AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Morning After ▬ Warren

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Morning After ▬ Warren   Jeu 28 Jan 2016 - 19:02

Samedi 21 Mars 2015 – Fin de matinée
Morning After



Warren & Enzo

Nouveau rythme. Nouvelle vie, presque. Je commence à m’y faire, à reprendre mes marques, en m’instaurant une sorte de routine quotidienne. Il ne se passe pas un matin sans que j’aille courir dans le Parc avant d’aller en cours, le weekend ne fait visiblement pas non plus exception. Les températures se réchauffent un peu – c’est le printemps, youpi – alors j’en profite pour aller taper la vague discrètement dès que je peux et ça m’arrive aussi d’aller cogner un peu dans un sac de temps en temps, comme ça, pour me défouler, m’occuper, etc … Je m’entraine aussi magiquement, chose que j’avais un peu laissé de côté ces dernières semaines. Je fais mes devoirs assidument, je m’avance dès que j’ai le temps, très concentré, parfois avec l’aide d’autres personnes comme Keza bien sûr mais aussi parfois Charleen quand elle passe par là ou même William qui m’a éclairé sur deux ou trois trucs récemment. Je continue de voir Caem de temps en temps concernant les bases de médicomagie, ou premiers soins même – tout ça c’est une question de bouche à bouche, j’arrête pas de le dire. Je traine aussi beaucoup aux enclos, que ce soit seul ou bien avec Isma – avec qui j’ai repris mes habitudes, à savoir qu’on discute à nouveau beaucoup – avec Ora aussi régulièrement. Cette dernière continue de me passer certains de ses cours, d’ailleurs. Je ne fais pas l’impasse sur les sessions Tue-Loup en Salle des Potions, avec ou sans la Prof. Bref, je ne m’ennuie pas, je m’arrange pour ne pas avoir de temps pour ça, ni pour écouter certains parler. Et ça se passe, d’autant plus que ça n’est pas comme si j’étais seul ici et puis ça y est, ils sont tous au courant, sans détails parce que pour des raisons de sécurité j’aime autant que personne ne sache où est parti mon petit ami, disons pas exactement. Après tout, ça n’est pas comme si certains l’avaient blacklisté et avait tenté de sinon le tuer au moins le blesser récemment …

J’ai des nouvelles de Kyle a peu près tous les deux ou trois jours jusqu’ici, de son côté il ne s’ennuie pas non plus mais ça a l’air de vraiment lui plaire donc c’est génial. Il me manque, évidemment, et je continue d’angoisser dans mon coin quand j’ai un peu trop le temps de penser mais j’essaie de rester positif, de garder ma concentration et de me focaliser sur le fait qu’on finira tôt ou tard par se retrouver. Comme toujours.
Ces derniers jours j’ai eu des nouvelles de Jillian, de Grand-Mère – donc de Derek par extension – d’Amelya et Clarisse aussi. Je crois que paradoxalement, même si ces deux cons ont laissé un vide énorme dans mon quotidien, je ne me suis jamais senti aussi entouré. Et puis il y a Cameron aussi, qui je le sais veille sur moi comme il veillait sur Kyle. Il ne remplacera jamais Derek et ça n’est pas le but tout comme je ne remplacerai jamais Kyle pour lui, mais pourtant j’ai parfois l’impression d’avoir un lien fraternel de substitution. Finalement ça a plus ou moins toujours été le cas, en réalité.

« Bonjour Enzo ! »
« Salut Elijah, ça va ? »

Mon sac magique sur le dos, celui contenant ma planche de surf et mes affaires attenantes, je rentre au château après avoir été taper quelques vagues. Peu le gens le savent, peu de gens connaissent l’endroit où je vais même si je sais que certains Gardiens ne sont absolument pas dupes pour autant. En fonction des rondes, de qui est là, je sais si je vais avoir des problèmes ou pas, ça n’a pas été le cas aujourd’hui. C’est en entrant dans le hall que je croise cette petite pile électrique, me faisant repenser à cette discussion qu’on a eu il y a quelques semaines, après la dernière Pleine Lune.

~*~

Flashback : Samedi 7 Mars 2015 – Dans la journée

« Elijah ! Attends. »

Elle est vraiment minuscule. Oui, c’est le constat que je me fais alors que je me dirige vers elle à pas rapides puis m’immobilise finalement à une distance raisonnable.

« Je peux te parler deux minutes ? »
« Euh … Je … Oui. »

Mon bras se tend, je l’invite à se poser sur un muret sous une des arcades.

« Viens t’assoir. »

J’ai des choses à lui dire, je ne pense pas que ça sera très long mais je préfère qu’on soit à la même hauteur pour ça, donc assis.

« Écoute, je voulais simplement m’excuser. »
« P… Pourquoi ? »

Ça n’est pas vraiment de la peur que je ressens émaner d’elle, plutôt … comme de l’appréhension, chose que je peux parfaitement comprendre après ce qu’il s’est passé jeudi soir donc je me tasse sur moi-même, essayant de paraitre moins grand que je ne le suis, par reflexe.

« Pour cette semaine, et pour jeudi soir surtout. Je sais que t’as eu peur, et je sais, enfin je crois, que je t’ai blessé en me montrant distant. C’était pas du tout mon intention. »

Bug. De sa part, pas de la mienne, je me dis qu’elle ne s’attendait peut-être pas à … ça, tout simplement. Quoi qu’il arrive elle reprend rapidement une consistance et retrouve son sourire tout en chassant ce que je viens de dire d’un geste vif de la main.

« Ben tu sais, c’est pas grave. Je t’en veux pas, c’était de ma faute. C’est de ma faute si on a été collés tous les deux. Bon on n’est pas censé s’endormir en cours, c’est sûr, mais t’avais l’air vraiment fatigué alors ça m’étonne pas. »

Erf … Tu m’étonnes que j’étais fatigué … Ahem.

« En tout cas merci de m’avoir prévenu pour la plante, et de m’avoir rattrapé avant que je ne m’éclate la tête par terre aussi. C’était très gentil de ta part. »

Juste un sourire, un sourire qui veut dire « de rien », j’imagine.

« Ça va mieux ? »
« Oui. Oui, oui, ça va très bien. Merci. »
« Qu’est-ce qu’il t’est arrivé jeudi soir ? »

Inspiration, expiration. En me pointant comme ça je me doutais bien que j’aurai le droit à des questions, encore une fois chose tout à fait légitime, alors je ne compte pas me défiler.

« La Pleine Lune. »

Elle est là, devant moi, les yeux grand écarquillés … C’est du vide que j’y vois, sans jugement aucun de ma part. Elle ne comprend pas. Elle ne sait pas. Ou alors elle a oublié ? Ça n’a pas d’importance.

« Je suis un Lycanthrope, Elijah. »

La seule réaction que j’arrive à obtenir de sa part c’est sa bouche qui s’entrouvre mais aucun son n’en sort alors qu’elle me regarde sans ciller. Je lâche un rire amusé, c’est plus fort que moi, simplement parce que je ne ressens aucune trace de peur de son côté. Elle n’a pas peur, elle est … simplement surprise je crois.

« Je crois que c’est la première fois que j’arrive à te rendre muette. »

Parce qu’en temps normal cette fille est un véritable moulin à paroles mais aujourd’hui je vais visiblement être celui qui fait la conversation. Pas de malaise, ça ne me dérange pas du tout, au contraire. Si ça peut lui permettre d’y voir plus clair …

« J’aurai du prévenir la Prof, lui demander de décaler cette colle, c’était complètement imprudent de ma part. Techniquement elle est au courant de ce que je suis mais c’est à moi de me gérer pour ça et j’ai foiré sur ce coup-là. C’est l’odeur de son sang qui m’a rendu nerveux. Je suis vraiment désolé de t’avoir fait peur, ça n’aurait jamais dû se produire. »

Enzo … Balancer autant d’information comme ça, d’un coup, ça n’est peut-être pas l’idée du siècle. C’est peut-être naturel pour toi tout ça mais parler d’odeur de sang comme si ça n’était rien c’est …

« T’es de quel couleur ? »
« Pardon ? »
« Ben ton pelage, il est de quelle couleur ? »

Ok, là, j’avoue, c’est moi qui me retrouve comme un con et met du temps à réagir parce que je ne m’attendais pas du tout à ça comme réaction. Synchronisation des montres, on se recentre !

« Noir. Tout noir. Sauf là … »

J’étire le col de mon sweat et penche la tête sur le côté pour laisser apparaitre une partie bien précises de ma peau là sur mon cou.

« Tu vois ma tâche de naissance ? »
« Oui. »
« Elle ressort blanche quand je suis transformé. »
« Oh. C’est marrant. »

Et voilà, c’est parti pour le National Geograpic. Un bon moment, sincèrement, et je préfère la voir sourire c’est indéniable.

~*~

Samedi 21 Mars 2015, fin de matinée

« Trop d’amour dans tes yeux Kelly, ça en devient étouffant. »
« Ta gueule. »

Un sourire en coin étire mes lèvres alors que je lui tiens la porte pour la laisser sortir de la bibliothèque quand à contrario je vais pour y entrer. Elle ne m’accorde pas un regard de plus et s’éloigne dans le couloir. J’entre dans ce lieu plein de livres, chose que je fais régulièrement ces derniers jours pour ne pas dire quotidiennement et vais m’assoir à une table, non sans écoper d’un regard suspicieux de la vieille rombière. Non, c’est définitif, elle n’oubliera jamais. Repenser à cette baston improvisée entre White, Derek et moi il y a de ça au moins deux ans maintenant me rend un peu nostalgique je l’admets mais ça me donne le sourire plus qu’autre chose. Sans trop réfléchir je vais m’installer dans un coin et sort mes affaires tranquillement. Première chose : Répondre à Kyle. Ensuite, on verra pour les devoirs. J’ai pas mal avancé dans 20 mille lieues sous les mers – livre que m’a envoyé Clarisse en début de semaine – et je le traine un peu partout avec moi alors il est posé là, sur la table, à côté de mon bouquin de Botanique et quelques parchemins. C’est pourtant sur un bloc de papier et avec un crayon que j’écris à Jules, parce que même si c’est un hibou qui apporte la lettre jusqu’à chez Jill, c’est quand même pas super discret de lui envoyer un parchemin si par exemple il veut le lire ailleurs que dans l’appartement. Et puis même, j’avais envie, alors je fais. Depuis que j’ai compris à quoi servait un téléphone portable et comment ça fonctionnait je vous jure que je maudis Poudlard et son côté archaïque qui ne me dérangeait pas du tout jusqu’ici. J’ai quoi qu’il en soit sorti mon encrier …

« Putain ! »

… encrier qui valdingue alors qu’une tornade noire et grise passe sur le bureau à fond de train et fait tout tomber. Enzo, ton langage ? Oui, et bien putain quand même parce que l’encre est en train de couler partout, notamment sur mon carnet mais surtout … sur les affaires de mon voisin de table que je n’avais soit dit en passant pas vraiment vu jusqu’ici. Il est assis en face de moi mais à deux ou trois chaises d’écart.

« Merde, j’suis désolé. »

Désolé pour quoi, au juste ? Non ça n’est pas de ma faute mais c’est juste un réflexe je crois.

« Ça va ! Vous savez très bien à quoi ressemble mon chat et elle n’est ni tigrée, ni noire, alors ces deux-là ne sont pas les miens. »

Tel que vous me voyez j’essaie de minimiser les dégâts matériel tout en anticipant les foudres de la vieille bibliothécaire qui a déjà pointé son nez parce qu’elle ne rate jamais une occasion pour me foutre dehors. A ce stade, c’est de l’acharnement, soit dit en passant. Elle me lance un regard noir et s’en va finalement suivre le vacarme qui se poursuit un peu plus loin. Je lève les yeux au ciel et me tourne finalement vers … Warren Tveit. Un Tveit que je n’ai pas envie de passer par la fenêtre, comme quoi tout existe.

« Y a pas trop de casse de ton côté ? »

Et du mien …

« Et merde … »

Le carnet encore c’est pas trop grave, une lettre ça se réécrit et de l’encre ça sèche mais quand je me rends compte que le bouquin que m’a offert Clarisse beigne dans le liquide noir … Là ça fait un peu chier. Pas pour autant que je m’énerve, mais bon. Enfin on va quand même espérer que McEwen ne soit pas dans le coin parce que même si je fais le malin qui marche la tête haute, je n’aimerai pas me retrouver enfermé avec ce type.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Dim 31 Jan 2016 - 13:00

Cela faisait près d'une heure qu'il était à la bibliothèque en train de potasser ses bouquins et de griffonner quelques mots ci et là sur le coin d'une feuille. Il avait quasiment fini d'écrire son parchemin mais il aurait voulu trouver d'autres arguments et là il séchait complètement. Son regard dériva tout naturellement sur les personnes qui étaient également dans la bibliothèque et s'arrêta soudain sur une des Bleus qu'il connaissait bien. La délicieuse petite Lorence. Caractère de merde, née moldue mais ça il s'en contre fichait totalement. Il l'aimait bien, il l'appréciait réellement. Elle avait l'air concentré sur son devoir et il décida de l'ennuyer un peu. Il déchira un bout de son parchemin "brouillon" et écrivit quelques mots à l'attention de Cassie. Il roula le papier en boule et le voler grâce à un sort de lévitation jusqu'à la jeune femme, le faisant atterrir pile entre les deux yeux. Et alors qu'elle lui adressa un regard furieux, il lui dédia son plus beau sourire... taquin. Et elle répliqua par un doigt d'honneur avant de se replonger dans sa copie. Elle était de mauvais poil et il se dit que ce n'était pas le moment de l'agacer d’avantage. Dommage, pour lui qui avait envie de de changer les idées en attendant de trouver une foutue idée pour son devoir. Devoir qu'il rangea d'ailleurs soigneusement dans son sac. Il commença à se balancer sur sa chaise espérant que cela lui donnerait de nouvelles idées... dès fois sait-on jamais.

Et d'un coup, alors qu'il était à présent en pleine contemplation du plafond une idée lui vint. Il se pencha rapidement sur son brouillon et nota quelques phrases comme elles venaient, en notant surtout les points importants de façon à pouvoir le reporter au propre un peu plus tard sur son parchemin. Il n'y aurait plus qu'à réfléchir comment tourner les phrases, mais en attendant il devait se plonger un peu plus sur son argumentation. Maintenant qu'il savait sur quelle voie se tourner, il avait plus qu'à prendre les bonnes pages dans les bouquins qu'il avait face à lui... seulement pour ne se passa pas franchement comme il l'avait prévu.

Putain !

Et avant qu'il ait pu comprendre ce qui se passait, il remarqua juste ce "truc" noir-gris qui avait voltigé un peu partout sur la table sur son parchemin -par Merlin, heureusement que sur le brouillon- sur d'autres feuilles qui étaient des parchemins plus ou remplis de ses cours, sur certains des livres et... également sur lui.

Merde, j’suis désolé.

Merde oui. Il ça il pouvait bien le dire. Et $être désolé ne résoudrait en rien le soucis.

Ça va ! Vous savez très bien à quoi ressemble mon chat et elle n’est ni tigrée, ni noire, alors ces deux-là ne sont pas les miens.
C'est pas le mien non plus ! dit-il en levant les mains, signe qu'il n'y était pour rien. Et ne vous inquiétez pas pour les livres, tout va bien. Un petit sort pour les nettoyer et ils seront comme neuf, c'est juste la couverture qui a un peu pris. Rien de grave.

Il dédia à la femme un petit sourire. Il se doutait que son côté& Ravenclaw aiderait à faire passer la chose. Il aimait les bouquins, elle le savait, et il ne ferait donc pas n'importe quoi pour les nettoyer... même si à vrai dire ça aurait certainement été à l'autre d'arranger la situation. Le pauvre Enzo, puisqu'il s'agissait bien de lui, n'avait pas besoin d'être enfoncé par la bibliothècaire.

Y a pas trop de casse de ton côté ?

Il grimaça un peu avant de désigner d'un coup de main ses parchemins à moitié aspergés de d'encre.

Je crois que je suis bon pour devoir tout recopier, mais sinon, il n'y a rien de grave.

Bon ça l'emmerdait clairement, mais il n'allait pas non plus se mettre à lui hurler dessus pour rien. Les parchemins étaient foutus... tant pis. Warren haussa mêmes les épaules avant de ricaner un peu

Peut-être qu'en les recopiant, j'arriverai mieux à me les mettre en tête, peut-être que tu m'as rendu un fier service... ou pas.

Alors qu'il allait tenter d'enlever l'encre sur les bouquins, le nouveau "et merde" d'Enzo attira son attention. Il soupira faiblement avant de désigner le "truc" qui baignait dans l'encre.

Tu veux que j'essaye de le sauver, même si là je doute que ça marche au même titre que mes parchemins ? Bon, c'est possible que ça détruise ce qu'il reste à sauver.. Donc c'est à toi de voir.

Même s'ils ne se connaissaient pas "trop", il aimait bien le garçon. Enfin UN qui avait deux neurones en place et qui comprenait que les nés-moldus et moldus n'étaient pas forcément ce que les supérieurs racontaient. Tveit secoua un peu la tête avant de soupirer. Il sortit sa baguette, se lança un sort sur ses habits pour leur rendre un aspect... moins.... disons avec moins de tâches d'encres, mais pour les résidus qu'il avait sur les mains il allait devoir se les laver jusqu'à ce que cette foutue encre parte.

Par contre si tu as un mouchoir ou quelque chose pour mes mains ça ne serait pas de refus.

Et une fois qu'il serait plus "propre" il pourrait nettoyer les dégâts sur la table, et les bouquins... enfin du moins il l'espérait;

Tu ne sais vraiment pas à qui ils sont ces chats ? Je ne les ai même pas vus passer...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Lun 1 Fév 2016 - 19:01

Peut-être que je lui ai rendu un fier service … C'est-à-dire qu’à part poser mon encrier sur la table ce qui en soit est un geste plutôt totalement innocent et logique quand on veut bosser ou ne serait-ce qu'écrire, je ne vois pas bien ce que j’ai à voir dans cette histoire. Cette tornade poilu ne m’appartient pas, ni l’un, ni l’autre, donc je n’ai rendu de service à personne mais on s’en tape, ça n'est pas tellement important. L'important c'est qu'il est beaucoup plus diplomate que moi avec la vieille, ce qui est sans doute une bonne chose. Ça ne veut pas dire pour autant que je regrette de m'être énervé comme ça contre elle, parce que sincèrement elle me casse sévèrement les c... pieds, mais peu importe. L'important c'est surtout toutes ces affaires qui baignent dans l'encre, les siennes comme les miennes. Ce qui m'importe le plus actuellement, égoïstement sans doute, c'est surtout le livre que m'a offert Clarisse. Le reste, les cours, … Bof. C'est juste chiant pour lui si effectivement il doit tout recopier, à sa place je crois que je me serais un peu plus énervé que ça à vrai dire mais chacun son tempérament et puis peut-être qu'il n'avait pas encore écrit grand chose. On va espérer pour lui.

« Tu veux que j'essaye de le sauver, même si là je doute que ça marche au même titre que mes parchemins ? Bon, c'est possible que ça détruise ce qu'il reste à sauver.. Donc c'est à toi de voir. »

Humpf. Oui, humpf, c'est tout. Soit je sauve les meubles comme je peux en laissant le livre dans l'état où il est tout en espérant que l'intérieur ne soit pas trop amoché – surtout le mot qu'elle m'y a laissé – soit je le laisse faire au risque de voir le truc réduit en cendre ou quelque chose dans ce genre là … Pourtant quand je le regarde réparer comme il peut les dégâts sur ses vêtements ça m'inspire la confiance mais ...

« Par contre si tu as un mouchoir ou quelque chose pour mes mains ça ne serait pas de refus. Tu ne sais vraiment pas à qui ils sont ces chats ? Je ne les ai même pas vus passer... »
« Je t’avoue que j’ai pas vraiment eu le temps de faire attention vu la vitesse mais leur odeur ne me dit rien, j’pense pas les connaitre. »

Un noir et un tigré, ça aurait très bien pu être Hoïche – bien qu’elle ait aussi des taches blanches – et Ambre mais je crois qu’elles s’entendent plutôt bien. De toute façon même si c’était le cas je n’irai pas balancer les chats des sœurs Calgarry, et donc par extension les sœurs Calgarry, à qui que ce soit. Sinon, c’est pas du tout bizarre de dire ça comme ça, Enzo … De parler d’odeur comme tu viens de le faire, le plus naturellement du monde, comme si c'était le commun des mortels …
Ça ne m'arrête pas une seconde, parce que la suivante je suis déjà penché sur mon sac, j'y fouille et en ressort ma serviette de plage que je lui tends sans trop réfléchir. Ce sac est vraiment très pratique, et je suis sur qu'il reste encore des grains de sable du Brésil dedans, peut-être même un peu de Portland et de Lakes, et pourquoi pas de Londres ? Je ne suis pas près de m'en séparer, ça c'est une certitude. Je pense même qu'il me suivra partout où j'irai.

« Tiens, tu peux t’essuyer là-dessus. »

C’est sec. Propre ? Plus ou moins. Ça m’a juste servi à me sécher un peu et surtout à me réchauffer quand je suis sorti de l’eau et que j’ai retiré ma combinaison tout à l’heure sur le bord du Lac. Promis ça n’a pas touché d’endroit stratégique et d’ailleurs en réalité c’est surtout ma planche que j’ai bichonné avec parce qu’en général je me sèche d’un coup de baguette, ça va plus vite. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai séché la serviette avant de la ranger à nouveau dans le sac avec le reste. On n’est pas en Australie ici, j’vais pas rester 15 plombes à me geler les c… parties en plein courant d’air. Il va probablement se demander ce que je fabrique avec une serviette de plage dans mon sac, s’il savait qu’il s’y cache une planche de surf … Mais ça n’est pas le sujet et tant mieux parce que j’ai envie de garder mon petit – presque – secret pour moi et le peu de gens avec qui je le partage, volontairement ou pas.

« C’est un cadeau de ma future femme, ça craint. »

J’avoue, ça aussi ça sort super naturellement, alors que j'ai reposé les yeux sur mon livre, sur le ton de la conversation, et j’en oublie que pour quelqu’un qui n’est pas dans ma tête – c'est-à-dire tout le monde a priori ET TANT MIEUX – ou qui ne connait pas l’histoire, ça doit sembler super sérieux. Ça l’est, seulement pas dans le sens où on va vraiment se marier. Dans le fond ça ne me dérangerait même pas, si ça peut nous arranger tous les deux, le truc c’est que si je dois me marier avec quelqu’un un jour j’aime autant que ça soit avec Jules mais ça n’est pas le sujet.

« J’sais pas si j’ai le cœur à prendre le risque de le voir exploser à vrai dire … Pas que je doute de tes capacités hein, mais tu l’as dit toi-même, c’est possible que ça le détruise et j’y tiens vraiment. »

Donc, comment faire ?

« Un sortilège d’aspiration peut-être ? »

Je relève la tête vers lui pour capter son regard une seconde avant de rabaisser les yeux vers l’étendu des dégâts. J’attrape finalement délicatement le bouquin entre mes doigts, le soulève, et là …

« Non … »

… Gros soupir plus une sorte de gémissement plaintif. Pourquoi ? Parce qu’il y avait la dernière lettre de Kyle bien planqué en dessous, celle pour laquelle j’étais venu ici en partie, pour y répondre. Je l’ai lu suffisamment de fois pour savoir tout ce qu’il m’y a raconté mais quand même, ça me fait chier, je comptais toutes les garder, au moins jusqu’à ce qu’on soit réunis définitivement. Je sais que ça me fera toujours du bien de les relire quand je m’ennuierai trop de lui et que son absence me pèsera trop.
Je me laisse alors retomber sur ma chaise dans un deuxième soupir, et pose mon coude sur la table, puis le menton dans ma paume, blasé. J’étais à deux doigts de passer l’autre dans mes cheveux jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle est tâchée d’encre.

« Bon. Jackpot. Un cadeau de Clarisse et une lettre de Kyle. C’est génial. J’adore ma vie. »

Oui, je suis polygame, parfaitement.
Pas du tout.
Bref, ça n'est que du matériel, il n'y a pas mort d'homme, je sais, mais … quand même, ça me fait chier. Et ces mots étaient plus pour moi même que pour lui, complètement même.

« J’crois qu’on est les grands gagnants du jour toi et moi. Ça te dit une nouvelle descente de lit noire et tigrée ? »

Je me suis connu moins amorphe et plus réactif ça c'est une certitude, faut croire que je suis entrain de payer le prix de l'énergie dépensée ce matin. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Mer 3 Fév 2016 - 16:06

Il avait essayé de détendre un peu l’atmosphère en lui faisant comprendre que ce n'était qu'un peu d'encre et qu'il n'y avait pas mort d'homme. Il avait même réussi à faire parti la bibliothécaire sans qu'elle se mette à hurler. C'était déjà un bon point, maintenant, il pouvait focaliser entièrement son attention sur Enzo. Il lui avait donc proposé d'essayer de "réparer" son livre mais il préféra notifier qu'il y avait quand même un risque non négligeable. En attendant que l'autre garçon se décide, il se nettoya les habits avant de lui demander un mouchoirs pour ses mains.

 Je t’avoue que j’ai pas vraiment eu le temps de faire attention vu la vitesse mais leur odeur ne me dit rien, j’pense pas les connaitre

Il bugua un instant sur le terme sentir, avant de se rappeler la nature de Ryans. Il acquiesça doucement avant d'hausser les épaules. Tant pis, ils ne sauraient pas à qui ils appartenaient. C'était dommage, il serait bien allé dire quelques mots à leurs propriétaires. Ces chats allaient finir par provoquer un vrai dégât, comme faire tomber quelqu'un dans un escalier s'ils continuaient à se déplacer partout comme cela. Vu que Ryans n'avait rien dit sur leur odeur, il supposa que c'était pas un/des animagus. D'ailleurs pourquoi est-ce que ça en serait ?

J'essayerai de voir dans ma salle commune si quelqu'un a "perdu" ses chats.

Il leva les yeux au ciel, légèrement exaspéré, si on avait un animal c'était pour s'en occuper. La plupart ici ne faisaient pas de bêtises, ils étaient bien éduqués. Les élèves les ayant ramenés ici étaient juste stupides. Pendant que le Bleu pensait, l'autre fouillait dans son sac.

Tiens, tu peux t’essuyer là-dessus

Il tourna le regard vers le plus jeune et fronça les sourcils, plus étonné qu'autre chose. Une serviette; est-ce qu'il était en train de lui tendre une serviette de plage ?! En était en mars, il faisait encore super froid... et d'ailleurs où est-ce qu'il était allé se baigner ? Un petit tour dans la salle de Bain des préfets ? Un autre dans le lac ? Il n'en savait rien et pour l'instant il était juste stupéfait.

Heu... Merci.
 C’est un cadeau de ma future femme, ça craint. 

déclencheur. Le mot femme. Il se raidit un peu brusquement et le regarda dans les yeux, sérieusement pendant quelques instants, se demandant s'il était était sérieux ou pas. On ne plaisantait pas avec ses choses là. Eurk. Il échangerait bien la sienne, de femme, contre quelqu'un d'autre, mais ça ne n'était pas quelque chose à dire.


 J’sais pas si j’ai le cœur à prendre le risque de le voir exploser à vrai dire … Pas que je doute de tes capacités hein, mais tu l’as dit toi-même, c’est possible que ça le détruise et j’y tiens vraiment. Oui c'était possible...  Un sortilège d’aspiration peut-être ? [..] Non … Temps de silence 1  Bon. Jackpot. Un cadeau de Clarisse et une lettre de Kyle. C’est génial. J’adore ma vie.  Temps de silence 2 J’crois qu’on est les grands gagnants du jour toi et moi. Ça te dit une nouvelle descente de lit noire et tigrée ? 

Ah oui, il devait répondre de nouveau... Maintenant d'ailleurs, il avait les idées un peu plus claires et de toute façon, il avait préféré être certain que Ryans n'ait plus rien à rajouter avant de reprendre la parole. Maintenant, il allait devoir évoquer tous les sujets... plus ou moins dans le désordre...

Je vais te poser une autre question, peut-être pour t’éclaircir les idées, enfin façon de parler. Il se tut quelques instants, montrant le petit bouquin noirci par l'encre. Est-ce que tu peux encore l'utiliser ? Je peux dire, à part le garder sur toi en souvenir, est-ce que tu peux l'utiliser comme si tu l'aurais fait s'il n'avait pas été tâché ? Je ne sais pas ce qu'il y a dedans... mais s'il y avait des mots, des souvenirs, ou alors si tu aimes écrire dedans, il devient inutilisable. Le bénéfice de jeter un sort ne peut qu'être plus grand. Si tu veux le garder uniquement en souvenir, effectivement jeter un sort est un risque trop important pour tenter quelque chose.

Ça devait être sûrement étrange à entendre, mais tant pis, il espérerait que l'autre comprendrait là où il voulait en venir. Il se tut quelques instants et finalement posa une question....

Tu vas vraiment te marier, ça craint ! Ou pas, certains devaient être très content. Enfin... désolé, ce n'était pas censé être blessant comme paroles...

Trop tard pour se rattraper le mal était peut-être fait. Tant pis, il n'allait quand même pas se confondre en excuses pendant des heures. Ces paroles-là suffisaient largement à son sens ! Dommage. Il y avait des journées comme ça.

Clarisse, je suppose donc que c'est ta future femme, si je suis bien.

Kyle pas besoin de le présenter bien entendu, tout comme il ne ferait aucun commentaire sur le fait qu'il était "polygame". Il était bien mal placé sur ça vu ce qu'il faisait à sa "pauvre" femme. Il n'avait rien demandé, et il ne comptait pas lui être fidèle vu qu'il ne l'avait pas choisi, qu'il ne l'aimait pas et même qu'il ne pouvait pas la voir en peinture. Ce n'était pas bien classe, il le savait pertinemment, mais il n'en avait rien à foutre. Si quelqu'un trouvait ça nul, abusé ou autre et bien... Cela ne le regardait de toute façon pas. Chacun devait se mêler de ses oignons, c'était bien mieux ainsi, surtout pour ce genre de choses.
Il s'étira, s'essuya enfin les mains avant de tendre de nouveau la serviette à l'autre sang-pur.

Merci Enzo ! Il se fit doucement craquer les os du cou avant de se lever Ouais, allons chercher les boules de poils, ça sera toujours plus intéressant que de garder ces bouquins de toute façon.

Quand on arrive pas à être productif, cela ne sert à rien de se forcer, l'inspiration viendrait à un autre moment... du moins il fallait l'espérer. Il jeta rapidement un sort sur les bouquins pour les nettoyer à peu près et les rangea là où il les avait trouvé.

Je t'aurais bien proposé qu'on commence à les chercher ici... Mais je doute que la Miss apprécie trop, surtout qu'on risque de foutre le bordel... sans compter qu'on va distraire tout le monde, on risque de se faire tuer !

Vous avez déjà vu des Bleus dérangés alors qu'ils sont en pleine concentration ? Non. Et bien il valait mieux éviter de tenter l'expérience.... d'autant plus que Lorence était là et de mauvais poil et que Warren savait pertinemment qu'elle n'hésiterait pas une seule seconde à les envoyer bouler et à les castrer.

Du coup... je te propose, qu'à tout hasard on se balade vers la cuisine... ou dans le parc.

Pour manger, ou pour cloper. Au choix. Ce qu'ils allaient bien pouvoir se dire, il ne savait pas encore trop,mais il trouverait bien, après tout ils avaient quand même quelques points communs non négligeables. Et puis avec le départ de Kyle, certainement que le Rouge avait le moral dans les chaussettes et plus trop envie de bosser.... et il pourrait peut-être arriver à le remotiver, ou au moins à le faire ricanner.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Jeu 11 Fév 2016 - 18:38

« Je vais te poser une autre question, peut-être pour t’éclaircir les idées, enfin façon de parler. »

Insérer ici un sourcil arqué et une expression de franche incompréhension. De quoi ça s’agit ? C’est une ordonnance ?

« Est-ce que tu peux encore l'utiliser ? Je peux dire, à part le garder sur toi en souvenir, est-ce que tu peux l'utiliser comme si tu l'aurais fait s'il n'avait pas été tâché ? Je ne sais pas ce qu'il y a dedans... mais s'il y avait des mots, des souvenirs, ou alors si tu aimes écrire dedans, il devient inutilisable. Le bénéfice de jeter un sort ne peut qu'être plus grand. Si tu veux le garder uniquement en souvenir, effectivement jeter un sort est un risque trop important pour tenter quelque chose. »

Hum, réflechissement. Qu’est ce qui serait le mieux ? Sachant que je suis un grand sentimental et que je garde précieusement tout ce qui me fait penser à des personnes que j’apprécie, je dirais que j’ai au moins envie de le garder en souvenir. De toute façon dans le pire des cas, sans remettre en cause sa capacité à gérer ce genre de sortilèges, je pourrais toujours demander à un Sorcier plus expérimenté. Dedans il y a un mot de Clarisse et j’y tiens, il y a aussi mon marque-page qui est une photo de mon cher et tendre, de nous deux en fait, et ça aussi j’y tiens alors …

« J'pense que ça va être la deuxième option. J'pourrais toujours le finir en trouvant un autre exemplaire. Et pour le mot de Clarisse … Ben … J'lui dirais de m'en écrire un autre et voilà mais il a l’air encore visible. Mais je vais garder le livre comme ça, juste le sécher. »

J’ai les mains pleines d’encre, notamment parce que je manipule le livre, mais ça n’a pas la moindre importance.

« Et la lettre de Kyle ben ... »

Regard un peu dépité vers le morceau de papier, je l’admets. Tant pis. Je garderai toutes les autres et c’est tout mais je vais quand même sécher le papier autant que faire se peut et le mettre dans le livre. Haussement d’épaules, sourire, concentration.

« Merci en tout cas, c'est sympa. »
« Tu vas vraiment te marier, ça craint ! Enfin... désolé, ce n'était pas censé être blessant comme paroles... »
« T'inquiète. »

J’affiche un sourire amuse tout en lui répondant, j’avoue que j’avais complètement oublié que j’avais balance ça à la volée, comme si c’était quelque chose de normal. En soit ça pourrait l’être, je suis majeur et certaines personnes se marient très jeunes, ce sont en plus de ça des choses qui se font dans le monde des Sang-Purs et des familles de la Haute comme on dit alors …

« Clarisse, je suppose donc que c'est ta future femme, si je suis bien. »
« Hum, hum. »

A nouveau parti dans mes pensées alors que je ramasse mes affaires dans un coin et tente de réparer les dégâts, de les analyser en tout cas, je réponds de manière un peu distraite jusqu’à ce qu’il capte mon attention en me rendant ma serviette.

« Merci Enzo ! Ouais, allons chercher les boules de poils, ça sera toujours plus intéressant que de garder ces bouquins de toute façon. »
« A mon avis ils sont déjà loin. »

Ou transformés en moufles … J’attrape ma serviette et m’essuie les mains avec, mains complètement noires par endroit avant de ranger tout ça dans mon sac alors que Warren lui se lève et fait craquer les os de son cou. Pas besoin de le voir faire, le son suffit et à vrai dire j’en fais autant, purement par reflexe. Mimétisme ? Sans doute un peu, comme quand quelqu’un baille à côté de vous, ça ne se contrôle pas vraiment.

« Je t'aurais bien proposé qu'on commence à les chercher ici... Mais je doute que la Miss apprécie trop, surtout qu'on risque de foutre le bordel... sans compter qu'on va distraire tout le monde, on risque de se faire tuer ! »
« Ouais, non, j'ai déjà suffisamment risqué ma vie comme ça et j'tiens à ma peau. Ça fait des années que j'dis qu'elle devrait se trouver quelqu'un pour la détendre entre deux étagères, sincèrement ça lui ferait pas de mal. T'es volontaire ? »

Grand sourire qui en dit long à son attention, la grimace qu’il fait est tout aussi éloquente que le moindre mot.

« Oh aller, à ce stade c'est plus une Couguar, c'est carrément le level au-dessus ! »

Non, vraiment ? Tu m’étonnes …

« Du coup... je te propose, qu'à tout hasard on se balade vers la cuisine... ou dans le parc. »
« Étant donné que c'est bientôt l'heure de manger, et que de toute façon j'ai perdu toute ma concentration, une balade dans le Parc ça me tente bien. On va peut-être juste nettoyer ce bazar avant de partir sinon je la soupçonne d’être capable de venir nous chercher jusque dans nos pieux et nous ramener ici par le calbar s’il le faut. »

Oui, je sais, c’est pas tellement l’heure de dormir mais tout le monde a compris l’idée. Enfin de toute façon Warren a déjà rangé tous ses livres, mes affaires sont dans mon sac et la table … On ne peut pas faire grand-chose pour elle d’autant plus que ça n’est pas la première fois qu’elle reçoit de l’encre à mon avis. Allons-y alors, après tout, ni lui ni moi ne sommes propriétaire de ces chats. S’il faut déserter c’est maintenant ou jamais.

« Je sais pas ce que t’as fait à Cassie Lorence mais elle te regarde avec tellement d’amour, c’est beau. »

Je me marre, c’est plutôt clair, ce qui me vaut à mon tour un regard remplis d’éclair de la part de la demoiselle. Aucune importance, avec des yeux pareil elle peut me regarder autant qu’elle veut et c’est mon plus beau sourire que je lui offre avant de tourner le dos et de passer une des bretelles de mon sac par-dessus mon épaule.

« Ça t’embête si on passe par les toilettes d’abord ? J’aimerai bien me laver les mains. »

Là je me fais cette réflexion un peu débile, du style … C’est pas un peu étrange « d’inviter » un mec à aller faire un tour aux chiottes ? Non, ce n’est pas une tentative déguisée pour un plan et non je ne vous ferais pas de dessin non plus. Du coup on se met en route, petit détour par le premier lavabos qui passe et hop ! On frotte !

« Tu sais, ça me fait vraiment bizarre d'avoir une conversation avec un Tveit … Sans avoir envie de le passer par la fenêtre au bout d'une minute trente j'entends. »

Et encore, une minute trente … Même pas sure de tenir autant, pour l’un comme pour l’autre. Aaron c’est encore autre chose et de toute façon c’est pas un Tveit. Et puis c’est mon pote, mon camarade de dortoir à qui j’ai raconté des histoires le soir. Parfaitement.

« Ah au fait, avant que j'oublie, même si dans le fond ça ne va pas changer ta vie de le savoir mais non, j'vais pas me marier. »

Dit-il avec du savon pleins les mains alors que l’eau s’écoule bien sombre dans le système d’évacuation.

« Enfin un jour, peut-être, ça j'en sais rien, mais a priori j'aimerai autant que ça soit avec Kyle si ça doit arriver et si ça arrive, ça ne sera de toute façon pas avec Clarisse. Je l'adore, c'est vraiment une fille adorable, très jolie, intelligente, etc … mais d'une c'est ma cousine éloignée et de deux … c'est ma cousine éloignée. »

Pause. Grimace. Non. Peut-être que chez certain ça ne dérange pas mais juste … Non. Elle est la fille de la fille de la sœur de ma Grand-Mère, si j’ai bien tout retenu. On a du sang en commun alors c’est niet et puis de toute façon elle aime les filles et moi je suis maqué alors ça règle le problème. Personne ne me forcera à faire quoi que ce soit ! Sauf Kyle.

« En fait en début d'année j'ai rencontré une bonne partie de ma famille côté maternel, des gens que je n'avais jamais vu avant – histoires de famille un peu compliquées, je t'épargne les détails. Bref ! Notre Grand-Père, donc le père de notre Mère à Derek et moi – il va me tuer s'il sait que j'ai balancé ça, Derek je veux dire, pas le Vieux – s'est dit que ça serait une bonne idée de marier ses p'tit fils à des p'tites Sang-Pures histoire de pérenniser la race tu vois. Du coup j'ai hérité d'une jolie p'tite blonde et mon frère d'une grande rousse qui a littéralement craqué pour lui. T'aurais vu la gueule de Derek, il faisait tout pour la fuir la pauvre. »

Oui, je me marre. Oh que oui je me marre ! Sur le coup ça n’était pas du tout le cas vu les circonstances mais avec le recul, et depuis que ça c’est arrangé avec le frangin – même s’il est parti depuis – c’est un sujet de plus à rajouter sur ma liste de trucs pour l’emmerder.

« Bon en même temps, j'vais pas jouer les hypocrites, j'le comprends un peu. »

Ça c’est moche Enzo !

« Enfin bref, histoire de pérenniser la race j'me suis dit que ça serait plus fun de me caser avec un garçon sans pouvoir tu vois, c'est sûr que ça va carrément mieux fonctionner comme ça. »

:gla:

« Et toi, comment ça se passe de ce côté-là ? J'veux dire, j'ai cru comprendre que ta famille et la mienne, ce côté-là en tout cas, l'autre aussi tu me diras même s'ils n'ont jamais essayé de nous marier, bref. J’ai cru comprendre que nos familles étaient un peu dans le même genre. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Sam 13 Fév 2016 - 15:45

Il y a certaines choses, pour lesquelles un choix difficile s'imposer et parfois on ne savait pas comment le faire exactement. Pour aider au mieux Enzo, il tenta de lui montrer qu'il fallait qu'il se posa la/les bonnes questions. Ce n'était pas la peine de se voiler la face et il montra les avantages et les inconvénients de chacun des choix qui se posaient à lui pour l'instant. C'était clair, simple. Il n'y avait plus qu'à savoir à quoi tenait le plus Ryans. Ce dernier ne tarda pas à lui expliquer clairement qu'il préférait le laisser en état et que Clarisse lui écrirait un autre mot, vu qu'Enzo n'avait pas fini sa phrase sur Kyle, il jugea qu'il demanderait aussi au moldu de lui écrire quelque chose d'autres. Après tout ce n'était pas comme si l'autre garçon était mort, il était juste parti de l'école. Ryans pourrait donc avoir de nouveau de précieux parchemins, même s'il se doutait que chaque lettre était importante ! Pas la peine d'épiloguer trente six heures dessus de toute façon le choix était fait ! Warren avait donc juste préféré rebondir sur le fait qu'il était marié... ou plutôt qu'il allait se marier -et que pour lui ça craignait vraiment-.

T'inquiète.

Inquiet n'était pas forcément le mot le plus approprié, disons plutôt qu'il compatissait plus qu'il n'était inquiet ! Promis, il ne lui donnerait pas de conseils sur un mariage réussi, par contre il pouvait aisément lui en donner sur comment le rater en toute beauté, comment le massacrer et compagnie parce que c'est plus ou moins ce qu'il faisait d'ores et déjà. Il n'avait pas l'air de trop vouloir s'étendre sur le sujet, alors il préféra proposer de bouger d'ici. L'ambiance était trop studieuse pour deux personnes qui avaient plus envie de papoter que de travailler. Il avait donc tout naturellement proposé d'aller chercher les chats fautifs de toute cette merde -pour en retrouver les heureux propriétaires-.

Ouais, non, j'ai déjà suffisamment risqué ma vie comme ça et j'tiens à ma peau. Ça fait des années que j'dis qu'elle devrait se trouver quelqu'un pour la détendre entre deux étagères, sincèrement ça lui ferait pas de mal. T'es volontaire ?

Bien sûr que non il ne s’imaginait pas du tout là-dedans, il ne put s’empêcher de faire une énorme grimace. Ah non, elle était vraiment trop vieille, et pas du tout à son goût -pour ne pas dire trop moche-. Et maintenant voilà qu'il avait des visions assez dégoûtantes de la bibliothécaires nue.

Oh aller, à ce stade c'est plus une Couguar, c'est carrément le level au-dessus !
Je crois que ça s'appelle Hyène ou un truc comme ça, mais je ne suis pas sûr de moi... après... et bien je te remercie pour l'image qui m'a traversée le cerveau. C'était ignoble.

Et c'est bien connu -ou pas- pour se changer les idées autant aller vers la cuisine manger ou alors se balader un peu dans le parc tant que le soleil était présent et pouvait les réchauffer un peu !

Étant donné que c'est bientôt l'heure de manger, et que de toute façon j'ai perdu toute ma concentration, une balade dans le Parc ça me tente bien. On va peut-être juste nettoyer ce bazar avant de partir sinon je la soupçonne d’être capable de venir nous chercher jusque dans nos pieux et nous ramener ici par le calbar s’il le faut

Il ne put s'empêcher d'avoir un petit rire. Effectivement, elle en était capable, il en était aussi certain. Histoire de plaisanter un peu plus sur le sujet, il ne tarda pas à lui souffler :

En plus, vu qu'on est tous les deux dans les tours, ça ne lui fera pas faire un grand détour... mais j'aurais trop peur que tant de marches à monter l'achève d'un coup... et malgré tout je l'aime bien, c'est un peu comme une figure emblématique de Poudlard... tu vois "aussi vieille que ces murs". Il eut un petit sourire avant de finalement "s'excuser" ce n'est pas très classe de ma part de parler comme ça d'une vieille dame, je le conçois... Je suis désolé.

Enfin juste un peu. En attendant il s'était mis à ranger tous les bouquins, à nettoyer encore un petit coup ceux qui avaient été touchés, comme ça ils étaient certains, qu'elle ne viendrait pas hanter leurs rêves.

Je sais pas ce que t’as fait à Cassie Lorence mais elle te regarde avec tellement d’amour, c’est beau

Il eut un petit sourire, il se retourna vers la jeune femme pour lui faire un petit clin d'oeil, ce qui lui valu un nouveau regard noir ! Ah les femmes ! Ou plutôt ah Cassie ! Quitte à choisir, au lieu d'être marier au Truc, il aurait préféré que ce soit à Lorence. Elle avait un caractère de merde et il adorait la titiller là-dessus. Bref, autrement dit il aimait beaucoup la jeune femme et s'amusait toujours beaucoup avec elle. Et il n'y avait pas un quelconque sentiment d'amour.

Si c'est un regard langoureux, ce que je doute, je suppose que je n'ai pas à te faire un dessin sur la cause. Enzo était loin d'être chaste alors bon Et si elle me lance son regard noir qui signifie "si je te choppe, je te castre, j'te les coupe et je m'en fais des boucles d'oreille à la mode.... et bien c'est juste parce que j'ai osé la déranger pendant qu'elle était concentrée... La déranger dans ces moments-là c'est mortel chez elle !

Avant de partir il dédia un beau et grand sourire à la petite Lorence avant de suivre le grand -très grand dadet- jusqu'aux toilettes. Il eut envie de faire une réflexion sur ce qu'il comptait lui faire dans les toilettes mais trouva que c'était peut-être de mauvais goût. Il n'avait pas envie de froisser Ryans avec son humour vaseux. Ils s'étaient donc dirigés dans les toilettes et pendant qu'Enzo se frottait les mains....

Tu sais, ça me fait vraiment bizarre d'avoir une conversation avec un Tveit … Sans avoir envie de le passer par la fenêtre au bout d'une minute trente j'entends.
Je préfère Odair, si ça ne te dérange pas. glissa-t-il doucement presque du tac au tac. Si ses parents savaient ça ils le pendraient probablement haut et court. Il eut néanmoins un petit ricanement et continua sur sa lancée Mais si ça peut te rassurer, moi aussi j'ai souvent envie de tous les faire passer par la fenêtre ! Il eut une petite grimace avant de rajouter plus sincèrement Il y a une époque, enfin le début de ma première année, je suis certain que tu m'aurais aussi volontiers passé par la fenêtre !

L'époque où il croyait encore que ses parents lui avaient dit toute la vérité sur les nés-moldus! Il avait quand même été bien con de les croire, et même si ce n'était pas glorieux, il ne voulait pas oublier qu'un jour, par ignorance, il avait pensé comme sa famille. Affirmer le contraire ne serait pas fair-play, et puis il avait réussi à changer d'avis tout seul, ce n'était déjà pas si mal !

Ah au fait, avant que j'oublie, même si dans le fond ça ne va pas changer ta vie de le savoir mais non, j'vais pas me marier. Il fronça un peu les sourcils avant d’acquiescer ! Tant mieux pour lui c'était toujours ça de pris ! Enfin un jour, peut-être, ça j'en sais rien, mais a priori j'aimerai autant que ça soit avec Kyle si ça doit arriver et si ça arrive, ça ne sera de toute façon pas avec Clarisse. Je l'adore, c'est vraiment une fille adorable, très jolie, intelligente, etc … mais d'une c'est ma cousine éloignée et de deux … c'est ma cousine éloignée.
oh tu sais ça ne gêne pas certaines personnes parfois d'être.. cousins et mariés, regarde les parents de Connor... et ce n'était pas des cousins éloignés ! bon après l'amour ne se commande pas mais quand même ! Mais tu as raison, si tu en as l'occasion et la chance, marie-toi avec quelqu'un que tu aimes vraiment !

Enzo ne tarda pas à lui expliquer qu'en début d'année il avait rencontré une bonne partie de sa famille... et donc comme ça se faisait souvent ses grands-parents avaient voulu les marier à d'autres sang-pur. Tiens donc, leurs familles se ressemblaient tellement ! Il eut un petit rire, peut-être plus amer qu'autre chose ! Et Enzo avait fini

Et toi, comment ça se passe de ce côté-là ? J'veux dire, j'ai cru comprendre que ta famille et la mienne, ce côté-là en tout cas, l'autre aussi tu me diras même s'ils n'ont jamais essayé de nous marier, bref. J’ai cru comprendre que nos familles étaient un peu dans le même genre
Je suis effectivement plus que bien placé pour comprendre ça... et surtout pourquoi ton frère fui... Vu que je fais plus ou moins la même chose avec ma "femme". il avait même fait les guillemets à femmes. Pour dire à quel point il était ravi. Enfin, disons que pour faire court, j'ai été obligé de me marier pendant les vacances de Noël. Il haussa les épaules avant de rajouter Bon, je crois que je l'avais bien chercher en faisant changer en parti mon nom de famille... Je savais que cela aurait des conséquences. J'ai joué, j'ai perdu, c'est dommage pour moi, mais ce n'est pas pour autant que je vais être démoralisé. Je me contente juste de la fuir autant que je peux... vu que je ne peux pas me la voir en peinture. Il se tut quelques instants avant de continuer J'ai même fini, comble du ridicule, par me cacher dans un bosquet pour l'éviter une fois c'est pour te dire. Après, je continue de profiter de la vie... Et c'est vrai que c'est dommage de gâcher un mariage comme ça... parce que ça ne veut rien pour moi à l'heure actuelle. Il se racla la gorge avant de continuer Marie-toi avec quelqu'un que tu aimes pour que ça ait une vraie importance. Je crois que c'est le meilleur conseil que je puisse te donner sur le sujet.

Bien sûr Ryans n'aurait pas tout le temps le choix, là il parlait juste dans l'optique qu'il puisse faire ce qu'il voulait.

Et puis ne t'inquiètes pour "pérenniser" la race. J'en connais qui le feront très bien pour nous...On devrait vraiment les interdire de se reproduire parce que ces conneries de sang n'en finiront jamais sinon. Il soupira un peu avant de rajouter Enfin, après je parle surtout de ma famille, heureusement tout le monde n'est pas comme ça... et franchement si je me mets à les suivre de nouveau, fais moi plaisir, jette moi de la volière.

On ne sait jamais ce qui pouvait arriver, il ne voyait pas pourquoi il se mettrait à parler comme Connor ou Melvin... mais on ne savait jamais. Plein de choses pouvaient se passer et il préférait crever que de devenir comme eux.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Lun 15 Fév 2016 - 22:22

Une Hyène … Comment est ce qu'on passe du Couguar à la Hyène ? Du félin au canidé ? Et pourquoi ? Est-ce que pour une fois on ne pourrait pas laisser les animaux en dehors de ça ? D'autant plus que chiens et chats n'ont rien à voir. Je ne sais pas pourquoi je pense à ça là maintenant mais c'est vrai, pourquoi ? S'il y a une explication, est-ce qu'elle est rationnelle ? Est ce qu'un Lion des Montagnes aime ses proies jeunes ? Par instinct un prédateur ira vers la proie la plus faible donc oui il peut s'agir d'un jeune mais aussi d'un blessé ou au contraire d'un vieil individu. Quant à la Hyène, c'est un charognard, ça n'a donc pas le moindre sens. Je me doute que la plus part des gens s'en contrefichent, moi-même ça ne me changera pas la vie mais parfois le cerveau s'égare, on n'y réfléchit simplement pas. Ça m'arrive fréquemment de déconnecter, de partir loin dans ma tête mais en l'état je me dis qu'il pourrait être intéressant d'avoir cette discussion avec Ora. Je suis certain qu'à nous deux on serait capable de tenir ça pendant des heures. Enzo, réveille toi, ça n'est pas avec Ora que tu es et surtout ça n'est pas du tout le sujet de la conversation en cours … Certes, bien que parfois on peut se sentir comme une proie au milieu des charognards que peuvent représenter la famille. Je me rends compte que je ne le ressens plus vraiment comme ça, comme si … j'avais gagné ma liberté, quelque chose dans ce goût là. Je ne dis pas que j'ai passé l'éponge, tourné la page, mais au fond de moi c'est comme si je me sentais capable de les affronter un par un, je crois même en avoir envie. Dire que tout ça c'est parti de la vieille bibliothécaire … Aucun sens. Et ça me fait sourire.

J'en suis là, revenant sur terre avec mon sourire absent, refermant le robinet et m'égouttant les mains avant d'attraper un bout de tissus pour les sécher alors que Warren enchaine et que mes yeux se posent à nouveau sur lui. Direction la sortie ? C'est parti, et la conversation se poursuit dans les couloirs, les escaliers, à terme le Hall puis l'extérieur.

« Je suis effectivement plus que bien placé pour comprendre ça... et surtout pourquoi ton frère fui... Vu que je fais plus ou moins la même chose avec ma "femme". »

Femme entre guillemets, grimace, ces gestes et réactions physiques en disent long sur son ressenti. Moi je fronce les sourcils, pas vraiment certain de comprendre où il veut en venir jusqu'à ce qu'il largue sa bombe d'un ton désabusé.

« Enfin, disons que pour faire court, j'ai été obligé de me marier pendant les vacances de Noël. »
« Putain de merde. »

Ton langage Enzo Ryans … Et dis-toi bien que c'est précisément ce qui t'attendait si Amelya ne vous avait pas fait sortir de là-bas ton frère et toi. Quoi que le côté Ryans semblait au courant et … D'ailleurs, comment est-ce qu'ils l'ont su ? Et Clarisse … Si ça n'est pas avec moi qu'ils l'a marient … Est-ce qu'elle va être obligé de se marier avec quelqu'un d'autre ? Un nœud se forme dans mon estomac … Je n'y avais pas pensé jusqu'ici et cette idée ne me plait pas du tout. Je sais qu'elle a une certaine force de caractère, c'est l'impression qu'elle m'a donné en tout cas, mais la pression familiale est parfois tellement forte ...

Focus.
Oui, pardon.

« Bon, je crois que je l'avais bien chercher en faisant changer en parti mon nom de famille... Je savais que cela aurait des conséquences. J'ai joué, j'ai perdu, c'est dommage pour moi, mais ce n'est pas pour autant que je vais être démoralisé. Je me contente juste de la fuir autant que je peux... vu que je ne peux pas me la voir en peinture. J'ai même fini, comble du ridicule, par me cacher dans un bosquet pour l'éviter une fois c'est pour te dire. Après, je continue de profiter de la vie... Et c'est vrai que c'est dommage de gâcher un mariage comme ça... parce que ça ne veut rien pour moi à l'heure actuelle. »
« Ça craint. J'ai vraiment du mal à comprendre qu'on en soit encore là à notre époque mais bon. »

Toutes ces traditions semblent sorties d'un autre temps, sérieusement. Est-ce que Maman était promise à quelqu'un quand elle a décidé de partir avec Papa ? Et lui quand il l'a rencontré ? Des tas de questions fusent dans ma tête, je me rends compte que j'aimerai les poser pour en avoir les réponses. Warren, lui, a l'air de prendre ça plutôt à la légère mais c'est peut-être simplement une apparence. Je ne le connais pas assez pour affirmer ou infirmer quoi que ce soit.

« Marie-toi avec quelqu'un que tu aimes pour que ça ait une vraie importance. Je crois que c'est le meilleur conseil que je puisse te donner sur le sujet. Et puis ne t'inquiètes pour "pérenniser" la race. J'en connais qui le feront très bien pour nous...On devrait vraiment les interdire de se reproduire parce que ces conneries de sang n'en finiront jamais sinon. Enfin, après je parle surtout de ma famille, heureusement tout le monde n'est pas comme ça... et franchement si je me mets à les suivre de nouveau, fais moi plaisir, jette moi de la volière. »
« Non ça désolé mais je le réserve à Connor. »

Sourire en coin à son adresse, un peu de légèreté dans cette discussion ça ne fait pas de mal.

« Ou à Melvin. Aux Tveit, pas aux Odair ni au Wallenstein en tout cas. »

J'ai bien retenu, il préfère Odair, c'est enregistré. Quand je parle des Wallenstein je pense bien sur à Aaron, et à son petit frère, pas à l'ancien Prof de Bota que j'aurai, pour le coup, bien envoyé valsé par une fenêtre aussi à l'occasion. Mlle W. est particulière et c'est le moins que l'on puisse dire mais clairement, nettement, je la préfère à ce type qui ne me manquera pas. Bref, passons, ça n'est pas le sujet. Est-ce qu'un jour je me marierai et surtout est-ce que ça sera avec quelqu'un que j'aime ? Mystère. A 18 ans c'est sans doute encore un peu tôt pour y penser même si cette idée ne me paraît pas si absurde que ça. Je crois qu'il faut qu'on se laisse le temps, qu'on se construise chacun de notre côté maintenant qu'on n'est plus tous les deux enfermés ici et on verra ce que ça donnera. Je crois que c'est un peu comme une sorte de test finalement et j'espère bien qu'on le réussira. Ce sale con me manque, c'est une évidence. Je fais ce que je peux pour prendre ça du bon côté, pour penser positif et m'occuper au maximum, me concentrer, mais mes pensées vont souvent vers lui. Je crois que le moment où son absence me frappe le plus c'est quand je vais me coucher, ou peut-être le matin quand je me lève … Sous la douche ? En réalité c'est le cas partout ou presque, sauf quand je suis en cours, sur une de mes planches, avec les copains ou aux enclos. Finalement dès que je me retrouve seul. Je suis entrain d'essayer de me refaire ma place, de m'adapter à ce vide qu'il a laissé, qu'ils ont laissé même, et ça n'est pas tous les jours facile même si je garde le sourire dans la mesure du possible. Encore combien de temps comme ça ? Aucune idée. Et dire que ça ne fait même pas une semaine entière ...

« Je laisse à Derek le bonheur de pérenniser la race s'il en a envie, moi j'adopterai un chien. »

Et des bébés, peut-être, un jour.
Qui sait.

Take me home before the storm ♫
Fever Ray

« De toute façon plus jamais personne ne me forcera à faire quoi que ce soit. »

Je ne m'en étais pas réellement rendu compte mais on est déjà arrivé dans le Hall, puis finalement dehors quand l'un des Gardiens nous laisse sortir. La sécurité n'est pas une notion avec laquelle on plaisante dans ce château, c'est quelque chose qu'on comprend tous, tout comme ils comprennent qu'ils ne peuvent pas nous boucler à double tour non plus. Instantanément je remonte ma capuche sur ma tête et réajuste mon écharpe, celle que m'a offert Amelya pour mon anniversaire en janvier dernier. Même pour un Lycan les hivers sont froids ici.

« Mes parents n'étaient pas comme ça eux, pourtant ils avaient le Sang-Pur tous les deux. Tu me diras ma mère s'est barrée de chez ses parents très jeune, elle a en quelque sorte fuit avec mon père pour se défaire de ce carcan stupide. Le hasard a fait qu'elle a rencontré un autre Sang-Pur, c'est peut-être pour ça qu'ils les ont laissé faire. »

C'est dans ces moments-là qu'on se rend le plus compte de l'absence. Celle de Kyle, celle de Derek, c'est une chose parce que même s'ils me manquent tous les deux on peut encore communiquer. Papa et Maman, c'est impossible. J'aurai tellement de choses à leur demander aujourd'hui, des choses auxquelles je ne pensais pas quand j'en avais encore la possibilité. C'est comme ça, on s'y fait malgré tout. Ça n'est pas comme si on avait tellement le choix de toute façon.

« Je crois que mon père aurait un peu tiquer pour Kyle mais … Hum … Je pense sincèrement qu'il aurait fini par accepter, par passer au dessus de ça. Ça n'aurait pas posé le moindre problème à ma mère, ça j'en suis quasiment certain. »

Peu importe que son fils tombe amoureux d'un garçon, que ce garçon soit sans pouvoir, tant qu'il est heureux. J'en suis convaincu. Pour Papa … Disons qu'il avait malgré tout l'héritage des hommes de sa famille ancré dans les veines, ça aurait sans doute été un peu plus compliqué mais ça aurait fini par passer et jamais il ne m'aurait rejeté. Je le pense dur comme fer.

« Les autres … Je leur en ai jamais parlé frontalement, à part à mon Grand-Père, mon Oncle et ma Tante du côté de ma mère. Ma Tante ça ne la choque pas, enfin j'ai pas eu l'impression, en tout cas elle accepte et comprend qu'on ne choisi pas de qui on tombe amoureux, et que c'est important. Mon Grand-Père et mon Oncle alors là c'est autre chose. De l'autre côté ma Grand-Mère a accueilli Kyle comme s'il était son p'tit-fils quand je le lui ai présenté même si je sais qu'elle a eu besoin d'un temps d'adaptation aussi. C'est plus générationnel qu'autre chose là pour le coup. Les autres … Je sais pas trop qui est au courant ou non à vrai dire. »

Tout comme ma Lycanthropie, soit dit en passant. Il est peut-être temps d'arrêter de se cacher et de mettre les pieds dans le plat mais à voir quand on pourra sortir d'ici la prochaine fois. D'autant plus que je sais pertinemment vers quelle personne je vais foncer en premier, en l'occurrence ça ne sera pas eux. Ça sera Lui.

« Moi aussi j'ai un cousin que je ne peux pas voir en peinture, je compatis. Il est au moins aussi insupportable que Connor. »

...

« En fait je pense que c'est un « parfait » mélange de Connor et Melvin. »

Ce cher Bryton, qui ne me manque pas du tout mais que j'aimerai paradoxalement avoir en face de moi pour lui faire comprendre que je vaux mieux que lui. J'en suis persuadé et je le lui démontrerai par A+B la prochaine fois qu'on se verra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Mer 17 Fév 2016 - 21:51

Ouais putain de merde, c'était plus ou moins ce qu'il se disait toujours à l'heure actuelle ! Il n'en revenait toujours pas de s'être fait avoir de la sorte, et parfois il se demandait même s'il n'aurait pas mieux fait de tout abandonner ! Mais, il aimait trop Poudlard, il aimait trop sa vie ici, de ne pas à s'en faire pour l'argent pour avoir réfléchi sur le coup ! C'était dommage que cela se finisse de la sorte, vraiment dommage ! Il était certain qu'il aurait pu trouver une jolie demoiselle à la convenance de ses parents, une fille qu'il n'aurait pas eu envie d’étriper dès qu'il la voyait, et si ça faisait peut-être parti de la punition de ses géniteurs, la pauvre nana elle n'avait rien demandé ! Enfin bon, il haussa les épaules en tentant de faire comme si cela n'était pas bien grave, après tout ce n'était qu'un mariage, il était toujours en bonne santé et surtout avec toutes ses capacités intellectuelles et ce n'était pas des détails négligeables ! Histoire d'être franc, le jeune homme avoua qu'il l'avait quand même un peu cherché ! Il ne pouvait pas les nier, même si dans les familles plus "normales" cela n'aurait pas pris une tournure aussi dramatique !
 Ça craint. J'ai vraiment du mal à comprendre qu'on en soit encore là à notre époque mais bon.
Ouais,il faut croire que dans certaines famille, cela n'est franchement pas prêt de changer ! Il soupira et je crois que même avec la nouvelle génération ce n'est pas prêt de changer, il suffit de voir leurs mentalités, j'espère qu'ils se rendront vite compte de leurs erreurs avant qu'il ne soit trop tard !

Même si avec ce qui c'était passer avec les supérieurs ils auraient dû arriver à ouvrir les yeux ! Et s'il avait espéré pendant un moment que c'était ce qui fallait à Connor pour voir la Vérité, il s'était vite rendu compte qu'il avait surestimé son cousin sur ce coup-là ! Mais là n'était pas le sujet finalement ! Si bien que le jeune homme préféra continuer sur le fait que se marier avec quelqu'un que l'on aime sincèrement était la meilleure des choses à faire ! Et il rajouta de le jeter par la Volière si jamais il redevenait aussi con que sa famille !

Non ça désolé mais je le réserve à Connor. Il eut un petit sourire, c'est vrai que lui donnait souvent ce genre de tentation, et puis il était plus simple de pousser ce "nain' plutôt que la montagne de muscles qu'était Melvin.  Ou à Melvin. Aux Tveit, pas aux Odair ni au Wallenstein en tout cas. 
Toi t'as une chance de pouvoir renverser Melvin, moi si je tente ça, vu mon gabarit je vais juste soit me tuer... soit me faire démonter la tête... enfin il y a toujours les sorts mais dans de genre de circonstances, ce n'est pas d'un sort dont j'ai besoin !

Il lui était reconnaissant de s'être souvenu qu'il avait beaucoup de mal avec son nom de famille. Et il avait raison Aaron était un garçon vraiment gentil, même beaucoup plus innocent et adorable que lui. Son seul tord avait été d'être le fils d'Edward ! Dommage pour lui, maintenant que l'ex prof était parti, il espérait que les gens oublieraient cela et qu'il pourrait s'intégrer correctement à cette école !

Dis-moi, tu trouves qu'il va comment Aaron... je veux surtout parler de son comportement en salle commune... Est-ce qu'il a changé ? Personne ne l'emmerde ?

Il aurait bien posé une question sur les filles; mais il ne voulait pas "trahir" le secret de son cousin, si on peut appeler ça un secret, il voulait juste un avis extérieur de quelqu'un de plutôt impartial. Il était clair que Ryans ne tenait pas compte de qui il était le fils, il aurait donc une réponse peut-être.. claire.

 Je laisse à Derek le bonheur de pérenniser la race s'il en a envie, moi j'adopterai un chien. 
Je laisse aussi ce choix aux autres pour l'instant... Je ne suis pas du tour prêt à devenir père ! Je susi trop jeune et j'ai encore trop de choses à vivre pour assumer une telle responsabilité.

Autrement dit petit père, t'as plutôt intérêt de sortir bien couvert... sinon un accident finissait par vite arriver !

 De toute façon plus jamais personne ne me forcera à faire quoi que ce soit. 
Je ne veux pas faire l'oiseau de mauvaise augure, mais il ne vaut mieux jamais dire jamais... On ne sait jamais ce qui peut arriver. Sans compter certains sorts et compagnie.

Pas besoin de citer un des sortilèges impardonnable, et pourtant... c'était vrai. Il y avait aussi le chantage et tant d'autres choses. Enzo de part son sang et ses relations faisait une proie de choix, même si c'était un guerrier, quelqu'un avec une très forte personnalité (ce que Warren appréciai grandement), cela ne suffirait peut-être pas à chaque fois. Et sur ces mots-là, ils ne tardèrent pas à avoir accès au parc.

Mes parents n'étaient pas comme ça eux, pourtant ils avaient le Sang-Pur tous les deux. Tu me diras ma mère s'est barrée de chez ses parents très jeune, elle a en quelque sorte fuit avec mon père pour se défaire de ce carcan stupide. Le hasard a fait qu'elle a rencontré un autre Sang-Pur, c'est peut-être pour ça qu'ils les ont laissé faire.

Il préféra se taire et écouter ce que Ryans avait sur le cœur, il hocha doucement la tête lorsqu'il parla de Kyle. Ses parents avaient l'air des gens bien, même si de vieilles habitudes restaient toujours, ils auraient visiblement acceptés sa relation avec un moldu... et un garçon. Double dose de soi-disant ignominie pour des gens de leur statut. Il aurait pu tenter de le contredire, de lui demander pourquoi est-ce qu'il pensait ça, mais à quoi bon ? De un cela ne le regardait pas et un plus il n'avait pas à l'ouvrir sur le sujet. C'était certainement le mieux que le jeune Rouge pense de la sorte, cela donnait un côté rassurant, réconfortant à ce monde de brute. Il hésita quelques instants à donner son envie... et finalement ouvrit de nouveau la bouche :

Si tes parents ont fui pour vivre leur vie comme ils l'entendaient, je suis certain qu'ils auraient effectivement accepté ta relation avec Kyle. Il se tut quelques instants avant de continuer Pour le reste de ta famille, je ne sais pas trop quoi te dire vu que je ne les connais pas... Mais, s'ils sont comme ma famille, plus ils ignorent ce genre de chose, mieux c'est... Du moins tant que tu es ici... en huit-clos et que tu ne peux pas grand chose. Surtout maintenant que Kyle est loin.

C'était peut-être trop franc, trop... pessimiste mais bon. Les supérieurs pouvaient le retrouver tout comme la famille Ryans s'ils voulaient emmerder ou faire chanter Enzo

Ceci dit, je comprends tout à fait que tu ais envie de le revendiquer. C'est même plutôt normal de ne pas avoir envie de vivre cacher... alors autant te dire que je ne sais pas quoi ajouter, ou même conseiller si on peut dire ça comme ça. Si j'étais dans ton cas, je ne sais pas ce que j'aurais fait.
 Moi aussi j'ai un cousin que je ne peux pas voir en peinture, je compatis. Il est au moins aussi insupportable que Connor. Il eut un petit rire En fait je pense que c'est un « parfait » mélange de Connor et Melvin.
J'espère qu'il ne compte pas venir à Poudlard, parce qu'un Connor 2. Pire un mélange de Connor et Melvin, je crois qu'on est tous bons pour avoir encore plus des envies de meurtre ! Il se tut quelques instants avant d'avoir un nouveau sourire Il a la cervelle de Connor et les muscle de Melvin ou plutôt l'inverse... Parce que le premier cas est beaucoup plus inquiétant que le second !

Il se fit craquer un peu les os du coup et revint quelques instants sur le sujet précédent.

Il va bien... Kyle ? Il ne le connaissait pas vraiment, voire même pas du tout J'espère que tu pourras un jour te marier avec lui sans que cela fasse un esclandre dans ta famille et que les choses s'enveniment. Au final, je crois que tu as beaucoup plus de courage que moi. J'aurais certainement put m'opposer à ma famille... un peu plus qu'en voulant les emmerder. Mais il faut croire que je suis plus lâche que je veux le faire croire, cette histoire de mariage en est la preuve. Acétate beaucoup plus compliqué que ça... mais la situation de Ryans l'était encore plus et pourtant il se comportait beaucoup plus en adulte que lui. Bon en même temps ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un avec qui faire ma vie, nos deux cas sont différents. Mais admettons que je sois sorti disons au pif avec Cassie, une née-moldue mais brillante. Elle me correspondrait beaucoup mieux que la demeuré, stupide dinde que je dois me coltiner... malgré tout, je ne sais pas comment j'aurais réagi dans cette optique.

Il ne savait pas pourquoi il lui disait tout ça. Peut-être pour lui montrer à quel point il devait continuer à être comme il était. Qu'il était vraiment quelqu'un de bien. Peut-être que c'était pour autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Jeu 18 Fév 2016 - 13:55

On ne sait jamais ce qui peut arriver. Oui, il a raison, je le sais bien mais … Au plus profond de moi j'ai le sentiment que si la Magie ne m'y force pas, rien ne pourra le faire. J'estime ne faire de mal à personne et partant de ce principe avoir le droit – et parfaitement mérité – de vivre comme je veux, avec qui je veux. Ça ne changera pas la face du monde si je ne marche pas sur un chemin tout tracé, moi tout ce que je veux c'est être heureux. Est ce que c'est interdit ? J'ai bien conscience que tout ça est relativement utopique, j'en ai suffisamment pris plein la gueule ces dernières années pour le savoir, mais justement, hors de question que je baisse les bras après tout ce que j'ai fait pour en arriver là. J'ai gagné le droit de vivre ma vie comme je l'entends, tant pis si ça n'est pas du goût de tout le monde. Je cumule les infractions au code du parfait Sang-Pur entre ma Lycanthropie, ma relation avec un garçon qui en plus se trouve être sans pouvoir, mais foncièrement, il est où le problème ? S'il le faut je disparaitrai sans laisser de trace pour avoir le droit d'être qui je suis. J'espère juste ne pas avoir à en arriver là mais malheureusement je sais que ma famille n'est pas le seul obstacle éventuel, quand bien même je fais mon possible pour ne pas trop y penser. Il y a des blessures qui ne se referment jamais vraiment totalement, des marques qui restent gravées comme au fer rouge, qui vous font tirer le signal d'alarme au moins mouvement ou bruit suspect. Je ne suis pas le seul dans ce cas de figure, loin de là, mais je n'arrêterai probablement jamais de regarder derrière moi pour vérifier que le danger n'est pas là, quelque part tapit dans l'ombre, près à saisir la moindre occasion pour tout foutre en l'air. J'ai lu ce truc un jour : L'enfer c'est les autres. Je ne sais pas d'où ça vient ni ce que ça implique mais parfois ça peut devenir la réalité. Heureusement ça ne concerne pas tous les autres, c'est une notion à laquelle j'essaie de me raccrocher sans pour autant oublier qu'on peut tous y passer du jour au lendemain, disparaître en une seconde. La vérité c'est que je ne suis pas aussi serein que j'en ai l'air mais pour ma propre santé mentale j'évite simplement d'y penser et de me concentrer sur le positif.

Ça n'est pas tellement l'envie de le revendiquer, c'est plutôt … simplement la volonté de vivre normalement. Néanmoins je suis fier de celui que je suis devenu, je suis fier de mon petit-ami et quoi de plus normal d'avoir envie de vivre au grand jour ? Encore une fois je le répète, on ne fait de mal à personne et ça ne regarde que nous. Peu importe que ça dure toute la vie, quelques années, je prends chaque seconde qu'on veut bien me donner en me disant que notre histoire n'a rien de différent de celle de mes parents par exemple, ou de n'importe quel couple. On est juste deux personnes qui s'aiment et qui ont envie d'être ensemble, en soi ça n'a rien d'extraordinaire alors vraiment, dans toute ma naïveté, je ne comprends pas que ça fasse autant polémique pour certaines personnes alors que la majorité s'en fout royalement. C'est tout le temps comme ça de toute façon, on entend toujours ceux qui font le plus de bruit et bien souvent ils ne sont pas les plus nombreux. Une chose est sure, je ne laisserai personne décider pour moi de ce qui est bien ou ce qui est mal. Et je ne me laisserai pas embarquer par le pessimisme de Warren sur le sujet non plus. Il a peut-être plus de recul que moi sur le sujet, une autre vision, mais si je perds ma foi en ça, qu'est ce qu'il me reste ? Hors de question que je fasse un seul pas en arrière.

Je ne prétendrai pas non plus que ça ne me tord pas le ventre quand j'entends cette phrase simplement factuelle : Surtout maintenant que Kyle est loin. Loin, hors de portée de vue, pas livré à lui même pour autant mais cible évidente malgré tout. Ça aussi j'essaie d'y penser le moins possible sinon je vais devenir fou ou sortir d'ici en 4ème vitesse. Ça n'est pas ça vivre, ça n'est pas avoir peur en permanence. Je tente le coup, on le tente tous les deux. C'était une décision rapide mais parfaitement réfléchit de son côté comme du mien.

Parler de Bryton, c'est très bien aussi, ça évite les claquages au cerveau et l'accélération du myocarde.

« J'espère qu'il ne compte pas venir à Poudlard, parce qu'un Connor 2. Pire un mélange de Connor et Melvin, je crois qu'on est tous bons pour avoir encore plus des envies de meurtre ! Il a la cervelle de Connor et les muscle de Melvin ou plutôt l'inverse... Parce que le premier cas est beaucoup plus inquiétant que le second ! »
« Malheureusement c'est plutôt le premier cas … Mais le point positif c'est qu'il n'est pas aussi costaud que Melvin quand même, en tout cas il l'est moins que moi, et en plus de ça il est en Australie avec absolument aucune raison de débarquer ici. »


Il est très bien dans son institut privé, comme tous les autres d'ailleurs, alors qu'il y reste. Et OUI, bien sûr que je jubile d’être plus costaud que lui, évidemment. Ça n’a pas toujours été le cas, loin de là, d’ailleurs il en a bien profité avec Derek à une époque mais maintenant c’est terminé. Je pense qu’il comprendra rapidement qu’il a plutôt intérêt à rester tranquille. Magiquement je pense qu’il aurait le dessus cela étant puisqu’il est plus âgé mais c’est un autre débat et de toute façon il n’y a aucune raison que ça parte en vrille, on est civilisés dans cette famille, non ? AHAH. Hum. Bref.

« Il va bien... Kyle ? »
« Ça va oui, merci de poser la question. »


Juste un sourire, ces quelques mots et rien de plus. Je n’épiloguerai pas, je ne rentrerai pas dans les détails pour des raisons de sécurité même si parfois ça peut en devenir frustrant. Dans le fond qu’est-ce que je risque à simplement lui dire qu’il s’éclate là-bas ? Je sais pas, y a peut-être un peu de pudeur derrière ça aussi. Si je commence à ouvrir les vannes il en a pour le reste de la journée à devoir supporter mes sourires niais alors …

« J'espère que tu pourras un jour te marier avec lui sans que cela fasse un esclandre dans ta famille et que les choses s'enveniment. Au final, je crois que tu as beaucoup plus de courage que moi. J'aurais certainement put m'opposer à ma famille... un peu plus qu'en voulant les emmerder. Mais il faut croire que je suis plus lâche que je veux le faire croire, cette histoire de mariage en est la preuve. Bon en même temps ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un avec qui faire ma vie, nos deux cas sont différents. Mais admettons que je sois sorti disons au pif avec Cassie, une née-moldue mais brillante. Elle me correspondrait beaucoup mieux que la demeuré, stupide dinde que je dois me coltiner... malgré tout, je ne sais pas comment j'aurais réagi dans cette optique. »

Wow, wow, wow. Beaucoup d’informations en peu de temps, j’essaie de faire le tri mais sans jamais me départir de mon sourire. J’apprécie réellement cette conversation, c’est agréable de discuter de ça tout simplement d’une part et d’en discuter avec quelqu’un qui partage cette expérience – si on peut appeler ça comme ça. Néanmoins, sans trop savoir pourquoi, j’ai le sentiment d’avoir moins à me plaindre que lui dans cette affaire mais prenons les choses une par une parce que toute cette histoire de mariage commence à devenir sérieuse sans même qu’on s’en rende compte ni lui ni moi j’ai l’impression et … Enfin …

« On n'en est pas encore au mariage. On va déjà voir si on passe le test de la relation longue distance et après on verra, surtout qu'on est encore super jeunes … Même si dans le fond l'âge n'a pas la moindre espèce d'importance là-dedans. »

Ou peut-être un peu ? 19 ans pour lui, 18 ans pour moi. Il vient de reprendre ses études, les miennes sont bien loin d’être terminées peu importe la voie que je choisi pour arriver à mes fins. Pourtant … Pourtant au fond de moi je sais que j’y ai déjà pensé, ne serait-ce que pour officialiser notre relation aux yeux du monde et surtout aux yeux de ma famille, pourquoi pas de la sienne aussi. J’espère sincèrement avoir l’occasion de croiser ses parents un jour mais je ne le forcerai jamais à quoi que ce soit. Je comprends parfaitement qu’ils l’ont fait souffrir, je comprends qu’il n’ait pas envie de les revoir alors … Laissons le temps faire les choses ? Personne ne sait ce qui va se passer demain, dans une semaine, un mois, un an … J’essaie juste de prendre tout ça de la manière la plus pragmatique possible, avec du recul, jour après jour, sans trop me projeter. Deux ans de relation ça peut être considéré court comme long, seulement j’ai le sentiment qu’on a partagé tellement de choses, ressenti tellement de choses, vécu tellement de choses que ça fausse un peu les calculs. Je ne sais pas si on se mariera un jour, ni si on passera le reste de notre vie ensemble et qu’il sera par conséquent la seule et unique personne que j’aurai aimé, ma seule véritable histoire … mais cette idée est loin de me déplaire. Est-ce qu’à mon âge on n’est pas censé penser à tout et n’importe quoi sauf à ce genre de trucs sérieux ? Aucune importance. Je me doute qu’on aura encore des obstacles à surmonter, je pense qu’à ce stade on peut le dire : On a de l’endurance et personnellement je me sens près à tout affronter. Je sais que c’est le cas pour lui aussi. Si la famille est un problème alors tant pis, je me passerai de leur avis sur la question. Exception faite pour Grand-Mère et Derek, comme toujours, mais je ne doute pas de ces deux-là, je sais que j’aurai toujours leur soutien.

« Je sais pas si c'est du courage ou de l'inconscience à vrai dire, mais ça en vaut la peine. »

Cette fois c’est un sourire un peu nostalgique que j’affiche, la tête un peu dans mes pensées avant de hausser les épaules et de tourner le regard vers lui à nouveau tandis qu’on marche sans trop faire attention où on va, sans réel but.

« J'crois qu'on peut difficilement savoir comment on aurait réagi à telle ou telle situation tant qu'on ne l'a pas vécu soi-même. T'as pas tellement eu de bol sur ce coup-là c'est sûr mais le point positif c'est que pour l'instant ça ne t'empêche pas de vivre ta vie et puis dans le fond … c'est juste un bout de papier. »

Pas que je dénigre le mariage mais dans son cas … Voilà.

« Comme tu dis si t'avais eu quelqu'un ça aurait été plus problématique, et je ne minimise pas du tout ta situation mais voilà, disons que tu es libre de tes mouvements. Peut-être que plus tard tu pourras t'émanciper de tout ça, de l'influence de ta famille, et te libérer de ce mariage qui ne représente rien pour toi. J'veux dire, t'es majeur, a partir de là … Légalement personne ne peut techniquement te forcer à rester marié, non ? »

Je ne connais pas toutes les ficelles, je n’ai pas tous les tenants et les aboutissants, je n’y connais rien en législation et sa famille reste un mystère pour moi malgré les quelques énergumènes que je peux connaitre alors je m’avance peut-être un peu trop.

« Comme ça tu pourras te marier avec Cassie sans problème. »

Sourire amusé cette fois, d’autant plus qu’une connerie me vient en tête et que je la laisse sortir.

« Par contre tu risques de te marier avec Matthew aussi. »

Ceci n’est pas un jugement ! Ni une moquerie méchante. C’est juste … La vérité. Bon je ne peux pas prétendre connaitre Matthew parfaitement, idem pour sa sœur, mais ils sont proches et ça, ça saute aux yeux de n’importe qui. En plus j’ai entendu parler de ce qu’il s’est passé entre Riley et Cassie et … ouais, bref. Je l’avoue, j’avais juste envie de sortir une connerie parce que ça m’amuse. Pourquoi se priver, ça ne fait de mal à personne mais désolé Matthew, ça n’a rien de méchant, promis.

Aller on change de mouton !
Enzo !
Roh, ça va …

« Et pour en revenir à Aaron, je t'avoue que ces dernières semaines on ne s'est pas trop croisés mais aux dernières nouvelles c'était pas la grosse frite. Tout ce truc avec son père, le fait que son p'tit frère lui fait la misère en plus, crise d'ado probablement, disons que c'est lourd à porter je pense. J'essaie de lui changer les idées quand je peux mais bon, c'est pas ça qui réglera le problème malheureusement. »

Je lui avais proposé de l’embarquer avec moi quand je vais courir, l’idée est tomber un peu à l’eau mais je ne peux pas non plus aller le prendre par la main.

« Mais en tout cas t'inquiète pas, si quelqu'un l'emmerde il aura à faire à un Ryans. Il peut compter sur moi. »

Nouveau sourire en coin, je regarde droit devant moi tout en affichant clairement ma tête à bêtises et surtout ma tête de « Je suis fier de ma bêtise » … qui dans le fond n’en est pas totalement une.

« Et … Je lui ai peut-être soumis l’idée d’aller se faire cajoler par une gentille demoiselle. »

Hey, j’y peux rien si ça fait toujours du bien un câlin ! D'ailleurs je me doute bien que tôt ou tard ça va devenir problématique pour moi ... Mais ça n'est pas le sujet, autant ne pas y penser tant que j'ai un peu de répit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Mer 24 Fév 2016 - 21:07

Il valait mieux en rire qu'en pleurer et il le savait mieux que n'importe qui d'autres, mais savoir qu'il y avait des centaines et des milliers de gens comme Connor et Melvin -et ce Bryton- plus ou moins âgés, toujours à l'école faisait froid dans le dos. C'était à croire que ces cons se reproduisaient trop vite et surtout... que les enfants et ados d'aujourd'hui étaient toujours aussi crédules des parents dont les abreuvaient leurs parents. Autant il pouvait bien comprendre que ses parents et leur génération n'aient pas chercher à comprendre, c'était certainement aussi un peu l'époque qui voulait ça, mais aujourd'hui... Aujourd'hui où la mentalité avait totalement changé comment est-ce que l'on pouvait encore croire à ce genre d'ineptie sans ciller. Cela le dépassait totalement. Il ne se considérait pas plus intelligent qu'un autre (bon si, il l'étai forcément plus que Melvin), à l'époque il adorait ses parents mais il avait réussi à faire la part des choses. Quelque chose clochait pour lui et il ne savait pas comment le faire comprendre ne serait-ce qu'à ses cousins.

Malheureusement c'est plutôt le premier cas … Mais le point positif c'est qu'il n'est pas aussi costaud que Melvin quand même, en tout cas il l'est moins que moi, et en plus de ça il est en Australie avec absolument aucune raison de débarquer ici
Bon, déjà s'il ne viendra pas ici c'est déjà un bon point pour lui. Enfin quand même entre genre... toi et moi il y a quand même une différence de gabarit assez énorme. Il me fout un coup j'suis sûr qu'il me déboîte la mâchoire et me fait voler à dix mètres... et vu qu'il est lâche en plus, il est du genre à le faire au moment où je m'y attends le moins !

Bon ceci dit ils n'allaient pas continuer à parler pendant des heures de ça. Ils avaient du faire le tour du sujet. Bon il est vrai qu'en combat, il aurait certainement le dessus sur ses cousins, mais même cela il n'en était pas sûr. Melvin n'avait pas de limites ni de réelles conscience, et Connor avait un esprit si tordu que... Putain, se faire battre par son cousin de 18 ans le mettrait dans une rage folle et il se sentait agacé rien que d'y penser. Il tenta alors de changer de sujet et de s'intéresser de nouveau à la vie de Ryans. Il tenta donc de demander poliment comment allait Kyle. Le plus jeune lui dit que oui, et Warren n'insista pas sentant que le Rouge n'avait pas vraiment l'air d'avoir envie d'en parler plus. Il tenta une nouvelle de rebondir mais cette fois-ci sa "pirouette" était quand même beaucoup plus maladroite ! Il avait néanmoins complimenté pas mal Ryans sur sa façon d'agir, de penser... d'avoir des couilles en quelque sorte.

On n'en est pas encore au mariage. On va déjà voir si on passe le test de la relation longue distance et après on verra, surtout qu'on est encore super jeunes … Même si dans le fond l'âge n'a pas la moindre espèce d'importance là-dedans.
C'est vrai que cela ne sert à rien de... il s'arrêta quelques instants, hésitant sur une expression moldue ... de mettre la charrue avant les bœufs, je crois que c'est un truc dans ce goût-là. Il secoua un peu la tête avant de répondre Mais tu as raison l'âge n'a pas vraiment d'importance... du moment que tu es prêt. Certain le seront plus tôt que d'autres c'est tout, et surtout, comme je l'ai déjà dit, il faut trouver la bonne personne. Il soupira faiblement avant de reprendre Enfin dans ton cas tu verras bien comment ça se passe au fil des mois !

Il préférait ne pas dire que les relations à distance étaient souvent vouées à l'échec puisque, après tout il n'y connaissait pas grand chose, mais il aimait certainement trop le plaisir de la chair pour avoir ce genre de relation. Il savait que sur ce coup-ci il était pas du tout impartial. Ce n'était pas la peine de miner le moral du rouge, même s'il se doutait qu'Enzo se fichait totalement de ce qu'il pouvait bien penser et il avait raison !

Je sais pas si c'est du courage ou de l'inconscience à vrai dire, mais ça en vaut la peine. Il est vrai que cela pouvait être un peu des deux, mais pour Warren c'était bel et bien du courage plutôt que de l'inconscience. J'crois qu'on peut difficilement savoir comment on aurait réagi à telle ou telle situation tant qu'on ne l'a pas vécu soi-même. T'as pas tellement eu de bol sur ce coup-là c'est sûr mais le point positif c'est que pour l'instant ça ne t'empêche pas de vivre ta vie et puis dans le fond … c'est juste un bout de papier. Là encore Maître Enzo avait totalement raison c'était difficile de savoir comment on réagit dans une situation que l'on a pas vécu... mais si on se connaît bien, on peut se douter, émettre une hypothèse de notre réaction, et pour Tveit ça aurait été plus de la lâcheté qu'autre chose (ou le contraire de l'inconscience d'Enzo suivant comment on voir les choses). Comme tu dis si t'avais eu quelqu'un ça aurait été plus problématique, et je ne minimise pas du tout ta situation mais voilà, disons que tu es libre de tes mouvements. Peut-être que plus tard tu pourras t'émanciper de tout ça, de l'influence de ta famille, et te libérer de ce mariage qui ne représente rien pour toi. J'veux dire, t'es majeur, a partir de là … Légalement personne ne peut techniquement te forcer à rester marié, non ? Il se racla la gorge, cherchant à expliquer son cas, mais il n'avait pas eu le temps de trouver les bons mots, ceux qui n'étaient pas trop "extrêmes" Comme ça tu pourras te marier avec Cassie sans problème

Il eut un premier ricanement, rapidement suivi d'un second lorsqu'il parla ensuite de Matthew. Effectivement l'un n'allait pas sans l'autre il l'avait déjà remarque plus d'une fois ! Warren secoua un peu la tête amusé et tenta de retrouver le fil de ses paroles... Enzo avait pas mal parlé et il lui "devait" des réponses quand même bien formulées à tout ce qu'il avait bien pu baragouiner. Se raclant de nouveau la gorge, le Bleu ne tarda finalement pas à reprendre la parole

Alors déjà pour Matthew... J'avais bien remarqué que ça serait difficile de les séparer. N'y vois pas là quelque chose de méchant, mais pour l'instant je préfère simplement me marier à une femme.

Et s'il disait pour l'instant c'est surtout parce qu'il pouvait changer d'avis s'il découvrait par "hasard" qu'il était finalement plus gay qu'hétéro. Les probabilités étaient infimes, mais après tout, d'après ce qu'il avait compris vu qu'il ne s'y connaissait pas trop à ce sujet-là, certaines personnes découvraient leur vraie sexualité que bien tard.

Sinon, je pense vraiment que c'est du courage doublé peut-être un peu d'inconscience, mais c'est surtout du courage selon moi ! Ce que je veux dire par-là, c'est que l'amour peut soit disant rendre aveugle, donc inconscient, mais il en faut quand même une sacré paire pour ne jamais... disons... pour ne jamais faiblir et prendre la situation la plus simple. Autrement dit, dans le cas présent abandonner Kyle quand il y avait encore les supérieurs et se ranger dans les rangs de ces derniers. Concernant ma petite histoire, disons que c'est un peu plus compliqué que ça. Je suis d'accord avec toi, il ne s'agit que d'un bout de papier, c'est certainement pour cela que je le prends si "bien". Mais il y a autre chose que peu de personnes savent. Il grimaça un peu avant de soupirer Disons que ce mariage 'est fait sous serment inviolable... histoire que je me tienne tranquille. Tu vois un petit truc de mes parents pour que je me tienne à carreaux, donc techniquement, si, justement je suis bien obligé à rester marié.

Ce sujet-là "clos", Warren avait ensuite orienté la conversation vers Aaron. Il voulait savoir des nouvelles, le plu neutre possible. Savoir si tout se passait bien pour lui, ou s'il avait des soucis. Bref le surveiller en quelques (ou plutôt veiller sur lui) sans que sans cousin ne le sache.

Et pour en revenir à Aaron, je t'avoue que ces dernières semaines on ne s'est pas trop croisés mais aux dernières nouvelles c'était pas la grosse frite. Tout ce truc avec son père, le fait que son p'tit frère lui fait la misère en plus, crise d'ado probablement, disons que c'est lourd à porter je pense. J'essaie de lui changer les idées quand je peux mais bon, c'est pas ça qui réglera le problème malheureusement.
C'est bien qu'il ait quelqu'un de son "côté". Après je ne suis pas sûre que son frère lui fasse réellement la misère... enfin je veux dire, la dernière que l'on a parlé, je lui ai conseillé d'être un peu moins sur son dos, je sais que ça m’agaçait quand mon frère voulait jouer les grands frères modèles. Il veut le "forcer" à se confier et ce genre de connerie, je comprends que le "petit" se braque. Il soupira Seulement, je ne suis pas certain d'être réellement de bon conseil... mais après pour son père tu as raison, et c'est plutôt normal que toute cette histoire le chamboule.

Il était un peu rassuré par ces nouvelles. Savoir qu'il avait un ami sur qui compter et surtout quelqu'un comme Enzo qui était "fort" qui aimait quand même s'amuser et tout le blabla avait un côté réconfortant pour Warren.

Mais en tout cas t'inquiète pas, si quelqu'un l'emmerde il aura à faire à un Ryans. Il peut compter sur moi
C'est gentil, mais ce n'est pas spécialement ce que je voulais dire. Et puis je pense que les gens ont compris que s'il le touchait et que si je l'apprenais, voire Connor, il risquerait il y avoir des représailles... mais c'est vrai que tu es sûrement plus intimidant que moi. Il essayait de plaisantait mais trouvait que cela tombait quand même un peu à plat.
Et … Je lui ai peut-être soumis l’idée d’aller se faire cajoler par une gentille demoiselle.

Il se racla alors la gorge un peu gêné. Ils avaient parlé tous les deux de ce sujet, mais il ne savait pas trop comment l'aborder avec Enzo sans trahir les paroles de son cousin. Il se tut donc un peu gêné pendant une bonne minute, mais il ne trouva pas de réel angle d'approche. Grimaçant, il y alla finalement avec un ton beaucoup plus hésitant qu'habituellement:

Et je suppose qu'il ne t'a pas écouté... Il est... disons assez timide, pour ne pas dire frigide parfois, et... et.... comme il est un peu introverti, ça ne joue pas forcément en sa faveur. Il se tut quelques instants, il n'aimait pas spécialement faire des "plans" comme ça, mais une idée lui était venue à l'esprit Moi, il me verrait certainement venir à dix kilomètres à la ronde, mais toi... toi tu peux l'emmener à des fêtes et tenter de le... disons de le mettre dans l'ambiance tout en faisant attention à lui, non ? Ouais, ça ne se fait pas, et en plus te demander un "service" comme ça ce n'est pas cool, mais il a besoin d'un coup de fouet, de voir qu'il faut s'amuser, profiter de la vie. S'il prend confiance en lui, en ses capacités et compagnie, je suis certain qu'il pourra plus facilement se faire une fille.. enfin se faire câliner par une fille pardon. Oups lapsus. Et si tu l'as remarqué c'est qu'il en a grand besoin.

Silence... parce qu'il se sentait vraiment con de demander à Ryans quelque chose comme ça même si cela partait de la meilleure intention qui soit. Il ne lui demandait pas d'être un entremetteur ou de le faire trop picoler, non juste de se débrouiller pour qu'il arrive à aller à plein de fêtes et à y prendre du plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Jeu 25 Fév 2016 - 21:40

La charrue … avant les bœufs. Qu’est-ce qu’une charrue ? J’exagère, j’arrive à visualiser la signification de cette expression que je ne connaissais pas, comme beaucoup de choses qui viennent du monde sans Magie encore même si c’est indéniable : J’ai fait d’énormes progrès. Je m’intéresse, je suis curieux et je m’adapte rapidement. Certes il y a encore des zones d’ombres de manière globale je pense qu’à présent je serais en mesure de m’en sortir plus ou moins par moi-même si je me retrouve dans ce monde-là. Chose qui arrivera un jour où l’autre, d’après moi, mais ça n’est pas le sujet. Le sujet c’est en partie ma relation avec Kyle … Et un éventuel mariage. Est-ce que je me sens prêt ? Je doute avoir toutes les cartes en mains pour ça mais s’il y a bien une chose dont je suis certain c’est que contrairement à d’autres l’engagement ne me fait pas peur. Disons plutôt que pour l’instant la question ne se pose pas, c’est surtout ça, et comme Warren le souligne, comme je le pense moi-même, on verra bien comment ça se passe au fil des mois. Des mois … ça pique de l’entendre, autant l’admettre. Rester des mois sans le voir ça ne me vend pas du tout de rêve mais c’est comme ça, j’ai fait mon choix, j’ai accepté le sien, avec toutes les conséquences possibles et imaginables. Encore trois mois ? Ouais, stop, j’ai pas envie de me mettre à compter, inutile de se faire du mal. Sans parler que le temps n’est pas la seule notion à prendre en compte mais … Stop. Parler de Melvin c’est bien aussi, et je ne cache pas que ça me fait sourire d’entendre le Bleu évoquer l’éventualité qu’il vole de 10 mètre si jamais le Vert le cogne. Melvin est une brute, ça n’aurait rien d’étonnant et même moi il pourrait me coller au mur sans trop de mal alors clairement si je rigole ça n’est pas pour me moquer. Bon, je ne vais pas cacher non plus que mon égo est plutôt flatté d’entendre certaines choses …

« Alors déjà pour Matthew... J'avais bien remarqué que ça serait difficile de les séparer. N'y vois pas là quelque chose de méchant, mais pour l'instant je préfère simplement me marier à une femme. »
« Oh non non, t’en fais pas. »
« Sinon, je pense vraiment que c'est du courage doublé peut-être un peu d'inconscience, mais c'est surtout du courage selon moi ! Ce que je veux dire par-là, c'est que l'amour peut soit disant rendre aveugle, donc inconscient, mais il en faut quand même une sacré paire pour ne jamais... disons... pour ne jamais faiblir et prendre la situation la plus simple. »


… incluant le fait d’en avoir « une sacré paire », on ne se refait pas. Ça n’est pas qu’une question de Cojones – comme dirait Maracas – mais je ne peux pas nier que tout ça fait plaisir à entendre. On a vécu l’enfer, c’est peu de le dire, alors … Ouais, ça fait juste du bien d’entendre ça, c’est tout. Y a eu des périodes difficiles, des fois où baisser les bras a été une option, un choix même, mais les choses ont toujours fini par rentrer dans l’ordre à un moment ou un autre. Ça n’était pas calculé, jamais, j’ai simplement écouté mon instinct et au risque de faire dans le cliché et la mièvrerie, mon cœur.

« Concernant ma petite histoire, disons que c'est un peu plus compliqué que ça. Je suis d'accord avec toi, il ne s'agit que d'un bout de papier, c'est certainement pour cela que je le prends si "bien". Mais il y a autre chose que peu de personnes savent. Disons que ce mariage 'est fait sous serment inviolable... histoire que je me tienne tranquille. Tu vois un petit truc de mes parents pour que je me tienne à carreaux, donc techniquement, si, justement je suis bien obligé à rester marié. »

Là, c’est le choc. J’ai à plusieurs reprises considéré certains membres de ma famille comme des tarés d’extrémistes mais là … Là c’est pire que ce que je n’aurai jamais pu imaginer. Pourtant sans trop savoir pourquoi, sans doute secoué par le choc, j’enchaine sur autre chose, à savoir Aaron.

« Et pour en revenir à Aaron, je t'avoue que ces dernières semaines on ne s'est pas trop croisés mais aux dernières nouvelles c'était pas la grosse frite. Tout ce truc avec son père, le fait que son p'tit frère lui fait la misère en plus, crise d'ado probablement, disons que c'est lourd à porter je pense. J'essaie de lui changer les idées quand je peux mais bon, c'est pas ça qui réglera le problème malheureusement. »
« C'est bien qu'il ait quelqu'un de son "côté". Après je ne suis pas sûre que son frère lui fasse réellement la misère... enfin je veux dire, la dernière que l'on a parlé, je lui ai conseillé d'être un peu moins sur son dos, je sais que ça m’agaçait quand mon frère voulait jouer les grands frères modèles. Il veut le "forcer" à se confier et ce genre de connerie, je comprends que le "petit" se braque. Seulement, je ne suis pas certain d'être réellement de bon conseil... mais après pour son père tu as raison, et c'est plutôt normal que toute cette histoire le chamboule. »


C’est … pas faux. Je n’avais pas vu ça comme ça, concernant sa relation avec son petit frère. Je me suis contenté du son de cloche d’Aaron sans penser à ce que moi-même en tant que petit frère j’ai pu ressentir face à mon grand-frère. Le truc c’est que … Derek n’a jamais été comme ça avec moi, je n’ai jamais eu mon grand frère sur le dos pour ce genre de truc, quand je l’avais sur le dos c’était pour me faire chier, pas pour que je me confie à lui parce qu’il s’inquiétait. Je ressentirai toujours un peu de rancœur, ça sera toujours quelque chose qui m’a manqué et me manque encore mais disons que les choses ont évolué. Ça ne sert à rien de revenir là-dessus, aujourd’hui j’ai simplement hâte de retrouver mon frère dès que j’en aurai l’occasion et de partir en vadrouille avec lui, juste nous deux, histoire de rattraper le temps perdu.

« Mais en tout cas t'inquiète pas, si quelqu'un l'emmerde il aura à faire à un Ryans. Il peut compter sur moi. »
« C'est gentil, mais ce n'est pas spécialement ce que je voulais dire. Et puis je pense que les gens ont compris que s'il le touchait et que si je l'apprenais, voire Connor, il risquerait il y avoir des représailles... mais c'est vrai que tu es sûrement plus intimidant que moi. »
« Et … Je lui ai peut-être soumis l’idée d’aller se faire cajoler par une gentille demoiselle. »


Raclage de gorge, silence, regard fuyant et gêne évidente … J’ai mis les pieds dans le plat ? J’avoue que je me sens un peu con parce que jamais de la vie je n’aurai pensé mettre ce type mal à l’aise un jour et surtout pas pour ce type de sujet. Je me tais, je respecte son silence et j’attends, concentrant mon attention sur mes pieds alors qu’on continue de marcher un peu ou sur ce qui nous entoure, jusqu’à ce qu’il reprenne la parole.

« Et je suppose qu'il ne t'a pas écouté... Il est... disons assez timide, pour ne pas dire frigide parfois, et... et.... comme il est un peu introverti, ça ne joue pas forcément en sa faveur. »
« Ouaip. D’ailleurs je lui avais proposé de venir courir avec moi de temps en temps mais ça aussi c’est passé à la trappe. »
« Moi, il me verrait certainement venir à dix kilomètres à la ronde, mais toi... toi tu peux l'emmener à des fêtes et tenter de le... disons de le mettre dans l'ambiance tout en faisant attention à lui, non ? Ouais, ça ne se fait pas, et en plus te demander un "service" comme ça ce n'est pas cool, mais il a besoin d'un coup de fouet, de voir qu'il faut s'amuser, profiter de la vie. S'il prend confiance en lui, en ses capacités et compagnie, je suis certain qu'il pourra plus facilement se faire une fille.. enfin se faire câliner par une fille pardon. »


Sourire en coin. Voilà pourquoi sa gêne de tout de suite m’a surpris ! Ce type est un queutard alors on ne me la fait pas à moi.

« Et si tu l'as remarqué c'est qu'il en a grand besoin. »
« Tu sais, on a partagé le même dortoir pendant deux ans, on a passé nos journées entières ensemble avec les cours, même si j’ai l’air un peu à l’ouest parfois et que mon attention tourne surtout sur un petit groupe de personnes en règle générale, j’pense que je connais bien Aaron maintenant. »


Donc, oui, je l’ai remarqué mais je pense que ça n’a pas du sauter aux yeux de tout le monde pour autant. Pour ceux qui le connaissent c’est plutôt évident qu’au fil des mois il s’est éteint petit à petit. Quand on sait toutes les conneries qu’on a pu dire ou faire par le passé … Avec Maël, Jonathan, Aiden … Ouais, une belle brochette de p’tits branleurs prêts à faire tourner les Profs en bourrique, et pas que les Profs d'ailleurs.

Et de nouveau mon sourire en coin se pointe …

« J’lui racontais des histoires le soir, on est super intimes. »

Le « intime » est dit avec une trace d’humour, enfin pour déconner quoi, mais c’est après coup que je me rends compte du double sens.

« Non, pas de cette façon-là. »

Je t’arrête tout de suite, c’est pas ce que tu crois, même si ça ne changerait pas grand-chose que ça soit le cas mais ça ne l’est pas. Et j’y peux rien, ça me fait grimacer. Faire des trucs avec Aaron … Non, jamais, impossible. Pas avec un pote, ça serait trop … bizarre. Bref.

« Y a tout le temps des soirées partout dans ce bahut, la plus part du temps c’est spontané d’ailleurs mais pas de souci, la prochaine fois j’irai le chercher par la main et je le trainerai avec moi. Et je ferai attention à lui, t’as ma parole. »

Ça, Enzo, ça veut dire que tu ne devras pas boire à t’en faire pousser les cheveux à l’envers dans le crâne, prêt à accepter cette mission ? Oui chef ! Ça va, j’suis pas alcoolique non plus, et je l’admets je ne serais pas contre une bonne grosse carafe mais ça n’est pas comme si j’avais parfaitement l’occasion de remettre ça n’importe quand.

« Dire que je me plaignais du moyen de pression de mon Grand-Père … »

Ça revient, comme ça, de but en blanc, dans un soupir. Je relève la tête vers Warren et commence à lui expliquer un peu plus en détail la situation dans laquelle je me suis retrouvé en janvier dernier.

« Il m’a clairement fait comprendre que si je ne me tenais pas à carreau et que je continuais à ramener Kyle sur le tapis il l’effacerait de ma mémoire. Parce qu’il n’est pas assez bien pour moi tu comprends. »

Mes yeux se reposent droit devant moi, sans rien fixer de particulier, sourire amer sur les lèvres, rire bref, cynique, je secoue la tête de gauche à droite puis de droite à gauche. Des exemples pour prouver par A+B que Kyle ne correspond pas aux critères de cette famille, enfin ceux de certains membres parce qu’inutile de mettre tout le monde dans le même panier, il y en a pas mal. Il n’a pas de pouvoir, donc pas le Sang-Pur, c’est un garçon et a priori on se doit d’être avec une personne du sexe opposé, il n’est pas spécialement bien né et je ne ferais pas de commentaires désobligeants sur ses parents mais je n’en pense pas moins, parce qu'ils restent ses parents malgré tout. Il est plutôt du genre artiste fauché qui plane plutôt que futur ministre de la Magie, avocat, médecin ou je ne sais trop quoi, etc … ET ALORS ! Il a 19 ans bordel ! Foutez-lui un peu la paix. D’une on ne choisit pas sa famille, de deux on ne choisit pas de naitre avec des pouvoirs ou non ni de préférer les personnes du même sexe ou l’inverse, encore moins de qui on tombe amoureux, de trois il a parfaitement le droit d’avoir sa passion et de vouloir en faire ce qu’il veut, y compris sa vie, parce que putain, il est doué ! Et de quatre, jusqu’à preuve du contraire c’est moi son petit ami donc c’est à moi qu’il doit plaire et c’est le cas. A aucun moment je ne me suis senti supérieur à lui, j’espère sincèrement qu’il n’a jamais ressenti quoi que ce soit allant dans ce sens-là parce que ça me rendrait malade. Il est hors de question que ma famille lui ancre cette idée dans la tête alors qu’ils ne le connaissent même pas pour la plus part. Peut-être que c’est justement ça le problème, peut-être qu’en le rencontrant ils verraient à quel point il est quelqu’un de génial. Peut-être qu’un jour j’arriverai à leur faire suffisamment confiance pour ça, peut-être.

Enzo, respire.
Calme-toi.

« J’crois que j’ai rarement autant pris sur moi mais tôt ou tard va bien falloir que je règle ça une bonne fois pour toute parce qu’il va pas me faire chier avec ça éternellement. Ni lui ni les autres. J’espère juste qu’ils vont lui foutre la paix maintenant qu’il est dehors. »

Jillian est là, Amelya veille sur lui à distance même s'il ne la connait pas et surtout elle tempère son propre père ainsi que son mari, Clarisse serait prête à lui venir en aide si besoin. La partie Australienne ne m'inquiète pas plus que ça pour le moment. Tout ira bien. Ils vont le laisser tranquille. Eux oui, les Autres, ceux qui ont mis son nom sur cette liste et qui lui ont déjà fait suffisamment de val pour une vie entière c'est un autre débat, débat dans lequel je ne veux pas plonger maintenant parce que ça ne servirait de toute façon à rien si ce n'est me rendre malade d'inquiétude. Et puis en discutant avec Warren je me rends compte de la chance que j'ai eu, alors que lui risque sa vie au sens propre du terme … Sa propre famille risque sa vie pour des questions de lignée et de bienséance … C'est à se taper la tête dans les murs d'entendre un truc pareil.

« Mais un serment inviolable … Ils vont loin, c’est pas des déconneurs dans ta famille putain. T’as plutôt intérêt à faire gaffe aux clauses. »

Sans déconner, comme s'il ne devait pas se dire ça chaque jour qui passe, bien joué Sherlock !

« Y aurait pas moyen de revenir dessus ? Normalement ça fonctionne comme ça, non ? Ou alors il faut que les deux reviennent sur leur serment ? Ça mériterait de creuser la question tu ne penses pas ? »

Vestige d'un cours de sortilège, tout ça me parle un peu.

« Enfin désolé, j’me mêle de ce qui ne me regarde pas, j’imagine que ça n’est pas aussi simple et que t’as déjà du fouiller les options envisageables. »

Je n'imagine même pas ce qu'il peut ressentir, c'est impossible de se mettre à sa place. Même avec une certaine forme de caractère, un certain recul … On est forcément atteint par ça, non ? Comment des parents peuvent faire ça à leur propre enfant ? J'ai perdu la foi en l'être humain depuis un moment c'est vrai mais dans toute ma naïveté d'oisillon a peine tombé du nid je continue de me prendre la réalité dans la gueule avec surprise. Difficile de faire autrement quand on a eu des parents comme les notre, jamais ils ne nous auraient fait quelque chose comme ça, à Derek et moi. Je n'ai pas le droit de juger, je le sais, ni même de comparer mais …

« Comment tu gères ça ? J'veux dire … comment tu te sens par rapport à tout ça ? »

Ça ne me regarde pas le moins du monde, on n'est même pas amis dans le fond mais parfois … On a juste besoin que quelqu'un pose la question. Je ne le prendrais pas mal s'il me répond d'aller me faire voir, ça serait compréhensible après tout. Ça n'est pas pour autant de la curiosité mal placée, c'est plus … de l'intérêt je dirais. Ça n'est de toute façon pas réellement réfléchi ni calculé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Sam 5 Mar 2016 - 14:33

Aaron... c'était un "problème" régler rapidement, seulement il ne savait pas comment aider son cousin seul. Il ne pourrait certainement pas d'ailleurs à part lui donner des conseils ça et là c'était tout. Ils n'avait pas du tout les mêmes amis, les mêmes centres d'intérêts, ils n'étaient pas dans la même maison, bref rien qui les liait réellement tandis qu'avec Enzo cela serait de suite beaucoup plus simple... du moins en théorie ! Ryans semblait d'ailleurs plutôt assez enclin à l'aider et c'était franchement déjà un excellent point ! Il eut un petit sourire en entendant le grand Rouge parler d'aller se faire cajoler par une mademoiselle. Effectivement, il n'aurait pas pu dire mieux, mais le soucis c'est qu'il fallait y arriver et avec Aaron c'était quand même loin d'être gagné sans vouloir être méchant ou négatif. Il tenta donc de lui expliquer que son cousin était... peut-être un peu différent de beaucoup de mecs d'ici. Qu'il était plus sage, plus introverti et le voir draguer semblait chose impossible pour lui... Son idée était simple, en allant à des fêtes Aaron pourrait prendre confiance en lui et compagnie et ça serait certainement déjà un grand pas de fait ! Après il ne resterait plus qu'il se trouve une nana, mais là c'était également une autre paire de manche.

Tu sais, on a partagé le même dortoir pendant deux ans, on a passé nos journées entières ensemble avec les cours, même si j’ai l’air un peu à l’ouest parfois et que mon attention tourne surtout sur un petit groupe de personnes en règle générale, j’pense que je connais bien Aaron maintenant. Allez vas-y sors ta blague Ryans tu en meurs d'envie, et ne dis pas le contraire, le sourire sur tes lèvres atteste du contraire ! [clor=tomato]J’lui racontais des histoires le soir, on est super intimes. [/color]
Humum... Je vois. Mais je ne veux pas de détails te plaît. dit-il en plaisantant.
Non, pas de cette façon-là.
Vous pouvez faire ce que vous voulez, tu sais, c'est pas moi qui vais m'insurger du moment qu'on ne lui fait pas de mal vous êtes assez grands pour faire vos vie et être intimes ou non.

Oui bon ce n'était franchement pas malin de trop plaisanter là-dessus mais cela amusait quand même follement Warren. Quelques petits sous-entendus ne pouvaient pas faire de mal.

Y a tout le temps des soirées partout dans ce bahut, la plus part du temps c’est spontané d’ailleurs mais pas de souci, la prochaine fois j’irai le chercher par la main et je le trainerai avec moi. Et je ferai attention à lui, t’as ma parole.
Je sais bien qu'il y a des soirées partout et très souvent, mais c'est lui m'a dit qu'il n'y allait jamais... qu'il n'était jamais au courant, je n'y peux rien ! Il tenta de se défendre un peu, il ne voulait pas passer pour le lourd, juste montrer que c'était le point de vue de l'autre rouge. Après t'es pas sa baby-sitter non plus, il est censé être assez grand pour se débrouiller tout seul. J'veux juste qu'il s'amuse un peu... Mais je te fais confiance, sinon je ne t'aurais jamais demandé ça !


Et c'était vrai, ce n'était pas une mission qu'il aurait confié à n'importe qui. Il voulait de "bonnes influences" pour Aaron, et bonnes pour lui n'était pas quelqu'un qui allait le faire bosser et être sérieux, non plus quelqu'un qui lui apprenne à s'amuser, à profiter de la vie et à ne pas trop se faire choper. Ouais, c'était un peu bizarre ça comme notion de bonne influence, mais on ne se refait pas après tout !

Dire que je me plaignais du moyen de pression de mon Grand-Père … Il m’a clairement fait comprendre que si je ne me tenais pas à carreau et que je continuais à ramener Kyle sur le tapis il l’effacerait de ma mémoire. Parce qu’il n’est pas assez bien pour moi tu comprends.

Il haussa les épaules

Chacun à ses problèmes il faut croire, mais c'est comme ça, on ne choisit pas sa famille ! Mais c'est quand même... original comme méthode. Surtout quand on sait qu'avec un sort raté ça peut infliger pas mal de dégâts... Je crois que je ne les comprendrais jamais, je préfère me faire une raison. C'est comme ça qu'on le veuille ou non. Et je te ne conseille pas forcément d'essayer de jouer au plus malins avec eux, regarde où ça m'a amené, ça serait dommage pour toi.

Il était un peu en boucle là-dessus. Il ne disait pas ça pour faire chier ou autre, mais juste... disons juste qu'il ne voulait pas que quelqu'un d'autre ait à subir ça, surtout pas quelqu'un qui était déjà casé. Enzo méritait d'être heureux avec l'homme qu'il aimait même si cela ne plaisait pas à sa famille.

J’crois que j’ai rarement autant pris sur moi mais tôt ou tard va bien falloir que je règle ça une bonne fois pour toute parce qu’il va pas me faire chier avec ça éternellement. Ni lui ni les autres. J’espère juste qu’ils vont lui foutre la paix maintenant qu’il est dehors.
J'espère pour toi, pour vous aussi... Je ne sais pas s'ils sont aussi extrémistes que dans ma famille, au premier abord je dirais non, même s'ils ont l'air quand même d'en tenir une bonne couche pour certains. Je suis d'accord avec toi Enzo, tu dois régler ça, mais fais-le seulement si tu es certain qu'il n'y aura pas de représailles. Si tu es certain qu'au pire ils te renient, c'est embêtant mais tu pourras vivre ta vie... s'ils se mettent en tête de te pourrir la vie c'est déjà un autre soucis. Mais là, je ne peux pas être juge de ça, c'est toi qui les connaît, toi qui sais ce dont ils sont capables.

Il haussa les épaules et soupira doucement. Ce n'était pas simple et le pire, c'est que maintenant, après ce qui s'étaient passés, certains s'étaient fait des ennemis à cause d'un nom de famille, ou parce qu'ils étaient sang-pur, ou parce qu'ils n'avaient pas été persécutés par les Supérieurs.

Mais un serment inviolable … Ils vont loin, c’est pas des déconneurs dans ta famille putain. T’as plutôt intérêt à faire gaffe aux clauses.
T'inquiètes pas, je tiens à ma vie, alors je fais gaffe. Je sais où sont les limites et je ne compte pas les franchir :!
Y aurait pas moyen de revenir dessus ? Normalement ça fonctionne comme ça, non ? Ou alors il faut que les deux reviennent sur leur serment ? Ça mériterait de creuser la question tu ne penses pas ? [...]Enfin désolé, j’me mêle de ce qui ne me regarde pas, j’imagine que ça n’est pas aussi simple et que t’as déjà du fouiller les options envisageables.
Si jamais je reviens dessus, je crois que je me fais dégommer... donc bon. Je préfère éviter. Du moment que je peux coucher avec qui je veux... ce que je veux c'est juste un peu chiant et encombrant comme situation, mais ce n'est pas vital non plus. Ça aurait pu être pire, il faut bien positiver un peu ! Il haussa les épaules avant de lui faire un petit sourire Non, non t'inquiètes, ça ne me gêne pas du tout d'en parler. Mais je crois que malheureusement, cette fois je n'ai pas vraiment d'option, du moins pour l'instant. Quand je serai "grand" et surtout avec un boulot les choses changeront très certainement... Pour l'instant, je crois que je n'ai plus qu'à me faire petit, à les éviter le plus possible pendant les vacances, à éviter la grognasse qui me sert de femme ici... et de continuer de profiter de la vie et des études. Ce n'est pas comme ça qu'on fait revenir un agneau dans la bergerie.. je crois que c'est cette expression qu'on utilise, bref autrement dit, ce n'est pas comme ça que je vais revenir.. ou venir dans leur rang, suivant comme tu vois la chose. Il inspira un bon coup avant de continuer Et je crois que j'espère comme tout le monde qu'Ils ne reviendront pas.

Et pourtant avec tout ce qui s'était passé, il était clair qu'ils voulaient semer la terrer, voire peu-être diviser pour mieux revenir. Cette fois, certainement qu'il ne pourrait pas il y avoir de neutre, et il devrait choisir un camp, réellement, pas se cacher derrière un foutu terrain de neutralité pour avoir la paix. Cette fois, il ne pourrait pas être aussi lâche.

 Comment tu gères ça ? J'veux dire … comment tu te sens par rapport à tout ça ?
Si je pouvais La pousser du haut d'un escalier pour en finir avec cette merde, je crois que je le ferais sans hésiter... mais bon, ça ne se fait pas trop. Je vais continuer d'en rêver sans le concrétiser. Sinon, je continue de m'amuser, ça et là, mais forcément c'est moins évident.

Ce n'était certainement pas ce que voulait entendre Enzo mais il n'avait rien d'autres à dire. Il survivrait, il n'en était pas si malheureux que ça et il voulait continuer de positiver là-dessus.

Mais le soucis, le véritable, c'est que j'ai l'impression que tu es un des seuls à réellement comprendre ce que tout ça implique. Pour beaucoup, c'est au final parce que je l'ai bien voulu ou mérité, ou je ne sais encore quelle autre connerie.

Et c'était peut-être finalement ça qui le touchait plus, qu'on ne remarque pas qu'il était foncièrement différent des autres personnes de sa famille alors qu'il s'évertuait comme il le pouvait à le faire comprendre...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
Hiboux postés. : 17054
Date d'inscription : 13/09/2009
Crédits : JunkieMouse ▬ Gif Tumblr
Double Compte : Ismaelle L. Stoneheaven ▬ Cameron S. Cassidy ▬ Riley S. Jenkins ▬ Owen A. Matthews ▬ Elijah C. Leroy



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3605-enzo-still-a-wolf-not-lonely-a
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Sam 5 Mar 2016 - 16:45

Il a l'air pessimiste, c'est le moins que l'on puisse dire. Je l'admets, cette conversation est très intéressante parce qu'échanger avec quelqu'un qui connait un peu la même situation que soit même c'est toujours enrichissant, à la fois bon pour le moral de se rendre compte qu'on n'est pas seul dans le même panier, etc … Mais ça commence à devenir lourd. Je ne dis pas que lui est lourd, jamais je ne me permettrais de juger ses ressentis évidement, mais j'aime à croire que tout n'est pas figé, que ça peut s'arranger, pour lui, pour moi, pour d'autres. J'en sais rien, je crois que j'ai des remontées d'espoir ces derniers temps et je ne suis pas prêt à laisser ça se casser la gueule. J'ai vécu un paquet de trucs pas faciles, comme d'autres, et je sais que ça aurait pu me casser définitivement mais ça n'a pas été le cas alors je suis déterminé à prendre les obstacles les uns après les autres, à les surmonter pour continuer d'avancer, sans jamais m'arrêter. Pour rien ni personne. J'ai 18 ans, une putain d'envie de bouffer le monde et j'y arriverai. Je l'ai promis à mon frère, je vais leur montrer à tous de quoi on est capable chez les Ryans.

C'est vrai que c'est difficile de garder le cap quand on entend des choses comme ça, quand on se rend compte que même après avoir eu l'impression qu'on a vu le pire les Hommes nous étonnes encore et pas dans le bon sens. Je ne comprendrais jamais comment on peut faire ça à son propre enfant et j'ignore si j'en aurai un jour, des enfants je veux dire, mais j'espère vraiment ne pas en arriver à devenir comme ça. J'imagine qu'il y a des prédispositions et qu'après avoir vécu tout ce que j'ai pu vivre je suis immunisé mais qui sait ? L'Humain peut être incroyablement faible et malléable, ça aussi je l'ai appris avec le temps et les expériences, quand bien même il peut être tout aussi fort, mais je pense qu'on ne peut jamais savoir avant de le vivre. Oui j'espère être quelqu'un de bien, je fais tout pour, mais je ne suis pas infaillible pour autant. Dans tout ça, même si ces conneries d'histoire de Sang m'insupportent, même si certains mots et certains jugements me sortent par les yeux, j'espère à nouveau ne pas avoir à couper les ponts avec ma famille, je me surprends même de plus en plus à avoir envie de jouer carte sur table pour mettre tout ça au clair d'un côté comme de l'autre. Ça pourrait être tellement simple, pourquoi est ce qu'on s'entête à tout compliquer ? La famille, les liens du sang, sont redevenus une chose importante pour moi, j'en ai bien l'impression. Je suis peut-être qu'un gamin naïf mais … Tant pis, je préfère être plongé dans ma naïveté que revenir en arrière.

Quant à Warren ...

« Si je pouvais La pousser du haut d'un escalier pour en finir avec cette merde, je crois que je le ferais sans hésiter... mais bon, ça ne se fait pas trop. Je vais continuer d'en rêver sans le concrétiser. Sinon, je continue de m'amuser, ça et là, mais forcément c'est moins évident. »
« J'te l'conseille pas. »


Difficile de dire s'il est sérieux ou non, moi même il m'est arrivé de prononcer ce genre de phrase et de réellement le penser. Voir même de le mettre en pratique. Dans le fond cette pauvre fille n'a rien demandé, si ça se trouve elle est exactement dans le même cas que lui, peut-être même qu'elle avait quelqu'un avant que tout ça lui tombe sur le coin de la figure ? Est ce que quelqu'un pense à elle dans cette histoire ? Mais ça ne me regarde pas, pas le moins du monde même.

« Mais le soucis, le véritable, c'est que j'ai l'impression que tu es un des seuls à réellement comprendre ce que tout ça implique. Pour beaucoup, c'est au final parce que je l'ai bien voulu ou mérité, ou je ne sais encore quelle autre connerie. »

Soupir. Concentration. Je sors une de mes mains de ma poche et la glisse sous ma capuche pour me gratter la tête plus par réflexe qu'autre chose, une sorte de tic probablement mais ça n'a pas d'importance. Mes doigts ne tardent de toute façon pas à retrouver leur abri.

« J'pense pas qu'on puisse en vouloir aux autres de pas comprendre. La majorité ne sont pas concernés par ce genre de trucs et tant mieux pour eux d'ailleurs, mais j'crois pas qu'ils imaginent réellement ce que ça implique et à quel point ça peut devenir lourd. C'est ... notre fardeau de Sang Pur, on va dire ça comme ça. »

Haussement d'épaules. Je pense que c'est une façon de voir les choses assez juste, on n'a pas tous la même vie et finalement les Sang-Purs ne sont pas ce qui courent le plus les rues. On a tendance à nous cataloguer comme des enfants nés avec une cuiller en argent dans la bouche, ce qui est le cas pour bon nombre, et le jugement facile existe sur tous les fronts. Je pense sincèrement qu'on ne peut pas en vouloir à qui que ce soit dans cette histoire.

« J'vais pas me plaindre la bouche pleine, la famille est ce qu'elle est mais en attendant j'ai jamais manqué de rien. J'avais des parents géniaux, et on pourra dire ce qu'on veut, que l'argent ne fait pas le bonheur, etc … C'est quand même une facilité de vie qu'on ne peut pas nier. Sang Pur ou pas d'ailleurs. »

Avant d'arriver ici et de rencontrer toutes les personnes que j'ai rencontré ici j'étais bien loin de me douter à quoi ressemblait le monde et la vie des autres. J'étais dans mon cocon, ça m'allait très bien et à aucun moment je n'ai cherché à en sortir jusqu'à ce que le « destin » s'en charge à m'a place. Si je ne devais prendre que Kyle comme exemple, on peut clairement voir la différence entre nos deux enfances. J'ai vu l'état de la maison dans laquelle il a grandi, je l'ai écouté me parler de ses parents, etc … Clairement, je suis un privilégié à ce niveau là. Mes parents étaient des gens équilibrés, ma famille a de l'argent, tout le monde n'a pas la chance d'avoir grandi dans une belle maison au bord de l'océan, ni d'aller jouer dans le jardin immense de ses Grand-Parents. Je n'ai jamais été très gourmand mais je pense pouvoir affirmer que j'aurai facilement eu tout ce que j'aurai pu demander.

« J'sais pas, j'crois que malgré tout je reste optimiste et pourtant … Ouais, j'pense que je n'aurai pas tenu le même discours il y a de ça peu de temps encore mais peu importe. »

Je n'ai pas un voile opaque sur les yeux, j'ai parfaitement conscience du danger, de ce qu'on risque tous à des degrés peut-être différents, je sais ce que risque mon frère, je sais ce que risque mon petit ami, je sais ce que moi même je risque s'ils reviennent, mais je pense que garder l'esprit clair et calme est la meilleure chose qu'on puisse faire à ce stade. Plus facile à dire qu'à faire par moment, certes, alors autant profiter des moments où tout va bien.

« Bon aller, on va pas broyer du noir hein, surtout pas maintenant que c'est quasiment l'heure de manger. Tout va mieux avec l'estomac plein. »

Une nouvelle fois une de mes mains s'échappe de ma poche et je la pose une seconde sur l'épaule de mon camarade, y exerçant une légère pression, comme un encouragement. Direction la Grande Salle.

▬ FINI POUR MOI ▬
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Hiboux postés. : 493
Date d'inscription : 03/01/2016
Crédits : tumblr pour les gif
Double Compte : Elias- Matthew - Connor - Keane - Benjamin & Jonah



Voir le profil de l'utilisateur http://impero.superforum.fr/t3491-warren-oo-another-tveit-ou-pre
MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   Mar 8 Mar 2016 - 21:06

Bien sûr que personne n'allait lui conseiller de pousser sa femme du haut d'un escalier et peut-être qu'il n'en serait pas capable. Il n'en savait trop rien. Une poussée de haine, une impulsion.. et ça arrivait. Au final c'était un simple geste, très rapide, très facile à faire, à la portée de 'importe qui. Il préféra chasser ces idées de son esprit. Ce n'était pas bon qu'elles y germent un peu trop ! Il préféra néanmoins changer rapidement de sujet, en disant que c'était dommage que les autres élèves ne se rendent pas compte qu'être sang-pur ce n'était pas forcément non plus tout rose.

 J'pense pas qu'on puisse en vouloir aux autres de pas comprendre. La majorité ne sont pas concernés par ce genre de trucs et tant mieux pour eux d'ailleurs, mais j'crois pas qu'ils imaginent réellement ce que ça implique et à quel point ça peut devenir lourd. C'est ... notre fardeau de Sang Pur, on va dire ça comme ça. [...] J'vais pas me plaindre la bouche pleine, la famille est ce qu'elle est mais en attendant j'ai jamais manqué de rien. J'avais des parents géniaux, et on pourra dire ce qu'on veut, que l'argent ne fait pas le bonheur, etc … C'est quand même une facilité de vie qu'on ne peut pas nier. Sang Pur ou pas d'ailleurs. 
Je n'ai pas dit que je leur en voulait. Je sais pertinemment que ça ne les regarde pas et que ça ne les intéresse pas d'ailleurs non plus ce qui peut bien se passer au sein du foyer quand on est ps à l'école, surtout lorsqu'on est jeune.. et impressionnable. Il haussa les épaules avant de faire un bref sourire Après, je n'ai quand même pas à me plaindre, mes parents sont des plaies, mais je n'ai jamais été vraiment malheureux, même ces dernières années. Ce n'était pas simple, mais ce sont des difficultés qui sont gérables par rapport à d'autre situation. Mais ouais, comme tu dis c'est notre fardeau... mais il est vrai qu'avec ce qui s'est passé, je pensais bêtement que ça aurait intéressé un peu plus de gens que ça...

Après tout en savoir plus, c'était peut-être mieux connaître "l'ennemi", c'était mieux le comprendre en quelque sorte. Mais il ne pouvait pas leur en vouloir de ne pas s'y intéresser et de préférer oublier et passer à autre chose c'était normal. Dans leur situation, il aurait peut-être fait la même chose, même s'il est vrai que comme il est curieux... il se serait posé plus de questions. De toute façon la question ne se pose pas !

Et je suis bien d'accord, l'argent ne fait pas le bonheur. Mais ça y contribue quand même, c'est indéniable et pour pleins de raisons, mais on ne va pas refaire le monde de toute manière !
 J'sais pas, j'crois que malgré tout je reste optimiste et pourtant … Ouais, j'pense que je n'aurai pas tenu le même discours il y a de ça peu de temps encore mais peu importe. 
L'important c'est le discours que tu tiens aujourd'hui ou que tu tiendras demain. Tout le monde évolue, ou la plupart d'entre nous et c'est ça qui est bien aussi, les changements que l'on peut apporter !
[colo=tomato] Bon aller, on va pas broyer du noir hein, surtout pas maintenant que c'est quasiment l'heure de manger. Tout va mieux avec l'estomac plein. [/color]

Lorsqu'il lui serra l'épaule en guise d'aurevoir, Warren lui fit un petit sourire. Il hésita quelques instants à aller vers la grande salle, mais il repéra quelqu'un de sa classe avec qui il avait envie de papoter un peu avant d'aller manger. Il jeta un dernier regard à Enzo, plutôt heureux de cette rencontre fortuite. Être compris, même un minimum cela faisait quand même un bien fou !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Morning After ▬ Warren   

Revenir en haut Aller en bas
 
Morning After ▬ Warren
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Oh, ça tourne. [Crystal & Warren]
» Melinda Warren [Terminée]
» C'est le temps des explications... (Hope et Warren ♥)
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium™ :: Hogwarts' Inside :: Premier Etage. :: ─ Bibliothèque-
Sauter vers: