elle ne s’y était pas attendu, c’était le moins que l’on puisse dire. Après, même s’il  ne savait réellement pas ce qu’on lui reprochait, cela pouvait relever de la connerie pure et dure – chose qui n’était finalement pas si étonnante que ça de sa part – ou de quelque chose de plus profond et inquiétant. C’était cette inquiétude qui s’accrochait à la jeune femme, glissant ses langues sombres le long de sa peau. Elle faisait le lien  avec Aileen et son malaise, bien évidemment. Et tout ça n’était pas pour lui faire plaisir.

Ou alors, c'est parce que ce que je fais est beaucoup plus commenté ? Ou alors peut-être que tu as aussi des œillères... Tu n'es pas impartiale, c'est des foutaises tout ça. J'ai juste répété ce que j'avais entendu, ni plus ni moins ce n'est pas de ma faute si la vérité blesse, ou si elle... disons qu'elle engendre d'autres choses !
« Ah ! Pardon, tu es un con commenté. Au temps pour moi, je retire ! »

Le sarcasme était évident et son regard sceptique appuyait clairement ses dires.

Ce type était profondément grave tout de même. Triste d’en arriver à là.
Il lui faisait penser à ces cons dans les émissions débiles à la télévisions, qui affirment leurs conneries haut et fort, en y apportant des arguments farfelus et idiots…. Mais à priori clairs et logique dans leurs esprits. Le genre qui peut ; au choix :
- Etre dangereux
- Provoquer le mépris.
Alors entre le gourou de secte qui fait du mal et s’enrichi se faisant et le crétin que l’on dédaigne…. Elle aurait largement préféré que celui-ci fasse parti de la seconde catégorie. Malheureusement, elle craignait que ça ne soit pas le cas.

Ben c'est mon cousin. Un petit Rouge qui a un moins de moi... et qui été touché pendant l'attaque. Le fils de Walleinstein si ça peut t'aiguiller.
« O-kay. » Rapport ?
On ne touche pas à la famille !
« Je suis… ravie de voir que tu as quand même quelques principes. »

Un sourcil levé, la jeune femme ne voyait surtout pas vraiment là où il voulait en venir. C’est bien tout ça. Bien bien bien…. Mais… et alors ? En quoi cela la concernait au juste ? Elle n’avait jamais fait attention au fils de Walleinstein et ne voyait pas trop ce qu’il venait faire dans l’équation. Et qu’il se fasse toucher ou non, ça faisait quoi ? En quoi ça l’impliquait, lui ?

Donc, non, non en effet ça n’était pas de cela qu’elle parlait et le lui avait signalé, espérant qu’il remonte un peu le fil chronologique et reprenne tout depuis le début en lui expliquant son point de vu à lui.
Peut-être aurait-il fallu commencer par là un jour d’ailleurs.

De l'attaque de février. Je n'y suis pour rien. Ni celle-là, ni celles d'avant d'ailleurs...  C'est bien de ça dont tu parles non ? Parce que je ne vois pas ce qu'on pourrait me mettre encore  sur le dos qui soit assez fort pour aller voir le directeur.
« Oui… »

Oui oui.

De quoi est-ce qu'on m'accuse au juste ? A moins que tu préfères me laisser la surprise ?
« J’veux que tu reprennes tout depuis le début là. Pourquoi d’après toi je t’en voudrais ? Et pourquoi tu serais accusé de ces attaques ; quel est le rapport avec ton cousin ? »

Parce que là, ça n’était pas clair dans son esprit, loin de là même et elle aurait aimé s’assurer de sa limpidité d’esprit avant de faire quoi que ce soit.

« Et d’ailleurs, je laisse le directeur s’exprimer sur ses propres pensées et opinions. Tu crois vraiment qu’il me met au courant ? »

Il n’a jamais été très causant, même sur l’oreiller. Alors sans l’être…. Ça ne risquait pas d’aller très loin question confessions.
Va voir Aileen pour ça.
Ah ! Attends voir, c’est déjà fait. L’accusation qui va avec aussi et maintenant elle possède une magnifique cible tracée au sang frais sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 1500
Date d'inscription : 28/10/2013
Crédits : Ludies; gif tumblr
Double Compte : Elias & Matthew & Keane & Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t2417-connor-oo-it-s-not-unusual-to-
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Dim 13 Mar 2016 - 17:43

C'était juste totalement étrange comme conversation. Il ne savait plus trop quoi en penser et il avait l'impression d'être plus largué, et perdu qu'autre chose. Il ne comprenait pas où elle voulait en venir et vu qu'elle ne lâchait pas le morceau, il ramait, encore et toujours ! Est-ce qu'elle était en train de le charrier, est-ce que ce n'était qu'une vaste blague pour voir s'il craquerait ? Est-ce que c'était autre chose ? Tout était possible. Tout. Pourquoi est-ce qu'elle ne comprenait pas quand on parlait de Aaron ? Pourquoi ? Qu'est-ce qui se passait ? Pourquoi elle disait qu'elle ne comprenait pas le rapport. C'était clair pourtant, non ?

Je suis… ravie de voir que tu as quand même quelques principes. [/b]
J'en ai, et certainement beaucoup plus que que tu le crois. C'est juste que l'on a pas les mêmes. répliqua-t-il sobrement.

Vu que ce n'était visiblement pas ça dont elle parlait, l'attaque de février... il se demandait bien de quoi est-ce qu'elle pouvait sauver et il ne voyait sincèrement pas. Qu'est-ce qu'il avait pu faire qui méritait d'aller chez le dirlo. Rien, selon lui. Il tenta donc d'en apprendre un peu plus en lui posant directement les questions. Avec un peu de chance, elle lui répondrait et il saurait enfin ce qu'on lui reprochait, il était même certain qu'il pourrait dire qu'il n'avait rien à voir avec ça. RIEN. Il était INNOCENT !

J’veux que tu reprennes tout depuis le début là. Pourquoi d’après toi je t’en voudrais ? Et pourquoi tu serais accusé de ces attaques ; quel est le rapport avec ton cousin ?
Peut-être parce que je suis l'un des seuls à dire ce qu'il pense de la situation et qu'il avoue être un pro-supérieur ? Et comme quelqu'un a bien dû les faire rentrer, forcément ça risque de tomber sur la pomme... ou qu'on me questionne, sauf que je ne sais rien sinon jamais je n'aurais laissé ça se passer. Il secoua la tête et soupira. Mais visiblement ce n'est pas ça, alors je ne comprends strictement pas ce que je vais faire là-bas. Enfin quoiqu'il en soit, je n'ai rien à me reprocher, comme je te le disais.
Et d’ailleurs, je laisse le directeur s’exprimer sur ses propres pensées et opinions. Tu crois vraiment qu’il me met au courant ?
Vu que c'est toi qui vient me chercher plutôt qu'un prof ou un gardien ou lui-même... je me suis dis que oui, peut-être.Il haussa les épaules... Bon je peux le voir quand ? C'est pas tout mais j'ai pas mal de choses à réviser, après.

Autrement dit, il était prêt pour l’entretenu et n'angoissait absolument pas, au contraire, pour l'instant il était juste curieux de savoir quel était son crime ! Il secoua un peu la tête en soupirant et attendit sagement qu'on lui dise que c'était à son tour, qu'il pouvait enfin voir Monsieur le Directeur, roi des cons. Il le détestait, réellement, sincèrement. Pas forcément parce qu'il avait chassé les supérieurs, même s'il y avait une partie ou cela mais juste pour tout ce qu'il avait mis en place. Laisser les moldus ici, enlever l'uniforme ? C'était de pire en pire ici...

A moins que cette histoire de rendez-vous soit une vaste blague. Je suis mort de rire tu vois...

Avec elle on pouvait s'attendre à tout. Il ne savait pas ce qu'elle avait derrière la tête alors il considérait que tout était possible et qu'il fallait s'en méfier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 482
Date d'inscription : 02/10/2011
Crédits : Stela
Double Compte : Marek, Takuma, Sovahnn, Alec, Maxence, Yusuke, Kazuo



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t1393-jordane-s-links#79754
MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    Sam 28 Mai 2016 - 19:03

J'en ai, et certainement beaucoup plus que que tu le crois. C'est juste que l'on a pas les mêmes.
« C’est le moins qu’on puisse dire.. »

Tous les Hommes naissent libres et égaux dans leurs droits quelque soit leur race, religion etc… Tu connais ? Jordane en doutait. Donc, oui, ils ne partageaient pas les mêmes principes, c’était une évidence. Chacun restait borné dans ce qu’il estimait comme juste et important. Ça n’est pas ainsi que naissent les grandes guerres par hasard ? Des personnes similaires pensant chacune détenir la vérité, impliquées dans des desseins qui leur échappent ?

Ce qui était sûr, c’était que ce type était totalement à côté de la plaque. A côté de ses pompes également. Il lui semblait avoir tout simplement reçu un violent coup à la tête et confondre un certain nombre de choses. Comme s’il n’avait pas toutes les clés pour comprendre la conversation qui avait lieu entre eux deux. A vrai dire, Jordane avait également cette sale impression. Il lui manquait une clef, un élément, un indice. Un petit quelque chose pour tout démeler… et elle n’était pas vraiment sûre d’apprécier la résolution de tout ça.

Peut-être parce que je suis l'un des seuls à dire ce qu'il pense de la situation et qu'il avoue être un pro-supérieur ? Et comme quelqu'un a bien dû les faire rentrer, forcément ça risque de tomber sur la pomme... ou qu'on me questionne, sauf que je ne sais rien sinon jamais je n'aurais laissé ça se passer.

C’est tout ? C’est vraiment tout ce que tu crois qui pourrait te rendre suspect aux yeux de tous ?
Le regard sceptique que lui envoyait Jordane était clair, elle n’en revenait par de son espèce de naïveté crétine.

Mais visiblement ce n'est pas ça, alors je ne comprends strictement pas ce que je vais faire là-bas. Enfin quoiqu'il en soit, je n'ai rien à me reprocher, comme je te le disais.
« C’est évident. Tu es une vraie colombe, vierge de tous soupçons. T’as jamais rien fait de mal, c’est clair. »

Cynique au possible.

Bon je peux le voir quand ? C'est pas tout mais j'ai pas mal de choses à réviser, après.
« Au cas où tu ne l’aurais pas remarqué, j’attendais que tu me suivre. Alors maintenant, embraye ! On y va. »

Ça faisait un moment qu’elle s’agaçait de ne pas le voir bouger. Gros problèmes d’empathie ce type pour ne pas être capable de déceler le langage non verbal…

A moins que cette histoire de rendez-vous soit une vaste blague. Je suis mort de rire tu vois...

Regard de haine.

« Ta gueule et bouge. On y va je te dis. »

La porte du bureau du directeur s’était ouverte dès qu’ils s’y étaient présentés et Logan les attendait, appuyé contre son bureau, le regard glacial se posant, transperçant, sur Connor dès l’instant où il franchit la porte.

« Vous en avez mit du temps. »
« C’est un type borné et un poil neuneu… »

Il n’avait pas sourcillé, dédaignant totalement la belle rousse, son regard de glace braqué sur celui qu’il avait convoqué.

L’instant suivant, Jordane lâchait un cri et tombait au sol, haletante.

« Bien, laisse-nous. »

Lèvres entrouvertes de surprises, elle le foudroyait du regard, se relevant d’un bond, furieuse. Pourtant, la jeune femme ne dit rien, une expression de dédain largement peinte sur son visage. Sans un mot, elle quitta la pièce, laissant Connor seul face au Directeur.

« Décrit-moi tout ce que tu sais sur Aileen, ses proches, moi-même et toutes les interactions que tu as pu avoir avec sa sphère privée. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Présomption de culpabilité - Connor    

Revenir en haut Aller en bas
 
Présomption de culpabilité - Connor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connor Rankin
» WILLIAM ▲ La culpabilité est la pire des tortures
» (M/LIBRE) CONNOR JESSUP ♫ a passed life.
» La Culpabilité par la Peur [PV Milady ♥]
» [Autobiographie] Connor Kenway

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Cinquième Etage.-
Sauter vers: